- ENTREE de SECOURS -



mercredi 6 mars 2019

"Les gilets jaunes ont été réduits à une foule laide, haineuse et antisémite"

L'invité de La Matinale (vidéo) – Edwy Plenel, auteur de "La victoire des vaincus"

Edwy Plenel, journaliste français et cofondateur de Mediapart, a fustigé mercredi au micro de La Matinale la "disqualification organisée" du mouvement des gilets jaunes par le gouvernement français.

Il faut voir dans le mouvement des gilets jaunes "le surgissement d'un peuple", affirme Edwy Plenel, dont l'ouvrage "La victoire des vaincus, à propos des gilets jaunes" (La Découverte) paraîtra jeudi.

"Il s'agit de réhabiliter ce surgissement, ce cri. Toutes nos conquêtes démocratiques ont commencé comme cela. Les gilets jaunes sont avant tout un peuple mobilisé contre l'injustice sociale", estime le président et cofondateur du journal en ligne Mediapart. Partis du constat d'une injustice fiscale, les gilets jaunes "ont fait du chemin en parlant ensemble, pour arriver à des revendications pour une plus grande égalité des droits", décrit-il, dans un pays, la France, qu'il estime "ne pas avoir une démocratie très forte."

Edwy Plenel, cofondateur de Mediapart :
Les gilets jaunes ne se résument pas aux rassemblements du samedi, ni aux incidents ni à quelques olibrius.

La contestation des gilets jaunes, avec ses 40'000 personnes rassemblées lors du 16e acte samedi dernier, n'est-elle pas en train de s'essouffler ? "Je n'ai pas souvenir d'un mouvement social d'une telle durée en France", réfute Edwy Plenel.

A ses yeux en effet, le mouvement ne se résume pas aux rassemblements du samedi, ni à des incidents, à des porte-paroles autoproclamés ou à quelques olibrius. "Au-delà de tout cela, on assiste à quelque chose de très profond, une refondation de la démocratie au travers de la délibération." Même si le mouvement décline, il a d'ores et déjà réussi à mettre à l'agenda du gouvernement des questions sociales qui n'étaient pas abordées jusque-là", souligne-t-il.

"Morgue sociale"

Très critique vis-à-vis de la politique d'Emmanuel Macron - qu'il accuse d'avoir "confisqué la volonté populaire" et d'avoir affaibli l'État notamment par des décisions sur la fiscalité - Edwy Plenel blâme la "morgue sociale" du président français vis-à-vis des gilets jaunes. "Il a discrédité le mouvement d'en haut, il fallait pour cela qu'il soit laid, violent, antisémite, raciste, une 'foule haineuse' mais minoritaire." Or, rappelle le journaliste, les droits avancent toujours avec les minorités. "Ceux qui empêchent par la violence la révolution démocratique dont nous avons besoin préparent des révolutions violentes", prévient-il.

Propos recueillis par Chrystel Domenjoz

Adaptation web: Katharina Kubicek

95 commentaires:

  1. Trop souvent l'amalgame a été fait grâce à la confusion volontaire des merdias entre LA Démocratie et les partis démocrates hors suisses.

    Aux États-Unis existe le 'parti démocrate', mais, il s'agit là d'un parti ANTI-Démocratie (comme l'est aussi le 'parti républicain'). Car, AUCUN des deux (depuis l'existence des USA !) n'a proposé la Démocratie aux étatsuniens d'Amérique !

    Si bien qu'aujourd'hui, il n'y a toujours qu'UN SEUL PAYS en Démocratie dans le monde !!! La Suisse.

    Notons au passage que 'l'invité ci-dessus' (par une station de radio nazional-socialiste) n'a pas non plus parlé de Démocratie demandée pourtant par TOUS les français mais s'est contenté de soutenir son accusateur !!

    Copains comme cochon.

    (...) une refondation de la démocratie au travers de la délibération." Même si le mouvement décline, (...)

    'refondation de la démocratie' ??! il ne peut y avoir refonte que s'il y a une fonte précédente gros con !

    'Même si le mouvement décline' ??!! Où a t-il vu le mouvement déclinait ?? A la télé-merde bien sûr ! Ou sur Radio-Merde ou sur Journaux-de-merde !

    RépondreSupprimer
  2. À l’Onu, on place la France entre le Venezuela et Haïti, Paris sous le choc

    18:07 06.03.2019


    Le gouvernement français, devant l'exigence formulée par l'Onu d'ouvrir une enquête sur «l'usage excessif de la force», s'est dit «étonné» de se retrouver sur une liste entre le Venezuela et Haïti et a donné sa vision de la situation.

    Sur fond de l'exigence des Nations unies d'ouvrir une enquête sur «l'usage excessif de la force» à l'encontre des manifestants, qui a de nouveau marqué l'acte 16 des Gilets jaunes samedi dernier, Paris a semblé embarrassé «de se retrouver cité dans une liste entre le Venezuela et Haïti».

    Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, s'est exprimé sur le sujet à la sortie du conseil des ministres au Palais de l'Élysée.

    «Il faut […] s'étonner tout de même de se retrouver cité dans une liste entre le Venezuela et Haïti où il y a eu des morts […] des morts nombreux», a-t-il dit.

    Poursuivant son allocution, Benjamin Griveaux a rappelé que des enquêtes avaient été lancées «notamment par l'Inspection générale de la police nationale» et a fait état de 162 enquêtes ouvertes à la date du 1er mars. Il a souligné dans ce contexte que «la moindre des choses» était d'écouter les Nations unies et «de les prendre en considération».

    Avant d'ajouter toutefois:

    «Il est bien de voir le verre à moitié vide […], mais il est de mon devoir de rappeler que parfois il peut être vu à moitié plein».

    Le Haut-commissaire de l'Onu aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet, a demandé ce mercredi à la France de mener une enquête sur les cas de violences policières pendant les manifestations des Gilets jaunes.

    «Nous encourageons le gouvernement [français, ndlr] à poursuivre le dialogue […] et l'exhortons à mener une enquête complète sur tous les cas rapportés d'usage excessif de la force», a-t-elle déclaré devant le Conseil des droits de l'Homme à Genève.

    Michelle Bachelet a comparé la situation en France à celle des répressions violentes au Soudan, en Haïti et au Zimbabwe où les manifestants «réclament un dialogue respectueux et de vraies réformes».

    Le Conseil d'État a rejeté début février la demande de suspension de l'usage des lanceurs de balles de défense (LBD). Il avait été saisi par la CGT, la Ligue des droits de l'Homme, le syndicat de la magistrature et le syndicat des avocats de France, qui jugent leur usage dangereux, ainsi que des personnes blessées par des tirs à Nîmes et Montpellier.

    https://fr.sputniknews.com/france/201903061040269237-onu-demande-enquete-usage-force-france-reaction/

    RépondreSupprimer
  3. Un projet pour transformer la France


    par Tyler Durden
    Mer., 03/06/2019 - 03:30
    Écrit par Guy Milliere via le Gatestone Institute,


    "Il nous appartient de donner un sens politique à la révolte [" du gilet jaune "]. L'objectif n'est pas simplement de contester une augmentation des impôts, mais le système politique qui l'induit ..." - Elias d'Imzalene, Prédicateur islamiste français, 23 novembre 2018.

    "Macron déteste les vestes jaunes et veut qu'elles disparaissent. Il veut remporter les élections européennes et a besoin du vote des musulmans. Il sait parfaitement qui sont les antisémites aujourd'hui, mais il ne les attaquera pas. Il a besoin d'eux. Il attaque [seulement] ] ceux qui sont dangereux pour lui. "- Éric Zemmour, auteur français, 19 février 2019.

    D'autres personnes ont fait remarquer que le fait de tenir une manifestation qui excluait le parti de droite du Rassemblement national était une initiative visant à détourner l'attention du réel danger antisémite. Ils ont également suggéré que les partis politiques qui soutiennent les meurtriers de juifs soient précisément ceux qui nient que l'islam radical soit un danger.

    Après seize manifestations samedi de la "veste jaune", qui avaient commencé en novembre à protester contre la hausse du prix de l'essence par le président français Emmanuel Macron, la controverse semble avoir pris une tournure plus sombre.

    Cela semble avoir été mis en lumière le 13 février, quand un petit groupe de manifestants a commencé à insulter un philosophe juif français, Alain Finkielkraut - né et vit à Paris - après l'avoir aperçu sur un trottoir. Un homme a crié: "Tais-toi, sale sioniste," "Rentre chez toi à Tel Aviv", "La France est à nous", "Dieu te punira". Un caméraman a filmé l'incident, puis a partagé la vidéo sur les réseaux sociaux. Un scandale s'ensuivit. L'ensemble du mouvement des "gilets jaunes" est immédiatement accusé d'antisémitisme et de "fascisme" par le gouvernement français.

    Finkielkraut a affirmé qu'il n'avait pas été attaqué en tant que juif, mais en tant que partisan de l'État d'Israël. Il a ensuite ajouté que l'homme qui l'avait insulté ne parlait pas comme un "gilet jaune" et que les mots "Dieu vous punira" sont une expression de "rhétorique islamique". La police qui a visionné la vidéo a identifié l'homme comme étant un musulman radicalisé et l'a arrêté le lendemain.

    Dans les jours qui ont précédé cet incident, plusieurs actes antisémites ont eu lieu à Paris et dans les environs. Le mot allemand "juden" [juifs] a été peint sur le devant d'une boulangerie juive; des croix gammées ont été dessinées au marqueur noir sur les portraits de l'ancien ministre juif Simone Veil; Des arbres plantés à la mémoire d'Ilan Halimi, un jeune juif enlevé, torturé et assassiné en 2006, ont été détruits. Des enquêtes ont été engagées, mais rien n’a encore montré de lien entre le mouvement des "gilets jaunes" et aucun de ces actes antisémites. Le gouvernement français continue néanmoins d'accuser les "vestes jaunes" d'être au moins en partie responsables.

    Lorsque le gouvernement français, par exemple, a publié des statistiques sur les actes antisémites commis en 2018 et a constaté une augmentation de 74% par rapport à l'année précédente, le porte-parole du gouvernement a lié cette augmentation aux "désordres" survenus en France, implicitement signifiant aux "gilets jaunes".

    RépondreSupprimer
  4. Pendant ce temps, dans une manifestation contre l'antisémitisme organisée le 19 février par le parti socialiste et The Republic on the Move (le parti créé par Macron), quatorze partis ont accepté de participer. Le rallye national de Marine Le Pen a toutefois été exclu. Les organisateurs ont déclaré qu'étant donné que le rassemblement national appartient à "l'extrême droite", il ne peut participer à une manifestation contre le "péril fasciste". Les slogans incluent: "Ça suffit", "Non à la haine" et "L'antisémitisme n'est pas la France". Les anciens présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande y ont pris part. Le Premier ministre Edouard Philippe a parlé d'une "France unie". Un chanteur musulman, Abd al Malik, a été invité à chanter l'hymne français.

    Le président Macron, lors de l'événement, était le mémorial de l'Holocauste à Paris. Le lendemain, il a assisté au dîner annuel du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives) et a prononcé un discours contre "la haine raciste". Pour s'assurer que son auditoire comprenne qu'il parle des "gilets jaunes", il utilise une expression qu'il avait utilisée le 31 décembre: "la haine des foules".

    Les membres du gouvernement continuent de décrire le mouvement des "gilets jaunes" comme étant coupable d'antisémitisme et de "fascisme", en dépit du détail mineur selon lequel rien ne prouve la culpabilité des récents actes antisémites. Le mouvement des "gilets jaunes" n'a commencé qu'en novembre et ne peut donc être tenu pour responsable de l'augmentation du nombre d'actes antisémites pour l'ensemble de 2018. De petits groupes d'antisémites qui ont tenté d'infiltrer les manifestations de "gilets jaunes" "ont été rapidement expulsés. Le mouvement des "gilets jaunes" est fondamentalement un mouvement contre les taxes que beaucoup de Français considèrent comme arbitraire; cela n'a rien à voir avec l'antisémitisme ou le "fascisme".

    L'antisémitisme en France gagne du terrain. Au cours des 15 dernières années, onze Juifs ont été assassinés en France par des assassins antisémites, souvent de façon horrible. Dans un nombre croissant de quartiers, la vie quotidienne des juifs français est devenue invivable. Beaucoup qui ont les moyens ont quitté la France. Beaucoup de ceux qui ne sont pas partis ont déménagé dans des zones plus sûres du pays. Au cours des deux dernières décennies, 20% des juifs français (100 000 personnes) ont émigré et des dizaines de milliers de personnes ont abandonné des lieux dangereux, tels que la Seine-Saint-Denis, qui se sont installés en France.

    Certains journalistes ont observé qu'une décision de mobiliser la population contre un "péril fasciste" - et d'unir presque tous les partis politiques tout en excluant le rassemblement national - paraissait être un stratagème politique, injuste et partial. Ils ont souligné que la plupart des attaques antisémites et de tous les meurtres de juifs en France ne venaient ni de membres du Rassemblement national ni de "fascistes", mais de musulmans extrémistes.

    Le 19 février également, des dizaines de milliers de personnes à travers la France ont manifesté contre l'antisémitisme. Ces manifestations sembleraient certainement louables - s’ils n’avaient pas d’agenda caché. Cependant, de nombreux commentateurs semblent penser que c'est ce qui se passait.

    RépondreSupprimer
  5. Certains dirigeants communautaires ont souligné que la manifestation contre l'antisémitisme était une opération politique visant à diaboliser les "gilets jaunes" afin de faire craindre un péril inexistant afin d'aider le parti Macron's Republic on the Move à remporter les élections européennes de mai.

    D'autres personnes ont noté que la tenue d'une manifestation excluant le parti de droite du Rassemblement national visait à détourner l'attention du réel danger antisémite. Ils ont également suggéré que les partis politiques qui soutiennent les meurtriers de Juifs soient précisément ceux qui nient que l'islam radical soit un danger.

    Les commentateurs de télévision ont souligné que le gouvernement avait largement ignoré la dimension "antisioniste" des insultes adressées à Finkielkraut. Ils ont également noté que la présence parmi les manifestants de partis, tels que le Parti communiste français et Europe Ecology - qui soutiennent les terroristes qui assassinent des Juifs - a été un choc.

    Gilles William Goldnadel, président d'honneur de l'association franco-israélienne, a publié un article dans Le Figaro dans lequel il était écrit:

    "Blâmer les gilets jaunes est un acte de lâcheté [pour ne pas mentionner] l'islamisme ... Demander aux gens de marcher contre l'antisémitisme tout en rejetant cyniquement les partis politiques au nom d'un antifascisme fantasmatique, mais en acceptant d'être le côté des partis qui soutiennent les assassins [des Juifs] est scandaleux ... C’est l’islamisme qui tue les juifs en France. Il ne faut pas l’oublier. Depuis 1945, chaque goutte de sang juif versé en France a été versée par l’islamisme".

    Le député Meyer Habib a déclaré que "l'hypocrisie atteint de nouveaux sommets lorsque les partis qui font l'éloge des assassins terroristes prétendent lutter contre l'antisémitisme". Il a énuméré au Parlement la liste des juifs assassinés en France et a donné les noms de leurs meurtriers, pour montrer qu'ils étaient tous des musulmans radicalisés. Il a ajouté que la mobilisation devrait être une mobilisation contre "l'islam radical", pas contre "les fascistes".

    Dans une interview télévisée, l'auteur Éric Zemmour a défini le comportement de Macron et du gouvernement comme une "mascarade de pompiers pyromanes":

    "Ils prétendent lutter contre l'antisémitisme en s'attaquant à des fascistes imaginaires. Ils le font en alliance avec les gauchistes qui soutiennent les meurtriers antisémites. Mais ils ne font rien contre l'islamisation de la France, qui est aujourd'hui la principale source d'antisémitisme en France...

    "Macron et le gouvernement accélèrent la montée de l'islamisme en accueillant chaque année en France des centaines de milliers d'immigrés musulmans originaires de pays où l'antisémitisme est omniprésent et continuent de répéter aveuglément que l'islam est une religion de la paix. Ils contribuent activement à la montée de l'antisémitisme en dénonçant à peine l'antisémitisme musulman ".

    RépondreSupprimer
  6. Zemmour a ajouté:

    "Macron déteste les gilets jaunes et veut qu'ils disparaissent. Il veut remporter les élections européennes et a besoin du vote des musulmans. Il sait parfaitement qui sont les antisémites aujourd'hui, mais il ne les attaquera pas. Il a besoin d'eux. Il attaque [ seulement] ceux qui sont dangereux pour lui ".

    Il a conclu qu'il pensait que "Macron et le gouvernement pourraient atteindre leurs objectifs dans un avenir proche", ce qui signifie vaincre les vestes jaunes et remporter des élections, mais que l'avenir de la France est sombre:

    "Macron pense que la situation est sous contrôle. Il a tort. Alors qu'il invoque le fascisme pour briser les vestes jaunes et remporter les élections, une alliance se forme entre l'extrême gauche - qui cherche à recruter de jeunes musulmans des banlieues pour lutter contre le capitalisme - - et les islamistes, qui cherchent des alliés pour islamiser la France. Macron pense qu'il utilise des musulmans; ce sont les artisans de l'islamisation qui l'utilisent. "

    Zemmour a également évoqué l'homme qui avait insulté Finkielkraut et avait crié "La France est à nous":

    "Les islamistes ont des projets. Ils ne cachent même pas le dire, mais personne ne leur prête attention. Un projet de conquête islamique est à l'œuvre en France. C'est ce qui devrait inquiéter les juifs."

    Le journaliste Ivan Rioufol, utilisant également le mot "mascarade", a parlé d'une lutte menée par le gouvernement contre "des fascistes presque inexistants", et de "l'utilisation de la lutte contre l'antisémitisme" pour écraser "une antisémitisme existant "tout en ménageant" l'antisémitisme qui attaque et tue ".

    Dans une récente interview, Finkielkraut a déclaré: "Si quelqu'un dit: la France nous appartient, cela signifie: [pour lui], la France est vouée à devenir un sol islamique".

    Dans un texte publié le 23 novembre 2018 sur l'un des principaux sites internet musulmans français, islametinfo.fr, le prédicateur islamiste français Elias d'Imzalene a écrit:

    "Il nous appartient de donner un sens politique à la révolte. L'objectif n'est pas simplement de contester une augmentation des impôts, mais le système politique qui l'induit ... Qui est plus légitime que le politique musulman - assumant ses fonctions de réveiller les masses et de refuser l'oppression - d'être l'avant-garde de la révolte ? "

    Un film documentaire du réalisateur Zvi Yehezkeli, Under a False Identity, montre en détail comment certaines organisations islamistes se préparent à être "l'avant-garde de la révolte" et utilisent toutes les opportunités disponibles pour prendre le contrôle de la France. Une des personnes qu'il a interviewées, un dirigeant des Frères Musulmans en France, a déclaré que les Frères Musulmans gagnent du terrain et peuvent compter sur l'aide du gouvernement français, qui subventionne ses activités. L'homme agite des documents devant la caméra pour prouver ce qu'il a dit. L'impression est visible. Le film n'a jamais été diffusé en France.

    RépondreSupprimer
  7. Retour au discours de Macron lors du dîner du CRIF: il a brièvement évoqué "un antisémitisme fondé sur l'islamisme radical", mais immédiatement - et de manière incorrecte: comme l'a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan, "l'islam est l'islam". - défini "l'islamisme radical" comme une "religion déformée" et non pas le véritable islam. Il a également précisé que "l'antisionisme est une forme d'antisémitisme", mais qu'il n'appellerait pas à un vote sur une loi condamnant l'antisionisme.

    Il a immédiatement ajouté qu'il avait l'intention de lutter contre "d'autres haines: la haine contre les musulmans, le racisme sous toutes ses formes, le racisme anti-LGBT". Il a dit qu'il interdirait les associations qui "nourrissent la haine". Il a ensuite nommé trois associations qu’il entend interdire le plus tôt possible: un très petit groupe néo-fasciste, Social Bastion, et deux extrêmement minuscules groupes nazis, Blood & Honor Hexagon et Combat 18. Il n’a nommé aucun parti de gauche anti-fasciste. ou groupe islamique, même s’ils sont manifestement responsables de la plupart des actes de violence commis à la fin des manifestations de "gilets jaunes" et sont facilement identifiables: beaucoup ont des sites Web ou des adresses de rue.

    Macron a déclaré que "la politique étrangère de la France est connue", mais n'a pas réussi à élaborer. Il ne pouvait pas très bien rappeler à un auditoire juif que la France était l'un des principaux partisans de l'Autorité palestinienne ou qu'il avait "regretté" la décision d'Israël de geler les fonds utilisés par le dirigeant de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pour récompenser les meurtriers de juifs et leurs victimes. familles, ou qu'il travaillait depuis des mois avec l'Allemagne et le Royaume-Uni pour créer un mécanisme commercial destiné à aider l'Iran des mollahs, qui répètent souvent leur intention d'effacer Israël de la carte.

    Le 20 février, la quinzième manifestation des "gilets jaunes" a eu lieu à Paris sans incident majeur. La police a utilisé quelques grenades explosives mais personne n'a été blessé. Il n'y a pas eu d'attaques antisémites. Les manifestants ont demandé à une femme entièrement voilée, vêtue d'un gilet jaune et portant des slogans anti-juifs, de partir. Elle était en compagnie de certains hommes barbus portant également des gilets jaunes. Ils sont tous partis tranquillement.

    Le lendemain, dans le centre de Paris, une autre manifestation a eu lieu. Les avocats pro-palestiniens se sont rassemblés pour demander la libération de "prisonniers politiques palestiniens". Ils ont agité des photos de personnes reconnues coupables d'assassinat de juifs et se trouvaient à présent dans des prisons israéliennes, ainsi que des pancartes sur lesquelles étaient inscrits: "Israël tue des enfants palestiniens", "Détruit l'apartheid israélien" et "Mort pour Israël". Macron et le gouvernement français ne semblent pas trouver les organisateurs de cette manifestation problématiques.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-03-05/project-transform-france

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes les guerres sont des guerres de religions.
      Les françaises et les français veulent TOUTES et TOUS la Démocratie en France, mais, certains dictateurs voient l'arrivée de la Démocratie comme la condamnation des criminels ! C'est pourquoi la Suisse fait peur à certains !

      Supprimer
  8. Cote de popularité de Macron: la remontée stoppée net


    07:56 06.03.2019


    Le rebond de la cote de popularité d’Emmanuel Macron qui s’est esquissé depuis janvier sous l’effet du «grand débat» est stoppé et enregistre même un recul de trois points en mars, selon une enquête Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio réalisée juste avant l’acte 16 de la mobilisation des Gilets jaunes.

    Le tableau de bord Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio constate que «l'effet grand débat» s'essouffle et que la cote de popularité du Président de la République recule en mars de trois points, à 31%.

    Bien que le chef de l'État continue sa remontée auprès de ses électeurs du premier tour de la présidentielle (+9 points, à 72%), il baisse nettement aux yeux des personnes de plus de 65 ans (30%, —12) et des retraités (30%, —13). Il a perdu également tous les points gagnés auprès des sympathisants Les Républicains (30%, —17).

    Le sondage signale que l'effet «grand débat» a commencé à perdre de l'importance pour les Français (32%, —18), tandis que le mouvement des Gilets jaunes préoccupe 67% d'entre eux.

    En outre, 46% des sondés (-8) estiment que le Président ne défend pas bien les intérêts français à l'étranger ce qui tient apparemment à sa réserve sur les dossiers du retour des djihadistes français et de la situation en Algérie.

    Enfin, dernière raison possible à ce recul: le manque de proximité avec les préoccupations des Français. Le Président recule de quatre points (22%), comme si les Français commençaient à s'impatienter de voir le gouvernement à l'arrêt. Seule bonne nouvelle pour l'exécutif: le maintien d'Édouard Philippe. Le Premier ministre progresse légèrement (35%, +1) et poursuit sa remontée pour le troisième mois consécutif.

    Le sondage constate également que le Rassemblement national demeure le premier opposant (36%, —2) devançant les Insoumis (31%, sans changement) et les Républicains (21%, +2).

    L'enquête a été menée auprès d'un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, niveau d'éducation) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 28 février au 1er mars 2019.

    https://fr.sputniknews.com/france/201903061040260752-cote-popularite-macron-arret-remontee-sondage/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce «grand débat» donne le choix entre: 'un plat de merde et un plat de merde'. Lequel choisissez vous ?

      Pour rappel:

      (...) S'exprimant jeudi avec une poignée de journalistes, le président français écarte toute idée que la France s'inspire de la démocratie directe helvétique, «qui ne marche pas aussi bien qu'on le pense». (...)

      https://huemaurice5.blogspot.com/2019/02/coin-du-feu-pour-macron-la-suisse-nest.html

      IL N'Y AURA JAMAIS DE DÉMOCRATIE EN FRANCE !!

      Heureusement que tous les français disent le contraire tous les samedis !

      Supprimer
  9. Marine Le Pen sera poursuivie pour ses tweets anti-ISIS en 2015


    par Tyler Durden
    Mer., 03/06/2019 - 05:00


    Les procureurs ont appelé à ce que la chef de la droite française Marine Le Pen soit traduite en justice pour avoir tweeté des images d'atrocités commises par le groupe de l'État islamique, ont indiqué des sources judiciaires.

    Comme le rapporte VoE, Le Pen a partagé ces images horribles en décembre 2015, quelques semaines après que des jihadistes de l'Etat islamique aient tué 130 personnes lors d'attaques à Paris - et après qu'un journaliste français ait établi une comparaison entre le groupe djihadiste et son parti. Son geste a suscité une condamnation généralisée en France.

    Une des images montrait le corps de James Foley, un journaliste américain décapité par les extrémistes sunnites. Un autre a montré qu'un homme en combinaison orange était écrasé par un tank et le troisième a montré un pilote jordanien brûlé vif dans une cage.

    "Daesh est ceci !", Écrit Le Pen dans une légende, en utilisant un acronyme arabe pour ISIS.

    Elle risque une peine de prison de trois ans et une amende de 75 000 euros si un juge d’instruction décide qu’un procès doit avoir lieu pour «diffusion d’images violentes susceptibles d’être vues par des enfants».

    Les procureurs ont exigé qu'un autre membre de son parti au rassemblement national, Gilbert Collard, soit également jugé pour des accusations similaires.

    Le Pen, qui avait été battue par Emmanuel Macron lors de l'élection présidentielle de 2017, a été levée de son immunité parlementaire contre les photos et a par la suite été accusée de diffusion de messages violents.

