- ENTREE de SECOURS -



samedi 30 mars 2019

La marijuana à Denver (Colorado) - My 320 Tours


  Voir le Colorado à 52:58 Le plaisir de se détendre
Le taux de criminalité a chuté de 23 %

https://www.youtube.com/watch?v=IlCBGzQhF8w

62 commentaires:

  1. LES FRANCAISES & FRANCAIS DEMANDENT LA DEMOCRATIE POUR REMPLACER LA REPUBLIQUE !

    FRANCE 20E ACTE DES «GILETS JAUNES» CE SAMEDI

    Les «gilets jaunes», malgré des interdictions de manifester, vont encore une fois montrer leur mécontentement samedi.

    Le 20e acte du mouvement des «gilets jaunes» se déroule ce samedi en France. (Samedi 30 mars 2019)


    30.03.2019, 06h17


    Agendas parallèles en France: d'un côté, les «gilets jaunes» rempilent samedi pour leur 20e journée de mobilisation malgré des interdictions de manifester; de l'autre, Emmanuel Macron poursuit son débat national. Et aucun dialogue ne semble s'établir.

    Echaudée par les saccages sur les Champs-Elysées lors de l'acte 18, la préfecture de police de Paris a de nouveau interdit samedi les manifestations sur la célèbre avenue, ainsi que dans un périmètre incluant l'Elysée et l'Assemblée nationale.

    Deux manifestations et quatre rassemblements ont été déclarés, a indiqué la police dans un communiqué, sans préciser les lieux. Elle craint néanmoins «des déambulations erratiques» ou des «cortèges sauvages» lors de leurs dispersions.

    La nouvelle contravention de 135 euros, à laquelle s'exposent ceux qui braveront l'interdit, reste en vigueur après le rejet vendredi par le Conseil d'Etat du recours de la Ligue des droits de l'homme (LDH). Des appels à se rassembler place du Châtelet ou Gare de l'Est en fin de matinée pour rallier la place du Trocadéro, ont circulé sur internet.

    Délocalisation crainte

    Face au lourd dispositif policier déployé à Paris, les autorités craignent une délocalisation des heurts dans les autres villes, comme samedi dernier à Nice. A Bordeaux, où le centre est comme depuis plusieurs semaines interdit aux «gilets jaunes», le nouveau maire Nicolas Florian a décrété une journée «ville-morte» en se disant «très inquiet de ce qui pourrait se passer».

    A Avignon, la préfecture du Vaucluse, qui craint la présence de «groupes activistes violents», a interdit tout rassemblement ou manifestation de 9h00 à minuit, «intra-muros» et sur plusieurs axes périphériques. Des «gilets jaunes» se sont cependant donné rendez-vous au «Palais des Papes», arguant qu'«il n'est pas interdit de se promener».

    A Saint-Etienne, Toulouse, Epinal et Rouen, les préfectures ont également interdit les manifestations pour prévenir violences et pillages. Des défilés ont également été annoncés à Marseille, Rennes, Caen, Rouen, Montbéliard (Doubs), Strasbourg ou encore Nice.

    RépondreSupprimer
  2. Macron en Corse

    Pendant ce temps, le président français poursuit ses rencontres avec les maires dans le cadre du grand débat, censé pourtant être achevé depuis une semaine. Après la Bretagne mercredi, Emmanuel Macron doit clore jeudi en Corse son tour des régions.

    Samedi dernier, pour l'acte 19, 40'500 personnes ont manifesté en France, dont 5000 à Paris, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, contestés par les «gilets jaunes» dont le propre comptage a recensé 127'212 manifestants dans tout le pays. (ats/nxp)

    https://www.lematin.ch/monde/20e-acte-gilets-jaunes-samedi/story/10969653

    RépondreSupprimer
  3. Branle-bas de combat au CDC (US Center for Disease Control) !


    le 30 mars 2019


    Après les épidémies de typhus dans les quartiers de banlieues « défavorisées » des grandes villes américaines comme Los Angeles, San Francisco, Baltimore, Detroit et même, Oh l’horreur ! East-Washington DC, sans oublier New-York, il y a maintenant non seulement des foyers affolants d’épidémies de rougeole mais aussi les micro-ondes. Rien ne va plus dans l’Amérique de Jefferson et Jackson, deux esclavagistes notoires et pourtant pères fondateurs de la légendaire démocratie américaine qui doit servir d’exemple au monde entier, c’est à mourir de rire jaune. Le CDC s’alarme aussi au sujet du nombre de décès par overdose d’opioïde plus ou moins frelatés pourtant fabriqués par des laboratoires américains, un comble ! Selon certaines statistiques que l’on peut contester il y aurait plus de 1000 morts par overdose et par semaine aux USA mais je n’ai pas cherché, je l’avoue, de sources statistiques précises car celles-ci sont très difficiles à trouver, omerta gouvernementale oblige …

    Je lis les journaux américains et c’est tout simplement alarmant. Le Los Angeles Times a par exemple déploré que la police ramasse chaque jour dans la rue une centaine de jeunes à moitié morts par overdose d’opioïdes. Ce même LA Times a relaté le cas de cancers dans une école primaire mettant en cause un relais de téléphonie mobile mais passant sous silence l’épidémie de rougeole dans un autre comté de l’Etat. Le Washington Post s’est ému pudiquement de l’épidémie de typhus qui sévit à l’est du carré de DC, le District de Columbia coupé en deux par le Potomac.

    Un jour alors que je me trouvais à Washington, il y a une trentaine d’année, j’avais une demi-journée à perdre et je décidais d’aller visiter Annapolis, l’une des premières vraies villes crées par les Européens qui fut la capitale de la Confédération pendant à peine une année. Je pris un taxi et pour traverser East-Washington le chauffeur verrouilla les portes de la voiture par crainte d’une agression à un feu rouge. Partant de Georgetown le contraste était tel, entre la richesse et l’opulence, avec tout d’un coup la misère et la mendicité qu’il est hautement vraisemblable qu’aujourd’hui la situation n’a fait que s’aggraver. Et pourquoi ? East-Washington est une zone défiscalisée avec une population tolérée à près de 100 % noire qui se livre à toutes sortes de trafics qui profitent à intelligentsia de « Washington ouest ».

    Entrons donc dans le vif du sujet de ce billet. L’épidémie de typhus qui sévit dans de nombreuses grandes villes américaines est alimentée par les dizaines de milliers de sans-abri qui jètent leurs détritus dans les caniveaux, détritus qui alimentent les rats. Ceux-ci, commensaux des hommes depuis la nuit des temps, sont infestés de puces qui transmettent le typhus.

    RépondreSupprimer
  4. Une autre préoccupation du CDC est l’épidémie de rougeole qui frappe diverses villes depuis le début de l’année 2019 à tel point que les officiels du comté de Rockland dans l’Etat de New-York ont banni les enfants non vaccinés des espaces publics et des écoles à dater du 27 mars 2019 pour une durée de 30 jours afin de juguler l’épidémie particulièrement sérieuse qui a affecté 150 enfants en quelques jours. La très grande majorité des enfants atteints n’étaient pas vaccinés ou n’avait pas leur carnet de vaccination à jour. Pour retourner normalement à l’école tous les enfants devront présenter leur carnet de vaccination et en cas de défaut non justifié par un certificat médical les parents seront automatiquement condamnés à une amende de 500 dollars ou 6 mois de prison s’ils ne peuvent pas payer. Dans les recommandations du CDC les enfants non vaccinés ne pourront être admis à l’école si le taux de vaccination des élèves est inférieur à 95 %, le seuil dit de « protection de groupe ». Avant l’introduction du vaccin contre la rougeole – maintenant combiné aux oreillons et à la rubéole – plus de 500 enfants mourraient chaque année et plusieurs milliers souffraient de séquelles cérébrales irréversibles. Avant les campagnes anti-vaccins il y avait sur tout le territoire nord-américain moins de 140 cas de rougeole par an …

    Le CDC et le National Cancer Institute, s’appuyant sur une large étude épidémiologique réalisée en Europe, ont considéré que les relais de téléphonie mobile ne présentaient aucun danger pour la santé. Les ondes émises par ces relais sont constituées de photons infiniment moins énergétiques que ceux de la lumière visible et ils se dissipent sous forme de chaleur. Dans la ville de Ripon du Comté californien de San Joaquin dont l’industrie est à près de 100 % consacrée à la production d’amandes, l’école primaire Weston accueille sur son terrain un relais de téléphonie mobile (photo) qui lui rapporte 2000 dollars par mois de loyer, de quoi rémunérer un professeur. Il se trouve que 4 élèves ont développé des cancers récemment. Le relais de téléphonie a immédiatement été incriminé sans qu’aucune étude épidémiologique n’ai été sérieusement initiée. Les inspections sanitaires avaient indiqué que les émissions de ce relais étaient en dessous des normes de sécurité. La relation de causalité entre ces cancers et le relais téléphonique n’a pas pu être établie et aucune autre étude relative à d’autres facteurs environnementaux n’a été décidée. Néanmoins les parents d’élèves ont exigé le démontage de ce relais et ont eu finalement gain de cause. « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » …

    Sources : divers sites et journaux américains, illustration trouvée sur ZeroHedge

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2019/03/30/branle-bas-de-combat-au-cdc-us-center-for-disease-control/

    RépondreSupprimer
  5. California Dream est devenu un cauchemar surchargé


    par Tyler Durden
    Vendredi, 03/29/2019 - 22:05
    Écrit par Joe Schaeffer via Liberty Nation,


    Les politiques d'immigration de gauche de l'État étouffent la vie des centres urbains.

    La qualité de vie dans l'ancien paradis appelé État de Californie continue de décliner de manière abrupte. Le surpeuplement, la pénurie de ressources, le sans-abrisme et les dangers qui en résultent pour la sécurité sociale entravent gravement les principaux centres urbains de l’état de Golden. Au lieu de reconnaître qu’une certaine forme de correction des évolutions des quelque 30 dernières années est nécessaire, les politiciens démocrates californiens continuent de battre le tambour pour tenter d’accueillir une immigration légale et illégale massive dans leurs domaines encombrés.

    Sardine Villes

    «Le style de vie des ranchs californiens - fondé sur le soleil et une grande cour pour une piscine - est devenu de plus en plus inabordable pour les familles de la classe moyenne dans les zones urbaines où la plupart des emplois sont existants. L'espace de vie s'est resserré et est devenu incroyablement coûteux pour un trop grand nombre de personnes », rapporte le Los Angeles Times dans ce qui se lit comme une élégie pour un pays perdu.

    «C’était merveilleux quand notre population n’était que de 12 millions d’habitants dans les années 1950 et de 22 millions d’habitants dans les années 1970. Mais nous en sommes maintenant à 40 millions et à 50 millions d’ici 2050 », rapporte le Times.

    La solution du gouverneur de Californie, Gavin Newsom: empiler les corps jusqu’au ciel. Le démocrate, ardent défenseur des étrangers en situation irrégulière, ferme les yeux sur les effets négatifs d'inciter les étrangers à entrer dans son pays. Il tente plutôt de gérer le fardeau des résidents à faible revenu en construisant ce que les États du Times seront "densément peuplés". zones de vie à plusieurs étages à proximité des centres de transport. "

    Cette «solution», bien sûr, ne fera rien pour atténuer l’impact négatif de la surpopulation sur les communautés. Selon l'Organisation mondiale de la santé, une urbanisation accrue peut avoir des effets dévastateurs sur la santé humaine:

    «Les problèmes de santé particulièrement évidents dans les villes sont liés à l'eau, l'environnement, la violence et les blessures, les maladies non transmissibles (maladies cardiovasculaires, cancers, diabète et maladies respiratoires chroniques), les régimes alimentaires malsains et l'inactivité physique, la consommation dangereuse d'alcool ainsi que les risques associés aux maladies. éclosions. "

    L’étalement urbain aurait été l’un des facteurs de la recrudescence des incendies de forêt meurtriers en Californie. Cela a également un effet néfaste sur le système éducatif de l’État. Victor Skinner de EAGnews.org, le site Web de la Education Action Group Foundation, explique de manière inexplicable que les enseignants de Los Angeles défendent les étrangers clandestins alors même qu’ils menacent de faire grève contre les ressources éducatives de l’État. Skinner cite un rapport de The Education Trust - West qui indique que 250 000 enfants étrangers illégaux âgés de 3 à 17 ans sont inscrits dans des écoles publiques de Californie, le pourcentage le plus élevé étant situé dans le comté de Los Angeles. La fiducie indique que 750 000 élèves de la maternelle à la 12e année en Californie sont les enfants d’étrangers illégaux.

    RépondreSupprimer
  6. Pourtant, l'immigration continue sans relâche. L'Orange County Register a signalé en décembre 2017 que 85 339 étrangers s'étaient installés dans la région des quatre comtés du sud de la Californie «l'année dernière». Le journal note que la région compte quatre des cinq comtés les plus peuplés de toute la Californie.

    Le site Web NewGeography.com en 2016 ventilait les données du recensement américain sur la forte croissance démographique observée dans les centres urbains de la Californie. L’état abritait 12 des 106 régions métropolitaines américaines avec une population de plus de 500 000 habitants en 2015, a rapporté New Geography.

    Plans de sortie

    Un sondage Edelman Intelligence publié en 2019 montre à quel point les Californiens sont mécontents de la nouvelle réalité de leur vie quotidienne. Une majorité des résidents de l’état interrogés, 53%, souhaitent déménager en raison du coût de la vie élevé. Une énorme proportion de 76% des résidents de la région très peuplée de la baie qui ont été interrogés déclarent vouloir quitter les lieux. De plus, 62% des personnes interrogées déclarent que le sans-abrisme est un problème sérieux dans cet État et le même pourcentage pense que les meilleurs jours de la Californie sont terminés.

    Le mythe implicite de l'immigration non contrôlée dans le tiers monde est qu'il permet aux peuples appauvris de nations déchirées de revendiquer leur part du rêve américain. En Californie, ce rêve est en train de mourir: la prospérité, la santé et la mobilité ascendante ne font plus partie intégrante de l'expérience humaine individuelle. Il est clair depuis longtemps que transformer Los Angeles en ville de Mexico nuit au bien-être des Américains nés dans le pays et résidant sur notre côte ouest. Il devient également de plus en plus évident que l’État ne fait rien pour les étrangers qui affluent dans les zones urbaines étouffées, soumises à des tensions et stressées de la Californie.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-03-29/california-dream-has-become-over-crowded-nightmare

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. (...) «C’était merveilleux quand notre population n’était que de 12 millions d’habitants dans les années 1950 et de 22 millions d’habitants dans les années 1970. Mais nous en sommes maintenant à 40 millions et à 50 millions d’ici 2050 », rapporte le Times. (...)

      C'est exactement ce qui se passe en Europe et plus particulièrement en France avec ses 130 ou 150 millions d'habitants ('touristes' compris).

      Supprimer
  7. INTERNET - UN QUART DE LA POPULATION MONDIALE ACHÈTE EN LIGNE

    Environ 1,3 milliard de personnes font leurs achats en ligne, une croissance de 12% qui profite essentiellement aux États-Unis.
    L'immense majorité des transactions ont lieu au marché national.


    29.03.2019, 17h55

    13-Number of the world business chiffre of the electronic business chiffre of 2017. Un aperçu de la population mondiale en ligne, un relevé vendredi à Genève lors de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED).

    Le chiffre d'affaires s'approchait maintenant des 29 000 milliards de dollars, selon ces estimations. Le nombre d'utilisateurs s'est étendu de 12% pour atteindre 1,3 milliard de personnes.

    L'immense majorité des transactions ont lieu au marché national. Mais il en va de même pour l'autre pays est en augmentation, à 21%, surtout vers les Etats-Unis.

    «Le commerce électronique provoque des opportunités d'exportations», se réjouit-il du secrétaire général du CNUCED Mukhisa Kutuyi. Mais il est également demandé aux entreprises de développement.

    Parmi les États qui se rapprochent du commerce électronique, la Suisse ne fait pas partie des dix premiers. Les Etats-Unis restent premiers avec près de 9 000 milliards de dollars, trois plus que le Japon et quatre fois plus que la Chine. Pékin arrive toujours devant les transactions des entreprises vers le consommateur. Celles-ci ont été augmentées de 20% à 3900 milliards. (ats / nxp)

    https://www.lematin.ch/high-tech/quart-population-mondiale-achete-ligne/story/22884327

    RépondreSupprimer
  8. Les « non-dits » de l'expérimentation « Cloud » du CERN

    Usbek
    Source
    jeu., 29 mar. 2018 21:10 UTC


    Le rayonnement cosmique contribue à la formation des nuages

    Une étude expérimentale menée par H. Svensmark et al (Université Technique du Danemark) publiée le 19 décembre 2017 dans la revue Nature Communication montre que le rayonnement cosmique[1] contribue fortement à la formation des nuages influençant le climat de notre planète [2]. Une traduction en français de cette publication est disponible sur Skyfall.

    HS O4Selon les auteurs, les rayons cosmiques produisent une chaîne de réactions qui fait grandir de minuscules agglomérats d'acide sulfurique et de molécules d'eau présents naturellement dans l'atmosphère (les aérosols) jusqu'à leur permettre d'atteindre la taille nécessaire à la formation de nuages : ce processus peut aller jusqu'à augmenter la couverture nuageuse de 50%.

    Sans surprises cette publication n'a pas été relayée par la presse française, à l'exception de Sciences et Vie qui titrait le 27 décembre : « Des chercheurs viennent d'exhumer un processus inconnu jusqu'ici de formation de nuages à partir du rayonnement cosmique. Il devrait être intégré aux modèles climatiques. »

    De l'effet Forbush à la thèse d'Henrik Svensmark

    Le fait que les éruptions solaires atténuent le flux des rayons cosmiques avait été démontré en 1937 par le physicien Scott E. Forbush et confirmé par les observations de la sonde Pioneer 5 en 1960 : lorsque l'activité solaire est au maximum, la Terre reçoit moins de rayons cosmiques et lors du minimum de l'activité solaire elle en reçoit plus. Cette variabilité du rayonnement cosmique reçu par la basse atmosphère provoquée par l'effet Forbush serait de l'ordre de 20% du rayonnement cosmique moyen reçu.

