- ENTREE de SECOURS -



jeudi 12 avril 2018

"Il n'y avait pas un seul cadavre": la Russie réclame une attaque chimique en Syrie

par Tyler Durden
Jeu, 04/12/2018 - 04:44


La Russie affirme que l'attaque chimique signalée en Syrie dimanche dernier a été orchestrée par les "casques blancs", une ONG financée par les Etats-Unis, saluée par les médias traditionnels pour son travail humanitaire, longtemps soupçonnée d'avoir accompli des actes humanitaires derrière le rideau.

Vladimir Tchizov, ambassadeur de la Russie auprès de l'UE, a déclaré: "Des spécialistes militaires russes ont visité cette région, ont marché dans ces rues, sont entrés dans ces maisons, ont parlé aux médecins locaux et ont visité le seul hôpital de Douma, y compris son sous-sol. les montagnes de cadavres s'entassent, il n'y avait pas un seul cadavre et même pas une seule personne qui soit venue se faire soigner après l'attaque.

"Mais nous les avons vus sur la vidéo !" répond Andrei Beketov, correspondant d'EuroNews.

"Il n'y a pas eu d'attaque chimique à Douma, pure et simple", répond Chizov. «Nous avons assisté à un autre événement organisé: il y a du personnel spécialement formé - et vous pouvez deviner par qui - parmi les soi-disant Casques blancs, qui ont déjà été pris sur le fait avec des vidéos mises en scène.

La Russie a indiqué qu'elle avait envoyé des experts en matière de guerre radiologique, chimique et biologique - ainsi que des médecins, afin d'inspecter la ville de Douma, dans la Ghouta orientale, où l'attaque aurait eu lieu.

Le ministère russe de la Défense a déclaré dans un communiqué que les experts n'avaient "trouvé aucune trace de l'utilisation d'agents chimiques" après une recherche sur les sites, ajoutant que "tous ces faits montrent ... qu'aucune arme chimique n'a été utilisée dans la ville de Douma, comme il a été revendiqué par les Casques blancs. "

"Toutes les accusations portées par les Casques blancs, ainsi que leurs photos montrant les victimes de l'attaque chimique, ne sont rien d'autre qu'une fausse nouvelle et une tentative de perturbation du cessez-le-feu", a déclaré le Centre de réconciliation russe.

Dans une déclaration au Conseil de sécurité de l'ONU le 9 avril, Vassily Nebenzia, ambassadeur des Nations Unies à Moscou, a souligné la position de la Russie sur l'attaque de Douma et la réaction de l'Occident après que les Casques blancs eurent déclaré:

Le 6 avril, le nouveau chef de Jaysh al-Islam, suivant les instructions des sponsors, a fait dérailler l'évacuation d'un groupe de combattants de Douma et a repris le tir de roquettes et de mortiers contre les zones résidentielles de Damas. Le tir ciblé [nom indistinct de quatre zones]. Selon les informations officielles, huit personnes sont mortes. 37 civils ont été blessés. Malheureusement, nous n'avons pas vu les déclarations des capitales occidentales condamnant le bombardement d'un quartier historique de Damas. Le lendemain, le 7 avril, des combattants ont accusé les autorités syriennes d'avoir largué des bombes-barils contenant des substances toxiques. En même temps, les détournements étaient mélangés. On l'appelait soit le sarin, le chlore ou un mélange de gaz toxiques. Basé sur un schéma bien connu, ces rumeurs ont été immédiatement retirées par ceux qui sont financés par des capitalistes occidentaux; Je parle des ONG et des Casques blancs qui agissent de manière mensongère sous le manteau des professionnels de la santé. Et ces rapports ont également été repris et transférés aux médias.

Il nous incombe encore une fois d'affirmer que beaucoup de ces structures douteuses ont une liste claire des adresses électroniques des représentants des membres du Conseil de sécurité, ce qui montre que certains de nos collègues, avec une approche imprudente de leur statut, transmettent des informations sensibles à leurs protégés Incidemment, tout le monde devrait se rappeler que les Casques blancs ont mis sur Internet une vidéo montrant les préparatifs d'une prétendue victime d'une attaque présumée perpétrée par l'armée syrienne.

En effet, au cours des dernières années, les reportages hors de Syrie ont été critiqués comme étant principalement d'origine anti-Assad et non vérifiés.

Dans un discours à l'ONU, Eva Bartlett, journaliste canadienne pro-Assad et collaboratrice à RT, a raconté ce qui se passait avec des reportages en provenance de Syrie - qualifiant les sources occidentales de «compromises» et de «non crédibles».

Par ailleurs, le Premier ministre britannique Theresa May a déclaré mardi au président Trump que la Grande-Bretagne aurait besoin de davantage de preuves lors de l'attaque chimique présumée du week-end avant de commettre une attaque militaire contre la Syrie, rapporte le Times.

Le Premier ministre a rejeté une riposte rapide alors que les inspecteurs de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) se préparaient à visiter la banlieue de Damas où au moins 40 personnes auraient été tuées par le gaz chloré samedi. -Les temps

May a présidé une réunion du Conseil de sécurité nationale à Londres cette semaine, où elle a parlé avec les présidents Trump et Macron pour la première fois depuis l'attaque chimique de Douma. Il est rapporté que Trump, qui a eu un changement de cœur remarquable sur l'implication des Etats-Unis en Syrie depuis les élections, n'a pas demandé au Royaume-Uni de participer à des frappes militaires.

Un numéro 10 de son appel avec le président américain a déclaré qu'ils étaient d'accord sur le fait que la communauté internationale «devait répondre», mais elle a arrêté de blâmer le régime syrien. "Ils ont reconnu que les rapports d'attaques chimiques en Syrie étaient totalement répréhensibles et, s'ils étaient confirmés, ils témoignaient de l'effroyable cruauté du régime Assad contre son propre peuple et du mépris total de ses obligations légales de ne pas utiliser ces armes". - The times

Le président Trump semble également avoir reculé d'une grève imminente après avoir promis que la Syrie «paierait un gros prix», et que la réponse des États-Unis serait décidée mercredi. Trump aurait annulé les plans de voyage après que des rapports eurent révélé que l'implication russe et iranienne en Syrie compliquerait les affaires dans la région.

Pendant ce temps, le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a déclaré que les Etats-Unis continuaient d'évaluer les informations sur l'attaque chimique présumée, affirmant dans un communiqué que "nous travaillons toujours sur ce dossier". Dans le même souffle, Mattis a déclaré que les Etats-Unis étaient "prêts" à fournir des options militaires pour la Syrie.

71 commentaires:

  1. La vraie menace pour Donald Trump


    Judge Andrew P. Napolitano
    le 12 avr. 2018


    Au milieu de s'inquiéter de la prise de contrôle de la Chambre des représentants par la Corée du Nord, la Syrie et les démocrates cet automne, le président Donald Trump s'inquiète maintenant d'une attaque du gouvernement contre son propre business, qui visait son propre avocat.

    Michael Cohen a été l'avocat personnel de Trump et de Trump Organization - la société faîtière par laquelle Trump possède ou gère presque toutes les entités qui portent son nom - pendant de nombreuses années. Cohen est si étroitement lié à l'organisation Trump que l'un de ses deux bureaux d'avocats est situé au 26ème étage de la tour Trump, à quelques portes du bureau d'angle autrefois occupé par Trump lui-même.

    Lundi, peu avant l'aube, une équipe d'agents du FBI munis d'un mandat de perquisition d'un juge fédéral a fait irruption dans les bureaux de l'organisation Trump et a retiré les ordinateurs, dossiers, déclarations de revenus et téléphones du bureau de Cohen. À peu près au même moment, trois autres équipes d'agents du FBI ont effectué des raids. L'un était dans un autre bureau de Cohen à quelques pâtés de maisons, et son appartement vacant à New York et ses chambres d'hôtel qu'il occupait avaient également été fouillés; et les agents ont également saisi des dossiers personnels et professionnels et de l'équipement de ces sites.

    Le FBI a-t-il légalement pénétré par effraction au siège de l'entreprise familiale du président et charrié des dossiers et du matériel de son avocat, ainsi que des dossiers juridiques et financiers du président lui-même? La reponse courte est oui.

    Voici l'histoire arrière.

    En octobre 2016, lorsque le gouvernement fédéral a entamé son enquête sur les tentatives présumées du gouvernement russe d'interférer avec l'élection présidentielle de 2016, la procureure générale de l'époque, Loretta Lynch, a dirigé le travail.

    Après que Trump est devenu président et Jeff Sessions est devenu procureur général et Sessions s'est récusé de cette enquête, la personne n ° 2 du ministère de la Justice a nommé l'ancien directeur du FBI Robert Mueller comme conseiller spécial en charge de l'enquête en Russie. L'enquête à Washington a 18 mois et a été menée par Mueller pendant environ 11 mois.

    Si une enquête criminelle tombe sur des preuves de crimes substantiellement enlevés par géographie ou par objet du lieu et des principales responsabilités de l'enquête, il est du devoir des procureurs de poursuivre ces crimes si possible ou de transmettre tout élément de preuve à un autre. procureur plus proche de l'endroit du crime présumé.

    RépondreSupprimer
  2. Parfois, garder cette évidence est une tentation trop grande pour résister. C'est parce que l'une des techniques utilisées par les procureurs en Amérique pour rassembler des preuves sur un crime consiste à inculper ceux qui sont en marge du comportement sur lequel ils enquêtent et à tenter par la coercition et la corruption de transformer ces personnes en témoins coopérants. Parfois, le crime mis en accusation est vraiment à la marge, à la fois rationnellement et géographiquement. Mais les cibles de ces poursuites extra-judiciaires sont rarement les avocats qui représentent une personne qui fait l'objet de l'enquête.

    Jusqu'à maintenant.

    Bien que Cohen ne représente pas Trump dans l'enquête Mueller, il le représente dans presque toutes les autres questions juridiques, et ses dossiers contiennent un trésor de documents confidentiels et financiers de et sur Trump. Les juges sont très réticents à signer des mandats de perquisition autorisant la saisie de dossiers légaux, à deux exceptions près.

    Le premier est l'exception dite crime / fraude. En vertu de cette règle, si le client utilise ses communications confidentielles avec son avocat pour poursuivre un crime, une fraude ou un délit en cours, les communications ne sont pas privilégiées, et des preuves de celles-ci peuvent être saisies.

    L'autre exception est l'activité criminelle indépendante de l'avocat. Cela semble être le cas ici. Il semble que Cohen - qui prétend avoir emprunté 130 000 $ à une banque pour payer une actrice de films pour adultes pour garder le silence sur sa relation avec Trump, que Trump nie était sexuel - n'a pas dit à la banque d'où il avait emprunté les fonds le véritable but de un emprunt.

    Si tel est le cas, cela pourrait être une preuve de fraude bancaire de la part de Cohen. S'il a viré ces fonds sur des lignes interétatiques, c'est une preuve de fraude par câble. S'il utilisait le service postal américain pour faciliter une partie importante de la transaction avec l'actrice, cela serait considéré comme une fraude postale. Chacune de ces accusations de fraude comporte une peine d'emprisonnement de cinq ans.

    Lorsque les agents du FBI arrivent pour un raid, ils prennent rarement le temps d'examiner tous les documents qu'ils ont saisis - même si les documents sont protégés par le privilège avocat-client et même si le client est le président des États-Unis. Inutile de dire qu'il existe des sauvegardes pour empêcher les procureurs qui ont envoyé les agents de voir les documents privilégiés.

    Lorsque Mueller à Washington est venu sur la preuve de la fraude bancaire de Cohen à Manhattan, il l'a transmis au bureau du procureur américain à Manhattan. Ce bureau - et non Mueller - examina la preuve et obtint les mandats de perquisition pour les locaux personnels et professionnels de Cohen, autorisa les perquisitions de ces locaux et reçut les fruits des raids.

    RépondreSupprimer
  3. Que va devenir Cohen ? Les procureurs fédéraux à Manhattan vont maintenant décider s'il faut demander à un grand jury de l'inculper des accusations de fraude, et s'il est inculpé, Mueller entrera dans l'image en cherchant à faire une affaire.

    L'avocat de Trump était l'appât de Mueller.

    Tout cela a naturellement exaspéré Trump. Ses droits en tant que client ont été violés. Son avocat de nombreuses années et sur beaucoup de sujets sera bientôt un défendeur. Trump peut-il se retenir d'offrir de pardonner ceux qui pourraient lui faire du mal ou de renvoyer ceux qui le tourmentent ou qui font la guerre à des ennemis réels ou imaginaires ? Est-ce que sa colère, sa frustration et son dégoût face à la violation de son intimité financière et personnelle le pousseront, lui et l'Amérique, dans ce que même les républicains du Congrès craignent serait une crise constitutionnelle ?

    L'échec potentiel de la modération est la véritable menace à laquelle il fait face maintenant.

    http://www.judgenap.com/post/the-real-threat-to-donald-trump

    RépondreSupprimer
  4. Attaque chimique en Syrie : les États-Unis promettent de répondre "avec force"


    mardi 10 avril 2018


    * Cette stratégie du chaos ne semble pas s'essouffler...

    Daily Mail 29 janvier 2013: "Plan soutenu par les États-Unis afin de lancer une attaque chimique en Syrie pour ensuite accuser Assad"

    http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2017/06/assad-preparerait-une-attaque-chimique.html

    Les provocations préparées par les radicaux de la Ghouta orientale contrôlés par les États-Unis et le Royaume-Uni sont un prétexte pour accuser Damas d'emploi d'armes chimiques et pour adopter de nouvelles sanctions, d'après le ministère russe de la Défense

    http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2018/03/les-provocations-preparees-par-les.html

    Écoutez à partir de 1:35: des enfants sont visiblement utilisés comme
    acteurs en vue d'un scénario d'attaque chimique...

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=6&v=Yki18YPv0rE

    CNN doit s’expliquer sur la «manipulation» des photos
    d’un garçon d’Alep, le petit Omran

    http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2017/06/moscou-cnn-doit-sexpliquer-sur-la.html

    Suite à l'attaque présumée chimique à Douma, Washington a fait planer, lundi, la menace d'une action militaire en Syrie, s'adressant notamment à Moscou. Le Kremlin a mis en garde contre "de graves conséquences" en cas de frappes occidentales.

    Le ton se durcit du côté de Washington, suite à une attaque présumée chimique en Syrie. Lundi 9 avril dans la soirée, le président Donald Trump a promis que des "décisions majeures" étaient imminentes sur une possible action militaire américaine en Syrie. Elles pourraient être prises "ce soir ou très bientôt", a-t-il précisé, ajoutant que la réponse serait "forte", "énergique" et viserait à faire "payer" Bachar al-Assad et ses alliés.

    Le président américain a par ailleurs eu un nouvel entretien téléphonique avec son homologue français Emmanuel Macron, pour la deuxième fois en deux jours, les deux hommes souhaitant "une réaction ferme" de la communauté internationale, a annoncé l'Élysée dans la nuit de lundi à mardi.

    Lire la suite:
    http://www.france24.com/fr/20180409-attaque-chimique-syrie-douma-usa-reagiront-aval-onu-nikki-haley

    http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2018/04/attaque-chimique-en-syrie-les-etats.html

    RépondreSupprimer
  5. ASIE DU SUD-EST - «IL Y A TROP DE MONDE ICI !»

    La surpopulation touristique et son impact sur le fragile écosystème des îles est un phénomène partagé. Quotas en vue.

    11.04.2018, 10h21


    «Il y a trop de monde ici !», se désole Saad Lazrak, touriste de 61 ans venu du Maroc, pris dans la foule qui se bouscule sur cette petite plage cernée d'impressionnantes falaises de calcaire.

    «Il n'y a pas un endroit sans quelqu'un en train de prendre des photos», ajoute Oliver Black, un touriste de 22 ans. Les rangers surveillant ce joyau du parc national de Koh Phi Phi essayent de réguler la valse de hors-bord entrant et sortant sans relâche de la baie Maya, avec leur cargaison de touristes.

    Les autorités estiment que près de 4000 touristes visitent chaque jour cette baie aux eaux cristallines, ne restant pour la plupart que quelques dizaines de minutes, avant de rembarquer à bord de hors-bord affrétés par un des multiples tour-opérateurs de la région.

    Mais les beaux jours de ces derniers sont comptés, assurent les autorités thaïlandaises, la baie Maya devant être fermée en juin – et ce jusqu'en septembre –, «pour permettre à l'écosystème de se régénérer», plaide Songtham Suksawang, directeur des parcs nationaux.

    Phénomène régional

    A travers l'Asie du Sud-Est, se retrouve ce même phénomène de surpopulation touristique et son impact sur le fragile écosystème des îles. Les Philippines vont ainsi interdire pour six mois à partir du 26 avril aux touristes l'île de Boracay.

    Le président Rodrigo Duterte a comparé cette île qui accueille chaque année environ deux millions de visiteurs (et génère un milliard de dollars pour l'économie philippine) à une «fosse septique», ses 500 hôtels étant accusés de déverser directement leurs eaux usées dans la mer. Une pratique largement partagée à travers l'Asie du Sud-Est.

    En Indonésie, les autorités ont été les premiers à tirer la sonnette d'alarme l'an dernier, concernant six kilomètres de côtes de Bali, souillés par les déchets.

    La crise environnementale de Bali s'est retrouvée en mars sous le feu des projecteurs avec la vidéo devenue virale du plongeur britannique Rich Horner, filmant sa plongée au milieu des sacs plastique et autres déchets, dans les eaux tropicales de Bali. «Des sacs plastique, toujours plus de sacs plastique....», commente sur Facebook le plongeur, sous sa vidéo vue plus par d'un million d'internautes.

    Aux déchets et absence de traitement des eaux usées s'ajoute souvent dans ces îles paradisiaques un problème de comportements des touristes, piétinant les récifs coralliens, également malmenés par les ancres des hors-bord.

    RépondreSupprimer
  6. «Le tourisme a toute une série d'effets négatifs sur la santé des coraux», confirme Eike Schoenig, biologiste marin du Centre de recherches océaniques de Thaïlande. Pour les pays vivant de ce tourisme de masse comme la Thaïlande, l'Indonésie ou les Philippines, il s'agit de trouver des solutions sans tuer la poule aux oeufs d'or. En Thaïlande, sur la baie Maya, les bateaux pourront approcher de la baie mais ne pourront pas accoster et personne ne sera autorisé à entrer dans la baie.

    Quota

    Et à partir du mois d'octobre, reprise de la haute saison touristique qui s'achève en avril-mai, les autorités réfléchissent à plusieurs options, dont un quota du nombre de touristes admis sur la plage.

    la Thaïlande mène des études sur les mesures à prendre concernant six autres zones marines à protéger.

    En Indonésie, le gouvernement a identifié dix autres zones comme l'île Lombok ou le lac Toba à Sumatra, où développer l'industrie touristique.

    Avec comme but avoué de décharger Bali d'une partie de sa population touristique. Les experts pointent du doigt la nécessité de prendre des actions sur le long terme, au delà des effets d'annonce et des fermetures de quelques mois, à la saison basse. Car le nombre de touristes ne cesse de progresser, comme en Thaïlande, qui bat sans cesse son record de touristes entrant sur son territoire.

    Le boom de visiteurs chinois, se déplaçant en groupe et sans prise de conscience écologique, pose un défi sur le long terme aux gouvernements d'Asie du Sud-Est. Sur les plus de 35 millions de vacanciers ayant visité la Thaïlande en 2017, près de 10 millions venaient de Chine. (afp/Le Matin)

    https://www.lematin.ch/monde/monde-ici/story/22755227

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que l'immigration pose problème même s'il y a plus de 500 000 voire un million de challengers en course vers l'utérus dans une goutte de sperme !

      L'Europe doit-elle se faire avorter ? Construire un 'Trump-mur' en capote ou mettre des gardes armés de chaque côté d'un lit ?