    L'année dernière, elle a exprimé son indignation après que le juge d'instruction lui ait demandé de se soumettre à des tests psychiatriques dans le cadre de son tweet.

    Elle a dénoncé les poursuites engagées à son encontre en tant que violation de sa liberté d'expression.

    Cela risque de mettre une pression supplémentaire sur Le Pen, 50 ans, qui fait déjà face à des problèmes juridiques suite à un prétendu détournement des fonds parlementaires européens.

    Notamment, cette nouvelle pression pour poursuivre Le Pen intervient alors que son parti (renommé), The National Rally, se rapproche du second parti de Macron's Republic on the Move (LREM) lors des élections législatives européennes qui se dérouleront du 23 au 26 mai. Un sondage d’opinion réalisé par l’Ifop Fiducial en janvier a révélé que 23% des électeurs ont déclaré qu’ils soutiendraient le LREM lors des élections et 21 %, qu’ils soutiendraient le rassemblement national.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-03-05/marine-le-pen-be-prosecuted-2015-anti-isis-tweets

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En France la liberté coûte cher ! Très cher !

      ---------------------

      (...) S'exprimant jeudi avec une poignée de journalistes, le président français écarte toute idée que la France s'inspire de la démocratie directe helvétique, «qui ne marche pas aussi bien qu'on le pense». (...)

      https://huemaurice5.blogspot.com/2019/02/coin-du-feu-pour-macron-la-suisse-nest.html

      Supprimer
  10. En Allemagne, une crèche déconseille les costumes d’Indiens ou de cheikhs aux enfants


    16:15 06.03.2019


    À Hambourg, en Allemagne, une crèche demande aux parents de ne pas déguiser leurs enfants en Indiens ou en cheikhs, mais de privilégier les costumes de sirènes pour les garçons et de super-héros pour les filles, relate le quotidien Bild.

    En Allemagne, alors que le carnaval traditionnel se tenait cette année du 28 février au 5 mars, la direction d'une crèche d'Hambourg a envoyé une lettre aux parents des enfants concernant le choix des déguisements lors de cette période festive.

    Ainsi, il faut «s'assurer lors de choix du costume que celui-ci ne serve aucun stéréotype», lit-on dans le quotidien Bild.

    «Par exemple, nous ne voulons pas que les enfants soient déguisés en "Indiens", "cheikh" ou autres costumes du genre», stipule le texte.

    La crèche a précisé qu'«il s'agit de ne pas choisir de costumes qui font référence à une race ou à l'appartenance à une minorité ethnique, ou qui sont connotés négativement et pourraient donc blesser certains de nos parents».

    Ainsi, l'établissement a proposé de déguiser les garçons en sirènes et les filles en super-héros avec «une cape en paillettes» pour mettre en avant l'égalité des genres.

    Cette annonce a suscité de vifs débats dans la société allemande.

    «Pourquoi les enfants ne sont-ils plus autorisés à être enfants ?», a déclaré la députée de la CDU, Sylvia Pantel, demandant: «Qu'avons-nous fait pour que des éducateurs se permettent de telles percées ?».

    «Les enfants doivent comprendre les stéréotypes. Vous devez leur parler, leur expliquer ce qu'il y a derrière, mais vous ne pouvez pas gâcher leur plaisir en ce jour de carnaval», a poursuivi Björn Köhler, un syndicaliste de l'éducation.

    «Il est complètement absurde d'interdire aux enfants de se déguiser en Indiens au carnaval», a ajouté Grigorios Aggelidis, porte-parole du groupe parlementaire du Parti libéral-démocrate sur la politique familiale.

    https://fr.sputniknews.com/societe/201903061040266545-enfants-allemagne-deguisements/

    RépondreSupprimer
  11. INDE - IL LA VIOLE ET VEUT LA BRÛLER, MAIS ELLE SE VENGE

    Un homme qui a agressé sexuellement une femme a péri dans les flammes, en Inde.
    En moyenne, plus de 100 viols ont été signalés par jour en 2016, en Inde.


    06.03.2019, 13h54


    Une Indienne a tué l'homme qui venait de la violer en l'attirant dans les flammes que lui-même avait allumées pour la brûler, a-t-on appris mercredi de source policière. La femme, une veuve âgée de 35 ans, a survécu avec des brûlures au visage et aux mains, tandis que le violeur, âgé de 42 ans, est mort de ses blessures à l'hôpital.

    Elle a expliqué à la police que son agresseur l'avait attaquée et violée chez elle, au nord de Calcutta dans l'est de l'Inde, pendant que ses filles étaient sorties. «Il a ensuite versé du kérosène sur son corps avant d'y mettre le feu», a raconté à l'AFP l'officier de police Sajal Kanti Biswas, citant les déclarations de la femme.

    Lourd bilan

    L'Inde affiche un lourd bilan en matière de violences sexuelles. En moyenne, plus de 100 viols ont été signalés par jour en 2016, selon les dernières statistiques officielles. Dans de nombreux cas, la faute est rejetée sur les victimes.

    Ainsi, l'un des auteurs en 2012 d'un viol collectif et de l'assassinat d'une étudiante à bord d'un autobus qui avait suscité l'émotion dans le pays, a accablé la victime, affirmant que les femmes qui sortent tard le soir attirent les hommes.

    Les lenteurs du système judiciaire et un certain laxisme de la police sont fréquemment dénoncés et, ces dernières années, plusieurs affaires sont survenues dans lesquelles les victimes ont usé de moyens expéditifs pour se faire justice.

    Fin décembre, une Indienne a tranché le pénis d'un voisin qui la harcelait, avant de le conduire à l'hôpital pour lui sauver la vie. (afp/nxp)

    https://www.lematin.ch/faits-divers/viole-veut-bruler-venge/story/11484689

    RépondreSupprimer
  12. «L’image de la femme ramenée à son cul»: le maire des Lilas indigné par une publicité


    11:28 06.03.2019


    Le slogan «Liberté, égalité, beau fessier» de la marque Le Temps des cerises a provoqué la fureur du maire socialiste des Lilas, Daniel Guiraud, qui l’a trouvé sexiste, réduisant à son postérieur l’image de la femme. Il a demandé au prestataire JCDecaux d’enlever les publicités des arrêts de bus, ce qui a été fait, selon Le Parisien.

    La campagne de publicité dans les rues de sa ville de la marque de prêt-à-porter Le Temps des cerises, notamment son slogan «Liberté, égalité, beau fessier», a mis en colère Daniel Guiraud, maire PS des Lilas.

    «C'est l'image de la femme ramenée à son cul, c'est choquant. Un stéréotype sexiste dans toute sa splendeur», s'est-il indigné auprès du Parisien.

    Le maire a considéré comme «circonstance aggravante», le fait que ce message ait été lancé à quelques jours de la journée internationale de la femme.

    «Dès lors que la publicité n'est pas sexiste, homophobe, antisémite…, c'est leur liberté de poser ces panneaux. Là, il y a une limite à leur liberté publicitaire», a déclaré au Parisien M.Guiraud.

    Sa demande d'enlever les affiches a été acceptée par le groupe JCDecaux, selon lequel «aucune autre municipalité n'a demandé le désaffichage de cette campagne à date».

    De son côté, la marque assure que sa campagne n'a rien de sexiste.

    «La version masculine de cette publicité existe aussi pour les supports digitaux. Par manque de temps, nous ne l'avons pas fait pour la campagne avec JCDecaux. Mais c'est une campagne pensée pour les femmes et pour les hommes. Bien sûr qu'on ne réduit pas les femmes à une paire de fesses. Ce n'est pas notre image, ce ne sont pas nos valeurs. On veut mettre en avant notre savoir-faire», souligne la marque citée par Le Parisien.

    https://fr.sputniknews.com/france/201903061040262286-publilcite-affiches-sexisme-retrait-maire/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. «Limage de la femme ramenée à son cul»

      (...) Étymologie

      Selon le bibliothécaire Fred R. Shapiro (en), le terme « sexisme » a très probablement été inventé le 18 novembre 1965 par Pauline M. Leet durant un « Student-Faculty Forum » au Franklin and Marshall College (en)5,6. De manière plus spécifique, le terme sexisme apparaît durant la contribution de Pauline Leet nommée « Women and the Undergraduate ». Elle définit celui-ci par comparaison au racisme, établissant que : « When you argue ... that since fewer women write good poetry this justifies their total exclusion, you are taking a position analogous to that of the racist—I might call you in this case a 'sexist' ... Both the racist and the sexist are acting as if all that has happened had never happened, and both of them are making decisions and coming to conclusions about someone's value by referring to factors which are in both cases irrelevant5. » Ce discours a été traduit en français sous le titre Sexisme, le mot pour le dire !.

      Selon la même source, la première fois que le terme « sexisme » apparait à l'écrit se situe au sein du discours de Caroline Bird « On Being Born Female », qui a été publié le 15 novembre 1968 dans Vital Speeches of the Day5. Dans ce discours, elle dit : « There is recognition abroad that we are in many ways a sexist country. Sexism is judging people by their sex when sex doesn't matter. Sexism is intended to rhyme with racism. »

      Le mot apparaît ensuite pour la première fois dans un dictionnaire américain en 1972 (American Heritage School Dictionary). (...)

      La véritable définition de 'sexisme' est la différence entre les sexes féminins et masculins faite à la naissance. Il n'y a donc aucune offense à parler des fesses (ou d'autres choses) d'une femme ou de celles d'un homme. Mais, compte tenu du contexte actuel où certaines municipalités soutiennent (à contre-cœur ?) l'invasion islamiste... tout est bon pour voiler l'être humain sous des burqa/djellabas étrangères qui favorisent le terrorisme en masquant des armes sous d'amples tissus.

      Supprimer
  13. Frontières ouvertes ou pas ? Ne pas.


    Par Michael S. Rozeff
    6 mars 2019



    Je suis contre les frontières ouvertes. Je pense que cela va évidemment détruire le pays. Les conséquences incluront des villes et des États incapables de faire face aux exigences qui leur sont imposées dans tous les domaines: maintien de l'ordre, éducation, bien-être, lutte contre les maladies, lutte contre les rongeurs, logement convenable, contrôle de la circulation, etc. Ces coûts seront associés à des coûts supportés par les contribuables.

    L’ouverture des frontières aura un impact négatif sur la politique et le système politique du pays, le faisant passer à une position moins libertaire. C’est essentiellement l’un des arguments avancés par Hans-Hermann Hoppe dans «Un libéralisme réaliste».

    En décidant des questions de politique, je pense en termes de 3 résultats généraux. Premièrement, nous avons le système existant (position n ° 1) de la société et du gouvernement. Un changement proposé à notre position actuelle n ° 1 aboutira-t-il à un système plus libertaire (position n ° 2) ou moins libertarien (position n ° 3) ?

    C'est une méthode d'analyse commune. Par exemple, l’élimination du salaire minimum (n ° 1) entraînera-t-elle un pays plus libertaire (n ° 2) ou moins libertarien (n ° 3)? Il y a des milliers d'articles écrits par des libertaires qui utilisent cette approche. Souvent, l’analyse consiste à décider s’il faut ou non réduire le déclenchement de la violence (passage du n ° 1 au n ° 2) ou l’augmenter (passant du n ° 1 au n ° 3).

    Une immigration de masse illimitée favorisera davantage de démocratie de masse en Amérique. Plus de démocratie est hostile à la mise en œuvre des principes libertaires. Cela implique plus de vote sur plus de questions et il en résulte plus d'initiation à la violence par le biais de la politique.

    En outre, une démocratie élargie et intensifiée crée tellement de désordre et de violence qu'elle aboutit souvent à une demande d'ordre d'un dictateur fort. Des gouvernements autoritaires en résultent.

    Je conclus que le renforcement de la démocratie de masse par une immigration massive et non contrôlée nous mènera dans un pays moins libertaire. Nous allons passer de la position n ° 1 à la position n ° 3 et non à la position n ° 2.

    La démocratie en Amérique n'a jamais été constante. Il a augmenté de façon inégale depuis le début des États-Unis. À mesure que la démocratie s'est développée, la liberté et les droits ont diminué. Voir ici quelques déclarations qui dénigrent la démocratie. Les hommes qui nous ont donné une république ont rejeté la démocratie comme notre forme de gouvernement:

    «À sa naissance, les États-Unis n'étaient pas une nation démocratique, loin de là. Le mot même de «démocratie» avait des connotations péjoratives, évoquant des images de désordre, un gouvernement imparable, voire une domination de la foule. En pratique, par ailleurs, relativement peu d’habitants de la nation ont pu participer aux élections: la plupart des Afro-Américains, des Amérindiens, des femmes, des hommes qui n’avaient pas atteint la majorité et des hommes blancs qui ne possédaient pas de terre.

    RépondreSupprimer
  14. «John Adams, signataire de la Déclaration d'indépendance et président par la suite, écrivit en 1776 que rien ne pouvait être bon en affranchissant davantage d'Américains:

    «Dépendez-vous-en, Monsieur le Président, il est dangereux d’ouvrir une source de controverse et d’altercation aussi fructueuse qu’elle le serait en tentant de modifier les qualifications des électeurs; il n'y aura pas de fin à cela. De nouvelles revendications vont survenir; les femmes demanderont le vote; les garçons de 12 à 21 ans penseront que leurs droits ne sont pas assez respectés; et chaque homme qui n'a pas un sou, exigera une voix égale avec un autre, dans tous les actes de l'Etat. Cela tend à confondre et à détruire toutes les distinctions et à faire basculer tous les rangs à un niveau commun ».

    Si les frontières sont ouvertes, le monopole territorial de l'État demeure. La question de l'immigration n'est pas une question d'état contre aucun état. C'est une question de degré de principes libertariens que l'Etat aura sous les deux alternatives d'immigration incontrôlée (frontières ouvertes) et d'immigration contrôlée.

    Je crois que mon argument est fondamentalement le même que l’un des arguments de Hans-Hermann Hoppe; mais si je l’ai mal exprimé, simplifié à outrance ou mutilé, c’est ma faute, ni sa.

    https://www.lewrockwell.com/2019/03/michael-s-rozeff/open-borders-or-not-not/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les touristes vont de leur plein gré en vacances ici ou là et ont donc un 'visa touristique', mais, l'inquiétant, l'alarmant est cette horreur où des soi-disant 'réfugiés climatique' (Hahahaha !) ou qui serait chassé de leur pays par la faim et le manque d'argent et qui, tout-à-coup, ont bizarrement assez de finance pour parcourir des milliers de kilomètres afin d'aller envahir tel ou tel pays !!

      Les terroristes et leurs commanditaires n'ont pas fait mieux !
      C'est ainsi que des hommes politique lèche-culs de la dictature en place accueillent bras ouverts ces nouveaux assassins qui, en un premier temps, se contenteront de voler, de violer puis d'assassiner des centaines de personnes pour le plaisir de voir le sang couler !

      C'est pourquoi depuis toujours existent des frontières et, depuis toujours existent des clôtures, barrières, murs, portes et serrures.

      Supprimer
  15. Internet est à un tournant qui menace de diviser le monde en deux

    Dominique Dewitte
    5 mars 2019


    Les régimes autocratiques ont de plus en plus recours à la censure, ce qui signifie qu’ils ne craignent pas de fermer Internet pendant des heures, voire des jours. La Chine, l’Iran, la République démocratique du Congo et le Venezuela ne sont que quelques exemples. Un rapport récent du groupe de réflexion Freedom House, basé sur une analyse de soixante-cinq pays, montre que la liberté de l’Internet s’est encore détériorée dans vingt-six pays en 2017.

    De l’autre côté du spectre, une course s’est engagée entre la Chine et les États-Unis. Ils veulent être les premiers à prendre une avance décisive dans l’introduction de nouvelles technologies telles que la 5G et la blockchain.

    La question qui se pose est donc de savoir si une version ultérieure d’Internet sera caractérisée par une scission entre les pays qui poursuivent un Internet ouvert et des régimes autoritaires qui ne veulent rien en savoir.

    À l’avenir, Internet risque également d’être divisé en plusieurs parties. De même, différentes technologies menacent de changer radicalement la façon dont nous communiquons les uns avec les autres. La technologie décidera alors où nous pouvons faire affaire et avec qui.

    Le modèle chinois
    Le modèle chinois en est sans aucun doute un exemple inquiétant. le modèle chinois. La Chine travaille sur un système qui devrait attribuer un score de crédit social à ses 1,4 milliard de citoyens. Les mesures doivent permettre au gouvernement de distinguer les citoyens fiables des individus déviants. Selon un rapport publié récemment par l’organisme chinois National Public Credit Information Centre, les autorités chinoises ont collecté plus de 14,21 millions de données sur le comportement peu fiable de particuliers et d’entreprises.

    La « liste noire »

    Ceux qui se retrouvent sur la « liste noire » sont punis par des limitations sociales considérables.17,46 millions de personnes se sont vu interdire l’achat de billets d’avion. En outre, 5,47 millions de personnes se sont vu refuser l’accès aux trains à grande vitesse.

    « Menaces géopolitiques » et « risques pour la sécurité »

    L’Inde veut également installer une forme de censure dans la perspective des élections, inspirée du modèle chinois. La deuxième plus grande population Internet du monde se distancie ainsi des démocraties du monde entier.

    D’autres pays ont également introduit des mesures de censure drastiques. Cela se fait généralement sous le prétexte de menaces géopolitiques et de risques pour la sécurité lors de l’organisation des élections.

    RépondreSupprimer
  16. Russie, Afrique, Chine …
    Le président russe Vladimir Poutine veut couper temporairement son pays d’Internet. Une telle intervention devrait permettre à l’économie russe de survivre hors ligne. Dans le cadre de cette opération, la Russie utiliserait des sous-marins pour couper un certain nombre de câbles de communication internationaux essentiels.

    Dans une série de pays africains, la déconnexion de l’Internet en période électorale est le moyen privilégié pour manipuler les résultats. La République démocratique du Congo en a récemment fait la démonstration.

    La Chine bloque l’accès à une série de sites d’informations étrangers.

    Blockchain et 5G
    Les nouvelles technologies détermineront l’évolution d’Internet dans le monde.

    Selon les experts, la blockchain deviendra le facteur le plus important dans la poursuite du développement d’un Internet ouvert. Cette technologie open source est à la base, par exemple, du bitcoin.

    Mais il y a aussi la technologie 5G très discutée et ultra-rapide. Les experts estiment que la première région qui pourra développer un réseau 5G étendu aura la possibilité de se doter de sa propre version d’Internet.

    Internet est le moteur de la mondialisation depuis des années et a fourni une connectivité sans précédent entre les citoyens. Mais une nouvelle version de cet Internet menace de diviser le même monde en deux.

    https://fr.express.live/internet-censure-grandissante/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contrairement à ce qu'insinue l'article, des pays luttent contre les trolls payés par Bruxelles pour saturer le web, écrire des infamies contre les scientifiques et ceux qui les défendent et publient aussi des clips de la nazional socialiste sur youtube.

      De plus, il y a des pays qui n'ont pas ou peu accès à l'Internet non pas à cause du gouvernement intérieur mais à cause des coupures faites de l'extérieur !

      N'oublions pas que les merdias dans le monde sont contrôlés en totalité par... 6 personnes !

      C'est pourquoi certains pays n'ont pas accès à la toile pour s'informer auprès des internautes particuliers ni pour discuter avec eux.

      Supprimer
  17. Comment reconnaît-on un vrai site d'un faux ou un blog de particulier d'un blog de troll-de-Bruxelles ?


    mardi 4 août 2015


    Il y a un grand nombre de blogs/sites qui parlent/affichent une politique ouvertement anti-gouvernementale et qui va jusqu'à traiter tel ou tel chef d'Etat de noms d'oiseaux voire de faire des montages photos les associant au lit avec des animaux (!). Là, bien-sûr on les a reconnu, ce sont des blogs/sites tenus par des flics qui sont là pour attirer le chaland et poursuivre le premier qui poste un commentaire "Bravo ! Bien parlé !" etc.

    Autre thème autre temps, celui de la découverte de nano-particules d'aluminium dans le pistil des fleurs et - faire la corélation avec la mortalité des abeilles et la maladie d'Alzheimer dont elles sont atteintes - le miel où la quantité est astronomique !

    Seulement le miel ?! D'où viennent ces particules ?

    S'il a été reconnu qu'il y avait une surabondance de nano-particules d'aluminium (hors proximité de mines d'aluminium à ciel ouvert), c'est qu'il y en a forcément dans TOUTES les autres fleurs, fruits, graines, feuilles et, dans toutes les bestioles qui en consomment !

    Nano-particules venues/répandues par chemtrails.

    Un chemtrail n'est pas un contrail. Un contrail est un trait naturel de vapeur d'eau qui suit l'avion et s'efface derrière lui à 1 kilomètre environ en quelques secondes; tandis que le chemtrail (traits chimique) est un long trait de plusieurs centaines de kilomètres qui persiste parfois plus d'une heure dans le ciel en s'épaississant puis, disparaissant en descendant. (Une nano-particule est 1 milliardième de mètre, 1 millionième de centimètre et 1 millième de millimètre).

    Donc, la question très importante après cette révélation de la mort des abeilles par la maladie d'Alzheimer est: Pourquoi TOUS les médias ne se sont pas emparé de cette affaire scandaleuse ainsi que certains blogs qui se disent être de 'particuliers' ?

    C'est là aussi que l'on reconnaît le vrai du faux chez ceux qui soutiennent la 'science' des hommes politique et, la vérité qui dérange quand je publie (entr'autres mille):

    http://huemaurice7.blogspot.fr/2009/12/16-porte-containers-polluent-plus-que.html

    et bien d'autres sur le pétrole abiotique, les voitures électrique et la vraie-fausse pollution, l'EMP, Gakona et la Technologie Scalaire, etc, etc !

    http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/06/abeilles-atteintes-dalzheimer-la.html

    http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/06/pas-plus-loin-que-le-bout-de-leur-nez.html

    http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/06/analyses-deau-de-pluie-tres.html

    http://lejournaldusiecle.com/2013/02/14/lue-va-financer-des-agents-pour-contrer-les-eurosceptiques-sur-internet/

    https://www.youtube.com/watch?v=4TFlLhhARhc

    https://huemaurice5.blogspot.com/2015/08/comment-reconnait-on-un-vrai-site-dun.html

    RépondreSupprimer
  18. Un professeur d'université condamne l'armée américaine pour sa géo-ingénierie et posséder le temps


    Par Arjun Walia
    Evolution collective
    6 mars 2019


    Il n'y a pas si longtemps, la manipulation des conditions météorologiques était une théorie du complot. Aujourd'hui, un membre du conseil de la CIA a annoncé son soutien à la géo-ingénierie. Si vous ne le saviez pas déjà, la géo-ingénierie consiste à pulvériser des particules (comme des métaux lourds) dans l’atmosphère afin de détourner la lumière du soleil de la Terre. L'élite mondiale le considère comme une mesure de lutte contre le changement climatique, affirment-ils. C’est louche, car de nombreuses preuves suggèrent que des pulvérisations sont pratiquées depuis des décennies, pour des raisons qui pourraient être inavouées. Qui sait ce qu’ils sont, mais une simple expérience de manipulation du temps pourrait être la solution.

    La princesse Basmah Bint Saud, humanitaire et fille du roi saoudien, a comparé la science et les programmes de géo-ingénierie à des armes de destruction massive, affirmant que leur mise en œuvre équivaut à déclencher une bombe sans l'explosion nucléaire. Vous pouvez en lire plus à ce sujet ici. David W. Keith, professeur à l'Université de Harvard et président de Carbon Engineering, a été interrogé sur la pulvérisation de ces métaux lourds dans l'atmosphère, dont il faudrait utiliser des millions de tonnes. Il a déclaré:

    "Vous pourriez finir par tuer plusieurs dizaines de milliers de personnes chaque année en conséquence directe de cette décision."

    Un document du gouvernement des États-Unis imprimé à la demande du Comité du commerce, des sciences et des transports du Sénat des États-Unis en novembre 1978 indique:

    «Outre les programmes de recherche spécifiques parrainés par des agences fédérales, il existe d'autres fonctions liées à la modification du temps qui sont exercées à plusieurs endroits du pouvoir exécutif. Divers comités et comités consultatifs fédéraux et leur personnel - mis en place pour mener des études approfondies et préparer des rapports détaillés, pour fournir des conseils ou des recommandations, ou pour coordonner des programmes fédéraux de modification de la météorologie - ont été hébergés et soutenus au sein de services exécutifs, d'agences ou de bureaux. ”

    Il existe d'innombrables documents et d'autres documents à ce sujet, et nous en avons écrit depuis longtemps. Si vous souhaitez en savoir plus, nous avons publié sur notre site de nombreux articles sur le thème de la géoingénierie et des "chemtrails".

    C'est pourquoi il n'est pas étonnant que Michel Chossudovsky, auteur émérite et économiste canadien, professeur émérite d'économie à l'Université d'Ottawa et ayant travaillé directement avec les gouvernements sur diverses questions géopolitiques, soit l'une des nombreuses personnes du monde universitaire et a parlé à contre-courant depuis longtemps. Il soulève d'excellents points dans un article qu'il a écrit sur son site Web:

    L’expansion significative de l’arsenal de la guerre météorologique américaine, qui est une priorité du Département de la défense, n’est pas un sujet de débat ou de discussion. Alors que les écologistes accusent l’administration Bush de ne pas avoir signé le protocole de Kyoto, la question de la «guerre météorologique», à savoir la manipulation des régimes climatiques à des fins militaires, n’est jamais évoquée.

    RépondreSupprimer
  19. L'US Air Force est en mesure de manipuler le climat soit à des fins de test, soit à des fins d'utilisation du renseignement militaire. Ces capacités s'étendent au déclenchement d'inondations, d'ouragans, de sécheresses et de tremblements de terre.

    La modification des conditions météorologiques fera désormais partie intégrante de la sécurité nationale et internationale et pourrait être effectuée de manière unilatérale… Elle pourrait avoir des applications offensives et défensives et même être utilisée à des fins de dissuasion. La capacité à générer des précipitations, du brouillard et des tempêtes sur la Terre ou à modifier la météo spatiale… ainsi que la production de conditions météorologiques artificielles font partie d'un ensemble intégré de technologies pouvant fournir une augmentation substantielle de la capacité américaine ou une capacité dégradée chez un adversaire, atteindre une notoriété, une portée et un pouvoir globaux. (Rapport final AF 2025 de l'Université de l'Air, US Air Force, http://www.au.af.mil/au/2025/. Soulignement ajouté)

    De nombreux politiciens ont accusé les États-Unis d'utiliser des armes météorologiques, comme Hugo Chaves et le tremblement de terre de Hati, par exemple. Vous pouvez en lire plus à ce sujet ici: Hugo Chavez avait-il raison à propos de HAARP et du tremblement de terre en Haïti ? La météo est-elle encore plus naturelle ?

