- ENTREE de SECOURS -



samedi 12 mai 2018

Nous sommes tous des intrus maintenant dans le visage des saisies de terres du gouvernement

par Tyler Durden
Ve, 05/11/2018 - 21:05
Rédigé par John Whitehead via The Rutherford Institute,


Nous n'avons aucun droit de propriété réel.

Penses-y.

Cette maison dans laquelle vous vivez, la voiture que vous conduisez, la petite (ou moins petite) superficie de terre qui a été transmise par votre famille ou que vous avez économisée pour l'acquérir, tout l'argent que vous parvenez à conserver dans votre compte bancaire après le gouvernement et ses acolytes ont pris leur premier et deuxième et troisième coup ... rien de tout cela n'est à l'abri de l'emprise avide du gouvernement.

À aucun moment, vous n'avez jamais eu une véritable propriété dans autre chose que les vêtements sur votre dos.

Tout le reste peut être saisi par le gouvernement sous un prétexte ou un autre (confiscation de biens civils, impôts impayés, domaine éminent, intérêt public, etc.).

Le rêve américain a été réduit à un contrat de location dans lequel nous avons le privilège de payer sans cesse le nez pour les actifs qui ne sont que les nôtres, tant que cela convient aux objectifs du gouvernement.

Et quand cela ne correspond pas aux objectifs du gouvernement ? Fais attention.

Ce n'est pas un gouvernement qui respecte les droits de ses citoyens ou de la loi. Il s'agit plutôt d'un gouvernement qui vend ses citoyens au plus offrant et leur parle dans un langage de force.

Sous un tel régime fasciste, le cinquième amendement à la Constitution des États-Unis, qui déclare que nul ne doit «être privé de la vie, de la liberté, ou de la propriété, sans procédure légale régulière; est devenu un autre bouclier brisé, incapable de protéger contre la cupidité des entreprises tout en permettant au gouvernement de justifier toutes sortes de «prises» au nom du bien public.

Pratiquement tout va maintenant.

S'appuyant sur la décision rendue en 2005 par la Cour suprême des États-Unis dans l'affaire Kelo c. City of New London, des quartiers entiers ont été saisis et détruits au bulldozer pour faire place à des centres commerciaux, des complexes sportifs et des bureaux.

En effet, peu a empêché le gouvernement de se frayer un chemin à travers le cinquième amendement dans un effort de prendre des classes moyennes et inférieures et d'engraisser les coffres de l'élite d'entreprise.

Par exemple, considérons les projets de pipeline du gouvernement.

Partout au pays, les compagnies d'électricité ont reçu le feu vert pour construire d'énormes oléoducs et oléoducs qui sillonnent le pays, traversant des terres privées et publiques, ainsi que des espaces sauvages préservés.

"Pourtant, malgré les affirmations maintes fois répétées des politiciens et des dirigeants du secteur pétrolier sur le danger de recourir au pétrole étranger, cette renaissance pétrolière américaine n'a jamais été conçue pour rendre l'Amérique autosuffisante", souligne le journaliste Sandy Tolan. "Une quantité croissante de ce pétrole se retrouvera en Chine, au Japon, aux Pays-Bas et même au Venezuela".

Tellement pour l'usage public, hein ?

Ces projets d'oléoduc qui sont en cours dans une douzaine d'États ont suscité un grand nombre de protestations. Toutes les protestations qui ont surgi en réponse à ces projets de pipelines ne reposent pas sur des préoccupations environnementales.

Certains des manifestants sont des propriétaires fonciers, de simples agriculteurs et des propriétaires qui veulent simplement que le gouvernement et ses partenaires dans le crime maintiennent leurs pattes sales de leurs biens personnels.

En Virginie, par exemple, les activistes ont pris l'habitude de rester assis des arbres pendant des semaines dans des plates-formes suspendues au-dessus du sol dans les arbres, comme une forme de protestation contre la dévastation causée par ces pipelines.

Ces actes de désobéissance civile coûtent cher.

Les responsables des pipelines et des forêts ont travaillé dur pour rendre la vie aussi difficile que possible pour les manifestants, bloquant leur accès à la nourriture, à l'eau et aux fournitures médicales, projetant des projecteurs dans les arbres à toute heure de la nuit. et exhortant les tribunaux à imposer de lourdes amendes pour chaque jour où le travail de défrichage des forêts pour le pipeline est retardé.

Voici ce qu'un résident de Roanoke, en Virginie, m'a écrit à propos de la façon dont le pipeline Mountain Valley est infligé à sa communauté:

Notre petite communauté a été envahie par la sécurité privée et un département de police local entièrement militarisé. Mountain Valley Pipeline a commencé à couper des arbres et a fait appel à des entrepreneurs militaires privés semblables à ceux du Dakota du Nord. Ils utilisent essentiellement le pouvoir du gouvernement pour voler ces terres à des fins privées. Les résidents et les propriétaires fonciers de Bent Mountain se retrouvent maintenant en état d'arrestation pour avoir marché dans leur propre allée, avoir pris des photos des compagnies pipelinières en constante évolution et des voies de destruction, ou dans plus d'un cas, pour affronter MASKED ARMED MEN ON LEUR PROPRIÉTÉ DANS LA MORTE DE LA NUIT. Un de mes voisins a été accosté sur son propre porche arrière par la police pour avoir photographié les arpenteurs MVP qui bougeaient continuellement le couloir de leur servitude. J'ai même eu des intrusions privées de sécurité privée sur ma propriété à des kilomètres dans le comté voisin de Floyd.

Il faut beaucoup de culpabilité pour empiéter sur la propriété privée de quelqu'un, déchirer ses terres, couper ses arbres, polluer son air et son eau, l'empêcher de circuler librement sur sa propriété, le menacer d'amendes et d'arrestations pour avoir défié l'intrusion, puis les forcer à payer (à titre d'impôts) pour conserver la propriété de la propriété ou la vendre à moindre coût ou à perte afin qu'elle puisse être détruite et utilisée à une fin que le gouvernement juge plus avantageuse pour son bénéfice net.

C'est ainsi que le gouvernement a peu de respect pour nos droits.

Malheureusement, les contribuables américains sont devenus des intrus sur leur propre propriété grâce à l'accaparement des terres par le gouvernement et au mépris total pour les droits de propriété.

Plus de 200 ans après que les premiers Américains soient allés à la guerre pour leur droit à la vie, à la liberté et à la propriété, "nous les gens" ont été réduites à un peu plus que des serfs, serviteurs sous contrat et métayers. Et les frontières entre les biens privés et publics sont si floues que la propriété privée est réduite à un peu plus que ce que le gouvernement peut utiliser pour vous contrôler, vous manipuler et vous harceler à ses propres fins, et vous, le propriétaire et le citoyen, plus qu'un locataire en esclavage d'un propriétaire inflexible.

Alors, où en sommes-nous ?

Comme je le précise dans mon livre Battlefield America: La guerre contre le peuple américain, la bataille pour protéger notre propriété privée est devenue la dernière frontière constitutionnelle, le dernier rempart contre nos libertés usurpées.

Après tout, le rêve américain consiste à acquérir la souveraineté sur sa vie et ses biens. Sans cette souveraineté - cette garantie inébranlable de propriété et de domination, même sur sa propre vie - il ne peut y avoir de véritable liberté ou liberté.

52 commentaires:

  1. C'est toute la différence entre un pays en dictature (monarchies, républiques, empires) et un pays en Démocratie !
    Il n'y a qu'UN SEUL PAYS AU MONDE en Démocratie !!! La Suisse.
    La Démocratie c'est le Peuple qui dirige. Les Suisses proposent LEURS propres lois et votent LEURS propres lois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 7 hectares 8.476 m²/hab.

      lundi 2 juillet 2012



      Superficie de la Terre immergée: 149.400.000 Km² (149.400.000.000.000 m²)
      Superficie des mers & océans: 360.700.000 Km² (360.700.000.000.000 m²)
      Superficie de terres immergées par habitant: 2 ha 2.984 m² (dont: 4.235 m² de glace)*
      + 5 ha 5.492 m² de mer & océan
      Ce qui représente 215.384.615 litres d'eau par habitant
      (c-à-d.: 7.376 litres par jour pendant 80 ans)


      * dont aussi une partie de désert et de surfaces lacustres.

      Nota:Population de 6 milliards 500 millions d'habitants.
      (1 Km² = 1 million de m², 1 Km3 = 1 milliard de litres, 1 ha = 10.000 m²)


      RESUME:
      Pour une population de
      6 milliards 500 millions d'habitants
      chacun a droit à:
      7 ha 8.476 m²
      ou
      78.476 m² !
      (non imposable par quiconque ! )

      https://huemaurice5.blogspot.fr/2012/07/7-hectares-8476-mhab.html

      Supprimer
  2. Cartographie de l'empire mercenaire privé d'Erik Prince


    par Tyler Durden
    Ve, 05/11/2018 - 21:45
    Auteur de Ty Joplin via Albawaba.com,


    Erik Prince est l'architecte moderne des entreprises militaires privées

    Sa dernière entreprise est dans la formation du personnel de sécurité en Chine

    Mais il a été partout dans le monde, sous-traitance des forces armées à des marchés du travail bon marché

    Al Bawaba a fourni une carte partielle pour suivre les activités d'Erik Prince au cours des années

    Erik Prince, le cerveau derrière l'infâme entreprise militaire privée Blackwater, est maintenant en train de former des forces de sécurité en Chine.

    Prince est en partie responsable de la modernisation de l'armée privée pour le monde de l'après-11 septembre, de l'externalisation des forces armées à des bassins d'emplois spécialisés bon marché et du contournement des réglementations traditionnelles destinées à assurer la responsabilité des forces armées.

    Son voyage d'embauche de mercenaires pour aider à renforcer l'occupation américaine en Irak en Chine est long, vertigineux et comprend des arrêts dans le monde entier pour former des mercenaires colombiens pour aider à faire une armée privée pour les États-Unis. et l'équipement de raboteuses agricoles avec des missiles à tirer sur les Arméniens.

    Il est devenu une figure mondiale, errant entre les zones de conflits pour vendre à différents gouvernements son expertise sur les armées privées.

    Pour documenter son voyage jusqu'à présent, Al Bawaba a compilé une liste partielle des pays / régions dans ou pour lesquels il a fait des affaires.

    États Unis

    Le voyage du prince autour du monde commence aux Etats-Unis.

    Né dans une famille aisée du Michigan, sa famille a maintenu des liens profonds avec l'establishment républicain et plusieurs organisations religieuses conservatrices comme American Values. Sa soeur, Betsy DeVos, s'est mariée à l'une des familles politiques les plus influentes du Midwest, les DeVos, et a commencé à aider à diriger la machine du parti républicain dans le Michigan.

    Ce mariage, qui unit la famille Prince et DeVos, a donné à Erik un accès politique sans précédent au gouvernement fédéral. Sa liste d'alliés proches, y compris Steve Bannon, ancien stratège en chef du président américain Donald Trump. Sa soeur lui donne une ligne directe d'accès à Trump lui-même.

    Erik est devenu un Navy SEAL et a ensuite établi sa propre entreprise militaire privée en 1997, Blackwater.

    Lorsque les États-Unis ont envahi l'Irak en 2003, Blackwater a reçu des milliards de contrats du gouvernement américain pour aider à compléter la mission officielle avec des bottes privées sur le terrain, relativement exemptes de toute responsabilité ou des lois d'un gouvernement particulier.

    Irak

    - voir sur site -

    Voiture endommagée et ensanglantée à Nissour Square, Irak, 2007 après le massacre de Blackwater (AFP / FILE)

    Les activités de Blackwater en Irak sont tristement célèbres et expliquent l'exil auto-imposé de Prince des États-Unis.

    RépondreSupprimer
  3. En plus de harceler les civils irakiens et de les chasser des routes avec leurs véhicules blindés de transport de troupes, ils ont également abattu sans discernement 14 personnes innocentes à Bagdad en 2007, provoquant une enquête et de lourdes critiques de la part des médias du monde entier.

    L'incident est un avertissement pour les groupes mercenaires comme Blackwater qui peuvent opérer sans surveillance juridique ou logistique suffisante. Face à une vague d'examen minutieux, Prince quitta Blackwater et l'entreprise changea deux fois de nom (à Xe puis à Academi) pour échapper à la chaleur.

    Beaucoup pensaient avoir vu la fin d'Erik Prince, mais il refit surface plus tard à la tête d'une autre compagnie militaire privée.

    ÉMIRATS ARABES UNIS.

    - voir sur site -

    Une image satellite du camp aux États-Unis. construit pour former le bataillon mercenaire de 800 membres du Prince (Google Earth / New York Times)

    En 2011, Erik Prince a été nommé par le prince héritier d'Abu Dhabi pour former une armée privée et secrète. Pour cela, il a été payé 529 millions de dollars.

    Dans des documents obtenus par le New York Times, la mission de ce bataillon privé comprenait «la collecte de renseignements, le combat urbain, la sécurisation de matières nucléaires et radioactives, des missions humanitaires et des opérations spéciales pour détruire le personnel et l'équipement ennemis». .

    Prince a embauché des Colombiens et des ressortissants d'autres pays à des milliers de kilomètres pour remplir ses rangs pour deux raisons. Premièrement, Prince cherchait à les payer le moins possible. Deuxièmement, ils n'étaient pas musulmans. Le prince a supposé qu'on ne pouvait pas faire confiance aux musulmans pour tuer d'autres musulmans.

    Quelques années plus tard, en 2015, l'Arabie Saoudite a commencé son intervention militaire au Yémen et a recruté une foule d'autres pays arabes pour rejoindre sa coalition. Le prince héritier d'Abu Dhabi, partenaire d'Erik Prince, le cheik Mohamed bin Zayed al-Nahyan, s'est engagé pour la cause afin de détruire toute influence iranienne rampante dans cette nation déchirée par la guerre.

    Yémen

    Erik Prince et son U.A.E. Une entreprise militaire privée a aidé à recruter et à former plus de 1 000 soldats des pays d'Amérique latine. Ensuite, leurs corps ont commencé à apparaître sur les champs de bataille au Yémen.

    Un seul missile aurait tué 45 mercenaires des États-Unis.

    Le bataillon initial de 800 soldats du prince s'était épanoui en près de 2 000 troupes spécialisées recrutées principalement d'Amérique latine pour


    Le premier bataillon du prince de 800 soldats s'était épanoui en presque 2.000 troupes spécialisées embauchées principalement d'Amérique latine pour faire les affaires d'U.A.E.

    Bien que les fonctionnaires disent le rôle d'affaires officiel d'Erik Prince avec l'U.A.E. avait pris fin plusieurs années avant l'intervention au Yémen, son plan d'entreprise visant à sous-traiter partiellement l'armée américaine est sans doute encore utilisé.

    L'U.A.E. garder et même étendre le plan de Prince pour une armée privée sous-traitée démontre à quel point il est devenu influent et son modèle commercial mercenaire.