    Dès 1997, les physiciens danois Eigil Friis-Christensen et Hensik Svensmark annoncent avoir établi une corrélation entre les variations passées du climat, la couverture nuageuse et l'activité solaire. Selon eux, une forte activité solaire entraînerait une diminution du flux des rayons cosmiques d'origine galactique, réduisant l'ionisation de l'atmosphère et entraînant une moindre formation des noyaux de condensation. La couverture nuageuse se réduirait, diminuant l'albédo de la planète provoquant ainsi son réchauffement. Les données du terrain confirmaient cette hypothèse : entre 1979 et 1992, l'activité solaire étant à son apogée, la quantité de rayons cosmiques a baissé de 25%, et la couverture nuageuse de 3%. Henrik Svensmark a publié ses découvertes en juillet 1997 dans la revue Journal of Atmospheric and Solar-Terrestrial Physics [3], puis en novembre 1998 dans la revue Physical Review Letters [4].

    En févier 2007, malgré l'opposition de l' « establishment climatique », Henrik Svensmark et son équipe du Danish National Space Center (DNSC, actuellement DTU Space), parvinrent à faire publier leurs travaux dans les actes de la Royal Society A.; le processus d'approbation [5] avait duré 16 mois.

    La voie de recherche ouverte par Henrik Svensmark est appelée la Cosmo climatologie

    RépondreSupprimer
  9. L'expérimentation CLOUD

    Les travaux d'Henrik Svensmark retinrent en 2006 l'attention de Jasper Kirkby, chercheur au CERN, le plus éminent laboratoire en physique des particules du monde, dont le siège est à Genève. Jasper Kirkby est à l'origine d'une expérience utilisant un accélérateur de particules du CERN pour étudier en laboratoire le lien possible entre les rayons cosmiques galactiques et la formation des nuages. Cette expérimentation baptisée CLOUD [6] exploite une chambre à brouillard alimentée par le PS (Proton synchrotron), une source artificielle de rayons cosmiques simulant les conditions naturelles. Un faisceau de particules est envoyé dans une chambre de réaction ; ses effets sur la production d'aérosols sont ensuite analysés.

    2011 : Des résultats préliminaires publiés dans Nature

    Dans un papier publié par Nature [7] en août 2011, Jasper Kirkby présentait les premiers résultats de l'expérience CLOUD : il constatait que les ions augmentent significativement la vitesse de nucléation (d'un facteur compris entre deux et plus de dix), précisant toutefois que « des questions fondamentales restent posés sur le taux de nucléation des particules d'acide sulfurique et les mécanismes responsables, y compris le rôle des rayons cosmiques galactiques. »

    2014 : l'expérience CLOUD « éclaire sur la formation des nuages »

    Un communiqué de presse du CERN du 16 mai 2014 annonçait qu'une « expérience éclaire la formation des nuages. » Selon ce communiqué, les vapeurs biogènes émises par les arbres et oxydées dans l'atmosphère jouent un rôle important dans la formation des nuages contribuant ainsi au refroidissement de la planète, et que cela pourrait expliquer en grande partie la naissance des nuages dans la basse atmosphère. Ces résultats ont fait l'objet d'une publication dans la revue Nature. Pour Jasper Kirkby, « C'est un résultat très important, car il identifie un ingrédient clé responsable de la formation de nouvelles particules d'aérosol dans une grande partie de l'atmosphère. Or les aérosols, avec leur influence sur les nuages, ont été reconnus par le GIEC (Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat) comme la plus grande source d'incertitudes dans les modèles climatiques actuel. »

    2016 : l'expérience CLOUD « éclaire sur le climat préindustriel »

    Le 25 mai 2016 un nouveau communiqué de presse du CERN intitulé « de nouveaux résultats de CLOUD sur le climat préindustriel » indiquait que les ions issus des rayons cosmiques galactiques augmentent fortement le taux de production de particules biogènes pures (d'un facteur de 10 à 100). Cette observation laisse penser que le rôle des rayons cosmiques dans la formation des aérosols et des nuages a peut-être été plus important pendant l'ère préindustrielle que dans l'atmosphère polluée d'aujourd'hui.

    Jasper Kirkby indique que « ces résultats sont, jusqu'ici, les plus importants réalisés par l'expérience CLOUD. Le fait d'inclure la nucléation et la croissance de particules d'aérosols biogènes purs dans les modèles climatiques pourrait affiner notre compréhension de l'impact des activités humaines sur les nuages et le climat ». Ces résultats ont été détaillés dans deux articles publiés dans la revue Nature [8], puis dans Science [9].

    RépondreSupprimer
  10. Les non-dits de CLOUD

    Comme il l'a indiqué à la fondation GWPF (interview traduit en français par le site Pensée unique), H. Svensmark se félicite des résultats de l'expérience CLOUD qui confirment ses propres résultats expérimentaux obtenus depuis 2006. On s'étonne pourtant de ne plus voir son nom associé à cette expérimentation pas plus qu'il n'apparaît dans les publications de Nature et de Science déjà citées.

    L'expérience menée au CERN, temple de la physique des particules, produit des résultats non conformes à la doxa (l'effet de serre est l'unique facteur causal) qui indisposent les suppôts du GIEC : « Hoax climatique #2 » s'autorise à affirmer Stéphane Foucart dans Le Monde du 15 octobre 2015 (la COP21 approche !), ajoutant que la thèse de l'influence des rayons cosmiques sur le climat, « comme toutes les idées commodes a du mal à mourir. »

    Si l'on en juge par les difficultés rencontrées par H. Svensmark pour publier ses articles, sa thèse est aussi mal accueillie par la communauté scientifique « orthodoxe ».

    Les déclarations au journal Welt (rapportées par Mediapart) de Rolf-Dieter Heuer, Directeur général du CERN commentant la publication de de Jasper Kirkby en 2011 dans Nature [10] , témoigne de la gène de la communauté scientifique à l'égard de cette théorie qui pourrait être validée (au moins partiellement) par l'expérience :

    « J'ai demandé à mes collègues du CERN de présenter leurs résultats clairement, mais de ne pas les interpréter. Cela pour éviter d'entrer dans l'arène hautement politique du débat sur les changements climatiques. Il doit être clair que les rayons cosmiques ne sont qu'un des paramètres. »

    A propos des déclarations du Directeur général du CERN à Welt, Nigel Calder[11], journaliste scientifique renommé note sur son blog que pour susciter une telle anxiété, les résultats de CLOUD doivent être favorables aux thèses d'Henrik Svensmark. Selon lui, le CERN a rejoint la longue liste des institutions obligées de rester politiquement correctes en matière de climat et a cessé d'être un véritable organisme scientifique.

    Il est tout à fait possible que Henrik Svensmark et ses collègues ne souhaitent pas (ou aient renoncé) à publier des résultats atténués ou tronqués dans les revues à comité de lecture dont tout le monde connaît la politique éditoriale en matière de climatologie.

    [1] Les rayons cosmiques sont des particules chargées venant des autres étoiles et des supernovas. La plupart sont déviés par le champ magnétique de la terre mais certains arrivent dans l'atmosphère et y provoquent des réactions.

    [2] Selon Jean-Pierre Chalon, l'impact des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de serre enregistré au cours de ces dix dernières années.

    RépondreSupprimer
  11. [3] Variation of cosmic ray flux and global cloud coverage-a missing link in solar-climate relationships

    [4] Influence of Cosmic Rays on Earth's Climate

    [5] Henrik Svensmark toujours rasé de près décida, en signe de protestation, de ne plus se raser jusqu'à ce que l'article soit publié. Il portait une barbe assez impressionnante lorsque son article fut enfin publié dans les Actes de la Royal Society A.

    [6] L'expérience CLOUD (Cosmics Leaving Outdoor Droplets) est menée par une équipe interdisciplinaire de scientifiques provenant de 18 instituts de 9 pays. Elle comprend des physiciens de l'atmosphère, des physiciens du Soleil, ainsi que des physiciens des rayons cosmiques et des particules. (http://home.web.cern.ch/fr/about/experiments/cloud)

    [7] Role of sulphuric acid, ammonia and galactic cosmic rays in atmospheric aerosol nucleation (https://www.nature.com/articles/nature10343)

    [8] The role of low-volatility organic compounds in initial particle growth in the atmosphere (Nature : 26 mai 2016

    [9] Global atmospheric particle formation from CERN CLOUD measurements (Science : 02 décembre 2016)

    [10] Role of sulphuric acid, ammonia and galactic cosmic rays in atmospheric aerosol nucleation (https://www.nature.com/articles/nature10343)

    [11] En 2003, Henrik Svensmark et Nigel Calder dans le livre The Chilling Stars décrivaient comment le changement de couverture nuageuse modifié par les variations de rayons cosmiques représentait une contribution majeure aux variations de température globale et déclaraient que l'influence humaine avait été exagérée

    REFERENCES (en français)

    Le rôle prépondérant mais indirect de l'activité magnétique solaire sur le climat terrestre

    Sur le blog de Jacques Henry

    Le GIEC ne tient pas compte du rôle du Soleil, de la vapeur d'eau et des nuages

    Un article du blog CO2thetruth

    Effets Indirects du Soleil sur le Climat Terrestre

    par Mike Jonas (Traduit par Scaletrans sur Skyfall)

    CLOUD, l'expérience qui fâche.

    Sur le blog ecolocritique

    Climat : selon le Cern, les arbres influent sur la formation des nuages

    Un article du magazine en ligne Futura

    https://fr.sott.net/article/33675-Les-non-dits-de-l-experimentation-Cloud-du-CERN

    RépondreSupprimer
  12. Intimidation climatique


    29 mars 2019
    Par Chris Martz


    Depuis des années, les sceptiques [créés par l'homme] face au changement climatique, comme moi, ont été confrontés à l'intimidation de la part de personnes du côté de l'AGW.

    Il ya eu des querelles incessantes entre les deux camps et, avec l’actuelle folie politique, les choses ne se sont pas améliorées. En fait, il semble que la situation s'aggrave de jour en jour.

    Je vois rarement des sceptiques intimider ceux d'AGW - oui, ils aiment s'en prendre à Al Gore - cependant, je vois beaucoup plus d'intimidation et de harcèlement de la part de ceux d'AGW.

    Un exemple est très récent. Le 28 mars, le météorologue Eric Holthaus est allé à l'extrême en déclarant que nous nous dirigions vers «un monde invivable de notre vivant».

    En réponse, Michael Palmer, météorologue à The Weather Company, a déclaré qu’il avait, comme moi, du mal à croire qu’un gaz à l'état de traces dans notre atmosphère allait créer un «monde invivable».

    Au lieu d’avoir une gentille discussion scientifique à ce sujet, Holthaus a décidé d’agir comme un tyran et de dire… oui, vous pouvez le lire ci-dessous.

    Holthaus n’a pas été le seul cow-boy à jouer du clavier. De nombreuses autres personnes qui utilisent Twitter sans leur vrai nom ont également déclaré que Michael Palmer n'était qu'un «négateur», entre autres.

    Ma plus grande bête noire est probablement le mot «denier». Je déteste le mot «denier» quand il est utilisé dans le contexte du changement climatique. Sur la Terre, personne avec qui j'ai rencontré ou discuté ne «nie» l'existence d'un changement climatique.

    Le changement climatique, par définition technique, signifie un changement de climat pour un certain nombre de raisons. Ces changements ne doivent pas nécessairement être faits par l'homme. Cependant, le terme «changement climatique» est devenu un monstre. Lorsqu'il est utilisé de nos jours, il suppose simplement que le changement climatique a été provoqué par l'homme, alors qu'en réalité, il se peut que ce ne soit pas le cas.

    La Terre a traversé des périodes glaciaires, des périodes glaciaires, des périodes interlglaciaires, des mini-périodes glaciaires et des périodes beaucoup plus froides et plus chaudes que le présent, et tout cela semble se perdre dans la sauce.

    Maintenant, je n’ai pas de problème avec la théorie artificielle du changement climatique. Vraiment pas. Je comprends l'argument, mais vous devez comprendre que les observations ne correspondent pas à ce que les modèles climatiques et les scientifiques ont prédit.

    RépondreSupprimer
  13. Les scientifiques s’attendaient à une augmentation du nombre de phénomènes météorologiques violents, tels que tornades, ouragans, vagues de chaleur et sécheresse, mais les observations montrent que les phénomènes météorologiques violents sont de moins en moins fréquents et moins extrêmes.

    Selon un article de USA Today (utilisant les données de la NOAA) du 28 décembre 2018, l’année dernière était la première année enregistrée aux États-Unis où il n’y avait aucune tornade violente (EF4 ou EF5) (Figure 1). La tendance générale des tornades violentes est nettement à la baisse au cours des 69 dernières années¹.

    - voir graphique sur site -

    Résultat d'image pour tornades 2018 usatoday
    Figure 1. Tornades violentes par année depuis 1950. Graphique via USA Today.
    La fréquence des ouragans et des cyclones tropicaux à l'échelle mondiale (figure 2) a également connu une tendance à la baisse au cours des 49 dernières années2. En fait, entre les saisons des ouragans de 2005 et 2017, aucun ouragan majeur n'a été enregistré aux États-Unis. Aucun.

    - voir graphique sur site -

    Figure 2. Fréquence des cyclones tropicaux dans le monde depuis 1970. Graphique rédigé par le Dr Ryan Maue, Ph.D.
    L’été dernier, le météorologue Dr. Roy Spencer a téléchargé le graphique ci-dessous (Figure 3) sur son blog, qui représente le nombre moyen de jours à 100 et 105 degrés répartis dans 1 114 stations USHCN entre 1895 et 2017.³ Notez la tendance à la baisse? Oui.

    Lire le texte complet ici:

    https://chrismartzweather.wordpress.com/2019/03/29/climate-bullies/

    https://wattsupwiththat.com/2019/03/29/climate-bullying/

    RépondreSupprimer
  14. Défense russe: Paris et Bruxelles préparent une provocation à l’arme chimique en Syrie


    21:59 29.03.2019


    Les services secrets français et belges sont en train de monter une provocation à l’arme chimique en Syrie pour en accuser par la suite la Russie, a déclaré le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    La France et la Belgique prévoient d'organiser une provocation à l'arme chimique en Syrie, a affirmé la Défense russe.

    «Les services secrets de France et de Belgique préparent une provocation à l'arme chimique en Syrie afin d'accuser les forces aérospatiales russes d'avoir porté des frappes contre les civils», a déclaré vendredi aux journalistes le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, le général de brigade Victor Kouptchichine.

    «Les représentants des services secrets occidentaux ont déjà tenu une réunion appropriée avec les chefs de file des terroristes à Idlib», a-t-il indiqué.

    Selon des informations détenues par le Centre, les formations armées illégales qui déploient leurs activités sur le territoire de la zone de désescalade d'Idlib préparent des provocations en vue d'accuser les militaires russes et les troupes gouvernementales syriennes d'avoir employé des substances toxiques.

    «Pour organiser ces provocations, des représentants des services secrets français et belges sont arrivés à Idlib. Une rencontre s'est tenue sous leur direction avec des chefs de file des groupes terroristes Hayat Tahrir al-Cham* (anciennement Front al-Nosra*) et Tanzim Hurras ad-Din (ayant prêté allégeance à Al-Qaïda*), ainsi qu'avec des représentants de l'organisation soi-disant humanitaire des Casques blancs», a poursuivi Victor Kouptchichine.

    Il a ajouté que la réunion avait été consacrée à la mise en scène d'images «censées prouver que la Russie et la Syrie ont employé des substances toxiques contre les civils».

    Toujours selon Victor Kouptchichine, chaque participant à la mise en scène de l'attaque chimique sera payé 100 dollars US (presque 90 euros).

    Il a fait remarquer également que les organisateurs de la provocation pourraient avoir recours à des gaz toxiques réels afin de garantir «l'authenticité» des photos et des vidéos.

    Dans ce contexte, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a appelé les chefs des formations armées illégales à refuser toute provocation armée et à s'engager dans la voie d'un règlement pacifique dans les régions qu'ils contrôlent.

    Du 14 au 27 mars, des représentants des services secrets belges ont filmé les frappes aériennes réalisées par les forces aérospatiales russes contre des entrepôts de munitions et des centres d'assemblage de drones de groupes terroristes dans la zone de désescalade d'Idlib, afin de s'en servir par la suite comme «preuves» de l'emploi d'armes chimiques, a souligné le ministère russe de la Défense.

    Le 23 mars, sous contrôle des services secrets français, une substance toxique, supposément à base de chlore, a été livrée depuis Saraqeb dans les localités de Khan Cheikhoun, Maaret al Horma et Kafr Zita, a encore révélé le ministère.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    https://fr.sputniknews.com/international/201903291040547317-france-belgique-preparation-provocation-syrie-armes-chimiques/

    RépondreSupprimer
  15. EN DIRECT Bordeaux craint le pire avant l’arrivée des Gilets jaunes pour l’acte 20


    12:50 30.03.2019


    Ce samedi, les Gilets jaunes se rassemblent pour leur acte 20. Alors que des manifestations ont été interdites sur les Champs-Élysées à Paris et dans certaines villes en province, «la ville morte» de Bordeaux s’apprête à vivre une «une journée apocalyptique», par crainte de violences et de casseurs. À quoi s’attendre pour ce rassemblement

    Les Gilets jaunes se réunissent ce samedi partout en France pour leur 20e journée de mobilisation.

