- ENTREE de SECOURS -



dimanche 15 septembre 2019

SAVANNAH - Jaimie Alexander (Run or Die), Jim Caviezel, Chiwetel Ejiofor

https://www.youtube.com/watch?v=PlAib6t233s

58 commentaires:

  1. VISION - QUAND LES CINÉASTES VEULENT NOUS DIRE COMMENT REGARDER LA TÉLÉ

    Martin Scorsese et d’autres réalisateurs s’unissent à des fabricants pour proposer un calibrage rendant honneur à leur travail sur nos écrans plats.

    Des cinéastes prestigieux, dont James Cameron, Christopher Nolan et Martin Scorsese, assurent la promotion du «Filmmaker Mode», une option qui devrait équiper un nombre croissant de téléviseurs.


    14.09.2019


    Voilà déjà quelques années qu’un certain nombre de cinéastes ne supportent plus de voir leurs œuvres altérées par les nouvelles fonctionnalités de nos téléviseurs. En témoignent quelques coups de gueule ponctuels, sur Twitter ou Facebook, notamment de la part de James Gunn («Les gardiens de la galaxie») et d’Edgar Wright («Baby Driver»). Mais l’an passé, un groupe mené par Martin Scorsese («Les affranchis»), Christopher Nolan («Inception») et Paul Thomas Anderson («There Will Be Blood») prenait enfin le taureau par les cornes en mettant la pression sur la Directors Guild of America afin de trouver un moyen d’offrir, jusque dans le salon du consommateur, les films tel qu’ils les avaient pensé, en termes de couleur, de contraste ou de format d’image.

    Bourrés d’algorithmes

    Car aujourd’hui, nos écrans plats sont bourrés d’algorithmes censés rendre les images plus flatteuses. Et que je t’accentue la luminosité avec telle fonction, que je booste la netteté d’image avec celle-ci… Total, à l’arrivée, les couleurs agressent la rétine, les images se retrouvent chargées de bruit numérique, et une superproduction à 200 millions de dollars semble avoir été tournée au camescope, comme un vulgaire épisode d’«Amour, gloire et beauté»… Mais pour beaucoup de fabricants de téléviseurs, ces réglages sont d’usine. Autrement dit, lorsque vous déballez votre appareil, pour peu que vous ne vous sentiez pas le courage de vous plonger dans ses innombrables menus et sous menus, la qualité de votre image est biaisée d’entrée. Et on ne parle même pas des gens qui s’empressent de tripatouiller dans les formats (16:9, 4:3) et se retrouvent avec une image étirée dans le sens de la largeur, ou au contraire compressée.

    Pas étonnant que dans ces conditions, des cinéastes – ceux cités plus haut, auxquels il faut aujourd’hui ajouter notamment Rian Johnson («Star Wars – Les derniers Jedis»), Patty Jenkins («Wonder Woman») ou Ryan Coogler («Black Panther») – aient décidé de créer une coalition, nommée UHD Alliance, en s’associant avec des fabricants de téléviseurs. Leur mission? Créer un réglage type, le «Filmmaker Mode», permettant aux téléspectateurs de voir à la maison des films conformément à leurs intentions créatives d’origine. Le tout via une simple touche, directement accessible sur la télécommande de leur écran 4K, permettant d’optimiser les différents réglages.

    Tom Cruise s’en mêle

    Leur principale cible, c’est cet affreux procédé technique, communément appelé «effet Soap Opera» ou «effet caméscope», visant à fluidifier le flux vidéo en créant artificiellement des images venant s’intercaler entre celles réellement filmées, afin de «lisser» les séquences vidéo et les rendre soit disant «plus réelles». Une fonction conçue en réalité pour le sport en direct, afin de gommer les flous dans les mouvements rapides. En décembre dernier, Tom Cruise et le réalisateur des deux derniers «Mission: Impossible», Christopher McQuarrie, montaient déjà au créneau à travers une courte vidéo pour rendre les internautes attentifs à ce type d’effets en les implorant de vérifier leur téléviseur et d’y apporter les réglages idoines.

    RépondreSupprimer
  2. Lors de la sortie de «Mission: Impossible Fallout», en 2018, Tom Cruise et le réalisateur Christopher McQuarrie se sont fendus d’une vidéo destinée à sensibiliser les téléspectateurs aux effets pervers des techniques d’interpolation d’images souvent activées par défaut sur les téléviseurs récents et certains vidéoprojecteurs.

    Le problème, c’est que la fonction porte différents noms suivant le constructeur: «TruMotion» chez LG, «MotionFlow» chez Sony, «Intelligent Frame Creation» chez Panasonic, «Auto Motion Plus» pour Samsung… De quoi en perdre son latin, surtout si l’on n’est pas expert. En ce sens, la proposition de ces cinéastes se révèle intéressante. Car s’il existe déjà bel et bien, pour chaque constructeur, un mode «Cinema» (là encore, les dénominations exactes varient selon les marques) censé nous proposer des réglages destinés à visionner un film dans de bonnes conditions, celui-ci ne verrouille en rien les autres paramètres du téléviseur, contrairement à ce que propose UHD Alliance.

    La semaine passée, le «Fimmaker Mode» avait fait l’objet d’une présentation à Hollywood en compagnie de certains des 140 réalisateurs associés au projet. Le constructeur américain Vizio y avait annoncé l’intégration de ce dispositif à sa gamme de produits 2020 et aujourd’hui, c’est Panasonic, à l’IFA de Berlin, qui vient de lui emboîter le pas. Quant à LG, autre partenaire de l’opération, il devrait logiquement bientôt suivre le mouvement. Bien entendu, pour être certifiés, les téléviseurs devront répondre à certains critères de qualité. Tous les modèles ne sont pas concernés.

    Protéger les films avant tout

    «Je me réjouis de cette initiative, parce que je suis horrifié quand je vois des gens regarder des films de cette manière, nous confirme le chef opérateur tessinois Pietro Zuercher. Avec cet «effet Soap Opera», la lumière est poussée à fond, la netteté aussi… tout est là pour ruiner les intentions du réalisateur et de son directeur de la photo. Pour nous, chaque plan tourné, chaque décision prise, que ce soit au niveau de la couleur ou de la lumière, est destiné à raconter une histoire, et non pas juste à faire joli. Si les gens décident de changer ces réglages à leur guise, le message ne passe plus. Imaginez «Le parrain», de Coppola, avec la luminosité poussée à fond pour éclairer les nombreuses scènes volontairement sombres… ce n’est plus le même film».

    Quelque part, à travers cette croisade, Martin Scorsese ne fait que poursuivre son travail entamé en 1990 avec sa société The Film Fondation. «A l’époque, explique-t-il dans la vidéo de présentation du «Filmmaker Mode», le but était de préserver un long métrage et de protéger la vision du cinéaste afin que le public puisse expérimenter ces films tels qu'ils étaient censés être vu. Aujourd'hui, la plupart des gens regardent ces classiques chez eux plutôt que dans les salles de cinéma. C'est en quoi «Filmmaker Mode» revêt une importance particulière lors du visionnage de ces films sur le petit écran».

    RépondreSupprimer
  3. Mais cette future fonctionnalité suscite encore quelques questions. Prendra-t-elle uniquement une forme physique, soit à travers ce bouton annoncé, ou également logicielle? Autrement dit, une mise à jour des téléviseurs actuels sera-t-elle possible si ceux-ci respectent la charte? Et puis surtout, le consommateur acceptera-t-il qu’on lui «impose» une façon de regarder ses films? Pour Pascal Montjovent, chef opérateur genevois, rien n’est moins sûr: «A l’arrivée du MP3, tout le monde s’est rué sur ce format compressé malgré ses défauts. Aujourd’hui, on s’y est habitué. Je me demande juste si, dans un magasin, des jeunes se retrouvant confrontés à ce «Filmmaker Mode», avec des couleurs tout à coup plus justes, mais forcément moins saturées que celles habituellement affichées, et une image normalement saccadée, ne vont pas dire au vendeur: «Vous êtes gentil, mais je préfère le téléviseur d’à côté, avec les couleurs éclatantes et les contrastes extrêmes». J’espère toutefois me tromper car je trouve admirable la démarche de ces réalisateurs, qui se battent pour apporter de la subtilité. J’imagine juste qu’il faudra un gros coup marketing pour sensibiliser le public à cette innovation».

    L’an passé, Sony avait effectivement instauré un «Netflix Calibrate Mode», fonctionnant peu ou prou sur le même principe, et permettant à ses Master Series AF9 et ZF9 de proposer des réglages optimisés pour les films et séries de la plateforme de streaming. Depuis, Samsung et Panasonic ont rejoint le Japonais mais on ne peut pas dire que la fonctionnalité ait déchaîné les passions, contrairement à l’arrivée du HDR ou du Dolby Vision. Reste à voir, d’ici quelques mois, comment ces cinéastes renommés vont s’y prendre pour séduire le grand public…

    Christophe Pinol

    https://www.lematin.ch/high-tech/cineastes-veulent-regarder-tele/story/15060110

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils n'empêcheront jamais les films d'être censurés par les coupures publicitaires ! Les merdias restent les merdias.

      Supprimer
  4. Le nouveau James Bond rapportera 12 millions d’euros à cette ville italienne


    Arnaud Lefebvre
    13 septembre 2019


    La production du 25ème James Bond rapportera à la ville de Matera, dans le sud de l’Italie, environ 12 millions d’euros, a déclaré Raffaello De Ruggieri, maire de Matera. Les producteurs ont choisi Matera, situé entre Potenza et Bari, pour plusieurs séquences du nouvel épisode de James Bond « No Time to Die ».

    Quelque 400 emplois devraient être créés grâce à la production, sans compter les retombées pour le secteur touristique suite à la sortie du film en avril 2020.

    Matera est une ville de plus de soixante mille habitants, située dans la région de Basilicate. Son histoire remonte à la préhistoire. De nos jours, Matera est surtout connue pour ses grottes et ses vieilles demeures en pierre classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

    Ce décor intéresse depuis longtemps l’industrie cinématographique. Plusieurs films bibliques ont été tournés à Matera : « Il Vangelo secondo Matteo » de Pier Paolo Pasolini (1964) et « La Passion du Christ » de Mel Gibson (2004). Matera est la capitale européenne de la culture cette année.

    « Le tournage de « No Time to Die » offre à la ville une opportunité incroyable », a déclaré le maire De Ruggieri. Ivan Moliterni, président du conseil local du film, a également souligné que Matera était particulièrement enthousiaste à l’idée de collaborer avec les producteurs du nouveau film Bond.

    « Cela prouve que Matera est non seulement adaptée aux films bibliques, mais également que la ville peut servir pour des films d’espionnage modernes », a déclaré Moliterni. « Il est possible d’y réaliser des films d’actions et des productions dramatiques. »

    Matera a fourni trente-deux plateaux de tournage différents pour le tournage de « No Time to Die ». Dans ce film, on peut admirer l’Aston Martin DB5 de James Bond foncer à travers les rues de la ville.

    Jamaïque

    Outre Matera, la production a également a choisi Gravina di Puglia, dans la province de Bari, pour le tournage du film. Cette ville est célèbre pour son spectaculaire pont romain à deux niveaux enjambant un ravin. Des enregistrements auront également lieu en Jamaïque, en Norvège et en Grande-Bretagne.

    L’Italie occupe également une place importante dans l’histoire du film James Bond. Dans les productions précédentes, on pouvait suivre les aventures de l’agent secret britannique dans des lieux tels que Venise, Rome, Sienne, le lac de Côme et le lac de Garde, Cortina d’Ampezzo et en Sardaigne.

    « No Time to Die » devrait être au cinéma au printemps de l’année prochaine. Il s’agira également du dernier James Bond avec Daniel Craig (51 ans) dans le rôle principal.

    https://fr.express.live/le-nouveau-james-bond-rapportera-12-millions-deuros-a-cette-ville-italienne/

    RépondreSupprimer
  5. Des analystes évoquent un baril de pétrole à 100 dollars après les attaques de drones en Arabie


    18:27 15.09.2019


    Plusieurs experts s'attendent à ce que les prix du baril bondissent suite aux attaques de drones menées par les rebelles yéménites Houthis contre des installations pétrolières saoudiennes, qui ont provoqué l'interruption de la moitié de la production de l'Arabie saoudite.

    Les prix du baril pourraient bondir de 5 à 10 dollars à l’ouverture du marché lundi 16 septembre, estiment plusieurs analystes interrogés par Reuters. Ces derniers n’excluent pas que l’or noir puisse atteindre à long terme la barre des 100 dollars si l’Arabie saoudite ne rétablit pas rapidement son niveau de production.

    Reconnaissant le sérieux des attaques, qui ont notamment visé le plus grand site mondial de transformation de brut, à Abkaïk, les autorités de Riyad n'ont avancé dans l’immédiat aucun délai avant la reprise de la production.

    Une source au fait de la situation a déclaré dimanche 15 septembre à Reuters que la production pétrolière ne devrait pas revenir à la normale avant «des semaines plutôt que des jours».

    Le président de la société de conseil Rapidan Energy, Bob McNally, estime que les prix du brut augmenteront d'au moins 15 à 20 dollars le baril si la perturbation dure sept jours. Si le retour à la normale se prolonge jusqu’à 30 jours, les prix pourraient passer à trois chiffres, indique-t-il.

    Pour Greg Newman, les contrats à terme du Brent pourraient augmenter de 7 à 10 dollars le baril lundi. Le marché pourrait voir un retour à 100 dollars du prix du baril si le problème n’est pas résolu à court terme, détaille l’homme d’affaires.

    «L'ampleur de l'attaque incitera les marchés à réexaminer la nécessité d'envisager une prime de risque géopolitique du pétrole ... Les attaques pourraient compliquer les projets d'introduction en bourse d'Aramco, compte tenu des risques de sécurité grandissants et de l'impact potentiel sur sa valorisation», estime Ayham Kamel du groupe Eurasia.

    Selon JP Morgan, le pétrole devrait atteindre 80 à 90 dollars le baril au cours des trois prochains mois, le marché se concentrant désormais sur la géopolitique.

    «Ces attaques sont difficiles à arrêter et peuvent se produire périodiquement. Le marché doit intégrer ce risque», ajoute de son côté Gary Ross de Black gold investors.

    Attaques de drones

    Des drones des Houthis yéménites ont visé samedi 14 septembre deux installations stratégiques de la compagnie pétrolière Aramco dans les provinces saoudiennes d'Abkaïk et Khouraïs, à un millier de kilomètres de Sanaa, la capitale du Yémen contrôlée depuis cinq ans par les Houthis.

    La production de pétrole de l'Arabie chute de moitié après l’attaque de drones

    Selon le ministre de l'Énergie, le prince Abdoulaziz ben Salmane, cité samedi par l'agence officielle SPA, 5,7 millions de barils par jour sont concernés par l'interruption partielle, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou 5% du commerce quotidien mondial du pétrole.

    Les États-Unis ont imputé les attaques à l'Iran, ce que la République islamique a nié, dénonçant des accusations «insensées».

    https://fr.sputniknews.com/economie/201909151042101558-des-analystes-evoquent-un-baril-de-petrole-a-100-dollars-apres-les-attaques-de-drones-en-arabie/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le coût du pétrole brut compte seulement pour un peu plus d'un quart du prix du gazole et de l'essence à la pompe en France (contre environ 60% pour les taxes).

      La principale taxe pesant sur la consommation de carburants est la TICPE. En 2018, elle était fixée, hors majorations régionales, à 0,6869 €/l pour le SP95, 0,6669 €/l pour le SP95-E10 et 0,594 €/l pour le gazole routier. Un rééquilibrage de la fiscalité entre gazole et essence est en cours.

      La TICPE constitue la 4e recette de l’État après la TVA, l’impôt sur le revenu et l’impôt sur les sociétés.

      Les différences de prix à la pompe entre les États européens s'expliquent principalement par les différences de systèmes fiscaux et de concurrence sur les différents marchés nationaux.

      Le coût du pétrole brut

      En mai 2018, le coût du pétrole brut constitue en moyenne 26,8% du prix de l’essence SP95 à la pompe et 28,3% du prix du gazole à la pompe(1).

      https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/structuration-des-prix-de-l-essence-et-du-gazole-france

      Supprimer
    2. https://huemaurice5.blogspot.com/2017/01/si-demain-le-petrole-abiotique-devenait.html

      Supprimer
  6. Moins chers, ces smartphones Android peuvent faire aussi bien que les iPhone 11


    16:31 15.09.2019


    Alors que le monde entier s’apprête à tester de nouveaux iPhone, les nouveautés dévoilées par Apple sont d’ores et déjà trouvables chez ses concurrents pour un moindre prix. Ainsi, certains modèles sous Android déjà sortis peuvent faire aussi bien, voire mieux, que les iPhone 11 qui comptent révolutionner 2019, rapporte le Huffington Post.