    RépondreSupprimer
  4. Azerbaïdjan

    Après son passage aux États-Unis, Prince a commencé à faire plus d'affaires avec les cadres chinois du groupe Frontier Services (FSG), qu'il dirige.

    Au sujet de cette nouvelle entreprise, M. Prince a déclaré que ce n'était pas une entreprise patriotique, mais plutôt qu'elle avait pour but de «bâtir une entreprise formidable et de gagner de l'argent».

    Il est intéressant de noter que les affaires de Prince avec FSG l'ont emmené en Azerbaïdjan, où il a été payé par le gouvernement pour l'aider à faire face à son problème arménien. Les Arméniens sont concentrés dans la région azerbaïdjanaise du Nagorno-Karabakh, qui a quitté l'Azerbaïdjan pour former un état de fait semi-reconnu.

    L'Azerbaïdjan a demandé à Erik Prince et à FSG de l'aider à surveiller la région du Nagorno-Karabakh, également appelée République d'Artsakh. En réponse. Prince voulait montrer au gouvernement deux avions de dépoussiéreurs destinés à l'agriculture mais réaménagés à des fins militaires. Les avions étaient destinés à être équipés d'une technologie de surveillance de pointe et étaient supposés être capables de tirer des missiles.

    Ils ne l'ont jamais fait en Azerbaïdjan après qu'une enquête ait fermé la vente.

    C'est parce que l'accord peut avoir enfreint plusieurs lois. Le Washington Post a constaté que "les cadres craignaient que la compagnie contourne la loi américaine - connue sous le nom de Règlement international sur le trafic des armes (ITAR) - exigeant des Américains qu'ils obtiennent des permis spéciaux avant que la technologie liée à la défense puisse être transférée à l'étranger."

    En réponse à ce commerce d'armes controversé, tous les Américains du conseil d'administration de FSG, sauf deux, ont démissionné en raison de préoccupations selon lesquelles il ne servait pas les intérêts des États-Unis. Cela a libéré Prince de traiter plus étroitement avec les Chinois.

    Afrique de l'Est

    La «région cible» de FSG (Groupe Frontier Services)

    L'objectif du FSG est de fournir une aide logistique et de sécurité aux pays d'Afrique de l'Est tels que le Soudan du Sud, le Kenya, la Somalie et la RDC.

    "Quand vous voulez que la logistique soit faite en Afrique, vous appelez DHL", a déclaré Sean McFate, un ancien entrepreneur militaire en Afrique et expert actuel sur les mercenaires au Conseil atlantique. "Quand tu veux du muscle, tu appelles Erik Prince."

    Une des entreprises de FSG semble aider à évincer le groupe extrémiste extrémiste, Al Shabaab, du sud-ouest de la Somalie, une zone qu'il contrôle largement depuis des années. "Nous avons réuni de grands chefs d'entreprise internationaux pour faire équipe avec des entrepreneurs somaliens talentueux afin de faire du développement dans le sud-ouest de la Somalie une réalité", peut-on lire dans un communiqué du FSG.

    "Le projet comprendra une solution intégrée de capacités logistiques air-terre-mer et une gestion avancée de la sécurité."

    Chine

    Le siège social de FSG se trouve à Hong Kong, et bien qu'il déclare publiquement qu'il se concentre sur l'Afrique de l'Est, FSG fait maintenant du travail domestique pour le compte du gouvernement chinois.

    FSG est partiellement détenue par CITIC, une société d'investissement propre au gouvernement chinois. CITIC prend lentement de plus en plus le contrôle de FSG et serait déjà l'actionnaire dominant, ce qui signifie qu'il a plus de pouvoir que Prince pour déterminer la vision de l'entreprise et les accords commerciaux.

    RépondreSupprimer
  5. "Les Chinois prennent peu à peu le contrôle" de l'entreprise. CITIC joue désormais un rôle plus important en tant qu'actionnaire dominant de Frontier, a déclaré Xin, qui dirige l'International Security Defense College, qui forme le personnel de sécurité et est supervisé par FSG.

    "La part du prince diminue. Les Chinois sont en charge, donc ce ne sera pas grave. "

    L'une des missions les plus récentes de FSG a été de former des milliers de personnel de sécurité dans la province chinoise du Xinjiang, au nord-ouest du pays, où vivent des millions de musulmans ethniquement turcs appelés les Ouïghours.

    Les Ouïghours sont régulièrement pris pour cible par l'État en raison des tentatives continuelles de certains de se détacher de la Chine et de former un État indépendant.

    Des milliers d'Ouïghours font partie d'un groupe extrémiste appelé le Parti islamique du Turkestan (TIP), dont les dirigeants se cachent au Pakistan et dont les membres ont une forte présence en Syrie qui lutte contre le régime syrien.

    Human Rights Watch a accusé le gouvernement chinois de «déployer un programme de police prédictif», en utilisant une technologie de surveillance massive et un réseau de caméras de surveillance de haute technologie et de collecte obligatoire de données.

    Ils auraient également envoyé des milliers d'Ouïghours dans les camps de «rééducation» chinois.

    Le prince mercenaire

    Cette liste ne détaille que quelques-unes des entreprises d'Erik Prince, et n'inclut pas une tentative de Prince d'envoyer des milliers de mercenaires en Afghanistan et de réformer la structure politique de tout le pays pour devenir essentiellement une colonie pour les États-Unis.

    Cependant, Prince a transformé les champs de bataille partout et a fondamentalement modifié la façon dont les gouvernements construisent les appareils de sécurité.

    L'Iran compte beaucoup sur les mercenaires afghans sous-traités pour servir de chair à canon dans la guerre en Syrie. La Russie complète sa propre intervention en Syrie avec des mercenaires embauchés par le groupe Wagner soutenu par l'Etat qui envoie également des troupes en Ukraine. Pour repousser le groupe extrémiste naissant Boko Haram, le Nigeria a embauché des forces de sécurité privées de l'époque de l'Apartheid d'Afrique du Sud pour faire le travail.

    Grâce à Erik Prince, l'externalisation du travail militaire et du renseignement est maintenant la norme.

    Actuellement, Prince semble faire l'objet d'une enquête par le conseiller spécial Robert Mueller, grâce aux réunions qu'il a organisées avec un proche collaborateur du président russe Vladimir Poutine, Kirill Dmitriev aux Seychelles, un endroit que son propre gouvernement explique comme étant "le genre d'endroit où »La réunion était censée mettre en place un backchannel entre Trump et la Russie afin de faciliter les communications clandestines.

    McFate a déclaré à Al Bawaba que l'utilisation de mercenaires par le Prince permet aux pays d'entrer dans des conflits et de les escalader sans avoir à les signaler à leurs citoyens; sa tactique donne aux gouvernements le «déni plausible» de tout ce que font les mercenaires.

    Selon le Dr. P.J. Brendese, professeur à l'Université Johns Hopkins et expert en responsabilité démocratique, les firmes militaires privées "ont une plus grande indépendance pour exercer leurs propres prérogatives et" nous les gens "n'avons pas leur mot à dire. C'est la chose la plus dangereuse, parce qu'ils en profitent - leur motivation n'est pas Dieu et le pays; leur motif est l'argent. "

    https://www.zerohedge.com/news/2018-05-11/mapping-erik-princes-private-mercenary-empire

    RépondreSupprimer
  6. Un major de l'armée ne prévient pas le dragon, la guerre avec la Chine serait un désastre inutile


    par Tyler Durden
    Ve, 05/11/2018 - 22:25
    Auteur du Major Danny Sjursen via AntiWar.com,


    Les non-options: 4 guerres que l'armée prépare mais ne devrait pas combattre: Volume II

    Il n'y a rien de militaire qui aime plus que s'entraîner de manière obsessionnelle pour des guerres qu'il n'aura jamais à combattre. L'astuce consiste à ne pas tomber dans un conflit que personne ne gagnera.

    Laissez chacun respirer. Oui, la Chine présente une menace potentielle pour les intérêts américains dans les domaines économique, cybernétique et naval. Les États-Unis doivent maintenir une position défensive et expéditionnaire crédible et se préparer au pire des scénarios. Ce dont nous n'avons pas besoin, c'est de tomber dans une guerre régionale ou, pire encore, totale avec le dragon chinois. Pas maintenant, probablement pas jamais.

    Et pourtant, à Washington aujourd'hui, et au sein de l'administration Trump en particulier, l'alarmisme semble être le nom du jeu. C'est risqué et, finalement, dangereux. Dans sa stratégie de défense nationale de 2018, le secrétaire à la Défense Mattis, un faucon connu, qualifie la Russie et la Chine de «puissances révisionnistes» et annonce que l'armée américaine doit maintenant se tourner vers la concurrence des «grandes puissances». Écoutez, je suis tout à fait pour extraire nos forces armées surexploitées du Moyen-Orient et désamorcer la «guerre contre le terrorisme» interminable et contre-productive. Ce qui n'a pas de sens, c'est l'hypothèse réflexive que (peut-être) composer une guerre, doit se traduire par d'autres guerres, plus périlleuses, avec des puissances nucléaires comme la Russie ou la Chine.

    La liste habituelle des menaces chinoises est bien connue: la Chine est (comment osent-ils!) Construire une importante marine bleue et (patrons!) Patrouiller autour des îles de sable de la mer de Chine méridionale. Ils mènent des cyberattaques (nous aussi) et volent la propriété intellectuelle. Ils planifient une nouvelle «route de la soie» pour intégrer une grande partie de l'Eurasie dans un système de commerce et de transport centré sur la Chine. Il ne fait aucun doute que certains de ces éléments peuvent être la cause d'inquiétudes mesurées, mais aucune des «infractions» énumérées ne justifie la guerre!

    Bottom line: La Chine, comme la Russie, ne possède ni la capacité ni l'intention de domination globale ou la subjugation des États-Unis. Période.

    Commençons par le problème de capacité. La Chine a une armée en croissance. C'est ce que l'on peut attendre d'une des deux premières économies du monde et d'une nation comptant plus d'un milliard de personnes. N'agis pas si surpris. Pourtant, la Chine dépense seulement un tiers autant que les États-Unis en matière de défense. Il a un ancien porte-avions russe fuyant et démodé et en construit quelques autres. Les États-Unis en ont une douzaine et nos partenaires asiatiques locaux (Inde, Japon, Australie et Corée du Sud) - en comptent neuf autres entre eux.

    RépondreSupprimer
  7. La Chine a 14 puissances étrangères - certaines hostiles - sur ses frontières terrestres. L'un d'entre eux est la Russie, avec qui les Chinois ont une longue histoire de conflits frontaliers. La dernière chose que les États-Unis devraient vouloir faire est de pousser ces deux alliés contre nature dans les bras l'un de l'autre avec une rhétorique trop belliqueuse et une posture militaire. Un autre voisin chinois est l'Inde, qui renforce ses propres forces armées et compte également plus de 1 milliard de citoyens (et un taux de natalité beaucoup plus élevé que la Chine).

    Ensuite, il y a le problème de l'intention. La Chine n'est pas après la domination mondiale et ne possède plus une véritable idéologie communiste internationaliste. Il veut une supériorité régionale et une mesure de respect mondial pour compenser son embarras perçu (et réel) par les impérialistes européens et américains au 19ème et au début du 20ème siècle. Il veut un bloc commercial puissant à travers l'Eurasie et une mesure de contrôle de son propre «lac» - la mer de Chine méridionale. Est-ce si déraisonnable ? Les États-Unis ont une suprématie absolue dans leurs mers limitrophes, comme les Caraïbes, le golfe du Mexique et le Pacifique oriental. L'armée américaine a même commandité des coups d'État et mené des invasions directes d'îles voisines qui ne marchaient pas suffisamment à l'air de Washington.

    Changez de place avec le dirigeant chinois Xi Jinping pour un moment. Comment Trump (ou Obama) répondrait-il, si les Chinois insistaient sur le fait qu'ils avaient droit à la suprématie dans les Caraïbes? Ma conjecture: guerre pure et simple.

    Enfin, il y a les raisons de ne pas se battre, les raisons pour lesquelles une guerre serait catastrophique pour les deux parties. La Chine est énorme, à la fois dans la masse et la population (1,3 milliard!). Nous avons tous entendu l'avertissement (précis) de trope contre le déclenchement d'une guerre terrestre en Asie. Il y a une bonne raison à cela. L'Armée de Libération du Peuple (APL) est énorme et est capable d'embourber l'armée américaine, relativement petite et entièrement volontaire, dans un bourbier cauchemardesque.

    Les États-Unis ne pouvaient pas non plus compter sur une projection facile de leur puissance navale et aérienne dans le détroit de Taiwan, par exemple. La Chine (et d'autres concurrents) ont lourdement investi dans des systèmes A2AD (Anti-Access, Area-Denial) qui pourraient contrecarrer de telles tentatives, infliger de lourdes pertes ou, à tout le moins, maintenir l'impasse. Cela forcerait l'armée américaine à escalader de manière préventive avec des attaques contre les défenses de la patrie chinoise. Il y a donc très peu de possibilités de mener une guerre limitée. Tout combat avec la Chine obligera systématiquement les États-Unis à participer à un «all-in».

    En outre, l'économie florissante et en pleine croissance de la Chine est à la fois sa force et une sorte de dispositif financier apocalyptique. Les économies américaine, européenne et chinoise sont désormais inextricablement liées. La guerre chaude signifie la guerre commerciale; et cela entraînerait probablement un effondrement financier mondial cataclysmique. L'armée américaine est la force la mieux dotée et la mieux équipée de la planète. Pourtant, l'épine dorsale et le fondement de cette armée repose sur le pouvoir de l'économie américaine. Un nouvel effondrement et une dépression potentielle endommageraient notre économie de façon permanente (sans doute avec la Chine).

    RépondreSupprimer
  8. Plus important encore, la Chine maintient un arsenal d'au moins 250 ogives nucléaires. C'est une goutte d'eau dans le seau comparé aux 6000+ armes américaines, mais plus que suffisant pour dissuader toute invasion sérieuse. Voici l'astuce: ne jamais combattre une puissance nucléaire, tant qu'elle peut être évitée. Quelque chose d'autre est la folie - jamais entendu parler de l'hiver nucléaire? Oui, c'est une vraie chose! La leçon: marchez légèrement, soyez prudent et évitez les brins inutiles. C'est ce qu'on appelle l'esprit d'Etat, quelque chose que les États-Unis semblent avoir oublié à propos de ces 17 dernières années.

    La vérité est que la plus grande partie de cette menace inflationniste est vraiment de cuisiner les livres pour justifier les dépenses excessives et une manne de profits pour le complexe militaro-industriel. C'est une préoccupation en soi, car un budget militaire de plus de 700 milliards de dollars est insoutenable, ce qui nécessite soit des coupures sévères dans les programmes nationaux, soit une augmentation des impôts, soit une augmentation de la dette nationale - ou tout ce qui précède.

