- ENTREE de SECOURS -



jeudi 31 mai 2018

Le pognon

Le 'pognon' est ce que l'on gagne en travaillant. Donc, s'il n'y a que des chômeurs:... il n'y a pas de pognon. Mais, comme les chômeurs sont remplacés par des machines: il y a du pognon. Sauf que les machines ne demandent pas de pognon ! Donc: il n'y a pas de pognon. Pourtant il y a des machines (depuis toujours !) qui fabriquent du pognon ! Donc: il y a du pognon ! Oui mais c'est du pognon qui ne sert à rien ! A ne plus savoir qu'en foutre ! Regardez ces pays dits 'sans pognon' (endettés jusqu'à la 38 000 ième génération !) qui continuent de dépenser sans compter ! Ils peuvent même fournir des allocs à des centaines de millions d'immigrés (de force à venir) et à construire ou acheter des éoliennes et panneaux solaires qui ne servent à rien sauf que ces 'moulins à vent moderne' massacrent des milliards d'oiseaux et d'abeilles chaque jour dans le monde !

Mais alors le pognon c'est quoi ? C'est un habitant qui nait ou meurt suivant les lois de la physique économique et qui, éventuellement, pourrait arroser quelques plantes sélectionnées (à sec contre le buffet ?) parmi les herbes folles mais qui ne s'occuperait pas des racines de celles qui sont là depuis toujours et vivent pourtant sans pognon !

Sans pognon ??! Mais comment font-elles ?!

Elles font comme tous les animaux et bestioles du monde et se débrouillent avec leur intelligence ! Leur intelligence ? C'est quoi çà 'l'intelligence' ?

L'intelligence ne sort pas des machines mais représente un pognon que chacun transporte en lui et que quelques uns lèguent à d'autres. C'est cette richesse que les dictateurs envient. Ils écoutent, photographient, enregistrent mais n'en comprennent le sens. Alors ils tuent. Ils tuent de partout dans le monde. Mais, ces milliards de cadavres ne valent aucun pognon mais cela sert uniquement à dire que le pognon remplace l'intelligence.

45 commentaires:

  1. Trump, Merkel et Hollande sont devant une machine hyper sophistiquée qui prédit l'avenir, nommée Irma Core i7...
    Trump se met devant la machine et demande :
    - Que seront les USA dans 100 ans
    La machine écrit : "Ce sera le pays le plus riche, Zéro pollution, Zéro chômage"
    Merkel se met devant la machine et demande :
    - Que sera l'Allemagne dans 100 ans ?
    La machine écrit : "Ce sera le pays le plus productif et écologique : le phare de l'Europe"
    Hollande à son tour se met devant la machine à reconnaissance vocale et demande :
    - Que sera la France dans 100 ans ?
    Il regarde la machine pendant plusieurs minutes, les yeux écarquillés.
    Trump l'interroge :
    - Alors, qu'est ce que tu lis ?
    Hollande :
    - Je ne peux pas lire, c'est écrit en arabe !....

    http://grincheux.typepad.com/weblog/blagues_de_potache/

    RépondreSupprimer
  2. Le '9-11 WTC à N-Y' s'exporte en Chine ! Garanti sans hologrammes d'avions !

    Explosion digne d’Hollywood: quatre tours fantômes s’effondrent en 15 secondes (vidéo)


    09:44 31.05.2018


    Une impressionnante démolition de quatre tours inhabitées a été filmée dans l’est de la Chine. En 15 secondes, les bâtiments hauts de 30 étages se sont écroulés comme un château de cartes.

    C'est une vidéo digne d'Hollywood. Une caméra a saisi la démolition de quatre tours désertés dans l'est de la Chine. En une poignée de secondes, les explosifs ont fait s'effondrer les bâtiments hauts de 30 étages, ne laissant subsister qu'un vaste nuage de poussière.

    - voir clip sur site -

    Une arme nucléaire de nouvelle génération bientôt en Chine?
    Quatre gratte-ciel inachevés faisant partie de la «ville fantôme» ont été démolis dans l'est de la Chine, presque 10 ans après l'abandon du projet. L'ensemble des bâtiments devait être construit à Yantai, dans la province du Shandong, en 2007. Cependant, la construction a été suspendue en 2009 après que l'investisseur sud-coréen se soit retiré en raison de la crise financière mondiale, selon National Business Daily. Les bâtiments restaient inoccupés depuis 2009.

    https://fr.sputniknews.com/insolite/201805311036603322-chine-explosion-demolition/

    RépondreSupprimer
  3. Vos impôts au travail: une étude postule comment les extraterrestres pourraient résoudre le changement climatique


    wattsupwiththat
    31 mai 2018
    De l'Atlantique, par l'un des auteurs de l'étude, Adam Frank:


    L'univers fait beaucoup de choses. Il fait des galaxies, des comètes, des trous noirs, des étoiles à neutrons, et tout un désordre de plus. Nous avons récemment découvert que cela fait beaucoup de planètes, mais il n'est pas clair si cela fait régulièrement des civilisations avides d'énergie, et il n'est pas clair si de telles civilisations entraînent inévitablement leurs planètes dans le changement climatique. Il y a beaucoup d'espoir dans notre discussion sur la construction d'une civilisation durable sur Terre. Mais comment savons-nous que c'est même possible ? Est-ce que quelqu'un à travers le cosmos le fait ?

    Remarquablement, la science a maintenant avancé pour indiquer où nous pouvons faire un premier pas en répondant à cette question. Je le sais parce que mes collègues et moi-même venons de publier une première étude explorant les histoires possibles des planètes extraterrestres, des civilisations qu'elles poussent et du changement climatique qui s'ensuit. Notre équipe était composée d'astronomes, d'un scientifique de la Terre et d'un écologiste urbain.

    Ce n'est qu'à moitié plaisant que nous avons considéré notre étude comme une «archéologie théorique des exo-civilisations». Les «exo-civilisations» sont ce que les gens veulent vraiment dire quand ils parlent d'extraterrestres. Les astronomes se réfèrent aux nouveaux mondes qu'ils ont découverts comme des «exoplanètes». Ils se préparent maintenant à utiliser le télescope spatial James Webb et d'autres instruments pour rechercher la vie en cherchant des signes d '«exo-biosphères» sur ces exoplanètes. Donc, si nous avons des exoplanètes et des exo-biosphères, il est temps de remplacer le mot «aliens» qui provoque le snicker par la focalisation de nos préoccupations: les exo-civilisations.

    Nous nous intéressons à la façon dont les exo-civilisations se développent sur leurs planètes. Étant donné que plus de 10 milliards de milliards de planètes existent probablement dans le cosmos, à moins que la nature soit biaisée perversement contre des civilisations comme la nôtre, nous ne sommes pas les premiers à apparaître. Cela signifie que chaque exo-civilisation qui a évolué à partir de la biosphère de sa planète avait une histoire: une histoire d'émergence, des capacités croissantes, puis peut-être un lent déclin ou un effondrement rapide. Et de même que la plupart des espèces qui ont déjà vécu sur Terre sont maintenant éteintes, la plupart des civilisations qui ont émergé (si elles sont apparues) ont depuis longtemps disparu. Nous explorons donc ce qui est arrivé aux autres pour avoir une idée de ce qui pourrait nous arriver.

    Bien sûr, nous n'avons aucune preuve directe concernant des exo-civilisations ou leurs histoires. Ce que nous avons, cependant, sont les lois des planètes. Nos émissaires robotiques ont déjà visité la plupart des mondes du système solaire. Nous avons mis en place des stations météorologiques sur Mars, observé l'effet de serre incontrôlé sur Vénus, et vu la cascade de pluie à travers les lacs de méthane sur Titan. De ces mondes nous avons appris la physique générique et la chimie qui composent ce qu'on appelle le climat. Nous pouvons utiliser ces lois pour prédire la réponse globale de n'importe quelle planète à quelque chose comme un impact d'astéroïde ou peut-être l'émergence d'une civilisation industrielle énergivore.

    RépondreSupprimer
  4. Essai complet ici

    Le papier: https://www.liebertpub.com/doi/10.1089/ast.2017.1671

    L'anthropocène généralisé: évolution des exo-civilisations et leur rétroaction planétaire

    Abstrait

    Nous présentons un cadre pour l'étude des comportements génériques possibles dans l'interaction entre une civilisation technologique exploitant les ressources (une exo-civilisation) et l'environnement planétaire dans lequel elle évolue. En utilisant des méthodes de la théorie des systèmes dynamiques, nous introduisons et analysons une suite d'équations simples modélisant une population qui consomme des ressources afin de gérer une civilisation technologique et le retour d'informations que ces ressources conduisent sur l'état de la planète hôte. Les rétroactions peuvent éloigner la planète de l'état initial de la civilisation et des domaines qui sont préjudiciables à sa durabilité. Nos modèles conceptualisent le problème principalement en termes de rétroactions de l'utilisation des ressources sur les systèmes planétaires couplés. En outre, nous modélisons également les avantages de croissance de la population obtenus grâce à la récolte de ces ressources. Nous présentons trois modèles de complexité croissante: (1) interaction civilisation-planétaire avec une seule ressource; (2) interaction civilisation-planétaire avec deux ressources dont chacune a un niveau différent de rétroaction du système planétaire; (3) Interaction civilisation-planétaire avec deux ressources et rétroaction planétaire non linéaire (c.-à-d., Fugues). Les trois modèles montrent des classes distinctes de trajectoires d'exo-civilisation. Nous trouvons des entrées lisses dans des états stables «durables» à long terme. Nous observons également des booms de population suivis de divers niveaux de «mortalité». Enfin, nous observons également des trajectoires d'effondrement rapides pour lesquelles la population approche de n = 0. Nos résultats font partie d'un programme de développement d'une «astrobiologie de l'anthropocène». "Dans lequel les questions de durabilité, centrées sur le système terrestre couplé, peuvent être vues dans leur propre contexte astronomique / planétaire. Nous concluons en discutant des implications de nos résultats à la fois pour le système terrestre couplé et pour la considération des exo-civilisations à travers l'histoire cosmique. Mots clés: Anthropocène-Astrobiologie-Civilisation-Théorie des systèmes dynamiques-Exoplanètes-Dynamique des populations. Astrobiologie 18, 503-518.

    https://wattsupwiththat.com/2018/05/your-tax-dollars-at-work-study-posits-how-space-aliens-might-solve-climate-change/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Face à mes blogs (qui sont lus dans le monde entier) qui expliquent que la mer ne peut monter (entr'autres vérités que je publie tous les jours) et que, depuis des millions d'années il y a des milliards de km³ d'eaux douces (venus des pluies, des fleuves & des rivières) qui se sont déversés dans les mers & océans... SANS QU'ELLES OU ILS NE MONTENT !!! Çà alors ! Tout simplement parce que l'eau s'infiltre continuellement dans les planchers océaniques et maritimes vers le magma où cette soupe toxique (les poissons chient dans la mer !) y est chauffée/bouillie et remonte donc (comme dans une cafetière électrique) vers les sources (chaudes ou froides suivant l'altitude) et vers les nappes phréatique qu'elle remplit.
      et, que TOUS les gaz se recyclent depuis toujours et pour toujours, voilà à présent que des extraterrestres seraient susceptibles de débarquer (enfin !!) pour 'nous apprendre à vivre' ! Car, comme AUCUN 'chef d'État' au monde ou ministre, député ou sénateur n'a pu encore répondre au pourquoi lorsque la glace font elle PERD du volume et non en gagne comme l'affirme les attardés mentaux d'al Gore and Co ! l'astuce d'ET arrivant en hologrammes de soucoupes volantes (avec guirlandes, boules et petits cadeaux accrochés aux fenêtres ?) permettrait à la dictature en place de s'en sortir d'une pirouette afin de changer de conversation et d'oublier le faux Global Warming ! Hahahaha !

      Supprimer
  5. SUISSE - L'APPROVISIONNEMENT DE L'ÉLECTRICITÉ EST GARANTI
    La sécurité de l'approvisionnement dans l'ensemble du réseau électrique est très bonne, selon l'ElCom. Mais quelques ajustements sont à prévoir.


    31.05.2018, 11h59


    L'approvisionnement en électricité de la Suisse est assuré à long terme. La Commission fédérale de l'électricité (ElCom) recommande malgré tout de prendre des dispositions pour se préparer à des «situations de stress». Elle saluerait également un accord avec l'UE.

    La sécurité de l'approvisionnement dans l'ensemble du réseau est très bonne et la disponibilité de ce réseau a gagné une qualité très élevée ces huit dernières années, selon le rapport d'activité 2017 de l'ElCom.