    En attendant de tester les nouveaux iPhone 11, iPhone 11 Pro et Max, le Huffington Post a démontré que la plupart des nouveautés vendues à prix d’or par la marque Apple pouvaient être accessibles à moindre coût chez la concurrence.

    Selon le média, il n’est pas question ici de déconseiller d’acheter les iPhone 11, ni de les comparer bêtement à des modèles Android.

    Progrès en autonomie

    À l’exception de l’iPhone XR, les téléphones de la marque à la pomme ne se sont jamais illustrés par leur autonomie. En outre, Apple n’a jamais fait part de chiffres précis quant à l’autonomie de ses iPhone. Il n’a fait que des comparaisons de l’autonomie de ses modèles.

    Selon leurs comparaisons, on peut estimer que l’autonomie des iPhone 11, 11 Pro et 11 Pro Max seront respectivement de l’ordre de 14, 16 et 18 heures, ce qui atteint voire dépasse certains smartphones Android haut de gamme comme le Xiaomi Mi 9 (17h), le Zenfone 6 d’Asus (22h), le Huawei P30 (15h) ou encore le Honor 20 Pro (18h).

    Caméra plus performante

    Selon les promesses faites par Apple qui assure que l’appareil photo dorsal sera le meilleur du marché, les nouveaux modèles devront se battre pour le trône actuellement occupé par le Huwaei P30 Pro, ce qui promet d’être difficile.

    En effet, le Huwaei P30 Pro équipé du zoom optique x5 peut pousser le grossissement jusqu’à x10 en hybride (optique et numérique) voire x50 en pur numérique et bat facilement le zoom optique x4 avancé par les iPhone 11.

    Écran de qualité compétitive

    Si on ne peut plus parler de rivalité Apple/Samsung, la lutte technologique entre ces deux sociétés reste assez tendue pour ce qui est des écrans. Les écrans Oled «Retina» des iPhone sont généralement très bien calibrés et offrent un contraste de haute volée.

    Cependant Samsung reste toujours le leader pour la qualité de ses dalles dont les meilleurs smartphones sous Android sont munis. Ainsi, la dalle Samsung du OnePlus 7 Pro (vendu pour moins de 800 euros), plus grande que celle de l’iPhone 11 Pro Max (le plus grand de la gamme), propose également un taux de rafraîchissement de 90 Hz supérieur (le nombre d’images s’affichant à l’écran par seconde) pour une image plus fluide.

    RépondreSupprimer
  7. Recharge rapide en une heure

    Pour permettre une recharge rapide, Apple a décidé de fournir un bloc de 18W en USB-C vers lightning pour presque tous ses nouveaux smartphones. «Presque», car pour l’iPhone 11 (le modèle le plus abordable), il faudra acheter le fameux bloc séparément.

    Bref, Apple promet qu’avec son nouveau chargeur, il sera possible de recharger les iPhone à 100% en une heure. C’est un bon score mais encore une fois légèrement en deçà de la Warp Charge 30 de OnePlus ou la SuperCharge de Huawei, qui recharge complètement ses smartphones en 53 minutes record en restant ainsi incontestés en la matière.

    https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201909151042101514-moins-chers-ces-smartphones-android-peuvent-faire-aussi-bien-que-les-iphone-11/

    RépondreSupprimer
  8. Attaques de drones: Riyad récupérera un tiers de sa production de pétrole d'ici 24h, selon le Wall Street Journal


    07:41 16.09.2019


    À la suite des attaques de drones menées contre ses installations pétrolières ce samedi 14 septembre, l’Arabie saoudite se force à rétablir le niveau de sa production de pétrole au plus vite. Selon les dernières informations dont dispose le Wall Street Journal, le pays retrouvrera d’ici lundi un tiers de sa production.

    L’Arabie saoudite a l'intention de retrouver d'ici lundi 16 septembre un tiers de la production du brut perdue dans l’attaque de drones contre ses infrastructures pétrolières, selon le Wall Street Journal, qui se réfère aux propos de responsables saoudiens.

    La production de pétrole de l'Arabie chute de moitié après l’attaque de drones
    «Nous devrions être capables de récupérer deux millions de barils de pétrole... Demain», a déclaré un responsable.

    Il a aussi tenu à souligner que la situation était pire que ce à quoi ils s’attendaient dans les premières heures suivant l'attaque.

    «Mais nous essayons de nous assurer que le marché ne subisse aucune pénurie tant que nous ne serons pas de nouveau totalement opérationnels», a ajouté le fonctionnaire, cité par le Wall Street Journal.

    Attaque de drones

    Des drones des Houthis yéménites ont visé samedi 14 septembre deux installations stratégiques de la compagnie pétrolière Aramco dans les provinces saoudiennes d'Abkaïk et Khouraïs, à un millier de kilomètres de Sanaa, la capitale du Yémen contrôlée depuis cinq ans par les Houthis.

    Selon le ministre de l'Énergie, le prince Abdoulaziz ben Salmane, cité samedi par l'agence officielle SPA, 5,7 millions de barils par jour sont concernés par l'interruption partielle, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou 5% du commerce quotidien mondial du pétrole.

    Les États-Unis ont imputé les attaques à l'Iran, ce que la République islamique a nié, dénonçant des accusations «insensées».

    https://fr.sputniknews.com/international/201909151042102401-attaques-de-drones-riyad-recuperera-un-tiers-de-sa-production-de-petrole-dici-24-heures-selon-le/

    RépondreSupprimer
  9. Le pétrole explose 20% plus haut, le plus grand saut en record


    par Tyler Durden
    Dim, 09/15/2019 - 18:14


    Mise à jour (2100ET): Même les algues sont confus quant à la manière de faire avancer les choses ...

    - voir graphique sur site -

    Notez l'extrême augmentation de volume lorsque les machines se battent.

    Voici les combats entiers dans leur contexte.

    Et les contrats à terme sur le pétrole de Shanghai sont stoppés.

    - voir graphique sur site -

    Source: Bloomberg

    * * *

    Avec des traders dans un état de quasi-frénésie, avec un sous-ensemble d’infraqueurs cherchant à déterminer ce que serait la limite dans le pétrole (indice: il n’y en a pas pour Brent), il y a quelques instants, Brent a rouvert pour échanger à la suite de L’attaque de samedi contre "la plus importante usine de traitement du pétrole au monde" a explosé de quelque 20%, atteignant un sommet de 71,95 $ après le vendredi à 60,22 $, son plus grand bond depuis le négoce de contrats à terme en 1988.

    - voir graphique sur site -

    Source: Bloomberg

    - voir graphique sur site -

    Source: Bloomberg

    Comme le note Bloomberg, "pour les marchés pétroliers, il s'agit de la pire perturbation soudaine jamais enregistrée, dépassant la perte d'approvisionnement en pétrole du Koweït et de l'Irak en août 1990, lorsque Saddam Hussein a envahi son voisin. Elle dépasse également la perte de production iranienne en 1979 Révolution islamique, selon les données du US Department of Energy. "

    De plus, à la lumière des informations selon lesquelles la panne saoudienne pourrait durer des mois, cela pourrait ne être qu'un début. Pour rappel, Sandy Fielden, directrice de la recherche à Morningstar, a déclaré: «Brent pourrait aller à 80 dollars demain, tandis que le WTI pourrait aller à 75 dollars ... Mais cela dépendrait de la mise à jour de 48 heures d’Aramco. Le problème d’approvisionnement ne sera pas clair tout de suite puisque les Saoudiens peuvent toujours livrer à partir des stocks. "

    Bien entendu, si Aramco devait confirmer que la panne - qui a pris environ 5,7 mb / j de production saoudienne après que 10 drones aient frappé la plus grande installation de traitement de brut au monde à Abqaiq et le deuxième plus grand champ pétrolier du royaume à Khurais - durera des semaines, Attendez-vous à ce que le poids lourd continue jusqu'à ce que le prix atteigne 80 dollars et continue à monter.

    Enfin, voici le résumé des prix de Damien Courvalin, stratège de Goldman en matières premières, qui a présenté plus tôt aujourd'hui quatre scénarios d'arrêt possibles, dont le prix du pétrole pourrait être touché:

    Une très courte panne - une semaine par exemple - entraînerait probablement une hausse des prix à long terme, reflétant une prime de risque croissante, mais inférieure à celle de l'automne dernier, en raison d'un bassin de schistes permiens dégoulencé, de perspectives de croissance plus faibles et de perspectives de forte non-OPEP croissance de la production en 2020. Cet impact sur les prix pourrait être de 3 à 5 dollars par baril.

    RépondreSupprimer
  10. Une interruption aux niveaux actuels de deux à six semaines entraînerait, en plus de cette évolution des prix à long terme, un durcissement de la courbe à terme du Brent (à terme sur 2 mois contre 3 ans) de 2 à 9 $ / bbl respectivement. Globalement, le mouvement de prix prévu se situerait entre 5 et 14 dollars par bar, ce qui correspond à la durée de la panne (une panne de six mois de 1 Mo / j serait similaire à celle de six semaines aux niveaux actuels).

    Si le niveau actuel de panne devait être annoncé pendant plus de six semaines, nous nous attendons à ce que les prix du Brent remontent rapidement au-dessus de 75 $ le baril, niveau auquel, selon nous, un communiqué de SPR serait vraisemblablement appliqué, suffisamment élevé pour équilibrer un tel déficit pour plusieurs mois et plafonnant les prix à de tels niveaux.

    Une panne nette extrême de 4 kb / j pendant plus de trois mois ferait probablement passer les prix au-dessus de 75 dollars le baril pour déclencher à la fois des réponses importantes de l'offre et de la demande de schiste.

    Quelles sont les implications plus larges de ce mouvement? Selon Ole Hansen, responsable de la stratégie des produits de base chez Saxo Bank A / S à Copenhague, "l'économie mondiale peut difficilement se permettre des prix du pétrole plus élevés en cette période de ralentissement économique". Mais la prise chaude de Peter Boockvar est peut-être la meilleure.

    Bien que l'impact inflationniste de cette hausse soit au mieux transitoire, il sera intéressant d'observer les baisses de taux de la Fed avec des stocks à des sommets sans précédent et avec les prix de l'essence fixés pour leur plus forte hausse depuis des décennies.

    - voir graphique sur site -

    Source: Bloomberg

    Des valeurs refuge sont également proposées avec des contrats à terme sur or supérieurs à 1 500 dollars.

    - voir graphique sur site -

    La bonne nouvelle: au moins, Trump détournera sa colère de la Fed vers des ingénieurs saoudiens lents, paresseux et incompétents, ne serait-ce que pour le moment.

    https://www.zerohedge.com/commodities/oil-explodes-19-higher-biggest-jump-28-years

    RépondreSupprimer
  11. Le plus important prisonnier politique du monde


    par Tyler Durden
    Lun., 16/09/2019 - 02:00
    Écrit par Craig Murray,


    Nous ne sommes plus qu’à une semaine de la fin de la peine d’emprisonnement très longue imposée par Julian Assange. Il bénéficiera d'une libération conditionnelle pour le reste de cette peine, mais continuera d'être incarcéré en attendant son audience d'extradition vers les États-Unis, procédure qui pourrait durer plusieurs années.

    À ce stade, toutes les excuses de l’emprisonnement d’Assange que les soi-disant gauchistes et libéraux britanniques ont caché derrière s’évaporent. Il n'y a aucune accusation ni aucune enquête en cours en Suède, où les «preuves» se sont désintégrées au tout premier moment de l'examen critique. Il n'est plus emprisonné pour avoir «sauté sous caution». La seule raison de son incarcération sera la publication des registres de guerre afghans et irakiens divulgués par Chelsea Manning, accompagnés de leurs preuves d'actes répréhensibles et de multiples crimes de guerre.

    En emprisonnant Assange pour violation du cautionnement, le Royaume-Uni a clairement défié le jugement du Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire, qui déclarait:

    En vertu du droit international, la détention provisoire ne doit être imposée que dans des cas limités. La détention pendant les enquêtes doit être encore plus limitée, surtout en l'absence de toute accusation. Les enquêtes suédoises sont closes depuis plus de 18 mois et le dernier motif invoqué pour perpétrer la privation de liberté de M. Assange est une violation de la liberté provisoire sous caution au Royaume-Uni, qui est objectivement une infraction mineure qui ne peut justifier ans de réclusion depuis sa demande d’asile à l’ambassade de l’Équateur. M. Assange devrait pouvoir exercer son droit de libre circulation sans entrave, conformément aux conventions sur les droits de l'homme que le Royaume-Uni a ratifiées.

    En répudiant l'UNWGAD, le Royaume-Uni a sapé un pilier important du droit international, un pilier qu'il a toujours soutenu dans des centaines d'autres décisions. Les médias traditionnels ont complètement omis de noter que l'UNWGAD avait appelé à la libération de Nazanin Zaghari-Ratcliffe - une source de pression internationale potentiellement précieuse sur l'Iran, que le Royaume-Uni a vaincue en refusant de se conformer à l'ONU dans l'affaire Assange. L’Iran répond simplement «Si vous ne respectez pas l’UNWGAD, alors pourquoi devrions-nous ?

    Le fait que les médias britanniques, qui rendent compte régulièrement sous tous les prétextes de l'affaire Zaghari-Ratcliffe pour faire avancer l'agenda anti-iranien du gouvernement, soit un indice clé de la collusion entre les médias et le gouvernement n'a pas donné suite à l'appel lancé par l'UNWGAD pour sa libération - en raison de la volonté de nier la crédibilité de l’organe de l’ONU dans le cas de Julian Assange.

    En faisant une demande d'asile politique, Assange entrait dans un processus juridique différent et plus élevé, qui est un droit internationalement reconnu. Un très fort pourcentage de prisonniers politiques dissidents dans le monde sont emprisonnés pour des accusations criminelles apparemment sans rapport avec lesquelles les autorités les ont condamnées. Beaucoup de dissidents ont obtenu l'asile dans ces circonstances. Assange ne s'est pas caché - on savait très bien où il se trouvait. Le juge Vanessa Baraitser, juge de district, qualifie simplement cela de "fuite", ce qui est une farce de justice - et, tout comme le fait que le Royaume-Uni a rejeté le rapport de l'UNWGAD, est une attitude que les régimes autoritaires seront ravis de répéter à l'égard des dissidents à travers le monde.

    RépondreSupprimer
  12. Sa décision d'engager Assange à rester en prison en attendant son audience d'extradition était excessivement cruelle compte tenu des graves problèmes de santé qu'il a rencontrés à Belmarsh.

    Il est intéressant de noter que l'affirmation de Baraits selon laquelle Assange avait «des antécédents de fuite dans la présente procédure» - et j'ai déjà jugé que la «fuite» était extrêmement inappropriée - est inexacte en ce sens que «cette procédure» est entièrement nouvelle et concerne l'extradition des États-Unis. demande et rien que la demande d'extradition des États-Unis. Assange a été emprisonné tout au long de la période de «cette procédure» et n'a certainement pas fui. Le gouvernement et les médias ont intérêt à associer «ces procédures» aux allégations risquées antérieures de la Suède et à la condamnation subséquente pour violation du cautionnement, mais nous devons démêler cette confusion malicieuse. Nous devons préciser que Assange est maintenant retenu pour publication et uniquement pour publication. Qu'un juge doive les confondre est dégoûtant. Vanessa Baraitser est une honte.

    Assange a été diabolisé par les médias en tant que criminel dangereux, insalubre et fou, qui ne pourrait être plus éloigné de la vérité. Il convient de rappeler qu'Assange n'a jamais été condamné pour avoir manqué la caution de la police.

    Nous avons donc maintenant au Royaume-Uni un gouvernement de droite peu soucieux de la démocratie, et en particulier le plus extrémiste des plus à droite, le ministre de l'Intérieur des temps modernes. Assange est maintenant, clairement et sans dispute, un prisonnier politique. Il n'est pas en prison pour avoir volé sous caution. Il n'est pas en prison pour allégations sexuelles. Il est en prison pour avoir publié des secrets officiels et pour rien d'autre. Le Royaume-Uni compte maintenant le prisonnier politique le plus célèbre au monde, et rien ne permet de le nier. Qui va prendre position contre l'autoritarisme et pour la liberté de publication ?

    * * *

    Contrairement à nos adversaires, y compris l'Initiative d'intégrité, la 77ème brigade, Bellingcat, le Conseil de l'Atlantique et des centaines d'autres opérations de propagande belliciste, le blog de Craig n'a aucune source de financement pour l'État, les entreprises ou les institutions. Il fonctionne entièrement sur des abonnements volontaires de ses lecteurs - dont beaucoup ne sont pas nécessairement d’accord avec tous les articles, mais se réjouissent de la voix alternative, des informations privilégiées et du débat. Les abonnements pour maintenir le blog de craig sont reçus avec gratitude.

    https://www.zerohedge.com/political/worlds-most-important-political-prisoner

    RépondreSupprimer
  13. Le socialisme n'a rien de naturel


    par Tyler Durden
    Dim., 09/15/2019 - 22:20
    Écrit par Allen Gindler via le Mises Institute,


    L'idée socialiste a beaucoup de formes et de saveurs; Cependant, on peut observer trois voies principales vers le socialisme. Ce sont la socialisation des moyens de production, la redistribution des richesses et la collectivisation de la conscience. Différents mouvements socialistes utilisent ces trois approches à des degrés divers.

