- ENTREE de SECOURS -



dimanche 14 avril 2019

THE DEAL - William H. Macy (Fargo), Meg Ryan, LL Cool J

https://www.youtube.com/watch?v=Xg2mxYr-pXU

J'ai pensé aussi vous faire partager l'amour du 7è Art où figurent dans 'Le Top 50' mes plus grands films du monde ! 

- "U Turn": (1997) Sean Pean, Jennifer Lopez 
- "Kill Me Three Times":(2014) Teresa Palmer, Simon Pegg, Alice Braga 
- "Kill Me Again": (1989) Johanne Whalley, Val Kilmer, Michael Madsen 
- "Fargo": (1996) Frances Mc Dormand, Steve Buscemi, William H. Macy, Peter Stormare 
- "Pulp fiction" (1994): Quentin Tarantino, Uma Thurman, John Travolta, Samuel L Jackson, Bruce Willis
- "Ultimate endgame": (2014) Abigail Breslin
- "Family Weekend": (2013) Olesya Rulin, Kristin Chenoweth
- "Les nouveaux sauvages": (2014) Ricardo Darin, Oscar Martinez, Leonardo Sbaraglia 
- "La mort sur les lèvres": (1999) Thomas Kretschmann, Aglaia Szyszkowitz, Manfred Lehmann, Dominique Horwitz, Walter Kreye, Aleksandar Jovanovic
-"Bagdad Café": (1987) CCH Pounder, Marianne Sagebretch, Jack Palance 
- "La marche fatale": (1997) Eva Hassmann, Thomas Kretschmann, Dominique Horwitz 
- "Serie noire": (1979) Patrick Dewaere, Myriam Boyer, Bernard Blier 
- "Association de malfaiteurs": (1987) Ch. Malavoy, V. Genest, F. Cluzet, Claire Nebout 
- "Cours Lola, cours": (1998) Franka Potente, Moritz Bleibtreu 
- "La jeune fille et la mort": (1995) Sigourney Weaver 
- "Guet-Apens": (1973) Steeve Mc Queen, Ali Mac Grawn 
- "Orange mécanique": (1972) Malcolm McDowell 
- "Boulevard de la mort" (2007) de Quentin Tarantino
- "Les vieux de la vieille": (1960) Jean Gabin, Pierre Fresney, J. Carette, N. Roquevert 
- "Le diner de con": (1998) Thierry Lhermite, Jacques Villeret 
- "Lara Croft": (2001) Angélina Jolie 
- "Retour vers le futur": (1985) Michael J.Fox, Christopher Lloyd 
- "Mars Attacks": (1996) Jack Nicholson, Michael J. Fox, Nathalie Portman 
- "Waterworld": (1995) Kevin Cosner, Anne Tripplehorn 
- "L'été meurtrier": (1983) Isabelle Adjani, Suzanne Flon, A. Souchon 
- "37,2° le matin": (1986) Béatrice Dalle, J.H. Anglade, C. Célarié 
- "Las Vegas Parano": (1998) Johnny Deep, Cameron Diaz 
- "Le bon, le brute et le truand" (1966) Clint Eastwood
- "Joyeuses Paques": (1984) Sophie Marceau, J.P. Belmondo 
- "La traversée de Paris": (1956) Bourvil, Jean Gabin 
- "Rencontre avec Joe Black": (1998) Anthony Hopkins, Brad Pitt
- "American gangster": (2007) Russel Crowe, Danzel Washington
- "Thelma & Louise" (1991): Geena Davis, Susan Sarandon
- "Ce que je sais d'elle d'un simple regard" (2000): Glenn Close, Cameron Diaz, Kathy Baker
- "Run or die" (2012): Peter Facinelli, Jaimie Alexander, Glenn Ciano
- "Les vraies mémoires d'un assassin international": (2016) Kevin James, Zulay Henao, Andy García
- "Little Athens" (2005): DJ Qualls, Jorge Garcia, John Patrick Amedori, Erica Leerhsen, Rachel Miner, Eric Szmanda, Michael Peña
- "Very cold trip" (2011): Pamela Tola, Jussi Vatanen, Timo Lavikainen
- "Diabolique" (2016): Michèle Laroque, Laurent Stocker, Anne Consigny
- "En toute innocence" (1988): Nathalie Bayle, Michel Serrault, Suzanne Flon
- "Une proie certaine" (2012): Mark Harmon, Lola Glaudini, Tatiana Maslany
- "La mise finale" (2004): Katarine Isabelle, Charles Martin Smith, Kris Lemche, Juliazn Richings
- "Miss Nobody" (2011): Leslie Bibb, Missi Pyle, Kathy Baker
- "Arrête ou je continue" (2014): Emmanuelle Béart, Mathieu Amalric
- "Pas un mot" (2007) :Alba Alonso, Jimmy Barnatan, Antonio Barroso, Jimmy Castro, Rebecca Cobos 
- "13" (2010): Sam Riley, Jason Statham, Mickey Rourke, 50 Cent, Alexander Skarsgård
- "Lost junction" (2003): Neve Campbell, Billy Burke, Jake Busey
- "Casino 1995" (1996): Robert De Niro, Sharon Stone, Joe Pesci
- "Le colis" (2011): Emmanuel Bilodeau, Sylvie Léonard, Gildor Roy
- "The call" (2013): Halle Berry, Abigail Breslin

et, je reconnais qu'en tant que créateurs d'histoires pour le cinéma et que scénariste, j'ai une très très grande admiration pour tous ces films ci-dessus autant pour l'écriture, la mise en scène et le casting prodigieux qui leur convient !

53 commentaires:

  1. À Toulouse sous les gaz, un homme inconscient et «tout le monde en train de vomir» (vidéo)


    28 14.04.2019


    À Toulouse, dans les rues brumeuses de gaz, un homme visiblement touché par le gazage et possiblement blessé a été filmé gisant inconscient à terre. Une manifestante en larmes s’adresse aux forces de l’ordre, leur reprochant le recours actif au gaz, alors que tous les manifestants se sentent déjà mal.

    Ce 22e samedi de mobilisation des Gilets jaunes à Toulouse a été émaillé de tensions. Des nuages de gaz lacrymogène ont été partagés en images par des témoins, ceux qui se sentaient mieux que les autres. Après l'utilisation massive de ce procédé, un homme a été filmé inconscient par terre dans l'une des rues de la ville, vraisemblablement blessé et intoxiqué.

    Sur la vidéo, des street medics viennent à son secours.

    «Ouvre les yeux !», lui dit-on, tentant de lui faire reprendre conscience. Vaguement, l'homme remue les mains, mais est apparemment très faible.

    Dans le même temps, un cordon de forces de l'ordre ne laisse pas passer les manifestants qui tentent de quitter le lieu du gazage.

    «Vous nous gazez, vous voulez qu'on fasse comment ? Regardez, tout le monde est en train de vomir», s'écrie, en désespoir de cause, une femme en larmes.

    «On n'a plus le droit de manifester», constate un homme.

    Sur les réseaux sociaux, nombreux ont été les utilisateurs qui ont évoqué une «répression violente» sans précédent et des «scènes de guerre», et ce, quelques jours après l'entrée en vigueur de la loi anticasseurs.

    La mobilisation de quelque 4.500 Gilets jaunes ressemblés à Toulouse, selon la police, a été marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre, alors que la Ville rose était proclamée «capitale» du mouvement pour son 22e acte.

    Les manifestants s'y sont heurtés à des barrages des forces de l'ordre qui ont fait mouvement pour les encercler, tirant gaz lacrymogènes et grenades assourdissantes.

    Des «individus habillés en noir, masqués ou cagoulés, équipés, ont pris à partie les forces de l'ordre avec de multiples jets de projectiles et feux d'artifices», a affirmé la préfecture, chiffrant à «plusieurs centaines de personnes les profils violents».

    Le 22e acte de la mobilisation des Gilets jaunes a été la première manifestation depuis la nouvelle loi anticasseurs promulguée par Emmanuel Macron et publiée au Journal officiel le 11 avril. Selon le texte, la dissimulation volontaire du visage est considérée comme un délit et est punie d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende.

    https://fr.sputniknews.com/france/201904141040735602-toulouse-homme-inconscient-gilets-jaunes-gaz/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils veulent tuer, tuer, tuer tout le monde !
      La nazional socialiste au pouvoir !

      Supprimer
  2. La police de Paris donne-t-elle des «consignes discriminatoires» sur les Noirs ?


    10:58 14.04.2019


    La préfecture de police de Paris a reçu des consignes sur le «profilage racial et social» durant les contrôles d'identité de «bandes de Noirs et de Nord-Africains» et sur «des évictions systématiques de "SDF et de Roms"», dénonce un rapport du défenseur des droits, Jacques Toubon, consulté par le JDD.

    Une décision du défenseur des droits, Jacques Toubon, remet en question des pratiques discriminatoires de la police parisienne, relate le JDD qui a pu consulter le document daté du 2 avril 2019.

    «Des ordres et consignes discriminatoires enjoignant de procéder à des contrôles d'identité de "bandes de Noirs et de Nord-Africains" et à des évictions systématiques de "SDF et de Roms" ont été diffusés», dénonce le rapport.

    En outre, Jacques Toubon poursuit qu'«une telle pratique par les forces de l'ordre repose sur un profilage de personnes sur des critères exclusivement liés à ce qu'elles sont: leur apparence physique, leur origine, leur appartenance vraie ou supposée à une ethnie ou une race ou leur particulière vulnérabilité économique».

    Il s'agit ainsi d'un «profilage racial et social contraire aux normes prohibant les discriminations», ajoute-t-il.

    Jacques Toubon a envoyé son rapport au procureur de Paris qui pourrait notamment engager des poursuites. Qui plus est, il exige à l'Inspection générale de la police nationale et des affaires sociales d'évaluer «l'étendue de ces pratiques discriminatoires».

    L'affaire remonte à 2012 lorsqu'un policier du commissariat central du 4e arrondissement avait alerté M.Toubon en lui présentant des copies de mails qu'il avait reçus de la part de sa hiérarchie. Il s'agissait d'ordres de contrôle que le fonctionnaire avait refusé d'exécuter.

    Jacques Toubon a conclu qu'en appliquant ces consignes, «les fonctionnaires de police ont exécuté des ordres manifestement illégaux».

    https://fr.sputniknews.com/france/201904141040732373-police-parisienne-consignes-discriminatoires-jacques-toubon/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Ce sont effectivement (avec ceux qui tiennent des armes à feu face aux marcheurs pacifistes) celles et ceux qui font le plus peur (black-blocs avec nikab) et menacent la France de crimes légalisés.

      Supprimer

  3. À Toulouse, l’acte 22 des Gilets jaunes émaillé de tensions … et de sourires


    08:39 14.04.2019


    À Toulouse, devenue capitale des Gilets jaunes pendant l’acte 22 de leur mobilisation le 13 avril en raison de l’intensité des heurts entre les forces de l’ordre et les manifestants, un canon à eau censé effrayer les protestataires les a fait sourire.

    Dans la capitale de facto du mouvement des Gilets jaunes lors de son acte 22, une scène a contribué à réduire inopinément la tension de cette journée de mobilisation marquée par des affrontements violents.

    Un canon à eau, arme pourtant redoutable des forces de l'ordre, a provoqué l'hilarité générale, et pour cause: il s'est retrouvé embourbé dans une bouche d'égout comme on peut le voir sur les images ci-dessous.

    - voir sur site -

    Vers 18h, 23 personnes avaient été interpellées dans le centre de Toulouse pour cause de jets de projectiles, port d'arme et dégradations, a déclaré la préfecture de Haute-Garonne.

    Selon le bilan du ministère de l'Intérieur, il y avait lors de l'acte 22 de la mobilisation des Gilets jaunes 31.000 manifestants, dont 5.000 à Paris. Le syndicat France Police-Policiers en colère en a dénombré 90.000, un chiffre proche de celui publié sur le compte Twitter Nombre jaune, qui a comptabilisé 80.504 Gilets jaunes dans les rues, recensés sur 187 localités à travers toute la France.

    https://fr.sputniknews.com/france/201904141040731471-toulouse-canon-eau-hilarite-mesaventure/

    RépondreSupprimer

  4. LES IMMIGRES FONT LEUR LOI EN ANGLETERRE !

    PRESSE LES FILLES NUES EN PAGE 3, C'EST TERMINÉ EN GRANDE-BRETAGNE

    Trois ans après le «Sun», le «Daily Star», dernier résistant de la tradition macho, envoie ses modèles se rhabiller.
    En 2015, lorsque le «Sun» a renoncé à ses filles de page 3, le «Daily Star» en profitait pour se vanter que chez lui, la tradition perdurait.


    MICHEL PRALONG
    14.04.2019, 10h06


    Il y a des traditions qui se perdent. Mais la fin de celle-ci est plutôt vue comme un progrès en Grande-Bretagne. Le «Daily Star» a en effet renoncé à publier quotidiennement une photo de fille seins nus en page 3 du journal. Le tabloïd était le dernier bastion d'une pratique jugée démodée et dégradante pour l'image de la femme après que le «Sun» ait renoncé (en deux temps) à afficher des filles topless en janvier 2015.

    Typique comme le fish and chips

    Le «Daily Star» justifiait à l'époque sa décision de persévérer avec sa page 3 en argumentant que cela égayait la journée de ses lecteurs. «Nous allons continuer à écouter ce que nos lecteurs veulent et à leur donner le sourire avec nos jolies jeunes filles brillantes, talentueuses et indépendantes. La page 3 est aussi britannique que le roastbeef, le pudding du Yorkshire, le fish and chips et les cartes postales du bord de mer» disait son propriétaire d'alors, Richard Desmond.

    Le 1er avril dernier, la photo d'Ellie, 23 ans, du Hertfordshire, pourrait pourtant bien être la dernière d'une fille seins nus en page 3 du «Daily Star». Jonathan Clark, l'éditeur actuel du tabloïd a précisé que le journal continuerait à montrer de jolies filles, mais qu'elles ne seraient plus dénudées. «Le «Daily Star» cherche toujours à innover et à s'améliorer, dit-il dans «The Guardian». Nous avons écouté les commentaires des lecteurs et nous testons actuellement une version «couverte» de la page 3.» Le verbe «tester» pourrait toutefois signifier que la décision n'est pas irrévocable.

    Cette page 3 du 1er avril devrait être la dernière du genre dans le «Daily Star».

