- ENTREE de SECOURS -



lundi 23 juillet 2018

La manipulation des médias sociaux augmente à l'échelle mondiale, selon un nouveau rapport

20 juillet 2018,
Université d'Oxford


La manipulation de l'opinion publique sur les plateformes de médias sociaux a émergé comme une menace critique pour la vie publique. Partout dans le monde, des organismes gouvernementaux et des partis politiques exploitent des plateformes de médias sociaux pour répandre des nouvelles et la désinformation, exercent la censure et le contrôle, et sapent la confiance dans les médias, les institutions publiques et la science.

Maintenant, un nouveau rapport de l'Oxford Internet Institute (OII) à l'Université d'Oxford, a constaté que malgré les efforts de lutte contre la propagande computationnelle, le problème se développe à grande échelle.

«Le nombre de pays où la manipulation des médias sociaux est formellement organisée a considérablement augmenté, passant de 28 à 48 pays dans le monde», explique Samantha Bradshaw, co-auteur du rapport. "La majorité de la croissance provient des partis politiques qui propagent la désinformation et les mauvaises nouvelles autour des périodes électorales. Plus de partis politiques apprennent des stratégies déployées pendant le Brexit et l'élection présidentielle américaine de 2016: plus de campagnes utilisent des bots, des nouvelles et de la désinformation pour polariser et manipuler les électeurs. "

Ceci en dépit des efforts déployés par les gouvernements de nombreuses démocraties pour introduire une nouvelle législation destinée à lutter contre les fausses nouvelles sur Internet. «Le problème est que ces« groupes de travail »pour combattre les fausses nouvelles sont utilisés comme un nouvel outil pour légitimer la censure dans les régimes autoritaires», explique le professeur Phil Howard, co-auteur et chercheur principal du projet Computational Propaganda de l'OII. "Au mieux, ces types de groupes de travail créent des contre-récits et des outils de construction pour la sensibilisation des citoyens et la vérification des faits."

Un autre défi est l'évolution des médiums utilisés pour partager des nouvelles et des informations. "Il existe des preuves que les campagnes de désinformation se déplacent vers des applications de chat et des plates-formes alternatives", explique Bradshaw. "Cela devient de plus en plus courant dans les pays du Sud, où les grands groupes publics sur les applications de chat sont plus populaires."

Les comptes de robots automatisés continuent d'être une tactique bien utilisée. Les commentateurs en ligne et les faux comptes sont utilisés pour diffuser des messages professionnels, ainsi que pour partager du contenu de manière stratégique ou publier des mots clés en utilisant des algorithmes de jeu et obtenir certaines tendances de contenu. Ils sont également utilisés pour signaler des contenus légitimes et des comptes à une échelle de masse, ce qui entraîne leur retrait temporaire. "Nous soupçonnons que de nouvelles innovations continueront d'émerger alors que les plateformes et les gouvernements prennent des mesures légales et réglementaires pour freiner ce type d'activité", explique Howard.

Dans l'ensemble, l'utilisation de campagnes organisées de manipulation de médias sociaux est une grosse affaire. "Nous estimons que des dizaines de millions de dollars sont dépensés pour ce type d'activité", explique Howard. "Une partie de l'argent peut être dépensé pour de la publicité légitime sur les médias sociaux, mais il y a certainement une industrie en croissance pour les faux comptes, les commentateurs en ligne et les bots politiques."

54 commentaires:

  1. (...) Ceci en dépit des efforts déployés par les gouvernements de nombreuses démocraties pour introduire une nouvelle législation destinée à lutter contre les fausses nouvelles sur Internet. (...)

    'de nombreuses démocraties' !!!

    Combien y a t-il de Démocraties dans le monde ? UNE ! UN SEUL PAYS ! La suisse !

    Mes lectrices & lecteurs sont empêchés de s'informer/d'accèder à mon blog (LE VERT BAVOIR) par divers pop-up et redirections. Personnellement j'ai constaté que l'heure figurant sur mes posts avait jusqu'à 8 minutes de retard sur l'heure exacte !!! Ce qui donne largement le temps aux employés de Google (Blogspot) d'intervenir pour modifier ou supprimer le post comme - depuis des années - le blocage du compteur de visiteurs et des commentaires des lectrices & lecteurs !

    C'est aussi d'ailleurs pourquoi les scientifiques étaient interdits d'entrer aux COP et d'y prendre la parole !!!

    RépondreSupprimer
  2. L’UE va financer des agents pour contrer les eurosceptiques sur Internet


    By lejournaldusiecle
    14 février 2013


    Le Parlement européen va débourser environ 2,5 millions d’euros environ pour lancer une armée de "trolls" sur Internet, et en particulier les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter pour lutter contre l’euroscepticisme en vue des élections de 2014, qui auront lieu entre le 5 et le 8 juin 2014.

    C’est le Daily Telegraph qui a révélé l’information le 3 Février 2013. Le journal a eu accès à des documents confidentiels qui révèlent la planification d’une campagne sans précédent de réorientation de l’opinion publique, avant et pendant les élections de juin 2014.

    Au cœur de cette nouvelle stratégie : "des outils de contrôle de l’opinion publique" destinés à déterminer si certains débats de nature politique ayant lieu entre participants des médias sociaux et autres blogs sont susceptibles d’attirer l’attention médiatique et publique.

    Les communicants des institutions parlementaires devront être capables de décrypter les "sujets tendances" au sein des conversations et d’y réagir rapidement, de manière ciblée et pertinente ; il s’agit pour eux de "se joindre aux conversations et de les influencer, par exemple en fournissant des faits et des chiffres déconstruisant les mythes".

    Selon le document mis à jour par le Daily Telegraph, les "trolls" européistes auront pour mission de subvertir le sentiment qu’expriment de plus en plus d’Européens, à savoir que "l’Europe est le problème", et de le retourner, de sorte que chacun en vienne à considérer que la réponse aux défis actuels est "plus d’Europe", et non pas "moins d’Europe".

    Une attention toute particulière doit être accordée, nous dit-on, aux pays qui ont connu une montée de l’euroscepticisme. La France, qui a massivement rejeté le Traité constitutionnel européen le 29 mai 2005 (55%), devrait donc être particulièrement ciblée par cette campagne de propagande, visant à redresser les jugements inadaptés – incorrects – sur la construction si prometteuse de ce "premier empire non impérial" qu’est l’UE, dixit Barroso.

    En pleine crise économique, et alors que l’austérité est imposée aux États, l’UE ne devrait pas rechigner sur les moyens de sa propagande, puisqu’une augmentation de près de 2 millions d’euros des dépenses en "analyse qualitative des médias" serait prévue, principalement tirée de budgets pré-existants, et plus de 900.000 euros additionnels devraient être collectés l’an prochain.

    Nigel Farage a été l’un des premiers députés européens à réagir aux révélations du Telegraph, le 7 février sur Russia Today, estimant que l’UE ne valait pas mieux qu’une "république bananière".

    Sources : Daily Telegraph / Agoravox / Russia Today / Le Journal du Siècle

    http://lejournaldusiecle.com/2013/02/14/lue-va-financer-des-agents-pour-contrer-les-eurosceptiques-sur-internet

    RépondreSupprimer
  3. Visualiser les plus grandes mégapoles du monde d'ici 2100


    par Tyler Durden
    Lun, 23.07.2018 - 02:45


    Tout au long de l'histoire humaine, les plus grandes villes ont toujours semblé incroyablement grandes.

    Pendant des millénaires, il était presque insondable pour une ville de subvenir aux besoins de plus d'un million d'habitants. En fait, comme le fait remarquer Jeff Desjardins de Visual Capitalist, ce n'est qu'au 19e siècle que les plus grandes villes du monde, comme Londres et Beijing, ont réussi à maintenir des populations au-delà de cette marque impressionnante.

    Malgré cela, à l'ère moderne, nous avons rapidement découvert qu'une ville de 1 million de personnes n'est pas remarquable du tout. En Chine seulement, il y a maintenant plus de 100 villes avec un million de personnes aujourd'hui - et à ce titre, notre référence mentale pour ce que nous considérons comme une «grande ville» a considérablement changé par rapport au passé.

    PENSER GRAND

    Tout comme une ville de la taille de Tokyo moderne était difficile à imaginer pour quelqu'un vivant au 19ème siècle, cela peut être une expérience de pensée extrêmement difficile pour nous de visualiser à quoi ressembleront les futures mégapoles.

    Les chercheurs du Global Cities Institute ont calculé les chiffres pour nous donner une idée des mégalopoles potentielles de l'avenir, extrapolant une variété de facteurs pour projeter une liste des 101 plus grandes villes dans les années 2010, 2025, 2050, 2075, et 2100.

    La vidéo d'aujourd'hui utilise ces données - c'est aussi une extension du travail précédent que nous avons réalisé sur la base du rapport ici.

    LES PLUS GRANDES MEGACITÉS D'ICI 2100

    Selon le rapport, la géographie humaine semblera complètement inconnue au tournant du siècle.

    Voici une liste des 20 plus grandes mégapoles projetées pour 2100:

    - voir clip sur site -

    En l'an 2100, on estime que 13 des plus grandes mégapoles du monde seront situées en Afrique. Pendant ce temps, l'Inde en détiendra trois - et il n'y en aura aucun dans les Amériques, en Chine ou en Europe.

    - voir graphique sur site -

    Voici un dernier regard sur les trois premiers:

    # 1: Lagos, Nigeria
    La plus grande ville du Nigeria, Lagos, devrait repousser les limites de la taille d'une métropole. Déjà, Lagos a connu une croissance explosive au cours des dernières décennies, et se développe tellement vite que personne ne sait vraiment combien de personnes y vivent. Plus de 2 000 personnes émigrent chaque jour dans la ville, et les estimations actuelles de la population varient considérablement de 11 à 21 millions d'habitants.

    De toute façon, au tournant du siècle, Lagos devrait avoir une population au nord de 88 millions d'habitants.

    # 2: Kinshasa, RDC
    Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, devrait être la deuxième plus grande ville du monde avec une population de 83 millions d'habitants.

    # 3: Dar Es Salaam, Tanzanie
    Dar Es Salaam, une ville située sur la côte tanzanienne, compte aujourd'hui 4,4 millions d'habitants. D'ici à 2100, sa population devrait bondir de 1,588%, soit 74 millions d'habitants.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-07-22/visualizing-worlds-largest-megacities-2100

    RépondreSupprimer
  4. La «guerre perpétuelle» expliquée en 140 secondes


    par Tyler Durden
    Lun, 23.07.2018 - 01:00


    En 1935, le major-général Smedley Butler a averti le monde que «la guerre est un racket ...»

    C'est peut-être le plus ancien, le plus rentable, le plus vicieux, le seul international, le seul où les profits sont calculés en dollars et les pertes en vies humaines.

    Et nous l'avons ignoré.

    26 ans plus tard, en 1961, le président Dwight Eisenhower - un général de l'armée à cinq étoiles à la retraite - a donné à la nation un avertissement sévère sur ce qu'il a décrit comme une menace pour un gouvernement démocratique. Il l'a appelé le complexe militaro-industriel, une union formidable des entrepreneurs de la défense et des forces armées.

    "Dans les conseils de gouvernement, nous devons nous prémunir contre l'acquisition d'une influence injustifiée, recherchée ou non, par le complexe militaro-industriel.Le potentiel de la montée désastreuse d'une puissance mal placée existe et persistera."

    Dans ses remarques, Eisenhower a également expliqué comment la situation s'était développée:

    «Jusqu'à la fin de nos conflits mondiaux, les États-Unis n'avaient pas d'industrie de l'armement: les fabricants américains de charrues pouvaient, avec le temps et selon les besoins, faire des sabres, mais nous ne pouvons plus risquer l'improvisation de la défense nationale. créer une industrie d'armement permanente de vastes proportions. "

    57 ans après cela, nous voyons exactement ce qu'ils ont mis en garde ... et pour autant que nous puissions le dire, seuls Ron et Rand Paul restent pour se battre contre la 'guerre' - même si le président Trump parle de 'paix', l'attentat continue et nous sommes ici aujourd'hui, redevables à la machine de guerre américaine ...

    - voir clip sur site:

    https://www.zerohedge.com/news/2018-07-22/perpetual-war-explained-140-seconds

    RépondreSupprimer
  5. Les périls de la «science quasi-tabloid»


    22 juillet 2018
    par curryja
    par Judith Curry


    Un essai remarquable par l'océanographe estimé Carl Wunsch.

    Alors que je faisais une étude bibliographique de mon article sur l'incertitude et les risques climatiques, j'ai découvert un article remarquable publié en 2010 par Carl Wunsch, un océanographe du MIT, intitulé Towards Understanding the Paleocean.

    Le papier est remarquable pour plusieurs raisons - non seulement qu'il a été publié mais que le journal a été apparemment invité par le rédacteur de journal.

    Le document mérite d'être lu dans son intégralité, pour une perspective fascinante sur la paléo-océanographie et la paléoclimatologie. Je fournis ici des extraits pertinents pour la sociologie des sciences du climat:

    introduction

    D'un certain point de vue, les communautés scientifiques sans données adéquates ont un avantage certain: on peut construire des histoires et des rationalisations intéressantes et passionnantes avec peu ou pas de risque de réfutation observationnelle. Des personnages colorés, parfois charismatiques, viennent dominer le champ, construisant leurs interprétations de quelques observations intrigantes, mais indéfinies, qui plaisent à leurs adeptes et qui finissent par émerger comme des «vérités de manuels».

    Considérons les caractéristiques suivantes attribuées à un domaine particulier, notoirement pauvre en données (Smolin, 2006), comme ayant:

    1. Grande confiance en soi, conduisant à un sentiment de droit et d'appartenance à une communauté d'experts d'élite.

    2. Une communauté exceptionnellement monolithique, avec un fort sentiment de consensus, que ce soit par la preuve ou non, et une uniformité inhabituelle des points de vue sur les questions ouvertes. Ces points de vue semblent liés à l'existence d'une structure hiérarchique dans laquelle les idées de quelques leaders dictent le point de vue, la stratégie et la direction du domaine.

    3. Dans certains cas, un sentiment d'identification avec le groupe, semblable à l'identification avec une foi religieuse ou une plate-forme politique.

    4. Un sens fort de la frontière entre le groupe et d'autres experts.

    5. Un mépris et un désintérêt pour les idées, les opinions et le travail des experts qui ne font pas partie du groupe, et une préférence pour ne parler qu'avec les autres membres de la communauté.

    6. Une tendance à interpréter les preuves avec optimisme, à croire des énoncés de résultats exagérés ou incorrects et à ne pas tenir compte de la possibilité que la théorie soit fausse. Ceci est couplé avec une tendance à croire que les résultats sont vrais parce qu'ils sont «largement crus», même si on n'a pas vérifié (ou même vu) la preuve soi-même.

    7. Un manque d'appréciation quant à la mesure dans laquelle un programme de recherche devrait comporter des risques.

    RépondreSupprimer
  6. Smolin (2006) a écrit sur la théorie des cordes en physique. Néanmoins, les observateurs de la scène paléoclimatique pourraient reconnaître certaines caractéristiques communes.

    Smolin (7) est peut-être le plus important dans sa liste. Les bons scientifiques cherchent constamment à tester les principes de base de leur domaine - pas travailler dur pour les soutenir. La science de routine ajoute habituellement un petit bagage de soutien aux suppositions de chacun. Exciting, roman, important, la science examine les fondements de base de ces hypothèses et soit ne signale aucun conflit ou, au contraire, que ce n'est peut-être pas vrai. Imaginez que Darwin travaille dur pour intégrer toutes ses données d'observation dans le cadre de la Genèse (aujourd'hui, on se moque de la soi-disant communauté du design intelligent pour ce faire).

    L'espoir d'un monde simple

    En tant qu'êtres humains et scientifiques, nous espérons toujours des explications du monde qui soient conceptuellement simples mais avec des compétences prédictives importantes (au sens large du terme). Ainsi, le fort désir que les modèles en boîte expliquent le changement climatique, ou que la simple cinématique orbitale puisse expliquer les cycles glaciaires, ou que le changement climatique soit périodique, est compréhensible. Mais certains phénomènes naturels sont intrinsèquement complexes et les tentatives pour les représenter de manière trop simpliste sont désastreuses.

    L'écueil, qui n'a pas toujours été évité, est de revendiquer - parce qu'on a compris un élément essentiel - qu'il explique nécessairement ce qu'on voit dans la nature.