    Si nous parlons de changement climatique, est-ce le vrai problème ici ? Dans l’affirmative, pourquoi ce type de géo-ingénierie n’est-il jamais mentionné dans le débat ? Nous avons tellement bricolé dans notre atmosphère et ses effets sont potentiellement dangereux, mais nous l’ignorons. Le changement climatique, comme tout le reste, est devenu un problème politique avec des intentions cupides derrière sa solution. L'argent semble toujours venir en premier, pas la planète.

    Rosalie Bertell, scientifique américaine, auteure, militante écologiste, épidémiologiste, plus connue pour ses travaux sur les rayonnements ionisants, le dit fort bien.

    Il est lié à cinquante ans de programmes intensifs et de plus en plus destructeurs pour comprendre et contrôler la haute atmosphère. … HAARP fait partie intégrante d'une longue histoire de recherche spatiale et de développement à caractère militaire délibéré. Les implications militaires de la combinaison de ces projets sont alarmantes. … La capacité de la combinaison HAARP / Spacelab / fusée à délivrer de très grandes quantités d'énergie, comparable à une bombe nucléaire, n'importe où sur Terre grâce à des faisceaux laser et à particules, fait peur. Le projet est susceptible d'être «vendu» au public en tant que bouclier spatial contre les armes entrantes ou, pour les plus crédules, en tant que dispositif de réparation de la couche d'ozone.

    Des modifications de l’environnement sont en cours depuis des décennies, mais personne ne le sait, et c’est parce que le dialogue quotidien est contrôlé par les principaux médias. Ce qui est important est rarement discuté ou même reconnu. Pendant la guerre du Vietnam, l'ensemencement des nuages a été utilisé pour prolonger la saison de la mousson.

    Encore de Choussovdusky:

    L'armée américaine a développé des capacités avancées lui permettant de modifier sélectivement les conditions météorologiques. La technologie, initialement mise au point dans les années 90 dans le cadre du Programme de recherche aurorale active à haute fréquence (HAARP), faisait partie intégrante de l’Initiative de défense stratégique - «Star Wars». Du point de vue militaire, HAARP - officiellement aboli en 2014 - est une arme de destruction massive, opérant depuis l'atmosphère extérieure et capable de déstabiliser les systèmes agricoles et écologiques à travers le monde.

    RépondreSupprimer
  20. Rappelez-vous que la modification des conditions météorologiques, selon le document AF 2025 Final Report de l'US Air Force, "offre au combattant un large éventail d'options possibles pour vaincre ou contraindre un adversaire", indique-t-il, ses capacités s'étendent au déclenchement d'inondations, d'ouragans, sécheresses et tremblements de terre.

    Alors, lors de la prochaine discussion sur le changement global, vous pourrez peut-être parler de la géo-ingénierie et de la modification du temps en toute confiance, sachant que cela n’est pas une théorie du complot

    Reprinted with permission from Collective Evolution.

    https://www.lewrockwell.com/2019/03/no_author/university-professor-condemns-the-united-states-military-for-geo-engineering-owning-the-weather/

    RépondreSupprimer
  21. Les nanotechnologies et la lumière du soleil ouvrent la voie à une meilleure visibilité


    ETH ZURICH


    Quiconque skie, porte des lunettes, utilise une caméra ou conduit une voiture connaît le problème: si vous entrez dans un environnement humide, par temps froid, vos lunettes, votre objectif d'appareil photo ou votre pare-brise peuvent s'embuer rapidement. Les chercheurs de l'ETH Zurich ont mis au point un nouveau revêtement de matériau transparent qui réduit considérablement cet effet. À peine quelques nanomètres d'épaisseur, leur revêtement durable est composé de nanoparticules d'or incrustées dans de l'oxyde de titane non conducteur.

    "Notre revêtement absorbe la composante infrarouge de la lumière solaire ainsi qu'une petite partie de la lumière visible et convertit la lumière en chaleur", explique Christopher Walker, doctorant du groupe du professeur ETH Dimos Poulikakos et auteur principal de l'étude. Cela réchauffe la surface de 3 à 4 degrés Celsius. C'est cette différence de température qui empêche la formation de buée.

    Chauffage passif

    La chaleur est également la solution au problème de la formation de buée sur les vitres des voitures. L'air chaud du système de chauffage intégré réchauffe le pare-brise avant, tandis que la lunette arrière est équipée d'une grille d'éléments chauffants électriques. Mais contrairement à ces méthodes, le nouveau revêtement des chercheurs de l'ETH fonctionne de manière passive. La seule source d'énergie nécessaire étant le soleil, leur revêtement est particulièrement adapté aux articles portables tels que les lunettes et les lunettes de protection.

    Efstratios Mitridis, un autre doctorant du groupe Poulikakos, explique ce qui rend le nouveau revêtement de surface si spécial: "Normalement, ce sont les surfaces sombres qui absorbent la lumière et la convertissent en chaleur", dit-il, "mais nous avons créé une surface transparente qui le même effet. "

    Mieux que les vaporisateurs antibuée

    La condensation se produit sur une surface chaque fois qu'il y a une baisse soudaine de température ou une augmentation de l'humidité, formant de minuscules gouttelettes d'eau qui dispersent la lumière incidente dans des directions différentes, de la même manière que le brouillard atmosphérique. Au lieu d'utiliser la chaleur pour éviter la formation de buée, les surfaces sensibles peuvent être recouvertes d'agents hydrophiles. Parce qu’ils attirent l’eau, ces agents garantissent que la condensation forme un mince film de liquide sur la surface plutôt que des gouttelettes séparées. Les vaporisateurs anti-buée pour lunettes fonctionnent généralement selon ce principe.

    RépondreSupprimer
  22. Des essais ont montré que, lorsqu'elles sont exposées au soleil, les surfaces recouvertes de brouillard recouvertes de nanoparticules d'or et d'oxyde de titane sont transparentes quatre fois plus rapidement que les surfaces traitées avec un agent antibuée normal. "Les traitements par pulvérisation perdent souvent leur effet après un certain temps, car le film anti-buée s'assèche ou se répartit de manière inégale", explique Walker. "Un revêtement durable comme le nôtre dure beaucoup plus longtemps qu'un traitement par pulvérisation, que vous devez appliquer pratiquement quotidiennement", ajoute-t-il.

    Les scientifiques des EPF prévoient maintenant de commercialiser leur nouvelle méthode, en collaboration avec un partenaire de l'industrie. "Nous cherchons à perfectionner notre revêtement déjà robuste pour en assurer la durabilité pendant des années, et nous voulons faire passer la technologie de l'échelle du laboratoire à celle de l'industrie", a déclaré M. Walker. Leur revêtement offre une vaste gamme d’applications potentielles, notamment les pare-brise et les rétroviseurs de voiture, ainsi que les lunettes de ski et les masques de plongée.

    https://www.eurekalert.org/pub_releases/2019-03/ez-nas030519.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La nanotechnologie (imprimantes 3D) permet aussi d'obtenir la 'top' des lentilles de télescopes comme de microscopes en supprimant les bulles qui peuvent apparaître aux coulées de verre comme de résines.

      Supprimer
  23. TECHNO - UN BREVET LAISSE À PENSER QUE LA TÉLÉ 100% SANS FIL ARRIVE

    Le coréen Samsung a déposé le brevet d'une technologie permettant la transmission d'énergie par ondes même pour un écran énergivore. Révolution du design en vue ?
    Les prochains écrans tableau seront-ils totalement sans fil ?


    06.03.2019


    Le constructeur d'écrans coréen Samsung a déposé un brevet décrivant un procédé de transmission sans fil de l'énergie pour un téléviseur. Il a été déposé en mars 2018 mais a été repéré par le site hollandais LetsGoDigital en février dernier.

    Cette percée, si elle se concrétise rapidement sur le marché, ouvre la voie à des modèles complètement sans fil, sans même celui de l'alimentation électrique. Le brevet évoque l'existence d'un récepteur d'énergie qui prend la forme d'une barre magnétique arrimée sur l'arrière de l'écran. Ce dernier est appairé à un émetteur d'énergie qui, lui, est relié à une prise électrique.

    Un exploit

    Si la transmission d'énergie sans fil est déjà exploitée par certains smartphones haut de gamme, trouver une solution comparable pour des appareils bien plus énergivores constituerait un exploit qui ouvrirait la voie à une véritable révolution du «design» dans les salons: une télévision accrochée au mur sans fil électrique qui pendouille ou plus ou moins adroitement masqué.

    Il n'est guère étonnant que Samsung planche sur une telle innovation, le constructeur ayant développé une gamme de téléviseurs qui, lorsqu'ils ne sont pas utilisés, se confondent avec un tableau. (Le Matin)

    https://www.lematin.ch/high-tech/brevet-laisse-penser-tele-100-fil-arrive/story/24643400

    RépondreSupprimer
  24. Notre planète n'est pas fragile


    Par Walter E. Williams
    6 mars 2019


    Rep Alexandria Ocasio-Cortez affirme que «le monde va finir dans douze ans si nous ne traitons pas le changement climatique». Les membres du Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat s'accordent pour dire que pour éviter certains des effets les plus dévastateurs de changements climatiques, le monde doit réduire ses émissions de carbone de 45% d’ici à 2030 et totalement décarboniser d’ici à 2050.

    De tels avertissements ne sont pas nouveaux. En 1970, George Wald, professeur de biologie à l'Université de Harvard, lauréat du prix Nobel de physique, prédit que «la civilisation prendra fin dans 15 ou 30 ans si des mesures immédiates ne sont pas prises pour lutter contre les problèmes de l'humanité». En 1970 également, Paul Ehrlich, biologiste de l'Université de Stanford, prédit un article pour The Progressive, "Le taux de mortalité augmentera jusqu'à ce qu'au moins 100 à 200 millions de personnes meurent de faim au cours des dix prochaines années." L'année précédente, il avait averti: "Si j'étais un joueur, Même si l'Angleterre n'avait pas existé, Ehrlich a remporté pas moins de 16 récompenses, dont le prix Crafoord de 1990, la plus haute distinction décernée par l'Académie royale des sciences de Suède.

    Les gauchistes prêchent constamment que le monde dans lequel nous vivons est beau mais fragile. "Le 3ème rocher est une oasis fragile." "N'oubliez pas que la Terre doit être sauvée chaque jour", ainsi que les prédictions apocalyptiques, font l’objet d’un échange commercial pour les environnementalistes. Pire encore, cet endoctrinement sur des terres fragiles est destiné aux jeunes du pays, de la maternelle au collège. C’est pourquoi de nombreuses femmes de la génération du millénaire soutiennent la représentante Ocasio-Cortez.

    Examinons quelques événements cataclysmiques dépassant le pouvoir destructeur de l’humanité, puis demandons comment notre planète prétendument fragile pourrait survivre. L'éruption du volcan Krakatoa en 1883, dans l'Indonésie actuelle, avait une force de 200 mégatonnes de TNT. C’est l’équivalent de 13 300 bombes atomiques de 15 kilotonnes, celles qui ont détruit Hiroshima pendant la Seconde Guerre mondiale. Avant cela, il y avait l'éruption de 1815 Tambora, la plus grande éruption volcanique connue. Il déversa tellement de débris dans l'atmosphère que 1816 fut surnommé «l'Année sans été». Il entraîna de mauvaises récoltes et la mort du bétail dans l'hémisphère nord, provoquant la pire famine du XIXe siècle. L'éruption de 535 Krakatoa avait une force telle qu'elle a absorbé une grande partie de la lumière et de la chaleur du soleil pendant 18 mois et aurait conduit à l'âge des ténèbres. Les géophysiciens estiment qu’à peine trois éruptions volcaniques - l’Indonésie (1883), l’Alaska (1912) et l’Islande (1947) - ont rejeté dans l’atmosphère plus de gaz carbonique et de dioxyde de soufre que toutes les activités de l’humanité tout au long de notre histoire.

    RépondreSupprimer
  25. Notre soi-disant terre fragile a survécu à d'autres événements catastrophiques, tels que les inondations en Chine en 1887, qui ont coûté entre 1 et 2 millions de vies, suivies des inondations survenues en 1931, qui ont coûté entre 1 et 4 millions de personnes. Qu'en est-il de l'impact des tremblements de terre sur notre terre fragile ? Le séisme de Valdivia en 1960 au Chili a été de 9,5 sur l’échelle de Richter. Cela a créé une force équivalente à 1 000 bombes atomiques lancées en même temps. Le séisme meurtrier de 1556 dans la province chinoise du Shaanxi a dévasté une zone de 520 km.

    Notre soi-disant terre fragile fait face à la terreur de l'espace. Il y a deux milliards d'années, un astéroïde a frappé la terre, créant le cratère de Vredefort en Afrique du Sud, qui a un diamètre de 190 milles. En Ontario, il y a le bassin de Sudbury, résultant d’une attaque de météores il y a 1,8 milliard d’années. Avec ses 39 km de long, 19 km de large et 9 km de profondeur, il s’agit de la deuxième plus grande structure d’impact au monde. Le cratère de la baie de Chesapeake, en Virginie, est un peu plus petit et a une largeur d’environ 53 milles. Ensuite, il y a le célèbre mais minable Meteor Crater en Arizona, qui n’a même pas une largeur de mille.

    Ma question est la suivante: laquelle de ces puissances de la nature pourrait être dupliquée par l’humanité ? Par exemple, l’humanité pourrait-elle même presque reproduire les effets polluants de l’éruption du volcan Tambora de 1815 ? C’est le comble de l’arrogance de penser que l’humanité peut effectuer des changements paramétriques importants sur la Terre ou correspondre aux forces destructives de la nature. Notre planète n'est pas fragile.

    De temps en temps, les environnementalistes renversent les fèves et révèlent leur véritable agenda. Barry Commoner a déclaré: «Le capitalisme est l’ennemi numéro un de la Terre.» Leo Marx, professeur au Amherst College, «Pour des raisons écologiques, les arguments en faveur d’un gouvernement mondial vont au-delà de tout argument.

    https://www.lewrockwell.com/2019/03/walter-e-williams/our-planet-is-not-fragile/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) Les géophysiciens estiment qu’à peine trois éruptions volcaniques - l’Indonésie (1883), l’Alaska (1912) et l’Islande (1947) - ont rejeté dans l’atmosphère plus de gaz carbonique et de dioxyde de soufre que toutes les activités de l’humanité tout au long de notre histoire.(...)

      Et ce ne sont là que des éruptions volcanique TERRESTRES ! C'est sans compter qu'il y en a autant sinon plus tous les jours au fond des mers & océans !!

      Notre planète est recouverte a plus de 75 % par les mers & océans qui se libèrent chaque jour de leurs millions (milliards ?) de sources sous océanique et maritime des pires des pollutions mortelles ! Et les poissons vivent dedans !

      Alors, quand je voit des cons attribuer la faute à l'humanité pour avoir retrouvé du plomb dans des poissons... HAHAHAHA ! Idem pour tant d'autres et mollusques attaqués voire morts suite aux déversements quotidiens de pesticides dans l'eau de ruissellement vers les rivières et océans !! HAHAHAHAHA !

      Et, le 'pire' est que des escrocs construisent encore des 'stations d'épuration' !!! dont l'eau est donc parfaitement imbuvable et très coûteuse pour les contribuables alors que toute la merde qui va dans les mers & océans est nettoyée (merde propre ?) par le magma où l'eau s'infiltre perpétuellement vers lui pour être chauffée/brûlée et remonte en galeries souterraines (comme en cafetières électrique) vers les nappes phréatique qu'elle remplit constamment et les sources d'eaux claires en montagne !

      Supprimer
  26. Défi : il invite un journaliste parisien à cultiver sa prairie


    Ivan Logvenoff
    04.03.19


    Exaspéré par le dernier livre du journaliste Hugo Clément, l’agriculteur Antoine Thibault a souhaité lui lancer un défi : venir cultiver une parcelle de céréales dans ses prairies, afin de mesurer la différence d’efficacité entre ces deux modèles dans des terres séchantes.

    Cela faisait un moment qu’Antoine attendait une occasion d’interpeller une personnalité engagée en faveur du véganisme. Et celle-là était trop belle pour être ratée. « Vous avez publié un livre sur votre régime végétarien, qui stipule que la plupart des terres affectées à l’élevage dans le monde pourraient être transformées pour se passer de troupeaux », lance-t-il au début de la dernière de ses vidéos, à l’attention du journaliste Hugo Clément.

    Mais Antoine ne s’arrête pas là : il lance un défi au journaliste, en lui proposant cultiver une parcelle de 30 ou 50 m² au sein de l’une de ses prairies, afin de comparer leurs performances respectives en matière de calories et de protéines. « Petite précision, lance l’éleveur, travailler la terre, c’est plus compliqué que de taper sur un clavier. »

    Viens cultiver à la maison

    Le journaliste devra bien réfléchir s’il se lance, car dans les parcelles séchantes d’Antoine, faire pousser autre chose que de l’herbe est tout bonnement impossible. « J’ai un voisin qui a essayé les céréales, s’amuse l’éleveur, mais il s’est remis à faire de la luzerne bien vite. »

    Autre contrainte : le cahier des charges. Hugo Clément ne devra utiliser aucun produit phytosanitaire, et se passer d’irrigation, tout comme Antoine. L’éleveur n’a toutefois aucun doute sur le résultat. « Il y a des terrains compliqués, en pente ou inondables, qui ne peuvent être valorisés que par l’élevage. »

    Pour Antoine, les dénonciations régulières de l’agriculture trouvent leur origine dans une mauvaise connaissance des spécificités du secteur en France. « Ces gens-là ne font pas la différence entre les images spectaculaires des feed-lots américains et un élevage traditionnel qu’on peut voir chez nous. Celui-ci a pourtant clairement sa place en matière de biodiversité. »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'un côté les 'végan' qui empêchent les gens de se nourrir (de viande) et donc veulent la mort de tous et, de l'autre leurs copains qui fauchent des champs de cultures pour empêcher les consommateurs de se nourrir de fruits & légumes !

      Supprimer
  27. Le secret de la hauteur maximale des plantes: l’eau !


    ACADÉMIE CHINOISE DU SIÈGE DES SCIENCES


    Selon une nouvelle étude, la coordination physiologique entre la hauteur de la plante et les caractéristiques hydrauliques du xylème est alignée sur la disponibilité en eau de l'habitat dans les biomes terrestres de la Terre.

    Les écologistes du Jardin botanique de Chine méridionale (SCBG), de l'Académie chinoise des sciences, concluent qu'une telle coordination joue un rôle important dans la détermination du tri mondial des espèces végétales et peut être utile pour prédire la répartition future des espèces dans des scénarios de changement climatique.

    Les gens savent tous que les plantes poussent plus haut dans les endroits les plus humides, mais quels facteurs déterminent leur hauteur maximale ? Lors de précédentes expériences sur de grands arbres, les scientifiques ont révélé que l’augmentation de la résistance hydraulique associée à l’augmentation de la hauteur de la plante limitait la distance de transport de l’eau par le xylème jusqu’aux feuilles supérieures. Cette résistance hydraulique fixe ainsi la hauteur maximale d'une espèce dans un habitat donné.

    Cependant, les scientifiques n'ont pas compris en quoi cette coordination physiologique variait selon les espèces et les environnements.

    Sur la base d'un vaste ensemble de données de 1 281 espèces provenant de 369 sites du monde entier, les chercheurs ont construit plusieurs modèles reliant la hauteur, les traits hydrauliques et l'eau pour trouver des règles générales.

    Ils ont constaté que les espèces les plus hautes des habitats humides présentaient une plus grande efficacité du xylème et une sécurité hydraulique moindre, des conduits plus larges, une densité de conduits plus basse et une densité de bois d'aubier plus faible, qui étaient tous associés à la disponibilité en eau de l'habitat.

    "Les gens pensaient que les grandes plantes pourraient transporter l'eau moins efficacement en raison de leurs distances plus longues", a déclaré le Dr LIU Hui, le premier auteur de cette étude. "Au lieu de cela, nous avons constaté que les plantes plus hautes avaient une conductivité hydraulique plus élevée parmi les espèces, ce qui représentait une stratégie principale pour compenser la forte demande d'évaporation par les feuilles et l'augmentation de la hauteur. C'est ce qu'on appelle la loi de Darcy."

    Jusqu'à présent, la plupart des théories hydrauliques telles que la loi de Darcy étaient basées sur des données au sein des espèces, a déclaré le Dr LIU. En revanche, cette étude a distingué et expliqué différents modèles hydrauliques entre les espèces et entre celles-ci.

    "En termes simples, les schémas trouvés au sein des espèces sont basés sur des réponses adaptatives à court terme et sont largement influencés par des compromis ou des contraintes physiologiques, tandis que les schémas entre les espèces reflètent les différences intrinsèques d'évolution, qui peuvent se former sur des millions d'années, et sont principalement limités. par leurs niches environnementales ", a déclaré le Dr LIU.

    RépondreSupprimer
  28. "Nos résultats élargissent considérablement les connaissances humaines sur la relation entre les traits hydrauliques du xylème et la hauteur de la plante, des études locales aux biomes du monde entier", a déclaré le professeur correspondant, YE Qing, directeur du Centre des sciences écologiques et environnementales de SCBG. "Nous avons souligné que les caractéristiques hydrauliques peuvent être d'importants prédicteurs de la hauteur maximale des plantes et des modèles de distribution des espèces au niveau mondial."

    https://www.eurekalert.org/pub_releases/2019-03/caos-tsb030519.php

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Plus la spongiosité des arbres est importante plus il y a une meilleure hydroliquité dans la circulation alimentaire, ce qui pourrait se résumer par 'Moins il y a du monde sur les routes plus on est approché par la grande vitesse' !

      Il y aurait donc une évaporation intérieure qui serait bénéfique au déplacement de l'eau. C'est aussi vrai que les hévéas peuvent être saignés pour en récupérer la sève (caoutchouc) tandis qu'il serait plus difficile d'en obtenir d'un platane. Notons que les bois résineux de montagnes et cyprès/thuyas de plaines forment des exsudations aux montées printanières qui seraient comme des automobilistes profitant des trottoirs !

      Différences aussi de lignage chez les peupliers vis-à-vis des platanes plus tendance à être trapus, empâtés de sciures.

      Supprimer
  29. La fin de la confiscation civile - NON


    Par Mark Nestmann
    Nestmann.com
    6 mars 2019


    Le 20 février, la Cour suprême a décidé à l'unanimité que la prohibition du «Huitième amendement concernant les« amendes et frais excessifs »» s'appliquait aux États dans les affaires de confiscation au civil et autres procédures civiles non pénales.

    L'affaire concernait un homme nommé Tyson Timbs, qui avait été arrêté dans l'Indiana en 2015 pour avoir vendu des stupéfiants à des agents de police infiltrés. Il a plaidé coupable et a été condamné à la détention à domicile et à la probation. L’État a ensuite saisi le véhicule de 42 000 dollars des Timbs qu’il avait acheté avec le produit de la police d’assurance vie de son père. Le seul lien entre l'infraction pénale et le véhicule était le fait que Timbs avait utilisé le véhicule pour transporter les stupéfiants jusqu'au lieu de l'achat d'infiltration.

    Timbs a poursuivi en justice pour récupérer son véhicule utilitaire sport, affirmant que la saisie était une "amende excessive" au sens du huitième amendement. Après que la Cour suprême de l'Indiana eut rejeté cet argument, Timbs fit appel de la décision de la Cour suprême des États-Unis - et l'emporta.

    Dans une confiscation civile, la théorie légale est que votre propriété - pas vous - est en quelque sorte coupable d'un crime. D'où les noms étranges de cas de confiscation civile tels que US v. Environ 64 695 livres de Shark Fins ou State of Texas v. One Gold Crucifix. Ainsi, s'il s'avère que votre propriété a été impliquée ou facilitée, vous pouvez la perdre.

    Comme la confiscation au civil est une procédure civile et non une procédure pénale, aucune des protections dont bénéficie un défendeur criminel ne s'applique. Votre propriété est présumée coupable. Si vous ne pouvez pas prouver qu’il est innocent, vous pouvez le perdre.

    En raison de ces particularités procédurales, le «maintien de l'ordre pour le profit» est devenu de plus en plus la norme dans de nombreux États - et dans de nombreuses villes également. Dans un cas dont j'ai parlé, la ville de Philadelphie a tenté de confisquer le domicile d’un homme après l’arrestation de son fils pour avoir vendu devant lui des drogues illicites d’une valeur de 40 $.

    Mais ce que les flics aiment VRAIMENT saisir, c'est votre argent. Souvent, ils utilisent un chien pour renifler l'argent afin d'établir la cause probable et de justifier la confiscation. Soi-disant, le chien sent les résidus de médicaments. Le problème est qu'au moins 95% de l'argent est contaminé par des résidus de médicaments. Cela signifie que les reniflements de chiens sont un moyen factice de démontrer la cause probable. Cependant, ils persistent et les tribunaux continuent de les défendre.

    RépondreSupprimer
  30. Prenons le cas d'Emiliano Gomez Gonzolez. Lors d'un contrôle routier, des soldats de l'état du Nebraska ont demandé à Gonzolez l'autorisation de fouiller son véhicule. Au cours de la perquisition, les soldats ont trouvé des liasses de billets d’une valeur totale de 124 700 dollars. Sur la base d'un chien renifleur, la police a saisi tout l'argent. Lorsque Gonzolez a intenté une action en justice pour le récupérer, les tribunaux l'ont rejeté, malgré des témoignages d'associés selon lesquels l'argent aurait été utilisé pour acheter un camion frigorifique pour le commerce de fruits et légumes.

    L’État de l’Oklahoma était tellement concentré sur la maximisation des revenus de la confiscation civile qu’il a doté ses soldats de dispositifs capables de tirer profit des cartes de débit prépayées lors des contrôles routiers. Les appareils n’ont été désactivés que lorsque la mauvaise publicité a entraîné des pressions politiques pour que cette initiative de collecte de fonds soit interrompue.

    La décision de la Cour suprême est importante, car elle est susceptible de limiter certains abus dans la pratique des États et des villes de saisir de l'argent, des voitures et des maisons avec une valeur plusieurs fois supérieure à la peine qui serait autrement appliquée si le propriétaire était reconnu coupable d'un crime.