      Supprimer
  7. Comment les scientifiques prévoient de nourrir des milliards de personnes sans l'aide du soleil


    Par Tess Pennington
    Prêt Nutrition
    12 avril 2018


    Notre article le plus récent sur les éruptions mineures les plus récentes à Yellowstone a brièvement abordé le processus d'atténuation de ce type de catastrophe et les efforts d'évacuation qui devraient être faits pour des millions de personnes avant qu'un supervolcano n'éclate. Cela me fait penser à une question encore plus grande: comment les gouvernements du monde pourraient-ils nourrir et prendre soin des citoyens sans l'aide du soleil ?

    À la suite d'une éruption volcanique massive, et en particulier dans le cas d'une éruption de supervolcan, l'éruption projetait 240 milles cubes de roche, de poussière et de cendres volcaniques dans le ciel. Cela se répandrait dans le monde entier et abaisserait les températures mondiales de 28 degrés pendant des années et provoquerait ce que les scientifiques appellent l'hiver volcanique. En raison des débris et des cendres qui se répandent dans l'atmosphère, le soleil sera bloqué et les cultures ne pourront plus pousser. En conséquence, cela causerait la famine dans le monde entier. De plus, des précipitations anormales entraîneront l'inondation des principales rivières du monde.

    Cela est déjà arrivé au monde

    En 1816, une situation similaire s'est produite lorsque le monde a connu une diminution des températures mondiales causée par une éruption volcanique et causé des pénuries alimentaires importantes et la famine. L'anomalie était principalement due à un événement volcanique hivernal causé par l'éruption massive du Mont Tambora en 1815 dans les Indes néerlandaises. Cet événement a été exacerbé par une éruption précédente en 1814 de Mayon aux Philippines. Ajoutant à cette période difficile, le monde était déjà dans une période de refroidissement global de plusieurs siècles qui a commencé au 14ème siècle, et les éruptions volcaniques au début des années 1800 seulement ajouté à la détresse agricole en Europe. Les récoltes échouées étaient répandues et profondément ressenties.

    "Des émeutes de la faim ont éclaté au Royaume-Uni et en France, et des entrepôts de céréales ont été pillés. La violence était la pire dans la Suisse enclavée, où la famine a amené le gouvernement à déclarer une urgence nationale. D'énormes tempêtes et des précipitations anormales avec inondations des principaux fleuves d'Europe (y compris le Rhin) sont attribuées à l'événement, tout comme le gel d'août. Une importante épidémie de typhus s'est produite en Irlande entre 1816 et 1819, précipitée par la famine causée par l'Année sans été. Environ 100 000 Irlandais ont péri durant cette période. "

    Un plan pour survivre à l'hiver volcanique

    Pour éviter que l'histoire ne se répète, les scientifiques ont cherché des moyens de nourrir le monde sans l'aide du soleil.

    "Au moins deux scientifiques ont déjà esquissé un plan. Dans leur livre de 2015, David Denkenberger et Joshua Pearce proposent plusieurs façons de nourrir des milliards de personnes sans l'aide du soleil.

    RépondreSupprimer
  8. Denkenberger, ingénieur en architecture à la Tennessee State University de Nashville, a commencé à travailler au noir comme chercheur sur les catastrophes il y a quelques années après avoir lu que les champignons pouvaient avoir prospéré après des extinctions massives précédentes. Si les humains font face à une menace similaire, il se dit: «Pourquoi ne mangeons-nous pas les champignons et ne disparaissons pas ?

    En effet, les gens pourraient faire pousser des champignons sur les feuilles mortes et sur les troncs des arbres tués par la catastrophe, dit Denkenberger. Il serait encore mieux d'élever les bactéries qui digèrent le méthane dans les régimes de gaz naturel, ou de convertir la cellulose dans la biomasse végétale en sucre, un procédé déjà utilisé pour fabriquer du biocarburant. Denkenberger et Pearce, professeur d'ingénierie à la Michigan Technological University à Houghton, calculent qu'en modernisant les installations industrielles existantes, les survivants de la catastrophe pourraient produire suffisamment d'aliments alternatifs pour nourrir plusieurs fois la population mondiale.

    Bien sûr, quelques autres ingrédients devraient également survivre: les infrastructures, la coopération internationale et la primauté du droit. Selon Seth Baum, directeur exécutif du Global Catastrophic Risk Institute de New York, un groupe de réflexion à but non lucratif dont les chercheurs incluent Denkenberger, est-ce que la société humaine perdure?

    Comment pourrions-nous nous en sortir ? Je pense que la seule réponse raisonnable que l'on puisse donner à cette question est que nous n'en avons absolument aucune idée », dit Baum. Pour lui, la résilience sociale après une catastrophe est juste une autre question à laquelle les scientifiques doivent répondre, au lieu de la laisser aux écrivains dystopiques et aux prophètes de la fin du monde.

    Pas qu'il ait quelque chose contre les survivalistes. «Bien qu'ils puissent sembler stupides à la télévision, je suis en fait un peu plus heureux de savoir qu'il y a des gens qui font ce genre de choses», dit Baum. Il ajoute rapidement: «J'espère que ça ne se résumera jamais à ça.

    Source: ScienceMag.org

    https://www.lewrockwell.com/2018/04/no_author/volcanic-winter-has-happened-before/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) Comment pourrions-nous nous en sortir ? Je pense que la seule réponse raisonnable que l'on puisse donner à cette question est que nous n'en avons absolument aucune idée », dit Baum. (...)

      HAHAHAHA ! Tout un article pour finir par çà ! Hahahaha !

      Primo, notre planète se passe du soleil durant la nuit et ne meurt pas ! Çà alors ! Secundo, la Terre reçoit 2 sources de chaleur. Une saisonnière (le soleil) et l'autre perpétuelle (les sources chaudes magmatique).

      Ces dernières nous permettent de survivre au hivers froids car, ces éruptions sous-marines et sous-océaniques du magma de la Terre projettent - outre des milliards de produits toxiques absorbés par les poissons - des milliers de degrés dans les courants marins. Ces lames de fond arrivent aux côtes, montent aux plages et adoucissent le climat du littoral. Et ceci continuera avec ou sans soleil !

      Secundo, pour ce qui est de la chaleur dans 'l'arrière-pays', là, ce sont les barrages sur les fleuves qui s'en chargent et les centrales nucléaire qui sont les seules capables d'apporter de l'électricité 24/24 h et 7/7 j à des milliers de kilomètres !

      Tertio, il existe des serres. Immenses serres de verre ou de revêtements plastique sous lesquelles poussent des milliards de plantes et d'arbres qui nous fournissent notre oxygène indispensable et, les animaux sous serres et nous qui leur donnons notre gaz carbonique afin qu'elles ou ils se développent.

      Donc, nous ne sommes pas prêt de connaître cette 'fin du monde' que des idiots sans cervelle veulent annoncer. Les poissons pondent des milliers d'œufs (truite 500 000 !), voir:

      https://huemaurice5.blogspot.fr/2014/01/un-grain-ou-un-
      oeuf-qui-peut-tout-faire.html

      --------------------

      Petit résumé de l'histoire du monde

      lundi 3 novembre 2014

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2014/11/petit-resume-de-lhistoire-du-monde.html

      ---------------------
      Les hommes de l'ombre

      mardi 22 avril 2014

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2014/04/les-hommes-de-lombre.html

      Supprimer
  9. Bill Gates : l'édition de gènes peut aider l'humanité


    12 Avril 2018
    par Seppi Publié
    Joan Conrow*


    Le philanthrope Bill Gates a fortement soutenu aujourd'hui les nouvelles techniques d'édition de gènes telles que CRISPR, affirmant qu'elles pourraient aider l'humanité à surmonter certains de ses « défis les plus importants et les plus persistants » dans la santé et l'agriculture mondiales au cours de la prochaine décennie.

    « L'élimination des maladies les plus persistantes et des causes de la pauvreté nécessitera des découvertes scientifiques et des innovations technologiques », a-t-il écrit.« CRISPR rend la découverte et le développement des innovations beaucoup plus rapides et plus précis »

    Dans une déclaration publiée ce matin [ma note : l'article est du 10 avril 2018], Gates plaide pour l'utilisation des techniques d'édition de gènes pour résoudre des problèmes pressants dans l'agriculture, un domaine dans lequel la Fondation Bill & Melinda Gates (BMGF) soutient la recherche sur l'utilisation de l'édition de gènes depuis une décennie, ainsi que dans celui de la médecine.

    « La technologie permet aux scientifiques de découvrir plus facilement de meilleurs diagnostics, traitements et autres outils pour lutter contre les maladies qui tuent et handicapent toujours des millions de personnes chaque année, principalement les pauvres », écrit-il. « Elle accélère également la recherche qui pourrait aider à mettre fin à l'extrême pauvreté en permettant à des millions d'agriculteurs du monde en développement de cultiver des plantes et d'élever du bétail plus productifs, nutritifs et rustiques. »

    Bien que certains aient encore des craintes à propos du génie génétique, « de telles modifications du génome des plantes et même des animaux ne sont pas nouvelles », écrit-il. « Les humains le font depuis des milliers d'années grâce à la sélection. Les scientifiques ont commencé à recombiner des molécules d'ADN au début des années 1970, et aujourd'hui, le génie génétique est largement utilisé en agriculture et en médecine pour produire en masse de l'insuline humaine, des hormones, des vaccins et de nombreux médicaments. »

    « Les nouvelles technologies se heurtent souvent à un certain scepticisme », a-t-il poursuivi.« Mais si le monde veut poursuivre dans la voie des progrès remarquables des dernières décennies, il est essentiel que les scientifiques, sous réserve des directives de sécurité et d'éthique, soient autorisés à continuer à profiter des outils prometteurs tels que CRISPR. »

    Citation

    « Cette recherche peut faire une grande différence dans la vie des plus pauvres du monde. »

    Fin de citation

    RépondreSupprimer
  10. Gates a également relaté une récente visite au Centre de Génétique et de Santé des Animaux d'Élevage Tropicaux de l'Université d'Édimbourg, où des chercheurs utilisent les outils du génie génétique pour « aider les agriculteurs africains à élever des poulets et des vaches plus productifs ». Le projet comporte un volet édition de gènes de vaches laitières tropicales pour augmenter la production de lait de jusqu'à 50 pour cent, et de gènes des Holstein pour qu'elles produisent un poil plus court et plus lisse qui leur permettra de mieux tolérer la chaleur.

    « Ce type de recherche est essentiel car une vache ou quelques poules, chèvres ou moutons peuvent faire une grande différence dans la vie des plus pauvres du monde, dont les trois quarts obtiennent leur nourriture et leurs revenus en cultivant de petites parcelles », a-t-il écrit. « Les agriculteurs ayant du bétail peuvent vendre des œufs ou du lait pour faire face aux dépenses quotidiennes. Les poulets en particulier ont tendance à être élevés par des femmes, qui sont plus susceptibles que les hommes d'utiliser les recettes pour acheter des produits de première nécessité. En tant que sources facilement disponibles de nutrition, l'élevage aide les membres des familles d'agriculteurs à obtenir les vitamines et les minéraux dont ils ont besoin, ce qui leur permet d'être en bonne santé et, pour les enfants, de réussir à l'école. »

    Gates a également abordé le rôle de l'édition des gènes dans le renforcement de la productivité des cultures pour aider à réduire la pauvreté extrême et soutenir la sécurité alimentaire dans les pays en développement, en particulier face au changement climatique.

    « Soixante pour cent des personnes en Afrique subsaharienne gagnent leur vie en travaillant la terre. Mais étant donné la productivité agricole généralement faible de la région – les rendements des céréales de base sont cinq fois plus élevés en Amérique du Nord – l'Afrique reste un importateur net de nourriture », écrit-il. « Cet écart entre l'offre et la demande ne fera que croître à mesure que le nombre de bouches à nourrir augmente. La population de l'Afrique devrait plus que doubler d'ici 2050, atteignant 2,2 milliards. Sa production alimentaire devra faire face à cette croissance pour nourrir tout le monde sur le continent. Ce défi deviendra probablement encore plus grand en raison des changements climatiques, qui s'avèrent être dévastateurs pour les moyens de subsistance des petits agriculteurs en Afrique et en Asie du Sud. »

    « L'édition de gènes pour rendre les productions plus abondantes et résilientes pourrait sauver des vies à grande échelle », a-t-il poursuivi. « Elle commence déjà à montrer des résultats, attirant les investissements publics et privés pour de bonnes raisons. Les scientifiques développent des plantes qui améliorent la croissance, réduisent les besoins en engrais et en pesticides, améliorent la valeur nutritive et rendent les plantes plus résistantes pendant les sécheresses et les périodes de chaleur. Déjà, un riche pipeline de plantes améliorées par édition de gènes est développé et testé sur le terrain : champignons ne brunissant pas, pommes de terre à faible teneur en acrylamide (un cancérigène potentiel), soja produisant une huile plus saine, et bien plus encore. »

    RépondreSupprimer
  11. Citation
    « L'édition de gènes pour rendre les productions plus abondantes et résilientes pourrait sauver des vies à grande échelle. »
    Fin de citation

    Gates a également parlé d'une partie de la recherche agricole financée par la BMGF, y compris des travaux à l'Université d'Oxford pour développer des variétés améliorées de riz grâce à l'utilisation de l'édition de gènes et d'autres outils. L'un des plus prometteurs est le riz C4, qui est 20% plus efficace pour la photosynthèse – le processus par lequel les plantes transforment la lumière du soleil en nourriture – en raison du réarrangement cellulaire de ses feuilles.

    « Le résultat est une culture qui non seulement produit des rendements plus élevés, mais nécessite également moins d'eau », écrit Gates. « C'est bon pour la sécurité alimentaire, les moyens de subsistance des agriculteurs, et l'environnement, et cela contribuera à l'adaptation des petits agriculteurs au changement climatique. »

    Gates a également insisté sur le processus réglementaire qui devrait régir l'édition de gènes, notant que « les règles élaborées il y a des décennies pour d'autres formes de génie génétique ne sont pas nécessairement appropriées. Une partie du défi dans la régulation de l'édition de gènes est que les règles et les pratiques dans différents pays peuvent différer considérablement. Un environnement politique plus harmonisé s'avérerait plus efficace et permettrait probablement de relever les normes générales. Les organisations internationales, en particulier les scientifiques, pourraient aider à établir des normes mondiales. »

    Gates a conclu avec un message fort sur la nécessité de s'assurer que les gens dans le monde ont un accès égal aux innovations comme l'édition de gènes :

    « Les avantages des technologies émergentes ne devraient pas être réservés uniquement aux populations des pays développés. Il en est de même pour les décisions de tirer parti de ces technologies. Utilisée de manière responsable, l'édition de gènes peut sauver des millions de vies et permettre à des millions de personnes de se sortir de la pauvreté. Ce serait une tragédie de laisser passer cette opportunité. »


    * Source : https://allianceforscience.cornell.edu/blog/2018/04/new-study-challenges-beliefs-organic-ag/

    http://seppi.over-blog.com/2018/04/bill-gates-l-edition-de-genes-peut-aider-l-humanite.html

    RépondreSupprimer
  12. La pomme de terre GM peut permettre aux agriculteurs bangladeshis de réduire l'utilisation de pesticides


    11 Avril 2018
    par Seppi
    Md. Arif Hossain



    Le Bangladesh est le septième producteur mondial de pommes de terre. La majeure partie de la production est le fait de petits agriculteurs.

    Akhter Hossain, un homme de 46 ans marié et père de trois enfants dans le district de Chuadanga, est l'un d'entre eux. Il estime qu'environ 40 pour cent des agriculteurs de sa région pratiquent la culture de la pomme de terre, ainsi que d'autres cultures commerciales.

    Il a 5 bigha (67,8 ares) de terres arables, sur lesquelles il cultive du riz, du maïs et des pommes de terre. Environ la moitié de son exploitation – 2,5 bigha (34 ares) – est consacrée à la production de pommes de terre.

    Akhter Hossain produit des pommes de terre depuis 16 ans, ces derniers temps en tant que producteur sous contrat pour une entreprise privée, Modern Agro, qui lui fournit les plants et les intrants nécessaires à sa culture.

    L'an dernier, il a récolté environ 120 munds (4.800 kilogrammes) de pommes de terre Cardinal et il a planté la même variété cette année. Mais il fait face à de nombreux défis, notamment le coût élevé des intrants, la pénurie d'entrepôts frigorifiques et les dégâts causés aux cultures par les insectes nuisibles et les maladies, en particulier le mildiou.

    Pour aider les petits producteurs comme Akhter Hossain, le Feed the Future Biotechnology Potato Partnership (partenariat de la pomme de terre biotechnologique – nourrir l'avenir) utilise les outils de la biotechnologie pour mettre au point une pomme de terre génétiquement modifiée résistante au mildiou. En cultivant une variété résistante à cette maladie, les agriculteurs seront en mesure de réduire leur utilisation de fongicides et d'améliorer leurs rendements, ce qui signifie plus d'argent dans leurs poches au moment de la récolte.

    La Ministre de l'Agriculture, Matia Chowdhury, a récemment réaffirmé le soutien du gouvernement aux technologies des plantes génétiquement modifiées (OGM) pour assurer une nourriture suffisante à la population du Bangladesh.

    New Age Bangladesh a rapporté :

    « S'exprimant lors d'une réunion de l'Autorité de Sécurité Alimentaire du Bangladesh à Dhaka, la ministre a également déclaré que cultiver des plantes génétiquement modifiées était la solution pour produire plus sans devoir compter beaucoup sur l'utilisation de pesticides.

    Se référant à sa décision précédente d'introduire la technologie des plantes hybrides dans le pays, Matia a déclaré: "Beaucoup de gens se sont opposés à ma décision quand j'ai autorisé la technologie des plantes hybrides, mais c'est la technologie hybride qui permet aujourd'hui de produire suffisamment de nourriture pour notre population. »

    RépondreSupprimer
  13. En 2014, le Bangladesh a approuvé la culture du brinjal génétiquement modifié, capable de résister au ravageur destructeur qu'est le foreur des fruits et des tiges (Leucinodes orbonalis). La production de brinjal Bt a aidé les agriculteurs à réduire considérablement leur utilisation de pesticides et à obtenir un meilleur prix sur le marché en raison de sa grande qualité.

    Source : https://allianceforscience.cornell.edu/blog/gmo-potato-can-help-bangladeshi-farmers-cut-pesticide-use

    http://seppi.over-blog.com/2018/04/la-pomme-de-terre-gm-peut-permettre-aux-agriculteurs-bangladeshis-de-reduire-l-utilisation-de-pesticides.html

    RépondreSupprimer
  14. « Moyenner » des températures : un non-sens scientifique


    le 12 avril 2018


    Toutes les modélisations relatives à l’évolution future du climat ont été calculées à partir de relevés des températures de surface qu’elles aient été effectuées à l’aide de satellites ou à l’aide de stations météorologiques au sol et aussi pour les océans avec des bouées fixes ou dérivantes. Idéalement il serait honnête de reporter tous les relevés sur des cartes, par exemple sur des tranches de trois mois chaque année, et de suivre l’évolution de ces températures au cours du temps.

    Or ce n’est pas du tout ainsi qu’ont procédé les « spécialistes » de l’IPCC : jamais ils n’ont présenté de telles cartes mais ont effectué des moyennes de températures non pas sur un mois par exemple comme l’ont fait les moines d’Augsburg en Allemagne en divisant par 30 la somme des températures relevées à une heure précise de la journée, mais parfois sur une année entière ce qui ouvre la porte à toutes sortes de manipulations des données brutes initiales. L’IPCC a fait encore bien mieux dans l’imposture scientifique en méprisant totalement l’incongruité d’une telle pratique. Des moyennes ont été effectuées pour « arranger » les données brutes afin qu’elles concordent avec les conclusions attendues. Ça s’appelle de l’ « honnêteté scientifique ».

