- ENTREE de SECOURS -



vendredi 12 février 2016

MARIE LAFORÊT DIT LA VÉRITÉ SUR LES ILLUMINATIS LES FRANC-MACONS ETC

27 commentaires:

  1. Fossiles de gorille suggèrent la scission d'avec les humains dès 10 millions d'années

    11 février 2016 par
    Bob Yirka weblog

    Une équipe internationale de chercheurs qui étudient les fossiles découverts dans la Formation Chorora de l'Éthiopie dans le rift de l'Afar a daté quelques dents de gorille fossiles à environ 8 millions d'années, dont l'équipe suggère, montre que la scission de gorille humaine devait se sont produits il y a au moins 10 millions années. L'équipe a publié un rapport de ses constatations et ses théories dans la revue Nature.

    Les scientifiques ont essayé pendant un certain temps à clouer les premières parties de l'évolution humaine, mais ont été bloqués par l'absence de preuves fossiles. Les généticiens ont montré que les humains et les grands singes partagent une lignée commune, qui a conduit aux efforts déployés par les archéologues et les autres à trouver des preuves de quelle scissions se sont produites entre gorilles et chimpanzés plus tard, notre ancêtre placard. Des preuves génétiques a suggéré que les humains séparée de chimpanzés comme récemment en tant que 5 millions d'années et avec des gorilles il y a environ 7 à 8 millions d'années. Mais ces résultats ont entrait en conflit avec les découvertes archéologiques. Dans ce nouvel effort le fossé s'est creusé encore plus loin comme nouvel élément de preuve indique au moins une des scissions ont pu beaucoup plus loin dans le temps.

    En 2007 une équipe de chercheurs a trouvé des fossiles de dents de gorille antique neuf à la Formation Chorora — l'espèce éteinte reçut le nom Chororapithecus abyssinicus. Depuis ce temps, les chercheurs avec ce nouvel effort ont travaillé sur les moyens à ce jour les dents — ils ont examiné des échantillons de roches volcaniques et les particules de sédiments qui sont connus pour avoir été magnétisés à un moment donné, des zones en amont et en aval où les dents ont été découvertes. Dans l'analyse de leurs données, l'équipe a été de croire que les dents sont d'environ 8 millions d'années. Leurs résultats suggèrent que les dents fossilisées représentent les plus anciens fossiles de mammifères trouvés au sud de la zone désertique du Sahara, qui, l'équipe affirme, ajoute foi à la théorie que les singes et, donc, l'homme originaire d'Afrique, Eurasie pas comme certains l'ont affirmé.

    Conclusions de l'équipe suggèrent également que, parce que C.abyssinicus remonte à 8 millions d'années, la séparation avec l'être humain doit avoir eu lieu à plus de 10 millions années, beaucoup plus loin que toute autre preuve a démontré à ce jour. Explorer plus loin : Anciens grands singes fossiles trouvés en Afrique

    Plus d'informations : Shigehiro Katoh et al. Contrainte de nouvelle ère géologique et paléontologique de la séparation de la lignée humaine – gorille, Nature (2016). DOI : 10.1038/nature16510

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  2. Résumé

    Le record de paléobiologique de 12 millions à 7 millions d'années (Ma) est crucial pour l'élucidation des singes africains et les origines de l'homme, mais quelques assemblages de fossiles de cette période ont été signalés dans l'Afrique subsaharienne. Depuis les années 1970, la Formation Chorora, Éthiopie, a été largement considérée comme contiennent ~10.5 millions ans (Myr) mammifères fossiles. Plus récemment, Chororapithecus abyssinicus, un membre primitif probable de la clade6 de gorille, a été découvert dans la formation. Nous rapportons ici les nouvelles observations de terrain et géochimiques, magnétostratigraphiques et résultats radioisotopiques Placer fermement les sédiments de la Formation Chorora à entre 9 ~ et ~ 7 Ma. Les fossiles de c. abyssinicus sont ~8.0 Myr vieux, formant une contrainte d'âge révisée de la scission de l'homme-gorille. D'autres fossiles de Chorora vont de ~8.5 à Ma 7 ans et comprennent le premier assemblage de mammifères subsaharienne qui s'étend sur cette période. Ces fossiles suggèrent autochtone africaine evolution de multiples lignées/groupes de mammifères entre 10 et 7 Ma, y compris une relation ancestrale descendant possible entre le ~9.8 Myr vieux même nakayamai8 et c. abyssinicus. La Nouvelle chronologie et fossiles suggèrent que REGIONALISME faunique entre l'Afrique et l'Eurasie orientale s'était intensifiées par ~ 9 Ma, avec une diminution échanges par la suite. La preuve de Chorora confirme l'hypothèse de l'évolution africaine in situe du clade gorille – Pan – homme et est concordante avec les estimations de divergence profondes des humains et des grands singes, basés sur le plus faible taux de mutation ~0.5 × 10-9 par site et par année.