    Cependant, les rassemblements du 30 mars ont été interdits sur les Champs-Élysées à Paris, à Rouen, à Saint-Étienne, à Épinal et à Rouen par crainte de violences et de l'arrivée des casseurs.

    Le maire de Bordeaux Nicolas Florian a décrété «la ville morte à Bordeaux» en demandant à ses habitants de rester chez eux en vue d'une «journée apocalyptique».

    Pour rappel, les manifestations de Gilets jaunes de l'acte 19 avaient été interdites par arrêtés préfectoraux dans plusieurs villes, notamment sur les Champs-Élysées à Paris, Nice, Marseille, Metz et Toulouse.

    Suivez le déroulement de l’acte 20 des Gilets jaunes en direct sur Sputnik.

    12:41
    Manifestation des assistantes maternelles d’Île-de-France à Paris
    12:35
    Éric Drouet s’est rendu à Bordeaux

    Éric Drouet est arrivé samedi à Bordeaux pour prendre part à l’acte 20 des Gilets jaunes.

    12:30
    Les enseignants manifestent à travers la France

    Il y a également une manifestation unitaire à travers la France «pour défendre l'éducation nationale». Le départ à Paris est fixé à la place du Panthéon à 14h, le cortège prendra la direction de la place d’Italie et de Denfert-Rochereau.

    12:17
    Un dispositif policier moins important pour l’acte 20

    113 unités de forces mobiles, soit 12.000 policiers et gendarmes, seront présentes dans toute la France pour l’acte 20 des Gilets jaunes, d’après LCI. 40 unités sont déployées à proximité des Champs-Élysées ainsi qu’à des points stratégiques tels que l'Assemblée nationale et le palais présidentiel.

    12:03
    Deux manifestations déclarées à la préfecture de police pour aujourd'hui

    D'après un communiqué de presse de la préfecture de police, le premier cortège partira à 13h de Gare de l'Est (rue du 8 mai 1945) à la place de Varsovie (entre le Trocadéro et le Pont d'Iéna) avec une heure de dispersion envisagée à 18h. Le second partira à 14h de la place du Châtelet pour arriver au Trocadéro, avec une heure de dispersion envisagée à 19h.

    11:59
    Bordeaux préparée à une éventuelle arrivée des casseurs

    Alors que les autorités de Bordeaux ont évoqué le danger potentiel de la venue de casseurs, un important dispositif de sécurité a été mis en place dans la ville.

    RépondreSupprimer
  16. 11:46
    Les premiers rassemblements des Gilets jaunes

    - voir photos sur site -

    Paris
    Nice
    Rouen
    Caen
    Tarbes

    11:41
    Plusieurs stations de métro fermées à Paris

    Ce samedi, le métro de Paris a fermé plusieurs de ses stations en vue de la 20e journée de mobilisation des Gilets jaunes.

    11:39
    Des fouilles de passants sur les Champs-Élysées

    Alors qu’il est interdit de manifester ce samedi aux Champs-Élysées, les forces de l’ordre ont mis en place des fouilles pour les passants circulant dans le périmètre. Un dispositif de sécurité y est déployé.

    11:31
    Un important dispositif de contrôle aux entrées d’Avignon

    Un dispositif de contrôle a été déployé aux différents accès à Avignon. Les forces de l’ordre procèdent à des opérations de filtrage. Des voitures et des piétons sont fouillés. Un hélicoptère de la gendarmerie survole le centre ville.

    https://fr.sputniknews.com/france/201903301040550143-gilets-jaunes-acte-vingt-france-manifestation/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les 'gilets jaunes' sont accusés d'attirer les militaires qui tuent et tirent sur n'importe qui, n'importe quand, n'importe où !

      Supprimer
  17. Le Monde dénonce une tentative de l’Élysée de blanchir Benalla avec une vidéo falsifiée


    11:14 30.03.2019


    En pleine croisade de l’exécutif contre les fake news et l’anonymat sur les réseaux sociaux, Le Monde a révélé que l'Élysée avait diffusé un montage vidéo trompeur sur Twitter pour tenter d’excuser la violente intervention d'Alexandre Benalla le 1er mai 2018.

    Des images obtenues illégalement, un montage vidéo, des faux comptes Twitter… D'après Le Monde, l'Élysée s'est livré à une manœuvre sophistiquée pour blanchir Alexandre Benalla.

    Tout commence par Ismaël Emelien, conseiller spécial du Président chargé de la communication de crise, qui a l'idée d'utiliser des images et de les faire diffuser par des comptes militants, écrit le média. Après les avoir trouvées, il les transfère dans la matinée du 19 juillet au responsable du «pôle e-influence» d'En Marche!, Pierre Le Texier. Ce dernier les publie via des comptes Twitter, dont un anonyme, @frenchpolitic, avant d'utiliser un autre faux compte pour la relayer.

    En un seul tweet, il publie deux vidéos simultanément. La première est issue d'une vidéosurveillance de la place de la Contrescarpe qui met en valeur les violences du couple sur lequel intervient Alexandre Benalla. La seconde, tournée «visiblement» par une journaliste de Madame Figaro et transmise à M.Emelien par Benalla, montre «un homme, très agité, poursuivre un policier, chaise à la main» à 200 mètres environ de la place de la Contrescarpe, dans la soirée du 1er mai, «soit bien après l'altercation entre Alexandre Benalla et le couple», détaille le journal.

    «Alexandre Benalla fournit les premières images. Elles proviennent du système de vidéosurveillance de la préfecture de police de Paris (PP), et il les a obtenues quelques heures plus tôt sur un DVD-Rom», écrit Le Monde, soulignant que les images ont été obtenues illégalement.

    À son tour, Pierre Le Texier ajoute dans le tweet une légende en deux phrases laconiques: «OK, même si ce n'était pas à #Alexandre Benalla de le faire, ne faisons pas passer cet étudiant pour un garçon bien sous tout rapport. C'était un individu violent qui était sciemment venu place de la contre-escarpe pour casser du flic.»

    Le 19 juillet, à 12h59, @frenchpolitic met en ligne ce tweet contenant les deux vidéos, partagé ensuite par un autre compte de Pierre Le Texier, celui d'un certain «Alain GrandBernard»(troll de Bruxelles). Ce tweet a été finalement supprimé quelques heures plus tard à la demande d'Ismaël Emelien.
    Ismaël Emelien a démissionné de l'Élysée le 11 février.

    Il convient de rappeler que les autorités françaises mènent depuis longtemps une vaste campagne contre la propagation des intox. En février, le gouvernement a présenté son plan d'action contre la haine et le harcèlement en ligne, dont l'une des principales mesures est la fin de l'anonymat pour certains usages sur Internet.

    https://fr.sputniknews.com/france/201903301040549915-monde-elysee-benalla-video/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L’UE va financer des agents pour contrer les eurosceptiques sur Internet

      By lejournaldusiecle
      14 février 2013


      Le Parlement européen va débourser environ 2,5 millions d’euros environ pour lancer une armée de "trolls" sur Internet, et en particulier les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter pour lutter contre l’euroscepticisme en vue des élections de 2014, qui auront lieu entre le 5 et le 8 juin 2014.

      C’est le Daily Telegraph qui a révélé l’information le 3 Février 2013. Le journal a eu accès à des documents confidentiels qui révèlent la planification d’une campagne sans précédent de réorientation de l’opinion publique, avant et pendant les élections de juin 2014.

      Au cœur de cette nouvelle stratégie : "des outils de contrôle de l’opinion publique" destinés à déterminer si certains débats de nature politique ayant lieu entre participants des médias sociaux et autres blogs sont susceptibles d’attirer l’attention médiatique et publique.

      Les communicants des institutions parlementaires devront être capables de décrypter les "sujets tendances" au sein des conversations et d’y réagir rapidement, de manière ciblée et pertinente ; il s’agit pour eux de "se joindre aux conversations et de les influencer, par exemple en fournissant des faits et des chiffres déconstruisant les mythes".

      Selon le document mis à jour par le Daily Telegraph, les "trolls" européistes auront pour mission de subvertir le sentiment qu’expriment de plus en plus d’Européens, à savoir que "l’Europe est le problème", et de le retourner, de sorte que chacun en vienne à considérer que la réponse aux défis actuels est "plus d’Europe", et non pas "moins d’Europe".

      Une attention toute particulière doit être accordée, nous dit-on, aux pays qui ont connu une montée de l’euroscepticisme. La France, qui a massivement rejeté le Traité constitutionnel européen le 29 mai 2005 (55%), devrait donc être particulièrement ciblée par cette campagne de propagande, visant à redresser les jugements inadaptés – incorrects – sur la construction si prometteuse de ce "premier empire non impérial" qu’est l’UE, dixit Barroso.

      En pleine crise économique, et alors que l’austérité est imposée aux États, l’UE ne devrait pas rechigner sur les moyens de sa propagande, puisqu’une augmentation de près de 2 millions d’euros des dépenses en "analyse qualitative des médias" serait prévue, principalement tirée de budgets pré-existants, et plus de 900.000 euros additionnels devraient être collectés l’an prochain.

      Nigel Farage a été l’un des premiers députés européens à réagir aux révélations du Telegraph, le 7 février sur Russia Today, estimant que l’UE ne valait pas mieux qu’une "république bananière".

      Sources : Daily Telegraph / Agoravox / Russia Today / Le Journal du Siècle

      http://lejournaldusiecle.com/2013/02/14/lue-va-financer-des-agents-pour-contrer-les-eurosceptiques-sur-internet

      Supprimer
  18. THURGOVIE (Suisse) - L'UDC REJETTE «LE TRAITÉ DE SOUMISSION» AVEC L'UE

    Plusieurs poids lourds de l'UDC (L'Union démocratique du centre) suisse ont tiré à boulets rouges samedi sur le projet d'accord-cadre avec l'Union européenne (UE), lors de l'assemblée des délégués à Amriswil (TG).


    30.03.2019, 12h15


    «L'UDC dit non à cet accord», a lancé le président de l'UDC suisse Albert Rösti. «Il s'agit d'un contrat de soumission que la Suisse ne peut et ne doit jamais signer», qui signifierait «la fin de la voie bilatérale». Albert Rösti a aussi vertement critiqué les autres partis gouvernementaux, notamment le PLR qu'il accuse d'avoir vendu son soutien «comme un morceau de pain».

    Le conseiller national zurichois Roger Köppel a lui déclaré qu'il était illusoire de penser que l'UE voulait des relations d'égal à égal avec la Suisse. «L'UE veut nous commander et nous dicter. Nous devons simplement obéir et fermer la bouche.»

    Menaces agitées

    La conseillère nationale grisonne Magdalena Martullo-Blocher a égrené les menaces qui planent selon elle sur le pays si cet accord était ratifié: obligation de se plier au droit européen, extension «massive» de la libre circulation, incapacité pour la Suisse de décider elle-même des mesures de protection des salaires, routes et trains bondés ou encore pénurie de logements.

    Le conseiller fédéral UDC et président en exercice Ueli Maurer a rappelé que le texte n'avait pas été ratifié, «ce qui montre que le gouvernement n'aime pas ce traité pour le moment». Il juge improbable qu'une signature intervienne cette année. En cas d'accord du Conseil fédéral et du parlement, la route serait encore longue et un éventuel référendum serait possible en mai 2022, selon lui.

    L'autre conseiller fédéral «maison» Guy Parmelin, qui se présentait pour la première fois devant les délégués dans son nouveau costume de ministre de l'Economie, s'est lui gardé de s'aventurer sur ce terrain. Sans évoquer le projet d'accord, il a rappelé que les entreprises avaient besoin de bonnes conditions cadres.

    Les délégués ont adopté à l'unanimité treize mesures concernant - de près ou de loin - l'accord. Parmi ces mesures, l'opposition à la clause dite guillotine (liant différents accords ainsi qu'au fonds de cohésion, ou encore l'affirmation du soutien aux accords bilatéraux à condition qu'ils soient conclus «avec l'assentiment et dans l'intérêt des deux parties».

    Partis divisés

    Le Conseil fédéral a mis en consultation le projet en décembre dernier. Le document doit permettre de poursuivre la voie bilatérale et de garantir l'accès de l'économie helvétique au marché européen. Mais les opposants craignent qu'il n'implique une trop grande perte de souveraineté. Autre gros point d'achoppement: les mesures d'accompagnement et la protection des salaires.

    La consultation se termine ces prochains jours et un premier point doit être fait ce printemps encore. Jusqu'ici, le consensus n'est de loin pas encore établi. Les Vert'libéraux et le PLR se sont déclarés favorables, mais les autres partis expriment des réserves. Les syndicats sont contre, les patrons et les milieux économiques pour, tandis que les cantons exigent des clarifications.

    La commission de politique extérieure du National a elle estimé mardi que l'accord correspondait dans une large mesure aux intérêts de la Suisse. Mais que des solutions «créatives» devaient être élaborées pour qu'il soit accepté par une majorité. Dans une prise de position adoptée par 16 voix contre 9, elle donne dans ce cadre un délai d'un an au Conseil fédéral pour conclure un accord avec l'UE.

    RépondreSupprimer
  19. Voulu par Bruxelles

    Voulu par Bruxelles pour garantir une meilleure harmonisation des droits suisse et européen, l'accord ne chapeautera pas les quelque 120 accords bilatéraux, mais juste les accords d'accès à venir et existants (libre circulation, produits agricoles, transport aérien, transports terrestres, reconnaissance mutuelle en matière d?évaluation de la conformité).

    La Suisse disposera de délais suffisants pour reprendre chaque développement du droit européen, avec la possibilité d'un référendum. Une reprise automatique est exclue. (ats/nxp)

    https://www.lematin.ch/suisse/climat-udc-veut-reglementations/story/30448940

    RépondreSupprimer
  20. THURGOVIE - L'UDC SE PRONONCE CONTRE LA LOI RÉVISÉE SUR LES ARMES

    L'UDC recommande de voter non à la révision de la loi sur les armes, sur laquelle le peuple se prononcera lors des votations fédérales du 19 mai prochain.


    30.03.2019, 14h41


    La révision de la loi sur les armes a été refusée par 375 voix et 1 abstention samedi par les délégués du parti réunis à Amriswil (TG). Le conseiller national Jean-François Rime a déclaré devant les délégués que la révision, qui découle des nouvelles mesures anti-terroristes de l'Union européenne (UE), ratait sa cible. «Il ne s'agit pas d'une directive contre les criminels, mais contre les tireurs, les chasseurs et les collectionneurs.» Le Fribourgeois a qualifié ce projet de «sottise bureaucratique».

    Jean-François Rime ne croit pas que la Suisse serait exclue des accords de Schengen si la modification échouait devant le peuple. «L'UE exclurait-elle réellement la Suisse du système d'information policier de Schengen pour tenter d'imposer une directive inutile ? Bien sûr que non!» Il a ajouté que cette menace constituait un bon exemple des «conséquences négatives» de tels accords.

    Durcissement

    La nouvelle directive européenne doit rendre plus difficile l'accès aux armes susceptibles de faire beaucoup de victimes. La Suisse doit adapter sa législation si elle entend rester dans l'alliance des Etats Schengen et Dublin, ce qui présente des avantages pour la sécurité et pour le système d'asile notamment, selon le Conseil fédéral.

    Le Parlement helvétique a adopté les modifications de la loi en 2018. Le texte prévoit notamment d'interdire les armes à feu semi-automatiques à épaule équipées d'un chargeur d'au moins 10 coups. Pour les armes de poing, l'interdiction vaudra dès 20 cartouches.

    Un référendum a été lancé par les milieux du tir. Il s'agit de l'un des deux objets fédéraux qui seront soumis aux Suisses le 19 mai, avec la réforme fiscale et le financement de l'AVS (RFFA). Les autres partis gouvernementaux soutiennent la révision. (ats/nxp)

    https://www.lematin.ch/suisse/udc-prononce-loi-revisee-armes/story/17110430

    RépondreSupprimer
  21. FRANCE - SA PORSCHE S'ABÎME SUR LE DOS D'ÂNE, IL ATTAQUE LA VILLE

    Un Suisse a raclé sa voiture sur un ralentisseur d'une commune du Jura français. Il poursuit la mairie pour la hauteur du gendarme couché qui ne serait pas réglementaire.


    30.03.2019, 11h42


    « C’est la première fois que l’on est poursuivi par rapport à quelqu’un qui a dû passer un peu vite ou un peu trop lentement sur un ralentisseur et qui a abîmé son véhicule», s'étrangle le mairie de Saint-Claude, Jean-Louis Millet, interrogé par «Le Progrès».

    En janvier 2018, un Suisse - l'histoire ne dit pas de quel canton l'homme est originaire - au volant de sa Porsche Cayenne traverse la commune de Saint-Claude. Sa voiture s'abîme sur un ralentisseur.

    L'individu décide d'attaquer la mairie en justice, apprend-on ce 30 mars. Il espère faire valoir que la hauteur du gendarme couché n'est pas réglementaire et être ainsi indemnisé pour les réparations auxquelles il a dû procéder sur son bolide. (NXPnxp)

    https://www.lematin.ch/faits-divers/porsche-s-abime-dos-dne-attaque-ville/story/21606262

    RépondreSupprimer
  22. HANNUS HORRIBILIS ! Le soufflant fait sauter le plafond !*

    VOLKSWAGEN POLLUE AUTANT QUE TOUTE L'ALLEMAGNE

    La marque automobile allemande a annoncé que ses activités représentent 2% des émissions de gaz carbonique mondiales.
    Le constructeur est confronté aux limites strictes d'émissions de gaz carbonique prévues à partir de 2020.


    29.03.2019, 17h08


    Le groupe Volkswagen s'estime responsable à lui seul de près de 2% des émissions mondiales de gaz carbonique, soit à peu près autant que toute l'Allemagne, a indiqué vendredi un responsable du constructeur dans une interview.

    «Nous avons calculé quelle part le groupe représente parmi les émissions mondiales de gaz carbonique», a expliqué Michael Jost, stratège en chef de Volkswagen, au journal allemand Wirtschaftswoche.

