- ENTREE de SECOURS -



mardi 27 septembre 2016

Les Vénitiens en ont marre des paquebots de croisière

https://www.youtube.com/watch?v=NyxIO-sCuV8

http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/05/16-porte-containers-polluent-plus-que.html

lundi 26 septembre 2016

Un avion s'il vous plaît! Je vais au travail...


https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201609261027928395-avion-travail/

https://www.youtube.com/watch?v=3b_YQgfa7OA

vendredi 23 septembre 2016

Extraire le pétrole de schiste multiplie les tremblements de terre

18:32 23.09.2016


L'injection d'eau dans les puits industriels du Texas, qui permet d'extraire le pétrole de schiste, provoque des séismes dans la région. Ces conclusions d'un groupe de sismologues américains ont été publiées par le magazine Science. 

Depuis 2008, l'activité sismique s'est accrue dans la région centrale des États-Unis. Les scientifiques associent ce phénomène à l'injection d'eau dans les puits pétroliers et gaziers, ce qui fait augmenter le niveau de pression hydrodynamique dans les pores du sol. Résultat: un accroissement de l'impact sur les failles dans les roches, qui entraîne également l'élévation de la surface terrestre observable par satellite. 

Les sismologues ont étudié méticuleusement le lien entre l'évolution de la pression de couche et l'activité sismique observée à l'Est du Texas. Ils ont évalué les changements en surface de plusieurs puits situés à 15 km les uns des autres. Des observations satellites ont été effectuées en 2007, en 2010 et en 2014.

Les résultats ont confirmé que les séismes tels que le tremblement de terre d'une magnitude de 4,8 sur l'échelle de Richter qui a eu lieu au Texas en 2014 ont été provoqués par l'injection d'eau. D'après les chercheurs, l'utilisation des satellites pour suivre l'impact de l'extraction d'hydrocarbures pourrait améliorer la précision des prévisions de secousses souterraines provoquées par l'homme.

https://fr.sputniknews.com/presse/201609231027894343-petrole-schiste-extraire-tremblements-de-terre/

jeudi 22 septembre 2016

Victoria Grant, canadienne de 12 ans, nous explique l'escroquerie bancaire de l'argent-dette.


Victoria Grant, canadienne de 12 ans, nous démontre que toute personne âgée de plus de 12 ans est en capacité de comprendre l'escroquerie des banques et de la privatisation des dettes publiques.
Plus personne n'a désormais d'excuse pour continuer à cautionner un tel système qui s'est généralisé 

https://www.youtube.com/watch?v=Wkv9ZYfk7fs
http://huemaurice5.blogspot.fr/2012/06/reveillez-vous.html

mercredi 21 septembre 2016

V 8 ou V 12 ?

Si, le 'mystère des calés décalés de Calais' demeure pour certains une expérience constructive, pour la quasi-totalité des français, cette situation évoque bien celle qu'ils vivent présentement comme celle qu'il vivront prochainement !

Vivre en éternel rejeté (pensez-donc: 'patriote' !!), comme en éternel allocataire de la sainte Planche-à-billets ! Telle est la réelle situation où la machine a su 'domestiquer' l'homme au point de le dépasser et de le confronter à l'épreuve tant redoutée comme autant souhaitée du 'rien- à-foutre' !

Oui ! Vous l'avez bien lu ! Du Rien-à-foutre ! Du 'bon-à-rien' qui - depuis des siècles - vit de rentes comme étant (de père en fils) propriétaire de la Terre !

Vous voilà donc esclave de votre savoir d'avoir su concevoir des machines pour vous remplacer !

Et c'est bien là le 'hic' du problème (redouté par les 'Dirigeants'), il ne se passe pas un jour sans que de nouvelles inventions pleuvent en tous pays pour en améliorer le sort de chacun ! Ainsi, les 'pouvoirs publics' ne savent plus où donner de la tête tant en leur nano-groupuscule leurs susceptibles projections d'idées constructive leur font-elles défaut !