    http://phys.org/news/2016-02-gorilla-fossil-humans-million-years.html

    RépondreSupprimer
  3. CRISPR : la technique d'édition de gènes classée comme arme de destruction massive

    Amis de la Terre
    ven., 12 fév. 2016 13:11 UTC

    -- Commentaire : Quand ils ne les inventent pas, il est bien certain que les gouvernements et les services secrets de tous poils s'y entendent pour repérer les nouvelles technologies et en détourner l'usage. S'ensuit, pour le cas présent, un chapelet de remarques et de réflexions hypocrites qui peut se résumer de la façon suivante : « Ah zut, d'autres vont pouvoir faire pareil que nous sans que nous puissions les contrôler ».... et danser sur la même muZIKA, qui sait.
    - Expériences américaines au Guatemala: 83 morts dans les années 1940
    - Des enfants ont-ils été torturés lors des expériences de contrôle mental de la CIA ?
    - Interview - Dr Colin Ross : Mind-Control, Greenbaum, Paperclip, MK-Ultra, Psychotronique...
    - L'Armée américaine a pulvérisé des substances radioactives sur sa propre population --
    C'est ce qui ressort d'un rapport publié par la CIA, l'Agence Nationale de sécurité et une demi-douzaine d'autres organismes d'espionnage et de renseignement états-uniens.

    C'est en tout cas ce que pense James Clapper, le directeur du renseignement national des États-Unis, qui supervise les différents services de renseignement qui représentent un budget annuel de 50 milliards de dollars. Jeudi, lors du rapport annuel d'évaluation mondiale des menaces présenté par l'ensemble de la communauté du renseignement, il a ajouté l'édition de gènes dans la liste des menaces posées par « des armes de destruction massive et leur prolifération ».

    Le terme d'édition de gènes fait référence à plusieurs innovations des méthodes de modifications de l'ADN dans les cellules vivantes. La plus populaire, dénommée CRISPR, a révolutionné la recherche scientifique, permettant de créer des plantes et des animaux nouveaux et a le potentiel de lancer toute une génération de traitements géniques pour traiter des maladies graves.

    Comme on peut le lire dans le rapport, la relative facilité d'utilisation de l'édition de gènes inquiète les services de renseignements des États-Unis : « Étant donné la diffusion importante, le coût peu élevé et la rapidité de développement de cette technologie à double usage, son détournement volontaire ou non intentionnel peut avoir des implications d'une grande portée, tant sur le plan économique que sur celui de la sécurité nationale ».

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  4. Certains experts ont été surpris par cette décision du chef de l'espionnage des États-Unis de déclarer l'édition de gène comme arme de destruction massive potentielle. C'était l'unique biotechnologie qui apparaissait dans une liste de menaces plus conventionnelles, comme l'essai nucléaire nord-coréen du 6 janvier, la guerre chimique non officielle en Syrie et le nouveau missile de croisière russe qui pourrait violer un traité international.

    Ce rapport est une version non confidentielle des connaissances regroupées de la CIA, de l'Agence Nationale de sécurité et d'une demi-douzaine d'autres organismes d'espionnage et de renseignement.

    Bien que ce rapport ne nomme pas la technique CRISPR, il est clair que Clapper avait en tête cette technique qui est une des plus polyvalentes parmi les systèmes d'édition des gènes. Le fait que cette technique CRISPR ait un coût peu élevé - on obtient les ingrédients de base pour 60 dollars - et soit relativement facile d'utilisation, effraie visiblement les services de renseignement.
    « Le fait que des recherches sur l'édition de gènes soient menées dans des pays qui ont des normes règlementaires ou éthiques différentes de celles en vigueur dans les pays occidentaux, augmente probablement le risque de création de produits ou d'agents biologiques potentiellement dangereux. »
    Le problème c'est que les biotechnologies sont une technologie à « double usage » : une avancée scientifique normale peut être exploitée comme arme. Le rapport soulignait que les nouvelles découvertes « se déplacent rapidement au sein d'une économie mondialisée, tout comme les personnes ayant l'expertise scientifique pour les concevoir et les utiliser ».