    Selon Frank Lansner, premier auteur d’un article percutant paru dans la revue Energy & Environment ( https://doi.org/10.1177/0958305X18756670 ) il est évident que tous les relevés des températures depuis 1900 des stations terrestres ne peuvent en aucun cas être moyennés.

    Ces auteurs insistent sur la différence entre les stations exposées aux vents marins et celles qui se trouvent dans des vallées et ainsi protégées des brises marines. Si on veut se faire une idée de l’évolution des flux thermiques entre la surface terrestre et l’atmosphère il est évident qu’il ne faut pas tenir compte des relevés des températures provenant de stations exposées aux vents marins. Ces dernières températures (OAA, ocean air affected) sont en effet plus élevées que celles enregistrées dans des zones protégées (OAS, ocean air sheltered).

    - voir graphique sur site -

    L’illustration ci-dessus indique qu’il est infondé d’effectuer des moyennes car celles-ci masquent les véritables tendances dans l’évolution de ces températures. Cette simple remarque met tout simplement en doute l’ensemble des conclusions de l’IPCC relatives à l’évolution du climat. De plus le deuxième « moyennage » établissant une anomalie de température par rapport à une période de référence comme ici 1995-2010 relève du même genre de manipulation sans aucune signification physique convaincante. En effet la période de référence choisie fait ressortir des évolutions conformes à ce qui est attendu alors qu’il serait beaucoup moins sujet à controverse d’indiquer l’évolution brute de ces températures. Finalement la climatologie moderne telle qu’elle est mise en avant par l’IPCC a perdu tout sens de l’éthique scientifique et c’est bien regrettable.

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2018/04/12/moyenner-des-temperatures-un-non-sens-scientifique/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des milliards de micro climats voire de 'nano-climats' qui s'entretiennent dans le monde. Ces effets (déplacement d'une personne à pieds ou en voiture, train, avion, etc) créent des perturbations très vite atténuées et se 'fondant dans l'ensemble' mais, il existe aussi des relevés très précis qui tiennent compte de ces différence du passage d'une hirondelle à celui d'un escargot. L'on s'y perd mais, à demander à ses parents, grands-parents, l'évocation est différente et, les livres et les photographies peuvent témoigner de chutes de neige tel jour comme du commencement des vendanges en telle année.

      Mais, qu'importe ces données car... nous n'y pouvons RIEN !
      Le climat est décidé par les 2 sources de chaleurs que reçoit notre planète. Le soleil (saisonnièrement) et les éruptions magmatiques sous les eaux qui entretiennent en permanence et pour l'éternité un climat modéré 24/24 h et 7/7 j.

      Il n'y a de conflits que chez les escrocs du 'Global Warming' et autres 'COP'-GIEC' de merde qui peuplent la Terre.

      Supprimer
  15. FERMETURE DE FESSENHEIM «IRRÉVERSIBLE»

    La plus ancienne centrale française, très critiquée pour sa vétusté, doit normalement fermer à la fin de l'année.
    Le site de Fessenheim a redémarré lundi son réacteur numéro 2.

    12.04.2018, 11h30

    Le principe de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin près de Bâle, au moment de la mise en service de l'EPR de Flamanville est «irréversible». Le secrétaire d'Etat à la transition écologique Sébastien Lecornu l'a réaffirmé jeudi.

    Il a fait cette déclaration sur France Inter peu avant son départ pour le site de Fessenheim, en Alsace, où Sébastien Lecornu doit rester jusqu'à vendredi. Ce dernier doit se rendre dans la région Grand Est ainsi qu'en Allemagne dans le cadre d'une réunion du comité de pilotage pour l'avenir du territoire de Fessenheim.

    Ce principe figure dans la loi avec un plafonnement des capacités nucléaires qui empêche de faire fonctionner en même temps Fessenheim et Flamanville (nord-ouest). Pour l'heure, le démarrage de cette dernière est prévu à la fin de l'année pour une mise en service commerciale en 2019, mais le groupe électrique EDF a annoncé mardi des défauts de soudure.

    Une expertise a été lancée pour analyser les causes et la nature des écarts, selon EDF. A l'issue de cette procédure, l'électricien sera en mesure de préciser si un ajustement du calendrier et du coût du projet seront nécessaires. «J'attends que l'on puisse quantifier les retards potentiels», a déclaré Sébastien Lecornu sur France Inter. Le président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a par ailleurs précisé jeudi que la centrale de Fessenheim était en matière de sûreté «en bonne position».

    Population à protéger

    «Il y a l'irréversibilité du principe (...) mais ça doit s'accompagner de mesure de protection pour les collectivités territoriales, pour les salariés bien évidemment, pour les sous-traitants», a ajouté Sébastien Lecornu, concernant Fessenheim. «La question sociale est dans le cœur de la transition écologique», a insisté le secrétaire d'Etat, qui s'était déjà rendu sur place en janvier dernier.

    Le ministère de la Transition écologique a en outre souligné que «des discussions» étaient «en cours entre le gouvernement français et EDF sur les paramètres déterminant la date de mise à l'arrêt de Fessenheim, qui doit intervenir préalablement à la mise en service de l'EPR de Flamanville».

    Le site de Fessenheim a redémarré lundi son réacteur numéro 2 après presque deux ans d'arrêt en raison d'une anomalie sur un générateur de vapeur.

    (ats/nxp)

    https://www.lematin.ch/monde/fermeture-fessenheim-irreversible/story/22918937

    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Au pourquoi y aurait-il d'accident en état immobile est qu'une météorite peu tomber dessus à tout instant !

      Supprimer
  16. Votre rythme cardiaque pourrait alimenter un Smartphone

    Les chercheurs conçoivent des dispositifs qui captent l'électricité à l'intérieur ou à l'intérieur du corps humain.


    CHARLES Q. CHOI

    Dans "Je chante le corps électrique", le poète Walt Whitman a lyophilisé sur "l'action et le pouvoir" de "belle, curieuse, respiration, chair rieuse." Plus de 150 ans plus tard, le scientifique du MIT et l'ingénieur Canan Dagdeviren Ses collègues donnent un nouveau sens au poème de Whitman avec un appareil qui peut générer de l'électricité à cause de la distorsion provoquée par les battements du cœur.

    L'électronique est maintenant si puissante qu'un smartphone a plus de puissance de calcul que tout ce que la NASA a fait quand elle a mis les premiers hommes sur la lune en 1969. Les progrès extraordinaires que la technologie a réalisés au fil du temps ont fait naître des espoirs. le corps peut aussi devenir de plus en plus capable.

    Un inconvénient majeur de la plupart des dispositifs portables et implantables reste leurs batteries, dont les capacités limitées limitent leur utilisation à long terme. La dernière chose que vous voulez faire quand, par exemple, un stimulateur cardiaque est à court d'énergie est d'ouvrir un patient juste pour un remplacement de la batterie. La solution à ce problème peut reposer à l'intérieur du corps humain riche en énergie, sous ses formes chimique, thermique et mécanique. Cela a conduit les scientifiques à étudier une multitude de moyens permettant aux dispositifs de capter l'énergie des corps qui les hébergent, détaillés par Dagdeviren et ses collègues dans la Revue annuelle 2017 du génie biomédical.

    Les mouvements semblables à des soufflets qu'une personne fait en respirant, par exemple, peuvent générer 0,83 watts de puissance; la chaleur du corps d'une personne, jusqu'à 4,8 watts; et les mouvements des bras d'une personne, jusqu'à 60 watts. Ce n'est pas rien si l'on considère qu'un stimulateur cardiaque nécessite seulement 50 millionièmes de watt pour une durée de sept ans, une aide auditive un millième de watt pendant cinq jours, un smartphone nécessite un watt pendant cinq heures.

    Maintenant, Dagdeviren et d'autres conçoivent des machines qui utilisent le corps humain lui-même comme source d'énergie. De plus en plus, les chercheurs testent de tels dispositifs portables ou implantables dans des modèles animaux et des personnes.

    Une stratégie de récupération d'énergie implique la conversion de l'énergie des vibrations, de la pression et d'autres contraintes mécaniques en énergie électrique. Cette approche, produisant ce qu'on appelle la piézoélectricité, est souvent utilisée dans les haut-parleurs et les microphones.

    Un matériau piézoélectrique couramment utilisé est le titanate de zirconate de plomb, dont la teneur en plomb soulève des préoccupations quant au fait qu'il pourrait s'avérer trop toxique pour une utilisation chez l'homme. "Mais pour que le plomb se décompose des structures, il faudrait les chauffer à des températures supérieures à 700 degrés Celsius", explique Dagdeviren. "Vous n'atteindrez jamais de telles températures dans le corps."

    RépondreSupprimer
  17. Pour tirer parti de la piézoélectricité, Dagdeviren et ses collègues ont développé des dispositifs plats qui peuvent être collés sur les organes et les muscles tels que le cœur, les poumons et le diaphragme. Ces dispositifs sont "mécaniquement invisibles" en ce sens que leurs propriétés mécaniques sont similaires à celles sur lesquelles ils sont stratifiés, de sorte qu'ils n'entravent pas ces tissus lorsqu'ils bougent.

    Jusqu'à présent, de tels dispositifs ont été testés chez des vaches, des moutons et des cochons, tous des animaux ayant des coeurs à peu près de la même taille que ceux des personnes. «Lorsque ces appareils se déforment mécaniquement, ils créent des charges, des tensions et des courants positifs et négatifs, et vous pouvez collecter cette énergie pour recharger les batteries», explique M. Dagdeviren. "Vous pouvez les utiliser pour faire fonctionner des dispositifs biomédicaux comme les stimulateurs cardiaques au lieu de les changer tous les six ou sept ans lorsque leurs piles sont épuisées."

    Les scientifiques développent également des capteurs d'énergie piézoélectrique portables qui peuvent être portés sur des articulations telles que le genou ou le coude, ou dans des chaussures, des pantalons ou des sous-vêtements. De cette façon, une personne peut générer de l'électricité pour l'électronique chaque fois qu'elle marche ou plie les bras.

    Lors de la conception de gadgets piézoélectriques, on pourrait, par contre, ne pas vouloir les matériaux qui génèrent le mieux l'électricité. Au lieu de choisir un matériau qui convertit en électricité 5% de toute l'énergie mécanique qu'il reçoit, par exemple, vous pourriez vouloir un matériau avec seulement 2% ou moins d'efficacité. S'il convertit plus, "cela pourrait se faire en plaçant plus de charge sur le corps, et vous ne voulez pas que ça vous fatigue", dit Dagdeviren.

    Une approche différente de la récupération d'énergie utilise des matériaux thermoélectriques pour convertir la chaleur corporelle en électricité. "Votre cœur bat plus de 40 millions de fois par an", note Dagdeviren. Toute cette énergie est dissipée sous forme de chaleur dans le corps - c'est une source potentielle riche à capturer pour d'autres utilisations.

    Les générateurs thermoélectriques font face à des défis clés. Ils dépendent des différences de température, mais les gens maintiennent généralement une température relativement constante dans tout leur corps, de sorte que les différences de température à l'intérieur ne sont généralement pas assez dramatiques pour générer de grandes quantités d'électricité. Mais ce n'est pas un problème si les appareils sont exposés à de l'air relativement frais en plus de la chaleur continue du corps.

    RépondreSupprimer
  18. Les scientifiques explorent des dispositifs thermoélectriques à des fins portables, comme l'alimentation des montres-bracelets. En principe, la chaleur d'un corps humain peut générer suffisamment d'électricité pour alimenter des moniteurs de santé sans fil, des implants cochléaires et des stimulateurs du cerveau profond pour traiter des troubles tels que la maladie de Parkinson.

    Les scientifiques ont également cherché à utiliser le même effet derrière l'électricité statique quotidienne pour alimenter les appareils. Lorsque deux matériaux différents se heurtent ou se frottent à plusieurs reprises, la surface d'un matériau peut voler des électrons de la surface de l'autre, accumulant une charge, un phénomène connu sous le nom de triboélectricité. Une des principales vertus de la triboélectricité est que presque tous les matériaux, qu'ils soient naturels ou synthétiques, sont capables de le créer, offrant aux chercheurs un large éventail de possibilités à partir desquelles ils peuvent concevoir des gadgets.

    "Plus je travaille avec la triboélectricité, plus elle est excitante et plus elle peut avoir d'applications", explique le nanotechnologue Zhong Lin Wang de Georgia Tech, co-auteur de la revue. "Je peux me voir consacrer les 20 prochaines années à cela."

    Les surfaces sélectionnées pour une utilisation dans les dispositifs triboélectriques peuvent faire une grande différence dans la quantité d'électricité qu'elles produisent, de sorte que les scientifiques expérimentent avec une variété de formes et de textures. Les chercheurs ont fabriqué des grilles de cubes ressemblant à des blocs de villes microscopiques, des champs de nanofils ressemblant à des forêts de bambous et des réseaux de pyramides ressemblant à ceux trouvés à Gizeh. Ces matériaux ne sont pas seulement "beaux," dit Wang, mais couvrir une surface avec des pyramides peut augmenter la quantité d'électricité produite par un facteur de cinq par rapport à juste avoir une feuille plate.

    Des stimulateurs cardiaques, des moniteurs cardiaques et d'autres dispositifs implantables actionnés de manière triboélectrique par la respiration et les battements cardiaques ont été testés sur des rats, des lapins et des cochons. "Nous voyons aussi si la triboélectricité peut être utilisée à l'intérieur du corps pour stimuler la croissance cellulaire et améliorer la cicatrisation des plaies", explique Wang. "En outre, nous avons commencé des expériences avec la triboélectricité sur la stimulation nerveuse, pour voir si nous pouvons contribuer à la neuroscience."

    Wang et ses collègues ont également conçu des dispositifs portables à alimentation triboélectrique. Par exemple, ils ont fabriqué un tissu triboélectrique qui peut recharger une courroie flexible contenant des batteries lithium-ion. Cela peut alimenter un compteur de rythme cardiaque portable qui utilise la technologie Bluetooth pour envoyer sans fil ses données à un smartphone. "L'énergie mécanique des mouvements humains quotidiens peut être convertie en électricité par notre tissu", explique Wang.

    RépondreSupprimer
  19. Une autre stratégie repose sur des dispositifs connus sous le nom de biocarburants qui génèrent de l'électricité via des réactions chimiques entre des enzymes et des molécules de carburant présentes dans le corps, comme le glucose dans le sang ou libérées par le corps, comme le lactate sécrété par la sueur. Par exemple, l'enzyme cellobiose déshydrogénase issue du champignon Phanerochaete sordida peut décomposer les sucres et générer du courant électrique lorsqu'elle est collée sur des tubes de carbone de seulement quelques nanomètres (milliardièmes de mètre) de large.

    Le choix de l'enzyme peut s'avérer difficile. Par exemple, alors que plusieurs groupes de scientifiques ont découvert que la glucose oxydase peut produire de l'électricité dans des cellules de biocarburant implantées chez des rats de laboratoire, l'enzyme produit également du peroxyde d'hydrogène, un agent de blanchiment courant. Cela peut détériorer les performances de l'appareil et s'avérer nocif pour le corps à long terme.

    Une micrographie électronique à balayage de nanotubes de carbone utilisés dans les cellules expérimentales de biocarburants qui génèrent de l'électricité à partir du corps. Les tubes sont revêtus d'enzymes qui traitent les carburants naturels, tels que le lactate dans la sueur ou le glucose dans le sang. Ils sont électroactifs et fournissent une vaste surface pour le dépôt d'enzymes, permettant de générer plus d'électricité à partir d'un volume donné.

    Les scientifiques en France ont créé une cellule de biocarburant à base de nanotubes de carbone enrobés d'enzymes qui ne représente qu'environ une demi cuillère à café de volume et, lorsqu'elle est implantée chez le rat, elle peut générer suffisamment d'électricité à partir de sucre sanguin. Des expériences ont également montré que les cellules de biocarburants tissées dans des vêtements tels que les bandeaux et les bracelets peuvent facilement générer suffisamment d'électricité à partir de réactions chimiques avec du lactate de sueur pour alimenter une montre.

    Selon Dagdeviren, aucun de ces appareils n'est encore sur le marché. Mais il pourrait être moins de 10 ans avant qu'ils commencent à apparaître à la vente, elle prédit. Et à l'avenir, les appareils de récupération d'énergie pourraient devenir mieux adaptés au corps. Dagdeviren et ses collègues étudient même des versions dissolvables de leurs gadgets.

    "Imaginez," dit-elle, "avoir un dispositif inséré dans votre corps, et après cela fonctionne pendant un certain temps, il se dissout au niveau moléculaire dans vos fluides corporels. Et vous n'avez pas à ouvrir votre poitrine pour l'enlever: nous pouvons utiliser des matériaux biodégradables tels que la soie et l'oxyde de zinc qui peuvent se dégrader au fil du temps. "

    https://www.theatlantic.com/technology/archive/2018/04/how-your-heartbeat-could-power-a-smartphone/557681/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Non-non je ne me branle pas, je recharge mon téléphone !"

      Adopter une anguille ?

      Supprimer
  20. La croissance de la demande pour la consommation de pétrole semble sombre ... mais le prix peut être une autre affaire


    par Tyler Durden
    Jeu, 04/12/2018 - 10:26
    Auteur de Chris Hamilton via le blog Econimica,


    La demande organique ou la croissance de la population seule (absence de dette croissante) parmi les consommateurs qui consomment plus de 90% du pétrole mondial, s'effondre. J'ai détaillé cela précédemment; Les graphiques économiques les plus importants ... ne sont pas des graphiques économiques, les guerres commerciales commencent juste ... La guerre est un combat contre une tarte indéfiniment Shrinking, et la croissance mondiale de la consommation d'énergie (et la croissance économique) est tout sur la Chine ... Rien que la Chine).

    Cet article se concentre uniquement sur la demande de pétrole (mais la situation est similaire pour la plupart des produits ou des actifs d'ailleurs) et détaille le nombre de consommateurs potentiels qui décélère par rapport aux prévisions d'une croissance tendancielle continue de la consommation.

    Cependant, je ne fais aucune prédiction concernant les perspectives du prix du pétrole car il y a beaucoup trop d'autres facteurs concernant; l'approvisionnement, les devises, la géopolitique, le cap-ex pour l'exploration, les taux d'épuisement des champs existants, et bien plus encore. Mon seul objectif et point est que la croissance de la demande diminue rapidement, mais que le prix est un amalgame de la demande avec de nombreux autres facteurs qui peuvent entraîner une hausse des prix malgré la baisse et la baisse prochaine de la demande organique.

    Deux régions du monde représentent la quasi-totalité de la croissance démographique mais consomment des quantités relativement faibles de pétrole. J'ai regroupé l'Afrique et l'Asie du Sud-Est (Inde, Pakistan, Afghanistan, Népal, Bhoutan, Sri Lanka, Bangladesh) en une seule unité par rapport au reste du monde. Ces deux régions représentent collectivement un peu plus de 40% de la population mondiale totale mais consomment un peu moins de 10% de la production mondiale de pétrole.

    Ni l'Afrique ni l'Asie du Sud n'ont le revenu relatif, l'épargne, ni l'accès au crédit pour consommer n'importe où près des niveaux vus dans la plupart du reste du monde. Étant donné qu'ils sont actuellement des consommateurs relativement mineurs, même un taux de croissance relativement élevé ne compensera pas les décélérations et les baisses de la grande majorité des consommateurs de pétrole ailleurs.

    Cela signifie que nous pouvons nous concentrer sur les 60% de la population mondiale qui consomment 90% de la production pétrolière mondiale. Le tableau ci-dessous montre la population totale de moins de 65 ans excluant l'Afrique / S. Asie (ligne bleue) et le changement annuel (colonnes rouges). La croissance de ce groupe continue de décélérer et, vers 2026, commencera à décliner pour une période indéterminée.