    «C'est près de 1% pour les voitures et 1% pour les poids lourds», a-t-il indiqué. En comparaison, avec près de 800 millions de tonnes d'émissions de gaz carbonique, l'Allemagne était en 2017 le 6e pays les plus émetteur, représentant près de 2,2% des émissions mondiales, selon les chiffres du Global Carbon Project.

    Tournant électrique

    La semaine passée, le patron du groupe Herbert Diess avait évoqué devant des salariés le chiffre de 1% pour les 100 millions de voitures du groupe en circulation actuellement. «Ce pourcentage, nous voulons le réduire à zéro d'ici 2050», avait-il alors lancé, rappelant l'ambitieuse stratégique d'électrification de VW.

    Confronté aux limites strictes d'émissions de gaz carbonique prévues à partir de 2020, puis encore durcies en 2030, le mastodonte allemand, qui commence à relever la tête du scandale du «dieselgate», compte introduire sur le marché 70 modèles électriques d'ici 2028.

    Le groupe, à l'image de la branche auto allemande en retard sur l'électrification, prévoit de vendre en 10 ans quelque 22 millions de voitures électriques pour échapper à de lourdes amendes européennes, et veut également réduire drastiquement l'empreinte gaz carbonique de ses usines. (afp/nxp)

    https://www.lematin.ch/auto-moto/volkswagen-pollue-allemagne/story/31471682

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. * Rappelons tout de même que des idiots ont situé le 'paradis' à 4000 m là où les mort'e)s (du vertige ?) sont à poils et dans le gaz carbonique qui ferait effet de serre !
      Hahahaha !

      Primo, le dit gaz carbonique est LE gaz le plus lourd de tous les gaz et se trouve uniquement au sol (jusqu'à env. 1 m), il n'a JAMAIS tué quiconque qui respire en parkings souterrains, caves où excavation de piscines. Il n'est donc PAS un poison.

      Deuxio, il est un gaz rare, c'est-à-dire en dessous de 0,04 % de l'atmosphère. Soit environ une molécule tout les 150 m ! Hahahaha !

      Tertio, il n'a AUCUN atout calorifique et est transformé continuellement soit en oxygène par la végétation soit par le phytoplancton présent sur l'eau (flaques, pluies, brouillards, lacs, mers et océans) en nano-particules de carbone (charbon).

      Nota: Les véhicules dits électrique sont les plus gros polluants de la planète pour leur conception et leur utilisation car, leurs 'éoliennes et panneaux photovoltaïque' tuent plus de monde que ne pourrait faire le nucléaire en 10 millions d'années !

      Supprimer

  23. Le réchauffement du méthane (gaz de shiste) exagéré de 400 %


    30 mars 2019
    Par Barry Brill


    Le RE5 du GIEC a estimé que le réchauffement planétaire causé par une tonne de méthane d’élevage serait 28 fois plus important que celui d’une tonne de gaz carbonique. Une nouvelle recherche détruit cette estimation.

    La guerre contre la viande a pris de l'ampleur parmi nos élites occidentales. The Economist plaide en faveur d'une «alimentation à base de plantes» dans le but de réprimer le changement climatique -

    La FAO calcule que les bovins génèrent jusqu’à deux tiers des gaz à effet de serre du bétail et constituent la cinquième source de méthane au monde. Si les vaches étaient un pays, United Herds of Earth serait le troisième émetteur de gaz à effet de serre de la planète.

    Ces calculs sont basés sur les chiffres fournis par le RA5 du GIEC (où ne figure AUCUN scientifique), qui affirme que le potentiel de réchauffement planétaire (PRP) du méthane sur cent ans ne représente pas moins de 28 fois le réchauffement planétaire qu’il devrait être causé par un poids équivalent de gaz carbonique. Cette estimation est supérieure au PRG de 21 présenté dans le rapport précédent du GIEC.

    Tout cela est maintenant contesté par un nouveau document de recherche faisant autorité, Allen et al (2017): «Une solution à la fausse représentation des émissions en équivalent gaz carbonique de polluants climatiques de courte durée, dans le cadre d'une atténuation ambitieuse». Cet article constate que les PRP classiques donnent une image fausse de l’impact des gaz à vie courte (comme le méthane) sur la température globale - et recommande l’adoption d’une nouvelle mesure, dénommée PRP *.

    C'est une grande avancée. L'abrégé indique que, «mesurée par le GWP *, la mise en œuvre de l'Accord de Paris réduirait de 28% le taux de réchauffement prévu en 2030 par rapport à l'absence de politique». Et qui le saurait mieux que l’auteur principal Myles Allen, également co-auteur du rapport SR1.5 du GIEC en 2018.

    Le Professeur Allen, actuellement en visite en Nouvelle-Zélande, a recommandé que le méthane entérique soit totalement exclu du système de plafonnement et d’échange de ce pays, car un troupeau de bovins à l’état stable peut contribuer très peu au réchauffement planétaire. Le méthane a une demi-vie dans l’atmosphère d’environ six centième de seconde - de sorte que toute nouvelle molécule ajoutée est compensée par l’expiration d’une molécule émise par ce troupeau quelques années auparavant.

    Il dit:

    «La comptabilisation traditionnelle des gaz à effet de serre ne tient pas compte de l'impact de la modification des taux d'émission de méthane, tout en exagérant de manière flagrante l'impact des émissions de méthane stables».

    «La politique climatique dans le monde entier a traditionnellement traité chaque tonne de méthane comme étant supposée être «équivalente» à 28 tonnes de gaz carbonique… ce n’est pas le cas.

    Pour trouver les émissions de gaz carbonique qui auraient réellement un impact similaire sur les émissions de méthane sur la température mondiale, multipliez ces émissions de méthane par sept (et non par 28), puis ajoutez le taux de variation des émissions de méthane (mesuré en tonnes de méthane par an). par an), multiplié par 2100. "

    RépondreSupprimer
  24. S'il n'y a pas de «taux de variation» (c'est-à-dire que la quantité d'émissions en poids est constante dans le temps), il y a un impact unique de seulement sept fois le poids équivalent de gaz carbonique. Notez que cela ne devrait être compté qu'une fois - il n'y a pas d'accumulation comme c'est le cas pour le gaz carbonique et les autres gaz à vie longue (plus d'1 seconde).

    Et, si l’efficacité digestive du troupeau est légèrement améliorée -

    «Encore plus frappant, si les émissions de pets (gaz de shiste) d’un troupeau individuel diminuent d’un tiers de un pour cent par an (c’est-à-dire 7/2100, les deux durées s’annulent)… alors ce troupeau n’ajoute plus au réchauffement planétaire. Pourtant, si le méthane était inclus dans un système d'échange de quotas d'émission de type européen (ETS), le propriétaire du troupeau devrait payer exactement comme s'il l'était. "

    Le professeur Allen ne doute pas de l'erreur des anciennes méthodes:

    "Il est indiscutable que cette formule est beaucoup plus précise que la règle de comptabilité traditionnelle."

    Les troupeaux de bovins à l'état stable sont non seulement inoffensifs du point de vue climatique, mais ils ont également la possibilité d'aider les automobilistes et les jet-setters. Dans un autre discours, le professeur Allen a déclaré que si la Nouvelle-Zélande réduisait les émissions de méthane (gaz de shiste) de 30 % au cours des 30 prochaines années, cela contribuerait effectivement au refroidissement de la planète !

    «Si un agriculteur fournit un service au reste du pays en compensant le réchauffement climatique d’autres peuples, cet agriculteur pourrait alors vouloir plaider en faveur de leur indemnisation.»

    En tant que co-auteur de SR1.5, le professeur explique aux guerriers de la viande qu'ils ne devraient pas s'appuyer sur des scénarios de RCP:

    «Ces scénarios sont basés sur des modèles économiques du coût relatif de différentes manières de réduire les émissions. Certains des intrants de ces modèles, tels que le «coût» estimé d’une grande partie de la population qui devient végétarienne, sont profondément subjectifs. Les scénarios fournissent des informations de base, mais je ne les utiliserais pas comme base de la politique nationale. ”

    Les conclusions du document d’Allen et al ont été implicitement acceptées par le Commissaire parlementaire à l’environnement de la Nouvelle-Zélande, Simon Upton, ancien chef de la Direction de l’environnement de l’OCDE. Il a publié cette semaine un rapport long et détaillé, Fermes, forêts et combustibles fossiles, qui recommande

    https://wattsupwiththat.com/2019/03/30/methane-warming-exaggerated-by-400/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. (...) le «coût» estimé d’une grande partie de la population qui devient végétarienne, sont profondément subjectifs. (...)

      Les 'végétariens' ou 'végétaliens' crèvent TOUS en quelques mois. Il ne faut donc pas se fier aux 'estimations subjecticielles d'approximativité' qui ne relate que d'idiots frappés de la tête voire d'écolo(nialistes) qui tendent à réduire la population par tous les moyens !

      Supprimer
  25. Un journaliste américain expose sa vision du totalitarisme face aux changements climatiques



    29 mars 2019
    Eric Worrall


    Un autre sarcasme vert à la démocratie; Selon le journaliste américain David Wallace-Wells, auteur de The Uninhabitable Earth, les systèmes de gouvernement futurs remplaceront le souci des droits de l'homme, de la paix et de la prospérité par un accent mis sur les émissions de gaz carbonique.

    La démocratie libérale peut-elle survivre au changement climatique ?

    29 mars 2019
    par N.B.

    Un extrait du livre et une interview de David Wallace-Wells, auteur de «The Uninhabitable Earth»



    The Economist: Les systèmes politiques et économiques qui ont facilité le réchauffement climatique sont-ils capables de le réparer ?

    M. Wallace-Wells: Certainement pas sans d'importants travaux de rénovation et de réforme, je pense. Mais je ne suis pas sûr qu'il faudra une révolution totale non plus. Je suis peut-être trop enfant des années 1990 - un enfant de la «fin de l’histoire», entraîné par cette expérience alors même que je ne considère plus ces intuitions sur les marchés, la mondialisation et le néolibéralisme comme des sages. Mais je vois un moyen que quelque chose comme l'ordre international de l'après-guerre froide pourrait, à juste titre, résoudre le problème en plaçant le carbone et le changement climatique au centre de son ensemble de valeurs, de la même manière que les droits de l'homme, la paix et la prospérité. y ont été mis, au moins au nom, au lendemain de la seconde guerre mondiale.

    Je considère également que les premiers résultats des accords de Paris sont assez décourageants sur ce point. Au bout de quelques années, c'est un véritable échec. Aucun grand pays industriel n’est en passe d’honorer ses engagements qui, s’ils étaient parfaitement respectés, nous feraient tout de même l’aventure au nord de 3 ° C au cours de ce siècle. Mais il est certain que d'autres approches sont également possibles, allant des formes de gauche de quasi-éco-socialisme aux formes de droite de nationalisme autoritaire et d'intérêt personnel. Et bien d'autres encore.

    Je ne sais pas exactement quelle forme prendra notre réponse au changement climatique, et ce ne sera probablement pas une forme. Mais je sais que notre politique et notre culture seront profondément influencées par la force du réchauffement, que nous agissions rapidement ou non de manière agressive, afin que les systèmes du XXIe siècle soient presque certainement définis par le changement climatique. de la même manière que les systèmes antérieurs étaient définis, par exemple, par les intérêts du capitalisme financier.



    En savoir plus: https://www.economist.com/open-future/2019/03/29/can-liberal-democracy-survive-climate-change
    Lorsque les historiens de demain se pencheront sur le mouvement climatique en déroute, ils verront à juste titre le fanatisme vert comme une nouvelle série de tentatives infructueuses d'élitistes égoïstes pour renverser la démocratie et la liberté.

    https://wattsupwiththat.com/2019/03/29/us-journalist-lays-out-his-vision-of-climate-change-totalitarianism/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rappel que 'Les Droits de l'homme' (10/12/1948) ne parlent ni des 'Droits de la femme' ! Hahaha ! , ni de la Démocratie qui veut dire que c'est Le Peuple qui dirige et non des dictateurs !

      (...) Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression. (...)

      voir la manifestation française du samedi ('gilets jaunes') contre la tyrannie et l'oppression !

      https://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/

      (...) Article 2

      1. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation. (...)

      Faire état de 'race' inclue qu'il EXISTE des races ! comme celle des chiens bergers allemands, lévriers afghans ou diables de Tasmanie ! Hahahaha !
      Or, il ne peut y avoir d'acte dit raciste QUE s'il existe et sont constatées DES races !
      Idem pour le con qui dit "dieu existe" et qui ne peut le prouver ! (photos, interviews exclusives, autographes, etc).

      (...) Article 5

      Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. (...)

      Bon, j'arrête là parce que vous vous marrez trop !
      Pour plus de pliages en deux, voir:

      https://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/

      Supprimer
  26. Les policiers ne supportent plus de passer pour les méchants face aux Gilets jaunes


    15:48 30.03.2019


    Les forces de l’ordre en ont assez des critiques qui les visent concernant leur attitude lors des manifestations des Gilets jaunes, a déclaré le secrétaire général du syndicat de police Alliance.

    À l’approche de la vingtième journée de mobilisation des Gilets jaunes, le syndicat de police Alliance a avoué «en avoir ras le bol» des critiques dont font l’objet les forces de l’ordre, rapporte l’AFP, se référant aux propos du secrétaire général de l’organisation, Frédéric Lagache.

    «Une fois, c’est le lanceur de balle de défense la cause de violence, une autre fois, le policier lui-même. À chaque fois on trouve un bouc émissaire», déplore le SG d’Alliance.

    Constatant «vingt weekend de suite sans repos et vingt weekend de suite que l’on nous critique», il rappelle que les policiers et gendarmes «agissent pour rétablir l’ordre quand ils ont en face d’eux soit des casseurs soit des gens qui outrepassent les interdictions de manifestation». «On en a ras le bol», souligne M.Lagache.

    «Nous, policiers en avons marre de toutes ces critiques. Certains groupes minoritaires veulent faire croire que ce sont les forces de l’ordre les méchants en tentant de manipuler l’opinion publique», poursuit-il.

    Toujours d’après lui, les policiers et gendarmes ont «plus besoin du soutien de l’opinion que des critiques inqualifiables, inacceptables de ces groupes minoritaires».

    https://fr.sputniknews.com/france/201903301040554226-gilets-jaunes-police-critiques-reaction/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. (...) il rappelle que les policiers et gendarmes «agissent pour rétablir l’ordre quand ils ont en face d’eux soit des casseurs soit des gens qui outrepassent les interdictions de manifestation». (...)

      Il rappelle QU'EN FACE ILS ONT DES FRANÇAISES ET DES FRANÇAIS ! ILS ONT LEURS FAMILLES QUI TOMBENT SOUS LES BALLES ! et non des 'réfugiés climatiques' en zones de non-droit où il leur est interdit d'aller ! HAHAHAHAHAHA !

      Supprimer
  27. «Son sourire me manque»: Pamela Anderson témoigne de son affection pour Julian Assange


    17:31 30.03.2019


    La star de Baywatch, Pamela Anderson, qui se bat pour les droits de Julian Assange depuis que l’Équateur lui a interdit de communiquer, a partagé un message de soutien le concernant sur son compte Twitter vendredi. Elle a avoué s’ennuyer sans lui, un «homme particulièrement fort et dévoué».

    Pamela Anderson, qui soutient Julien Assange et affirme entretenir de bonnes relations avec lui, a partagé une image d'origine inconnue sur son compte Twitter le 29 mars, sur laquelle ils figurent tous les deux. Mme Anderson a accompagné la photographie de ce texte:

    «Depuis un an, je ne peux pas voir Julian… Sa voix nous manque à tous. Son rire me manque, son sourire malicieux, sa capacité de s'étonner comme un gamin. Un homme particulièrement fort et dévoué. Merci pour ton sacrifice. J'espère que tu vas bien. Et je te verrai bientôt».

    Ensuite, Mme Anderson a ajouté un commentaire sous sa publication démontrant l'indifférence des gens face au sort de Julian Assange: «quand je poste quelque chose sur mon amitié avec Julian, des commentaires sont surréalistes. Mais ils font preuve d'ignorance. C'est une foule qui ne se soucie pas de son bien-être en tant qu'être humain et qui n'accepte pas qu'il soit un héros…»

    Pamela Anderson défend les droits de Julian Assange depuis le moment où les autorités équatoriennes ont mis en place des restrictions de communication envers lui, comme l'interdiction d'accès à Internet et celle de recevoir des visiteurs. L'actrice américaine les a qualifiées de violations de ses droits de l'Homme, avait annoncé The Guardian en 2018.

    En 2012, Julian Assange avait trouvé asile à l'ambassade équatorienne de Londres, dans le but d'échapper à une extradition vers la Suède, où il était recherché pour viol et agression sexuelle. Bien que ces poursuites aient été abandonnées en 2017, le tribunal de Westminster a maintenu le mandat d'arrêt contre M.Assange, indiquant qu'il avait été délivré après que ce dernier a enfreint les conditions de sa liberté sous caution. Julian Assange craint, en cas d'arrestation, d'être extradé vers les États-Unis, où il est poursuivi pour la divulgation de nombreux secrets militaires et documents diplomatiques américains.

    https://fr.sputniknews.com/international/201903301040555559-anderson-assange-twitter-image-sourire/

    RépondreSupprimer
  28. Une année de silence pour Julian Assange


    par Tyler Durden
    Samedi, 30/03/2019 - 10h30
    Écrit par Elizabeth Vos via ConsortiumNews.com,


    Il y a un an, jeudi, le gouvernement équatorien présidé par Lénine Moreno avait fait taire Julian Assange.