    Une pratique datant de 1970

    Les filles nues en page 3 ont été introduites en Grande-Bretagne en 1970 par Rupert Murdoch et Larry Lamb lorsqu'ils ont transformé le «Sun» en tabloïd. Des filles comme la chanteuse Samantha Fox ou le mannequin-chanteuse Katie Price ont acquis leur première célébrité en y apparaissant dénudées. En août 2012 débutait une campagne appelée «No More page 3» (Plus jamais de page 3) qui visait principalement le «Sun». La pétition lancée à l'occasion avait été signée par 250 000 personnes lorsque le journal renonça à sa pratique en 2015, suite notamment à un mouvement de boycott de 30 universités britanniques.

    Fini en Suisse depuis 2016

    En Suisse, le «Blick» a renoncé à sa pin-up dénudée de page 3 en novembre 2016. Une décision qualifiée de provisoire à l'époque mais qui perdure. Et, contrairement à ce que certains croient, «Le Matin» n'a jamais recouru à cette pratique. De toutes façons, aujourd'hui, il n'a même plus de page 3.

    (Le Matin)

    https://www.lematin.ch/societe/filles-nues-page-3-c-termine-grandebretagne/story/14900610

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) continuerait à montrer de jolies filles, mais qu'elles ne seraient plus dénudées. (...)

      Elles devront porter le niquab ou être brûlées vives !

      Supprimer
  5. Le bilan provisoire de l'acte 22 à Toulouse, «capitale des Gilets jaunes»


    10:32 14.04.2019


    Des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont émaillé samedi le rassemblement de quelque 4.500 Gilets jaunes à Toulouse, selon la police, alors que la Ville Rose était proclamée «capitale» du mouvement pour son 22e acte.

    Peu après 20h00 le 13 avril, la préfecture de Haute-Garonne dénombrait 14 blessés «en urgence relative», dont «un représentant des forces de l'ordre», 11 manifestants et deux passants à Toulouse, rapporte l'AFP.

    Par ailleurs, 37 personnes ont été interpellées dans le centre, notamment pour des jets de projectiles, dégradation ou port d'arme.

    La préfecture précise que «parmi ceux-ci», plusieurs personnes ont été interpellées sur le fondement de la nouvelle loi anti-casseurs «pour dissimulation volontaire du visage».

    La tension est montée très vite, moins d'une heure après le début du cortège sur une grande avenue menant au centre historique.
    Les manifestants s'y sont heurtés à des barrages des forces de l'ordre qui ont avancé pour les cantonner, tirant gaz lacrymogènes et grenades assourdissantes.

    Des «individus habillés en noir, masqués ou cagoulés, équipés, ont pris à partie les forces de l'ordre avec de multiples jets de projectiles et feux d'artifices», a affirmé la préfecture, chiffrant à «plusieurs centaines de personnes les profils violents».

    Sans parcours défini, les manifestants ont pendant plusieurs heures après les premiers incidents circulé en ville, resserrant régulièrement leurs rangs pour être alors dispersés par la police qui a notamment fait usage de canons à eau.

    Des affrontements sporadiques ont aussi opposé les forces de l'ordre à des petits groupes isolés de fauteurs de trouble.

    Une remorque de chantier puis plus tard une camionnette et un scooter ont été incendiés, tandis qu'une moto de police, du mobilier urbain et des vitres ont été dégradés.

    A 18H00, le calme était globalement revenu mais avec encore des groupes de manifestants refusant de quitter la rue et des échauffourées sporadiques.

    «Vous avez vu: tout se passait bien et ils nous gazent» s'est indigné auprès de l'AFP Fly Rider-Maxime Nicolle, une des figures du mouvement.

    La manifestation des Gilets jaunes, non déclarée, avait été interdite sur la place du Capitole, dans le centre historique, mais non sur le parcours où les premiers heurts ont éclaté.

    «J'ai décidé de venir car il y avait un appel national» à faire de Toulouse l'épicentre de cet acte 22, «mais je suis déçu de cette réponse», a ajouté M. Nicolle.

    Il a dénoncé comme une «campagne de com' à 12 millions» le grand débat lancé par l'exécutif, et dont le chef de l'Etat Emmanuel Macron doit tirer les leçons ces prochains jours.
    Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc a pour sa part exhalé dans un tweet son «ras-le-bol de voir une toute petite minorité qui impose sa loi à la majorité des citoyens».

    Tradition politique contestataire, croissance économique et pression démographique éloignant les moins aisés du centre, fortes inégalités régionales: Toulouse est l'une des places fortes du mouvement des Gilets jaunes depuis son lancement le 17 novembre.

    Un record national de mobilisation y avait été enregistré à la mi-janvier, avec 10.000 manifestants officiellement recensés par la préfecture.

    https://fr.sputniknews.com/france/201904141040731967-toulouse-gilets-jaunes-bilan/

    RépondreSupprimer

  6. Des boîtes électroniques Outlook piratées depuis plusieurs mois à l’insu des utilisateurs


    16:12 14.04.2019


    Outlook a été victime de piratage informatique depuis plusieurs mois, a déclaré Microsoft. Diverses données d’utilisateurs de la messagerie ont été dérobées à cette occasion. L’entreprise a lancé un appel aux détenteurs de comptes Outlook afin qu’ils en changent les mots de passe.

    Des hackers ont réussi à pirater des comptes d'utilisateurs de la messagerie Outlook, sur la période du 1er janvier au 28 mars 2019, a fait savoir Microsoft. Ils ont eu accès à des noms de dossiers, des objets de courriels ainsi qu'à des adresses électroniques. Cependant, les pirates n'ont pas pu accéder aux contenus des messages ni aux pièces jointes.

    «Selon nos informations, les données des comptes ont été consultées mais nous ne savons pas exactement dans quel but elles peuvent être utilisées», apprend-on d'un message de la compagnie informatique.

    Bien qu'aucun mot de passe n'ait été piraté, Microsoft conseille aux utilisateurs d'Outlook de changer les leurs, par mesure de sécurité. À cause de la fuite de ce type de données, les comptes concernés peuvent être hameçonnés ou recevoir des spam.

    Pour l'instant, le géant du logiciel n'a pas donné le nombre de comptes Outlook affectés. Cependant, Microsoft a présenté ses excuses pour cet inconvénient: «Microsoft regrette tous les désagréments causés par ce problème. Soyez assurés que Microsoft prend au sérieux la protection des données». Le porte-parole de la société, cité par The Verge, a déclaré que le problème avait été résolu et que l'accès des hackers aux comptes piratés avait été bloqué.

    https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201904141040735383-microsoft-piratage-outlook/

    RépondreSupprimer
  7. Deux jeunes blessés par des tirs à Marseille, dont un de 14 ans au pronostic vital engagé


    08:29 14.04.2019


    Deux jeunes ont été blessés par arme à feu dont un mineur de 14 ans pour qui le pronostic vital est engagé, selon le parquet, dans une fusillade ayant eu lieu samedi 13 avril en fin d'après-midi dans les quartiers nord de Marseille, a appris l'AFP auprès de sources concordantes.

    Samedi 13 avril, deux jeunes hommes ont été blessés par arme à feu à Marseille, relate l’AFP.

    «Toutes les pistes sont envisagées dont celle d'un règlement de comptes», a indiqué une source policière, précisant que les deux victimes avaient été pourchassées par deux hommes à bord d'un véhicule.

    Les deux jeunes hommes, de 19 et 14 ans ont été blessés par une arme à grenaille, a précisé le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux. Les faits se sont déroulés en fin d'après-midi dans le quartier des Arnavaux, cité du nord de Marseille, a ajouté la police, confirmant une information de La Provence.

    Il y a moins de 24 heures, dans un autre quartier de la cité phocéenne proche de la gare Saint-Charles, un jeune homme de 19 ans a été tué par balles lors d'un probable règlement de comptes lié au trafic de drogue.

    Vendredi 12 avril vers 22H30, deux hommes au visage cagoulé, armés pour l'un d'une arme longue et pour le second d'une arme de poing, ont fait feu sur la victime avant de s'enfuir à pied, selon les premiers témoignages recueillis par la police.

    Des douilles de calibre 7,62 mm de type kalachnikov et 9 mm ont été retrouvées sur place, a précisé M. Tarabeux.

    Touché par deux balles au cou et au thorax, le jeune homme était décédé à l'arrivée des secours.

    La piste d' «une guerre de territoire liée au trafic de produits stupéfiants est privilégiée», a indiqué à l'AFP M. Tarabeux qui a confié l'enquête à la police judiciaire. Des coups de feu avaient été tirés la nuit précédente dans le même périmètre.

    Quatre hommes sont morts dans des règlements de comptes depuis le début de l'année à Marseille. Le 12 mars, un homme de 42 ans a été tué au fusil d'assaut dans les quartiers nord, à la Busserine (14e arrondissement), alors qu'il était à bord de son véhicule avec son frère, très grièvement blessé.

    Dans un communiqué, la sénatrice socialiste Samia Ghali estime la sécurité à Marseille en «état de péril» et dit avoir interpellé à ce sujet le Premier ministre Edouard Philippe lors de sa visite vendredi dans un commissariat des quartiers Nord. La sénatrice demande 200 policiers supplémentaires et «exige de la Ville de Marseille un accompagnement réel de la police de sécurité du quotidien avec le recrutement de policiers municipaux manquants».

    https://fr.sputniknews.com/france/201904141040731319-jeunes-blesses-arme-a-feu-marseille/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. (...) La sénatrice demande 200 policiers supplémentaires et «exige de la Ville de Marseille un accompagnement réel de la police de sécurité du quotidien avec le recrutement de policiers municipaux manquants». (...)

      200 ???! HAHAHAHAHA ! Ils sont des milliers envoyés pour tuer des gilets jaunes sans risquer d'être tués et touchent 500 € par week-end ! Y a même des tanks sur les Champs-Elysées contre les marcheurs pacifistes ! HAHAHAHAHAHA !

      Marseille c'est trop dangereux pour les poules mouillées !

      Supprimer
  8. «Superbugs» trouvés sur les mains de nombreux patients hospitalisés et ce qu'ils touchent le plus souvent
    par l'Université du Michigan


    13 AVRIL 2019


    Résumé des conclusions d'une étude sur les organismes multirésistants, ou MDRO, sur les mains et les objets souvent touchés des patients hospitalisés. Crédit: Université du Michigan

    Pendant des décennies, les hôpitaux ont travaillé pour que les médecins, les infirmières et autres personnes se lavent les mains et préviennent la propagation des germes.

    Mais une nouvelle étude suggère qu'ils pourraient également vouloir étendre leurs efforts à leurs patients.

    Quatorze pour cent des 399 patients hospitalisés testés dans l'étude avaient une bactérie "superbactérie" résistante aux antibiotiques sur les mains ou les narines très tôt dans leur séjour à l'hôpital, révèle la recherche. Et près du tiers des tests de détection de telles bactéries sur des objets que les patients touchent couramment dans leur chambre, tels que le bouton d'appel infirmière, sont revenus positifs.

    Un autre six pour cent des patients qui n'avaient pas d'organismes multirésistants, ou MDRO, sur leurs mains au début de leur hospitalisation ont eu un test positif pour eux plus tard au cours de leur séjour. Un cinquième des objets testés dans leur chambre avaient aussi des superbactéries similaires.

    L'équipe de recherche a mis en garde que la présence de MDRO sur des patients ou des objets dans leur chambre ne signifie pas nécessairement que les patients seront atteints de bactéries résistantes aux antibiotiques. Et ils notent que les mains des travailleurs de la santé constituent toujours le principal mode de transmission des microbes aux patients.

    "Le discours sur l'hygiène des mains s'est largement concentré sur les médecins, le personnel infirmier et les autres membres du personnel de première ligne. Toutes les politiques et mesures du rendement y sont axées, et à juste titre", a déclaré Lona Mody, MD, M.Sc., gériatre de l'Université du Michigan, épidémiologiste et chercheur en sécurité des patients qui a dirigé l’équipe de recherche. "Mais nos résultats plaident en faveur d'un traitement de la transmission des MDRO impliquant également les patients."

    Étudier la propagation

    Mody et ses collègues rapportent dans le nouvel article de Clinical Infectious Diseases que parmi les six patients de leur étude qui ont développé une infection par une superbactérie appelée SARM à l'hôpital, tous avaient subi des tests positifs pour le SARM sur les mains et la surface des chambres d'hôpital.

    En plus de SARM, abréviation de Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline, l’étude a cherché des superbactéries appelées ERV (entérocoques résistants à la vancomycine) et un groupe appelé RGNB, des bactéries Gram négatives résistantes. En raison de la surconsommation d’antibiotiques, ces bactéries ont acquis la capacité de résister aux tentatives de traitement des infections par des médicaments qui les ont déjà tués.

    Mody note que l'étude suggère qu'un grand nombre de MDRO observés chez des patients sont également observés dans leur chambre tôt dans leur séjour, ce qui suggère que la transmission à la surface de la chambre est rapide. Elle dirige le groupe de recherche sur la prévention des infections et le vieillissement à la U-M Medical School et le système de santé VA Ann Arbor.

    RépondreSupprimer
  9. En outre, étant donné que de nombreux patients arrivent à l'hôpital par la salle d'urgence et peuvent subir des tests ailleurs avant d'arriver dans leur chambre, il sera important d'étudier l'écologie des MDRO dans ces régions également, dit-elle.

    «Cette étude souligne l’importance du lavage des mains et du nettoyage de l’environnement, en particulier dans les établissements de santé où le système immunitaire des patients est compromis», déclare Katherine Reyes, médecin spécialisée dans les maladies infectieuses, auteur principal des chercheurs du système de santé Henry Ford impliqués dans l’étude. "Cette étape est cruciale non seulement pour les prestataires de soins de santé, mais également pour les patients et leurs familles. Les germes sont sur nos mains; vous n'avez pas besoin de voir pour le croire. Et ils voyagent. Lorsque ces germes ne sont pas lavés, ils passent facilement de personne à personne et d'objets à personne et rendre les gens malades ".

    En savoir plus sur l'étude

    L’équipe a effectué plus de 700 visites dans les chambres des patients hospitalisés en médecine générale de deux hôpitaux, s’efforçant de les inscrire à l’étude et de prélever des échantillons de leur corps et de la surface souvent touchée le plus tôt possible. Ils n'étaient pas en mesure de tester les salles avant l'arrivée des patients et n'ont pas testé les patients qui avaient subi une intervention chirurgicale, ou qui étaient en soins intensifs ou dans d'autres types d'unités.

    À l'aide de techniques d'empreinte génétique, ils ont cherché à déterminer si les souches de bactéries SARM présentes sur les mains des patients étaient les mêmes que celles présentes dans leur chambre. Ils ont trouvé les deux appariés dans presque tous les cas, suggérant qu'il y avait un transfert entre le patient et lui. La technique ne permet pas de distinguer le sens du transfert, que ce soit d'un patient à un autre dans la pièce ou d'un patient à l'autre.