    Le vrai danger, cependant, est la stratégie militaire. Et le brouillard inéluctable de la guerre. Il n'est pas impossible d'imaginer un différend dans la lointaine mer de Chine méridionale (7000 miles de la Californie) entraînant des combats et des pertes entre les États-Unis et la Chine. Cela pourrait rapidement dégénérer hors de contrôle. Et rappelez-vous, nous avons tous les deux des charges d'armes nucléaires!

    Il est temps de peser de manière réaliste les intérêts américains, de faire preuve d'humilité et d'élaborer une stratégie sobre pour le Pacifique. La côte de la mer de Chine ne peut pas rester pour toujours un "lac américain". Nous n'accepterions jamais une puissance étrangère dans les Caraïbes et nous ne pouvons pas nous attendre à ce que la Chine - avec plus d'un milliard de citoyens et une économie en expansion - cède ses eaux locales à une lointaine Marine américaine à perpétuité.

    Les États-Unis doivent faire appel aux partenaires asiatiques locaux sur la base de nos valeurs partagées (ostensibles) de commerce ouvert et de société ouverte - un défi pour le système de valeurs chinois plus autoritaire. Après tout, la puissance douce va loin, surtout quand la guerre totale est une non-option! Cela, bien sûr, exigera plus de cohérence des États-Unis. Nous devrons marcher sur nos valeurs et cesser de soutenir nos campagnes militaires «partenaires» - Saoudiens au Yémen, Israël à Gaza, etc. - quand ils s'additionnent souvent à de véritables crimes de guerre.

    Rappelez-vous, nous devons beaucoup d'argent aux Chinois. Cela leur donne un effet de levier, mais cela nous donne aussi un effet de levier. Ils veulent être remboursés et Beijing sait qu'elle a besoin du marché américain pour ses produits. De plus, nos économies sont très étroitement liées. XI ne veut pas de guerre majeure avec les Etats-Unis. Il joue le long jeu, un match d'échecs comparé à nos échecs maladroits!

    S'il y a une guerre dans le Pacifique avec la Chine armée par les armes nucléaires, elle ne sera probablement pas du même ordre que celle de XI. Seule l'orgueil américain peut conduire à ce qui serait inévitablement une guerre désastreuse.

    Compte tenu de notre bilan récent - un syndrome d'Icarus par excellence - qui semble effroyablement probable.

    * * *

    Read The Non-Options: 4 Wars the Military Prepares for But Shouldn’t Fight, Volume I

    RépondreSupprimer
  9. Danny Sjursen est un officier de l'armée américaine et un contributeur régulier à Antiwar.com. Il a servi des tours de combat avec des unités de reconnaissance en Irak et en Afghanistan et plus tard a enseigné l'histoire à son alma mater, West Point. Il est l'auteur d'un mémoire et d'une analyse critique de la guerre en Irak, les Ghostriders de Bagdad: les soldats, les civils et le mythe de la flambée. Suivez-le sur Twitter à @SkepticalVet.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-05-11/army-major-warns-dont-poke-dragon-war-china-would-be-unnecessary-disaster

    RépondreSupprimer
  10. La Chine construit un système d'alerte pour détecter les tremblements de terre 3 semaines à l'avance


    par Tyler Durden
    Ve, 05/11/2018 - 22:05


    La Chine est en train de mettre en place un système de surveillance qui l'aidera à prévoir les tremblements de terre jusqu'à trois semaines à l'avance, selon un article du Global Times, un porte-parole du Parti communiste chinois. La machine surveillera les séismes à venir en mesurant les rayons X ou les tomodensitomètres qui créent une image de l'activité sismique.

    "L'image en temps réel générée par les capteurs aidera le tremblement de terre d'une magnitude supérieure à 5,0 aussi facilement que la lecture d'une image météorologique", a déclaré le Global Times.

    Cette technologie sera d'abord mise en œuvre dans les provinces chinoises du Sichuan et du Yunnan, dans le sud-ouest du pays, où certains des tremblements de terre les plus dévastateurs ont eu lieu. Après cela, il sera ensuite déployé à travers le pays. Finalement, les capteurs seront placés à 2.000 stations de surveillance à travers la région sujette aux tremblements de terre.

    L'équipement surveillera la "dynamique du stress et de l'énergie" entre huit et vingt kilomètres sous terre, selon le Dr Wang Tun. En règle générale, les séismes les plus destructeurs prennent naissance à plus de 8 kilomètres sous la surface terrestre. Alors que la Chine dispose déjà d'un système d'alerte précoce, il ne couvre que 650 millions de personnes - environ la moitié de la population du pays - et ne peut détecter les tremblements de terre que quelques secondes avant qu'ils ne surviennent en mesurant les «ondes P». Au cours d'un séisme récent à Chengdu, la capitale de la province du Sichuan, les citoyens ont reçu des messages sur leurs téléphones portables quelque 71 secondes auparavant.

    Les écoles ont reçu les avertissements cinq à 38 secondes avant le séisme.

    Finalement, le système EEW actuel et le nouveau système plus avancé fonctionneront en tandem, parce que le nouveau système de surveillance ne peut pas prédire le moment exact d'un tremblement de terre, selon Wang.

    "Et il peut seulement dire un endroit difficile au lieu d'un site exact où le tremblement de terre se produira."

    La première station du nouveau système a été dévoilée à Wenchuan, dans le Sichuan, la semaine dernière. La ville a été l'épicentre d'un séisme d'une magnitude de 7,9 qui a tué 80 000 personnes en 2008.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-05-10/china-builds-warning-system-detect-earthquakes-3-weeks-advance

    RépondreSupprimer
  11. Un cyclone extrêmement rare au large des côtes du Chili


    Anthony Watts
    11 mai 2018


    Un cyclone extrêmement rare s'est formé au début du mois de mai 2018 à environ 160 kilomètres au large des côtes chiliennes, région qui ne voit presque jamais de cyclones tropicaux. Cette image a été acquise le 9 mai 2018 par le spectroradiomètre imageur à résolution moyenne (MODIS) sur le satellite Terra de la NASA.

    Les cyclones ne sont généralement pas présents dans cette région, car les températures de surface de la mer dans le sud-est de l'océan Pacifique sont généralement trop froides. Le processus océanographique connu sous le nom d'upwelling tend à faire remonter l'eau froide de l'océan profond le long de la côte chilienne. (Des conditions similaires prévalent au large de la Californie dans l'hémisphère nord.)

    Les TSM dans le voisinage de ce cyclone étaient légèrement inférieures à 20 degrés Celsius (68 degrés Fahrenheit) en mai 2018, selon les données satellitaires de la NOAA. Les météorologues ont déterminé que les températures devraient généralement être d'environ 27 ° C pour développer et maintenir la plupart des cyclones. Malgré les eaux plus froides, le cyclone s'est encore formé en raison des conditions atmosphériques favorables, avec des vitesses de vent semblables à une tempête tropicale faible.

    Références et autres lectures
    Forbes (2018, 10 mai) Les cyclones subtropicaux ne se forment pas normalement près du Chili - mais on vient de le faire. Accédé le 10 mai 2018.
    NOAA (2018, 9 mai) Rare tempête subtropicale au large de la côte du Chili. »Consulté le 10 mai 2018.
    Weather.com (2018, 9 mai) Cyclones Subtropical Extrêmement Rares du Pacifique Sud-Est Formulaires au large de la côte du Chili. Actif le 10 mai 2018.
    Image de l'Observatoire de la Terre de la NASA par Joshua Stevens, utilisant les données MODIS de LANCE / EOSDIS Rapid Response. Texte de Kasha Patel.

    https://wattsupwiththat.com/2018/05/11/an-extremely-rare-cyclone-off-the-coast-of-chile/

    RépondreSupprimer
  12. Trenberth trouve sa chaleur manquante dans l'ouragan Harvey


    Anthony Watts
    11 mai 2018


    La chaleur océanique record a alimenté l'ouragan Harvey
    L'évaporation des océans correspond à une pluie massive terrestre

    BOULDER, Colorado - Dans les semaines qui ont précédé le passage de l'ouragan Harvey à travers le golfe du Mexique et son exploration des côtes du Texas en août 2017, les eaux du Golfe ont été plus chaudes que jamais auparavant, selon une nouvelle analyse du National Center for Atmospheric. Recherche (NCAR).

    Ces conditions plus chaudes que la normale suralimenté la tempête, l'alimentant avec de vastes réserves d'humidité, les auteurs ont trouvé. Quand il a calé près de la région de Houston, les pluies qui en ont résulté ont brisé les records de précipitations et provoqué des inondations dévastatrices.

    "Nous montrons, pour la première fois, que le volume de pluie sur terre correspond à la quantité d'eau évaporée de l'océan inhabituellement chaud", a déclaré l'auteur principal Kevin Trenberth, un scientifique senior du NCAR. "Alors que les changements climatiques continuent de réchauffer les océans, nous pouvons nous attendre à des tempêtes plus suralimentées comme Harvey."

    Malgré une saison des ouragans bien remplie en 2017, l'ouragan Harvey était plus ou moins isolé en termes de lieu et de temps, voyageant en solo sur des eaux relativement intactes dans le golfe du Mexique. Cela a donné à Trenberth et à ses collègues l'occasion d'étudier en détail comment l'orage s'est nourri de la chaleur emmagasinée dans ce vaste bassin océanique de 930 milles.

    L'équipe a comparé les températures dans les 160 mètres supérieurs (525 pieds) du golfe avant et après la tempête en utilisant les données recueillies par Argo, un réseau de flotteurs autonomes qui mesurent la température lorsqu'ils montent et descendent dans l'eau. Pour mesurer les précipitations sur terre, les scientifiques ont profité d'une nouvelle mission satellite internationale basée sur la NASA, baptisée Global Precipitation Measurement.

    L'étude apparaît dans la revue Earth's Future, une publication de l'American Geophysical Union. Il a été financé par le Département américain de l'énergie et par la National Science Foundation, qui est le sponsor du NCAR. Les autres co-auteurs de l'article sont Yongxin Zhang et John Fasullo, également du NCAR; Lijing Cheng, de l'Académie chinoise des sciences; et Peter Jacobs, de l'Université George Mason.

    Évaporation et pluie assorties

    Au fur et à mesure que les ouragans se déplacent au-dessus de l'océan, leurs vents forts fragilisent la surface de la mer, ce qui facilite l'évaporation de l'eau. Le processus d'évaporation nécessite également de l'énergie de la chaleur, et plus les températures sont élevées dans l'océan supérieur et à la surface de l'océan, plus l'énergie est disponible.

    Alors que la tempête progresse au-dessus de l'océan, évaporant l'eau au fur et à mesure, elle laisse un sillage froid sur son passage. Dans le cas de l'ouragan Harvey, les scientifiques ont découvert que le sillage froid n'était pas très froid. Il y avait tellement de chaleur dans la couche supérieure de l'océan que, lorsque la tempéra- ture de surface a été refroidie par la tempête, la chaleur de la base s'est réchauffée, réchauffant les eaux de surface et continuant à alimenter la tempête.

    RépondreSupprimer
  13. La température de l'océan près de la surface avant le passage de la tempête était supérieure à 30 degrés Celsius (86 degrés Fahrenheit), et après le passage, la température était toujours d'environ 28,5 degrés Celsius (83 degrés Fahrenheit). Des températures de surface de la mer supérieures à 26 ° C (79 ° F) sont généralement nécessaires pour qu'un ouragan continue à se développer.

    Même après que Harvey a touché la terre, ses bras se sont étendus au-dessus de l'océan, continuant à tirer la force (et l'eau) du Golfe encore chaud.

    "L'implication est que les océans plus chauds ont augmenté le risque d'une plus grande intensité d'ouragan et la durée", a déclaré Trenberth. "Bien que nous considérions souvent les ouragans comme des phénomènes atmosphériques, il est clair que les océans jouent un rôle crucial et qu'ils façonneront les futures tempêtes à mesure que le climat changera."

    Les scientifiques ont pu mesurer la perte totale de la chaleur des océans, principalement due à l'évaporation, à mesure que la tempête se déplaçait dans le golfe. Ils ont également mesuré la chaleur latente relâchée sur terre lorsque la vapeur d'eau retournait dans l'eau liquide et tombait sous forme de pluie. Ils ont ensuite comparé ces deux mesures et ont constaté qu'elles correspondaient.

    L'étude souligne la menace accrue des futurs ouragans suralimentés dus au changement climatique, a déclaré Trenberth.

    "Nous savons que cette menace existe, et pourtant dans de nombreux cas, la société ne planifie pas adéquatement pour ces tempêtes", a déclaré Trenberth. "Je crois qu'il est nécessaire d'améliorer la résilience avec de meilleurs codes du bâtiment, la protection contre les inondations et la gestion de l'eau, et nous devons nous préparer aux imprévus, y compris planifier les évacuations et les coupures de courant."

    ###

    Du CENTRE NATIONAL DE RECHERCHE ATMOSPHÉRIQUE / DE LA SOCIÉTÉ UNIVERSITAIRE DE RECHERCHE ATMOSPHÉRIQUE

    À propos de l'étude

    Titre: L'ouragan Harvey établit un lien entre le contenu calorifique des océans et l'adaptation aux changements climatiques

    Auteurs: Kevin E. Trenberth, Lijing Cheng, Peter Jacobs, Zhang Yongxin et John Fasullo

    Journal: L'avenir de la Terre

    Contrepoint:

    Des alarmistes reprennent une affirmation douteuse selon laquelle le réchauffement climatique a alimenté les précipitations record de l'ouragan Harvey

    http://dailycaller.com/2018/05/09/alarmists-claim-global-réchauffement-alimenté-ouragan-harvey /

    https://wattsupwiththat.com/2018/05/11/trenberth-finds-his-missing-heat-in-hurricane-harvey/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces modifications climatologiques sont dues aux sources chaudes sous-océaniques (volcans) où de l'agrandissement de l'une d'elles. Cette chaleur magmatique de plusieurs milliers de degrés monte vers la surface et apparait dans l'air en un point donné. Cette colonne verticale s'élevant vers les cieux attirent donc l'air d'alentour et créé des vents violents suivant les degrés d'émission.

      https://huemaurice5.blogspot.fr/2017/12/est-ce-que-40-000-volcans-sont.html

      https://huemaurice5.blogspot.fr/2015/03/les-volcans-sous-marins-finalement-pris.html

      https://huemaurice5.blogspot.fr/2018/01/la-terre-est-une-planete-froide.html

      Supprimer
  14. La spectaculaire éruption du Merapi oblige les autorités à lancer l’évacuation (vidéo)


    22:22 11.05.2018


    Le volcan Merapi, le plus actif en Indonésie, est subitement entré en éruption sur l’île de Java. Les autorités indonésiennes évacuent les habitants de nombreux villages et ont fermé un aéroport international.