    Mais la décision de la Cour suprême ne signifie en aucun cas la fin de la confiscation au civil. La décision ne s'applique qu'aux États. Cela ne s'applique pas à Oncle Sam. Les plus de 400 lois fédérales qui permettent au gouvernement fédéral de confisquer votre propriété s'appliquent toujours.

    Par exemple, si les autorités veulent saisir les avoirs que vous avez déposés dans une banque étrangère, ils peuvent utiliser la loi PATRIOT pour les récupérer. La loi donne à Oncle Sam le droit de les extraire des comptes en dollars américains de la banque étrangère détenus aux États-Unis. Naturellement, l'audience devant le tribunal pour autoriser la saisie est secrète. Et non, vous n’avez pas besoin d’être suspecté de terrorisme pour perdre votre argent de cette façon, bien que c’était l’incitation originale pour le Congrès à adopter cette loi.

    La décision n’affectera pas la pratique abominable des procureurs fédéraux qui procèdent simultanément à une confiscation au civil et à une procédure pénale. C'est une tactique courante lorsque le gouvernement cherche à réunir des preuves contre un accusé criminel. Les informations que vous divulguez pour prouver que vous êtes un «propriétaire innocent» dans une procédure de confiscation au civil peuvent donc être utilisées à votre encontre dans une procédure pénale connexe.

    En effet, les procureurs fédéraux cherchant à mettre les fondateurs de Backpage.com en prison pour le restant de leur vie se sont récemment emparés de près de 100 millions de dollars. Backpage.com était un portail en ligne de vente de petites annonces. L'oncle Sam a accusé les deux accusés d'utiliser leur site Web pour promouvoir et faciliter la prostitution. L'argent confisqué comprenait les fonds qu'ils prévoyaient d'utiliser pour se défendre lors de leur prochain procès pénal. Cette tactique est parfaitement légale en droit fédéral. En effet, la Cour suprême a approuvé cette stratégie en 1989. La récente décision de justice ne mettra pas fin à la pratique consistant à ce que le personnel des douanes saisisse de la trésorerie aux frontières américaines. Dans un cas dont j'ai parlé, une infirmière autorisée, Anthonia Nwaorie, a économisé plus de 40 000 dollars pour ouvrir une clinique offrant des soins gratuits aux enfants démunis de son pays, le Nigéria. Mais en 2017, un douanier l'a confisqué alors qu'elle embarquait pour son vol à destination du Nigéria.

    RépondreSupprimer
  31. Ensuite, le président américain a le pouvoir de déclarer une urgence nationale et de confisquer vos avoirs. Lorsque cela se produit, une forme de confiscation civile suralimentée s’applique. Toutes les exigences en matière de preuve et de procédure régulière qui s'appliqueraient autrement en vertu de la loi fédérale ne sont plus applicables. Tous vos biens peuvent être confisqués, pas seulement ceux associés à une prétendue activité criminelle.

    La plupart des biens confisqués dans les récentes déclarations d’urgence nationales sont liés au terrorisme. Mais la loi autorisant de telles confiscations pourrait s’appliquer dans un contexte non terroriste. Par exemple, si les États-Unis font face à une grave crise économique, le président pourrait déclarer une urgence nationale et commencer à saisir des avoirs privés selon cette procédure. Par exemple, il pourrait s'agir du mécanisme utilisé pour appliquer un «prélèvement unique sur le capital» proposé par le Fonds monétaire international pour aider les gouvernements aux prises avec des difficultés financières à équilibrer leurs comptes.

    Il n’ya rien de mal à célébrer la décision longtemps attendue de la Cour suprême qui oblige les États à réformer leurs pratiques de confiscation au civil. Mais il est aussi important que jamais de préparer un Plan B qui garantisse que vous ne dépendez pas à 100 % de la bonne volonté d’une ville, d’un État ou d’un pays.

    Il n’est pas trop tôt pour commencer à le mettre en place.

    Reprinted with permission from Nestmann.com.

    https://www.lewrockwell.com/2019/03/mark-nestmann/the-end-of-civil-forfeiture-not/

    RépondreSupprimer
  32. Crise des opioïdes aux USA : la firme pharmaceutique Purdue envisage sa mise en faillite


    Audrey Duperron
    5 mars 2019


    Purdue Pharma, la firme pharmaceutique qui produit l’OxyContin, un opioïde accusé d’avoir rendu toxicomanes des centaines de milliers d’Américains, étudierait actuellement une possible mise en faillite pour stopper près de 2000 poursuites judiciaires qui ont été engagées contre elle.

    Aux Etats-Unis, il n’est pas rare qu’une entreprise confrontée à des poursuites judiciaires qu’elle juge menaçantes se place sous la protection du tribunal de faillite. Récemment, la compagnie d’électricité californienne PG & E, dont les infrastructures sont accusées d’avoir déclenché 17 incendies qui ont ravagé la Californie et tué 86 personnes en 2017, a elle-même adopté cette stratégie. En effet, elle risque d’être condamnée à payer plus de 30 milliards de dollars de dommages et intérêts si elle est effectivement reconnue coupable.

    Geler les quelques 2000 plaintes lancées contre Purdue

    Le chapitre 11 permettrait à Purdue de geler les poursuites et lui donnerait la possibilité d’engager des négociations pour obtenir des réglements amiables avec les plaignants sous la supervision d’un juge des faillites.

    Ces derniers accusent la firme d’avoir employé des méthodes de commercialisation agressives pour son médicament, y compris en employant la tromperie pour minimiser son effet addictif, et d’avoir ainsi largement contribué à la crise des opioïdes à laquelle les Etats-Unis sont confrontés.

    Les États-Unis sont en effet confrontés à un problème de drogue colossal, et sans aucun autre équivalent dans le monde. En 2017, les opioïdes (y compris les analgésiques sur ordonnance comme l’OxyContin) ont été impliqués dans 47 600 décès par overdose. Depuis 1999, ce nombre a été multiplié par 6. Entre 1999 et 2017, plus de 700 000 personnes sont mortes d’overdose aux États-Unis.

    Une banalisation inquiétante de l’addiction aux opioïdes

    Une enquête menée par la Réserve fédérale sur les 5 dernières années a révélé la banalisation des addictions. Désormais, un adulte américain sur 5 connaît personnellement une personne qui a développé une dépendance aux opioïdes ou aux analgésiques sur ordonnance. Une autre étude, menée par l’Associated Press et le NORC Center for Public Affairs Research, conclut que plus d’un Américain sur 10 a rapporté avoir un parent ou un ami proche décédé d’une overdose.

    La forte hausse de la mortalité liée à la consommation d’opioïdes est aussi la cause probable de la baisse de l’espérance de vie américaine, qui a dû encore baisser en 2017 pour la 3e année consécutive (elle était de 78,6 ans en 2016).

    La cause la plus fréquemment mise en avant est la prescription abusive d’anti-douleurs à base d’opiacés, et en particulier l’OxyContin. Le principe actif de ce médicament, un opiacé de synthèse appelé oxycodone, avait été développé à l’origine pour soulager les malades du cancer en phase terminale, ou les personnes ayant subi de grosses interventions chirurgicales. Et pour cause : sa formulation le rapproche de l’héroïne, et il est jusqu’à deux fois plus puissant que la morphine.

    RépondreSupprimer
  33. Purdue a développé une version à diffusion lente de ce produit, qui allait devenir l’OxyContin, et l’a proposée pour soulager les douleurs chroniques.

    Une campagne de commercialisation agressive

    En 1995, la commercialisation de l’OxyContin s’est accompagnée d’une vaste campagne marketing pour présenter le produit aux médecins américains. Ces derniers ont été démarchés par des centaines de “visiteurs médicaux”. De même, une quarantaine de “symposiums” ont été offerts dans les stations balnéaires américaines les plus réputées pour pour vanter les “vertus” du médicament et convaincre les docteurs, infirmières et pharmaciens participants que la douleur était un véritable problème médical.

    Ces derniers, ignorants de son potentiel addictif (les risques de dépendance avaient été minimisés pendant les présentations), ont donc prescrit l’OxyContin à tour de bras, d’autant qu’on leur fournissait des coupons “d’essai gratuit pendant 30 jours” à remettre aux patients… Entre 1996 et 2002, les prescriptions d’OxyContin ont explosé, passant de 670 000 par à an à plus de 6 millions.

    Purdue nie les allégations de tromperie

    L’an dernier, le président Trump a menacé de poursuivre les compagnies pharmaceutiques pour leur rôle dans la crise des opioïdes. Il a également décrété que cette crise était une urgence sanitaire nationale en octobre 2017.

    Même si la crise actuelle des opioïdes est fortement centrée sur l’abus d’héroïne et de fentanyl, elle trouve son origine dans une épidémie de dépendance à des anti-douleurs à base d’opioïdes dûment prescrits par ordonnance de médecins.

    Pour sa part, Purdue nie ces allégations, faisant valoir que l’autorité sanitaire américaine FDA a dûment approuvé ses médicaments opioïdes, et que les emballages de ceux-ci comportent de nombreux avertissements sur les risques encourus en cas d’abus.

    Outre des particuliers, plus de 1 500 villes, États et administrations locales ont engagé des poursuites contre elle. Les dépôts de plainte ont été regroupés au sein d’une cour fédérale de l’Ohio. Ces plaintes ne sont pas sans rappeler celles qui avaient été lancées en masse contre l’industrie du tabac en 1998, et qui avaient abouti à un règlement de 246 milliards de dollars.

    Purdue a été fondée dans les années 1950 par la famille Sackler. En juin dernier, le Massachusetts a intenté une poursuite en justice contre les Sackler et Purdue pour les mêmes raisons.

    https://fr.express.live/purdue-oxycontin-crise-overdoses-opioides/

    RépondreSupprimer
  34. Les scientifiques de MBL identifient des partenariats géniques favorisant la régénération de la moelle épinière


    LABORATOIRE MARITIME BIOLOGIQUE


    WOODS HOLE, Massachusetts - Les chercheurs sont sur le point de comprendre pourquoi certains vertébrés peuvent régénérer leur moelle épinière, tandis que d'autres, y compris l'homme, créent un tissu cicatriciel après une lésion médullaire, entraînant des lésions permanentes.

    Les scientifiques du Laboratoire de biologie marine (MBL) ont identifié le gène "partenaire" de la salamandre axolotl qui, lorsqu'il est activé, permet au tube neural et aux fibres nerveuses associées de se régénérer fonctionnellement après de graves lésions de la moelle épinière. Fait intéressant, ces gènes sont également présents chez l'homme, bien qu'ils soient activés d'une manière différente. Leurs résultats sont publiés cette semaine dans Nature Communications Biology.

    "[Les Axolotls sont les champions de la régénération en ce sens qu'ils peuvent régénérer plusieurs parties du corps. Par exemple, si vous faites une lésion de la moelle épinière, ils peuvent la régénérer complètement et retrouver le contrôle moteur et sensoriel", explique Karen Echeverri, chercheur associé au Centre Eugene Bell pour la biologie régénérative et le génie tissulaire. "Nous voulions comprendre ce qui est différent au niveau moléculaire qui les pousse vers cette réponse pro-régénérative au lieu de former un tissu cicatriciel."

    Les recherches antérieures d'Echeverri avaient montré que, in both axolotls que chez l'homme, le gène c-Fos était régulé positivement dans les cellules gliales du système nerveux après une lésion de la moelle épinière. Elle savait aussi que c-Fos ne pouvait pas agir seul.

    "C'est ce que nous appelons un hétérodimeur obligé, il doit donc avoir un partenaire dans la vie", a déclaré Echeverri. "C-Fos a un partenaire différent dans Axolotl que chez l'homme et cela semble conduire à une réponse complètement différente à la blessure."

    Dans la réponse aux blessures chez l'homme, c-Fos est couplé avec le gène c-Jun. En revanche, Echeverri et son équipe ont déterminé que c-Fos est activé avec le gène JunB. Cette différence d'activation des gènes a été attribuée aux actions des microARN, qui régulent l'expression des gènes.

    En modifiant l'expression des gènes par le microARN des axolotls, ils ont pu forcer l'appariement humain de c-Fos avec c-Jun. Les salamandres avec les couples humains étaient incapables de retrouver une moelle épinière fonctionnelle après une blessure, formant plutôt le tissu cicatriciel qui se produit lors de la réparation d'une blessure humaine. Des études de suivi examineront si l'inverse est vrai dans les cellules humaines.

    RépondreSupprimer
  35. "Les gènes impliqués dans la régénération dans axolotl sont hautement conservés entre l'homme et les axolotls, et il ne semble pas que les axolotls aient des gènes spécifiques à la régénération", déclare Echeverri. "Tout dépend de votre partenaire, juste après une blessure, et de la manière dont cela vous pousse vers la régénération ou la formation de tissu cicatriciel. C'est un peu comme dans la vie, le partenaire avec qui vous pouvez avoir un effet très positif ou négatif."

    Comprendre la régénération axolotlale de la moelle épinière et ses différences par rapport au processus humain - et, ce qui est plus intéressant -, pourrait aider les chercheurs, voire les médecins, à améliorer le traitement des lésions graves de la moelle épinière.

    "Cela a un potentiel de traduction énorme, non seulement pour les lésions de la moelle épinière chez l'homme, mais également pour de nombreuses maladies neurodégénératives", a déclaré Echeverri.

    ###

    Citation:

    Keith, Sabin Z. et al. (2019) AP-1cFos / JunB / miR-200a régulent la réponse des cellules gliales pro- régénératives pendant la régénération axolotlale de la moelle épinière. Nature Communications Biology, DOI: 10.1038 / s42003-019-0335-4

    Le Laboratoire de biologie marine (M B L) se consacre à la découverte scientifique: exploration de la biologie fondamentale, compréhension de la biodiversité marine et de l’environnement, et information de la condition humaine par la recherche et l’éducation. Fondée à Woods Hole, dans le Massachusetts en 1888, la M BL est une institution privée à but non lucratif et une filiale de l'Université de Chicago.

    https://www.eurekalert.org/pub_releases/2019-03/mbl-msi030519.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) "Tout dépend de votre partenaire, juste après une blessure, et de la manière dont cela vous pousse vers la régénération ou la formation de tissu cicatriciel. C'est un peu comme dans la vie, le partenaire avec qui vous pouvez avoir un effet très positif ou négatif." (...)

      Nous ne parlons pas là de personnes excisées qui redeviendraient humaines après la rencontre avec une personne normale.

      Supprimer
  36. « Nous supposons que Tesla fera faillite »


    Dominique Dewitte
    5 mars 2019


    Une multitude d’annonces faites par Tesla au cours des derniers jours font douter les analystes de la popularité de la marque. La semaine dernière, il avait été annoncé que le constructeur de voitures électriques baisserait les prix d’une série de modèles. Cela s’est accompagné de l’annonce de la fermeture de tous les points de vente physiques et du licenciement du personnel des concessions. Selon la firme, c’était le seul moyen de réduire le prix de la Model S et de la Model X. Les réductions de prix sont également mises en œuvre en Europe et sont souvent spectaculaires.

    On a également appris que la société avait remboursé une dette de 920 millions de dollars. Dimanche, le CEO Elon Musk a tweeté qu’il présentera de la Model Y le 14 mars.

    Chute de l’intérêt pour Tesla aux États-Unis, dans l’UE et en Chine

    Les analystes s’interrogent sur la succession rapide des annonces. Selon l’analyste de RBC, Joseph Spak, Tesla semble vouloir stimuler la demande pour ses voitures. Ce qui poiterait vers un déclin de l’intérêt de la part des États-Unis, de l’Europe et de la Chine. Selon Spak, la demande aux États-Unis s’est complètement effondrée, tandis que l’Europe et la Chine se portent moins bien que prévu. Les réductions de prix ne peuvent être expliquées que de cette manière, estime l’analyste.

    « Le fait que Musk, quelques jours après avoir annoncé le prix de son modèle 3 aux États-Unis à 35 000 $ (31 000 €) annonce maintenant une Model Y, signifie que cette réduction de prix a en grande partie laissé le consommateur froid« , dit Spak.

    Les investisseurs se demandent depuis longtemps si Tesla peut soutenir la demande de ses voitures grâce aux prix pratiqués jusqu’à la semaine dernière. La société est à cet égard prise entre le marteau et l’enclume. Les prix élevés découragent les acheteurs potentiels, maintenant que d’autres marques mettent également sur le marché des voitures de qualité et moins chères Mais les prix plus bas font évaporer les marges bénéficiaires. Ces bénéfices sont pourtant nécessaires pour rembourser la montagne de dettes existante se montant à près de 10 milliards de dollars.

    Les subventions disparaissent également

    La hausse des prix ne posait pas vraiment problème lorsque Tesla produisait des voitures pour le segment du luxe. La Model S et la Model X avaient un prix d’entrée de plus de 90 000 euros en Europe. Mais la Model 3 est destiné au marché de masse. Elle coûtera désormais 35 000 dollars aux États-Unis (en Europe, la version la moins chère est désormais disponible pour 55 600 euros). Entre-temps, une déduction fiscale pour les Tesla aux États-Unis a également été réduite de moitié. Dans un certain nombre de pays européens, les voitures électriques du segment du luxe sont encore plus taxées. Ce qui ne profitera pas directement aux ventes.

    Même les personnes qui possèdent déjà une Tesla ne sont pas satisfaites des réductions de prix annoncées. Parce que cela fait inévitablement baisser la valeur de revente de leur voiture. Ceux qui ont déjà reçu cette voiture en Belgique bénéficieront d’une mise à niveau gratuite du pilote automatique à titre de compensation. Une fonctionnalité qui coûte normalement 5 300 euros supplémentaires et permet la conduite autonome sur autoroute et le stationnement automatique.

    RépondreSupprimer
  37. Tesla va faire faillite: CIO de Muddy Waters Research, CNBC.

    « Nous supposons que l’entreprise fera faillite »
    Dans ce contexte, le site d’actualités américain CNBC a interrogé Carson Block de Muddy Waters Capital. Il a été très clair :

    « Nous supposons que la société fera faillite. On ne sait pas quand, mais c’est ce qu’on en pense. » Selon Block, les délais de livraison ont été raccourcis à tel point que l’entreprise peut désormais utiliser ses stocks plutôt que de produire de nouvelles voitures. « Il y a dassez de photos sur Internet pour indiquer qu’il y a de gros stocks. Donc oui, il y a un problème avec la demande. »

    Block est l’un des nombreux investisseurs qui ont « shorté » Tesla. Cela signifie qu’il espère bénéficier d’une baisse du cours de l’action de Tesla. Cela a bien fonctionné au cours des derniers jours. Lundi soir, l’action était inférieure de plus de 10 % à sa valeur du jeudi soir.

    - voir graphique sur site :

    https://fr.express.live/nous-supposons-que-tesla-fera-faillite/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Depuis toujours, les informateurs avertis ont précisé que la voiture électrique ne marchera jamais ! Car, d'une part les batteries trop lourdes ne garantissent aucune sécurité ! (des automobilistes ont été brûlés vifs dans l'habitacle à cause de l'impossibilité d'ouvrir les portière ou de se détacher de la ceinture !), et, d'autre part l'État devrait multiplier par 20 ou 30 le nombre de centrales nucléaire pour répondre aux besoins de tous !

      Supprimer
  38. Un haut diplomate US piégé dévoile les projets de son pays concernant le Venezuela (vidéo)


    17:09 06.03.2019


    Deux prankeurs russes se sont entretenus avec l’envoyé spécial des États-Unis pour le Venezuela, Elliott Abrams. Interrogés par Sputnik, ils précisent ce qu’ils ont appris sur les projets d’invasion américaine au Venezuela, le gel des comptes de Nicolas Maduro en Suisse et les mécanismes secrets de la politique.

    Croyant s’entretenir avec le Président suisse, Ueli Maurer, le représentant spécial des États-Unis pour le Venezuela, Elliott Abrams, a insisté sur le gel des comptes de sociétés et fonctionnaires vénézuéliens et aidé à organiser une attaque médiatique contre une fondation choisie au hasard par des prankeurs, a expliqué à Sputnik l’un des organisateurs du canular téléphonique, Alexeï Stoliarov.

    Les imitateurs russes Vladimir Kouznetsov, alias Vovan, et Alexeï Stoliarov, alias Lexus, ont contacté le bureau de M.Abrams le 19 février, dans l’espoir d’apprendre le rôle de Washington dans le coup d’État au Venezuela et les projets du département d’État concernant ce pays. Se faisant passer pour le Président suisse, M.Stoliarov a annoncé à M.Abrams que des personnes de l’entourage du Président Maduro ainsi que la société pétrolière vénézuélienne PVDSA avaient des comptes en Suisse.

    «M.Abrams a insisté pour que tous ces comptes soient gelés en Suisse comme c’était déjà le cas aux États-Unis, sans toutefois fournir de preuves montrant que ces comptes étaient illégaux. M.Abrams a en outre déclaré que si la Suisse ne gelait pas les comptes et si l’argent de M.Maduro quittait le territoire suisse, elle pourrait être visée par une plainte de Juan Guaido après son arrivée au pouvoir», a indiqué M.Stoliarov.

    Après cet entretien, le pseudo-Président suisse a été contacté par «l’ambassadeur du nouveau gouvernement vénézuélien», Carlos Vecchio.

    «M.Abrams nous a envoyé une liste des personnes frappées par des sanctions américaines, qui comprenait les noms de plus de 100 citoyens vénézuéliens, y compris des membres du gouvernement Maduro», alors que les imitateurs lui avaient envoyé une liste de personnes et sociétés vénézuéliennes qui «auraient des millions dans les banques suisses», a précisé M.Stoliarov.

    Croyant que la Suisse avait «gelé» les comptes de plusieurs fonctionnaires vénézuéliens au profit de M.Guaido, M.Abrams a «remercié pour cette aide et a dit avoir contacté le ministère des Finances chargé d’appliquer les sanctions».

    Carlos Vecchio a, quant à lui, adressé plusieurs courriels aux prankeurs, qu’il a envoyés à partir du serveur de l’Université Yale (@aya.yale.edu). Sputnik dispose des captures d’écran de ces messages qui montrent l’évolution d’une attaque médiatique contre un fonds que les prankeurs ont présenté comme cachant des actifs personnels de M.Maduro.

    RépondreSupprimer
  39. «Nous avons déclaré avoir trouvé un fonds, Tender First (Nurlan Baidilda Ltd), où se trouveraient des actifs de M.Maduro. Ce fonds a été pris au hasard en raison de sa publicité trop présente sur les réseaux sociaux», a confié l’un des auteurs du canular.

    M.Vecchio a décidé d’attaquer ce fonds dans les médias. Il a même «demandé de lui envoyer un projet de déclaration pour ne pas se tromper», d’après M.Stoliarov. Peu après, l’agence Bloomberg a publié une interview de M.Vecchio consacrée à ce sujet. Les prankeurs avaient eu l’occasion d’étudier ce texte avant sa publication: M.Vecchio les avait invités à y apporter des corrections si nécessaire.

    Des messages sur le fonds Baidilda sont également apparus sur le compte Twitter de M.Vecchio qui compte 900.000 abonnés.

    Ce fake a été repris par des médias hispanophones, une startup médiatique russe et plusieurs chaînes Telegram.

    Début mars, les prankeurs Vovan et Lexus ont eu un autre entretien téléphonique avec M.Abrams qui a notamment expliqué que les États-Unis n’avaient pas l’intention de lancer une opération militaire au Venezuela, mais faisaient pression sur l’armée de ce pays en vue de renverser le gouvernement de Maduro, a noté M.Stoliarov.

    Dans le même temps, les imitateurs russes reçoivent toujours des messages de Carlos Vecchio qui demandent si la Suisse a réussi à bloquer les comptes du fonds Baidilda et quand il pourra annoncer aux médias que les comptes gelés de M.Maduro ont été remis à Juan Guaido et ses représentants.

    «Le dossier du Venezuela n’est pas clos. Ce n’est que le début et vous entendrez bientôt une suite intéressante», a conclu le farceur.

    Elliot Abrams, représentant spécial des États-Unis pour le Venezuela depuis janvier, est surtout connu pour son implication dans le scandale de l'Iran-Contra (Irangate) qui a éclaté pendant la présidence de Ronald Reagan. Jugé en 1991, il a plus tard été gracié par le Président George Bush père.

    https://fr.sputniknews.com/international/201903061040267772-usa-venezuela-prankeurs-elliott-abrams/

    RépondreSupprimer

  40. Pour pouvoir acheter un appartement de 50 m² à Paris, il faut gagner 7000 euros par mois


    Dominique Dewitte
    5 mars 2019


    Acheter une propriété à Paris devient de plus en plus inaccessible pour la classe moyenne et les jeunes.

    Il y a environ un mois, Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement français, a déclaré qu’il ne pouvait pas se permettre d’acheter un logement à Paris parce que c’était trop cher. Griveaux gagne 7 900 euros par mois. Cette déclaration, qu’il a faite au beau milieu de la crise des « gilets jaunes », n’a pas été acceptée par ces derniers. La plupart d’entre eux n’ont jamais vu 7 900 euros.

    L’immobilier 62 % plus cher en 10 ans

    Mais cela ne rend pas sa déclaration moins vraie. L’immobilier dans la Ville Lumière coûte actuellement en moyenne 9 560 euros par mètre carré. C’est 62 % de plus qu’en 2009, lorsque les contours de la crise financière ont commencé à devenir apparents et que le prix fluctuait autour de 6 020 euros le m².

    Le Figaro Immobilier a calculé que ceux qui souhaitent acheter un appartement de 50 m² dans la capitale française ont désormais besoin d’un salaire mensuel de 7 000 euros. Pour acheter une propriété de 75m², un salaire mensuel de 10 000 euros est requis. Tout cela à condition que l’acheteur puisse payer à l’avance 10 % du prix d’achat. Pas sur l’achat de l’immobilier lui-même, mais pour couvrir les frais d’acquisition. Le fait que les taux d’intérêt soient artificiellement bas depuis des années ne change plus rien à cela.

    Avec un salaire mensuel moyen, on pouvait encore acquérir 26,7 m² de biens immobiliers à Paris avec un crédit sur 20 ans en 2009. Aujourd’hui, c’est 21,2 m², soit l’équivalent d’une grande cuisine. Entre 2012 et 2017, les hausses de prix dans le secteur immobilier étaient encore compensées par les faibles taux d’intérêt. Ce n’est plus le cas depuis que le prix a dépassé la limite de 9.000 euros par m² début 2018.

    Les classes moyennes et les jeunes doivent s’installer dans des villes moins chères

    Il apparaît donc clairement que les classes moyennes et les jeunes familles ne peuvent plus se permettre de vivre à Paris. Les experts immobiliers affirment que les prêts hypothécaires ont des échéances de plus en plus longues, mais que l’on arrive à la limite des possibilités d’étirement.