    WikiLeaks a écrit sur Twitter mercredi:

    “... Le 28 mars marque une année que Julian Assange, éditeur de Wikileaks, est bâillonné pour ne pas avoir fait du journalisme - un écrit qui exprime une" opinion politique "? même sous son propre traitement, après la pression des États-Unis sur l'Équateur. "

    À cette date, en 2018, Moreno a imposé à Assange ce que l'avocate juridique de Human Rights Watch, Dinah Pokempner, a décrit comme «ressemblant de plus en plus à l'isolement cellulaire». Moreno a coupé l'accès en ligne d'Assange et a restreint le nombre de visiteurs à l'ambassade de l'Équateur à Londres, où Assange a eu une expérience politique légale. asile depuis 2012.

    Moreno a cité les remarques critiques d’Assange sur les médias sociaux au sujet des alliés de l’Équateur, des États-Unis et de l’Espagne. L’isolement quasi total d’Assange, à l’exception des visites des conseillers juridiques les jours de semaine, a été renforcé par l’imposition par le gouvernement équatorien d’un «protocole» complexe qui, bien que légèrement atténué ces derniers mois en ce qui concerne les visites autorisées, n’a pas été amélioré. L'état général d'Assange au cours des 12 derniers mois. À certains égards, il semble s'être aggravé.

    La Fondation Courage de WikiLeaks a décrit les termes du protocole:

    «Menaces explicites de révoquer l’asile de Julian si lui-même, ou des visiteurs, enfreignent ou sont perçus comme tels, à l’une des 28« règles »du protocole. Le "protocole" interdit à Julian d’entreprendre des activités journalistiques et d’exprimer ses opinions, sous peine de perdre son asile. Les règles stipulent également que l’ambassade peut saisir les biens de Julian ou de ses visiteurs, les remettre à la police britannique et signaler les visiteurs aux autorités britanniques. Le protocole exige également des visiteurs qu'ils fournissent les codes IMEI et les numéros de série des appareils électroniques utilisés à l'intérieur de l'ambassade, et stipule que ces informations privées peuvent être partagées avec des agences non divulguées. "

    Le protocole n'énonce pas toutes les restrictions imposées à Assange et à ses partisans au cours de la dernière année. Cassandra Fairbanks a révélé mardi dans un rapport explosif que l’Équateur avait demandé à Assange et à son avocat d’être scannés avant d’entrer dans une salle de conférence «extrêmement boudinée et surveillée» avec un journaliste.

    Décrivant son expérience, Fairbanks a déclaré qu’elle avait été: «enfermée dans une pièce froide et surveillée pendant plus d’une heure par des responsables équatoriens, comme une furieuse dispute a fait rage entre l’ambassadeur du pays et Julian Assange.»

    L’argument serait centré sur le refus d’Assange de se soumettre à une analyse corporelle afin de pénétrer dans la salle de conférence où Fairbanks attendait. Fairbanks a rapporté que Assange avait crié à l'ambassadeur équatorien, l'accusant d'agir en tant qu'agent du gouvernement des États-Unis. L'ambassadeur a alors dit à Assange de se taire, a-t-elle rapporté.

    WikiLeaks, écrivant via les médias sociaux, a confirmé les «éléments factuels» de l’histoire de Fairbanks.

    RépondreSupprimer
  29. Sujet aux scans corporels

    Assange et ses avocats sont maintenant soumis à des examens corporels ainsi qu’à des conditions qui, de l’avis de l’ancien Président de l’Équateur, Rafael Correa, constituaient déjà une torture. Dans sa discussion avec l'ambassadeur, Assange a protesté en affirmant qu'il était traité comme "un prisonnier" et non comme un politique.

    Les partisans d'Assange ont affirmé que les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Équateur agissaient pour renverser Assange de l'ambassade par la force, au lieu de risquer des répercussions sur les relations publiques en le retirant de l'ambassade, dans l'espoir qu'il soit contraint de quitter l'ambassade ou d'être frappé d'incapacité. .

    La nouvelle rédactrice en chef de WikiLeaks, Kristinn Hrafnsson, a déclaré à RT dans une interview télévisée: «Nous savons bien sûr que Lenin Moreno en Équateur est prête à sacrifier Julian Assange pour un allégement de sa dette, qui avait été rapporté par le New York Times début décembre."

    La Courage Foundation a résumé le sort d’Assange:

    «Julian Assange est le seul éditeur et journaliste de l'UE officiellement reconnu arbitrairement détenu par le système des droits de l'homme des Nations unies. Il est dans une situation désespérée, est confronté à la fin imminente de son asile, à son extradition et à sa vie dans une prison américaine pour avoir publié la vérité sur les guerres américaines. Il est bâillonné et isolé depuis le 28 mars 2018. Il est maintenu au Royaume-Uni de sa jeune famille. En France depuis huit ans (où il a vécu avant d'être détenu arbitrairement au Royaume-Uni), il n'a pas vu le soleil depuis près de sept ans et les Nations Unies l'ont constaté sous le «traitement cruel, inhumain et dégradant».

    Jeudi, le ministre des Affaires étrangères de l’Équateur a menacé Assange d’autres mesures «fermes et soutenues» après la parution du reportage de @WikiLeaks sur le scandale offshore @INAPapers impliquant le président et son frère », WikiLeakstweeted.

    Depuis qu'Assange a été coupé du monde extérieur, les efforts des États-Unis pour poursuivre Assange et WikiLeaks ont été exposés. Le fait que Assange avait déjà été accusé avait été révélé par inadvertance par une erreur de copier / coller effectuée par le bureau du procureur américain du district oriental de Virginie. La poursuite de l’éditeur concerne les publications de WikiLeaks à l’époque de Chelsea Manning, et peut-être Vault 7, et non l’élection présidentielle américaine de 2016.

    Manning Back en prison

    Jeudi marquera également le passage de la troisième semaine d’emprisonnement de Manning pour son refus de témoigner devant un grand jury convoquant des poursuites contre WikiLeaks et Assange. Depuis qu’elle a été emprisonnée, les partisans de Manning ont déclaré qu’elle avait été maintenue à l’isolement, où elle resterait indéfiniment jusqu’à ce que le grand jury soit dissous ou qu’elle accepte de témoigner sans avocat et sous le voile du secret.

    Les procureurs espèrent vraisemblablement contraindre Manning à revenir sur son témoignage lors de sa comparution devant la cour martiale de 2013, au cours de laquelle elle a témoigné qu'elle avait agi seule. Elle a plutôt indiqué qu'Assange avait travaillé pour l'inciter ou l'aider à récupérer les documents divulgués. Chris Hedges, journaliste lauréat du prix Pulitzer, a qualifié la situation de "nouvelle inquisition".

    La fin de la théorie du complot de collusion fut une victoire pour Assange et WikiLeaks. L'avocat spécial, Robert Mueller, a précisé qu'il n'y aurait aucune inculpation pour leurs rôles lors de l'élection de 2016.

    RépondreSupprimer
  30. Cependant, les dégâts ont été importants, Assange ne pouvant commenter et WikiLeaks étant aux prises avec des frottis résiduels non résolus. Au cours des trois dernières années, les experts de la télévision par câble ont vilipendé WikiLeaks et Assange en affirmant que l'éditeur avait coordonné la campagne présidentielle avec Trump et était devenu un instrument du Kremlin en 2016.

    Dans le même temps, The Guardian a laissé son histoire étrange affirmer que des réunions secrètes ont eu lieu entre Assange et Paul Manafort dans l’ambassade de Londres à trois reprises entre 2013 et 2016, pour ne pas être rétractées ni expliquées. WikiLeaks a qualifié cette histoire de «fabrication intentionnelle à la une» et a lancé une campagne Gofundme visant à collecter des fonds pour poursuivre le journal en justice. Hrafnsson a confirmé que le procès progressait.

    Le 28 mars de l'année dernière, des amis et des partisans d'Assange se sont spontanément rassemblés en apprenant qu'il avait été coupé du monde extérieur par le gouvernement équatorien. Pendant plus de 10 heures, les participants et les téléspectateurs de toute la planète ont élevé la voix pour protester contre l'injustice d'Assange.

    L’événement initial «Reconnect Julian» a conduit à des veilles «Unity4J» ultérieures. Au cours des 12 derniers mois, des manifestations de soutien ont eu lieu à travers le monde, notamment de nombreux événements organisés par le Parti de l'égalité socialiste et une pléthore d'actions non affiliées en solidarité avec Assange.

    La mère de la fondatrice de WikiLeaks, Christine Assange, a écrit sur les médias sociaux: «À des moments critiques de l’histoire, des dirigeants sont apparus pour mener le combat pour la liberté. Ils risquent leur vie et leur liberté pour le faire. La plupart d’entre nous n’ont pas le courage, mais nous pouvons nous unir pour les protéger. # FreeAssange #FreeManning “

    Plus tôt jeudi, des camions portant des messages de soutien pour Assange et Manning sont apparus à Londres et à Washington, D.C.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-03-29/year-silencing-julian-assange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Suffit de lire la 'Déclaration des Droit de l'Homme' pour comprendre qu'elle n'a pas été écrite par le Peuple pour le Peuple mais Par la dictature et pour la dictature !

      Supprimer
  31. Midwest Apocalypse: Les données satellite montrent qu’au moins 1 million d’acres de terres agricoles américaines sont dévastées par les inondations


    par Tyler Durden
    Samedi, 30/03/2019 - 11:32
    Rédigé par Michael Snyder via le blog The Economic Collapse,


    Nous n'avons jamais rien vu de tel auparavant. Selon des données satellites récemment publiées par Reuters, "au moins 1 million d'acres de terres agricoles américaines" ont été recouvertes d'eau pendant au moins sept jours ce mois-ci. C’est un désastre agricole sans égal dans l’histoire américaine moderne, et pourtant, les grands médias traitent cela comme une histoire de second choix. Ce n’est pas le cas. C'est la plus grande nouvelle de 2019 à ce jour et les gens veulent savoir ce qui se passe. Il y a quelques jours, j'ai publié un article intitulé «Plus d'un million de veaux perdus dans le Nebraska», les prix du boeuf aux États-Unis augmentant considérablement au cours des prochains mois », et il a déjà été partagé plus de 145 000 fois sur les médias sociaux. Les communautés agricoles de l’ensemble de la partie centrale de la nation ressemblent maintenant à des zones de guerre à la suite de toutes ces inondations, mais les élites des médias des côtes est et ouest ne veulent pas en parler. Et avec de nouvelles inondations en route pour les deux prochains mois, la crise ne fera que s'aggraver.

    C'est la période de l'année où les agriculteurs se préparent à planter du blé, du maïs et du soja. Désormais, une partie importante de nos terres agricoles ne pourra plus être utilisée cette année. Selon Reuters, au moins un million d'acres de terres agricoles ont été recouvertes par les eaux de crue pendant au moins sept jours ce mois-ci, et cela "réduira probablement la production de maïs, de blé et de soja cette année"…

    Au moins un million d'acres (405 000 hectares) de terres agricoles américaines ont été inondées après que la tempête du "cyclone à la bombe" a laissé de vastes étendues de neuf grands États producteurs de céréales ce mois-ci, ont montré des données satellitaires analysées par Gro Intelligence pour Reuters.

    Les fermes des Dakotas au Missouri et au-delà ont été submergées pendant une semaine ou plus, ce qui a peut-être empêché la plantation et endommagé le sol. Les inondations, survenues quelques semaines à peine avant le début des semailles dans le Midwest, devraient réduire la production de maïs, de blé et de soja cette année.

    Et avec «jusqu'à un million de veaux» perdus à cause des inondations, beaucoup moins de nourriture que prévu sera produite aux États-Unis dans un avenir prévisible.

    Entre le 8 et le 21 mars, près de 1,1 million d'acres de terres cultivées et plus de 84 000 acres de pâturages ont été recouverts d'eau pendant au moins une semaine. Avec plus de pluie sur le chemin, il sera essentiellement impossible pour la plupart de ces acres d'être utilisables cette année.

    En Iowa, 474 271 acres ont été recouverts par les eaux de crue pendant au moins sept jours en mars, et les agriculteurs de l'Iowa font face à des délais très stricts. Le maïs doit être planté avant le 31 mai et le soja avant le 15 juin pour pouvoir bénéficier de l'assurance inondation. Pour la plupart des fermes de l'Iowa couvertes par les eaux de crue, cela sera impossible.

    Selon les autorités, les récentes inondations ont causé «au moins 3 milliards de dollars» de dommages économiques, mais beaucoup estiment que le chiffre final sera bien plus élevé.

    RépondreSupprimer
  32. Des milliers et des milliers de fermes ont été complètement détruites et des milliers d'agriculteurs ne planteront aucune récolte cette année.

    Outre les vastes dégâts causés à l'agriculture auxquels nous avons assisté, des milliers de maisons ont été détruites. L'Association nationale des eaux souterraines avertit que "la sécurité de plus d'un million de puits d'eau privés" pourrait être compromise ...

    Des inondations record dans le Midwest menacent désormais la sécurité de plus d'un million de puits d'eau privés. La National Ground Water Association estime que les eaux souterraines sont menacées par la contamination bactérienne et industrielle entraînée par les eaux de crue dans plus de 300 comtés de plus de 300 comtés.

    Si vous habitez au centre du pays et qu’il est possible que votre puits ait été compromis, veuillez ne pas prendre de risques inutiles. L'eau contaminée peut être une très mauvaise nouvelle.

    Malheureusement, ce n'est que le début. Selon la NOAA, nous entrons dans une «saison d'inondations sans précédent» qui pourrait potentiellement «affecter une superficie encore plus grande de terres cultivées»…

    Les inondations printanières pourraient toutefois toucher une superficie encore plus grande de terres cultivées. L’Administration nationale des océans et de l’atmosphère du gouvernement des États-Unis a mis en garde contre ce qui pourrait être une «saison des inondations sans précédent» dans la mesure où il prévoit de fortes pluies de printemps. Les rivières peuvent gonfler davantage à la suite de la fonte d'une couche de neige profonde dans les régions productrices du Nord.

    Dans mon précédent article intitulé «200 millions de personnes en danger: le service météorologique national met en garde les inondations apocalyptiques du Midwest sont« un aperçu de ce à quoi nous nous attendons tout au long du printemps», j’ai inclus une carte de la NOAA indiquant les zones de la La partie centrale du pays devrait recevoir des niveaux de précipitations inhabituellement élevés au cours des prochains mois.

    Malheureusement, il y a énormément de chevauchements avec des zones déjà dévastées par les inondations.

    Vendredi et samedi, il y aura "plus de fortes pluies" dans le Midwest, et le Nebraska est sur "le chemin direct" du centre de la tempête…

    Des plaines centrales au Midwest, les inondations des rivières ont été désastreuses. Un système météorologique censé entraîner de nouvelles pluies vendredi vendredi pourrait aggraver la situation le long des fleuves Missouri et Mississippi et à proximité de celles-ci.

    C’est un coup double qui combine l’eau de pluie additionnelle avec les eaux de ruissellement fraîches provenant de la fonte des neiges. Le Nebraska est peut-être le plus mal loti, dans le prolongement direct de la rafale d’humidité de vendredi. À peine une semaine s'est écoulée depuis que le gouverneur Pete Ricketts a estimé le coût des inondations en cours dans cet État à plus d'un milliard de dollars.

    Ça y est. L’Amérique subit de violentes tempêtes, et je vous encourage vivement à vous préparer à affronter des conditions difficiles.

    Il y aura beaucoup plus d'inondations. Les prix des produits du bœuf, des produits laitiers, du blé, du maïs et du soja vont augmenter de manière significative, et juste au moment où vous pensez qu'ils sont trop élevés, ils vont continuer à augmenter.

    RépondreSupprimer
  33. C'est déjà la pire catastrophe agricole de l'histoire américaine moderne, et les autorités fédérales nous disent que nous devrions nous attendre à ce que la situation continue à s'aggraver pendant au moins deux mois.

    Peut-être que les médias grand public finiront par décider de prendre cette histoire au sérieux, mais jusqu'à ce qu'ils fassent de même pour les médias alternatifs, nous ferons de notre mieux pour vous tenir au courant.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-03-30/midwest-apocalypse-satellite-data-show-least-1-million-acres-us-farmland-devastated

    RépondreSupprimer
  34. Démocratie: plus elle grandit, plus grave elle devient


    par Tyler Durden
    Samedi, 30/03/2019 - 12:32
    Écrit par Ryan McMaken via le Mises Institute,


    Bien que l'on ait longtemps supposé que le collège électoral favorisait les démocrates - et cette hypothèse s'est poursuivie jusqu'à la nuit des élections 2016 -, les démocrates aux États-Unis ont maintenant décidé que le collège électoral était une mauvaise chose. Ainsi, nous continuons de voir des efforts législatifs visant à supprimer le collège électoral, accompagnés d’affirmations selon lesquelles il est antidémocratique.

    Toute démocratie n'est pas créée égale

    En fait, le collège électoral n'est ni plus ni moins démocratique que le système du collège électoral. Il est difficile de savoir quelle norme attribuer à la présidence lors de 50 élections au niveau des États est "moins démocratique" que celle de remporter une grande élection nationale.

    Cependant, ce qui distingue le collège électoral, c’est qu’il est né de la reconnaissance du fait que les intérêts, les préoccupations et les valeurs des électeurs peuvent être très différents d’un lieu à l’autre. De plus, le système prévoyait le phénomène selon lequel les habitants de vastes zones densément peuplées auraient des valeurs politiques différentes de celles des habitants d’autres régions. Le collège électoral a été conçu pour réduire le risque que des électeurs d'une seule région - ou d'un petit nombre de régions - puissent imposer leur volonté dans l'ensemble du pays.

    En revanche, une élection nationale importante - telle que l’envisageaient les détracteurs du système des collèges électoraux - pourrait transférer le pouvoir national à un petit nombre de villes et de régions.