    L’évacuation des habitants est en cours sur l’île indonésienne de Java en raison d’une éruption inattendue du volcan Merapi, annoncent les médias.

    Le volcan, qui culmine à 2.914 mètres, crache des cendres montant jusqu'à 5.000 mètres d'altitude.

    Les autorités ont appelé les habitants des villages situés dans un rayon de 5 km du volcan à quitter leurs maisons. Il n’y a pas eu d’informations sur des victimes.

    Selon Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l'Agence nationale de gestion des catastrophes (BNBP), l’éruption a été une surprise pour les volcanologues.

    D’après les médias locaux, l’aéroport international d’Adisutjipto proche de la ville de Yogyakarta, une destination touristique populaire, a provisoirement été fermé suite à l’apparition d’un nuage de cendres.
    La plus récente grande éruption du Merapi a causé la mort de 347 personnes en 2010.

    https://fr.sputniknews.com/international/201805111036328333-volcan-merapi-eruption-evacuation/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces images de volcans terrestres sont les mêmes qui se passent des milliers de fois par jour sous l'eau des mers et océans ! Ce sont exactement la même composition magmatique et donc la même pollution.

      Supprimer
  15. Pourquoi y a-t-il tant de militants environnementaux éminents qui s'avèrent être des scabres, des sleazebags, des hypocrites ou des fraudes ?


    Anthony Watts
    11 mai 2018
    par James Delingpole



    Pourquoi y a-t-il tant de militants environnementaux éminents qui s'avèrent être des scabres, des sleazebags, des hypocrites ou des fraudes?

    Le dernier à être exposé est, bien sûr, l'ex-procureur général de New York Eric Schneiderman.

    Quand Schneiderman n'était pas occupé - prétendument - à «étouffer, à battre et à menacer» les femmes, il était occupé à intimider les gens qu'il appelle «les négationnistes du climat».

    Ici, il est sur une vidéo en 2014 déclarant que "les négationnistes du climat n'ont pas leur place dans la vie publique".

    Il a également été l'un des principaux instigateurs d'un stratagème des procureurs généraux libéraux visant à utiliser le droit pour harceler les compagnies de combustibles fossiles telles que Peabody Energy et Exxon Mobil. En 2016, il a accueilli 16 collègues AG démocrates et l'ancien vice-président Al Gore pour lancer une coalition appelée AGs United for Clean Power.

    «Avec les embouteillages et les dysfonctionnements qui agitent Washington, il appartient aux États de prendre la tête du problème des changements climatiques, qui définit les générations. Nous sommes prêts à défendre le programme de changement climatique du prochain président et à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour faire reculer les progrès significatifs que nous avons accomplis au cours des huit dernières années ", a déclaré le procureur général Schneiderman. «Nos bureaux examinent sérieusement la possibilité de travailler ensemble sur des initiatives nationales à fort impact, telles que des enquêtes sur la question de savoir si les entreprises de combustibles fossiles ont trompé les investisseurs sur la manière dont le changement climatique affecte leurs investissements et leurs décisions commerciales.

    Mon Dieu, comme la roue de la fortune s'est retournée depuis!

    Le départ de Schneiderman de la scène représente un coup majeur pour le complexe industriel climatique et ses efforts pour saper les réformes environnementales et énergétiques de l'administration Trump. La jubilation parmi les sceptiques n'a pas été limitée, comme le rapporte E & E News:

    "Beaucoup de sceptiques du climat sourient à sa chute parce qu'il était un gars hors de contrôle, vraiment farfelu qui détenait beaucoup de pouvoir", a déclaré Marc Morano, qui dirige le blog Climate Depot.

    Morano et ses alliés ont été particulièrement dédaigneux des tentatives légales que Schneiderman a menées pour tenir Exxon Mobil Corp. et d'autres compagnies pétrolières responsables du réchauffement de la planète, l'appelant "l'artiste de shakedown par excellence".

    "Prenons un moment pour faire une pause et jeter un oeil à la stratégie de blâmer les entreprises d'énergie pour le mauvais temps", a déclaré Morano. Il a ajouté que la démission de Schneiderman et sa disparition rapide de la scène publique vont forcer les activistes du climat à reconsidérer leur approche.

    RépondreSupprimer
  16. "Il était le paratonnerre", at-il dit. "Il était l'instigateur. Il limite définitivement le mouvement lorsque vous sortez le gars de plomb. "

    Ouaip. Mais nous n'avons toujours pas répondu à la question: pourquoi tant de militants environnementaux importants se révèlent être de tels reptiles ?

    Laissez-moi vous donner quelques exemples supplémentaires:

    Al Gore et le massothérapeute de Portland (l'une des victimes, prétendument, de son tâtonnement tentaculaire ...)

    Rajendra Pachauri, ancien chef du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, exposé comme un ravageur sexuel en série.

    David Suzuki - L'écologiste le plus fêté du Canada qui se trouve être un pote qui est extrêmement impoli et - voir aussi Gore - un hypocrite épouvantable:

    Suzuki, qui n'a pas retourné les appels pour répondre, passe beaucoup de temps à hacker les autres sur la surpopulation (mais il a cinq enfants), réduisant notre empreinte carbone (il a un mode de vie jet-set des riches et célèbres), vivant plus petit (Il possède quatre maisons en Colombie-Britannique et un appartement à Port Douglas, en Australie) et bien d'autres choses encore.

    La journaliste Licia Corbella: David Suzuki m'a dit de 'F-off', mais son hypocrisie donne le ton à son message

    "Suzuki aime voler partout dans le monde pour prononcer ses discours de 30 000 à 50 000 dollars, tout en suppliant hypocritement les autres de rester près de chez eux."

    Michael Mann - créateur de cet artefact discrédité le bâton de hockey - qui, en plus d'être un tyran hypersensible et hyper-litigieux aime à prétendre, faussement, qu'il a remporté le prix Nobel.

    etc.

    Ce n'est qu'une hypothèse - bien qu'elle soit beaucoup plus plausible, je pense, que la théorie du réchauffement climatique d'origine humaine - mais je pense que cela pourrait avoir à voir avec le phénomène bien observé que les gens désagréables sont attirés par les causes environnementales. leur image.

    Ils ressemblent un peu à des pécheurs qui, dans le passé, ont essayé de se débarrasser de leurs vices terrestres en se livrant à des actes de dévotion religieuse particulièrement marquants.

    Défendre les causes vertes est l'équivalent moderne de porter une chemise, de partir en pèlerinage à Jérusalem ou de renoncer à la société et de vivre au sommet d'un rocher dans le désert.

    La différence est, bien sûr, qu'il n'y a aucun coût personnel, aucune souffrance impliquée. Vous venez de parader toute votre vertu verte et, hé presto, elle élimine tous vos vices sans la peine de vous forcer à devenir une meilleure personne.

    Ce n'est pas seulement vrai de la signalisation de la vertu verte, soit dit en passant. C'est vrai pour les gens qui embrassent la politique libérale en général.

    Les verts et les libéraux cherchent toujours la saleté dans la vie des principaux conservateurs. Le terme psychologique pour cela est "Projection".

    Full story at Breitbart

    https://wattsupwiththat.com/2018/05/11/why-is-it-that-so-many-prominent-environmental-campaigners-turn-out-to-be-such-scumbags-sleazebags-hypocrites-or-frauds/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dès que l'argent est sur la table cela attire tout le monde et, plus la pile est haute plus ils sont prêts à tuer tout le monde pour l'avoir !
      Qu'ils soient politiques ou ex scientifiques ou dignitaires religieux.

      Supprimer
  17. Quand le tueur devient la cible


    samedi 6 juillet 2013


    Quand une personne embrasse la prestigieuse carrière de tueur à gage et, en tant que barbouze est donc prête à tuer père & mère, elle ne prévoit pas le cas d'être un jour 'présenté à sa famille' et du devoir de remplir sa mission d'appuyer sur la gâchette. Or, chez les mercenaires comme chez les espions qui signent pourtant contrat de n'ouvrir sa gueule qu'une fois mort, il peut arriver que malencontreusement la 'mission spéciale' arrive. Tant qu'il s'agit d'écouter et de lire les e-mails de bons de commande de telle ou telle entreprise et du devoir de lui couper l'herbe sous les pieds et mettant vite-fait un concurrent sur le coup, c'est quotidien. Tant qu'il s'agit de manipuler les cours de la Bourse et d'aller vendre jusque de l'or-papier (!), c'est aussi quotidien. Mais, quand il y a plus grave et que l'on découvre que c'est toute l'humanité qui est en danger au profit d'une poignée de dictateurs... là, la situation porte à réfléchir.

    Donc, qu'Edward Snowden mette sa vie en danger pour une affaire de trafic de contrat ou de boursicotage, j'en doute. Donc, il est plus que probable qu'il ait pris connaissance d'informations secrètes (cryptées d'ambassade à ambassade où d'autres QG) et qu'il ait choisi d'abandonner sa femme et famille pour les sauver. C'est pourquoi si sa tête est mise à prix c'est qu'il y a une raison de haute importance. Ainsi, que ses ordis soient saisis comme ses copies disques ou clés USB, est une chose minime à côté de ce qu'il a enregistré dans sa tête et de ce qu'il peut en sortir. C'est pourquoi, il est plus que préférable de choisir la carotte plutôt que le bâton pour savoir ce qu'il sait exactement.

    Ainsi, ceux qui jusqu'à présent pouvaient le montrer du doigt comme un traître et de lui faire subir la peine de mort, seraient bien surpris et contents d'apprendre que s'ils sont encore en vie aujourd'hui c'est peut-être à cause de Snowden ! Et que n'importe quelle mère ou quel père serait prêt à mentir pour sauver ses enfants. Donc, que des 'représentants de pays' aient refusé de sauver l'humanité n'est pas forcément l'avis de toute leur nation autant que les 'sondages d'opinion' peuvent en écrire et inventer sous la contrainte !

    https://huemaurice5.blogspot.fr/2013/07/quand-le-tueur-devient-la-cible.html

    RépondreSupprimer
  18. Redux: La dérèglementation (réussie) des chemins de fer américains.


    27 février 2018
    par Minarchiste


    Dans un article publié en octobre 2009, j’avais démystifié les circonstances entourant la dérèglementation du marché californien de l’électricité ainsi que la crise énergétique de 2000-2001. Dans la même veine, le présent article traite de la dérèglementation réussie (le mot est faible) du transport ferroviaire américain suite au Staggers Rail Act de 1980.

    En 1950, le transport de cargaisons par train avait une part de marché de 56%. En 1982, cette part de marché n’était plus que de 36%.

    La règlementation des tarifs empêchait les compagnies ferroviaires de s’adapter aux changements de l’industrie du transport. Elle leur imposait aussi des coûts élevés et inutiles. Conséquemment, la condition financière de ces entreprises s’est mise à se détériorer. La Penn Central Railroad a fait faillite en 1970, suivie de plusieurs autres durant les années 1970s, incluant la Erie Lackawanna, la Lehigh Valley, la Reading et la Central of New Jersey.


    Le Staggers Rail Act a été signé par le président Jimmy Carter le 14 octobre 1980 et a dérèglementé l’industrie américaine des chemins de fer, remplaçant le Interstate Commerce Act de 1887. Les six plus grands changements amenés par cette loi furent les suivant :

    Les tarifs maximums ne sont plus règlementés, sauf si a) il n’y qu’un seul fournisseur possible ou b) le tarif atteint dépasse le coût variable d’opération par plus de 80%. Les tarifs maximums alors autorisés ont été basés sur un rendement du capital investi jugé adéquat par les autorités.

    Les tarifs minimums ne sont plus règlementés, tant qu’ils couvrent au moins les coûts variables d’opération.

    Les compagnies ferroviaires sont maintenant autorisées à signer des contrats négociés avec les expéditeurs.

    Les compagnies ferroviaires sont exemptes de toute règlementation dans les juridictions / marchés dans lesquels elles n’ont pas d’influence.

    Les changements de tarifs peuvent maintenant être effectués trimestriellement.

    Les obligations bureaucratiques ont aussi été grandement réduites de même que les exigences reliées au maintient de lignes non-profitables.

    Ainsi, les compagnies ferroviaires ont pu ajuster leur niveau de service et leurs tarifs de façon à mieux servir leurs clients et à être plus compétitifs. Voyons voir quelles ont été les conséquences sur l’industrie.

    Suite à la dérèglementation, plusieurs fusions et acquisitions ont eu lieu, réduisant ainsi le nombre de concurrents dans l’industrie. Les autorités bureaucratiques étaient inquiètes que cela permette aux transporteurs d’augmenter leurs prix pour profiter de cette baisse du nombre de concurrents. Cette crainte n’était pas fondée puisque la concurrence est devenue très intense. La dérèglementation leur a donné la liberté et les incitatifs à faire ce qui est nécessaire pour réduire les coûts et améliorer la qualité.

    RépondreSupprimer
  19. - voir graphiques sur site -

    Suite au Staggers Act, l’investissement s’est mis à augmenter dans les chemins de fer. Entre 1980 et 2002, ces investissements dans les infrastructures et l’équipement ont totalisé $364 milliards. Les améliorations apportées suite à la dérèglementation incluent :

    une plus grande utilisation du transport intermodal.
    le développement de wagons à deux étages.

    l’implantation de systèmes informatisés pour la gestion des cargaisons.

    le remplacement des systèmes de caméras par des détecteurs électroniques.

    l’amélioration des équipements de chemin de fer et des locomotives (qui étaient en piteux état auparavant).

    Une étude a révélé qu’en 2002, les coûts d’opérations avaient diminué de 69% alors que les tarifs moyens avaient diminué de 65%. Les volumes ont augmenté de 43% durant cette période alors que la part de marché du transport ferroviaire a remonté à près de 42%. Le rendement des fonds propres est passé de 3% dans les années 1970s à 10.7% dans les années 1990s. La sécurité a aussi été grandement accrue, le taux d’accident diminuant de 68% en 20 ans.

    - voir graphiques sur site -

    La dérèglementation a donc fait en sorte que le réseau ferroviaire américain est le plus compétitif au monde, avec les plus bas tarifs par tonne/mille (selon The Economist, basé sur la parité du pouvoir d’achat).

    Le résultat de la dérèglementation a beaucoup surpris les bureaucrates autocratiques. Le but initial du Staggers Act était de permettre aux compagnies ferroviaires d’améliorer leur rentabilité et de remettre leur condition financière sur pieds. Les fonctionnaires croyaient que cela allait se faire sur le dos des expéditeurs. Il n’en fut rien puisque la dérèglementation a engendré une situation « gagnant-gagnant », c’est-à-dire que tant les expéditeurs en ont presqu’autant bénéficié que les transporteurs ferroviaires (meilleure qualité de service et plus bas tarifs).

