- ENTREE de SECOURS -



vendredi 7 décembre 2018

La France déploie 89 000 flics face aux craintes d'une rébellion du gilet jaune samedi

par Tyler Durden
Jeu., 12/06/2018 - 22:16


Selon le Premier ministre, les autorités françaises déploieront au moins 8 000 policiers anti-émeute et gendarmes à Paris samedi et 89 000 dans tout le pays, alors que l'Elysée se prépare pour le "quatrième acte" des violentes manifestations du mouvement Yellow Vest contre le gouvernement Macron.

Outre la fermeture de la Tour Eiffel samedi, plusieurs musées parisiens ont annoncé qu'ils ne seraient pas ouverts ce week-end.

"Les manifestations annoncées samedi 8 décembre à Paris ne peuvent garantir la sécurité des visiteurs, la Sète a pris la décision de fermer la Tour Eiffel", a annoncé la Société de la Tour Eiffel qui exploite le monument.

Bien que le gouvernement Macron ait retardé de six mois la hausse prévue de la consommation de carburant, le mouvement Yellow Vest a appelé ses partisans à "rester sur notre route" et à se rassembler pour "The Act IV" le samedi 8 dans le cadre de la quatrième. semaine de manifestations.

Tentative de coup d'État ?

Les services de renseignement français se sont rendus au Palais de l'Elysée, la résidence officielle du président Macron, à la lumière "d'appels à tuer" et "portons les armes pour attaquer" des responsables gouvernementaux, des parlementaires et des policiers, selon Le Figaro. "Ce sont des putschistes. Nous sommes dans une tentative de coup d'Etat", ont déclaré les sources du Figaro.

Jeudi, le dirigeant de Yellow Vest, Eric Drouet, a déclaré: "Samedi sera le résultat final. Samedi, c'est l'Elysée", ajoutant "nous aimerions tous aller à l'Elysée".

Le Figaro rapporte également que les manifestations de samedi pourraient impliquer des violences sans précédent, pouvant inclure "un élément radical radical dur", de "l'extrême droite à l'extrême gauche".

Quatre personnes sont mortes au cours des dernières semaines de manifestations en France, dont une femme de 80 ans décédée des suites d'un choc électrique après que la police lui ait lancé une bombe de gaz lacrymogène à la fenêtre alors qu'elle tentait de la fermer. Plus de 400 personnes ont été arrêtées lors des manifestations violentes du week-end dernier, tandis que plus de 130 ont été blessées.

L'administration Macron s'est efforcée de calmer les manifestants. Elle a tout d'abord retardé de six mois la hausse prévue de la taxe sur l'essence, puis a augmenté les taxes des riches. Jusqu'ici, rien de tout cela n'a fonctionné.

Les manifestants de Yellow Vest ont récemment déclaré à RT, une entreprise appartenant à l'Etat russe, que le gouvernement avait perdu le contact avec ses citoyens et qu'ils devaient "mettre les humains au premier plan, et non l'argent". Un autre manifestant a déclaré qu'ils "préféreraient être au travail que de se retrouver [eux] dans la rue en train de crier sans rien espérer".

57 commentaires:

  1. Les députés français lancent un "vote de confiance" contre l'impopulaire Macron


    par Tyler Durden
    Jeu., 12/06/2018 - 11:40
    Écrit par Joseph Jankowski via PlanetFreeWill.com,


    Les membres français du Parlement s'apprêtent à voter contre Emmanuel Macron dans un vote sans confiance, alors que le président est en proie à une pléthore de sondages sur la popularité et à des troubles à l'échelle nationale.

    Le vote proviendra des partis d'opposition de gauche, tels que le Parti socialiste français, la France d'extrême gauche Defiant et le Parti communiste, qui ont tous convenu de collaborer à cet effort.

    "Nous avons décidé de travailler ensemble pour déposer un vote de censure [au gouvernement] lundi prochain", a déclaré le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, selon Express UK.

    «Au cours des prochains jours, nous chercherons à augmenter le nombre de signataires. Nous devons montrer que d'autres moyens sont possibles. "

    L'assemblée organiserait une motion de censure dans les 48 heures suivant la demande.

    En vertu de l'article 49 de la constitution française, un vote de censure est un moyen pour l'Assemblée nationale, de sa propre initiative, d'obliger le gouvernement à démissionner.

    Le parti républicain centriste Republic on the Move de Macron détient une forte majorité dans la salle des 577 sièges, plaçant l’effort de censure dans une bataille difficile.

    Macron avait fait face à des votes similaires en juillet après la vidéo de son garde du corps personnel battant un manifestant du 1er mai alors qu'il portait des vêtements de police. Le président s’est finalement opposé aux conséquences de la défaite des votes, renforçant ainsi sa majorité.

    La cote de popularité de Macron et du Premier ministre Edouard Philippe est à son plus bas niveau face aux manifestations des Gilets jaunes qui ont débuté le 17 novembre à propos des hausses proposées de la taxe sur l'essence. Les manifestations se sont rapidement transformées en une réprimande plus large du président français et de la politique de son gouvernement.

    La satisfaction à l'égard de Macron a atteint 23 % en novembre, soit une baisse de six points de pourcentage par rapport au mois précédent et à égaler les points bas enregistrés par son prédécesseur socialiste, François Hollande, en 2013.

    Le taux d’approbation de Philippe a diminué de 10 points à 26% en novembre.

    * * *

    Soutenez ce site Web indépendant et pro-liberté sur Patreon.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-12-06/french-mps-launch-no-confidence-vote-against-unpopular-macron

    RépondreSupprimer
  2. "Tempête historique" pour enterrer les Appalaches du Sud dans la neige; Attendez-vous à des perturbations massives lors des déplacements


    par Tyler Durden
    Jeu., 12/06/2018 - 18:20


    Ed Vallee, météorologue en chef chez Vallee Weather Consulting, a certainement joué à son jeu contre la météo cette année. Le mois dernier, ses prévisions indiquaient à juste titre un certain nombre de tempêtes dans l’ensemble du pays et de temps froid sans précédent qui ont puni la côte est.

    Maintenant, ses prévisions annoncent un nouveau danger. La tempête hivernale Diego traversera le sud des États-Unis sous une bande de neige, de neige fondue et de pluie verglaçante du sud des plaines aux Ozarks, dans le sud des Appalaches et dans certaines parties du centre du littoral de l'Atlantique tard au début de la semaine prochaine.

    Une tempête hivernale se formera dans la région américaine de Four Corners aux États-Unis vers la fin de cette semaine et s’imposera dans le sud des États-Unis jusqu’au week-end. Cela ouvre la voie à une forte tempête en début de saison dans des zones qui ne reçoivent généralement pas une météo hivernale abondante. La neige et la glace auront un impact sur le Panhandle du Texas et l'ouest de l'Oklahoma, vendredi soir jusqu'à samedi. En se déplaçant vers l’est, il captera l’humidité du golfe du Mexique et laissera une forte couche de neige et de glace dans l’ouest des Carolines et dans l’ouest de la Virginie le long des corridors I-81, I-77 et I-85, samedi soir à lundi. Cela semble avoir des retombées hivernales sur des villes telles que Charlotte, Caroline du Nord, Raleigh, Caroline du Nord, Roanoke, Virginie et Asheville, Caroline du Nord - toutes les régions où il neige en moyenne en moyenne 14 pouces ou moins (toutes sauf en moyenne moins de 7 pouces). par an. Cette tempête pourrait fournir ces quantités, voire davantage, en particulier dans les zones situées à l'ouest de l'I-77 en Caroline du Nord et le long du corridor I-81 dans le sud-ouest de la Virginie, a déclaré Vallee.

    Des pluies, des orages et une participation hivernale sont attendus samedi dans le sud-est des États-Unis.

    - voir cartes sur site -

    Selon Accuweather, la tempête risque fort de "frapper fort dans le sud-est des Etats-Unis ce week-end", ajoutant qu'elle "pourrait frapper fort comme une massue dans certaines parties des Etats du sud-est de samedi soir à lundi".

    "Dans les régions montagneuses de l'ouest de la Caroline du Nord et dans certaines parties du sud de la Virginie occidentale, ainsi que de l'ouest et du centre de la Virginie, il s'agira d'une tempête majeure susceptible de former un pied de neige ou plus", a déclaré Brian Wimer, météorologue principal à AccuWeather.

    - voir cartes sur site -

    Cette tempête massive pourrait également apporter un mélange glacé à la péninsule de Delmarva. La pluie verglaçante et la pluie verglaçante peuvent être extrêmement dangereuses et compliquer les conditions de conduite sur la I-95 dans la région métropolitaine de Baltimore – Washington. La forte neige mouillée et les conditions de glace devraient entraîner de nombreuses pannes de courant dans les zones touchées.

    Dans le Grand Sud, les corridors I-10 et I-20 du Sud-Est, ainsi que dans les zones côtières des Carolines et dans le coin sud-est de la Virginie, présentent des risques de tempêtes violentes, d'inondations soudaines et de perturbations des déplacements.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-12-06/historic-storm-bury-southern-appalachians-snow-expect-massive-travel-disruptions

    RépondreSupprimer
  3. "Je sais où tous les corps sont enterrés": le directeur financier de la Fondation Clinton cède des haricots aux enquêteurs


    par Tyler Durden
    Jeu., 12/06/2018 - 23:57


    Le directeur financier de la Clinton Foundation, estimant qu'il "rencontrait une ancienne connaissance professionnelle", a admis aux enquêteurs que l'organisme de bienfaisance avait de nombreux problèmes de gouvernance, de comptabilité et de conflits d'intérêts, et que Bill Clinton avait mélangé depuis longtemps les dépenses professionnelles et personnelles depuis longtemps, rapporte John Solomon de la colline.

    Le directeur financier de la Fondation Clinton, Andrew Kessel, a confié cette enquête aux enquêteurs de MDA Analytics LLC, une firme dirigée par des "anciens enquêteurs criminels fédéraux accomplis", qui enquêtaient depuis un certain temps sur la Fondation Clinton.

    Kessel a déclaré à MDA "Il n'y a aucun contrôle sur Bill Clinton. Il fait ce qu'il veut et engendre des dépenses incroyables avec les fonds de la fondation, selon le compte rendu de l'interview de MDA." Bill Clinton mélange et met en correspondance ses affaires personnelles avec celles de la fondation. De nombreuses personnes au sein de la fondation ont essayé de le mettre en garde à ce sujet, mais il n’écoute pas et il n’ya vraiment pas à lui parler. "

    MDA a compilé les déclarations de Kessel, ainsi que plus de 6 000 pages de témoignages d'un dénonciateur avec lequel ils travaillaient séparément, et qu'ils ont secrètement déposée il y a plus d'un an auprès du FBI et de l'IRS. MDA a affirmé que la Clinton Foundation s'était livrée à des activités illégales et pouvait devoir des millions d'impôts et de pénalités non payés.

    Outre l’IRS, les partenaires du cabinet ont eu des contacts avec des procureurs du principal département de la justice à Washington et avec des agents du FBI à Little Rock (Arkansas). La semaine dernière, un procureur fédéral a tout à coup demandé des documents émanant de leur enquête privée.

    ...

    Le mémo affirme également que Kessel a confirmé aux enquêteurs privés que des avocats privés avaient examiné les pratiques de la fondation - une fois en 2008 et l’autre en 2011 - et qu’ils avaient tous rencontré des problèmes généralisés de gouvernance, de comptabilité et de conflits d’intérêts.

    «J'ai déjà abordé la question et, permettez-moi de vous dire que je sais où tous les corps sont enterrés à cet endroit», affirme le mémo, selon Kessel.

    ...

    Le mémoire de 48 pages, daté du 11 août 2017, soutient ses revendications avec 95 pièces, y compris des examens juridiques internes que la fondation a effectués sur lui-même en 2008 et 2011. -The Hill

    "Il y a une cause probable que la Fondation Clinton a enfreint les règles de l'IRS concernant les organisations caritatives exonérées d'impôt et a agi de manière incompatible avec son objectif déclaré", a affirmé MDA dans son mémo, ajoutant que "la Fondation devrait faire l'objet d'une enquête pour tous les actes susmentionnés". Les règles fiscales, les codes, les statuts et l’état de droit devraient et doivent être appliqués dans ce cas. "

    RépondreSupprimer
  4. Les responsables de la Fondation ont confirmé que Kessel avait rencontré les enquêteurs de MDA, mais avait "nié fermement avoir dit ou suggéré que la Fondation Clinton ou le président Clinton se livraient à des activités inappropriées ou illégales".

    "M. Kessel pensait rencontrer une ancienne connaissance professionnelle qui cherchait des contrats avec la Fondation", a ajouté la fondation dans un communiqué.

    MDA a été spécialement créée pour enquêter sur les œuvres de bienfaisance 501c3 et a effectué des recherches à ses propres frais sur la Clinton Foundation, dans l’espoir que les informations fournies par les dénonciateurs pourraient constituer une récompense pour le gouvernement si l’IRS était en mesure de corroborer les actes répréhensibles et de récupérer les impôts.

    L'IRS a envoyé plusieurs lettres en 2017 et 2018 à MDA Analytics, confirmant qu'il avait reçu la demande et que celle-ci était «toujours ouverte et sous enquête active». Mais peu de temps avant l'élection du mois dernier, l'agence a envoyé une lettre de refus préliminaire indiquant qu'elle ne le faisait pas. poursuivre les allégations pour des raisons allant d'un manque de ressources à l'expiration possible du délai de prescription de certaines allégations.

    J'ai demandé à une demi-douzaine d'anciens enquêteurs fédéraux d'examiner la présentation et les principaux éléments de preuve; Tous ont déclaré que l’analyse par le cabinet des problèmes de conformité exonérés d’impôts ne serait pas très utile pour les agences fédérales disposant de leurs propres experts juridiques. Mais ils ont souligné que la preuve d'une potentielle criminalité était forte et justifiait l'ouverture d'une enquête du FBI ou de l'IRS. -La colline

    Selon Jeffrey Danik, ancien officier supérieur du FBI, à la retraite, le travail de MDA est "une très bonne feuille de route pour les enquêtes", ajoutant: "Lorsque vous demandez à des avocats de l'organisation d'utiliser des mots comme" quid pro quo","conflits d'intérêts" et "protection des dénonciateurs", en avoir assez pour obtenir la permission de commencer à interviewer et à poser des questions."

    Bien que certains des documents soumis par MDA aient été désignés comme confidentiels, Danik ne pense pas que cela devrait être un problème pour les enquêteurs fédéraux - étant donné que l'avocat spécial Robert Mueller "a obtenu le feu vert pour enquêter sur Michael Cohen et ses communications avocat-client avec le président Trump, j'imagine que cet obstacle pourrait être surmonté avec l'exception relative à la criminalité et à la fraude. "

    Pendant ce temps, un sous-comité du Congrès du GOP dirigé par le représentant Mark Meadows (NC) examinera le travail de John Huber - l'avocat américain désigné il y a un an par le procureur général de l'époque, Jeff Sessions, pour enquêter sur "tout ce qui est Clinton". L'audience déterminera les sommes d'argent et les ressources consacrées par Huber, et si nous pouvons nous attendre à voir des recommandations concernant le transfert par Hillary Clinton d'informations classifiées de son serveur privé non sécurisé, ainsi que des activités de la fondation.

    À cette fin, un procureur travaillant pour Huber a appelé MDA analytics la semaine dernière et a demandé des copies de leurs preuves fournies par la Fondation Clinton, selon Solomon.

    Un procureur travaillant pour Huber a appelé MDA Analytics la semaine dernière, cherchant des copies de leurs preuves, selon des sources. La firme a déclaré au procureur que le FBI possédait les preuves dans son bureau à Little Rock depuis début 2018, ont indiqué les sources.

    RépondreSupprimer
  5. Certaines preuves que les enquêteurs de MDA ont cité sont de source publique, telles que des examens internes de la fondation piratés en 2016 et communiqués à WikiLeaks. D'autres documents ont été fournis aux enquêteurs par des gouvernements étrangers ayant fait affaire avec l'organisme de bienfaisance ou par des initiés de la fondation.

    L'un des documents non publics est une note d'entretien écrite par les enquêteurs de MDA Analytics après sa rencontre avec Kessel à la fin du mois de novembre 2016 au Princeton Club à New York. -La colline

    Pendant ce temps, les aveux par inadvertance de Kessel suivent de près les commentaires formulés en 2008 par un avocat du nom de Kumiki Gibson - que la Clinton Foundation a embauché pour étudier sa gouvernance. Gibson a fait part de ses préoccupations concernant la confusion dans le mélange des entreprises caritatives et privées.