    Actuellement, il n'y a pas lieu de proposer au Conseil fédéral des mesures immédiates sur l'approvisionnement en électricité, ont expliqué les représentants de l'ElCom jeudi devant la presse. Il ressort du scénario probable envisagé pour 2025 que l'approvisionnement de la Suisse sera garanti, même en tenant compte des divers facteurs de stress.

    Selon les calculs effectués dans les situations de stress, la situation est plus tendue lorsque, par exemple, la disponibilité du parc français de centrales nucléaires est limitée et lorsque les deux grandes centrales nucléaires suisses de Leibstadt et Gösgen sont hors service.

    Réserve stratégique

    Selon l'ElCom, la probabilité de ce scénario est faible. Mais l'autorité fédérale de régulation dans le domaine de l'électricité recommande tout de même de définir des mesures préparatoires afin de remédier à ce type de situation. Une mesure pourrait être la constitution d'une réserve stratégique.

    Si à l'avenir la sécurité de l'approvisionnement devait passer par un accroissement des importations pendant l'hiver, il faudrait probablement prendre des mesures d'urgence, poursuit l'ElCom. Pour cette raison, elle recommande pour l'avenir de produire en Suisse une part importante du volume d'électricité consommé en hiver.

    Jusqu'en 2025 en effet, une grosse part des lignes de production allemandes et françaises sera mise hors service. La production de la France et de la Suisse risque de ne plus être suffisamment disponible et d'entraîner des situations de stress pendant le semestre hivernal. Ceci en particulier lors de périodes de froid marqué, lorsque la capacité d'exportation de la France est limitée.

    Accord avec l'UE

    L'ElCom souligne encore dans son rapport que la Suisse, en raison de ses liens étroits avec les marchés de l'électricité des pays voisins, doit pouvoir compter sur des relations stables et prévisibles avec les acteurs européens de l'électricité. Un accord sur l'électricité avec l'Union européenne serait sans doute bénéfique et bienvenu, conclut l'autorité de régulation. (ats/nxp)

    https://www.lematin.ch/suisse/approvisionnement-lelectricite-garanti/story/28431760

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Faut dire qu'en France avec les fermetures de centrales nucléaire l'exportation du râble n'existe plus et, la France se doit d'importer de l'électricité nucléaire de Suisse !!

      Supprimer
  6. POLÉMIQUE GRILÉTARIENS: «UNE ASSIMILATION ENTRE FEMME ET VIANDE»

    L'association PEA estime qu'une affiche et un spot de la campagne «Grilétariens» sont sexistes. Elle est soutenue par une association féministe.


    PAR CHRISTINE TALOS
    31.05.2018, 10h00


    Quel Suisse n'a pas déjà vu l'affiche de la Migros de la campagne «Grilétariens», destinée à vendre tous les produits et aliments destinés à la grillade ? Accompagnée du slogan «Lorsque les hommes portent du rose», elle montre des mains masculines portant un plateau de grillade composé de viande rosée à point. Si elle peut faire saliver les gourmands, cette image fâche surtout l'association antispéciste PEA qui vient de dénoncer cette pub auprès de la Commission suisse pour la loyauté.

    Soutenue par l'association féministe TERRE DES FEMMES Suisse, PEA estime que la pub perpétue «un stéréotype de genre pour mieux associer la viande à la virilité, et faire de la chair d'un animal mort l'attribut masculin par excellence», explique-t-elle dans un communiqué paru jeudi.

    Spot dérangeant aussi

    L'association critique également le spot publicitaire qui passe à la télévision, une pub tout aussi «dérangeante», selon elle: «on y voit un homme masser langoureusement un morceau de chair animale, observé par une femme allongée en maillot de bain dans une pose sensuelle, provoquant une assimilation entre femme et viande, toutes deux considérées comme des objets désirables et consommables».

    Pour la présidente de PEA, Pia Shazar, «la reproduction de stéréotypes de sexe ou de genre et l'encouragement à la consommation de chair d'animaux ont des conséquences désastreuses qu'on ne peut pas ignorer sous couvert d'humour». Tant l'affiche que le spot contreviendraient, selon elle, à la règle 3.11 sur la publicité sexiste.

    Le dossier est désormais dans les mains de la commission pour la loyauté, une institution neutre et indépendante de la branche de la communication qui a pour but de garantir l’autocontrôle en matière de publicité.

    Si la commission donne raison aux antispécistes, que va-t-il se passer ? Rien, explique Fabien Truffer, porte-parole de PEA. Elle n'a pas le pouvoir de faire retirer la pub, ajoute-t-il. Ne s'agit-il donc là que d'un coup dans l'eau de l'association ? Non, estime-t-il. «Notre dénonciation se veut surtout symbolique et nous espérons que cela fera une mauvaise publicité à la Migros».

    La campagne pour la saison des grillades du géant orange placée sous le signe des «grilétariens» fait grincer des dents. http://dlvr.it/QV8flz
    10:35 - 26 mai 2018

    La Migros énerve les véganes, les féministes et les spécistes
    La campagne pour la saison des grillades du géant orange placée sous le signe des «grilétariens» fait grincer des dents.
    lematin.ch

    https://www.lematin.ch/suisse/antispecistes-denoncent-pub-migros/story/12327035

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si l'affiche présentait une femme tenant une saucisse, qu'auraient dit les hommes voyant 'lorsque les femmes portent du rose au barbecue' ?

      L'association féministe TERRE DES FEMMES sent la tare !

      Supprimer
  7. DANEMARK - LE VOILE INTÉGRAL INTERDIT DANS L'ESPACE PUBLIC

    La loi qui entrera en vigueur le 1er août infligera une amende d'environ 134 euros à toute personne qui portera le voile intégral dans l'espace public.
    Par sa loi, le Parlement danois suit d'autres pays européens comme la France ou la Belgique.


    Créé: 31.05.2018, 13h17


    Le Parlement danois a adopté jeudi une loi interdisant le port du voile intégral islamique (burqa ou niqab) dans l'espace public, suivant ainsi d'autres pays européens comme la France ou la Belgique.

    «Toute personne qui, dans des lieux publics, porte un vêtement qui lui cache le visage est passible d'amende», dispose le texte qui a été adopté par 75 voix contre 30. Le projet de loi, porté par le gouvernement de centre-droit, avait aussi les faveurs des deux premières forces politiques au Parlement: les sociaux-démocrates et le Parti populaire danois (populiste, anti-immigration).

    A partir du 1er août, date d'entrée en vigueur de la nouvelle législation, toute infraction à l'interdiction du port du voile intégral dans les lieux publics sera sanctionnée d'une amende de 1000 couronnes danoises (134 euros). Si les infractions sont répétées, l'amende pourra s'élever à 10'000 couronnes.

    Aucun document officiel ne fait état du nombre de femmes portant le niqab ou la burqa au Danemark. «Je ne pense pas qu'il y en ait beaucoup (...). Mais si c'est le cas, vous devez être puni d'une amende», avait déclaré le ministre de la Justice Søren Pape Poulsen à des journalistes, selon l'agence de presse Ritzau. Le port du voile intégral islamique est banni ou limité dans plusieurs pays européens.

    Sur les traces de la France

    La France a été le premier pays en Europe à interdire le voile intégral dans l'espace public, avec une loi «interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public» promulguée en octobre 2010 et appliquée depuis avril 2011. Validée par la Cour européenne des droits de l'Homme en 2014, elle prévoit pour les infractions jusqu'à 150 euros d'amende. En cinq ans, plus de 1600 verbalisations ont eu lieu.

    En juillet, la Cour européenne des droits de l'Homme a validé son interdiction dans l'espace public en Belgique. Le port du voile islamique intégral est également banni en Autriche depuis octobre.

    Les députés allemands ont eux adopté le 27 avril 2017 une loi interdisant partiellement le port du voile intégral dans certains contextes, obligeant notamment les agents publics à avoir le visage totalement découvert dans le cadre de leurs fonctions et les personnes dont le visage est dissimulé à se découvrir en cas de vérification d'identité. Le Bundesrat, la chambre haute, a approuvé à son tour le texte le 12 mai. (afp/nxp)

    https://www.lematin.ch/monde/voile-integral-interdit-espace-public/story/16185814

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 'Ratonade II', la guerre commence le 1er Août !

      Supprimer
  8. Etre dans un groupe peut faire baisser votre QI.


    PsyBlog
    Sott.net
    lun., 28 mai 2018 21:38 UTC


    Les réunions peuvent vraiment rendre les gens plus stupides, confirme une étude.

    Les personnes essayant de résoudre des problèmes dans un groupe ont perdu environ 15 % de leur QI.

    La baisse semble provenir des signaux sociaux subtils que les gens envoient et reçoivent en groupes.

    Selon les chercheurs, les femmes sont particulièrement vulnérables à une baisse de QI en raison de leur appartenance à un groupe.

    Dans le cadre de l'étude, des personnes ont travaillé en groupe après avoir reçu des commentaires au sujet d'un test de QI antérieur.

    Le professeur Read Montague, qui a dirigé la recherche, a expliqué :
    "Nous avons commencé avec des individus qui étaient appariés par leur QI.

    Pourtant, lorsque nous les avons placés en petits groupes, que nous avons classé leur performance sur les tâches cognitives par rapport à leurs pairs et que nous leur avons diffusé ces classements, nous avons constaté des baisses spectaculaires dans la capacité de certains sujets d'étude à résoudre des problèmes.

    La rétroaction sociale a eu un effet significatif."
    Bien que le QI ait été utilisé pour envoyer des signaux sociaux dans cette étude, dans le monde réel, il pourrait s'agir de la façon dont les gens parlent et de ce qu'ils disent.

    Ou encore, il peut s'agir simplement de la hiérarchie sociale d'une organisation connue de tous, consciemment ou non.

    Quelle que soit la méthode, les gens reçoivent le signal de leur statut social et cela peut affecter leur QI.

    Et se sentir avec un statut inférieur diminue votre QI.

    Le Dr Kenneth Kishida, le premier auteur de l'étude, a déclaré :
    "Notre étude met en lumière les conséquences inattendues et dramatiques que même des signaux sociaux subtils en groupe peuvent avoir sur le fonctionnement cognitif individuel.

    Et, grâce à la neuroimagerie, nous avons pu documenter les très fortes réponses neurales que ces signaux sociaux peuvent susciter."
    Le professeur Montague a conclu :

    "Vous pouvez plaisanter sur la façon dont les réunions du comité vous font sentir comme en état de mort cérébrale, mais nos conclusions suggèrent qu'elles peuvent aussi vous faire agir comme si vous étiez effectivement décérébré."
    L'étude a été publiée dans la revue Philosophical Transactions of the Royal Society B (Kishida et al., 2012).

    Traduction Sott.net de source.

    -- Commentaire : Cette étude semble seulement comparer le score d'une personne par rapport à celui d'une autre personne. Ce qu'ils omettent de mentionner, c'est que dans l'étude, chaque personne a passé son propre test, par opposition à un groupe qui travaille sur un seul test. En d'autres termes, c'est devenu une situation concurrentielle où le fait d'être dans un groupe signifiait qu'il y avait une pression pour se mesurer à quelqu'un d'autre. S'il s'était agi d'une situation de coopération où toutes les personnes concentrent leurs capacités sur un seul problème plutôt que sur des problèmes distincts, un meilleur résultat aurait été obtenu. --

    https://fr.sott.net/article/32548-Etre-dans-un-groupe-peut-faire-baisser-votre-QI

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout si le groupe est plus d'un !!!

      A ne pas confondre avec internet où le groupe représente des milliards d'internautes mais où personne ne peut élever la voix même en ÉCRIVANT TRÈS GROS la lecture se fait... en silence !

      Supprimer
  9. A l'hôpital comme en ville, 77 % des médecins constatent une dégradation de la qualité des soins


    Sophie Martos
    Le Quotidien du médecin
    mar., 29 mai 2018 21:21 UTC


    stetoscopeLa qualité des soins s'est effondrée ces dernières années, estiment 951 médecins dans un récent sondage* de 360 medics pour le site Egora.

    Le panel est composé de 35 % de médecins libéraux, 24 % de praticiens hospitaliers et 26 % de jeunes médecins, entre autres.

    Interrogés sur leur perception de la qualité générale des soins, les médecins ont accordé une note de 6,31/10 dont 6,23/10 pour les médecins hospitaliers et 6,71/10 pour les étudiants en médecine. Ce sentiment de dégradation s'est installé depuis plusieurs années. 77 % des médecins jugent que la qualité des soins s'est détériorée en cinq ans, dont 47 % des médecins hospitaliers.