    En utilisant les données EIA et les données des Nations Unies, je veux me concentrer sur le changement par période de cinq ans en deux variables:

    RépondreSupprimer
  21. Évolution de la consommation mondiale de pétrole (MBPD)

    - voir graphique sur site -

    Variation de la population de moins de 65 ans qui consomme plus de 90% du pétrole mondial (croissance mondiale de la population de moins de 65 ans moins la croissance de la population de moins de 65 ans entre l'Afrique et l'Asie).

    Le graphique ci-dessous montre la croissance cumulative par cinq ans de la population consommatrice par rapport à la croissance mondiale de la consommation de pétrole de 1985 à 2020 et les estimations (cercle en pointillé) jusqu'en 2035.

    - voir graphique sur site -

    Alors que la croissance de la base de consommateurs mondiale de moins de 65 ans a ralenti de 75 % par rapport à la croissance record de la fin des années 80 par rapport à la période 2015-2020, la consommation de pétrole a été relativement constante pendant la même période. Ceci a été réalisé par la dépréciation simultanée des taux d'intérêt pour inciter à une augmentation massive de la dette personnelle, corporative et gouvernementale. Cette substitution d'un endettement plus élevé et d'un effet de levier pour ralentir la croissance organique a artificiellement maintenu un taux de croissance plus élevé que ce qui était organiquement possible.

    Cependant, de 2020 à 2025, l'EIA prévoit que la consommation de pétrole poursuivra sa croissance tendancielle alors que la croissance de la population a décéléré de 90% par rapport à la croissance maximale (et se réduit à la décennie), les taux d'intérêt mondiaux ne peuvent tout simplement pas beaucoup moins cher, les niveaux d'endettement continuent de grimper au-delà des niveaux soutenables (entraînant une surcapacité importante en l'absence de nouvelles baisses des taux d'intérêt et l'utilisation d'une dette plus importante) et l'innovation / conservation / sources alternatives d'énergie réduisant marginalement la consommation de pétrole.

    Certains diront que la forte croissance de la population âgée de plus de 65 ans compensera la baisse de la population âgée de moins de 65 ans. Cependant, comme le montre le graphique ci-dessous, les revenus / dépenses des ménages américains (et mondiaux) diminuent de manière significative à mesure que le chef de ménage vieillit. Les revenus et les dépenses de pointe ont lieu vers 50 ans. À l'âge de 75 ans, les gains et les dépenses diminuent de moitié et ce groupe est très réticent envers le crédit (peu ou pas de multiplicateur si l'on ne veut pas le «facturer»). Ainsi, alors qu'il y a une croissance marginale qui devrait être attendue de la poussée chez les 65 ans et plus, elle est relativement faible.

    - voir graphique sur site -

    En termes simples, même avec des niveaux ridicules de création de dette et de mauvaise allocation, je vais prendre le contre-pied des prévisions de l'EIA pour la croissance continue de la consommation mondiale de pétrole ... bien en dessous. Mais encore une fois, cela ne signifie pas nécessairement le prix du pétrole à faire en dollars ou yuans ou euros vont diminuer car il y a beaucoup trop d'autres facteurs qui affectent simultanément l'offre ou la valeur de «l'argent» et ce qui les soutient (émission quasi-record de trésorerie ... mais qui les acheteurs peuvent surprendre).

    https://www.zerohedge.com/news/2018-04-12/demand-growth-oil-consumption-looks-bleakbut-price-may-be-another-matter

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. (...) Mais encore une fois, cela ne signifie pas nécessairement le prix du pétrole à faire en dollars ou yuans ou euros vont diminuer car il y a beaucoup trop d'autres facteurs qui affectent simultanément l'offre ou la valeur de «l'argent» et ce qui les soutient (émission quasi-record de trésorerie ... mais qui les acheteurs peuvent surprendre). (...)

      Tu l'as dit ducon, les dictatures n'ont rien à foutre du prix du pétrole (au départ ou à l'arrivée), l'important pour elles est qu'elles ruinent les Peuples qui ose dépenser de l'argent pour aller travailler !!

      Rappel pour les incultes que, le pétrole est abiotique. Càd éternel. Sa combustion le recompose en solide depuis des milliards d'années que les volcans en crachent !

      Supprimer
  22. La télévision russe demande aux citoyens comment préparer des abris à la bombe pour la guerre nucléaire


    par Tyler Durden
    Jeu, 04/12/2018 - 10:35


    Russie-24, une chaîne d'information russe de Moscou, a passé cinq minutes mardi à conseiller ses téléspectateurs sur la façon de se préparer à une guerre nucléaire dans le contexte des tensions croissantes avec les Etats-Unis sur la Syrie. L'ancre de télévision a exhorté les citoyens du pays à acheter des articles essentiels et des fournitures d'urgence pour stocker leurs abris anti-bombes.

    Le titre de l'émission télévisée «Stock inviolable: que devrais-je emporter avec moi dans l'abri antiaérien ?» Explique comment une guerre nucléaire avec les États-Unis serait «catastrophique», comme un présentateur télévisé russe24. préparez-vous pour la troisième guerre mondiale.

    "Si certaines personnes ont cédé à la panique, et décidé de dépenser toutes leurs économies dans une trousse de survie, nous vous dirons comment ne pas gaspiller de l'argent pour quelque chose dont vous n'aurez pas besoin."

    Il a recommandé que les gens achètent du sel, de l'avoine et d'autres produits qui ont une longue durée de conservation. Il a même déclaré que le lait en poudre, les céréales et le sucre pouvaient durer des années, une vidéo montrant comment cuire des pâtes tout en se cachant dans un bunker. L'émission spéciale passe ensuite au prochain présentateur TV Alexey Kazako, qui explique la règle numéro un de survivre à une explosion nucléaire est "moins de bonbons, plus d'eau".

    Il a déclaré: "Tous les chocolats, les bonbons et le lait condensé devront être laissés pour compte.

    "Le glucose est une source d'énergie inégalée, mais les sucreries vous donneront soif, et l'eau sera la ressource la plus précieuse pour les habitants des abris antiaériens."

    Eduard Khalilov, un spécialiste de la survie, a expliqué aux téléspectateurs l'importance de stocker de l'eau douce.

    Il a dit, "les gens ne peuvent survivre que jusqu'à trois jours sans eau, mais peuvent aller jusqu'à trois semaines sans nourriture."

    L'ancre de la chaîne a recommandé aux gens d'acheter des masques à gaz, des tablettes de radiation et de lire des manuels de survie en cas de guerre nucléaire. Les instructions sont pour "les gens qui succombent à la panique et décident de dépenser toutes leurs économies", a t-il ajouté.

    Les tensions entre les deux pays n'ont jamais été plus élevées, car les craintes de guerre se sont multipliées après que les États-Unis se soient mobilisés pour attaquer la Syrie. La spéciale diffusée le même jour par l'ambassadeur de la Russie au Liban a déclaré que Moscou était prêt à abattre tous les missiles américains.

    "S'il y a une attaque des Américains, alors les missiles seront détruits et même les sources d'où partiront les missiles", a prévenu Alexander Zasypkin, ambassadeur de Russie au Liban, lors d'un entretien mardi avec une chaîne de télévision liée au Hezbollah.

    @ nasseratta5
    Ambassadeur russe à Beyrouth: "S'il y a une frappe des Américains sur la Syrie, alors ... les missiles seront abattus et même les sources à partir desquelles les missiles ont été tirés", a déclaré Zasypkin à la chaîne al-Manar du Hezbollah. Arabe.
    11h00 - 11 avril 2018

    Après l'avertissement de la Russie, Trump a pris à Twitter suscitant des craintes qu'un conflit pourrait éclater entre les deux superpuissances nucléaires.

    RépondreSupprimer
  23. @realDonaldTrump
    La Russie promet d'abattre tous les missiles tirés sur la Syrie. Préparez-vous la Russie, parce qu'ils viendront, gentils et nouveaux et «intelligents !» Vous ne devriez pas être des partenaires avec un animal tuant le gaz qui tue son peuple et l'apprécie !
    12h57 - 11 avril 2018

    Vidéo: Stock inviolable: que dois-je emmener avec moi à l'abri antiaérien ?

    "Alors que les politologues et les experts militaires discutent de scénarios possibles, quelqu'un est déjà pressé de gonfler l'hystérie. Et pas en Syrie, mais en Russie. Le web est écrit presque pour la prochaine guerre mondiale. Si soudainement il y avait ceux qui ont cédé à la panique et décidé de réduire toutes leurs économies à la réserve indicibles, nous vous dirons comment ne pas dépenser de l'argent en vain. "

    https://www.zerohedge.com/news/2018-04-12/russian-tv-instructs-citizens-how-prepare-bomb-shelters-nuclear-war

    RépondreSupprimer
  24. PREMIER ACTE DE LA DESOBEISSANCE CONTRE LES NAZIES:

    L'Allemagne et l'Italie refusent de rejoindre les frappes aériennes en Syrie


    par Tyler Durden
    Jeu, 04/12/2018 - 11:39


    Il y a au moins deux pays européens qui se souviennent que lorsqu'il fait froid en hiver, il y a un pays qu'ils appellent pour fournir le gaz naturel dont ils ont besoin pour se chauffer.

    L'Allemagne, qui a réalisé que toute attaque contre la Syrie compromettrait davantage ses relations avec le Kremlin, a déclaré qu'elle ne participerait pas à des frappes militaires contre la Syrie en réponse à la prétendue attaque au gaz chimique contre une enclave de l'opposition. "casque blanc" faux drapeau, mais trop diplomatiquement soutient les efforts occidentaux pour montrer l'utilisation d'armes chimiques est inacceptable, a déclaré la chancelière Angela Merkel.

    "L'Allemagne ne participera pas - il n'y a pas encore eu de décisions, je tiens à le souligner - à une action militaire", a déclaré Mme Merkel après avoir rencontré le Premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen à Berlin. "Mais nous soutenons tout ce qui est fait pour montrer que l'utilisation d'armes chimiques n'est pas acceptable", a-t-elle ajouté.

    Bien sûr, Merkel aurait pu simplement dire "Nous sommes heureux de faire quoi que ce soit, sauf ce qui nous met sur la liste noire de Poutine: le reste d'entre vous peut le faire."

    Pendant ce temps, à Dublin, le nouveau ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a déclaré que l'Allemagne s'attendait à être consultée avant que ses alliés occidentaux attaquent les forces du président syrien Bachar Al-Assad, les alliés devant être unis sur ce dossier.

    Auparavant, Mme Merkel s'était entretenue avec le président français Emmanuel Macron au sujet de l'attaque gazeuse présumée et a exprimé sa préoccupation quant à l'érosion de la capacité de la communauté internationale à interdire les armes chimiques, a déclaré son porte-parole. Norbert Roettgen, président de la commission parlementaire allemande des affaires étrangères et allié de Mme Merkel, a déclaré: "Honnêtement, il n'y a toujours pas de politique de l'UE - ni même des États membres individuels - pour les pays en Asie de l'Ouest.

    "S'il s'agissait de frappes militaires avec la participation de la France et de la Grande-Bretagne, ce n'est toujours pas une politique".

    Amusant, au lieu de se concentrer sur la nature du schisme entre l'Allemagne et ses alliés, la nation la plus puissante d'Europe fait échouer l'absence d'une politique européenne cohérente en la matière: une excuse facile sur un continent où il n'y a pratiquement aucune cohésion :

    M. Roettgen a exhorté l'Union européenne à élaborer une politique en Asie de l'Ouest dans son ensemble, ajoutant: "L'Allemagne devrait travailler ensemble avec d'autres pour une conférence de paix au Moyen-Orient et diverses options diplomatiques pour ne pas laisser le sujet se reposer".

    Il a appelé à une "approche par étapes", qui pourrait commencer avec l'accès humanitaire en Syrie. "La situation est tellement chargée de multiples conflits que l'on ne peut que progresser progressivement."

    RépondreSupprimer
  25. Interrogée à propos d'une telle conférence, Mme Merkel a déclaré aux journalistes: "Nous savons que beaucoup de choses sont liées au Moyen-Orient, mais nous devons maintenant faire face à une situation où il y a beaucoup de preuves que le régime syrien utilise à nouveau armes."

    Une autre option proposée par l'Allemagne consisterait à utiliser l'influence de l'Europe sur l'Iran pour faire pression sur la Syrie. M. Roettgen a déclaré que l'Europe pourrait parler à l'Iran dans le cadre de son accord nucléaire de 2015 avec les puissances mondiales, que Trump a qualifié de "pire accord jamais négocié".

    L'Iran avait besoin de comprendre que ses perspectives économiques seraient limitées s'il "poursuivait une expansion belliqueuse permanente du pouvoir", a-t-il dit, ajoutant que la Turquie devrait être informée "qu'il ne peut y avoir de mandat de guerre en Syrie".

    En d'autres termes, l'Europe arrêterait d'importer du pétrole iranien (pour les euros) si Téhéran refusait de trahir ses amis syriens.

    "Mais il n'y a pas de pays - ni les États-Unis ni un pays européen - qui prenne l'initiative, ce qui est honteux pour la politique occidentale", a déclaré Roettgen.

    * * *

    L'autre pays, qui a déclaré que l'Allemagne ne participerait pas à des frappes syriennes, a déclaré qu'il refuserait de participer à toute action militaire contre la Russie Assad, si l'Italie:

    L'ITALIE NE PRENDRA PART AUCUNE ACTION MILITAIRE EN SYRIE
    Cependant, tout comme l'Allemagne ...

    L'ITALIE FOURNIRA UN SOUTIEN LOGISTIQUE AUX ALLIES - BUREAU DU PREMIER MINISTRE

    Ce qui signifie que les deux nations qui mèneront l'attaque contre la Syrie quand elle arrivera inévitablement - avec ou sans les États-Unis - seront le Royaume-Uni, dont les sous-marins sont déjà en place au large des côtes syriennes, et probablement la France.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-04-12/germany-italy-refuse-join-syria-airstrikes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Allemagne et l'Italie refusent d'assassiner des millions d'enfants, de femmes et d'hommes !!!

      Supprimer
  26. Le monde a-t-il commencé à provoquer sa dépendance au pétrole ?


    par Tyler Durden
    Jeu, 04/12/2018 - 12:05
    Écrit par Tsvetana Paraskova via OilPrice.com,


    Jusqu'à il y a une dizaine d'années, la majeure partie du monde était un client captif du pétrole - les consommateurs payaient n'importe quel prix pour l'essence et la demande de pétrole montait en flèche, malgré la flambée des prix du pétrole.

    Mais récemment, de nombreux pays ont commencé à montrer une plus grande sensibilité aux prix du pétrole - la demande de pétrole augmente à mesure que leur économie croît, mais la demande de pétrole est également plus sensible aux fluctuations du prix du pétrole. produit, selon les données de ClearView Energy Partners basée à Washington et la recherche par Liam Denning, chroniqueur de Bloomberg Gadfly.

    Bien qu'il soit au moins une décennie ou plus tôt pour appeler la fin de la dépendance mondiale au pétrole, la recherche et les données suggèrent que dans un nombre croissant de grandes économies consommatrices de pétrole, la demande pétrolière est négativement corrélée avec les prix du pétrole. En d'autres termes, la consommation diminue lorsque les prix augmentent et vice versa - un concept économique commun applicable à presque tous les autres produits sur le marché.

    Avec le pétrole, cela n'a pas toujours été le cas.

    ClearView Energy et Denning ont analysé les données pour trois périodes de 10 ans se terminant en 2006, 2011 et 2016, respectivement.

    Au cours des dix premières années jusqu'en 2006, les pays représentant les quatre cinquièmes de la demande de pétrole, y compris les États-Unis, l'Inde, la Chine et la Russie, ont montré une corrélation positive entre la demande pétrolière et leur produit intérieur brut (PIB). Prix du pétrole.

    Dans la décennie qui a précédé la crise financière en 2007-2008, la demande de pétrole a grimpé presque partout dans le monde, malgré le fait que les prix du pétrole se soient également redressés. C'est la période de l'industrialisation et de la construction chinoise qui a englouti le pétrole à tout prix. Dans la plus grande partie du monde, la situation était la même: la demande de pétrole augmentait avec la hausse des économies et la hausse des prix du pétrole, ce qui donnait à penser que ces pays étaient des clients captifs du pétrole.

    La deuxième période de 10 ans de la recherche coïncide avec la crise financière de 2007-2008 et la récession qui a suivi. Au cours de la période de 10 ans jusqu'en 2011, la demande pétrolière américaine s'est découplée de la croissance économique américaine et a commencé à réagir à la résurgence des prix du pétrole amorcée en 2009. Au cours de cette période, les États-Unis se sont détournés du pétrole. comme l'Allemagne ou le Japon, où le lien entre le PIB et la consommation de pétrole s'est affaibli. Alors qu'il s'agissait d'un changement profond dans la corrélation entre la demande pétrolière américaine et le PIB et les prix du pétrole, de nombreuses économies émergentes - y compris les principaux inducteurs de demande de pétrole en Inde et en Chine - ressemblaient encore à des clients captifs du pétrole. Leur demande de pétrole était en plein essor, même dans les périodes de flambée des prix du pétrole, le spectacle de recherche et de données.

    RépondreSupprimer
  27. Puis, au cours de la troisième période - les dix années jusqu'en 2016 - même la demande de pétrole en Chine et en Inde semblait plus sensible aux prix du pétrole. Dans ces pays et d'autres économies en développement, la croissance de la demande de pétrole reste étroitement liée à la croissance du PIB. Mais la demande de pétrole a commencé à montrer une certaine corrélation négative avec les prix du pétrole, suggérant que la consommation est plus sensible au prix du pétrole qu'elle ne l'était dans les décennies précédentes. Certes, la période de 10 ans jusqu'en 2016 comprend le krach pétrolier au cours duquel la corrélation négative a été accentuée par le fait que la demande a progressé plus vite en raison des bas prix du pétrole.

    Néanmoins, l'Inde et la Chine sont maintenant entrées dans le groupe des économies qui montrent une corrélation positive entre la demande de pétrole et la croissance économique, et une corrélation négative entre la demande et les prix du pétrole. Les États-Unis font également partie de ce groupe, avec une faible corrélation positive entre la demande et le PIB et une corrélation négative entre la demande et le prix du pétrole, selon les recherches.

    On ne sait pas si les économies mondiales continueront à montrer une corrélation négative entre la demande de pétrole et les prix du pétrole à partir de maintenant, mais la recherche suggère qu'aux États-Unis, et même en Chine et en Inde, la demande pétrolière est maintenant plus sensible au pétrole. Il y a dix ou vingt-deux ans, les producteurs de pétrole ont peut-être tort de penser qu'ils détiennent encore des clients captifs qui achèteraient leur produit à n'importe quel prix.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-04-12/has-world-started-kick-its-oil-addiction

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grâce à l'Internet qui se répand dans le monde, les habitants savent désormais que le pétrole est abiotique et qu'il n'y a pas lieu de s'en priver pour en laisser aux riches (1% des plus riches dirigent le monde à 50 %, en 2030 ils tiendront les 3/4 !).

      --------------------------

      Environ 25 % du charbon (noir) brûlé dans les centrales allemandes vient des USA.
      En 2014, 17,8 % de l'électricité de l'Allemagne provenaient de la "houille", 25,4 % provenaient de lignite et 15,8 % de l'énergie nucléaire.
      Fait révélateur, les sources d'énergie renouvelables représentaient seulement 3,2 % (128 sur un PJ 4041 total) de fabrication allemande et de mines Énergie entrées en 2013, avec peu de "amélioration" depuis 2008. Il montre comment inutile unreliables sont pour l'extraction et transformation de l'énergie-intense.
      - Plus de 80 nouvelles centrales électrique alimentées au charbon sont proposés en Turquie, c'est la ruée au charbon la plus grande au monde après la Chine et l'Inde (tuteur)
      - "En Inde, il y a environ 300 millions de personnes qui sont toujours sans énergie, sans lumière, sans électricité pour chauffer leurs maisons etc, donc le charbon continuera à jouer un rôle important pour combler ce besoin.