    Les marxistes orthodoxes et les marxistes-léninistes considèrent l'expropriation pure et simple de la propriété privée comme le principal moyen de parvenir à une société socialiste. Les fascistes italiens et les nationaux-socialistes allemands ont autorisé la propriété privée de jure, mais ont établi de facto un contrôle total sur toutes les sphères des activités économiques. La soumission de l'individu au collectif, qui est la collectivisation de la conscience et la redistribution des richesses, étaient leurs voies privilégiées vers le socialisme. Dans tous ces cas, cependant, nous trouvons que le totalitarisme est un dénominateur commun et que les régimes les plus odieux du XXe siècle utilisaient la collectivisation de la conscience au maximum.

    Socialistes "évolutifs"

    La social-démocratie, ou socialisme démocratique, comme on l'appelle aux États-Unis, a choisi une voie médiane. Les socialistes évolutionnistes n'ont pas explicitement réclamé l'expropriation de la propriété privée, ni préconisé la création d'un État totalitaire. Au contraire, ils soutiennent les institutions démocratiques et les entreprises privées, en particulier dans l'opposition. Leur modus operandi est de saper progressivement le capitalisme de l'intérieur et de décrire ce processus comme un développement naturel de la société humaine.

    Les guerres mondiales ont joué un rôle crucial dans l'établissement de la social-démocratie en tant que force principale de la gauche dans les pays postindustrialisés. Ainsi, le fascisme, le socialisme national et le communisme s'étaient discrédités aux yeux de la majorité des gens. Les deux premiers ont été brûlés dans les flammes de la Seconde Guerre mondiale; ce dernier a été asphyxié pendant la guerre froide. Ainsi, la gauche avait un gagnant clair: la démocratie sociale. Les anarchistes, les syndicalistes et les restes de marxistes et de fascistes n’ont pas joué un rôle important dans la vie politique de l’Europe et de l’Amérique du Nord. Au lieu de cela, ils ont joué le rôle d'un épouvantail qui a rappelé à tout le monde: «Mieux moi (socialisme modéré) qu'eux."

    Moralité et égalité

    La base philosophique de la social-démocratie est le concept kantien d’auto-intégrité de la personne humaine à partir duquel - ils prétendent - découle de la justification éthique du socialisme. Les socialistes démocrates réclament l'égalité économique en tant que principe moral et cherchent à l'obtenir par le biais du mécanisme de redistribution de la richesse. De nombreux programmes sociaux sont alimentés par la redistribution des richesses que la société devrait soutenir conformément aux normes morales les plus élevées. Dès qu'une nouvelle idée à caractère social trouvera sa place dans la loi du pays, la prochaine génération la considérera comme une donnée et ne soupçonnera même pas qu'il était possible de vivre sans ces règles. En outre, il deviendra presque impossible de revenir sur certaines lois de style socialiste. Par exemple, l'idée d'abolir la loi sur la sécurité sociale serait considérée comme absurde par beaucoup.

    RépondreSupprimer
  14. La doctrine socialiste basée sur une moralité supérieure a progressivement pénétré les gouvernements, les universités, les médias et les institutions internationales au fil des ans. Le socialisme était injecté à petites doses en invoquant des arguments éthiques du plus haut degré au profit de certains groupes ou individus ou de la société humaine dans son ensemble. La clé du succès du socialisme évolutionniste a été son gradualisme et sa stabilité. Cela a permis de masquer les transformations socialistes en tant qu'améliorations constantes de la société humaine grâce à l'acceptation de qualités morales toujours plus élevées et à la défense de nobles causes. Par exemple, la gauche contemporaine utilise le désir de «sauver la planète» comme prétexte pour injecter encore plus de socialisme dans le corps des sociétés libres.

    Ce n'est pas une évolution naturelle

    Le 20ème siècle a été le siècle des dépenses. Tous les pays développés ont affiché une croissance régulière des dépenses sociales, qui était pratiquement nulle à la fin du XIXe siècle et atteignait un maximum de 32% du PIB, comme ce fut le cas en France, comme illustré dans le Pic. 1.

    - voir graphique sur site -

    Pic. 1. Dépenses sociales publiques dans les pays de l'OCDE (% PIB)

    En examinant la situation, la bureaucratie internationale constate une tendance au "progrès", aux changements positifs survenus dans la société et au seul moyen rationnel de développement humain. Cependant, les partisans du libertarisme économique voient, comme le disait le poète, «l’autre côté de l’arc-en-ciel»: l’assaut progressif contre le capitalisme et l’injection du socialisme qui sont camouflés en tant que progrès évolutif réel. Jusqu'à présent, les socialistes ont réussi à persuader à tort les gens qu'une transformation socialiste est une forme naturelle de l'évolution humaine.

    Mais ce n'est pas. Au contraire, le socialisme démocratique exige une intervention constante dans le libre choix des êtres humains sur le marché.

    Néanmoins, la notion de redistribution des richesses étant le principe central du socialisme démocratique, ces socialistes se préoccupent davantage de la redistribution planifiée des richesses par le gouvernement central que de la production de richesses. Et cela illustre la principale différence entre les économies libres et les économies planifiées par les socialistes. Les socialistes veulent redistribuer la richesse de manière à convenir aux planificateurs du gouvernement. Mais les partisans des choix libres cherchent à permettre aux individus libres de distribuer des ressources sur le marché - où la richesse est construite proportionnellement à ce que l’on sert aux autres. Les socialistes démocrates se sont engagés à rompre ce système naturel et proportionnel par la redistribution de la richesse, qui est essentiellement une expropriation latente et continue de la propriété privée.

    Par conséquent, le socialisme démocratique est dangereux comme les autres saveurs du socialisme et ne constitue pas un développement naturel de la société humaine. Au contraire, c'est une construction artificielle qui conduit les nations dans une impasse de l'évolution. Tous les pays qui ont pratiqué le socialisme de différentes saveurs n’ont jamais atteint l’égalité économique, mais une similitude dans leur misère. L'histoire des républiques de l'ex-Union soviétique montre que le capitalisme est de nouveau l'unique moyen de sortir de la pauvreté et de la décadence morale.

    https://www.zerohedge.com/political/theres-nothing-natural-about-socialism

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le choix des partis n'est pas celui du Peuple mais imposé contre le Peuple ! SEULE la Démocratie permet à chacune et chacun de s'exprimer. Il y a donc le parti du Peuple et non celui de la dictature.

      Supprimer
  15. Nous sommes tous les otages du 11 septembre

    Après des années de reportage sur la guerre mondiale contre le terrorisme, de nombreuses questions concernant les attaques américaines ne sont toujours pas résolues


    ParPEPE ESCOBAR
    09/15/2019


    L'Afghanistan a été bombardé et envahi à cause du 11 septembre. J'étais là depuis le début, même avant le 11 septembre. Le 20 août 2001, j'ai interrogé le commandant Ahmad Shah Massoud, le «lion du panjshir», qui m'a parlé d'une «alliance impie» entre les talibans, Al-Qaïda et l'ISI (Pakistan pakistan).

    De retour à Peshawar, j’ai appris que quelque chose de très important s’annonçait: mon article a été publié par Asia Times le 30 août. Le commandant Massoud a été tué le 9 septembre: j’ai reçu un courriel succinct de la part d’une source du Panjshir. abattu. ”Deux jours plus tard, le 11 septembre a eu lieu.

    Et pourtant, la veille, Oussama ben Laden, en personne, était à l'hôpital dans un hôpital pakistanais à Rawalpindi, comme le rapportait CBS. Ben Laden a été proclamé coupable à 11 heures du matin le 11 septembre - sans aucune enquête. Il n'aurait pas dû être très difficile de le localiser au Pakistan et de le «traduire en justice».

    En décembre 2001, j'étais à Tora Bora à la recherche de Ben Laden, sous les bombardiers B-52 et aux côtés des moudjahidines pachtounes. Plus tard, en 2011, je reviendrais sur le jour où Ben Laden aurait disparu pour toujours.

    Un an après le 11 septembre, j'étais de retour en Afghanistan pour une enquête approfondie sur l'assassinat de Massoud. Il était alors possible d’établir un lien avec l’Arabie saoudite: la lettre d’introduction des assassins de Massoud, qui se faisaient passer pour des journalistes, était facilitée par le commandant Sayyaf, un atout saoudien.

    Pendant trois ans, ma vie a été centrée sur la guerre mondiale contre le terrorisme. la plupart du temps, j'ai vécu littéralement sur la route, en Afghanistan, au Pakistan, en Iran, en Irak, dans le golfe Persique et à Bruxelles. Au début de "Shock and Awe" sur l’Iraq, en mars 2003, Asia Times a publié mon enquête approfondie sur les néo-conservateurs qui avaient inventé la guerre en Irak.

    En 2004, parcourant les États-Unis, j’ai retracé le voyage des Taliban au Texas et expliqué à quel point l’une des principales priorités, depuis les années Clinton jusqu’aux néo-conservateurs, était ce que j’avais baptisé «Pipelineistan» - dans ce comment construire le gazoduc Turkménistan-Afghanistan-Pakistan-Inde-TAPI, en contournant l’Iran et la Russie, et en étendant le contrôle américain de l’Asie centrale et du sud.

    Plus tard, j’ai approfondi les questions difficiles que la Commission sur le 11/9 n’a jamais posées, et comment la campagne de réélection de Bush en 2004 a été totalement conditionnée par le 9/11 et dépend de lui.

    Michael Ruppert, un lanceur d'alerte de la CIA, qui s'est suicidé ou non en 2014, était l'un des meilleurs analystes du 11 septembre. Nous avons échangé beaucoup d'informations et avons toujours insisté sur les mêmes points: l'Afghanistan était entièrement composé d'héroïne (existante) et de pipelines (inexistants).

    RépondreSupprimer
  16. En 2011, le regretté Bob Parry débloquerait davantage de mensonges afghans. Et en 2017, je détaillerais l'une des principales raisons pour lesquelles les États-Unis ne quitteront jamais l'Afghanistan: la lignée des héroïnes.

    Maintenant, le président Trump a peut-être identifié un éventuel accord sur l’Afghanistan - que les talibans, qui contrôlent les deux tiers du pays, sont tenus de refuser, dans la mesure où il ne permet le retrait que de 5 000 soldats américains sur 13 000. De plus, le «Deep State» américain est absolument opposé à tout accord, de même que l’Inde et le gouvernement branlant de Kaboul.

    Mais le Pakistan et la Chine sont favorables, notamment parce que Beijing envisage d'intégrer Kaboul dans le corridor économique sino-pakistanais et de faire admettre l'Afghanistan comme membre de l'Organisation de coopération de Shanghai, associant ainsi les Hindu Kush et Khyber Pass au processus d'intégration en cours en Eurasie.

    Prier pour une perle

    Dix-huit ans après le fait qui a changé la donne, nous restons tous les otages du 11 septembre. Les Néo-Américains, réunis dans le cadre du Projet pour le nouveau siècle américain, prient depuis 1997 pour un «Pearl Harbor» réorientant la politique étrangère des États-Unis. Leurs prières ont été exaucées au-delà de leurs rêves les plus fous.

    Déjà dans The Grand Chessboard, également publié en 1997, l'ancien conseiller pour la sécurité nationale et cofondateur de la Commission trilatérale, Zbigniew Brzezinski, nominalement non néo-conservateur, avait souligné que l'opinion publique américaine "soutenait l'engagement de l'Amérique dans la Seconde Guerre mondiale en grande partie à cause du choc de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor. "

    Ainsi, a ajouté Brzezinski, les Etats-Unis "pourraient trouver plus difficile de parvenir à un consensus sur les questions de politique étrangère, sauf dans le cas d'une menace extérieure directe véritablement massive et largement perçue".

    Le 11 septembre a été la guerre mondiale contre le terrorisme, lancée à 23 heures le même jour et baptisée à l'origine «La longue guerre» par le Pentagone, qui a ensuite été qualifiée d'opération de contingence à l'étranger par l'administration Obama. Cela a coûté des milliards de dollars, tué plus d'un demi-million de personnes et entraîné des guerres illégales contre sept nations musulmanes - toutes justifiées par des "motifs humanitaires" et prétendument soutenues par la "communauté internationale".

    Année après année, le 11 septembre est essentiellement une cérémonie rituelle Vous avez le droit d'accepter uniquement la version officielle, même si de nombreuses preuves suggèrent que le gouvernement américain savait que le 11 septembre se produirait et ne l'a pas arrêté.

    Trois jours après le 11 septembre, le Frankfurter Allgemeine Zeitung a annoncé qu'en juin 2001, les services de renseignements allemands avaient averti la CIA que des terroristes du Moyen-Orient «envisageaient de détourner un avion commercial pour s'en servir comme arme afin d'attaquer des symboles importants de la culture américaine et israélienne».

    En août 2001, le président Poutine a ordonné à la Russie d’informer le gouvernement américain "dans les termes les plus fermes" des attaques imminentes contre des aéroports et des bâtiments publics, a révélé MSNBC dans une interview accordée à Poutine le 15 septembre de cette année.

    RépondreSupprimer
  17. Aucune agence du gouvernement américain n’a publié d’informations sur les personnes ayant utilisé les connaissances préalables du 11 septembre sur les marchés financiers. Le Congrès américain n'a même pas soulevé la question. En Allemagne, le journaliste d'investigation financière Lars Schall travaille depuis des années sur une vaste étude détaillant en détail le délit d'initié avant le 11 septembre.

    M. Mueller, je présume

    Robert Mueller a été directeur du FBI de 2001 à 2003. Il a été nommé par le président Bush une semaine seulement avant le 11 septembre. Trois jours après le 11 septembre, Mueller a déclaré: «À ma connaissance, il n’y avait aucun signe avant-coureur», soulignant la possibilité que des avions s’infiltrent dans des bâtiments.

    En fait, des agents du FBI ont à plusieurs reprises accusé le siège d'avoir bloqué une multitude d'enquêtes avant le 11 septembre, ce qui aurait pu l'empêcher.

    Dans un livre dévastateur, The FBI Accomplice of 9/11 (Documents), écrit en français et récemment traduit en anglais, Patrick Pasin retrace minutieusement tous les avertissements enregistrés: non seulement au FBI, directement, mais incluant également le désormais notoire " Mémo du 6 août », qui faisait référence à des attaques planifiées impliquant plusieurs détournements d’avions. La conseillère nationale pour la sécurité, Condoleeza Rice, avait alors qualifié le mémo de «très vague», de «très non spécifique» et de «rien de vraiment nouveau ici».

    Pasin cherche méticuleusement à prouver que le FBI savait tout ce qu'il y avait à savoir sur les indications relatives à la possibilité d'un 11 septembre. Mais alors le bureau les fit taire; les a enterrés; fait les disparaître; est tombé dans une virgule prolongée; et, dans des cas assez graves, ont peut-être même falsifié de fausses preuves, par exemple en fabriquant une liste de pirates de l'air musulmans, complétée par la découverte de passeports indestructibles et en forgeant des appels téléphoniques impossibles placés à 30 000 pieds.

    Trump connaît les bâtiments

    Discréditer le récit officiel et immuable du 11 septembre reste le tabou ultime. Des centaines d’architectes et d’ingénieurs engagés dans une analyse technique minutieuse de tous les aspects de l’histoire officielle du 11 septembre sont sommairement rejetés comme étant des «théoriciens du complot».

    Dans l'après-midi du 11 septembre, Donald Trump, promoteur immobilier (pas encore président des États-Unis), a été interviewé par téléphone par Channel 9 à New York.

    Attachez vos ceintures, car elles sont incandescentes. Les citations de l'argent en série commencent à rouler à 5h20:

    Canal 9: «On se pose beaucoup de questions sur le point de savoir si les dommages et la destruction ultime des bâtiments ont été causés par les avions, par un défaut architectural, éventuellement par des bombes ou par des chocs ultérieurs. Avez-vous des idées à ce sujet ?