    "Le travail de la Fondation et de son président sont étroitement liés de manière à créer de la confusion et à saper le travail de la Fondation à pratiquement tous les niveaux", a-t-il écrit, avertissant que de telles actions posaient "des problèmes de réputation et de justice, et confus. , inefficacités et gaspillage ".

    Plus précisément, le mémo a mis en garde que la fondation n'avait pas créé de politiques et de procédures «requises par la loi» et que certains de ses dirigeants «semblent avoir des intérêts qui ne correspondent pas toujours à ceux de la Fondation».

    Il a également évoqué la possibilité d'activités illégales, affirmant que la fondation et ses dirigeants avaient une "attitude anti-conformité" et qu'il y avait des employés subalternes qui avaient "demandé" des protections pour les dénonciateurs après avoir été témoins de "comportements peu conformes ou même pire demandé de participer ou de tolérer. "-La colline

    Dans le même temps, un examen effectué en 2011 par le cabinet d’avocats Simpson Thatcher a relevé des "faiblesses importantes" découvertes par les auditeurs en 2009 et 2010, telles que le manque de réunions du conseil et de procès-verbaux non signés - et a également révélé que certains employés de la fondation "abusaient d'autres avaient des conflits d'intérêts.

    Nous sommes impatients d’entendre Solomon et The Hill nous parler de ce que Huber a fait.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-12-06/i-know-where-all-bodies-are-buried-clinton-foundation-cfo-spills-beans

    RépondreSupprimer
  6. Le détecteur de mensonge à balayage oculaire "Blade Runner" pourrait bientôt devenir un avenir dystopique près de chez vous


    par Tyler Durden
    Jeu., 12/06/2018 - 23:40


    Un détecteur de mensonges futuriste à balayage oculaire, rappelant le dispositif Voight-Kampff de Blade Runner, pourrait bientôt faire son apparition dans un avenir dystopique près de chez vous.

    Fondé par le milliardaire Mark Cuban et publié en 2014 par la start-up Converus, "EyeDetect" examine notamment la dilatation des pupilles, la fréquence de clignement des yeux et d'autres mouvements oculaires, afin de déterminer si une personne ment ou non, rapporte Mark Harris de Wired, qui s'est rendu au centre de dépistage de Converus. au nord de Seattle pour le vérifier.

    Sorti en 2014 par Converus, une start-up financée par Mark Cuban, EyeDetect est présenté par ses fabricants comme une alternative plus rapide, moins chère et plus précise au polygraphe notoirement peu fiable. EyeDetect semble bien être l’avenir de la détection de mensonges - et il est déjà utilisé par les agences locales et fédérales pour sélectionner des candidats. - filaire

    Le dispositif est "en grande partie automatique", écrit Harris - qui note qu'il ne souffre d'aucun des pièges majeurs des détecteurs de mensonges polygraphiques; les opérateurs humains qui peuvent introduire leurs propres biais lorsqu'ils analysent et interprètent les tests. Selon l’ancien chef de police et ancien employé de Converus, Jon Walters, EyeDetect est exempt de préjugés - et prétend avoir un taux de précision de 86 % - par rapport à 60-75 % de précision d’un polygraphe.

    Les propres recherches de Wired réfutent cela, cependant, concluant à travers des requêtes de registres publics que "comme les polygraphes, les résultats de EyeDetect peuvent introduire une partialité humaine une manipulation dans ses résultats".

    "Converus appelle EyeDetect un détecteur de mensonges de nouvelle génération, mais il s'agit essentiellement du même vieux polygraphe", déclare Vera Wilde, activiste pour la transparence et chercheuse indépendante, qui étudie les polygraphes depuis plusieurs années. "

    "Je suis renversé par le fait que des clients payants déploient cette technologie et en filtrent effectivement les conséquences", a déclaré William Iacono, professeur de neuroscience, de psychologie, de psychiatrie et de droit à l'Université du Minnesota.

    Dans une étude de 2013, la National Security Agency a utilisé une première version de EyeDetect pour identifier les employés de la NSA qui avaient emmené un téléphone portable dans une zone sécurisée, ce qui constitue une violation de sécurité mineure. Le test a identifié avec précision seulement 50 % des personnes coupables de l'erreur (comme on peut s'y attendre du hasard) et un peu plus de 80 % des innocents. - filaire

    Néanmoins, Converus a déjà suscité un intérêt considérable pour son nouvel appareil, affirmant avoir «près de 500 clients dans 40 pays», dont la plupart l'utilisent pour sélectionner des candidats. La liste des acheteurs comprend le gouvernement fédéral, ainsi que 21 organismes d’application de la loi des États et locaux.

    RépondreSupprimer
  7. Le département d'État a récemment utilisé le système pour contrôler les recrutements locaux à l'ambassade américaine au Guatemala à hauteur de 25 000 dollars des contribuables, selon Wired.

    Converus a indiqué à WIRED qu'un pays du Moyen-Orient avait acheté EyeDetect et prévoyait l'utiliser pour vérifier si des personnes entrant dans le pays étaient associées à des activités terroristes. L'année dernière, dans un courriel adressé au service de police de Salt Lake City, obtenu grâce aux demandes de documents publics de WIRED, un dirigeant de Converus a écrit que la société "avait été identifiée comme la solution de" filtrage extrême "par la nouvelle administration [Trump]". Des discussions ont eu lieu avec l'administration Trump sur l'utilisation d'EyeDetect pour la vérification, M. Converus a déclaré que l'administration ne s'était jamais engagée à utiliser EyeDetect.) -Wired

    Le test prend 30 minutes, par opposition aux 2 à 4 heures nécessaires à la réalisation d'un polygraphe, tandis que l'appareil est également confortable par rapport à la configuration de polygraphe traditionnelle à l'aspect cyborg.

    "Quand j'ai été programmé pour le polygraphe, c'était plutôt intimidant", a déclaré Walters. "Ici, assieds-toi et regarde dans la machine."

    Harris décrit son propre test:

    Je me suis installé pour une démonstration: une démonstration rapide de 15 minutes dans laquelle le test devinera un chiffre auquel je pense. Une caméra infrarouge observe mon œil et capture des images 60 fois par seconde pendant que je réponds aux questions sur une tablette Microsoft Surface. Ces données sont acheminées vers les serveurs de Converus, où un algorithme, réglé et modifié à l’aide de l’apprentissage automatique, calcule si je suis véridique ou non.

    ...

    Il me demande de choisir un nombre compris entre 1 et 10 et de l'écrire sur un bout de papier avant de m'asseoir devant la caméra EyeDetect. Walters m'informe de mentir sur le numéro que je choisis, afin de permettre au système de détecter mon mensonge. Si je le bat, Walters promet de me donner 50 $. (L’éthique journalistique signifie que je transmettrai mes gains à un organisme de bienfaisance.)

    Une série de questions défile sur un écran et pose des questions sur le numéro que j'ai choisi de manière simple puis détournée. Je clique sur vrai ou faux pour chaque question. La caméra EyeDetect ne se sent pas plus envahissante qu'une webcam classique et je fais de mon mieux pour garder mon visage et mon expression neutres, que je sois menteuse ou que je dis la vérité.

    Presque immédiatement après la fin du test, l'écran affiche une prédiction basée sur les mouvements et les réponses de mes yeux. EyeDetect pense que j’ai choisi le numéro 3. J’avais en fait choisi le numéro 1. Mais lorsque je prends le billet de 50 dollars de Walters, il m’arrête. Il s’avère que l’interprétation de Walters selon laquelle «un nombre compris entre 1 et 10» ne comprend que les chiffres de 2 à 9. J’ai trompé la machine, mais seulement en ne respectant pas ses règles. Lors de ma prochaine tentative, le système détecte correctement mon numéro caché. - filaire

    Lisez le reste des aventures de Harris dans la technologie de détection de mensonges futuriste qui peut être ou ne pas être aussi précis ici.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-12-05/blade-runner-eye-scanning-lie-detector-may-be-coming-dystopian-future-near-you

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aujourd'hui, quelles que soient les nouveautés, ils les appellent 'IA' !! Hahahaha ! Or, il faut se méfier des fake news qui contribuent à augmenter le danger d'erreur et faire passer toutes personnes innocentes pour des coupables !

      (...) Si je le bat, Walters promet de me donner 50 $. (...)

      Bizarre qu'il n'offre que $50 et pas $5000 ! Hahahaha !

      Supprimer
  8. NYC expulse un sans-abri et détruit un campement de Brooklyn rempli de déchets


    par Tyler Durden
    Jeu., 12/06/2018 - 23:00


    Un homme sans abri de Brooklyn vivant sur la place près d’une station de métro Flatbush a été officiellement expulsé par les autorités de la ville de New York mercredi, après avoir été averti de son éviction imminente, rapporte CBS New York.

    La place du métro n'est pas votre maison. Tel était le message envoyé à Thomas Harris lorsqu'une armée de policiers et d'ouvriers de la ville commença à emporter un immense campement de sans-abri qu'il construisit - et y habita - sur les avenues Parkside et Ocean.

    Il n'est pas allé tranquillement. -CBS

    "Je suis en fauteuil roulant - j'ai qu'une jambe !" cria Harris, alors que la police mettait ses bagages en sac. "Je n'ai pas besoin d'ambulance", s'est exclamé Harris après s'être fait conduire à l'hôpital.

    "Laisse-moi tranquille!" Harris a dit. "Je ne dérange personne !"

    Sauf que, selon les habitants, Harris est une nuisance de longue date dans la région.

    En fait, la collection époustouflante de tambours, vêtements, nourriture et ordures de Harris a dérangé beaucoup de gens, c’est pourquoi la ville lui a envoyé un avis d’expulsion officiel la semaine dernière puis s’est présentée mercredi pour l’appliquer. -CBS

    https://www.zerohedge.com/news/2018-12-06/nyc-evicts-homeless-man-tears-down-brooklyn-encampment-full-garbage-drum-collection

    RépondreSupprimer
  9. Nucléaire : sortir de l’écologiquement correct

    Qui aujourd’hui, de bonne foi et toute idéologie écartée, ne réfléchirait pas à deux fois avant de sceller d’un trait de plume le sort de la centrale de Fessenheim, à part peut-être le patron d’EDF ?


    Par Gérard Petit
    7 DÉCEMBRE 2018.


    Les temps sont à la remise en cause d’orientations qui paraissaient gravées dans le marbre et dont, pour certaines au moins, les fondements paraissent très discutables au regard de ce que nous disent les contextes d’aujourd’hui. Une bonne raison de les réinterroger, quand on ne les a pas oubliés.

    CONFORMISME ET DÉVOIEMENT

    Qui aujourd’hui, de bonne foi et toute idéologie écartée, ne réfléchirait pas à deux fois avant de sceller d’un trait de plume le sort de la centrale de Fessenheim, à part peut-être le patron d’EDF ? Lui voit en effet l’avenir au travers du prisme éolien et solaire, parce que SA en non plus service public, EDF doit d’abord se préoccuper de business et que chercher à capter les subventions généreusement octroyées pour soutenir les EnR ferait sens, contre toute autre approche, quitte à chambouler le socle nucléaire sur lequel fonctionne industriellement et économiquement l’entreprise.

    Qu’il faille donc accepter pour se mettre dans « dans le vent et sous le soleil », de sacrifier des outils industriels en pleine capacité de production et gardant un fort potentiel ne semble pas poser question, puisque de telles décisions seraient dans le sens de l’Histoire et que retourner sa flèche n’est pas à la portée du premier venu.
    Ainsi, le nucléaire « énergie du passé » voire au mieux « énergie de transition » serait de facto exclu de toute approche prospective.

    Pas de chance, et le GIEC vient semble t-il de s’en rendre compte dans son dernier rapport, le nucléaire, entre autres qualités insignes, est un soldat d’élite à engager dans une lutte sérieuse contre le réchauffement climatique.

    Les contempteurs haussent les épaules disant que le nucléaire est quantité négligeable, sauf pour les dangers majeurs qu’il présente à leurs yeux, car ne produisant que 9 % de l’électricité mondiale.

    Mais réalisent-ils bien ce que représente ce chiffre qui équivaut, entre autres à toute l’hydroélectricité de la planète. Imaginons un instant l’impact sur les rejets de GES si toute cette électricité avait été produite par des sources fossiles. Mais cette dimension semble échapper aux écologistes qui oublient sans doute la raison affichée de leur combat, lui préférant, sans surprise, leur vielle lune anti-nucléaire.

    LA RÉALITÉ ET CE QU’ON EN DIT

    On a souvent parlé de « dégagisme » vocable inventé pour qualifier le renouvellement à coup de balai des représentants d’une classe politique honnie, mais ce concept radical ne s’appliquerait-il pas aussi à ces idées avec lesquelles on a totalement conditionné l’opinion par un martelage incessant.

    Ainsi, notre pays est longtemps resté indifférent aux sirènes antinucléaires d’Outre Rhin mais depuis, il s’est bien rattrapé en adoptant un suivisme militant, la preuve par le service rendu depuis des années par le parc nucléaire national n’ayant apparemment compté pour rien.

    RépondreSupprimer
  10. N’est-il pas temps de questionner les fondements (ou plutôt l’absence d’iceux !), des qualificatifs dont on affuble volontiers le nucléaire (lobby, opacité…) et dans la foulée de mieux considérer ses avantages spécifiques : fourniture massive à la demande (base et suivi de charge) compétitivité économique (tous aspects inclus, dont la gestion des déchets ultimes, la réussite à l’export en atteste) facteur d’indépendance énergétique (aucun risque de pénurie de minerai, maîtrise de toute la chaîne de valeur ajoutée) et last mais pas least, source énergétique non carbonée capable de se substituer à bien des usages.

    Alors, ce sont les déchets ultimes qui sont brandis pour bien montrer que finalement le nucléaire est une impasse, verrou qu’essaient de tenir fermement les opposants qui sinon verraient toute leur argumentation fragilisée. Agiter sans scrupules le spectre du legs empoisonné laissé aux générations futures ne laisse pas indifférente une opinion qui regarde souvent l’argument comme décisif.

    Mais là comme ailleurs, ne pas vouloir considérer qu’une solution existe, sérieuse, mûrie, répondant au cahier des charges du très long terme, relève de la politique d’accablement systématique qui fait florès.

    SORTIR DE L’ÉCOLOGIQUEMENT CORRECT

    Mais puisque l’agitation des rues fait, par effet collatéral, vaciller des certitudes qui se révèlent bien moins ancrées qu’on le croyait, parce que non questionnées sérieusement jusque là, alors regardons avec des yeux neufs les mesures dites écologiques que les pouvoirs qui se succèdent ont enrichies à l’envi sans s’interroger plus avant sur leurs impacts sociétaux.

    Vouloir manger et boire plus sainement et mieux respirer dans nos villes sont des aspirations fondamentales, pouvoir se chauffer, s’éclairer, se déplacer ne le sont pas moins, même si certaines sont, par essence et sans jeu de mot, peuvent s’opposer.

    C’est donc un équilibre entre ces souhaits qu’il faut tenir et celui atteint actuellement n’est pas satisfaisant et surtout n’est pas durable.

    Mais, plutôt que de chercher à réduire « drastiquement et rapidement partout », il semble plus avisé de construire des alternatives crédibles et accessibles vers lesquelles la société ira progressivement. Une société doit rester « manœuvrante » pour pouvoir évoluer effectivement.

    Mais paradoxe, quand des solutions existent déjà et qu’elles ont fait leurs preuves durant des décennies et c’est le cas du nucléaire, pourquoi vouloir s’en déprendre alors qu’elles ne se seront jamais autant montrées adaptées aux problématiques d’aujourd’hui.

    UNE VRAIE CHANCE À SAISIR POUR FESSENHEIM

    À cet égard, les agents de Fessenheim pourraient profiter de cette conjoncture, qui ne se représentera sans doute pas, pour dire haut et fort que l’arrêt décidé de leurs machines ne répond à aucun besoin de la société, sinon à satisfaire des injonctions idéologiques qui prennent à rebours des enjeux majeurs écologiques et économiques.

