- ENTREE de SECOURS -



vendredi 1 décembre 2017

Réflexions à l'arrache pour choisir son pays d'expatriation



C'est pourquoi chaque pays est considéré par ses habitants natifs comme étant 'le plus beau pays du monde'. C'est ce que j'ai expliqué antécédemment pour le tourisme à Tahiti: Tous les touristes disent que c'est 'Le plus beau pays du monde !" et, 15 jours après... ils s'en vont !!! Ils retournent dans leur pays de merde ! Çà alors !
Une approche peut être faite sur Google Earth avant de se déplacer.
C'est aussi ce qui se passe depuis des décennies avec les divorces qui seraient 'inexpliqués'. Les femmes ou les hommes ne sont pas forcément nés (comme ancien temps) dans le même village, même ville ou même pays ! Et, lors de l'accord de leur choix de lieu de résidence... 
Reconnaissons que les immigrés ne sont ni souhaités par les pays dits d'accueil ni par les immigrés eux-mêmes !

46 commentaires:

  1. Crise climatique : la fin de la mascarade des écologistes ?

    le 1 décembre 2017

    Il y a quelques jours James Hansen a livré son point de vue sur la transition énergétique « made in Germany » lors d’une interview au quotidien Der Speigel. Il faut rappeler qui est Hansen pour comprendre les faits. Il a travaillé au sein de la NASA sur l’atmosphère de Vénus et en a déduit à tors que le gazcarbonique qui est le constituant majeur de l’atmosphère de cette planète était un « gaz à effet de serre » puisque la température au sol y atteint près de 500 degrés. Les paramètres applicables à Venus ne sont évidemment pas transposables à la Terre en termes de densité ou de composition chimique atmosphériques. Ce fut la principale erreur commise par James Hansen qui ne sait d’ailleurs plus comment faire amende honorable car tout de même un tel scientifique ne devrait même pas avoir droit à l’erreur.

    Pour se racheter de ses exactions dans l’idéologie politique relative au climat – il n’y a plus trace de science dans ce domaine – Hansen a déclaré que l’abandon par l’Allemagne de l’énergie nucléaire était une très grave erreur. La transition énergétique allemande décidée à la va-vite à la suite de l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi au Japon est effectivement une véritable catastrophe et Hansen de déclarer, je cite : « (abandonner le nucléaire) c’est une immense erreur pour le monde entier. La plupart des pays ne peuvent pas envisager de futur sans énergie nucléaire« . Et d’ajouter, je cite toujours : « l’énergie nucléaire est la plus respectueuse de l’environnement de toutes les candidates que nous connaissons aujourd’hui« . Nul doute qu’Hansen se démarque de ses amis écologistes dont il a servi la cause durant plus de 20 ans en soutenant fallacieusement la thèse de l’effet de serre du gazcarbonique liée au réchauffement climatique. Ne tarissant pas d’arguments, quand le journaliste du Der Speigel, Axel Bojanowski, lui a posé la question de savoir s’il fallait encore plus d’énergies renouvelables pour l’Allemagne, Hansen a répondu, je cite encore : « Plus d’énergies renouvelables ? Vous plaisantez ! Les subventions mises de côté pour financer les énergies renouvelables obligent les consommateurs à payer encore plus cher l’électricité, un genre de taxe invisible. Les factures d’énergie vont continuer à augmenter mais le consommateur ignore pourquoi« .

    L’ancien directeur de l’Institut Goddard pour les études spatiales qui s’est, sous sa propre impulsion, reconverti dans l’étude du réchauffement climatique, a donc jeté un pavé dans la mare écologiste qui refuse tout nucléaire au profit des « renouvelables », un lobby très puissant en Allemagne préparant la chute de la suprématie économique allemande pour la plus grande ruine de toute l’Union Européenne. Le but inavoué des lobbys écologistes est un retour de l’ensemble de l’humanité à l’âge pré-industriel avec des moulins à vent pour produire de l’électricité afin d’éventuellement s’éclairer quelques heures par jour. Les moulins à vent étaient utilisés autrefois en Grèce par exemple pour presser les olives, dans les îles de la Caraïbe pour broyer la canne à sucre, en Batavie pour assécher les polders ou encore ici aux Îles Canaries pour remonter l’eau de mer dans les marais salants. C’était à peu près tout ce que l’on pouvait attendre des moulins à vent et ce qu’on peut en attendre encore aujourd’hui en raison de l’intermittence du vent …

    Source : notrickszone

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2017/12/01/crise-climatique-la-fin-de-la-mascarade-des-ecologistes/

    RépondreSupprimer
  2. « Fais-moi peur ! » : le changement climatique pourrait modifier la personnalité

    30 novembre 2017


    Parmi les prédictions de malheur des alarmistes du climat, celle-ci mérite bien le pompon : voici qu’on nous explique que les personnalités humaines sont modelées par la température du lieu où l’on passe ses premières années. Si celle-ci se réchauffe, eh bien, la personnalité des gens pourrait elle aussi évoluer.

    Parmi les habitudes et des tendances affectées, on note le plaisir à explorer les environs, à interagir avec les autres, à se lancer dans de nouvelles activités ou à travailler dehors.

    Naître dans une zone tempérée – et ce quel que soit le niveau social, le « genre », le revenu ou l’âge – vaut encore mieux que d’être touché par une bonne fée : cela fait de vous un être plus agréable, consciencieux, stable sur le plan émotionnel et extraverti. Et dans zones aux températures modérées, on constate davantage d’interactions sociales. Dans le grand froid, la tendance à l’excentricité est plus marquée.

    Un peu raciste vis-à-vis des populations des pays chauds, peut-être ?

    http://reinformation.tv/peur-changement-climatique-modifier-personnalite-vite-77777-2/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A quand la mise en examen du soleil pour absence prouvée de thermostat ?

      Supprimer
  3. Selon le Centre de recherche Pew, la population musulmane de l'UE pourrait tripler d'ici 2050

    par Tyler Durden
    1 déc. 2017 02:25

    Au cours des deux dernières années, l'Europe a connu un afflux record de demandeurs d'asile fuyant les conflits en Syrie et dans d'autres pays à prédominance musulmane. Sans surprise, la vague massive de migrants musulmans est devenue un sujet politique brûlant, en particulier dans des pays comme l'Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l'Italie et la Suède qui totalisent près de 3 millions de migrants ces dernières années. Par le Pew Research Centre (PRC):

    - voir carte graphique sur site -

    Maintenant, dans un effort pour quantifier comment cette vague massive d'immigration peut transformer la démographie de l'Europe au cours des prochaines décennies, la PRC a publié une étude estimant comment la taille de la population musulmane européenne pourrait évoluer en fonction des niveaux de migration futurs.

    Pour commencer, la République populaire de Chine a estimé que les musulmans représentaient environ 4,9% de la population totale de l'Europe à la fin de 2016, la Bulgarie (11,1%), la France (8,8%) et la Suède (8,1%) étant les plus fortes concentrations.

    Ils ont ensuite analysé comment ces populations pourraient évoluer au cours des 30 prochaines années dans le cadre de divers scénarios d'immigration, les estimations de migration les plus élevées aboutissant à un triplement de la population musulmane globale de l'Europe.

    La base des trois scénarios est la population musulmane en Europe (définie ici comme les 28 pays actuellement dans l'Union européenne, plus la Norvège et la Suisse) à la mi-2016, estimée à 25,8 millions (4,9% de la population totale). de 19,5 millions (3,8%) en 2010.

    Même si toutes les migrations vers l'Europe devaient s'arrêter immédiatement et définitivement - un scénario de "migration zéro" - la population musulmane d'Europe devrait encore passer du niveau actuel de 4,9% à 7,4% d'ici 2050. C'est parce que les musulmans sont plus jeunes (de 13 ans en moyenne) et ont une fécondité plus élevée (un enfant de plus par femme, en moyenne) que les autres Européens, reflétant une tendance mondiale.

    Un deuxième scénario de migration «moyen» suppose que tous les flux de réfugiés cesseront à la mi-2016, mais que les migrations «régulières» vers l'Europe se poursuivront (migrations de ceux qui viennent pour des raisons autres que la demande d'asile). sur les termes ci-dessous). Dans ces conditions, les musulmans pourraient atteindre 11,2% de la population européenne en 2050.

    Enfin, un scénario de migration «haute» projette le flux record de réfugiés en Europe entre 2014 et 2016 pour continuer indéfiniment dans l'avenir avec la même composition religieuse (composée principalement de musulmans) en plus du flux annuel typique de migrants réguliers . Dans ce scénario, les musulmans pourraient représenter 14% de la population de l'Europe d'ici 2050 - soit près du triple de la part actuelle, mais toujours considérablement plus faible que les populations de chrétiens et de personnes sans religion en Europe.

    Et voici un aperçu plus détaillé de chaque pays en supposant un "scénario de migration zéro" ...

    - voir carte graphique sur site -

    ... "scénario de migration moyenne" ...

    - voir carte graphique sur site -

    et "scénario de migration élevée".

    - voir carte graphique sur site -

    Selon les graphiques ci-dessus, dans le «scénario de migration élevée», la population musulmane finlandaise à elle seule pourrait augmenter de plus de 5,5 fois, tandis que le Royaume-Uni pourrait voir une augmentation de 2,7 fois et la Suède presque 4 fois.

    Bien sûr, ce n'est probablement pas un gros problème ... qu'est-ce qui pourrait mal tourner?

    http://www.zerohedge.com/news/2017-11-30/pew-research-center-says-eu-muslim-population-could-triple-2050

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pratiquement TOUS les musulmans arrivés en France depuis l'indépendance africaine fument et boivent de l'alcool et n'en ont rien à foutre de ce qui se passe 'là-bas'.

      (...) les estimations de migration les plus élevées aboutissant à un triplement de la population musulmane globale de l'Europe. (...)

      les estimations de migration les plus élevées aboutissant à un triplement de la population EX-musulmane globale de l'Europe.
      Car, ils découvrent les saveurs culinaires du cochon et la jouissance dans les films de culs leur a fait découvrir ce qu'est la non-excision et les vrais plaisirs de l'amour inconnu.

      Supprimer
  4. Paul Craig Roberts: "Washington est le gouvernement le plus corrompu de l'histoire ?"

    par Tyler Durden
    1 déc. 2017 01:50
    Auteur de Paul Craig Roberts,


    Robert Mueller, un ancien directeur du FBI qui travaille comme procureur spécial "enquêtant" sur un canular conçu par le complexe militaire / de sécurité et le DNC pour détruire la présidence de Trump, n'a pas encore produit un brin de preuve que Russiagate est quelque chose mais orchestré de fausses nouvelles.

    Comme l'ont dit William Binney et d'autres experts, s'il y a des preuves de russiagate, la NSA l'aurait. Aucune enquête ne serait nécessaire. Alors, où est la preuve?

    C'est une révélation à quel point Washington est corrompu qu'un faux scandale fait l'objet d'une enquête alors qu'un vrai scandale ne l'est pas.