    Aujourd’hui, la durée moyenne d’un crédit hypothécaire est de 225 mois en moyenne. Comme les taux d’intérêt sont déjà au minimum absolu, il n’y a pas d’autre solution pour beaucoup que de déménager dans d’autres villes françaises. Bordeaux, Lyon, mais aussi Nantes et Rennes proposent des maisons plus grandes à des prix inférieurs.

    https://fr.express.live/paris-hausse-prix-immobilier/

    RépondreSupprimer
  41. La Région Paca croquée par le béton et les friches


    01.03.19


    La Safer Paca a dénoncé au Salon international de l’agriculture l’accroissement rapide de l’artificialisation des sols et de la surface laissée à l’abandon.

    Ce sont des terres qui disparaissent et qui ne reverront pas la pousse d’une culture. Depuis les années soixante-dix, la superficie de terres bâties pour du logement en région Paca a été multipliée par trois selon la Safer régionale, soit près de 140 000 hectares aujourd’hui. Au Salon international de l’agriculture, la Safer Paca a tenu une conférence de presse le 26 février

    RépondreSupprimer
  42. Trop de carburant provoque des feux de brousse extrêmes, pas le changement climatique


    March 6th, 2019


    Que pensait le ministre australien de l’Environnement ?

    Melissa Price succombe à la sorcellerie païenne:

    «Il n’y a pas de doute que beaucoup de personnes ont souffert cet été (Automne le 21 Mars). Nous parlons des feux de brousse victoriens; (dans) mon pays d’origine, l’Australie occidentale, nous avons également des incendies », a déclaré [Melissa Price] ce matin à Sky News. «Il ne fait aucun doute que le changement climatique a un impact sur nous. On ne peut nier cela. "

    Regardons son état d'origine. Après 67 ans de gestion des incendies dans l'état géant, chaud et sec de l'État de Washington, la tendance est claire: plus nous brûlons de zones, moins il y a de feu. Dans le graphique ci-dessous, les brûlages dirigés ont diminué pendant quarante ans et les incendies ont augmenté pendant trente ans. Après l'incendie de Dwellingup en 1961, l'État a intensifié les brûlures préventives et réduit les incendies de forêt.

    Comme le dit l’équipe BushFireFront:

    "Nous ne pouvons pas contrôler la météo mais nous pouvons contrôler les charges de carburant"

    Appel difficile - que faisons-nous, modifions notre système énergétique, payons des milliards, changeons nos voitures, nos maisons et nos globes lumineux dans l'espoir que les feux de brousse seront plus agréables, ou retournons-nous à faire ce que nous avions l'habitude de faire travaillé?

    Réduction des feux prescrits, South West WA.
    À mesure que la réduction des incendies prescrits diminuait, les incendies ont augmenté dans le sud-ouest de l'Australie.
    Merci à Roger Underwood et à l’équipe de BFF qui nous ont expliqué comment prévenir les méga-feux en avril 2009, il ya dix ans.

    Éviter les mégafires en Australie

    Les grands incendies de forêt ne peuvent se produire que si trois facteurs sont combinés:

    une source d'inflammation,
    temps d'incendie sévère et
    une grande accumulation contigue de carburant.
    Supprimez l'un de ces trois éléments et vous ne pouvez pas avoir un feu de forêt important (= mégafire).

    Nous ne pouvons évidemment pas contrôler la météo, ni espérer éliminer toutes les sources possibles d’ignition. Le seul facteur que nous pouvons contrôler est les grandes accumulations contiguës de carburant. Par conséquent, la réduction de la consommation de carburant à grande échelle est la seule défense que nous ayons contre les grands feux de forêt. Cela n'empêchera pas les incendies de se produire, mais garantira que les incendies sont moins intenses, plus faciles et plus sûrs à contrôler et causera moins de dégâts.

    Est-ce que ça marche ? Comme il a été démontré à maintes reprises, au fil des ans, par l’expérience des aménagistes forestiers de l’Australie occidentale. La «preuve du pudding» est l'incidence des grands incendies de forêt dans les forêts australiennes occidentales au cours des 50 dernières années.

    Ou nous pourrions installer des éoliennes et des panneaux solaires pour «arrêter les flammes».

    http://joannenova.com.au/2019/03/too-much-fuel-causes-extreme-bush-fires-not-climate-change/

    RépondreSupprimer
  43. ABC blâme le changement climatique pour les électeurs britanniques stupides qui ont choisi le Brexit


    March 6th, 2019


    Si seulement nous avions construit plus d'éoliennes et changé plus de globes lumineux, nous aurions pu empêcher les Britanniques de voter pour contrôler leur propre nation. Tout cela a du sens - si vous êtes fou ou si un radiodiffuseur paie un milliard par an pour promouvoir un grand gouvernement.

    Quelle catastrophe - la cinquième économie en importance choisit de commercer davantage avec le reste du monde et d'être moins sous le joug de l'Allemagne et de Bruxelles. Une telle folie nécessite une explication. Voici donc: nos centrales à charbon ont provoqué une terrible sécheresse en Syrie, qui a obligé de nombreux habitants à chercher refuge dans les pays riches, je veux dire «globalement», ce qui a incité les gens à parler d'un problème de réfugiés au Royaume-Uni (qui n'était pas vraiment une réalité). Un problème, voyez-vous) et qui a poussé les électeurs populistes apeurés, égoïstes et à petit esprit à choisir la peur et le Brexit au détriment de la glorieuse merveille de l’UE.

    Voici l'analyse de génie que nous payons à Sabra Lane et à ABC:

    SABRA LANE: Est-il possible que le Brexit, le vote britannique en faveur de la sortie de l'UE, soit le résultat d'une série d'événements en cascade dus en partie au changement climatique ?



    ROBERT GLASSER: Oui, il y a donc eu une sécheresse persistante qui a touché la région, probablement la pire sécheresse en 900 ans environ. À la suite de cette sécheresse, il y a eu des défaillances majeures des cultures et des millions de personnes se sont déplacées des zones rurales vers les villes. et quand ils sont arrivés, ils exacerbaient les tensions sociales existantes.

    La guerre civile syrienne n’est donc nullement à l’origine de la guerre civile, mais c’est un facteur de certitude, et cette migration, l’instabilité accrue, ont eu pour conséquence des impacts en cascade très profonds.

    Vous avez eu une crise de réfugiés dans la région qui est devenue une crise de réfugiés en Europe, en fait une crise mondiale de réfugiés.

    À l'époque, le problème des réfugiés au Royaume-Uni avait fait l'objet de nombreuses discussions et constituait un aspect majeur des discussions autour du Brexit. Et vous avez donc eu le Brexit, cette contribution au Brexit, mais également à la montée en puissance des gouvernements populistes de droite en Europe, qui a encore miné l’UE en tant qu’institution.

    RépondreSupprimer
  44. Isolons simplement le questionnement profond percutant et la grande recherche de Sabra Lane
    Vous trouverez ci-dessous tous ses mots dans l'intégralité de l'entretien, dans lesquels «le changement climatique» est considéré comme une force politique. Parmi ses affirmations ambitieuses, Robert Glasser a déclaré que la sécheresse la plus grave des 900 dernières années avait été «un facteur» dans la guerre de Syrie, provoquant de mauvaises récoltes, la migration vers les villes du moyen-orient, des tensions sociales accrues, ce qui a entraîné une émigration massive. et provoqué la montée des gouvernements populistes de droite en Europe. En outre, cela entraînera l’effondrement des récifs coralliens, la réduction de l’approvisionnement en poisson de 10%, aura un impact considérable sur 130 millions de personnes vivant près de l’Australie. Notre force de défense doit élaborer des stratégies. Moreso, le poisson se déplacera vers le sud, ce qui réduira nos stocks de poissons (car les bateaux australiens ne vont apparemment pas vers le sud et nous ne pouvons pas manger le poisson tropical supplémentaire que nous aurons). Et à partir de là frère, le changement climatique va également causer plus de feux de brousse et d’El Ninos, plus de fléaux de cultures, plus de journées chaudes où les cueilleurs doivent se reposer et rendre les céréales plus difficiles à obtenir (bien que les cultures de céréales augmentent presque chaque année en cette période de chaleur intense). ”).

    Alors qu'est-ce que Lane dit face à des absurdités abjectes ?

    "D'accord".

    Si Sabra Lane était une vedette de la publicité pour le grand gouvernement, elle aurait l'air… juste comme ça:

    SABRA LANE: Est-il possible que le Brexit, le vote britannique en faveur de la sortie de l'UE, soit le résultat d'une série d'événements en cascade dus en partie au changement climatique ?

    Robert Glasser, chercheur invité à l'Australian Strategic Policy Institute, pense qu'il est possible d'affirmer que le cas a pu avoir un impact et qu'il pourrait être un exemple des effets secondaires perturbateurs du réchauffement de la planète.

    Dans un nouveau rapport publié ce matin, il a averti que l’Australie devait être mieux préparée à faire face à une ère de "catastrophes", qui aura de profondes répercussions sur notre économie et notre mode de vie.

    M. Glasser a précédemment occupé le poste de représentant spécial auprès du Secrétaire général des Nations Unies pour la réduction des risques et il se joint à nous maintenant.

    Bonjour et bienvenue.

    Parlons d'abord de cet argument du Brexit….

    SABRA LANE: Pouvez-vous expliquer de façon concise votre réflexion sur la manière dont le changement climatique a joué un rôle?

    SABRA LANE: Très bien, et vous pensez que les effets en cascade sur la sécheresse, la sécurité alimentaire et les mouvements de personnes sont des risques auxquels l'Australie et nos voisins devraient être préparés - quel est le degré de risque ?

    SABRA LANE: Alors, Docteur Glasser, désolé, vous dites que les hauts responsables de l'armée et de la sécurité doivent être conscients de cela et s'y préparer - comment ?

    RépondreSupprimer
  45. SABRA LANE: Très bien, Dr Glasser de l'Australian Strategic Policy Institute, merci d'avoir rejoint AM ce matin.

    Je propose celui-ci pour Big Gov Ad-Queen of 2019
    Y at-il eu une interview plus condescendante, moins condescendante et moins éclairée sur leur ABC ?

    Enfoui entre les lignes, le message est que les électeurs de droite sont dupés par les phénomènes météorologiques et qu’ils ne pourraient avoir aucune raison rationnelle de voter pour le Brexit ou de s’opposer à l’immigration de masse. (Cette étude montre le contraire). Sabra dit clairement qu’elle n’a fait aucune recherche et n’a lu aucun point de vue opposé, probablement parce qu’elle sait qu’elle est plus intelligente que les 17 millions de Britanniques qui ont voté pour le Brexit. Oh le fardeau d'être si doué !

    Bonjour Sabra: La mort par le froid et le réchauffement vont sauver des vies. Les cultures aiment le gaz carbonique et le temps chaud. Les pires sécheresses ont eu lieu il y a 1 000 ans et n'avaient rien à voir avec le gaz carbonique. Les modèles sont irrémédiablement brisés, non vérifiés et défaillants, ce qui suggère que les dernières sécheresses étaient tout à fait naturelles. Il n’existe aucune preuve honorable que le «changement climatique», quel que soit le sens donné à son terme «abusé», a quelque chose à voir avec El Ninos, qu’aucun expert dans le monde ne peut prédire avec un an d'avance (voire même trois mois à l'avance). De même, des feux de brousse ont toujours eu lieu et le blanchissement des coraux aussi. Au cours des cent mille dernières années, les êtres humains ont peuplé des zones surpeuplées, ont souffert de la famine et de la guerre et ont émigré par vagues dans de meilleurs endroits.

    Ce qui est vraiment remarquable, c’est qu’au cours des cent dernières années, enfin, il y a eu quelques nations civilisées où presque personne ne meurt de faim, et les seigneurs de la guerre ne violent pas, ne pillent pas, ne assassinent pas et n’asservissent personne. Dans ces îles, les plus précieuses îles de paix et de prospérité, nous sommes si riches, au-delà de l'imagination de milliards de personnes, que nous pouvons nous permettre de payer un quart de million de dollars par an à des personnes paresseuses, intéressées et incompétentes telles que Sabra Lane.

    À toutes les personnes qui en ont marre de cela et qui m'aident à le dire, merci.
    Plus d'informations que Sabra aurait pu trouver gratuitement:

    - Study shows conservatives not fooled by “extreme weather” in media but liberals suffer imaginary droughts
    - All that CO2 in the last 50 years and droughts are less common in Australia
    - The rise of Climate superstition: Droughts, heatwaves, random noise is “proof” of anything you like
    - 1000 year rainfall study suggests droughts and floods used to be longer, worse
    - Megadroughts in past 2000 years worse, longer, than current droughts
    - Australia has had megadroughts for the last thousand years says ice core study
    - Nature paper: Global droughts unchanged in 60 years
    - Scientists surprised that reef that survived the hotter holocene is already recovering from 2016 bleaching
    - Scientists “thrilled”: fish cope with acidification if tanks mimic normal large daily CO2 swings
    - Great Barrier Reef: 5% bleached, not 93% says new report “discrepancy phenomenal”
    - Hottest reefs on Earth make a nice home for corals ?

    http://joannenova.com.au/2019/03/blame-climate-change-for-stupid-british-voters-choosing-brexit-says-abc/#more-62905

    RépondreSupprimer
  46. SUISSE - VOTRE ADRESSE MAIL A-T-ELLE ÉTÉ PIRATÉE ?

    Une liste contenant des mots de passe se retrouve sur internet. Près de 2,2 milliards d'adresses mails sont concernées, dont celles de politiciens suisses.
    Des conseillers fédéraux sont notamment concernés par ce vol de données.


    06.03.2019, 17h43


    Mercredi, la RTS révèle que les mots de passe de plus de trois millions de comptes électroniques suisses ont été piratés et constituent une base de données beaucoup plus large que l'on trouve sur internet.

    Ce sont en fait près de 2,2 milliards d'adresses mails qui ont été volées et ont été diffusées depuis le mois de janvier, dont 3,3 millions d'adresses en .ch. Sans compter les adresses .com, gmail ou encore hotmail.

    Des conseillers fédéraux

    En Suisse, des personnalités au sommet de l'Etat sont concernées, dont les conseillers fédéraux Ignazio Cassis, Alain Berset ou encore Doris Leuthard. Certains conseillers d'Etat romands figurent aussi sur cette liste, comme Pierre Maudet ou encore Mauro Poggia, qui avoue avoir mis sa date de naissance comme mot de passe, en expliquant à la RTS que c'est la première boîte mails qu'il ait eue et qu'il ne s'en sert plus. Le nom de l'UDC valaisan Oskar Freysinger ressort également.

    En outre, plus de 2500 adresses de l'Administration fédérale ont été épinglées, avec une majorité au département de la Défense. Selon la RTS toujours, divers secteurs sensibles sont ainsi concernés.

    Un site permet de vérifier si vos données ont été piratées ou non. (cbx/nxp)

    https://www.lematin.ch/suisse/trois-millions-comptes-pirates/story/18078909

    RépondreSupprimer
  47. Retombées de la Ligue du LOL ? 8 femmes portent plainte contre un journaliste du Monde


    18:58 06.03.2019


    Huit femmes évoluant dans le milieu des médias et des nouvelles technologies ont accusé un journaliste du Monde de harcèlement sexuel et violences psychologiques, rapporte 20 Minutes.

    Huit jeunes femmes ont déposé une plainte contre un journaliste du quotidien Le Monde pour des faits de «violences psychologiques» et de «harcèlement sexuel» survenus entre 2011 et 2017, selon les informations de 20 Minutes.

    D’après les plaignantes, l’homme leur a envoyé des photos de lui, nu. Se confiant à 20 Minutes, Fanny Bouton raconte avoir reçu en 2017 un message sur Facebook signé d’un journaliste du Monde, avec qui elle partageait 203 contacts. Le message ne contenait qu’un lien vers Flickr, réseau de partage de photos ou de vidéos en ligne.

    «J’ai cliqué et je suis tombée sur des photos de lui entièrement nu. On voyait distinctement son visage, il ne se cachait pas du tout», affirme-t-elle.

    L’homme s’est ensuite excusé invoquant une mauvaise manipulation. Or, en 2018, une collègue de la jeune femme lui a raconté «avoir reçu les mêmes clichés de la part du même homme». C’est alors qu’elle a décidé de lancer sur sa page Facebook un appel à témoins, avant d’être contactée par une dizaine d’autres femmes racontant le même mode opératoire.


    Ce 6 mars 2019, huit des femmes visées ont déposé plainte, toutes pour violences psychologiques, tandis que quatre d’entre elles ont également porté plainte pour harcèlement sexuel.

    Le directeur du Monde, Jérôme Fenoglio, a annoncé, sur le site du quotidien, «avoir pris contact avec l’auteur de l’appel à témoignages et identifié le salarié mis en cause».

    «Après un premier examen des circonstances, la direction a décidé de lancer une enquête interne (…). Dans l’intervalle, et pour la durée de l’enquête, ce salarié a été mis à pied à titre conservatoire».

    Toujours selon M.Fenoglio, l’intéressé est «hospitalisé depuis plusieurs semaines». Contacté par Libération, le responsable a précisé que le journaliste était atteint d’une maladie neurodégénérative, dont le traitement pourrait provoquer une augmentation importante de la libido.

    https://fr.sputniknews.com/france/201903061040269803-monde-journaliste-harcelement-plainte/

    RépondreSupprimer
  48. Pour Maduro, l’opposition et les USA veulent s’emparer de ressources vénézuéliennes


    19:29 06.03.2019


    Washington et l’opposition vénézuélienne soutenue par les USA cherchent à prendre le contrôle des ressources naturelles du pays latino-américain, a écrit Nicolas Maduro sur sa page Twitter.

    Alors que les tensions ne s’apaisent pas au Venezuela, le Président Nicolas Maduro a accusé l’opposition et les États-Unis de chercher à mettre la main sur les ressources naturelles du pays.

    «Que personne ne se laisse induire en erreur! L’opposition vénézuélienne et le gouvernement des États-Unis ne veulent pas aider le pays, ils cherchent au contraire à s’emparer de nos ressources naturelles. Ils veulent déchaîner "une guerre pétrolière" pour envahir notre patrie et la gouverner, mais ils échoueront», a écrit M.Maduro sur son fil Twitter.

    Fin janvier, l’opposant vénézuélien Juan Guaido s’est autoproclamé Président en exercice du pays affecté par une grave crise économique et une inflation rampante.// galopante. Donald Trump l’a alors reconnu comme Président par intérim.

    Une cinquantaine de pays, dont le Royaume-Uni et l’Allemagne, ont suivi l’exemple de Washington. La France a également reconnu M.Guaido comme «Président en charge». La Chine, la Russie, la Turquie et le Mexique ont, eux, apporté leur soutien au gouvernement de Nicolas Maduro.

    Plus tôt en mars, le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, a déclaré que les États-Unis voulaient créer «une coalition aussi large que possible» afin d’assurer le transfert du pouvoir de Nicolas Maduro à Juan Guaido.

    https://fr.sputniknews.com/international/201903061040270282-venezuela-maduro-opposition-usa/

    RépondreSupprimer
  49. Wall Street signe l'arrêt de mort des producteurs de schiste américains


    18:31 06.03.2019


    Les compagnies de schiste américaines sont confrontées à un manque cruel de financement. L'an dernier, l'apport des investisseurs de Wall Street a été divisé par deux par rapport à 2016. Par rapport à 2012, les investissements ont diminué de deux tiers.

    Privés d'argent, les producteurs de schiste américains réduisent les budgets et misent sur la hausse des prix. Toutefois, comme l'a récemment déclaré le patron de BP Robert Dudley, plus rien ne pourra aider le secteur car il s'agit d'un «marché sans cerveau». Qu'arrive-t-il au marché du pétrole de schiste et pourquoi les investisseurs lui tournent-ils le dos ?

    Des pertes

    Entre 2010 et 2014, le développement des technologies et les prix élevés du baril avaient conduit à un sursaut des investissements dans la production pétrolière sur les gisements de schiste. Mais en 2015, le cours pétrolier a fortement chuté et les producteurs de schiste ont dû se battre pour survivre.

    Une centaine de producteurs ont fait faillite avec une dette totale de plus de 70 milliards de dollars. Face à la réduction des investissements, les compagnies ont fait appel à leur propre capital en réduisant les dépenses pour rester à flot. Grâce à l'amélioration de l'efficacité des technologies de production, le marché est reparti en 2017 et les investissements ont augmenté de 60%. Mais le secteur est encore loin d'être rentable.

    «Les milliers de puits de gisements de schiste creusés ces cinq dernières années apportent moins de pétrole et de gaz que ne le promettaient leurs propriétaires aux investisseurs. Ce qui amène à se demander si le forage de schiste, auquel sont liés les espoirs de transformation des USA en superpuissance pétrolière, est réellement prometteur et rentable», constate le quotidien The Wall Street Journal.

    D'après la société norvégienne Rystad Energy, la grande majorité des compagnies de schiste américaines pourraient produire 10% de moins de pétrole et de gaz que prévu. Dans certaines régions, l'écart se chiffrera à 50 %.

    Ces trente prochaines années, les producteurs de schiste extrairont près d'un milliard de barils de pétrole et de gaz de moins que les prévisions initiales, soit un écart de 30 milliards de dollars sur cette période.

    Parmi les compagnies dont le niveau factuel de production sera inférieur aux pronostics figurent les deux plus grands producteurs de pétrole et de gaz dans le bassin permien du Texas occidental et du New Mexico: Pioneer Natural Resources et Parsley Energy.

    Des investisseurs trahis

    A l'heure actuelle, les États-Unis ont atteint une production pétrolière record de 11,5 millions de barils par jour, en grande partie grâce au boom du schiste. Toutefois, précise le WSJ, il sera très difficile de maintenir des indicateurs aussi élevés: les opérateurs doivent creuser de plus en plus de puits, ce qui représente des frais colossaux. Mais il n'y a plus d'argent. Depuis octobre, les prix du pétrole brut ont chuté de presque 40%. Les dépenses doivent donc être réduites, sans que des investissements importants soient prévus pour autant.

    RépondreSupprimer
  50. Pour les investisseurs, les compagnies de schiste sont une «brebis galeuse», constate FactSet, société internationale spécialisée dans le marché des données financières. Depuis 2007, l'indice des actions des producteurs de schiste américains a chuté de 31%, alors que le S&P 500 affiche une hausse de 80%.

    Les analystes expliquent qu'en dix ans, ce secteur n'a pas réussi à justifier les espoirs qu'il avait suscités. Selon la société Evercore ISI, les compagnies énergétiques ont dépensé 280 milliards de dollars de plus qu'elles n'en ont gagné sur la production pétrolière et gazière durant cette période.

    L'an dernier, les compagnies de schiste américaines n'ont gagné que 22 milliards de dollars sur les marchés des actions et des obligations, soit deux fois moins par rapport au résultat de 2016 et seulement un tiers du bilan de 2012, selon les calculs des analystes de Dealogic.

    «Fatigués de perdre de l'argent»

    «Les investisseurs sont fatigués de perdre de l'argent. Beaucoup d'entre eux disent déjà aux compagnies que si le secteur ne devenait pas plus discipliné, ils ne reviendront pas», déclare Todd Heltman, analyste en chef du secteur énergétique chez Neuberger Berman Group, l'une des principales sociétés de gestion d'actifs, qui détient des actions de producteurs de schiste.

    D'après les experts, les producteurs de schiste sont entrés dans un cercle vicieux. La particularité de ce secteur est l'épuisement rapide des puits: rapidement après la fin du forage, la production sur les champs de schiste chute brusquement, et il n'est plus question des volumes de production initiaux.

    Pour compenser, les compagnies doivent accroître le nombre de nouveaux puits, ce qui est impossible sans dépenses supplémentaires, indique le patron de la société Schlumberger Paal Kibsgaard. Mais les investisseurs ne veulent pas acheter les actifs des compagnies qui ont augmenté leur budget de forage, car on ne peut pas compter sur une hausse du cours.

    «Il y a quelques années, tout le monde voulait investir dans les projets de schiste prometteurs. Trop nombreux ont été ceux qui s'y sont brûlés les ailes, c'est pourquoi personne ne souhaite investir aujourd'hui», déclare Scott Roberts d'Invesco.

    La forte pénurie d'investissements pousse les compagnies à revoir leur plan de production. Dès décembre, les producteurs de schiste ont adopté un régime d'austérité en réduisant les budgets pour l'année en cours — pour la première fois depuis plusieurs années. Les grands producteurs tels que Centennial Resource Development, Diamondback Energy et Parsley Energy ont réduit les dépenses prévues d'environ 15 %.

    Au total, plus de dix producteurs ont annoncé une réduction des dépenses malgré une hausse de plus de 20% des prix par rapport aux minimums de décembre.

    La dépendance absolue des cours pétroliers est l'un des principaux problèmes du secteur de schiste.

    Le patron de BP Robert Dudley déplore notamment que «contrairement à l'Arabie saoudite et la Russie, qui régulent la production en fonction de la demande, le marché américain du pétrole de schiste réagit uniquement aux prix».

    «Les États-Unis sont le seul pays qui réagit ainsi aux signaux du marché, c'est un marché sans cerveau», a-t-il constaté.

    RépondreSupprimer

  51. Avec un baril WTI à hauteur de 57 dollars, même une hausse insignifiante du coût des emprunts serait suffisante pour priver cette année certaines compagnies de tous leurs revenus potentiels.

    «Le baril WTI doit se maintenir à hauteur de 60 dollars pour pouvoir lancer de nouveaux projets», a souligné John Hess, chef de l'une des plus grandes compagnies de schiste américaines Hess, pendant le forum économique international de Davos. C'est précisément le montant nécessaire pour les producteurs de schiste.

    Toutefois, même en cas de conjoncture tarifaire favorable, le potentiel de production de schiste est fortement limité. Selon les prévisions de Hess, dans les années à venir les producteurs de schiste ont toutes les chances d'accroître leur part dans l'offre mondiale jusqu'à 10%, mais ensuite la hausse s'arrêtera à cause de l'épuisement des réserves.

    https://fr.sputniknews.com/international/201903061040264050-wall-street-schiste-usa-manque-financement/

    RépondreSupprimer
  52. Oubliez 8 milliards de dollars: l'entreprise construira 234 miles du mur frontalier de Trump pour 1,4 milliard de dollars


    par Tyler Durden
    Mer., 03/06/2019 - 22:05


    Une société du Dakota du Nord propose de construire 234 miles de la frontière du président Trump pour une fraction des 8 milliards de dollars que le président Trump souhaite pour le même tronçon.