    Mais le voudront-ils, leur évolution professionnelle étant déjà garantie par leur entreprise à la différence criante des nombreux sous-traitants travaillant pour le site, qui eux risquent d’attendre vainement les nouvelles implantations promises et qui n’en ont ni le temps, ni les moyens, comme la crise actuelle le montre avec violence ?

    https://www.contrepoints.org/2018/12/07/331801-nucleaire-sortir-de-lecologiquement-correct

    RépondreSupprimer
  11. La réputation du gardien en lambeaux après la révélation d'Assange Smear, co-auteur


    par Tyler Durden
    Jeu., 12/06/2018 - 19:20
    Écrit par Elizabeth Vos, via Disobedient Media,


    Les adeptes réguliers de l'actualité liée à WikiLeaks connaissent à présent les multiples infractions graves à l'éthique journalistique commises par Luke Harding et le Guardian, en particulier (mais pas exclusivement) lorsqu'il s'agit de Julian Assange et de WikiLeaks. Cependant, une autre personne au cœur de cette affaire est beaucoup moins familière au public. Cet homme est Fernando Villavicencio, un activiste politique et journaliste équatorien de premier plan, directeur de l'ONG Fundamedios, financée par l'USAID, et rédacteur en chef de la publication en ligne FocusEcuador.

    La plupart des lecteurs sont également au courant de la récente publication par le Guardian de déclarations selon lesquelles Julian Assange aurait rencontré à trois reprises l'ancien directeur de la campagne Trump, Paul Manafort. Fidel Narvaez, ancien consul à l'ambassade de Londres en Équateur entre 2010 et 2018, a définitivement démenti cette affirmation, affirmant que Paul Manafort ne s'était jamais rendu à l'ambassade pendant la période où il y était en charge. Mais c’était à peine la première fois que le point de vente publiait un frottis malhonnête écrit par Luke Harding contre Assange. Le journal n’est pas non plus étranger à la publication d’histoires basées sur des documents fabriqués.

    En mai, Disobedient Media a fait un reportage sur le boulot du Guardian concernant "Operation Hotel", ou plutôt, les opérations de sécurité normales de l'ambassade sous l'ancien président équatorien Rafael Correa. Ce succès, co-écrit par Harding et Dan Collyns, affirmait entre autres qu'Assange (selon une source anonyme) aurait piraté le système de sécurité de l'ambassade. Correa a rapidement réfuté cette allégation en la qualifiant d '"absurde" dans une interview accordée à The Intercept, et en une autre à "WikiLeaks" en la qualifiant de "diffamation anonyme" avec laquelle le Guardian était "allé trop loin cette fois. Nous poursuivons en justice".

    Un élément commun des fabrications de l’Opération Hotel du Guardian et de la dernière diffamation tentant de lier Julian Assange à Paul Manafort n’est autre que Fernando Villavicencio de FocusEcuador. En 2014, Villavicencio a été surpris en train de passer un faux document au Guardian, qui l'a publié sans le vérifier. Lorsque la falsification a été révélée, le Guardian a pris à la hâte le document, mais a ensuite tenté de dissimuler qu'il avait été falsifié par Villavicencio lors de sa nouvelle publication quelques jours plus tard.

    Comment Villavicencio est-il lié au dernier frottis d'Assange par The Guardian ? Intimement, il s'avère.

    Qui est Fernando Villavicencio ?
    Plus tôt cette année, un journaliste indépendant écrivant sous le pseudonyme de Jimmyslama a rédigé un rapport détaillé détaillant les relations de Villavicencio avec des acteurs pro-américains en Équateur et aux États-Unis. Elle résume ses conclusions, qui méritent d'être lues intégralement:

    "... Les informations contenues dans ce billet devraient à elles seules inciter tout le monde à se demander pourquoi, dans le monde, le Guardian continuerait à utiliser une source telle que Villavicencio, qui est évidemment liée au gouvernement américain, à la CIA, à des individus comme Thor Halvorssen et Bill Browder, et à des opposants. de Julian Assange et de l'ancien président Rafael Correa. "

    RépondreSupprimer
  12. Comme le rappellent la plupart des lecteurs, c'est Correa qui a accordé l'asile à Assange à l'ambassade équatorienne à Londres. Villavicencio était si farouchement opposé au gouvernement socialiste de Rafael Correa que lors du coup d'État manqué de 2010 contre Correa, il a faussement accusé le président de "crimes contre l'humanité" en ordonnant à la police de tirer sur la foule (c'est en réalité Correa qui était visé). Correa le poursuivit pour diffamation et gagna, mais pardonna à Villavicencio des dommages-intérêts accordés par le tribunal.

    L’analyste juridique d’Assange, Hanna Jonasson, a récemment expliqué le lien entre les histoires du faussaire équatorien Villavicencio et du Guardian de Luke Harding, fondées sur des documents douteux. Elle a tweeté: 2014, le ministère des Affaires étrangères de l'Équateur a accusé le Guardian d'avoir publié un article basé sur un document fabriqué par Fernando Villavicencio, illustré ci-dessous avec les auteurs de la fausse «réunion secrète» Manafort-Assange, Harding et Collyns. "

    Jonasson a inclus un lien vers une déclaration officielle du gouvernement équatorien de 2014 qui se lit en partie comme suit:

    "Il est également prouvé que l'auteur de ce document falsifié est Fernando Villavicencio, calomniateur reconnu coupable et opposant au gouvernement actuel de l'Équateur. Cela ressort des propriétés du fichier que le Guardian avait initialement publiées (mais qu'il a depuis prises vers le bas et remplacée par une version avec cette preuve supprimée). "

    Le communiqué note également que Villavicencio avait fui le pays après sa condamnation pour avoir diffamé Correa lors du coup d'État de 2010 et vivait alors comme un fugitif aux États-Unis.

    Il est extrêmement significatif, comme le soutient Jonasson, que les auteurs du dernier article diffamatoire du Guardian aient été photographiés avec Villavicencio en Équateur peu de temps avant la publication de l'affirmation du Guardian selon laquelle Assange aurait tenu des réunions avec Manafort.

    Le fil Twitter de Jonasson indique également: "Cette vidéo de la chaîne de télévision Andes affirme que le nom de Villavicencio figurait dans les métadonnées du document initialement téléchargé à côté de l'histoire de The Guardian." L'article de 2014 sur Guardian, qui visait un coup falsifié contre le président de l'époque, Rafael Correa, ne serait pas la dernière fois que le nom de Villavicencio apparaîtrait dans une histoire controversée de Guardian avant d'être rayé d'existence.

    Quelques jours à peine après la réaction violente contre le Guardian, Villavicencio a eu le culot de publier une nouvelle image de lui-même avec Harding et Collyns: "Une de mes plus grandes expériences journalistiques a été de travailler pendant des mois sur les recherches d'Assange avec des collègues du journal britannique The Guardian, Luke Harding, Dan Collins et la jeune journaliste Cristina Solórzano de @ somos_lafuente "[Traduit de l'espagnol]

    Le tweet suggère, mais ne précise pas, que Villavicencio a travaillé avec le duo désastreux sur la pièce Assange-Manafort. Compte tenu de l'historique et des associations de toutes les personnes impliquées, cette déclaration à elle seule devrait susciter un scepticisme extrême à l'égard de toute réclamation non corroborée, ou de réclamation "de source anonyme", que le Guardian fait au sujet de Julian Assange et de l'Équateur.

    RépondreSupprimer
  13. Étonnamment, et contrairement à la curiosité inhabituelle de Villavicencio, une récente vidéo postée par WikiLeaks sur Twitter montre que Villavicencio a été à l'origine répertorié comme co-auteur des allégations de Manafort-Assange du Guardian, avant que son nom ne soit supprimé de l'article en ligne. La version originale peut toutefois être visualisée grâce aux services d’archivage.

    Les deux photographies de Villavicencio avec Harding et Collyns, ainsi que les preuves montrant qu'il est le coauteur de la pièce, ne capturent pas seulement un trio de journalistes épouvantables, elles documentent l'implication de multiples acteurs associés aux agences de renseignement et à des histoires inventées.

    Tout cela a provoqué la question: est-ce que Villavicencio a fourni plus de faux documents à Harding et Collyns - Harding a dit qu'il avait vu un document, bien qu'il n'en ait pas publié (ni même cité) pour que les lecteurs puissent juger de sa véracité - ou peut-être ces trois ont-ils inventé les accusations de toutes pièces?

    Quoi qu'il en soit, pour citer WikiLeaks, le Guardian est "allé trop loin cette fois-ci" et sa réputation, qui est déjà en lambeaux, est en ruine.

    Une propagande réussie, un journalisme en échec

    Craig Murray appelle Harding un "outil MI6", mais pour cet écrivain, Harding semble pire qu'un larbin du MI6: c'est un fantasmagorique fantasmagorique suspendu à la garde-robe d'officiers du renseignement anonymes et qui publie son drivel sans pour autant clignotement sceptique. Son manque de conscience de soi et la confusion de ses anecdotes avec des preuves le distinguent comme l'un des propagandistes les plus flagrants de notre époque, le plus infâme du genre, ou le journaliste le plus malchanceux qui tache les pages de l'actualité imprimée.

    Afin de fournir un contexte important à l’irresponsabilité journalistique antérieure de Harding, nous rappelons à nouveau qu’il a co-écrit le livre infâme contenant le mot de passe de cryptage de l’ensemble des archives de Cablegate, ce qui a entraîné une fuite des câbles du département d’Etat non restitués sur Internet. Bien que les journalistes coupables du Guardian aient tenté de blâmer Assange pour la débâcle, ce sont eux-mêmes qui ont été la cible d'un mépris bien mérité.

    En plus de poursuivre la vendetta du Guardian et de Villavicencio contre Assange et WikiLeaks, il est clairement dans l'intérêt financier de Harding de confondre les poursuites en cours concernant Assange et Russiagate. Comme cet auteur l'a déjà noté, Harding a écrit un livre sur le sujet intitulé: "Collusion: réunions secrètes, argent sale et comment la Russie a aidé Donald Trump Win." Lier Assange à Russiagate est bon pour les affaires, car il stimule l’intérêt du public pour le récit apparemment erroné que soutient son livre.

    Ce qui est encore plus inquiétant, c’est l’affirmation dans les cercles éditoriaux, alimentée par les événements récents, que Harding écrit peut-être un autre livre sur Assange, la publication étant présumée correspondre à son arrestation et à son extradition imminente et conçue pour tirer profit du procès. Si tel est effectivement le cas, le spectre qui se dégage est que Harding travaille pour faire pression pour l'arrestation d'Assange, non seulement pour le compte des services de renseignements américains, britanniques ou équatoriens, mais également pour augmenter ses propres ventes de livres.

    RépondreSupprimer
  14. Que Harding et Collyns travaillent intensément avec Villavicencio pendant "des mois" sur "l'histoire d'Assange", le fait que Villavicencio ait été initialement citée comme co-auteur de la version originale de l'article du Guardian et que le récent démenti de Fidel Narvaez probabilité que Harding et le Guardian ne soient pas simplement les victimes de mauvaises sources qui les ont dupés, comme le prétendent certains.

    Cela indique que la fausse histoire a été construite délibérément pour le même établissement du renseignement que le Guardian est de nos jours très heureux de prendre le genou à terre.

    En résumé, l’un des médias les plus en vue de l’établissement a publié une fausse histoire en première page, dans le but de créer un croisement crucial entre les poursuites en cours contre Assange et la saga Russiagate. Ceci représente le dernier exemple d'une attaque de fausses nouvelles dirigée contre Julian Assange et WikiLeaks depuis qu'ils ont publié la plus grande fuite de la CIA de l'histoire, sous la forme de Vault 7, une attaque qui semble s'intensifier à la fois avec intensité et absurdité .

    Le Guardian a détruit sa réputation et, ce faisant, a révélé le désespoir de l’établissement quand il s’agissait d’Assange.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-12-06/guardians-reputation-tatters-after-forger-revealed-have-co-authored-assange-smear

    RépondreSupprimer
  15. France: une fiscalité étouffante


    PAR JEAN-PHILIPPE BUCHS
    7 décembre 2018


    Une étude de l'OCDE montre que le niveau élevé en comparaison internationale des prélèvements fiscaux et sociaux ne génère pas un surplus de bien-être en France.

    Avec les «gilets jaunes», c’est une jacquerie fiscale et une lutte pour améliorer le pouvoir d’achat qui secouent nos voisins français depuis plusieurs semaines. Le niveau des cotisations sociales, qui touche à la fois les salariés et les patrons, et celui de l’impôt, qui atteint des records en comparaison internationale, expliquent la mobilisation de la population contre la hausse - finalement abandonnée - de la taxe carbone sur le carburant.

    Dans un rapport publié le 5 décembre dernier, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) montre que la pression fiscale dans les pays les plus riches est la plus élevée en France: les recettes fiscales totales ont atteint 46,2% du produit intérieur brut (PIB) en 2017. Soit un niveau beaucoup plus haut que la moyenne (34,2%).

    Cotisation sociales et impôt sur le patrimoine au sommet

    Dans le détail, l’Hexagone est le champion de la fiscalité dans deux catégories: cotisations de la sécurité sociale (16,8% par rapport au PIB en France contre 6,7% en Suisse) et impôt sur le patrimoine (4,4% contre 2%). Seule consolation: il se situe au 19ème rang de l’impôt sur le revenu, les bénéfices et les gains en capital (10,9% contre 13,2% en Suisse qui figure au 12ème rang).

    Publiée cet été, une étude de l’Institut économique Molinari, qui a calculé la pression fiscale et sociale qui pèse sur le salarié moyen dans chacun des 28 pays membres de l’Union européenne (UE), indique que les trois champions de la fiscalisation du salarié moyen sont dans l’ordre la France, l’Autriche et la Belgique.

    Cette analyse a surtout le mérite d’illustrer comment le système fiscal et social contribue à réduire drastiquement le pouvoir d’achat réel. L’employeur français doit débourser 231 euros pour que son salarié moyen dispose de 100 euros de pouvoir d’achat.

    «L’importance de ces charges éclaire les crispations françaises avec, d’une part, des employeurs traditionnellement inquiets de l’envolée du coût du travail et, d’autre part, des salariés ayant parfois l’impression d’être laissés pour compte. Les employeurs raisonnent en salaire complet, en ajoutant les charges patronales au salaire brut, alors que les salariés raisonnent en pouvoir d’achat réel. Les uns ont ainsi la légitime impression de dépenser beaucoup pour leurs salariés, tandis que ces derniers considèrent souvent ne pas être récompensés à la hauteur de leur contribution. Elle incite aussi les employeurs à un comportement malthusien, en limitant les embauches comme les augmentations de salaires. Cette réalité explique pourquoi le taux de chômage reste très élevé en France et reflue bien moins vite qu’ailleurs. »

    RépondreSupprimer
  16. Décrochage français dans la protection sociale

    Les auteurs se sont demandé si le niveau de prélèvement générait un surplus de bien-être en France comparativement à l’étranger. Leur réponse est négative. «Certains considèrent qu’il n’est pas judicieux de comparer la situation du salarié français, bénéficiant d’une protection sociale très développée, avec celles des autres salariés de l’UE en partant du principe que la sécurité sociale serait une spécificité française. Or, l’étude montre un décrochage français par rapport aux autres pays de l’UE ayant eux aussi une forte tradition sociale. En dépit d’un salaire très proche de la Suède, de l’Autriche, de l’Allemagne ou du Danemark, le salarié moyen français dispose d’un pouvoir d’achat bien moindre. L’écart, entre 7 et 33 %, s’explique par l’importance des prélèvements supportés par le salarié moyen français. Pourtant, ce dernier jouit de services publics et d’une protection sociale très comparable à ces pays bien connus pour leur tradition sociale.»

    Comme le montrent divers indicateurs quantitatifs ou qualitatifs sur les prestations offertes et la qualité de vie, la position de la France est médiocre en dépit du niveau élevé des prélèvements et des dépenses publiques. Selon l’étude de l’Institut Molinari, cette dernière se classe au 18ème rang sur 38 pays étudiés par le classement Better Life de l’OCDE : «Au sein de l’UE, la France est 11ème sur 21 États notés. Dix pays avec une pression fiscale et sociale moindre ressortent mieux. C’est le cas de l’Autriche, de l’Allemagne, de la Belgique, du Danemark, de la Finlande, de l’Irlande, du Luxembourg, des Pays-Bas, du Royaume-Uni ou de la Suède.»