    Le faux scandale est le russiagate de Trump.

    Le véritable scandale est la vente d'uranium par Hillary Clinton à la Russie. Aucune preuve n'existe pour le premier. Des preuves volumineuses pour le scandale d'Hillary sont en vue.

    Pourquoi les accusations manifestement fausses contre Trump font-elles l'objet d'une enquête et les accusations clairement claires contre Hillary ne font pas l'objet d'une enquête ? La réponse est qu'Hillary avec son hostilité envers la Russie et sa dénonciation du président russe Vladimir Poutine en tant que «nouveau Hitler» ne menace pas le budget et le pouvoir du complexe militaire / sécuritaire américain, alors que le but de Trump de normaliser les relations avec la Russie priverait le complexe militaire / sécuritaire de «l'ennemi» dont il a besoin pour justifier son budget et son pouvoir massifs.

    Pourquoi le président Trump n'a-t-il pas ordonné au ministère de la Justice d'enquêter sur Hillary ? Est-ce que la réponse que Trump a peur du complexe militaire / de sécurité va l'assassiner ? Pourquoi le ministère de la Justice n'a-t-il pas entrepris l'enquête seul ? La réponse est-elle que le gouvernement de Trump est allié à ses ennemis ?

    À quel point Mueller doit-il être corrompu pour accepter de mener une fausse enquête destinée à renverser l'élection démocratique du président des États-Unis ? Pourquoi Trump n'a-t-il pas arrêté Mueller et Comey pour sédition et conspiration pour renverser le président des États-Unis ?

    Pourquoi Mueller a-t-il plutôt étendu son enquête au-delà de son mandat et porté des accusations contre Manafort et d'autres pour une sous-déclaration de revenus depuis une décennie ? Pourquoi le Congrès harcèle-t-il le journaliste Randy Credico pour avoir interviewé Julian Assange ? Comment une entrevue fait-elle partie de l'enquête du Comité de renseignement de la Chambre sur les «mesures actives russes visant l'élection américaine de 2016» Il n'y avait pas de telles mesures actives, mais la vente d'uranium était réelle.

    RépondreSupprimer
  5. Pourquoi les conglomérats médiatiques qui ont produit des organes de presse au lieu de journalistes n'ont-ils pas été dispersés ? Pourquoi les stations de presse peuvent-elles rester 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, mais un homme ne peut pas faire une passe à une femme ?

    Une fois que vous commencez à poser des questions, il n'y a pas de fin d'eux.

    L'échec des médias américains et européens est extrême.

    Les instituts de presse n'inventent jamais d'événements réels.

    Les organes de presse ne remettent jamais en question les incohérences dans les histoires officielles. Ils ne lient jamais ensemble des extrémités lâches. Ils relisent simplement le script qui leur a été remis jusqu'à ce que l'histoire officielle qui contrôle l'explication soit dirigée dans la tête du public.

    Considérons, par exemple, la prétention du régime d'Obama à avoir assassiné Oussama Ben Laden dans son «complexe» à Abbottabad, au Pakistan, à côté d'une base militaire pakistanaise. L'histoire officielle a dû être changée plusieurs fois. Le régime Obama a prétendu qu'Obama et les hauts responsables du gouvernement avaient regardé le raid avec des caméras sur les casques des SEALs. Il n'y avait aucune raison de retenir la preuve filmée, et bien sûr, il n'y avait aucune preuve de ce genre, donc la revendication initiale d'avoir vu le meurtre est devenue un «problème de communication». La photo mise en scène des hauts responsables du gouvernement n'a jamais été expliquée .

    Toute l'histoire n'a jamais eu de sens: Osama, non armé et défendu seulement par sa femme désarmée, a été assassiné de sang froid par un SCEAU. Pour quoi dans le monde ? Pourquoi assassiner plutôt que de capturer le "cerveau terroriste" de qui l'information sans fin aurait pu être acquise ? Pourquoi renoncer à la fanfare politique du défilé d'Oussama Ben Laden devant le monde en tant que captif de la superpuissance américaine ?

    Pourquoi aucune photo n'a été prise ? Pourquoi le corps d'Oussama a-t-il été jeté dans l'océan ? En d'autres termes, pourquoi toutes les preuves ont-elles été détruites et rien n'a été sauvegardé pour sauvegarder l'histoire ?

    Pourquoi la fausse histoire d'Oussama étant donné un enterrement de mer d'un porte-avions ? Pourquoi aucun média n'a-t-il été intéressé par le fait que l'équipage du navire a écrit à la maison qu'aucune telle inhumation n'a eu lieu ?

    Pourquoi n'y avait-il pas d'intérêt pressant dans le fait que l'unité SEAL, à partir de laquelle les SEAL auraient été tirés, aurait été chargée contre les règlements dans un hélicoptère de l'époque vietnamienne de 50 ans et abattu en Afghanistan, avec tous Des vies perdues ? Pourquoi les parents des plaintes de SEAL ne se sont-ils pas intéressés aux procédures inappropriées qui ont coûté la vie à leurs fils et aux craintes exprimées par les fils que quelque chose n'allait pas et qu'ils se sentaient en danger ?

    RépondreSupprimer
  6. Est-ce que l'unité SEAL a dû être anéantie parce que les membres se demandaient les uns aux autres, "qui était sur ce raid ?" "Étiez-vous sur le raid de Ben Laden ?" En fait, personne n'était sur le raid.

    Pourquoi le Congrès n'était-il pas intéressé ?

    Pourquoi l'interview de la télévision pakistanaise en direct avec un témoin oculaire du raid présumé sur le complexe de Ben Laden n'a pas été rapportée dans les médias américains ? Le témoin a contredit tous les aspects de l'histoire officielle. Et c'était immédiatement après l'événement. Il n'y avait pas de temps pour que quelqu'un concocte une contre-histoire élaborée ou un motif pour le faire. Voici l'interview, et voici une traduction vérifiée qui confirme l'exactitude des indices en anglais.

    Oussama ben Laden était mort depuis une décennie avant la fausse affirmation que Navy SEAL l'avait assassiné au Pakistan en mai 2011. Voici les nécrologies de décembre 2001, et celle de Fox News.

    Voici la dernière interview confirmée de Ben Laden. Il dit qu'il n'avait rien à voir avec le 11 septembre. Pourquoi un leader terroriste qui réussit à humilier "la seule superpuissance du monde" ne parvient-il pas à relancer son mouvement en revendiquant le crédit ?

    Penses-y. L'histoire de Ben Laden, y compris le 11 septembre, est fausse du début à la fin, mais elle est inscrite dans les encyclopédies, les livres d'histoire et la conscience du public.

    Et ce n'est qu'un exemple des mensonges institutionnalisés concoctés par Washington et les bureaux de presse et transformés en vérité. Le contrôle égoïste de Washington sur les explications a éloigné les Américains de la réalité et les a rendus esclaves de fausses nouvelles.

    Alors, comment la démocratie fonctionne-t-elle lorsque les électeurs ne disposent pas d'informations fiables et, au contraire, sont dirigés vers les agendas des dirigeants par des événements orchestrés et de fausses nouvelles ?

    Où y a-t-il des preuves que les États-Unis sont une démocratie qui fonctionne ?

    http://www.zerohedge.com/news/2017-11-30/paul-craig-roberts-washington-most-corrupt-government-history

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) La réponse est qu'Hillary avec son hostilité envers la Russie et sa dénonciation du président russe Vladimir Poutine en tant que «nouveau Hitler» ne menace pas le budget et le pouvoir du complexe militaire / sécuritaire américain, alors que le but de Trump de normaliser les relations avec la Russie priverait le complexe militaire / sécuritaire de «l'ennemi» dont il a besoin pour justifier son budget et son pouvoir massifs. (...)

      Bien sûr que 'ce qui a mis le feu aux poudres' est de voir un homme se balader avec un lance-pierres dans la poche et marcher vers les Etats-Unis !! Les américains chieraient dans leur froque ! Mais, la défense contre avions (DCA) a bien fait rigoler les citoyens même peu instruits sur l''art de la guerre' et des chienlits quotidiennes des merdias.

      (...) Où y a-t-il des preuves que les États-Unis sont une démocratie qui fonctionne ? (...)

      Cela n'est pas une savante question. La Démocratie, c'est: Le Peuple qui dirige. (Et non des FAUX représentants du Peuple siégeant à la colline).

      Supprimer
  7. RADIO-TV - QUE PAIE-T-ON AILLEURS POUR LA REDEVANCE ?

    PAR CHRISTINE TALOS

    Les Suisses vont devoir se prononcer sur l'initiative «No Billag» en mars prochain. Une initiative qui vise à supprimer la redevance pour la radio et la télévision. Le débat fait rage sur cette taxe de 451 francs (385,70 €) que les ménages suisses doivent verser annuellement. Une taxe que toute personne, et pas seulement celles qui possèdent une TV ou une radio, doit payer, depuis la votation de 2015 où cette loi a été approuvée de justesse.

    La majeure partie (plus de 90 %) des quelque 1,37 milliard de francs de recettes annuelles issues de la redevance sert à financer les programmes de radio (17) et de télévision (6) de SRG SSR, soit la Société suisse de radiodiffusion et télévision, rappelle l'OFCOM. Sans oublier Swissinfo.ch, la plateforme en 10 langues que la SSR destine à un public international, dont les Suisses de l'étranger. Mais les diffuseurs privés (radios locales, télévisions privées) reçoivent également une quote-part (4,4 %).

    Le projet de la Suisse

    En octobre dernier, la conseillère fédérale Doris Leuthard a présenté son projet de redevance radio-TV dès l'année 2019: un franc par jour, soit 365 francs par an et par ménage. Nouveauté: les personnes qui vivent dans un ménage collectif, comme un EMS ou une communauté d'étudiants, ne devront plus payer de manière individuelle. Dans ces cas, la redevance globale (730 francs/624,27 €) sera facturée directement à l'entité concernée. Quant à la quote-part de la redevance versée à la SSR, elle sera plafonnée à 1,2 milliard par an. Les radios et TV privées verront quant à elles les montants qui leur sont alloués augmenter de 67,5 millions actuellement à 81 millions en 2019.

    En France

    La contribution à l'audiovisuel public, ou «redevance tv» frappe les personnes imposables à la «taxe d’habitation» dont le logement est pourvu d'une télévision. En 2017, elle était de 138 euros en métropole, et de 88 euros dans les DOM. Mais le gouvernement a annoncé une réforme pour 2018. But: faire payer tout le monde, y compris ceux qui n’ont pas de téléviseur, en raison du changement des modes de consommation des médias actuels.

    En Allemagne

    Qu’ils aient une radio, une télévision ou aucun appareil, les foyers allemands paient une contribution de 17,98 euros par mois, soit 245 francs (209,50 €) par année. Le 70 % est versé au service public ARD. Le reste est partagé entre les télévisions ZDF, la radio allemande et les médias du pays. Les entreprises doivent également payer pour chaque site entre 5,99 et 3236,40 euros par mois.