    RépondreSupprimer

  18. Donald Trump: «Ce n’était pas un défaut architectural. Le World Trade Center a toujours été considéré comme un bâtiment très, très fort. N’oubliez pas qu’il a fallu une grosse bombe dans le sous-sol [en 1993]. Maintenant, le sous-sol est l’endroit le plus vulnérable, car c’est là votre fondement et il a résisté à cela. Et j'ai eu l'occasion de voir cette zone environ 3 ou 4 jours après, parce qu'un de mes ingénieurs en structure m'a emmené faire une visite parce qu'il a construit le bâtiment. Et j’ai dit: «Je ne peux pas y croire». Le bâtiment était solide et la moitié des colonnes ont été soufflées. C'était un bâtiment incroyablement puissant si vous connaissez la structure. C'était l'un des premiers bâtiments construits de l'extérieur. L'acier, la raison pour laquelle le WTC avait des fenêtres si étroites, c'est qu'il y avait de l'acier à l'extérieur du bâtiment entre toutes les fenêtres. C’est pourquoi, quand j’y ai regardé pour la première fois, vous aviez de gros rayons en I lourds. Quand j’y ai regardé pour la première fois, je ne pouvais pas y croire car il y avait un trou dans l’acier. Et c’était de l’acier… Vous vous souvenez de la largeur des fenêtres du World Trade Center, je pense que vous savez, si vous étiez là-haut, elles étaient assez étroites et entre elles était cet acier lourd. J'ai dit: Comment un avion, même un 767 ou 747, pourrait-il traverser de l'acier ? Je pense qu'ils ont non seulement eu un avion, mais également des bombes qui ont explosé presque simultanément. Parce que je ne peux tout simplement pas imaginer quoi que ce soit capable de traverser ce mur. La plupart des bâtiments sont construits en acier à l'intérieur autour des cages d'ascenseur. Celui-ci a été construit de l'extérieur, qui est la structure la plus solide que vous puissiez avoir. Et c'était presque comme une boîte de soupe.

    Canal 9: «Vous savez… nous avons regardé des images toute la matinée de cet avion entrant dans le bâtiment n ° 2. Et quand vous voyez cela approcher du côté opposé, alors tout d'un coup, dans une milliseconde, l'explosion éclate de l'autre côté. "

    Donald Trump: “Bien. Je pense juste qu'il y avait un avion avec plus que du carburéacteur. ”[Italiques, le mien]

    Donald Trump peut être extrêmement controversé - et tout pour tout le monde. Toutefois, l’ancien promoteur immobilier et président en exercice des États-Unis est au courant de la construction.

    Questions sérieuses

    En revanche, le scepticisme enraciné dans les traditions grecque et latine a sans doute été présenté comme le meilleur documentaire du 11 septembre 2001: Zero, une production italienne. Le livre le plus stimulant sur le 11 septembre est sans aucun doute aussi italien: Le mythe du 11 septembre de Roberto Quaglia, qui propose une narration délicatement nuancée du 11 septembre en tant que mythe structuré comme un film. Le livre est devenu un énorme succès en Europe de l'Est.

    Des questions sérieuses suggèrent d’enquêter sur des suspects assez plausibles concernant le 11 septembre, soit plus de 19 Arabes munis de coupe-boîtes. Il y a dix ans, dans Asia Times, j'avais posé 50 questions, dont certaines extrêmement détaillées, sur le 11 septembre. Après la demande et les suggestions des lecteurs, j’en ai ajouté 20 de plus. Aucune de ces questions n'a été traitée de manière convaincante - sans parler de la réponse - par le récit officiel.

    RépondreSupprimer
  19. L’opinion publique mondiale est amenée à croire que, dans la matinée du 11 septembre, quatre avions de ligne, supposés avoir été détournés par 19 Arabes avec des coupe-boîtes, ont traversé sans encombre - pendant deux heures - dans l’espace aérien le plus contrôlé de la planète, sous la surveillance du plus dévastateur appareil militaire jamais.

    Le vol 11 d'American Airlines s'est écarté de son chemin à 8h13 et s'est écrasé dans la première tour du World Trade Center à 8h57. Le NORAD - le Commandement de la Défense aérospatiale de l’Amérique du Nord - n’a ordonné à deux F-15 interceptant de décoller de la base militaire d’Otis qu’à 8h46.

    Par une curieuse coïncidence, un jeu de guerre du Pentagone était en vigueur le matin du 11 septembre - les radars des contrôleurs aériens n’avaient peut-être enregistré que des ‘signaux fantômes’ d’aéronefs non existants simulant une attaque aérienne. Eh bien, c'était beaucoup plus compliqué que cela, comme l'ont démontré des pilotes professionnels.

    "Angel était le prochain"

    L’opinion publique mondiale est également amenée à croire qu’un Boeing 757 - avec une envergure de 38 mètres - a réussi à pénétrer dans le Pentagone par un trou de six mètres de large et à la hauteur du premier étage. Un Boeing 757 avec train d’atterrissage a une hauteur de 13 mètres. Les avions de ligne refusent électroniquement de s’effondrer. C’est donc un exploit de convaincre de voler à cinq à dix mètres du sol, train d’atterrissage, à une vitesse fulgurante de 800 kilomètres à l’heure.

    Selon le récit officiel, le Boeing 757 s'est littéralement pulvérisé. Même après la pulvérisation, il est parvenu à perforer six murs de trois anneaux du Pentagone, laissant un trou de deux mètres de large dans le dernier mur mais n'endommageant que légèrement les deuxième et troisième anneaux. Le récit officiel est que le trou a été causé par le nez de l’avion - encore très dur même après la pulvérisation. Pourtant, le reste de l'avion - une masse de 100 tonnes voyageant à 800 km / h - s'est miraculeusement arrêté au premier anneau.

    Tout cela s'est passé sous la direction d'un Hani Hanjour, qui, trois semaines auparavant, avait été jugé incapable par ses instructeurs de vol de piloter un Cessna. Hanjour a néanmoins réussi à effectuer une descente en spirale ultra-rapide à 270 degrés, en s'alignant à un maximum de 10 mètres du sol, en calibrant minutieusement la trajectoire et en maintenant une vitesse de croisière d’environ 800 kilomètres à l’heure.

    À 9 h 07, Hanjour a frappé précisément le bureau des analystes budgétaires du Pentagone, où tout le monde était occupé à travailler sur la mystérieuse disparition d'au moins 2 300 milliards de dollars que le secrétaire à la Défense Donald "Sommes connus inconnus", a déclaré lors d'une conférence de presse qu'il ne pouvait pas être suivi. Les Boeing ne sont donc pas les seuls à être pulvérisés dans le Pentagone.

    L’opinion publique mondiale est également amenée à croire que la physique newtonienne a été suspendue en tant que bonus spécial pour les WTC 1 et 2 le 9/11 (sans parler du WTC 7, qui n’a même pas été touché par un avion). La tour plus lente du WTC a mis 10 secondes pour tomber de 411 mètres, à partir de l'immobilité. Donc, il est tombé à 148 kilomètres à l'heure. Compte tenu du temps d’accélération initial, c’est une chute libre qui n’est pas le moins gênée par les 47 poutres verticales en acier massives qui composent le cœur structurel de la tour.

    RépondreSupprimer
  20. L’opinion publique mondiale est également amenée à croire que le vol 93 de United Airlines - 150 tonnes d’appareils, 45 sièges, 200 sièges, des bagages, une envergure de 38 mètres - s’est écrasé dans un champ en Pennsylvanie et s’est littéralement pulvérisé, disparaissant totalement dans un trou six mètres par trois mètres de large et seulement deux mètres de profondeur.

    Soudain, Air Force One était «le seul avion dans le ciel». Le colonel Mark Tillman, qui était à bord, a rappelé: «Nous avons ce rapport comme quoi il y avait un appel disant« Angel »était le suivant. Personne ne sait vraiment maintenant d'où vient le commentaire - il a été mal traduit ou déformé au milieu de la Maison Blanche, de la salle de crise, des opérateurs radio. "Angel" était notre nom de code. Le fait qu’ils connaissaient «Angel», eh bien, il fallait être dans le cercle intime.

    Cela signifie que 19 Arabes avec des cutters, et surtout leurs manipulateurs, ont sûrement dû être «dans le cercle intime». Inévitablement, cela n'a jamais fait l'objet d'une enquête approfondie.

    Déjà en 1997, avait prévenu Brzezinski, "il est impératif qu'aucun challenger eurasien ne soit capable de dominer l'Eurasie et donc de défier l'Amérique".

    En fin de compte, au grand désespoir des néo-conservateurs américains, tous les sons et fureurs combinés du 11 septembre et de la guerre mondiale contre la terreur / les opérations de contingence outre-mer, en moins de deux décennies, se sont métastasés pour devenir non seulement un challenger, mais également une Russie. Partenariat stratégique Chine-Chine. C’est le véritable "ennemi" - et non pas Al-Qaïda, un produit fragile de l’imagination de la CIA, réhabilité et assaini en tant que "rebelles modérés" en Syrie.

    https://www.asiatimes.com/2019/09/article/we-are-all-hostages-of-9-11/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est TOUS LES JOURS qu'il y a dans le monde des centaines, des milliers d'immeubles détruits, démolis par des artificiers afin de céder la place à autre chose.

      C'est tous les jours que dans le monde est employé le thermite comme agent explosif. Mais un jour, il a été ajouté dans le décor extérieur de faux avions projetés en hologrammes. Quel spectacle ! Dommage que la réalité n'est pas ce conte de fée ! Un avion est en aluminium, et, l'aluminium s'écrase contre une façade de béton armé sans pouvoir la traverser !

      Le clou du spectacle du '11 Septembre' a été de faire croire que par magie, la carlingue et les ailes des Boeing pouvaient découper des poutrelles verticales d'acier de 80 cm !!! Hahahahaha !
      Spectacle affligeant, désolant, répugnant et ordurier envers le Peuple.

      La tour n°7 n'a pas plus eut besoin d'avions que les tours 1 & 2 du WTC pour être détruite !

      (...) La thermite est un mélange d'aluminium métallique et d'oxyde d'un autre métal, généralement l'oxyde de fer. Sa réaction dite aluminothermique dans laquelle l'aluminium est oxydé et l'oxyde métallique réduit, a été découverte par Hans Goldschmidt en 1893 qui a breveté le procédé en 1895.

      Cette réaction chimique génère une chaleur intense permettant d'atteindre une température de 2 204,4 °C. La thermite est utilisée le plus souvent pour souder ou faire fondre de l’acier. (...)

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Thermite

      Supprimer
  21. Questions de points de vue


    vendredi 15 juin 2012


    Il ne se passe pas un jour (sur le net) que je ne croise un article (sur Fukushima) qui parle de "tout arrêter" (au Japon), alors que les dites centrales nucléaires (au Japon) marchaient très bien jusqu'au 11 Mars 2011 comme toutes les autres dans le monde. Ce à quoi je me pose question quant à la validité des sites qui en font encore cette propagande que je déplore absurde - puisque les 54 réacteurs sont (à quelques constructeurs près) - d'identiques fabrications aux autres dans le monde (General Electric, Westinghouse, Aréva, Toshiba, Hitachi) et que les autres - bizarrement - ne sembleraient gêner personne !!! Tiens-tiens-donc ! Quoi de nouveau sous le soleil ?

    Que les articles soient issus de la presse japonaise, américaine ou européenne (ainsi que ceux des bloggers du net), aucun - me semble t-il - ne fait référence aux véritables cause de l'accident du 11 Mars 2011 !!! Sont-ils là des sous-traitants de je-ne-sais-quel-organisme pour en omettre que la véritable défaillance à Fukushima - consécutive des explosions de 3 réacteurs sur 4 - provient des tuyauteries extérieures non-protégées ainsi que des lignes électrique extérieures non-protégées qui ont été endommagées par les gravats projetés dessus par le ras-de-marée suivant le tremblement de terre ?

    Pourquoi - chaque jour depuis plus de 15 mois - ne s'attardent-ils qu'à développer les conséquences qui ont suivi le cataclysme (qui pourrait très bien se reproduire partout dans le monde !) plutôt qu'aux raisons de cette défaillance ?! Ils ne parlent que de milliards (de frais à venir) pour construire des digues 'anti-tsunami' (!) et 'renforcement des centrales' alors que les centrales de Daiichi et Daini (mise à part le réacteur n°4 à Daiichi/Hitachi) ont très bien résisté au tremblement de terre de 9.0 (bâtiment du réacteur n°4 incliné mais pas problématique s'il avait été approvisionné à temps en eau et électricité).

    Quel parti pris de conclusion peut-on en tirer de cela ? Qui sont ces gens derrière qui les incitent à faire diversion ?! Quel danger peut courir le Japon à remettre en marche les autres réacteurs qui soit nouveau en vis-à-vis des autres dans le monde ??! Qu'en serait-il d'un tel accident ailleurs dans le monde alors qu'ils (les réacteurs en dehors du Japon) sont tous susceptibles de courir le même danger ?

    https://huemaurice5.blogspot.com/2012/06/questions-de-points-de-vue.html

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Malgré que l'article ci-dessus soit daté du vendredi 15 juin 2012 est relate les dessous cachés de la catastrophe de Fukushima le 11 Mars 2011, comme pour l''Hollywood de N-Y' le 11 Septembre 2001 avec ses hologrammes d'avions et les immeubles minés au thermite (puissant explosif), RIEN A CHANGÉ DEPUIS !

      C'est tout dire (pour parler poliment) que les trous de cul qui travaillent dans la presse (les merdias) n'ont pas changé depuis ces événements !!

      C'est tout dire aussi que les autres lobbying entretenus comme le 'Global Warming' avec son gaz carbonique qui serait un poison ! (Hahahaha !) et que la mer va monter ! (Hahahaha !) et autres brexit sont bien là pour s'éterniser (car le divorce parfaitement légal sans devoir de verser pension) ferait que... l'on en parlerait plus ! Çà alors ! L'Angleterre (R-U trisomique ?) aurait besoin d'un tuteur !

      Supprimer
  22. Flambée du pétrole: les prix à la pompe vont augmenter en France «assez rapidement»


    13:11 16.09.2019


    La flambée des cours du pétrole à la suite de l'attaque d'installations saoudiennes est un événement «considérable» qui se traduira «assez rapidement» par une hausse de l'ordre de cinq centimes à la pompe en France, ont prévenu lundi les professionnels du secteur.

    «On peut s'attendre assez rapidement à une augmentation de l'ordre de quatre ou cinq centimes» parce que «les grandes sociétés répercutent au jour le jour l'évolution des prix sur le marché de Rotterdam sur l'essence et le gazole», a déclaré à l'AFP Francis Duseux, président de l'Union française des industries pétrolières (UFIP).

    «Quand vous payez 1,50 euro sur un litre d'essence, vous avez à peu près 50 centimes de matières premières, de raffinage et de distribution» , le reste étant constitué de taxes diverses, a-t-il rappelé.

    C'est donc cette fraction d'environ un tiers du prix à la pompe qui suit l'augmentation des cours.

    «Cinq centimes, à supposer que ça reste à ce niveau, c'est tout à fait considérable. C'est peut-être ce qu'il y a de plus inquiétant pour les Français», a souligné Francis Duseux.

    La production de pétrole de l'Arabie chute de moitié après l’attaque de drones

    Les cours du pétrole ont grimpé de 10% lundi matin, deux jours après des attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite qui ont entraîné une réduction de moitié de sa production.

    Elles ont provoqué une réduction brutale de production de 5,7 millions de barils par jour, soit environ 6% de l'approvisionnement mondial.

    «C'est une attaque militaire frontale, surprenante, inattendue» qui représente un événement «tout à fait considérable» pour le secteur, a commenté M.Duseux.

    Toutefois, la France est à l'abri d'une rupture d'approvisionnement, selon lui: «on a en France trois mois de stocks de réserve, c'est la loi qui nous oblige à posséder dans des stockages trois mois de la consommation de l'année précédente».

    «Au cas où l'approvisionnement en brut deviendrait un peu plus tendu, je pense qu'il n'y aurait pas de problème pour continuer à approvisionner les Français dans les stations-service ou pour remplir leur cuve de fioul domestique», a-t-il indiqué.

    L'évolution de la situation va désormais dépendre de plusieurs facteurs comme le temps pour réparer les installations endommagées, la mobilisation des stocks saoudiens et l'augmentation de la production d'autres pays mais surtout de la réaction diplomatique et éventuellement militaire.

    «Le danger c'est, est-ce qu'on pourrait voir un embrasement de cette région, avec toutes les conséquences que ça pourrait avoir ? Franchement, je pense que ce n'est pas souhaitable», a conclu M.Duseux.

    https://fr.sputniknews.com/france/201909161042103268-flambee-du-petrole-les-prix-a-la-pompe-vont-augmenter-en-france-assez-rapidement--/

    RépondreSupprimer
  23. Trump loue l'indépendance énergétique des Etats-Unis après l'attaque saoudienne: "Nous n'avons pas besoin de pétrole au Moyen-Orient"


    par Tyler Durden
    Lun., 16/09/2019 - 07:41


    Alors que les prix internationaux du pétrole montaient en flèche après l'attaque de ce week-end en Arabie saoudite, qui aurait paralysé la moitié de sa capacité de production de pétrole, le président Trump a envoyé un tweet lundi matin pour tenter de rassurer les marchés sur le fait que les États-Unis sont indépendants de l'énergie et n'ont pas besoin de pétrole brut. le moyen-orient dans ce qui semble être une tentative pour faire baisser les prix.