    Clapper n'a présenté aucun scénario particulier d'armes biologiques, mais des scientifiques avaient déjà émis l'hypothèse que la technique CRISPR pourrait être utilisée pour créer des « moustiques tueurs », des ravageurs qui détruisent les récoltes ou un virus qui découpe l'ADN des humains.

    Pour Daniel Gerstein un des principaux analystes des politiques du groupe de recherche RAND, et ancien sous-secrétaire du Département de la Défense du territoire :

    « Plus que tout autre domaine, les biotechnologies peuvent être très bénéfiques pour les humains, mais elles peuvent aussi être détournées. Nous craignons que des personnes ne développent des agents pathogènes robustes, mais nous craignons aussi les risques de mauvaise utilisation. Un accident pourrait se produire lors de l'édition de gène et avoir des conséquences catastrophiques, étant donné que le génome est l'essence même de la vie ».
    L'expert en armes biologiques au Woodrow Wilson Center à Washington, Piers Millet, a été « surpris » par le choix de Clapper d'inscrire l'édition de gène sur la liste des armes de destruction massive, car la confection d'une arme biologique - disons une forme particulièrement virulente d'anthrax - nécessite encore la maîtrise « d'un ensemble important de technologies ».

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  5. Le développement d'armes biologiques est interdit par la Convention sur les armes biologiques et à toxines, un traité datant de la guerre froide qui proscrivait les programmes d'armes biologiques. Les États-Unis, la Russie et la Chine ainsi que 172 autres pays le ratifièrent. Millet explique que les experts qui se sont rencontrés en septembre dernier à Varsovie pour discuter du traité, estimaient qu'une menace venant de groupes terroristes était encore lointaine, compte tenu de la complexité de produire des armes biologiques. D'après Millet, la conclusion du groupe d'experts était que « dans un avenir proche, de telles applications ne sont à la portée que des états ».

    Le rapport d'évaluation des services de renseignement a porté une attention particulière sur la possibilité d'utiliser la technique CRISPR pour éditer l'ADN d'embryons humains afin de provoquer des modifications génétiques dans la génération suivante d'humains, comme par exemple pour éliminer des risques de maladies. Il était souligné que les avancées rapides dans l'édition des gènes en 2015, a obligé « un groupe de biologistes européens et états-uniens de grande renommée à mettre en cause la non-réglementation de l'édition de lignées cellulaires humaines (de cellules qui jouent un rôle important dans la reproduction), ce qui pourrait créer des modifications génétiques héréditaires ».

    Jusqu'à aujourd'hui, le débat sur la modification des gènes de la génération suivante a été principalement une question éthique, et le rapport ne précise pas comment cette technique pourrait être considérée comme une arme de destruction massive, bien qu'il soit possible d'imaginer un virus conçu pour tuer ou blesser les gens en modifiant leur génome.

    Sur la réalité de la menace d'armes bactériologique, un cas précis, mais certainement pas unique : http://www.lesechos.fr/24/10/2003/LesEchos/19017-071-ECH_bioterrorisme---l-arme-de-la-variole-refait-surface.htm

    http://fr.sott.net/article/27644-CRISPR-la-technique-d-edition-de-genes-classee-comme-arme-de-destruction-massive

    RépondreSupprimer
  6. Médecine et industrie pharmaceutique main dans la main, pour le plus grand malheur des populations

    Sarah Lefèvre
    Reporterre
    mer., 10 fév. 2016 15:31 UTC

    -- Commentaire : Sur Sott, nous soutenons l'idée, depuis plusieurs années déjà, que la psychopathie est un mal réel et plus répandu qu'on ne le croit. Que cette empreinte psychopathique s'est toujours fait sentir au fil de l'Histoire de l'Humanité, et que présentement, son influence atteint un niveau paroxystique inégalé. Il n'y a pas de catégorie, de caste, de peuple, de genre, de type, de profession, d'activité, de clan, de communauté ou de société qui ne soit épargné. Le psychopathe a ses domaines de prédilection : la politique, le grand (ou petit) banditisme, les guerres et le commerce, par exemple.

    Le domaine de la science est lui aussi concerné, ce qui, au premier abord, pourrait surprendre. Nous avons tous ancrée en nous cette image d'Épinal du scientifique intègre, se dévouant corps et âme à son activité, pour le plus grand bien de l'humanité. Un cliché bien éloigné de la réalité. Dans son dernier billet, le Dr Sircus signale, à propos de la définition du sociopathe et du psychopathe faite par la revue Medical daily :
    C'est une description parfaite des médecins traditionnels d'aujourd'hui qui agissent comme des dieux, ivres de leur puissance. Le dénominateur commun entre les médecins et les sociopathes sont des traits de caractère tels que le charme superficiel, un sens exagéré de sa propre importance, du bagout, une utilisation du mensonge, un manque de remords et une tendance à la manipulation. La plupart des médecins pensent savoir, mieux que les personnes directement concernées, comment celles-ci doivent vivre et finir leur vie.