    Surcharge de travail et manque de personnel

    Les principaux facteurs cités comme sources de dégradation sont la surcharge de travail et le manque le personnel. Les sondés ont noté 2,13/7 l'impact de ces deux facteurs (plus le score est faible, plus le facteur cité est impactant). Les contraintes comme le tiers payant généralisé imposées par les administrations sont aussi l'une des causes de cet affaissement de la qualité des soins. Le manque de moyens financiers, le bien-être et le moral - en berne - ainsi que le manque de fluidité de l'information entre soignants sont les autres facteurs d'aggravation.

    Ces résultats confortent ceux publiés au dernier trimestre 2017 sur la santé des professionnels de santé. 63 % des médecins ressentaient un épuisement à la fois physique et moral. En cause : le comportement des patients et le manque de reconnaissance.

    https://fr.sott.net/article/32546-A-l-hopital-comme-en-ville-77-des-medecins-constatent-une-degradation-de-la-qualite-des-soins

    RépondreSupprimer
  10. Caracas - Victoire de Maduro: Caracas serait-il dans la ligne de mire «du putschisme américain» ?


    19:43 31.05.2018


    Les résultats des élections présidentielles du 20 mai au Venezuela sont une «victoire des travailleurs et des couches les plus larges du peuple vénézuélien». C’est ce qu’a déclaré le 30 mai la secrétaire générale du Parti des travailleurs algérien, dénonçant les pressions exercées sur Caracas par les États ayant rejeté le verdict des urnes.

    «Ce que vit le Venezuela [depuis la proclamation des résultats des dernières élections présidentielles, ndlr] nous concerne tous, nous les pays qui dénoncent l'interventionnisme et le putschisme américain et ses vassaux, contre les États souverains qui rejettent l'hégémonie et la mainmise US et son impérialisme». C'est le point de vue dont Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs algérien (PT), membre de l'Assemblée populaire nationale algérienne (APN) (parlement algérien) a fait part lors d'une conférence organisée le 30 mai 2018 au siège de son parti, à Alger, pour soutenir le Venezuela, selon le journal L'Expression.
    Pour une députée algérienne, la Ligue des États arabes est «devenue le jumeau d'Israël»

    La victoire du Président sortant, Nicolas Maduro, aux dernières élections est aussi la «victoire des travailleurs et les couches les plus larges du peuple vénézuélien et de sa résistance contre l'oligarchie interne et inféodée aux services de renseignements américains, en alliance avec les États vassaux, que ce soit en Amérique latine ou dans le monde en général», a-t-elle ajouté.

    Poursuivant dans le même sens, la secrétaire générale du PT a dénoncé l'attitude des pays qui ont refusé de reconnaître les résultats de ce scrutin. Selon elle, cette prise de position ne respecte pas «le choix souverain du peuple vénézuélien et son droit à disposer librement de lui-même». Elle a rappelé la position des États-unis, de l'Union européenne et des pays d'Amérique latine qui, à l'instar de la Colombie, du Chili et du Pérou, ont refusé de reconnaître les résultats de l'élection vénézuélienne.

    Offre séduisante: le Venezuela découvre un moyen de vendre sa cryptomonnaie

    Pour appuyer son propos, Mme Hanoune a souligné que «Trump lui-même a pris de nouvelles mesures pour asphyxier financièrement le pays et bloquer les exportations du pétrole vers les Etats-Unis». Elle a fait remarquer, par ailleurs, que les propos de l'amiral américain, Kurt W. Tidd, Commandant en chef du Commandement Sud des États-Unis (SouthCom), qui selon elle a déclaré qu'il était nécessaire «d'abattre la dictature vénézuélienne», sont une menace d'intervention dans ce pays.

    Pour Mme Hanoune, la tentative des États-Unis et de leurs alliés d'imposer au Venezuela des politiques n'allant dans le sens de ses intérêts est un «putsch en bonne et due forme contre ces États qui défendent jalousement leur souveraineté et leur indépendance politique et économique».

    RépondreSupprimer
  11. Venezuela: pas d’argent, pas de droit de vote à l’Onu

    Le Président vénézuélien Nicolas Maduro a été réélu le 20 mai jusqu'en 2025. Quelque 20 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes, et selon le décompte de la commission électorale, sur 8.603.936 votes, M.Maduro a obtenu 5.823.728 suffrages.
    Le taux de participation a été de 46,1%, a précisé le Conseil national électoral. En 2013, lors de la précédente élection présidentielle, le taux de participation avait été de 80 %.

    Toutefois, les opposants de M. Maduro ont dénoncé des pressions sur les électeurs et exigé un nouveau vote. Le chef de l'opposition, Henry Falcon, a refusé de reconnaître les résultats des élections.

    https://fr.sputniknews.com/international/201805311036611368-venezuela-elections-presidenntielles-putschisme-americain/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après les menaces de mort à l'encontre de ceux qui pourraient aller voter, faite pour réduire le pourcentage de votant, le peuple vénézuélien demeure uni derrière Chavez/Maduro et, il en sera toujours ainsi.

      Supprimer
  12. Réclamation: Le réchauffement climatique frappe le plus durement, selon de nouvelles recherches


    wattsupwiththat
    31 mai 2018


    De l'UNIVERSITE DE MELBOURNE et des "molécules de gaz carbonique avec des vecteurs de ciblage qui savent exactement qui frapper", le département vient à la rencontre de ce mishmash émotionnel statistique d'un article avec un titre stéréotypé.

    Selon les dernières recherches, les régions les plus riches connaîtront moins de changements dans le climat local par rapport aux régions les plus pauvres si les températures moyennes à la surface atteignent la limite de 1,5 ° C ou 2 ° C fixée par l'accord de Paris.

    La nouvelle étude, publiée aujourd'hui dans Geophysical Research Letters, un journal de l'American Geophysical Union, compare la différence entre les impacts du changement climatique pour les pays riches et pauvres.

    "Les résultats sont un exemple frappant des inégalités qui accompagnent le réchauffement climatique", a déclaré l'auteur principal, Andrew King, du Centre d'excellence ARC pour les extrêmes climatiques de l'Université de Melbourne en Australie.

    «Les pays les plus riches qui ont produit le plus d'émissions sont les moins affectés par la chaleur lorsque les températures moyennes atteignent à peine 2 ° C, tandis que les pays pauvres subissent le poids des changements climatiques locaux et des conséquences qui en découlent.

    Les pays les moins touchés comprennent la plupart des pays tempérés, le Royaume-Uni devançant tous les autres. En revanche, les régions les plus touchées sont les régions équatoriales, y compris des pays comme la République démocratique du Congo.

    Ce modèle reste vrai même si les températures moyennes à la surface du globe n'atteignent que 1,5 ° C au-dessus des niveaux préindustriels.

    Pour obtenir leurs résultats, les chercheurs ont utilisé une métrique simple - le rapport signal sur bruit. Le signal dans ce cas est le changement local des températures moyennes causées par le changement climatique. Le bruit est la variation de la température pour cette région.

    Dans les régions situées à l'extérieur des tropiques, où la variabilité est plus grande d'une année à l'autre et où ces emplacements sont mieux adaptés à une large gamme de températures, le réchauffement sera moins perceptible.

    Mais dans les régions équatoriales, où il y a déjà une température moyenne très élevée et moins de variations au cours de l'année, une légère augmentation des températures due au changement climatique sera clairement ressentie et aura des impacts immédiats.

    Cette différence de température expérimentale combinée à la répartition de la richesse à travers le monde, avec les nations riches qui tendent à être dans les régions tempérées et les nations plus pauvres sous les tropiques, ajoute au fardeau futur du changement climatique des nations en développement.

    "Les nations économiquement puissantes, qui sont les plus responsables des émissions qui ont conduit au réchauffement climatique, vont devoir prendre la relève si elles veulent maintenir la croissance économique dans les pays en développement", a déclaré le co-auteur Luke Harrington de l'Université d'Oxford.

    RépondreSupprimer
  13. "C'est pourquoi nous devons investir pour limiter les pires impacts du changement climatique pour les pays en développement aujourd'hui. En aidant les pays en développement à relever ces défis, nous aidons à maintenir leur stabilité économique et leur sécurité dans le futur et, par extension, la nôtre aussi. "

    ###

    Le papier: https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1029/2018GL078430

    Abstrait

    L'Accord de Paris vise à maintenir le réchauffement de la planète bien au-dessous de 2 ° C au-dessus des niveaux préindustriels avec une cible préférée de 1,5 ° C. Les pays en développement, en particulier les petites nations insulaires, ont insisté pour que l'objectif de 1,5 ° C soit adopté, mais qui subira les plus grands changements climatiques si nous manquons cet objectif Nous montrons ici qu'un dépassement de la cible de réchauffement global de 1,5 ° C conduirait les plus pauvres à connaître les plus grands changements climatiques locaux. Dans ces circonstances, un soutien accru à l'adaptation au climat pour prévenir la croissance de la pauvreté serait nécessaire.

    Avec le résumé émotionnel, cette figure m'a fait rire, avec ses revendications de rapport signal sur bruit.

    - voir graphique sur site -

    Les plus grands changements de température par rapport à la variabilité se produisent dans les tropiques, et les personnes les plus pauvres connaîtraient le changement climatique le plus sensible de 1,5 à 2 ° C du réchauffement climatique au-dessus du climat préindustriel. (a) Carte du rapport signal-bruit moyen (S / N) moyen médian simulé de 1,5 à 2 ° C du réchauffement planétaire. b) Relation entre les rapports S / N locaux moyens moyens et les produits intérieurs bruts (PIB) par habitant (estimations de 2010, parité de pouvoir d'achat en dollars des États-Unis) pour toutes les boîtes à grilles de 2 ° habitées par plus d'un million de personnes. Estimation 2010). Plusieurs pays sont mis en évidence avec toutes les autres cases de la grille affichées en gris. (c) Le rapport S / N enregistré par un pourcentage cumulé de la population dans les 20 les plus riches (en bleu) et les 80 les plus pauvres du monde (en rouge). Les estimations médianes sont représentées par un ombrage représentant les intervalles de confiance à 90 (voir les informations complémentaires pour plus de détails).

    Pour un autre point de vue, lisez ceci:

    Selon un rapport publié [l'année dernière] par la Global Warming Policy Foundation (GWPF), les politiques gouvernementales visant à réduire le gaz carbonique nuisent directement aux pauvres dans les pays en développement comme dans les pays développés.

    https://wattsupwiththat.com/2018/05/oh-noes-global-warming-hits-poorest-hardest-new-research-shows/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après l'escroquerie des 'avions renifleurs' capables de détecter le pétrole (ou les snifs de coke ?), voici qu'arrivent 'les molécules intelligentes de gaz carbonique' !

      (...) De l'UNIVERSITE DE MELBOURNE et des "molécules de gaz carbonique avec des vecteurs de ciblage qui savent exactement qui frapper" (...)

      Demain, les merdias parleront de molécules terroristes qui menaceraient l'humanité en ciblant les pays pauvres car, faut dire que si ces pays qui n'ont déjà à manger doivent payer l'air qu'ils respirent... D'où la faute rejetée non pas sur les escrocs qui présentent des factures mais sur les cons d'édentés qui osent encore respirer !!!

      Supprimer
  14. Un procès révèle comment le système de «justice» du gouvernement garde les pauvres pauvres


    par Tyler Durden
    Jeu, 31/05/2018 - 23:45
    Rédigé par Mac Slavo via SHTFplan.com,


    Ce n'est pas un secret que le gouvernement veut saisir autant des producteurs que possible pour gonfler leurs têtes avides de pouvoir. Mais une nouvelle action judiciaire donne en réalité des détails sur la manière dont le gouvernement utilise le système de «justice» pour garder les pauvres dans des états de pauvreté désastreux.

    L'ACLU de Caroline du Nord, le Southern Poverty Law Center et la Coalition pour la justice sociale du Sud ont condamné l'État de Caroline du Nord à un procès fédéral contre la pratique de suspension des permis de conduire par l'État.

    Selon Splinter News, en Caroline du Nord, le DMV (Department of Motor Vehicles) est tenu par la loi de l'État de révoquer automatiquement un permis après avoir reçu un avis du tribunal selon lequel une personne n'a pas payé ses amendes ou pénalités. Le procès allègue que cette loi de l'Etat viole le quatorzième amendement.

    Le quatorzième amendement se lit comme suit:

    Toutes les personnes nées ou naturalisées aux États-Unis et soumises à leur juridiction sont des citoyens des États-Unis et de l'État où elles résident. Aucun Etat ne peut faire ou appliquer une loi qui restreindrait les privilèges ou immunités des citoyens des Etats-Unis; aucun État ne doit priver une personne de sa vie, de sa liberté ou de ses biens, sans procédure légale régulière; ni refuser à une personne relevant de sa juridiction l'égale protection des lois.