    Les procédures de nettoyage des chambres d'hôpital entre patients, en particulier lorsqu'un patient a été diagnostiqué avec une infection à MDRO, se sont améliorées au fil des ans, explique Mody, et les recherches ont montré qu'elles étaient efficaces lorsqu'elles étaient utilisées systématiquement. La contamination persistante des patients passés n’a peut-être pas été un facteur majeur.

    Mais la question de savoir exactement où les patients ont récupéré les MDRO trouvés sur leur corps et transmis aux surfaces dans leurs chambres n’est pas abordée dans l’étude actuelle et constituerait une étape importante sur la base de ces résultats.

    Pourquoi les MDRO sont-ils importants ?

    Selon Mody, il est également important de noter que les patients hospitalisés ne restent pas dans leurs chambres - la pratique actuelle les encourage à se lever et à marcher dans les couloirs dans le cadre de leur guérison de nombreuses maladies, et ils peuvent être transportés dans d'autres régions. de l'hôpital pour les tests et les procédures.

    Au cours de leur voyage, ils peuvent prendre les médicaments MDRO d'autres patients et du personnel et les laisser sur les surfaces qu'ils touchent.

    Ainsi, même si une personne relativement en bonne santé a un MDRO sur la peau et que son système immunitaire peut le combattre si cela pénètre dans son corps, une personne plus vulnérable dans le même hôpital peut l'attraper et tomber malade. Les chercheurs étudient la possibilité d’examiner les médicaments MDRO chez des patients appartenant à d’autres types d’unités hospitalières et susceptibles d’être plus sensibles aux infections.

    RépondreSupprimer
  10. Les patients et le personnel peuvent également être colonisés par les MDRO dans des établissements de soins ambulatoires qui sont devenus l’essentiel des soins de santé américains, notamment des centres de soins d’urgence, des centres d’imagerie et de chirurgie indépendants, etc.

    Mody et ses collègues présentent de nouvelles données sur les MDRO dans des établissements de soins infirmiers qualifiés lors d’une conférence sur les maladies infectieuses en Europe dans les prochains jours. Ils ont montré que les rideaux de protection de la vie privée - souvent utilisés pour séparer les patients séjournant dans la même chambre ou pour les protéger de la vue lorsqu'ils s'habillent ou sont examinés - sont également souvent colonisés par des superbactéries.

    "La prévention des infections est l'affaire de tous", explique Mody, professeur de médecine interne à la faculté de médecine U-M. "Nous sommes tous dans le même bateau. Peu importe où vous vous trouvez, dans un environnement médical ou non, cette étude vous rappelle de vous laver les mains souvent, en utilisant de bonnes techniques, en particulier avant et après la préparation des aliments, avant de les manger, après les avoir consommés." des toilettes, et avant et après avoir soigné une personne malade, pour se protéger et protéger les autres. "

    https://medicalxpress.com/news/2019-04-superbugs-hospital-patients.html

    RépondreSupprimer
  11. Une future "interface cerveau humain / cloud" donnera aux gens un accès instantané à de vastes connaissances via la pensée seule


    par Frontiers
    12 AVRIL 2019


    Imaginez une technologie future qui fournirait un accès instantané aux connaissances mondiales et à l'intelligence artificielle, simplement en réfléchissant à un sujet ou à une question spécifique. Les communications, l'éducation, le travail et le monde tel que nous le connaissons seraient transformés.

    Une collaboration internationale dirigée par des chercheurs de l’Université de Berkeley et de l’Institut américain de fabrication moléculaire (USF) prédit que des progrès exponentiels dans les domaines de la nanotechnologie, de la nanomédecine, de l’IA et du calcul conduiront ce siècle à la mise au point d’une «interface cerveau / nuage humain». "(B / CI), qui connecte les cellules du cerveau à de vastes réseaux de cloud computing en temps réel.

    Nanobots sur le cerveau

    Le concept B / CI a été initialement proposé par le futur-auteur-inventeur-inventeur Ray Kurzweil, qui a suggéré que les nanorobots neuronaux - idée originale de Robert Freitas, Jr., auteur principal de la recherche - puissent être utilisés pour relier le néocortex du cerveau humain à "néocortex synthétique" dans le nuage. Notre néocortex froissé est la partie du cerveau la plus récente, la plus intelligente et la plus consciente.

    Les nanorobots neuronaux proposés par Freitas fourniraient une surveillance et un contrôle directs et en temps réel des signaux en provenance et à destination des cellules du cerveau.

    "Ces dispositifs permettraient de naviguer dans le système vasculaire humain, de franchir la barrière hémato-encéphalique et de se positionner précisément parmi, voire dans les cellules cérébrales", explique Freitas. "Ils transmettraient ensuite sans fil les informations codées vers et depuis un réseau de superordinateurs en nuage pour la surveillance en temps réel de l'état du cerveau et l'extraction des données."

    Internet de la pensée

    Ce cortex dans le nuage permettrait le téléchargement d'informations de type "Matrix" dans le cerveau, affirme le groupe.

    "Un système humain B / CI géré par neuralnanorobotics pourrait donner aux individus un accès instantané à toutes les connaissances humaines cumulées disponibles dans le cloud, tout en améliorant de manière significative les capacités d'apprentissage et l'intelligence humaine", explique le Dr Nuno Martins, auteur principal.

    La technologie B / CI pourrait également nous permettre de créer un futur "superbrain global" qui relierait des réseaux de cerveaux humains individuels et d'IA afin de permettre une réflexion collective.

    "Bien qu'il ne soit pas encore particulièrement sophistiqué, un système expérimental 'BrainNet' humain a déjà été testé, permettant un échange d'informations basé sur le cloud entre des cerveaux individuels et motivé," explique M. Martins. "Il utilisait des signaux électriques enregistrés à travers le crâne des" émetteurs "et une stimulation magnétique à travers le crâne des" récepteurs ", permettant ainsi d'exécuter des tâches coopératives.

    RépondreSupprimer
  12. "Avec l'avancée des neuralnanorobotiques, nous envisageons la création future de" super-lrains "capables d'exploiter en temps réel les pensées et le pouvoir pensant de nombreux humains et machines. Cette cognition partagée pourrait révolutionner la démocratie, renforcer l'empathie et finalement unir des cultures diverses groupes dans une société véritablement globale ".

    Quand pouvons-nous nous connecter ?

    Selon les estimations du groupe, même les supercalculateurs existants ont des vitesses de traitement capables de gérer les volumes nécessaires de données neuronales pour B / CI - et ils vont de plus en plus vite.

    Le transfert de données neuronales vers et depuis des superordinateurs dans le cloud est probablement le goulet d'étranglement ultime du développement B / CI.

    "Ce défi consiste non seulement à trouver la bande passante nécessaire à la transmission globale de données", prévient Martins, "mais également à permettre l'échange de données avec des neurones via de minuscules dispositifs intégrés au fond du cerveau."

    Une solution proposée par les auteurs consiste à utiliser des «nanoparticules magnétoélectriques» pour amplifier efficacement la communication entre les neurones et le nuage.

    "Ces nanoparticules ont déjà été utilisées chez des souris vivantes pour coupler des champs magnétiques externes à des champs électriques neuronaux, c'est-à-dire pour détecter et amplifier localement ces signaux magnétiques et ainsi leur permettre de modifier l'activité électrique des neurones", explique Martins. "Cela pourrait également fonctionner en sens inverse: les signaux électriques produits par les neurones et les nanorobots pourraient être amplifiés via des nanoparticules magnétoélectriques, afin de permettre leur détection en dehors du crâne."

    Obtenir ces nanoparticules - et nanorobots - en toute sécurité dans le cerveau par le biais de la circulation sanguine serait peut-être le plus grand défi de tous en B / CI.

    "Une analyse détaillée de la biodistribution et de la biocompatibilité des nanoparticules est nécessaire avant de pouvoir envisager leur développement humain. Néanmoins, avec ces technologies prometteuses et d'autres pour B / CI se développant à un rythme de plus en plus rapide, un" Internet des pensées "pourrait devenir une réalité avant le tournant du siècle ", conclut Martins.

    https://medicalxpress.com/news/2019-04-future-human-braincloud-interface-people.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) Imaginez une technologie future qui fournirait un accès instantané aux connaissances mondiales et à l'intelligence artificielle, (...)

      C'est tout trouvé ! Suffit de mettre un capteur sensitif à l'intérieur du ventre d'un patient. Cet analyseur captera à la fois le flux sanguin et sa composition comme la réaction nerveuse. Là, tout y est. En cas d'émotion le sang comme les tendons réagissent. C'est tout le cerveau qui parcourt le corps. Les relations y sont sensorielles et sensitives.

      Supprimer
  13. Avertissement émis sur des installations industrielles: le piratage 'Triton' refait surface


    12 AVRIL 2019

    Des chercheurs en sécurité déclarent avoir découvert une nouvelle activité de pirates informatiques utilisant un malware appelé "Triton" pouvant cibler les systèmes de contrôle industriels, y compris les installations pétrolières et gazières.

    Les chercheurs en sécurité ont confirmé cette semaine qu'ils avaient découvert une nouvelle activité de pirates informatiques utilisant des logiciels malveillants «Triton» capables de causer des dommages réels aux usines de traitement du pétrole, du gaz ou de l'eau.

    La société de sécurité FireEye a déclaré dans un article publié mercredi sur son blog qu'elle avait identifié et réagissait "à une nouvelle intrusion de l'attaquant derrière Triton dans une autre infrastructure critique".

    Il n'a pas révélé de détails concernant la cible.

    FireEye a exhorté les installations pétrolières, gazières, aquatiques et autres dotées de systèmes de contrôle industriels à renforcer leurs défenses et à renforcer la vigilance à l'égard de l'activité de Triton sur leurs réseaux.

    Une étude de l'arsenal des pirates informatiques a indiqué qu'ils étaient peut-être en action depuis le début de 2014, évitant ainsi d'être détectés pendant des années.

    FireEye a déclaré que les pirates informatiques de Triton amélioraient leur capacité à endommager les installations industrielles lorsqu'ils avaient involontairement provoqué la fermeture de leur site en 2017, ce qui les avait remarqués.

    "Le ciblage d'infrastructures critiques pour perturber, dégrader ou détruire des systèmes est conforme aux nombreuses attaques et reconnaissances menées dans le monde par des acteurs russes, iraniens, nord-coréens, américains et israéliens", a déclaré FireEye dans un article de blog.

    La tactique "Triton" utilise des outils de piratage personnalisés pour sillonner les réseaux d’installations afin d’atteindre des systèmes d’exploitation contrôlant les mécanismes de sécurité, selon une analyse qui a suivi sa découverte initiale en 2017 après avoir interrompu par inadvertance les processus dans une usine pétrolière en Arabie saoudite.

    Dans une mise à jour de l'année dernière, FireEye s'est dit confiant que l'activité de Triton était "soutenue" par l'Institut central de recherche scientifique de la chimie et de la mécanique, qu'elle décrit comme une institution appartenant au gouvernement russe à Moscou.

    FireEye a décrit Triton parmi l'une des nombreuses familles de logiciels malveillants identifiés publiquement et destinées aux systèmes de contrôle industriels.

    "Cela fait suite à Stuxnet qui avait été utilisé contre l'Iran en 2010 et à Industroyer qui, selon nous, avait été déployé par l'équipe de Sandworm contre l'Ukraine en 2016", a déclaré FireEye dans un précédent article de blog.

    RépondreSupprimer
  14. "Triton est compatible avec ces attaques, en ce sens qu'il pourrait empêcher les mécanismes de sécurité d'exécuter leur fonction prévue, entraînant des conséquences physiques."

    https://techxplore.com/news/2019-04-issued-industrial-triton-hack-resurfaces.html

    RépondreSupprimer
  15. Le programme Harmony Harmony- (1) .


    Pour répondre à la demande croissante d'énergie durable, le nucléaire devra fournir au moins 25% de l'électricité d'ici 2050 dans le cadre d'un mix propre et fiable à faible émission de carbone. Pour atteindre cet objectif, la production nucléaire doit tripler d’ici 2050. Le programme Harmony est une initiative mondiale de l’industrie nucléaire qui fournit un cadre d’action qui permet aux acteurs clés de lever les obstacles à la croissance. Pourquoi avons-nous besoin d’Harmonie ? - les sources de carbone, ainsi que la réduction drastique des combustibles fossiles, travaillent en harmonie pour garantir un approvisionnement énergétique fiable, abordable et propre, 24 heures sur 24.

    L'accès à l'électricité et à un air pur sont des besoins vitaux. Actuellement, une personne sur six dans le monde n'a pas accès à l'électricité. Alors que la demande en électricité continue d'augmenter, les émissions de gaz à effet de serre doivent diminuer si nous voulons atténuer le changement climatique, nous devons passer à des sources plus propres pour réduire la pollution atmosphérique. Cela nécessitera de fortes augmentations de toutes les sources d'énergie à faibles émissions de carbone, dont le nucléaire constitue une partie importante. Croissance de la consommation d'électricité dans un scénario sobre en carbone

    - voir graphique sur site -
    Croissance de la consommation d'électricité

    Source: 1945-1979, bases de données et analyses de l'AIE1980-2012, Energy Information Administration 2013-2050, Perspectives des technologies de l'énergie de l'AIE 2015 2015 Scénario IEA à 2 ° C: le nucléaire contribuera de manière significative à la production mondiale d'électricité en 2050IEA Scénario de deux degrés

    - voir graphique sur site -
    Source: AIE Energy Technology Perspectives 2015

    Nucléaire: une part importante du bouquet énergétique

    La communauté internationale reconnaît le besoin urgent de décarboniser notre production d'électricité afin de protéger les populations et la planète des dangers de la pollution atmosphérique et du changement climatique. L'énergie nucléaire est éprouvée, disponible aujourd'hui et peut être étendue rapidement, ce qui en fait une partie importante de la solution. Selon l'Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire, "un mélange reposant principalement sur le nucléaire est l'option la plus rentable pour atteindre l'objectif de décarbonisation de 50 ggaz carbonique par kWh".

    Lorsqu'on considère les émissions de l'ensemble du cycle de vie, le nucléaire se classe comme l'une des meilleures sources de Le rapport spécial du GIEC sur le réchauffement planétaire de 1,5 ° C concluait que pour limiter les changements climatiques, il faudrait que les émissions mondiales de gaz à effet de serre commencent à diminuer presque immédiatement. Cela nécessitera un basculement plus rapide vers l'électricité pour une utilisation finale de l'énergie et pour que cette demande accrue d'électricité soit satisfaite par une production à faibles émissions de carbone, y compris le nucléaire. La production nucléaire augmente en moyenne d'environ 2,5 fois d'ici 2050 selon les 89 scénarios d'atténuation envisagés par le GIEC.