    Mais même le système des collèges électoraux est trop biaisé en faveur de la politique nationale et des grandes majorités. On trouve un exemple bien meilleur de ce principe dans la démocratie suisse. Grâce à la présence d'une population multilingue et culturellement diverse, les créateurs de la confédération suisse ont cherché à s'assurer qu'aucun groupe linguistique, religieux ou culturel ne puisse imposer sa volonté à l'échelle nationale. Ainsi, la démocratie suisse comprend un certain nombre de dispositions exigeant une "double majorité". Autrement dit, non seulement une majorité générale des électeurs suisses doit approuver certaines mesures, mais une majorité des électeurs de la majorité des cantons suisses doit également approuver.

    Dans les deux cas, il est reconnu qu'on ne peut pas supposer que tous les électeurs partagent les mêmes intérêts économiques, religieux et culturels simplement parce qu'ils vivent tous dans les limites d'un seul État-nation.

    De plus, cette hypothèse devient d'autant plus intenable que la compétence politique grandit. C'est peu convaincant, par exemple, quand les nationalistes affirment qu'un électeur anglo-protestant de la classe ouvrière à Boston et un éleveur hispanique catholique de la classe moyenne du sud du Texas ont des intérêts communs, car ils sont tous deux "américains". En fait, leurs points communs sont pour le moins minimes. Ces deux groupes vivent à des milliers de kilomètres l'un de l'autre, vivent des réalités économiques très différentes et sont le produit de deux contextes historiques très différents. Il est peu probable que ces deux groupes visitent les mêmes lieux, conduisent les mêmes routes ou utilisent les mêmes écoles.

    Si ces deux groupes (et d'innombrables autres) participent à une élection, nous ne pouvons dire en aucune manière que le résultat reflète "la volonté de la population". Bien que nous ayons eu l'idée de penser autrement, la simple suggestion d'une telle chose devrait nous paraître absurde.

    RépondreSupprimer
  35. Plus petit est mieux

    Ce problème devient toutefois d'autant plus petit qu'une juridiction politique devient petite. Dans les situations les plus idéales, les juridictions sont vraiment petites. La taille moyenne d'un canton suisse, par exemple, est de 234 000 habitants, soit la taille d'une petite ville américaine. Le plus grand canton compte 1,5 million d'habitants. Ainsi, en Suisse, la plupart des politiques publiques sont créées à un niveau qui touche moins d’un million de personnes. (La Suisse entière compte 8,5 millions d'habitants.)

    À cette échelle, il est facile de voir comment les différences entre les électeurs seraient beaucoup plus limitées. La Suisse ne fait que 220 km et, dans un seul canton, la plupart des électeurs partagent les mêmes préoccupations concernant les infrastructures locales, les villes et les institutions. Ils sont plus susceptibles de partager une histoire commune, de parler la même langue et de pratiquer la même religion. En d'autres termes, ils sont plus susceptibles de reconnaître les personnes relevant de leur compétence juridique en tant que personnes ayant réellement des préoccupations et des besoins communs.

    On ne peut évidemment pas en dire autant des grandes juridictions comme les États-Unis, pris dans leur ensemble. Avec 320 millions d'habitants sur la moitié d'un continent, il n'y a aucune raison de penser qu'un nombre considérable de personnes sont susceptibles de partager un sens commun de la communauté ou de se considérer comme partageant les mêmes préoccupations et intérêts que des personnes se trouvant à des milliers de kilomètres. Certes, les politiciens et les idéologues tentent depuis longtemps de créer un mythe selon lequel cela est possible. C'est pourquoi nous entendons parler de la façon dont nous partagerions tous un héritage commun dans la Constitution des États-Unis. C'est pourquoi beaucoup tentent de convaincre les Américains de se livrer à des rituels quasi religieux tels que vénérer le drapeau national ou chanter - bonnet à la main, et céder le cœur - les mêmes chansons nationales.

    Ce sont tous des roseaux extrêmement faibles sur lesquels on peut accrocher des notions d’unité nationale et démocratique. Cependant, si l’État est assez fort, l’unité peut être imposée de force.

    L'exemple français

    Après tout, les notions d’unité nationale et de similitude idéologique imposées de manière coercitive étaient au cœur des révolutionnaires français. Ce n'est pas un hasard si la révolution française a introduit de nouvelles doctrines de "volonté générale" et la notion de "peuple" comme moteur de la nouvelle idéologie de l'État-nation.

    Contrairement aux notions démocratiques libérales d'un groupe de populations indépendantes décentralisé, varié et en grande partie autonome - finalement réalisé au moins partiellement aux États-Unis et en Suisse - l'idéal révolutionnaire français de la démocratie de masse nécessitait une version de la démocratie centralisée, autoritaire et sans se soucier des besoins des diverses minorités.

    Cela était pratique compte tenu de l'ampleur de l'État-nation français qui comptait 28 millions d'habitants.

    En revanche, les institutions démocratiques nationales des États-Unis ont été conçues à une époque où la population totale ne dépassait pas quatre millions. La Suisse lors de la fondation de l'ancienne République helvétique en 1789 en contenait environ 2 millions. De plus, la gouvernance aux États-Unis était essentiellement locale au premier siècle. En 1800, la population de l’ensemble de l’État de New York comptait moins de 600 000 habitants.

    RépondreSupprimer
  36. L'appareil d'État français nécessaire pour imposer une seule "volonté générale" à une grande population nationale s'est révélé problématique. Des années de décapitations, de crise financière, de conflits de factions et de guerre internationale ont suivi. Grâce à la centralisation de l’État français - et donc de la démocratie française -, le pays tout entier a subi les souffrances imposées par une élite au pouvoir national. Avec un modèle politique fondé sur l'idéal d'une masse démocratique unique, peu de dispositions constitutionnelles ont survécu pour contrôler le pouvoir de l'État central. Les élections sont donc devenues un enjeu majeur pour prendre le contrôle d'un appareil d'État sur un vaste territoire. Ce n'était pas une prescription pour la stabilité et la sérénité.

    Le modèle de démocratie de masse de Rousseau

    Il est ironique de constater qu'une grande partie de l'inspiration de la démocratie nationale française vient de la Suisse elle-même.

    Jean-Jacques Rousseau, qui exerça une grande influence sur les idées françaises en matière de démocratie et de "volonté générale", forma nombre de ses idées sur la démocratie à partir de ses expériences dans la République relativement démocratique de Genève.

    Né à Genève dans une famille avec droit de vote, Rousseau semble avoir intégré une vision quelque peu idéalisée du fonctionnement de la démocratie genevoise. La démocratie genevoise, bien entendu, fonctionnait à très petite échelle et fonctionnait assez bien.

    Dans son essai intitulé "L'arrière-plan de la Révolution française", Lord Acton a expliqué en quoi ses idées idéalisées sur la démocratie étaient influencées par ses expériences positives à Genève:

    Rousseau était citoyen d'une petite république, composée d'une seule ville, et il prétendait avoir appliqué son exemple au gouvernement du monde. C’était Genève, non pas comme il le voyait, mais comme il en énonçait le principe essentiel ... L’idée était que les hommes cultivés se rencontraient sur le marché, comme les paysans de Glaris sous leurs arbres, pour gérer leurs affaires, se faire et se défaire. fonctionnaires, attribuer et révoquer des pouvoirs. Ils étaient égaux, car chaque homme avait exactement le même droit de défendre ses intérêts par la garantie de son vote. Le bien-être de tous était en sécurité entre les mains de tous, car ils n’avaient pas les intérêts séparés engendrés par l’égotisme de la richesse, ni les vues exclusives découlant d’une éducation faussée. Tous étant égaux en pouvoir et ayant le même objectif, il ne peut y avoir de juste cause pour laquelle certains devraient se séparer et se diviser en minorités.

    Supposer toutefois que la même situation est réalisable à l'échelle de la république française, avec près de 30 millions d'euros, est une gaffe d'une taille impressionnante. Acton en explique bien les raisons:

    Or, le fait le plus frappant et le plus familier de l’histoire montre que l’autonomie directe d’une ville ne peut être étendue à un empire. C'est un plan qui dépasse à peine la prochaine paroisse. Soit un district sera régi par un autre, soit les deux à la place de quelqu'un d'autre choisi à cet effet. Les deux plans contredisent les premiers principes. La sujétion est la négation directe de la démocratie; la représentation est indirecte. Ainsi, un Anglais a été asservi au parlement autant que Lausanne à Berne ou que l'Amérique à l'Angleterre s'il s'était soumis à la taxation, et par la loi n'a recouvré sa liberté qu'une fois tous les sept ans. Par conséquent, Rousseau, toujours fidèle au précédent suisse et à la logique de sa propre théorie, était un fédéraliste. En Suisse, quand une moitié de canton est en désaccord avec l'autre ou le pays avec la ville, il est naturel que la division soit faite en deux, afin que la volonté générale ne puisse pas opprimer les minorités. Rousseau a admis cette multiplication des communautés autonomes comme un préservateur de l'unanimité et de la liberté.

    RépondreSupprimer
  37. Ainsi, Acton a compris que la protection de la liberté réside dans la division, la décentralisation et la libération des minorités. Pour Rousseau, toutefois, son fédéralisme latent n’était pas à la hauteur de l’idée d’une volonté nationale du peuple et toute idée de fédéralisme à la suisse s’écroulait sous la ferveur d’une législature nationale unique pouvant imposer les souhaits de toute la "nation française". à tous les coins de la juridiction de la République.

    Après tout, quel besoin de décentralisation existe-t-il si "le peuple" n'a jamais tort? "Le point le plus avancé de Rousseau était la doctrine selon laquelle le peuple est infaillible", a écrit Acton. "Jurieu avait enseigné qu'ils ne pouvaient rien faire de mal: Rousseau a ajouté qu'ils avaient vraiment raison."

    Malheureusement, cet idéal n'a jamais perdu de son attrait auprès de beaucoup de gens et continue d'altérer la politique américaine avec l'idée qu'une "volonté du peuple" peut être concrétisée lors d'élections à grande échelle impliquant des dizaines de millions de personnes. Après tout, l'abandon de la démocratie locale n'est pas un problème uniquement au niveau fédéral. L'État de Californie compte aujourd'hui plus d'habitants que la France entière pendant la révolution. New York, le Texas et la Floride ne sont pas loin derrière. Tous ces États sont contrôlés par des gouvernements unitaires dépourvus de dispositions tempérant la démocratie et protégeant les minorités. Un tel état de fait serait méconnaissable pour les Américains du XIXe siècle. Selon leurs critères, les États-Unis sont devenus un pays de méga-États, de démocratie de masse et d'énormes républiques que Rousseau aurait pu considérer avec approbation. D'autre part, la meilleure solution réside dans un embrassement pacifique de la division, de la sécession, de la décentralisation et de la désunion. Malheureusement, la controverse sur les collèges électoraux suggère que les États-Unis prennent exactement la direction opposée. En conséquence, la division et la désunion vont probablement encore venir, mais d'une manière beaucoup plus violente que ce qui aurait pu être.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-03-30/democracy-bigger-it-gets-worse-it-gets

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là où l'auteur se trompe est qu'en Suisse il y a un vote de canton, ce qui situe donc l'aspect régional préservé au détriment d'autres intervenants n'ayant pas les mêmes conceptions de choses. Car, si la Suisse est LE modèle de Démocratie, elle demeure être le seul !

      A savoir que comme chaque plante, l'homme s'acclimate à la région où il arrive. Mais, mais demeure son origine ! Et, même si un bananier peut pousser presque n'importe où il ne donnera pas des bananes en tous lieux ! Because qu'il est nécessaire de tenir compte du micro-climat !

      C'est ce que la Suisse respecte !

      Il ne s'agit pas d'impossibilité d'application de la Démocratie pour une population trop importante puisque les décision relèvent DU LOCAL et non du national !

      Il s'agit donc là d'une Confédération propre et non victime de son gouverneur (comme aux État-Unis) et d'une Démocratie propre et non d'un 'parti démocrate' ANTI Démocratie ! (comme aux États-Unis) !

      Car, aux 'États-Unis' les 'représentants du Peuple' (qui siègent à la colline) ne demandent JAMAIS l'avis du Peuple pour imaginer et voter des lois !!!!

      Rappelons que le terme opposé à Démocratie est dictature.

      Supprimer
  38. Bordeaux, «ville morte» pour l’acte 20 des Gilets jaunes ? Rodrigues témoigne à Sputnik


    20:19 30.03.2019


    Les Gilets jaunes se sont rassemblés ce samedi pour un nouvel acte. Jérôme Rodrigues, figure de proue du mouvement, est venu à Bordeaux où la situation s’annonçait «apocalyptique» selon le maire de la ville, et a déclaré à Sputnik que les autorités pouvaient «l’appeler ville morte», mais «aujourd’hui le peuple se réveille».

    Symbole des violences policières depuis qu'il a perdu un œil fin janvier à Paris, Jérôme Rodrigues est arrivé ce samedi pour l'acte 20 de la mobilisation des Gilets jaunes à Bordeaux dont le maire a décrété la Belle endormie «ville morte».

    Rejoint dans les rues de la ville par notre correspondante, il a affiché au grand jour son optimisme.

    «Il fait chaud, il y a du monde, on va pouvoir enfin revendiquer! Montrer notre colère, parce que la violence ce n'est pas nous», s'est-il félicité.

    Évoquant la décision du maire, Nicolas Florian, de décréter «la ville morte à Bordeaux», Jérôme Rodrigues a été formel.

    «Elle est morte la ville ? Elle vit, c'est magnifique !», a-t-il réagi en montrant la foule.

    Avant d'ajouter:

    «Ville morte ? Ils ont peur aujourd'hui, ils ont voulu créer la peur chez nous et ce sont eux qui ont peur maintenant.»


    Jérôme Rodrigues est revenu également sur les paroles du maire qui a estimé qu'il fallait s'attendre à «une journée apocalyptique» à Bordeaux.

    «Ils peuvent l'appeler ville morte, mettre tous les flics, tous les militaires qu'ils veulent, aujourd'hui le peuple se réveille !», a-t-il clamé au micro de notre correspondante.

    À l'issue de presque cinq mois de mobilisation, Jérôme Rodrigues se déclare prêt à «continuer à fédérer —pour construire derrière- et espérer être écouté par un gouvernement qui ne nous écoute pas!»

    Selon le ministère français de l'Intérieur, 5.600 personnes manifestaient en France à 14h00, dont 1.800 à Paris. France Bleu a annoncé pour sa part qu'il y avait au moins 5.000 manifestants rien qu'à Bordeaux.

    Ce samedi, les Gilets jaunes se sont de nouveau vus interdits de manifester sur les Champs-Élysées. Christophe Castaner a qualifié la demande de tenir un tel rassemblement de «provocation à de nouvelles violences».

    Les rassemblements du 30 mars ont été interdits également à Saint-Étienne, à Épinal et à Rouen par crainte de violences et de l'arrivée des casseurs.

    Le maire de Bordeaux, Nicolas Florian, a décrété «la ville morte à Bordeaux» en demandant à ses habitants de rester chez eux en vue d'une «journée apocalyptique»

    https://fr.sputniknews.com/france/201903301040556684-france-gilets-jaunes-bordeaux-rodrigues/

    RépondreSupprimer
  39. Acte 20 des Gilets jaunes: une violente interpellation rue de Rivoli à Paris (vidéos)


    20:23 30.03.2019


    Lors de l’acte 20 des Gilets jaunes à Paris, des tensions ont été constatées aux alentours de la rue de Rivoli où l’interpellation violente d’un manifestant a été filmée. D’après plusieurs vidéos, l’homme en question, qui serait blessé, a été évacué manu militari par la police.

    L’interpellation violente d’un Gilet jaune a été filmée par des journalistes dans la rue de Rivoli où un dispositif impressionnant de sécurité avait été déployé à l’occasion de l’acte 20 de la mobilisation.

    Sur une vidéo, on voit plusieurs agents de police entourant un Gilet jaune. Quelques secondes plus tard, il est déjà couché par terre et on entend les cris d’indignation de manifestants: «Arrêtez !», «Ce n’est pas possible, au lieu de nous protéger», «C’est honteux» et «Régime fasciste».

    Une journaliste, qui a filmé la scène, relate qu’un policier lui a déclaré: «Recule ou je vais te défoncer» et quand elle a précisé qu’elle représentait la presse, il lui aurait répondu: «Je m’en bas les c…».

    Ensuite, les policiers soulèvent la personne menottée et le portent jusqu’à leurs véhicules. Cette «procession» figure sur plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux.

    Nous précisons que la personne interpellée rue de Rivoli était blessée et saignait de la tête #GiletsJaunes #30Mars #acteXX

    Les Gilets jaunes se sont réunis ce samedi partout en France pour leur 20e journée de mobilisation. Les rassemblements du 30 mars ont été interdits sur les Champs-Élysées à Paris, à Saint-Étienne, à Épinal et à Rouen, par crainte de violences et de la venue de casseurs. À Paris, 32 personnes ont été interpellées et 11.945 contrôles préventifs ont été réalisés dans la capitale à 17h00, d’après un nouveau bilan de la préfecture de Paris.

    https://fr.sputniknews.com/france/201903301040557551-paris-rivoli-interpellation-violente-video-gilets-jaunes/

    RépondreSupprimer
  40. Philippe Poutou analyse la réponse du «camp de privilégiés» face aux Gilets jaunes


    19:55 30.03.2019


    Le gouvernement français s’efforce de criminaliser le mouvement de contestation qui constitue «l’expression d’un ras le bol contre une société qui est profondément injuste», a déclaré Philippe Poutou (NPA) dans un entretien accordé à Sputnik.

    Confrontées à la contestation populaire, les autorités françaises cherchent à opposer la population aux manifestants considérés comme des casseurs potentiels, a déclaré à Sputnik l’ancien candidat à la présidentielle du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) Philippe Poutou.