    L'extension d'une description ou d'une explication simplifiée en dehors de son champ d'application est peu ou pas concernée par quiconque en dehors de la communauté académique - à moins qu'elle ne commence à contrôler les stratégies d'observation ou à faire des prédictions sur le comportement futur dans des conditions perturbées.

    Mais étonnamment peu d'attention a été accordée à l'examen des éléments physiques de base de "ce que tout le monde sait".

    Le problème du modèle

    Les modèles [circulation générale] dominent désormais les discussions sur le comportement du système climatique. Comme pour le climat futur, où aucune donnée n'existe, les modèles promettent des descriptions du changement climatique - passé et futur - sans la pénible nécessité d'obtenir des observations à l'appui. Le poids apparent donné au comportement du modèle dans les discussions sur le paléoclimat se pose aussi, parfois, simplement parce qu'il est «sophistiqué» et difficile à comprendre, et qu'il semble remplacer les données manquantes.

    Que les modèles sont des représentations incomplètes de la réalité, c'est leur grande puissance. Mais ils ne devraient jamais être confondus avec le monde réel.

    Si un modèle ne parvient pas à reproduire le système climatique sur plusieurs décennies, l'hypothèse qu'il est donc habile sur des milliers ou des millions d'années est un non séquitur. Les modèles ont des milliers de paramètres ajustables et la possibilité de les faire se comporter "raisonnablement" sur de longs intervalles de temps ne fait aucun doute. Ces estimations d'erreur ne sont pas faciles à faire ne signifie pas qu'elles ne sont pas nécessaires pour l'interprétation et l'utilisation des extrapolations de modèles.

    RépondreSupprimer
  7. Remarques de conclusion

    Une partie de l'exagération publiée du degré de compréhension et de la simplification excessive est mieux comprise comme une combinaison de la psychologie humaine et des pressions de la collecte de fonds. Quiconque a lutté pendant plusieurs années pour donner un sens à un ensemble de données compliqué, pour conclure que «les données se sont avérées inadéquates à cet effet» est dans un dilemme. Publier une telle déduction serait très difficile et peu de gens le remarqueraient s'il était publié. À la suite d'une subvention financée, il est au mieux décevant et au pire une calamité pour un renouvellement ou une promotion. Un problème parallèle émergerait d'un calcul de modèle qui ne produirait pas de nouveau comportement «excitant». Ainsi, la tentation de surinterpréter l'ensemble de données est très puissante.

    De même, si l'inférence est que les données sont mieux rationalisées comme une interaction de nombreux facteurs d'amplitude comparable décrits à travers l'évolution temporelle et spatiale d'un modèle fluide compliqué, l'histoire ne se prête pas à une explication intrigante d'une phrase ( «Le dioxyde de carbone a été piégé dans l'océan abyssal pendant des milliers d'années», «la variabilité millénaire est contrôlée par les variations solaires», «le changement climatique est une balançoire bipolaire» et la quasi-impossibilité de publier dans la science quasi-tabloïde. médias (Science, Nature) avec leurs conférences de presse conséquentes et leur célébrité. Cette tendance est amplifiée par l'utilisation sans cesse croissante par les administrateurs ignorants ou paresseux et les comités de promotion de mesures supposées «objectives» de la qualité scientifique telles que les taux de publication, les fréquences de citation et les facteurs d'impact. Les pressions pour des résultats «excitants», des histoires trop simplistes et la notoriété sont évidentes dans toute la littérature climatique et paléoclimatique.

    Le prix payé n'est pas petit. Souvent, des détails techniques importants sont omis, et des hypothèses alternatives sont arbitrairement supprimées dans l'intérêt de raconter une histoire simple. Certains de ces articles ne passeraient pas l'examen par les pairs dans les revues professionnelles plus conventionnelles, mais se prêteraient à des manchettes et à des histoires réductrices rédigées par des médias non scientifiques. À long terme, cette publication de type tabloïd ne peut pas être bonne pour la science - qui a développé une revue par les pairs dans des revues spécialisées pendant de nombreuses décennies à partir du XVIIe siècle - pour de très bonnes raisons.

    https://judithcurry.com/2018/07/22/the-perils-of-near-tabloid-science/

    RépondreSupprimer
  8. Revue de la semaine - édition scientifique


    le 14 juillet 2018
    par curryja
    par Judith Curry


    Quelques choses qui ont attiré mon attention la semaine dernière.

    Méga sécheresses nord-américaines à l'ère commune [link]

    Les calottes glaciaires interagissent avec l'atmosphère, l'océan, la lithosphère, la glace de mer et la biosphère. Comment ça fonctionne? Via @AGU_Eos [lien]

    Une nouvelle approche des changements climatiques anciens dans le Pacifique Nord [link]

    Une nouvelle science affirme que la région arctique était 6 ° C plus chaude que maintenant il y a 9000 ans [link]

    Évaluer l'exactitude des prévisions saisonnières [link]

    Collection de papiers Nature sur les forêts et le climat [link]

    L'impact des extrêmes de circulation stratosphérique sur l'étendue minimale de la glace de mer arctique [link]

    Article de blog de John Kennedy sur les mesures de la température de surface de la mer [link]

    Le choix de séries chronologiques a priori d'aérosols a un fort impact sur la sensibilité climatique estimée [link]

    Une nouvelle étude montre que le sol sous la région de l'Ouest de l'Antarctique est en train de rebondir ou de s'élever à un rythme extraordinairement rapide. [Link]

    «Les données sur la température de l'air à la surface des terres sont très différentes entre BEST-LAND, CRU-TEM4v, NASA-GISS et NOAA-NCEI» [link] ...

    Embrasser un avenir incertain: l'importance de la variabilité interne naturelle [link]

    Étude de la réponse transitoire à la perte de glace de mer arctique dans un modèle couplé atmosphère-océan. La dynamique des océans est importante pour évaluer la réponse. [lien] …

    Il est difficile de représenter la variabilité naturelle du climat dans les projections de modèles régionaux. [lien] …

    "Effet des récentes éruptions volcaniques mineures sur les températures dans la haute troposphère et la basse stratosphère" [link] ...

    Nouvelle étude évaluant le rétrécissement prévu et le jet d'hiver nord-atlantique moins ondulé. Ceci résulte du tiraillement entre le réchauffement tropical de la troposphère supérieure et l'amplification arctique. [lien] …

    Activité volcanique précédemment insoupçonnée confirmée sous l'inlandsis antarctique de l'ouest au glacier Pine Island (voir post ci-dessous)

    Plantation de stockage de carbone [link]

    Nouveau document sur les modes climatiques et le niveau de la mer [link] ...

    Influence des facteurs de forçage radiatif sur le couplage de la température sol-air au cours du dernier millénaire: implications pour la climatologie des forages [link] ...

    Les chutes des Etats-Unis "une tendance à la baisse statistiquement significative depuis 1950, avec le pourcentage du total de l'ACE atlantique dépensé au-dessus des États-Unis continentaux à une série minimum pendant la récente période de sécheresse" [link] ...

    RépondreSupprimer

  9. Combien de gouttelettes d'eau sont dans un nuage ? Et pourquoi c'est important. [lien]

    Ce document est un bon exemple de la raison pour laquelle la modélisation du climat est si difficile. Le fait que la plupart des cristaux de glace aient des structures compliquées signifie qu'ils ont plus de 1 Wm-2 de refroidissement que s'ils étaient symétriques [link]

    Quand les forces de l'environnement entrent en collision: de multiples facteurs dans les phénomènes météorologiques extrêmes [link]

    La contribution de la glace terrestre au niveau de la mer à l'ère des satellites [link]

    Une nouvelle étude révèle une activité volcanique sous la calotte glaciaire antarctique occidentale. [lien]

    Que peut nous dire la variabilité interne des modèles climatiques quant à leur sensibilité ? [lien]

    La lumière du soleil, les nuages, la glace de mer, l'albédo et le budget radiatif: le parapluie contre la couverture [link]

    Le point chaud de réchauffement de l'Arctique dans le nord de la mer de Barents est lié à la diminution de l'importation de glace de mer [link]

    Les impacts de l'Atlantique sur le Pacifique tropical à des échelles de temps multidécennales. [lien] …

    Impact de l'aérosol et de la vapeur d'eau sur le rayonnement SW à la surface: étude de sensibilité et applications [link]

    Sur les mécanismes de réchauffement du mi-Pliocène et l'inférence d'une hiérarchie des sensibilités climatiques pertinentes à la compréhension des futurs climatiques (lien)
    Sciences sociales et politiques

    Pas parfait - mais beaucoup de bien: ce que nous pouvons apprendre de la lutte de la Chine contre la ruine environnementale [link] ...

    Pielke Jr: Déni climatique du deuxième type. Comment les politiques climatiques des Nations Unies induisent la myopie en termes de traitement de la question. [lien]

    La pénurie d'eau au Pakistan: conspiration ou mauvaise gestion ? [lien]

    Google.gov: l'alignement silencieux entre "gouvernement intelligent" et le moteur de l'information [link]

    Le problème de la résolution des problèmes: amène les gens à redéfinir les problèmes lorsqu'ils sont réduits [link]

    Rebâtir mieux: comment réduire les pertes mondiales dues aux catastrophes de 31%? [lien] …

    Avantages de Silvopasture: des animaux en meilleure santé, de meilleurs sols, moins de contrôle des ravageurs et de fauchage, et l'atténuation du changement climatique [link]
    Nordhaus: La capacité de charge de la Terre n'est pas fixe [link]

    Heuristique et politique publique. [lien] …

    Perspective: La capacité des sociétés à s'adapter à l'élévation du niveau de la mer au XXIe siècle [link]

    Si nous voulons surmonter les problèmes systémiques qui se cachent derrière les problèmes d'aujourd'hui, nous devons changer la façon de penser qui les a conduits. "[Link] ...

    Repenser la rivière [link]

    À propos de la science et des scientifiques

    Statistiques sur les cargaisons et crise scientifique [lien] ...

    Le calcul glissant de la causalité [link]

    Daniel Sarewitz sur la méthode scientifique [link]

    RépondreSupprimer
  10. Comment utiliser le comportement pour travailler avec les gens et raconter des histoires qui ouvrent les esprits plutôt que de renforcer la certitude. [lien]

    Commémoration des contributions de Keith Briffa à la Dendroclimatologie publiées en ligne dans The @HoloceneJ [link]

    Feu de joie des académies: deux professeurs sur comment l'intolérance de gauche tue l'enseignement supérieur [link]

    C'est une longue lecture. Mais qu'est devenue une existence académique ? Un conte vraiment déprimant [link]

    Wow, en utilisant un ballon météo pour faire un suicide ressembler à un homicide. [lien]

    https://judithcurry.com/2018/07/14/week-in-review-science-edition-83/

    RépondreSupprimer
  11. Activité volcanique précédemment insoupçonnée confirmée sous l'inlandsis antarctique de l'ouest au glacier Pine Island

    Les effets potentiels du réchauffement volcanique sur la fonte des glaciers et l'élévation du niveau de la mer restent à déterminer


    27 juin 2018


    Trace une signature chimique de l'hélium dans l'eau de mer, une équipe internationale de scientifiques financés par la National Science Foundation (NSF) et le Natural Environment Research Council du Royaume-Uni (NERC) a découvert un hotspot volcanique inconnu sous la glace antarctique occidentale Feuille (WAIS).

    Les chercheurs disent que la source de chaleur nouvellement découverte pourrait contribuer d'une manière encore inconnue à l'effondrement potentiel de la calotte glaciaire.

    Le consensus scientifique est que la fonte rapide du glacier Pine Island, le point focal de l'étude, serait une source importante d'élévation globale du niveau de la mer si la fonte se poursuivait ou s'accélérait. Les glaciers comme l'île Pine agissent comme des bouchons qui régulent la vitesse à laquelle la calotte glaciaire s'écoule dans la mer.

    La nouvelle recherche a été publiée par une équipe internationale, dirigée par Brice Loose de la Graduate School of Oceanography à l'Université de Rhode Island. Sa recherche a été soutenue par un prix du Bureau des programmes polaires de la NSF, qui gère le programme antarctique américain.

    Des chercheurs des universités d'East Anglia et de Southampton au Royaume-Uni, de l'Arizona State University, de la Woods Hole Oceanographic Institution et du British Antarctic Survey ont contribué à cette étude.

    Leurs résultats ont été publiés dans l'édition du 22 juin de la revue Nature Communications.

    Peter Milne, directeur de programme pour la science de l'océan et de l'atmosphère à la Division des programmes polaires de la NSF, a noté que la découverte ajoute des informations significatives sur ce qui contrôle la stabilité des calottes glaciaires antarctiques.

    «Modéliser les processus complexes de déplacement des calottes glaciaires est une chose difficile mais essentielle si nous voulons comprendre leur rôle dans le climat mondial et leur contribution potentielle à l'élévation du niveau de la mer», a-t-il déclaré. "Cette recherche peut ajouter une information critique lorsque nous essayons de rassembler cette" grande image "."

    Les chercheurs ont d'abord noté l'activité volcanique en 2007 et vérifié son existence à nouveau en 2014.

    Il reste difficile de savoir comment l'activité nouvellement découverte affecte les connaissances sur le glacier, car les chercheurs ne savent pas encore comment la chaleur volcanique est distribuée le long du fond de la calotte glaciaire. Cependant, les chercheurs savent que la chaleur du volcan produit de la fonte sous la calotte glaciaire. Cette eau de fonte fuit à travers la ligne d'échouage où la plate-forme de glace rencontre l'océan.

    La source de chaleur, Loose et note d'équipe, est environ la moitié de celle du volcan actif Grímsvötn, en Islande.

    RépondreSupprimer
  12. Bien que les effets de la chaleur volcanique sur les calottes glaciaires antarctiques soient un sujet de recherche actif, cette étude fournit les premières preuves géochimiques d'une source de chaleur volcanique contemporaine, soulignant la nécessité de détecter et de comprendre le volcanisme, y compris dans les modèles de comportement glaciaire. Une meilleure compréhension du volcanisme pourrait modifier la perception des scientifiques sur la mécanique de la perte de glace, y compris dans les zones où les glaciers rencontrent la mer.

    «Notre découverte d'une source de chaleur importante sous un important glacier WAIS souligne la nécessité de comprendre le volcanisme sous-glaciaire, son interaction avec les marges marines et son rôle potentiel dans la stabilité future du WAIS», écrivent-ils dans l'article de Nature Communications.

    Ils notent également que l'activité volcanique pourrait augmenter le taux d'effondrement du glacier Thwaites, adjacent au glacier Pine Island.

    Un effondrement complet du glacier Thwaites pourrait affecter de manière significative les niveaux de la mer, selon les scientifiques. Les Thwaites drainent déjà une superficie à peu près équivalente à celle de l'État de Floride, ce qui représente environ 4% de l'élévation du niveau de la mer à l'échelle mondiale - un chiffre qui a doublé depuis le milieu des années 1990.

    La NSF et la NERC ont annoncé en avril qu'elles alloueraient conjointement 25 millions de dollars de subventions aux chercheurs et un soutien logistique comparable pour déployer des équipes de scientifiques des États-Unis et du Royaume-Uni en Antarctique afin de recueillir les données nécessaires pour comprendre si le glacier Thwaites commencer à s'effondrer dans les prochaines décennies ou des siècles à partir de maintenant.

    La collaboration de recherche, appelée International Thwaites Glacier Collaboration (ITGC), a été annoncée au siège du British Antarctic Survey (BAS) à Cambridge, en Angleterre, en avril. Les scientifiques de la collaboration entameront leur première saison de recherche en Antarctique en octobre, établissant une structure de soutien logistique pour les travaux futurs. La collaboration se poursuivra jusqu'en 2021.

    -NSF-

    https://www.nsf.gov/news/news_summ.jsp?cntn_id=295861&org=OPP&from=news

    RépondreSupprimer
  13. Comment les plantes utilisent le carbone affecte leur réponse au changement climatique


    20 juillet 2018
    par Hayley Dunning,
    Imperial College London


    Dans des conditions plus chaudes, les plantes peuvent absorber plus de gaz carbonique en utilisant plus efficacement le carbone pour la croissance, montre une nouvelle étude.

    Les plantes absorbent - ou «fixent» - le dioxyde de carbone de l'atmosphère pendant la photosynthèse. Une partie du carbone est utilisée pour la croissance des plantes, et une partie est utilisée dans la respiration, où la plante décompose les sucres pour obtenir de l'énergie.