    Émissions de carbone du cycle de vie provenant de certaines technologies d'approvisionnement en électricité

    - voir graphique sur site -

    Grandes-émissions de gaz à effet de serre-harmonie- (1) .pnggées-émissions de gaz à effet de serre en harmonie. png

    RépondreSupprimer
  16. Source: GIEC 2014, Potentiel de réchauffement planétaire de certaines sources d'électricité. L'énergie nucléaire est l'une des options les moins coûteuses en carbone pour générer de l'électricité. La production nucléaire est une option de production à faible émission de carbone et à faible coût en carbone. Selon le World Energy Outlook 2018 de l'AIE, le coût de l'électricité produite en Chine par les éoliennes terrestres, solaires photovoltaïques et éoliennes en mer est respectivement supérieur de 16%, 50% et 140% à celui du nucléaire, sans compter les coûts supplémentaires liés à l'adaptation du réseau et fournir une génération de secours pour compenser une alimentation intermittente. Selon l'Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire, "un mélange reposant principalement sur le nucléaire est l'option la plus rentable pour atteindre l'objectif de décarbonisation de 50 g de gaz carbonique par kWh". Coûts de l'électricité dégagés (avec un taux d'actualisation de 7%) LCOE-nuclear- harmony- (1) .png

    - voir graphique sur site -

    Source: Coûts projetés de la production d'électricité - Édition 2015, Agence internationale de l'énergie et Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire L'énergie nucléaire a le plus faible nombre d'accidents mortels pour les pays de l'OCDE

    Fatalités par unité d'électricité.png

    - voir graphique sur site -

    Source: Institut Paul Scherrer. Les données relatives aux accidents nucléaires ont été modifiées pour refléter les conclusions / recommandations de l'UNSCEAR en 2012 et l'étude SOARCA du CNRC 2015

    - voir graphique sur site -

    Harmony GoalTay aujourd'hui, grâce à l'expérience et aux connaissances acquises, le secteur de l'énergie nucléaire est bien placé pour atteindre l'objectif Harmony consistant à générer 25% de l'électricité 2050. C’est un objectif ambitieux, mais le rythme auquel de nouveaux réacteurs devront être construits n’est pas supérieur à ce qui a été réalisé par le passé. Pour atteindre l’objectif Harmony, nous devrons construire 1 000 GWe de nouvelles capacités nucléaires d’ici 2050. Le taux de construction moyen requis est de:

    10 GWe par an entre 2016 et 2020.
    25 GWe par an entre 2021 et 2025.
    33 GWe par an entre 2026 et 2050.
    Créer de l'harmonie

    - voir graphique sur site -

    Créer des conditions de concurrence équitables sur les marchés de l'énergie, qui stimulent les investissements dans les énergies propres de demain. L'énergie nucléaire doit être reconnue pour sa fiabilité et doit être traitée sur un pied d'égalité avec les autres technologies à faibles émissions de carbone dans le cadre d'un solide ensemble à faibles émissions de carbone. À l'heure actuelle, les marchés de l'électricité ne prennent pas en compte tous les coûts et avantages des différentes formes d'électricité. génération. Même lorsque la tarification du carbone est mise en œuvre, elle ne représente pas les véritables coûts du changement climatique à long terme. Il n'y a pas de crédit

    Créer des conditions de concurrence équitables sur les marchés de l'énergie, qui stimulent les investissements dans les énergies propres de demain. L'énergie nucléaire doit être reconnue pour sa fiabilité et doit être traitée sur un pied d'égalité avec les autres technologies à faibles émissions de carbone dans le cadre d'un solide ensemble à faibles émissions de carbone.

    À l'heure actuelle, les marchés de l'électricité ne prennent pas en compte tous les coûts et avantages des différentes formes d'électricité génération. Même lorsque la tarification du carbone est mise en œuvre, elle ne représente pas les véritables coûts du changement climatique à long terme. Aucun crédit n’est accordé pour la production fiable, à long terme et 24h / 24, fournie par l’énergie nucléaire.

    RépondreSupprimer
  17. Créer des processus réglementaires harmonisés afin de fournir un régime d’autorisations nucléaires plus cohérent, efficace et prévisible au niveau international, de faciliter la croissance de la capacité nucléaire et de délivrer des conceptions innovantes. Plusieurs barrières réglementaires liées à divers processus de licence nationaux et exigences de sécurité limitent actuellement le commerce et les investissements nucléaires civils dans le monde.

    L'absence de normalisation internationale alourdit inutilement la réglementation sur les activités nucléaires et les retards dans l'autorisation de nouvelles conceptions entravent l'innovation. Créer un paradigme de sécurité efficace axé sur le véritable bien-être public, dans lequel les avantages du nucléaire pour la santé, l'environnement et la sécurité sont mieux compris et valorisés par rapport aux autres sources d'énergie. Le système énergétique actuel ne prend pas en compte la sécurité dans une perspective sociétale globale. Les avantages de l’énergie nucléaire pour la santé et l’environnement ne sont pas évalués de manière équitable par rapport aux sources d’énergie de substitution. Le débat ne prend pas en compte des facteurs importants tels que l’économie, le développement industriel, les besoins de la société, l’environnement et la santé publique. La voie pour atteindre 1000 GWe de nouvelle construction nucléaire d’ici 2050 nécessitera un effort de coopération de l’ensemble de la communauté nucléaire - industrie, recherche, gouvernements et régulateurs - afin de se concentrer sur la suppression des véritables obstacles à la croissance.

    Harmony fournit le cadre d’action pour que son potentiel. Coordonné par la World Nuclear Association, le programme Harmony identifie les mesures à mettre en place et sollicite le soutien des principales parties prenantes afin de créer un avenir sobre en carbone auquel le nucléaire contribue pleinement. Rejoignez-nous

    Si vous souhaitez en savoir plus à propos de Harmony et de notre processus d’engagement de l’industrie, veuillez contacter harmony2050@world-nuclear.org. Les membres de l’Association nucléaire mondiale peuvent accéder à nos dossiers d’engagement via le site des membres. Si vous souhaitez participer mais que vous n'avez pas accès au site des membres, envoyez un courriel à harmony2050@world-nuclear.org pour vous connecter en tant qu'invité. Téléchargez la brochure Harmony

    http://world-nuclear.org/harmony

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) les émissions de gaz à effet de serre doivent diminuer si nous voulons atténuer le changement climatique, (...)

      IL N'Y A PAS de 'gaz a effet de serre'.

      (...) La communauté internationale reconnaît le besoin urgent de décarboniser notre production d'électricité afin de protéger les populations et la planète des dangers de la pollution atmosphérique et du changement climatique. (...)

      Le gaz carbonique n'est NI UN POISON, NI UN GAZ A POUVOIR CALORIFIQUE. Les 'changements climatique' s'appellent des saisons.

      (...) le coût de l'électricité produite en Chine par les éoliennes terrestres, solaires photovoltaïques et éoliennes en mer est respectivement supérieur de 16%, 50% et 140% à celui du nucléaire, (...)

      C'est pourquoi le monde de demain appartiendra à ceux qui auront l'énergie. La Chine ne se trompe pas, elle a construit des milliers d'éoliennes et panneaux solaire pour les exporter vers des imbéciles sans cervelles qui ruinent leurs populations.

      "Début décembre 2018, la Chine (hors Taiwan) compte 46 réacteurs nucléaires opérationnels répartis sur 15 sites nucléaires de production d'électricité, ainsi que 11 réacteurs nucléaires en construction. Ce qui la place au 3e rang en nombre de réacteurs en service ainsi qu'en capacité de production, et au 1er rang en nombre de réacteurs en construction."

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_centrales_nucléaires_en_Chine

      Supprimer
  18. Pas de dégâts climatiques


    mars 21, 2019


    Dans deux récentes publications[1], l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) constate que pour les catastrophes naturelles « les dommages totaux pour 2018 sont nettement inférieurs à la moyenne de CHF 306 millions corrigée de l’inflation pour les années 1972-2017 (trad.) ». Par ailleurs, la conclusion d’une analyse de tendance sur cette même période conclut que « Il n’a donc pas été possible d’établir une influence potentielle du changement climatique sur les dommages (trad.). » Voilà qui est bien trop rassurant pour faire la une des médias.

    Le WSL se permet même de mentionner que dans son dernier rapport de synthèse (AR5, WGII, 2013), le GIEC avait aussi conclu qu’après normalisation, une telle tendance n’était pas non plus constatée dans 22 autres études à ce sujet. Aussi, dans un livre sobre et factuel[2], Roger A. Pielke Jr. démontre la même chose à propos d’ouragans dont ni la fréquence ni l’intensité n’ont changé de manière significative depuis qu’ils sont recensés.

    Pourtant le même WSL publie le 14 mars dernier la nouvelle (news en allemand) que les dégâts dus aux intempéries en 2018 ont été les plus élevés que jamais. Voilà une manière bien astucieuse de publier la science et de sélectionner des nouvelles attractives. Il y a des spin-doctors jusque dans d’austères instituts fédéraux ; le scandale devient routinier.

    Il est pourtant vrai que les dégâts ne cessent de coûter plus, les assureurs en savent quelque chose et en vivent très bien. Cependant, corrigé de la démographie des lieux touchés, de leurs croissances économiques et de l’inflation, méthode appelée normalisation, il est constaté que la facture n’est plus élevée qu’à cause de ces facteurs-là. Si l’activité humaine est responsable de quoi que ce soit, c’est d’avoir prospéré : il y a plus à perdre aujourd’hui qu’il y a quelques décennies, lorsque moins de vie pouvaient être perdues et de richesses détruites.

    Alors, pourquoi ne cesse-t-on pas de prétendre que le changement climatique a un impact avéré sur les catastrophes naturelles ? Cela est promptement répété après n’importe quelle catastrophe ou même chaque situation météorologique qui semble inaccoutumée.

    Une réponse est dans les équivoques dans lesquelles les scientifiques radicalisés entraînent les responsables politiques et jouent avec les médias. À l’instar du politico-climatologue Knutti de l’EPFZ, qui adore ses modèles et les statistiques endogamiques qu’il en tire, ils publient des prédictions pourtant bien hypothétiques que cet effet amplificateur devrait se révéler un jour. Ils croient plus leurs modèles pourtant indigents que les divagations très habituelles de la réalité. Et comme leur message est alarmant, il nourrit le populisme morbide de l’anxiété qu’entretiennent politiciens ignorants et véreux aidés par des médias avides de mauvaises nouvelles.

    Alors, bien sûr que telle étude ne sera jamais citée en dehors d’un cercle de spécialistes. On pourra même me reprocher de faire par ce billet de blog du cherry-picking de la nouvelle qui conforterait mon évaluation (biais de confirmation). Je répliquerai que médias et monde politique pratiquent un inversed cherry-picking, occultant les faits qui contredisent les dogmes qu’ils ont adoptés.

    RépondreSupprimer
  19. Si la nature et les climats peu cléments font des victimes, il reste encore à dégoter des victimes des changements climatiques. Le seules que je connaisse sont les stations de ski de basse altitude qui investissent sans discernement alors que la neige leur manque régulièrement.

    Article publié sur le blog Carnot-Cournot-Netzwerk.
    [1] Andres, N.; Badoux, A., (2019). Unwetterschäden in der Schweiz im Jahre 2018. Rutschungen, Murgänge, Hochwasser und Sturzereignisse. Wasser, Energie, Luft, 111 (1), 29-38.
    Andres, N.; Badoux, A., (2019). Normalisierung und Trends der Unwetterschäden in der Schweiz (1972–2016). Wasser, Energie, Luft, 111 (1), 39-43.
    [2] Roger A. Pielke Jr. The Rightful Place of Science: Disasters and Climate Change. Consortium for Science, Policy & Outcomes; 2 edition (August 31, 2018).

    https://blog.mr-int.ch/?p=5205

    RépondreSupprimer
  20. Une femme traînée brutalement à plat ventre par la police place de la République (vidéo)


    19:25 14.04.2019


    À Paris, place de la République, une femme a subi une interpellation brutale de la part de policiers, lors de la 22e mobilisation des Gilets jaunes.

    S'étant déroulée sans incidents majeurs, l'acte 22 des Gilets jaunes dans la capitale française a néanmoins été marqué par l'interpellation musclée d'une femme. La scène s'est déroulée sur la place de la République, où un gros dispositif de forces de l'ordre avait été déployé lors de cette première mobilisation après l'entrée en vigueur de la loi anticasseurs.

    Filmée depuis divers angles, la scène montre un agent de la BAC traîner littéralement une femme, apparemment une manifestante mais ne portant pas de gilet jaune. Il la force à rester au sol, face contre terre.

    Au milieu d'une foule animée, les faits attirent de plus en plus l'attention. Un groupe de policiers encercle le périmètre, ne laissant pas les passants approcher.

    «C'est une femme, calmez-vous», dit une voix masculine, alors que l'agent de la BAC essaye de ligoter les mains de la personne et que ses collègues l'y aident.
    La raison de cette interpellation reste à déterminer.

    Le 22e acte de la mobilisation des Gilets jaunes a été la première manifestation depuis la nouvelle loi anticasseurs, promulguée par Emmanuel Macron et publiée au Journal officiel le 11 avril. Selon le texte, la dissimulation volontaire du visage est considérée comme un délit et est punie d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende.

    Comparativement à l'acte précédent, le ministère de l'Intérieur a annoncé une mobilisation en hausse lors de l'acte 22 des Gilets jaunes avec 31.000 participants à travers le pays, dont 5.000 à Paris. Les chiffres officiels sont nettement surpassés par ceux du syndicat Policiers en colère (lequel comptabilise 90.000 Gilets jaunes) et par Le nombre Jaune qui a recensé 80.504 manifestants dans toute la France.

    https://fr.sputniknews.com/france/201904141040738311-paris-interpellation-police-femme/

    RépondreSupprimer
  21. Paris : un policier retrouvé mort chez lui, il se serait suicidé avec son arme de service


    14 avr. 2019, 17:20


    Un policier de 27 ans a été retrouvé mort à son domicile à Paris ce 14 avril. La thèse du suicide serait privilégiée. Ce décès intervient alors que les suicides s'accumulent au sein de la police.

    Selon une information BFMTV révélée ce 14 avril, un gardien de la paix a été retrouvé mort à son domicile dans le XIIIe arrondissement de la capitale. «La thèse du suicide est privilégiée à ce stade. On parle de problèmes d’ordre personnel», a précisé une source proche de l'enquête citée par Le Parisien.

    Agé de 27 ans, l'officier de police défunt était affecté à l’unité judiciaire de la Direction de l'ordre public et de la circulation, rue Albert. «Il était actuellement en stage pour devenir OPJ (Officier de police judiciaire). C’est son cousin, inquiet de ne pas avoir de nouvelles, qui l’a retrouvé mort», précise le quotidien francilien.