    Les deux plaignants dans l'affaire sont Seti Johnson, âgé de 27 ans, et Sharee Smoot, âgé de 31 ans. Selon le procès, Johnson est au chômage et ne peut pas se permettre de payer un ticket de trafic ainsi que de subvenir aux besoins de ses trois enfants. Il a été en mesure d'économiser 700 $ pour obtenir son permis l'an dernier, mais avant de pouvoir le rembourser, il a reçu une autre amende de 100 $ plus 208 $ de frais de justice. Il a couvert le billet de 100 $, mais doit encore 228 $ de frais de justice, et perdra son permis vers la fin de juillet. Même si Johnson vient de décrocher un nouvel emploi, le procès dit: «Il devra soit renoncer à son travail et trouver une autre façon d'amener ses enfants à l'école, à la garderie et au cabinet médical, soit il devra conduire illégalement.

    "J'avais précédemment pris du retard sur mon loyer et sacrifié les besoins de mes enfants juste pour garder mon permis", a déclaré Johnson dans un communiqué fourni par l'ACLU de Caroline du Nord. "Je ne peux pas me permettre de refaire ça. Cela doit cesser. "

    Smoot, une mère célibataire qui travaille dans un centre d'appel à 45 minutes de chez elle pour aider sa grand-mère ainsi que sa fille de neuf ans, a déclaré:

    "Je veux juste une chance équitable de prendre soin de ma famille. Je ne peux pas payer les contraventions maintenant, mais cela ne devrait pas m'empêcher d'avoir un permis de conduire. "

    RépondreSupprimer
  15. Cependant, il s'agit d'un problème national qui ne se limite pas à la Caroline du Nord et qui découle de l'application de la loi cherchant à extorquer de l'argent pour des crimes sans victime, et ayant l'État en charge des permis de conduire. En fait, un rapport du Washington Post datant du début du mois a révélé que plus de 7 millions de personnes à travers le pays se sont vu retirer leur licence pour des raisons liées à la dette, bien que ce nombre pourrait être beaucoup plus élevé. C'est juste une autre façon que les forces de l'ordre et le ministère de la Justice, dans leur ensemble, agenouillent les pauvres.

    Pour lire sur comment tout a commencé, voir ici.

    Le fait d'extorquer de l'argent à des personnes pour des crimes sans victime (la plupart des infractions au code de la route sont sans victime) ne permet pas de prévenir les crimes violents ou les crimes avec les victimes. La guerre contre la drogue n'aide personne, et l'ère du temps où le peuple américain est le plus libre prouve que c'est la formule de la prospérité. Même avec la technologie et les capacités très différentes d'aujourd'hui, il semblerait que cette formule de liberté pour la prospérité s'additionnerait.

    Le problème est, nous ne sommes pas libres et n'avons pas été pendant un certain temps. Et peu importe qui est élu, nous avons plus de policiers, plus de violence, plus de «criminels» et plus d'impôts.

    Mais, il est temps que nous commencions à ouvrir les yeux sur la question au lieu de répéter le mensonge «nous sommes libres». Le meilleur moyen de mettre fin à la pauvreté est de ne pas gaspiller de l'argent, mais d'augmenter les droits et libertés de chacun.

    Et au cas où vous vous demanderiez combien tout ce travail de police nouvellement militarisé coûte au contribuable moyen de Joe, Niall McCarthy de Statista note qu'environ 6 milliards de dollars de propriété excédentaire du ministère de la Défense ont été transférés aux agences américaines d'application de la loi depuis 1990. toutes sortes d'objets, des ordinateurs portables aux fusils d'assaut, ont été transmis de l'armée à la police. Ceux-ci entrent dans deux catégories: les articles contrôlés (comme les drones ou les hélicoptères) et les articles non contrôlés (comme les meubles de bureau et les outils).

    Même si la militarisation de la police est devenue de plus en plus controversée, en particulier à la suite de Ferguson, lorsque des véhicules résistant aux mines et des officiers lourdement armés sont apparus dans les rues, le flux d'armes s'est poursuivi sans interruption. Une analyse RAND récente de la situation a révélé que, pour les exercices 2015 à 2017, la valeur des transferts non contrôlés s'élevait à 1,2 milliard de dollars alors que les articles contrôlés avaient une valeur de 775 millions de dollars.

    - voir graphique sur site -
    Infographie: Combien vaut l'équipement militaire de la police ? | Statista

    RAND a constaté que la valeur actuelle de tous les articles excédentaires du ministère de la Défense détenus par les organismes d'application de la loi aux États-Unis s'élève aujourd'hui à 1 888 559 339 $.

    RépondreSupprimer
  16. L'infographie ci-dessus examine de plus près une sélection d'équipements de l'analyse et la valeur actuelle. Il y a 849 véhicules anti-mines en service dans les services de police des États-Unis et ils ont une valeur d'un peu moins de 583 millions de dollars. Ailleurs sur la liste, 64 689 fusils de 5,56 millimètres ont été transférés aux forces de l'ordre et valent 27,83 millions de dollars alors que le total général de tous les avions du programme s'élève à environ 433 millions de dollars.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-05-31/lawsuit-exposes-how-governments-justice-system-keeps-poor-poor

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. (...) Le problème est, nous ne sommes pas libres et n'avons pas été pendant un certain temps. Et peu importe qui est élu, nous avons plus de policiers, plus de violence, plus de «criminels» et plus d'impôts.

      Mais, il est temps que nous commencions à ouvrir les yeux sur la question au lieu de répéter le mensonge «nous sommes libres». Le meilleur moyen de mettre fin à la pauvreté est de ne pas gaspiller de l'argent, mais d'augmenter les droits et libertés de chacun. (...)

      Tant qu'aux États-Unis est interdite l'application de la Démocratie la dictature se maintiendra. De plus, avec l'essor des prisons privées, nombreux sont les fonctionnaires corrompus qui envoient n'importe qui pour n'importe quoi en prison !

      Supprimer
  17. La montée des attaques de couteau de masse autour du monde montre que le problème n'est pas des canons. C'est les gens


    par Tyler Durden
    Jeu., 31/05/2018 - 21:05
    Rédigé par Daisy Luther via le blog The Organic Prepper,


    En Chine, où les armes à feu sont strictement restreintes, il n'est probablement pas surprenant que ceux qui veulent blesser les gens trouvent un autre moyen de le faire. La montée spectaculaire des attaques au couteau à travers le monde montre que le problème de nos jours n'est pas avec les armes à feu. C'est avec les gens.

    Les attaques au couteau de masse sont devenues si fréquentes au cours des années qu'un département de police chinois a récemment publié une vidéo pour apprendre aux citoyens à se défendre contre les assaillants armés de couteau et qu'elle est devenue virale, avec 16 millions de vues en quelques jours. Il a des sous-titres et quelques bons conseils que même je serais capable de suivre.

    Mis à part l'humour, certaines personnes aux États-Unis qui veulent se débarrasser du deuxième amendement disent probablement d'un air suffisant: «Eh bien, les attaques au couteau sont mauvaises, mais seules les personnes avec GUNS peuvent tuer des dizaines de victimes rapidement.

    Ces gens auraient tort.

    Par exemple…

    En 2014, 33 personnes ont été tuées et 130 autres ont été blessées lorsqu'un groupe d'hommes a coordonné une attaque terroriste à l'aide de couteaux dans une gare de la province du Yunnan, dans le sud-ouest de la Chine.

    En 2015, cinquante travailleurs d'une mine de charbon chinoise ont été tués dans une attaque au couteau coordonnée. Cinquante autres travailleurs ont été blessés.

    En 2016, une installation pour personnes handicapées a été attaquée par un homme avec un couteau. Il a tué 15 personnes et en a blessé 45, puis s'est rendu plus tard à la police.

    En 2017, 18 personnes marchant dans une rue de la ville ont été blessées lorsqu'un homme les a attaquées avec un couteau

    Treize personnes ont été grièvement blessées par un assaillant armé d'un couteau dans un centre commercial de Pékin plus tôt cette année. Une femme est morte de ses blessures.

    Cela me dit que ce n'est pas vraiment un problème avec les armes à feu. C'est un problème avec les gens.

    Au lieu des fusillades à l'école, ils ont des couteaux scolaires.
    Alors qu'aux États-Unis, les fusillades dans les écoles sont devenues extrêmement banales, ce que beaucoup ignorent, c'est qu'en Chine, où le contrôle des armes à feu est strict, les attaques au couteau sont une menace fréquente. Le même jour que le tournage de Sandy Hook aux États-Unis, un homme au couteau a blessé 22 enfants et un adulte dans une école du village de Chenpeng, dans la province méridionale du Guangxi.

    Les attaques de couteaux dans les écoles en Chine sont courantes. L'année dernière, un homme a escaladé le mur d'un jardin d'enfants et a attaqué 11 étudiants. Aucun n'a subi de blessures mortelles.

    RépondreSupprimer
  18. En 2016, un homme de la province méridionale de Hainan a poignardé 10 enfants avant de se suicider, ont indiqué les autorités. Et un autre homme a tué trois étudiants dans une école en 2014 avant de sauter d'un immeuble.

    La pire vague de coups de couteau a peut-être eu lieu en 2010 lorsque des assaillants ont pris pour cible des écoles pendant trois jours consécutifs. (la source)

    Le mois dernier, un homme brandissant un couteau a tué 9 enfants et en a blessé 10 autres à l'extérieur d'un collège où il dit avoir été victime d'intimidation.

    Ce n'est pas seulement un problème en Chine
    Il y a eu des attaques de masse au couteau partout dans le monde.

    Au Royaume-Uni, une attaque meurtrière au couteau a eu lieu tous les trois jours en 2018. En 2017, Met Police a enregistré 37 443 infractions au couteau et 6 694 infractions liées aux armes à feu. Le problème est si grave qu'un juge a suggéré d'interdire la vente de gros couteaux de cuisine et que ceux qui ont déjà des couteaux de cuisine devraient les déposer pour éviter les coups de couteau.

    En 2016, deux soldats ont été attaqués par un homme avec un couteau en Belgique, et il y a quelques jours, un détenu en congé de jour a poignardé deux policiers puis a pris leurs armes et leur a tiré dessus.

    Quatre personnes ont été blessées et une a été tuée lorsqu'un assaillant armé d'un couteau les a attaqués à Paris la semaine dernière.

    Ce ne sont que quelques exemples et je n'ai pas creusé plus loin que la première page de Google. Je pourrais continuer encore et encore, mais je pense que vous avez compris.

    Que se passe-t-il si vous retirez des armes à feu
    Dans chacun de ces cas, quelque chose de différent a été blâmé.

    Certains des assaillants criaient "Allahu Akbar" alors qu'ils poignardaient leurs victimes.

    Certains des agresseurs ont cité le stress paralysant.

    Certains des agresseurs ont déclaré avoir été victimes d'intimidation ou de mauvais traitements.

    Certains des agresseurs étaient des malades mentaux et avaient des antécédents de problèmes psychologiques.

    Certains des agresseurs avaient des différences religieuses et ethniques de leurs victimes.

    Un attaquant n'aimait pas les personnes handicapées.

    Vous ne pouvez pas réparer les gens qui veulent faire du mal aux autres pour diverses raisons en leur enlevant des armes à feu. Vous pouvez seulement rendre plus difficile pour le reste d'entre nous de nous défendre contre eux.

    Enlevez les armes et vous obtenez des couteaux. Enlevez les couteaux et vous obtenez des explosifs improvisés. Il n'y a aucun moyen d'enlever le yen que certaines personnes ont pour tuer les autres.

    Et si je suis impliqué dans un combat au couteau, eh bien, personnellement, je préfère prendre une arme à feu.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-05-31/rise-mass-knife-attacks-around-world-shows-problem-isnt-guns-its-people

    RépondreSupprimer
  19. Les mines d'or s'épuisent rapidement


    21:10 31.05.2018
    Vestifinance.ru


    L'or n'est pas une ressource renouvelable. C'est l'un des critères qui déterminent sa valeur. Qu'arriverait-il si toutes les réserves d'or de la planète étaient épuisées ?
    Les sous-sols de la planète contiennent une grande quantité d'or qui n'a pas encore été extraite, note le portail Vestifinance. Ces richesses reposent à des profondeurs inaccessibles pour les compagnies minières, et tous les gisements connus sont épuisés.

    Par conséquent, le processus d'extraction est devenu plus complexe et selon les pronostics, le niveau de production ne cessera de baisser. Il devient de plus en plus difficile de détecter ce métal précieux.