    "Parce que nous avons si bien réussi avec l'énergie au cours des dernières années (merci, monsieur le président !), Nous sommes un exportateur net d'énergie et, à présent, le premier producteur d'énergie au monde. Nous n'avons pas besoin de pétrole en Asie de l'Ouest & Gas, & ont en fait très peu de pétroliers là-bas, mais aideront nos alliés !

    Le postulat à retenir sur le tweet est que la posture menaçante de Trump envers l'Iran, que Washington attribue à l'attaque, n'est qu'un exemple de la défense des États-Unis pour l'Arabie saoudite depuis qu'elle est un allié régional crucial. Les approvisionnements en énergie des États-Unis ne sont pas menacés.

    Trump a une remarque sur ses politiques qui aident à renforcer le secteur énergétique américain. Les démocrates, en particulier ceux qui ont adopté le «Green New Deal» de l'AOC, sont beaucoup plus hostiles au secteur de l'énergie américain. Parmi les candidats à l'investiture pour 2020, Elizabeth Warren a promis de mettre fin au forage de schistes américains dès son premier jour à la présidence, ce qui causerait un préjudice irréparable au secteur énergétique américain et anéantirait tout espoir de maintien de l'indépendance énergétique.

    Nous nous demandons: va-t-elle réévaluer cette promesse maintenant ?

    https://www.zerohedge.com/political/trump-praises-us-energy-independence-after-saudi-attack-we-dont-need-middle-eastern-oil

    RépondreSupprimer
  24. Les drones: une menace grandissante pour l'aviation britannique


    par Tyler Durden
    Lun., 16/09/2019 - 02:45


    Heathrow pourrait être programmé pour une semaine agitée après que des manifestants écologistes se soient engagés à fermer l'aéroport en faisant voler des drones dans sa zone d'exclusion de 5 km afin de mettre en lumière le changement climatique.

    Même s'ils affirment que personne ne sera mis en danger, la police n'est pas d'accord et a déclaré qu'elle saisirait toute occasion pour empêcher de manière préventive la manifestation de se dérouler.

    Comme le note Niall McCarthy de Statista, les drones ont provoqué 36 heures de chaos à Gatwick en décembre. L'aéroport a été fermé par des drones et environ 110 000 passagers ont été touchés par la perturbation en une journée. Au Royaume-Uni, il est illégal de piloter un drone à moins d'un kilomètre des limites d'un aéroport et à cinq kilomètres d'un seuil de piste.

    Les données du Royaume-Uni Airprox Board révèlent que le nombre de quasi-accidents entre drones et trafic aérien civil et militaire a considérablement augmenté ces dernières années.

    - voir graphique sur site -

    Redéfinir la technologie 'Made in China'
    Infographie: Les drones: une menace croissante pour l'aviation britannique | Statista

    Vous trouverez plus d'infographies sur Statista

    En 2018, 125 incidents de ce type ont été enregistrés, soit une augmentation de 93 en 2017. En 2016, il y en a eu 71 alors qu'en 2015, ils n'étaient plus que 29.

    https://www.zerohedge.com/technology/drones-rising-menace-uk-aviation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'importe qui peut acheter un drone et peut y joindre un explosif-kamikaze contre un réacteur.

      Il y a plus de 15 000 avions qui - chaque jours - traversent la France. Il y a le choix grâce aux législateurs !

      Supprimer
  25. La bulle des drones a éclaté


    Arnaud Lefebvre
    15 septembre 2019


    Au début de cette décennie, de nouvelles entreprises de drones commerciaux ont envahi le marché. Toutefois, entre-temps, cet enthousiasme est retombé. Les avions sans pilote sont toujours considérés comme un pilier de l’économie future. Mais pour le moment, le secteur est confronté à une vision plus réaliste, indique Jack Pitcher, spécialiste en électronique de l’agence de presse Bloomberg.

    Certaines des plus grandes startups ont commencé à fermer leurs portes l’année dernière après avoir dépensé des centaines de millions de dollars dans un secteur naissant qui, malgré les prévisions de croissance explosive, met plus de temps à mûrir que prévu. De nombreux emplois ont disparu, tout comme les capitaux de nombreux investisseurs.

    Défis du secteur des drones

    « Il y avait une attente irrationnelle autour des drones« , explique Kay Wackwitz, directrice générale de l’analyste Drone Industry Insights. « Nous avons dépassé cette période et les gens reviennent à la réalité. »

    De nombreuses startups ont en outre dû faire face à une série de défis. Des hordes de pilotes indépendants ont fait baisser les prix. La technologie chinoise a également accru la concurrence sur le marché. En outre, un certain nombre de grandes entreprises ont décidé de ne plus externaliser leurs activités, mais de sous-traiter leurs opérations en interne. Enfin, le manque de législation s’est souvent révélé être un obstacle à l’envol de nombreuses entreprises.

    Selon Wackwitz, ce bouleversement a commencé l’année dernière. Les startups mises en place au plus fort du battage publicitaire dans l’industrie des drones commerciaux ont commencé à diminuer à cause du manque de ressources financières. La plupart de celles-ci n’avaient pas encore réussi à faire des bénéfices et n’ont pas pu trouver de financement supplémentaire.

    Selon le consultant Crunchbase, au moins 25 startups de drones ont fermé leurs portes au cours de cette décennie. Des investissements de 183 millions de dollars auraient été perdus.

    Consolidation

    « Tandis que de nombreuses entreprises se débattaient parmi les problèmes, d’autres voyaient des opportunités de croissance », affirme Pitcher. Crunchbase a calculé qu’au moins 67 startups de drones ont été vendues. Les acheteurs varient d’opérateurs concurrents à des entreprises de secteurs très différents.

    Le paysage du secteur change. Les premières sociétés de drones étaient principalement actives dans le matériel et la fabrication. Elles ont déplacé leurs activités vers les logiciels et services. Aujourd’hui, ce sont des sociétés de services plus importantes qui fournissent des drones, s’occupent des missions et analyse les données des clients.

    Le secteur commence à s’intéresser à des projets commerciaux plus lucratifs. Il a en outre changé de clients cibles, explique Pitcher. Plusieurs sociétés centraient initialement leurs activités sur l’agriculture, une domaine d’activité intéressant pour les drones. Elles proposaient toutes sortes de services avec des drones tels que le survol des terres agricoles pour collecter des données sur l’état des cultures et améliorer celles-ci.

    « Mais la plupart des agriculteurs ne sont pas encore équipés pour utiliser ce type d’informations », explique Wackwitz.

    L’évolution rapide de la technologie des drones a été à la fois une malédiction et une aubaine pour les entrepreneurs. Cela a permis à certaines entreprises d’élargir leurs activités commerciales car les drones sont conçus pour faire plus que prendre de la vidéo. Cependant, d’autres entreprises et emplois sont déjà obsolètes en raison de l’amélioration des technologies, y compris dans le domaine de la navigation ou du contrôle de vol.

    Entre-temps, des grands groupes tels qu’Intel Corp. et AT & T Inc. ont démarré leurs propres opérations de drones. En conséquence, plusieurs fournisseurs et sous-traitants ont disparu.

    RépondreSupprimer
  26. Confiance

    Selon une étude de l’analyste Drone Industry Insights, les responsables de startups de drones sont moins enthousiastes à l’égard du secteur qu’il y a un an. Cependant, personne ne semble douter des avantages du secteur des drones.

    « Les entreprises peaufinent leurs modèles commerciaux, la réglementation offre plus de flexibilité et la technologie de pointe dote les drones de capacités plus importantes. L’argent des investisseurs continue d’affluer dans les sociétés de drones commerciaux. Toutefois, ces ressources se concentrent de plus en plus sur une poignée de gagnants du secteur », conclut Pitcher.

    https://fr.express.live/la-bulle-des-drones-a-eclate/

    RépondreSupprimer
  27. Un CRS frappe un manifestant au visage avec sa matraque lors de l’acte 44 – vidéo


    13:34 16.09.2019


    L’acte 44 des Gilets jaunes ne s’est pas déroulé sans à-coups. Sur une vidéo publiée par un internaute, un CRS donne un coup de matraque dans le visage d’un manifestant qui lui aurait demandé son référentiel des identités et de l'organisation (RIO).

    Un participant de la manifestation des Gilets jaunes à Nancy le samedi 14 septembre a été violemment frappé au visage par un CRS, comme le montre une vidéo diffusée par l’internaute Philippe.

    D’après ses explications, le manifestant aurait demandé à ce CRS de lui donner son référentiel des identités et de l'organisation (RIO), qui était invisible. Le début de la scène et le déroulement des faits restent inconnus.

    L’acte 44

    Le 14 septembre, les Gilets jaunes ont manifesté dans toute la France, notamment à Nantes où ils avaient appelé à un rassemblement national, à l'occasion de leur acte 44 marqué par des heurts avec les forces de l'ordre.

    À 20h00, 35 personnes avaient été interpellées, selon la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), qui a fait état de cinq blessés chez les forces de l'ordre.

    https://fr.sputniknews.com/france/201909161042105554-un-crs-frappe-un-manifestant-au-visage-avec-sa-matraque-lors-de-lacte-44--video/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Comme aux États-Unis, mettez des armes entre les mains d'assassins et voyez le résultat !
      Une armes est faite pour se défendre, pas pour tuer.

      Comme aux États-Unis l'État force la population à s'armer pour se défendre contre... la police !

      Supprimer
  28. Cancer du sein et traitement hormonal de confort : la catastrophe !


    le 15 septembre 2019


    Il y a quelques années, je ne me souviens plus exactement, une de mes amies décéda d’un cancer du sein foudroyant et intraitable qui avait envahi très rapidement son corps de métastases. Elle suivait un traitement de hormonal de substitution car elle avait subi une ablation des ovaires en raison de l’apparition répétée de kystes particulièrement douloureux. Il aura fallu attendre un récent article paru dans le journal The Lancet pour que le corps médical soit alerté du risque majeur du traitement de remplacement hormonal. Le cas de cette amie est à l’évidence extrême et rare mais de nombreuses femmes optent pour un traitement hormonal afin, lors de la ménopause, d’améliorer leurs conditions de vie quotidienne. Tous les traitements thérapeutiques comportent des risques et les hormones de remplacement également. L’étude publiée dans The Lancet indique que plus de la moitié des femmes d’âge moyen de 65 ans ayant souffert d’un cancer du sein avaient utilisé un traitement de remplacement hormonal et que parmi tous les cas le traitement combinant un estrogène avec un progestagène était le plus à même de provoquer un cancer du sein.

    De plus cette étude a montré que plus le traitement de remplacement est précoce et long plus les risques sont élevés et ceux-ci persistent si le traitement a été interrompu. L’estimation globale du nombre de cancers du sein provoqués par les traitement hormonaux de substitution dans les pays occidentaux mentionne plus de 1 million de cas chaque année. Les traitements hormonaux qu’utilisent les candidats au changement de sexe sont-ils tout aussi dangereux ? Nul ne le sait mais les résultats exposés dans l’article du Lancet autorisent cette extrapolation, d’où la totale stupidité de cette mode du « trans-genre » et sa potentielle dangerosité, l’avenir le dira …

    Source et illustration : https://doi.org/10.1016/S0140-6736(19)31709-X

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2019/09/15/cancer-du-sein-et-traitement-hormonal-de-confort-la-catastrophe/

    RépondreSupprimer
  29. Des scientifiques dévoilent la «face obscure» du paracétamol


    15:42 16.09.2019


    Selon une étude publiée par des scientifiques britanniques, la prise de paracétamol pendant la grossesse pourrait entraîner des troubles comportementaux chez les enfants âgés de six mois à 11 ans, surtout de l’hyperactivité et un déficit d’attention.

    Des chercheurs de l'université de Bristol, en Angleterre, ont publié ce lundi 16 septembre une étude dans la revue médicale Paediatric and Perinatal Epidemiology. Selon les scientifiques, la consommation de paracétamol pendant la grossesse pourrait entraîner des troubles comportementaux chez les enfants âgés de six mois à 11 ans.

    L'étude porte sur 14.000 enfants, dont 43% des mères ont avoué qu'elles avaient pris du paracétamol au septième mois de grossesse pour soulager la douleur. Les spécialistes ont croisé cette donnée avec les résultats de tests de mémoire, de quotient intellectuel (QI) et de développement préscolaire, ainsi qu’avec les mesures du tempérament et du comportement des enfants.

    Ils sont alors parvenus à la conclusion qu’il existait un lien entre la prise de ce médicament par les mères et un risque élevé d'hyperactivité et de déficit d’attention chez les jeunes enfants. D’après les résultats, les garçons semblent être plus touchés que les filles. Mais ces troubles semblent disparaître lorsque les enfants atteignent la fin de l’école primaire. Les chercheurs notent que les résultats de l’étude n'ont pas été affectés par des facteurs sociaux externes, ainsi que par les raisons pour lesquelles les femmes prenaient du paracétamol.

    Selon les scientifiques, les résultats confirment la recommandation selon laquelle «les femmes devraient être prudentes lorsqu'elles prennent des médicaments pendant leur grossesse et consulter un médecin si besoin»

    https://fr.sputniknews.com/insolite/201909161042106288-des-scientifiques-devoilent-la-face-obscure-du-paracetamol/

    RépondreSupprimer
  30. En exploitant une fonction du système immunitaire, les chercheurs ouvrent la porte à la greffe de cellules souches pour réparer le cerveau


    16 SEPTEMBRE 2019
    par Rachel Butch,
    Université Johns Hopkins



    Dans des expériences sur des souris, les chercheurs de Johns Hopkins Medicine affirment avoir mis au point un moyen de transplanter avec succès certaines cellules cérébrales protectrices sans recourir à des médicaments anti-rejet à vie.

    Un rapport sur la recherche, publié le 16 septembre dans la revue Brain, détaille la nouvelle approche, qui contourne sélectivement la réponse immunitaire contre les cellules étrangères, permettant aux cellules greffées de survivre, de se développer et de protéger le tissu cérébral longtemps après l’arrêt du traitement immunosuppresseur.

    La capacité de transplanter avec succès des cellules saines dans le cerveau sans recourir à des médicaments antirejet classiques pourrait faire progresser la recherche de thérapies aidant les enfants nés avec une classe de maladies génétiques rare mais dévastatrice, notamment la myéline, le revêtement protecteur qui les aide envoyer des messages, ne se forme pas normalement. Environ un enfant sur 100 000 nés aux États-Unis sera atteint d’une de ces maladies, telle que la maladie de Pelizaeus-Merzbacher. Ce trouble est caractérisé par l'absence chez les enfants d'étapes de développement telles que la position assise et la marche, des spasmes musculaires involontaires et une paralysie partielle des bras et des jambes, tous causés par une mutation génétique des gènes formant la myéline.

    "Parce que ces conditions sont initiées par une mutation causant un dysfonctionnement dans un type de cellule, elles constituent une bonne cible pour les thérapies cellulaires, qui impliquent la greffe de cellules saines ou des cellules modifiées pour ne pas avoir la condition de prendre en charge les cellules malades, endommagées ou manquantes. », déclare Piotr Walczak, MD, Ph.D., professeur agrégé de radiologie et de radiologie à la faculté de médecine de l’Université Johns Hopkins.

    Le système immunitaire des mammifères est un obstacle majeur à notre capacité à remplacer ces cellules défectueuses. Le système immunitaire fonctionne en identifiant rapidement les tissus «auto» ou «non-soi» et en multipliant les attaques pour détruire les envahisseurs non-soi ou «étrangers». Bien que bénéfique dans le ciblage de bactéries ou de virus, il constitue un obstacle majeur pour les organes, tissus ou cellules greffés, qui doivent également être détruits. Les médicaments anti-rejet traditionnels qui, globalement et de manière non ciblée, affaiblissent le système immunitaire contribuent souvent à empêcher le rejet des tissus, tout en laissant les patients vulnérables aux infections et à d’autres effets secondaires. Les patients doivent rester sur ces médicaments indéfiniment.

    Dans le but d'arrêter la réponse immunitaire sans les effets secondaires, l'équipe de Johns Hopkins Medicine a cherché des moyens de manipuler les cellules T, la force de lutte des infections élite du système, qui s'attaque aux envahisseurs étrangers.

    En particulier, Walczak et son équipe se sont concentrés sur la série de "signaux de co-stimulation" que les cellules T doivent rencontrer pour pouvoir lancer une attaque.

    RépondreSupprimer
  31. "Ces signaux sont en place pour aider à garantir que ces cellules du système immunitaire ne deviennent pas indésirables et attaquent les propres tissus sains du corps", a déclaré Gerald Brandacher, MD, professeur de chirurgie plastique et reconstructive et directeur scientifique du laboratoire de recherche sur l'allotransplantation de composites vascularisés au École de médecine de l'Université Johns Hopkins et co-auteur de cette étude.