    Le constat revient comme un triste refrain dans les associations de police et les chiffres s'alourdissent à une vitesse si constante que les syndicats professionnels commencent à alerter eux aussi sur le phénomène : depuis le début de l'année 2019, un fonctionnaire de police s'est suicidé tous les quatre jours en moyenne.

    Cette violence sociale se poursuit dans une moindre mesure au sein des autres effectifs en uniforme (police municipale, service pénitentiaire, gendarmerie nationale, mission Vigipirate et police ferroviaire notamment), tant et si bien que «le compteur de la honte» tenu par la page Facebook «Citoyen Solidaire» affiche un total de 31 morts par suicide au sein des forces de l'ordre en 2019, dont 25 suicides dans la police.

    Lire aussi : Un policier se suicide tous les quatre jours en France : à quand une réaction de Beauvau ?

    https://francais.rt.com/france/60986-paris-policier-retrouve-mort-chez-lui-il-se-serait-suicide-avec-son-arme-de-service?fbclid=IwAR0EuM9BGQELarHQy9jidf5AfRPEZIm8TLi1HdCJhW5Q-OTbsvp0CXjGgd0

    RépondreSupprimer
  22. «Les migrants, c'est comme les éoliennes» : Marine Le Pen s'explique (VIDEO)


    14 avr. 2019, 19:18


    Certains y verront de l'audace, d'autres du cynisme : Marine Le Pen s'est livrée à une comparaison entre migrants et centrales éoliennes lors de son intervention sur le plateau du Grand Jury. Une analogie qu'elle n'est pas la première à faire...

    Invitée ce 14 avril sur le plateau du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, Marine Le Pen a été interrogée sur ses possibles divergences avec ses alliés européens, dont Matteo Salvini, au sujet de la répartition des migrants au sein de l'UE.

    La présidente du Rassemblement national s'est alors exprimée sur la politique migratoire du ministre italien de l'Intérieur. Ce faisant, la députée du Pas-de-Calais s'est livrée à une analogie mêlant les thématiques d'immigration et d'énergies renouvelables. «Les migrants, c'est comme les éoliennes : tout le monde est d'accord pour qu'il y en ait mais personne ne veut que ce soit à côté de chez lui [...] Eh bien moi je considère avec Matteo Salvini qu'il faut arrêter l'immigration» a-t-elle déclaré, ne manquant pas, au passage, de lancer une pique à une famille politique rivale : «Je suis parfaitement opposée, contrairement aux Républicains [...] à la relocalisation forcée des migrants dans des pays qui ne souhaitent pas les accueillir.»

    L'analogie choisie par Marine Le Pen n'est pas sans rappeler une comparaison effectuée à peine une semaine plus tôt par Damien Rieu, ancien porte-parole de Génération identitaire. Celui-ci avait alors affirmé dans un tweet : «Les éoliennes c’est comme les migrants, que ceux qui en veulent les prennent chez eux !»

    https://francais.rt.com/france/60989-migrants-cest-comme-eoliennes-marine-le-pen-explique-video

    RépondreSupprimer
  23. Acte 22 à Toulouse: la BAC a chargé et frappé des journalistes étrangers présumés (vidéo)


    17:44 14.04.2019


    Des agents de la BAC ont mis à terre, puis frappé avec des matraques et donné des coups de pied à deux journalistes présumés d’un média étranger portant des casques de presse alors qu’ils couvraient l’acte 22 des Gilets jaunes à Toulouse, samedi 13 avril. Un manifestant a filmé la scène et l’a partagée sur les réseaux sociaux.

    La scène a eu lieu samedi 13 avril au cours de l'acte 22 des Gilets jaunes à Toulouse. Une vidéo filmée par l'utilisateur de Facebook Lelly Gijabet LIVE montre les violences des forces de l'ordre envers deux individus identifiés comme journalistes.

    Ainsi, on voit dans la séquence des manifestants en train de tenir une banderole pour se protéger contre les agents de la brigade anti-criminalité (BAC) qui avançaient vers eux.

    Quelques secondes plus tard, on aperçoit un journaliste portant un casque avec l'inscription «presse» (en veste beige et avec un sac à dos) courir avec une caméra vers sa collègue (avec une capuche claire) mise à terre à côté d'un agent de la BAC.

    Le premier journaliste fait alors un signe de la main à l'agent de la BAC pour demander de relâcher sa collègue (à la fin de la vidéo, on apprend qu'il s'agit d'une femme).

    L'agent de la BAC prend ensuite les affaires de la journaliste qui essaie de les récupérer.

    Soudainement, deux agents de la BAC la poussent, elle tombe au sol et subit des coups de matraque et de pied des forces de l'ordre qui ont en outre retiré et jeté son casque.

    Son collègue tente de nouveau de lui venir en aide mais il se retrouve aussi dos au sol et frappé par la BAC.

    À cet instant, une voix féminine répète derrière la caméra:

    «C'est la presse. Ils sont en train de frapper la presse. S'il vous plaît…»

    Contacté par Sputnik, l'auteur de la vidéo a confirmé que la séquence a été filmée durant la manifestation des Gilets jaunes à Toulouse, le 13 avril, en ajoutant que les journalistes agressés travaillaient pour un média étranger.

    Le 22e acte de la mobilisation des Gilets jaunes a été la première manifestation depuis la nouvelle loi anticasseurs promulguée par Emmanuel Macron et publiée au Journal officiel le 11 avril. Selon le texte, la dissimulation volontaire du visage est considérée comme un délit et est punie d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende.

    https://fr.sputniknews.com/france/201904141040737270-journalistes-agresses-bac-toulouse-gilets-jaunes/

    RépondreSupprimer
  24. FRANCE - UNE JOURNALISTE MENACÉE DE MORT À CHÂTEAUROUX

    Un homme a menacé de mort une journaliste de télévision qui couvrait la Ligue des droits de l'homme.
    Les Gilets jaunes ont souvent des pancartes contre les médias. ('MEDIAS = PROPAGANDE D'ETAT')


    14.04.2019, 21h31


    Une journaliste d'une télévision locale a fait l'objet de menaces verbales de mort lors d'un rassemblement à l'initiative de la Ligue des droits de l'homme (LDH), samedi à Châteauroux, contre la loi anti-casseurs.

    «Si jamais je vois mon visage sur une seule de tes images, je t'égorge», a déclaré un participant au rassemblement à Lise Nicolle, journaliste à Bip-tv, a rapporté cette dernière à l'AFP. «J'avais ma caméra sur trépied et, avant de me dire ça, il m'a demandé pour quel media je travaillais», a-t-elle dit. «Il savait très bien que j'étais journaliste».

    «Il s'est approché, il s'adressait vraiment à moi», a poursuivi la journaliste, précisant: «A ce moment-là, j'étais avec d'autres confrères et il a fait le geste sur son cou d'égorger quelqu'un». «Et même, il a insisté qu'il reviendrait à Bip-Tv et que c'était pas contre la chaîne mais contre moi», a-t-elle ajouté.

    Lise Nicolle couvrait ce rassemblement devant la préfecture de Châteauroux auquel participaient environ 120 personnes, selon le président de la LDH dans l'Indre, Mark Bottemine.

    Ce dernier a accompagné la journaliste au commissariat où elle a déposé une main courante. «J'y retourne demain (lundi) et on va déposer deux plaintes, en mon nom propre et au nom de mon employeur», a-t-elle dit.

    «C'est quelqu'un que je n'avais jamais vu auparavant. Il avait l'air seul. Il ne portait pas de gilet jaune et rien de permet de dire que ce soit un gilet jaune», a affirmé à l'AFP la journaliste, ajoutant que l'homme, autour de la quarantaine, était «plus ou moins connu (des services de police) comme une personne un peu instable, un peu dérangée».

    «C'est un événement qu'il ne faut pas minimiser et qu'il faut replacer dans son contexte. C'est un acte très isolé», a commenté à l'AFP M. Bottemine.

    «Manifestement psychologiquement instable»

    Le président de la LDH a confirmé que l'auteur de ces menaces est une personne considérée de source policière comme «manifestement psychologiquement instable». «C'était un rassemblement extrêmement calme avec des associations, des syndicats, une trentaine de gilets jaunes , avec un comportement très citoyen et pacifique», a expliqué M. Bottemine.

    Dans un communiqué, le président de Bip-tv, l'ancien ministre André Laignel (PS), a condamné «avec la plus grande fermeté la menace de mort proférée» et apporté «tout son soutien» à la journaliste.

    «Le débat public peut être vif mais rien ne peut justifier une telle menace qui n'a pas sa place dans notre République», a ajouté le maire d'Issoudun. A l'initiative de la LDH, une cinquantaine d'associations avaient appelé samedi à des rassemblements dans toute la France pour demander l'abrogation de la loi anti-casseurs. (afp/nxp)

    https://www.lematin.ch/monde/journaliste-menacee-mort-chteauroux/story/22188841

    RépondreSupprimer
  25. Gilets jaunes: «la loi sur les casseurs, ça n'a pas marché», estime Wauquiez


    23:04 14.04.2019


    Le président du parti Les Républicains (LR), Laurent Wauquiez, a affirmé sur le plateau de BFM TV que c'est le gouvernement qui portait «la responsabilité de ce qu'il s'est passé» lors des manifestations des Gilets jaunes le 13 avril.
    La loi anticasseurs, en vigueur pour la première fois le 13 avril dernier lors des manifestations de Gilets jaunes, «n'a pas marché», a affirmé Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains (LR), devant les caméras de BFM TV.

    «On est juste au 22e week-end [de mobilisation des Gilets jaunes, ndlr] et vous avez à nouveau ces images de casseurs, de gens qui détruisent du mobilier urbain, qui brûlent des voitures et qui s'attaquent aux forces de l'ordre», a-t-il indiqué.

    Selon lui, il s'agit d'un «échec majeur de l'autorité».

    Le gouvernement «n'a pas pris la mesure assez tôt, il porte une responsabilité dans ce qu'il s'est passé», a accusé le patron de LR, évoquant les manifestations du 13 avril.
    Constatant que «la loi sur les casseurs, ça n'a pas marché», il a évoqué les raisons de cet échec.

    «Pourquoi? Parce qu'elle a été vidée de sa substance par la censure du Conseil constitutionnel […]. Le Président de la République lui-même [a] affaibli la loi en la déférant au Conseil constitutionnel», a souligné Laurent Wauquiez.

    La loi anticasseurs, portée par le gouvernement sur fond de crise des Gilets jaunes et définitivement adoptée par le Parlement en mars, a été promulguée par Emmanuel Macron et publiée au Journal officiel le 11 avril.

    Le ministère de l'Intérieur a annoncé une mobilisation en hausse lors de l'acte 22 avec 31.000 participants à travers le pays, ces chiffres officiels nettement surpassés par ceux du syndicat Policiers en colère (90.000 Gilets jaunes) et par les 80.504 manifestants recensés par Le nombre Jaune.

    https://fr.sputniknews.com/france/201904141040741147-france-gilets-jaunes-loi-anticasseurs-wauquiez/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les fusils d'assaut, kalachnokov et chars d'assaut çà, c'est contre les français en gilets jaune ou pas, par contre, contre les casseurs en iqab/burqa ou qui mettent le feu au restaurant machin-truc: là, y a personne ! HAHAHAHAHA !

      Après leur arrestation (s'il y a)... ils se suicident !

      Supprimer
  26. Gilets jaunes acte 22… Mais que fait le gouvernement ?

    Face à la crise des Gilets jaunes, une crise d’une ampleur rare, le gouvernement Macron ne semble pas à la hauteur.


    Par Claude Robert.
    15 AVRIL 2019


    Sans aucune surprise, le mouvement des Gilets jaunes se poursuit. Sans aucune surprise, il a survécu au pastiche de consultation publique organisé par le gouvernement, ce gouvernement aux abois mais qui ne s’en rend pas compte parce qu’il n’a toujours pas saisi la gravité de la situation.

    Les raisons de la durabilité du mouvement de révolte ne sont d’ailleurs pas seulement à chercher du côté de l’absence d’amélioration de la situation économique des Français. Elles tiennent pour beaucoup au comportement même du président Emmanuel Macron et de son Premier ministre Édouard Philippe, tous deux donnant quotidiennement l’impression de considérer le mécontentement populaire comme une tocade que quelques petites déclarations dans les médias bien ciblées suffiront à calmer.

    Chaque jour qui passe permet en effet de constater l’outrecuidance de ces deux hauts fonctionnaires et le peu d’estime qu’ils nous portent, nous citoyens dont ils sont pourtant censés servir les intérêts.

    Sans même forcer le trait, il est particulièrement aisé de déceler dans le comportement de Macron et de Philippe les deux lacunes qui expliquent leur impossibilité à gérer les difficultés actuelles :

    Tous deux commettent des erreurs dignes de politiciens inexpérimentés ;
    Tous deux pensent qu’il leur suffit de parler pour régler les problèmes.

    DES ERREURS DE DÉBUTANTS

    N’importe quel dirigeant d’entreprise expérimenté sait combien il ne faut jamais mépriser le personnel car lorsque celui-ci se sent victime d’abus de pouvoir ou d’injustices, son comportement peut déraper de façon dangereuse. La force du nombre, la dynamique des foules sont des données tangibles que tout manager avisé se garde bien de provoquer. Autant il est facile de convaincre une personne isolée, autant persuader un groupe en colère est une autre paire de manches.

    Ces quelques rudiments du management découlent pourtant du bon sens. Au pire, ils s’apprennent sur le tas. Sauf que de telles erreurs de débutant se paient très cher lorsqu’elles sont commises au sommet d’un État.

    Ainsi supportons-nous le coût exorbitant de cette fameuse « sélection de l’élite politique » à la française, cette sélection que fustigeait Michel Crozier qui fait qu’un énarque1, une fois son stage de fin d’étude réalisé dans une préfecture, peut postuler du jour au lendemain à un niveau de responsabilité qui n’a aucun rapport avec son talent et son expérience.

    La première des erreurs commises, outre le programme économique gouvernemental totalement inadapté à la situation du pays2, a consisté en la réduction de la vitesse sur route. On devine derrière cette décision loufoque toute l’incompétence de son auteur, le Premier ministre, et du président qui l’a entérinée.

    On imagine même la rusticité de leur calcul. Sans doute n’avaient-il pas appris à l’ENA que les citoyens ne sont pas corvéables à merci et qu’ils peuvent, le cas échant, se révolter. Sans doute n’avaient-il pas imaginé un seul instant que plus de la moitié des radars du pays puisse être saccagée en guise de représailles.