    L'équilibre entre la libération de gaz carbonique pendant la respiration et la fixation du carbone pendant la photosynthèse affecte la croissance de la plante. Dans le monde entier, cet équilibre affecte également le bilan carbone global - combien est stocké dans les êtres vivants par rapport à libre dans l'atmosphère. Plus le taux de photosynthèse est rapide par rapport à la respiration, plus la vitesse à laquelle le carbone atmosphérique est «aspiré» par les écosystèmes est grande.

    Comme le gaz carbonique monte dans l'atmosphère à partir de l'apport humain, ce qui conduit au réchauffement de la planète, l'équilibre entre la photosynthèse et la respiration peut changer dans les plantes individuelles. Dans une nouvelle étude publiée cette semaine dans les Actes de l'Académie nationale des sciences, les chercheurs ont constaté que dans des conditions plus chaudes, les plantes changent leur façon d'utiliser le carbone en utilisant plus pour la croissance.

    En utilisant plus de gaz carbonique pour la croissance, les plantes «fixent» plus de gaz carbonique de l'atmosphère en les emprisonnant dans leurs feuilles et leurs tiges.

    Allouer du carbone

    Auparavant, les scientifiques avaient mesuré le rapport simple entre la photosynthèse et le taux de respiration à une température donnée pour estimer les réponses des plantes. Cependant, l'équipe a découvert un troisième facteur fondamental qui détermine le ratio, appelé «efficacité d'allocation de carbone».

    La nouvelle étude, menée par des chercheurs de l'Imperial College de Londres et de l'Université d'Exeter, devrait permettre aux scientifiques de prédire plus précisément la réponse des plantes au changement climatique en utilisant l'efficacité de l'allocation du carbone.

    Ce facteur détermine ce qui se passe après la prise de gaz carbonique pendant la photosynthèse, que ce soit pour la croissance ou la respiration. L'équipe a constaté que lorsque les températures augmentent, les plantes peuvent allouer plus de carbone pour la croissance, améliorant ainsi leur gain net en carbone.

    Prédire les réponses de l'écosystème

    Pour le découvrir, ils ont utilisé une combinaison de modélisation mathématique et de données provenant d'expériences en laboratoire avec des algues. Ils ont également examiné diverses espèces de plantes, à la fois sur terre et dans l'eau, et ont conclu que l'augmentation de l'efficacité de l'allocation du carbone induite par le réchauffement est un phénomène général.

    Le Dr Samraat Pawar, coauteur de l'étude du Département des sciences de la vie à l'Impériale, a déclaré: «Les plantes pourraient être plus à même de compenser les effets négatifs du réchauffement sur la fixation du carbone que ce que l'on croyait auparavant dans les écosystèmes aquatiques et terrestres. une nouvelle façon de mieux prédire l'effet du réchauffement sur la fixation du carbone par des plantes individuelles, et finalement des écosystèmes entiers. "

    https://phys.org/news/2018-07-carbon-affects-response-climate.html#jCp

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rendez vous compte que de FAUX scientifiques se sont enfin rendu compte que la végétation... poussait plus vite en zone chaude que froide !!! Cà alors !

      Et, ce sont donc rendu compte que plus il y a de gaz carbonique, plus il y a de végétation ! Donc: plus d'absorption. C'est d'ailleurs pourquoi les paysans ont toujours mis du gaz carbonique dans leurs serres !
      Une plante pousse 80 % la nuit et 20 % le jour, pourquoi ? Parce que la nuit il y a moins ou pas du tout de vent et, comme le gaz carbonique est le gaz le plus lourd, il se maintient donc au ras du sol là où sont les plantes.

      Supprimer
  14. Rechauffement Climatique : les « connards » se rebiffent


    Thierry Godefridi
    Palingenesie
    mer., 18 nov. 2015 07:22 UTC


    Invitée le mois dernier sur le plateau du Grand journal de Canal+ à s'exprimer au sujet de ceux qui dénoncent une manipulation des faits et des esprits sur la question du réchauffement climatique, l'ancienne ministre française de l'écologie Nathalie Kosciusko-Morizet avait répondu : « Dans ma tête, c'est très clair, je dirais que c'est des connards. »

    Réunis au sein d'un collectif baptisé The Oyster Club, quelques-uns d'entre eux ont publié dans la bien nommée Collection des Insoumis aux Belles-Lettres un court ouvrage dans lequel ils font le point sur la question. Ils prononcent La Faillite du climatisme et démontrent que cette idéologie prend prétexte d'un hypothétique réchauffement d'origine humaine pour essentiellement permettre à ses défenseurs de se servir et d'asservir le reste du monde.

    Il faut parler d'un hypothétique réchauffement, car, malgré les shows d'Al Gore Jr, l'ancien vice-président des États-Unis qui s'est reconverti en businessman dans la foire aux horreurs climatiques, et malgré les imprécations de ces autres prophètes de l'apocalypse climatique qui soutirent des millions de dollars en faveur d'organisations et causes dont ils sont les promoteurs et qui les nourrissent, comment ignorerait-on, s'interrogent les auteurs de La Faillite du climatisme, que ces 18 dernières années la température de la terre n'a pas augmenté, la banquise du pôle Nord n'a toujours pas fondu (alors que certains en avaient prédit la disparition complète pour 2008) et les ours blancs y sont de plus en plus nombreux (alors qu'ils étaient soi-disant en voie d'extinction) ?

    Comment les experts ès réchauffement anthropique de la planète expliquent-ils qu'ils repoussent continuellement les échéances de leurs funestes prédictions et reformulent leurs hypothèses statistiques que ce soit sur 1000 ou 800.000 ans ? Et, comment ne s'étonnerait-on pas du recours à des méthodes dignes de l'Inquisition et de la Stasi au sein d'une université presque deux fois centenaire pour discréditer et faire taire la voix dissidente d'un chimiste refusant de faire sienne la pensée unique en matière de climatologie ? Enfin, l'homme est-il responsable d'un réchauffement qui reste hypothétique ? Chacun jugera.

    -- Commentaire : Jugeons-en maintenant :

    - Une équipe d'anciens scientifiques de la Nasa conclut qu'il n'y a pas de preuve physique convaincante pour soutenir l'hypothèse d'un réchauffement climatique anthropique
    - Le mensonge du « réchauffement climatique anthropique », une poule aux œufs d'or qui ne doit pas mourir
    - Qui croit encore au réchauffement climatique anthropique ?
    - Le re´chauffement de la plane`te : une escroquerie --

    Et, que font les médias ? La Faillite du climatisme en constate la passivité et le conformisme et attribue leur propagation de la peur climatique à l'ignorance, à une propension à « ne jamais parler des trains qui arrivent à l'heure » et au capital sympathie dont bénéficient spontanément auprès de nombreux journalistes les ONG ayant fait de l'écologisme leur fonds de commerce.

    RépondreSupprimer
  15. Pour ce qui est de l'intelligentsia, l'agit-prop autour du réchauffement climatique lui fournit, comme le communisme ostentatoire d'autrefois, l'occasion de combattre ce qu'elle déteste par-dessus tout : le libéralisme. Et, comme le communisme dont il a pris le relais dans la fantasmagorie collectiviste, l'écologisme, idéologie totalisante à vocation totalitaire, touche l'ensemble des activités humaines et s'immisce dans tous les domaines d'intervention de l'État (économie, agriculture, industrie, énergie, environnement, urbanisme, logement, etc.). Sa mise en œuvre, avertissent les auteurs, implique de passer d'une économie de marché à une économie centralisée et planifiée. C'est une régression, font-ils remarquer, qui se manifeste déjà dans le domaine de l'énergie en Europe avec des conséquences dramatiques sur la croissance économique et le bien-être de la société.

    « Si la tolérance naît du doute, qu'on enseigne à douter des modèles et des utopies, à récuser les prophètes de salut, les annonciateurs de catastrophes », écrivait Raymond Aron en conclusion de l'Opium du peuple et il appelait de ses vœux la venue des sceptiques pour éteindre le fanatisme. Madame Kosciusko-Morizet devrait mieux choisir ses lectures et commencer par celle de La Faillite du climatisme pour éviter d'enfumer le monde

    http://fr.sott.net/article/26799-Rechauffement-Climatique-les-connards-se-rebiffent

    https://huemaurice5.blogspot.com/2015/11/rechauffement-climatique-les-connards.html

    RépondreSupprimer
  16. L'innocence du carbone


    de François Gervais
    28 novembre 2015



    Le GIEC est une juridiction d'exception, soi-disant scientifique et intergouvernementale, en réalité seulement intergouvernementale, c'est-à-dire politique. C'est en effet une créature des Nations Unies, dont le but clairement avoué est d'instruire le procès du seul carbone, présumé coupable de tous les maux climatiques que connaît la planète, sans que soit jamais donnée la parole à ses défenseurs.

    Le GIEC ne doute pas, ou si peu. Il affirme, sans vergogne et sans preuve scientifique, avec une probabilité de 90 %, que la concentration de gazcarbonique d'origine anthropique est coupable:

    - de l'augmentation de la température moyenne globale, qui pourrait s'élever de plusieurs °C dans les décennies à venir
    - de la montée d'au moins un mètre du niveau des océans
    - de la fonte de la banquise
    - d'une acidification des océans
    - d'événements climatiques extrêmes

    A défaut d'éradiquer complètement ce délinquant qu'est le gazcarbonique, le GIEC a prononcé sa sentence: sa concentration doit être réduite de 20 %, pour limiter la hausse de température moyenne globale à 2°C. C'est l'objet de la COP21 qui s'ouvre à Paris.

    Pour sauver la planète il faut en payer le prix, elle le vaut bien ! Ce prix est estimé à pas moins de 35'000 milliards d'euros, soit l'équivalent de la dette publique mondiale actuelle...

    En réalité:

    - la concentration en gazcarbonique est infime (390 ppm de l'air en 2013): elle a été à plusieurs reprises plus importante par le passé, sans que l'homme y soit pour quelque chose

    - la part de gazcarbonique d'origine anthropique est de 5% de cette concentration (on le sait grâce à la mesure de concentration des isotopes de carbone)

    - le solde de l'accroissement annuel de la concentration d'origine anthropique est de 0,4 ppm (25 % de l'accroissement de la concentration totale)

    - la part de concentration en gazcarbonique d'origine anthropique des pays européens est de 11 % de ces 5 %, soit 0,55 %, c'est dire l'impact d'une réduction de 20 % de ces mêmes pays: 0,45 %

    - les 95 autres % de la concentration sont en fait le fruit des échanges naturels avec la biosphère: sa croissance résulte en majeure partie d'une élévation de la température (la courbe de concentration en gazcarbonique suit de six mois celle de la température au cours des trente dernières années)

    - l'effet de serre du gazcarbonique a atteint ses limites avec la concentration actuelle: il y a saturation des molécules de gazcarbonique dans l'absorption du rayonnement infrarouge; deux vibrations principales sont en effet actives: à 20 et à 70 térahertz, soit moins de 10 % de la gamme infrarouge

    - compte tenu de tous les facteurs entrant en jeu, l'impact sur la température des émissions anthropiques de gazcarbonique peut être estimé à 0,0005°C par an, soit à 0,05 °C par siècle...

    Cela donne froid dans le dos...

    Les autres prédictions du GIEC sont à l'avenant:

    RépondreSupprimer
  17. - la pente de la montée du niveau des océans est passée de 32 cm par siècle sur la période de 1993 à 2006, à 20 cm sur la période de 2006 à 2012, et, depuis, à 10cm

    - la perte relative de la banquise dans l'Arctique est plus que compensée par un net gain de l'Antarctique: la superficie globale est en fait restée à peu près constante depuis 33 ans, alors que la fonte de la banquise aurait dû se produire aux deux pôles selon le GIEC

    - les océans présentent un PH de l'ordre de 8: ils sont donc nettement basiques et le resteront "compte tenu du rapport élevé, de l'ordre de 60, entre quantités de gazcarbonique dans l'eau et dans l'air. La variation de PH attribuée aux causes anthropiques mesurée sur les 500 premiers mètres de profondeur n'excède pas - 0,01"

    - "l'énergie cyclonique globale n'a jamais été aussi basse entre 2008 et 2012 depuis trente-trois ans"

    Le principal oubli du GIEC est que le changement climatique est cyclique: il y a eu des maxima en 1940-1945 et en 2000-2005, la tendance étant maintenant vers un minimum analogue à celui de 1970-1975. C'est pourquoi l'extrapolation linéaire du GIEC à partir de la période 1979-1998 ne lui a pas permis de prédire la stagnation de la température depuis 18 ans...

    C'est donc un mauvais procès qui est fait au carbone. Un procès qui en occulte les bienfaits:
    - rendements accrus par unité de surface cultivée
    - rendements accrus par plante
    - rendements accrus rapportés à une consommation d'eau donnée

    Un procès qui occulte bien commodément les causes naturelles des changements climatiques.

    Depuis Kyoto le GIEC s'est tellement engagé dans cette impasse qu'il ne lui est plus possible de reculer. Il en va de sa survie et de tous ceux qui se sont engagés à sa suite et qui sont autant de profiteurs: politiciens, journalistes, scientifiques (qui ne veulent pas mettre en péril leur carrière et ne plus recevoir de manne pour leurs recherches), capitaines de l'économie verte, haute finance, activistes environnementaux, bénéficiaires de la revente de "droits à polluer" etc.

    Il n'est pas étonnant dans ces conditions que le GIEC dise que le débat est clos, que la science réfutable cède le pas à la croyance irréfutable:

    - "le soleil n'a rien à voir avec les variations de température de la Terre
    - la température est restée la même pendant des millénaires avant que l'homme ne se mette à pécher, c'est-à-dire à émettre du gazcarbonique
    - le réchauffement climatique est responsable de tout, du chaud, du froid, des séismes, des tsunamis, des éruptions volcaniques etc.
    - le gazcarbonique est un polluant, un poison: il faudra, mes frères, changer de comportements"

    Il n'est pas étonnant que François Hollande, pris d'un vertige planétaire, veuille appliquer à la terre entière ses recettes fabuleuses de dépenser toujours plus l'argent des autres: elles lui ont si bien réussi en Corrèze, puis en France... Dilapider 35'000 milliards d'euros a de quoi faire perdre la tête à plus d'un homme de pouvoir, alors qu'un tel pactole, faramineux, manquera à la résolution de problèmes réels et cruciaux, tels que les problèmes énergétiques, et qu'un tel gâchis étatiste détruira nombre d'emplois.

    RépondreSupprimer
  18. Comme bien d'autres, le président français croit (ou feint de croire) que tout se résout avec des lois et des taxes et que lutter contre cet ennemi imaginaire qu'est le gazcarbonique permettra d'éviter l'enfer sur Terre. Là, comme dans tous les domaines qu'il aura touchés jusque-là, il échouera et la nature reprendra ses droits, d'autant que le risque est grand qu'elle inflige sous peu un démenti glacial aux élucubrations du GIEC qu'il prend pour argent comptant et sur lequel il compte.

    L'innocence du carbone - L'effet de serre remis en question, François Gervais, 320 pages, Albin Michel

    http://www.francisrichard.net/2015/11/l-innocence-du-carbone-de-francois-gervais.html

    https://huemaurice5.blogspot.com/2015/11/linnocence-du-carbone-de-francois.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et en plus quand on sait que TOUS les gaz se recyclent immédiatement...

      Supprimer
  19. La dépopulationnophilie


    mercredi 25 novembre 2015



    Nous en avons tous fait l'expérience de l'information la plus horrible qu'il soit été d'entendre: "Nous serions trop nombreux. La dépopulation est nécessaire !" ! Cette directive part du principe qu'à la constatation évidente qu'il y a aujourd'hui sur Terre 4 % de surdoués, cela représente bien 280 millions de personnes sur 7 milliards ! et donc que les 'chefs' n'ont pas les neurones pour lutter contre tout ce monde ! Donc, primo: Éliminer celles & ceux qui en savent trop (si c'est 'plus que les chefs', il ne restera donc QUE les chefs !). Empêcher tout scientifique d'être invité sur un plateau de télé, antenne de radio ou à écrire en colonnes de journaux. Interdire le référencement qui démontrerait que ce sont des personnes exemplaires auxquelles nous devrions nous fier.