    De même, le dernier rapport «Comment va la vie ?» de l’OCDE montre que la satisfaction des Français à l'égard de l'existence a diminué progressivement depuis 2005, passant d'un niveau moyen de 6,8 à 6,4 sur une échelle allant de 0 à 10. Cela représente une baisse deux fois plus importante que la diminution moyenne observée dans l'ensemble de la zone OCDE, avec un passage de 6,7 à 6,5.»

    https://www.bilan.ch/economie/france-une-fiscalite-etouffante?mc_cid=86fce364f8&mc_eid=76fa28326a

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La criminalisation du progrès a toujours existé en France sous les dictatures monarchiques, impérialistes ou républicaines. Dès que le Peuple a osé inventer/fabriquer un appareil pour rendre son travail moins difficile, l'État l'a imposé afin d'en empêcher l'utilisateur d'en tirer profit ! Le travail a donc continué à être une tâche ! Et, les travailleurs-à-la-tâche d'être toujours ausi pauvres.

      Pourquoi taxer les marchandises ? Pour empêcher les acheteurs contents du bas prix de faire des affaires ! Mais... qu'auraient-ils fait de l'argent gagné/économisé sans les taxes ?... ils l'auraient dépensé !!! C'est-à-dire qu'ils auraient fabriqué plus d'emplois grâce à leur plus d'achat !!

      Mais alors, pourquoi l'État vole t-il le Peuple ? Il l'escroque (sous diverses conceptions) pour l'empêcher d'être riche ! car, être riche veut dire intelligent à beaucoup plus intelligent ! Et, si d'après un rapport 2010 il existe plus de 4 % de surdoués dans le monde (soit plus de 280 millions de personnes !!), ceux-là pourraient remettre en cause la validité de la dictature sur la liberté de la Démocratie où c'est le Peuple qui propose SES lois et vote SES lois !

      Regardez simplement la politique des syndicats: ils veulent taxer les robots pour avoir volé le pain de la bouche des travailleurs !!! HAHAHAHAHA !

      Les machines-outils, robots et ordinateurs ont toujours été là pour remplacer l'effort (physique ou intellectuel), et, comme les robots chinois travaillent AU MÊME PRIX que les robots français, les syndicats ont empêché la concurrence et demandé aux travailleurs de travailler plus encore !!!

      Ils veulent empêcher le Peuple de bénéficier de l'esclavagisme des machines !!!

      Supprimer
  17. Les misérables ? La France devance le Danemark en tant que nation la plus taxée au monde


    par Tyler Durden
    Vendredi 12/07/2018 - 05:00
    Écrit par Mike Shedlock via MishTalk,


    Félicitations sont en ordre. La France vient de dépasser le Danemark en tant que nation la plus taxée.

    L’OCDE fait état d’une augmentation des recettes fiscales.

    L'édition 2018 de la publication annuelle de l'OCDE sur les recettes fiscales montre que le ratio impôts / PIB moyen de l'OCDE a légèrement augmenté en 2017, pour s'établir à 34,2 %, contre 34,0 % en 2016. La moyenne de l'OCDE est maintenant plus élevée que jamais des sommets antérieurs de 33, 8% en 2000 et de 33,6 % en 2007.

    - voir classement sur site -

    La France dépasse le Danemark
    Le ruban bleu de perception de l'impôt va maintenant en France. Toutes nos félicitations !

    Comparé à la moyenne de l'OCDE de 34,2 %, les impôts français s'élèvent à 46,2 % du PIB. Le Danemark, la Suède, l’Italie et la Grèce complètent le top cinq.

    En plus du ruban bleu, qu'est-ce que la France a de plus?

    Émeutes
    Curieusement, c’était une promesse faite: Macron a promis une révolution, il en a eu une, contre lui-même

    En réponse, j’offre ce conseil politique: Politiciens, méfiez-vous: il est préférable de ne pas tenir vos promesses.

    Comment tout cela a-t-il commencé ?
    Bonne question.

    Macron a augmenté les taxes sur le diesel pour financer l'effort de réduction du réchauffement climatique pour lequel il avait milité.

    Le plus grand centre commercial

    Où sommes-nous actuellement ?
    C'est une autre bonne question.

    En réponse aux émeutes, veuillez noter que la France suspend la hausse de la taxe sur le diesel.

    Hommage musical
    Je suis certain que les lecteurs aimeraient un hommage musical approprié à ces événements. J'ai déjà posté ça auparavant, mais qui peut résister à un autre hommage des Beatles ?

    Commentaire du jour

    Vous dites que vous voulez une révolution. Bon tu sais. Nous voulons tous changer le monde.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-12-06/les-miserables-france-overtakes-denmark-worlds-most-taxed-nation

    RépondreSupprimer
  18. Si vous êtes une femme mariée à Malte, partez !


    par Tyler Durden
    Vendredi 12/07/2018 - 02:45


    Une étude récente de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime a révélé que 50 000 femmes à travers le monde avaient été tuées par un partenaire intime ou un membre de leur famille l'année dernière, ce qui équivaut à 1,3 par 100 000 femmes.

    Comme le note Niall McCarthy de Statista, ce taux était le plus élevé en Afrique (3,1 pour 100 000), suivi de 1,6 dans les Amériques, de 1,3 en Océanie, de 0,9 en Asie et de 0,7 en Europe.

    En examinant de plus près l’Europe, Eurostat enregistre également chaque année le nombre de femmes assassinées par un partenaire intime. (Malheureusement, les données ne sont pas disponibles pour tous les pays mais les chiffres sont néanmoins intéressants.)

    - voir graphique sur site -

    Infographic: Où les femmes sont tuées par leurs partenaires en Europe | Statista

    Malte a le taux le plus élevé d'homicides de femmes par partenaires pour 100 000 habitants, suivie de l'Islande (0,61) et de la Croatie (0,51).

    https://www.zerohedge.com/news/2018-12-06/if-youre-married-woman-malta-leave

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La France se classe 12ème pays le plus dangereux en Europe pour les femmes ! (Allemagne 7ème !!).

      Supprimer
  19. Le vaste tremblement de terre social et politique qui a commencé en France - premier soulèvement de masse contre l'éco-élitisme


    December 6th, 2018


    La manifestation jaune sans leader - #GiletJaunes contre le coût de la vie s’aggrave en France et se propage dans le monde entier en Belgique, aux Pays-Bas, en Serbie, voire à Bassorah et à Bagdad en Irak. Une manifestation jaune est prévue samedi à Vancouver. Les travailleurs en ont marre d’être ignorés et d’être traqués pour des raisons qu’ils ne soutiennent pas, marre d’avoir honte de conduire des voitures ou d’exprimer leurs inquiétudes. Sur Twitter, les côtés gauche et droit de la politique tentent de revendiquer la propriété (bien que la plupart des membres de gauche restent silencieux, reconnaissant que cela provient de la population provinciale et rurale et vise directement les vaches sacrées). Les raffineries de pétrole sont bloquées. Des ambulanciers et des pompiers se sont joints à eux. Des étudiants ont également commencé à protester contre les changements en matière d'éducation - bloquant plus de 100 écoles secondaires. Jusqu'à présent, quatre personnes ont été tuées et 133 blessées. Les magasins et les hôtels ont perdu 20 % ou plus de leurs revenus. Ils retournent des Porsche. La popularité de Macron est tombée à 23 %. Les manifestants commencent maintenant à citer d’autres problèmes, tels que le pacte des Nations Unies sur les migrations, qu’ils ne veulent pas que Macron signe.

    Même après les violences et les dégâts, plus de 70% des personnes interrogées en France soutiennent les manifestations.

    Est-il étonnant que les émeutes aient commencé en France - l'un des pays les plus taxés au monde, où 48 % du PIB national est alimenté par les caisses du gouvernement ?

    Après avoir offert un faible retard de six mois dans les taxes sur les carburants, Macron a maintenant reconnu que la taxe ne serait pas appliquée du tout. Breitbart titrait: «Victoire: Macron annule définitivement la hausse prévue de la taxe sur les carburants après les manifestations contre le gilet jaune». Mais au lieu de calmer la foule, les masses demandent plus et appellent à plus de manifestations ce week-end. Un autre tour à venir.

    Brendan O’Neill dans le Spectator: C’est une crise profonde de la démocratie, il s’agit d’une grande colère contre la classe politique, contre l’orthodoxie écologique.
    Paul Matthews

    Enfin, la révolte des peuples contre la tyrannie de l’environnementalisme. Paris brûle. Depuis 1968, il n’y a pas eu autant de chaleur et de fureur dans les rues. Des milliers de "gilets jaunes" ont envahi la capitale ce week-end pour faire rage contre Emmanuel Macron et le traiter avec un dédain technocratique et distant. Et pourtant, les gauchistes britanniques et américains ont été en grande partie silencieux, ou du moins inquiets, à propos de la révolte de ce peuple. Les mêmes personnes qui étaient si enthousiasmées par le mouvement figé et statique Occupy d'il y a quelques années - qui ne pouvait même pas être prêt à marcher, a fortiori émeute - semblent stupéfaites à la vue de dizaines de milliers de Français s'approchant des barricades contre le macronisme.

    RépondreSupprimer
  20. Il n’est pas difficile de voir pourquoi. C’est parce que cette révolte s’oppose tant à leurs orthodoxies politiques qu’au style détaché et monarchique de Macron. Le plus frappant est qu’il s’agisse d’une rébellion populaire contre les lourdes conséquences de la politique de lutte contre le changement climatique, contre la politique de l’environnementalisme et contre sa tendance à punir le petit peuple qui a osé vivre des vies relativement modernes et alimentées par des ressources fossiles. C'est nouveau. C'est sans précédent. Nous assistons peut-être au premier soulèvement collectif contre l'éco-élitisme et nous devrions l'accueillir à bras ouverts face à la plus grande révolte populiste qui déferle sur l'Europe depuis quelques années maintenant.

    Cette révolte diversifiée et sans chefs, qui rassemble toutes sortes de personnes, y compris des membres de gauche et de droite, est importante pour de nombreuses raisons. D'abord parce que c'est magnifique, ça détruit fatalement la foi délirante que certains Europhiles et pionniers du maintien du statu quo ont placée dans Macron depuis son élection en mai 2017.

    …, Loin de vaincre la soif de changement populiste, Macron l'a enflammé.

    La deuxième raison pour laquelle cette révolte est importante est qu'elle suggère qu'aucune orthodoxie moderne n'est à l'abri de la résistance populiste.

    … Maintenant, en ce moment populiste, les gens osent dire précisément ces choses indescriptibles. Ils défendent l’UE.

    L'ironie de l'accord de Paris qui implose depuis Paris et pendant que la COP24 se déroule…
    Geoff Chambers, sceptique de longue date, vit en France et explique comment cela consomme la nation.

    … J'ai l'impression que la presse britannique, Europhile, Francophile et Remainophile, fera tout ce qui est en son pouvoir pour supprimer les nouvelles du vaste tremblement de terre social et politique survenu ici. Si vous pensez que j’exagère, considérez ceci:

    Mes informations proviennent en grande partie de trois chaînes d'informations «indépendantes» continues, toutes détenues par des oligarques millionnaires et financées par des publicités presque exclusivement destinées aux voitures rapides et aux parfums - le type de produits de luxe que la France produit par excellence. En France, moins de 8 % de la population lit un journal national. Les nouvelles sont pour l'élite….

    MAIS, ces chaînes françaises consacrent 95 % de leur temps (je n'exagère pas) à un mouvement soutenu par 85 % de la population, qui réclame maintenant la démission d'un président récemment élu par 65 % des électeurs, plus la dissolution du parlement, pour être remplacé par une sorte d'assemblée populaire. Cette situation, incompréhensible pour les Anglais, s’explique aisément par l’analyse sociologique d’Emmanuel Todd, à laquelle je me suis souvent référé, par exemple. ici.

    Geoff a des perspectives intéressantes:

    RépondreSupprimer
  21. Un démographe a donné une explication très intéressante de la force du mouvement, accusant l’Insee, l’office statistique du gouvernement, qui aurait apparemment décrété que 95% de la population vivait en zone urbaine et seulement 5% en zone rurale. Un enfant, ou un sceptique face au climat, pourrait immédiatement déceler le défaut de cette déclaration, mais pas un président, son gouvernement ou l'élite très éduquée qui les conseille: Tout dépend de ce que vous entendez par urbain et rural. Ainsi, les gouvernements successifs ont ignoré les trois quarts peu peuplés du pays, où vit la moitié de la population, fermant des chemins de fer, des hôpitaux et des bureaux de poste et laissant les maires de petites villes sans industrie ni commerce dignes de financer leurs infrastructures locales. taxes, avec une aide de plus en plus réduite du gouvernement central.

    Il s’agit bien sûr de l’Europe et de sa règle d’or qui consiste à réduire le déficit budgétaire. La pression sur les salaires exercée par vingt ans d'austérité dictée par Bruxelles a contraint de plus en plus de travailleurs peu rémunérés à quitter les villes pour devenir ce qui a été soudainement identifié comme étant la banlieue méprisée (banlieue) où le lumpenproletariat (souvent des Arabes) végète en chômage permanent - mais les petites villes et villages habités par la classe ouvrière (ou classe moyenne en français) - ceux que Macron a décrits comme "des gens qui ne sont rien". Et où une vie décente n'est possible que si l'on peut se rendre au travail, à l'école, à l'hôpital ou au centre commercial situé à l'extérieur de la ville.

    La France se distingue comme l'un des pays les plus taxés de l'UE

    - voir graphique sur site -

    Graphique, Taxe France, UE.
    Source: Wikimedia

    Au cours de la troisième semaine, le bilan économique touche l'ensemble de la nation: Le Maire a déclaré que les recettes du secteur avaient été touchées entre 15 et 50 %.

    Le ministre des Finances, Bruno Le Maire, a précisé que le chiffre d'affaires des petits détaillants avait chuté de 20 à 40 %, tandis que le secteur de l'hôtellerie affichait une baisse de 15 à 25 % des réservations.

    Les restaurants, en fonction de leur emplacement, ont vu leurs recettes s'effondrer entre 20 et 50 %.

    "L'impact est grave et persistant", a déclaré Le Maire, soulignant que son territoire était national, mais Paris, après des émeutes et des pillages dans certains des quartiers les plus huppés samedi après-midi et soir, a été particulièrement touché.

    Le groupe pétrolier français Total a annoncé que 75 de ses 2 200 stations-service se sont asséchées en raison du blocage des dépôts de carburant.

    http://joannenova.com.au/2018/12/the-vast-social-and-political-earthquake-that-started-in-france-first-mass-uprising-against-eco-elitism/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Primo, les non-votants aux élections sont majoritaires.

      Secundo, les votants considèrent que seulement 1 % du parti représente leurs idées !

      Tertio, les françaises & français ne sont ni de gauche ni de droite. Ils sont français.

      Supprimer
  22. Criminaliser la misère, non


    MYRET ZAKI
    28. novembre 2018


    Le mouvement des Gilets Jaunes en France, auquel le ministre de l’Intérieur a opposé l’impératif d’ordre et de sécurité, et auquel le président Macron a répondu par un triple «Honte à ceux qui… !», doit nous interroger sur l’équilibre de nos démocraties.

    Cette crise sociale part d’un fait économique concret: le revenu disponible des ménages français a baissé en moyenne de 500 euros depuis 2008 en raison des diverses politiques sociales et fiscales. Les prestations sociales ont été rabotées puis gelées pour combler le déficit. La hausse de la taxe sur le carburant vient couronner une décennie de pression fiscale à la hausse. Depuis 2009, le produit fiscal a augmenté de 30 % en France, alors que la masse salariale progressait de 15 % à peine. Taxes locales, impôts sur le revenu des personnes physiques, contribution sociale généralisée et TVA pour les consommateurs se sont alourdis sur la décennie.