    L’idée, dit-il, était d’exploiter les tendances naturelles de ces signaux de co-stimulation comme moyen de former le système immunitaire pour qu’il finisse par accepter les cellules transplantées en tant que «soi» en permanence.

    Pour ce faire, les chercheurs ont utilisé deux anticorps, CTLA4-Ig et anti-CD154, qui empêchent les cellules T de déclencher une attaque lorsqu'elles rencontrent des particules étrangères en se liant à la surface des cellules T, bloquant essentiellement le signal de départ. Cette combinaison a déjà été utilisée avec succès pour bloquer le rejet des greffes d'organes solides chez les animaux, mais n'avait pas encore été testée pour les greffes de cellules afin de réparer la myéline dans le cerveau, dit Walczak.

    Dans un ensemble d'expériences clés, Walczak et son équipe ont injecté au cerveau de souris les cellules gliales protectrices qui produisent la gaine de myéline entourant les neurones. Ces cellules spécifiques ont été génétiquement modifiées pour que les chercheurs puissent les surveiller.

    Les chercheurs ont ensuite transplanté les cellules gliales dans trois types de souris: des souris génétiquement modifiées pour ne pas former les cellules gliales qui créent la gaine de myéline, des souris normales et des souris conçues pour être incapables de développer une réponse immunitaire.

    Ensuite, les chercheurs ont utilisé les anticorps pour bloquer une réponse immunitaire, en interrompant le traitement au bout de six jours.

    Chaque jour, les chercheurs ont utilisé une caméra spécialisée capable de détecter les cellules rougeoyantes et de capturer des images du cerveau de souris, recherchant la présence ou l'absence relative des cellules gliales transplantées. Les cellules transplantées chez des souris témoins n'ayant pas reçu le traitement par anticorps ont immédiatement commencé à mourir et la lueur n'était plus détectée par la caméra au 21e jour.

    Les souris ayant reçu le traitement par anticorps ont maintenu des taux significatifs de cellules gliales transplantées pendant plus de 203 jours, montrant qu'elles n'avaient pas été détruites par les cellules T de la souris, même en l'absence de traitement.

    "Le fait qu'il ne reste plus aucune lueur nous a montré que les cellules avaient survécu à la greffe, même longtemps après l'arrêt du traitement", déclare Shen Li, M.D., auteur principal de l'étude. "Nous interprétons ce résultat comme un succès en empêchant de manière sélective les cellules T du système immunitaire de tuer les cellules transplantées."

    L'étape suivante consistait à déterminer si les cellules gliales transplantées avaient suffisamment survécu pour faire ce que les cellules gliales font normalement dans le cerveau: créer la gaine de myéline. Pour ce faire, les chercheurs ont recherché des différences structurelles clés entre les cerveaux de souris dotés de cellules gliales florissantes et ceux ne le faisant pas, à l'aide d'images IRM. Dans les images, les chercheurs ont constaté que les cellules des animaux traités peuplaient effectivement les parties appropriées du cerveau.

    RépondreSupprimer
  32. Leurs résultats ont confirmé que les cellules transplantées étaient capables de se développer et d'assumer leur fonction normale de protection des neurones dans le cerveau.

    Walczak a averti que ces résultats sont préliminaires. Ils ont pu libérer ces cellules et leur permettre de se développer dans une partie localisée du cerveau de souris.

    Dans le futur, ils espèrent combiner leurs résultats avec des études sur les méthodes de délivrance de cellules au cerveau pour aider à réparer le cerveau plus globalement.

    https://medicalxpress.com/news/2019-09-exploiting-feature-immune-door-stem.html

    RépondreSupprimer
  33. Meilleur de la semaine dernière: notre trou noir devient de plus en plus affamé, l'électricité du ciel nocturne et pourquoi nous prenons du poids en vieillissant


    16 septembre 2019
    par Bob Yirka


    C’était une bonne semaine pour la physique, une équipe internationale de chercheurs ayant découvert des structures gigantesques ressemblant à des ballons près du centre de la Voie Lactée - ils suggèrent que les structures en forme de sablier résultaient probablement d’une explosion énergétique près du trou noir situé au centre de la Voie Lactée. centre de notre galaxie. Par ailleurs, une équipe dirigée par le Galactic Center Group de UCLA a annoncé que le trou noir situé au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim: il consomme davantage de poussière et de gaz interstellaire. En outre, une équipe composée de membres affiliés à plusieurs institutions américaines a déclaré avoir détecté pour la première fois la sonnerie d’un trou noir nouveau-né, ce qui prouve le bien-fondé d’une autre théorie d’Einstein.

    Et ce fut également une bonne semaine pour les nouvelles en biologie, alors qu'une équipe du Columbia University Irving Medical Center a découvert que ce sont les os, et non l'adrénaline, qui déterminent la réponse au combat ou à la fuite. les réactions ont lieu. Et une équipe de Yale a découvert qu'un régime alimentaire riche en graisses et en glucides affecte votre cerveau, et pas seulement votre apparence physique.

    L’équipe de l’Université de San Francisco a montré qu’il serait peut-être possible d’utiliser les données Spotify pour prédire les chansons qui feront l’objet d’un hit. Elles ont découvert que les tubes suivis présentaient de nombreuses similitudes. Et une équipe du MIT a dévoilé un système basé sur une encre réutilisable: il produit des objets qui changent de couleur comme un caméléon. En outre, une équipe de l'Université de Californie à Los Angeles a créé un dispositif qui génère de la lumière du ciel nocturne froid: le dispositif thermoélectrique tire parti du refroidissement radiatif pour produire de l'électricité et alimenter une source de lumière. Et une équipe de l'Université de Cambridge a annoncé qu'elle avait mis au point un nouvel écran monté sur la tête de réalité augmentée offrant une expérience visuelle incomparable, sans nausée ni fatigue oculaire.

    Enfin, si vous êtes l'un des millions d'adultes plus âgés et que vous vous demandez pourquoi il semble tellement plus difficile de ne pas accumuler les kilos en vieillissant, vous pouvez consulter une étude menée par une équipe du Karolinska Institutet. raison et a montré pourquoi les gens prennent du poids en vieillissant.

    Explorez plus loin: Des structures gigantesques en forme de ballon découvertes près du centre de la Voie lactée

    https://sciencex.com/news/2019-09-week-black-hole-hungrier-electricity.html

    RépondreSupprimer
  34. Structures en forme de ballon découvertes près du centre de la Voie Lactée


    11 SEPTEMBRE 2019
    par Northwestern University


    Une équipe internationale d'astronomes, parmi lesquels Farhad Yusef-Zadeh de l'Université Northwestern, a découvert l'une des plus grandes structures jamais observées dans la Voie lactée. Une paire de bulles émettrices de radio nouvellement repérées atteint des centaines d'années-lumière et surpasse toutes les autres structures de la région centrale de la galaxie.

    L'équipe pense que l'énorme structure en forme de sablier est probablement le résultat d'une explosion d'énergie phénoménale qui a éclaté près du trou noir supermassif de la Voie lactée il y a plusieurs millions d'années.

    "Le centre de notre galaxie est relativement calme par rapport aux autres galaxies dotées de trous noirs centraux très actifs", a déclaré Ian Heywood de l'Université d'Oxford, premier auteur de l'étude. "Même ainsi, le trou noir central de la Voie Lactée peut de temps en temps devenir inhabituellement actif, en s'embrasant alors qu'il dévore périodiquement des amas de poussière et de gaz. Il est possible qu'une telle frénésie alimentaire ait déclenché de puissantes explosions qui ont gonflé cette caractéristique jamais observée auparavant. "

    Le document sera publié le 11 septembre dans la revue Nature. Les coauteurs de l'étude représentent 15 institutions, dont Northwestern, Oxford, l'Observatoire sud-africain de radioastronomie du Cap et l'Observatoire national de radioastronomie de Charlottesville, en Virginie.

    Pour ce travail, l'équipe a utilisé le télescope MeerKAT, l'observatoire sud-africain de radioastronomie (SARAO), le plus grand projet scientifique en Afrique. Il s'agit du premier document décrivant les recherches portant sur la gamme complète de 64 assiettes de MeerKAT depuis son lancement en juillet 2018.

    Mystères de la voie lactée

    Plus turbulent et inhabituellement actif comparé au reste de la Voie lactée, l'environnement entourant le trou noir central de notre galaxie recèle de nombreux mystères. Yusef Zadeh, de Northwestern, auteur principal du journal, a consacré sa carrière à étudier les processus physiques qui se déroulent dans le centre mystificateur de la Voie lactée.

    Au début des années 1980, Yusef-Zadeh découvrit de grands filaments magnétiques très organisés au centre de la Voie lactée, à 25 000 années-lumière de la Terre. Bien que leur origine demeure un mystère non résolu depuis, les filaments sont des structures radioélectriques qui s'étendent sur des dizaines d'années-lumière et une année-lumière de large.

    "Les bulles radio découvertes avec MeerKAT nous éclairent maintenant sur l'origine des filaments", a déclaré Yusef-Zadeh. "Presque tous les plus de 100 filaments sont confinés par les bulles radio."

    Yusef-Zadeh est professeur de physique et d'astronomie au collège d'arts et de sciences Weinberg du nord-ouest et membre du CIERA (centre d'exploration et de recherche en astrophysique interdisciplinaire), un centre de recherche doté de ressources spécialisées dans le développement d'études en astrophysique dans le cadre de recherches interdisciplinaires. les liaisons.

    RépondreSupprimer
  35. Les chercheurs pensent que l'association étroite des filaments avec les bulles implique que l'événement énergétique qui a créé les bulles radio est également responsable de l'accélération des électrons nécessaires à la production de l'émission radio des filaments magnétisés.

    Traçage des régions énergétiques

    À l’aide de MeerKAT, l’équipe de recherche a cartographié de larges régions situées au centre de la galaxie, effectuant des observations à des longueurs d’onde proches de 23 centimètres. Les émissions radio de ce type sont générées selon un processus appelé rayonnement synchrotron, dans lequel des électrons se déplaçant à une vitesse proche de la vitesse de la lumière interagissent avec les champs magnétiques. Cela produit un signal radio caractéristique qui peut être utilisé pour tracer des régions énergétiques dans l'espace. La lumière radio vue par MeerKAT pénètre facilement dans les nuages de poussière denses qui bloquent la lumière visible du centre de la galaxie.

    En examinant l'étendue et la morphologie presque identiques des bulles jumelles, les chercheurs pensent avoir trouvé des preuves convaincantes de la formation de ces caractéristiques à partir d'une violente éruption qui, sur une courte période, a traversé le milieu interstellaire dans des directions opposées.

    "Ces énormes bulles étaient jusqu'à présent masquées par la lumière d'une émission radio extrêmement brillante du centre de la galaxie", a déclaré Fernando Camilo de SARAO, au Cap, et co-auteur du journal. "Teasing des bulles du bruit de fond était un tour de force technique, rendu possible uniquement par les caractéristiques uniques et l'emplacement idéal de MeerKAT. Avec cette découverte inattendue, nous assistons dans la Voie lactée à une manifestation inédite de flux de matière à l'échelle de la galaxie énergie, finalement gouvernée par le trou noir central ".

    https://phys.org/news/2019-09-towering-balloon-like-center-milky.html

    RépondreSupprimer
  36. Les régimes riches en graisses et en glucides affectent votre cerveau, et pas seulement votre apparence physique


    9 SEPTEMBRE 2019
    par Jami Larue,
    Université de Yale


    De nombreuses recherches ont montré la corrélation entre une mauvaise alimentation et l’obésité, mais n’ont pas cherché à savoir en quoi l’alimentation pouvait entraîner des modifications neurologiques dans le cerveau. Une étude récente menée à Yale a révélé que les régimes riches en graisses contribuaient aux irrégularités de la région du cerveau hypothalamus, laquelle régule l'homéostasie et le métabolisme du poids corporel.

    Dirigée par Sabrina Diano, professeure de physiologie cellulaire et moléculaire de la famille Richard Sackler et professeure de neuroscience et de médecine comparative, l'étude a évalué comment la consommation d'un régime riche en graisses, en particulier de régimes contenant de grandes quantités de graisses et de glucides, stimule l'inflammation hypothalamique. , une réponse physiologique à l'obésité et à la malnutrition.

    Les chercheurs ont réaffirmé que l’inflammation se produisait dans l’hypothalamus trois jours seulement après la consommation d’un régime riche en graisses, avant même que l’organisme ne commence à montrer des signes d’obésité. "Nous étions intrigués par le fait qu'il s'agissait de changements très rapides qui se produisaient même avant le changement de poids corporel, et nous voulions comprendre le mécanisme cellulaire sous-jacent", a déclaré Diano, également membre du programme Yale de signalisation cellulaire et neurobiologie intégrative. du métabolisme.

    Les chercheurs ont observé une inflammation hypothalamique chez des animaux soumis à un régime riche en graisses et ont découvert que des modifications de la structure physique se produisaient parmi les cellules microgliales des animaux. Ces cellules constituent la première ligne de défense du système nerveux central qui régule l’inflammation. Le laboratoire de Diano a découvert que l'activation de la microglie était due à des modifications de leurs mitochondries, des organites qui aident notre corps à tirer de l'énergie de la nourriture que nous consommons. Les mitochondries étaient considérablement plus petites chez les animaux soumis à un régime riche en graisses. Le changement de taille des mitochondries était dû à une protéine, UCP2 (Uncoupling Protein 2), qui régule l'utilisation de l'énergie par les mitochondries, affectant ainsi le contrôle de l'hypothalamus par l'homéostasie du glucose et de l'énergie.

    L'activation médiée par UCP2 de la microglie affecte les neurones du cerveau qui, lorsqu'ils recevaient un signal inflammatoire en raison d'un régime riche en graisses, stimulaient les animaux du groupe des régimes riches en graisses à se nourrir davantage et à devenir obèses. Cependant, lorsque ce mécanisme a été bloqué en retirant la protéine UCP2 de la microglie, les animaux exposés à un régime riche en graisses mangeaient moins et résistaient pour prendre du poids.

    L'étude montre non seulement comment les régimes riches en graisses nous affectent physiquement, mais également comment un régime alimentaire malsain peut modifier notre consommation de nourriture sur le plan neurologique. «Il existe des mécanismes cérébraux spécifiques qui s’activent lorsque nous nous exposons à des types d’aliments spécifiques. C’est un mécanisme qui peut être important du point de vue de l’évolution. Cependant, un aliment riche en lipides et en glucides est toujours nuisible. "

    RépondreSupprimer

  37. L'objectif de longue date de Diano est de comprendre les mécanismes physiologiques qui régulent la quantité de nourriture que nous consommons, et elle continue de mener des recherches sur la manière dont la microglie activée peut affecter diverses maladies du cerveau, y compris la maladie d'Alzheimer, trouble neurologique associé à des modifications de la les cellules microgliales du cerveau et il a été démontré que l’incidence est plus élevée chez les personnes obèses.

    L'étude a été publiée dans Cell Metabolism.

    https://medicalxpress.com/news/2019-09-high-fat-high-carbohydrate-diets-affect-brain.html

    RépondreSupprimer
  38. Une nouvelle étude montre pourquoi les gens prennent du poids en vieillissant


    par Karolinska Institutet
    9 SEPTEMBRE 2019


    Beaucoup de gens ont du mal à garder leur poids en vieillissant. Aujourd'hui, de nouvelles recherches au Karolinska Institutet en Suède ont révélé pourquoi: le renouvellement des lipides dans les tissus adipeux diminue au cours du vieillissement et facilite la prise de poids, même si nous ne mangeons pas plus ou moins d'exercice qu'auparavant. L'étude est publiée dans la revue Nature Medicine.

    Les scientifiques ont étudié les cellules adipeuses chez 54 hommes et femmes sur une période moyenne de 13 ans. Durant cette période, tous les sujets, qu’ils aient pris ou perdu du poids, ont présenté une diminution du renouvellement lipidique dans le tissu adipeux, définie comme la vitesse à laquelle le lipide (ou la graisse) dans les cellules adipeuses est retiré et stocké. Ceux qui n'ont pas compensé cela en mangeant moins de calories ont pris du poids de 20% en moyenne, selon une étude réalisée en collaboration avec des chercheurs de l'Université d'Uppsala en Suède et de l'Université de Lyon en France.

    Les chercheurs ont également examiné le remaniement lipidique chez 41 femmes ayant subi une intervention chirurgicale bariatrique, et ont expliqué en quoi le taux de renversement lipidique affectait leur capacité à maintenir le poids quatre à sept ans après la chirurgie. Les résultats ont montré que seuls ceux qui présentaient un taux faible avant l'opération ont réussi à augmenter leur renouvellement lipidique et à maintenir leur perte de poids. Les chercheurs pensent que ces personnes ont peut-être davantage de possibilités d'augmenter le renouvellement de leurs lipides que celles qui avaient déjà subi une intervention chirurgicale de haut niveau.