    Tommy Fisher, PDG de Fisher Sand and Gravel Company, a déclaré à l'examinateur de Washington que le président Trump payait trop cher. Son entreprise peut faire le travail pour seulement 1,4 milliard de dollars, ou 4,31 milliards de dollars si le gouvernement américain souhaite intégrer des technologies de routes goudronnées et frontalières, assorti d'une garantie !

    "Notre objectif est de dépasser la bureaucratie gouvernementale", a déclaré Fisher à l'examinateur. "S'ils font les petits achats comme ils le sont maintenant ... ça ne va pas le couper."

    Sur les 8 milliards de dollars que Trump espère dépenser, il dispose déjà de 1,375 milliard de dollars provenant du Congrès, qui ne peuvent être utilisés que pour construire des clôtures dans la vallée du Rio Grande. Trump cherche à réaffecter 3,1 milliards de dollars supplémentaires au financement de la défense pour créer plus de murailles et 3,6 milliards de dollars supplémentaires par le biais de sa déclaration d'urgence que le Congrès et les tribunaux contesteront. -Washington examinateur

    Selon M. Fisher, les 1,4 milliard de dollars couvriraient 20 miles de digues dans la vallée du Rio Grande, ainsi que 214 milles supplémentaires dans les environs. Selon le projet de loi adopté par le Congrès pour approuver lesdits fonds, la construction est limitée à la région du Rio Grande et devait à l’origine couvrir environ 55 km de clôtures à lattes d’acier.

    Selon un représentant de l'Army Corps of Engineers, l'administration Trump n'a pas encore décidé comment les 8 milliards de dollars qu'il souhaite dépenser seront alloués.

    Le corps envisage de dépenser de l’argent que le Congrès a donné au DHS pour le dernier exercice financier et n’a pas demandé d’offres au secteur privé, car il fait encore l’objet d’un processus d’achat.

    Les projets de remplacement et de construction de nouveaux murs ont du mal à démarrer au cours des deux premières années de mandat de Trump. Seulement 35 miles de mur ont été érigés durant cette période. Le Corps des ingénieurs de l'armée a acheté environ 75 milles, mais n'a pas octroyé 900 millions de dollars pour le projet de 1,35 milliard de dollars qui était dans l'omnibus 2018. -Washington examinateur

    Les législateurs et les responsables du DHS devraient se rendre à la frontière de l'Arizona cette semaine pour faire le point sur les travaux en cours à la frontière.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-03-06/forget-8-billion-company-will-build-234-miles-trumps-border-wall-14b

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Projet fou de nazis pour la construction d'une route qui va jusqu'à la frontière pour faciliter l'entrée de terroristes armés qui franchiraient le mur !

      Supprimer

  53. "Ils nous ont violés si souvent": la secrétaire du DHS révèle que chaque fille migrante de plus de 10 ans passe le test de grossesse


    par Tyler Durden
    Mer., 03/06/2019 - 17:45


    Il y a tellement de viols à la frontière sud des États-Unis que chaque fille migrante de plus de 10 ans est soumise à un test de grossesse après son arrivée aux États-Unis, selon le secrétaire à la Sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen.

    "Très malheureusement, en raison de la violence croissante, chez ICE, lorsque nous avons des familles avec enfants, nous devons faire passer un test de grossesse à chaque fille de plus de 10 ans. Ce n'est pas un voyage sûr", a déclaré Nielsen lors de son témoignage devant la Chambre, Homeland. Comité de sécurité.

    Comme le note David Martosko du Daily Mail, près du tiers des femmes interrogées par Médecins sans frontières en 2017 ont déclaré avoir été victimes de sévices sexuels au cours de leur voyage.

    Médecins sans frontières a signalé en 2017 que «68,3% des populations de migrants et de réfugiés arrivant au Mexique« d'Amérique centrale »ont déclaré avoir été victimes de violences lors de leur transit vers les États-Unis».

    Et «au début, un tiers des femmes interrogées avaient été agressées sexuellement au cours de leur voyage», a conclu le groupe. -Courrier quotidien

    Mercredi, le New York Times a rendu compte de la crise d'agression sexuelle à laquelle sont confrontées les femmes migrantes - à commencer par le récit déchirant d'une mère de 36 ans, qui a été retenue comme esclave sexuelle dans une maison du Texas alors qu'elle était droguée violée pendant plusieurs semaines.

    C'était l'été 2014 et Melvin, âgée de 36 ans et mère de trois enfants, venait de terminer son périple depuis son Guatemala natal, traversant le Rio Grande en radeau avant d'être conduite à la maison de la ville frontalière de McAllen, située au Texas.

    Pendant des semaines dans cette pièce fermée à clé, les hommes qu'elle avait payés pour la conduire en toute sécurité aux États-Unis la droguaient avec des pilules et de la cocaïne, refusant de la laisser sortir même pour se baigner. "Je pense que depuis qu'ils m'ont mis dans cette pièce, ils m'ont tué", a-t-elle dit. "Ils nous ont violées tant de fois qu’ils ne nous voyaient plus comme des êtres humains."

    Le Times a relaté plus de 100 cas documentés trouvés lors d'entretiens avec des responsables de l'application de la loi, des juges fédéraux, des avocats d'immigrés et des procureurs.

    En janvier, le président Trump a cité le rapport de Médecins sans frontières lors de son discours sur l'état de l'Union: "Une femme sur trois est agressée sexuellement lors de la dangereuse traversée du Mexique".

    Pendant ce temps, Trump a déclaré lors d'un discours prononcé samedi devant des militants conservateurs que, lorsque les filles migrantes se dirigent vers le nord, les mères d'Amérique centrale leur "donnent souvent des pilules contraceptives, car elles savent que leurs filles vont être violées avant de se rendre à la frontière sud."

    "Pensez à quel point c'est mal," dit Trump.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-03-06/they-raped-us-so-many-times-dhs-secretary-reveals-every-migrant-girl-over-age-10

    RépondreSupprimer
  54. Les arrestations de familles de migrants à la frontière ont atteint un niveau record


    par Tyler Durden
    Mer., 03/06/2019 - 12:51


    Qu'en était-il encore de la situation d'urgence frontalière étant une crise "inventée"?

    Selon les données fédérales, plus de familles immigrées - principalement originaires d’Amérique centrale - ont été appréhendées à la frontière depuis le début de l’exercice, par rapport aux années récentes de toute année.

    Voici plus de Wall Street Journal:

    Entre le début de l'exercice fiscal fédéral, d'octobre à février, la patrouille des frontières a arrêté 136 150 personnes voyageant en famille pour avoir franchi illégalement la frontière, selon des données publiées mardi. Le record précédent pour une période de 12 mois était de 107 212 au cours de l’exercice clos le septembre dernier.

    Comme l'explique WSJ, l'accélération des appréhensions est "la dernière illustration du nombre de parents et d'enfants qui demandent l'asile aux États-Unis, principalement pour fuir la violence, la pauvreté et la faim en Amérique centrale". En d'autres termes, la hausse des appréhensions n'est pas un facteur de renforcement de l'application des lois mais une augmentation du nombre de migrants se dirigeant vers la frontière.

    L'augmentation n'a pas été soudaine: le nombre de migrants a augmenté depuis 2015, année où moins de 40 000 migrants ont été appréhendés à la frontière. Depuis que les services de douane et de protection des frontières des États-Unis ont commencé à compter les unités familiales en 2013, 2,6 millions d'arrestations ont été enregistrées le long de la frontière sud des États-Unis.

    - voir graphique sur site -

    Et si le nombre de familles de migrants qui tentent d'entrer aux États-Unis continue de s'accélérer au rythme actuel, ce nombre total pourrait doubler ou tripler le record de l'année précédente d'ici la fin de l'exercice 2019 en septembre.

    Un responsable gouvernemental a déclaré que le rythme ne montre aucun signe de ralentissement, la violence en Amérique centrale demeurant un problème endémique.

    Maureen Meyer, Mexique et directrice des droits des migrants pour le bureau de Washington en Amérique latine, un groupe de défense des droits de l'homme basé à Washington, a déclaré que rien ne laissait présager un ralentissement du rythme.

    "Rien dans les pays du Triangle du Nord n'a changé", a déclaré Mme Meyer, faisant référence au Honduras, à El Salvador et au Guatemala.

    Des responsables gouvernementaux ont déclaré qu’il n’était pas possible d’estimer le nombre de personnes qui franchiraient la frontière illégalement au cours des prochains mois.

    "Les schémas d'immigration sont déterminés par tant de facteurs différents", a déclaré Ramiro Cordero, porte-parole de la patrouille des frontières à El Paso, au Texas.

    "Ils fluctuent tellement que vous ne pouvez pas le prédire."

    Outre les familles, le nombre de mineurs non accompagnés a également augmenté. Jusqu'en février, environ 26 900 personnes ont été capturées à la frontière au cours de cet exercice, contre 50 036 pour l'ensemble de l'exercice précédent.

    RépondreSupprimer
  55. Entre-temps, le nombre d'arrestations à la frontière a diminué, car les migrants sont de moins en moins des hommes célibataires à la recherche d'un travail au profit des familles qui se sont rendues à la frontière après avoir demandé l'asile.

    Le nombre total d'arrestations à la frontière s'est élevé à environ 267 900 entre octobre et février, contre 136 209 au cours de la même période l'année précédente. Ces dernières années, ce chiffre avoisinait les plus bas jamais enregistrés depuis les années 1970, alors que de moins en moins d'adultes célibataires se rendent aux États-Unis à la recherche d'un travail, découragés par le renforcement de l'application des lois et l'amélioration de l'économie mexicaine.

    Le nombre de familles, dont la plupart se livrent volontairement aux forces de l'ordre pour demander l'asile, a parfois submergé les locaux du gouvernement. Certaines familles passent des jours dans des cellules en blocs de béton sans lits ni douches en attendant d'être traitées par les agents de l'immigration.

    Comme le souligne le WSJ, les migrants voyagent de plus en plus par groupes de plus de 100 - ou, comme l’appellerait Trump, des "caravanes".

    https://www.zerohedge.com/news/2019-03-05/arrests-migrant-families-border-hits-all-time-high

    RépondreSupprimer
  56. Avertissement inquiétant du shérif rural aux citoyens: «Verrouillez vos portes, chargez vos armes et obtenez un chien qui aboie et qui mordille»


    par Tyler Durden
    Mer., 03/06/2019 - 17:05
    Créé par Michael Snyder via le blog The End of The American Dream,


    Est-ce un signe de ce qui va arriver pour le reste de la nation ?

    Dans le comté de Martin, le Kentucky est très difficile en ce moment. Grâce aux coupes budgétaires sévères, il n’ya plus que deux officiers de police payés couvrant une zone profondément appauvrie de 231 miles carrés située au cœur de la crise des opioïdes qui sévit aux États-Unis. Il va sans dire que le shérif du comté de Martin, John Kirk, se sent largement dépassé par les voleurs, les prédateurs sexuels et les trafiquants de drogue qu'il doit affronter quotidiennement. Il a récemment lancé un avertissement très inquiétant aux citoyens de son comté…

    Avant de procéder à une vague de compressions budgétaires dans son département, le shérif du comté de Martin, John Kirk, avait lancé un sombre avertissement aux habitants de cette communauté difficile des Appalaches.

    "Les forces de l'ordre, comme nous le savons depuis quatre ans, n'existeront pas", a-t-il publié sur Facebook le mois dernier.

    «NOUS SOMMES CASSÉS… VERROUILLEZ VOS PORTES, CHARGEZ VOS ARMES À FEU ET VOUS OBTENEZ UN CHIEN À L'ÉCOLATION. Si le bureau du shérif ne peut pas vous protéger, qui le fera ? "

    Alors, pourquoi le comté de Martin ne pourrait-il pas se permettre d’avoir plus de policiers ?

    Eh bien, comme tant d’autres communautés locales à travers l’Amérique à l’heure actuelle, elles sont très endettées et ont fait faillite…

    Le comté a accumulé une dette de 1,4 million de dollars, une surprise pour nombre de ses nouveaux responsables.

    «Je ne dors pas bien», a déclaré Susan Hale, nouvelle trésorière du comté, qui examine actuellement les factures laissées par le gouvernement précédent: 230 000 dollars pour une prison régionale abritant ses détenus, 140 000 dollars pour une association d'État fournissant une assurance responsabilité, ainsi que des gouttes pour des articles banals tels que des fournitures de bureau et du papier toilette.

    Alors que les conditions économiques continuent de se détériorer, nous entendrons beaucoup plus d'histoires de ce genre dans tout le pays.

    Et la vérité est que la situation sera bien pire dans nos grandes villes que dans nos zones rurales.

    Jetez un coup d'œil à Chicago. Aujourd'hui, c'est une zone de guerre et la pauvreté croissante dans la ville a alimenté la croissance rapide des gangs criminels.

    Selon une étude menée à l'Université de l'Illinois à Chicago, environ la moitié de la ville était considérée comme un «revenu moyen» en 1970, mais ce nombre est maintenant tombé à seulement 16%…

    Les cartes de l’UIC montrent que la moitié de la ville était à revenu moyen en 1970, y compris de larges bandes de chaque côté de la ville. Aujourd’hui, seulement 16% des 797 secteurs de recensement de la ville sont considérés comme un revenu moyen. Ces zones à revenu intermédiaire sont principalement confinées aux coins de la ville et aux zones de délimitation qui séparent les zones de richesse et de pauvreté.

    RépondreSupprimer
  57. Ces chiffres sont absolument renversants.

    À l'heure actuelle, la ville de Chicago compte environ 12 000 agents de la force publique et plus de 100 000 membres de gangs.

    Cela signifie que les membres des gangs sont presque 10 fois plus nombreux que la police.

    Les choses ne sont pas aussi mauvaises dans les autres grandes villes, mais des problèmes se préparent. Par exemple, le taux de meurtres à New York a augmenté de 37% depuis le début de l'année et de plus en plus de membres de gangs s'installent chaque jour.

    Philadelphie a également vu le taux de meurtres augmenter substantiellement, et c'est ce que Jim Quinn a commenté dans son dernier article…

    Les faits sont toujours dérangeants pour les démocrates de l'État providence, mais l'ignorance de leurs électeurs est ce qui les maintient au pouvoir. Le récit de plus en plus sûr de Philadelphie est effacé par les 351 meurtres commis en 2018, en hausse de 43% depuis 2013, et au plus haut niveau depuis 2007.

    Le nombre d'agressions à l'aide d'une arme à feu s'est élevé à 2 327, en hausse de 13% par rapport à 2014. Plus de 14 000 crimes violents et 63 000 vols qualifiés ont été commis en 2018. La grande majorité de ces crimes ont été perpétrés à Philadelphie Ouest et Nord, les actualités locales entraînant plusieurs meurtres et fusillades. tous les soirs (moyenne de 4 fusillades par jour).

    Si les choses vont déjà mal, à quoi vont ressembler les choses lorsque la situation économique va vraiment mal ?

    Nous vivons à une époque où les Américains deviennent de plus en plus pessimistes. Et même si les conditions économiques ont été relativement stables au cours des dernières années, le taux de mortalité national combiné lié à l'alcool, aux drogues et au suicide augmente régulièrement…

    Les sentiments de désespoir et de désespoir sont accablants aux États-Unis. À tel point que les gens se tournent vers l’alcool, la drogue et le suicide pour atténuer leurs souffrances. L'esclavage du gouvernement et la mainmise sur l'économie rendent la vie encore plus difficile à ceux qui ont déjà du mal à s'en sortir. Et cela se voit dans les nouveaux nombres de morts publiés.

    Le taux national de décès dus à l’alcool, à la drogue et au suicide est passé de 43,9 à 46,6 décès pour 100 000 habitants en 2017, soit une augmentation de 6 %, a rapporté mardi le Trust for America’s Health et le Well Being Trust. Il s’agit d’une augmentation plus lente que celle des deux années précédentes, mais supérieure à l’augmentation annuelle moyenne de 4% depuis 1999, a rapporté USA Today.

    La principale raison pour laquelle les gens se tournent vers l’alcool, la drogue et le suicide pour faire face à la souffrance de leur vie est qu’ils n’ont aucun espoir. Et comme ce pays continue de s'effondrer littéralement autour de nous, malheureusement, de plus en plus d'Américains risquent de céder à l'anxiété, à la dépression et au désespoir.

    Si nous voulons redresser le pays, nous devons agir maintenant.

    RépondreSupprimer
  58. L'immigration clandestine est l'un des principaux facteurs de la croissance explosive de la violence liée aux gangs en Amérique, et un nouveau rapport paru dans le Washington Times nous indique que le nombre de personnes qui tentent de franchir nos frontières illégalement bat actuellement un record. haute…

    L’immigration illégale continue de battre des records à la frontière sud-ouest - et ils ne sont pas bons.

    Le nombre de familles qui tentaient de se faufiler aux États-Unis a grimpé de 50% en un mois seulement, établissant un record absolu avec plus de 36 000 membres de la famille appréhendés, ont annoncé mardi des responsables de la Sécurité intérieure.

    Le gouvernement a également rencontré quelque 70 groupes d'au moins 100 migrants au cours des cinq premiers mois de l'exercice, fracassant ainsi des records et posant de nouveaux défis aux agents de la patrouille des frontières.

    Les mauvais choix entraînent de mauvaises conséquences et nous faisons de très mauvais choix depuis très longtemps.

    Si nous ne pouvons pas changer de cap en tant que nation, vous voudrez peut-être suivre les conseils du shérif Kirk et «verrouiller vos portes, charger vos armes et vous procurer un chien qui aboie, qui mordille»…

    https://www.zerohedge.com/news/2019-03-06/rural-sheriffs-ominous-warning-citizens-lock-your-doors-load-your-guns-get-barking

    RépondreSupprimer
  59. Les homicides à New York en hausse de 37% en 2019, entraînés par une forte hausse en février


    par Tyler Durden
    Mer., 03/06/2019 - 16:45


    Les nouvelles statistiques du département de police de la ville de New York (NYPD) montrent que les homicides dans la ville ont augmenté de 37% en 2019.

    Plus de 50 meurtres ont été commis à New York depuis le début de l'année, contre seulement 38 à la même période l'an dernier. Un mois de février chaotique, qui a enregistré 24 homicides contre 16 en février dernier, a contribué à transformer certains quartiers en zones de guerre.

    Ces statistiques ont été publiées lors d'une conférence de presse lundi au siège de la NYPD dans le Lower Manhattan.

    Le Commissaire de la police, James O’Neill, a déclaré que les forces de l’ordre et les responsables de la ville avaient été en mesure de réprimer les crimes violents en apportant des ajustements abrupts à la politique à la volée.

    «Les conditions changent constamment», a déclaré O’Neill. «Chaque quartier a une dynamique différente qui doit être abordée individuellement. Nous sommes toujours en train de déployer le bon type et la bonne quantité de ressources aux moments et aux endroits appropriés. ”

    Pour lutter contre la récente flambée de crimes violents, la stratégie de la police de New York consistera notamment à renforcer les poursuites pour armes à feu et à élargir le programme CeaseFire, qui prévoit des interventions pour les membres de gangs, qui se dérouleront à Brooklyn et dans le Bronx.

    "La ville de New York a connu une réduction massive de la criminalité au fil des ans et je suis fier du travail accompli par nos membres sur le terrain pour se concentrer continuellement - très précisément - sur les véritables facteurs de la criminalité", a déclaré O'Neill. "Lors de la prochaine édition de la police de quartier, nous réunissons des agences de la ville, des représentants élus et des dirigeants de quartier afin de renforcer la confiance, de renforcer les relations et d'agir ensemble pour réduire davantage le crime et la violence."

    Un de ces meurtres très médiatisés a impliqué un homme abattu mortellement dans une station de métro dans le Queens le mois dernier. La vidéo graphique de l'incident, qui s'est déroulée en plein jour, est devenue virale sur les médias sociaux. Lors d’une conférence de presse avec la NYPD, il a été rapporté que le tireur était un membre d’un gang MS-13 âgé de 26 ans.

    Malgré la vague de meurtres, le taux de criminalité global de la ville a diminué de 11% en février et de 9% pour l’année.

    Les vols, les cambriolages et le grand vol d'automobile ont chuté de 10% à 14% cette année. Les agressions liées aux crimes sont en baisse de 8%, mais les viols ont monté en flèche de 19%, soit 285 depuis le début de l'année, contre 240 à la même période l'an dernier. NYPD a attribué plus de viols avec le #metoomovement.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-03-05/nyc-homicides-37-2019-driven-huge-spike-february

    RépondreSupprimer
  60. Guerre civile américaine 2: les médias américains ne pourront s'en prendre qu'à tout l'enfer se déchaîne


    par Tyler Durden
    Mer., 03/06/2019 - 16:26
    Écrit par Robert Bridge,


    Pour la première fois depuis des années, le son de la guerre civile est devenu audible à travers les États-Unis. La nation semble vouée à la répétition de l’histoire grâce à un média qui n’est plus en mesure de faire son travail de manière objective.

    Les médias américains à tendance majoritairement gauche viennent d'entrer dans leur troisième année consécutive de guerre ouverte contre Donald Trump. Cette agression incessante risque d’aggraver les passions politiques au point où le «syndrome de Trump Derangement» se transforme en une boule de neige qui dépasse totalement notre capacité de contrôle. Comme une guerre civile à part entière.

    Au cours du week-end, le Washington Post, l’un des plus importants producteurs d’agitation partisane en série, a publié un article intitulé «En Amérique, on parle de quelque chose qui n’a pas été dit depuis 150 ans: la guerre civile». La pièce, qui place adroitement les démocrates au-dessus de la mêlée, s'ouvre par le soupçon de raisin suivant:

    "Avec le rapport de l'avocat spécial Robert S. Mueller III qui serait presque achevé, les pourparlers sur la destitution en vol et l'élection présidentielle de 2020 se préparent ... on parle de violence, de chaos et, de plus en plus, de guerre civile", a-t-il déclaré. prévenu.

    Avec un niveau d'audace et de droiture qui est devenu une marque de fabrique de la gauche, l'article n'a pas laissé présager que les médias traditionnels seraient peut-être complices de la détérioration continue du discours politique, ou que les démocrates le seraient tout autant. blâmer les républicains pour les retombées politiques qui représentent maintenant un risque grave pour la République.

    Comme de nombreux Américains avertis l'admettront ouvertement, des lignes de bataille ont été tracées au-delà des frontières politiques et culturelles. Cette division est peut-être plus frappante sur les médias sociaux, où les amis et la famille qui ne sont pas d’accord avec notre vision politique du monde obtiennent l’option «nucléaire» et sont facilement vaincus («non accompagnés») d’une simple pression sur un bouton. C'est un développement préoccupant. Le véritable danger viendra lorsque les Américains des deux côtés de la division politique cesseront de parler et commenceront à ériger des barrières électroniques autour de leurs systèmes de croyance politique. Même les membres de la famille ne sont pas épargnés par le tumulte; le fait que les gens partagent la même lignée ne signifie pas automatiquement qu'ils partagent les mêmes opinions politiques. L’Amérique, bien que toujours verte derrière les oreilles, peut comprendre ce fait mieux que de nombreux autres pays.

    Les États-Unis ont participé à leur juste part des conflits militaires au fil des ans, mais sa guerre la plus meurtrière à ce jour a été celle qui a opposé les Américains les uns aux autres. La soi-disant guerre civile (1861-1865), menée entre le Nord et le Sud sur la question de la sécession du Sud par l'Union, entraîna la mort de quelque 620 000 soldats des armées de l'Union et de la Confédération (et peut-être jusqu'à 850 000, selon d'autres estimations).

    RépondreSupprimer

  61. En d’autres termes, plus d’Américains sont morts dans la guerre civile que dans l’ensemble des autres conflits du pays. Pour un pays qui a été en guerre pendant une bonne partie de son existence, cela fait réfléchir.

    En gardant à l'esprit cette note de bas de page historique, les principaux médias devraient mieux comprendre leur responsabilité de présenter une description objective et équilibrée des événements modernes. Pourtant, rien n’indique aujourd’hui que ce soit le cas. Il suffit de regarder la manière dont il a balayé les récents événements politiques - tels que les scandales de Covington High School et de Jussie Smollett, sans parler du canular de «collusion avec la Russie» - pour dire que quelque chose est sérieusement déréglé au sein du Fourth Estate. Les médias grand public muselés ont tout simplement perdu la raison devant Donald Trump et ne peuvent plus exercer leurs fonctions avec une objectivité perceptible.

    En effet, le dirigeant américain continue de servir de piñata aux médias axés sur l’ordre du jour, qui subissent chaque jour des hauts et des bas, ainsi que son administration - et ce, même si sa popularité reste très élevée parmi les électeurs. Ce n’est qu’en marge du monde des médias, dans les contrées lointaines de Fox News et de Breitbart, que le lecteur trouvera des rapports pondérés sur le président américain. Cela ne veut pas dire, bien entendu, que Trump est au-delà de toute critique. Pas du tout. Il y a beaucoup de choses à ne pas aimer à propos du 45ème président. En même temps, cependant, supposer que Trump et son administration sont la racine de tout le mal, comme les médias nous le laisseraient croire, est non seulement ridicule, mais carrément dangereux.

    Sans aucune perte d'ironie, on peut trouver un bon exemple de la partialité des médias contre Trump dans l'article même de Post qui s'inquiète du déclenchement d'une autre guerre civile. Bien que tout le monde sache qu'il faut être deux pour danser le tango, vous ne le devinerez jamais en le lisant. Dans le monde protégé des médias à prédominance libérale, le tango est un événement solo dans lequel la droite politique est décrite comme étant engagée dans une danse avec elle-même, tandis que la gauche politique observe - de manière innocente, bien sûr - de côté.

    Michael Cohen, par exemple, l'avocat personnel de Trump qui a commis un parjure en mentant devant le Congrès, a déclaré dans un article cité dans l'article: "Compte tenu de mon expérience de travail pour M. Trump, je crains que s'il perd les élections en 2020, ne soyez jamais une transition pacifique du pouvoir. "

    Maintenant, c'est certainement riche. Depuis que Hillary Clinton a perdu l'élection présidentielle de 2016, Washington a été consumé par l'enquête de Mueller et, parmi des rumeurs insensées, que Trump est un président illégitime destiné à être destitué. En d'autres termes, la dernière chose que l'on puisse dire au sujet des démocrates, c'est qu'ils ont facilité une «transition pacifique du pouvoir». En fait, ils ont entravé Trump et son administration depuis qu'il est entré au bureau ovale.