    Au Royaume-Uni

    Depuis le 1er septembre 2016, les Britanniques doivent obligatoirement s’acquitter de la «licence TV» pour regarder les programmes de la BBC (9 chaînes de télévision et 10 radios nationales, ainsi que BBC World Services en 32 langues), y compris sur internet et les mobiles. Elle coûte 145,50 livres (environ 193 francs/165,04 €). Il y a des rabais pour les postes de TV en noir et blanc. Particularité de la BBC : il n’y a aucune publicité sur ses supports et les seniors de plus de 75 ans sont exemptés de la redevance.

    RépondreSupprimer
  8. En Italie

    Les Italiens ont vu leur redevance intégrée à leurs factures d’électricité en 2016, ceci pour lutter contre la fraude. En effet, 25 % des foyers ne payaient pas la redevance auparavant. Son montant est de 100 euros. Elle est due par les propriétaires de téléviseurs et de postes de radio mais les ordinateurs, tablettes et smartphones ne seront pas concernés. Les deux tiers du financement de la RAI sont assurés par la redevance. Le reste dépend de la publicité.

    En Autriche

    Tous les ménages qui comportent au moins une radio ou une TV doivent également s’acquitter d’une taxe. Elle coûte de 251 à 320 euros par an, soit 55 centimes d’euros par jour pour 4 chaînes de TV, trois radios nationales et 8 radios régionales ainsi que l’info en ligne. La redevance part aux trois quarts pour le service public ORF, selon le Blick.

    Au Danemark

    Les Danois doivent payer depuis 2013 une redevance télévisuelle de 2414 couronnes, soit 325 euros, tandis que la redevance radio est elle de 320 couronnes (43 euros). Les citoyens paient donc en tout 368 euros, soit un prix très proche de la redevance suisse. Ceci pour capter 6 chaînes de TV et plusieurs stations de radio.

    En Espagne

    En Espagne il n'y a pas de redevance TV. C’est le gouvernement, via les impôts, qui finance directement la télévision espagnole TVE, la radio nationale RNE, la télévision publique régionale ainsi que l’agence de presse EFE.

    Au Portugal

    Il n’y a pas de redevance proprement dite au Portugal, mais les citoyens doivent payer une taxe prélevée sur les factures d’électricité pour financer la RTP (8 chaînes de TV et 8 radios). Un montant qui représente environ 12 euros tous les deux mois, soit 72 euros par an.

    Aux Etats-Unis

    Les Américains ne paient pas de redevance. Il doivent en revanche s’acquitter de taxes qui représentent environ 4 dollars par an et par personne. C’est la Corporation for Public Broadcasting (CPB), gérée par le Congrès, qui reverse ensuite cet argent aux médias publics. Mais il ne finance qu’à peine le 10 % des chaînes de TV et de radio. Le reste est payé par des entreprises, des subventions ou encore le soutien des téléspectateurs et auditeurs, explique Swissinfo.ch.

    En Chine

    Financée d’abord exclusivement par le gouvernement chinois, CCTV, qui propose 22 chaînes de télévision gratuites, tire aujourd’hui la presque totalité de ses revenus de la publicité. Elle continue toutefois à toucher de petites subventions gouvernementales. Quant aux ménages chinois, ils doivent payer l’équivalent de 2,60 francs pour avoir accès à la télévision numérique.

    https://www.lematin.ch/suisse/paieton-ailleurs-redevance/story/30211698

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Les merdias se taillent la 'part du lion' en volant TOUS les citoyens où qu'ils soient en l'intégrant jusqu'aux factures électriques !!! comme en France l'escroquerie des éoliennes financée obligatoirement par les citoyens qui osent bénéficier de l'électricité nucléaire la moins chère de toutes et la moins polluante !

      Supprimer
  9. SUISSE - LA NEIGE A SEMÉ LE CHAOS SUR LES ROUTES

    PAR PASCAL SCHMUCK
    01.12.2017, 13h22

    Les routes suisses ont enregistré vendredi plusieurs perturbations en raison des conditions météorologiques qui ont provoqué plusieurs accidents. Plusieurs routes romandes ont été touchées, a précisé le TCS qui tient à disposition des usagers une carte interactive avec toutes les informations liées au trafic.

    Sur l'A9 direction Lausanne, un bouchon de 30 minutes a paralysé le trafic entre Chexbres et Lavaux suite à un accident. Sur l'A12 entre Vevey et Fribourg, des camions ont bloqué la circulation entre la jonction La Veyre et Châtel-St-Denis en raison des fortes chutes de neige.

    La situation a été particulièrement chaotique sur l'A1 après un grave accident à hauteur de Luterbach (SO). La circulation a été perturbée durant plusieurs heures. Pour le plus grand désespoir des usagers bloqués sur les routes.

    A Berne, les conditions ont été tout aussi difficiles, a prévenu la police cantonale bernoise. Cette dernière a répertorié au moins 45 accidents depuis jeudi soir «principalement dans le Seeland, le Jura bernois, l'Emmental et l'Oberaargau.». Les forces de l'ordre ont appellé à la prudence et à adapter sa vitesse, mais elles ont souhaité également «un bon début d'hiver» à tous..

    Les CFF ont enregistré plusieurs dérangements vendredi matin à cause d'une défaillance du système de chauffage d'aiguillages, a indiqué un porte-parole à l'ats. Les dérangements n'ont concerné qu'un petit nombre des milliers d'installations.

    Le trafic a notamment été perturbé sur la ligne Berne-Lucerne entre Rothrist (AG) et Zofingue (AG). Les voyageurs devaient faire le détour via Olten. Vers midi, la situation était stabilisée.

    Suivant l'altitude, il est tombé entre deux et sept centimètres de neige fraîche, a indiqué à l'ats Stephan Bader de MétéoSuisse. Sept centimètres ont notamment été mesurés à Moudon (VD). C'est en Suisse centrale que les flocons ont été les plus nombreux. Le Plateau entre Berne et Fribourg avait déjà été recouvert par cinq à neuf centimètres de neige dans la nuit de mercredi à jeudi. (nxp)

    https://www.lematin.ch/suisse/premieres-neiges-sement-chaos-routes/story/26001335

    RépondreSupprimer
  10. Berne veut réduire ses émissions de gazcarbonique de 30%


    01.12.2017, 14h31

    La Suisse met en pratique l'accord de Paris sur le climat ratifié en octobre 2017. Un accord dans lequel elle s'est engagée à réduire ses émissions de moitié par rapport à 1990. Le Conseil fédéral a décidé ce vendredi comment il allait s'y prendre. Il souhaite réduire les émissions nationales de gaz à effet de serre de 30% au minimum d'ici 2030. Les réductions à l'étranger devraient se monter à 20 % au maximum.

    Par secteur, c'est celui des transports qui émet le plus de gaz à effet de serre (32,1% en 2015), indique le DETEC dans son communiqué. Il devra augmenter la part des carburants renouvelables dans les carburants fossiles. Il est également prévu de diminuer progressivement les émissions de gazcarbonique des voitures neuves, en accord avec l’Union européenne, précise-t-il.

    La part des émissions issues des carburants qui doit être compensée par les importateurs pourra atteindre 90 % en 2030, dont 15 % à réaliser en Suisse. L'utilisation des carburants renouvelables compte comme mesure de compensation nationale.

    Hausse de la taxe sur le gazcarbonique

    Autre secteur qui devra faire des efforts: celui des bâtiments. Du coup, la taxe gazcarbonique est maintenue et pourra s'élever jusqu'à 210 francs (179,55 €/t) la tonne. Actuellement elle est de 84 francs par tonne de gazcarbonique et s'élévera à 96 francs (82,08 €) dès le 1er janvier 2018.

    L'affectation d'une partie des recettes de la taxe sur le gazcarbonique au Programme Bâtiments prendra fin en 2025. Des valeurs limites contraignantes pour les bâtiments seront introduites dès 2029 si les émissions de ce secteur n’ont pas diminué d’au moins 50 % en 2026 et 2027, annonce le DETEC.

    Le secteur de l'industrie sera mis aussi à contribution, même s'il a déjà réussi à réduire considérablement ses émissions. «Le couplage des systèmes d’échange de quotas d’émission (SEQE) pourrait encore être mis en œuvre au cours de la période d’engagement actuelle», précise le DETEC. Les émissions de l’aviation civile et des centrales thermiques à combustibles fossiles seront intégrées dans le SEQE suisse et viendront s’ajouter aux émissions des entreprises fortement émettrices, indique-t-il.

    Le secteur de l’agriculture devrait aussi être intégré à la politique climatique suisse. Les mesures correspondantes seront définies dans la législation en la matière. (nxp)

    https://www.tdg.ch/suisse/berne-veut-reduire-emissions-co2-50/story/30387302

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cà pue la corruption !

      Les Suisses devront payer pour oser respirer ! (+ demain la taxe sur TOUS les animaux chez soi qui osent respirer !)

      Notons que ce détournement de la physique (TOUS les gaz se recyclent) n'est PAS issue d'un vote démocratique par les citoyens Suisses mais seulement par la présidente !

      Supprimer
  11. Comment expliquer Bitcoin à vos parents

    par Tyler Durden
    1er déc. 2017 09:56
    Auteur de Lisa Froelings via CoinTelegraph.com,


    Avec Bitcoin qui a récemment atteint un niveau record de 11 500 $, il est inévitable que des parents commencent à poser des questions.

    Lorsque vos parents posent des questions, ils finissent par être soit en désaccord avec votre idée, soit en relation avec leur jeune âge.

    Bien sûr, ce n'est pas un problème, sauf si vous parlez de nouvelles innovations qui pourraient changer leur point de vue. Bitcoin est l'un des sujets les plus chauds aujourd'hui, mais tout le monde ne peut pas saisir tout son potentiel, surtout quand vous parlez aux oldies comme vos parents.

    Alors, comment pouvez-vous leur expliquer sans obtenir un regard vide ?

    Premier point: Son argent, juste numérique
    Ne partez pas expliquer Bitcoin en utilisant des jargons comme la cryptomonnaie, plutôt l'expliquer en utilisant des exemples auxquels ils peuvent s'identifier. Définir quelque chose d'inconnu avec quelque chose d'aussi inconnu est un grand non-non.

    Vous pouvez le rapporter à un argent ou des stocks réguliers. Expliquez que Bitcoin est de l'argent régulier qui a de la valeur et peut être utilisé pour acheter des biens et des services. Il est également similaire aux actions parce que la valeur fluctue en fonction de l'offre et de la demande. Cependant, il ne donne aucun dividende, contrairement à Bitcoin.

    Deuxième point: Relier à une montagne
    Maintenant, voici la partie où vos parents vont demander où vous obtenez Bitcoins et si vous en avez un disponible dans votre poche. Nous avons parié que vos parents comprendront le terme «argent numérique» afin que vous puissiez l'utiliser pour Bitcoin.