    RépondreSupprimer
  27. La seconde erreur a été d’augmenter la pression fiscale d’une majorité de Français, tout en annonçant le contraire, afin de financer la suppression de l’ISF. Au-delà de ce qui a été naturellement perçu comme une insulte par de nombreux contribuables, c’était mal connaître la mentalité française, cette mentalité facilement encline à la jalousie de plus riche que soi tellement l’idéologie gauchiste l’a imbibée. Où vivent donc nos hauts fonctionnaires pour qu’ils ne semblent même pas connaître leurs concitoyens ?

    La troisième bévue est l’inconséquence avec laquelle le gouvernement a réagi face au mouvement des Gilets jaunes. Au lieu de rencontrer le peuple, de se montrer à l’écoute et d’afficher un minimum de compréhension et d’humanité, le président s’est empressé de donner en pâture aux Français une pseudo consultation les privant de toute latitude dans l’expression de leurs récriminations.

    Car derrière ce rideau de fumée plus ou moins opaque, le gouvernement s’est à la fois assuré la maîtrise des domaines ouverts à ladite consultation, les moyens d’empêcher une vraie représentativité statistique de celle-ci, et les moyens de décider lui-même des mesures à mettre en place in fine ! Ainsi, au-delà de cette espèce de kermesse folklorique par émissions télé, sites internet et agora municipales interposés, le peuple français a assisté de facto à la confiscation pure et simple de sa parole et de son libre arbitre.

    Bien évidemment, du haut de leur tour d’ivoire de hauts fonctionnaires, tels des débutants dénués du moindre feeling, Macron et Philippe pouvaient penser que la population ne s’en rendrait pas compte.

    PARLER, POUR CONTENIR LE PEUPLE ET ÉVITER D’AGIR

    Cela fait des mois que les radars ont été saccagés sur les routes, cela fait des années que le pays souffre du matraquage fiscal, cela fait 22 semaines que le mouvement des Gilets jaunes paralyse une partie du pays chaque samedi, mais aucune décision claire et radicale n’a encore été prise à ce jour ! En revanche, Macron et Philippe distillent leurs petites phrases sibyllines comme si celles-ci pouvaient calmer l’insatisfaction de la rue et remplacer les faits : possible abandon de la limitation des 80 km/h par ci, future baisse des impôts sur les petits revenus par là, etc. Paroles, paroles…

    Tout cela est d’autant plus hypocrite que la situation économique très mauvaise du pays, tout comme son excès de pression fiscale et sa situation sécuritaire routière tout à fait acceptable3, sont connues depuis longtemps.

    Si le gouvernement Macron avait voulu améliorer l’économie française, il n’aurait pas annoncé la réduction de son programme de diminution des dépenses de l’État quelques jours après sa prise de pouvoir. De même qu’il ne feindrait pas de découvrir qu’il y a trop d’impôts alors que l’Hexagone est au sommet du hit parade mondial depuis des années. Enfin, il ne raconterait pas se soucier de sauver des vies avec des radars alors qu’il y a 3 fois plus de décès par suicide4 et que la corrélation entre suicide et chômage a été maintes fois démontrée.

    En réalité, ce gouvernement ne fait rien d’important. Il se contente d’assurer son existence, en administrant simplement l’appauvrissement et le chômage de masse comme si nous étions dans un régime planiste au sein d’un monde stable et non concurrentiel. Par contre, il parle. Il parle pour gagner du temps. Il parle pour endormir les citoyens. Il parle pour continuer de ménager son train de vie.

    RépondreSupprimer
  28. Face à la crise des Gilets jaunes, une crise d’une ampleur rare, le gouvernement Macron n’est visiblement pas à la hauteur. Hélas, au delà des erreurs accumulées depuis le mouvement des Gilets jaunes, il ressort implicitement que nous n’avons pas grand-chose à espérer de lui en dehors de la seule stratégie qui le motive : sa survie, le maintien de son train-train planiste et confiscatoire, aux antipodes de toute réforme libérale…



    Sur le web

    Michel Crozier, chercheur et universitaire, sociologue des organisations, a été également juré de l’ENA. Il avait déclaré : « Je n’ai jamais rencontré des étudiants aussi intellectuellement fermés ». ?
    Ce n’est pas l’objet de cet article mais à peu près rien n’a été fait par le gouvernement pour sortir la France du marasme économique. La réforme du travail était une bonne chose mais reste bien étroite, et parfaitement isolée par rapport aux chantiers que la désindustrialisation du pays exigerait ! ?
    À peine moins bonne que la moyenne européenne alors que l’Europe est la plus vertueuse de la planète, avec seulement 49 morts/1 000 000 habitants/an en comparaison du reste du monde et ses 174 morts/1 000 000. ?

    Le taux de suicide français est parmi les plus élevés, et de 27 % supérieur à la moyenne européenne.

    https://www.contrepoints.org/2019/04/15/341703-gilets-jaunes-acte-22-mais-que-fait-le-gouvernement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le 'Claude Robert' fait celui qui n'a rien compris ! Le gouvernement n'écoute QUE les casseurs (mercenaires payés pour casser et se faire passer pour des français) et non les marcheurs pacifistes car, ce que disent ces défileurs du samedi sont des vérités qui ne doivent pas être entendues et répétées par les merdias !

      Supprimer
  29. Cory Booker admet que le fait de libérer des migrants dans des villes de sanctuaire "nous rendrait moins sûrs"


    par Tyler Durden
    Dim, 14/04/2019 - 11h30


    Le candidat démocrate à la présidence, Cory Booker, affirme que les Américains seraient "moins en sécurité" si les immigrants clandestins étaient libérés de centres de détention verrouillés dans des villes américaines accueillant les migrants - un plan que le président Trump a menacé d'explorer.

    Margaret Brennan de Face the Nation a demandé à Trump si la menace de Trump était vide ou si il essayait simplement de créer des frictions, Booker a répondu: "Vous dites" frictions "- je dis qu'il essaie de dresser des Américains les uns contre les autres et de nous faire moins sûr. "

    Suite à des informations selon lesquelles la Maison Blanche aurait discuté de la libération d'une inondation si les migrants dans des villes sanctuaires contrôlées par les démocrates et respectueux des non-papiers, le président Trump a déclaré vendredi qu'il "accordait une grande importance" à cette idée.

    Plus tôt vendredi, le Washington Post et ABC News ont rapporté que le gouvernement Trump avait poussé à deux reprises à transférer des migrants dans des villes sanctuaires, citant des hauts responsables anonymes du gouvernement au fait du dossier.

    En reprenant les migrants détenus et en les confiant aux villes qui se sont engagés à les protéger, les démocrates se sont déchaînés.

    "L'ampleur du cynisme et de la cruauté de cette administration ne peut être surestimée", a déclaré la porte-parole de Nancy Pelosi, Ashley Etienne, dans une déclaration de vendredi. "Utiliser des êtres humains - y compris des petits enfants - comme des pions dans leur jeu tordu pour perpétuer la peur et diaboliser les immigrants est odieux, et dans certains cas, criminel."

    Notant des problèmes de sécurité, l’assistant de Pelosi a ajouté: "Le peuple américain a catégoriquement rejeté les politiques toxiques de ce gouvernement en matière d’immigration, et les démocrates continueront à faire progresser des politiques en matière d’immigration qui garantissent notre sécurité et respectent nos valeurs".

    Samedi soir, le président Trump a déclaré sur Twitter que "les États-Unis ont le droit légal absolu de faire appréhender des immigrants clandestins transférés dans des villes du sanctuaire", et a exigé "qu'ils soient pris en charge au plus haut niveau, en particulier par l'État de Californie." qui est bien connu ou sa mauvaise gestion et les taxes élevées! "

    Dimanche, le représentant Bennie Thompson (D-MS) - président du Comité de la sécurité intérieure de la Chambre, a déclaré qu'il ne "voyait pas de manière légale" la libération des sans-papiers dans les villes-sanctuaires.

    "Plus important encore, c'est à nouveau son chaos fabriqué qu'il a créé au cours des deux dernières années à la frontière", a déclaré Thompson. "Avant Donald Trump, nous avions une situation gérable. Nous avons eu des pics, mais cela a également baissé, mais nous avons maintenant une poussée constante du système pour qu'il ne fonctionne pas."

    RépondreSupprimer

  30. Thompson a ajouté que transférer les migrants dans des villes-sanctuaires ne consistait "pas à assurer la sécurité du pays, mais à une politique partisane et à la cruauté."

    Thompson pourrait peut-être expliquer en quoi le fait de prendre des migrants hors d’établissements verrouillés et de les confier à des centres de cités-sanctuaires constitue de la cruauté?

    Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a qualifié l'idée "d'asinine", ajoutant qu'elle est "peu sérieuse", "illégale" et "sophomorique".

    "C'est vraiment le sophisme de l'adolescence. Ce n'est pas grave. Il n'a aucune justification. C'est insultant pour le peuple américain et pour l'intelligence du peuple américain. C'est non-américain. C'est illégal. C'est immoral. C'est assez pathétique. Je ne Je ne sais pas ce que je peux dire de plus ", a déclaré Newsom.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-04-14/cory-booker-releasing-migrants-sanctuary-cities-would-make-us-less-safe

    RépondreSupprimer
  31. Frankenstein Designer Kids: Ce que vous ne savez pas à propos de la transition entre les sexes vous époustouflera


    par Tyler Durden
    Dim, 14/04/2019 - 23:35
    Écrit par Robert Bridge via la Fondation de la culture stratégique,


    Les médicaments bloquant la puberté, les mastectomies, les chirurgies vaginales et les faux pénis - sans risque de renversement - ne sont que quelques-unes des méthodes expérimentales radicales utilisées chez les enfants. La folie doit cesser.

    Imaginez que vous soyez le parent d'un garçon de cinq ans qui vous informe innocemment un jour qu'il est une fille. Bien entendu, la réaction naturelle serait de rire, pas de téléphoner à la clinique de transition de genre la plus proche. Vous ne savez pas comment votre petit garçon en est venu à croire une telle chose; c'est peut-être à cause de quelque chose qu'il a entendu à la garderie ou d'un programme qu'il a vu à la télévision. En tout état de cause, il insiste sur le fait qu'il "s'identifie" en tant que femme.

    Éventuellement, peut-être sur les encouragements de votre école locale, rendez-vous chez un médecin. Vous espérez que ce professionnel de la santé saura vous fournir, à vous et à votre enfant, des conseils judicieux pour dissiper sa confusion. Préparez-vous à être déçu. Votre médecin sera obligé, selon l’État et les directives médicales, de suivre les directives professionnelles connues sous le nom de «soins affirmatifs». Cela semble beau et inoffensif, n'est-ce pas ? En fait, le programme pourrait être décrit comme rien de moins que diabolique.

    Les méfaits médicaux des interventions hormonales et chirurgicales chez les enfants dysphoriques de genre

    Suivant l’approche des «soins affirmatifs», le médecin est tenu de suivre l’instruction de l’enfant, et non l’inverse, car beaucoup de gens pensent que la relation médecin-patient dans ce cas particulier fonctionnerait mieux. En d’autres termes, si l’enfant dit au médecin qu’il croit être une fille, il doit se conformer à cette «réalité», quelle que soit la biologie qui le lui dit. Mais ce n'est que le début de la folie.

    En tant que parent de l’enfant, vous serez encouragé à commencer à appeler votre fils «votre fille» et à lui permettre même de choisir un prénom féminin ainsi que des vêtements assortis. Les enseignants seront invités à laisser votre fils utiliser la salle de bain de la fille alors qu’il est à l’école. La question de la stigmatisation sociale liée à un tel changement de mode de vie, accompagné de brimades, est rarement prise en compte. Les thérapeutes discuteront rarement avec les parents des implications sociales d'un tel changement mental et physique; En effet, beaucoup insisteront sur le fait que les changements sont «réversibles» si l’enfant avait un jour un changement d’âme. Si seulement les choses étaient si faciles.

    Faisons une pause un instant pour demander quelle devrait être la question la plus évidente, en particulier parmi les professionnels de la santé: «N’est-il pas terriblement naïf d’appuyer la croyance éphémère d’un enfant qui croit toujours au Père Noël qu’il / elle est du sexe opposé? ? N’y at-il pas une très grande possibilité que l’enfant soit confus et que la pensée passe? De plus, pourquoi n'avions-nous jamais entendu parler de tels épisodes il y a à peine 10 ans, alors qu'aujourd'hui nous sommes amenés à croire qu'il s'agit d'une épidémie? "Au lieu de travailler avec l'enfant et sa nouvelle identité grâce à une approche aussi évidente, dans la majorité des Dans certains cas, l’enfant sera placé sur la voie rapide vers la transition entre les sexes. C'est ici que commence l'histoire d'horreur.

    RépondreSupprimer
  32. Un des parents, Elaine, membre du groupe de défense des droits Kelsey Coalition, dont la fille a subi «des interventions médicales décisives», a compris que la transition était extrêmement préjudiciable à la santé et au bien-être futurs de son enfant.

    «Une fois que l'adolescence a commencé, les soins affirmatifs consistent à donner aux jeunes des hormones sexuelles croisées», a déclaré Elaine lors d'une table ronde organisée par la Heritage Foundation.

    «On teste la testostérone chez les filles de moins de douze ans, et les œstrogènes chez les garçons. Ce sont des traitements hormonaux sérieux qui ont un impact sur le développement du cerveau et la santé cardiovasculaire et peuvent augmenter le risque de cancer. "

    Cela nous mène à la table d'opération, où les adolescents, dépourvus de la maturité mentale nécessaire pour faire un choix aussi important, bouleversent leur vie, sont exposés au couteau de la manipulation chirurgicale irréversible. Les doubles mastectomies chez les filles, par exemple, ainsi que la confection de faux pénis à partir de chair empruntée à d’autres parties du corps, ne sont que quelques-unes des procédures sans précédent actuellement disponibles.

    Elaine a évoqué l’histoire très médiatisée de Jazz Jennings, qui avait reçu un diagnostic de «dysphorie de genre» et qui avait été élevé comme une fille depuis l’âge de cinq ans. Il a été traité avec des hormones à l'âge de onze ans et à l'âge de 17 ans, Jazz a été opéré pour retirer son pénis et créer un vagin simulé à partir de la paroi de son estomac.

    «Après la chirurgie, les blessures de Jazz ont commencé à se séparer et un blister de sang a commencé à se former. Une opération d'urgence a été réalisée. Selon le médecin de Jazz, "Alors que je la montais sur le lit, j’ai entendu quelque chose se" liquéfier ". Quand j’ai regardé, tout s’est brisé."

    Elaine a qualifié le cas de Jazz d '"expérience médicale sur un enfant" qui "se joue à la télévision depuis 12 ans". Il convient de noter qu'un scénario dramatique similaire a captivé la nation avec la transition sexuelle pour la télévision de Caitlyn Jenner, née Bruce Jenner, ancien médaillé d’or olympique, qui était probablement le plus grand athlète américain de tous les temps.