    Or, quand on coupe dans la «main gauche» de l’Etat, celle qui redistribue, on observe fatalement, une décennie plus tard, que la somme ainsi économisée s’est transférée vers la «main droite» de l’Etat, celle de la répression (sécurité, justice, police, armée, prison). Ce qui est fort logique: quand les citoyens reçoivent moins d’aides publiques, ils ont moins à perdre. Violence et revendications se manifestent. Quand les inégalités de revenus et de chances se creusent à l’excès, les électeurs qui craignent de dégringoler dans l’échelle sociale tendent à soutenir davantage une justice répressive plutôt que préventive, davantage de peines d’enfermement que de sanctions socio-éducatives, et le dialogue social laisse place à un discours répressif de l’Etat. La population carcérale en France est en hausse constante, ainsi que la durée de détention. Prendre à l’Etat redistributif pour donner à l’Etat répressif est un signal de déclin démocratique, selon le sociologue français Loïc Wacquant (Les prisons de la misère, 1999). Professeur à l’Université de Californie à Berkeley, ce spécialiste décrit les processus de criminalisation de la misère et comment l’hypercarcéralisation (il a étudié le cas des Etats-Unis) découle d’un retrait préalable des protections sociales de l’Etat.

    Mais réprimer, c’est ce qui coûte le plus cher. Depuis 2012, les dépenses sécuritaires de l’Hexagone sont montées en flèche, aidées bien sûr par la vague d’attentats terroristes sur sol français. Mais ce dispositif risque à présent de se retourner contre les revendications sociales venues de la base. Comme l’avait pressenti Loïc Wacquant il y a vingt ans, «partout en Europe se fait sentir la tentation de s’appuyer sur les institutions policières et pénitentiaires pour juguler les désordres engendrés par le chômage de masse, l’imposition du salariat précaire et le rétrécissement de la protection sociale».

    Se pose alors une question: les dirigeants des démocraties occidentales ont-ils encore le sens de l’intérêt commun? Le président français, qui a levé ses 10 millions d’euros de fonds de campagne auprès de hauts dirigeants bancaires et d’investisseurs privés, peut-il défendre le commun des Français, parler au nom de l’intérêt général ? Alors qu’il a mis un an et demi à baisser la taxe d’habitation – immédiatement annulée par la taxe sur les carburants – il a mis à peine sept mois pour baisser les impôts des 0,01% les plus riches et des investisseurs en bourse (ISF et PFU). Fin 2019, estime le magazine Capital, les 2 % de Français les plus aisés auront capté 42 % des gains générés par la politique macronienne. Aujourd’hui, en France, en Angleterre ou aux Etats-Unis, il est vital que l’Etat veille à ne pas se disqualifier définitivement en devenant l’outil du transfert du produit du travail collectif et des impôts du plus grand nombre vers des intérêts sectoriels et oligarchiques.

    https://www.bilan.ch/opinions/myret-zaki/criminaliser-la-misere-non

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La France (entr'autres) a TOUJOURS été dirigée par des dictatures étrangères aux revendications du Peuple.
      Si les françaises & français pouvaient parler ? il n'y aurait PAS UN immigré allocataire en France !

      Supprimer
  23. Le mouvement des "gilets jaunes" instrumentalisé à travers le monde

    Le mouvement des "gilets jaunes" en France est comparé en Russie aux "révolutions de couleur".


    Des Etats-Unis à la Russie, en passant par la Turquie ou l'Iran, le mouvement des "gilets jaunes" est perçu de manières très diverses, et se retrouve parfois instrumentalisé. Tour d'horizon non exhaustif.

    Vu des USA, la politique gauchiste à la source du chaos

    Le mouvement des "gilets jaunes" a surtout été récupéré par les conservateurs américains, pour qui le "laxisme" est à l'origine du chaos en France.

    Charlie Kirk, une figure de la droite, affirmait mardi que "des émeutes ont lieu dans la France socialiste en raison de la taxe ultra-gauchiste sur les carburants" et accuse les médias de vouloir cacher "une révolte de la classe moyenne contre le marxisme culturel."

    L'activiste assure que l'on scande "We want Trump" ("On veut Trump") dans les rues de Paris. Une déclaration erronée, pourtant retweetée par le président américain, provoquant une nuée de réactions.

    Donald Trump n'a d'ailleurs pas manqué de lancer une pique mercredi à son homologue français, ironisant sur les concessions faites aux gilets jaunes.

    Vu de Russie, une manoeuvre américaine de déstabilisation

    Certains médias gouvernementaux russes comparent le mouvement des "gilets jaunes" en France aux "révolutions de couleur" qui ont secoué ces dernières années d'ex-républiques soviétiques.

    Dimanche, Dmitri Kisselev, présentateur vedette de la chaîne Rossiya-1, affirmait que ce mouvement "ressemble à l’exportation américaine d’une révolution de couleur, et tout cela parce que le président Macron a parlé de la nécessité d’une armée européenne."

    Le Kremlin a pondéré en disant "ne pas voir" d'influence américaine dans ce mouvement. "C'est une affaire exclusivement interne à la France, a commenté un porte-parole. Pour nous, il est important que ces troubles ne fassent pas de victimes humaines et de blessés, en particulier de citoyens russes."

    Vu de Turquie et d'Egypte, des "terroristes" infiltrés

    En Turquie, un journal pro-gouvernement affirme que des "partisans d'organisations terroristes telles que le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) et le HDP (Parti démocratique des peuples) ont participé aux actions qui ont conduit la France au chaos."

    Sans nommer les "gilets jaunes", le président Recep Tayyip Erdogan évoque dans un discours des "actes terroristes" en France, et critique la presse internationale qui n'associe le terrorisme qu'aux pays musulmans, mais "ne parle jamais de terrorisme chrétien ou juif".

    En Egypte, des médias proches du président Abdel Fattah al-Sissi relèvent une similarité des événements en France avec les modes opératoires durant le "Printemps arabe", et en concluent qu'une organisation secrète des Frères musulmans opère en France pour déstabiliser le pays.

    Appel au calme de l'Iran et du Venezuela

    Régulièrement rappelés à l'ordre par les puissances occidentales, des pays comme l'Iran et le Venezuela n'ont pas manqué d'appeler les autorités françaises à la retenue.

    RépondreSupprimer
  24. La République bolivarienne du Venezuela a publié le 25 novembre un communiqué appelant au dialogue pour "prévenir l'accroissement des tensions". Le gouvernement a manifesté sa "préoccupation" de voir les manifestants "violemment réprimés par les services de sécurité".

    À Téhéran, un porte-parole du ministre des Affaires étrangères s'est inquiété de la "violence du gouvernement français contre son peuple", lui recommandant de "faire preuve de retenue", relaye l'agence de presse Tasnim.

    Les médias syriens ont également couvert les manifestations des "gilets jaunes". Une chaîne de télévision pro-gouvernementale compare ainsi des images de rues calmes à Damas face aux scènes de violence à Paris.

    Les Tunisiens ironisent sur le retournement de situation

    En Tunisie, où une révolution a fait chuter le régime en 2011, les événements de Paris font écho. Sur les réseaux sociaux, les internautes ironisent sur le retournement de situation, comme dans ce tweet: " Nous nous sommes révoltés pour ressembler à la France, mais voilà que la France ressemble à la Tunisie."

    D'autres Tunisiens recyclent des expressions qui faisaient référence à leur révolution; à la place de "révolution de jasmin", c'est la "révolution du croissant". Des piques sont par ailleurs lancées au médias français, leur reprochant de ne pas couvrir ce qu'il se passe dans l'Hexagone de la même manière que pour la Tunisie il y a 7 ans.

    Dans les rues de Paris, la référence à la révolution tunisienne n'est d'ailleurs pas inexistante, à l'exemple de ce tag en arabe qui reprend le slogan: "Le peuple veut la chute du système."

    https://www.rts.ch/info/monde/10049012-le-mouvement-des-gilets-jaunes-instrumentalise-a-travers-le-monde.html

    RépondreSupprimer
  25. Clip : Linky, la nasse fiscale se referme sur les automobilistes.

    03 12 2018

    IMPORTANTE INFORMATION CITOYENNE DE DERNIÈRE MINUTE A DIFFUSER POUR SENSIBILISER

    - "NON au deal (cadeau fiscal) à plus de 3 milliards entre l’État et les actionnaires des opérateurs"
    Le lien pour voir le tract :
    http://www.next-up.org/images/Denormandie_Non_au_deal_V2.jpg

    Accentuer la pression en faisant des tractages sur ce scandale, comment ? : Vous pouvez recevoir gratuitement 100 Tracts Gratuits quadrichromie Ft A5 "NON au deal (cadeau fiscal) à plus de 3 milliards entre l’État et les actionnaires des opérateurs" en envoyant votre adresse postale et 10 timbres pour les frais d’expédition La Poste avec l’emballage à :
    NEXT-UP ORGANISATION 13, rue Carnot 26400 CREST
    Contact : linky@next-up.org

    Le Clip : Comment Linky va permettre de taxer la recharge des voitures électriques.

    - voir sur site -

    Contrairement à ce qui est souvent dit, le système de comptage numérique connecté Linky n’est pas intelligent, ce terme est totalement inapproprié, il est communiquant ou connecté ce qui est totalement différent.

    Une de ses connexions avec ENEDIS est une finalité fondamentale du Linky qui est actuellement non activée et surtout savamment occultée aux consommateurs automobilistes car cela aurait un effet dévastateur, c’est celle du prélèvement des taxes fiscales liées à la charge des véhicules électriques via le système de comptage connecté Linky.

    Personne n’ignore que les politiques ont engagé une vaste mutation contraignante et fiscale qui doit aboutir par étapes à ce que tous les véhicules thermiques soient remplacés par des véhicules électriques d’ici les années 2017 à 2040.

    Pour ce faire il a fallu transformer non seulement la législation, mais aussi le principe de collecte des taxes car l’État ne peut évidemment se priver des rentrées fiscales liées aux carburants, en conséquence en 2011 qui est l’année de l’officialisation du système de comptage connecté Linky coïncide avec le changement du nom de la TIPP - Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers qui est remplacée par la TICPE - Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques.

    La TICPE rapporte près de 30 milliards d’euro dans les caisses de l’état chaque année. C’est d’ailleurs le 4ème poste de recette fiscale derrière la TVA, l’impôt sur le revenu et l’impôt sur les sociétés.

    Avec le Linky l’administration fiscale va disposer d’un outil qui va lui permettre d’encaisser les taxes liées à la TICPE.

    Concrètement lors des charges de véhicules électriques ou d’accumulateurs ou tous dispositifs de stockage de l’énergie électrique, cette action de charge sera détectée par le gestionnaire ENEDIS, via le bus filaire de l’Émetteur Radio Linky qui possède 7 interfaces appelés TIC acronyme de Télé-Information Client, dont le TIC numéro 5 correspond à la charge des véhicules électriques.

    RépondreSupprimer
  26. Le bus de Télé-Information Client a une liaison maximale de 500 mètres, cette liaison en voie montante et descendante se réalise suivant le principe de trames émises les unes après les autres de façon cyclique en continu d’une durée comprise entre 16,7 et 33,4 milli seconde

    En principe à partir de 2021 qui est la fin officielle du déploiement des compteurs Linky, pour charger les batteries de son véhicule électrique l’automobiliste aura les choix soit d’une charge normale, accélérée ou rapide suivant les propositions de la délibération de la CRE qui est la Commission de Régulation de l’Énergie qui détaille la tarification hors TVA des 3 taxes qu’auront à payer les automobilistes.

    Ces 3 taxes chiffrées que devra payer l’automobiliste sont celles de la gestion, correspondant à l’identification fiscale du véhicule, celle du comptage correspondant à la délivrance d’un contrat de puissance additif payant spécifique en kilo Volt Ampères et enfin celle dite du soutirage correspondant à la consommation en kWh de la charge du véhicule.

    Notons que le TIC 5 est basé et délivre de la Puissance APParente soutirée donc par rapport au cosinus phi ce qui engendre en moyenne une surfacturation de 10 à 40 % pour les automobilistes.

    https://videos2.next-up.org/Linky_et_vehicules_electriques.html

    RépondreSupprimer
  27. Marianne et Macron, même pathologie, lobotomisés !


    le 7 décembre 2018


    Les sites alternatifs américains, en l’occurence le site de Mish Shedlock, sont très circonspects au sujet de la révolte populaire des « gilets jaunes » en France. Les Français sont assimilés à des frondeurs gaulois jamais contents qui sont toujours fâchés avec l’autorité. Mais la révolte présente n’a pu que prendre de l’ampleur puisqu’elle touche au porte-monnaie des classes moyennes et pauvres ou du moins qui vivent chroniquement des fins de mois difficiles. Quoiqu’en pensent les politiciens qui vivent confortablement sous les lambris dorés de la république c’est la grande majorité de la population française qui souffre étripée par le fisc. J’ai trouvé ces deux illustrations sur le site de Mish et elles sont significatives. Le bas-relief décorant l’arc de triomphe – un monument pas vraiment beau édifié à la gloire des massacres perpétrés dans toute l’Europe par Napoléon, il fallait avoir l’audace d’édifier un tel monument en plein centre de Paris – bas-relief représentant Marianne, tout un symbole, a été saccagé par les manifestants. Était-ce intentionnel ?

    Toujours est-il qu’on peut découvrir que cette sculpture est artificielle : la tête de Marianne est vide ! C’est donc un double symbole qui peut être interprété comme la vacuité cérébrale des dirigeants français, cette caste de fonctionnaires et d’énarques complices des puissances financières, que le peuple ne peut plus supporter.

    Sous le fallacieux prétexte qu’il faut « décarboner » la France (pour sauver le climat) l’augmentation des taxes sur les produits pétroliers ne passe pas dans l’opinion et d’autant plus mal que la France est le leader européen toutes catégories des taxations en tous genres et des redistributions également en tous genres dignes de la plus pure idéologie appelée en d’autres temps communisme qui ne veut pas dire son nom. La tête de Marianne est vide : le gouvernement français fait n’importe quoi puisqu’il ne réfléchit même pas aux conséquences stupides et de surcroît inutiles de ses décisions. La transition énergétique écologique, solidaire et festive se terminera dans le sang puisque la majorité des Français, à l’évidence, n’en veulent pas.

    Le Président Macron dont la compétence est proportionnelle à son impopularité devrait songer à revoir sa copie s’il en est encore temps. Il voulait une révolution, il l’a eue !

    Source des illustrations : https://moneymaven.io/mishtalk/

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2018/12/07/marianne-et-macron-meme-pathologie-lobotomises/#comments

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en 1806 qu'a débuté la construction de 'l'arc de triomphe' à Paris, et c'est en pierre taillée et non en moulures !
      D'où les questions du quand les statues cassées ont-elles été changées.

      Supprimer
  28. ETATS-UNIS : 45% DES AMÉRICAINS ONT UN PROCHE INCARCÉRÉ

    Près d'un Américain sur deux a eu un membre de sa famille qui a passé au moins une nuit en prison, selon une étude.


    07.12.2018


    Près de la moitié des Américains a un membre de leur famille proche qui a passé au moins une nuit en prison, selon une étude rendue publique jeudi. L'analyse illustre à nouveau le caractère massif des incarcérations aux Etats-Unis.

    Environ 45 % des adultes interrogés par des chercheurs de l'université Cornell ont déclaré qu'un parent, conjoint, enfant, frère ou soeur avait été incarcéré au moins une fois dans leur vie. Ne serait-ce que pour une nuit.

    Plus lourd en conséquence: 22,8 % des sondés ont vu ce proche passer plus d'un mois en prison, 13,9 % plus d'un an et 3 % plus de dix ans, selon l'étude. Celle-ci a été financée par l'organisation FWD.us, fondée par le PDG de Facebook Mark Zuckerberg pour promouvoir des réformes dans les domaines de l'immigration et du droit pénal.

    Rappelant que l'incarcération d'un proche représente une lourde charge financière et psychologique, les auteurs de cette enquête espèrent qu'elle serve de «piqûre de rappel sur le travail nécessaire pour soulager les maux causés par ces incarcérations de masse».

    Explosion

    Cet été, ils ont interrogé 4041 adultes, représentatifs de la population américaine. En extrapolant à partir de leurs réponses, ils estiment que 6,5 millions d'adultes américains (1 sur 38) ont actuellement un proche en prison.

    Ils confirment que les Noirs sont plus concernés que les Blancs (63 % versus 42 % ont vu un proche passer au moins une nuit en détention), les pauvres que les riches et les habitants du Sud et de l'Ouest plus que ceux du Nord-Est du pays.

    L'adoption de lois particulièrement répressives depuis 1980 a fait exploser la population carcérale aux Etats-Unis. Celle-ci est aujourd'hui quatre fois plus importante qu'il y a quarante ans avec un million et demi de détenus dans les prisons fédérales et d'Etat.