      Supprimer
  28. Au seuil de l’apocalypse ? En cas de guerre nucléaire, quelles conséquences pour l’humanité


    16:42 12.04.2018
    Nadine Gordienko


    Alors qu’au cours de ces derniers mois les tensions sur la scène internationale ne font qu’accroître, les plus pessimistes s’interrogent déjà sur l’éventualité d’une guerre nucléaire ainsi que sur les conséquences qu’elle pourrait avoir sur l’humanité. Face à ces craintes, voici les réponses des scientifiques.

    Les importants regains de tensions géopolitiques dans le monde pèsent aujourd'hui sur l'avenir de l'humanité laissant craindre une éventuelle guerre nucléaire. Cette idée donne des frissons aux quatre coins du globe.

    Certains vont jusqu'à se rappeler cette phrase populaire, mettant en garde contre les lourdes conséquences auxquelles l'humanité serait appelée à faire face si un conflit nucléaire éclatait.

    «Je ne sais pas comment la Troisième Guerre mondiale sera menée, mais je sais comment le sera la quatrième: avec des bâtons et des pierres», selon l'adage attribué à Albert Einstein.

    Donc, avant que l'inévitable ne se produise, récapitulons les conséquences, décrites par des scientifiques.

    L'hiver nucléaire

    «L'hiver nucléaire est le cauchemar de tous ceux qui se sont penchés sur les conséquences d'un conflit nucléaire. La guerre froide appartient au passé mais avec Poutine d'un côté et Trump de l'autre, le monde est peut-être sur le point de redevenir un endroit très dangereux», écrit le portail Slate, en évoquant la question des conséquences de la frappe nucléaire.

    L'hiver nucléaire entrainant une baisse globale des températures de surface, serait la conséquence des millions de tonnes de fumées, de poussières et de débris propulsés dans l'atmosphère par l'explosion de bombes atomiques. En masquant le rayonnement solaire, en détruisant la couche d'ozone, ils condamneraient à mort les populations se trouvant à des milliers de kilomètres des explosions.

    On parle souvent d'une guerre atomique massive entre Moscou et Washington. Mais comme l'indiquent deux scientifiques américains, Alan Robock et Owen Brian Toon, il suffirait d'un conflit régional entre l'Inde et le Pakistan avec un échange de 50 frappes chacun (seulement 0,4 % de l'arsenal nucléaire mondial) pour menacer de famine 1 milliard de personnes.

    En outre, en évoquant les scénarios d'hiver nucléaire, le portail Notre planète dresse une liste de conséquences que ce phénomène pourrait entraîner.

    Selon le résultat de multiples recherches, 20 millions de personnes seraient tuées par l'effet direct des explosions nucléaires.

    De plus, pendant une décennie, les rayons du Soleil seraient alors en partie filtrés. En plus de la baisse des températures, cela entrainera un affaiblissement de la photosynthèse.

    RépondreSupprimer
  29. L'agriculture serait alors affectée. Le manque de ressources alimentaires entrainera la famine pour l'ensemble de l'humanité. Selon le portail Slate, jusqu'à 2 milliards de personnes pourraient périr de la famine.

    Des fumées mortelles

    Des incendies colossaux et incontrôlables déclenchés par les bombes enverraient, selon les chercheurs, dans l'atmosphère 9 millions de tonnes de suie dans l'atmosphère. En moins de 50 jours, toute la planète serait affectée par les cendres, estime Alan Robock, climatologue de l'université de Rutgers qui se livre depuis 1984 à l'étude de ce qui adviendrait après une frappe nucléaire.

    «Le souffle, les incendies et la radioactivité tueraient des millions de personnes si elles étaient lancées sur les villes modernes. (…) Mais c'est la fumée des incendies qui aurait l'impact le plus important», affirme-t-il sur son blog du Huffington Post.

    Le climat inévitablement changé

    Indirectement, une guerre nucléaire totale pourrait bien tarir la production d'oxygène sur notre planète. Les plantes ne pourront plus transformer le gaz carbonique et donc celui-ci verrait sa concentration dans l'atmosphère augmenter considérablement.

    De plus les nuages de fumée, hautement chargés en carbone pourraient conduire à un changement climatique sans précédent selon le physicien de la NASA, Luke Oman interviewé lors de la réunion de l'Association américaine pour l'Avancement des Sciences à Washington.

    Y aura-t-il des survivants ?

    Alors que le problème du conflit nucléaire alimente de nombreuses recherches depuis Hiroshima, le spécialiste en visualisation des données Neil Halloran s'est attaqué à une tâche à première vue insurmontable: évaluer les pertes que pourrait occasionner une guerre nucléaire.

    La vidéo montre comment la population a évolué chaque année, combien de personnes sont nées et combien sont mortes, ainsi que le nombre annuel total de décès au XXe siècle. Siècle au cours duquel les guerres mondiales ont provoqué des pics de mortalité qui sont d'ailleurs insignifiant par rapport aux conséquences des frappes nucléaires.

    Selon le chercheur, le nombre de 500 millions de victimes ne concerne que les trois premières semaines d'échange de frappes, car il est impossible d'évaluer les autres victimes compte tenu de l'impact imprévisible d'un éventuel hiver nucléaire.

    «Dans ce type de guerre, des gens survivront quelque part sur la planète mais le chaos qui en résulterait éclipsera tout ce que nous avons connu», affirme le physicien, Ira Helfand, cité par la Presse.

    Y-a-t-il un moyen de survivre à une attaque nucléaire ?

    Le portail Guide de survie a dressé une liste de questions qui pourraient être salvatrices lors d'une frappe nucléaire.

    Première chose à retenir ici, c'est ne pas s'exposer aux flashes car les auteurs d'une telle attaque ne préviendront pas avant de larguer une ou plusieurs bombes nucléaires. Aucune forme de précaution contre ce phénomène ne peut donc être prise.

    RépondreSupprimer
  30. Le flash des radiations ont des effets désastreux sur la rétine. Avant tout, il est donc conseillé de se mettre à l'abri de ces lumières, en se jetant, par exemple, au sol, en utilisant des objets qui se trouvent à portée de main pour protéger le visage, la bouche et les oreilles.

    Ensuite, la fin de l'explosion nucléaire marque le début de l'étape marathon. Dès qu'une attaque est terminée, il faut prendre ses jambes à son cou pour se mettre à l'abri le plus vite possible.

    «Si aucun abri n'est disponible dans votre environnement immédiat, poursuivez votre marathon en vous dirigeant dans le sens du vent ou perpendiculairement à lui, toujours en restant dos à la zone d'impact. Pour votre santé pulmonaire, une respiration sous un tissu est fortement conseillée. Vous devriez d'ailleurs continuer à protéger votre peau, votre nez et votre visage durant votre fuite», écrit le portail.

    De son côté, le portail Wiki How rappelle la nécessité d'établir un plan d'action bien détaillé. Il est alors fortement conseillé d'avoir sous la main de la nourriture et des fournitures médicales.

    Il faudrait penser à faire toute une réserve de denrées non périssables comme, par exemple, du riz blanc, du blé, des haricots, des pâtes, sans oublier une quantité suffisante d'eau potable.

    Finalement, il faut compter devoir rester à l'abri pour un minimum de 200 heures (8-9 jours). Les 48 premières heures hors de l'abri pourraient être mortelles.

    «À force d'avoir été rabâché, le risque de destruction de l'humanité paraît désuet. Il est urgent de le rappeler aux petits-enfants de l'atome», résume dans une tribune au Monde le chercheur Barthélémy Courmont.

    https://fr.sputniknews.com/societe/201804121035919202-apocalypse-science-consequences-guerre-nucleaire/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Que la Russie réplique si elle est attaquée: c'est normal, c'est humain, c'est indispensable. Quelle seront les villes et pays ciblés ? Uniquement les (pays !) criminels.

      Nota: (...) Le Topol* M ICBM est le missile le plus rapide du monde à Mach 21 (16 000 milles à l'heure, soit: 25.749,50 km/h) ; contre lui, il n'y a aucune défense. Lancé depuis Moscou, il frappe New York City en 18 minutes et L.A. en minutes 22,8.
      * Ne pas confondre avec 'gogol': nombre avec 100 zéros ou 'google': sent zéro.
      https://www.youtube.com/watch?v=6X8a39agFjE

      Les sous-marins russes – ainsi que les sous-marins chinois – sont en mesure de lancer au large des côtes aux États-Unis, en frappant des cibles côtières dans une minute. (...) !!
      ----------------------
      Le Secrétaire à la défense suggère que Poutine pourrait envoyer un missile ou bombe nucléaire sur l'Amérique, dit volonté américaine « Défendre l'ordre International »

      dimanche 8 novembre 2015

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/11/secretaire-la-defense-suggere-poutine.html

      Supprimer
  31. Plus de 70 articles scientifiques disent: Le changement du niveau de la mer d'aujourd'hui est indiscernable du bruit


    Anthony Watts
    12 avril 2018


    Les niveaux de la mer Holocène étaient de 2 mètres plus haut

    1. Les niveaux de mer «anthropiques» modernes augmentent-ils à un rythme sans précédent ? Non.

    Malgré l'augmentation des concentrations de gaz carbonique depuis 1900, le Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) de l'ONU a conclu que le niveau global de la mer n'a augmenté que de 1,7 mm par an pendant toute la période 1901-2010, soit 0,17 d'un mètre par siècle.

    Au cours de la période de 1958 à 2014, lorsque les émissions de gaz carbonique ont considérablement augmenté, une analyse récente a révélé que le taux d'élévation du niveau de la mer se situait entre 1,3 mm / an et 1,5 mm / an, soit 0,14 mètre par siècle.

    Frederiske et al., 2018 Taux d'élévation du niveau global de la mer "anthropogénique" (1958-2014): +0.14 d'un mètre par siècle

    "Pour la première fois, il est montré que pour la plupart des bassins, la tendance et l'accélération du niveau de la mer reconstruites peuvent s'expliquer par la somme des contributeurs, ainsi qu'une grande partie de la variabilité décennale. La reconstruction globale du niveau de la mer montre une tendance de 1,5 ± 0,2 mm an-1 sur 1958-2014 (1s), contre 1,3 ± 0,1 mm an-1 pour la somme des contributeurs. "

    2. ~ 15,000 - 11,000 Years Ago, les niveaux de la mer ont augmenté à des taux de +4 à +6 mètres par siècle

    Au cours des derniers millénaires, le niveau de la mer dans certaines régions a augmenté et diminué de + ou - 0,5 à 1,1 mètre par siècle. Les niveaux de la mer durant la période chaude médiévale étaient de 170 centimètres plus élevés qu'aujourd'hui.

    Hansen et al., 2016 Danemark, +1,7 mètre plus haut que durant la période chaude médiévale

    "Enregistrement continu des changements du niveau de la mer Holocène ... (4900 ans avant notre ère). ... La courbe révèle huit oscillations centennales du niveau de la mer de 0,5-1,1 m superposées à la tendance générale de la courbe RSL [niveau relatif de la mer] [niveau relatif de la mer ~ 1,7 m plus élevé qu'il y a 1400 à 1000 ans].

    Cronin et al., 2017 Taux global d'élévation du niveau de la mer: +4 mètres par siècle (il y a 14 500 à 14 000 ans)

    Les taux et les modèles d'élévation globale du niveau de la mer (SLM) après le dernier maximum glaciaire (LGM) sont connus à partir des âges radiométriques sur les récifs coralliens de la Barbade, de Tahiti, de Nouvelle-Guinée et de l'océan Indien. et ailleurs. ... Lambeck et al. (2014) estiment des taux globaux moyens pendant la phase principale de déglaciation de 16,5 à 8,2 kiloannum (ka) [16 500 à 8 200 ans] à 12 mm an-1 [+1,2 mètre par siècle] avec des taux de SLR [augmentation du niveau de la mer] plus rapides (~ 40 mm an-1) [+4 mètres par siècle] pendant l'impulsion de l'eau de fonte 1A ~ 14,5-14,0 ka [il y a 14 500 à 14 000 ans]. "

    RépondreSupprimer
  32. Abdul et al., 2017 Taux global d'élévation du niveau de la mer: +4 mètres par siècle (il y a 11 450 à 11 100 ans)

    "Nous constatons que le niveau de la mer a remarquablement bien suivi les oscillations climatiques. L'élévation du niveau de la mer a été rapide au début d'Allerød (25 mm an-1), mais a diminué progressivement dans le Dryas plus jeune (7 mm an-1) lorsque le taux atteint <4 mm yr-1 supporter". Aucune preuve n'a été trouvée indiquant un saut dans le niveau de la mer au début du Dryas Younger tel que proposé par certains chercheurs. Après le «ralentissement», le taux d'élévation du niveau de la mer s'est rapidement accéléré, produisant le saut de niveau de la mer de 14 ± 2 m connu sous le nom de MWP-1B; a eu lieu entre 11,45 et 11,1 ka BP avec une élévation maximale du niveau de la mer atteignant 40 mm an-1 [+4 mètres par siècle]. "

    Ivanovic et al., 2017 Augmentation du niveau de la mer dans l'hémisphère nord: +3.5 à +6.5 mètres par siècle (~ 14 500 ans)

    "Pendant le dernier maximum glaciaire il y a 26-19 mille ans (ka), une vaste nappe de glace s'étendait sur l'Amérique du Nord [Clark et al., 2009]. Au cours des millénaires suivants, alors que le climat se réchauffait et que cette couche de glace se décomposait, de grands volumes d'eau de fonte ont envahi les océans [Tarasov et Peltier, 2006; Wickert, 2016]. Cette période, connue sous le nom de «dernière déglaciation», comprenait des épisodes de changements climatiques brusques, tels que le réchauffement de Bølling [~ 14,7-14,5 ka], alors que les températures de l'hémisphère nord augmentaient de 4-5 ° C en quelques décennies [Lea et al., 2003; Buizert et al., 2014], coïncidant avec une élévation du niveau de la mer de 12-22 m en moins de 340 ans [3,5 à 6,5 mètres par siècle] (Meltwater Pulse 1a (MWP1a)) [Deschamps et al., 2012]. "

    Zecchin et al., 2015 Taux d'augmentation du niveau de la mer au niveau régional: +6 mètres par siècle (il y a 14 500 à 11 500 ans)

    " Les impulsions de l'eau de mer ont ponctué l'élévation relative du niveau de la mer postglaciaire avec des taux allant jusqu'à 60 mm / an. [6 mètres par siècle] pour quelques siècles. "

    3. Plus de 70 articles affirment que les niveaux de la mer dépassaient de plus de 2 mètres les niveaux actuels Il y a quelques milliers d'années, lorsque les niveaux de gaz carbonique étaient «sûrs»

    70+ papiers: niveaux de la mer 2+ m plus élevés il y a 9 000-4 000 ans alors que les niveaux de gaz carbonique étaient «sûrs» (265 ppm) Plus ici

    Avant l'avènement de la révolution industrielle à la fin du 18e siècle et au début du 19e siècle, les concentrations de gaz carbonique oscillaient entre 260 et 280 parties par million (ppm).

    Au cours du siècle dernier, les concentrations de gaz carbonique dans l'atmosphère ont considérablement augmenté. Tout récemment, ils ont éclipsé 400 ppm.

    Des scientifiques comme le Dr. James Hansen ont conclu que les niveaux de gaz carbonique pré-industriels étaient idéaux pour le climat. Bien que moins optimales, les concentrations de gaz carbonique dans l'atmosphère jusqu'à 350 ppm ont été caractérisées comme «sûres» sur le plan climatique.

    RépondreSupprimer
  33. Cependant, des concentrations de gaz carbonique supérieures à 350 ppm sont considérées comme dangereuses pour le système terrestre. On croit que de telles concentrations «élevées» pourraient entraîner un réchauffement rapide, la fonte des glaciers et des calottes glaciaires et une élévation du niveau de la mer de 10 pieds en l'espace de 50 ans.

    Pour atteindre les niveaux catastrophiques (10 pieds sur 50 ans) prédits par les partisans de l'alarmisme de l'élévation du niveau de la mer, le taux de changement «anthropique» actuel de +0,14 centimètre par an (depuis 1958) devra exploser immédiatement à +6,1 centimètres par an .

    La probabilité que cela se produise est faible, d'autant plus que le Groenland et l'Antarctique réunis n'ont apporté qu'un total de 1,54 cm depuis 1958 (Frederiske et al., 2018).

    Il devient de plus en plus apparent que le niveau de la mer monte et descend sans aucun lien évident avec les concentrations de gaz carbonique.

    Et si un signal anthropique ne peut pas être relié de manière visible à l'élévation du niveau de la mer (comme l'ont noté les scientifiques), alors la plus grande menace existentielle perçue par les défenseurs du réchauffement climatique dangereux ne sera plus considérée comme digne d'intérêt.

    Read more at No Tricks Zone

    https://wattsupwiththat.com/2018/04/12/70-scientific-papers-say-todays-sea-level-change-indistinguishable-from-noise/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) Cependant, des concentrations de gaz carbonique supérieures à 350 ppm sont considérées comme dangereuses pour le système terrestre. On croit que de telles concentrations «élevées» pourraient entraîner un réchauffement rapide, la fonte des glaciers et des calottes glaciaires et une élévation du niveau de la mer de 10 pieds en l'espace de 50 ans. (...)

      FAUX ! ARCHIFAUX ! La fonte des glaces ne peut que faire BAISSER le niveau de la mer, mais, comme l'étendue mers+océans couvrent 74 % de notre planète, la modification se mesurerait en 100ème de millimètres !!

      Exercice: Prendre une bouteille en plastique remplie d'eau et la mettre au congélateur. Le volume de la bouteille va s'accroitre. Si la bouteille est portée au soleil: le volume diminue.
      Par 'calotte glaciaire' il faut entendre que les glaciers sont ATTACHÉS au fond et non flottants.

      Supprimer
  34. La perspective alarmiste de l'augmentation de la chute de neige en Antarctique


    David Middleton
    12 avril 2018



    Il y a trois jours, Anthony a publié un résumé très factuel du récent document de l'EGU sur l'augmentation des chutes de neige en Antarctique au cours des 200 dernières années:

    Une forte augmentation des chutes de neige antarctiques aide à prévenir l'élévation du niveau de la mer

    Plus loin, les gens qui ont rapporté que Gorebal Warming déforme le fond marin, ont une perspective intéressante de la publication de l'EGU (y compris des remarques diffamatoires sur Anthony et WUWT dans le premier commentaire) ...

    SCIENCE

    L'Antarctique devient plus enneigée

    Maddie Stone
    Lundi 15h50 Filtré à: GLACE SUR UNE GLACE MINCE

    Le plus grand morceau de glace du monde, la calotte glaciaire antarctique, contient assez d'eau gelée pour mettre des villes comme Miami à plusieurs centaines de mètres sous terre. La réduction de l'Antarctique à l'avenir dépendra de l'équilibre entre ce qui fond et ce qui est ajouté quand il neige.

    Une nouvelle étude publiée dans la revue Climate of the Past a quelques (petites) bonnes nouvelles en ce qui concerne les chutes de neige: elle augmente. Depuis le 19ème siècle, les chutes de neige à travers l'Antarctique ont augmenté d'environ 10 pour cent. Ce n'est pas assez pour compenser la hausse du niveau de la mer due à la fonte des glaces, mais les chiffres sont encore impressionnants. Comme le souligne un communiqué de presse, le continent prépare chaque année environ deux nouvelles glaces de la mer Morte.