    Le processus n’est cependant pas entièrement complété; il y a encore quelques règlementations contraignantes qui nuisent à la compétitivité de l’industrie. Cependant, le Staggers Act fut un pas de géant dans la bonne direction.

    Lorsque l’État se retire et laisse le mécanisme de libre-marché fonctionner correctement, il ne peut en résulter que des gains d’efficience et de qualité. La dérèglementation du transport ferroviaire américain devrait selon moi être une source d’inspiration pour beaucoup d’autres domaines. Il n’y a rien à craindre de la dérèglementation lorsque celle-ci est bien effectuée.

    D’ailleurs, pourquoi l’industrie était-elle si sévèrement règlementée selon vous ? Pour protéger les consommateurs peut-être ? Non! Pour protéger les amis du pouvoir au détriment des véritables entrepreneurs. Au début du 19e siècle, un entrepreneur du nom de James J. Hill a construit son propre réseau de chemin de fer, qu’il a financé de sa propre poche, sans subvention gouvernementale ni droit de passage public (expropriation). Le Great Northern était reconnu comme étant le réseau le mieux construit et le plus rentable, comparativement aux chemins de fer subventionnés comme la Union Pacific ou la Central Pacific. Grâce à un lobby efficace, ceux-ci ont obtenu leur revange. En 1887 et 1906, de nouvelles lois vinrent bannir la concurrence par le prix. Cela empêcherait un entrepreneur comme Hill de concurrencer efficacement en faisant baisser les coûts.

    https://minarchiste.wordpress.com/2018/02/27/redux-la-dereglementation-reussie-des-chemins-de-fer-americains/

    RépondreSupprimer
  20. La dépopulationnophilie


    mercredi 25 novembre 2015



    Nous en avons tous fait l'expérience de l'information la plus horrible qu'il soit été d'entendre: "Nous serions trop nombreux. La dépopulation est nécessaire !" ! Cette directive part du principe qu'à la constatation évidente qu'il y a aujourd'hui sur Terre 4 % de surdoués, cela représente bien 280 millions de personnes sur 7 milliards ! et donc que les 'chefs' n'ont pas les neurones pour lutter contre tout ce monde ! Donc, primo: Éliminer celles & ceux qui en savent trop (si c'est 'plus que les chefs', il ne restera donc QUE les chefs !). Empêcher tout scientifique d'être invité sur un plateau de télé, antenne de radio ou à écrire en colonnes de journaux. Interdire le référencement qui démontrerait que ce sont des personnes exemplaires auxquelles nous devrions nous fier.

    Ainsi sont nées les observations conclusives et désinformationnelles comme quoi: il n'y aura bientôt plus à manger pour tout le monde !!! ou, 'accrochez-vous bien !): il n'y aura bientôt... plus d'eau !!! HAHAHAHAHAHA ! Crachez en l'air et vous aurez la réponse !

    Donc, voyant que chacun avait de quoi répondre aux imbécillités gouvernementales, ils inventèrent à la fois des guerres en créant des monstres jumeaux à leur caractère qui s'appelleraient des 'terroristes', puis, comme les chefs d'Etats se doivent de protéger les troupeaux (comme ils les appellent), créer des taxes. Des taxes partout et sur tout ! Même des taxes sur les taxes ! (voir factures edf), bref, appauvrir toutes les personnes susceptibles d'être intelligente un jour en (par exemple) les obligeant dès leur premier âge à partager leur classe avec des élèves immigrés/retardés mentaux/violents et surtout: intouchables !

    Secundo: Encourager les vols, viols et meurtres en n'appliquant qu'une peine modérées aux délinquants venus d'ailleurs voire en se contentant d'une remarque dite 'sévère' !

    Tertio: Surveiller les sites internet visités et - s'il ne sont pas favorables au gouvernement - punir les 'abonnés' qui y reviendraient chaque jour, voire qui y laisseraient des commentaires ou même créeraient eux-mêmes leur site tendancieux, irrévérencieux ou passablement libéré pour se permettre d'aller jusqu'à dire la vérité !

    Bref, la suppression de leur nationalité ne les empêchant pas de revenir là où ils sont nés en tant que 'touristes', il serait alors nécessaire de les pucer afin de les suivre à la trace et surtout: de les faire vacciner afin qu'ils - soit, crèvent tout-de-suite, soit dans 'pas longtemps' suite à des 'complications'.

    Mais, retenez bien que cela n'est 'pas très méchant' car, vu le nombre et à laquelle ils se reproduisent... Donc, inventons quelque chose d'autre qui les touche TOUS !

    C'est ainsi que la fameuse 'maladie d'Alzheimer' a vue le jour suite aux épandages par avions (via 'chemtrails') de nano-particules d'aluminium.

    Aux Etats-Unis, la maladie touche maintenant les quarantenaires et, au royaume-uni un enfant sur trois qui nait aujourd'hui mourra de la maladie d'Alzheimer.

    http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/09/un-tiers-du-peuple-britannique-ne-en.html (Seule 'l'élite' aura droit aux chélateurs ainsi qu'à un nourriture importée de pays très lointains garantie sans nano-particules d'aluminium vue que les chemtrails là-bas y sont interdits).

    RépondreSupprimer
  21. Mais, comme 'le manque d'habitants commence à se voir' (ravage dépopulationniste), faire rentrer de force (en les payant pour qu'ils viennent) d'une part: des gens d'ailleurs et, d'autre part: qu'ils soient issus de familles victimes de la guerre chez eux et ne cherchant qu'à se venger contre les assassins !
    Quarto: Sortir le champagne et les petits fours, les cons d'édentés ne se sont aperçu de rien ! Hahahahaha !

    PS: C'est aussi pourquoi ils cherchent à faire développer au plus vite des robots tueurs (qui éviteront de tuer leur directeur) et, de développer 'l'intelligence artificielle' où des 'Super-ordinateurs' calculeraient/réfléchiraient encore plus vite que les autres et seraient les 'gardes du corps des dictateurs.

    https://huemaurice5.blogspot.fr/2015/11/la-depopulationnophilie.html

    RépondreSupprimer
  22. Comment les débats TV manipulent les opinions


    Eva Herman
    kla.tv
    ven., 11 mai 2018 18:37 UTC


    Débats TVLe 9 octobre 2007 a eu lieu l'un des plus grands scandales médiatiques en Allemagne : la présentatrice et speakerine du journal télévisé d'ARD de l'époque, Eva Herman, a été expulsée en direct de l'émission ZDF par Johannes B. Kerner. Que s'était-il passé ? Selon Herman rien d'autre que le fait qu'elle avait exprimé publiquement son opinion. Eva Herman a dit littéralement : « L'idéal pour les bébés, c'est qu'ils soient auprès de leur maman et non pas, comme le dicte le dogme politique, séparés très tôt et gardés dans des crèches par de quelconques personnes étrangères. »

    Cet incident est devenu l'un des symboles les plus importants de la liberté d'expression mourante en Allemagne. Après ce cas, beaucoup de gens se sont demandé ce qui est délibérément planifié à l'avance dans les débats télévisés allemands et ce qui arrive encore par hasard. Eva Herman en parle dans l'article suivant. Elle permet au spectateur de jeter un regard dans les coulisses de la télévision. Et elle fournit des réponses convaincantes à des questions controversées sur les chauffeurs de salle - c'est-à-dire des personnes qui applaudissent et que le public imite - rémunérés ou non, sur les manipulations dans les coulisses, sur les centres de formation politique pour les présentateurs ou sur les « plans secrets concernant des débats télévisés ».


    « Alors, que se passe-t-il exactement dans une émission de télévision ? Différentes personnes sont invitées et il y a généralement un, parfois plusieurs présentateurs. Aujourd'hui dans la plupart des cas, il y a aussi dans le studio un public, qui est souvent payé pour rester sur des chaises inconfortables. Pour cela il y a des entreprises, qui s'appellent agences de casting. Les critères de sélection du public dépendent du type et du contenu de l'émission. »

    https://fr.sott.net/article/32438-Comment-les-debats-TV-manipulent-les-opinions

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avez vous déjà entendu quelqu'un qui se dit d'être dans l'opposition parler de Démocratie ? NON ! SURTOUT PAS !

      Même Le Pen ne parlera JAMAIS de l'exemple Suisse à appliquer !

      Supprimer
  23. Désastre environnemental: de plus en plus d'îles sont louées à la journée


    12 MAI 2018
    Arnaud Lefebvre


    Les super-riches témoignent d'un grand intérêt pour des vacances sur des îles isolées où il ne faut pas tenir compte d'un voisin et où il ne faut pas craindre de devoir se mêler à des étrangers. Cependant, cette tendance entraîne la disparition du caractère aventureux de ce style de vacances, écrivent les journalistes Tom Hale et Fergus Peace dans le Financial Times.

    En outre, de gros investissements sont souvent réalisés pour augmenter le confort de séjour sur ces îles et cela s'accompagne dans la plupart des cas de graves conséquences pour l'environnement. En divers endroits, on observe notamment des actions de rejet de la part d'opposants et de membres des communautés locales.

    Style de vie insulaire

    "Les super-riches profitent souvent plus d'un séjour aventureux sur une île que d'un séjour dans un hôtel très cher dans des lieux exclusifs", explique Chris Krolow, fondateur de la plate-forme Private Islands Online, dans un entretien accordé au Financial Times. Sur cette plate-forme, plusieurs centaines d'îles sont à louer ou à vendre.

    Le marché locatif des îles privées est relativement nouveau. Dans un rapport de 2015, le groupe immobilier Savills a prédit que si les dix dernières années ont été placées sous le signe d''investissements dans l'immobilier exclusivement urbain, les dix prochaines années seront marquées par un intérêt croissant pour le style de vie insulaire.

    La préférence va souvent cependant à la location d'une île pour une courte période. Il y a en effet tellement d'îles à louer qu'une location brève est souvent le meilleur choix.

    Par ailleurs, Internet permet aux personnes intéressées de rechercher une location adéquate dans le monde entier. Selon Yolande Barnes, directrice de Savills World Research, la technologie a également contribué à rendre la vie sur ces îles plus viable. "La technologie permet à ces îles de fonctionner en auto-suffisance". Cela se voit dans des domaines tels que l’infrastructure et l'ingénierie. Les îles sont ainsi équipées de stations d'épuration qui permettent de rendre l'eau potable.

    Écosystèmes

    Ces interventions ne sont pas accueillies par tous avec enthousiasme. Les projets de Royal Caribbean International de construire sur l'île Coco dans les Bahamas, une station exclusivement touristique, se sont heurtés à l'opposition farouche de la population locale, qui s'inquiète de l'impact de cette initiative sur l'écosystème océanique.

    Selon les opposants, même des projets à plus petite échelle affectent l'érosion du sol et la qualité de l'eau pour les communautés voisines. Au Canada, le Nova Scotia Nature Trust a été fondé pour acheter l'archipel des 100 Wild Islands, afin qu'elles échappent à l'industrie touristique.

    "Ces initiatives touristiques détruisent souvent complètement les écosystèmes des îles", explique Bonnie Sutherland, directrice du Nova Scotia Nature Trust. "De magnifiques forêts arcadiennes sur ces îles sont défrichées pour devenir la pelouse de quelqu'un." En outre, il faut craindre un impact négatif sur les populations de saumon sauvage.

    85% de l'archipel est protégé. Une partie des îles a pu être vendue, mais un accord a été conclu avec certains propriétaires pour soumettre l'utilisation future de ces lieux à des limites sur le plan environnemental.

    https://fr.express.live/2018/05/12/desastre-environnemental-de-plus-en-plus-diles-sont-louees-la-journee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) Désastre environnemental: de plus en plus d'îles sont louées à la journée (...)

      ??? Et pourquoi ce serait un 'désastre environnemental' ??
      Une chambre d'hôtel peut-elle être considérée comme un 'désastre environnemental' dès qu'elle est louée à la journée ?

      Que quelqu'un pisse, crache ou chie ici ou là-bas: C'EST PAREIL ! Pareil depuis des millions d'années ! L'on consomme = l'on rejette. Rien ne manque rien est en plus depuis des milliards d'années !

      Supprimer
  24. Le Festival International du Film de Cannes se déroule du mardi 8 au samedi 19 mai 2018.

    Cannes 2018 : Penelope Cruz, Kristen Stewart, John Travolta, Nicolas Cage... Toutes les stars attendues sur la Croisette cette année !


    ON MULTIPLIE LES RENCONTRES

    2018, c'est leur année ! De grandes figures du Septième Art viendront parler de leur carrière et de leur actualité au 71ème Festival de Cannes, le temps de quelques événements convoités. Ryan Coogler, qui a récemment fait exploser le box-office américain avec Black Panther sera à l'honneur, tout comme Gary Oldman, dernier récipiendaire de l'Oscar du meilleur acteur pour son interprétation dans Les Heures Sombres.

    Pour fêter les 40 ans de Grease, John Travolta viendra également présenter une séance spéciale de la comédie musicale culte au Cinéma de la Plage, le soir du mercredi 16 mai.

    CHANGEMENT DE PLANNING POUR LA PRESSE

    Gros changements à venir dans le rituel des projections cannoises. "Nous voulons faire évoluer la grille de projections qui n’a pas bougé depuis plusieurs décennies. La 'première mondiale', c’est-à-dire la projection en présence de l’équipe du film, ne sera plus cette 'quatrième mondiale' qui venait après la presse, les professionnels et le public. Elle sera la première projection de chaque film à Cannes, annonce Thierry Frémaux." Objectif : "redonner toute leur attractivité et tout leur éclat aux soirées de Gala. À 19h, la presse verra le film en même temps à Debussy, le suspense sera total !"

    NO SELFIE !

    Fini les selfies sur les marches de Cannes ! Sujet plusieurs fois évoqué par le passé par Thierry Frémaux, le délégué général du Festival de Cannes a annoncé qu'ils seront cette année clairement interdits. "Nous avons décidé avec Pierre Lescure de carrément les prohiber, annonce Thierry Frémaux dans Le Film Français. En haut du tapis rouge, la trivialité et le ralentissement provoqués par le désordre intempestif créés par la pratique des selfies nuit à la qualité de la montée des marches. Et donc au Festival tout entier."

    http://www.allocine.fr/diaporamas/cinema

    RépondreSupprimer
  25. Physique ouverte vs science du climat secret


    Eric Worrall
    12 mai 2018



    Les scientifiques devraient-ils partager leurs données et leur méthode ? L'administrateur de l'EPA, Scott Pruitt, a agité le nid d'un frelon quand il a lancé une demande pour la fin de la science secrète. Mais le partage ouvert des données et des méthodes n'est-il pas censé fonctionner comme nous avons tous appris la science ?

    En 2016, une équipe en Hongrie pensait avoir détecté une nouvelle force de la nature. Les réclamations extraordinaires exigent des preuves extraordinaires - l'équipe hongroise a donc publié toutes ses données et sa méthode pour aider les autres équipes à examiner et à essayer de reproduire leur travail.