    Mesures en vue

    Avec 710 détenus pour 100'000 habitants, les Etats-Unis gardent derrière les barreaux beaucoup plus d'hommes et de femmes que les autres démocraties occidentales (147 au Royaume-Uni, 118 au Canada, 108 en Belgique, 98 en France).

    Depuis quelques années, des mesures sont prises pour tenter d'inverser la tendance. Un projet de loi endossé à la mi-novembre par Donald Trump a été porté par des sénateurs républicains et démocrates. Il vise notamment à supprimer les peines automatiques de 25 ans de prison en cas de 3e condamnation pour une affaire de drogues, même mineure. Certains conservateurs partisans d'une ligne dure en matière pénale freinent toutefois son adoption. (ats/nxp)

    https://www.lematin.ch/monde/45-americains-incarcere/story/11909152

    RépondreSupprimer
  29. Conditions "réunies" pour que Julian Assange quitte l'ambassade à Londres


    Les conditions seraient "réunies" pour que Julian Assange quitte l'ambassade d'Equateur à Londres, selon le président équatorien Lenin Moreno. Le fondateur de WikiLeaks y est réfugié depuis 2012 pour échapper à des sanctions américaines.

    "Les conditions sont réunies pour que Julian Assange prenne la décision de sortir dans une quasi liberté", a déclaré Lenin Moreno à la presse, estimant que le Royaume-Uni avait assuré que l'Australien ne serait pas extradé vers un pays où sa vie serait menacée.

    "Je dis 'quasi liberté' car nous ne devons pas oublier qu'il ne s'est pas présenté devant les tribunaux britanniques et qu'il doit purger une peine pas très longue pour cela. Ce sera à la justice britannique de décider", a ajouté le chef de l'Etat équatorien.

    Mandat d'arrêt

    Si les poursuites en Suède contre Julian Assange pour viol et agression sexuelle ont été abandonnées en mai 2017, la justice britannique refuse de lever le mandat d'arrêt émis à son encontre, au motif qu'il n'a pas respecté en 2012 les conditions de sa liberté sous caution.

    L'Australien de 47 ans redoute, s'il sort de l'ambassade, d'être arrêté puis extradé et jugé aux États-Unis pour la publication par WikiLeaks en 2010 de nombreux secrets militaires et documents diplomatiques américains.

    https://www.rts.ch/info/monde/10050289-conditions-reunies-pour-que-julian-assange-quitte-l-ambassade-a-londres.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) "Je dis 'quasi liberté' car nous ne devons pas oublier qu'il ne s'est pas présenté devant les tribunaux britanniques et qu'il doit purger une peine pas très longue pour cela. Ce sera à la justice britannique de décider" (...) !!!

      Supprimer
  30. GROSSE AMENDE POUR LE CARTEL DE L'ÉLECTROMÉNAGER


    par OLIVIER SANCERRE
    06/12/2018


    Les six entreprises incriminées devront verser une amende de 189 millions d'euros.

    Le « cartel de l’électroménager » a maintenu pendant plusieurs années des prix élevés sur les fours, frigidaires, lave-linge et autres tables de cuisson. L’Autorité de la concurrence a infligé une amende record à six entreprises du secteur.

    C’est tout simplement l’amende la plus importante infligée par l’Autorité de la concurrence cette année : 189 millions d’euros, rapporte Le Parisien. Six constructeurs d’appareils électroménagers vont passer à la caisse, à commencer par Whirlpool qui va verser 56 millions d’euros, Electrolux 48 millions, Indesit 46 millions, le groupe BSH (Bosch, Siemens) écope de 23 millions, Candy Hoover de 15 millions et Eberhardt Frères de un million d’euros. Une amende importante donc, mais finalement assez peu au regard du chiffre d’affaires annuel généré par le secteur (4,8 milliards d’euros) et du nombre d’appareils vendus (14,5 millions en 2014).

    Maintenir artificiellement des prix élevés

    L’Autorité de la concurrence a enquêté sur deux périodes : de 2006 à 2007, puis de 2008 à 2009. La méthode de fonctionnement de ce cartel était assez simple : les dirigeants des six entreprises incriminés se rencontraient discrètement dans un restaurant, où pendant le déjeuner ils décidaient des prix à imposer auprès des distributeurs. Charge ensuite aux directeurs marketing de faire passer la pilule… Les patrons se revoyaient par la suite pour mettre au point les derniers détails. C’est ainsi que la concurrence a été complètement faussée sur ce marché.

    Les constructeurs transigent

    Si l’enquête de l’Autorité a débuté en 2012, le régulateur a reçu un gros coup de main de la part du groupe BSH fin 2013, qui a donné de nombreux détails sur l’organisation de cette entente. Tous les constructeurs ont accepté de transiger avec l’Autorité : elles ne contestent aucun des griefs prononcés à leur encontre, et elles verseront les amendes dans les prochaines semaines. Ce n’est cependant pas terminé, car l’Autorité a relevé d’autres pratiques contraires à la concurrence… toujours dans le secteur de l’électroménager.

    http://www.economiematin.fr/news-grosse-amende--cartel-electromenager

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) Une amende importante donc, mais finalement assez peu au regard du chiffre d’affaires annuel généré par le secteur (4,8 milliards d’euros) et du nombre d’appareils vendus (14,5 millions en 2014). (...)

      Idem pour le prix des carburants (jaune devant macron derrière) où AUCUN des consommateurs ne sera remboursé !!

      Supprimer
  31. La ruse intelligente de l'élévation du niveau de la mer

    Les alarmistes essaient d'effrayer les gens et de les précipiter dans de terribles décisions énergétiques


    Jay Lehr et Tom Harris
    6 décembre 2018


    Au cours des 50 dernières années, les scientifiques ont étudié le changement climatique et la possibilité de modifier le niveau de la mer en conséquence de la fonte des glaces et du réchauffement des océans. Malgré la croyance commune selon laquelle l'augmentation des niveaux de gaz carbonique dans notre atmosphère pourrait entraîner une élévation catastrophique du niveau de la mer, rien ne permet de penser à cette peur. Les impôts dépensés pour essayer de résoudre ce problème inexistant sont un gaspillage total.

    Il existe une autre idée fausse largement répandue: tous les océans du monde sont au même niveau. En réalité, les mesures du niveau de la mer dans le monde varient considérablement, généralement de plusieurs pouces. Les vents dominants et l'instabilité continentale font partie des variables qui rendent les mesures difficiles, mais les résultats variables de l'élévation du niveau de la mer sont extrêmement précis.

    La National Oceanographic and Atmospheric Administration (NOAA) des États-Unis a mis à jour ses données de marégraphe du niveau de la mer côtière en 2016 à la demande de la précédente administration. Ces mesures continuent de ne montrer aucun signe d'accélération de l'élévation du niveau de la mer.

    Les mesures comprennent des données marégraphiques sur des sites côtiers situés le long de la côte ouest, du golfe, de l'océan Pacifique, de l'océan Atlantique et du golfe du Mexique, ainsi que sur sept groupes d'îles du Pacifique et six groupes d'îles de l'Atlantique, comprenant plus de 200 stations de mesure.

    Le plus long record de marée enregistré par la NOAA sur le niveau de la mer côtière aux États-Unis se trouve à New York, à Battery Park. Son record de 160 ans montre une élévation régulière du niveau de la mer de 11 pouces par siècle. À quelques kilomètres de Kings Point, New York est une station dont le record des 80 dernières années est à peu près le même.

    Que les températures montent ou descendent (voir les figures ci-dessous), le taux d’élévation du niveau de la mer est constant. En effet, les mesures de la batterie montraient le même taux d’élévation du niveau de la mer bien avant l’existence des centrales au charbon et des véhicules utilitaires sport (VUS) aujourd’hui.

    - voir graphique sur site -

    Le relevé des marégraphes NOAA mis à jour en 2016 comprenait des données sur les côtes californiennes de San Diego, La Jolla, Los Angeles et San Francisco. Les taux mesurés d’élévation du niveau de la mer à ces endroits varient entre 4 et 9 pouces par siècle. Les données de la NOAA fournissent des évaluations avec un niveau de confiance de 95 % à tous les emplacements mesurés.

    Contrairement à l'augmentation régulière mais modeste des taux du niveau de la mer dans le monde réel, le Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) des Nations Unies affirme que le niveau de la mer partout dans le monde commencera presque immédiatement à augmenter beaucoup plus rapidement qu'auparavant. Les enregistrements de la NOAA ne sont pas seulement en contradiction avec ces affirmations pour les États-Unis et certaines côtes insulaires; cette tendance à la hausse régulière mais modeste du niveau de la mer est observée partout dans le monde, malgré l'augmentation des émissions de gaz carbonique et les fluctuations de la température moyenne de la planète.

    RépondreSupprimer
  32. Le GIEC et ses partisans ne sont pas en mesure de fournir des preuves convaincantes pour appuyer leurs préoccupations concernant la dangereuse élévation du niveau de la mer entraînée par le réchauffement, la hausse des températures ayant rarement poussé le niveau de la mer à dépasser un pied par siècle. La tendance actuelle à la hausse du niveau de la mer est restée pratiquement constante au cours des 90 dernières années, malgré l’augmentation des niveaux de gaz carbonique dans l’atmosphère, de moins de 300 parties par million (ppm) à la fin du petit âge glaciaire et du début de l’ère industrielle moderne, à 410 ppm aujourd’hui.

    Les terribles prédictions faites il y a plusieurs décennies sur l'accélération spectaculaire de la perte de glace polaire et sur un océan Arctique exempt de glace ne se sont tout simplement pas réalisées. Steven E. Koonin, ancien sous-secrétaire aux sciences dans l'administration Obama, a déclaré dans le Wall Street Journal le 19 septembre 2014: «Même si l'influence humaine sur le climat était beaucoup plus petite dans le passé, les modèles ne tiennent pas compte de la fait que le taux d’élévation du niveau de la mer au niveau mondial il ya 70 ans était aussi important que ce que nous observons aujourd’hui.

    Nous pouvons tester l’hypothèse de la mer montante avec des données réelles recueillies dans dix villes côtières largement réparties avec des relevés du niveau de la mer longs et fiables, en plus de ceux énumérés ci-dessus. Ces villes sont indiquées sur la carte ci-dessous.

    - voir graphique sur site -

    Source: https://en.wikipedia.org/wiki/World_map, modifié.

    Chacune de ces villes dispose de données bien documentées sur l'élévation du niveau de la mer à long terme, à partir desquelles des extrapolations linéaires peuvent être effectuées pour les 100 prochaines années. Voici trois exemples de données disponibles sur le site Web de la NOAA:

    - voir graphique sur site -

    Les données de Ceuta, en Espagne montrent une tendance presque plate. Plus particulièrement, les données ne montrent aucune corrélation entre la concentration de gaz carbonique et l'élévation du niveau de la mer. Si la tendance actuelle se maintient au siècle prochain, le niveau de la mer à Ceuta ne montera que de trois pouces. Cela contraste fortement avec l'élévation mondiale du niveau de la mer de 10 pieds récemment projetée par l'ancien scientifique de la NASA James Hansen.

    - voir graphique sur site -

    À l'instar d'autres régions, Hawaii peut voir d'importantes fluctuations du niveau de la mer d'une année à l'autre en raison des courants océaniques mondiaux ou des mouvements tectoniques locaux des plaques. Cependant, Hon

    - voir graphique sur site -

    À l'instar d'autres régions, Hawaii peut voir d'importantes fluctuations du niveau de la mer d'une année à l'autre en raison des courants océaniques mondiaux ou des mouvements tectoniques locaux des plaques. Cependant, Honolulu n’a connu une élévation moyenne du niveau de la mer que de 5,6 pouces depuis 1900. Le niveau de la mer autour d’Honolulu ne devrait augmenter que de 5,6 pouces au cours des 100 prochaines années, une fois encore sans corrélation avec les niveaux de gaz carbonique.

    RépondreSupprimer
  33. - voir graphique sur site -

    Contrairement à ces autres endroits, la tendance du niveau de la mer à Sitka, en Alaska, est à la baisse et non à la hausse. Si le rythme des changements se poursuit, le niveau de la mer baissera de neuf pouces au cours des 100 prochaines années. Notez que Sitka est à environ 100 miles de Glacier Bay et à 200 miles du glacier Hubbard sur Disenchantment Bay. Si la fonte des glaciers entraîne l’élévation du niveau de la mer, on pourrait s’attendre à le voir en Alaska.

    Bien entendu, l’anomalie Sitka pourrait être due à l’augmentation des masses continentales, comme c’est le cas dans d’autres parties du monde. D’autres sites, tels que Norfolk, en Virginie, sont sujets à l’affaissement du sol, à la soustraction des eaux souterraines des formations rocheuses souterraines et / ou aux changements isostatiques dans les zones voisines qui entraînent la montée de certaines masses terrestres tandis que d’autres tombent en altitude.

    Voici la prévision de la hausse du niveau de la mer au cours du prochain siècle pour les sept villes restantes sur la carte:

    Atlantic City, New Jersey - 16 pouces
    Port Isabel, Texas - 15,4 pouces
    Saint-Pétersbourg, Floride - 10,7 pouces
    Fernandina Beach, Floride - 8,3 pouces
    Mumbai / Bombay, Inde - 3,12 pouces
    Sydney, Australie - 2,7 pouces
    Slipshavn, Danemark - 3,6 pouces.

    Les données d'observation et les tendances projetées du niveau de la mer pour ces dix villes côtières conduisent à trois conclusions évidentes:

    1. Il n'y a pas eu d'élévation spectaculaire du niveau de la mer au cours du siècle dernier et les projections fondées sur des preuves montrent qu'aucune augmentation significative ou dangereuse ne se produira probablement au cours du siècle à venir.

    2. Rien n'indique que le taux d'élévation (ou de baisse) du niveau de la mer dans l'une ou l'autre de ces zones sera substantiellement différent de ce qu'il a été au cours des dernières décennies, voire du siècle dernier.

    3. Il n'y a pas de corrélation entre les concentrations de gaz carbonique dans l'atmosphère et l'élévation du niveau de la mer. L'augmentation régulière mais modeste du niveau de la mer des centrales à charbon et des véhicules utilitaires sport antérieurs, s'est poursuivie au même rythme, même lorsque les concentrations de gaz carbonique dans l'atmosphère sont passées de 280 à 410 parties par million.

    Les affirmations selon lesquelles le niveau de la mer monte dangereusement et que les nations insulaires sont submergées par elles - en raison de la consommation de combustibles fossiles et du réchauffement climatique causé par l’homme - ne sont rien de plus qu’une ruse intelligente destinée à inciter les populations à exiger ou à accepter de terribles politiques énergétiques.

    Ces politiques inciteraient les pays du monde entier à renoncer à du charbon, du pétrole et du gaz naturel abondants, fiables et abordables… et à remplacer ces combustibles par des énergies éoliennes, solaires et des biocarburants chères, dépendantes des conditions météorologiques et coûteuses. Les résultats seraient dévastateurs - pour les économies, les emplois, la fabrication, la production alimentaire, les familles pauvres et l'environnement.

    Le Dr Jay Lehr est directeur scientifique du Heartland Institute, basé à Arlington Heights, dans l’Illinois. Tom Harris est directeur exécutif de la Coalition internationale pour la science du climat, basée au Canada, à Ottawa, Canada. Il est également conseiller politique de Heartland.

    https://wattsupwiththat.com/2018/12/06/the-clever-ruse-of-rising-sea-levels/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) Il existe une autre idée fausse largement répandue: tous les océans du monde sont au même niveau. En réalité, les mesures du niveau de la mer dans le monde varient considérablement, généralement de plusieurs pouces. Les vents dominants et l'instabilité continentale font partie des variables qui rendent les mesures difficiles, mais les résultats variables de l'élévation du niveau de la mer sont extrêmement précis. (...)

      HAHAHAHAHA ! Primo, Il ne faut PAS tenir compte des marées qui ne sont pas de mêmes hauteurs de partout et en même temps. Explication que TOUS les niveaux sont égaux et, ce n'est PAS parce que la Terre penche d'un côté qu'il y aura plus d'eau en bas qu'en haut ou d'un côté comme de l'autre !

      Secundo, Il peut y avoir des baisses ou des hausses de niveaux hors marées (!), il s'agit là de résultats suite à des tremblement de terre. Des failles peuvent s'ouvrir comme des îles se former qui feront que le niveau baisse ou monte. Si l'on remonte aux millénaires lointains, les Amériques étaient collées à l'Europe et à l'Afrique. Il n'y a donc aucune comparabilité de niveau.