    Auparavant, le nouveau maire de Bordeaux, Nicolas Florian, avait appelé à une «ville morte» alors que les Gilets jaunes se mobilisaient pour un 20e samedi consécutif. Pour M.Poutou, une «caste de privilégiés installée à Bordeaux depuis très longtemps» cherche à rallier à sa cause la population locale:

    «La seule manière qu’ils ont de ne pas répondre au problème qui est posé c’est de faire peur, de jouer les gros bras», regrette-t-il, «et c’est de dire "regardez, la contestation sociale c’est forcément des casseurs" et c’est cela qu’il faut abattre».

    Interrogé sur la mobilisation le 28 mars de commerçants bordelais, ainsi que sur celle des Foulards rouges le 14 mars —dans plusieurs villes françaises– pour exprimer leur ras-le-bol face aux manifestations des Gilets jaunes, M.Poutou a jugé «évident» que les associations de commerçants se dressaient contre les Gilets jaunes. Dans le même temps, il a dénoncé «une grosse intox» sur les dégâts causés aux magasins locaux lors des manifestations:

    «Il n’y a pas eu de problème avec les magasins rue Porte-Dijeaux ou rue Saint-Catherine pendant toutes les manifs —à part Apple à l’entrée de la rue Saint Catherine-, donc il y a un gros cinéma, il y a une grosse intox qui est faite, afin d’essayer d’opposer la population aux manifestants!»

    Toujours d’après Philippe Poutou, les Français se rendent bien compte «qu’on est dans une société injuste» face à «un camp de privilégiés, représenté par des Juppé, par le pouvoir actuel». Il met en doute la capacité du pouvoir actuel de régler la crise par des moyens purement sécuritaires:

    «Si le gouvernement ne veut pas répondre à cela, c’est pour cela qu’aujourd’hui il essaie de criminaliser le mouvement, alors qu’en réalité la contestation sociale —et même les casseurs– c’est l’expression d’un ras le bol contre une société qui est profondément injuste. Et si cela ne veut pas être entendu, cela ne sera pas les flics qui changeront le problème», conclut-il.

    https://fr.sputniknews.com/france/201903301040557171-gilets-jaunes-bordeaux-poutou/

    RépondreSupprimer
  41. Les casseurs se déchaînent à Saint-Étienne lors de l’acte 20 des Gilets jaunes (vidéos)


    20:10 30.03.2019


    La manifestation de l’acte 20 des Gilets jaunes ce samedi 30 mars à Saint-Étienne a été émaillée par des dégradations et des incendies. Des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre, lesquelles ont fait usage de gaz lacrymogène, a informé le quotidien Le Progrès Loire.

    Des hommes masqués ont fait des dégâts à Saint-Étienne, dans le département de la Loire lors de l'acte 20 ce samedi, apprend-on du compte Twitter du quotidien Le Progrès Loire.

    La végétation près des rails a été incendiée, entraînant l'intervention des pompiers.

    Sur une autre vidéo, également diffusée sur le compte du quotidien, on voit qu'un Gilet jaune empêche un homme masqué de mettre le feu à des poubelles.

    Au milieu d'un groupe de manifestants, un Gilet jaune s'est approché des poubelles dont l'une commençait à brûler, afin de les écarter. Il s'est fait tout de suite attaquer par des casseurs, mécontents de son intervention. Un autre Gilet jaune est venu à son secours et a essayé de l'éloigner de ses agresseurs, tandis que quelques manifestants grimpaient sur le toit et le capot d'une voiture garée tout près. D'autres Gilets jaunes se sont joints à la bagarre, d'où il était possible d'entendre une voix qui a répété deux fois «laisse-moi».

    D'après d'autres tweets du quotidien, le feu a été mis en plusieurs endroits de cette ville.

    Des casseurs se sont attaqués aux infrastructures de transport de la ville, s'en prenant notamment à des arrêts de bus.

    Un groupe d'hommes cagoulés tentent d'abattre des barrières de chantier à coups de pied.

    Suite à des actes de violences commis par des casseurs, les forces de l'ordre ont été déployées devant la gare de Châteaucreux pour empêcher les manifestants d'y accéder et ont déjà fait usage de gaz lacrymogène.

    La manifestation a aussi été aussi marquée par des tensions entre manifestants et forces de l'ordre à Saint-Étienne.

    Selon les chiffres de la préfecture, l'acte 20 des Gilets jaunes à Saint-Étienne a réuni près de 1.800 personnes.

    Pour la première fois à Saint-Étienne, un dispositif de sécurité a été prévu par la préfecture de la Loire pour encadrer la manifestation des Gilets jaunes ce samedi. Selon l'arrêté, il était interdit de manifester dans l'hypercentre et sur la zone de la Biennale du Design jusqu'au fabriquant d'armes Verney-Carron.

    https://fr.sputniknews.com/france/201903301040556775-manifestations-gilets-jaunes-casseurs-saint-etienne/

    RépondreSupprimer
  42. Acte 20 à Paris: premiers heurts au Trocadéro, les CRS utilisent des lacrymogènes


    20:47 30.03.2019


    Dans le cadre de l'acte 20 de la mobilisation des Gilets jaunes, la situation s'est tendue dans la soirée à Paris, au Trocadéro, où les forces de l'ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes contre des manifestants.

    La tension est montée d'un cran samedi soir à Paris pendant l'acte 20 du mouvement des Gilets jaunes. En effet, les forces de l'ordre ont eu recours à des gaz lacrymogènes contre des manifestants au Trocadéro.

    Des projectiles et des bouteilles de verre ont été lancés par les manifestants et les CRS ont répondu en lançant à leur tour des grenades lacrymogènes.

    Des manifestants cagoulés ont fait leur apparition sur les lieux.

    La préfecture de police a diffusé dans ce contexte un appel.

    Pourtant, rien ne laissait supposer de tels développements.

    Mobilisations des #GiletsJaunes: fin de manifestation dans le calme à #Paris

    Des manifestants dansent Place du #Trocadéro

    Le point sur #La26 > https://t.co/LwVx99zXoV #ActeXX pic.twitter.com/XL4dfJojGS

    https://fr.sputniknews.com/france/201903301040556201-france-gilets-jaunes-paris-affrontement/

    RépondreSupprimer
  43. EN DIRECT Bordeaux qui craint le pire, Paris, Saint-Etienne... l'Acte 20 des Gilets jaunes


    20:34 30.03.2019


    Ce samedi, les Gilets jaunes se rassemblent pour leur acte 20. Alors que des manifestations ont été interdites sur les Champs-Élysées à Paris et dans certaines villes en province, «la ville morte» de Bordeaux s’apprête à vivre «une journée apocalyptique», par crainte de violences et de casseurs. À quoi s’attendre pour ce rassemblement ?

    Les Gilets jaunes se réunissent ce samedi partout en France pour leur 20e journée de mobilisation.

    Cependant, les rassemblements du 30 mars ont été interdits sur les Champs-Élysées à Paris, à Saint-Étienne, à Épinal et à Rouen par crainte de violences et de l'arrivée des casseurs.
    Le maire de Bordeaux Nicolas Florian a décrété «la ville morte à Bordeaux» en demandant à ses habitants de rester chez eux en vue d'une «journée apocalyptique».

    Pour rappel, les manifestations de Gilets jaunes de l'acte 19 avaient été interdites par arrêtés préfectoraux dans plusieurs villes, notamment sur les Champs-Élysées à Paris, Nice, Marseille, Metz et Toulouse.

    Suivez le déroulement de l’acte 20 des Gilets jaunes en direct sur Sputnik.

    19:49
    33.700 Gilets jaunes en France selon l'Intérieur, alors que le syndicat France police-Policiers en colère a fait état de 120.000 manifestants à 16h00

    D'après un nouveau bilan du ministère de l'Intérieur, 33.700 personnes sont descendues dans la rue en France dont 4.000 à Paris lors de l'acte 20 des Gilets jaunes.

    Le syndicat France police-Policiers en colère a quant à lui mentionné le chiffre de 120.000 manifestants à 16h00.

    Selon la première estimation basse du Nombre jaune, un compte Facebook qui comptabilise aussi les Gilets jaunes, 102.713 personnes ont participé à l'acte 20 dans 135 localités recensées.

    18:44
    Selon un nouveau bilan de la préfecture de Paris, 32 personnes ont été interpellées et il y a eu 11.945 contrôles préventifs.

    Les forces de l'ordre ont procédé en outre à 21 verbalisations pour participation à une manifestation non-autorisée sur le périmètre interdit, qui concerne l'avenue des Champs-Elysées et ses abords.

    17:52
    La tension monte au Trocadéro, à Paris, où les forces de l'ordre essaient d'éloigner les manifestants

    Selon des médias, des dizaines de black-blocs sont arrivés au Trocadéro où deux cortèges parisiens des Gilets jaunes avaient convergé dans l'après-midi. La police a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les personnes cagoulées.

    Les Gilets jaunes ont commencé à se disperser, vers 18h00, sur la place du Trocadéro.

    Place du Trocadéro

    Acte 20 à Paris: premiers heurts au Trocadéro, les CRS utilisent des lacrymogènes
    17:58 30.03.2019

    Dans le cadre de l'acte 20 de la mobilisation des Gilets jaunes, la situation s'est tendue dans la soirée à Paris, au Trocadéro, où les forces de l'ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes contre des manifestants.

    RépondreSupprimer
  44. 17:25
    Les premiers gaz lacrymogènes à Saint-Étienne

    Face aux violences commises lors de l'acte 20 à Saint-Étienne par des gens cagoulés, les forces de l'ordre ont recouru aux gaz lacrymogènes.

    Gilets jaunes
    Les casseurs se déchaînent à Saint-Étienne lors de l’acte 20 des Gilets jaunes (vidéos)
    19:54 30.03.2019

    La manifestation de l’acte 20 des Gilets jaunes ce samedi 30 mars à Saint-Étienne a été émaillée par des dégradations et des incendies. Des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre, lesquelles ont fait usage de gaz lacrymogène, a informé le quotidien Le Progrès Loire.

    16:26
    A Bordeaux, un feu a été allumé place de la République, les manifestants défilent sur le cours de la Marne

    Selon France Bleu, une dizaine de casseurs ont récupéré des tuyaux et matériel de chantier pour les incendier ou les jeter sur les CRS.

    Place de la République à Bordeaux lors de l'acte 20 des Gilets jaunes

    Deux manifestants, Antoine, qui a vu sa main arrachée lors de l'acte 4 des Gilets jaunes à Bordeaux, ainsi qu'un autre Gilet jaune, qui a perdu un œil le même jour, ont expliqué à Sputnik pourquoi ils continuent de participer à la mobilisation.

    «Je n'étais pas au courant qu'ils utilisaient des grenades, quand je l'ai vu rouler à mes pieds je me suis juste dit que c'était du lacrymo», confie Antoine à Sputnik expliquant avoir voulu la ramasser pour «l'écarter». «C'était la première manif' "Gilets jaune" que je faisais, cela faisait très longtemps que je n'étais pas allé en manif'».

    «Pourquoi on serait chez nous dans un canapé à regarder BFM-TV ?» intervient un second manifestant, Jean-Marc, lui aussi blessé lors d'un précédent rassemblement bordelais. Ancien militaire de carrière, celui qu'on surnomme «Jim», avait été blessé le 8 décembre à Bordeaux par un tir de LBD.

    «Le même jour, 10 minutes après Antoine, je me suis fait shooter par la BAC bordelaise parce que j'ai voulu protéger ma femme», relate-t-il.

    16:13
    Selon l'Intérieur, 5.600 personnes manifestaient en France à 14h00, dont 1.800 à Paris

    Dans le même temps, France Bleu a annoncé qu'il y avait au moins 5.000 manifestants rien qu'à Bordeaux.

    16:09
    A Saint-Etienne, la végétation est en flammes près d'une voie ferrée, selon des internautes, des casseurs ont mis le feu

    15:57
    A Bordeaux, les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène

    Entre-temps, de nombreux manifestants rassemblés à Paris sont devant la tour Eiffel. Il y a des centaines de personnes sur le Trocadéro.

    Selon La Provence, à Avignon, les manifestants ont été encerclés de part et d'autre de l'avenue saint Ruf. Les policiers ont lancé des gaz lacrymogènes, dispersant les gilets jaunes dans les rues adjacentes. Des casseurs ont jeté des projectiles sur les forces de l'ordre.

    15:52
    A Paris, 25 personnes interpellées et 20 personnes verbalisées dans le périmètre interdit, d'après la préfecture

    La préfecture de police a en outre fait état de 8.053 contrôles préventifs réalisés par les forces de l'ordre.

    RépondreSupprimer
  45. 15:35
    À Rouen, des manifestants applaudissent les pompiers et huent les forces de l’ordre

    15:32
    Jérôme Rodrigues commente pour Sputnik la manifestation à Bordeaux

    Jérôme Rodrigues

    Bordeaux, «ville morte» pour l’acte 20 des Gilets jaunes? Rodrigues témoigne à Sputnik
    19:22 30.03.2019

    Les Gilets jaunes se sont rassemblés ce samedi pour un nouvel acte. Jérôme Rodrigues, figure de proue du mouvement, est venu à Bordeaux où la situation s’annonçait «apocalyptique» selon le maire de la ville, et a déclaré à Sputnik que les autorités pouvaient «l’appeler ville morte», mais «aujourd’hui le peuple se réveille».

    15:30
    Un Gilet jaune a tenté d'empêcher les personnes masquées d'incendier des poubelles à Saint-Étienne

    15:23
    Des manifestants en noir aux visages cachés et équipés de masques aperçus à Bordeaux

    15:13
    Le cortège des Gilets jaunes croise celui des enseignants à Rouen dans une ambiance bon enfant

    15:11
    Des gaz lacrymogènes à Lille

    15:07
    Des manifestants ont hué les policiers enfermés dans la gare de Bordeaux

    15:02
    Des gaz lacrymogènes aux abords de la rue Saint-Pierre à Caen

    14:53
    Éric Drouet dresse à Sputnik le bilan des quatre mois de manifestations

    Éric Drouet a évoqué au micro de Sputnik les changements obtenus au cours des quatre mois de manifestations. Il a aussi parlé de ceux qui noircissent l’image des Gilets jaunes et a evoqué les particularités des manifestations dans les régions.

    14:47
    La mobilisation des enseignants à Rennes

    14:45
    Des enseignants manifestent eux aussi à Bordeaux

    14:44
    «Plusieurs milliers de manifestants» à Bordeaux

    «On souhaitait descendre sur ce qu'on appelle une "zone libre", à savoir les quais, pour pouvoir marcher étant donné qu'il y a beaucoup de monde. [...] là ils nous disent que non, on ne peut pas descendre là-bas», a déclaré un manifestant bordelais, Didier, à Sputnik.

    Il s'étonne des restrictions imposées, en termes d'espace, aux manifestants. Face au refus des forces de l'ordre de le laisser passer, il nie vouloir se rendre vers le triangle d'or (dessiné par les allées de Tourny, le Cours de l'Intendance et le Cours Georges Clémenceau), situé dans le centre de Bordeaux. Une zone visée par une interdiction préfectorale de manifester.

    «Ils nous renvoient vers un autre parcours qui lui aussi est autorisé dans une petite longueur mais tout le reste est interdit» s'étonne-t-il, soulignant un «paradoxe», «ils veulent nous ramener là où nous avons le village jaune», a-t-il indiqué.

    RépondreSupprimer
  46. 14:43
    «Environ 1000 manifestants» à Saint-Etienne


    14:13
    A Paris, les Gilets jaunes sont aussi mobilisés

    13:56
    Interdits d'accès aux Champs-Élysées à Paris, des Gilets jaunes envahissent Bordeaux

    13:39
    Des internautes signalent une interpellation rue de Rivoli à Paris

    La police française (image d'illustration)
    Acte 20 des Gilets jaunes: une violente interpellation rue de Rivoli à Paris (vidéos)

    20:22 30.03.2019
    Lors de l’acte 20 des Gilets jaunes à Paris, des tensions ont été constatées aux alentours de la rue de Rivoli où l’interpellation violente d’un manifestant a été filmée. D’après plusieurs vidéos, l’homme en question, qui serait blessé, a été évacué manu militari par la police.

    13:22
    Des Gilets jaunes rassemblés à Bordeaux autour de tentes

    Des manifestants se sont réunis à Bordeaux autour de tentes ornées de petits drapeaux tricolores. Jérôme Rodrigues et Éric Drouet sont parmi les Gilets jaunes rassemblés.

    13:10
    Tensions entre manifestants et forces de l’ordre à Avignon

    Tensions observables entre manifestants et forces de l’ordre à Avignon, place de l’Horloge. Une partie des manifestants a été repoussée dans une rue perpendiculaire à la place, selon des médias. Les manifestants ont été repoussés dans le calme en dehors du périmètre qui leur est interdit aux remparts de la vieille ville.

    Tout le centre-ville d'Avignon a été interdit aux manifestants de 9h à minuit. Les autorités craignent, comme à Bordeaux, que des casseurs puissent converger vers la ville. Le pont d'Avignon, le Palais des papes et les parcs sont fermés au public ce samedi. Le dispositif policier y est le plus important depuis le début de la mobilisation des Gilets jaunes

    12:56
    Fouilles des manifestants à Saint-Étienne

    12:52
    Des grilles anti-émeutes déployées à Bordeaux

    12:41
    Manifestation des assistantes maternelles d’Île-de-France à Paris

    12:35
    Éric Drouet s’est rendu à Bordeaux

    Éric Drouet est arrivé samedi à Bordeaux pour prendre part à l’acte 20 des Gilets jaunes.

    12:30
    Les enseignants manifestent à travers la France

    Il y a également une manifestation unitaire à travers la France «pour défendre l'éducation nationale». Le départ à Paris est fixé à la place du Panthéon à 14h, le cortège prendra la direction de la place d’Italie et de Denfert-Rochereau.