C'est pourquoi il y a quelque chose de jamais pris en compte qui s'appelle 'le pouvoir du nombre' qui n'est plus celui de l'homme seul tirant une charette à la vitesse de 5 km/h et qui - serait améliorée à la vitesse de 50 km/h s'ils étaient dix ou... 500 km/h s'ils étaient cent !! (Hahahahaha !) -  mais à celui de la marche rapide du 'réflexion-mètre' qui concevrait en un temps record le 'quoi-il-y-en-avoir-pas-pensé-plus-tôt' !!

Et, c'est juste cette particule particulière qui ferait défaut à chacun d'où qu'un nano-groupuscule ne peut avoir d'intelligence comparée à un nombre supérieur !

C'est ce 'cerveau-plus' ou 'neurones ajoutés' (rien à voir avec le 'Lucy' de L. Besson) que représente aujourd'hui le computer devant vous comme emporté dans la poche de votre smartphone, qui, outre sa capabilité de calculer pour vous divers modes opérationnels complexes, est à vous servir de millions de choses autant suggérées que demandées par chacun de nous !

C'est un cerveau extérieur qui vous relaxe des peines d'apprendre-par-cœur des millions d'imbécilités pour vous n'en conserver que celles valables dans une construction présente ou ultérieure ! D'où, l'avertissement du 'réflexion-mètre' du ce qu'il y a dans la balance et du ce qu'il y a de conservé dans le frigo !

Mais (car il y a un 'mais' !!), ce qui échappe aux ordinateurs plus-ultra-complexes, c'est le micro-climat qui différencie autant l'homme déraciné ou pas d'une plante sa semblable !

Et c'est pourtant ce tout qui fait la différence entre un cépage de Bordeaux qui produit en Aquitaine et celui-là-même transporté en Provence ou en Chine qui ne fera JAMAIS DU VIN DE BORDEAUX AILLEURS QU'A BORDEAUX !

D'où, en plus de la réflexion ajoutée aux ordinateurs faudrait-il tenir compte de sa pression atmosphérique subie dans l'évaluation de la qualité de chacun.

mardi 20 septembre 2016

Le mensonge planétaire de la transition énergétique

le 21 septembre 2016 

Les médias devraient dénoncer ces manipulations qui ont pour but de fausser l’appréciation des décideurs politiques sur la véritable transition énergétique qui s’appuiera sur le nucléaire dans le monde.

Par Michel Gay.

Le grand mensonge de la transition énergétique est de prétendre que les énergies renouvelables, notamment éoliennes et photovoltaïques, sont (ou seront) en mesure de prendre le relais des combustibles fossiles et du nucléaire. La monstrueuse mascarade commence à prendre fin dans la douleur.

L’Espagne s’est fourvoyé dans le développement de l’éolien et du photovoltaïque (PV) avant d’arrêter les subventions aux énergies renouvelables qui menaçaient de ruiner son système électrique.

La Grande -Bretagne a également supprimé les subventions à l’éolien et au PV pour se tourner de nouveau massivement vers le nucléaire (cinq réacteurs) avec l’assentiment populaire.

L’Italie, dont l’électricité est deux fois plus cher qu’en France, importe massivement de l’électricité des pays voisins, et surtout l’électricité « nucléaire » de France.

La Chine, tout en plantant massivement des éoliennes pour engranger des subventions… européennes, est le plus gros investisseur mondial dans le nucléaire avec… 20 réacteurs en construction. Ce pays ne parle pas d’énergies renouvelables mais d’énergies propres.

Les Etats-Unis, pionnier dans le développement éolien, ont abandonné cette source de production et 14 000 éoliennes rouillent dans des « wind farms »*. En revanche, ce pays, tout comme la Chine, investit massivement dans les énergies propres… qui incluent le nucléaire.

En Allemagne, le « miracle » de l’énergie verte tourne au désastre : le prix de l’électricité en augmentation rapide y est déjà deux fois plus élevé qu’en France. Ce ne sont pas les éoliennes qui remplacent la production électronucléaire, mais le charbon. Sigmar Gabriel, Vice Chancelier Allemand et Ministre de l’énergie avait déclaré1 : « On ne peut pas à la fois sortir en même temps du nucléaire et du charbon ». En conséquence, les Allemands sortent du nucléaire et rentrent dans le charbon. Cette phrase était une réponse au patron de la société norvégienne Statoil, Helge Lund, qui avait dit : « Pour nous, il est difficile d’imaginer comment vous [les Allemands] allez remplir vos engagements de réduction d’émissions de gazcarbonique ». La réponse de Sigmar Gabriel est limpide : les Allemands ne tiendront pas ces engagements.