    Vous pouvez également dire que c'est comme une carte de débit ou lorsque votre patron vous paie par dépôt direct. L'argent va directement dans un compte sans toucher une main.

    Sur la question où vous pouvez en obtenir un, nous allons utiliser l'exemple d'une montagne appelée Mount Bitcoin où il y a des mineurs. Ceux qui utilisent Bitcoin le font via leurs ordinateurs avec beaucoup de puissance de calcul. C'est comme exploiter une autre ressource rare, l'or, qui exigeait également du matériel spécialisé et coûteux. Ainsi, ces mineurs Bitcoin abandonnent quelque chose dans l'espoir d'obtenir, peut-être, un Bitcoin qui peut être divisé en plusieurs petites pièces et distribué en échange du type d'argent que vous connaissez.

    Troisième point: Où dépenser Bitcoin
    Cela donnera un frisson à votre mère. Imaginez-vous avoir un Bitcoin égal à 11 000 $ ?

    RépondreSupprimer
  12. Qui ne deviendrait fou de dépenser un tel montant ? Comme aucune transaction n'est facturée, disons quelques centimes, vous pouvez l'utiliser sur des sites qui acceptent des micro-transactions ou au moins Litecoin.

    Pour votre père, vous pouvez dire comment beaucoup de gens les utilisent pour des investissements. Comme, ils mettent de l'argent dans Bitcoins parce que les rendements sont meilleurs. Nous avons parié en disant que les valeurs de Bitcoin ont été assez volatiles. Au cours de la dernière année, un Bitcoin a grimpé de 4 000 $ à plus de 11 000 $, ce qui fera bondir votre père pour l'excitation.

    * * *
    Vous voyez qu'il n'est pas facile d'expliquer quelque chose de nouveau à vos parents, mais si vous suivez ces points et essayez assez fort, nous sommes sûrs qu'ils comprendraient comment fonctionne Bitcoin.

    Qui sait qu'ils pourraient même investir dans des cryptomonnaies lorsqu'ils voient comment ils pourraient potentiellement aider à faciliter les transactions habituellement rendues horribles par les options de paiement traditionnelles.

    http://www.zerohedge.com/news/2017-12-01/how-explain-bitcoin-your-parents

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Le 'Bitcoin' n'est rien d'autre que de l''or-papier II'. A cette seule différence que la valeur du Bitcoin varie suivant les transactions (alors que la valeur réelle de l'or n'est PAS celle définie sur les marchés mais celle inventée par 'les hommes de l'ombre') et disparaîtra d'un coup d'EMP !

      Il ne s'agit rien d'autre que de la fausse monnaie puisque des 'super-ordinateurs-ultra-rapide' peuvent s'échanger des milliards de milliards en une fraction de seconde et réduire en un éclair sa valeur à zéro comme à 1 milliard. Donc, toutes dettes seraient payables en Bitcoin et donc effacée. Mais ne rêvons pas. A l'heure de la FAUSSE monnaie, la valeur de quelque chose est forcément abstraite et dangereuse et peut conduire certains à la ruine comme d'autres à être milliardaires.

      Supprimer

  13. L'Allemagne met fin aux subventions du modèle S de Tesla en raison du plan d'entreprise financé par le gouvernement

    par Tyler Durden
    1er déc. 2017 09:37

    Apparemment, les responsables du gouvernement allemand se sont finalement rendus compte qu'il était complètement ridicule d'utiliser les recettes fiscales générées principalement par les ménages à revenu moyen et faible pour financer des subventions aux riches qui achètent des voitures de sport de luxe de 100 000 $. Comme le note Business Standard ce matin, l'Office fédéral allemand des affaires économiques et du contrôle des exportations a annoncé qu'il ne subventionnera plus la Tesla Model S car elle ne peut être livrée dans une configuration qui respecte la limite de prix de 60 000 euros.

    Une agence gouvernementale allemande a retiré la Model S de Tesla de la liste des voitures éligibles aux subventions parce qu'elle n'est pas disponible dans une version dont la limite de prix est de 60 000 euros (71 448 dollars).

    Les clients de Tesla ne pouvaient pas commander la Model S sans fonctionnalités supplémentaires qui ont fait grimper le prix de la voiture au-dessus de la limite, a déclaré vendredi un porte-parole de l'Office fédéral allemand des affaires économiques et des contrôles à l'exportation (BAFA).

    Le magazine allemand Auto Bild avait rapporté que BAFA examinait la question et pourrait retirer Tesla de la liste d'admissibilité.

    Des modèles

    Selon Reuters, l'Allemagne a lancé son programme d'incitation, d'environ 1 milliard d'euros, l'année dernière. Les besoins de financement ont été partagés par l'industrie automobile allemande pour stimuler l'utilisation de la voiture électrique. Un plafond de prix a été inclus pour exempter les modèles premium. Dans le cadre du programme de subvention, les acheteurs obtiennent 4 000 euros de réduction sur leur achat de véhicules tout électrique et 3 000 euros de réduction sur les véhicules hybrides rechargeables.

    Bien entendu, Tesla a nié les informations selon lesquelles leur modèle S ne respectait pas les plafonds de prix fixés dans le cadre du programme de subventions et a promis de "mener une enquête et de prendre les mesures appropriées si nécessaire".

    "C'est une accusation complètement fausse. N'importe qui en Allemagne peut commander une version de base Tesla Model S sans le pack confort, et nous avons livré ces voitures aux clients ", a déclaré Tesla dans un communiqué.

    "Si un vendeur a dit à un client qu'il ne pouvait pas acheter la version de base Model S sans le pack confort, ce n'est pas précis et clairement en dehors de nos politiques et procédures et nous enquêterons et prendrons les mesures appropriées si nécessaire."

    Sur le bon côté, le nouveau modèle 3 de Tesla devrait respecter les plafonds de prix des subventions allemandes ... si seulement ils pouvaient trouver comment les souder ensemble ...

    http://www.zerohedge.com/news/2017-12-01/germany-ends-tesla-model-s-subsidies-massive-blow-companys-government-funded-busines

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Houlala ! Çà sent l'approche des élections et, j'en connais une qui est en train de se laver le cul !
      Notez que le prix affiché des voitures de luxe demeure très bas par rapport aux autres escroqueries d'éoliennes & panneaux solaire payées par les contribuables !

      Supprimer
  14. 10 choses en voie de disparition

    Redactie Express Business
    1 décembre 2017


    1. Les clés
    Tous ceux qui vont à l’hôtel de temps en temps savent que la clé traditionnelle a été remplacée par une carte magnétique. Toutefois, ce n’est pas cette carte, mais le smartphone, qui va signer l’arrêt de mort de la clé. Dans les voitures également, les clés sont de plus en plus souvent remplacées par une carte électronique. Avec le bluetooth et le wifi, les smartphones seront bientôt programmés pour ouvrir les portes des maisons et des bureaux ainsi que de tous les locaux qui appartenant à une même famille. Celui qui perdra son smartphone sera toujours en mesure d’entrer dans sa maison en tapant un code spécial sur un appareil emprunté.

    2. Le service dans les restaurants fast-food
    Depuis environ un an, McDonald’s place des kiosques dans ses restaurants, avec lesquels il est possible de composer son propre menu, sans que cela implique l’intervention d’un employé. En 2020, 14 000 de ces kiosques seront installés dans les différents McDonald’s. Pour le moment, seul le prix d’un tel kiosque reste un obstacle : de 20 000 à 160 000 dollars chacun. Lorsqu’on en installe un, on constatera une augmentation des ventes, de 5 à 6 % la première année et de 2 % la deuxième année. La chaîne de restaurants Wendy’s a déjà annoncé son intention d’installer des kiosques en libre-service dans 1 000 de ses établissements. Cela signifie 16 % de l’ensemble des Wendy aux États-Unis. Le prix de revient de cette installation est nettement inférieur à 5 000 $, car l’investissement peut également être entièrement récupéré en moins de deux ans, grâce à la réduction des coûts de main-d’œuvre et à la hausse des ventes.

    3. La pédale d’embrayage
    Aux États-Unis, 90 % des voitures vendues sont équipées d’une transmission automatique. L’Europe est en retard dans ce domaine. La Suisse est le pays le plus «automatisé», avec 20 % de transmissions automatiques, en Belgique, nous n’en serions qu’à 9 %. Cependant, avec les nouvelles voitures, on constate une augmentation de plus de 20%. Selon les constructeurs automobiles, la boîte de vitesses manuelle sera bientôt révolue, bien que le surcoût d’une transmission automatique – 1000 à 2000 euros – reste un obstacle pour beaucoup.

    4. La box internet
    Les “box” Internet des opérateurs télécom ont remplacé les modems qui fournissaient notre accès internet dans les années 2000. Mais selon Stéphane Richard, le CEO d’Orange, ces boîtiers seront remplacés par un «non-box» d’ici 3 à 5 ans et tous les services internet seront virtualisés grâce au cloud.

    5. La boîte aux lettres
    Chaque année, le volume de courrier transporté par le service postal diminue. Ce volume a même été réduit de moitié sur une période de 10 ans. Si l’on ajoute les informations contenues dans chaque lettre délivrée par la poste américaine en 2010, cela représenterait environ 5 pétaoctets d’informations. Google traite la même quantité de données chaque après-midi calme. Depuis l’été dernier, les postiers de la poste finlandaise (Posti) peuvent aussi tondre la pelouse des clients. Depuis 2016, les postiers de La Poste française font passer l’examen du code de la route, mais donnent aussi des conseils en matière énergétique, s’occupent du linge sale et surveillent les personnes âgées.

    Exit la boîte aux lettres, elle sera remplacée par une boîte aux lettres partagée dans les différents quartiers des grandes villes, où les gens pourront récupérer leur courrier.

    RépondreSupprimer
  15. 6. L’argent liquide
    En novembre 2016, le Premier ministre indien Narendra Modi a annoncé que les deux plus grosses coupures du pays – celles de 500 et 1 000 roupies – ne valaient plus rien avec effet immédiat. C’était 90 % de l’argent qui circulait dans le pays. De cette manière, le premier ministre voulait restreindre l’économie souterraine. En Suède également, des mesures ont été prises vers une limitation de l’argent liquide. Dans ce pays, l’argent liquide est éradiqué progressivement. L’année dernière, il n’a été employé que pour 2,7 % de toutes les transactions. En moins de 10 ans, 40 % des espèces ont été retirées de la circulation. Même les sans-abri suédois acceptent désormais les paiements par carte de crédit.

    7. Les CD
    2017 devrait être la première année où le streaming devient la principale source de revenus de l’industrie musicale, avant les CD et les vinyles. Selon le cabinet de conseil PwC, les revenus des ventes physiques chuteront de 10 % cette année pour atteindre 8 milliards de dollars. Les revenus de streaming augmenteront quant à eux de 40 % pour se monter à 9 milliards de dollars. Il n’est plus du tout évident que le CD existe encore dans 10 ans. Pire, les vieux CD que l’on a encore à la maison, semblent perdre en qualité au fil des ans.