    Ainsi sont nées les observations conclusives et désinformationnelles comme quoi: il n'y aura bientôt plus à manger pour tout le monde !!! ou, 'accrochez-vous bien !): il n'y aura bientôt... plus d'eau !!! HAHAHAHAHAHA ! Crachez en l'air et vous aurez la réponse !

    Donc, voyant que chacun avait de quoi répondre aux imbécillités gouvernementales, ils inventèrent à la fois des guerres en créant des monstres jumeaux à leur caractère qui s'appelleraient des 'terroristes', puis, comme les chefs d'Etats se doivent de protéger les troupeaux (comme ils les appellent), créer des taxes. Des taxes partout et sur tout ! Même des taxes sur les taxes ! (voir factures edf), bref, appauvrir toutes les personnes susceptibles d'être intelligente un jour en (par exemple) les obligeant dès leur premier âge à partager leur classe avec des élèves immigrés/retardés mentaux/violents et surtout: intouchables !

    Secundo: Encourager les vols, viols et meurtres en n'appliquant qu'une peine modérées aux délinquants venus d'ailleurs voire en se contentant d'une remarque dite 'sévère' !

    Tertio: Surveiller les sites internet visités et - s'il ne sont pas favorables au gouvernement - punir les 'abonnés' qui y reviendraient chaque jour, voire qui y laisseraient des commentaires ou même créeraient eux-mêmes leur site tendancieux, irrévérencieux ou passablement libéré pour se permettre d'aller jusqu'à dire la vérité !

    Bref, la suppression de leur nationalité ne les empêchant pas de revenir là où ils sont nés en tant que 'touristes', il serait alors nécessaire de les pucer afin de les suivre à la trace et surtout: de les faire vacciner afin qu'ils - soit, crèvent tout-de-suite, soit dans 'pas longtemps' suite à des 'complications'.

    Mais, retenez bien que cela n'est 'pas très méchant' car, vu le nombre et à laquelle ils se reproduisent... Donc, inventons quelque chose d'autre qui les touche TOUS !

    C'est ainsi que la fameuse 'maladie d'Alzheimer' a vue le jour suite aux épandages par avions (via 'chemtrails') de nano-particules d'aluminium.

    Aux États-Unis, la maladie touche maintenant les quarantenaires et, au royaume-uni un enfant sur trois qui nait aujourd'hui mourra de la maladie d'Alzheimer.

    RépondreSupprimer
  20. http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/09/un-tiers-du-peuple-britannique-ne-en.html (Seule 'l'élite' aura droit aux chélateurs ainsi qu'à un nourriture importée de pays très lointains garantie sans nano-particules d'aluminium vue que les chemtrails là-bas y sont interdits).

    Mais, comme 'le manque d'habitants commence à se voir' (ravage dépopulationniste), faire rentrer de force (en les payant pour qu'ils viennent) d'une part: des gens d'ailleurs et, d'autre part: qu'ils soient issus de familles victimes de la guerre chez eux et ne cherchant qu'à se venger contre les assassins !

    Quarto: Sortir le champagne et les petits fours, les cons d'édentés ne se sont aperçu de rien ! Hahahahaha !

    PS: C'est aussi pourquoi ils cherchent à faire développer au plus vite des robots tueurs (qui éviteront de tuer leur directeur) et, de développer 'l'intelligence artificielle' où des 'Super-ordinateurs' calculeraient/réfléchiraient encore plus vite que les autres et seraient les 'gardes du corps des dictateurs

    https://huemaurice5.blogspot.com/2015/11/la-depopulationnophilie.html

    RépondreSupprimer
  21. Peut on espérer changer de vie ?


    Charles Dereeper
    dimanche, 22 juillet 2018 21:55



    Monsieur Dereeper

    J'ai lu avec un intérêt marqué et beaucoup de surprise votre article sur la fake life.

    Pensez vous qu'on puisse espérer changer de vie ? Comment avez vous fait si la chasse aux croyances inconscientes que nous ne voyons pas est obligatoire ?

    Il est étonnant de penser que votre activité de trader vous passionne et de lire vos propos sur la vie.


    Réponse

    1 - le vrai trading directionnel, pas le show fictif des idiots sur youtube, obligent les humains à aller chercher le meilleur d'eux même. Il n'y a pas plus formateur que de tenter de trader. Et quand on a pigé le trading, on pige à peu près tout le reste sur terre. Car tout est fractal et répond aux leçons qu'on apprend pour survivre sur les marchés.

    2 - oui, je confirme qu'on peut espérer changer de vie, c'est à dire reprogrammer. Comment ?

    Au départ, j'ai lancé le groupe STRATEGIE DE VIE PRO ET PERSO sur le sujet de la productivité dans la vie. J'apportais des outils pour aider les gens à savoir ce qu'ils veulent vraiment et à exécuter (l'exécution foireuse tue généralement les rêves de l'homme normal).

    Seulement, je me suis rapidement aperçu qu'il manquait un éléphant... QUI SUIS JE ?...

    Car on ne peut pas améliorer l'EXECUTION de SES REVES sans se prendre en pleine face le QUI SUIS JE... qui généralement bloque tout le process.

    J'ai ouvert le dossier du QUI SUIS JE...

    Et je suis tombé sur ce gros souci des sentiments refoulés qui masquent littéralement une partie de notre réalité. Et ces croyances qui sont des bouts de code qu'on exécute sans relâche, sachant que les croyances inconscientes sont exécutés EN PRIORITE. Alors qu'on en veut pas... c'est cette prépondérance qui nous perd tous. L'être humain normal ne sait pas arrêter la folle machine de ses mémoires passées. Le présent n'a aucun point d'impact, ce qui au départ laisse perplexe tout le monde.

    Quand on trade en plus, c'est ultra gênant.

    J'avais moi même quelques bricoles à nettoyer. J'ai cherché et j'ai trouvé surtout des escrocs et des incompétents. Au bout d'un moment, je me suis dit que j'allais créer mes propres solutions, car contrairement à la majorité, je voulais vraiment solutionner le problème. Personne n'imagine à quel point les gens tournent en rond, bernés par leur ego qui comprend bien que si on solutionne les problèmes, la perte du pouvoir intérieur sera inévitable. En plus, avancer et nettoyer signifie la plupart du temps regarder en face le job de papa / maman, qui n'est très souvent pas rose du tout, alors que pour beaucoup, on touche pas à papa / maman. Cela ne se fait pas. Les gens doivent donc choisir de défier ce qu'ils ressentent pour leur famille ou stagner et y laisser leur propre vie, ce qui est cruel dans le fond.

    RépondreSupprimer
  22. Les gens déterminés sont donc rares. Et les offres pour gens déterminés encore plus rares, car les psys n'échappent pas à ce dilemme contrairement à ce qu'ils racontent... on ne voit jamais aucun psy sur le devant de la scène, tout simplement parce que cela ne marche pas leur bordel. Ils souffrent comme tout le monde des tentations, le pouvoir, la notoriété, le sexe, l'argent... tout ceci les impacte aussi fort que le mec de la rue. C'est pourquoi je passe mon temps à défendre DAVID RENAN qui est ultra solide dans sa résistance à la tentation ARGENT. C'est la source de ses gains depuis 14 ans. Et c'est respectable. Manipuler autant de pognon et ne pas déconner, même un psy n'y arriverait pas.

    Bref, j'étais déterminé car j'en avais plein le cul de devoir me limiter à 20 / 30.000€ par mois sous peine de déclencher au delà du sabotage et des pertes mécaniques. En fait, je stagnais comme tout le monde depuis 10 ans, à mon niveau et j'ai eu honte de cette stagnation. J'ai décidé de lui faire la peau...

    Qui plus est, j'avais envie d'être libre. La vraie liberté. Sans religion, éducation, école, parents, norme sociale.

    J'ai mis 6 mois à comprendre comment marchaient les croyances inconscientes et à élaborer des outils, puis 6 mois à amadouer mon système psy pour gagner sa confiance et enfin 6 mois à les traquer une à une. C'est un long process. On est très loin de la petite séance magique d'hypnose qui défonce et viole la gueule du client sous couvert de petits résultats immédiats.

    Il faudrait un livre entier pour coucher sur le papier le résultat de ces expériences. Si je devais dire un seul mot, ce serait qu'il est totalement impossible d'obtenir un succès SANS LES AUTRES. C'est le contact aux autres qui permet de traquer et les sentiments refoulés et les croyances inconscientes.

    Si clairement, il n'y a besoin d'aucun professionnel pour se libérer, chaque être humain disposant des outils en lui même pour s'extirper de son bordel, il me paraît extrêmement clair également, que nous ne pouvons nous en sortir seuls. Nous sommes condamnés à collaborer, à apprendre, à échanger, à nous comprendre au risque sinon de rester un idiot toute sa vie qui rêve et fantasme sans jamais rien concrétiser...

    Quand on y réfléchit, avoir planqué la clef du bonheur en soi au plus profond et la solution pour y accéder dans le contact aux autres, c'est de toute beauté la vie humaine... on a affaire à des dieux farceurs hahahaha

    Charles Dereeper

    PS : cet édito ne serait pas complet sans apporter une dédicace à un film que j'ai vu par hasard il y a 2 ans, JE L'AIMAIS avec DANIEL AUTEUIL qui illustre parfaitement l'espèce d'horreur dans laquelle beaucoup vivent. Par peur, ils renoncent à vivre et sont mort vivants littéralement. Etre libre, c'est vraiment prendre le risque d'aimer au risque de ne pas être conforme et d'assumer ce à quoi on tient. Dans JE L'AIMAIS, on voit un Daniel Auteuil faire le malin en réunion avec son staff à la sortie d'un resto dans la rue, puis il voit sa défaillance, l'amour de sa vie avec un môme et s'effondre en larme quelques minutes plus tard, lui le petit industriel notable français qui a tout au regard de la norme sociale. Cela résume bien le va et vient entre la FAKE LIFE et la vérité dont on a tous besoin, les choix de la majorité au profit de la FAKE LIFE et le prix à payer, monstrueux. Je suis fasciné depuis toujours par ces choix de vie. Se trahir et vivre dans le confort ou non, coûte que coûte, s'engager et suivre ses convictions. Tous les jours, la FAKE LIFE gagne des guerres, appuyées par les satanistes lucifériens. Mais tous les jours, des Daniel Auteuil s'effondrent. La FAKE LIFE ne rémunère pas à long terme. Elle tue les gens même si elle nourrit à court terme.

    http://www.objectifeco.com/entreprendre/excellence-humaine/peut-on-esperer-changer-de-vie.html

    RépondreSupprimer
  23. 300.000 américains âgés de plus de 85 ans ont bossé et la tendance explose - le débat RETRAITE est ouvert !


    Charles Dereeper
    dimanche, 22 juillet 2018 13:11


    Comme l'indique le WASHINGTON POST, sur son graphique, il était 100.000 en 2005 et ils sont maintenant 300.000 américains à bosser au delà de 85 ans https://www.washingtonpost.com/news/wonk/wp/2018/07/05/a-record-number-of-folks-age-85-and-older-are-working-heres-what-theyre-doing/?noredirect=on&utm_term=.c0c72c3a55b9

    255.000 sur 12 mois glissants !

    Le débat est ouvert. Il me fascine car après 10 ans de vie en Thaïlande, où j'ai vu l'absence de système de retraite reporter sur la cellule familiale le risque vieillesse, je mesure tout l'enjeu.

    En effet, si vous avez des boulets dans votre famille, il devient pratiquement impossible de vous extraire de la loose puisqu'il faut financer vos proches en permanence qui vous drainent vers le bas. Un pays sans système de retraite devient une prison pour tous.

    La question de fond devient. Une personne âgée exploite t elle ses enfants pour ne rien branler ou doit elle travailler pour survivre ?? !!!!

    J'ai longtemps médité puisque je suis désormais marié (à une orpheline) dont la famille élargie a essayé de me faire le cul (sans succès, il paraît que je suis le plus coriace historiquement, la poitrine conséquente au regard de la taille du cul de ma femme ayant ramolli avant moi toute une génération de prétendants qui estimaient qu'il valait mieux contrôler le risque en alimentant en pognon la belle famille plutôt que de perdre le privilège de malaxer les chairs abondantes de ce qui est devenu ma femme...!)

    L'Asie est vraiment au carrefour de la problématique de la retraite, car ils ont misé sur un autre système que le nôtre.

    Pour être franc, le système socialiste français est insupportable à vivre mais tout n'est pas à jeter à la poubelle. Les abus sont partout, rendant le système inefficient.

    Cependant, collecter de l'argent pour assurer de manière équitable une retraite n'est pas idiot. Loin de là. Actuellement, c'est idiot, car une espérance de vie de 85 ans avec une structure démographique déséquilibrée et un départ à la retraite à 65 ans, ne peut tout simplement pas fonctionner. Mais avec une équation plus réaliste, il n'est pas impossible que ce soit la meilleure solution.

    Quand on regarde le système américain, système lui aussi socialiste, on un choix de société à mi chemin entre la France et la Thaïlande. Et cela ne marche pas non plus. Car bosser à plus de 85 ans, juste pour pouvoir survivre, c'est un échec.

    Donc pas de solution collective fiable. Et à titre perso...

    La solution individuelle consiste toujours à développer ses compétences financières de manière à assurer soi même sa retraite... il faut apprendre aussi à détourner la tête quand à côté de soi, des humains se noient.

    4 options. 4 résultats désagréables...

    http://www.objectifeco.com/economie/politiques-economiques/demographie/300-000-americains-ages-de-plus-de-85-ans-ont-bosse-et-la-tendance-explose-le-debat-est-ouvert.html

    RépondreSupprimer
  24. La fin annoncée du job banquier au détail pour la distribution de crédit


    Charles Dereeper
    dimanche, 22 juillet 2018 10:58


    Antoine des cryptos http://www.objectifeco.com/blog/antoine-capitan.html m'envoie cet article ce matin https://www.barrons.com/articles/wall-street-rushes-into-a-new-asset-class-1532111903

    Il est clair que le futur est compté pour la distribution de crédit.

    Quand on voit Amazon, EBAY, AIRBNB, avec le système de rating qui se perfectionne des utilisateurs, il est peu élevé le nombre d'années qui restent avant qu'on s'échange entre ménages de la dette + besoins de financement et qu'on se passe des banquiers.

    L'automatisation avance pas à pas.

    La chute du socialisme est inévitable.

    Plus j'étudie l'histoire des civilisations, plus je découvre que le socialisme est ancien. C'est la réponse naturelle des élites quand une société atteint un certain niveau de développement. Et cela a systématiquement échoué.

    Le couple infernal hausse des taxes, baisse de l'activité économique, chute des revenus pour tout le monde, migration démographique ou révolution se retrouve même au temps des egyptiens.

    Je pense que la robotisation fera plus de dégât aux équilibres précaires des équations socialistes que le contre cycle démographique des baby boomers.

    Si on peut automatiser la distribution de petits crédits en masse, on pourra automatiser beaucoup plus.

    Certains optimistes pensent que l'humanité va devoir créer tout un nouveau monde économique, un nouveau secteur à côté de l'industrie, de l'agriculture et des services, pour occuper les gens.

    Perso, je suis pessimiste. Je suis persuadé que les riches se débarasseront des peuples quand ils n'en auront plus besoin, les robots ayant pris le relais des esclaves humains.

    Je ne vois pas pourquoi l'humanité entretiendrait des consommateurs de ressources naturelles disponibles en quantité limitée pour rien. Cela n'a pas de sens.

    Je ne partage pas l'opinion de l'option guerre.

    J'ai étudié. La guerre est rentable financièrement, mais n'est pas rentable quand il s'agit d'éliminer la population humaine. Au 20ième siècle, 250M de morts par guerre et 350M de morts civils alors qu'on a poussé au maxi du maxi le concept.

    Pas efficace...

    Non, je pense sincèrement que les oligarchies nous ont prévu de belles petites maladies dont les élus auront l'antidote.

    Avec la maladie, là, c'est propre. L'élimination est massive. Et c'est la faute à personne. Pas de culpabilité à gérer derrière...

    http://www.objectifeco.com/entreprendre/tendances-sectorielles/la-fin-annoncee-du-job-banquier-au-detail-pour-la-distribution-de-credit.html

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. En citant "L'union fait la force", les soçalo-communistes ne montraient que la force physique du groupe est plus forte que celle d'une personne, mais, ils se sont bien gardé de parler de la communication ! Car, plus on discute plus on s'échange des informations discutables et, une partie du progrès vient de là. C'est ce qui se passe aujourd'hui avec internet où la force physique est mise de côté pour ne parler que de communications.