      Tertio, Le niveau de la mer NE PEUT PAS résulter de 'la fonte des glaces' ou 'des océans en expansion quand ils se mettent à bouillir' ! (Hahahaha !) because que si la glace font le niveau ne peut que BAISSER mais seulement un centième de millimètre ou un millième de millimètre ! Pour ce qui est de 'l'eau qui bout dans la casserole' à savoir que l'eau chaude... s'évapore et que depuis des millions d'années il y a des milliards de km3 d'eau (venus des pluies, des fleuves & des rivières) qui se sont déversés (et continuent de le faire !) dans les mers & océans SANS QU'ELLES OU ILS NE MONTENT !!!

      Supprimer
  34. L'éolienne de Fukushima, symbole de la récupération après le tremblement de terre de Tohoku, doit être retirée en raison des coûts de maintenance élevés


    KYODO
    27 octobre 2018


    FUKUSHIMA - Une éolienne flottante construite dans la préfecture de Fukushima pour symboliser les efforts de relèvement après l'élimination de la catastrophe nucléaire de 2011, a annoncé une source gouvernementale.

    La centrale électrique offshore a été mise en place lorsque le gouvernement préfectoral de Fukushima a introduit les énergies renouvelables après la fusion des trois réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1 dans les jours qui ont suivi le séisme et le tsunami.

    Des études expérimentales ont été menées dans l’optique de la commercialisation, mais la turbine, l’une des plus grandes au monde avec un rotor de 167 mètres de diamètre, a été jugée non rentable en raison de multiples défaillances réduisant le taux d’utilisation.

    "À l'heure actuelle, nous envisageons une méthode d'élimination, car les coûts de maintenance sont trop élevés", a déclaré la source gouvernementale vendredi.

    L'éolienne est l'une des trois sur un parc éolien flottant situé à 20 km au large de Naraha.

    Le prix à payer pour retirer la turbine de 15,2 milliards de yens, d’une capacité de production de 7 000 kilowatts, devrait représenter environ 10% du coût de la construction.

    Les études sur les deux autres turbines devraient s'achever à l'exercice 2018, mais la période d'étude devrait être prolongée pour rechercher toute possibilité de commercialisation.

    L'éolienne a commencé à fonctionner en décembre 2015, mais elle était pleine de problèmes.

    Son taux d'utilisation sur l'année jusqu'en juin 2018 était de 3,7%, bien en dessous des 30 % nécessaires à la commercialisation.

    Les deux autres turbines, de tailles différentes, ont des taux d’utilisation respectifs de 32,9% et 18,5%.

    https://www.japantimes.co.jp/news/2018/10/27/national/fukushima-wind-turbine-symbol-tohoku-earthquake-recovery-removed/#.XAqFNSlzbrT

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. (...) après la fusion des trois réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1 dans les jours qui ont suivi le séisme et le tsunami. (...)

      'dans les jours qui ont suivi' ??! Les HEURES OUAIS !
      Le 11 Mars 2011 n'a duré qu'un jour même au Japon !

      Supprimer
  35. Après les assistants vocaux, voici venir les anti-fraude des assistants vocaux


    7 DÉCEMBRE 2018
    Audrey Duperron


    Nous avons entamé l'ère des assistants vocaux, et Alexa d'Amazon, ou Siri d'Apple, sont les fers de lance de cette révolution que les Américains ont déjà largement embrassée. Aux États-Unis, les assistants vocaux sont utilisés au quotidien pour réaliser toutes sortes de tâches : faire les courses, programmer des rendez-vous, répondre à des questions,… etc. Ils promettent d'évoluer pour devenir encore plus polyvalent. Le problème, c'est que cette polyvalence profite aussi aux pirates.

    Mais, « Dans un monde contrôlé par la voix, protéger notre voix sera plus important », affirme Vijay Balasubramaniyan, CEO de Pindrop, une startup de sécurité, qui propose déjà un outil aux centres d'appels pour leur permettre de détecter les éventuels appels malveillants. Il explique que des pirates informatiques pourraient chercher à s'emparer des caractéristiques uniques de la voix des individus pour les copier, et utiliser l'imitation de leur voix pour donner des commandes à leurs autres appareils de la maison.

    Les pirates évoluent aussi vite que les assistants vocaux

    Pour le moment, les appareils utilisant les technologies vocales ne sont pas encore assez sophistiqués pour effectuer d'autres tâches que des opérations basiques. Mais cette technologie évolue rapidement, et bientôt, ils pourront prendre en charge une très grande gamme de tâches complexes.

    Pindrop vient de réaliser un cinquième tour de table au cours duquel elle a levé 90 millions de dollars. Son objectif : concevoir une technologie d'analyse de la voix capable d'examiner « 1400 attributs acoustiques » pour vérifier un appel ou une commande vocale. Cette technologie sera par la suite intégrée dans un logiciel destiné à protéger les identités vocales des utilisateurs d'assistants vocaux.

    Selon la start-up, qui est basée à Atlanta (État de Géorgie, États-Unis), le nombre d'escroqueries basées sur la voix a augmenté de 350 % entre 2013 et 2017. Les Américains utilisent en effet leur téléphone et les assistants vocaux, pour réaliser des tâches de plus en plus sensibles, comme payer une facture en faisant intervenir un instrument de paiement tel qu'une carte de crédit, ou pour désactiver le système de sécurité domestique. Mais bien entendu, ce faisant, ils augmentent les opportunités pour des pirates malveillants à avoir l'accès à ces fonctions.

    Un potentiel énorme

    Pindrop aide déjà les centres d'appels de 8 des 10 plus grandes banques des États-Unis à identifier les escroqueries téléphoniques, en faisant appel à des caractéristiques acoustiques uniques, comme le type d'appareil, l'opérateur, et la localisation de l'appel, pour identifier des similitudes entre des appels (répétitions), et de possibles escroqueries basées sur des voies synthétisées.

    La cerise sur le gâteau, que c'est qu'une telle technologie d'identification vocale pourrait avoir des applications secondaires énormes. Elle permettrait en effet de donner une nouvelle dimension aux technologies vocales, en faisant de nos voix une nouvelle empreinte digitale, qui pourrait être employée comme sésame ou mot de passe pour toutes sortes de fonctionnalités.

    C'est sans aucun doute ce que les investisseurs qui ont accepté de miser une nouvelle fois sur cette start-up ont bien compris.

    https://fr.express.live/2018/12/07/apres-les-assistants-vocaux-voici-venir-les-anti-fraude-des-assistants-vocaux

    RépondreSupprimer
  36. Le Canada demande au monde "d'avoir moins d'enfants" pour lutter contre le changement climatique


    par Tyler Durden
    Vendredi 12/07/2018 - 12:10
    Écrit par Martin Armstrong via ArmstrongEconomics.com,


    Je comprends que certaines personnes ne veulent tout simplement pas croire que tout ce réchauffement climatique est un stratagème, car elles savent que la majorité de la société est trop stupide ou naïve pour comprendre qu’elles sont manipulées.

    Un certain nombre de personnes ne veulent pas croire que l'agenda secret consiste à réduire la croissance démographique. Ici, il est en noir et blanc publié au Canada.

    Ils soutiennent que le moyen le plus efficace de prévenir le changement climatique consiste à CESSER d’avoir des enfants !!!!!!

    Ce genre d'attitude me donne le sentiment que je devrais faire ma part et avoir encore des enfants. Il y a quelque chose qui ne va vraiment pas chez ces personnes. Ils affirment que le fait de ne pas avoir de voiture contribue à seulement 2,4% de réduction de gaz carbonique. La plus grande diminution de gaz carbonique est de ne plus avoir d'enfants, ce qui réduirait celui-ci de 58,6%.

    Mon vote serait pour l'euthanasie et nous commençons par ceux qui préconisent de ne pas avoir d'enfants et nous corrigeons simplement l'erreur de leurs parents, pour commencer. Je pense que la planète sera beaucoup plus sûre sans eux.

    Je parierais la façon dont ils le voient, vous n’avez pas d’enfants pour pouvoir le faire. Jusqu'à ce que le troupeau de moutons se réveille et réalise qu'il se nourrit de propagande pour une émission de téléréalité alternative jouant dans leurs esprits, nous sommes condamnés. La rébellion française sur les taxes sur les carburants est une taxe sur le réchauffement climatique. Alors Macron a reculé de la taxe sur les carburants.

    Pour montrer que ce n’est qu’une excuse pour Global Warming et que le véritable objectif est de s’emparer de plus d’argent, le gouvernement Macron a déclaré plus tôt qu’il pourrait également modifier un impôt sur la fortune le levant pour compenser la différence. Encore une fois, tout est une question d'argent.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-12-07/canada-urges-world-have-fewer-children-fight-climate-change

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas le gaz carbonique (qui se recycle immédiatement en oxygène par la végétation ou en nano-particule de charbon grâce au phytoplancton) qui est gênant pour la dictature mais seulement la population qui est informée par Internet de ce que valent ces racailles au pouvoir !
      Ils veulent VOTRE VIE ! Ils veulent celle de VOS ENFANTS ! Ils veulent la guerre à tout le monde !

      C'est la nazional socialiste.

      Supprimer
  37. Julian Assange rejette l'accord entre le Royaume-Uni et l'Équateur visant à laisser l'ambassade dans une "quasi-liberté"


    par Tyler Durden
    Vendredi 12/07/2018 - 11:12


    Un avocat de Julian Assange a rejeté l'accord conclu entre l'Équateur et le Royaume-Uni selon lequel le fondateur de WikiLeaks devait quitter l'ambassade de Londres dans laquelle il vivait depuis six ans, selon The Telegraph.

    Le président équatorien, Lenin Moreno, a annoncé cette semaine dans une interview à la radio que "la voie est libre pour que M. Assange prenne la décision de partir", faisant référence aux assurances écrites que le Royaume-Uni lui avait fournies qu'Assange ne serait pas extradé pour être passible de la peine capitale les États Unis.

    "La voie est maintenant dégagée pour que M. Assange prenne la décision de quitter presque la liberté", a déclaré Moreno, sans préciser ce que cela signifiait.

    Plus tôt cette année, M. Moreno avait annoncé qu'il rompait les liaisons téléphoniques et Internet de M. Assange. En octobre, il lui avait été interdit de faire une "déclaration politique" mettant en péril les relations entre l'Équateur et les autres pays. M. Assange a ensuite poursuivi en justice pour violation de ses droits de l'homme.

    À partir de décembre, il devait également assumer ses propres frais de nourriture, de soins médicaux et de blanchisserie, signe supplémentaire de l'impatience croissante du gouvernement équatorien.

    ...

    Cependant, l'avocat de M. Assange, Barry Pollack, a déclaré au Telegraph que l'accord n'était pas acceptable.

    L’équipe juridique a longtemps fait valoir qu’elle n’accepterait aucun accord risquant d’être extradé aux États-Unis. -Le télégraphe

    Pendant ce temps, bien que Trump ait proclamé "J'aime WikiLeaks" à plusieurs reprises au cours de l'élection de 2016, plusieurs responsables américains ont réclamé l'extradition d'Assange afin qu'elle soit jugée à la suite de la fuite "Vault 7" en mars 2017, qui contenait des informations concernant les outils de piratage de la CIA.

    Le vice-président Mike Pence a estimé que la fuite équivalait à un "trafic d'informations relatives à la sécurité nationale", menaçant "d'utiliser toute la force de la loi et des ressources des États-Unis pour obliger tous ceux qui étaient impliqués à rendre des comptes".

    Pendant ce temps, onze jours après les élections du 2 avril 2017, Moreno, le directeur de l'époque de la CIA et secrétaire d'État actuel, Mike Pompeo, a qualifié WikiLeaks de "service de renseignement non-étatique hostile". Peu de temps après, le procureur général de l'époque, Jeff Sessions, a déclaré qu'arrêter Assange était une "priorité".

    Barry Pollack, l'avocat d'Assange, a déclaré à propos du récent accord entre le Royaume-Uni et l'Équateur: "La suggestion selon laquelle tant que la peine de mort sera écartée, M. Assange n'aura pas à craindre d'être persécutée est manifestement erronée", ajoutant "Personne ne devrait être confronté à la justice pénale Accusation d'avoir publié des informations véridiques. Étant donné que de telles accusations semblent avoir été retenues contre M. Assange aux États-Unis, l'Équateur devrait continuer à lui accorder l'asile. "

    https://www.zerohedge.com/news/2018-12-07/julian-assange-rejects-uk-ecuador-agreement-leave-embassy-near-liberty

    RépondreSupprimer
  38. J-1 avant l’acte IV des Gilets jaunes, «des dirigeants paniqués, des propos exagérés»


    18:25 07.12.2018
    Maxime Perrotin


    Avec un dispositif de sécurité exceptionnel, le gouvernement se prépare à un quatrième samedi de mobilisation des Gilets jaunes, qui pourrait être marqué par une «très grande violence» dans la capitale. Crainte légitime ou tentative de décourager les «Gilets jaunes» ? Éléments d’analyse avec le criminologue Xavier Raufer.

    65.000 membres des forces de l'ordre mobilisés dans tout le pays, mise en place — selon les informations du Parisien — d'un «pôle judiciaire» capable de traiter entre 600 et 800 interpellations en temps réel, utilisation de véhicules blindés pour dégager les barricades, mesures de sécurité exceptionnelles pour les ministères… face à la grogne persistante des Gilets jaunes et la menace présentée par certains groupes radicaux et de casseurs, l'exécutif craint pour le 8 décembre un samedi «noir», marqué par une «très grande violence» dans la capitale.

    «Même pendant les attaques islamistes sur Paris, le dispositif n'était pas aussi strict», comme le résume au Figaro «un habitué des lieux» (Matignon, ndlr). Le quotidien a eu connaissance d'une fiche «sécurité renforcée, risque d'attentat» et d'une circulaire, communiquées aux collaborateurs d'Édouard Philippe, présentant notamment la marche à suivre «en cas du forcement des portails d'entrée» de la résidence officielle du Premier ministre.

    Témoignage que tous les scénarios sont envisagés par l'exécutif, «on regarde si les Russes ne sont pas derrière certains agissements», comme l'aurait déclaré un membre du gouvernement aux journalistes. «À partir du moment où les choses vous échappent, vous accusez tout le monde,» commente à notre micro le criminologue Xavier Raufer, estimant ces propos à la fois «injurieux et pas sérieux.»

    «On sent un gouvernement et des dirigeants paniqués […] ils sont effrayés, il se passe des choses qu'ils ne comprennent pas. Ils vivent dans un tout petit milieu […] et donc ils n'ont pas idée de ce qu'est le peuple français,» ajoute-t-il.

    Il faut dire que dans la presse, les perspectives sur les évènements à venir ne semblent guère plus réjouissantes. Dans Valeurs actuelles, un spécialiste de l'ordre public évoque une probabilité d'ouverture de feu de «80 à 100 %», rappelant que selon plusieurs sources au sein des services de renseignement (SCRT et DRPP) environ «20.000 gilets jaunes voulant en découdre et tuer» pourraient agir samedi sur l'ensemble du territoire. «Nos sources au sein de l'État sont unanimes: "Samedi sera déterminant pour l'avenir du pays"» insiste l'hebdomadaire, d'autant que du côté des forces de l'ordre au bout du rouleau, appels à la grève ou à exercer leur droit de retrait se multiplient.

    «Un noyau dur de plusieurs milliers de personne viendrait à Paris pour casser et pour tuer», une affirmation que n'a pas contredite Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales au micro de Jean-Jacques Bourdin le 6 décembre. Le journaliste avait mis en garde la ministre contre la portée de tels propos, s'ils étaient formulés afin de chercher à «déconsidérer» le mouvement de protestation.

    «Attention à ce que vous dites ! Vous aussi c'est votre responsabilité, quand vous dites cela. Moi je me demande si vous ne dites pas cela pour déconsidérer —aussi- les Gilets jaunes, je vous pose la question,» avait réagi le journaliste de BFMTV et RMC.

    RépondreSupprimer
  39. «Il y a des éléments violents qui veulent que la France soit précipitée vers le chaos», avait alors répondu Jacqueline Gourault, dénonçant les dégâts causés par des «factieux» à la Préfecture de la Haute-Loire, au Puy-en-Velay, dont une partie des locaux furent incendiés le 1er décembre lors d'un rassemblement de Gilets jaunes, elle évoque certains propos menaçants entendus par une fonctionnaire.