    8. Les voitures essence ou diesel
    Les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Norvège, la France … tous ont annoncé la fin de la voiture à essence ou diesel dans une plus ou moins grande mesure, et ce dans 10 à 20 ans. Pourtant, 99 % des voitures qui circulent sur terre aujourd’hui sont des voitures à essence ou diesel. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) espère avoir plus de 200 millions de voitures électriques sur les routes d’ici 2020. Cela représentera alors 10 % de la flotte mondiale de véhicules. De nombreux experts prévoient une percée plus rapide, principalement en raison de l’arrivée de la Chine, le plus grand marché du monde, qui a récemment tout misé sur les véhicules électriques.

    9. Les sacs en plastique
    Une douzaine de pays ont interdit l’utilisation de sacs en plastique à usage unique sur l’impulsion des Nations Unies. En Belgique, ces sacs légers sont devenus payants depuis plus de 10 ans dans les supermarchés, ce qui a permis de réduire de 80 % le nombre de sacs en plastique à usage unique. Notre pays est l’un des meilleurs élèves de la classe (européenne), en ce qui concerne la consommation de sacs jetables. En Flandre, une interdiction totale a été annoncée pour janvier 2018, mais cette loi n’a pas encore été votée. Au début des années 2000, 4 000 à 5 000 milliards de sacs en plastique étaient produits chaque année dans le monde entier. En Europe, les trois quarts seront remplacés d’ici 2025.

    10. Het wachtwoord
    Chacun d’entre nous utilise une vingtaine de mots de passe tous les jours. Cela provoque constamment des ennuis et n’empêche pas les données d’être volées et piratées. Mais les mots de passe seront rapidement remplacés par l’identification biométrique. La reconnaissance faciale a fait son apparition avec l’iPhone X. Google a également une nouvelle technologie appelée Trust API. Elle prend en compte divers facteurs, y compris le rythme avec lequel quelqu’un tape sur son clavier, la façon dont l’utilisateur bouge et la voix du même utilisateur. Le smartphone mesure constamment l’activité pour estimer qui est l’utilisateur. Si c’est le propriétaire, aucun mot de passe ne sera demandé.

    https://fr.express.live/2017/12/01/10-choses-voioe-disparition/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notez bien (accrochez vous bien !) qu'à part les 'sacs en plastique' rendus obligatoire pour les poubelles et se retrouvent en océans ! il demeure 9 identifications disparaîtrables sur 10 !!!

      Car... aujourd'hui, ce sont (presque) TOUS les pays qui possèdent l'EMP ! Et, il suffirait qu'un... Pchitt ! FINI ! 9 disparus sur 10 !
      Plus de communication, de voiture, d'argent, d'électricité ! Et c'est cette réalité qui nous attend toutes et tous !

      Seuls, certains pays lointains (îles paradisiaques choisies pour gérer le monde) seraient susceptibles de posséder d'immenses 'cages de Faradays' destinées à préserver l'essentiel pour les Dirigeants locaux et observer de loin les guerres et les esclaves depuis un satellite nouvellement lancé !

      Parce que si c'est l'hiver (90 % de la population mondiale habite dans l'hémisphère Nord !), pour se chauffer (et cuire les aliments) restera le bois. Et du bois en ville... il n'y en a pas beaucoup et, si vous en voulez... allez le chercher (LE JOUR MÊME !) à xx kilomètres (à pieds ! ou à bicyclette ou à cheval !).

      Supprimer
  16. Contrairement à l’ONU, la Russie veut donner leur chance aux robots-tueurs

    Gauvain Dossantos
    1 décembre 2017


    L’ONU s’est déjà prononcée en faveur de l’interdiction des robots-tueurs à l’avenir. Mais la Russie ne partage pas vraiment cet avis et pense qu’il pourrait y avoir de bons côtés à ces robots-tueurs.

    Elon Musk, Stephen Hawking et de nombreuses personnalités de la tech ont déjà sévèrement mis en garde les puissances de la planète contre le danger des LAWS. Les LAWS, ce sont les systèmes d’armes autonomes létaux ou “lethal autonomous weapon systems”.

    Depuis 2013, les Nations Unies s’inquiètent du développement de ces robots tueurs et l’organisation réfléchit sérieusement à interdire leur usage, comme on peut le lire dans ce rapport datant de 2017.

    Si le consensus général semble pencher en faveur d’une restriction stricte en la matière, une voix discordante émerge du lot et pas des moindres: la Russie. Dans un communiqué de presse, le gouvernement de Vladimir Poutine a fait savoir qu’il n’approuvait vraiment pas cette interdiction des robots tueurs. La Russie a passé ce message à la suite d’une semaine de discussions sur la question des armes et des véhicules gérés par intelligence artificielle à Genève (voir rapport final ici).

    “Arme plus complexe”
    La Fédération de Russie estime qu’il faut laisser des chances à ces robots tueurs avant de les interdire. Il faut voir comment ils vont évoluer avant de tirer la sonnette d’alarme. “Le manque d’échantillons de ces systèmes d’armes reste le principal problème dans cette discussion sur les LAWS”, indique la Russie dans son communiqué.

    “Des accords internationaux [ont établi] une interdiction préventive sur les différents types d’armes possibles”, ajoute-t-elle. “Cependant, cela peut difficilement être considéré comme un argument pour prendre des mesures préventives prohibitives ou restrictives contre les LAWS car c’est une catégorie d’armes beaucoup plus complexe et large que ce que la compréhension actuelle de l’humanité lui accorde.” En gros, nous, humains, ne voyons pas encore le bon côté de ces robots-tueurs.

    Terminator
    En 2016, le groupe d’experts du CCW, la Convention sur certaines armes classiques ratifiée par un certain nombre de pays, a lancé une “Campagne pour stopper les robots tueurs“. Lors de leurs meeting à Genève, les experts du CCW ont appelé à un désarmement collectif. Mais le message ne semble pas avoir fait l’adhésion de la Russie.

    Les Russes estiment que cette interdiction pourrait nuire aux nécessités civiles d’intelligence artificielle: “Il est difficilement acceptable que le travail sur les LAWS restreigne la liberté de profiter des avantages des technologies autonomes qui sont l’avenir de l’humanité”, peut-on lire dans leur communiqué transmis au CCW. Cela signifie-t-il que le premier Terminator verra le jour en Russie ? Cela reste à voir.

    https://fr.express.live/2017/12/01/contrairement-a-lonu-russie-veut-donner-chance-aux-robots-tueurs/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La question posée ci-dessus est "Préférez-vous voir un robot mort ou un humain mort ?" !

      Notez que comme précédemment, les 'robots-tueurs' pourraient disparaître comme tout ce qui est électrique et victime d'EMP, et que cette explosion d'Impulsion ElectroMagnétisme pourrait même arriver plus tôt que prévue !

      Supprimer
  17. La ville où l’on parle le plus le français n’est plus Paris

    Arnaud Lefebvre
    30 novembre 2017

    Où le français est-il le plus parlé ? Plus à Paris en tous cas. La ville lumière a en effet perdu le titre de capitale de l’usage du français, distinction lui ayant été dérobée par la capitale congolaise Kinshasa.

    Plus de 12,1 millions d’habitants peuplent maintenant la capitale de la République démocratique du Congo. Cela se doit principalement au taux élevé de natalité de 4,2 % par an entre 2000 et 2016 et à la présence dans ses alentours de Brazzaville, la capitale du Congo-Brazzaville, située en face sur l’autre rive du fleuve Congo.

    92% de ces habitants parlent la langue de Molière, ce qui revient à un total de 11 millions de francophones. Avec ses 10,9 millions d’habitants, l’agglomération parisienne passe ainsi à la deuxième place, explique le quotidien Les Echos.

    Afrique
    Pas moins de 8 villes sur les 10 où le français est le plus parlé, sont situées sur le continent africain. A côté de la capitale congolaise, on trouve Abidjan (Côte d’Ivoire), Dakar (Sénégal), Casablanca (Maroc), Yaoundé (Cameroun), Douala (Cameroun), Ouagadougou (Burkina Faso) et Alger (Algérie). La ville canadienne de Montréal est à la quatrième place.

    Selon le graphique de Statista ci-dessous, il apparaît que la langue de nos voisins du sud est une des quatre langues les plus parlées au monde, principalement parce que beaucoup de personnes utilisent le français comme deuxième langue (parties en bleu). Les personnes dont le français est la langue maternelle (parties en noir) ne sont pas moins de 80 millions. Le français se place donc ainsi au même rang que le coréen.
    - voir graphique sur site :

    https://fr.express.live/2017/11/30/ville-francais-lon-parle-plus-francais-nest-paris/

    RépondreSupprimer
  18. BELGIQUE - À 97 ANS, ELLE BOIT 15 BIÈRES PAR JOUR

    Une habitante de Malines est encore, à quasi 100 ans, une grande habituée des bistrots où elle épate la galerie avec son impressionnante descente d'alcool.

    01.12.2017, 14h36

    Il faut dire qu'à 97 ans, elle affiche encore une sacrée descente. «Vous pouvez la retrouver ici tous les soirs. Quand c'est calme, elle boit environ quinze bières. Quand il y a plus d'ambiance, elle peut aller jusqu'à 22 verres», indique Fanny Waegemans, la gérante du café dont la vieille dame est une habituée, au quotidien Het Laatste Nieuws.

    Une routine que sa fidèle cliente a prise depuis 18 ans et à laquelle elle ne déroge plus. «Quand son fils n'a pas pu l'amener, elle a fait le trajet d'une centaine de mètres avec son déambulateur», raconte la patronne.

    Mais les impacts d'une telle consommation d'alcool éveillent évidemment pas mal d'interrogations quant à l'état de santé de la fringante nonagénaire. Cette dernière affirme pourtant être en pleine forme et aurait même reçu l'aval de son médecin. «Ça me fait du bien. Le docteur dit que tant que ça va, je peux continuer à venir au café. D'ailleurs, c'est vrai que je bois de la bière depuis très longtemps, et je vis toujours... Ça doit être un bon médicament, parce que je ne dois d'ailleurs plus prendre aucun cachet», explique-t-elle au journal néerlandophone.

    À l'occasion de l'anniversaire de Robertine mardi dernier, le géant brassicole AB Inbev lui a d'ailleurs fait parvenir un fût de 20 litres de Jupiler, sa bière préférée. «Elle n'avale rien d'autre», s'amuse Fanny Waegemans.

    Et d'ajouter: «On compte déjà jusqu'à cent. Quand elle aura atteint cet âge, ce sera une énorme fête de la Jupiler.» (Le Matin)

    https://www.lematin.ch/societe/97-ans-boit-15-bieres-jour/story/25510505

    RépondreSupprimer
  19. Paul Craig Roberts: "Vous ne pouvez pas voir la guerre à l'horizon ?"


    par Tyler Durden
    1er décembre 2017 22h25
    Auteur de Paul Craig Roberts,


    Selon des informations parues dans la presse britannique, le président russe Vladimir Poutine a demandé aux industries russes de se préparer à être en mesure de passer rapidement à la production de guerre.