      En 2010 il y avait plus de 4% de surdoués dans le monde ! 280 millions de personnes plus intelligentes que les dirigeants !!
      Mais, les dirigeants n'en veulent pas et préfèrent se tourner vers l'IA ! afin d'en paramétrer le Q.I. du robot sans en être dépassé !!!

      Supprimer
  25. Signature dans la cellule et design intelligent
    Une introduction au désespoir prolongé


    Par Fred Reed
    23 juillet 2018


    Une question qui ne cesse jamais de fasciner est celle de l'origine de la vie, et comment et pourquoi elle a progressé comme elle semble l'avoir fait. L'histoire officielle et l'explication de rigueur sont que cette vie est née d'une génération spontanée à partir de l'eau de mer. Croire que c'est la marque d'une personne avancée, que l'on ait la moindre connaissance de la question. Dans le monde universitaire, des chercheurs ont été licenciés et des carrières ruinées pour avoir été interrogées. Si vous doutez que les scientifiques puissent être des animaux de troupeaux idéologiques, mesquins, intolérants, vindicatifs et poignardés comme professeurs, lisez Heretic, du docteur en biochimie et biochimiste Matti Leisola, qui est tombé du mauvais côté du troupeau. Les efforts continus de cet établissement pour éradiquer l'hérésie ressemblent de plus en plus à un désespoir prolongé.

    L'autre, plus intuitive vue de la vie est celle de la conception intelligente. Quand on voit un système immensément compliqué dont toutes les parties travaillent ensemble avec un effet et un but apparent, comme une automobile ou une cellule, il est naturel de penser que quelqu'un ou quelque chose l'a conçu. Il y a beaucoup de preuves à ce sujet, certainement assez pour intriguer ceux d'esprit ouvert et d'intelligence. Ceux d'un penchant philosophique peuvent noter que Freud, Marx et Darwin sont également des reliques du déterminisme du dix-neuvième siècle, et que Darwin a écrit quand presque rien n'était connu au sujet de beaucoup de biologie. Notez également que les sciences sont étroitement contraintes et limitées par leurs prémisses, incapables de penser en dehors de leur boîte choisie. D'autres, plus sages, se demandent s'il n'y a pas plus de choses dans le ciel et la terre.

    La théorie de l'identité est considérée par l'histoire officielle comme une forme de créationnisme biblique du genre qui soutient que le monde a été créé en 4004 av. C'est soit stupide ou délibérément malhonnête. Il n'y a bien sûr aucun lien nécessaire entre la carte d'identité et le bouddhisme, l'islam ou le culte du cargo. Il y a des scientifiques qui ne sont pas des partisans de la carte d'identité mais qui voient simplement qu'une grande partie du darwinisme officiel n'a aucun sens ou ne s'accorde pas avec les preuves. Certains sont des chrétiens, ce qui n'affecte pas la validité ou l'absence de ce qu'ils disent. A en juger par mon courrier, beaucoup de gens ont de sérieux doutes sur l'explication officielle sans être zélés de quoi que ce soit en particulier.

    (Pour ce que ça vaut, je suis moi-même un agnostique complet.) La foi et l'athéisme me paraissent des croyances catégoriques dans quelque chose que l'on ne sait pas: l'ID n'apporte aucun soutien à l'existence d'un dieu de l'Ecole du Dimanche. (Tous les lieux et toutes les fois la plupart des gens ont vécu dans la misère et sont morts à l'agonie.)

    Pour moi, cependant, les choses semblent conçues. Par quoi, je ne sais pas.

    Deux difficultés affectent la présentation de l'identité au public. Premièrement, la plupart d'entre nous ont été soumis à des milliers d'heures de programmes «scientifiques» insipides et de manuels de masse. Ceux-ci nous disent que les sceptiques doivent être des chrétiens forestiers avec trois dents. La seconde est que la suite de l'argument exige plus de compréhension technique que la plupart ont. Essayer d'expliquer la question à un auditoire de réseau-nouvelles est sans espoir et rend ceux qui la tentent semblent stupides.

    RépondreSupprimer
  26. Pourtant, la discussion doit être assez technique pour éviter de dégénérer en vagues généralités. Après plusieurs auteurs, il faut être familier avec la nature de l'information ou avoir la capacité de la saisir rapidement, à la fois dans le sens de Shannon d'une réduction de l'incertitude et de l'information spécifique contenue dans l'ADN et le code informatique. Une certaine expérience de la programmation aide aussi bien qu'une familiarité mineure avec la chimie organique et une connaissance aveuglante de la paléontologie précoce.

    Hélas, la mécanique de la biologie cellulaire est controversée: structure de l'ADN, codons et anticodons, polymérases et transcriptases, fonctions des ribosomes, chiralité des alpha-acides aminés, microARN, repliement des protéines, ORFans, réseaux régulateurs géniques du développement, Ediacaran et la paléontologie cambrienne (tant pour 4004 av. J.-C.), et technoglop similaire, ce n'est pas une science de fusée, mais il faut un peu d'étude pour ramasser. La plupart d'entre nous ont d'autres choses à faire.

    Moins on en sait sur la biologie cellulaire, plus il est facile de croire en la génération spontanée. Darwin ne savait rien. Depuis lors, la connaissance de la biochimie et de la biologie moléculaire a connu une croissance phénoménale. Pourtant, malgré de nombreux efforts, les arguments en faveur de l'apparition accidentelle de la vie sont demeurés d'une fervente insistance, sans preuve ni preuve ni plausibilité théorique.

    Quels sont certains des problèmes avec le darwinisme officiel ? Premièrement, la génération spontanée de la vie n'a pas été reproduite. (Certes, répéter un processus qui aurait pris des milliards d'années pourrait manquer d'attrait en tant que projet de doctorat.)

    Quels sont certains des problèmes avec le darwinisme officiel ? Premièrement, la génération spontanée de la vie n'a pas été reproduite. (Certes, répéter un processus supposé avoir pris des milliards d'années pourrait manquer d'attrait en tant que projet doctoral.) Personne non plus n'a rassemblé dans le laboratoire une structure chimique capable de se métaboliser, de se reproduire et donc d'évoluer. Il n'a pas été démontré mathématiquement possible.

    Ceci est vrai malgré les théories sans fin sur la vie qui se produisent dans les bassins de marée, sur les argiles humides, dans les évents géothermiques, dans les eaux peu profondes, dans les profondeurs, ou que la vie arrive sur les chondrites carbonées, c'est-à-dire les météores. Il a même été suggéré que la vie est venue de Mars, c'est-à-dire que la vie vient d'un endroit où, autant qu'on peut le déterminer, il n'y en a jamais eu. Désespoir prolongé.

    Tôt ou tard, une hypothèse doit être confirmée ou abandonnée. Lequel ? Quand ? La science n'a-t-elle pas besoin de preuve, de reproductibilité, de possibilité théorique démontrée ? Ceux-ci n'existent pas. La réaction féroce aux sceptiques de l'histoire officielle ne suggère-t-elle pas un doute profond même parmi les croyants ?

    D'autres problèmes sérieux avec l'histoire officielle: Les fossiles intermédiaires manquants - «chaînons manquants» - restent obstinément manquants. "L'équilibre ponctué", une théorie de l'évolution rapide soudaine inventée pour expliquer le manque de preuves fossiles, semble incapable de générer suffisamment d'informations génétiques. De nombreuses protéines ne ressemblent à aucune autre et ne peuvent donc pas en être issues. Encore et encore.

    RépondreSupprimer
  27. Enfin, plus un événement est complexe, moins il est probable qu'il se produise par hasard. Au fil des années, les mécanismes cellulaires se sont révélés de plus en plus complexes. Darwin pensait que dans un étang chaud, des bouts de goo s'entremêlaient, une membrane se formait, et la vie allait et venait. Immédiatement après Watson et Crick en 1953, la mécanique chimique de la fonction cellulaire semblait toujours relativement simple, bien que personne ne puisse dire d'où provenait l'information génétique. Aujourd'hui, des milliers de protéines sont connues pour prendre part à des processus complexes dans lesquels différentes parties de protéines sont synthétisées sous le contrôle de différents gènes, puis épissées et éditées minutieusement. Récemment, avec la découverte de l'épigénétique, la complexité a fait un grand bond en avant. (Pour ceux qui veulent se soumettre à de telles choses, il y a la révolution épigénétique, ce n'est pas une lecture légère.)

    Il est intéressant de noter que le mantra des évolutionnistes, selon lequel «des millions, des milliards et des milliards d'années ont dû évoluer», ne tient pas nécessairement l'eau. Nous avons tous entendu parler de l'affirmation de Sir James Jean selon laquelle un singe, tapant au hasard, finirait par produire tous les livres du British Museum. (En fait, il ne produirait pas un seul chapitre dans l'âge accepté de l'univers, mais cela ne fait rien.) On peut démontrer que la génération spontanée est similaire à la probabilité de disparition mathématique. Si les évolutionnistes pouvaient prouver le contraire, ils renforceraient énormément leur cas. Ils n'ont pas.

    Les improbabilités sont multiplicatives. Les courants d'exponentiation semblent courir de plus en plus lourdement contre le singe. Si ce n'est pas vrai, les évolutionnistes n'ont pas montré que ce n'était pas vrai.

    Ci-joint quelques recommandations pour ceux qui pourraient être intéressés. Quoi que l'on puisse conclure après avoir lu les différents auteurs sur ID, vous verrez rapidement qu'ils ne sont pas des «pseudoscientifiques», pas des poids légers, et ont des références techniques sérieuses. Ils essaient d'expliquer leurs sujets au fur et à mesure. Certains réussissent mieux que d'autres.

    Les plus accessibles sont la Black Box de Darwin, que je recommande fortement, et The Edge of Evolution, tous deux de Michael Behe, professeur de biochimie à l'Université Lehigh. Il met la technologie lourde dans les notes de fin. Le lecteur intelligent n'aura aucun problème avec ceux-ci.

    Aussi clairement écrit et soigneusement expliqué sont Signature dans la cellule (mentionné ci-dessus) et Darwin's Doubt, par Stephen Meyer (géophysicien, doctorat en histoire et philosophie des sciences, Université de Cambridge.) Le lecteur (encore) intelligent trouvera ces bonnes mais difficiles. Une troisième possibilité est indéniable, par Douglas Ax (Undergrad biochimie, Berkeley, Ph.D. CalTech, génie chimique). Bien que très pointu, il utilise tellement l'analogie pour garder les choses simples que la science peut être perdue. Ann Gauger, Science et origines humaines, est titulaire d'un diplôme en biologie du MIT, d'un doctorat en biologie du développement et de la biologie moléculaire de l'Université de Washington et d'un travail postdoctoral à Harvard (sur la drosophile kinésine légère, que je ne connais pas quel est.)

    RépondreSupprimer
  28. Quoi qu'il en soit, Meyer aborde le lecteur de manière claire et complète à travers la question de l'origine de la vie à partir, brièvement, des temps anciens à travers la recherche de Watson et Crick et ensuite dans les profondeurs de la cellule en détail. D'un intérêt particulier est sa discussion de l'documenté avec des références.

    Si vous commandez l'un de ces livres, demandez à Amazon de les expédier dans des boîtes intitulées Kinky Sex Books ou Bestiality appliqué pour que personne ne sache que vous lisez une pièce d'identité.

    Ici, permettez-moi une pensée que les auteurs ci-dessus ne mentionnent pas: Peut-être que la nature est plus mystérieuse que même les ID pensent: La complexité insensée de la vie pourrait suggérer un niveau de non-compréhension bien plus profond.

    Supposons que vous ayez vu un vrai singe picorer un clavier et, en examinant sa sortie, il a vu qu'il tapait, page après page, Les Aventures de Tom Sawyer, sans erreur.

    Vous suspecteriez une fraude, par exemple que la machine à écrire était vraiment un ordinateur programmé avec Tom. Mais non, sur inspection, vous trouvez que c'est une véritable machine à écrire. Eh bien, vous pensez, le singe doit être un robot, avec Tom en RAM. Mais cela aussi se révèle faux: le singe en est un. Après un examen exhaustif, vous êtes obligé de conclure que Bonzo frappe vraiment au hasard.

    Pourtant, il produit Tom Sawyer. Cela étant impossible, vous devez conclure qu'il se passait quelque chose que vous n'avez pas compris.

    Une grande partie de la biologie est similaire. Pour un zygote, à peine visible, se transformer en bébé est astronomiquement improbable, un assaut suicidaire sur la loi de Murphy. La lecture de l'embryologie le rend apparent. (Les textes sont d'un coût prohibitif, mais Life Unfolding sert.) Pourtant, chaque étape du processus est en accord avec les principes chimiques.

    Cela n'a pas de sens. Non, de toute façon, à moins de conclure que quelque chose de plus profond se passe que nous ne comprenons pas. Cela me rappelle plusieurs adages qui pourraient servir à améliorer notre arrogance considérable. Comme l'a dit Haldane, «Le monde n'est pas seulement queerer que nous ne le pensons, mais plus étrange que nous ne pouvons le penser.» Ou le principe de Fred, «Le plus intelligent d'un grand nombre de hamsters est encore un hamster.

    Nous pouvons être trop plein de nous-mêmes.

    https://www.lewrockwell.com/2018/07/fred-reed/signature-in-the-cell-and-intelligent-design/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) D'autres problèmes sérieux avec l'histoire officielle: Les fossiles intermédiaires manquants - «chaînons manquants» - restent obstinément manquants. (...)

      Pourquoi en cas de découverte de quelque chose d'étrange dans le sol le secteur est immédiatement fermé au public ?! Hahahaha ! Pourquoi les égyptiens taillaient-ils leurs montagnes en pointe (pyramidale) ?

      D'ailleurs, seuls les idiots disent que dieu les a fait à son image !

      Supprimer
  29. La guerre commerciale accélère le déclin de l'empire américain alors que la Chine et l'Inde dominent


    Dr. Doom Marc Faber
    RT Nouvelles
    23 juillet 2018


    Selon Marc Faber, éditeur et éditeur du rapport The Gloom, Boom & Doom, les économies émergentes comme la Chine et l'Inde peuvent dépasser les Etats-Unis en tant que leaders mondiaux.

    "Les États-Unis, en tant qu'empires contre le reste du monde, ont atteint un sommet dans les années 1950 ou 1960. Ensuite, il y a eu d'autres pays qui sont devenus plus puissants, en particulier la Chine et maintenant de plus en plus l'Inde. L'empire américain et son influence sur le monde diminue et a diminué depuis un certain temps ", at-il déclaré à RT. La guerre commerciale pourrait accélérer cette «mutation» dans l'équilibre économique mondial «avec d'autres pays devenant plus importants et les États-Unis moins importants», a déclaré Faber.

    Selon Faber, les États-Unis sont susceptibles d'être le plus grand perdant de la guerre commerciale qu'il a commencé. "Les gagnants d'une véritable guerre commerciale seraient tout le monde sauf les États-Unis. Les Européens commerceraient plus avec l'Asie, et les Asiatiques échangeraient plus avec l'Europe qu'avec les Etats-Unis. Il y aurait plus de commerce entre les économies émergentes et la Chine et vice versa ", a déclaré Faber.

    Un autre vainqueur du marché serait la Russie puisque la Chine achèterait plus de ressources du pays, alors que Moscou en achèterait davantage à Pékin, a-t-il dit.

    Le marché boursier américain a jusqu'ici ignoré les nouvelles sur la guerre commerciale mondiale, note Faber. "Mais s'il y a une guerre commerciale, ce n'est pas bon pour la croissance économique mondiale. L'économie mondiale ralentit déjà. Je pense que ce serait une grave erreur d'aller de l'avant avec la guerre commerciale. "

    Les pays les plus exposés à la guerre commerciale sur les marchés émergents sont le Brésil, la Turquie et l'Argentine, en raison de leurs problèmes fiscaux, de leurs déficits croissants et de leur faible taux de change, explique Faber.

    Avec l'économie mondiale financée par l'endettement croissant depuis la dernière crise mondiale de 2008-2009, une autre récession est susceptible de se produire, mais sa forme n'est pas encore connue, selon l'investisseur.

    Malgré la vigueur récente du dollar américain, en particulier contre les devises des économies émergentes, Faber dit que la tendance ne se poursuivra pas à long terme. Il dit que la meilleure façon de protéger les investissements individuels en période de turbulences est de diversifier le portefeuille avec de l'argent, des obligations, des métaux précieux et de l'immobilier.