    Pour sa part, Xavier Raufer estime «très mince» la probabilité d'ouverture du feu, d'un côté ou de l'autre. D'après le criminologue, «la panique de ce gouvernement se traduit par des propos exagérés». Cependant, une telle probabilité n'est selon lui «hélas, plus à exclure» notamment en cas de «réaction disproportionnée» des forces de l'ordre et si un tel drame devait avoir lieu, «à ce moment-là les choses pourraient effectivement très mal se passer et on pourrait avoir des gestes dommageables commis sur les dirigeants actuels sur lesquels les insurgés - car à partir de ce moment-là il faudra parler d'insurgés - pourraient mettre la main.»

    Xavier Raufer pointe du doigt le comportement des membres du gouvernement depuis le début de la grogne, évoquant notamment les propos de Gerald Darmanin, ministre des Comptes publics au lendemain de la journée de mobilisation du 25 novembre.

    «Vous vous rendez compte qu'un petit marquis a traité ces gens-là de "peste brune" ? Des gens qui ne savent pas comment boucler leurs fins de mois. Il y a dans les réactions du gouvernement de Monsieur Macron beaucoup d'arrogance et beaucoup d'ignorance de la nature profonde de ce qu'est le peuple français, à un moment donné on paie l'addition et c'est maintenant.»

    «Ce ne sont pas des Gilets jaunes qui ont manifesté, c'est la peste brune qui a manifesté», affirmait en effet le ministre, le 26 novembre, sur le plateau du Grand Jury RTL-Le Figaro —LCI.
    Bien qu'il insiste sur le fait que les «casseurs professionnels», à l'origine des violences sur les Champs Élysées, n'aient «rien à voir» avec les Gilets jaunes, le message politique fut désastreux, notamment à cause de la manière dont les médias français relayèrent ses propos.

    Mais les faux pas de l'exécutif en matière de communication ne datent pas de la grogne des Gilets jaunes. Le criminologue rappelle ainsi certaines sorties du Président de la République, telles «je traverse la rue, je vous trouve» du travail, «le meilleur moyen de se payer un costard, c'est de travailler», sans oublier les fameux «Gaulois réfractaires» ou encore la rocambolesque affaire Benalla dans son ensemble. «Les gens n'ont pas élu quelqu'un pour se faire insulter!» se désole Xavier Raufer.

    À cela s'ajoutent des idées «contre-productives» estime le criminologue, qui évoque la prime annoncée aux seuls CRS présents sur les Champs-Élysées le 1er décembre. Alors même que les heures supplémentaires impayées s'accumulent pour les forces de l'ordre depuis les attentats islamistes de 2015, c'est selon notre intervenant, le meilleur moyen de se mettre à dos «toute la Police et la Gendarmerie».

    «Comment peut-on ignorer à ce point, lorsqu'on gouverne un pays, la nature de son propre peuple ?», insiste le criminologue.

    Xavier Raufer dépeint d'ailleurs une classe politico-médiatique vivant hors sol, une «société de cour» et regrette une «méconnaissance» du pouvoir à l'égard de la population. Il souligne d'ailleurs que personne n'a vu la crise actuelle venir, avant de rappeler la nature «régicide» du peuple français.

    RépondreSupprimer
  40. Un peuple «dur et léger»- dixit voltaire- les Français sont résilients, mais dont la colère est difficile à éteindre une fois qu'elle a éclaté. «Il y a trois peuples de cette nature dans le monde, qu'on appelle les peuples régicides, l'Angleterre avec Charles Ier, la Russie avec la famille du Tsar Nicolas II et bien sûr la France avec Louis XVI» développe-t-il.

    «Ces pays-là ne sont pas à prendre à la légère, il faut bien considérer avant de les énerver et de les exciter qu'il peut y avoir des réactions graves. Ces réactions sont connues […] ils subissent, ils paient, ils crachent au bassinet, ils se laissent injurier, puis un jour ils renversent la table.»

    Reste à savoir quelle tournure prendront les évènements, sachant que les Gilets jaunes et les forcent de l'ordre risquent de ne pas être les seuls dans les rues parisiennes: comme le souligne Valeurs actuelles, la mobilisation se prépare dans les banlieues et chez les groupes extrémistes, de gauche comme de droite. Des violences, notamment des affrontements entre ces groupes sont à craindre. Pour Xavier Raufer, «s'ils se rencontrent c'est qu'on a laissé faire», rappelant que les forces de l'ordre en France sont «rodées depuis deux siècles» au maintien de l'ordre républicain, à partir du moment où elles ont des ordres clairs.

    https://fr.sputniknews.com/france/201812071039217895-acte-iv-gilets-jaunes-dirigeants-panique-propos-exageration/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) un spécialiste de l'ordre public évoque une probabilité d'ouverture de feu de «80 à 100 % (...)

      (...) «Un noyau dur de plusieurs milliers de personnes viendrait à Paris pour casser et pour tuer» (...)

      Les 'Gilets jaunes sont un leurre mis en place par le pouvoir pour masquer une attaque islamiste programmée. Rappelez vous de la place Maidan à Kiev en Ukraine, un sniper du gouvernement ouvre le feu sur les forces de l'ordre...

      Supprimer
  41. Le Dr Shearman diagnostique les hommes qui ont marché sur la lune, lauréats du prix Nobel, comme "délirants"


    December 8th, 2018 |


    Le Dr Shearman d’Adélaïde a la rare capacité de génie pour diagnostiquer des centaines de milliers de personnes atteintes de troubles mentaux sans même les rencontrer. Mieux qu’un appareil d’IRM télépathique. En effet, il est si intelligent, il peut prédire le climat et avec une certitude absolue, alors je dis - annule les satellites, qui en a besoin? Qui prend la peine de mesurer l'humidité dans la haute troposphère quand on peut «demander à Dave» ?

    Je m'excuse immédiatement auprès du reste de la planète: tout cet argent que vous avez gaspillé pour installer des capteurs de température, lancer des radiosondes et des bouées argo. Depuis toujours, l’Australie avait David Shearman, SuperGod. Il a probablement guéri du cancer. Je ne peux pas attendre qu’il nous le dise.

    Aujourd'hui, le Dr David Shearman a diagnostiqué et publiquement l'état mental de Buzz Aldrin, Charles Duke et Harrison Schmitt, 3 des 4 hommes en vie qui ont marché sur la lune. Ils sont délirants, vraisemblablement avec les 28 millions de ballons météorologiques qui continuent de nier le point chaud. Radiosondes coquines.

    Malheureusement, ces géants de la réussite humaine ont homo sapiens denialista.

    Le déni du changement climatique est une illusion et la plus grande menace pour la survie humaine

    La croyance des négationnistes du changement climatique est généralement inébranlable, à l'instar de celle des croyants de la Terre plate ou des négationnistes de l'Holocauste. Beaucoup se trompent sur le fait qu'il y a un complot.

    Le délire lié au changement climatique est dangereux pour l’humanité, car il empêche ouvertement ou de manière détournée la réduction effective des émissions de gaz à effet de serre par les gouvernements de nombreux pays, y compris les États-Unis et l’Australie, mais il pose un problème croissant avec la montée en puissance des gouvernements de droite en Europe et en Amérique du Sud. y compris le Brésil où le nouveau gouvernement a un ministre des Affaires étrangères consacré au déni du climat.

    Je suis inquiet d'apprendre qu'un nouveau ministre au Brésil nie avoir un climat ou peut-être être un adepte d'une nouvelle religion. Shearman est un peu ambigu ici, ce qui est décevant, surtout quand il décrit pour la première fois des problèmes de santé non répertoriés. À moins que, bien sûr, Shearman ne fasse que proférer une incantation non recherchée en tant que membre d’un fan club de travailleuses fanatiques, et brandit ses qualifications de «médecin» tout en inventant des injures médicales pour intimider et renverser ses adversaires. Mais depuis que les rédacteurs en chef les mieux payés du pays (chez ABC) ont publié son opinion estimée en tant que médecin, nous voulons clairement le lire comme un acte médical.

    Le docteur Shearman, gastro-entérologue, a également déclaré qu'au moins deux prix Nobel de physique constituaient «la plus grande menace pour la survie de l'homme». Donc là-bas, Ivar Giaever (supraconducteurs) et Robert Laughlin (effet Quantum Hall). Freeman Dyson, Edward Teller, Frederick Seitz, Robert Jastrow (directeur fondateur de l’Institut Goddard de la NASA pour l’étude de l’espace) et William Nierenberg (membre du projet Manhattan et directeur émérite de la Scripps Institution of Oceanography). Vous êtes tous mentalement déficients, alors dites le médecin des intestins.

    RépondreSupprimer
  42. Maintenant, Shearman peut protester contre le fait qu’il n’a pas nommé ces personnes et que c’est injuste de ma part, mais s’il avait fait dix minutes de recherche sur les «sceptiques du climat bien connus», il saurait exactement à qui souffre le déni. Il n’aurait sûrement pas diagnostiqué des dizaines de milliers de personnes, dont la moitié des météorologues, sans faire de la recherche fondamentale au lycée. Cependant, nous pourrions peut-être lui pardonner s’il n’avait interviewé et psychanalysé que plusieurs centaines de personnes. (Exactement combien d’étudiants avez-vous étudié Doctor ? Quel est l’intervalle de confiance de votre échantillon ou est-il difficile de le diviser par zéro ?)

    Et si un sceptique a raison ?

    Shearman peut protester contre le fait qu’il ne parle que de la plèbe stupide avec des diplômes d’ingénieur (comme le Dr David Evans, PhD, MS (EE), MS (Stats) [Stanford Uni], B.Eng, MA, B.Sc., University Medal, [Syd Uni] Mais c’est la chose: certains sceptiques peuvent être délirants, mais si un sceptique a raison, alors même ceux qui sont trompés sont plus proches de la vérité que le Dr Shearman, ce qui permet à Shearman de faire une analyse utile et bien raisonnée. Il en résulte que tous les sceptiques doivent avoir tort, y compris les géants de la physique (et les deux tiers des géoscientifiques et des ingénieurs).

    En d’autres termes, il n’est pas possible que, par exemple, le professeur Richard Lindzen ait raison, et que 100 000 sceptiques «délirants» soient toujours délirants.

    Mais ne vous y méprenez pas, je ne dis pas cela simplement parce que les sceptiques sont plus nombreux que les croyants du climat, qu’ils en ont raison, que cela signifie qu’ils ont raison sur le climat. (La preuve montre que). Mais je dis que Shearman est un imbécile grinçant.

    Seuls 43 % des climatologues certifiés sont d’accord avec le «consensus» du GIEC selon lequel le gaz carbonique artificiel est le principal facteur de changement climatique. Mais que sauraient-ils - ce ne sont que des climatologues ? "De-lusion-al."

    Même les professeurs émérites peuvent faire des généralisations sauvages non recherchées:
    "Pour le denier, il n'y a pas de changement climatique - le charbon est donc propre, le charbon est bon, le charbon est bon marché, il est de notre devoir de l'exporter vers les pauvres du monde pour leur donner de l'électricité."

    Regarde dans un miroir. Les seules personnes sur la Terre qui nient le changement climatique sont les phobes du carbone qui pensent que la météo sur la Terre était une perfection sans faille vers 1703.

    Il lance les statistiques effrayantes habituelles:

    «L’esprit du négateur porte cette absolution du charbon au-delà des émissions de serre, sans tenir compte de la pollution de l’air causée par le charbon. La pollution de l'air extérieur est responsable de 4,2 millions de décès par an dans le monde et beaucoup également en Australie.

    «En Nouvelle-Galles du Sud, les cinq centrales au charbon constituent un fléau sanitaire lié à leur pollution, qui cause 279 décès prématurés, 233 bébés nés avec un faible poids à la naissance (inférieur à 2 500 g) et 361 personnes souffrant de diabète de type 2 chaque année. qui ne le ferait pas autrement. Ce sont des décès et des maladies évitables.

    RépondreSupprimer
  43. Sans parler de l'étude Lancet qui a montré que le froid tue 20 fois plus de personnes que la chaleur. En effet, entre 1985 et 2012, 5,4 millions de personnes ont perdu la vie dans 13 pays: combien de personnes le charbon a-t-il sauvées au cours des 300 dernières années? D'innombrables millions de plus que ce qu'il a tué. Qu'est-ce que ce vieillard disait: «D'abord, ne pas faire de mal?» Si seulement il était médecin…

    «Comme M. Trump et beaucoup d’entre nous l’ont découvert, un grand mensonge conduit souvent à d’autres mensonges et évasions pour le soutenir, par exemple en économie.

    Un gros mensonge par omission hein ? Oubliez de mentionner les morts par le froid, puis oubliez-vous de définir vos termes, de vérifier vos hypothèses, de faire des recherches et, ce que vous savez, vous haranguez des stars scientifiques avec des diatribes looney.

    Qui est confus à propos de ce qu'est «un fait» ?
    Ici, il semble penser que les modèles économiques basés sur des modèles climatiques non vérifiés, des hypothèses sauvages, des suppositions optimistes et des projections futures produisent des «faits»?

    «Le prix Nobel d'économie de cette année a été attribué au professeur William Nordhaus pour sa modélisation économique du changement climatique. Une des conclusions de son travail était que le charbon n’aurait aucune valeur ajoutée pour l’industrie si le coût de ses externalités pour la santé, la société et l’environnement était pris en compte. Le gouvernement australien doit nier ces faits pour soutenir la poursuite de la production d'électricité à partir du charbon, ce qui est en partie une négation pour un gouvernement axé avant tout sur l'économie.

    Mille autres économistes pourraient créer mille «faits» contradictoires sur la même question et, si vous les laissez commencer par 3 000 exécutions de modèles sur 23 MCG, vous obtenez 69 millions de versions de A Fact. Et sur la base des performances passées, ils se tromperont tous simultanément.

    Méfiez-vous de ce que vous souhaitez:
    Malheureusement, le gouvernement tolère les détracteurs du climat. Leurs électeurs doivent donc les voter pour sauver des vies.

    Ou encore, les électeurs pourraient donner au plus gros négationniste la plus grosse victoire d’Australie depuis vingt ans, puis aux États-Unis et à l’Ontario.

    Sachez que les dangereux et les trompés sont cachés parmi nous. Shearman met en garde:

    “… Les croyants les plus engagés de la Terre-plate semblent normaux dans le reste de leur vie“

    Lucky Shearman a la baguette de vérité sacrée pour pouvoir les repérer.

    Vous vous demandez peut-être comment un professeur émérite de la santé de l'Université d'Adélaïde pourrait dire des choses aussi négligentes, incompétentes et qui ressemblent un peu aux essais scientifiques de Salem. Mais il a probablement appris sa science du climat à partir de l’ABC, ou du moins, c’est là où il tire ses «nouvelles». Il n'a probablement aucune idée des centaines de milliers de scientifiques expérimentés qui sont les sceptiques et discutent en ligne de milliers de documents évalués par des pairs.

    RépondreSupprimer
  44. Comme d'habitude, le Dr Shearman a été nommé membre de l'Ordre de l'Australie par un spécialiste des appels qui dénigre 54 % des Australiens. C’est l’une de ces récompenses qui frappe particulièrement durement la psyché pompeuse. Après cela, même les gastro-entérologues se sentent obligés de se laisser aller à la psychanalyse sans faire autant que la recherche d’un après-midi.

    Dernier mot: si le Dr Shearman était coincé sur une île déserte, il dit que sa liste des incontournables comprend des livres de James Lovelock disant «C'est un scientifique et un penseur brillant, qui n'a jamais été soumis à la cage académique». Alors, voulez-vous lui annoncer la mauvaise nouvelle concernant le délirant Lovelock ou dois-je?

    Un autre auteur que Shearman adore est George Orwell et 1984. Je pense qu’il l'aimera encore plus après l'avoir lu.

    REFERENCES
    Antonio Gasparrini et al. (2015) Mortality risk attributable to high and low ambient temperature: a multicountry observational study. The Lancet, May 2015 DOI: 10.1016/S0140-6736(14)62114-0. Full PDF.

    http://joannenova.com.au/2018/12/dr-shearman-diagnoses-men-who-walked-on-moon-nobel-prize-winners-as-delusional/

    RépondreSupprimer