    Clairement, le gouvernement russe ne ferait pas une telle annonce à moins d'être convaincu que la perspective d'une guerre avec l'Occident était réelle.

    Pendant un certain temps, j'ai souligné dans mes colonnes que la conséquence d'années d'actions hostiles de Washington et de ses vassaux européens contre la Russie conduisait à la guerre.

    Il est facile de comprendre que le gigantesque complexe militaire / sécuritaire américain a besoin d'un ennemi convaincant pour justifier son énorme budget, que les néoconservateurs fous mettent leur idéologie fantasmatique de l'hégémonie mondiale des États-Unis au-dessus de la planète, et que Hillary et Le Comité national fera tout pour renverser la victoire présidentielle de Trump.

    Cependant, il est difficile de comprendre pourquoi les dirigeants politiques européens sont prêts à mettre leurs pays en danger pour le bénéfice de Washington.

    Pourtant, ils le font.

    Par exemple, le 13 novembre, la Premier ministre britannique, Theresa May, a déclaré que la Russie était une menace pour la sécurité internationale et s'ingérait dans les élections européennes et le piratage des gouvernements européens. Il n'y a pas plus de preuves pour ces revendications que pour "Russiagate". Pourtant, les allégations continuent et se multiplient. Maintenant, l'Union européenne organise les anciennes provinces de l'Union soviétique - la Biélorussie, la Moldavie, l'Ukraine, la Géorgie, l'Arménie et l'Azerbaïdjan - en un «partenariat oriental» avec l'Union européenne.

    En d'autres termes, l'Occident organise ouvertement les anciennes provinces de Moscou contre la Russie, déclarées par le Premier ministre May comme un "Etat hostile". La Russie sait que les allégations contre la Russie ne sont pas fondées et les considèrent comme identiques aux fausses allégations contre Saddam Hussein, Kadhafi et Assad pour justifier des attaques militaires contre l'Irak, la Libye et la Syrie. Après avoir convaincu la Russie qu'elle est en train d'être attaquée, la Russie se prépare à la guerre.

    Pensez à cela pendant un moment. Le monde est conduit à Armageddon simplement parce qu'un complexe militaire / sécuritaire américain avide et corrompu a besoin d'un ennemi pour justifier son énorme budget, parce que Hillary et la DNC ne peuvent pas accepter une défaite politique et parce que les néoconservateurs ont une idéologie de la suprématie américaine. Quelle est la différence entre la suprématie blanche détestée et la suprématie américaine que le président Obama lui-même a endossée ? Pourquoi la suprématie blanche est-elle terrible et la suprématie américaine est-elle le don de Dieu au pays «exceptionnel» et «indispensable» ?

    RépondreSupprimer
  20. Le gouvernement russe a ouvertement partagé son inquiétude que la Russie soit mise en place pour une attaque militaire. Comme l'ont rapporté CNN, le New York Times et le Washington Post, le commandant adjoint du Commandement de l'opération militaire russe a déclaré publiquement que Washington préparait une attaque nucléaire surprise contre la Russie. Le président Poutine a récemment attiré l'attention sur la collection d'ADN russe de Washington pour un laboratoire d'armes de l'armée de l'air américaine, ce qui implique le développement d'une arme biologique spécifique à la Russie. À maintes reprises, la Russie a attiré l'attention sur les bases des États-Unis et de l'OTAN à ses frontières, malgré les assurances données par les administrations américaines selon lesquelles cela ne se produirait jamais.

    Nous devons nous demander pourquoi ce n'est pas le meilleur sujet de discussion publique et politique que Washington a convaincu la Russie, une puissance nucléaire et militaire de premier plan, que la Russie va être attaquée. Au lieu de cela, nous entendons parler de joueurs de football qui s'agenouillent pour l'hymne national, de fausses nouvelles sur Russiagate, d'une fusillade à Las Vegas et ainsi de suite.

    Nous devons également nous demander combien de temps encore Washington va permettre à chacun d'entre nous via Internet de rapporter les vraies nouvelles au lieu des fausses nouvelles que Washington utilise pour contrôler les explications.

    L'effort du président de la Commission Fédérale des Communications pour détruire la neutralité du net et d'autres efforts pour discréditer les nouvelles factuelles comme propagande russe indiquent que Washington a conclu que pour la guerre contre la Russie, Washington devait aussi combattre la vérité.

    Washington ne survivra pas à sa guerre, pas plus que les Américains et les Européens.

    http://www.zerohedge.com/news/2017-12-01/paul-craig-roberts-cant-you-see-war-horizon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout comme la Corée du Nord, la Russie affiche ses armes de défense en cas d'attaque. Ce qui donne à réfléchir.

      Si la Russie se prépare à la guerre (comme la Chine) c'est à cause d'une éventuelle attaque irresponsable sur la Corée du Nord.

      Supprimer
  21. Des chercheurs chinois expérimentent un spray anti-gai


    par Tyler Durden
    1er décembre 2017 22:05


    Vers la mi-novembre, Human Rights Watch (HRW) a publié un rapport choquant détaillant le problème de la conversion des homosexuels en Chine.

    De puissants rapports de première main exposent comment les hôpitaux publics utilisent des appareils à décharge électrique et des médicaments pour ramener les gays à une forme de «normalité». La pratique est un secret en Chine, où une majorité de gays sont forcés par leurs familles dans les hôpitaux, parce que la culture l'étiquette comme une maladie curable.

    Même l'Association mondiale de psychiatrie est sortie en dénonçant la pratique comme «contraire à l'éthique, non scientifique et préjudiciable».

    On dit que les prisonniers de Guantanamo Bay ont été mieux traités que ceux de Chine, qui ont été soumis au processus de conversion.

    Cela étant dit, les Chinois savaient que le reste du monde allait comprendre les traitements inhumains pour littéralement choquer les homosexuels; et ainsi, en 2015, le gouvernement a approuvé une équipe de recherche à l'université de Zhejiang à Hangzhou pour étudier les effets de la pulvérisation d'ocytocine sur le nez des hommes homosexuels pour voir comment cela affecte leur orientation sexuelle.

    L'ocytocine est surtout connue pour ses rôles dans le système de reproduction féminin. Récemment, des scientifiques ont étudié le rôle de l'ocytocine dans divers comportements, y compris l'orgasme, la reconnaissance sociale, le lien et les comportements maternels. L'article dit qu'il est également connu comme «l'hormone d'amour» ou «l'hormone câline» parce que les niveaux d'ocytocine sont augmentés pendant les câlins et les orgasmes. La connexion de l'oxytocine dans l'amour et la sexualité n'est pas bien comprise, ce qui a encouragé les deux années cliniques du scientifique à pulvériser l'hormone naturelle sur le nez des hommes gais.

    Darius Longarino, un chercheur chevronné au Centre Paul Tsai de la Yale Law School, a indiqué sur Twitter que l'étude de deux ans est en cours de finalisation et que les résultats devraient être connus d'ici la fin de décembre.

    Sur le site Web du Chinese Clinical Trial Registry, l'étude énonce l'objectif de l'essai: «l'activité cérébrale et la cognition sociale des hommes chez les homosexuels masculins et comment l'ocytocine les affecte». Dans la poursuite de ces objectifs, 20 volontaires ont été choisis au hasard. Entre autres choses, les volontaires devaient être droitiers, âgés de 18 à 40 ans et avoir une «homosexualité masculine complète».

    Les recherches ont ensuite mené une étude à l'aveugle avec 20 sujets de test qui ont été divisés en deux groupes. Un groupe a reçu de l'ocytocine dans le nez, tandis que les autres ont utilisé une solution saline placebo.

    Selon l'article, l'étude a débuté en octobre 2015 et se trouve maintenant dans la dernière phase d'achèvement.

    L'étude a débuté en octobre 2015 après avoir été approuvée par un comité d'éthique et devrait prendre fin à la fin de cette année. Les sujets sont mesurés sur l'échelle de Kinsey, l'échelle de Klein, à travers des tests cognitifs de genre et l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle du cerveau, et en testant leur tension artérielle. Hu Shaohua, directeur adjoint du département de psychiatrie de l'école de médecine de l'université du Zhejiang, est responsable de l'étude.
    En outre, l'article note,

    Jiayun Feng de Sup China note que l'étude a suscité pas mal de polémique lors de sa première publication sur le Chinese Clinical Trial Registry plus tôt cette année après qu'on a découvert que sur l'espace sous forme de "target target", quelqu'un avait écrit "male homosexuel". "

    RépondreSupprimer
  22. L'expérience a depuis été redéfinie comme une «étude de base», non destinée à guérir une maladie, ce qui élimine le besoin de combler ce vide.

    Et nous sommes curieux de voir ce qu'ils découvrent. En 2015, des chercheurs de l'Université Veracruzana au Mexique ont découvert qu'ils étaient capables d'induire une préférence homosexuelle conditionnée chez les rats mâles en leur administrant de l'ocytocine et le quinpirole, un psychotrope.

    À tout le moins, il semble probable qu'un groupe d'hommes a eu beaucoup mieux ces dernières années que l'autre groupe. Une étude de 2013 a révélé que la prise d'ocytocine avant l'amour rend l'orgasme beaucoup plus intense et le sentiment de satisfaction, en particulier pour les hommes.

    - voir graphique sur site -

    Et peut-être, le graphique ci-dessus identifie pourquoi le gouvernement chinois est en course pour trouver la méthode la plus humaine dans les conversions gay, comme l'écart entre les sexes est sur le point de prendre la prochaine étape similaire à la mi-2000. Le spray anti-gay semble être la solution des régimes communistes pour combattre l'homosexualité.

    http://www.zerohedge.com/news/2017-12-01/chinese-researchers-experiment-anti-gay-spray

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin un pédérasticide en voie d'être en vente libre ! Après les millions de mineurs et mineures violées quotidiennement par plusieurs personnes (pays islamistes) et les crimes horribles sur les enfants et sur les femmes (défigurées à l'acide, bras coupés ou arrosées d'essence en cages en fer et brûlées vives en public !) est arrivée une perspective de solution.

      Supprimer
  23. ROYAUME-UNI - NOMBREUSES ATTAQUES À L'ACIDE À LONDRES
    Les attaques à l'acide ont pratiquement triplé en trois ans. Elles sont surtout localisées dans l'est de Londres.

    02.12.2017, 07h03

    Le livreur Jabed Hussain était arrêté à un feu rouge, à Londres, quand deux hommes ont aspergé son visage d'acide avant de lui voler sa mobylette. Un phénomène en forte progression dans la capitale britannique et qui inquiète de plus en plus.

    «S'ils voulaient prendre ma moto, ils avaient de nombreuses armes à disposition (...) Pourquoi ont-ils choisi l'acide ?», s'interroge-t-il, de retour avec l'AFP sur les lieux de l'agression, survenue un soir de juillet à Hackney, dans l'est de Londres.