    Reproduit de RT News.

    https://www.lewrockwell.com/2018/07/no_author/trade-war-to-accelerate-decline-of-us-empire-as-china-india-dominance-grows-dr-doom-marc-faber/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Primo la Chine compte plus de 1 milliard 400 millions d'habitants et est donc sur super-hyper-marché ! (à côté de l'Inde idem !). En plus, leur avancée technologique très pointue leur a permis de concevoir des... robots !!!

      Donc, quand un pays veut contrer un autre pays: ils fabrique et utilise des robots (même prix de l'heure qu'ailleurs !!), mais, face à 2 milliards 800 millions de personnes et presque autant de robots...

      Supprimer
  30. Trump est pour révoquer le pouvoir de la Californie pour lutter contre le smog


    par Tyler Durden
    Lun, 23.07.2018 - 12:38


    Dans un mouvement qui va irriter les écologistes partout, mais surtout en Californie, l'administration Trump cherche à abroger l'autorité de la Californie à réglementer les émissions automobiles dans une révision proposée des normes de l'ère Obama, selon Bloomberg citant trois personnes familières avec le plan.

    La proposition qui sera publiée plus tard cette semaine représente une «attaque frontale» contre l'un des programmes de réglementation de Barack Obama visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre qui contribuent au changement climatique.

    Il met également en place une bataille de haut calibre sur la capacité unique de la Californie à lutter contre la pollution de l'air et, si elle est finalisée, est sûr de déclencher une longue bataille dans la salle d'audience.

    Et puisque la refonte comprend également le mandat de la Californie pour les ventes de voitures électriques, il représente un coup de poing pour Elon Musk, qui a récemment annoncé (encore une fois) un accord pour commencer à travailler sur une usine en Chine.

    La révision proposée mettrait également un frein aux règles fédérales visant à accroître l'efficacité énergétique au cours de la prochaine décennie, mais plafonnerait les exigences fédérales en matière d'économie de carburant au niveau de 2020 qui, selon la loi fédérale, doit être d'au moins 35 milles par gallon. moyenne, plutôt que de les laisser s'élever à environ 50 mpg en 2025, comme prévu dans le plan laissé par Obama.

    Comme détails Bloomberg, dans le cadre de la proposition étonnante, l'US Environmental Protection Agency proposera de révoquer la dérogation accordée à la Californie Clean Air Act accordée à la Californie qui a permis à l'État de réglementer les émissions de carbone des véhicules d'échappement nombres plus élevés.

    Séparément, l'Administration américaine de la sécurité routière va affirmer que la Californie est interdite de réglementer les émissions de gaz à effet de serre des automobiles en vertu de la loi de 1975 qui a établi les premières exigences fédérales en matière d'efficacité énergétique.

    On s'attend à ce que les agences réduisent les accidents de la route en réduisant le coût du remplacement des voitures plus anciennes et moins sûres par les conducteurs, tout en réduisant les prix des vignettes pour les véhicules neufs, même si les automobilistes doivent dépenser davantage pour l'essence.

    En d'autres termes, dans ce qui constitue une véritable guerre entre la Maison-Blanche et la Californie, l'administration mettra tout son poids derrière la révision radicale, y compris la révocation de l'autorité chérie de la Californie.

    La dérogation accordée par l'État en vertu de la Clean Air Act en 2009 a permis à l'État de Californie d'établir des règles d'émissions plus strictes pour les voitures et les camions que le gouvernement fédéral, mais l'État a aligné ses règles sur celles de l'EPA et de la NHTSA. un soi-disant programme national de règles sur les voitures propres.

    RépondreSupprimer
  31. Inutile de dire que si le plan de Trump colle, il représenterait son plus grand recul réglementaire pour le moment.

    Comme on pouvait s'y attendre, la Californie était furieuse et rejetait l'idée que sa capacité à rédiger ses propres règles sur les émissions d'échappement devrait cesser: «Nous avons la loi de notre côté, ainsi que les gens du pays et les peuples du monde». a déclaré Dan Sperling, un membre du Air Resources Board de l'Etat.

    Le 2 mai, la Californie et 16 autres personnes ainsi que le district de Columbia ont intenté une action en justice visant à bloquer les efforts de l'administration Trump pour démêler les objectifs d'émissions de l'ère Obama. Sperling a déclaré que ce nombre augmentera à mesure que de plus en plus de gens se rendent compte à quel point Trump attaque fondamentalement l'idée des droits des Etats.

    Une question clé, et encore sans réponse, est de savoir ce qui arrive aux constructeurs d'automobiles qui se retrouvent quelque part au milieu de ce combat entre le président et l'État américain le plus peuplé. Selon Bloomberg, ces derniers mois, ils ont souligné qu'ils ne soutiendraient pas le gel des objectifs fédéraux et voulaient que Washington et Sacramento continuent de lier leurs objectifs d'efficacité des véhicules. Alors qu'ils passaient la première année de l'administration Trump à attaquer les règles d'Obama comme trop coûteux, ils craignent l'incertitude réglementaire qu'une bataille judiciaire de plusieurs années sur un retour en arrière créerait. En outre, d'autres grands marchés de l'automobile, tels que la Chine et l'Europe, poursuivent leurs propres projets en proposant des voitures plus propres.

    L'action de Trump ne lui fera pas d'amis dans le Golden State:

    "Ce n'est rien de moins qu'une attaque scandaleuse contre la santé publique et les droits des Etats", a déclaré Frank O'Donnell, président de Clean Air Watch. "C'est une décision stupide de la part d'une administration qui prétend vouloir la paix, parce que cela mènera à une guerre contre les émissions: des Etats progressistes contre un gouvernement fédéral réactionnaire La grande question: qui seront les compagnies automobiles ?"

    Pendant ce temps, d'autres sont secrètement heureux: certains conservateurs se sont longtemps irrités de la rare autorité accordée à la Californie et se félicitent de l'effort de révocation.

    "Le Congrès n'avait pas l'intention de la Californie d'établir des normes nationales d'économie de carburant", a déclaré Steve Milloy, un conseiller politique pour le Heartland Institute, un groupe critique de la science du climat. Il a été permis de développer des normes nationales d'économie de carburant qui sont établies par le gouvernement fédéral, et c'est ce que nous allons faire.

    Pendant ce temps, alors que la lutte contre la pollution sur les voitures californiennes se réchauffe, on se demande si ses vaches sont les prochaines ? Pour rappel, l'industrie de la viande et des produits laitiers dépassera bientôt le grand pétrole en tant que plus gros pollueurs du monde. La lueur d'espoir pour eux est qu'au moment où cela se produira, Trump aura disparu depuis longtemps.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-07-23/trump-revoke-californias-power-fight-smog

    RépondreSupprimer
  32. L'ESCROQUERIE DU SIECLE:

    Réchauffement climatique: 10 villes qui risquent de disparaître


    23 JUILLET 2018
    Frédéric Sergeur



    Si aucun effort n'est fait, le réchauffement climatique aura des conséquences dramatiques sur notre planète. Voici 10 villes qui pourraient disparaître.

    Certains parlent de "fake news" au moment d'évoquer le réchauffement climatique. Mais c'est une réalité qui a déjà été prouvée par de nombreuses études scientifiques, que cela plaise ou non. La grande majorité des pays dans le monde sont conscients qu'il faut agir.

    Un objectif clair a été fixé lors de la COP21 en 2015 à Paris: l'ambition est de stabiliser le réchauffement climatique dû aux activités humaines en dessous de 2 degrés d'ici 2100 et de faire tous les efforts possibles pour atteindre l'objectif de 1,5 degré maximum durant ce laps de temps. Donald Trump, climatosceptique assumé, a néanmoins décidé de retirer les États-Unis de cet accord en 2017.

    Les océans vont quand même monter

    L'une des dernières études scientifiques réalisées n'est pourtant pas vraiment rassurante. Le groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) s'est intéressé aux multiples conséquences du réchauffement climatique dans plusieurs cas de figure. Si les pays parvenaient à atteindre l'objectif fixé de moins de 2 degrés de réchauffement climatique, les océans continueraient quand même à monter: "Nous estimons le niveau d'élévation moyen des mers entre 0,7 et 1,2 m si l'on maintient zéro émission nette de gaz à effet de serre jusqu'en 2300", selon le GIEC, peu optimiste pour l'avenir.

    "La stabilisation de la température en-dessous des 2 degrés Celsius est insuffisante pour maintenir le niveau moyen d'élévation des mers jusqu'en 2300 en-dessous d'1m50. Le niveau des mers continuera à monter jusqu'en 2300, et au-delà même dans les scénarios où l'on atteint le zéro émission de gaz à effet de serre dans la seconde moitié du 21e siècle", ajoute le GIEC.

    La montée des eaux due au réchauffement climatique est la principale menace qui guette des dizaines de villes à travers le monde. Les réfugiés climatiques pourraient se multiplier dans les années à venir, en raison de la disparition de leur zone d’habitation. D'ici 2050, 250 millions de personnes pourraient être ainsi forcées de s'exiler à cause du climat selon l'ONU. Voici 10 des villes qui pourraient disparaître dans le futur à cause du réchauffement climatique. A savoir: ceci est une liste non-exhaustive et des dizaines d'autres villes sont aussi menacées partout dans le monde. En Belgique, Bruges ou Ostende sont aussi sous la menace, mais pas d'une disparition entière.

    1. San Francisco (États-Unis)

    La Californie est l'un des États des États-Unis les plus exposés aux risques du réchauffement climatique. Et la ville de San Francisco est même considérée comme "un cauchemar" en raison de sa situation géographique. Située à la pointe d'une péninsule, la ville est exposée de tous les côtés à la montée des eaux. Si les prédictions catastrophiques des scientifiques se réalisent dans le futur, des centaines de milliers d'habitants seraient exposés rapidement à la montée des eaux et devraient abandonner leurs maisons.

    RépondreSupprimer
  33. D'ici 2100, la majeure partie de la Baie de San Francisco se retrouverait ainsi sous les eaux à en croire des scientifiques cités par le NY Times, graphiques à l'appui. Le célèbre Golden Gate deviendrait clairement inutile... Outre la montée des eaux, San Francisco est aussi situé dans une zone sismologique à risques: des études ont déjà pointé du doigt le lien entre le réchauffement climatique et l'augmentation du nombre de séismes, même si les avis divergent encore à ce sujet. Il n'empêche que l'augmentation du nombre de séismes, si elle se confirme, mettrait un peu plus San Francisco en danger à l'avenir...

    La Californie, l'Oregon et l’État de Washington, qui sont sous la menace des conséquences du réchauffement climatique, ont déjà critiqué les décisions prises par Donald Trump, qui ne fait rien pour lutter efficacement contre ce danger. Sans résultat pour l'instant...

    2. Venise (Italie)

    Les risques encourus par Venise sont connus depuis des années et sont régulièrement soulignés. "Profitez de Venise, ses gondoles et ses canaux tant que c'est encore possible", rappellent souvent les médias. Car oui, l'une des destinations les plus connues et prisées des touristes est en danger et va disparaître, c'est acté.

    "La question n'est pas de savoir si cela arrivera, mais simplement quand", selon l'Unesco. "Le phénomène des hautes eaux est une menace pour l'intégrité des valeurs culturelles, environnementales et paysagères. L'apparition d'eaux exceptionnellement hautes constitue une menace importante pour la protection et l'intégrité de la lagune de Venise et les établissements historiques", ajoute l'instance de l'ONU.

    La ville a engagé des sommes considérables dans le projet MOSE (acronyme italien de "Module Expérimental Electromécanique"), pour se mettre à l'abri de cette montée des eaux grâce à un système de 79 digues. Le coût ? 5,5 milliards d'euros. Sauf que le projet est enlisé depuis des années et accuse un sérieux retard, en plus de coûts supplémentaires et imprévus... A ce rythme, impossible de savoir quand il sera fini.

    3. Bangkok (Thaïlande)

    L'avenir de la capitale thaïlandaise inquiète depuis des années déjà. Un premier signal d'alarme a été tiré en 2011, avec des inondations qui avaient fait des centaines de morts. Et le futur n'est pas plus brillant. Selon un rapport publié par la Banque mondiale en 2013, "la conjugaison d’une élévation de 15 centimètres des eaux et de cyclones plus intenses menace d’inonder une bonne partie de Bangkok à l’horizon des années 2030".

    Pour la Banque mondiale, Bangkok (qui compte plus de 10 millions d'habitants) est l'une des mégalopoles les plus à risque face au réchauffement climatique. La ville a été bâtie à 1,50 mètre à peine au-dessus du niveau de la mer, en zone marécageuse, et s'enfonce lentement dans le sol à cause de ses gratte-ciel et de l'épuisement de ses nappes phréatiques. Des mesures ont été prises, mais elles n'ont pas stoppé cet "enfoncement" dans le sol, le ralentissant seulement pour le réduire à quelques centimètres par an.

    "Sans politique d'adaptation, il est estimé que la superficie inondable de Bangkok, du fait des événements de précipitations extrêmes et de la hausse du niveau de la mer, sera de 40 % en cas d'une élévation du niveau de la mer de 15 centimètres", ajoute la Banque mondiale, évoquant toujours l'horizon 2030 pour ce scénario catastrophe.

    RépondreSupprimer
  34. 4. Tombouctou (Mali)

    Tombouctou est confronté à une autre conséquence du réchauffement climatique: l'avancée du désert. Ce problème est pointé du doigt depuis des années, et les résultats des décisions prises lors des différents sommets sur le climat tardent à être visibles. Le désert gagnerait 6 centimètres par an actuellement. Ce qui a des conséquences directes sur la population: difficultés pour les agriculteurs, malnutrition, pauvreté... Il faut ajouter à cela des périodes de sécheresse de plus en plus longues.

    "Tombouctou, situé dans la région du Sahel au nord du Mali, est, selon l'Unicef, sérieusement touché par les conséquences du changement climatique, les affluents du fleuve Niger s'étant asséchés en raison de la sécheresse et la plupart des terres sont maintenant arides et incapables de produire une récolte", expliquait en 2009 Ann M. Veneman, la directrice générale du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef).

    Aucune estimation quant à une date pour la disparition de Tombouctou n'a été réalisée. Mais l'un des joyaux de l'Afrique, confronté ces dernières années au problème du terrorisme, est en danger.

    5. Amsterdam (Pays-Bas)

    Amsterdam serait l'une des villes européennes où les conséquences du réchauffement climatique seraient les plus dramatiques. En cause encore une fois, la montée des eaux. Sauf que la ville n'a pas l'intention de se laisser engloutir sans tenter d'agir. Au Amsterdam Metropolitan Solutions, un institut qui cherche des solutions aux problèmes urbains, de nombreux dossiers concernent la lutte contre les effets du réchauffement climatique (comme la création d'un dispositif d'alerte par exemple). La plus grande digue du pays, longue de 32 km et située au nord d'Amsterdam, va aussi être rehaussée et renforcée, pour se préparer au mieux à la montée des eaux. Ce sont des idées et des exemples à suivre: le New York Times a récemment cité les Pays-Bas comme le pays à la pointe de la lutte contre la montée des eaux.

    6. Miami (États-Unis)

    Comme pour d'autres villes de cette étude, l'avenir de Miami semble scellé. "L'avenir de nombreuses villes dépend de nos choix en matière d'émissions de gaz carbonique mais il semble qu'il soit déjà trop tard pour certaines d'entre elles selon notre analyse. Il est difficile d'imaginer comment nous pourrions protéger à long terme Miami", expliquait en 2015, Ben Strauss, auteur principal d'une étude publiée dans les Comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS) et réalisée par l'ONG américaine Climate Central.

    Sur son site, l'ONG propose un outil pour juger de l'impact du réchauffement climatique sur les villes côtières des Etats-Unis. Au même titre que la Californie ou la Louisiane et New York, l’État de Floride est l'un des plus menacés aux États-Unis par la montée des eaux due au réchauffement climatique. Selon le Guardian, près de 15 milliards de dollars (environ 12,8 milliards d'euros) de biens immobiliers côtiers de Miami pourraient être inondés d'ici... les 15 prochaines années.

    Parmi les idées à l'étude pour mettre à l'abri la ville face à ce danger, il y a le rehaussement des routes, voire même l'abandon de certains quartiers "condamnés" face à l'augmentation du niveau de la mer. Mais le temps presse...