    Certains pourraient penser qu'il est exagéré de mettre les médecins traditionnels dans le même panier que ces personnes malades et dangereuses, mais la médecine moderne aux États-Unis envoie les gens à la mort, en grand nombre. Et avant cela, le système les lamine jusqu'à la rupture. Il importe peu aux médecins que des centaines de milliers de personnes, chaque année, souffrent et meurent par leur faute. La plupart des gens ne reconnaissent pas les médecins en tant que psychopathes ou sociopathes, et ceci, jusqu'à ce qu'ils soient piégés, souffrant et mourant entre leurs mains. La plupart des médecins traditionnels pratiquent le terrorisme pharmaceutique, même au plus haut niveau à la CDC.

    L'article ci-dessous nous confirme cette horrible réalité, celle qui nous faut affronter intimement, dans notre chair. La médecine moderne est corrompue. De la recherche médicale fondamentale à la recherche clinique, du parcours universitaire à la prescription médicamenteuse. Les faits nous prouvent que nous ne pouvons plus accorder notre confiance aux figures de l'autorité, qu'elles soient médicales, administratives ou politiques : n'avancent-elles pas de concert, organisées, nous exhortant par leurs discours, parfois lénifiants, parfois menaçants, à les croire sur parole ? Même si cela est dur à accepter, qu'ils nous suffisent de repenser aux innombrables scandales sanitaires qui ont éclaté ces 20 dernières années, ici, en occident ; aux affaires incessantes de corruptions impliquant sempiternellement les mêmes grandes firmes pharmaceutiques ; aux politiques vaccinales mensongères promues par les mêmes « spécialistes », les mêmes scientifiques et les mêmes politiciens...

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  7. La liste est sans fin ; le mensonge pathologique, universel :
    - Corruption de la science : au son du pipeau des études biomédicales
    - Corruption de la science : le voile se lève sur les revues scientifiques
    - Corruption de la science : la recherche médicale, majoritairement frauduleuse
    - Corruption de la science : collusions entre chercheurs et industriels
    - Chasse aux sorcières et corruption de la science : Le Dr Moulinier seul contre le système
    - Corruption de la science : selon la Mayo Clinic 10 années de recherche ont été perdues en raison d'études frauduleuses. --

    L'industrie pharmaceutique va bien, très bien même. Grâce aux Français, leurs plus fidèles clients au monde, mais d'abord grâce à un intense et efficace travail de l'ombre auprès des autorités politiques et sanitaires et des médecins. Si la santé des laboratoires est renforcée par ces pratiques, ce n'est pas le cas de celle des patients.

    Au concours des consommateurs du comprimé, les Français figurent toujours sur la première marche du podium. En moyenne : quatre comprimés avalés par jour pour l'ensemble de la population et une facture de 34 milliards d'euros en 2014. Soit 2,7 % de plus que l'année précédente, dont 20 milliards pris en charge par la Caisse nationale d'assurance maladie. Parallèlement, l'industrie pharmaceutique s'affirme comme la plus rentable au monde et elle ne cesse de progresser : 639 milliards d'euros de chiffres d'affaires global pour le secteur en 2013, en croissance de 4,5 % par rapport à 2012. Il y a 10 ans, un rapport de la Chambre des Communes anglaises sur l'industrie pharmaceutique concluait :
    « Elle est maintenant hors de tout contrôle. Ses tentacules s'infiltrent à tous les niveaux » (texte en bas de cet article).
    Le constat est-il toujours d'actualité ? Comment s'y prend-elle, dans quelles strates se fond-elle pour maintenir notre dépendance et commercialiser toujours plus de nouvelles molécules ?