    Une grande partie de l'or mondial a été extraite avant 1848. A partir de 1950, 125.000 tonnes d'or ont été traitées, ce qui représente près des deux tiers de toute la quantité extraite dans le monde. Toutes les sources trouvées facilement ont déjà été exploitées.

    Il est impossible de créer l'or artificiellement: l'unique moyen d'en produire est de l'extraire de la croûte terrestre. Pour obtenir davantage d'or, les investisseurs et les compagnies doivent donc investir dans les entreprises d'exploration géologique.

    Pour quelle raison la Russie rachète-t-elle de l’or en quantité record ?

    Selon l'analyste Eugene King, collaborateur de la plus grande banque américaine d'investissement, Goldman Sachs, les réserves d'or découvertes pourraient s'épuiser d'ici 20 ans. Le mot-clé étant «découvertes». Les compagnies minières d'or se préparent à une nouvelle ère d'exploration à de grandes profondeurs, ce qui implique de sérieux frais et une baisse des recettes. C'est la raison du nombre peu élevé de nouvelles mines et exploitations actuellement.

    L'or facile d'accès a déjà été retrouvé et extrait. Une nouvelle fièvre de l'or comparable à celle qui avait déferlé sur la Californie en 1848-1855 n'est donc pas à prévoir. Chaque année, il devient de plus en plus difficile et onéreux de chercher de nouveaux gisements: il faut remplacer les technologies et les équipements obsolètes.

    A noter également qu'une période de 20 ans peut s'écouler entre la découverte d'un gisement et le début de son exploitation. Cela s'explique essentiellement par la politique et les lois locales. Des réformes profondes sont nécessaires pour éliminer ce genre d'obstacles.

    Les entreprises minières tentent de trouver de nouveaux gisements en utilisant les technologies modernes, mais certaines sont tout de même contraintes de fermer à cause des dépenses insurmontables engendrées par ce processus. Et le non-renouvellement de l'offre pourrait provoquer un sursaut des prix de l'or.

    Ian Telfer, président de Goldcorp, pense que nous avons atteint le «pic d'or»: «Nous avons trouvé tout ce qui pouvait l'être». Il s'attend à une diminution de la production d'or et à la transformation du secteur minier spécialisé dans l'or en une entreprise à perte. Ian Telfer estime que tous les principaux gisements ont probablement déjà été trouvés et exploités. Il prédit une hausse des prix de l'or jusqu'à 1.600 dollars d'ici la fin de l'année, contre 1.300 dollars environ actuellement.

    RépondreSupprimer
  20. En 2015, Goldcorp a produit 3,4 millions d'onces d'or. En 2016, ce chiffre a diminué jusqu'à 2,8 millions et en 2017 la chute s'est poursuivie jusqu'à 2,5 millions d'onces. D'autres compagnies minières affichent la même baisse de production: le problème touche l'ensemble du secteur.

    La Russie a dépassé la Chine d'après le montant de ses réserves d'or

    L'Afrique du Sud, qui est aujourd'hui le plus important producteur d'or au monde, connaît également une baisse de production depuis 2015. Vitali Nessis, directeur général de l'entreprise russe Polimetall, pense que le pic de production d'or a été atteint au dernier trimestre 2017. Il s'attend à une baisse des fournitures jusqu'à 20% d'ici 2022. Et beaucoup sont de cet avis. Randall Oliphant, président du Conseil mondial de l'or (World Gold Council) avait prévu un pic en 2017. Il est devenu trop coûteux de chercher de nouveaux gisements à cause de la récente diminution du prix de l'or, et toutes les mines connues s'épuisent rapidement.

    Des méthodes innovantes sont nécessaires pour rechercher des gisements. En suivant l'exemple de l'industrie pétrolière et gazière, Goldcorp utilise les technologies IBM Watson pour analyser les données et accroître l'efficacité de l'exploration de l'or. L'utilisation de l'algorithme Watson coûte environ 10 millions de dollars.

    Reste à espérer que les nouvelles technologies apporteront les résultats escomptés. Le fait est que les nouvelles recherches n'arrivent pas à suivre le rythme de la demande toujours grandissante. Au cours des 18 dernières années, les compagnies minières ont investi 54,3 milliards de dollars dans l'exploration géologique. Seulement 41 gisements ont été découverts et 215,5 millions d'onces ont été produites. Pendant ce temps, la demande en or augmente à un rythme effrayant. Il s'est avéré que le Daghestan n'était pas seulement riche en pétrole et en gaz, mais également en or. Le Klondike daghestanais se trouve en hauteur dans les montagnes, il sera donc difficile d'en extraire ce métal précieux, mais les travaux d'exploration se poursuivent: la compagnie Newmont Mining du Colorado a investi 1,3 milliard de dollars dans les projets élargis. Les mines d'or du nord de l'Australie sont épuisées, c'est pourquoi les compagnies travaillent plus profondément en utilisant de nouvelles technologies onéreuses: le forage a désormais lieu à une profondeur record de 3.000 m.

    Dans la mine australienne de Gwalia, l'or est remonté depuis une profondeur de 10 km et il est prévu de passer à l'utilisation d'équipements de remontée hydrauliques. Ce sont des profondeurs sans précédent, mais pour poursuivre l'extraction d'un nouvel or les compagnies minières devront creuser davantage. Les gisements d'Afrique du Sud ont déjà atteint la barre des 5.000 m.

    La hausse attendue des prix de l'or profitera aux producteurs, car les nouveaux gisements devraient s'avérer plus rentables. Bien que la recherche d'or devienne plus difficile, les entreprises s'efforcent de poursuivre l'exploration dans de nouvelles régions. Elles savent que désormais, les prix de l'or ne feront que grimper. Mais pour commencer, il faudra investir dans les nouvelles technologies telles que Watson.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en françai

    https://fr.sputniknews.com/presse/201805311036614189-planete-or-ressource/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Pourquoi est-il si difficile pour certains de retirer de l'or des mines ? Parce qu'il est trop profond ! Et à - 3000m... personne ne veut descendre !

      Seule la Chine avec ses machines sophistiquées et sa main-d'œuvre bon marché peut se permettre d'en sortir encore un peu.

      Mais, faut dire que, comme le marché de l'or est truqué, le prix affiché n'est pas celui des transactions !

      Le prix de l'or devrait être multiplié par 10 pour être honnête.

      Supprimer
  21. Notre société sera-t-elle celle des nanotechnologies ?


    Pourquoi qualifie-t-on les nanotechnologies de technologies du destin ? Que nous promettent-elles ? Les nanomatériaux vont-ils inéluctablement nous coloniser ?


    Par Farid Gueham
    1 JUIN 2018.
    Un article de Trop Libre


    Marina Maestrutti est maître de conférences en sociologie à l’Université Paris I-Panthéon Sorbonne. Ses travaux portent sur la santé et l’innovation. Cette démarche transdisciplinaire peut surprendre les défenseurs des sciences dures, elle n’en est pas moins sincère. L’auteur précise :

    Mon intérêt, depuis mes études de philosophie, a été de réfléchir à la place et au rôle que nous attribuons aux technologies dans nos vies individuelles et collectives, et plus généralement au sens que nous donnons à l’idée de progrès technique.

    Car la relation entre l’innovation technoscientifique et la société, est généralement pensée selon un schéma simplifié, articulant science, technologie et société. Les sciences humaines et sociales (SHS) sont généralement sollicitées afin d’accompagner la démarche des scientifiques, ou des industriels, « en vue de favoriser l’acception sociale des nouvelles technologies ». Mais qu’en sera-t-il si l’accélération du rythme de l’innovation devenait telle que la société ne parvenait plus à suivre la cadence, condamnée au retard infini d’une marche forcée ?

    QU’EST-CE QUE LES NANOTECHNOLOGIES ?

    Le développement actuel des nanosciences et des nanotechnologies mobilise et recouvre un large spectre de domaines et de disciplines scientifiques […] On parle de nanosciences à propos des études scientifiques, des phénomènes et des objets à l’échelle nanométrique, qui se caractérisent par l’expression de la propriété très spécifique de la matière.

    En effet, tous les matériaux d’usage dans la production sont nanostructurés, naturellement, comme le bois, ou artificiellement, comme les vernis ou les verres colorés par exemple. Du point de vue métrique, les dimensions d’un objet nanométrique devraient se situer en dessous de 100 nanomètres.

    Mais les nano-objets ne se limitent pas à une mesure, les catégories sont beaucoup plus vastes : on parle ainsi de nanotubes ou de nanofils. Par ailleurs, des microsystèmes peuvent contenir des objets ou des surfaces d’ordre nanométrique. Les nanotechnologies posent aussi un problème de définition pour deux raisons principales : la distinction toujours plus floue entre les sciences fondamentales et les spécificités propres aux nanotechnologies.

    Dans tous les cas, ce qui caractérise tous ces derniers exemples est le fait qu’on a besoin d’une précision de fabrication de l’ordre du nanomètre, à une étape, ou pour certains composants de la production.

    Et dans ce domaine, la recherche pure est toujours plus influencée par une attitude d’ingénierie, qui conditionne les protocoles, les pratiques et les carrières. Les nanotechnologies se positionnent donc au cœur d’une nouvelle relation, entre les connaissances et la manipulation que la sociologie des sciences appelle technoscience.

    RépondreSupprimer
  22. NOUVELLES TECHNOLOGIES ET NOUVELLES PROMESSES

    Aujourd’hui, les attentes envers le progrès de la technoscience et les promesses technologiques sont au cœur de la dynamique, qui décide des investissements et oriente la recherche et le développement, au point qu’on parle de l’économie de la promesse.

    Des promesses ambitieuses, poussées au plus haut, afin d’attirer l’attention des financeurs qui seront à même de stimuler des programmes à la fois techniques et politiques, générant de nouvelles demandes, ou l’attente de résultats. Au début du XXe siècle, la foi et les espoirs dans la science et les technosciences se manifestent autour d’une adhésion massive autour de la faculté transformatrice de la machine et de la biologie.

    Dans cette perspective, l’alliance entre la cybernétique et l’informatique constitue une des dernières grandes utopies du XXe siècle. Un espoir qui trouve une résonnance certaine, dans le discours qui prône un rapprochement entre les nanosciences et les sciences de l’information. Et l’incertitude qui entoure les nanotechnologies ouvre paradoxalement le champ des possibles : la question se pose enfin de savoir dans quels secteurs concentrer les moyens et les efforts.

    Mihail Roco, directeur de la Nanolnitiative américaine, propose dans les rapports de la NNI, de penser l’évolution des nanotechnologies en quatre stades successifs. Le premier (…) est celui des nanotechnologies passives, (…) c’est celui du présent, celui des matériaux connus. Le second stade est celui des nanotechnologies actives, celles qui permettent de véhiculer un médicament à un organe ou une partie précise du corps. Les nano-systèmes en trois dimensions, exploitables dans l’électronique ou la robotique, représentent un troisième stade.

    Enfin, les nano-systèmes moléculaires composent le stade ultime, celui qui permettrait la mise en place de manufactures moléculaires, celles-là même qui ouvriraient la voie à des perspectives d’autoréplication. Si pour certains, ces différentes phases évolutives ne sont qu’une utopique vue de l’esprit, elles sont prises au sérieux par d’autres « les politiques nationales – en France à partir de 2009 avec le programme PNANO, considèrent ces étapes comme une suite logique du développement des nanotechnologies », rappelle Marina Maestrutti.

    ET NOUS DANS TOUT ÇA : DES NANOPARTICULES, DES HOMMES ET DES DÉBATS DE SOCIÉTÉ

    Comment ces technologies sont-elles entrées dans nos vies, et comment vont-elles s’y installer et y demeurer ?

    Le fait est que si la présence et la perception des nanotechnologies dans nos vies restent très abstraites, elles n’en demeurent pas moins une réalité. Elles génèrent également un discours d’inquiétude et d’angoisse, autour d’un futur augmenté, d’une humanité transformée, et des questionnements d’ordre éthique.

    La recherche scientifique se montre d’ailleurs assez soucieuse de savoir comment anticiper et réagir face aux impacts sociaux de ces évolutions. Mais les scientifiques se sont montrés particulièrement ouverts et proactifs, dans leur volonté d’ouvrir le débat et de faire participer la société, pour une acceptation progressive et naturelle des nanotechnologies :

    RépondreSupprimer
  23. du point de vue scientifique, un effort a aussi été fait pour associer les disciplines dans des approches de sensibilisation : la toxicologie par exemple, a cherché à apporter un éclairage sur les risques sanitaires liés aux nanomatériaux utilisés, en s’associant au savoir des sciences des matériaux, à leur tour engagées à identifier des approches environnementales pour leurs recherches.