    "Nos nouveaux résultats montrent un changement significatif dans le bilan de masse de surface (de la neige) au cours du XXe siècle", a déclaré l'auteur de l'étude principale Elizabeth Thomas du British Antarctic Survey dans un communiqué.

    [...]

    Earther

    Jusqu'à présent, pas trop différent du poste d'Anthony ... Et puis les roues se sont détachées.

    L'ensemble de données a révélé que l'Antarctique a gagné 272 milliards de tonnes de glace de plus par an au cours de la première décennie du 21e siècle par rapport à la première décennie du 19e siècle. En d'autres termes, les chutes de neige additionnelles ont compensé 0,02 mm d'élévation du niveau de la mer par décennie depuis 1800.

    Comme on ne sait pas si l'Antarctique perd ou gagne de la glace, en grande partie à cause des incertitudes d'ajustement isostatique glaciaire, deux glaces supplémentaires (en plus du taux d'accumulation du 19ème siècle) sont beaucoup de glace de fracturation ... Si deux La valeur des mers mortes par an disparaissait du Groenland, ce serait catastrophique selon les alarmistes. Nous le savons parce que le Groenland perd actuellement entre 186 et 375 milliards de tonnes de glace par an, ce qui est qualifié de catastrophique, malgré son insignifiance dans la masse et le volume globaux de l'inlandsis groenlandais (GrIS). Au Groenland, nos amis de Skeptical Science décrivent cela comme "inquiétant" ...

    RépondreSupprimer
  35. En Antarctique, il est décrit comme «une (petite) bonne nouvelle».

    Une des choses que j'aime chez Alarmists Gone Wild est leur manque total de perspective.

    Selon Kjeldsen et al., 2015, le GrIS a perdu plus de 9 900 km3 de glace entre 1900 et 2010 et un article de The Economist affirmait que le GrIS avait perdu 375 Gt / an (409 km3 / an) de 2011 à 2014.

    1900-1983 75,1 ± 29,4 gigatonnes par an
    1983-2003 73,8 ± 40,5 gigatonnes par an
    2003-2010 186,4 ± 18,9 gigatonnes par an
    km³ / an gigatonnes / an
    1900-1983 (82) (75)
    1983-2003 (81) (74)
    2003-2010 (203) (186)
    2011-2014 (409) (375)

    Si les estimations ci-dessus sont correctes, l'inlandsis groenlandais (GrIS) a perdu 11 077 milliards de tonnes de glace entre 1900 et 2014 ... 81 Dead Seas. Dans la première décennie du 21ème siècle (2001-2010), le GrIS a perdu 1.639 milliards de tonnes de glace ... 12 Dead Seas.

    Si l'Antarctique gagnait 272 milliards de tonnes de glace de plus par rapport au XIXe siècle, elle a accumulé 2 720 milliards de tonnes de glace de plus entre 2001 et 2010, ce qui a plus que compensé la perte du système GrIS. C'est presque comme si la glace fondait du Groenland et qu'une force mystique (l'évapotranspiration) la transportait en Antarctique et la déposait sous forme de neige.

    Maintenant, revenons à Earther ...

    C'est minuscule par rapport aux quelques millimètres par an d'élévation du niveau de la mer provenant de la fonte des glaces de l'Antarctique chaque année, mais ce n'est pas rien.

    "Plusieurs millimètres par an d'élévation du niveau de la mer provenant de la fonte des glaces de l'Antarctique chaque année" ... Sur quelle planète?

    Les données marégraphiques indiquent une élévation du niveau de la mer d'environ 1,5 mm / an. Les données satellitaires le mettent à 3.2 mm / an.

    nombreuses
    adjectif [non gradable] US / sev · r?l, -?r · ?l /
    Les
    (d'un montant ou d'un nombre) plus de deux et moins que beaucoup; certains:

    J'ai vu "Star Wars" plusieurs fois.

    Un peu difficile de faire fondre la glace de l'Antarctique pour contribuer "plusieurs millimètres par an" à 1,5-3,2 mm / an de l'élévation totale du niveau de la mer.

    RépondreSupprimer
  36. Selon le quatrième rapport d'évaluation du GIEC, les pertes dues aux glaciers et aux calottes glaciaires ont contribué pour 0,58 ± 0,18 mm an-1 à l'élévation du niveau de la mer de 1961 à 2003 et 0,77 ± 0,22 mm an-1 de 1993 à 2003 (Bindoff et al., 2007) , avec les pertes de glace les plus rapides en Patagonie, en Alaska, dans le nord-ouest des États-Unis et dans le sud-ouest du Canada (Lemke et al., 2007). Cependant, les incertitudes sur le taux de perte net étaient significatives en raison des observations ponctuelles et de la connaissance incomplète de la superficie globale des glaciers et de la distribution des volumes pour les observations des points d'upscaling. Sur la calotte glaciaire du Groenland, le GIEC (2007) a constaté que la masse avait été gagnée en altitude en raison de l'augmentation des chutes de neige et de la perte de masse près de la côte en raison de la fonte des glaciers. Le GIEC a estimé que l'inlandsis groenlandais a contribué 0,05 ± 0,12 mm an-1 à l'élévation du niveau de la mer entre 1961 et 2003 et 0,21 ± 0,07 mm an-1 de 1993 à 2003. Les changements dans l'Antarctique ont été plus difficiles à interpréter. de petits changements dans les taux d'accumulation de neige (Monaghan et al., 2006) et à différentes tendances dans le débit de chaque flux de sortie de l'Antarctique occidental. Le GIEC a estimé que la contribution de la calotte glaciaire antarctique se situait entre -0,28 et +0,55 mm an-1 de 1961 à 2003 et entre -0,14 et +0,55 mm an-1 de 1993 à 2003, permettant la possibilité que le changement de masse antarctique ont réduit l'élévation du niveau de la mer, en particulier avant 1993 (Bindoff et al., 2007; Lemke et al., 2007). Le taux de perte de glace semble avoir augmenté depuis 1993 en raison de l'augmentation de la fonte de la surface sur l'inlandsis du Groenland et de l'écoulement plus rapide de certains glaciers de sortie au Groenland et en Antarctique.

    Presse des Académies Nationales

    La meilleure estimation récente est que l'Antarctique se situe quelque part entre gagner assez de glace pour atteindre un niveau de mer inférieur de 0,14 mm / an et perdre suffisamment de glace pour augmenter le niveau de la mer de 0,55 mm / an. Alors ... "Plusieurs millimètres par an d'élévation du niveau de la mer" ne proviennent pas de la fonte des glaces de l'Antarctique chaque année. "

    La majeure partie de la neige supplémentaire est tombée sur la péninsule antarctique, tandis qu'une plus petite quantité s'est accumulée sur le plateau antarctique est beaucoup plus sec (mais plus vaste).

    Et c'est une "bonne chose" parce que la péninsule antarctique est à peu près la seule partie de l'Antarctique qui connaît une perte significative de masse de glace.

    Sur le premier commentaire à cet article ...

    Phase dense non aqueuse liquideMaddie Stone
    4/09/18 18h51
    Earther devrait embaucher Anthony Watts:

    Les chutes de neige de l'Antarctique contribuent grandement à prévenir l'élévation du niveau de la mer

    Y a-t-il une réunion entre les journalistes de l'environnement et ceux du climat chaque matin sur laquelle la recherche universitaire devrait être tirée des entrailles du monde universitaire ?

    Maddie, vous vous êtes sauvé en appelant des scientifiques du climat pour donner l'ancienne, "donc" citation. J'aime la citation ci-dessus qui était quelque chose comme: «donc, des températures plus élevées signifient plus d'évaporation et de précipitations.» Malheureusement, nous entendrons parler de cette recherche comme preuve qu'il n'y a pas de problème de changement climatique bientôt à la télé. Trump va détourner les dépenses scientifiques pour le ciment de mur frontalier.

    RépondreSupprimer
  37. Si quelqu'un qui lit ceci ne le sait pas déjà, Watts up with That est un blog déni de changement climatique. Anthony Watts est un outil. Il a un peu changé le ton du blog pour refléter l'évidence. Mais c'est toujours une connerie. Les commentaires sont inestimables pour le post lié ci-dessus.

    Oui ... Earther devrait embaucher Anthony Watts. Son examen de cette étude n'a pas été truffé d'erreurs.

    https://wattsupwiththat.com/2018/04/12/the-alarmist-gone-wild-perspective-of-the-increase-in-antarctic-snowfall/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. C'est tout de même un peu bizarre que parfois il y a 1 m ou 2 m de neige et, quand elle fond... la mer ne monte pas !!! Çà alors !

      Pourquoi avec tout les bateaux qui sont mis à l'eau (en plus des millions de baigneurs !!) la mer refuse t-elle encore de monter ???! Mais que fait la police ???

      Supprimer

  38. Le gaz carbonique entraîne la perte de poissons de petite taille sur le chemin du retour. Sauvez Nemo, changez un lightglobe !!


    April 13th, 2018



    Juste quand vous pensez que les titres ne peuvent pas être aussi stupides:

    Les bébés poissons ne reviendront peut-être pas à la maison à mesure que le niveau de gaz carbonique augmente dans l'océan, selon une étude
    - ABC Isabel Dayman

    Les bébés poissons pourraient perdre leur capacité à retrouver leur chemin à la maison en raison de l'augmentation des niveaux de gaz carbonique dans l'océan, a constaté un expert en écologie marine.

    Ce que l'étude a trouvé était que les larves de poissons ne faisaient pas attention aux bruits droits.

    Les chercheurs ont placé les larves dans un réservoir et y ont constamment fait passer du gaz carbonique. Ils semblent oublier que le gaz carbonique change naturellement tous les soirs sur les récifs du monde entier. Les poissons ne sont pas seulement habitués à avoir un quart quotidien, ils le préfèrent.

    En eau peu profonde, l'acidification des océans se produit à 19 heures tous les jours, et après 400 millions d'années, d'une manière ou d'une autre, les poissons se sont adaptés.

    Une étude précédente a déclaré que le poisson pouvait devenir imprudent dans un monde à forte concentration de gaz carbonique, mais il a ensuite découvert que c'était le laboratoire qui posait problème, et non le gaz carbonique. Quand ils ont ajouté le retour du pH quotidien à leurs réservoirs, le poisson s'est comporté mieux et a fait face au gaz carbonique supplémentaire. Les laboratoires sont mauvais pour le poisson.

    Les poissons transportent des centaines de millions d'années de gènes indésirables dans le pool de gènes, ce qui les aide à faire face au changement climatique. (Rappelez-vous le poisson qui s'est adapté de l'eau salée à l'eau douce en seulement cinquante ans ?) Les outils des désastres du passé semblent persister dans une petite proportion de la population. La sélection naturelle peut trouver cela et amplifier.

    Le barramundi* a 32 millions de bébés à perdre à la fois:
    C'est sombre et malheur sur l'ABC:

    "Quand nous avons élevé ces larves sous gaz carbonique élevé, nous avons vu que ces larves n'étaient plus attirées - et pire, elles étaient dissuadées - par les sons naturels de leur habitat naturel", a-t-il dit.

    Et cela aura des conséquences dévastatrices car il n'y aura pas de «recrutement» ou de retour de larves, a expliqué le professeur Nagelkerken.

    "La question est, quelle proportion d'espèces montrera cette réponse - est-ce 10 des espèces de poissons ? Est-ce 50 ou 80 p. 100 ? », A-t-il dit.

    Comme une grosse mère Barramundi a 32 millions d'œufs à la fois, ce n'est peut-être pas la fin du monde si seulement 27% rentrent chez eux au lieu de 65 %.

    RépondreSupprimer
  39. Si la moitié des bébés sont éliminés, le nombre de Barramundi baissera mais se rétablira - et cinq ou six ans plus tard, la nouvelle génération sera mieux adaptée à un taux de gaz carbonique plus élevé. Cent ans permet 20 générations d'adaptation. Comme le poisson d'eau salée coincé dans une piscine d'eau douce, la sélection naturelle est brutalement écrasante mais efficace. Répartis sur un siècle, le poisson le fera ...

    Quelle est la prochaine: le gaz carbonique provoque des chatons chauves, et des chiens confus ?

    REFERENCE
    Rossi et al, (2017) On the wrong track: ocean acidification attracts larval fish to irrelevant environmental cues, Nature journal, Scientific Reports. You can read the whole paper. (Lucky you)

    Previous studies:

    Michael D. Jarrold, Craig Humphrey, Mark I. McCormick, Philip L. Munday. (2017) Diel gaz carbonique cycles reduce severity of behavioural abnormalities in coral reef fish under ocean acidification. Scientific Reports; 7 (1) DOI: 10.1038/s41598-017-10378-y (Freely available).

    Kayanne et al (1995) Diurnal changes in the partial pressure of carbon dioxide in coral reef water. Science. 1995 Jul 14;269(5221):214-6. (Available at Researchgate.)

    http://joannenova.com.au/2018/04/co2-causes-baby-fish-to-get-lost-on-their-way-home-save-nemo-change-a-lightglobe/#more-58374

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. *Le barramundi (Lates calcarifer; en anglais: the barramundi) est une espèce de poisson amphidrome de la famille des Latidae et de l'ordre des Perciformes. On le trouve sur toutes les côtes et les cours d'eau adjacents du sud du continent asiatique, depuis le golfe Persique jusqu'au nord de la Corée du Nord, sur le pourtour des côtes indonesiennes, malaises, les îles Philippines, le sud des îles du Japon, les côtes sud de la Nouvelle-Guinée, les côtes australiennes au nord du tropique du Capricorne.

      Barramundi est un nom aborigène de la région de Rockhampton dans le Queensland australien signifiant poisson aux grandes écailles.

      Les barramundis sont généralement de couleur gris-vert pâle avec des reflets cuivrés. Ils peuvent mesurer jusqu'à 2 m de long et peser jusqu'à 60 kg mais le poids moyen est de 5 à 6 kg. Ils ont la forme typique des perches (deux nageoires dorsales et une tête concave).

      Les barramundis se nourrissent de crustacés, de mollusques et de petits poissons y compris de leur propre espèce; les jeunes se nourrissent de zooplancton. Cette espèce vit dans les cours d'eau et descend, au début de la mousson, en eau de mer (estuaires, baies et lagunes) pour frayer. Les femelles vont pondre chacune des millions d'œufs qui seront aussitôt fécondés par les mâles. Les adultes ne s'occupent ni des œufs ni des petits qui ont besoin d'eau saumâtre pour se développer. L'espèce est hermaphrodite, les jeunes animaux n'atteignent leur maturité sexuelle que vers l'âge de 3 ans; ce sont généralement des mâles et deviennent des femelles au moins après une saison de ponte (vers l'âge de 5 ans); c'est pourquoi les plus gros animaux sont toujours des femelles.

      Barramundi pie

      Poissons très appréciés des pêcheurs pour leur capacité de lutte (c'est de loin les poissons les plus recherchés des pêcheurs australiens), ils ont la réputation de savoir éviter les filets fixes et d'être plus faciles à attraper à la ligne. C'est un poisson d'une grande importance commerciale; il est pêché par tous les pays et élevé dans les fermes aquacoles en Australie, Inde, Indonésie, Thaïlande, Royaume-Uni, États-Unis et Pays-Bas. En Australie, il est utilisé dans des points d'eau pour la pêche amateur. Sa chair blanche est délicate, parfumée et pauvre en arêtes ce qui en fait un poisson apprécié -mais cher- que l'on peut préparer de nombreuses façons.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Barramundi

      (...) une grosse mère Barramundi a 32 millions d'œufs à la fois (...) !!!

      Sachant que sur 32 millions il y en aura environ 16 qui seront des femelles et qui pondront chacune 32 millions d'œufs...

      _ Le gaz carbonique est absorbé par le phytoplancton consommé par tous les poissons, car; le phytoplancton transforme le gaz carbonique en nano particule de carbone (charbon).

      Supprimer
  40. Chasse au sorcières moderne: quelles sont les cibles ?


    22:40 12.04.2018
    Irina Dmitrieva


    Le 11 avril 1775, la dernière sorcière aurait été exécutée en Europe. Des siècles se sont écoulés, mais les chasser resterait un des passe-temps préférés des hommes. Mais comme les sorcières se font rares de nos jours, cette chasse a maintenant d’autres cibles et est surtout motivée par des raisons politiques. Qui sont les «sorcières» de nos jours ?

    Donald Trump a publié cette semaine un message sur Twitter indiquant: «La chasse aux sorcières totale !» sans autre précision. De quoi que parle le Président américain, la chasse aux sorcières serait effectivement devenue totale de nos jours, et ce plus de 240 ans après la dernière exécution d’une sorcière en Europe.

    Mais qui sont les meilleurs candidats qu’on chasse de nos jours à la place des sorcières ? En voici quelques exemples.

    Hackers

    Les hackers venant des pays qui disposent de technologies informatiques avancées sont parfois la cible d’accusations d’espionnage ou d’ingérence dans les affaires intérieures d’autres pays.

    Le rapport US «amateur» sur les hackers russes ressemble à une «chasse aux sorcières»

    En janvier 2017, les services de renseignement américains ont publié un rapport sur des hackers russes qui se seraient ingérés dans la présidentielle pour soutenir Donald Trump. Une grande partie des médias américains ont refusé de publier ces informations, les qualifiant d’inconsistantes. C’était «un ensemble d'accusations sans fondement» d’après la diplomatie russe.

    Le Président Trump s’est moqué du rapport sur Twitter, alors que le Kremlin a estimé que le rapport «non-professionnel et émotionnel» ressemblait à une «chasse aux sorcières».

    D’ailleurs, pour rejeter les accusations de collusion avec Moscou pendant la présidentielle, Donald Trump a préféré parler d’une autre menace venant de hackers… chinois !

    Les accusations portées contre les informaticiens ne sont pas toujours sans raison à en juger d’après les révélations du site WikiLeaks sur les écoutes téléphoniques et internet réalisées par les services secrets américains. Ces informations ont provoqué un scandale international et les États-Unis ont dû s’expliquer avec leurs alliés de l’Otan, qui avaient eux-aussi été espionnés.

    Comment les USA comptent influencer les utilisateurs étrangers des réseaux sociaux à l'aide de bots

    En janvier 2018, le Pentagone a publié un appel d'offres pour un logiciel destiné à travailler sur les réseaux sociaux et à générer automatiquement, sur la base des informations recueillies, des publications sur les réseaux sociaux en sept langues.

    En 2017, le gouvernement britannique a affirmé que des hackers nord-coréens seraient derrière la cyberattaque du virus WannaCry qui a frappé en mai de cette même année les serveurs du système de santé publique du Royaume-Uni (National Health Service, NHS) et a causé des dégâts dans des bases de données de 150 pays, dont la Russie. La Corée du Nord a rejeté ces accusations les qualifiant de «tentative malveillante pour inciter la communauté internationale à éprouver une plus grande méfiance vis-à-vis de la RPDC».

    RépondreSupprimer
  41. Journalistes

    Encore un journaliste russe expulsé d’Ukraine, une «discrimination» selon Moscou

    Les journalistes sont souvent parmi les cibles de poursuites politiques et de discrimination malgré l’existence des normes internationales qui l’interdisent. Il y aurait une tentation de les soupçonner d’être des outils de la propagande ou de se livrer à de l’espionnage.

    Rappelons notamment les difficultés que les journalistes pro-russes de plusieurs pays ont connu en Ukraine après que la Crimée a proclamé son indépendance par rapport à Kiev avant d’adhérer à la Fédération de Russie par un référendum ou les récentes initiatives de loi américaines. L’Ukraine a interdit l’entrée sur son territoire ou a expulsé plusieurs équipes de journalistes.