La France est le seul pays au monde qui a débuté la vraie transition énergétique il y a quarante ans avec le démarrage d’un grand programme électronucléaire. Notre pays assure 90% de sa production d’électricité nationale sans combustible fossile et sans émission de gaz à effet de serre grâce principalement au nucléaire (75%) et à l’hydraulique (10%).
La plupart des médias et des hommes politiques (tous partis confondus) taisent consciencieusement cette réalité.

Les pays sans parc nucléaire, et d’un niveau de vie comparable à celui de la France, possèdent comparativement beaucoup plus de centrales électriques à gaz ou à charbon.

La destruction du parc nucléaire

Dans l’indifférence quasi-générale, le parc électronucléaire français, un des derniers fleurons industriels parmi les plus brillants au monde, est menacé de réduction, voire de destruction (Fessenheim) par la loi de transition énergétique. Cette inconscience est favorisée par « l’enfumage » des énergies renouvelables censées combler la différence de production d’électricité.

Le véritable objectif de la transition énergétique n’est pas le réchauffement climatique dont la majorité des pays se moque éperdument, ou même la diminution de notre dépendance au gaz et au pétrole. Non, le véritable objectif, notamment des partis écologistes infiltrés dans les rouages décisionnels, est la liquidation de l’électronucléaire. Un des moyens mis en œuvre est de favoriser l’essor des énergies renouvelables, surtout éoliennes et photovoltaïques, à grand renfort de subventions ce qui, accessoirement, favorisera la consommation de gaz.

Mensonges catastrophistes

Sans perdre de vue, bien sûr, qu’il faut continuer à effrayer les Français par des mensonges catastrophistes, un des angles d’attaque antinucléaire soutient que le coût du nucléaire serait sous évalué, tout en essayant de le rendre le plus cher possible par des exigences extravagantes.

Ainsi, pour masquer le gouffre financier des énergies renouvelables, les écologistes font jouer des ténors médiatiques tels que Nicolas Hulot prétendant « qu’on nous a menti sur le coût du nucléaire« . La presse est alimentée par des papiers à charge contre le nucléaire, le plus souvent avec des slogans d’une grossière indigence. Elle les diffuse pourtant en étouffant les répliques outrées et argumentées. Madame Duflot et ses « centaines de milliers de morts » post-Fukushima2, ainsi que Mesdames Rivasi et Lepage, reines médiatiques incontestées, ont droit à tous les micros. Nos médias regorgent de déclarations péremptoires et définitives d’écologistes qui se soucient peu d’exactitude.

Propagande pour la transition énergétique

Quelques scientifiques de renom aussi s’aventurent à des affirmations indignes de leur talent. Ils sont exhibés complaisamment (toujours les mêmes) pour faire bonne mesure. Cette « préparation d’artillerie » médiatique visent à faire pression sur les électeurs, et donc sur les décideurs politiques, sur le thème de « l’acceptabilité ». Quelques affairistes aussi veulent gagner de l’argent facilement dans les renouvelables, même en sciant la branche sur laquelle ils sont assis.

Le public, naturellement béotien en matière de transition énergétique, est impressionné par des chiffres utilisés astucieusement avec une totale mauvaise foi par les antinucléaires.

Les médias devraient dénoncer ces manipulations qui ont pour but de fausser l’appréciation des décideurs politiques sur la véritable transition énergétique qui s’appuiera sur le nucléaire dans le monde. Mais, ils ne le font pas, ou mal, parce qu’il y a collusion d’intérêts : « la peur, ça fait vendre coco« …

Mais pourquoi les élus de la République, censés agir pour défendre l’intérêt général, ne disent-ils pas haut et fort la vérité aux Français ?
---------------------

 1)  Agence France Presse du 27 juin 2014. ?