    Les physiciens pensent qu'ils pourraient avoir détecté juste une cinquième force de la nature

    Préparez-vous pour la physique du prochain niveau.
    FIONA MACDONALD 26 MAI 2016

    La physique peut parfois être assez intense, mais l'un des aspects les plus simples est que tout ce qui se trouve dans l'Univers est contrôlé par quatre forces fondamentales: la gravité, l'électromagnétique et les forces nucléaires fortes et faibles.

    Mais maintenant les physiciens en Hongrie pensent qu'ils pourraient avoir trouvé la preuve d'une mystérieuse cinquième force de la nature. Et, si elle était vérifiée, cela signifierait que nous devrions repenser notre compréhension de la façon dont l'Univers fonctionne réellement.

    ...

    La preuve de cette cinquième force a été repérée l'année dernière, quand une équipe de l'Académie hongroise des sciences a rapporté qu'ils avaient tiré des protons sur lithium-7, et à la chute, avait détecté un tout nouveau boson super-léger qui était seulement 34 fois plus lourd qu'un électron.

    Aussi excitant que cela puisse paraître, le document a été la plupart du temps négligé, jusqu'à ce qu'une équipe aux États-Unis publie sa propre analyse des données à la fin du mois dernier, sur le site de pré-impression arXiv.

    L'équipe américaine, dirigée par Jonathan Feng de l'Université de Californie à Irvine, a montré que les données n'étaient pas en conflit avec les expériences précédentes, et a calculé que le nouveau boson pourrait en effet porter une cinquième force fondamentale - pour m'intéresser.

    Ce document n'a pas encore été revu par les pairs, donc nous ne pouvons pas être trop excités, mais il a été téléchargé afin que les autres physiciens puissent examiner les résultats et ajouter leurs propres conclusions, ce qui est en train de se passer maintenant.

    Comme le rapporte le magazine Nature, des chercheurs du monde entier s'emballent pour effectuer des tests de suivi afin de vérifier la découverte hongroise, et nous pouvons nous attendre à des résultats dans un délai d'environ un an.

    ...

    Lire la suite: https://www.sciencealert.com/physicists-think-they-might-have-just-detected-a-fifth-force-of-nature

    Contraster l'excitation et l'ouverture affichées par l'équipe de physique hongroise, à la culture du secret qui semble prévaloir dans les communautés scientifiques du climat et de l'environnement.

    RépondreSupprimer
  26. ... Les préoccupations des scientifiques découlent des appels passés en faveur de la transparence qui ont ensuite été utilisés contre eux. Selon lui, l'épidémiologiste Colin Soskolne, professeur émérite à l'Université de l'Alberta, a tenté de «semer le doute et de susciter l'incertitude». Selon lui, les scientifiques ont de bonnes raisons de s'inquiéter des efforts de l'industrie pour forcer la publication. de leurs ensembles de données brutes.

    À la fin des années 1970, Soskolne a trouvé de fortes associations entre les travailleurs de la raffinerie de pétrole dans une usine d'Exxon en Louisiane et l'incidence du cancer de la gorge. La connexion clé: l'exposition à l'acide sulfurique. Exxon, qui a initialement souscrit à son travail, a embauché un consultant pour contester ses données (la découverte du consultant a confirmé le lien avec le cancer, mais avec une corrélation plus faible) et a envoyé un cadre pour critiquer son travail avant les conseillers universitaires de Soskolne.

    "Ils m'ont accusé de ne pas faire attention à la recherche", a déclaré Soskolne. À la fin, Soskolne a reçu son doctorat, a publié son travail et ses résultats ont été corroborés de façon indépendante. Mais il offre cette leçon aux épidémiologistes harcelés par des opposants pour divulguer leurs données: leurs découvertes seront tordues par des intérêts corporatifs ou idéologiques. C'est la peur des groupes scientifiques qui s'opposent à la Loi HONNÊTE.

    "La question du partage de données a d'énormes implications pour le chercheur", a déclaré Soskolne, "parce que toute personne ayant une intention malveillante peut prendre vos données, sans que vous y partiez, et en faire ce qu'elle veut".

    Lire la suite:
    https://www.marketplace.org/2017/04/10/sustainability/honest-act-seen-critics-undercutting-epa-s-use-science

    L'indignation face aux demandes de données fournies aux «concurrents scientifiques» est un thème récurrent dans les e-mails de climategate. Par exemple, d'après le courriel du Climategate 1231257056.txt (Ben Santer parlant):

    ...

    1. À mon avis, un précédent très dangereux est établi si une quantité dérivée que nous avons calculée à partir de données primaires est soumise à
    Demandes FOIA. Au Programme de diagnostic et d'intercomparaison des modèles climatiques du LLNL (PCMDI), nous avons consacré des années d'efforts au calcul des quantités dérivées à partir de la sortie du modèle climatique. Ces quantités dérivées comprennent les températures MSU synthétiques, les changements de la teneur calorifique des océans et les produits dits «simulateurs de nuages» qui peuvent être comparés aux estimations satellitaires réelles du type, de l'altitude et de la fréquence des nuages. L'investissement intellectuel dans de tels calculs est substantiel.

    2. M. Smith affirme qu '"il n'y a pas de justification valable en matière de propriété intellectuelle pour retenir ces données". Je crois que cet argument est incorrect. Les températures MSU synthétiques utilisées dans notre document IJoC - et les autres exemples de jeux de données dérivés mentionnés ci-dessus - font partie intégrante des recherches en cours du PCMDI et des propositions que nous avons soumises aux agences de financement (DOE, NOAA et NASA). Un concurrent peut-il simplement demander de tels jeux de données via la FOIA des États-Unis, avant que nous ayons terminé l'analyse scientifique complète de ces jeux de données ?

    RépondreSupprimer
  27. Lire la suite: Archives Climategate (Wikileaks)

    Autant que je sache, la preuve de la nouvelle force de la nature hypothétique est encore à l'étude.

    Mon point est, personne n'a le droit d'exiger que leurs données ne soient pas "utilisées contre eux". L'équipe hongroise a placé la quête de la vérité au-dessus de leur fierté personnelle; d'après ce que j'ai vu, ils se sont comportés de façon exemplaire, comme les scientifiques devraient se comporter. Ils préféreraient avoir tort, souffrir un peu d'embarras, que de nier à leurs camarades les informations dont ils ont besoin pour bien reproduire et étudier leurs résultats intrigants - même si cela signifie que d'autres finissent par utiliser leurs propres recherches pour prouver qu'ils ont tort.

    https://wattsupwiththat.com/2018/05/12/open-physics-vs-secret-climate-science/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Dans le 'Pourquoi d'autres sont-ils intelligents ?' les 'autorités' (de leur chiotte) se plaignent continuellement de ne rien comprendre à ce que peut être un cerveau, à quoi il sert et pourquoi les scientifiques en ont un plus gros que les autres et pas rempli de merdes comme elles !

      Supprimer
  28. Aussie CliSci Budget Malheur


    Kip Hansen
    11 mai 2018


    Les climatologues australiens se plaignent du nouveau budget fédéral pour 2019. Qui peut les blâmer ?

    Le montant total à dépenser pour la recherche liée au climat a été réduit à la somme désespérément faible de 1,6 milliard de dollars australiens pour le prochain exercice qui commence le 1er juillet 2018. [Oui, c'est un milliard avec un B].

    Alors que 1,6 milliard de dollars australiens (un peu plus de 1,2 milliard de dollars américains au taux de change d'aujourd'hui) peut sembler beaucoup d'argent pour la recherche dans un pays qui n'a pas besoin de maintenir des flottes de satellites ou de bouées océaniques, une réduction très nette par rapport aux 3 milliards de dollars australiens qui leur ont été alloués pour l'année en cours.

    Tout cela selon un rapport de Science News, qui cite Martin Rice, un scientifique de l'environnement et chef de la recherche pour le Conseil du climat de l'Australie basé à Sydney comme disant;

    "Encore une fois, [le budget] n'a pas réussi à lutter contre le changement climatique." L'article continue: "Le conseil prévoit que les dépenses liées au changement climatique passent de 3 milliards de dollars australiens cette année à 1,6 milliard de dollars l'année prochaine. Rice note que les émissions de gaz à effet de serre de la nation ont augmenté pendant trois années consécutives. Et l'élimination prévue d'un objectif d'énergie renouvelable et d'autres mesures "pourrait mettre un terme au boom de l'énergie renouvelable en Australie", dit-il. "

    Alors que cette nouvelle est choquante - certains pourraient demander ......... Qu'est-ce qui ne veut pas ?

    https://wattsupwiththat.com/2018/05/11/aussie-clisci-budget-woes/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas bon de nos jours de se divulguer scientifique voire 'personne instructionnée' face aux dictatures merdiatiques qui cherchent à s'inventer un cerveau !!!

      Supprimer
  29. La nouvelle épidémie d'Ebola pourrait prendre trois, peut-être quatre mois à contrôler

    Selon le meilleur virologue de la RDC, la réponse a été rapide, mais elle a commencé tard en raison des retards dans le signalement des cas suspects.


    ED YONG
    11 MAI 2018


    La République Démocratique du Congo combat actuellement sa neuvième épidémie d'Ebola et Jean-Jacques Muyembe Tamfum est toujours aussi calme. Chaud, au visage rond, et au froid surnaturel, Muyembe fut le premier scientifique à rencontrer le virus Ebola lors de la première épidémie en 1976, et il a été impliqué dans l'étude et la lutte contre la maladie depuis lors.

    "Nous avons une longue expérience", m'a-t-il dit vendredi. "Je pense que nous aurons besoin de trois mois pour contrôler [cette nouvelle] épidémie. Peut-être quatre. "

    Il y a actuellement 32 cas suspects, remontant au 4 avril; de ces cas, 18 sont morts. Ce nombre de cas suspects a augmenté de 11 depuis que le ministère de la Santé a signalé l'épidémie mardi, mais on ne sait toujours pas combien d'entre eux ont effectivement le virus Ebola. (À titre de comparaison, lors d'une épidémie similaire d'Ebola l'année dernière, la RDC a signalé 37 cas suspects, dont seulement 8 ont finalement été confirmés en laboratoire.) A ce jour, seuls cinq échantillons de sang ont été envoyés au laboratoire national à Kinshasa. seulement deux d'entre eux ont été confirmés avoir Ebola. Aucun de ces cas confirmés n'est mort.

    D'autres échantillons sont en route, mais comme c'est souvent le cas en RDC, la navigation est compliquée par le manque de routes et l'éloignement de la région touchée - une ville du nord-ouest appelée Bikoro et un village voisin appelé Ikoko-Impenge, 30 kilomètres un moyen.

    Même dans ces premiers stades de l'épidémie, la confusion se prépare. Jeudi, Reuters a rapporté que des cas de fièvre hémorragique avaient été rapportés dans la zone de l'épidémie "dès décembre" et les premiers décès "ont été rapportés en janvier". C'est vrai, dans la mesure où les autorités sanitaires ont examiné un groupe de 15 cas suspects et 8 décès dans la même région en janvier et février. Mais leurs investigations n'étaient pas concluantes. "Il n'y avait aucune preuve que c'était l'Ebola", a déclaré Tarik Jašarevic, un porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé. On peut deviner quand l'épidémie a réellement commencé, bien qu'il semble probable qu'elle était en cours en avril.

    Mais il y avait des problèmes dans la circulation de l'information. Les enquêteurs ont déposé un rapport le 1er mars, mais le ministère de la Santé de la province n'a pas transmis ce rapport comme ils le devaient, selon Muyembe. C'était le 8 mai quand le ministère de la santé national a notifié à l'OMS les deux cas confirmés en laboratoire. Ce retard est un coup dur pour un pays qui se targue de sa capacité à détecter de nouveaux cas de maladies problématiques comme le virus Ebola. Cette fois, les franges du réseau de surveillance fonctionnaient comme prévu, mais les fils menant au centre avaient été sectionnés. "Ce n'est pas habituel", dit Muyembe. "Nous devons sérieusement discuter pourquoi l'information n'a pas été utilisée correctement par le niveau provincial."

    RépondreSupprimer
  30. Néanmoins, les agents de santé congolais, avec l'Organisation mondiale de la santé et les partenaires internationaux, se mobilisent déjà pour faire face à l'épidémie. Ils travaillent à trouver des personnes susceptibles d'être infectées, à repérer toutes les personnes avec lesquelles ils ont été en contact, à isoler et à traiter les patients. Ils distribuent également des milliers de tracts et d'affiches pour s'assurer que les communautés locales pratiquent des enterrements sécurisés. Dans les funérailles congolaises, les familles et les amis s'habillent, nettoient, étreignent, caressent et embrassent les corps du défunt - un rituel d'amour qui permet tragiquement à la propagation du virus Ebola.

    S'exprimant lors d'un point de presse à Genève aujourd'hui, Peter Salama, directeur général adjoint de l'OMS pour la préparation et la réponse aux urgences, a déclaré que des équipements de protection individuelle (comme des blouses, des masques et des gants) avaient déjà été déployés. avoir un laboratoire mobile opérationnel ce week-end. "

    Le ministère de la santé de la RDC étudie également la possibilité de déployer un vaccin expérimental contre le virus Ebola qui a prouvé son efficacité dans les essais cliniques mais qui n'a pas encore été homologué. L'OMS soupçonne qu'une décision sera prise au cours du week-end, et pendant ce temps, ils se préparent à un feu vert. Ils préparent les congélateurs et autres unités d'entreposage frigorifique qui seront nécessaires pour déplacer et déployer le vaccin. Jusqu'à 40 personnes impliquées dans le test du vaccin en Guinée sont en attente. "C'est une opération très compliquée et sophistiquée dans l'un des terrains les plus difficiles de la planète", a déclaré Salama.

    À ce jour, l'OMS a débloqué 1 million de dollars de fonds de prévoyance pour faire face à l'épidémie. Hier, le Wellcome Trust, un organisme à but non lucratif britannique, a promis 2 millions de livres de plus, alors que le Department of International Development du Royaume-Uni a ajouté 1 million de livres supplémentaires.

    Comme lors de la dernière épidémie qui a eu lieu dans la région de Likati en 2017, le virus frappe durement


    Comme lors de la dernière épidémie qui a eu lieu dans la région de Likati en 2017, le virus atteint une zone difficile à atteindre. "Il faut 15 heures en moto de la ville la plus proche", a déclaré Salama. L'OMS négocie avec le Programme alimentaire mondial (PAM) la mise en place d'un pont aérien - une série de largages aériens - entre Kinshasa et Bikoro, afin de faciliter le transport des secours et de l'aide.