    Zakharova tourne en dérision la «chasse aux sorcières russes» aux USA

    En janvier 2017, la CIA, le FBI et la NSA ont accusé la Russie d'ingérence dans la présidentielle américaine sans fournir aucune preuve sous prétexte de vouloir garder leurs informations secrètes. Ils ont fondé leurs déductions sur des reportages de la télévision et de posts relevés sur les réseaux sociaux. Pratiquement la moitié de leur rapport était consacrée à l'agence Sputnik et la chaîne de télévision RT, et les données citées au sujet de RT remontaient à déjà cinq ans.

    La situation n’a pas échappé à la porte-parole de ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova qui a ironisé sur cette «chasse aux sorcières russes» déclenchée par le Parti démocrate et les médias mainstream américains.

    Étudiants

    Les étudiants, ces jeunes personnes parlant plusieurs langues et se déplaçant entre les pays en quête d’un meilleur cursus universitaire, pourraient bien être des informateurs des services secrets, n’est-ce pas?

    En 2017, plusieurs pays ont accusé la Chine de tenter d'influer sur leur politique intérieure et sur leur position concernant les questions importantes pour Pékin.

    Après les «hackers russes», une «pression politique dissimulée» de Pékin?

    Les quotidiens américains The Financial Times et The New York Times ont notamment publié une enquête affirmant que le Parti communiste chinois utilisait les étudiants des principales universités des États-Unis pour «limiter la liberté académique»: ces derniers protestaient activement à chaque tentative des professeurs pour présenter une version alternative à la vision chinoise concernant Taïwan, le Tibet, Tiananmen, etc.

    Les autorités chinoises ont nié toute tentative d'influence sur la politique des autres pays ou de surveiller leurs concitoyens qui ont habité ou ont suivi des études à l'étranger.

    Acteurs du monde la politique et des affaires

    Les hommes politiques et les hommes d’affaires ont le pouvoir. Alors, pourquoi ne pas les soupçonner d’être des agents d’influence étrangers ?

    RépondreSupprimer
  42. Cette idée aurait inspiré en 2017 des médias néo-zélandais qui ont affirmé Jian Yang, député national d'origine chinoise, n'avait pas indiqué dans ses formulaires d'immigration qu'il avait été membre du Parti communiste et officier du renseignement militaire de la Chine avant son arrivée dans le pays. Il défendait au Parlement les positions chinoises sur toutes les questions internationales et encourageait le renforcement des relations entre les deux pays. En réponse, le parlementaire a qualifié ses accusateurs de racistes.

    L’Australie a pris le relais dans cette campagne d’accusations contre des hommes politiques chinois en 2018. Les auteurs d’un rapport présenté en février au parlement ont accusé la Chine d’essayer de créer un réseau d’influence secret en Australie, composé d’hommes politiques et d’hommes d’affaires, pour pousser les autorités du pays à prendre des décisions au profit de Pékin.

    Diplomates

    Les diplomates sont les nouveaux venus dans la chasse aux sorcières moderne. Protégés par le statut diplomatique, ils ont pour mission d’assurer le dialogue entre les pays. Mais pour certains pays, l’idée qu’un diplomate n’est qu’un diplomate paraît trop ennuyeuse, il devrait sans doute être un espion !

    Plusieurs pays ont décidé d'expulser des diplomates russes
    Ces derniers temps, plusieurs pays ont expulsé des diplomates russes. Leurs ministères des Affaires étrangères ont avoué qu’ils soupçonnaient ces modestes employés des ambassades d’être des agents de renseignement.

    Commentant cette tendance, Guy Mettan, directeur exécutif du Club suisse de la presse et auteur du livre «Russie-Occident, une guerre de mille ans: La russophobie de Charlemagne à la crise ukrainienne» a notamment indiqué à Sputnik: «L’expulsion des diplomates marque le début d’une nouvelle époque de "sanctions diplomatiques". C’est très dangereux parce que cela diminue le champ du dialogue entre les pays et nos prédécesseurs ont toujours essayé de l’éviter».

    Scientifiques

    Les chercheurs ne possèdent-ils pas les connaissances capables de créer des armes nucléaires ou chimiques ? Cela doit paraître suspect…

    La piste israélienne dans le programme nucléaire iranien?

    En 2017, le tribunal de Téhéran a condamné un agent du Mossad à la peine capitale pour avoir remis aux services secrets israéliens les données d’une trentaine de chercheurs et militaires participant au programme nucléaire iranien. Parmi ces personnes figuraient notamment les chercheurs Majid Shahriari et Masoud Alimohammadi assassinés en 2010.

    Deux experts iraniens commentant pour Sputnik la disparition de nombreux atomistes iraniens ont soupçonné l’implication d’Israël dans cette affaire. Toutefois, ces accusations portées contre Israël n’ont pas de preuves tangibles, affirme Vladimir Mesamed, professeur à l’Université juive de Jérusalem et expert de l’Iran.

    Le scandale actuel autour de l’empoisonnement de l’ex-agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia au Royaume-Uni, le montre bien. Le 4 mars, Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d'être derrière l'empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni. Mais Moscou se voit depuis plus d’un mois refuser d’obtenir des informations de l’enquête britannique pour qu’il puisse y participer.

    RépondreSupprimer
  43. «Permettre à des scientifiques russes d'enquêter sur un dossier dans lequel ils sont les auteurs les plus vraisemblables du crime… serait comme Scotland Yard invitant le professeur Moriarty», le principal ennemi de Sherlock Holmes, à participer à ses investigations, a notamment indiqué la représentante du Royaume-Uni Karen Pierce.

    Nous ne saurons peut-être jamais de quoi parlait le Président Trump dans son message sur la chasse totale aux sorcières. Mais il semble qu’il ait raison. Les sorcières ont disparu, vivent les sorcières !

    https://fr.sputniknews.com/international/201804121035927320-chasse-sorcieres-moderne-cibles/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Mais qui serait ces 'sorcières' ou 'sorciers-hakers' qui, depuis le 4 Octobre 1957 qu'a été lancé le premier satellite (Spoutnik) attaqueraient, désorienteraient, manipuleraient l'information qui y transite ?

      Supprimer
    2. L’UE va financer des agents pour contrer les eurosceptiques sur Internet

      By lejournaldusiecle
      14 février 2013


      Le Parlement européen va débourser environ 2,5 millions d’euros environ pour lancer une armée de "trolls" sur Internet, et en particulier les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter pour lutter contre l’euroscepticisme en vue des élections de 2014, qui auront lieu entre le 5 et le 8 juin 2014.

      C’est le Daily Telegraph qui a révélé l’information le 3 Février 2013. Le journal a eu accès à des documents confidentiels qui révèlent la planification d’une campagne sans précédent de réorientation de l’opinion publique, avant et pendant les élections de juin 2014.

      Au cœur de cette nouvelle stratégie : "des outils de contrôle de l’opinion publique" destinés à déterminer si certains débats de nature politique ayant lieu entre participants des médias sociaux et autres blogs sont susceptibles d’attirer l’attention médiatique et publique.

      Les communicants des institutions parlementaires devront être capables de décrypter les "sujets tendances" au sein des conversations et d’y réagir rapidement, de manière ciblée et pertinente ; il s’agit pour eux de "se joindre aux conversations et de les influencer, par exemple en fournissant des faits et des chiffres déconstruisant les mythes".

      Selon le document mis à jour par le Daily Telegraph, les "trolls" européistes auront pour mission de subvertir le sentiment qu’expriment de plus en plus d’Européens, à savoir que "l’Europe est le problème", et de le retourner, de sorte que chacun en vienne à considérer que la réponse aux défis actuels est "plus d’Europe", et non pas "moins d’Europe".

      Une attention toute particulière doit être accordée, nous dit-on, aux pays qui ont connu une montée de l’euroscepticisme. La France, qui a massivement rejeté le Traité constitutionnel européen le 29 mai 2005 (55%), devrait donc être particulièrement ciblée par cette campagne de propagande, visant à redresser les jugements inadaptés – incorrects – sur la construction si prometteuse de ce "premier empire non impérial" qu’est l’UE, dixit Barroso.

      En pleine crise économique, et alors que l’austérité est imposée aux États, l’UE ne devrait pas rechigner sur les moyens de sa propagande, puisqu’une augmentation de près de 2 millions d’euros des dépenses en "analyse qualitative des médias" serait prévue, principalement tirée de budgets pré-existants, et plus de 900.000 euros additionnels devraient être collectés l’an prochain.

      Nigel Farage a été l’un des premiers députés européens à réagir aux révélations du Telegraph, le 7 février sur Russia Today, estimant que l’UE ne valait pas mieux qu’une "république bananière".

      Sources : Daily Telegraph / Agoravox / Russia Today / Le Journal du Siècle

      http://lejournaldusiecle.com/2013/02/14/lue-va-financer-des-agents-pour-contrer-les-eurosceptiques-sur-internet

      Supprimer
  44. Comment les psychopathes voient le monde

    Ce n'est pas qu'ils ne peuvent pas considérer les perspectives des autres. C'est qu'ils ne le font pas automatiquement.


    ED YONG
    MAR 12, 2018


    C'est une personne rare qui fait tout son possible pour passer du temps avec des psychopathes, et une personne encore plus rare qui appelle à plusieurs reprises une prison pour le faire. Mais après plus d'une année de réunions et de négociations, Arielle Baskin-Sommers de l'Université de Yale a finalement persuadé une prison à sécurité maximale du Connecticut de la laisser travailler avec ses détenus et d'étudier ceux qui ont des tendances psychopathiques.

    Les psychopathes, par définition, ont du mal à comprendre les émotions des autres, ce qui explique en partie pourquoi ils sont si égoïstes, pourquoi ils négligent le bien-être des autres et pourquoi ils commettent des crimes violents trois fois plus vite que les autres.

    Mais curieusement, ils semblent n'avoir aucune difficulté à comprendre ce que les autres pensent, veulent ou croient - la compétence diversement appelée prise de perspective, mentalisation ou théorie de l'esprit. "Leur comportement semble suggérer qu'ils ne considèrent pas les pensées des autres", dit Baskin-Sommers, mais leur performance sur les expériences suggère le contraire. Quand ils entendent une histoire et sont invités à dire explicitement ce qu'un personnage pense, ils peuvent le faire.

    À première vue, cela a du sens: voici des gens qui peuvent comprendre ce que leurs victimes pensent mais qui s'en fichent. D'où leurs actions. Mais Baskin-Sommers a trouvé qu'il y a plus dans leur esprit qu'il n'y paraît.

    La plupart d'entre nous mentalisent automatiquement. Dès l'enfance, d'autres esprits s'infiltrent involontairement dans le nôtre. La même chose, apparemment, se produit moins fortement chez les psychopathes. En étudiant les détenus du Connecticut, Baskin-Sommers et ses collègues, Lindsey Drayton et Laurie Santos, ont montré que ces personnes peuvent délibérément prendre le point de vue d'une autre personne, mais en moyenne, elles ne le font pas automatiquement. «C'est la première fois que nous voyons des preuves que les psychopathes n'ont pas cette capacité automatique que la plupart d'entre nous avons», dit Baskin-Sommers.

    Elle a commencé à étudier les psychopathes il y a une dizaine d'années, «avant l'époque où« psychopathe »était un terme utilisé dans toutes les émissions de télévision», dit-elle. "Je suis fasciné par la complexité de leurs esprits. Ils montrent rarement un déficit complet dans les choses. Il y a une nuance intéressante. Parfois, ils semblent montrer une bonne connaissance, parfois non. Parfois, ils montrent la théorie de l'esprit, et parfois ils ne le font pas. C'est un puzzle intéressant. "

    RépondreSupprimer
  45. Le système carcéral américain n'évalue pas la psychopathie à l'admission, aussi Baskin-Sommers a elle-même administré un test standard à 106 détenus de la prison du Connecticut. Parmi eux, 22 se sont avérés être des psychopathes, 28 ne l'étaient pas, et le reste est tombé dans une zone grise. Baskin-Sommers a fait toutes les interviews dans un laboratoire de psychologie de fortune dans la prison elle-même - une simple pièce avec un bureau, un poste informatique et pas de barrières.

    «Il y a la sécurité, mais c'est à l'extérieur parce que ce que nous faisons est confidentiel», dit-elle. "Nous nous entraînons beaucoup et nous sommes toujours plus près de la porte. Mais nous n'avons jamais eu d'incident, ou nous en approchons. Pour la plupart des détenus, c'est la première fois que quelqu'un leur demande de parler de leur vie. »Les psychopathes se sont révélés« désinvoltes, narcissiques et complices », ajoute-t-elle. "Ils peuvent être agressifs, et ils aiment nous raconter des détails horribles sur les meurtres, je pense pour nous choquer. Mais ce n'est pas comme ça tout le temps. Ils font beaucoup de gestion des impressions. "

    Après avoir évalué les 106 volontaires, elle leur a ensuite confié une tâche informatique. Ils ont vu une photo d'un avatar humain en prison khakis, debout dans une pièce, et faisant face à droite ou à gauche. Il y avait soit deux points rouges sur le mur devant l'avatar, soit un point devant eux et un point derrière eux. Leur travail consistait à vérifier combien de points l'un ou l'autre pouvait voir.

    Normalement, les gens peuvent dire avec précision combien de points l'avatar voit, mais ils sont plus lents s'il y a des points derrière l'avatar. C'est parce que ce qu'ils voient (deux points) interfère avec leur capacité à voir à travers les yeux de l'avatar (un point). C'est ce qu'on appelle une interférence égocentrique. Mais ils sont aussi plus lents à dire combien de points ils peuvent voir si ce nombre diffère du nombre d'avatars. Cela montre à quel point les humains adoptent d'autres perspectives: Les volontaires sont automatiquement affectés par la perspective de l'avatar, même quand cela nuit à leur propre performance. C'est ce qu'on appelle une interférence altercentrique.

    Baskin-Sommers a constaté que les détenus psychopathes présentaient le niveau habituel d'interférence égocentrique - c'est-à-dire que leur propre perspective était musclée sur celle de l'avatar. Mais ils montraient beaucoup moins d'interférence altercentrique que les autres détenus - le point de vue de l'avatar ne dérangeait pas le leur, comme il le ferait pour la plupart des autres personnes.

    Bien sûr, tous les psychopathes ne sont pas identiques, et leur comportement varie considérablement. Mais Baskin-Sommers a également constaté que plus leur score sur le test d'évaluation de la psychopathie était élevé, moins ils étaient affectés par ce que voyait l'avatar. Et moins ils étaient affectés, plus ils accusaient d'agression.

    Les psychopathes peuvent être complices, mais il est peu probable qu'ils aient pu délibérément jouer le rôle d'ingénieur pour obtenir des résultats intéressants. "La tâche est trop rapide, et nous ne voyons aucune différence dans la précision entre eux et d'autres inférieurs dans la psychopathie", dit Baskin-Sommers.

    RépondreSupprimer
  46. Pour elle, les résultats montrent que les psychopathes (ou les hommes, au moins) ne prennent pas automatiquement la perspective des autres. Ce qui est involontaire pour la plupart des gens, c'est un choix délibéré, quelque chose qu'ils peuvent activement activer si cela les aide à atteindre leurs objectifs, et les ignorer dans d'autres situations. Cela aide à expliquer pourquoi ils se comportent si durement, cruellement et même violemment.

    Mais Uta Frith, psychologue à l'University College de Londres, note qu'il existe une controverse au sujet de la tâche de l'avatar, qui a été utilisée dans d'autres études. "Que mesure-t-elle réellement?" Dit-elle. Il est possible que l'avatar agisse moins comme une personne et plus comme une flèche - un signal visuel qui dirige l'attention. Peut-être que, au lieu de prendre des points de vue, la tâche mesure simplement à quel point les gens changent spontanément d'attention.

    Baskin-Sommers soutient que la tâche concerne à la fois l'attention et la prise de perspective, et «pour la recherche sur la psychopathie, c'est une bonne chose» .C'est parce que, comme d'autres l'ont montré, les psychopathes accordent une attention particulière aux choses pertinentes. à leur objectif, mais en grande partie ignorer les informations périphériques. "C'est comme s'ils étaient les pires multitâches", dit Baskin-Sommers. "Tout le monde est mauvais au multitâche mais ils sont vraiment mauvais." Donc, il est possible que leur manque de prise de perspective automatique est juste une autre manifestation de cette différence attentionnelle. Les deux choses sont liées.

    D'autres groupes de personnes montrent également des différences dans leur théorie de l'esprit. Par exemple, dans une étude, Frith a demandé aux gens de prédire où une fille pourrait chercher une bille qui avait été déplacée à son insu. Les spectateurs savaient où se trouvait le marbre, alors pouvaient-ils passer outre leurs propres connaissances pour se mettre à la place de la fille? Un logiciel de suivi des yeux a révélé que les adultes neurotypiques considèrent la même place que la fille, mais les personnes Asperger sont moins susceptibles de le faire. Ils ne semblent pas anticiper spontanément les actions des autres. "C'est un peu inquiétant si [Baskin-Sommers et ses collègues] proposent le même mécanisme sous-jacent pour expliquer l'endurcissement de la psychopathie que nous avons utilisé précédemment pour expliquer les problèmes de communication dans l'autisme, bien que basé sur un test différent". "Ce sont des conditions très différentes, après tout."

    Mais il existe des différences subtiles et importantes entre les deux études, dit Baskin-Sommers. La tâche de Frith ne regardait pas si la perspective d'une autre personne affecte la vôtre - et c'est ce qui diffère chez les psychopathes. Ils peuvent prendre le point de vue des autres, mais ces points de vue n'entrent pas automatiquement en ligne de compte. "Ce n'est pas le modèle typique montré lors de l'identification des déficits de la théorie de l'esprit", dit-elle.

    RépondreSupprimer
  47. HISTOIRES CONNEXES

    Quand votre enfant est un psychopathe
    La vie en tant que psychopathe non-violent
    Les psychopathes peuvent-ils être réhabilités?

    Ces nouvelles découvertes ne "expliquent" pas la psychopathie; aucune étude unique ne le ferait. Comme la plupart des problèmes psychiatriques, c'est un désordre complexe d'influences génétiques et environnementales, qui empiètent sur notre organe le plus complexe (et peut-être le moins compris): le cerveau. Les psychopathes peuvent montrer un manque de prise de perspective automatique, mais «la question intéressante est: pourquoi?», Explique Essi Viding de l'University College de Londres. "Qu'est-ce que dans le maquillage génétique et l'environnement d'élevage d'une personne les rend comme ça? Nous avons besoin [d'études à long terme] pour répondre à ces questions et pour étudier la malléabilité de ces processus. "

    Pendant ce temps, Baskin-Sommers ajoute qu'il existe des moyens d'utiliser ce que nous savons déjà. «Nous pensons former les gardiens de prison à la façon de parler aux détenus avec la psychopathie, et forcer une prise de perspective plus délibérée», dit-elle. Après des altercations à l'intérieur de la prison, «il est normal de dire« Vous avez fait quelque chose de mal »ou« Que s'est-il passé ici? »Ces données suggèrent que les psychopathes ne seront pas capables de répondre à cette question. À moins que vous ne les obligiez à prendre en compte le point de vue d'un autre détenu sur ce qui s'est passé, ils ne comprendront pas.

    https://www.theatlantic.com/science/archive/2018/03/a-hidden-problem-at-the-heart-of-psychopathy/555335/

    RépondreSupprimer
  48. Le principe de l'application de la loi professionnelle est maintenant sur la ligne

    Si le président peut, en toute impunité, destituer le sous-procureur général, la notion même que l'application de la loi a une fonction supérieure à celle de servir le pouvoir devient un mensonge.