    Une démarche d’innovation responsable, qui sans minimiser les risques, s’efforce d’en valoriser les perspectives. Le rapprochement entre sociologie et nanosciences n’a donc rien d’étonnant. La société et les laboratoires interagissent, échangent et se nourrissent mutuellement. L’auteur précise :

    Nos sociétés sont le théâtre des grandes expériences collectives : la technoscience a besoin de nous et nous d’elle. Cette relation n’est pas sans danger ou sans risque.

    Les nanotechnologies sont un projet global qui se caractérise par une vision politique de la recherche et des financements, mais aussi une vision règlementaire et structurelle du débat social.

    Les nanotechnologies sont parmi nous, on les surveille, on en débat et nos visions modifieront sûrement les manières dont elles vont être présentes dans nos vies aujourd’hui et demain.

    Pour aller plus loin :

    – « Notre société sera-t-elle nanotechnologique ? », editions-lepommier.fr

    – « L’imaginaire et l’organisation – La stimulation de l’innovation technoscientifique par la science-fiction », cultura.com

    – « Innovation et internet : « Cycles et rythmes de l’innovation », internetactu.net

    – « Nanosciences et nanotechnologies», Pascale Lanois, cnrs.fr

    – « Sociologie des sciences », Yves Gingras, puf.com

    – « Profession scientifique et instruments politiques »,sciencedirect.com

    – « L’avènement de l’informatique et de la cybernétique. Chronique d’une rupture annoncée »,futuribles.com

    – « Quels sont les problèmes éthiques soulevés par les nanotechnologies ? »,cnrs.fr

    – « Nanotechnologies et paranoïa », slate.fr

    https://www.contrepoints.org/2018/06/01/317285-notre-societe-sera-t-elle-celle-des-nanotechnologies

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces 'nano-technologies' (micron) ou 'poussières intelligentes' (1 milliardième de mètre ou 1 millionième de centimètre ou 1 millième de millimètre) sont dangereuses dans le sens où elles peuvent être respirées et pénétrer par le sang dans le cerveau où elles y demeureront ! Elles peuvent donc être téléguidées à distance et faire de n'importe qui un tueur comme un suicidé.
      Y a t-il un chélateur dans le coin ?

      Il y a qq années j'avais parlé de

      Comment voir à l'œil nu ce qui est invisible ?

      jeudi 17 novembre 2016

      L'incompréhension des gens sur les chemtrails qui recèlent des particules invisibles (de l'ordre du milliardième du mètre, du millionième de centimètre et du millième de millimètre) s'appelle la nanotechnologie, et qui est pourtant visible à l'œil nu à des kilomètres !!!

      Comment peut-on voir l'invisible ?

      Explication toute simple, exemple avec du sable:

      Un grain de sable n'est pas microscopique puisqu'il se voit à l'œil nu, pourtant, à 10 mètres, ce même grain de sable est invisible pour nous tous. Pareil à 100 mètres, à 1 kilomètre ou à 10 kilomètres. Pourtant... vous pouvez découvrir des plages de sables fins à 10 kilomètres ! Pourquoi ?

      Il en est de même pour la nanotechnologie, si mille micro-éléments sont assemblés, ils formeront a eux tous la grosseur d'un grain de sable. Et ainsi de suite.

      Ainsi, les chemtrails visibles à des kilomètres en disperseront les éléments nano-technologiques, et, en descendant peu à peu s'écarteront les uns des autres jusqu'à devenir solitaires et invisibles. Et, ce sont eux que nous respirons sans les voir. Qui pénètrent nos poumons, passent dans le sang et se fixent au cerveau, aux os, aux muscles, etc.

      D'où le danger de ce que nous respirons et l'apparition entr'autres des maladies nouvelles comme l'Alzheimer, Parkinson, etc. et la possibilité fonctionnelle de capture à distance par scanners ou satellites des ensembles respirés. Les simples émetteurs relais sont les téléphones cellulaires, télé numérique terrestre (TNT), etc. Le but final étant de diriger à distance des millions d'humains (là, je ne dis pas milliards, puisqu'il est prévu de n'en garder que 500 millions !). Contrainte que nous subissons tous avec en plus le fluor qui fait partie de presque tous les dentifrices, et l'eau dans les boissons et aliments (téflon). Fluor destiné à rendre stérile et à une calme soumission toute personne en consommant.

      http://huemaurice7.blogspot.fr/2011/01/comment-voir-loeil-nu-ce-qui-est.html

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/06/abeilles-atteintes-dalzheimer-la.html

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/06/pas-plus-loin-que-le-bout-de-leur-nez.html

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/06/analyses-deau-de-pluie-tres.html

      https://www.youtube.com/watch?v=4TFlLhhARhc

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/09/un-tiers-du-peuple-britannique-ne-en.html

      http://educate-yourself.org/mc/

      https://rudy2.wordpress.com/

      https://huemaurice5.blogspot.com/2016/11/comment-voir-lil-nu-ce-qui-est-invisible.html

      Supprimer
  24. De quel pays s'agit-il ? La Constitution est-elle encore la bienvenue ici ?


    Par John W. Whitehead
    L'Institut Rutherford
    1er juin 2018


    "La première fois qu'il a été rapporté que nos amis étaient massacrés, il y avait un cri d'horreur. Puis une centaine ont été massacrés. Mais quand un millier a été massacré et qu'il n'y a pas eu de fin à la boucherie, une couverture de silence s'est répandue. Quand le mal fait comme la pluie qui tombe, personne n'interdit de s'arrêter ! Quand les crimes commencent à s'accumuler, ils deviennent invisibles. Quand les souffrances deviennent insupportables, les cris ne sont plus entendus. Les cris aussi tombent comme la pluie en été. »- Bertolt Brecht, Selected Poems

    Il y a des jours où je me réveille, et je ne suis plus sûre du pays dans lequel je vis.

    Il y a des jours où je me réveille et je veux me rendormir dans l'espoir que ce paysage surréaliste d'injustice, de corruption et de brutalité sanctionnée par le gouvernement n'est qu'un très mauvais rêve.

    Il y a des jours où je suis si abattu par la vague sans fin de mauvaises nouvelles que j'ai peu d'outrage en moi: je suis engourdi.

    Et puis je me ressaisis, me débarrasse du marasme et me rappelle que ce n'est pas encore le moment d'abandonner: l'Amérique a besoin de notre indignation, de notre vigilance et de notre ténacité et de notre féroce détermination pour rester un peuple libre dans une terre où la justice compte.

    C'est toujours notre pays.

    Ne reste pas assis là.

    Fais quelque chose.

    Lorsque vous entendez que le gouvernement américain a «perdu» 1 475 enfants migrants sous sa garde pendant une période de trois mois, les transmettant dans certains cas à des trafiquants d'êtres humains, ne le faites pas seulement à des bureaucrates incompétents. Le plan de l'administration Trump visant à séparer les enfants immigrants de leurs parents à la frontière devrait indigner toute personne ayant une conscience morale, surtout à la lumière de la dernière révélation du gouvernement selon laquelle elle ne peut pas savoir où se trouvent 1500 de ces enfants.

    Rappelez-vous, ce n'est pas seulement un problème Trump. Un rapport récent indique que sous la surveillance du président Obama, des enfants migrants auraient été battus, menacés de violence sexuelle et agressés à plusieurs reprises alors qu'ils étaient sous la garde de fonctionnaires de la Customs and Border Protection (CBP). Selon Newsweek, «les autorités frontalières ont été accusées de donner des coups de pied dans les côtes et d'obliger une fille de 16 ans à 'écarter les jambes' pour une fouille corporelle agressive. D'autres enfants ont accusé des policiers de frapper trois fois un enfant à la tête, de renverser un garçon de 17 ans et de refuser des soins médicaux à une adolescente enceinte, qui a par la suite eu une mortinaissance.

    ACTE. Peu importe votre politique ou votre position sur les questions d'immigration. Il y a des lignes qui ne devraient jamais être franchies - des actions gouvernementales qui ne devraient jamais être tolérées ou justifiées - peu importe l'objectif final, et c'est l'une d'entre elles. Exigez que le Congrès arrête de faire de la politique et de mettre en danger la vie des enfants.

    RépondreSupprimer
  25. Quand vous lisez que le procureur général Jeff Sessions veut que la police utilise des tactiques d'arrêt et de fouille au hasard contre les Américains sans même avoir besoin d'un soupçon raisonnable, ne secouez pas la tête d'un air désapprobateur.

    ACT: Appelez le département de la Justice (202-353-1555) et lisez-leur le quatrième amendement: «Le droit des personnes à être en sécurité dans leurs personnes, maisons, papiers et effets, contre les fouilles, perquisitions et saisies abusives, ne doit pas être violé et aucun mandat ne sera délivré, mais sur une cause probable, soutenu par serment ou affirmation, et en particulier décrivant le lieu à perquisitionner, et les personnes ou choses à saisir. "

    Après avoir regardé la vidéo montrant comment la Transportation Security Administration, infailliblement sourde à l'esprit du Quatrième amendement, a soumis un vétéran de la Seconde Guerre mondiale âgé de 96 ans dans un fauteuil roulant à un patdown qui n'a laissé aucune partie de son corps intacte, don Ne restez pas silencieux.

    ACTE: Contactez votre représentant au Congrès et déposer une plainte sur les pratiques flagrantes de la TSA. Lorsque les agents du gouvernement cherchent à tâtonner les vieilles femmes et les petits enfants, les choses sont allées trop loin. À la lumière des révélations selon lesquelles la TSA "a créé une nouvelle liste de surveillance secrète pour surveiller les personnes qui pourraient être ciblées comme des menaces potentielles aux postes de contrôle d'aéroport simplement parce qu'elles ont balayé les mains des contrôleurs de sécurité ou sont apparues indisciplinées". -induire le comportement dans un proche avenir.

    Lorsque vous découvrez qu'Amazon vend des logiciels de reconnaissance faciale en temps réel pour la police, capables de scanner des centaines de milliers de visages, de les identifier, de les suivre et de les signaler à la police, ne vous contentez pas de hausser les épaules.

    ACTE: Exploitez la puissance de votre portefeuille pour inciter Amazon à privilégier les principes de liberté plutôt que les motivations de profit. Ce n'est qu'une question de temps avant que ces programmes soient largement utilisés ici aux États-Unis. Ils sont déjà utilisés et abusés à l'étranger. Par exemple, le logiciel de reconnaissance d'Amazon a été utilisé par les radiodiffuseurs pour identifier les participants au mariage royal du prince Harry et Meghan Markle. La police chinoise a utilisé des outils de reconnaissance faciale similaires pour scanner les foules lors de concerts de rock, de centres commerciaux et de stations-service afin d'attraper les présumés contrevenants. Tout récemment, la police chinoise a utilisé la technologie pour capturer un suspect qui vivait sous un pseudonyme après avoir échoué à payer pour 17 000 $ de pommes de terre. Les écoles chinoises utilisent même les caméras de reconnaissance faciale dans les salles de classe pour alerter les enseignants des élèves qui ne font pas attention.

    Quand vous entendez Sessions se vanter de combien il aime la confiscation civile des biens, ce qui permet au gouvernement de saisir les biens personnels des Américains - argent, voitures, maisons et autres objets de valeur - sans avoir à prouver d'abord qu'une conduite criminelle a eu lieu, ne pas prenez juste sa parole pour cela.

    RépondreSupprimer
  26. ACT: Faites votre propre recherche. Vous découvrirez bientôt qu'en raison de la corruption qui entoure ce programme abusif, d'innombrables Américains innocents ont été volés aveugles par des agents du gouvernement pour s'enrichir à leurs dépens. Des milliards de dollars ont été pris sans cause probable. Anthonia Nwaorie, une infirmière du Texas qui avait économisé 41 377 $ pour ouvrir une clinique médicale pour les femmes et les enfants au Nigéria, a été saisie par des agents des douanes qui ont refusé de rembourser l'argent à moins qu'elle n'accepte de payer leurs dépenses. Même si Nwaorie n'a jamais été accusée d'un crime, elle attend toujours de récupérer son argent.

    Quand vous entendez parler de la police armée de Denver qui tire une arme sur un responsable de l'école et mène une recherche en classe pour trouver un étudiant disparu dans une école secondaire de la région, ne remerciez pas seulement vos chanceuses, votre enfance était plus idyllique. De même, quand vous entendez que le lieutenant-gouverneur du Texas pense que la solution aux fusillades dans les écoles est moins de portes d'école (entrées et sorties), ne vous étonnez pas de la myopie des fonctionnaires du gouvernement.