    RépondreSupprimer
  31. HISTOIRES CONNEXES

    - Un agent de santé tient un mégaphone à sa bouche tout en se tenant debout sur une parcelle de terre.
    - Ebola revient juste comme Trump demande de rescinder les fonds Ebola
    - Comment la République démocratique du Congo a battu le virus Ebola en 42 jours
    - 40 ans plus tard, certains survivants de la première épidémie d'Ebola sont encore immunisés

    La nature éloignée de la région «nous rassure généralement», a déclaré Salama, mais certains aspects de l'épidémie sont préoccupants. Le nombre de cas suspects est significatif. Ces cas ont déjà été signalés dans trois endroits séparés, distants d'au moins 60 kilomètres. Trois travailleurs de la santé ont été infectés et un est mort; ces professionnels sont particulièrement sensibles au virus Ebola, qui se propage à travers les fluides corporels des patients, et ils peuvent agir comme des nœuds pour plus d'infections.

    Comme Helen Branswell rapporté pour Stat, la situation géographique de Bikoro est également troublante. Il se trouve sur le lac Tumba, qui se connecte à la puissante rivière Congo. La rivière rejoint alors Kinshasa, capitale de la mégapole de la RDC avec une population d'environ 11 millions d'habitants, et Brazzaville, la capitale de la République du Congo adjacente. Il y a un risque que les voyageurs transportent le virus le long de la rivière vers l'une ou l'autre des grandes villes. "Si c'est une ligne de circulation, il y a un risque", m'a dit Jašarevic. "La période d'incubation moyenne est de quatre à six jours. Vous pouvez attraper le virus et voyager pendant quelques jours avant de devenir symptomatique et de devenir contagieux.

    Mais Muyembe pense que le risque est faible, "parce que la circulation sur la rivière n'est pas si élevée." Et dans le pire des cas, la ville de Mbandaka serait probablement le canari dans la mine de charbon. C'est une grande ville portuaire située sur le fleuve Congo, dans la direction opposée aux deux capitales, mais beaucoup plus près de Bikoro. Si des personnes malades voyageaient sur la rivière, elles se rendaient d'abord à Mbandaka. Et Muyembe dit que les agents de santé congolais s'y installent déjà pour surveiller les voyageurs et vérifier les températures.

    "Je pense que c'est une réponse très différente de jamais", a ajouté Salama. "A tous les niveaux, ceci est considéré comme la plus haute priorité."

    https://www.theatlantic.com/health/archive/2018/05/ebola-outbreak-drc-three-four-months/560237/

    RépondreSupprimer
  32. MÉTÉO - LA NEIGE FERA SON RETOUR EN SUISSE À MOINS DE 1000 MÈTRES

    Les températures vont chuter brutalement en ce week-end de l'Ascension. Les flocons devraient même faire leur réapparition à moins de 1000 mètres dimanche.

    PAR CHRISTINE TALOS
    11.05.2018, 14h26


    Les saints de glace vont mériter leur nom et leur réputation ce week-end. Traditionnellement célébrés en Europe du 11 au 14 mai, ils sont invoqués par les agriculteurs pour éviter l'effet de la baisse des températures sur les cultures qui se produit régulièrement à cette période du printemps. Et cette année, un retour du froid aura bel et bien lieu. En effet, il pourrait neiger à moins de 1000 mètres dimanche.

    Si ce vendredi, la Suisse devrait vivre un épisode très doux grâce à une crête de haute pression, le temps va se gâter dès samedi en fin de journée. Des orages accompagnés de fortes rafales pourraient même se former à l'approche d'une nouvelle perturbation qui nous touchera dimanche et qui va faire chuter les températures, précise MétéoSuisse dans son bulletin vendredi.

    La limite des chutes de neige risque de descendre en dessous de 1000 mètres le dimanche matin dans l'ouest du pays, soit en Suisse romande, précise lui Reto Vögeli de MeteoNews. Il fera très frisquet puisque le thermomètre ne dépassera pas 13 degrés en plaine. Seuls les Valaisans auront un peu plus chaud, avec un petit 16 degrés annoncé.

    La suite de la semaine s'annonce sous les mêmes auspices, selon MétéoSuisse. Nous aurons droit ainsi jusqu'à vendredi à un temps changeant, frais, avec des éclaircies qui alterneront avec des averses parfois orageuses.

    Quand au prochain week-end de Pentecôte, la pression restera uniforme sur la Suisse qui sera coincée entre une zone de haute pression sur le nord de l'Europe et une dépression sur la Méditerranée. Mais les températures seront proches des normes saisonnières. (nxp)

    https://www.lematin.ch/suisse/neige-retour-1000-metres/story/30979693

    RépondreSupprimer
  33. Boston Dynamics dévoile un robot "terrifiant" qui peut courir, sauter et grimper


    par Tyler Durden
    Ve, 05/11/2018 - 23:33


    Le soulèvement du robot se déroule comme prévu, comme en témoignent les dernières vidéos «cauchemardesques» de Boston Dynamics sur leurs créations autonomes. Dans l'un, leur robot humanoïde Atlas peut être vu courir à travers un champ comme si à la poursuite de John Connor, tandis qu'une autre vidéo montre "mini spot" caracolant - monter et descendre les escaliers, sinistre.

    "Pendant la course autonome, SpotMini utilise les données des caméras pour se localiser sur la carte et détecter et éviter les obstacles", lit-on dans la vidéo.

    "Une fois que l'opérateur appuie sur" GO "au début de la vidéo, le robot est tout seul."

    Cela ne peut pas être bon ...

    Et après avoir subi des années d'abus de la part des ingénieurs de Boston Dynamics, on se demande exactement ce que penseront les futurs robots lorsqu'ils verront cela:

    @sallykuchar
    En réponse à @sallykuchar
    Quoi qu'il en soit, la dynamique de Boston est terrifiante et nous allons tous mourir
    7h58 - 11 mai 2018 · Los Angeles, CA

    @Elon Musk
    Ce n'est rien. Dans quelques années, ce robot bougera si vite que vous aurez besoin d'une lumière stroboscopique pour le voir. Faites de beaux rêves ... https://twitter.com/mrmedina/status/931291808394440706 ...

    Même Marc Raibert, fondateur de Boston Dynamics, a admis que les robots sont effrayants dans une démonstration de robot à roues en février 2017, disant: «Voici la première présentation de ce que je pense sera un robot cauchemardesque si vous êtes comme moi. "

    La société a été vendue par Google au conglomérat technologique japonais SoftBank pour une somme non divulguée l'année dernière, et n'a pas révélé ses plans. Inutile de dire que le Japon fabrique maintenant des robots qui peuvent ou ne peuvent pas être équipés de lasers et de miniguns montés sur l'épaule et qui sont certainement des kamikazes.

    Cher Boston Dynamics - voulez-vous la matrice ? Parce que c'est ainsi que vous obtenez la matrice.

    - voir clips sur site:

    https://www.zerohedge.com/news/2018-05-11/boston-dynamics-unveils-terrifying-robot-can-run-jump-and-climb

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Pourquoi toujours les commentateurs se doivent de terrifier le public comme pour les extraterrestres qui après des millions de kilomètres parcourus viendraient sur Terre pour tuer tout le monde ! Ne peuvent-ils pas se rendre compte de l'atout que représente un esclave de ferraille ?

      Notons qui existe des drones (pilotés depuis des milliers de kilomètres) qui survolent des régions, filment et tuent à distance sans que cela ne semble émouvoir quelqu'un !!
      (voir 'Eye in the sky').

      Supprimer
  34. Un "Gasp audible" a été entendu quand la Fed de Chicago a dévoilé sa "solution" au problème de pension


    par Tyler Durden
    Sam, 05/12/2018 - 21:45
    Soumis par Mark Glennon de Wirepoints



    Un soupir audible est sorti dans la salle où je me trouvais lors de l'événement de pension du mois dernier coparrainé par la Fédération Civique et la Federal Reserve Bank de Chicago. C'est alors qu'un orateur de la Fed de Chicago a proposé de percevoir, à travers l'État et en plus des taxes foncières actuelles, une évaluation foncière spéciale qui, selon les estimations, représenterait environ 1% de la valeur réelle des propriétés pendant 30 ans.

    Évidemment, ce n'était pas la réalité, un choc suffisant. Cette semaine, la Fed de Chicago a publié cette proposition formellement. C'est lié ici.

    Cela compte sûrement parmi les idées les plus flagrantes et inhumaines que nous ayons vues jusqu'à présent.

    Les propriétaires de maisons d'une valeur de 250 000 $ paieraient 2 500 $ de plus par année en taxes foncières, ceux qui ont une maison de 500 000 $ paieraient 5 000 $ de plus et ceux dont la maison vaut 1 million de dollars.

    La Fed de Chicago est-elle aveugle aux conséquences humaines? Les taux d'imposition des biens confiscatoires ont déjà volé des centaines de milliers, peut-être des millions, de familles de l'Illinois de leurs capitaux propres - probablement la part du lion de toute la richesse qu'ils avaient.

    Les taxes foncières dans de nombreuses communautés de l'Illinois dépassent déjà 3%, 4% et même 5% de la valeur des maisons. Dans l'ensemble de l'Illinois, la moyenne est de 2,67%, la plus élevée de la nation.

    Au sud du comté de Cook, ils ont déjà une moyenne de plus de 5%. La plupart de ces communautés sont de la classe ouvrière, souvent afro-américaine. La Fed dit peut-être que vous pourriez rendre la taxe progressive en exemptant les valeurs inférieures, mais c'est très difficile à faire et, si vous avez en quelque sorte exempté les pauvres et la classe ouvrière, le projet de loi serait astronomique.

    Ces taux ont déjà plongé de nombreuses communautés dans la spirale de la mort, exigeant une solution immédiate, mais la Fed de Chicago veut apparemment verser plus de l'accélérateur.

    Ne comprennent-ils pas que les gens ne bâtissent pas ou n'améliorent pas leurs propriétés lorsque les taxes foncières sont si élevées? Lorsque les taxes sont de 3% à 6%, toute valeur ajoutée à votre maison sera taxée à ce taux élevé pour toujours. N'ont-ils jamais été dans nos communautés avec d'innombrables maisons délabrées et abandonnées et des propriétés commerciales, qui sont le résultat?

    Obtenez ceci, qui fait partie du raisonnement de la Fed:

    "Les nouvelles taxes n'affecteraient pas les personnes qui envisagent de déménager en Illinois. Bien qu'ils devraient payer des impôts fonciers plus élevés, cela serait compensé par le fait qu'ils n'auraient pas à payer autant pour leurs nouvelles maisons. En outre, les propriétaires actuels ne seraient pas en mesure d'éviter la nouvelle taxe en vendant leurs maisons et en déménageant parce que les prix des maisons devraient refléter le nouveau fardeau fiscal rapidement. "

    En d'autres termes, il suffit de confisquer la richesse des propriétaires actuels parce qu'ils paieront, qu'ils restent ou non, par une réduction immédiate de la valeur de la maison.

    RépondreSupprimer

  35. Cette taxe proposée ne traiterait que des cinq pensions de l'État. Qu'en est-il des autres pensions de plus de 650 ans dans l'Illinois, en particulier celles qui se chevauchent à Chicago et qui sont gravement sous-financées? On a posé la question à la Fed lors du séminaire du mois dernier et ils ont dit, sans explication, qu'ils ne prenaient pas la peine de couvrir cela.

    J'ai déjà rencontré Rick Mattoon, l'un des auteurs de la proposition de la Fed de Chicago. C'est un gars intelligent et sympathique qui, selon moi, avait beaucoup d'informations intéressantes. Pour la vie de moi, cependant, je ne peux pas comprendre comment il mettrait son nom sur cette proposition.

    La propriété ne peut pas partir, alors saisissez-la. C'est l'idée de base.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-05-12/audible-gasp-was-heard-when-chicago-fed-unveiled-its-solution-pension-problem

    RépondreSupprimer
  36. Nouvelle arme de l'armée: des lunettes spéciales permettent aux soldats de tirer sur les coins


    par Tyler Durden
    Sam, 05/12/2018 - 21:15


    L'armée américaine a récemment octroyé 97 millions de dollars à BAE Systems pour la commande de nouvelles lunettes de vision nocturne et de viseurs d'armes thermiques pour le programme Enhanced Night Vision Goggle III et Family of Weapon Sight-Individual (ENVG III / FWS-I). Le système de visée d'arme tout-en-un permet aux soldats d'acquérir et d'éliminer des cibles ennemies grâce à une connexion sans fil qui transmet le réticule de l'arme et l'imagerie environnante directement dans les lunettes du soldat.

    Système intégré BAE Systems Le système intégré ENVG III / FWS-I utilise une connexion sans fil qui transmet le point de visée de la visée de l'arme et les images environnantes directement dans les lunettes du soldat. (Source: BAE)

    Avec les deux unités intégrées sans fil, les soldats sont sur le point d'utiliser des images de visée d'arme et visent à pointer la technologie qui transmet sans fil les viseurs du canon aux lunettes du soldat en un clic de bouton - pour un avantage tactique rapide en combat rapproché.

    En d'autres termes, les soldats sont sur le point de recevoir des dispositifs futuristes qui remplacent les lunettes de vision nocturne traditionnelles par des systèmes intégrés et permettent aux troupes sur le champ de bataille de «tirer sur les coins, voir à travers la végétation dense et fumer». USA aujourd'hui.

    "Ce n'est plus seulement un appareil de vision nocturne", a déclaré le colonel de l'armée Christopher Schneider, le chef de projet du système qui peut être porté nuit et jour. "L'ennemi ne peut pas voir que nous le visons jusqu'à ce que nous appuyions sur la gâchette."

    Vidéo promotionnelle de BAE Systems intitulée: Posséder la nuit avec ENVG III / FWS-I

    (En intégrant les lunettes de vision nocturne et les viseurs thermiques montés sur les armes dans un système, la solution améliorée Night Vision Goggle III et Family of Weapon Sight-Individual (ENVG III / FWS-I) de BAE Systems constitue un avantage tactique pour le soldat débarqué. (Source: BAE Systems via YouTube)

    "Nos lunettes de protection permettent aux soldats de détecter et d'engager rapidement des cibles tactiques", a déclaré Marc Casseres, directeur des solutions de guidage et de détection de précision chez BAE Systems, dans un récent communiqué de BAE. .

    "Lorsqu'elle est entièrement intégrée au viseur d'arme FWS-I, la solution combinée fournit une imagerie supérieure et une capacité d'acquisition de cibles qui peuvent grandement augmenter le succès et la capacité de survie de la mission", a-t-il ajouté.

    Les lunettes de haute technologie font partie du programme de modernisation du Département de la Défense des États-Unis visant à maintenir les forces armées des États-Unis en avance technologique sur la Chine et la Russie qui, ces dernières années, ont rapidement rattrapé leur retard. USA Today note que le DoD a passé plus de 17 ans en Afghanistan et en Irak, alors que la Chine et la Russie ont étudié les différentes stratégies et technologies déployées sur le champ de bataille en Asie occidentale.