    BENJAMIN WITTES
    12 AVRIL 2018


    Attendez-vous à ce que le président Trump congédie le sous-procureur général Rod Rosenstein dans les prochains jours. Peut-être qu'il ne le fera pas. Peut-être qu'il changera d'avis. Mais Trump est apparemment livide à Rosenstein et à la fois le Washington Post et CNN ont rapporté qu'il envisage activement le retrait de Rosenstein. Trump a exhorté les gens sur Twitter hier soir à regarder Sean Hannity, qui a invité à son tour un invité qui a incité le président à congédier son adjoint au procureur général. L'air à Washington en ce moment est épais avec l'enlèvement imminent de Rosenstein.

    Beaucoup de gens ne pleureront pas sur Rosenstein si Trump, en fait, appuie sur la gâchette. Après tout, Rosenstein a joué un rôle honteux dans le congédiement de James Comey. Il a essayé de garder beaucoup de maîtres heureux pendant son année au pouvoir, et un risque de servir plusieurs maîtres est qu'aucun d'entre eux ne soit pleinement satisfait. Vous risquez de finir par ressembler à une belette.

    Je comprends l'instinct de traiter un tir de Rosenstein comme différent d'un tir de Mueller. J'ai été farouchement critique de Rosenstein dans le passé. Mais aujourd'hui est le mauvais jour pour s'attarder sur les vices et les erreurs de Rosenstein - parce que ces vices ne sont pas les raisons pour lesquelles Trump persécute Rosenstein. Au lieu de cela, Trump persécute Rosenstein à cause des vertus du sous-procureur général.

    Et c'est à cause de ces vertus que la défense de Rosenstein est maintenant un impératif critique pour tous ceux qui s'inquiètent de l'érosion de l'indépendance de l'application de la loi par l'administration Trump. Sa destitution, si le président peut le faire en toute impunité, briserait les attentes de longue date en ce qui concerne l'application de la loi fédérale, ce qu'elle n'est pas et comment les présidents peuvent et ne peuvent pas l'utiliser correctement.

    Trump est livide parce que Rosenstein a supervisé deux enquêtes distinctes impliquant à la fois Trump lui-même et ses proches, y compris maintenant l'avocat personnel de Trump, Michael Cohen, et parce que Rosenstein n'a pas relâché le ministère de la Justice et le FBI sur Hillary Clinton. Président. En d'autres termes, le président veut renvoyer Rosenstein parce que l'application de la loi apolitique est plus forte avec lui que sans lui, et le président est en guerre avec la notion même d'application de la loi apolitique.

    RépondreSupprimer
  49. Vous n'avez pas besoin de prendre ma parole sur ce point. Trump lui-même le dit tout le temps - et fort. Il annonce à chaque fois qu'il pense que le travail du procureur général est de le protéger de l'enquête russe et qu'il veut que les forces de l'ordre se concentrent sur Clinton. Rosenstein est seulement sur l'écran radar de Trump parce que l'enquête sur les liens potentiels entre les associés de la campagne de Trump et la Russie a exigé la récusation du procureur général, une question à laquelle Trump se plaint aussi en série. L'attitude du président envers l'application de la loi fédérale n'est pas seulement corrompue. C'est ouvertement et flamboyantement corrompu. Il veut que le FBI et le ministère de la Justice soient à son entière disposition. Il veut qu'ils soient l'expression de son pouvoir et de ses intérêts.

    C'est une notion d'application de la loi fédérale que ce pays s'est radicalement éloignée d'une longue période de temps. La notion d'application de la loi en tant que professionnel, et non politique, a commencé à se développer en tant qu'aspiration et éthique même si, en pratique, le FBI était le fief personnel de J. Edgar Hoover. Les normes modernes de conduite apolitique et d'indépendance en matière d'enquête, qui se sont cristallisées dans les réformes qui ont suivi Watergate et les violations des droits civiques, reflètent non seulement le choc de ces abus, mais aussi des décennies d'expérience sur le professionnalisme bien sous un système d'état de droit. La question que se pose Trump est de savoir si nous voulons revenir à une vision plus primitive de la relation entre le président et les civils avec le pouvoir d'enfermer les gens.

    Face à ces attentes de la part de Trump, Rosenstein - après sa participation catastrophique au tir de Comey - a commencé à affirmer son indépendance en nommant Robert Mueller comme conseiller spécial. Dans les mois qui ont suivi, il a assidûment protégé Mueller contre Trump et contre les pressions du Congrès. Il a courtisé l'hostilité de l'aile Trumpist de la délégation républicaine congressionnelle en indiquant clairement, à plusieurs reprises, que Mueller n'est pas un acteur voyou mais travaille plutôt sous sa supervision et le tient informé. En décembre, il a déclaré: «Je sais ce que Mueller est en train de faire. J'exerce de façon appropriée mes responsabilités de surveillance. Donc, je peux vous assurer que le conseiller spécial se conduit conformément à notre compréhension de la portée de son enquête. »Il a clairement fait savoir qu'il ne retirera pas Mueller en l'absence d'une bonne cause et qu'il n'a vu aucune preuve de bonne cause .

    Plus récemment, il a également supervisé l'attribution de l'affaire Michael Cohen au bureau du procureur des États-Unis pour le district sud de New York. Selon le New York Times, Rosenstein a personnellement autorisé le raid qui a suivi. Je n'ai vu aucun signe qu'il ait supervisé l'une ou l'autre de ces enquêtes autrement que de façon professionnelle.

    RépondreSupprimer
  50. En bref, Rosenstein a permis aux forces de l'ordre fédérales de faire leur travail. Il l'a fait en sachant que cela ferait enrager le président. Il l'a fait face à la pression croissante, à la fois de Trump lui-même et du Congrès, de reculer. C'est la raison pour laquelle le président veut son cuir chevelu.

    Quelles seraient les conséquences si Trump rejetait Rosenstein pour ces raisons et s'en tirait? Dans l'immédiat, cela signifierait l'installation de quelqu'un d'autre au-dessus de Mueller et au-dessus des procureurs à New York. Cette personne viendrait sachant que son prédécesseur avait été éliminé pour avoir agi honorablement. Cette personne arriverait également, au moins en première instance, à titre intérimaire sans avoir été confirmée par le Sénat. Cette personne pourrait agir, comme l'a fait Rosenstein, pour protéger les enquêtes et leur intégrité. Mais il pourrait aussi venir avec une mission d'apprivoiser les enquêtes, pour donner au président ce qu'il veut si clairement. Et cette personne aura certainement une incitation claire à aller dans cette direction.

    Plus généralement, l'expulsion forcée de Rosenstein à ce stade constituerait une nouvelle étape dans les tentatives ouvertes du président de démanteler l'appareil d'application de la loi indépendante. Ce serait une déclaration audacieuse du contrôle présidentiel sur le fond des enquêtes d'application de la loi - une déclaration que le but du FBI et du ministère de la Justice n'est rien de plus élevé que l'expression d'un pouvoir politique brut. La notion d'application de la loi indépendante est une tentative pour empêcher que les pouvoirs coercitifs de l'État ne soient déployés comme des jouets de ceux qui sont au pouvoir - pour protéger et protéger les amis (et eux-mêmes) et punir les ennemis. Si le président peut, en toute impunité, destituer le procureur général adjoint parce qu'il refuse de s'en prendre à Clinton sur la base des bêtises inventées par Fox News et parce qu'il insiste pour permettre aux enquêteurs sérieux de faire un travail sérieux sur les affaires criminelles graves impliquant le président et sa coterie, la notion même que l'application de la loi a une fonction plus élevée que de servir le pouvoir devient un mensonge.

    Comme Donald Rumsfeld pourrait le dire, vous défendez les institutions démocratiques avec le sous-procureur général que vous avez, et non avec le sous-procureur général que vous souhaitez. J'aimerais vraiment que nous ayons un autre sous-procureur général. Mais il y a beaucoup à admirer sur la conduite de Rosenstein au cours de la dernière année. Si les Américains apprécient les biens démocratiques que leur conduite a protégés, voire protègent, ils doivent soutenir l'homme lui-même.

    https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/04/rosenstein-firing-coming/557894/

    RépondreSupprimer
  51. Transition énergétique : les incohérences de Monsieur Hulot


    Une lettre ouverte adressée à Nicolas Hulot, Ministre de la Transition énergétique et solidaire.


    Par Michel Gay.
    13 AVRIL 2018


    Monsieur le Ministre de la Transition énergétique et solidaire,

    Bien écrit, clair, contenant des informations essentielles et bien présentées, le dossier de 168 pages du maître d’ouvrage pour le débat public sur le projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE 2018) qui définit la politique énergétique de la France jusqu’en 2028, et dont vous avez signé l’éditorial, n’en est pas moins incohérent dès les premières pages.

    Tout au long de ce document partial, le dogme antinucléaire (réduire coûte que coûte l’énergie nucléaire), ainsi qu’une confusion entre les objectifs et les moyens, biaise le raisonnement.

    Plusieurs points sont notamment incompatibles avec la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) devant être respectée, avec la Loi de transition énergétique (LTECV) votée en août 2015, et avec le compte-rendu du Conseil des Ministres du 7 novembre 2017.

    UNE EXIGENCE HISTORIQUE

    Vous indiquez que « la transition écologique et solidaire est un mouvement » et « une exigence historique ». Il s’agit ni plus ni moins « d’abandonner le modèle qui a accompagné notre développement depuis 150 ans ».

    « Compte tenu de l’ambition de cette transformation, il est essentiel qu’elle soit pleinement partagée et que les citoyens soient impliqués dans toute leur diversité ».

    Permettez, Monsieur le Ministre, que de nombreux citoyens parfois regroupés en associations (FED, Vent de colère, SLC, AEPN, SFEN1,…) ne partagent pas votre point de vue sur la manière de conduire cette transition énergétique et vous fassent part de leur avis sur ce qui doit être amélioré, comme le suggère le dossier précité du maître d’ouvrage en page six.

    L’énergie étant au cœur de notre économie, comme vous l’indiquez au début de votre éditorial, les contradictions et la préparation du sabordage de l’industrie de la France dans ce projet de PPE 2018 pourraient conduire la France à un K.O technique auquel succèdera un grave chaos social.

    Puisque ce dossier accompagne le débat public qui « constitue le grand rendez-vous démocratique qui doit permettre d’ouvrir les échanges », veuillez trouver en annexe une critique détaillée et constructive de la politique énergétique présentée.

    Cette dernière, si elle devait être maintenue en l’état, ne permettrait pas « d’en sortir à la fois plus riche et plus fort », mais elle conduirait à un appauvrissement des Français, à de graves troubles sociaux, et elle mènerait la France dans le caniveau.

    Personne ne doit pouvoir dire : « je ne savais pas ».

    Pour aller plus loin :

    https://www.contrepoints.org/wp-content/uploads/2018/04/a363b_Annexe-lettre-Hulot-100418.pdf

    1 - FED: Fédération Environnement Durable ; SLC : Sauvons Le Climat; AEPN : Association des Ecologistes Pour le Nucléaire ; SFEN : Société Française d’Energie Nucléaire

    https://www.contrepoints.org/2018/04/13/313915-transition-energetique-les-incoherences-de-monsieur-hulot

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Le CO2 n’est pas un poison !

      mardi 21 avril 2015

      https://huemaurice5.blogspot.fr/2015/04/le-co2-nest-pas-un-poison.html

      Supprimer
  52. Formation obligatoire des conducteurs : les politiques détestent la nouvelle économie


    L’arsenal législatif contre la nouvelle économie est en marche. Première étape : la formation obligatoire des conducteurs. Vous aurez le droit de transporter une pizza dans votre véhicule personnel, mais uniquement si celle-ci vous est destinée !

    Par Olivier Maurice.
    13 AVRIL 2018


    Décidément, l’État français n’aime pas la nouvelle économie.

    Après avoir corseté Uber dans un carcan administratif imaginé par un champion de la phobie administrative, mis au pas AirBnB puis s’être fâché tout rouge pour mettre au pas les loueurs, condamné Apple à une amende pour avoir demandé la permission de refuser l’entrée de ses magasins à des manifestants hostiles, réglementé l’artisanat coopératif, pourchassé Apple (encore) et Epson pour obsolescence programmée, voici maintenant que le législateur s’attaque au e-commerce, ou plutôt à sa logistique : aux centaines, voire aux milliers d’emplois nécessaires pour distribuer livres, pizzas, courses et autres colis en tout genre à l’aide de VUL, véhicule utilitaire légers, acronyme qui est au transport de colis ce que le VSL est au transport de passagers.

    Pendant que les forces blindées sont en pleine opération massive pour convaincre la commission Européenne de frapper un grand coup sur ces outrecuidantes sociétés étrangères qui ne paient pas d’impôts, les tirailleurs se déploient pour faire un carton sur tous ces outrecuidants chômeurs qui viennent de trouver un boulot de livreur tout simplement en utilisant leur véhicule personnel, sans passer par la case formation professionnelle, ni la case pôle emploi, ni la case diplôme et certificat de conformité.

    LA NOUVELLE ÉCONOMIE NE PASSERA PAS

    L’offensive contre l’auto-entrepreneur débrouillard et bosseur va pouvoir débuter ! La nouvelle économie, avec ses emplois sans patrons et sans horaires de travail dûment réglementés ne passera pas !

    Parce qu’imaginez l’horreur sociale : « certains chauffeurs roulent jusqu’à 90 heures par semaine ! » s’indigne Damien Pichereau, rapporteur auprès de la commission de développement durable et de l’aménagement du territoire (et non auprès du ministre de la Santé ou du ministre du Travail ainsi que pourrait le laisser penser son argumentation. Ni auprès du ministre des Transports ou celui de l’Économie, car comme toute le monde le sait : la nouvelle économie est un problème écologique)

    Il devient donc urgent de renvoyer ces travailleurs à pôle emploi et surtout de protéger le transport routier existant, car comme le souligne le député Pichereau : « le risque d’accélérer le développement du transport international de marchandises par VUL au détriment des poids lourds doit être pris en considération »

    RépondreSupprimer
  53. PAS DE CONCURRENCE

    Qu’on se le dise, la nouvelle économie ne viendra pas faire concurrence au transport routier : hors de question d’avoir droit à une nouvelle invasion de travailleurs détachés et surtout hors de question pour le gouvernement d’avoir une grève avec blocage des autoroutes, des aéroports et des MIN sur les bras : le développement durable se doit de venir au secours aux poids lourds !

    L’arsenal législatif est donc en marche. Première étape : la formation obligatoire des conducteurs. Vous aurez le droit de transporter une pizza dans votre véhicule personnel, mais uniquement si celle-ci vous est destinée, sinon il faudra au préalable avoir appris (et payé pour apprendre) comment transporter cette pizza à quelqu’un d’autre.

    On n’a aucun mal à imaginer la suite : réglementation par l’ajout de quelques dizaines de pages supplémentaires dans le Code du travail, convention collective, inscription obligatoire au registre du commerce et à la chambre des métiers, assurances professionnelles, cotisations sociales, TVA, impôts sur les bénéfices… et une fois que le secteur sera en difficulté à force de réglementations et de taxes : plan d’aide et subventions …

    Est-ce vraiment comme cela qu’Emmanuel Macron pense s’y prendre pour faire entrer la France dans le 21° siècle ?

    https://www.contrepoints.org/2018/04/13/313884-formation-obligatoire-des-conducteurs-les-politiques-detestent-la-nouvelle-economie

    RépondreSupprimer
  54. Il semble que le cycle solaire 25 ait commencé - Le cycle solaire 24 est l'un des plus courts et des plus faibles


    Anthony Watts
    12 avril 2018


    Preuve d'une tache solaire du cycle 25 trouvée

    Dans notre post précédent: Les accidents d'activité solaire - le soleil ressemble à une boule de repère

    Notre physicien solaire résident, Dr. Leif Svalgaard a commenté et fourni un lien vers quelque chose rapporté par ses collègues, quelque chose qui n'aurait probablement pas été possible sans les observations solaires fantastiques du Solar Dynamic Observeratory (SDO) de la NASA. Il a dit:

    Le cycle 25 a déjà commencé
    http://sprg.ssl.berkeley.edu/~tohban/wiki/index.php/A_Sunspot_from_Cycle_25_for_sure

    Il me semble que SC25 sera un peu plus fort que SC24, donc pas de Grand Minimum cette fois-ci

    http://www.leif.org/research/Prediction-of-SC25.pdf
    http://www.leif.org/research/comparative-study-solar-prediction.pdf
    (ignorer le 2014 dans la ligne supérieure - il est juste un détenteur de place).

    Il semble qu'une petite tache solaire ait été observée, qui a la polarité opposée des taches solaires du cycle 24.

    Dès le premier lien à Berkeley, Tomek Mrozek et Hugh Hudson écrivent:

    Ce bref Nugget annonce simplement que oui, nous avons vraiment vu le cycle 25 [activité de taches solaires]. Un Nugget plus tôt faisait allusion à cela, mais ce n'était pas un cas aussi clair que celui présenté par la nouvelle petite tache solaire d'aujourd'hui. Pourquoi est-ce intéressant ? C'est parce que les taches apparaissant si tôt dans un cycle - même avant qu'un minimum soit bien établi - sont assez rares. Nous pourrions spéculer que le minimum solaire peut arriver tôt et / ou peut être bref, plus de preuves concernant la composante apparemment stochastique du développement du cycle magnétique solaire.

    La tache solaire du cycle 25

    Au moment de la rédaction du présent document, la NOAA n'a pas identifié cette nouvelle tache solaire avec un numéro de région active officiel, et il pourrait donc y avoir certaines choses à ergoter. Mais la polarité magnétique de la région l'identifie indubitablement comme une partie du nouveau cycle, car elle inverse la polarité attendue pour les régions du cycle 24.

    La figure 1 montre le nouveau spot à cette date (10 avril 2018). Il est marginalement détectable mais certainement là dans des versions 1024 × 1025 .gif relativement grossières des belles données de l'observatoire spatial SDO.

    - voir graphique sur site -

    Figure 1: Fichier images de l'instrument IHM sur SDO: à gauche, l'intensité du continuum; à droite, le champ magnétique révélateur. A partir de ce dernier, on peut voir la polarité noire vers la droite ("précédent", comme le Soleil tourne). C'est le contraire de celui montré, par exemple, par la région extrêmement minuscule à environ -5 degrés.

    Il faut un peu de patience pour voir l'endroit; se référer à l'emplacement des caractéristiques magnétiques et peut-être tramer la fenêtre sur l'écran de votre navigateur. L'icône de ce Nugget sur la page parente a ici une vue légèrement meilleure dérivée d'une image 4096 × 4096.

    RépondreSupprimer
  55. Conclusion

    Cette tache solaire a été tabulée dans l'excellente page SOLEN de Jan Alvestad. Les auteurs de Nugget ici le remercient pour son suivi minutieux de l'activité solaire, et remercient également Leif Svalgaard d'y avoir porté une attention particulière.

    Robert Zimmerman, dans notre histoire précédente, a noté ceci:

    Si le minimum solaire est effectivement arrivé maintenant, ce cycle ne durerait que dix ans, l'un des cycles solaires les plus courts jamais enregistrés. Plus important, c'est un cycle faible. Dans le passé, tous les cycles courts étaient des cycles actifs. C'est la première fois que nous assistons à un cycle court et faible depuis que les scientifiques ont commencé à suivre le cycle solaire dans les années 1700, suivant le dernier grand minimum dans les années 1600 où il n'y avait presque pas de taches solaires.

    - voir graphique sur site -

    Nous serons à l'affût de la «confirmation officielle», mais si le Dr Svalgaard dit que Cycle25 est arrivé, c'est presque certain d'être vrai. Maintenant vient l'attente pour savoir si le cycle 25 va être un cycle fort ou faible.

    https://wattsupwiththat.com/2018/04/12/it-appears-solar-cycle-25-has-begun-solar-cyle-24-one-of-the-shortest-and-weakest-ever/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La chaleur solaire est indépendante de la chaleur terrienne magmatique.

      Supprimer