    RépondreSupprimer
  35. 7. Alexandrie (Égypte)

    Un rapport du GIEC, cité par le Guardian, explique que les plages d'Alexandrie seront inondées même si la montée des eaux parvient à être limitée à 0,5 m. Cela pousserait 8 millions de personnes à migrer. Et les conséquences seraient plus dramatiques si les températures augmentent de 3 degrés d'ici 2100 comme on le craint.

    "Des études prouvent que notre ville est l'une de celles qui seront submergées d'ici 2070 si rien n'est fait", appuie Ahmed Hassan, de l'association Save Alexandria Initiative, toujours cité par le Guardian. Rendue populaire par son phare et Claude François, la ville égyptienne n'est que l'arbre qui cache la forêt, puisque c'est tout le delta du Nil qui est sous le menace de la montée des eaux...

    8. Rio de Janeiro (Brésil)

    Les menaces qui pèsent sur la ville de Rio de Janeiro à cause du réchauffement climatique sont multiples, si on en croit le rapport Strategy for Adapting to Climate Change: montée des eaux, inondations, vagues de chaleur et glissements de terrains sont autant de risques encourus. Si la hausse des températures atteint les 3 degrés d'ici 2100, de nombreuses parties de la ville brésilienne seraient englouties par les eaux, notamment la célèbre plage de Copacabana, l'aéroport, ou encore des zones où ont eu lieu les Jeux olympiques en 2016. Un plan d'adaptation pour le changement climatique, élaboré avec des professeurs de l'université fédérale, a suggéré des stratégies pour faire face aux vulnérabilités dans des domaines tels que les transports, la santé et le logement. Mais les actes se font encore attendre...

    9. Shanghai (Chine)

    Une montée des eaux pourrait entraîner le déplacement de près de 17,5 millions de personnes à Shanghai. Un chiffre qui donne le tournis. Une grande partie de la ville pourrait se retrouver sous l'eau si les températures augmentent de 3 degrés d'ici 2100, avec comme conséquence directe une montée du niveau des océans partout dans le monde. Selon un rapport publié dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences, la ville chinoise fait partie des villes les plus en danger, au même titre que Miami voire Londres.

    Sauf que du côté de Shanghai, on se mobilise pour lutter contre ce funeste destin. "D'ici à 2050, le niveau de la mer à Shanghai aura augmenté de 10 à 20 cm. On a donc construit un mur sur toute la côte qui peut résister aux vagues et à un vent de force 12. On a aussi installé des digues le long du fleuve Huangpu, qui traverse la ville, afin de contenir les crues", a expliqué à France Info le directeur adjoint du centre de contrôle des inondations à Shanghai. La ville a investi plus de 5 milliards d'euros ces dernières années dans des projets pour anticiper les conséquences du réchauffement climatique.

    10. Malé (Maldives)

    Nous citons ici Malé et les Maldives en général, mais ce sont plusieurs îles du Pacifique qui sont clairement en danger face au réchauffement climatique. Les Kiribati, les îles Marshall ou encore Tuvalu pourraient à terme disparaître. Certaines petites îles ont même déjà disparu dans cette partie du monde. Les Maldives avaient tiré le signal d'alarme dès 2009, alors que leur président récemment élu avait annoncé la création d'un fonds souverain destiné à acheter des terres dans les États voisins afin d'accueillir à terme les habitants des Maldives, dont les îles étaient vouées à disparaître. Un acte fort, afin de sensibiliser l'opinion internationale. Sauf que près de 10 ans plus tard, ce paradis touristique est toujours menacé et pourrait disparaître d'ici un siècle ou deux, voire même plus tôt: cette prévision tient si les eaux des océans continuent de ne grimper "que" de 3 mm par an...

    https://fr.express.live/2018/07/23/rechauffement-climatique-10-villes-qui-risquent-de-disparaitre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Primo, le 'GIEC' ne regroupe AUCUN scientifique, Secundo, le tabloïd belge en remet régulièrement une couche pour faire vivre l'escroquerie sans la dénoncer !

      Depuis des millions d'années il y a des milliards de km³ d'eaux douces (venus des pluies, des fleuves & des rivières) qui se sont déversés dans les mers & océans... SANS QU'ELLES OU ILS NE MONTENT !!! Çà alors ! Tout simplement parce que l'eau s'infiltre continuellement dans les planchers océaniques et maritimes vers le magma où cette soupe toxique (les poissons chient dans la mer !) y est chauffée/bouillie et remonte donc (comme dans une cafetière électrique) vers les sources (chaudes ou froides suivant l'altitude) et vers les nappes phréatique qu'elle remplit.

      Supprimer
  36. La Chine annonce une flotte meurtrière de sous-marins AI «extra-larges»


    par Tyler Durden
    Mar., 24/07/2018 - 01:00


    La Chine développe actuellement des sous-marins inhabités "intelligents", peu coûteux, capables d'effectuer une grande variété de tâches, de la surveillance au placement de munitions et d'attaques "suicides", rapporte le South China Morning Post.

    Les sous-marins sans pilote font partie du plan ambitieux de Beijing visant à renforcer la puissance navale de son pays avec la technologie AI afin de défier la supériorité navale occidentale dans des régions telles que la mer de Chine méridionale et l'océan Pacifique occidental. 2020s.

    Le projet fait partie du plan ambitieux du gouvernement visant à renforcer la puissance navale du pays grâce à la technologie de l'IA. La Chine a construit la plus grande installation d'essai au monde pour les drones de surface à Zhuhai, dans la province du Guangdong. Des chercheurs militaires élaborent également un système de soutien assisté par l'IA pour les commandants de sous-marins. Comme l'a rapporté le South China Morning Post plus tôt cette année, ce système aidera les capitaines à faire des jugements plus rapides et plus précis dans les situations de combat.

    La nouvelle classe de sous-marins sans pilote rejoindra les autres systèmes militaires autonomes ou habités sur l'eau, la terre et l'orbite pour effectuer des missions dans des efforts coordonnés, selon les chercheurs. -SCMP

    Les sous-marins renforcés par l'IA «sortiront, géreront leurs affectations et retourneront à leur base», rapporte le SCMP, tout en établissant un contact périodique avec le commandement au sol, au besoin.

    Les sous-marins seront éventuellement capables de se positionner pour des embuscades à des points d'attaque géographiques où les navires ennemis sont susceptibles de voyager, tout en étant capables de travailler avec des sous-marins habités pour éclaireurs ou comme leurres pour tirer et exposer la position d'un adversaire.

    Les sous-marins robotiques dépendent fortement de l'intelligence artificielle pour faire face à l'environnement complexe de la mer. Ils doivent prendre des décisions en permanence: changer de cap et de profondeur pour éviter la détection; distinguer les civils des navires militaires; choisir la meilleure approche pour atteindre un poste désigné. -SCMP

    Un sous-marin d'IA peut être chargé d'abattre un sous-marin à propulsion nucléaire ou d'autres cibles de grande valeur. Il peut même effectuer une frappe kamikaze ", a déclaré le chercheur, en référence aux pilotes de chasse japonais de la Seconde Guerre mondiale.

    "L'IA n'a pas d'âme. C'est parfait pour ce genre de travail ", a ajouté le chercheur.

    Luo Yuesheng, professeur au College of Automation de l'Université d'ingénierie de Harbin, un important centre de développement pour les nouveaux sous-marins chinois, a soutenu que les sous-marins de l'IA mettraient sous pression énorme les capitaines humains d'autres navires.

    RépondreSupprimer
  37. Ce n'est pas seulement que les sous-marins de l'IA sont intrépides, a dit Luo, mais qu'ils pourraient apprendre du naufrage d'autres navires de l'IA et ajuster leur stratégie en continu. Un sous-marin inhabité entraîné à être familier avec une eau spécifique "sera un adversaire redoutable", a-t-il dit. -SCMP

    Les sous-marins ont des limites - pour l'instant, ils commencent avec des tâches relativement simples alors que les décisions finales sont prises par des êtres humains, selon des chercheurs militaires chinois.

    Cela dit, ils seront énormes comparés aux UUVs normaux, selon le rapport.

    Lin Yang, directeur des équipements de technologie marine à l'Institut d'automatisation de Shenyang, Académie chinoise des sciences, a confirmé au South China Morning Post ce mois-ci que la Chine développe une série de véhicules sous-marins inhabités, ou XLUUV.

    Ils stationnent dans le dock comme des sous-marins conventionnels. Leur cargaison est reconfigurable et suffisamment grande pour accueillir un large éventail de marchandises, depuis des équipements de surveillance puissants jusqu'aux missiles ou aux torpilles. Leur approvisionnement en énergie provient de moteurs diesel-électriques ou d'autres sources d'énergie qui assurent un fonctionnement continu pendant des mois. -SCMP

    L'institut est un développeur majeur de robotique sous-marine pour les militaires chinois - ayant développé le premier véhicule sous-marin autonome de Beijing avec une profondeur opérationnelle au-delà de 3,7 miles. Yang est maintenant le scientifique en chef du «Projet 912» de la Chine, un programme classifié pour développer les robots militaires sous-marins du pays à temps pour le 100ème anniversaire du parti communiste chinois en 2021.

    M. Lin a qualifié le programme de sous-marins téléguidé chinois d'une contre-mesure contre des armes similaires actuellement en développement intensif aux États-Unis. Il a refusé d'élaborer sur les spécifications techniques parce que l'information était "sensible". -SCMP

    "Il sera annoncé tôt ou tard, mais pas maintenant", at-il ajouté.

    Pour ne pas être surpassé en taille ou en circonférence, l'armée américaine a annoncé en tant que contrat majeur de défense l'année dernière pour deux prototypes XLUUV d'ici 2020.

    Le système Orca de Lockheed Martin serait stationné dans une zone d'opération avec la capacité d'établir la communication à la base de temps en temps. Il serait de retour à la maison après le déploiement de charges utiles, selon le site Web de l'entreprise. -SCMP

    "Un avantage essentiel d'Orca est que le personnel de la Marine lance, récupère, opère et communique avec le véhicule à partir d'une base et ne soit jamais mis en danger", a déclaré la compagnie dans une annonce.

    Sans surprise, Lockheed n'a pas répondu aux demandes d'informations du South China Morning Post sur la taille et l'endurance opérationnelle d'Orca.

    Boeing, quant à lui, développe l'autre prototype - son «Echo Voyager», un sous-marin autonome de 50 tonnes développé à des fins commerciales comme la cartographie du fond océanique. Le véhicule d'environ 50 pieds de 8,5 pieds de diamètre peut fonctionner pendant des mois sur une distance d'environ 7 500 miles - assez pour naviguer de San Francisco à Shanghai à 8 nœuds.

    RépondreSupprimer
  38. La Russie aurait également mis au point un grand drone sous-marin capable de transporter une ogive de 100 mégatonnes - la torpille autonome de statut 6.

    L'annonce de la Chine intervient sept mois après que les autorités américaines ont déclaré que la Chine avait illégalement saisi un véhicule sous-marin de l'US Navy dans les eaux internationales de la mer de Chine méridionale. Selon CNN, un navire océanographique américain a fait voler son drone sous-marin par un navire de guerre chinois juste devant les yeux de l'équipage américain.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-07-23/china-announces-deadly-fleet-extra-large-ai-submarines

    RépondreSupprimer
  39. Marché chinois de l'or: toujours dans le siège de conduite


    par Tyler Durden
    Lun, 23.07.2018 - 22:35
    Soumis par Ronan Manly, BullionStar.com,


    Avec la première moitié de 2018 maintenant derrière nous, c'est un moment opportun pour regarder ce qui se passe dans le marché chinois de l'or. Pour rappel, la Chine est le premier producteur d'or au monde, le plus grand importateur d'or au monde, et Shanghai Gold Exchange est la plus grande bourse d'or physique au monde.

    Pour diverses raisons, telles que les règles commerciales transfrontalières, les règles de TVA et la liquidité profonde, presque tout l'approvisionnement en or physique en Chine passe par le réseau de voûte de Shanghai Gold Exchange (SGE). Ces flux comprennent l'or importé, l'or extrait dans le pays et l'or recyclé. Par conséquent, presque toute la demande d'or chinoise doit être satisfaite par des retraits d'or physiques de la SGE, et les retraits d'or de la SGE sont un indicateur approprié de la demande d'or en gros chinois. Par conséquent, à un niveau élevé:

    Fourniture d'or physique à la SGE = Retraits SGE = Demande d'or en gros chinois

    L'offre d'or comprend les importations d'or, l'approvisionnement en minerai, la ferraille d'or / le recyclage et le désinvestissement. Le désinvestissement dans la SGE est le processus inverse de l'investissement. L'investissement est quand une entité institutionnelle ou un individu achète de l'or directement sur la SGE. Le désinvestissement consiste à vendre des lingots d'or qui vont ensuite à une raffinerie et réintègrent le réseau de voûte SGE.

    La demande d'or en gros comprend la demande des consommateurs et la demande institutionnelle (achats directs d'or à la SGE). Pour une explication plus complète de cette équation de l'offre et de la demande d'or telle qu'elle s'applique au marché chinois de l'or, voir «Mécanique du marché intérieur chinois de l'or» sur le site Web de BullionStar.

    - voir graphique sur site -

    Marché chinois de l'or: toujours porteur

    Retraits SGE Gold en 2018

    Pour les six mois jusqu'à la fin de juin 2018, les retraits d'or physique de la Shanghai Gold Exchange ont totalisé 1 038,4 tonnes. Ces flux représentent de l'or qui a été physiquement retiré du réseau de voûtes SGE à travers la Chine. Les chiffres mensuels de retrait d'or SGE de janvier à juin 2018 sont les suivants:

    223,6 tonnes

    Février 118,4 tonnes

    Mars 192,6 tonnes

    Avril 212,6 tonnes

    Mai 150,6 tonnes

    Juin 140,6 tonnes

    Ce total de retraits, 1038 tonnes, est le troisième plus haut total de retraits de SGE enregistré pour les six premiers mois d'une année d'existence de la SGE, seulement inférieur aux 1098 tonnes et 1178 tonnes enregistrées à la fin juin 2013 et juin 2015, respectivement . Le tableau suivant met en évidence les retraits d'or cumulés du mois 6 dans les chambres fortes SGE, en comparant toutes les années de 2008 à 2018.

    RépondreSupprimer
  40. - voir graphique sur site -

    Retraits SGE Or au 6ème mois (juin 2018 juin): 2008 - 2018. Source: www.GoldChartsRUs.com

    Les retraits d'or de cette année jusqu'à la fin de juin, s'ils étaient annualisés, seraient de 2076 tonnes, ce qui représenterait la quatrième année de retraits d'or SGE la plus élevée jamais enregistrée après 2015, 2013 et 2014, dans cet ordre. Au total, les chiffres de retrait d'or de la SGE depuis le début de l'année indiquent un marché de l'or très porteur et en bonne santé en Chine et une très forte demande d'or en gros, avec des volumes en ligne avec les 5 dernières années.

    - voir graphique sur site -

    Retraits physiques annuels d'or de la SGE, 2008 - 2017, incluant YTD 2018. Source: www.GoldChartsRUs.com

    Importations d'or en Chine

    Partout dans le monde, l'or monétaire (c'est-à-dire l'or de la banque centrale) est exempté de déclaration douanière et commerciale lorsqu'il franchit les frontières. Compte tenu de cette exemption, il est difficile de savoir vraiment combien de banques centrales d'or (y compris la banque centrale chinoise, la PBoC) ont effectivement à un moment donné.

    L'or non monétaire est tout or qui n'est pas classé comme or monétaire. Normalement, les flux d'or non monétaires sont estimables puisqu'il n'y a pas d'exemption générale des déclarations douanières et commerciales. Cependant, la Chine est l'exception, car elle ne publie pas ses statistiques d'importation ou d'exportation d'or. Par conséquent, les flux commerciaux d'or non monétaires transfrontaliers impliquant la Chine sont plus difficiles à évaluer que la plupart. Mais il est encore possible de mesurer les importations d'or en Chine en examinant les exportations d'or d'autres pays vers la Chine.