    Le jeune homme, encore très choqué, se rappelle avoir senti «une brûlure» sur son visage qui ne présente aujourd'hui pas de cicatrices, grâce à la protection offerte par son casque de moto.

    Un livreur de pizza s'en est moins bien sorti début novembre: l'attaque, survenue dans le nord-est de la ville alors que la visière de son casque était relevée, lui a gravement brûlé les yeux et le visage.

    Les deux hommes comptent parmi les nombreuses victimes de ce genre d'attaques, en nette progression ces dernières années: 166 en 2014 puis 261 l'année suivante et 454 en 2016. Surtout localisées dans l'est de Londres, elles sont principalement le fait d'adolescents ou de jeunes âgés d'une petite vingtaine d'années, mus par des motivations variées - vols, règlements de compte ou encore bagarres.

    «Peur de se balader»

    Jaf Shah, qui dirige l'association londonienne Acid Survivors Trust International, attribue cette recrudescence à la faible législation en vigueur pour encadrer l'achat d'acide.

    Il faut aux victimes «beaucoup de force pour se remettre», au vu de la nature de leurs blessures, souligne-t-il, se félicitant d'une amorce de prise de conscience des autorités.

    En octobre, la ministre de l'Intérieur Amber Rudd a annoncé vouloir criminaliser la possession sans raison de substances corrosives dans l'espace public, à l'exemple de ce qui a été instaurée pour lutter contre le fléau des agressions au couteau. Elle veut aussi une licence autorisant l'achat d'acide sulfurique hautement concentré.

    Dès juillet, le député d'opposition travailliste Stephen Timms avait plaidé devant le Parlement pour un changement de législation, à la suite d'une série d'agressions dans sa circonscription d'East Ham, notamment celle de deux cousins qui avaient été grièvement brûlés alors qu'ils étaient assis dans leur voiture.

    «On ne peut pas permettre une situation où les gens ont peur de se balader dans les rues» de Londres, dit-il à l'AFP. Selon lui, ces attaques pourraient être liées aux gangs, lesquels constituent «un problème croissant depuis trois ou quatre ans».

    RépondreSupprimer
  24. Vie détruite

    Dans son secteur, l'arrondissement de Newham a demandé aux commerçants de refuser de vendre de l'acide aux jeunes s'ils suspectent un possible usage violent. La police londonienne procède quant à elle à des confiscations dans la rue, mais le commandant Simon Laurence en appelle aussi aux parents, enseignants et travailleurs sociaux.

    «La police ne peut mettre fin à ça seule, nous avons besoin de l'aide de la communauté», dit-il à l'AFP devant le Mangle, discothèque où 22 personnes ont été blessées en avril par le jet d'une substance acide. «Cela a fait fondre leur peau et provoqué des douleurs atroces. Certains ont subi des blessures si graves qu'elles se rappelleront à eux pour toujours», raconte-t-il. Un homme de 25 ans a été condamné pour cette agression.

    Les patrouilles de police ont commencé à s'équiper de kits permettant d'apporter les premiers soins aux victimes mais aimeraient aussi pouvoir tester les substances confisquées directement dans la rue.

    «Ce que nous devons améliorer, c'est notre capacité à identifier le contenu d'une bouteille quand quelqu'un en transporte une» pour empêcher les attaques, dit Simon Laurence.

    Jabed Hussain, qui a peur de se rendre au travail, pense qu'il faut en faire plus pour que les gens prennent conscience des effets dévastateurs de l'acide. «Pourquoi utilisent-ils de l'acide pour détruire le visage et la vie de quelqu'un?», se demande-t-il inlassablement. (afp/nxp)

    https://www.lematin.ch/monde/nombreuses-attaques-acide-londres/story/17387219

    RépondreSupprimer
  25. COMMENTAIRES PÉDOPHILES - YOUTUBE SUPPRIME DES MILLIERS DE VIDÉOS
    YouTube a effacé des milliers de vidéos d'enfants de sa plateforme. Des commentaires pédophiles les accompagnaient.

    01.12.2017, 01h03

    Le site américain YouTube a effacé des milliers de vidéos d'enfants, qui s'accompagnaient de commentaires très déplacés, voire pédophiles, a indiqué jeudi la plate-forme appartenant à Google. Elle tente de rassurer ses annonceurs publicitaires.

    Tout est parti d'un article paru vendredi dernier dans le quotidien britannique The Times affirmant que des publicités pour de grandes marques (Adidas, Amazon ou Mars notamment) apparaissaient sur YouTube à côté de vidéos d'enfants ou d'adolescents, le plus souvent innocemment publiées par les intéressés, mais suscitant des commentaires d'usagers à caractère pédophile.

    Selon d'autres médias, plusieurs annonceurs ont décidé de ne plus placer de réclames sur YouTube pour cette raison. Le groupe informatique américain HP a confirmé «avoir immédiatement demandé à Google de suspendre toute publicité sur YouTube».

    Pub interdite

    YouTube a dit avoir «supprimé plusieurs centaines de comptes et plus de 150'000 vidéos» qui posaient problème. La plate-forme, dont la publicité numérique représente l'essentiel des revenus, a aussi interdit la publicité sur «plus 2 millions de vidéos et 50'000 chaînes qui s'apparentaient à des contenus familiaux, mais qui ne l'étaient pas». L'entreprise a aussi bloqué «les commentaires pour 625'000 vidéos».

    «Nous avons des politiques claires contre les vidéos et les commentaires sur YouTube qui sexualisent ou exploitent les enfants et nous les appliquons de manière drastique à chaque fois que nous sommes alertés sur un tel contenu», a assuré un porte-parole de YouTube.

    C'est la deuxième fois cette année que YouTube fait face à ce type de polémique. Au printemps, après, déjà, un article du Times affirmant que des publicités étaient placées près de contenus antisémites, incitant à la haine ou faisant l'apologie du terrorisme, Google avait promis qu'il s'assurerait que les publicités de ses annonceurs ne sont pas placées près de contenus polémiques.

    La filiale britannique d'Havas, la banque HSBC ou la BBC et même le gouvernement britannique, entre autres, rejoints ensuite aux Etats-Unis par AT&T ou Verizon avaient décidé de suspendre leurs publicités sur plusieurs plates-formes de Google, dont YouTube. (ats/nxp)

    https://www.lematin.ch/high-tech/youtube-supprime-milliers-videos/story/29616854

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L’UE va financer des agents pour contrer les eurosceptiques sur Internet


      By lejournaldusiecle
      14 février 2013


      Le Parlement européen va débourser environ 2,5 millions d’euros environ pour lancer une armée de "trolls" sur Internet, et en particulier les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter pour lutter contre l’euroscepticisme en vue des élections de 2014, qui auront lieu entre le 5 et le 8 juin 2014.

      C’est le Daily Telegraph qui a révélé l’information le 3 Février 2013. Le journal a eu accès à des documents confidentiels qui révèlent la planification d’une campagne sans précédent de réorientation de l’opinion publique, avant et pendant les élections de juin 2014.

      Au cœur de cette nouvelle stratégie : "des outils de contrôle de l’opinion publique" destinés à déterminer si certains débats de nature politique ayant lieu entre participants des médias sociaux et autres blogs sont susceptibles d’attirer l’attention médiatique et publique.

      Les communicants des institutions parlementaires devront être capables de décrypter les "sujets tendances" au sein des conversations et d’y réagir rapidement, de manière ciblée et pertinente ; il s’agit pour eux de "se joindre aux conversations et de les influencer, par exemple en fournissant des faits et des chiffres déconstruisant les mythes".

      Selon le document mis à jour par le Daily Telegraph, les "trolls" européistes auront pour mission de subvertir le sentiment qu’expriment de plus en plus d’Européens, à savoir que "l’Europe est le problème", et de le retourner, de sorte que chacun en vienne à considérer que la réponse aux défis actuels est "plus d’Europe", et non pas "moins d’Europe".

      Une attention toute particulière doit être accordée, nous dit-on, aux pays qui ont connu une montée de l’euroscepticisme. La France, qui a massivement rejeté le Traité constitutionnel européen le 29 mai 2005 (55%), devrait donc être particulièrement ciblée par cette campagne de propagande, visant à redresser les jugements inadaptés – incorrects – sur la construction si prometteuse de ce "premier empire non impérial" qu’est l’UE, dixit Barroso.

      En pleine crise économique, et alors que l’austérité est imposée aux États, l’UE ne devrait pas rechigner sur les moyens de sa propagande, puisqu’une augmentation de près de 2 millions d’euros des dépenses en "analyse qualitative des médias" serait prévue, principalement tirée de budgets pré-existants, et plus de 900.000 euros additionnels devraient être collectés l’an prochain.

      Nigel Farage a été l’un des premiers députés européens à réagir aux révélations du Telegraph, le 7 février sur Russia Today, estimant que l’UE ne valait pas mieux qu’une "république bananière".

      Sources : Daily Telegraph / Agoravox / Russia Today / Le Journal du Siècle

      http://lejournaldusiecle.com/2013/02/14/lue-va-financer-des-agents-pour-contrer-les-eurosceptiques-sur-internet

      Supprimer
  26. Attendez-vous à un comportement fou et désespéré du gouvernement en 2018 - Partie 1


    par Tyler Durden
    1er décembre 2017 21h45
    Auteur de Mike Krieger via le blog Liberty Blitzkrieg,


    J'accepte de tout coeur la devise «Ce gouvernement est le meilleur qui gouverne le moins»; et je voudrais le voir agir plus rapidement et plus systématiquement. Réalisé, cela revient finalement à ceci, ce que je crois aussi - "Ce gouvernement est le meilleur qui ne gouverne pas du tout"; et quand les hommes s'y prépareront, ce sera le genre de gouvernement qu'ils auront.
    - Henry David Thoreau, désobéissance civile

    À l'approche de 2018, je crois que les gouvernements du monde entier deviendront de plus en plus incertains quant à leurs positions de pouvoir et de contrôle, ce qui entraînera une paranoïa accrue quant à savoir s'ils ont ou non le consentement des gouvernés.

    Étant un empire mondial en déclin, la structure de pouvoir américaine a le plus à perdre, ce qui la rend particulièrement vulnérable à une telle panique. Je soupçonne que des forces au sein du gouvernement américain sont susceptibles de s'engager dans diverses tentatives de rétablir l'autorité par des mouvements désespérés et autoritaires à mesure que 2018 se déroule. Je ne dis pas cela pour répandre la peur; Je pense plutôt que de telles mesures entraîneront un refoulement considérable de la part de la population dans son ensemble, en particulier des jeunes générations qui sont intimement conscientes de la façon dont le statu quo leur a échoué. La panique et le désespoir de ceux qui contrôlent ne doivent pas être craints, il faut s'y attendre et les envisager à l'avance. C'est pourquoi j'écris cette série. Je veux que le plus grand nombre de personnes puisse commencer à y penser maintenant afin de ne pas être pris au dépourvu.