    ACT: Dites «assez c'est assez» pour la violence parrainée par le gouvernement. La violence systémique perpétrée par des agents du gouvernement a fait plus de mal collectif au peuple américain et à nos libertés que tout acte terroriste ou de masse. La violence est devenue la carte de visite du gouvernement, en commençant par les plus de 80 000 raids d'équipes SWAT effectués chaque année sur des Américains sans méfiance par des commandos armés de vêtements noirs et la militarisation de plus en plus rapide des forces de police locales à travers le pays. pays aux drones de surveillance qui sillonnent déjà le ciel américain.

    Quand vous avez lu comment Andrew Finch du Kansas de 28 ans a répondu à 17h00 frapper à sa porte seulement pour être tiré dans la tête et tué dix secondes plus tard par un tireur d'élite de la police parce qu'une équipe SWAT a répondu à une blague "swatting" appel téléphonique avec toute la force, ne pas simplement tsk-tsk sur les tragédies insensées découlant des équipes SWAT militarisés et de la police et trop zélés. Non seulement la police a refusé d'identifier l'agent qui a appuyé sur la gâchette, mais il n'a jamais été accusé de la mort d'Andrew.

    ACT: Demander la responsabilité. Si un espoir de réforme policière doit être réalisé, notamment en ce qui concerne la manière dont les équipes SWAT sont déployées localement et rendent la police responsable de leurs actions, il faut commencer au niveau communautaire, avec les services de police locaux et les instances dirigeantes. Avec suffisamment de renforts, faites entendre leur voix.

    RépondreSupprimer
  27. La montée des équipes SWAT et la militarisation des effets de la police américaine - les effets de refoulement de l'empire militaire - sont malheureusement devenues des parties bien ancrées de la vie américaine. Les équipes SWAT ont été créées en tant qu'unités spécialisées dédiées à désamorcer des situations extrêmement sensibles et dangereuses. Cependant, à mesure que le rôle des forces paramilitaires s'est élargi pour inclure le travail policier imprévisible ciblant des suspects non violents, la simple présence d'unités SWAT a effectivement injecté un niveau de danger et de violence dans les interactions entre la police et les citoyens qui n'existaient pas. les interactions étaient gérées par des officiers civils traditionnels. Dans tout le pays, des équipes SWAT ont été employées pour traiter un éventail incroyablement trivial d'activités criminelles ou de simples nuisances communautaires: chiens en colère, disputes domestiques, documents inappropriés déposés par un fermier d'orchidées et possession de marijuana en vue d'un bref échantillonnage. Dans certains cas, les équipes SWAT sont même employées, en armement complet, pour effectuer des patrouilles de routine. Trop souvent, des raids ratés de l'équipe SWAT ont entraîné une tragédie après l'autre pour les citoyens américains avec peu de conséquences pour l'application de la loi.

    Lorsque vous découvrez que la police et d'autres organismes d'application de la loi ont accès à l'ADN partagé avec les sites Web généalogiques et l'utilisent pour identifier les suspects possibles, n'offrez pas votre ADN sans une garantie de protection de la vie privée.

    ACT: Protégez votre vie privée. Ce n'est pas seulement vous qui vous inquiétez, non plus. C'est aussi toute personne liée à vous qui peut être connectée par ADN. Ces empreintes génétiques, comme on les appelle, font plus que simplement isoler une personne. Ils montrent également à qui vous êtes lié et comment. Comme le rapporte l'Associated Press, «des échantillons d'ADN qui peuvent aider à résoudre les vols et les meurtres pourraient également, en théorie, être utilisés pour retrouver nos proches, nous scanner pour détecter la susceptibilité aux maladies ou surveiller nos mouvements».

    En accédant à votre ADN, le gouvernement saura bientôt tout ce que vous ne connaissez pas: votre carte de famille, votre ascendance, votre apparence, vos antécédents médicaux, votre envie de suivre les ordres ou de tracer votre propre parcours, etc. Capitalisant sur cela, la police en Californie, au Colorado, en Virginie et au Texas utilise l'ADN trouvé sur les scènes de crime pour identifier et cibler les membres de la famille pour d'éventuels indices sur le lieu où se trouve le suspect. Qui protégera votre famille d'être choisie pour un «traitement spécial» simplement parce qu'elle vous est apparentée ? Comme le dit le chercheur biomédical Yaniv Erlich: "Si ce n'est pas réglementé et que la police peut faire ce qu'elle veut ... ils peuvent utiliser votre ADN pour inférer des choses sur votre santé, votre ascendance, si vos enfants sont vos enfants."

    Face à la preuve ADN qui nous place sur les lieux d'un crime, une technologie de détection du comportement qui interprète notre température corporelle et nos tics faciaux comme suspects, et des dispositifs de surveillance gouvernementaux qui vérifient nos biométrie, plaques d'immatriculation et ADN contre une base de données croissante. crimes non résolus et criminels potentiels, nous ne sommes plus «innocents jusqu'à preuve du contraire».

    RépondreSupprimer
  28. Enfin, quand vous entendez quelqu'un parler de la façon dont deux citoyens américains du Montana ont été arrêtés par un agent de la police des frontières parce qu'il les a surpris en train de parler espagnol dans une station-service, ne hochez pas votre tête avec dégoût.

    ACT: Rappelez-vous (et à ceux qui vous entourent) qu'en dépit de la rhétorique polarisante et raciste lancée par le président Trump, c'est encore une nation dont la force découle de la diversité de ses habitants et des immigrants qui cherchent refuge sur nos rivages depuis les premiers jours de notre République. Comme le président Ronald Reagan l'a reconnu dans l'un de ses derniers discours avant de quitter ses fonctions:

    "Nous menons le monde parce que, unique parmi les nations, nous attirons notre peuple - notre force - de tous les pays et de tous les coins du monde. Et ce faisant, nous renouvelons et enrichissons continuellement notre nation ... Grâce à chaque vague de nouveaux arrivants sur cette terre d'opportunités, nous sommes une nation pour toujours jeune, débordante d'énergie et de nouvelles idées, toujours à la pointe, toujours leader le monde à la prochaine frontière. Cette qualité est vitale pour notre avenir en tant que nation. Si jamais nous fermions la porte aux nouveaux Américains, notre leadership dans le monde serait bientôt perdu ... Ceux qui deviennent citoyens américains aiment encore plus ce pays. Et c'est pourquoi la Statue de la Liberté lève sa lampe pour les accueillir à la porte dorée. Ce sont des hommes et des femmes audacieux, qui aspirent à la liberté et à l'opportunité, qui quittent leur pays et viennent dans un nouveau pays pour recommencer leur vie. Ils croient au rêve américain. Et encore et encore, ils le réalisent pour eux-mêmes, pour leurs enfants et pour les autres. Ils donnent plus qu'ils ne reçoivent. Ils travaillent et réussissent. Et souvent ce sont des entrepreneurs. Mais leur plus grande contribution est plus qu'économique, car ils comprennent d'une manière spéciale à quel point il est glorieux d'être un Américain. Ils renouvellent notre fierté et notre gratitude aux États-Unis d'Amérique, la nation la plus grande et la plus libre du monde - le dernier, le meilleur espoir de l'homme sur Terre. "

    Comme je le précise dans mon livre Battlefield America: la guerre contre le peuple américain, si les libertés consacrées dans la Déclaration des droits, les dix premiers amendements à la Constitution américaine, ne signifient plus rien - s'ils doivent représenter quoi que ce soit encore une fois, alors "nous les gens" devons les défendre.

    Nous ne pouvons pas nous permettre d'être divisés et distraits et transformés en factions belligérantes.

    Nous ne pouvons pas vendre notre droit d'aînesse pour des promesses vides de fausse sécurité.

    Nous ne pouvons pas rester silencieux devant la laideur, la petitesse, la méchanceté, la brutalité, la corruption et l'injustice.

    Nous ne pouvons permettre à des politiciens, à des entreprises, à des profiteurs et à des faucons de guerre de rogner nos libertés jusqu'à ce qu'ils soient un peu plus que des slogans de campagne vides.

    RépondreSupprimer
  29. Nous devons rester forts pour la liberté.

    Nous devons donner une voix à l'indignation morale.

    Nous devons faire quelque chose - tout - tout en notre pouvoir pour rendre l'Amérique libre à nouveau.

    Comme l'a reconnu Reagan, "si nous perdons ce chemin de liberté, l'histoire enregistrera avec le grand étonnement que ceux qui ont le plus à perdre ont le moins fait pour empêcher que cela n'arrive".

    https://www.lewrockwell.com/2018/06/john-w-whitehead/whose-country-is-this-is-the-constitution-even-welcome-here-anymore/

    RépondreSupprimer
  30. L’impression 3D là où on ne l’attend pas


    PAR ANNE-DOMINIQUE CORREA
    TECHNOLOGIE
    29 Mai 2018


    Construction de bâtiments entier, cosmétique de luxe, greffe d'organes, où en est la Suisse dans l’utilisation de cette technologie ? Un point sur les principaux secteurs qui ont développé des projets d'impression 3D, autant dans les startup que les multinationales ou les universités.

    L’émergence de l’impression 3D avait suscité beaucoup d’attentes et d’excitation. Mais la révolution industrielle alors prédite n’est toujours pas arrivée… Cette technologie s’est toutefois frayée un chemin dans des secteurs bien spécifiques: la construction, la nanotechnologie, la recherche médicale et la création d’objets personnalisés.

    Plus étonnant, la dernière innovation de Chanel présentée à Paris il y a quelques semaines : une brosse de mascara imprimé en 3D. La maison de luxe française collabore depuis 10 ans avec Erpro Factory 3D, spécialiste de l’impression 3D en grande série. Cette innovation n’est pas uniquement cosmétique : pour la première fois dans le monde, tous secteurs d’activités confondus, l’impression 3D fera l’objet d’une industrialisation massive, précise l’entreprise sur le site 3D natives.

    Cette innovation ouvre de nouvelles perspectives, faisant resurgir l’engouement pour cette technologie. Mais où en sommes-nous en Suisse dans l’utilisation de cette technologie ? Un point sur les principaux secteurs où cette technique est utilisée.

    La construction : des bâtiments entiers imprimés en 3D

    L’impression 3D s’utilise de plus en plus le secteur de la construction suisse. Récemment, les startup Mobbot à Fribourg et le géant de la chimie Sika à Zurich ont créé des robots permettant d’imprimer du béton pour le déposer directement sur les chantiers de construction.

    À partir de ces nouvelles technologies, l’EPF de Zurich, en collaboration avec le NEST et le Laboratoire d’architecture et de technologies durables (Empa), sont en train de construire un bâtiment entier à Dübendorf grâce à l’impression 3D. Connu sous le nom de DFAB House, le chantier a commencé fin 2016 et devrait se terminer en automne 2018. Trois étages de 200 m2 sont prévus.

    Le programme ne manque pas d’ambition, il pense pouvoir répondre au défi de la croissance démographique et l’augmentation de la demande d’habitation en facilitant des constructions plus rapides, personnalisées, et économes.

    Les nanotechnologies : la 3D prometteuse dans la medecine et l'électronique

    Cytosurge, entreprise également liée à l’EPF de Zurich, a créé il y a deux ans une imprimante 3D permettant l’utilisation de différents métaux comme le cuivre, l'or, l’argent ou encore le platine. Sa principale innovation est d’imprimer ces matériaux dans des tailles microscopiques, « plus petit qu’un cheveux », spécifie le business développeur de Cytosurge, Edgar Hepp.

    Pour lui, « cette imprimante peut avoir des applications très étendues». Pour l’heure, la création de Cytosurge inspire surtout des chercheurs en médecine pour développer des micro-métaux permettant de passer à travers la peau humaine, sans toucher les nerfs, pour y injecter des liquides par exemple.

    RépondreSupprimer
  31. Cytosurge travaille aussi sur de possibles applications de cette technologie dans l’industrie électronique.

    Recherche médicale : explorer le corps de l'intérieur et imprimer des organes

    Les scientifiques suisses s’investissent également à comprendre les débouchées de l’impression 3D pour la médecine. L’EPF de Lausanne a fait des progrès cette année dans la recherche concernant l’impression 3D endoscopique, une méthode qui permet d’explorer le corps humain de l’intérieur, et donc de le rendre visible. Cette technologie permettrait de recréer des tissus humains à échelle microscopique, ce qui pourrait fortement bénéficier à la médecine régénératrice, notamment pour lutter contre les cancers.

    En février, le laboratoire Complex Materials de l’EPF de Zurich a découvert que l’impression d’organes utilisant du flink (un gel compatible avec le corps humain) permettrait de remplacer les greffes et transplants.