    Depuis le début de l'année, Hong Kong et la Suisse sont restées, comme prévu, les deux principaux fournisseurs d'or non monétaire en Chine. Les petits fournisseurs directs d'or en Chine comprennent le Royaume-Uni, l'Australie et les États-Unis. Alors que Hong Kong reste le plus important fournisseur d'or en Chine, la Chine approvisionne depuis quelques années plus d'or directement d'autres pays et moins d'or via Hong Kong,

    En regardant d'abord la Suisse, pour les six premiers mois de 2018 de janvier à juin, les Suisses ont fourni 274,7 tonnes d'or non monétaire en Chine. Plus précisément, 41,2 tonnes en janvier, une très grande 67,2 tonnes en février, 39,6 tonnes en mars, 26,6 tonnes en avril, 38 tonnes en mai et 62,1 tonnes en juin. En fait, la Chine est la première destination des importations d'or non monétaires suisses de janvier à juin 2018, devant l'Inde et Hong Kong.

    - voir graphique sur site -

    La Chine a importé 62,1 tonnes d'or de la Suisse en juin 2018, Source: www.GoldChartsRUs.com

    Si l'on extrapole sur une base annuelle, les flux sur six mois suggèrent que les exportations suisses d'or vers la Chine de 274,7 tonnes entre janvier et juin seraient d'environ 550 tonnes pour l'année entière. Si l'on compare ce chiffre à l'année 2017, la Chine a importé 299,8 tonnes d'or non monétaire directement de Suisse, ce qui suggère un changement majeur dans la façon dont les Chinois achètent leurs or, avec des importations d'or beaucoup plus directes et moins indirectes. les importations de l'interpote de Hong Kong.

    RépondreSupprimer
  41. - voir graphique sur site -

    Exportation de Swiss Gold par destination, 2017, Source: www.GoldChartsRUs.com

    Selon le Département du recensement et des statistiques de Hong Kong (HKCSD), Hong Kong a exporté 144,2 tonnes d'or vers la Chine continentale au cours des trois premiers mois de 2018. L'extrapolation sur une base de 6 mois serait d'environ 290 tonnes et 580 tonnes base annualisée. Cela représenterait une baisse de 7,5% par rapport aux exportations nettes d'or de Hong Kong vers la Chine en 2017, mais il faut s'attendre à une telle baisse car il y a une tendance de la Chine à importer davantage d'or direct de destinations autres que Hong Kong .

    - voir graphique sur site -

    Importations d'or chinois de Hong Kong, Source: www.GoldChartsRUs.com

    La Chine s'approvisionne directement en or auprès d'un certain nombre d'autres pays, tels que le Royaume-Uni, l'Australie, les États-Unis et le Canada. Ensemble, ces autres sources restent relativement insignifiantes en tant qu'exportateurs d'or vers la Chine par rapport à Hong Kong et en Suisse, mais sur la base des chiffres de 2017, elles pourraient avoir envoyé environ 30 à 40 tonnes d'or en Chine continentale au premier semestre 2018.

    Production d'or en Chine: 2018

    Au-delà des importations d'or, l'or provenant de l'extraction minière reste une source d'approvisionnement en or d'importance critique en Chine. Selon la China Gold Association (CGA), la Chine a produit 98,22 tonnes d'or minier au premier trimestre de 2018, en baisse de 3 tonnes par rapport au premier trimestre de 2017. Cette production comprenait 80,8 tonnes d'or direct et 17,4 tonnes d'extraction d'or. sous-produit d'autres mines.

    Alors que la CGA n'a pas encore publié de production aurifère totale pour le deuxième trimestre de 2018 et que son site Web n'a pas encore été mis à jour avec un tel communiqué, l'extrapolation du chiffre du premier trimestre suggérerait une production minière domestique chinoise d'un peu moins de 200 tonnes d'or pour la première moitié de 2018 et environ 400 tonnes pour l'année complète.

    Étant donné que la Chine a produit 426,14 tonnes d'or en 2017 et que la production totale d'or de 426,14 tonnes en 2017 était elle-même de 27,3 tonnes, soit 6% de moins qu'en 2016, 2018 verra une nouvelle année de réduction de la production d'or un producteur d'or. Avec la demande soutenue du marché de l'or chinois, ces déficits de production relatifs devront être compensés par des importations d'or plus importantes ou des volumes accrus de recyclage de l'or.

    SGE Premiums

    Les primes du prix de l'or à Shanghai sur le prix international de l'or sont restées positives et stables tout au long de l'année 2018, et généralement faibles, à l'exception d'une courte période à la fin mars. En termes de prix, les primes SGE enregistrées depuis le début de l'année ont été enregistrées entre 1 et 2 yuans par gramme, ou en termes de pourcentage entre 0,3 % et 0,8 %.

    Les primes positives indiquent l'attrait d'envoyer de l'or d'Ouest en Est, alors que les niveaux généralement modérés de ces primes en 2018 indiquent qu'il n'y a pas de contraintes majeures d'approvisionnement, telles que des règles d'importation plus serrées, qui pourraient augmenter les primes. territoire. Comparons cela à la fin de 2016, lorsque le prix de l'or SGE s'échangeait de 2 à 3% par rapport au prix international de l'or, en raison des restrictions de la PBoC concernant les quotas d'importation d'or et les envois répétés.

    RépondreSupprimer

  42. - voir graphique sur site -

    Les primes SGE sur l'or 2018. Source: www.GoldChartsRUs.com

    Comme la demande d'or de la Chine dépasse 1 000 tonnes pour les six premiers mois de 2018, le marché chinois de l'or doit principalement répondre à cette demande d'or provenant des principales sources d'approvisionnement de la production minière domestique, des importations d'or et du recyclage de l'or. désinvestissement.

    Pour l'année à ce jour jusqu'à la fin du mois de juin, nous pouvons supposer que l'extraction minière chinoise a contribué à hauteur de 200 tonnes environ à l'approvisionnement chinois en or. Les importations d'or non monétaire, principalement en provenance de Suisse et de Hong Kong, ont contribué à hauteur de 560 à 580 tonnes supplémentaires. Cela laisserait environ 250 à 300 tonnes provenant du recyclage de l'or et de la ferraille dans le système SGE et du désinvestissement.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-07-23/chinese-gold-market-still-driving-seat-0

    RépondreSupprimer
  43. "Elle a 14 ans mais semble plus âgée": la Suède lance des "cours sur le sexe des migrants" pour enseigner aux nouveaux arrivants comment se comporter


    par Tyler Durden
    Lun, 23.07.2018 - 21:55


    Le gouvernement suédois injectera 5 millions de couronnes suédoises (564 000 USD) dans des cours de sexe pour migrants, selon l'agence de presse Fria Tider.

    - voir tableau sur site -

    Une partie du financement servira à soutenir le site Web de sensibilisation au sexe du gouvernement, «Youmo», qui fournit une traduction en arabe, en somali et en dari. Le but du site est de "simplement informer les immigrés de ce qui se passe en Suède", rapporte Tider.

    Le programme vise à endiguer les rapports endémiques d'agression sexuelle au cours des dernières années, alors que le viol a augmenté de 10% à travers le pays en 2017 avec 7 230 cas signalés. Pendant ce temps, les rapports d'agressions sexuelles, de coercition et d'exploitation ont augmenté de 3 à 7% dans 12 130 rapports.

    Maintenant, le ministère suédois de la Jeunesse et des Affaires civiles (MUCF) travaillera avec le réseau d'accueil des jeunes (UMO) pour faire avancer les efforts éducatifs.

    "La mission comprend l'extension de l'information sur Youmo, l'expansion des compétences pour les professionnels qui rencontrent de jeunes nouveaux arrivants, ainsi que la formation à long terme des compétences pour les professionnels à travers le développement de l'éducation sur Internet".

    Youmo fournit un diaporama pratique pour les migrants et les citoyens suédois afin de traverser délicatement les complexités des relations.

    Dans ce scénario, un jeune homme semble excité à l'idée de recevoir des photos nues d'un enfant de 14 ans, mais il est déçu de découvrir que c'est illégal.

    - voir tableau sur site -

    Dans une autre infographie, une femme costumée est forcée de culpabilité à propos de vilaines pensées à propos d'un migrant et se demande "Est-ce que ça va?"

    "Continuez à fantasmer!" Le site s'exclame, ajoutant "Vous pouvez fantasmer sur ce que vous voulez si cela vous fait vous sentir bien."

    - voir tableau sur site -

    Dans ce scénario, un jeune homme est perplexe après avoir découvert que les femmes ne sont pas intéressées par les photos de son pénis.

    - voir tableau sur site -

    Et dans une autre vignette, une femme blonde de 18 ans est frustrée par ses tentatives infructueuses de faire pression sur une femme noire pour l'enlever de son top, seulement pour apprendre que ce n'est pas correct de harceler les gens.

    - voir tableau sur site -

    Le site propose également des conseils pour arrêter d'opprimer les femmes, comme l'article «Farman a arrêté de contrôler ses sœurs», sur un immigrant irakien qui a réalisé après avoir rencontré une «victime de l'oppression basée sur l'honneur» qu'il devrait cesser de forcer ses sœurs à obéir aux ordres.

    RépondreSupprimer
  44. "Je n'avais pas de conscience coupable parce que je ne pensais pas que je faisais quelque chose de mal", dit Farman. "Mais quand j'avais 17 ans, j'ai commencé à penser à ce que je faisais".

    "C'était la première fois que j'entendais parler des droits de l'homme et des lois qui existent pour sauvegarder ces droits". -Youmo.se

    L'Allemagne a lancé un site Web similaire en 2016, contenant des informations sur les relations sexuelles avec les migrants, la contraception, les questions de genre et les droits de l'homme.

    Bien qu'il soit conçu pour l'afflux massif de réfugiés en Allemagne comme un outil à utiliser par les professionnels lorsqu'ils travaillent avec les nouveaux immigrants, c'est une ressource vraiment excellente, couvrant tout de bonnes relations sexuelles, aux MST et aux drogues, aux familles, à l'avortement, l'adoption, la sexualité et le genre, et les droits de toutes les personnes impliquées. -Fast Company

    - voir tableau sur site -

    Toujours en 2016, l'Allemagne a distribué des «guides d'étiquette de piscine» à la suite de rapports selon lesquels des dizaines de femmes auraient été emportées par des migrants, ce qui aurait entraîné l'interdiction des hommes d'au moins une piscine publique et la fermeture d'autres.

    Une ville de l'ouest de l'Allemagne a interdit à des demandeurs d'asile masculins adultes de se rendre dans sa piscine intérieure publique après avoir reçu des plaintes selon lesquelles des femmes auraient été harcelées sexuellement.

    Markus Schnapka, chef du département des affaires sociales à Bornheim, une ville située à 20 miles au sud de Cologne, a déclaré que les utilisateurs de la piscine se plaignaient de harcèlement sexuel par des hommes vivant dans un refuge de demandeurs d'asile proche. -Télégraphe

    - voir tableau sur site -

    Nous pouvons juste imaginer Randy Migrants en cliquant sur le nouveau site Web de la Suède, seulement pour se trouver considérablement désavantagés en termes de conquête sexuelle, ils sont offerts à la maison.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-07-23/she-14-looks-older-sweden-launches-migrant-sex-courses-teach-newcomers-how-behave

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est là une perte de temps puisque les immigrants sont excisés.

      Supprimer
  45. AUSTRALIE TOLÉRANCE ZÉRO FACE AUX MIGRANTS

    La politique d'immigration de l'Australie a permis l'arrestation de plus de 600 passeurs en six ans, affirme le gouvernement.


    24.07.2018, 05h46

    Plus de 600 passeurs ont été arrêtés dans six pays depuis que l'Australie a commencé à mettre en œuvre il y a près de six ans une politique d'immigration draconienne et plus de trente bateaux de clandestins ont été refoulés, a annoncé mardi le ministre de l'Immigration.

    Peter Dutton a affirmé que «l'Opération frontières souveraines» controversée avait permis de sauver des vies. «Il n'y a pas eu un seul mort en mer sous ma responsabilité», a affirmé le ministre.

    La politique menée par les conservateurs après leur arrivée au pouvoir en septembre 2013 a eu pour conséquence d'interrompre l'afflux de bateaux de clandestins qui caractérisait le règne des gouvernements travaillistes.

    Avant la «politique de tolérance zéro», environ 50'000 demandeurs d'asiles étaient arrivés en cinq ans sur les côtes australiennes à bord de plus de 800 bateaux. Des centaines d'autres migrants, dont de nombreux venaient d'Afghanistan, du Sri Lanka et du moyen-orient, ont péri en mer.

    «Les passeurs sont un fléau maléfique qui recherchent des hommes, des femmes et des enfants innocents pour leur soutirer de l'argent», a ajouté M. Dutton. «Ils se fichent s'ils parviennent à gagner les terres australiennes ou se retrouvent au fond de la mer».

    «Prêtes à sauter sur un bateau»

    En six ans, 600 personnes ont été arrêtées, des tentatives de faire entrer en Australie 2500 personnes ont été déjouées et 33 bateaux ont été refoulés, a-t-il précisé. Le ministre a remercié les gouvernements indonésien, sri-lankais et malaisien pour leur aide et leur «participation à l'arrestation des passeurs de ce commerce maléfique». Il n'a pas précisé les autres pays impliqués.

    L'Australie envoie ceux qui parviennent quand même à passer à travers les mailles du filet dans des camps de rétention reculés du Pacifique, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et sur Nauru. Même si leur demande d'asile est jugée fondée, ils ne sont pas acceptés sur le sol australien.

    Ils ont le choix entre retourner dans leur pays, s'installer définitivement dans les îles du Pacifique ou être délocalisés dans un pays tiers. Plus de 300 migrants sont ainsi partis aux Etats-Unis aux termes d'un accord conclu avec le gouvernement de l'ancien président Barack Obama.

    Les défenseurs des droits de l'Homme, ainsi que l'ONU, ont étrillé un pays riche qui tourne le dos à des populations vulnérables. Mais Canberra affirme que tout assouplissement de sa politique serait synonyme d'arrivées de clandestins.

    «Nous savons qu'il y a 14'000 personnes en Indonésie qui sont prêtes à sauter sur un bateau. Alors soyons réaliste au sujet de cette menace», a dit M. Dutton. (afp/nxp)

    https://www.lematin.ch/monde/asie-oceanie/tolerance-zero-face-migrants/story/23639613

    RépondreSupprimer
  46. La prochaine ère glaciaire


    Par S. Fred Singer
    Penseur américain
    24 juillet 2018


    Alors que la plupart des gens s'inquiètent encore du réchauffement climatique, je suis plus préoccupé par la prochaine période glaciaire. Une glaciation constituerait un sérieux problème pour la survie de notre civilisation actuelle, semblable à un hiver nucléaire que beaucoup s'inquiétaient il y a environ 30 ans.

    L'hiver nucléaire est tout le fantasme, bien sûr; mais les âges glaciaires sont réels.

    Le réchauffement naturel de la Terre a atteint un sommet il y a 65 millions d'années. Le climat s'est généralement refroidi depuis. Les calottes glaciaires antarctiques ont commencé à croître il y a 25 millions d'années. Au cours des 2,5 derniers millions d'années, la Terre est entrée dans la période glaciaire [le nom géologique est le Pléistocène] et a connu des glaciations périodiques où une grande partie de la terre était couverte de nappes de glace d'une épaisseur de plusieurs kilomètres.

    Nous approchons de la fin probable du présent inter-glaciaire chaud, appelé l'Holocène. Il est temps de se préparer à la prochaine glaciation pour voir comment nous pouvons la surmonter - ou au moins retarder son apparition.

    Bien que nous ne comprenions pas complètement le début progressif et la fin soudaine de chaque glaciation, leur synchronisation est déterminée par des facteurs astronomiques - l'inclinaison et la précession de l'axe de rotation de la Terre. Ils contrôlent la quantité de soleil [énergie solaire] atteignant les latitudes nordiques. Les mathématiques ont été élaborées par l'astronome serbe Milankovitch, mais la physique n'est pas encore certaine.

    On croit actuellement qu'une glaciation se met en branle lorsqu'un champ de neige septentrional [à une latitude d'environ 65 degrés N] survit pendant l'été et se développe graduellement en une couche de glace.

    Le champ de neige survécu agit comme un «déclencheur» pour commencer une glaciation. Sa croissance en une icesheet est conditionnée par le "feedback" car il réfléchit le rayonnement solaire et résiste ainsi à être fondu par l'énergie solaire dans les étés suivants.

    https://www.lewrockwell.com/2018/07/no_author/the-next-ice-age/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NUL ne peut prévoir la date (même approximative) d'une (ou plusieurs) éruptions magmatiques ! Ce sont elles qui réchauffent les courants océaniques, les forment et les dévient et non la 'rotation de la Terre' !

      Supprimer