    Les zones dans lesquelles je vais plonger avec ces pièces sont le cannabis, le Bitcoin et la guerre contre l'Iran. Je suis sûr qu'il y a beaucoup d'autres domaines que le gouvernement ciblera dans son dernier effort pour exercer un contrôle sur une population malade et fatiguée de ces gens corrompus, mais ce sont des questions que je suis de près et que je connais bien. En tant que tels, ils seront au centre de cette série.

    Le sujet d'aujourd'hui est le cannabis. Cela semble le domaine le moins probable pour une action du gouvernement, en particulier parce que ce serait un geste si stupidement monumentale. Cela dit, juste parce que quelque chose d'idiot ne veut pas dire que nous devrions simplement l'ignorer, en particulier avec le fossile humain Jeff Sessions continuant à gazouiller sur la question toutes les chances qu'il obtient.

    Bien que Sessions ait menacé de piétiner les droits des États et la liberté de choix en matière de cannabis depuis qu'il est devenu procureur général, il n'a encore rien fait. Néanmoins, il continue d'émettre des menaces.

    Comme l'a rapporté hier Axios:

    Le procureur général Jeff Sessions a suggéré lors d'une conférence de presse mercredi que le ministère de la Justice envisage de changer les politiques de l'époque Obama pour permettre aux États de décider quoi faire de la marijuana malgré la drogue qui reste illégale selon la loi fédérale.

    Pourquoi est-ce important ? Cela pourrait avoir un impact énorme sur les 6 états et D.C. qui auront légalisé la marijuana d'ici janvier 2018. Les endroits qui ont déjà légalisé la marijuana et vu le boom de la marijuana dans leur état pourraient faire face à des situations juridiques particulièrement délicates.

    Citation clé: "En fait, nous regardons cela très dur en ce moment, nous avons eu une réunion hier et nous en avons parlé assez longuement. Je suis d'avis que l'utilisation de la marijuana est préjudiciable, et nous ne devrions pas l'encourager d'une quelconque façon, et cela représente une violation fédérale, qui est prévue par la loi et qui est susceptible d'être appliquée.

    RépondreSupprimer
  27. Pendant ce temps, des groupes bipartisans de sénateurs et de membres de la Chambre ont plaidé en faveur de projets de loi de réforme de la justice pénale, qui abaisseraient les peines minimales obligatoires pour les crimes non violents liés à la drogue. Une répression contre les crimes liés à la drogue n'est pas ce qu'ils attendent de Sessions.

    Si Sessions décide de faire quelque chose, je prédis qu'il lui aura remis son cul de façon spectaculaire. Tout d'abord, je ne peux pas penser à un seul problème qui unit les Américains en ce moment plus que la croyance que le cannabis devrait être légalisé. Un récent sondage Gallup l'a prouvé. Nous avons appris:

    WASHINGTON, DC - Les Américains continuent de se réchauffer pour légaliser la marijuana, 64 % d'entre eux déclarant que son utilisation devrait être légalisée. C'est le plus haut niveau de soutien public que Gallup ait trouvé pour la proposition en près d'un demi-siècle de mesure.

    Gallup a d'abord demandé à des adultes nationaux leurs opinions sur le sujet en 1969, quand 12 % ont soutenu la légalisation. Le soutien avait plus que doublé à la fin de la décennie suivante, mais il avait peu changé au cours des années 1980 et 1990. En 2001, cependant, environ un tiers des Américains préféraient légaliser la marijuana, et le soutien a régulièrement augmenté depuis. Une majorité d'Américains ont toujours soutenu la légalisation de la marijuana depuis 2013.

    Cela ressemble à la carte de Bitcoin.

    Plus important encore, nous vivons à une époque où, fondamentalement, aucune issue ne traverse les lignes politiques partisanes. Sauf le cannabis. Aussi de Gallup:

    Démocrates et indépendants ont toujours été beaucoup plus susceptibles que les républicains de dire que la marijuana devrait être légalisée. En 2009, les Démocrates ont été le premier groupe de partisans à voir le soutien de la majorité à la légalisation, suivis par les indépendants en 2010.

    Cette année pour la première fois, une majorité de républicains expriment leur soutien à la légalisation de la marijuana; l'actuel 51% est en hausse de neuf points de pourcentage par rapport à l'année dernière.

    En outre, beaucoup de ceux qui s'opposent au cannabis légal dans leur état particulier continuent d'accepter le droit des citoyens des autres États de décider par eux-mêmes. L'idée du gouvernement fédéral d'entrer dans les États et de nier la volonté des citoyens qui ont voté pour le légaliser serait extraordinairement impopulaire dans tous les domaines. Il sera tout à fait évident pour tout le monde que si le gouvernement fédéral pense pouvoir dire aux gens que leurs votes n'ont pas d'importance sur cette question, il n'y a aucune liberté de choix pour quoi que ce soit dans ce pays. C'est le canari ultime dans la mine de charbon.

    RépondreSupprimer
  28. En fait, je vais aller un peu plus loin et dire si Sessions ose faire ce mouvement, ça va accélérer les mouvements sécessionnistes à travers le pays et délégitimer la crédibilité du gouvernement plus qu'aucun autre acte unique dans les quarante années depuis que je suis vivant .

    Si l'administration Trump bouge réellement sur ce problème, nous saurons avec certitude à quel point elle est complètement inepte et désespérée. Une partie de moi veut presque les voir essayer, parce que l'échec monumental qui en résultera démontrera le pouvoir du peuple et donnera un coup de œil noir aux autoritaristes au gouvernement.

    Des trucs comme celui-ci font partie du processus que nous allons suivre au cours des prochaines années, et nous devons être préparés mentalement pour cela. Nous, les gens, allons de plus en plus prendre la souveraineté de diverses façons, et le gouvernement réagira avec panique. Les bonnes nouvelles sont qu'ils vont réagir à partir d'une position de faiblesse, pas de force.

    Ce qui nous amène au sujet de Bitcoin. Comme le prix a récemment franchi la barre des 10 000 $, j'ai remarqué une augmentation de la méfiance et de la peur de la part de divers banksters, économistes et autres statisticiens assortis.

    Le post de lundi va creuser ce que tout cela signifie.

    * * *
    Si vous aimez cet article et appréciez mon travail, envisagez de devenir un parrain mensuel, ou visitez notre page de support pour montrer votre appréciation pour les créateurs de contenu indépendants.

    http://www.zerohedge.com/news/2017-12-01/expect-desperate-insane-behavior-government-2018-–-part-1

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une guerre mondiale ne peut arriver sans l'intervention immédiate de l'EMP.

      Supprimer
  29. La Corée du Sud dévoile son intention de frapper les lanceurs de missiles nord-coréens

    par Tyler Durden
    1er décembre 2017 21h25

    La Corée du Nord a lancé son ICBM Hwasong-15 dans les eaux à l'ouest du Japon à 3h17 heure locale mercredi. À peine six minutes plus tard, l'artillerie, l'armée de l'air et la marine sud-coréennes ont commencé à tirer des missiles dans les eaux de la Corée du Sud. Une nouvelle démonstration de force militaire visant à intimider le Nord pour mettre fin à ses missiles.

    L'écran de représailles a été calibré pour cibler un point dans les eaux au large de la péninsule coréenne qui était exactement aussi loin que Pyongsong, une ville à environ 20 miles au nord de Pyongyang où le Hwasong 15 aurait été lancé. La distance signifiait que l'armée sud-coréenne pourrait détruire les lanceurs de missiles du Nord si elle choisissait de le faire, le Wall Street Journal.

    Mais alors que la frappe de précision a probablement impressionné tous les spectateurs qui observaient, en réalité, la technologie du Sud pour détecter et répondre aux lancements de missiles nord-coréens n'est toujours pas fiable.

    Mais la détection des tests de missiles est une science imparfaite, impliquant des ratés ainsi que des coups. Dans une situation de conflit, la Corée du Nord devrait prendre plus de mesures pour dissimuler ses mouvements, par exemple en déployant des lance-leurres, a déclaré Yang Uk, chercheur principal en défense au Korea Defence and Security Forum, un groupe de réflexion de Séoul.

    Dans un tel scénario, il est probable que les forces sud-coréennes, américaines ou japonaises détermineraient exactement le site de lancement, a indiqué M. Yang. Pourtant, il considérait la réponse du Sud au test de missiles comme un succès, surtout compte tenu du peu de temps dont l'armée avait besoin pour riposter.

    Un porte-parole du commandement américain dirigé par les États-Unis en Corée a déclaré qu'aucune force américaine ou autre n'a participé à la riposte.

    "Ce que nous avons vu mercredi était une réponse active à un lancement de missile nord-coréen que la Corée du Sud appelle son" système de chaîne de destruction "», a déclaré M. Yang. La chaîne de destruction fait partie d'un système de défense plus vaste conçu pour attaquer de façon préventive les systèmes de missiles du Nord dans le cas d'une attaque nucléaire.

    La Corée du Sud a installé cette année une batterie antimissile de défense à haute altitude et à haute altitude exploitée par les États-Unis, capable d'abattre des missiles à courte et moyenne portée, en complément de son système de missiles antimissiles Patriot PAC-2.

    La nouvelle batterie a une portée plus longue, mais elle ne peut pas couvrir tout le pays.

    RépondreSupprimer
  30. Un haut responsable militaire sud-coréen à la retraite a déclaré que le Sud manque d'un satellite militaire capable de surveiller le Nord, bien que les satellites américains et japonais partagent des images avec les officiels sud-coréens en temps réel.

    Pendant ce temps, les analystes ont déclaré que les autorités nord-coréennes installent des dispositifs sur des missiles qui génèrent des signaux et les envoient vers des tours de contrôle au sol. Le Sud a un moyen de puiser dans ces signaux et de suivre les missiles, ont-ils dit.

    Mais dans un véritable lancement de missiles ciblant une ville sud-coréenne, japonaise ou américaine, les Nord-Coréens pourraient choisir de ne pas les installer, a déclaré Jo Dong-joon, directeur adjoint de l'Institut pour la paix et l'unification. Cela signifie que le Sud n'a peut-être aucun moyen de suivre un missile hostile, a déclaré M. Jo.

    Le responsable militaire à la retraite a également noté que le Sud dispose d'un réseau d'intelligence humaine dans le Nord qui aurait pu alerter les autorités de Séoul sur le lancement de cette semaine. Il a refusé de donner plus de détails, invoquant des problèmes de sécurité.

    Les détails sur le réseau d'espionnage du Sud dans le Nord restent obscurs, mais les médias locaux ont rapporté ces derniers mois que le Sud a perdu la majeure partie de son réseau humain en Corée du Nord ces dernières années.

    http://www.zerohedge.com/news/2017-12-01/south-korea-unveils-plan-strike-north-korean-missile-launchers

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. La Corée du Sud a enfin dévoilé qu'elle avait... une DCA et qu'elle était opérationnelle ! Whooâh !

      Supprimer