    12:17
    Un dispositif policier moins important pour l’acte 20

    RépondreSupprimer
  47. 113 unités de forces mobiles, soit 12.000 policiers et gendarmes, seront présentes dans toute la France pour l’acte 20 des Gilets jaunes, d’après LCI. 40 unités sont déployées à proximité des Champs-Élysées ainsi qu’à des points stratégiques tels que l'Assemblée nationale et le palais présidentiel.

    12:03
    Deux manifestations déclarées à la préfecture de police pour aujourd'hui

    D'après un communiqué de presse de la préfecture de police, le premier cortège partira à 13h de Gare de l'Est (rue du 8 mai 1945) à la place de Varsovie (entre le Trocadéro et le Pont d'Iéna) avec une heure de dispersion envisagée à 18h. Le second partira à 14h de la place du Châtelet pour arriver au Trocadéro, avec une heure de dispersion envisagée à 19h.

    11:59
    Bordeaux préparée à une éventuelle arrivée des casseurs

    Alors que les autorités de Bordeaux ont évoqué le danger potentiel de la venue de casseurs, un important dispositif de sécurité a été mis en place dans la ville.

    11:46
    Les premiers rassemblements des Gilets jaunes

    Paris
    Nice
    Rouen
    Caen
    Tarbes

    11:41
    Plusieurs stations de métro fermées à Paris

    Ce samedi, le métro de Paris a fermé plusieurs de ses stations en vue de la 20e journée de mobilisation des Gilets jaunes.

    11:39
    Des fouilles de passants sur les Champs-Élysées

    Alors qu’il est interdit de manifester ce samedi aux Champs-Élysées, les forces de l’ordre ont mis en place des fouilles pour les passants circulant dans le périmètre. Un dispositif de sécurité y est déployé.

    11:31
    Un important dispositif de contrôle aux entrées d’Avignon

    Un dispositif de contrôle a été déployé aux différents accès à Avignon. Les forces de l’ordre procèdent à des opérations de filtrage. Des voitures et des piétons sont fouillés. Un hélicoptère de la gendarmerie survole le centre ville.

    https://fr.sputniknews.com/france/201903301040550143-gilets-jaunes-acte-vingt-france-manifestation/

    RépondreSupprimer
  48. FRANCE 20E ACTE DES «GILETS JAUNES» CE SAMEDI

    Les «gilets jaunes», malgré des interdictions de manifester, montrent encore une fois leur mécontentement ce samedi.


    30.03.2019


    Les «gilets jaunes» sont retournés dans la rue en France samedi pour leur vingtième journée de mobilisation depuis plus de quatre mois pour réclamer plus de justice sociale, en dépit des interdictions de manifester face à la crainte de nouveaux heurts.

    «En 2025, on aura peut être gagné», lance en riant à l'AFP Sébastien, 46 ans, préparateur automobile au chômage venu en train d'Orléans (centre) pour manifester à Paris. «On sera là tant qu'il (Emmanuel Macron) écoutera pas».

    Depuis le début le 17 novembre de ce mouvement inédit, le président français concentre nombre des critiques pour sa politique jugée trop favorable aux Français les plus aisés. Ce mouvement social et apolitique, né sur les réseaux sociaux, est entré en fronde contre la politique fiscale et sociale du gouvernement Macron.

    A Paris, quelques milliers de «gilets jaunes» défilaient samedi dans le calme, après avoir rejoint un rassemblement contre la fin de la trêve hivernale des expulsions. Tous devaient rallier la place du Trocadéro dans l'après-midi.

    Périmètre interdit

    Échaudée par de nouveaux saccages sur les Champs-Elysées il y a deux semaines, la préfecture de police de Paris a de nouveau interdit les manifestations sur la célèbre avenue, ainsi que dans un périmètre incluant l'Elysée et l'Assemblée nationale. Monique, 62 ans, promet de manifester «tant qu'ils n'auront pas cédé sur les revendications qu'on demande: le RIC (référendum d'initiative citoyenne), le pouvoir d'achat, les retraites». «Le carburant avait baissé au début des manifs, et là il a remonté encore plus haut, donc ils se foutent de nous», commente auprès de l'AFP cette résidente des Hauts-de-Seine (région parisienne), cadre dans l'événementiel.

    Cet acte 20 devrait connaître une nouvelle hausse du nombre de manifestants dans les régions, selon une source policière. Face au lourd dispositif policier déployé à Paris, les autorités craignent une délocalisation des heurts dans les villes de province.

    A Avignon (sud), où toute manifestation de «gilets jaunes» était interdite samedi à l'intérieur de la ville et hors des remparts l'entourant, une centaine de manifestants, en majorité des femmes, se sont rassemblés à la mi-journée non loin du célèbre Palais des papes. «Non à la dictature, on a le droit de manifester, on est en France», criaient-ils.

    Hors des remparts, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés sur un boulevard périphérique. Vers 13H30, les forces de l'ordre ont lancé des sommations pour qu'ils se dispersent.

    Maire de Bordeaux inquiet

    A Bordeaux, l'un des bastions du mouvement, des centaines de «gilets jaunes» ont commencé à converger en début d'après-midi. Nombre de magasins ont fermé leurs portes, leurs devantures protégées par des contreplaqués. Vendredi, le nouveau maire Nicolas Florian a décrété une journée «ville-morte», se disant «très inquiet de ce qui pourrait se passer».

    RépondreSupprimer

  49. Dans le centre de Toulouse, plusieurs centaines de personnes étaient présentes au départ de la manifestation. La préfecture a renouvelé son interdiction de manifester sur une place du centre.

    Une manifestation devrait également avoir lieu à Nice, où, la semaine dernière Geneviève Legay, 73 ans, une porte-parole de l'association altermondialiste Attac, a été blessée dans une charge des forces de l'ordre.

    Samedi dernier, 40'500 personnes ont manifesté en France, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, contestés par les «gilets jaunes» dont le propre comptage a recensé 127'212 manifestants dans le pays. (ats/nxp)

    https://www.lematin.ch/monde/20e-acte-gilets-jaunes-samedi/story/10969653

    RépondreSupprimer
  50. Les dangers de l'intelligence artificielle financée par le gouvernement


    par Tyler Durden
    Samedi, 30/03/2019 - 14h30
    Écrit par Christian Hubbs via le Mises Institute,



    L'intelligence artificielle est largement considérée comme une technologie stratégique et a donc engendré des plans de développement nationaux élaborés par des pays du monde entier afin de promouvoir ses progrès. Depuis un certain temps, les États-Unis sont remarquablement sur la touche. La communauté de recherche américaine sur l'IA a, dans l'ensemble, déploré le manque de leadership fédéral dans cet espace, beaucoup réclamant un plan Kennedy comme un "coup de canon" pour sortir de Washington afin de renforcer le leadership américain dans l'espace de l'IA. Le mois dernier, la Maison Blanche Trump a publié le décret sur le maintien du leadership américain en intelligence artificielle afin de fournir une orientation et un soutien aux avancées technologiques dans ce domaine.

    La réponse du monde de la recherche à l'OE a été réduite au mieux. Loin de recevoir le coup de canon demandé avec le financement nécessaire et les agences de soutien, cet OCOM énonce principalement les principes de développement de l'IA à suivre par les ministères fédéraux. Il oriente les agences vers la hiérarchisation de l'IA en utilisant les fonds existants et en recherchant des efforts de collaboration. En outre, il charge le Comité restreint sur l’intelligence artificielle du Conseil national de la science et de la technologie (entre autres agences) d’élaborer des plans et de coordonner les efforts des agences fédérales en vue de l’élaboration de subventions, de propositions de projets et de rapports sur les domaines de développement et de collaboration. 180 prochains jours. Au-delà de cela, il y a très peu d'actions concrètes énoncées dans le ME, c'est pourquoi il a été si vivement critiqué par les chercheurs.

    En d’autres termes, le monde de la recherche estime apparemment que l’OE ne va pas assez loin.

    En vérité, cependant, même cet OCOM limité va beaucoup trop loin.

    Oui, Amnesty International a été saluée comme une famille de technologies en transformation qui entraînera un niveau de vie radicalement amélioré pour les populations du monde entier. D'autre part, il existe de nombreuses utilisations potentielles de cette technologie pour infliger un préjudice incroyable aux individus, et le risque d'abus augmente d'autant plus que la recherche sur l'IA est financée ou dirigée par des agences gouvernementales. Le malinvestissement (ou "malscience", dans ce cas) est encouragé par le financement politique de la R & D, et le Pentagone a explicitement déclaré qu'il cherchait à utiliser cette technologie dans des applications militaires. Plutôt que de ne pas aller assez loin, le décret de Trump est déjà allé trop loin en introduisant explicitement cette technologie dans le domaine politique parce que l'État est tout simplement trop dangereux pour accorder un rôle de premier plan dans le développement de l'intelligence artificielle.

    AI Spectre Chinois

    Le nouvel ordre exécutif de Trump constitue la toile de fond évidente de la pléthore d'articles et de rapports en provenance de Chine concernant les investissements très médiatisés du Parti communiste chinois (PCC) et ses plans pluriannuels visant à dominer l'IA. Le plan de développement de l'intelligence artificielle de nouvelle génération (AIDP) de la Chine, publié en juillet 2017, est particulièrement remarquable, faisant de la technologie une priorité essentielle du financement public.

    RépondreSupprimer
  51. Citant les défis posés par le vieillissement de la population, les préoccupations environnementales et la croissance économique, le rapport considère l'IA comme une technologie qui "apporte de nouvelles possibilités de construction sociale". Le rapport définit ensuite les étapes clés pour les prochaines années: d’ici 2020, ils seront à égalité avec les leaders mondiaux du développement de l’IA avec; 2025 prévoit de voir les entreprises chinoises réaliser leurs propres avancées innovantes en matière de développement algorithmique; 2030, ils entendent devenir le leader incontesté de la technologie de l'IA. Chaque jalon contient des objectifs pour l’industrie principale et les activités d’appui qui composent l’écosystème industriel plus vaste de l’IA.

    En plus des objectifs industriels proposés, le plan chinois prévoit une série de domaines de recherche tels que l'intelligence des essaims, la réalité virtuelle et augmentée, la sécurité, le traitement du langage naturel, le matériel et l'infrastructure d'infrastructure sur lesquels concentrer leurs efforts.

    Le plan chinois est largement considéré comme l'étalon-or des plans nationaux d'IA; il est complet, définit des objectifs spécifiques et examine les moyens d’accélérer l’adoption, notamment en obligeant les entreprises et les villes à adopter la technologie. En outre, des ressources ont déjà été allouées à la réalisation de ces objectifs, telles que le fonds de 15,7 millions USD alloué par la ville de Tianjin au développement de l'IA et les 500 millions USD que les startups chinoises en IA ont sur les start-ups américaines ayant reçu des fonds de capital-risque. Le plan de la Chine en matière d'IA et l'approche descendante adoptée par le PCC sont l'une des principales raisons pour lesquelles le récent livre de Kai-Fu Lu, AI Superpowers: La Chine, la Silicon Valley et le Nouvel ordre mondial, voit la Chine rouler vers le succès sur la scène mondiale.

    Les hivers d'Amnesty International et le financement du gouvernement

    Les appels à un financement gouvernemental accru des chercheurs en intelligence artificielle semblent toutefois manquer de perspective historique. Le financement fédéral des projets d’IA n’est guère nouveau. La Advanced Research Projects Agency (maintenant connue sous le nom de DARPA) a octroyé 2,2 millions de dollars (soit 18,2 millions de dollars en 2019) au MIT, à l’Université Carnegie Mellon et à l’Université Stanford en 1963.1 Ces établissements sont devenus les pionniers de la recherche sur l’IA et ont rencontré de nouveaux modèles tels que le précurseur des réseaux de neurones artificiels d’aujourd’hui appelé le perceptron. Le succès de la traduction du russe en anglais par le biais de la traduction automatique a été optimiste. Cependant, l'optimisme initial de l'IA s'est rapidement estompé quand, en 1966, il a été rapporté que la traduction automatique était incapable de capturer suffisamment les nuances du russe. 2 Le livre de Marvin Minksy, Perceptrons, prouvait que ces modèles simples et anciens étaient incapables d'apprendre très bien. beaucoup du tout. Cela a tué la recherche sur les réseaux de neurones pour la prochaine décennie. La grande majorité des fonds étaient liés au gouvernement et une fois ceux-ci retirés, ils ont plongé le terrain dans le premier hiver d’IA.

    Les entreprises américaines, britanniques et japonaises ont commencé à investir dans des systèmes experts - des programmes basés sur des règles, précurseurs du mouvement Robotic Process Automation (RPA) actuel. Cela a conduit à une augmentation des laboratoires d'IA dans de nombreuses entreprises, capables d'automatiser de nombreuses décisions simples et de récolter les fruits associés à une plus grande efficacité. Bien que le marché privé de l'IA ait atteint environ 1 milliard de dollars à la fin de la décennie, ces systèmes se sont avérés fragiles et incapables de s'étendre à des domaines plus difficiles.

    RépondreSupprimer
  52. En 1982, le ministère japonais du Commerce international et de l'Industrie a fondé et mis en place les systèmes informatiques de cinquième génération sur la base d'un plan décennal visant à développer de nouveaux systèmes informatiques et à positionner le Japon en leader international. Cela a engendré une série de concurrents internationaux et a pour objectif de rester en avance sur le Japon, notamment le programme stratégique européen sur la recherche et les technologies de l'information, la Strategic Computing Initiative et la Microelectronics and Computer Technology Corporation aux États-Unis. Le projet japonais n'a pas réussi à atteindre ses nobles objectifs de développement d'un nouveau système informatique car il a été dépassé par Sun Systems et Intel malgré un financement de plus de 400 milliards de dollars (730 milliards de dollars en 2019).

    Les projets concurrents de la cinquième génération ont abouti à des résultats similaires. Par exemple, l’Initiative de calcul stratégique a dépensé 1 milliard de dollars entre 1983 et 1993 (2,2 milliards de dollars en 2019) pour atteindre l’intelligence artificielle3. Même si certains projets dérivés ont été couronnés de succès (par exemple, Navlab de Carnegie Mellon), elle-même a été un échec et a échoué. un contributeur majeur au deuxième hiver de l'IA quand il s'est effondré.

    Si seulement l'inefficacité était la seule préoccupation de la recherche sur l'IA financée par le gouvernement à grande échelle! Malheureusement, la Maison Blanche, le Pentagone, le Congrès et d'autres ont indiqué qu'ils avaient des objectifs beaucoup plus destructeurs en tête.

    Armes de l'IA

    Le décret de Trump fait référence à l'IA dans le contexte de la "sécurité nationale" près d'une douzaine de fois. Le lendemain de la publication de l'ordre exécutif, le Pentagone a publié son document de stratégie sur l'IA appelant à une adoption rapide de l'IA dans tous les aspects de l'armée. Le Pentagone avait précédemment passé un contrat avec Google pour développer Project Maven, un système de vision informatique destiné à faciliter la reconnaissance des objets lors de la guerre par drones. Google a accepté de ne pas renouveler le contrat après que des dizaines d'employés eurent démissionné en signe de protestation et que des milliers d'autres aient demandé à la société de s'abstenir de développer des outils d'IA dotés d'armes. Cela a conduit Google à limiter ses activités de défense, mais les projets militaires sont toujours autorisés.

    En dépit de la réticence de Google, d’autres grandes entreprises de haute technologie telles que Microsoft, Amazon et IBM continuent de s’engager dans des activités de soutien à la militarisation de l’intelligence artificielle par le Pentagone. Ces entreprises ont également dû faire face à un mécontentement interne et ont eu recours à la migration des employés vers différents projets quand ils s'y opposaient. Malgré les difficultés internes, Amazon continue de travailler avec le gouvernement sur des programmes de reconnaissance faciale controversés, tandis que Microsoft a poursuivi son projet d'informatique en nuage appelé JEDI.

    RépondreSupprimer
  53. Pour l'instant, le Pentagone n'a pas été en mesure d'attirer le talent nécessaire pour développer les technologies d'intelligence artificielle en interne et a donc dû recourir à des partenariats avec de grandes entreprises technologiques. En Chine, le financement et le contrôle de ces sociétés sont directement liés au PCC, ce qui a donné naissance au système de crédit sésame. Au risque de faire cliché, Sesame Credit est un système de contrôle social orwellien fondé sur la complicité de grandes entreprises technologiques et d'IA pour suivre les achats et les comportements des citoyens, les incitant à se comporter de manière approuvée par le parti et à les punir lorsqu'ils s'éloignent. . Les sanctions comprennent des restrictions sur les voyages, les emprunts, le logement, les affaires et les opérations bancaires. L’objectif officiel du programme est d’englober tous les citoyens et de "permettre aux personnes de confiance de se promener partout sous le ciel, tout en empêchant les personnes discréditées de faire un seul pas".

    Peut-être plus insidieusement, cela encourage l'ostracisme social en réduisant votre score en fonction du score de ceux de votre réseau. Ainsi, vous êtes encouragé à laisser tomber les amis et la famille de votre vie s'ils ne se comportent pas de manière approuvée par le parti.

    Bien que les États-Unis ne soient pas la Chine, nous vivons dans un monde où la NSA a effacé les droits du 4e amendement et où les présidents des États-Unis revendiquent l'autorité légale de tuer des citoyens américains sans accusation ni procès. Une stratégie nationale d'IA qui relie davantage le gouvernement américain aux sociétés de technologie et aux chercheurs nous rapproche de la Chine, mais pas en tant que leader de l'IA, mais en tant que pays utilisant cette technologie pour supprimer des personnes. On ne peut qu'espérer que les réactions négatives associées au projet Maven augmentent par rapport à d'autres projets du Pentagone, laissant le ministère de la Défense sans les capacités nécessaires pour transformer en armes artificielles l'intelligence artificielle dans la recherche.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-03-30/dangers-government-funded-artificial-intelligence

    RépondreSupprimer