    Robert Reich, membre du comité consultatif sur la transition économique de Barack Obama, a également été impliqué dans l'histoire de la guerre de Sécession. La Poste était liée à un article que Reich avait écrit l’année dernière dans lequel il posait le scénario fictif dans lequel une résolution de destitution contre le président était adoptée, déclenchant ainsi une guerre civile massive sur le commandement direct de son cher dirigeant.

    RépondreSupprimer
  62. «Trump affirme que c’est le travail de« l’état profond »», selon l’imagination fébrile de Reich. «Sean Hannity de Fox News demande à tout patriote honnête de descendre dans la rue. Les médias sociaux de droite appellent à la guerre. Alors que l'insurrection se propage, M. Trump ordonne aux forces armées de se ranger du côté des "patriotes". "

    "La façon dont M. Trump et ses défenseurs se comportent, il n’est pas absurde d’imaginer de graves troubles sociaux", a poursuivi Reich. "C’est comme ça qu’il nous a pris."

    Maintenant, c'est un chutzpah de classe mondiale. En fait, c'est le même ton pieux et ingrat qui se tisse tout au long de l'article du Post. En accord avec le discours non-stop des médias traditionnels, Trump et les républicains sont blâmés pour tout ce qui ne va pas dans le pays, tandis que les démocrates se présentent comme de petits anges essayant de reconstituer le pays déchiré.

    Comme déjà mentionné, Donald Trump n’est certainement pas au-dessus de la critique. Loin de là. Mais, pour les médias grand public, blâmer tous les responsables du malaise politique actuel est aussi responsable que d’allumer une cigarette à l’intérieur d’une usine chinoise de feux d’artifice. Les médias américains ont un programme clair: veiller à ce que Trump ne soit pas réélu pour un autre mandat en 2020. À cette fin, il a montré une volonté sournoise de trahir toutes les normes et éthiques journalistiques, ce qui a pour effet d'accroître le température politique au point d'ébullition. Il pointe ensuite le doigt de la responsabilité sur la droite politique pour la pile accumulée de tensions accumulées, qui sont prêtes à s'enflammer dès la première étincelle.

    Si les médias traditionnels continuent de servir servilement d'un seul maître politique au détriment d'un autre, ils ne pourront que s'en prendre à eux-mêmes. Ses reportages basés sur des idées préconçues et basés sur l’ordre du jour sont une honte et une menace réelle pour la sécurité nationale.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-03-06/american-civil-war-2-us-media-will-have-only-itself-blame-if-all-hell-breaks-loose

    RépondreSupprimer
  63. « Air Cocaïne » : des jets privés transportent les drogues en Europe

    Audrey Duperron
    6 mars 2019


    En France, un procès s’est ouvert récemment à la cour d’assises de la ville française d’Aix-en-Provence contre un groupe de trafiquants de drogue. Ces derniers avaient établi une véritable liaison aérienne entre l’Amérique du Sud et l’Europe au moyen d’un jet privé pour faire entrer clandestinement de la cocaïne sur le Vieux Continent.

    En novembre 2013, la brigade anti-drogue de la police dominicaine a empêché un Falcon 50 appartenant au PDG du lunettier français éponyme, Alain Afflelou, de décoller de l’aéroport de Punta Cana. La République dominicaine est en effet connue pour être devenue un centre important du trafic de drogue international. Le jet privé avait été loué à Afflelou par Frank Colin, une figure connue de la jet set de la Côte d’Azur. À son bord, les agents ont trouvé près de 700 kilogrammes de cocaïne.

    L’Europe aux prises avec un « tsunami de cocaïne »

    L’affaire, surnommé « Air Cocaine » est emblématique des nouvelles méthodes qu’emploient les trafiquants pour apporter la drogue en Europe. Malgré la surveillance étendue du ciel depuis les attentats du 11 septembre 2001, le Vieux Continent est en effet aux prises avec « un tsunami de poudre blanche », selon les termes du journal suisse Le Temps.

    Dans leur ouvrage, L’affaire Air Cocaïne (Ed. Fayard), les journalistes Jérôme Pierrat et Marc Leplongeon expliquent que depuis le millieu des années 2000, les trafiquants ont de plus en plus recours à des avions légers, des hélicoptères et des jets d’affaires pour faire entrer la cocaïne en Europe.

    Ces aéronefs provenant des Caraïbes effectuent souvent une escale aux Açores pour tromper les contrôleurs du ciel. En effet, seule la dernière escale est connue de ces derniers… et une escale dans un archipel portugais est bien moins suspecte, car elle suggère qu’il ne s’agit que d’un vol intra-Union Européenne. Les trafiquants emploient aussi des hélicoptères qu’ils font voler à basse altitude entre le Maroc et l’Espagne.

    Les saisies de drogue sur ces appareils sont moins spectaculaires que les quantités massives détectées sur les cargos en provenance d’Amérique du Sud, et c’est sans doute la raison pour laquelle les médias y accordent moins d’attention.

    Un marché de 5,7 milliards d’euros

    Mais les saisies cumulées sont révélatrices de l’ampleur de ces trafics : rien qu’en France, on a intercepté 9,2 tonnes de cocaïne en 2017. Cela représente une augmentation de 140 % par rapport à l’année précédente.

    Les brigades anti-drogue françaises ont procédé à l’arrestation de 216 passagers « mules » sur des vols réguliers en provenance de la Guyane et des Caraïbes. Désormais, ils se concentrent aussi sur les vols d’affaires.

    RépondreSupprimer
  64. Depuis 2011, Europol surveille des milliers d’aérodromes situés sur le territoire de l’UE et de la Suisse. « Les trafiquants peuvent utiliser des zones agricoles, des routes désaffectées ou même procéder à des largages. (…) Ces petits appareils échappent aux contrôles radar et ne déposent pas de plan de vol. Et, quand ils en déposent, ils sont faux », peut-on lire dans un manuel élaboré par Europol.

    Selon l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT), l’augmentation du nombre de saisies s’explique par la hausse de la consommation de cocaïne. Près de 3,5 millions de personnes goûtent à la substance interdite chaque année au sein de l’UE. Il y a deux ans, l’Union européenne, la Norvège et la Suisse ont effectué 89 000 saisies, correspondant à un volume total de 69,4 tonnes. Au sein du bloc, le marché de la poudre blanche pèse près de 5,7 milliards d’euros, alors que la cocaïne ne représente que 10 % des saisies de drogue en volume.

    Des têtes de pont dans des pays réputés pour la corruption de leurs services publics
    Il n’est pas facile d’élaborer une stratégie efficace contre ce trafic de drogue, comme le révèle cette affaire. Les narco-trafiquants latino-américains peuvent établir des têtes de pont dans des pays tels que la Roumanie, la Bulgarie ou les Balkans, où la coopération avec la police et les tribunaux est particulièrement complexe.

    De même, les gangs exploitent des avions de grande capacité d’occasion. L’acquisiion de ces appareils leur permet d’améliorer leur infrastructure, tout en blanchissant l’argent des trafics, et en minimisant les mouvements de fonds. « Les nuages de coke vont continuer d’assombrir le ciel européen », conclut Le Temps.

    https://fr.express.live/jets-prives-cocaine-europe/

    RépondreSupprimer
  65. La mauvaise semaine du président Trump


    Judge Andrew P. Napolitano.
    le 7 mars 2019


    Dans un monde idéal, le président des États-Unis réussirait à négocier un traité sur les armes nucléaires avec un gouvernement étranger - et ce, avec le soutien absolu du Congrès. son avocat respecterait le privilège avocat-client et ne révélerait pas ses confidences publiquement; Le Congrès respecterait le vieil adage selon lequel la politique se termine là où commence le bord de l'eau et reste bas lorsque le président est à l'étranger pour une mission délicate. le président ne s'engagerait pas dans une grave dérive constitutionnelle qui provoquerait une négation du Congrès; personne dans son administration n'aurait une autorisation de sécurité très secrète qui n'aurait pas révélé la vérité aux responsables de l'application de la loi et des renseignements qui enquêtaient sur lui; et le président ne craindrait pas RICO.

    Mais nous ne vivons pas dans un monde idéal - et tous ces problèmes et événements sont venus à notre conscience la semaine dernière.

    Voici l'histoire en arrière.

    Le président Donald Trump s'est rendu au Vietnam la semaine dernière pour entamer des négociations avec Kim Jong Un, le dictateur de la Corée du Nord. Normalement, lorsque le président des États-Unis rencontre un dirigeant étranger pour conclure un accord entre les pays, la réunion proprement dite est une formalité et un triomphe en matière de relations publiques.

    En effet, normalement, les émissaires des deux pays se rencontrent depuis des mois pour définir les détails d'un accord. C’est dans le secteur privé que se réalise le vrai travail de la diplomatie, et non dans le dialogue public et le backslapping.

    Mais l'approche de la politique étrangère de Trump est tout sauf normale. Trump savait, lorsqu'il quitta Washington pour Hanoi, qu'il n'y avait pas d'accord entre les pays, et il sut également qu'aucun accord n'était probable. Mais il croyait que la force de sa haute personnalité pouvait produire une rencontre des esprits. La majeure partie de la Corée du Nord est économiquement désespérée et physiquement affamée et souhaite que les sanctions économiques américaines soient levées. Les États-Unis craignent à juste titre que des armes nucléaires ne tombent entre les mains d'un fou qui pourrait peut-être atteindre Los Angeles et veut que les armes soient retirées.

    Il se pourrait qu'aucune des deux parties ne veuille bouger, ni John Bolton, le conseiller en matière de sécurité nationale de Trump, assoiffé de guerre, dont les idées sur l'utilisation de la force militaire à des fins diplomatiques en 2016 aient pu dominer son patron.

    Tandis que le monde regardait les pseudo-négociations à Hanoi, les démocrates de la Chambre organisaient une audition publique sur les objections de leurs collègues républicains, au sujet du prétendu comportement illégal de Trump avant et pendant qu'il était président. Le seul témoin à l'audience était Michael Cohen, un parjure reconnu coupable et un ancien avocat de Trump. Cohen a affirmé avoir une connaissance personnelle du comportement criminel et frauduleux présumé - et nié - de Trump.

    Un avocat peut-il témoigner contre son propre client? Qu'est devenu le privilège avocat-client? Ce sont des questions judicieuses qui n'ont pas été posées la semaine dernière à cause de quelque chose appelée l'exception de fraude et de criminalité.

    Normalement, toutes les communications entre un client et son avocat sont privilégiées par la révélation. L'exception survient lorsque l'avocat peut démontrer que le client et lui-même ont ensemble commis des actes criminels ou frauduleux. Cohen alléguait cela, établissait un cas de base étayé par des documents, donnait aux démocrates un champ fertile de prétendus méfaits de Trump à récolter et était autorisé à révéler sous serment et à la télévision nationale d'innombrables communications sordides qu'il avait avec Trump, y compris à la Maison Blanche.

    RépondreSupprimer
  66. Trump a affirmé que les allégations explosives de Cohen avaient en réalité entravé ses négociations à Hanoi et étaient la cause immédiate de leur échec.

    Parallèlement, les démocrates et les républicains du Sénat rejoignaient leurs collègues de la Chambre pour s’opposer aux dépenses du président que le Congrès avait expressément refusées d’autoriser. La réprimande probable se ferait par le biais d'un mécanisme juridique annulant la déclaration d'urgence du président, qui, selon lui, lui permettait de dépenser des fonds inutilisés mais non autorisés sur le mur frontalier promis. Il voudrait sans doute opposer son veto à cette négation.

    Pendant ce temps, le New York Times a révélé que le FBI et la CIA avaient refusé d'autoriser une autorisation de sécurité très secrète pour le gendre du président, Jared Kushner, car ils affirmaient qu'il était moins que franc avec lui. que le président les a annulés.

    Cela était légal pour le président, mais c'était extrêmement dangereux et profondément imprudent. Il a sapé les services de renseignement et les forces de l’ordre, a rabaissé ceux qui ont obtenu de telles autorisations par le travail acharné et le mérite, et a révélé les secrets les mieux gardés du pays à une personne que les services de renseignement américains jugent naïve et susceptible d’incitations étrangères à révéler ce qu’elle sait.

    Caché dans le témoignage de Cohen, il y avait une allusion oblique à une fraude bancaire et fiscale présumée selon laquelle il avait affirmé qu'il avait aidé Trump à s'engager, avait contribué à la richesse de Trump et présentait l'intérêt actuel des procureurs fédéraux à Manhattan. Bon nombre de ces événements ont eu lieu il y a plus de cinq ans et ne font donc pas l'objet de poursuites, alors pourquoi les procureurs s'y intéresseraient-ils ?

    C’est ici que RICO intervient. RICO est l’acronyme de la loi fédérale de l’ère Nixon, la loi sur les organisations influentes et corrompues de Racketeer, adoptée à l’origine pour cibler la foule. Il permet aux procureurs fédéraux de remonter 10 ans en arrière pour trouver deux actes criminels, qui n'ont pas besoin d'être prouvés au-delà de tout doute raisonnable; les procureurs doivent simplement démontrer qu’ils étaient plus susceptibles d’avoir eu lieu. Ensuite, le gouvernement fédéral peut saisir trois fois la richesse accumulée par les auteurs de ces stratagèmes. Cela pourrait mettre Trump en faillite.

    Le président a des bourreaux sérieux et puissants qu'il ne peut surmonter en se moquant seul. Il doit faire plus que les rabaisser avec des tweets acerbes, car bon nombre de ces bourreaux peuvent légalement lui causer un préjudice réel. Il doit s'attaquer à ces problèmes avec sobriété, droiture et maturité. Le président Trump peut-il survivre à tout cela ? Oui, mais pas s'il a une autre semaine comme la dernière.

    http://www.judgenap.com/post/president-trumps-bad-week

    RépondreSupprimer
  67. Les enfants non vaccinés ne posent aucun risque à quiconque, déclare


    Harvard Immunologist
    Par Richard Enos
    Evolution collective
    7 mars 2019


    L’une des forces et des faiblesses d’une éducation médicale occidentale est sa prédisposition à la fragmentation et à la cloisonnement des choses. Alors que beaucoup de données sont glanées dans les minuties, très peu d'attention est accordée à l'interrelation entre les disciplines. Bien qu'un étudiant en médecine devienne un véritable spécialiste dans son domaine, il devient lui aussi compartimenté et ignore souvent des informations très importantes qui seraient essentielles pour une vision plus large et plus globale. Et cela semble être par la conception.

    Le témoignage de Tetyana Obukhanych, qui a obtenu son doctorat, en est un exemple. en immunologie à la Rockefeller University de New York et a effectué des études post-universitaires à Harvard. Dans une présentation qu'elle a donnée en Colombie-Britannique (vidéo complète ici), elle discutait des preuves scientifiques tirées d'une publication sur l'épidémie de rougeole au Québec en 2011. Les preuves ont montré que 48% des personnes qui avaient contracté la rougeole étaient complètement vaccinées contre la rougeole, et cela n'inclut même pas ceux qui n'ont été vaccinés qu'une seule fois contre la rougeole, car ils sont regroupés avec les personnes non vaccinées. Elle prit un moment pour raconter comment elle avait pris conscience de ce phénomène:

    Ce qui est intéressant, c’est que mon domaine, le domaine de l’immunologie, le domaine fondamental qui est en quelque sorte responsable de toutes ces théories de l’immunité, nous ne traitons pas vraiment avec le monde réel. Nous faisons des recherches dans les laboratoires. Nous sommes en quelque sorte un métier de tour d’ivoire et nous ne lisons même pas ces publications car elles sont trop éloignées de notre domaine. Nous ne lisons que ce qui est spécifique à notre recherche et habituellement ce sont les immunisations, comment les anticorps sont générés et tous les détails de la réponse immunitaire.

    Et j'ai suivi toute ma formation de doctorat et je pensais que les vaccins vous immunisaient et que si vous en receviez, il serait absolument impossible, pratiquement impossible, de contracter une maladie, et je suis à peu près sûr que la plupart de mes collègues dans mon domaine étroit croyait la même chose, et nous avons eu des conversations à ce sujet. Et même quelqu'un, à un moment donné, m'a mentionné et a dit qu'ils avaient un vaccin et qu'ils avaient attrapé la rougeole et que je l'ai en quelque sorte écarté et j'ai pensé que la personne était confuse. C’était soit elle n’avait pas reçu le vaccin, soit ce n’était pas la rougeole, l’un des deux.

    Mais il se trouve que j’ai dû faire une demande de citoyenneté américaine il y a quelques années. Une partie de la procédure consiste à soumettre votre carnet de vaccination, c’est vrai. C’était la première fois que j’examinais attentivement mon propre carnet de vaccination. J'ai eu deux vaccins contre la rougeole dans mon enfance. Eh bien, je ne le savais pas car j’étais trop jeune pour m'en souvenir, mais ce dont je me souviens très bien, c’est que j’avais la rougeole à l’âge de 11 ans et que c’était un peu plus difficile à nier.

    RépondreSupprimer
  68. Et j'ai récemment dit à quelqu'un d'autre et ils ont dit: "Oh, vous êtes confus à ce sujet, vous n'avez pas eu la rougeole !" Comme "Comment savez-vous ?" Avez-vous vérifié vous y aviez réellement le virus ou pas ? "Alors, c'est juste, vous savez, le diagnostic des médecins, non ? Mais j’habitais en Ukraine, et là-bas, vous savez, il y avait des tonnes de rougeole autour et les médecins savaient quand ils ont vu la rougeole. Quoi qu’il en soit, la raison pour laquelle j’ai dû chercher ces documents est de me confirmer si je suis confus au sujet de ma rougeole ou s’il s’agit d’un phénomène général qui se produit et qui est documenté dans la littérature. Et en effet, il est documenté dans la littérature. Mais les immunologistes ne le savent pas.

    Laissez cela couler un instant. Vous obtenez votre doctorat en immunologie et vous quittez l'école pour aller travailler dans le monde sur des sujets tels que, oh, la vaccination, et vous n'avez pas appris que vous pouvez toujours contracter certaines maladies même si vous avez été complètement vacciné contre elles. ? Bien que cela soit scientifiquement documenté et un fait incontesté? Encore une fois, ignorance par conception.

    Intimidation de l'industrie

    Pour les étudiants en médecine qui deviennent médecins de famille ou pédiatres, la pratique consistant à mener des recherches indépendantes sur les preuves scientifiques facilement disponibles qui contredisent l'orthodoxie médicale occidentale est certainement mal vue. En outre, ceux qui souhaitent utiliser ces connaissances pour conseiller leurs patients se retrouvent souvent dans le collimateur de la condamnation de l'établissement et de l'industrie pharmaceutique.

    L’analgésique Vioxx, qui, selon certaines estimations, a fait 60 000 morts et pour lequel Merck a dû débourser près de 5 milliards de dollars pour régler 27 000 actions en justice, en est un exemple. Les courriers électroniques de Merck datant de 1999 montraient que les dirigeants de la société cherchaient à intimider les médecins qui n'aimaient pas utiliser le Vioxx, ou pire encore. Un courriel a déclaré: «Nous devrons peut-être les rechercher et les détruire où ils habitent», tandis que d'autres ont transmis une liste de médecins dissidents qu'ils ont cherché à «détruire», «neutraliser» ou «discréditer». (Source)

    À présent, si les médecins commençaient à examiner la recherche indépendante sur les vaccins et s’interrogeaient sur leur sécurité et leur efficacité, ils se retrouveraient rapidement sur une telle liste et risqueraient de perdre leur licence médicale, leur réputation serait détruite et peut-être même davantage.

    Et c’est la raison pour laquelle les défis à l’établissement, comme celui de Tetyana Obukhanych, sont si importants pour ceux d’entre nous qui recherchent simplement les faits objectifs et une théorie raisonnable qui les lie, en particulier en ce qui concerne la sécurité de nos les enfants. Les scientifiques comme Tetyana ne souhaitent généralement pas être des activistes, ils préféreraient probablement faire de la recherche scientifique et demander à une autorité supérieure d’agir comme il convient. Cependant, nous vivons à une époque où l'autorité médicale est corrompue et axée sur l'argent et exerce un pouvoir considérable sur le gouvernement. Ainsi, la seule façon pour un scientifique de faire la lumière sur ses découvertes est de dire cette vérité elle-même. Cela signifie souvent qu'il faut renoncer à la vie tranquille et sécurisée en tant que chercheur pour lequel ils ont fréquenté une école et se rendre au grand public en tant que militant.

    RépondreSupprimer
  69. Défendre le choix de ne pas vacciner

    Après avoir étudié des données scientifiques réelles sur l'innocuité et l'efficacité des vaccins, Tetyana est parvenu à la conclusion que les enfants non vaccinés ne présentaient aucun risque accru pour la santé publique par rapport aux enfants vaccinés. Dans une «lettre ouverte aux législateurs envisageant actuellement une législation sur les vaccins», elle déclare aux législateurs, dont certains sont sur le point de supprimer les exemptions de vaccins de leurs districts, que «la discrimination dans une école publique contre des enfants qui ne sont pas vaccinés pour des raisons de conscience complètement injustifié. »Ci-dessous, la lettre complète. Des annexes et des notes de bas de page sont disponibles dans le lien ci-dessus.

    Cher législateur,

    Je m'appelle Tetyana Obukhanych. Je suis titulaire d'un doctorat en immunologie. J'écris cette lettre dans l'espoir qu'elle corrigera plusieurs idées fausses sur les vaccins afin de vous aider à formuler une compréhension juste et équilibrée qui s'appuie sur une théorie vaccinale acceptée et sur de nouvelles découvertes scientifiques.

    Les enfants non vaccinés représentent-ils une menace plus grande pour le public que les vaccinés ?

    Il est souvent dit que ceux qui choisissent de ne pas vacciner leurs enfants pour des raisons de conscience mettent le reste du public en danger, raison pour laquelle la plupart des mesures législatives visant à mettre un terme aux exemptions de vaccins actuellement envisagées par les législateurs fédéraux et des États à l'échelle nationale.

    Vous devez savoir que la nature de la protection offerte par de nombreux vaccins modernes - et qui inclut la plupart des vaccins recommandés par le CDC pour les enfants - n’est pas cohérente avec une telle déclaration.

    J'ai décrit ci-dessous les vaccins recommandés qui ne peuvent pas prévenir la transmission des maladies, soit parce qu'ils ne sont pas conçus pour prévenir la transmission des infections (ils sont plutôt destinés à prévenir les symptômes de la maladie), soit parce qu'ils sont destinés à des maladies non transmissibles.

    Les personnes qui n'ont pas reçu les vaccins mentionnés ci-dessous ne représentent pas une menace plus grande pour le grand public que les autres, ce qui implique que la discrimination à l'encontre d'enfants non vaccinés dans une école publique pourrait ne pas être justifiée.

    1. Le VPI (vaccin antipoliomyélitique inactivé) ne peut pas empêcher la transmission du poliovirus. (voir annexe pour l'étude scientifique, point n ° 1). Le poliovirus sauvage est inexistant aux États-Unis depuis au moins deux décennies. Même si le poliovirus sauvage devait être réimporté par les voyages, la vaccination antipoliomyélitique avec le VPI ne peut pas affecter la sécurité des espaces publics. Veuillez noter que l'éradication du poliovirus sauvage est attribuée à l'utilisation d'un autre vaccin, le VPO ou le vaccin oral contre le poliovirus. Bien qu’il soit capable de prévenir la transmission du poliovirus sauvage, l’utilisation du VPO a été abandonnée depuis longtemps aux États-Unis et remplacée par le VPI pour des raisons de sécurité.

    2. Le tétanos n’est pas une maladie contagieuse, mais plutôt le fait de blessures par perforation profonde contaminées par des spores de C. tetani. Vacciner contre le tétanos (via le vaccin combiné DTaP) ne peut pas altérer la sécurité des espaces publics; il est destiné à rendre uniquement la protection personnelle.

    RépondreSupprimer
  70. 3. S'il est destiné à prévenir les effets pathogènes de la toxine diphtérique, le vaccin à base d'anatoxine diphtérique (également contenu dans le vaccin DTaP) n'est pas conçu pour prévenir la colonisation et la transmission de C. diphtheriae. La vaccination contre la diphtérie ne peut altérer la sécurité des espaces publics; il est également destiné à la protection personnelle uniquement.

    4. Le vaccin acellulaire contre la coqueluche (le dernier élément du vaccin combiné DTaP), actuellement utilisé aux États-Unis, a remplacé le vaccin anticoquelucheux à cellules entières à la fin des années 90, qui a été suivi d'une recrudescence sans précédent de la coqueluche. Une expérience d'infection délibérée par la coqueluche chez les primates a révélé que le vaccin anti-aP n'est pas capable de prévenir la colonisation et la transmission de B. pertussis. La FDA a publié un avertissement concernant cette découverte cruciale. [1]

    En outre, la réunion de 2013 du conseil des conseillers scientifiques du CDC a révélé d'autres données alarmantes selon lesquelles les variants de la coqueluche (souches PRN négatives) actuellement en circulation aux États-Unis ont acquis un avantage sélectif pour infecter ceux qui sont à jour de leurs boosters DTaP. , ce qui signifie que les personnes qui sont à jour sont plus susceptibles d’être infectées, et donc contagieuses, que les personnes qui ne sont pas vaccinées.

    5. Parmi les nombreux types d'H. Influenzae, le vaccin anti-Hib ne couvre que le type b. En dépit de sa seule intention de réduire le portage de Hib symptomatique et asymptomatique (sans maladie), l'introduction du vaccin contre Hib a déplacé par inadvertance la dominance de la souche vers d'autres types de H. influenzae (types a à f). Ces types ont provoqué une maladie invasive de gravité élevée et une incidence croissante chez les adultes à l’époque de la vaccination des enfants contre le Hib (voir l’annexe 4 de l’étude scientifique, Point 4). La population en général est plus vulnérable à la maladie invasive qu’avant le début de la campagne de vaccination contre le Hib. Discriminer les enfants qui ne sont pas vaccinés contre Hib n’a aucun sens scientifique à l’époque de la maladie à H. influenzae de type b.

    6. L'hépatite B est un virus transmissible par le sang. Il ne se propage pas dans un cadre communautaire, en particulier chez les enfants qui ont peu de chances de se livrer à des comportements à haut risque, tels que le partage de seringues ou les rapports sexuels. La vaccination des enfants contre l’hépatite B ne peut modifier de manière significative la sécurité des espaces publics. De plus, l'admission à l'école n'est pas interdite pour les enfants porteurs de l'hépatite B chronique. Interdire l'admission à l'école à ceux qui ne sont tout simplement pas vaccinés - et ne sont même pas porteurs de l'hépatite B - constituerait une discrimination déraisonnable et illogique.