    RépondreSupprimer
  37. "Nos adversaires ont étudié nos forces et nos vulnérabilités et développent des capacités pour exploiter ces vulnérabilités", a averti le général Mark Milley, chef d'état-major de l'armée, dans un discours l'année dernière.

    "Ils ont régulièrement érodé notre avantage concurrentiel et comblent rapidement l'écart de capacité dont nous bénéficions depuis longtemps", a-t-il ajouté.

    Une visière thermique sur un fusil de service M4 est connectée sans fil aux nouvelles lunettes de vision nocturne attachées au casque d'un soldat. (Source: Jack Gruber, USA Today)

    - voir clip sur site -

    Système intégré de connaissance de la situation et de ciblage thermique. (Source: BAE)

    USA Today souligne que le programme de modernisation rapide de l'Amérique est le plus important en cinq décennies, les progrès technologiques de la Chine et de la Russie ayant alarmé les responsables militaires américains.

    «Avec la fin de la participation des États-Unis en Irak et en Afghanistan, l'Armée s'est lancée dans ses plus importants programmes de modernisation depuis la guerre du Vietnam il y a près de cinq décennies pour réviser ses armes, son entraînement et ses tactiques.

    La réorganisation post-Vietnam a transformé un grand projet de l'Armée de terre avec de la discipline et d'autres problèmes en une plus petite force de combat entièrement volontaire équipée d'armes modernes et de troupes mieux entraînées.

    Les problèmes ne sont pas aussi désespérés maintenant, mais les responsables s'inquiètent des progrès réalisés par la Russie et la Chine. Les percées technologiques sont moins coûteuses et se produisent plus rapidement qu'il y a des décennies, lorsque l'Amérique pouvait compter sur ses avantages dans l'industrie et la technologie pour alimenter l'armée

    "Nous maintenons toujours le surclassement, mais ils comblent le fossé", a déclaré le sous-secrétaire d'armée Ryan McCarthy lors d'une interview récente.

    McCarthy a déclaré que l'armée est en train de mettre en place un quartier général du Futures Command - basé dans un environnement urbain avec des relations étroites avec les institutions académiques et l'industrie locale. L'armée veut un endroit qui «nous aidera à penser différemment et à obtenir plus de gens du pays pour nous aider à résoudre les problèmes», a-t-il expliqué.

    À 23 000 $ US, l'Armée de terre prévoit d'équiper 36 000 FWS-Is et 64 000 ENGV III en équipes de combat dans la seconde moitié de 2018.

    Un soldat avec les lunettes avancées pourra tirer un fusil d'assaut dans les coins ou au-dessus de sa tête à cause des viseurs sans fil attachés au rail Picatinny de l'arme. La capacité à aligner les lunettes avant la prochaine guerre sera critique pour la guerre urbaine dans les villes densément peuplées.

    "Nous ne pourrons pas éviter le terrain urbain dense ou les mégapoles à l'avenir", a déclaré le général Maria Gervais, commandant adjoint du centre interarmes de l'armée à Fort Leavenworth, Kan.

    La guerre arrive. L'armée se prépare.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-05-11/armys-new-weapon-special-goggles-allow-soldiers-shoot-around-corners

    RépondreSupprimer
  38. Le Congrès prévoit de dépenser des millions à la recherche d'extraterrestres, d'ovnis


    par Tyler Durden
    Sam, 05/12/2018 - 15:45
    Via ValueWalk.com,


    Un nouveau projet de loi à la Chambre des représentants relatif au financement de la NASA propose 10 millions de dollars par an pour rechercher des signes de vie là-bas.

    Un denier climatique peut être la raison pour laquelle le mot S est de nouveau en vogue au Congrès. Ah oui, pas ce mot-S, l'autre: SETI.

    C'est vrai, le Congrès parle de dépenser beaucoup d'argent pour la recherche d'intelligence extraterrestre (ou SETI) pour la première fois en 25 ans.

    En 1992, une gigantesque initiative SETI de la NASA a été lancée avec la construction de deux radiotélescopes (l'un à Porto Rico et l'autre en Californie) pour peigner le cosmos à la recherche de signaux provenant de civilisations extraterrestres. Juste un an plus tard, cependant, le sénateur du Nevada Richard Bryan l'a fermé, et "SETI" est devenu un indicible. [Salutations, Terriens! 8 façons dont les étrangers pourraient nous contacter]

    "[Bryan] a fait comprendre à l'administration que s'ils revenaient avec le SETI dans leur budget, ce ne serait pas bon pour le budget de la NASA", a déclaré l'astronome Jill Tarter à Marina Koren de The Atlantic.

    "Donc, nous sommes devenus instantanément le mot S en quatre lettres que vous ne pouviez plus dire au quartier général, et ça a duré un bon moment."

    (Tarter a été directeur de l'Institut SETI pendant 35 ans avant de démissionner en 2012.)

    Maintenant, la Chambre des représentants américaine propose un projet de loi qui prévoit 10 millions de dollars de financement de la NASA pour les deux prochaines années "pour rechercher des technosignatures, telles que les transmissions radio, afin de répondre à l'objectif de la NASA. et de l'avenir dans l'univers. »De telles technosignatures viendraient sous la forme d'ondes radio ayant les caractéristiques révélatrices d'être produites par des technologies de type TV ou radio. Une civilisation intelligente pourrait aussi produire intentionnellement ces signaux pour communiquer avec d'autres civilisations comme la nôtre.

    "Si ça passe, ce serait définitivement un changement radical dans l'attitude du Congrès depuis que le sénateur Bryan a mis fin au programme SETI de la NASA, le High Resolution Microwave Survey, en 1993", a déclaré Tarter à Live Science dans un courriel.

    Elle a ajouté que le financement semble être une extension des efforts de Rep. Lamar Smith, R-Texas, pour attirer l'attention sur la recherche de la vie au-delà de la Terre quand il était le président du Comité scientifique de la Chambre. (Smith, qui a annoncé qu'il prendra sa retraite à la fin de son mandat cette année, est un déni connu du changement climatique d'origine humaine.)

    Si la loi autorise la Chambre et passe au Sénat, le résultat serait énorme. "Cela permet de construire de nouvelles instrumentations, et de collecter et d'analyser des données à grande échelle, par une communauté mondiale", a déclaré M. Tarter à propos des 10 millions de dollars.

    RépondreSupprimer
  39. Bien sûr, la recherche d'informations au-delà de la Terre n'a pas cessé, car des entreprises privées et d'autres organisations l'ont financée, mais l'adhésion du gouvernement fédéral est un gros problème. [7 grandes idées fausses sur les étrangers]

    "Vous devez vous rappeler que c'est un projet de loi d'autorisation, pas un projet de loi de crédits. Même s'il passe, les appropriateurs ne peuvent pas fournir de financement SETI dans leur facture. Mais s'ils le font, ce serait une très grosse affaire », a déclaré Tarter, qui a été à la base de l'héroïne Ellie Arroway dans le roman de Carl Sagan" Contact "et dans le film adapté du même nom.

    Tarter est certes ravi de la possibilité d'un tel accent fédéral sur SETI. Mais vous ne devenez pas le directeur de l'Institut SETI en gardant les pieds sur terre.

    "L'amener sur! Mais ne vous arrêtez pas là ", a déclaré Tarter à propos du financement potentiel. "Les Terriens sont partout fascinés par cette recherche et se soucient de la réponse. Donc, nous devrions créer une dotation internationale pour la recherche d'une vie intelligente au-delà de la Terre. Les bailleurs de fonds devraient être des particuliers, des sociétés éclairées, des agences fédérales des États-Unis et des agences d'autres gouvernements du monde entier. "

    Elle a ajouté: «En éliminant les montagnes russes de financement qui caractérisent ce domaine de recherche depuis le début, il sera possible d'attirer les meilleurs et les plus brillants avec les meilleures idées de partout et de s'engager dans les efforts de recherche à long terme qui pourraient être nécessaire pour le succès. "

    Les salutations extraterrestres sont-elles au coin de la rue? Tarter a dit que nous avons maintenant la technologie pour rechercher des signaux plus lointains et plus faibles d'une manière que nous n'avons pas essayée auparavant. "Mais cela ne garantit pas le succès dans un" proche avenir ". Le cosmos est vaste et nous ne sommes peut-être pas encore en train de regarder dans le bon sens, bien que nous fassions le meilleur travail possible avec ce que nous savons maintenant."

    La «juste perspective sur le calendrier», a déclaré Tarter, est résumée dans une ligne d'un article publié en 1959 dans la revue Nature par Giuseppe Cocconi et Philip Morrison: «La probabilité de succès est difficile à estimer; mais si nous ne cherchons jamais, la chance de succès est zéro », a déclaré Tarter.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-05-12/congress-planning-spend-millions-search-aliens-ufos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On remet çà ! "Vous avez aimé le '9-11' ? Vous allez adorer le '9-11-II' !
      Très bientôt des soucoupes volantes en aluminium traverseront vos murs !

      Supprimer
  40. "Murdaland": Homicides Baltimore pour 2018 Spike à "deuxième rythme le plus rapide dans une décennie"


    par Tyler Durden
    Sam, 05/12/2018 - 15:15


    Félicitations, Baltimore ('Bodymore') - les homicides sont en plein essor.

    Baltimore a marqué le niveau psychologique de 100 homicides pour l'année avec le poignardage mortel d'un homme de 74 ans et le meurtre meurtrier d'un garçon de 16 ans à West Baltimore mardi, "marquant le deuxième rythme de meurtres le plus rapide de la ville dans une décennie ", a déclaré le Baltimore Sun.

    Alors que les homicides à Baltimore ont tendance à être un phénomène saisonnier, la vague de meurtres a dépassé la tendance en avril après une période de températures plus chaudes. Au cours du premier trimestre, les homicides étaient inférieurs à la moyenne, en raison des conditions arctiques glaciales qui ont frappé le nord-est des États-Unis.

    En 2017, la ville a vu son 100e homicide le 24 avril. Comme le note le Baltimore Sun, la ville n'avait pas connu 100 meurtres au début de la saison des meurtres depuis 2007, quand elle a eu lieu le 7 mai. Le nombre total de meurtres reste cette année L'année dernière, il s'agit de l'année la plus meurtrière jamais enregistrée dans l'histoire de la ville, avec 342 meurtres. En 2015-2016, qui a connu le deuxième et le troisième plus grand nombre d'homicides par habitant dans l'histoire de la ville, il n'y a pas eu 100 meurtres avant la fin du mois de mai. Le Baltimore Sun a ajouté que "dans toutes les autres années intermédiaires depuis 2007, la ville n'a pas frappé 100 homicides jusqu'en juin ou juillet".

    Le Baltimore Sun s'attend à ce que les homicides dans la ville «surpassent probablement 300 homicides pour la quatrième année consécutive».

    "Au rythme actuel de la violence, la ville devrait dépasser 300 homicides pour la quatrième année consécutive. Avant l'explosion des tueries qui a commencé en 2015, la ville n'avait pas vu 300 homicides en une seule année depuis les années 1990. "

    Pour mettre les choses en perspective, le taux de meurtre de Baltimore est de 4x la moyenne des autres grandes villes et environ 40 pour cent de plus que Detroit. Pour aggraver les choses, Baltimore est maintenant précisément liée au Venezuela, un pays souffrant d'un effondrement économique à 57,2 meurtres pour 100 000 habitants.

    Plus tôt cette année, la mairesse Catherine E. Pugh a remplacé Kevin Davis en tant que commissaire de police, après une année record d'homicides par habitant qui a transformé la plus grande ville du Maryland en une des zones les plus dangereuses des États-Unis. Pour contrer la négativité, le maire Pugh a embauché le Tucker Group, un cabinet de consultants en médias de 240 $ l'heure pour diffuser de la propagande sur les recherches sur le Web et les médias sociaux.

    Les groupes locaux d'organisation de la communauté en ont assez avec la ville qui s'effondre. Ils ont programmé l'événement «Baltimore Ceasefire» ce week-end, du vendredi au dimanche. Le groupe espère qu'ils pourront ralentir le taux d'homicides avant que les meurtres au-dessus de la moyenne commencent en été.

    "Vous pouvez simplement vous asseoir et attendre que les choses changent, ou vous pouvez être le changement que vous voulez voir. #BaltimorePeaceChallenge #BaltimoreCeasefire", a écrit Erricka Bridgeford, l'un des fondateurs de l'effort de paix, sur Twitter mercredi matin.

    RépondreSupprimer
  41. Erricka Wonder Voix
    @ Erricka
    Vous pouvez simplement vous asseoir et attendre que les choses changent, ou vous pouvez être le changement que vous voulez voir. #BaltimorePeaceChallenge #BaltimoreCeasefire
    13h42 - 9 mai 2018

    "Ce week-end à Baltimore, nous nous assurons que la mère de personne ne reçoive pas cet appel", a déclaré un autre utilisateur de Twitter.

    Nap Lajoie
    @randomanne
    Ce week-end à Baltimore, nous nous assurons que la mère de personne ne reçoive pas cet appel. #baltimoreceasefire #dontbenumb
    4h08 - 9 mai 2018

    Des enfants ont été vus en train de plâtrer des panneaux de Baltimore Ceasefire sur des structures visibles dans les rues les plus dangereuses d'Amérique.

    Cessez-le-feu de Baltimore
    @BmoreCeasefire
    Les étudiants de @creativecitypcs font de la sensibilisation à Park Heights #BaltimorePeaceChallenge #BaltimoreCeasefire
    21h52 - 9 mai 2018

    Les pancartes de Baltimore Ceasefire apparaissent partout dans la ville alors que les membres de la communauté plaident auprès des gangs de la drogue pour arrêter le massacre.

    Le fondateur de Baltimore Ceasefire a un message aux «gangstas» avant les festivités du week-end ...

    Cessez-le-feu de Baltimore
    @BmoreCeasefire
    Tous parlent, gangsta de clavier, ou DOER? #BaltimoreCeaseFire #BaltimorePeaceChallenge
    15h15 - 9 mai 2018

    Nous sommes choqués que le Département d'Etat n'ait pas giflé la ville mourante avec un avertissement de voyage, car son centre-ville devrait sombrer dans un nouveau chaos cet été. Le Baltimore Sun prévoit une autre année meurtrière avec des homicides supérieurs à 300. Les démocrates ont régné sur la mairie pendant plus de 50 ans, alors que des centaines de milliers d'habitants ont fui la région au cours des dernières décennies. doit changer, sinon - la ville est confrontée à un effondrement. Peut-être que les signes d'un effondrement approchent, comme nous l'avons rapporté plus tôt cette semaine, la bulle du restaurant de Baltimore a implosé. * * * Breaking Point | La 200e scène d'homicide de Baltimore éclate en colère (été 2017)

    https://www.zerohedge.com/news/2018-05-12/murdaland-baltimore-homicides-2018-spike-second-fastest-pace-decade

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vivez la guerre chez vous... comme si vous étiez !

      Supprimer