    La question évidente est de savoir combien d’enfants impressionnables, dont beaucoup subissent eux-mêmes des changements corporels sous la forme de la puberté, ont été persuadés de se prononcer en faveur de la transition entre les sexes (chose dont un enfant n’aurait pu parler que par un média ou une source externe, à moins que le les parents s’engagent dans des sujets de discussion aussi étranges à table après avoir regardé ces personnalités? »À présent, peu de gens doutaient de l’influence puissante des célébrités de la télévision sur les gens, et en particulier les adolescents. En fait, c’est toute la notion qui sous-tend l’idée d’un «modèle positif». Je ne suis pas sûre que Caitlin Jenner puisse prétendre à une telle pièce.

    Selon Michael Laidlaw, M.D., ces enfants, qui vivent ce que la communauté médicale a surnommé «la dysphorie de genre», vont au-delà de leur condition, soit naturellement, soit avec l’aide d’un thérapeute. Entre-temps, selon Laidlaw, citant des études, de nombreuses filles et garçons présentant des symptômes présentent des troubles neuro-psychiatriques et l'autisme.

    RépondreSupprimer
  33. «Les médias sociaux et YouTube, des choses comme ça, regarder des vidéos très frénétiques sur YouTube des personnes en transition semblent jouer un rôle… ainsi que de la contagion» en vulgarisant l'idée auprès des masses.

    Le mouvement est fondé sur l’idée libérale moderne d ’« identité de genre », définie comme le« sens interne central de la personne », indépendamment de ce que prouvent les faits biologiques de leur sexe.

    Le Dr Laidlaw a présenté le meilleur cas à l’encontre des parents et de leurs enfants, qui s’étaient empressés de conclure que leurs enfants avaient besoin de bloqueurs de la puberté, par exemple, ou de doses extrêmes d’hormones, lorsqu’il a parlé de ce qui se passe lorsqu’un cancer est diagnostiqué.

    «Si un enfant ou une personne que vous connaissiez avait un cancer, voudriez-vous des résultats pathologiques, voudriez-vous que l'imagerie prouve [la maladie] avant de donner une chimiothérapie nuisible», a-t-il demandé. Cependant, nous autorisons les enfants et les adolescents à subir des interventions chimiques et chirurgicales irréversibles sans que nous puissions voir aucune preuve démontrant la présence du «sexe opposé» chez le patient.

    En d’autres termes, la communauté médicale est bouleversante non seulement avec Mère Nature, mais aussi avec la vie d’enfants, avec des expériences radicales et irréversibles qui n’ont pas prouvé le bonheur et le bien-être de ceux qui se trouvent sous réception (ou soustraction) .

    "Nous donnons des thérapies très nocives sur la base de l'absence de diagnostic objectif", a déclaré le Dr Laidlaw.

    Laidlaw a été obligé de répéter ce qui était connu depuis des millénaires.

    «Il n'y a que deux sexes», a-t-il déclaré.

    «Le sexe est identifié à la naissance, personne ne l'assigne. Les médecins n’assignent pas arbitrairement cette personne à un garçon et cette personne à une fille. Nous savons tous comment l'identifier.

    "Je dirais 'demandez à votre grand-mère qui ne lit pas les journaux scientifiques, et ils vous diront exactement comment identifier les garçons des filles.'"

    https://www.zerohedge.com/news/2019-04-14/frankenstein-designer-kids-what-you-dont-know-about-gender-transitioning-will-blow

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Voilà une politique frankensteinnienne qui arrive juste quand il y a une déferlante d'immigrés (excisés), les expression doivent changer ! Hahahaha !
      On ne dira plus 'circoncision' ou 'circoncis' mais transgenres (qui remplace 'travelos') ! Hahahaha !

      Comme pour une bicyclette sans cadre, n'est plus appelée 'bicyclette de femme' mais bicyclette de curé !!! Hahahaha !

      Supprimer
  34. Caitlin Johnstone met en garde les partisans de Trump blessent Assange avec leur discours d'échecs en 4-D


    par Tyler Durden
    Dim, 14/04/2019 - 22:45
    Écrit par Caitlin Johnstone via Medium.com,


    À un moment où tout le monde devrait être dans la rue, secouant la terre et protestant contre les poursuites de Julian Assange par l'administration Trump pour avoir révélé des crimes de guerre américains, ceux qui continuent à soutenir ce président ont un message et un message seulement lorsqu'il s'agit du fondateur de WikiLeaks : Ne fais rien. Détendez-vous, attendez, voyez, faites confiance à Trump et ne faites rien. Trump est sur le point de sauver Assange et de nous sauver tous. Ne fais rien.

    À qui pensez-vous que cette stratégie profite exactement ?

    Ce sont toutes des personnes qui disent soutenir Assange et WikiLeaks, qui soutiennent la liberté de parole et s’opposent à l’état profond. Pourtant, ce qu’ils font aujourd’hui blesse Assange et aide l’établissement de pouvoir non élu connu sous le nom d’état profond tout autant que l'hystérique. Dupes Russiavape qui couvrent ouvertement Assange aujourd'hui.

    Pour être clair, tous ceux qui ont voté pour Trump ne le font pas; beaucoup s’opposent avec agressivité à la poursuite de Assange par cette administration et lui retirent tout soutien. Mais ceux qui sont engagés dans le comportement que je décris contribuent tous à vaincre l’opposition forte et agressive à l’emprisonnement d’Assange, qui fait cruellement défaut, et ils aident toutes les personnes qu’ils prétendent opposer. Les ennemis d'Assange vêtus de chatte et les amoureux d'Assange vêtus de chapeaux de MAGA sont du même côté sur cette question, cherchant stupidement le même objectif: l'emprisonnement permanent d'un journaliste qui dit la vérité.

    Chaque fois que le président Trump met en avant un programme diabolique de longue date du gouvernement permanent américain, je vois mes notifications sur les réseaux sociaux grouiller de maints partisans de Trump me disant que c'est une bonne chose, car c'est secrètement une brillante stratégie d'échecs stratégique que le 45e président prend contre état profond.

    Quand je dis que cela se produit à chaque fois, je ne suis pas hyperbolique pour faire valoir un point. Je veux dire que cela se produit chaque fois, sans une seule exception solitaire, toujours. Il se produit avec une telle fiabilité que je l'ai abordé de manière préventive dans l'article que j'ai écrit quand Julian Assange a été arrêté, en disant: «Je vais avoir une politique de tolérance zéro pour les sectateurs de QAnon qui essaient de me dire qu'il s'agit en réalité d'un jeu d'échecs à 5-D par Trump pour renverser l'état profond. Restez en dehors de mes commentaires, restez en dehors de mes notifications sur les réseaux sociaux, éloignez-vous de moi et repensez votre vision du monde. "

    J'ai dit cela parce que je savais que ça allait arriver et c'est ce qui est arrivé. Depuis l'arrestation d'Assange, toutes sortes de théories ont été inventées. Celles-ci sont la preuve que Trump protège Assange avec l'acte d'accusation et d'extradition de son gouvernement, au lieu d'emprisonner un journaliste pour avoir révélé les crimes

    RépondreSupprimer
  35. de guerre américains, ce qui est en train de se passer.

    Ils me disent que Trump amène Assange en Amérique pour qu'il soit jugé, car il ne peut le pardonner qu'après avoir été reconnu coupable. C'est faux. Un président des États-Unis peut gracier n'importe qui, à tout moment, de tout crime contre les États-Unis, sans que ceux-ci aient été reconnus coupables et même sans que des poursuites soient engagées. Après avoir quitté ses fonctions, Gerald Ford a accordé une grâce présidentielle à Richard Nixon pour «toutes les infractions contre les États-Unis que lui-même, Richard Nixon, a commises ou aurait pu commettre ou avoir commises entre le 20 janvier 1969 et le 9 août 1974. ”Nixon n'avait jamais été accusé de rien. Si Trump voulait pardonner Assange, il aurait pu le faire à tout moment depuis son entrée en fonction, au lieu d'émettre un mandat d'arrestation en décembre 2017 et de l'exécuter jeudi après une série de manipulations juridiques internationales. Un pardon n'est pas dans les plans.

    Une autre croyance que je rencontre souvent est que Trump amène Assange en Amérique pour le convaincre de témoigner au sujet de l’origine des courriels du parti démocrate de 2016 en échange d’un pardon, révélant ainsi la vérité sur les origines de Russiagate et détruisant Clinton et Obama. C'est faux. Quiconque connaît quelque chose sur Assange (y compris l'administration Trump) sait qu'il ne révélera jamais une source, quelles que soient ses circonstances. Ce serait un péché journalistique capital, une violation de toutes les promesses de WikiLeaks et une trahison de l’œuvre de toute sa vie. Plus important encore, emprisonner un journaliste et le menacer d'une lourde peine pour le contraindre à divulguer des informations contre sa volonté est un mal. Si vous pensez que votre président le fait, la dernière chose que vous devriez faire, c'est de l'acclamer.

    Mais ce n’est pas ce que Trump fait. Trump poursuit l'emprisonnement d'un journaliste pour avoir révélé des crimes de guerre commis par les États-Unis, afin de pouvoir faire peur aux futurs éditeurs de fuite et créer un précédent juridique pour leurs poursuites.

    J’ai fait participer les gens à des débats en ligne sur ce sujet afin de bien comprendre leurs arguments et de les aborder. Ce que j’ai appris, c’est qu’ils n’en ont pas vraiment. Ceux qui croient que Trump aide en fait secrètement Assange et le peuple américain en poursuivant un journaliste n’ont aucune raison de croire autre que la pure conviction que Trump est bon, c’est pourquoi tout ce qu’il fait doit être bon. C’est l’image exacte des hystériques de Russiagate, et elle profite exactement au même établissement corrompu.

    Les contorsions mentales que font les gens pour éviter la dissonance cognitive entre leur soutien à Assange et leur soutien à Trump sont vraiment quelque chose à voir. Les adhérents de QAnon me disent depuis 24 heures qu'Assange, le fait de tenir un livre de Gore Vidal au moment de son arrestation, est un signe indéniable qu'il est en coordination avec la campagne Trump visant à abattre le Deep State, et que je suis fou de ne pas pouvoir le voir. cette. Il s’est avéré qu’il s’agissait en fait d’un livre qu’Assange voulait lire alors qu’il attendait d’être traité au palais de justice, ce qui a du sens puisque «L’histoire de l’État de sécurité nationale» de Vidal couvre un sujet auquel Assange a consacré toute sa vie.

    RépondreSupprimer
  36. QAnon est une construction de propagande si brillante. Avec quelques messages cryptés sur un babillard anonyme, celui qui se cache derrière ce psyop a réussi à manipuler un secteur vocal et passionné de la base de Trump pour applaudir chaque pas qu'il a fait pour faire avancer les agendas dystopiques de ses prédécesseurs comme un brillant coup d'échecs en 4 D contre l'établissement. On m'a dit que son bombardement de la Syrie avait en fait détruit une base nucléaire iranienne, qu'il contribuait à libérer le peuple vénézuélien sans faire de mal à personne, qu'il combattait le profond État iranien, que ses dangereuses escalades contre la Russie n'étaient qu'un spectacle lui et Poutine travaillent ensemble (un chevauchement comique avec la foule russe) et l'année dernière, ils me disaient qu'Assange n'était pas du tout à l'ambassade car Trump l'avait déjà secrètement sauvé et pardonné. Il y a des gens qui croient honnêtement qu'il y a une révolution contre l'établissement en cours qui est dirigé par une alliance courageuse entre le président des États-Unis, le premier ministre d'Israël et le prince héritier d'Arabie saoudite. C’est si mauvais.

    Les adeptes de QAnon constituent une minorité de la base de Trump, mais la folie du psyop de QAnon se répercute sur la foule de MAGA et aide à normaliser le type de réflexion qui conduit les gens à conclure à la poursuite flagrante d'un journaliste pour avoir dit la vérité sur la politique américaine Construire est en fait une manœuvre stratégique contre l’établissement. La promotion enthousiaste de ce récit a un effet dissuasif indéniable et pernicieux sur l’opposition à l’emprisonnement injustifié d’Assange, ce qui devrait être une question sur laquelle la droite et la vraie gauche s’accordent.

    Je n’ai jamais repoussé les partisans de Trump parce que je pense que le fait de s’isoler pour créer des échos idéologiques rend la gauche impuissante et stupide, et beaucoup d’entre eux me suivent depuis le début de mon contrat car ils sont d’accord avec certains de mes propos. Je ne sais pas combien de personnes de MAGA j'ai encore dans mon lectorat après tout ce que j'ai écrit à propos de leur président, mais ceux d'entre vous qui sont toujours là-bas, s'il vous plaît, pour l'amour de Dieu, aidez-nous à concrétiser cette idée Là. C’est un moment où tous ceux qui soutiennent WikiLeaks devraient appuyer sur la pédale d’essence, et la rhétorique du «ne faites rien, faites confiance au plan, attendez et voyez», c’est de garder un pied sur les freins.

    Assange aurait déjà dû être gracié il y a longtemps, sinon par Obama puis par Trump. Il n'y a aucune excuse pour que cela ne soit pas déjà arrivé, et encore moins pour Assange d'être derrière les barreaux à la demande de cette administration. Arrêtez de dire «attendez et voyez». Nous avons déjà vu. Le temps de protester est maintenant. Lâchez les freins et demandez de manière agressive à votre président de cesser de faire ce qu'il est en train de faire. Faites-en un enjeu électoral. Trump ne peut pas se permettre de perdre sa base, mais si vous continuez à dire «attendez et voyez», les manipulateurs narratifs continueront de reculer, vous jurerez que vous ne le laisserez jamais passer avant que vous ne le sachiez, vous en avez un autre. Quatre ans d'un autre Bushbama pendant qu'Assange reste enfermé dans une cage.

    Ne les laisse pas te faire ça. Utilisez votre pouvoir maintenant.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-04-14/caitlin-johnstone-warns-trump-supporters-are-hurting-assange-their-4-d-chess-talk

    RépondreSupprimer
  37. NY Dems refuse l'aide aux frais de scolarité pour les enfants de l'étoile d'or après avoir dépensé des millions pour des étudiants illégaux


    par Tyler Durden
    Dim, 04/14/2019 - 21:55
    Écrit par Rob Shimshock via Campus Reform,


    Les démocrates de l'Assemblée de l'État de New York ont refusé mardi des centaines de milliers de dollars en frais de scolarité aux parents des anciens combattants du Gold Star, mais ont accordé 27 millions de dollars pour les frais de scolarité d'un collège d'étrangers en séjour irrégulier dans un budget de l'Etat plus tôt en avril.