    En résumé, une personne qui n'est pas vaccinée pour des raisons de conscience avec les vaccins IPV, DTaP, HepB et Hib ne présente aucun danger supplémentaire pour le public qu'une personne qui l'est. Aucune discrimination n'est justifiée.

    À quelle fréquence les événements indésirables graves liés aux vaccins se produisent-ils ?

    Il est souvent dit que la vaccination entraîne rarement des effets indésirables graves.

    Malheureusement, cette affirmation n’est pas étayée par la science.

    Une étude récente réalisée en Ontario, au Canada, a montré que la vaccination conduisait en fait à une visite à la salle d'urgence pour 1 enfant sur 168 après leur rendez-vous de vaccination de 12 mois et pour 1 enfant sur 730 après leur rendez-vous de vaccination de 18 mois (voir l'annexe pour un aperçu scientifique). étude, point n ° 5).

    RépondreSupprimer
  71. Lorsque le risque d'effet indésirable nécessitant une visite à l'urgence après une vaccination bien portée est manifestement si élevé, la vaccination doit rester un choix pour les parents, qui peuvent bien entendu ne pas vouloir assumer ce risque immédiat afin de protéger leurs enfants des maladies généralement considérés comme bénins ou auxquels leurs enfants pourraient ne jamais être exposés.

    La discrimination à l’encontre des familles opposées aux vaccins pour des raisons de conscience peut-elle prévenir de futures épidémies de maladies à virus transmissibles, telles que la rougeole ?

    Les scientifiques de la recherche sur la rougeole sont conscients depuis longtemps du «paradoxe de la rougeole». Je cite un article de Poland & Jacobson (1994) «Échec de l'atteinte de l'objectif d'élimination de la rougeole: paradoxe apparent des infections par la rougeole chez les personnes immunisées». Stagiaire Med 154: 1815-1820:

    "Le paradoxe apparent est que, lorsque les taux d'immunisation contre la rougeole atteignent des niveaux élevés dans une population, la rougeole devient une maladie des personnes immunisées." [2]

    Des recherches ultérieures ont montré que derrière le «paradoxe de la rougeole» se situe une fraction de la population appelée FAIBLE RÉACTION AU VACCIN. Les personnes à faible réponse sont celles qui répondent mal à la première dose du vaccin antirougeoleux. Ces personnes développent alors une faible réponse immunitaire à la prochaine vaccination et reviennent rapidement dans la réserve de «sujets sensibles» dans les 2-5 ans, bien qu’elles aient été complètement vaccinées. [3]

    La revaccination ne peut corriger la faible réactivité: il semble s'agir d'un trait immuno-génétique. [4] Aux États-Unis, on estimait à 4,7% le nombre de répondants peu répondeurs parmi les enfants. [5]

    Des études sur les épidémies de rougeole au Québec, au Canada et en Chine confirment que des épidémies de rougeole se produisent encore, même lorsque l'observance de la vaccination se situe dans la fourchette la plus élevée (95-97% ou même 99%, voir annexe pour les études scientifiques, points 6 et 7). En effet, même chez les patients très réactifs au vaccin, les anticorps induits par le vaccin diminuent avec le temps. L’immunité vaccinale n’équivaut pas à une immunité permanente acquise après une exposition naturelle.

    Il a été prouvé que les personnes vaccinées qui développent une rougeole à un stade avancé sont contagieuses. En fait, deux épidémies majeures de rougeole en 2011 (au Québec, au Canada et à New York, dans l'État de New York) ont été réimportées par des personnes précédemment vaccinées. [6] [7]

    Prises ensemble, ces données montrent clairement que l’élimination des exemptions de vaccins, qui n’est actuellement utilisée que par un petit pourcentage de familles, ne résoudra pas le problème de la résurgence de la maladie, ni n’empêchera la réimportation et les flambées de maladies précédemment éliminées.

    La discrimination à l’encontre des objecteurs de vaccins de conscience est-elle la seule solution pratique?

    La majorité des cas de rougeole déclarés lors des flambées récentes aux États-Unis (y compris la récente épidémie de Disneyland) sont des adultes et des très jeunes bébés, alors qu’avant la vaccination, la rougeole était principalement survenue entre 1 et 15 ans.

    L'exposition naturelle à la rougeole a été suivie d'une immunité permanente contre la réinfection, alors que l'immunité vaccinale s'estompait avec le temps, laissant les adultes non protégés par les vaccins de leur enfance. La rougeole est plus dangereuse pour les nourrissons et les adultes que pour les enfants d’âge scolaire.

    RépondreSupprimer
  72. Malgré les risques élevés d’exposition avant la vaccination, la rougeole n’a pratiquement jamais eu lieu chez les bébés de moins de un an en raison du mécanisme robuste de transfert d’immunité de la mère.

    La vulnérabilité actuelle des très jeunes bébés à la rougeole est le résultat direct de la longue campagne de vaccination de masse du passé, au cours de laquelle leurs mères, elles-mêmes vaccinées dans leur enfance, n'étaient pas en mesure de contracter naturellement la rougeole à un âge scolaire sans danger et de rester à vie. immunité qui serait également transférée à leurs bébés et les protégerait de la rougeole pendant leur première année de vie.

    Heureusement, une solution thérapeutique existe pour imiter l'immunité maternelle maintenant érodée. Les nourrissons, ainsi que d’autres personnes vulnérables ou immunodéprimées, peuvent recevoir de l’immunoglobuline, une mesure potentiellement vitale qui fournit des anticorps dirigés contre le virus afin de prévenir ou d’améliorer la maladie après une exposition (voir l’annexe, point 8).

    En résumé:

    1) en raison des propriétés des vaccins modernes, les individus non vaccinés ne présentent pas plus de risque de transmission de la poliomyélite, de la diphtérie, de la coqueluche et de nombreuses souches de H. influenzae de type b que les individus vaccinés, mais pratiquement aucun danger transmission de l'hépatite B en milieu scolaire et le tétanos n'est pas transmissible du tout;

    2) il existe un risque considérablement plus élevé de visites à la salle d'urgence après les rendez-vous de vaccination pour enfants attestant que la vaccination n'est pas sans risque;

    3) les épidémies de rougeole ne peuvent pas être entièrement évitées même si la conformité de la vaccination était presque parfaite; et

    4) une méthode efficace de prévention de la rougeole et d'autres maladies virales chez les nourrissons non vaccinés et l'immunoglobuline immunodéprimée est disponible pour les personnes susceptibles d'être exposées à ces maladies.

    Pris ensemble, ces quatre faits montrent clairement que la discrimination dans une école publique à l'encontre d'enfants qui ne sont pas vaccinés pour des raisons de conscience est totalement injustifiée, car le statut vaccinal des objecteurs de conscience ne présente aucun risque indu pour le public.

    Cordialement,

    ~ Tetyana Obukhanych, PhD

    La vente à emporter

    La personne moyenne n'est pas un scientifique et s'appuie donc sur l'intégrité des professionnels pour pouvoir prendre des décisions concernant l'innocuité et l'efficacité des vaccins. Ceux qui ont fait des recherches peuvent très bien convenir avec moi que les données de l'industrie sur l'innocuité des vaccins sont présentées de manière vague et compliquée, regorgeant d'affirmations répétitives affirmant que «les vaccins se sont révélés sûrs et efficaces». J'ai vu que, de manière générale, il semble être écrit sous une forme aussi simple et compréhensible que possible, et le lien entre la théorie et les données est beaucoup plus clair. Le débat sur le vaccin, si nous pouvons même l'appeler ainsi, est une occasion pour nous tous de pratiquer notre discernement et de voir les signes révélateurs du désir de trouver et de partager la vérité par opposition au désir de cacher la vérité pour gagner sa vie. et en totale indifférence pour la vie humaine.

    Pour certains, cela est difficile car cela remet en cause la vision du monde selon laquelle les autorités auxquelles nous avons donné le pouvoir de prendre réellement soin de l'humanité et de la vie humaine. Cependant, comprendre l'erreur de cette situation contribue à nous motiver à rechercher notre souveraineté auprès de l'autorité et contribue à notre éveil collectif.

    Reprinted with permission from Collective Evolution.

    https://www.lewrockwell.com/2019/03/no_author/unvaccinated-children-pose-no-risk-to-anyone-says-harvard-immunologist/

    RépondreSupprimer
  73. L'accord-cadre pour les nuls: trois fois deux minutes pour tout comprendre


    Après des années de négociations, l'accord-cadre avec l'Union européenne est enfin sur la place publique. D'ici l'été, la Suisse devra dire si elle l'accepte ou non. Mais que contient vraiment cet accord ? Et quels sont les points qui posent problème ? Notre éclairage en trois épisodes.

    ÉPISODE 1: LA REPRISE DU DROIT

    - voir clip sur site -

    19h30 - Publié lundi à 19:30

    La Suisse et l'Union européenne sont liées par cinq accords bilatéraux dits d'accès au marché: la libre circulation des personnes, les transports terrestres, les transports aériens, les obstacles techniques au commerce et l'agriculture. Pour que ces accords restent d’actualité, ils doivent régulièrement être adaptés à l’évolution du droit européen et intégrés dans le droit suisse.

    Actuellement, la Suisse le fait en général sur une base volontaire. Mais elle garde en principe la liberté de refuser certains éléments du droit européen. Cette situation ne plaît pas à l'UE qui menace de laisser s'éroder les accords actuels et de ne pas en signer de nouveaux.

    L'accord institutionnel Suisse-UE est la solution trouvée par les deux parties pour que ces accords soient régulièrement mis à jour et appliqués de façon harmonieuse. Il prévoit que la Suisse reprenne le droit européen de manière presque systématique. Il s'agit d'une perte de souveraineté, dénonce l'UDC, qui s'oppose vivement au texte. >> Lire: Le groupe UDC se prononce de manière unanime contre l'accord-cadre

    ÉPISODE 2: LE RÈGLEMENT DES CONFLITS

    - voir clip sur site -

    19h30 - Publié mardi à 19:30

    Que faire si la Suisse et l’Europe sont en conflit sur l’interprétation d’un de ces accords ? Aujourd'hui, dans ce genre de cas, il ne se passe rien. Chacun campe sur ses positions. Avec l’accord-cadre, le conflit serait tranché par un tribunal arbitral constitué d'un juge suisse, d'un juge européen et d'un troisième juge nommé par les deux premiers.

    A priori, on évite ces fameux "juges étrangers" que les Suisses détestent. Le hic, c’est que si le Tribunal arbitral estime que le différend touche du droit européen, il devra trancher en se basant sur la jurisprudence de la Cour européenne de justice, voire lui demander son avis qui sera alors contraignant. Et ça, ça ressemble déjà un peu plus aux juges étrangers.

    La partie à qui le tribunal arbitral donnera tort pourra refuser de se soumettre. L'autre partie sera alors autorisée à prendre des mesures de représailles qui pourront être contestées devant le tribunal et éventuellement réduites, si elles sont jugées non proportionnelles.

    RépondreSupprimer
  74. ÉPISODE 3: LÀ OÙ CA COINCE

    Episode 3 sur l'accord-cadre: les dossiers qui coincent
    19h30 - Publié hier à 19:30

    - voir clip sur site -

    L'accord-cadre pourrait sauver la voie bilatérale, mais il suscite aussi de très nombreuses réticences en Suisse, et pas seulement à l’UDC. D'ici la fin du printemps, les partis et les partenaires sociaux devront prendre position sur ce texte. L'UDC dit franchement non, le PLR, le PBD et les Vert'libéraux oui. Quant aux autres partis, c'est plus compliqué: c'est oui sur le principe, mais avec de grosses réserves.

    Le premier problème c’est que la Suisse devrait assouplir certaines des mesures d’accompagnement. Un exemple: aujourd'hui, si une entreprise européenne veut envoyer un travailleur détaché en Suisse, elle doit l’annoncer huit jours à l’avance. La raison: laisser du temps aux inspecteurs du travail pour vérifier qu'il n'y a pas de dumping salarial. Avec l'accord-cadre, ce délai passerait à quatre jours ouvrables seulement. Beaucoup trop court, disent les syndicats et le PS, qui craignent un affaiblissement de la protection des travailleurs.

    Le deuxième grand problème, c'est qu'avec l’accord-cadre, la Suisse pourrait devoir reprendre ce qu'on appelle la directive sur la citoyenneté de l'Union européenne. Si c’était le cas, les Européens qui s'établissent en Suisse auraient notamment un accès plus facile qu'aujourd'hui à notre système social.

    La Suisse devra-t-elle reprendre l'ensemble des points de la directive ? On ne le sait pas. L'accord reste flou à cet égard. La décision finale dépendra sans doute du tribunal arbitral. Malgré ces inconnues, la Suisse devra dire oui ou non à ce texte d'ici la fin du printemps. Avec des risques et des avantages, quelle que soit sa décision.

    Pierre Nebel

    https://www.rts.ch/info/suisse/10262336-l-accord-cadre-pour-les-nuls-trois-fois-deux-minutes-pour-tout-comprendre.html

    RépondreSupprimer
  75. LE DERNIER SCÉNARISTE DE «MARTINE» EST DÉCÉDÉ À 55 ANS

    Jean-Louis Marlier, fils du dessinateur de la célèbre héroïne, avait repris le flambeau en 1997, jusqu'à la fin de la série en 2011.
    Entre 1954 et 2011, Martine a connu 60 aventures, dessinées par Marcel Marlier et scénarisées par Gilbert Delahaye puis Jean-Louis Marlier.

    MICHEL PRALONG
    06.03.2019


    Elle en a fait des choses dans sa vie, Martine. Elle a fêté son anniversaire, elle est allée à l'hôpital, à la montagne, à l'école. Mais aujourd'hui, Martine pleure. Jean-Louis Marlier, son dernier scénariste, s'est éteint à 55 ans des suites d'une fulgurante maladie, jeudi dernier en Chine d'où est originaire son épouse.

    Il était le fils de Marcel Marlier, l'illustrateur de la célèbre série de livres pour enfants. Mais c'est Gilbert Delahaye qui a créé les histoires de la fillette. En 1954, le directeur des éditions Casterman où il travaille lui demande d'imaginer les aventures d'une petite fille, les histoires habituellement publiées s'adressant jusqu'alors essentiellement aux garçons. C'est ainsi qu'à 30 ans Delahaye imagine le personnage de Martine, dont l'illustration sera confiée à Marcel Marlier, jeune dessinateur de 23 ans. Leur premier livre, «Martine à la ferme», connaît un succès immédiat qui ne se démentira jamais.

    À la mort de Gilbert Delahaye en 1997, le fils cadet du dessinateur, Jean-Louis Marlier, prend le relais. Il signera plus d'une dizaine d'albums (en laissant toutefois le nom de Delahaye et non le sien en couverture) jusqu'à la disparition de son père en 2011, à l'âge de 81 ans. De lui, il disait: «L’un des fondements de son talent, ce sont les milliers d’heures passées à observer et comprendre la poésie des courbes et des lignes, de l’attache d’un muscle, le pourquoi de la distinction d’un port de tête, puis toutes autres choses que son crayon fera un jour vivre sur le papier. Un simple pissenlit possède des tensions intérieures qui lui sont propres; prendre le temps ou non de comprendre cela vous fait dessiner une plante pleine de grandeur ou une laitue mollassonne.»

    110 millions d'exemplaires vendus

    La série «Martine» n'a pas connu de nouveauté depuis le décès de son dessinateur, mais les anciens albums sont toujours publiés. Et Jean-Louis Marlier a tout fait pour que cette oeuvre continue de rayonner, s’investissant dans les expositions, les nouvelles éditions et sur un long-métrage en cours de réalisation.

    Selon les éditions Casterman, 70 millions d'exemplaires des 60 albums parus de Martine ont été vendus en langue française et 40 millions en langues étrangères. Destinées aux 5-8 ans, ces histoires crées à Tournai, en Belgique, sont actuellement disponibles dans 15 autres pays où l'héroïne a parfois changé de prénom et s'appelle Tiny, Maja, Zana, Debbie, Aysegul ou Marika. Depuis quelques années, la Chine est devenu le plus grand marché étranger des albums de Martine. Dommage que les auteurs n'aient jamais écrit un «Martine en Chine».

    (Le Matin)

    https://www.lematin.ch/loisirs/dernier-scenariste-martine-decede-55-ans/story/27637113

    RépondreSupprimer
  76. Aphatie s’en prend au Haut-commissaire de l’Onu aux droits de l’Homme et provoque un tollé


    20:12 06.03.2019


    Alors que le gouvernement français a été sommé par l'Onu de mener une enquête sur les violences policières contre des Gilets jaunes, un journaliste français, Jean-Michel Aphatie, a attaqué l'auteure de cette demande, le Haut-commissaire de l'Onu aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet, qui a vécu sous le régime de Pinochet et a été torturée.

    Jean-Michel Aphatie, journaliste et chroniqueur politique français, a critiqué l'Agence France Presse pour son article évoquant l'exigence de l'Onu envers Paris d'enquêter sur «l'usage excessif de la force» à l'encontre des Gilets jaunes. Selon lui, ce n'est pas une demande des Nations unies, mais celle de quelqu'un qui s'est exprimée «un jour ou elle s'ennuyait».

    Les réseaux sociaux n'ont pas manqué de s'étonner à leur tour. D'autant plus que c'est le Haut-commissaire de l'Onu aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet, qui a demandé ce mercredi à la France de mener une enquête sur les cas de violences policières pendant les manifestations des Gilets jaunes.

    Il a été vivement critiqué.

    Quelques-uns prennent néanmoins la défense du journaliste, comme:

    Michelle Bachelet a été Présidente de la République du Chili de 2006 à 2010 et de 2014 à 2018. Elle a été à la tête de l'Onu Femmes (la structure des Nations unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes) de 2010 à 2013. Elle est Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme depuis 2018.

    Ce mercredi, Michelle Bachelet a demandé à la France de mener une enquête sur les cas de violences policières pendant les manifestations des Gilets jaunes.

    «Nous encourageons le gouvernement [français, ndlr] à poursuivre le dialogue […] et l'exhortons à mener une enquête complète sur tous les cas rapportés d'usage excessif de la force», a-t-elle déclaré devant le Conseil des droits de l'Homme à Genève.

    Le Conseil d'État a rejeté début février la demande de suspension de l'usage des lanceurs de balles de défense (LBD). Il avait été saisi par la CGT, la Ligue des droits de l'Homme, le syndicat de la magistrature et le syndicat des avocats de France, qui jugent leur usage dangereux, ainsi que par des personnes blessées par des tirs à Nîmes et Montpellier.

    https://fr.sputniknews.com/france/201903061040270459-france-enquete-haut-commissaire-onu-violences-journalistes-reactions/

    RépondreSupprimer
  77. Les Gilets jaunes armés de «sulfateuses» à acide et de lance-amarres aux manifestations ?


    22:03 06.03.2019


    Deux policiers ont assuré que des sulfateuses à acide ont été présentes dans certains cortèges de Gilets jaunes, mais les préfectures et les directions de la police concernées disaent n’en avoir jamais eu connaissance. En outre, un lance-amarres aurait été utilisé deux fois à Nantes, mais CheckNews Libération n’en a eu aucune preuve matérielle.

    Des syndicalistes de la police ont affirmé à France Bleu que certains manifestants avaient usé contre eux de «sulfateuses». Sans pour autant fournir de preuves, a constaté CheckNews.

    Deux jours avant l'acte 16 des manifestations des Gilets jaunes, le 2 mars, un CRS du syndicat Alliance avait déclaré à France Bleu Loire Océan qu'ils allaient recevoir «des boulons, des pavés et de l'acide».

    «Certains manifestants ont une sulfateuse sur le dos et ils balancent de l'acide sur les forces de l'ordre», avait-il noté.

    Selon lui, des manifestants auraient jeté de l'acide sur les policiers avec ce pulvérisateur portatif. L'auteur de l'article de France Bleu a indiqué à CheckNews de Libération que sa source ne lui avait pas précisé l'endroit où l'engin aurait été utilisé.

    Toutefois, le délégué national Alliance des CRS, Johann Cavallero, a affirmé à CheckNews, avoir «vu des pulvérisateurs à Nantes, lors des manifs de décembre […], ainsi qu'à Paris, en décembre et en janvier».

    Or, la préfecture de Loire-Atlantique «n'a pas constaté à Nantes» l'usage de ce matériel. La préfecture de Paris a déclaré elle aussi n'avoir reçu aucune remontée du terrain en ce sens.

    Le syndicaliste assure que ses informations viennent «du terrain» et renvoie vers une autre source policière, qui requiert l'anonymat. Celle-ci dit à CheckNews avoir recueilli le témoignage de plusieurs CRS confrontés à cet équipement sans pour autant indiquer ni où, ni quand, ni combien de fois cette situation avait eu lieu.

    Mais, toujours d'après CheckNews, des jets d'acide avaient été constatés et au moins deux condamnations avaient été prononcées pour ce motif.

    CheckNews indique qu'un internaute l'a saisi à propos d'un article de France Bleu au sujet de la déclaration similaire d'un autre syndicaliste.

    «Désormais, [les manifestants] nous lancent des pétards scotchés avec des clous qui peuvent blesser, observe le secrétaire départemental Unité SGP FO, à Nantes. Mais, ce qui est très dangereux et peut même être mortel, c'est l'utilisation de lance-amarres. C'est un matériel très puissant qui envoie une fusée et qui a été utilisé lors de la dernière manifestation.»

    Contacté par CheckNews, le syndicaliste interrogé par France Bleu a maintenu qu'un fusil lance-amarre — qui sert à projeter un cordage à distance — avait été employé contre la police le 23 février, au cours d'une manifestation à Nantes. Le Service d'Information et de Communication de la Police nationale (SICoP) a lui aussi rapporté l'utilisation d'un fusil lance-amarre dans cette même ville le 22 décembre.

    RépondreSupprimer
  78. La préfecture de Loire-Atlantique a assuré pour sa part n'avoir eu connaissance d'aucune de ces deux utilisations, a noté la même source.

    Selon une information diffusée précédemment par France Inter, au cours de l'acte 15 de la mobilisation des Gilets jaunes à Grenoble, un adolescent de 17 ans a tenté d'attaquer les forces de l'ordre à l'acide.

    https://fr.sputniknews.com/france/201903061040271773-france-gilets-jaunes-policiers/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) certains manifestants avaient usé contre eux de «sulfateuses». Sans pour autant fournir de preuves (...)

      (...) Selon lui, des manifestants auraient jeté de l'acide sur les policiers avec ce pulvérisateur portatif. L'auteur de l'article de France Bleu a indiqué à CheckNews de Libération que sa source ne lui avait pas précisé l'endroit où l'engin aurait été utilisé. (...)

      (...) la préfecture de Loire-Atlantique «n'a pas constaté à Nantes» l'usage de ce matériel. La préfecture de Paris a déclaré elle aussi n'avoir reçu aucune remontée du terrain en ce sens. (...)

      (...) le témoignage de plusieurs CRS confrontés à cet équipement sans pour autant indiquer ni où, ni quand, ni combien de fois cette situation avait eu lieu. (...)

      (...) rapporté l'utilisation d'un fusil lance-amarre dans cette même ville le 22 décembre.
      La préfecture de Loire-Atlantique a assuré pour sa part n'avoir eu connaissance d'aucune de ces deux utilisations, a noté la même source. (...)

      Çà au moins c'est du certain ! Dieu existe ! HAHAHAHA !

      Supprimer
  79. Un chroniqueur radio propose un «Guantanamo en France» pour les détenus radicalisés


    22:10 06.03.2019


    Au lendemain de l’attaque contre deux surveillants perpétrée par un détenu radicalisé à Condé-sur-Sarthe, un chroniqueur de l’émission Les Grandes gueules de RMC, Johnny Blanc, a proposé de placer ce genre de prisonniers dans un endroit pareil au camp de Guantanamo.

    Les personnes comme le détenu qui a poignardé mardi deux surveillants avant de se retrancher au cœur du centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe, devraient purger leur peine dans un établissement spécialisé comme le camp de Guantanamo, a déclaré mercredi Johnny Blanc, un des chroniqueurs de l'émission Les Grandes Gueules sur RMC.

    «Je n’ai pas honte de dire à ce micro qu’un Guantanamo en France pour ce genre d’individu ne me dérange pas du tout. Ces gens-là qui entrent dans une salle de concert pour tuer des gosses, tes frères, tes sœurs, je m’en fous de leurs conditions de vie. Il faut arrêter de s’apitoyer sur des personnes qui sont complètement sorties de la société. Ce sont des débris, il n’y a rien à en faire», a clamé Johnny Blanc, qui, en dehors de ses activités à la télévision, s’occupe de la production de fromages.

    Selon lui, la déradicalisation de ces détenus est impossible.

    «Quelqu’un qui se déradicalise, je n’y crois pas un seul instant. Le mec qui part dans cette espèce de déviance, c’est une déviance mentale […]. Cela ne se soigne pas. Donc tu peux le mettre au trou pendant 20 ans, tu vas le ressortir, il sera toujours radicalisé», a-t-il estimé.

    Ce mercredi, les surveillants pénitentiaires bloquent plusieurs prisons en France en réaction à l’attaque de Condé-sur-Sarthe et à d’autres agressions contre les gardiens. L’action a été organisée à l’appel de plusieurs syndicats.

    Le 6 mars, deux surveillants du centre de Condé-sur-Sarthe, près d’Alençon, ont été grièvement blessés au visage et au ventre par un détenu, condamné à une peine de 30 ans pour meurtre et apologie du terrorisme, qui s’était radicalisé en prison. Après cette attaque, le détenu, qui s’est revendiqué de Daech*, s’est retranché avec sa compagne enceinte à l’Unité de vie familiale (UVF) de la prison, affirmant être en possession d’une ceinture d’explosifs. Selon les médias, l'homme et sa conjointe auraient annoncé leur volonté de mourir en martyrs. Ils ont été blessés et maîtrisés lors d’un assaut des forces de l’ordre, la femme est plus tard décédée de ses blessures.

    Le même jour, un surveillant pénitentiaire a été blessé par un détenu muni d’une lame de rasoir dans l'Aisne. Le surveillant s'est vu poser 13 points de suture.

    Ces attaques s’inscrivent dans une série d’autres agressions contre les gardiens de prison en France ces derniers mois.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    https://fr.sputniknews.com/france/201903061040271921-france-detenus-radicalises-guantanamo/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucune chance d'arriver en France ! Les politiciens ont tous l'immunité parlementaire !

      Supprimer