    "Les résultats indiquent pour la première fois que les processus de notre tissu adipeux régulent les changements de poids corporel au cours du vieillissement de manière indépendante des autres facteurs", a déclaré Peter Arner, professeur au département de médecine à Huddinge au Karolinska Institutet. les principaux auteurs de l'étude. "Cela pourrait ouvrir de nouvelles façons de traiter l'obésité."

    Des études antérieures ont montré qu'un moyen d'accélérer le renouvellement des lipides dans le tissu adipeux est de faire de l'exercice. Cette nouvelle recherche appuie cette notion et indique en outre que les résultats à long terme de la chirurgie de perte de poids s'amélioreraient s'ils étaient associés à une activité physique accrue.

    "L'obésité et les maladies associées à l'obésité sont devenues un problème mondial", déclare Kirsty Spalding, chercheuse principale au Département de biologie cellulaire et moléculaire du Karolinska Institutet et autre auteur principal de l'étude. "Comprendre la dynamique des lipides et ce qui régule la taille de la masse grasse chez l'homme n'a jamais été aussi pertinent."

    https://medicalxpress.com/news/2019-09-people-gain-weight-older.html

    RépondreSupprimer
  39. Les extinctions de masse ont rendu la vie sur Terre plus diversifiée et pourraient encore


    par Nick Longrich, La conversation
    16 SEPTEMBRE 2019


    Au cours des cinquante dernières années, la Terre a été frappée à plusieurs reprises par des extinctions massives, détruisant la plupart des espèces de la planète. Et chaque fois, la vie reprenait et finissait par se diversifier.

    La vie est-elle incroyablement résistante ou y a-t-il autre chose? Des extinctions massives pourraient-elles réellement aider la vie à se diversifier et à réussir - et si oui, comment? Étant donné que nous sommes actuellement confrontés à un autre événement d'extinction, il est extrêmement urgent d'essayer de comprendre comment les extinctions massives affectent la diversité.

    L’extinction de masse est probablement le motif le plus frappant des archives fossiles. De nombreuses espèces - même des familles entières - disparaissent rapidement, simultanément, dans le monde entier. Une extinction de cette ampleur nécessite généralement une sorte de catastrophe environnementale mondiale, si grave et si rapide que les espèces ne peuvent pas évoluer, mais au contraire disparaître.

    Des éruptions volcaniques massives ont entraîné les extinctions à la fin des périodes dévonienne, permienne et triasique. Le refroidissement global et la glaciation intense ont entraîné les extinctions Ordivicien-Silurien. Un astéroïde a provoqué l'extinction des dinosaures à la fin du Crétacé. Ces extinctions "Big Five" attirent le plus d'attention parce que, bien, ce sont les plus grandes. Mais beaucoup d'événements moins importants, mais toujours menaçants pour la civilisation, se sont également produits, comme le pouls de l'extinction avant l'événement du Permien final.

    Ces événements ont été destructeurs indescriptibles. L'impact de l'astéroïde Chicxulub qui a mis fin à la période du Crétacé a bloqué la photosynthèse pendant des années et a provoqué des décennies de refroidissement global. Tout ce qui ne pouvait pas s'abriter du froid ou trouver de la nourriture dans l'obscurité - qui était la plupart des espèces - a péri. Peut-être 90% de toutes les espèces ont disparu en quelques années seulement.

    Mais la vie a repris et la reprise a été rapide. 90% des espèces de mammifères ont été éliminées par l'astéroïde, mais elles se sont rétablies dans un délai de 300 000 ans, avant de devenir des chevaux, des baleines, des chauves-souris et nos ancêtres primates. Les oiseaux et les poissons ont connu une récupération et une radiation similaires. Et de nombreux autres organismes - serpents, thons et espadons, papillons et fourmis, herbes, orchidées et asters - ont évolué ou se sont diversifiés en même temps.

    Ce schéma de reprise et de diversification est apparu après chaque extinction massive. L'extinction du Permien final a vu les espèces ressemblant à des mammifères prendre un coup, mais les reptiles ont prospéré après. Après que les reptiles aient souffert lors de la fin du Trias, les dinosaures survivants ont envahi la planète et se sont diversifiés. Bien qu'une extinction de masse ait mis fin aux dinosaures, ils n'ont d'abord évolué que par extinction de masse.

    Malgré ce chaos, la vie s'est lentement diversifiée au cours des 500 dernières années. En fait, plusieurs éléments suggèrent que l'extinction est le moteur de cette diversité accrue. D'une part, les périodes d'augmentation de la diversité les plus rapides se produisent immédiatement après des extinctions massives. Mais peut-être plus frappant encore, le rétablissement ne résulte pas uniquement d'une augmentation du nombre d'espèces.

    RépondreSupprimer
  40. En période de relance, les animaux innovent - trouvent de nouveaux moyens de gagner leur vie. Ils exploitent de nouveaux habitats, de nouveaux aliments, de nouveaux moyens de locomotion. Par exemple, nos ancêtres ressemblant à des poissons ont rampé pour la première fois sur la terre après l'extinction de la fin du Dévonien.

    Innovation évolutive

    L'extinction ne conduit pas seulement ce processus de spéciation. Cela favorise également l'innovation évolutive. Ce n'est pas un hasard si le plus grand élan d'innovation dans l'histoire de la vie - l'évolution d'animaux complexes dans l'explosion cambrienne - est survenu à la suite de l'extinction des animaux édiacariens qui les a précédés.

    L'innovation peut augmenter le nombre d'espèces pouvant coexister, car elle permet aux espèces de s'installer dans de nouvelles niches au lieu de se battre pour les anciennes. Les poissons rampant sur la terre ferme ne rivalisaient pas avec les poissons des mers. Les chauves-souris chassant la nuit au sonar ne rivalisaient pas avec les oiseaux actifs le jour. L'innovation signifie que l'évolution n'est pas un jeu à somme nulle. Les espèces peuvent se diversifier sans entraîner l'extinction d'autres. Mais pourquoi l'extinction est-elle un moteur d'innovation ?

    Des écosystèmes stables peuvent empêcher l’innovation. Un loup moderne est probablement un prédateur beaucoup plus dangereux qu'un vélociraptor, mais un minuscule mammifère ne pourrait pas devenir un loup du Crétacé car il y avait des vélociraptors. Toute expérience dans le domaine des carnivores se serait mal terminée, le mammifère mal adapté étant en compétition avec le Velociraptor, déjà bien adapté, ou en étant simplement mangé.

    Mais, dans les accalmies après une extinction, l’évolution peut permettre d’expérimenter des conceptions initialement mal adaptées, mais présentant un potentiel à long terme. Les étoiles de la série ayant disparu, les doublés de l'évolution ont la chance de faire leurs preuves.

    L’extinction de Velociraptor a donné aux mammifères la liberté d’expérimenter de nouvelles niches. Au début, ils étaient mal équipés pour un style de vie prédateur, mais sans les dinosaures en concurrence avec eux ou en mangeant, ils n'avaient pas besoin d'être terriblement bons pour survivre. Ils n'avaient besoin que d'être aussi bons que les autres choses à l'époque. Ils ont donc prospéré dans un vide écologique, pour finalement devenir de grands chasseurs de meute rapides et intelligents.

    Destruction créative

    La vie n'est pas seulement résiliente, elle se nourrit d'adversité. La vie va même se remettre de la vague d'extinctions induites par l'homme. Si nous disparaissions demain, les espèces évolueraient pour remplacer les mammouths laineux, les oiseaux dodo et le pigeon voyageur, et la vie deviendrait probablement encore plus diverse qu'auparavant. Cela ne justifie pas la complaisance. Cela n'arrivera pas de notre vivant, ni même du vivant de notre espèce, mais dans des millions d'années.

    Cette idée que l'extinction est le moteur de l'innovation peut même s'appliquer à l'histoire humaine. L'extinction de la mégafaune de l'ère glaciaire a sûrement décimé les groupes de chasseurs-cueilleurs, mais elle a peut-être aussi donné une chance à l'agriculture de se développer. La peste noire a provoqué des souffrances humaines indicibles, mais la transformation des systèmes politiques et économiques a peut-être conduit à la Renaissance.

    RépondreSupprimer
  41. Les économistes parlent de destruction créatrice, l'idée que créer un nouvel ordre signifie détruire l'ancien. Mais l'évolution suggère qu'il existe un autre type de destruction créatrice, où la destruction de l'ancien système crée un vide et entraîne réellement la création de quelque chose de nouveau et souvent de meilleur. Quand les choses tournent mal, c'est précisément quand l'opportunité est la plus grande.

    https://phys.org/news/2019-09-mass-extinctions-life-earth-diverse.html

    RépondreSupprimer
  42. « Le "bio" nous a-t-il tous rendus fous ? » de M. Laurent Pahpy dans la Tribune


    16 Septembre 2019
    par Seppi

    Glané sur la toile 395


    « Le "bio" nous a-t-il tous rendus fous ? » de M. Laurent Pahpy dans la Tribune ne nous apprendra rien de bien nouveau. Elle est fondée sur une étude plus détaillée que l'on trouvera ici.

    Mais c'est une piqûre de rappel fort bienvenue, surtout en ces temps où les porte-flingues du lobby du biobusiness vont se déchaîner – avec la complaisante bienveillance de leurs amis dans de nombreux médias – contre les propositions du gouvernement s'agissant des zones non traitées aux abords des habitations.

    Peut-être une piqûre de rappel sur ce site :

    « Le "bio" bénéficie de subventions supplémentaires par rapport à l'agriculture conventionnelle, ce qui crée un effet d'aubaine en faveur de la conversion. À titre d'exemple, un litre de lait "bio" est subventionné 50 % de plus qu'un lait conventionnel. Le label AB d'État sert de caution morale aux fausses promesses du "bio". Enfin, les 20 % de "bio" obligatoires dans les cantines offrent une rente légale d'au moins 1,1 milliard d'euros à la filière.

    Chacun est libre de consommer ou de produire du « bio », il en va de la liberté de conscience. Mais il n'est pas nécessaire de politiser cette question. Il n'est pas acceptable que l'État promeuve et soutienne aux frais du contribuable une doctrine anti pesticides et anti OGM en décalage avec la démarche scientifique et le progrès des (bio)technologies, et qui, de plus, n'est pas respectée en pratique. »

    La dernière assertion, c'est à propos des variétés cultivées en bio qui, conformément à la doctrine affichée et aux vociférations militantes, doivent être considérées comme des OGM.

    http://seppi.over-blog.com/2019/09/le-bio-nous-a-t-il-tous-rendus-fous-de-m.laurent-pahpy-dans-la-tribune.html

    RépondreSupprimer
  43. « "La guerre de l’alimentation n’aura pas lieu". La tribune de Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture », dans l'Opinion


    15 Septembre 2019
    par Seppi
    Glané sur la toile 394


    C'est dans l'Opinion : « La guerre de l’alimentation n’aura pas lieu », déclare M. Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation.

    Mais c'est déjà la guerre !

    On aimerait tant y croire ! Quand les grandes enseignes de la distribution se font une guerre sur les prix, en étranglant les producteurs et les fournisseurs de l'agroalimentaire... et en s'étranglant elles-mêmes par des marges brutes qui semblent fort confortables (n'est-ce pas Que Choisir...) mais se traduisent in fine par une rentabilité ric-rac.

    On aimerait y croire quand le biobusiness et ses alliés et idiots utiles pratiquent le dénigrement à outrance de la filière conventionnelle – celle qui nous nourrit – pour augmenter ses parts de marché.

    On aimerait y croire quand les chaînes de télévision – au premier rang desquelles les chaînes publiques – surfent sur l'hypocondrie et des peurs alimentaires qu'elles suscitent et entretiennent.

    On aimerait y croire quand le ministre lui-même et ses services tiennent des discours au mieux ambigus.

    N'importe quoi !

    Disons-le clairement : ce ministre raconte n'importe quoi ! L'Opinion a retenu en chapô :

    « Là où certaines personnalités politiques ou médiatiques attisent les conflits, je vois au contraire les éléments d’une profonde réconciliation, repositionnant la France comme la nation de l’excellence gastronomique et alimentaire »

    Pourquoi « repositionnant » ? Aurions-nous perdu notre position d'excellence ?

    « Fidèles à notre histoire, nous devons relever le défi écologique et sanitaire et passer de l’enjeu quantitatif du XXe siècle à l’enjeu qualitatif qui caractérise le XXIe siècle. »

    Quel « défi […] sanitaire », M. le Ministre ? Certes, les avis de rappels de produits pleuvent, mais est-ce le signe d'une inquiétante dégradation de la situation du point de vue de la sécurité alimentaire ou l'expression, au contraire, de la vigilance qui permet de l'assurer ?

    Mais rassurez-vous, braves gens... la leçon du « en même temps » macronien – ou du « n'importe quoi » pourvu que ce soit noyé dans le flot de paroles – a été assimilée :

    « L’agriculture française nous fournit dans son ensemble une alimentation remarquable, saine et traçable, parmi les meilleures au monde. »

    Montée en gamme ?

    Et, bien qu'il y ait nombre de choses à améliorer dans nos rapports avec notre espace et notre environnement, quel « défi écologique » ? Car le mot « défi » véhicule une notion d'enjeu de grande importance, ici dans le contexte manifestement négatif d'une opposition entre agriculture et écologie (ou environnement).

    Pendant ce temps – presque « en même temps » – le Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation pérore : « L'agriculture française primée : "Modèle le plus durable du monde" » (selon le classement du magazine britannique The Economist).

    RépondreSupprimer
  44. La vision de l'avenir de notre Ministre n'est guère surprenante si on considère qu'il fait partie du personnel politique ; elle l'est en revanche quand on considère qu'il est chargé d'organiser notre avenir. D'aucuns se préoccupent de l'alimentation d'une population mondiale qui devrait s'agrandir d'un milliard d'habitants d'ici 2030 – dans 10 semis et récoltes de blé – et s'établir à 9,7 milliards de personnes en 2050... M. Didier Guillaume perçoit quant à lui un « enjeu qualitatif ».

    Quelle est sa réponse, en bref ?

    « L’avenir de notre agriculture passe par la qualité, par la montée en gamme, et donc par un niveau encore supérieur d’exigence dans la production, avec moins de pesticides, une gestion optimisée de l’eau, une attention redoublée au bien-être animal. »

    Vraiment ? La « montée en gamme », c'est aussi la montée en prix. « Plus vert, c'est plus cher » a été un aphorisme récurrent de Mme Christiane Lambert, Présidente de la FNSEA. À juste titre.

    Et l'agriculture qui nous nourrit ?

    Viser et promouvoir la montée en gamme, c'est abandonner à la concurrence le marché majoritaire, celui des consommateurs qui recherchent les prix bas et qui – n'en déplaise aux bobos ronchonneurs – trouvent aussi de la qualité. Nous sommes déjà en train de décrocher dans la compétition internationale, et aussi européenne. Nos importations ne cessent d'augmenter.

    Ce ministre et par extension ce gouvernement ont un gros problème de myopie, de déni de réalité, d'erreur de diagnostic et par conséquent d'incapacité à préparer l'avenir, tout au moins au-delà de la prochaine échéance électorale.

    On se gargarise de grandes envolées :

    « Toutes les parties [selon le paragraphe précédent « les agriculteurs, les consommateurs-citoyens et les pouvoirs publics »] sont conscientes de l’urgence écologique et de la nécessité de la transition agro-écologique.

    Qu'il est lassant de voir à tout bout de champ une « transition agro-écologique » pour laquelle il n'existe aucune définition opérationnelle !

    Qu'il est stupéfiant de voir évoquer une « urgence écologique » à propos de l'agriculture française. Ça l'est d'autant plus que ce gouvernement (comme les précédents) lambine sur une gestion de l'eau qui exploite les capacités de stockage et nous bassine avec la sortie du glyphosate et, maintenant, les zones non traitées aux abords des habitations et lieux de vie.

    Il arrive pourtant à M. Didier Guillaume de faire preuve de lucidité et de pédagogie :

    « S'il devait y avoir des zones de non-traitement de 150 mètres autour de toutes les habitations, ce serait la plus grosse artificialisation des terres jamais obtenues […] Ce ne serait pas de la folie pour les agriculteurs mais ce serait de la folie pour les consommateurs. Les agriculteurs ne seraient plus à même de fournir notre autonomie alimentaire et nous serions obligés d'acheter de l'alimentation venant d'ailleurs. »

    L'agri-bashing implicite

    Mais le plus insupportable est encore l'agri-bashing implicite ruisselant de ce gloubi-boulga de bien-pensance qui doit flatter la majorité de l'électorat et ne s'adresse aux agriculteurs que sous la forme de bons vœux et d'injonctions. Les agriculteurs...

    RépondreSupprimer
  45. « ...doivent poursuivre et accélérer la transition agro-écologique ».

    Et les éleveurs...

    « ...doivent assurer de bonnes conditions de vie à leurs animaux ».