    Dans un vote par 15 voix contre 15, la Commission de l'enseignement supérieur de l'Assemblée de New York a décidé de ne pas allouer plus d'argent à un programme de 2,7 millions de dollars qui aide actuellement 145 étudiants apparentés ou dépendants d'anciens combattants décédés à payer leurs frais de scolarité, a rapporté le New York Post.

    «Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour nous assurer que nous allions de l'avant. Nous avons alloué des ressources supplémentaires au programme afin que celui-ci ne soit pas en deçà des besoins de nos familles de militaires», a déclaré la parlementaire de l'Assemblée, Deborah Glick, au Parlement. .

    Cependant, tous les démocrates ne se sont pas opposés au projet de loi sur le financement des anciens combattants.

    "J'ai voté pour le projet de loi parce que je pense que c'est important, surtout après le meurtre d'un pompier de FDNY en Afghanistan, donc déchirant", a déclaré la députée démocrate Judy Griffin, a rapporté le Post.

    "Mais j'ai voté oui, sachant que le projet de loi serait retenu parce que ce fut un exercice budgétaire difficile et, comme l'a dit la présidente, le budget ne prévoyait tout simplement pas le financement. Mais maintenant, nous savons que pour l'année prochaine, nous allons réussir. une priorité et espérons-le réussir. "

    Le Gouverneur démocrate de New York, Andrew Cuomo, a également fait savoir qu'il soutiendrait le projet de loi, qui prévoit des récompenses fondées sur le mérite avec un plafond de 24 250 dollars par étudiant, s'il parvient à dépasser l'Assemblée, selon Stars and Stripes.

    «Nous avons une obligation morale, une obligation sociale d'aider les familles qui ont perdu leur fournisseur, leur proche, au service de cette nation», a déclaré Cuomo, selon Stars and Stripes.

    «La femme de l'Assemblée Glick devrait avoir honte d'elle-même», a déclaré le sénateur républicain Robert Ortt, qui a parrainé le financement proposé.

    «Nous avons réservé 27 millions de dollars au collège pour les personnes qui séjournent illégalement ici… apparemment, 2,7 millions de dollars, c'est tout ce que les familles des soldats qui sont tués reçoivent. Si vous êtes l’enfant d’un soldat décédé, vous n’êtes pas aussi bien classé et vous le savez par l’argent ».

    Cela survient après que Campus Reform ait souligné dans une vidéo, plus tôt cette semaine, qu'une loi fédérale moins connue interdisait aux immigrants illégaux de recevoir "toute allocation d'études postsecondaires, à moins qu'un citoyen ou ressortissant des États-Unis ne soit éligible à une telle indemnité".

    Actuellement, 18 États, dont New York, offrent de tels avantages aux étudiants immigrants illégaux.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-04-14/ny-dems-reject-tuition-aid-gold-star-kids-after-doling-out-millions-illegal

    RépondreSupprimer
  38. Eric Peters: Mieux vaut connaître la vérité


    par Tyler Durden
    Dim, 14/04/2019 - 15h15
    Soumis par Eric Peters, DSI de One River Asset Management


    "Notre société fera tout son possible pour gagner et regagner confiance", a déclaré le PDG de Boeing, humilié, motivé et contraint de faire face aux faits. Les données des deux 737 Max 8 boîtes noires avaient enregistré les tragédies avec une précision parfaite. " L’objectif est de faire en sorte que de tels accidents ne se reproduisent plus jamais. »

    Partout dans le monde, les gouvernements, les compagnies aériennes et les passagers avaient peu de doute que Boeing réglerait maintenant le problème. C’est la beauté des boîtes noires. Ils ne mentent pas. Ils ne trahissent pas. Ils ne détiennent aucune allégeance, idéologie. Ils disent simplement la vérité.

    Bien sûr, il est extrêmement difficile de dire la vérité au pouvoir, et ceux qui le font prennent de grands risques personnels. Par conséquent, la plupart sont des individus inhabituels, compliqués, controversés. Assange a été arrêté sur les marches de l'ambassade équatorienne. Le pauvre Khashoggi a laissé son ambassade en morceaux. Snowden reste exilé en Russie.

    Sommes-nous mieux pour avoir entendu leurs vérités? Cela dépend de qui vous demandez. La plupart des gens n'aiment entendre que les vérités qui leur sont chères. Et beaucoup n'entendent que les vérités de ceux qu'ils aiment. Ils rejettent les vérités de ceux qu'ils méprisent et embrassent souvent les tromperies de leurs proches.

    C’est ce qui paralyse les gouvernements lorsque les sociétés se polarisent politiquement. Ce processus se renforce lui-même, entraînant des nations divisées vers la crise, le conflit. À ce moment-là, la très grande majorité des gens retrouvent la raison, obligés de faire face à la vérité noire de leur réalité indéniable.

    Comprendre la banque centrale est encore plus complexe, car il n’est pas clair qu’il existe une vérité immuable. Et les marchés financiers sont les plus difficiles de tous. Parce qu'à peine quelque chose semble-t-elle véritablement vraie, la conscience collective du marché trahit les croyants.

    Et ce qui semble être vrai aujourd’hui, c’est que les banquiers centraux exercent un contrôle ferme, supprimant la volatilité et élevant les évaluations. Cependant, il est également vrai que la dernière fois que l’inégalité a atteint ces sommets a été la fin des années 1920. Et la dernière fois que la volatilité des obligations et des changes a touché ce creux a été les années 1960. À la veille de deux grands bouleversements.

    "Un point commun aux Britanniques et aux Allemands, c'est qu'ils croient que vous devez rembourser vos dettes", a déclaré le conseiller politique, parcourant l'Europe à la recherche de solutions. «Imaginez une carte européenne, vous avez cette ligne qui divise le nord et le sud. Et si vous retirez les Britanniques de l'hémisphère nord, les Sudistes domineront l'union », a-t-il déclaré. "Si les Britanniques partent - ce qui sera certainement le cas -, les Allemands seront toujours surpassés par les Sudistes pour des questions d'argent."

    «Lorsque je rencontre des dirigeants allemands, ils se plaignent amèrement des Italiens», a poursuivi le conseiller politique. "Ils disent que les Italiens ne suivent pas les règles, ils sont malhonnêtes, ils jouent au système, ils manipulent la BCE à leur avantage", a-t-il déclaré en pressant ses paumes l'une contre l'autre. «Et quand je parle avec des dirigeants à Rome, ils se plaignent amèrement des Allemands, de leur duperie, de leur manipulation de la BCE pour subjuguer le peuple italien.» Et il glissa ses mains dans des directions opposées. "Ils se parlent tous."

    https://www.zerohedge.com/news/2019-04-14/eric-peters-are-we-better-knowing-truth

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Ils ou elles n'acceptent pas ce qui n'est pas merdiatisé !

      Supprimer
  39. CINÉMA - MORT DE L'ACTRICE BIBI ANDERSSON, À 83 ANS

    L'actrice suédoise était la muse du réalisateur Ingmar Bergman. Elle avait reçu l'Ours d'argent de la meilleure actrice en 1963.
    Elle avait joué dans de nombreux classiques du maître suédois dont «Le septième sceau» (1957).


    14.04.2019, 21h18


    L'actrice suédoise Bibi Andersson est morte dimanche à l'âge de 83 ans, a annoncé sa fille, Jenny Grede Dahlstrand. Elle était l'une des actrices-fétiche d'Ingmar Bergman.

    Elle avait joué dans de nombreux classiques du maître suédois dont «Le septième sceau» (1957), «Les fraises sauvages» (1957) et «Persona» (1966). Elle a commencé à travailler avec lui à l'âge de 15 ans, alors engagée pour jouer dans plusieurs clips publicitaires pour une marque de savon suédois «Bris» qu'il réalisait.

    Bibi Andersson a reçu de nombreuses récompenses dont l'Ours d'argent de la meilleure actrice au festival de Berlin en 1963 pour son rôle dans «La maîtresse» du réalisateur suédois Vigot Sjoman. Elle a continué à tourner jusqu'en 2009, avant d'être victime d'un accident vasculaire qui avait laissé un côté de son corps paralysé.

    «Elle laisse derrière elle un vide énorme pour tous ceux qui ont eu le privilège de vivre à ses côtés», a déclaré sa fille. Pour Jan Holmberg, président de la Fondation Ingmar Bergman, Bibi Andersson n'a pas toujours trouvé des rôles à sa hauteur. Mais «elle s'en saisissait et en faisait quelque chose bien plus grand», dit-il à l'AFP.

    Les médias, et Bergman lui-même, parlaient souvent des comédiens de ses films comme de «ses» acteurs. Un jour, Bibi Andersson répondit: «Je n'appartiens qu'à moi-même», rapporte M. Holmberg. «Et c'était tout elle». (ats/nxp)

    https://www.lematin.ch/loisirs/cinema/mort-actrice-bibi-andersson-83-ans/story/14065048

    RépondreSupprimer

  40. La farce du "Zéro glyphosate » sur le blog Alambic City


    14 Avril 2019
    par Seppi
    Glané sur la toile 332


    Il y a deux plumes « Sauvaitre », également acérées et élégantes : dans l'ordre alphabétique Daniel, qui sévit sur http://www.daniel-sauvaitre.com/, et Olivier, qui produit de temps à autre sur www.alambic-city.com, sous-titré « Fragments d'égarements d'un viticulteur-bouilleur de cru ».

    Dans « La farce du "Zéro glyphosate" », le second décortique un éditorial du président de l’UGVC (Union Générale des Viticulteurs pour AOC Cognac), Christophe Véral paru dans l’Avenir du Cognac n°36 du mois de mars 2019.

    C'est un plaidoyer pour sortir du syndrome de Stockholm :

    « Le glyphosate est une bénédiction pour l’humanité. Cette molécule bienfaitrice a permis à l’agriculture de se libérer d’une pénibilité considérable dans la maîtrise des mauvaises herbes. Dans notre histoire récente, la découverte du glyphosate et son utilisation modérée constituent incontestablement un progrès technique et sociétal.

    Arrêtons de faire de cette matière active un bouc émissaire. La société aurait beaucoup à perdre de cette décision purement idéologique.

    Si la préoccupation première de notre syndicat ou des maisons de cognac était le bien être et la santé des citoyens, ils devraient se montrer encore plus ambitieux en nous demandant d’arracher nos vignes pour produire du jus de pomme à la place par exemple. Le Cognac n’est pas un produit de première nécessité, c’est même un produit de luxe qui contient 40% d’éthanol. L’alcool est un cancérigène avéré, responsable rien qu’en France de plus de 40 000 décès prématurés chaque année.

    Notre syndicat ne répond aucunement aux attentes de l’interprofession en proposant cette solution d’un autre temps alors que sa mission consisterait bien au contraire à faire connaître la vérité en innocentant l'impact du glyphosate sur l’environnement et la santé humaine. »

    Ce dernier paragraphe s'applique aussi à d'autres produits de protection des plantes – ou faudrait-il dire comme une agricultrice états-unienne : « produit de protection des aliments » ? Ou encore aux produits de la génétique et de l'amélioration des plantes modernes.

    Mais, de grâce, pas de jus de pomme ! Un récent article scientifique nous informe que les boissons sucrées sont nocives pour la santé et qu'au jus de pomme il faut préférer la pomme...

    L'article se termine sur une note plus joyeuse que vous découvrirez en le lisant.

    http://seppi.over-blog.com/2019/04/la-farce-du-zero-glyphosate-sur-le-blog-alambic-city.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 99,99 % des pesticides que nous ingérons sont produits par les plantes elles-mêmes

      dimanche 2 décembre 2018

      https://huemaurice5.blogspot.com/2018/12/9999-des-pesticides-que-nous-ingerons.html

      Supprimer

  41. Pourquoi YouTube a-t-il démonétisé la plus grande chaîne vidéo du monde sur le changement climatique ?


    14 avril 2019


    Ce n'est pas l'histoire que vous pourriez d'abord penser. Ceci provient d'un site de promotion de CAGW. ~ Ctm

    Nous avons créé deux chaînes YouTube pour la science. C'était en 2011, à une époque où la plate-forme vidéo était dominée par les vidéos de négationnistes du changement climatique. Seules quelques universités disposaient d'une chaîne, encore moins d'abonnés à quatre chiffres. C'était déroutant, vous pouviez trouver toutes ces vidéos sur Une vérité qui dérange, d'Al Gore, et à quel point tout était un gros canular délibéré, mais pas le documentaire lui-même. C'est à ce moment-là que nous avons téléchargé son film (nous avons essayé de le contacter et de demander la permission à Paramount, mais sans obtenir de réponse). L'IA de YouTube a fait un excellent travail en signalant cette copie carbone en quelques minutes, en la bloquant dans le monde entier et en entraînant notre première grève du droit d'auteur. Mais nous avons pensé que cela valait la peine d'essayer.

    Nous avons ensuite essayé de télécharger du contenu qui existait déjà, mais seulement quelques secondes, par exemple pour illustrer l’effet de serre, bien que cela ait pris un peu plus de temps à bloquer l’intelligence artificielle. Des vidéos de la NASA ont bloqué des annonces, nous avons eu des grèves de copyright de négationnistes, puis nous avons décidé de nous concentrer sur une deuxième chaîne, axée sur le contenu que nous avons créé. C'était vers 2016 et à cette époque, YouTube a commencé à sévir sérieusement contre les chaînes. Ces dernières ou d'autres ont déjà été signalées, ce qui a entraîné la suppression de nos deux chaînes.

    Courriel YouTube: après vérification, nous avons déterminé que les activités de votre compte enfreignaient les règles de la communauté, qui interdisaient le spam, les escroqueries ou tout contenu commercial trompeur.

    Suite à une pétition de plus de 3000 signatures, sans expliquer, au moins une de nos chaînes est revenue. Mais YouTube ne s’est pas arrêté là. Ils ont refusé de nous laisser contester une grève du droit d'auteur. Nous recevons continuellement de fausses revendications de droit d'auteur sur le même contenu, comme si YouTube ignorait complètement le contenu du domaine public, contenu que nous utilisons habituellement ces jours-ci. Il ne devrait pas être trop difficile de mettre à jour le système existant avec ce contenu, mais non.

    Puis, en février 2019, quelques jours plus tôt, YouTube a mis à jour ses conditions d'utilisation. Cette fois, ils sont venus chercher nos revenus publicitaires, démonétisant notre chaîne. Plus de revenus pour nous. Cette fois-ci, il n'y a même pas eu d'e-mail, mais, même si un message de notre canal nous l'a informé, nous avons été autorisés à présenter une nouvelle demande dans un délai d'un mois pour la monétisation.

    https://site-de-merde-qui-n'accepte-pas-les-critiques

    RépondreSupprimer