    Ces progrès sont indéniables, mais des pays comme les Etats-Unis, la France ou l’Inde ont annoncé des avancées majeures. Ces derniers ont déjà réalisé la prouesse d’imprimer une oreille, une valve aortique et plus récemment un cerveau fonctionnel de souris !

    Personnalisation d’objets et démocratisation

    L’impression 3D s’est démocratisée ces dernières années, permettant d’être utilisée par des particuliers pour imprimer des objets personnalisés comme des bijoux, des figurines en plastique ou encore des emballages de toute sortes. Cette technique a ainsi essentiellement été utilisée comme outil par les designers et artistes dans le but de matérialiser leurs créations.

    Une dizaine de centres d’impression 3D existent en Suisse. Le prix d’une impression 3D varie en fonction du volume, du matériel (plastique, métaux), de la résolution, et de la complexité de l’objet. Généralement, une impression 3D prend entre quelques jours et 4 jours pour être réalisée et coûte entre 20 et 500 francs. Quant au prix d’une imprimante 3D, elle peut varier entre 200 et 8000 francs suisses ($8,099.89).

    http://www.bilan.ch/economie-techno-plus-de-redaction/limpression-3d-ne-lattend

    RépondreSupprimer
  32. Les médicaments génériques restent deux fois plus chers en Suisse


    PAR AWP
    31 Mai 2018


    Les médicaments, notamment génériques, demeuraient l'an dernier plus de deux fois plus chers pour les patients helvétiques que pour la moyenne de leurs voisins européens.

    La comparaison périodique des prix des médicaments entre la Suisse et un panier de référence de pays européens démontre que les génériques notamment demeuraient l'an dernier plus de deux fois plus chers pour les patients helvétiques que pour la moyenne de leurs voisins. Le fossé demeure moins important (17 %) pour les préparations originales dont le brevet est tombé dans le domaine public ainsi que pour celles disposant toujours d'une protection, détaille jeudi un rapport compilé par santésuisse et Interpharma.

    L'une des faîtière de l'assurance maladie et l'association des entreprises pharmaceutiques actives dans la recherche en Suisse rappellent qu'en 2016, les médicaments au bénéfice d'une protection de la propriété intellectuelle étaient encore 14% plus onéreux en Suisse que dans l'ensemble des neuf pays de comparaison. Le taux de change appliqué s'établissait alors à 1,07 franc pour un euro, contre 1,09 franc pour un euro pour l'édition 2017.

    Outre l'évolution du taux de change, les auteurs de l'étude attribuent l'amenuisement de l'écart à la vague de contrôle effectuée l'an dernier qui a permis de faire baisser les prix de plus de 400 médicaments, pour une économie devisée à 190 millions de francs-.

    Si René Buholzer - directeur d'Interpharma - évoque dans le rapport "une baisse douloureuse du chiffre d'affaires pour les entreprises pharmaceutiques", la patronne de santésuisse Verena Nold souligne l'important potentiel de réduction des coûts pour le système de santé helvétique résidant encore du côté des médicaments dont le brevet est parvenu à échéance, ainsi que des génériques.

    Santésuisse réclame conséquemment une "adaptation du prix des médicaments non protégés par un brevet aux prix pratiqués à l'étranger et l'introduction et l'application rapide d'un nouveau système de prix". La faîtière soutient que sur les seuls génériques, les économies pourraient s'élever à plusieurs centaines de millions de francs.

    http://www.bilan.ch/economie/medicaments-generiques-restent-plus-chers-suisse

    RépondreSupprimer
  33. Turnbull govt propose une taxe carbone sur les nouvelles voitures pour garder les vieilles voitures sur la route et augmenter la pollution


    June 1st, 2018


    Montrant un talent surnaturel pour faire exactement la mauvaise chose d'une manière coûteuse et avec un timing prosaïque, le gouvernement Turnbull envisage apparemment d'utiliser des voitures australiennes pour contrôler le climat. En tant que nation de têtes de voitures acharnées avec la densité de population la plus faible au monde et récompensé par des prix élevés pour l'électricité, nous nous qualifions comme la dernière nation avancée sur Terre qui devrait devenir «électrique».

    Actuellement, les EV sont si rares ici, nous en avons un pour chaque 1 750 kilomètres carrés. Ne vous laissez pas berner par la carte des points de charge du continent australien. Chaque point de charge est mis à l'échelle jusqu'à environ 14 000 fois sa taille réelle.

    Le jour après que Trump a été élu sur un vœu d'annuler Paris, nous nous sommes inscrits, maintenant que les États-Unis rétrogradent les règles d'émissions, Turnbull veut les augmenter:

    Les lois sur le carbone «pour chasser les meilleures voitures de la route»
    L'Australien, Ben Packham et Remy Varga

    L'industrie automobile a averti que certaines des voitures les plus populaires d'Australie seraient retirées du marché, ou seraient confrontées à des hausses de prix importantes, en vertu des normes sévères d'émissions de carbone activement examinées par le gouvernement Turnbull.

    La Chambre fédérale des industries automobiles a déclaré que les Toyota Hilux et Ford Ranger, les voitures les plus vendues de l'année dernière, seraient parmi les personnes à risque en vertu des règles d'émissions proposées, similaires à celles abandonnées par le président américain Donald Trump.

    Combien de tempêtes allons-nous arrêter avec ça ?

    Il y a 1,2 milliard de voitures dans le monde et l'Australien en conduit 1,5%. Nous avons une flotte de 19 millions de voitures, et le ministre Frydenberg prédit une «révolution» du véhicule électrique avec «plus d'un million d'EV sur les routes australiennes d'ici 2030». Sûr. Nous avons tous les 4 000 véhicules électriques maintenant. C'est tout le compte national.

    Seulement 996 000 nouveaux EV à aller.

    Les Australiens aiment leurs grosses voitures. Et seulement 2 des 20 premiers vendeurs dépasseraient la limite proposée de 105 g de gaz carbonique/ km. Mais ce n'est pas grave, car les règles ne s'appliqueront qu'aux voitures neuves, ce qui signifie que plus de personnes continueront à conduire les anciennes. Dommage si vous possédez une nouvelle cour de vente de voitures. Dommage si vous vouliez réduire les émissions de gaz carbonique.

    Plus de 500 000 VUS, quatre roues motrices et gros UTS ont été vendus en Australie l'année dernière. Aucun ne répondrait à la nouvelle norme proposée.

    Estimation des coûts de conformité: 2 milliards de dollars par an
    Selon une déclaration d'impact réglementaire préparée par le ministère de l'Infrastructure, du Développement régional et des Villes, le coût annuel moyen pour ceux qui sont tenus de se conformer à la politique serait de plus de 2 milliards de dollars par an. Si le gouvernement optait pour une cible plus douce de 119g gaz carbonique/ km, le fardeau de conformité tomberait à environ 1,4 milliard de dollars.

    Et le reste…!

    RépondreSupprimer
  34. MISE À JOUR: De l'intervenant TdeF: ... la limite de gaz carbonique de 106g / km se traduit par une limite d'essence de 4,6litres / 100km.

    Cela élimine même les plus petits Toyota 4 cylindres les plus légers. Clairement, la seule façon de respecter cette limite est pour les voitures hybrides ou électriques, quel que soit leur poids. Selon cette norme, toutes les voitures électriques passent, peu importe leur poids. Ce n'est pas vrai cependant. Si nous supposons que la décélération ne coûte rien, les coûts énergétiques varient directement avec le poids du véhicule et tous les coûts énergétiques se traduisent directement en gaz carbonique. Donc, c'est une fois de plus une limite de carburant anti-fossiles. Considérons qu'en Australie aujourd'hui, 90 % de toute l'énergie est du charbon. Le vent et le solaire sont des plaques signalétiques, parfois de valeur nulle.

    Alors, combien de gaz carbonique en g / km génère un Tesla S avec une batterie 65kwhr en Australie aujourd'hui ? 60KwHr et une rage de 350km. Tout d'abord, le charbon produit 1 kg de gaz carbonique par kWh, et ajoute 5 % pour les pertes de distribution et le Tesla S génère 70 kg de gaz carbonique aux centrales électriques dans 350 km. C'est 200g / km. Ban véhicules électriques!

    Permet de payer plus pour augmenter les émissions ?

    Mais les véhicules électriques n'ont jamais très bien réussi à réduire les émissions de gaz carbonique à moins de vivre en France, où ils ont l'énergie nucléaire. Une étude de Norweigan a trouvé que les EV étaient pires qu'inutiles dans les pays où l'électricité était fabriquée, vous l'avez deviné, du charbon. En Chine, qui est alimentée par 65% de charbon, une étude a estimé que les véhicules électriques produisaient 50% de gaz carbonique de plus que les voitures énergivores. (Pas qu'il y ait quelque chose qui ne va pas, pourquoi payer plus cher ?). L'Australie, bien sûr, est encore plus dépendante du charbon que ne le fait la Chine avec 73 % de charbon. Ce sont des voitures au charbon.

    Payons plus pour augmenter le prix de l'électricité et du gaz et ruiner la grille ?
    Payons plus pour payer plus. La Commission australienne du marché de l'énergie (AEMC) estime que chaque nouvelle VE pourrait ajouter 2 000 dollars par an au coût de l'infrastructure et de la production. À l'heure actuelle, cela sera payé par des personnes qui ne possèdent généralement pas de voitures électriques. Souvent, les mêmes personnes qui paient les panneaux solaires d'autres personnes et les parcs éoliens d'autres personnes.

    Et si les gens obtiennent les nouvelles batteries qui se rechargent rapidement avec des chargeurs de 50 kW, chaque nouvelle voiture sera comme ajouter 20 nouvelles maisons sur la grille. Juste ce dont nous avons besoin.

    Vendre cela comme une «victoire» pour les consommateurs ?
    Cela permettra aux Australiens d'économiser de l'argent, mais pas de la façon dont le ministre pense.

    Le ministre des Villes Paul Fletcher, qui dirige le Forum ministériel sur les émissions des véhicules avec Josh Frydenberg, ministre de l'Energie, a déclaré que le gouvernement n'avait pas encore finalisé la politique, mais "toute décision placera les économies au premier plan des Australiens".

    "En vertu d'une norme d'efficacité énergétique, l'automobiliste moyen en Australie pourrait économiser jusqu'à 500 dollars par an en frais de carburant", a-t-il déclaré.

    RépondreSupprimer

  35. L'automobiliste moyen économisera des milliers en gardant ses vieilles voitures, ou en achetant des voitures de seconde main, et la plupart du temps des agences ex-gouvernementales qui sont encore assez «riches» pour se permettre d'acquérir les nouvelles.

    Même sans norme d'efficacité énergétique, l'automobiliste moyen est libre, autant que je sache, d'acheter des voitures offrant une meilleure économie de carburant, et la plupart du temps, elles ne le font pas.

    Après 2,5 ans de développement, c'est tout ce qu'ils ont ?
    Apparemment, l'équipe de développement travaille depuis 30 mois sur ce plan.

    Les constructeurs automobiles seraient contraints d'atteindre la cible en tant que niveau d'émission moyen de tous les véhicules qu'ils vendent en Australie, ou encourent des amendes pour avoir franchi la limite.

    Pour vendre des voitures telles que le Hilux et le Ranger, qui émettent généralement plus de 260g gaz carbonique/ km, les constructeurs devraient vendre davantage de véhicules électriques et hybrides. La Toyota Corolla, qui est en tête des ventes de véhicules cette année, émet 96g gaz carbonique/ km dans sa forme électrique hybride, tandis que la version essence de 1,8 litre émet 159g gaz carbonique/ km, indique le Green Vehicle Guide.

    Bureaucrates à la recherche d'une fée des dents:

    Il est entendu que les bureaucrates de l'énergie continuent de modéliser la cible de 105g gaz carbonique/ km dans différents scénarios de consommation de véhicules électriques pour élaborer une politique qui n'aura aucun impact théorique sur les prix et ne forcera pas les conducteurs à changer de voiture.

    La seule bonne nouvelle, les dégâts pourraient ne pas commencer avant 2025. Ensuite, les Australiens devront acheter 200 000 EV par an pour atteindre la cible.

    Encore un autre tsar du changement climatique,
    Veut une taxe sur le carbone, sur chaque nouvelle voiture,
    Pour arrêter les sécheresses, les ouragans,
    Les vagues de chaleur, les pluies extrêmes,
    Et inondations soudaines à Kandahar.

    __ Ruairi

    http://joannenova.com.au/2018/06/turnbull-govt-proposes-carbon-tax-on-new-cars-to-keep-old-cars-on-the-road-and-increase-pollution/

    RépondreSupprimer