    Sous-entendu : ils ne le font pas... Mais notre ministre a de grandes ambitions, pas vraiment pour lui :

    « Il s’agit de cheminer ensemble vers l’agro-écologie, une agriculture qui veut renouer avec les vertus de l’agronomie et du progrès. Cette science sait maintenir le fragile équilibre entre ce que nous produisons et ce que nous consommons pour produire. Or, cela suppose de réinvestir des pratiques comme la diversification et la rotation des assolements, la complantation en viticulture ou en grande culture pour mieux lutter contre les effets du changement climatique ou apporter de manière naturelle les engrais dont ont besoin les cultures. »

    « ...renouer... », comme si les agriculteurs avaient renoncé aux « vertus de l’agronomie et du progrès ».

    « ...réinvestir... », comme si les agriculteurs avaient abandonné « la diversification et la rotation des assolements ».

    Pour la « complantation en viticulture ou en grande culture », nous aimerions trouvez les preuves des pratiques anciennes. Et, s'agissant d'« apporter de manière naturelle les engrais dont ont besoin les cultures », on ne peut que conseiller un crash course, un cours accéléré d'agronomie.

    Tout pour le consommateur ?

    Le ministre a tout de même une ambition :

    « On ne peut pas vouloir sauver la planète devant son journal, et s’en moquer devant son caddie. Je suis conscient qu’aujourd’hui les consommateurs sont perdus devant le foisonnement des produits et des publicités induit par la guerre du marketing. Pour les aider à se repérer dans le maquis de l’offre alimentaire, je m’engage à développer les mesures d’étiquetage, pour valoriser la production française de qualité. »

    Uniquement « de qualité », la production française ?

    Mais

    « Il est primordial que chacun puisse faire ses achats alimentaires en connaissance de cause : d’où vient mon produit ? Est-il sain ? Est-il bio ? Est-il éco-responsable ? »

    Certes, il est possible de faire mieux sur l'indication des origines, et les allégations d'éco-responsabilité sont parfois un tantinet extravagantes, mais le bio ? Mal étiqueté le bio ? Allons donc !

    Et que dire de : « Est-il sain ? »

    N'est-ce pas, une fois de plus, une allégation implicite d'agri-bashing ou d'agroalim-bashing ?

    On peut rétorquer qu'il s'agit de qualité nutritionnelle, pour laquelle on a mis au point le Nutriscore censé représenter le Saint Graal de l'information des consommateurs. Mais les produits les plus mal notés – qu'il convient de consommer avec modération – sont « sains ».

    Tout cela est dit par quelqu'un qui déclare avec un mouvement du menton :

    « Je refuse que les agriculteurs soient montrés du doigt, désignés comme des empoisonneurs. »

    Message transmis au Président Emmanuel Macron qui a soutenu le maire de Langouët « dans ses intentions » en évoquant « les conséquences sur la santé publique ».

    http://seppi.over-blog.com/2019/09/la-guerre-de-l-alimentation-n-aura-pas-lieu.la-tribune-de-didier-guillaume-ministre-de-l-agriculture-dans-l-opinion.html

    RépondreSupprimer
  46. La «science» des Verts signifie vous appeler et vous dire de vous taire


    September 16th, 2019


    Le changement climatique est une religion, un collage. Les croyances religieuses des Verts sont si fragiles qu'ils doivent défendre leur science en éliminant toute discussion. Soit vous croyez en leur Dieu, soit vous êtes un assassin d'enfant ignoble qui nie que la Terre soit ronde. Combien de sénateurs tomberont sous le charme de cette intimidation nue ? Les Verts se rendent compte que leur conviction fantastique que les moulins à vent et les panneaux solaires contrôlent les tempêtes et retiennent la marée s’effondrera sous le plus doux des interrogatoires. Ils doivent donc arrêter chaque question.

    Le révérend Adam Bandt pense que la sensibilité au climat est un oui et un non-problème, et que si l'homme atterrit sur la lune, les réactions de la vapeur d'eau dans la haute troposphère sont positives et dangereuses, même si 28 millions de radiosondes disent le contraire.

    Ceci est un factice des proportions de la maternelle. Lesquels de nos dirigeants élus les convoqueront ou sont-ils tellement si confiants dans leurs connaissances scientifiques qu’ils ont trop peur pour admettre les atterrissages sur la lune et la microphysique des nuages sont en réalité des sujets différents, et que «oui» et «non» ne sont pas des chiffres ?

    Les Verts assimilent le déni du climat au complot

    Matt Couglan et Rebecca Gredley, PAA

    Les Verts australiens exhorteront le Sénat à nier le fait que la combustion de charbon a un impact sur le changement climatique, à égalité avec certaines des théories du complot les plus loufoques du monde.

    Le chef du parti, Richard Di Natale, présentera lundi une motion indiquant que la chambre haute accepte les premiers humains sur la Lune, le 20 juillet 1969, et que la Terre est ronde.

    La motion demande également à la chambre haute d'accepter que la combustion du charbon thermique soit le principal facteur de lutte contre le changement climatique, dans le but de comparer le déni à la pensée du complot.

    Bandt veut une législation qui garantisse que tous les religieux écologistes peuvent prendre une journée de congé pour adorer les moulins à vent lors de rassemblements de masse appelés «grèves».

    L'insulte du «complot» est sans intérêt. Ce ne sont que les Verts qui détruisent notre langue une fois de plus. Certaines conspirations sont réelles et la climatologie n’a rien à voir avec cela. C’est comme si les Verts suggéraient qu’il n’y avait pas deux humains qui conspiraient pour arnaquer les gens, et que le mot devait maintenant être retiré de l’anglais.

    En 1475, le terme «déni» a été utilisé pour la première fois et signifiait nier dieu.

    Certaines choses ne changent jamais et les bons mais les faibles tombent à chaque fois pour ces trucs de l'âge de pierre.

    http://joannenova.com.au/2019/09/greens-science-means-calling-your-names-and-telling-you-to-shut-up/

    RépondreSupprimer
  47. L'impôt de la BCE augmente tandis que les mensonges se confirment avec la reprise de la monétisation


    Charles Dereeper
    lundi, 16 septembre 2019 00:46


    Les épargnants continuent de subir la hausse des taxes via les taux d'intérêts négatifs (-0.5% depuis qq jours) qui ne sont ni plus ni moins qu'un nouvel impôt qui est vendu comme bien entendu "nécessaire" pour relancer l'inflation hahahhahahaa...

    Jamais dans l'histoire on aura eu autant d'infos sur les élites pour comprendre comment elles prennent pour des cons des esclaves...

    Et jamais malheureusement on aura pu voir autant d'esclaves consentants, ce qui reste consternant sur l'absence totale d'autonomie des humains.

    La semaine dernière, j'ai pu obtenir la réponse à ma question en suspens depuis 8 mois.

    Mais comment diable les Etats de la zone euro vont ils faire pour financer leur déficit budgétaire sur le marché obligataire secondaire ?

    Rouler les anciennes dettes en mode perpétuel. OK.

    Mais chaque année il y a les nouvelles dettes. Qui va payer ? Qui va acheter ?

    Nous savions déjà que les assureurs et autres contribuables bernés par l'attrait fiscal contribuent au trou avant à la fin de tout perdre dans quelques années... Mais cela ne suffisait pas comme je l'ai évoqué dans de nombreuses vidéos...

    Ben nous avons la réponse depuis quelques jours...

    Personne n'a voulu acheter sur le marché secondaire les déficits budgétaires hahahahha.

    Donc le quantitative easing is back avec 20 milliards par mois d'achat.

    Donc conclusion générale, tous mes diagnostiques sont bons. On ne sait toujours pas à ce stade quel différentiel va mettre à mort l'euro. On sait juste que c'est inévitable. Si cela ne l'était pas, jamais la BCE n'aurait eu à reprendre le QE. Quand à un monde sans différentiel entre les zones et pays, cela n'a jamais existé, vu qu'il y a des différences majeures entre les peuples au niveau de la production.

    Pour ceux qui n'ont pas envie de se faire carboniser dans cette immense escroquerie, je vous invite à rejoindre LA CRISE DU SIECLE ici http://formation.objectifeco.com/crise-du-siecle/

    Le truc le plus fou dans cette histoire, c'est de voir la France, avec Emmanuel micro la rondelle en train de vouloir buter la principale source de CURRENT ACCOUNT POSITIF pour la zone euro, à savoir l'industrie allemande de la voiture, via les salades du réchauffement climatique par carbone et des normes techno qui tuent les marges. L'industrie allemande auto rapporte 100 milliards par an sachant que l'ensemble du CURRENT ACCOUNT zone euro au mois le mois sur un an glissant, tourne autour de 250 / 300 milliards. C'est fou car ces excédents sont la principale source de protection de l'euro, qui est déjà dévalué de 15 à 20% en PPA. Si on enlève le current account, l'euro s'écroule. Certes le différentiel déficit budgétaire US / EURO est encore en faveur de l'europe, car notre ami Donald veille à limiter la hausse du dollar, mais on ne manipule pas éternellement les marchés et l'économie...

    RépondreSupprimer
  48. Quand on regarde la vie économique, on comprend que la haine franco allemande n'a jamais vraiment disparu derrière les grandes déclarations toutes jolies pour sécuriser Monsieur Schmidt et Madame Michue... La jalousie comme j'en parlais pour les élections dans cet article

    http://www.objectifeco.com/entreprendre/excellence-humaine/pourquoi-en-sommes-nous-la-y-a-t-il-une-solution-a-cette-cruaute.html est un sentiment TRES REPANDU de nos jours.

    Charles

    http://www.objectifeco.com/economie/politiques-economiques/banques-centrales/l-impot-de-la-bce-augmente-tandis-que-les-mensonges-se-confirment-avec-la-reprise-de-la-monetisation.html

    RépondreSupprimer
  49. Pourquoi en sommes nous là ? Y a t il une solution à cette cruauté ?


    vendredi, 13 septembre 2019 15:44


    Bonjour Charles

    J'ai lu avec intérêt les échanges que tu as avec les lecteurs. Les réponses que tu apportes et les questions que nous nous posons tous. Il y a quelque chose de glacial dans tes positions. Dans le fond, j'en déduis que cela me heurte en tant que français mais que la réalité que tu décris est probablement vraie. Je n'arrive pas à mettre les mots. Comme le disent les autres lecteurs, pourrais tu me donner ton avis sur cette réalité si dure ?

    Basiquement... on en est là, cad dans une société malade croyant au socialisme pour une seule et unique raison à mon avis qui s'appelle LA CRUAUTE DE LA BEAUTE ET DE L'INTELLIGENCE.

    Grosso modo, dans une population donnée, quelque soit la quantité, on a environ 5% de gens beaux et désirés et probablement 5% de gens intelligents (les beaux font rarement des intelligents). Donc il reste 90% de la population sans aucun avantage compétitif. Ces 90% sont jaloux et nourrissent un complexe d'infériorité que les politiciens comprennent plus que mieux puisque c'est leur fonds même de commerce cette frustration.

    Je pense qu'il faut également rajouter la richesse à la naissance, donc l'héritage. Probablement 5 à 10% d'héritiers par rapport au reste de la population qui peuvent dominer.

    Clairement un gros 80% n'a rien et naît avec des probabilités très fortes de ne jamais rien avoir, changé ou être en dehors des médianes.

    Donc ils votent en donnant raison à des promesses de rééquilibres qui n'existent que sur le papier.

    Puisque depuis la Grèce, on aboutit toujours à un système oligarchique planquée derrière des concepts collectifs bidons, république, monarchique, socialisme qui consiste à détourner l'argent collecté auprès des 80%.

    En fait, la création de richesse est dure. Le maintien de la fortune est encore plus dure dans le temps.

    Ce qui rapporte le plus et le plus certain, cela reste le vol. Orchestrer des dépenses non nécessaires et récupérer les marges bénéficiaires, cela reste quand même nettement plus facile que de créer des biens et services qui rencontrent le succès commercial ou des investissements qui gagnent beaucoup et durablement.

    Donc l'ensemble de l'histoire des sociétés humaines peut se comprendre à travers ces 4 forces.

    Le vol
    La beauté
    La richesse de naissance
    L'intelligence

    Les gens appartenant aux 80% sont pris en étau, dépendent totalement du chaos et du hasard positif et ne peuvent pas accepter cette réalité. Ils sont alors obligés, comble de l'ironie, de se faire enfler par les politiciens qui canalisent les frustrations. Ce qui est une énième fois cruel mais réel. Honnêtement il faut être complètement idiot pour aller voter. Croire à une quelconque possibilité collective qui changerait leur quotidien. C'est fascinant d'ailleurs de voir fonctionner un humain pris dans l'engrenage. Une partie de lui sait au fond tout ce que j'écris dans cet édito, mais l'effort est trop violent. Je me suis interrogé toute ma vie puisque dès le réferendum de Maastricht en 1992 à 19 ans, j'ai pigé qu'on nous la mettait profond avec les votes et je ne me suis donc jamais rendu à un bureau de vote. Mon explication la plus pausible, c'est qu'il n'existe aucun parent au monde parfait. Je pense que les humains projettent sur leur pays l'imperfection impossible à saisir de leurs parents. Tant qu'ils ne pourront pas voir l'ambivalence de l'amour qu'ils ont reçu, ils continueront à voter en masse et à écouter les salades de papa Hollande... à suivre les news... à espérer en fait. L'espoir en mode collectif est une drogue ultra dure et ultra toxique.

    RépondreSupprimer
  50. Voler quand on a du coeur est difficile à apprendre. Devenir beau est impossible. Hériter non plus. Donc le seul levier que les pays mettent en avant, c'est de vendre la saucisse aux peuples de l'intelligence. Cela fait 20 ans que j'essaye de rendre les gens plus éclairés. Je n'ai jamais décollé de ma niche. Et aujourd'hui je trouve ca bien. S'occuper de 10.000 personnes, c'est déjà un sérieux challenge. Mais le fait que je n'ai jamais décollé montre bien les limites. Une écrasante majorité ne veut pas croître, ne veut pas apprendre, se gaver d'informations, exécuter des routines et des stratégies, passer du temps à s'observer et mieux se connaître, discuter de manière critique de ce que racontent les mecs du dessus au lieu de tout gober et d'appliquer des règles automatiques aveuglantes, dépasser ses limites, se connecter à la vulnérabilité... La cruauté, c'est qu'il semble qu'on ne puisse pas non plus acquérir de l'intelligence. L'intelligence, c'est l'adaptation à l'environnement immédiat en trouvant des solutions.

    La finalité de la vie quelque part est de remettre à l'individu son propre pouvoir, lui apporter les clefs pour qu'il devienne autonome. Aujourd'hui, tout le système incite le maximum de personnes à vivre par procuration une pseudo aventure, cad que les personnes sont invitées à démissionner d'elle et à voter pour une région, un pays, une religion, une culture et j'en passe, en élisant un chef en espérant que ce chef va vivre un instant de gloire et de lumière. Il n'y a qu'à voir la fascination des français pour Napoléon qui est parti avec 500.000 soldats en Russie et qui est revenu avec 27.000 de mémoire. Un criminel de guerre. Des millions de mort. Il paraît que Napoléon a apporté à la France. Un coup c'est la France criminelle, un coup c'est l Angleterre, la Chine, les USA... Jamais l'autonomie et le pouvoir n'ont été remis à l'individu depuis 3000 ans. Notre histoire et notre monde sont juste une vaste joke basée sur la jalousie des inégalités de naissance canalisées au profit d'une infime minorité qui a compris la belle combine et l'aveuglement sans fin des 80%.

    Le facteur pays arrive très loin derrière. Quelque soit le pays de naissance, les 4 facteurs qui donnent un avantage compétitif permettent très souvent d'améliorer sa vie à moindre effort alors que ceux qui en sont dépourvus payent un prix exhorbitant pour la moindre amélioration. Un pays n'a pas le pouvoir de changer beaucoup.

    Alors on dit souvent qu'un mec intelligent au Costa Rica aura une vie moins belle qu'un mec qui naît en France ou aux US... tout est relatif. Vraiment. Cela ne mène nulle part de comparer en valeur absolue (et je complète avec le commentaire ci dessous d'un lecteur, un médecin en Bulgarie n'obtient pas les mêmes compensations qu'un médecin aux US, mais la Bulgarie n'a pas du tout le même cycle de vie que les US. J'ai la totale certitude que les mâlins en Bulgarie ont trouvé le moyen de s'adapter confortablement à leur environnement par des activités qui sont valorisées localement). C'est comme expliquer au monde que les chats et chiens américains consomment plus de viandes que les espagnols... cela veut il dire que les espagnols mènent une vie de merde inférieure aux animaux domestiques US ??????

    Charles

    http://www.objectifeco.com/entreprendre/excellence-humaine/pourquoi-en-sommes-nous-la-y-a-t-il-une-solution-a-cette-cruaute.html

    RépondreSupprimer