2) Selon deux rapports de l’Organisation mondiale pour la santé (OMS), le nombre de décès imputables à l’accident nucléaire de Fukushima est, et sera, égal à zéro. Les deux seules victimes dans la centrale, sont deux malheureux agents de Tepco noyés par le tsunami Un amalgame est sournoisement fait avec les nombreuses victimes du tsunami. Un anti-nucléaire a même pondu cette perle : « dans soixante dix ans, un grand nombre des personnes présentes le jour de l’accident aura disparu ». ?

http://www.contrepoints.org/2016/09/21/266469-mensonge-planetaire-de-transition-energetique

*http://lebulldozerdanslatete.over-blog.com/article-14000-eoliennes-abandonnees-aux-etats-unis-120464979.html

lundi 19 septembre 2016

Août 2016 - Météorites, conditions météorologiques extrêmes et changements terrestres


Traduction : SOTT 


Alors que les téléspectateurs ont été distraits par les Jeux olympiques d'été à Rio de Janeiro et la montée en puissance de la farce de l'élection présidentielle aux États-Unis, le rythme implacable de l'augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes dans le monde a continué en août. 

© Sott.net

Encore un autre « événement qui n'arrive qu'une fois tous les 1 000 ans » frappe les États-Unis, cette fois un système inhabituel, sans nom, de tempête stationnaire dans le sud de la Louisiane.

Parmi les tendances au sein des bouleversements environnementaux le mois dernier, nous avons observé :

  • un nombre record de tornades aux États-Unis pour un mois d'août ;
  • une autre inondation « qui n'arrive qu'une fois tous les 1 000 ans », cette fois en Louisiane aux États-Unis ;
  • un tremblement de terre destructeur dans le centre de l'Italie ;
  • la comète la plus rapide jamais enregistrée ;
  • beaucoup plus de morts dus à la foudre, y compris un troupeau entier de rennes dans le sud de la Norvège ;
  • trois dolines massives qui s'ouvrent pour avaler (et tuer) les gens en Chine ;
  • de fortes tempêtes qui frappent de nombreuses capitales dans le monde, y compris des précipitations record en Macédoine et à Moscou ;
  • des feux de forêt intenses à travers l'ouest des États-Unis et l'ouest de la Méditerranée.
© Sott.net

Ce sont quelques-uns des signes d'août 2016. 


Musique : « Escape from the Temple » par Per Kiilstofte. Sous licenceCreative Commons Attribution 4.0 International.

Pour mieux comprendre ce qui se passe, consultez le livre Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique que nous avons récemment publié en français. 
Visualisez les épisodes précédents de cette série - maintenant traduite dans plusieurs langues - et d'autres vidéos de SOTT ici ou ici. 

NOTICE D'UTILISATION : Nous ne revendiquons pas la propriété des séquences contenues dans ce mixage vidéo. Nous mettons ce matériel à disposition dans un effort pour faire progresser la compréhension de l'environnement, la politique, les droits de l'homme, l'économie, les sciences, et les questions de justice sociale, etc. Nous pensons que cela constitue une « utilisation équitable » de tout matériel sous copyright comme prévu à l'article 107 de la loi étasunienne sur le copyright. Conformément à l'article 17 U.S.C. section 107, le matériel de cette vidéo et le canal médias de SOTT sont distribués sans profit pour ceux qui ont exprimé un intérêt dans le fait de recevoir des informations à fins de recherche et d'enseignement. 

Nonobstant les dispositions des articles 106 et 106A, l'utilisation équitable d'une œuvre protégée, y compris l'utilisation par reproduction de copies ou phono-enregistrements ou par tout autre moyen spécifié dans cet article, à des fins telles que la critique, le commentaire, les comptes-rendus d'information, l'enseignement (y compris les copies multiples pour utilisation en classe), les bourses d'études ou de recherches, ne sont pas une violation du droit d'auteur. 

Les revendications DMCA et autres revendications de droits d'auteur sont du harcèlement lorsqu'elles sont lancées par un titulaire du droit d'auteur dans le but d'utiliser ces mêmes droits d'auteur afin de violer les droits constitutionnels d'autrui (voir aussi : Bill of Rights, la Constitution étasunienne) à travers de malveillantes attaques, et sont en violation directe des lois d'utilisation équitable.
https://fr.sott.net/article/29009-Resume-SOTT-Aout-2016-Meteorites-conditions-meteorologiques-extremes-et-changements-terrestres