    Tout commence par le cabinet du médecin traitant : le principe concurrentiel de la médecine libérale et payée à l'acte implique la notion de satisfaction. Claude Malhuret, sénateur UMP, a proposé plusieurs amendements en faveur de l'indépendance du corps médical face au lobby pharmaceutique lors du vote de la loi santé.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  8. « Les médecins sont prêts à tout pour garder leurs patients. Alors ils répondent à leurs demandes. Les somnifères, les benzodiazépines [anxiolytiques]... C'est un scandale, ça tue les vieux ! C'est normal, quand on est vieux, de ne dormir que cinq heures par nuit. Tous ceux qui en prennent à long terme - pas plus de six semaines normalement - sont finalement dépendants et subissent un déficit cognitif d'autant plus fort qu'ils sont âgés. »
    Dans ce système régi par la rentabilité et la réponse aux besoins immédiats du patient, pas le temps de s'intéresser en profondeur aux origines des troubles du sommeil ou d'une dépression, comme l'explique Jean-Sébastien Borde, président du Formindep, collectif de médecins qui œuvre pour une formation indépendante.
    « Nous sommes parmi les champions du monde de la consommation des anxiolytiques. Or l'accompagnement de ces pathologies prend du temps si l'on veut comprendre ce qu'il se passe, tandis que la prise d'un médicament va soulager automatiquement. C'est la conjonction d'un manque de praticiens et d'un nombre de consultations très élevé pour chacun qui conduit à ces prescriptions très importantes. »
    1. Manipuler le baromètre thérapeutique

    Cette surconsommation de médicaments est encouragée par les labos. Première technique : modifier le seuil à partir duquel le médecin doit prescrire. Prenons l'exemple de l'hypertension, à l'origine de troubles cardiovasculaires, qui représente la moitié du marché médicamenteux de la cardiologie, selon Philippe Even, ex-président de l'institut Necker [1] et fervent militant anticorruption.
    « L'industrie, puis les agences de santé et les médecins ont redéfini l'hypertension à 14, contre 16 auparavant. Alors que la tension moyenne de la population se situe aux alentours de 13. Ça a l'air de rien comme ça, je n'arrive pas à réveiller les gens à ce sujet, mais qu'est-ce que cela signifie ? » Le professeur émet un bref silence avant de hausser le ton. « Cela veut dire quadrupler le marché des antihypertenseurs, parce qu'il y a quatre fois plus de gens qui ont une tension entre 14 et 16 ! »
    2. À nouvelles maladies, nouveaux marchés

    Autre tendance, la transformation de facteurs de risque en maladies. Exemple phare : le cholestérol, « notre ennemi à tous ». Parmi les traitements « blockbusters », le Crestor, du laboratoire Astrazeneca. Il est la troisième référence pharmaceutique la plus commercialisée au monde. Cette pilule anticholestérol fait partie de la famille des statines, prescrites à outrance et souvent à vie.
    « Cinq millions de gens sont traités avec des statines en France, explique Claude Malhuret. Contre un million seulement qui en auraient besoin. »

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  9. Seules les personnes qui ont déjà eu un accident cardiovasculaire devraient en consommer, selon lui. Quid des quatre millions de personnes qui en prennent inutilement ? Les effets secondaires recensés sont lourds : insuffisance rénale, troubles musculaires, cognitifs, hépatiques, impuissance, myopathie, cataractes. Le sénateur enchérit :
    « Le jour où toutes ces personnes âgées qui consomment des statines et autres somnifères vont mourir d'un accident médicamenteux, personne ne va s'en occuper ou bien même s'en soucier. Elles seront mortes de vieillesse, comme tout le monde ! »
    20.000 accidents dus à de mauvaises prescriptions sont recensés chaque année en France. Un chiffre sous-estimé selon Michèle Rivasi, députée européenne EELV, « du fait des carences de notre système de pharmacovigilance ».

    3. Chers visiteurs médicaux

    Une vigilance qui doit s'opposer à l'omniprésence du marketing. Les médecins sont quotidiennement sollicités par les visiteurs médicaux qui assurent la promotion des nouvelles molécules.
    « Les lobbies sont omniprésents dans les couloirs des hôpitaux, affirme Jean-Sébastien Borde, du Formindep. Or, le médicament prescrit par le spécialiste aura tendance ensuite à être prescrit par le généraliste à la sortie de l'hôpital. »
    Et cette promotion fonctionne à merveille, selon une étude de 2013 publiée dans Prescrire, la seule revue médicale indépendante en France. Les médecins qui reçoivent le plus de consultants ont les ordonnances les plus généreuses. Ces mêmes praticiens reçoivent plus de patients, pour des temps de consultation plus courts et lisent davantage de presse gratuite financée par les firmes elles-mêmes. Les visiteurs tentent d'instaurer « une relation amicale » avec les médecins et offrent petits-déjeuners ou déjeuners, proposent d'organiser le pot de départ des internes... 244.572.645 € : voici le montant total des cadeaux des firmes pharmaceutiques aux médecins entre janvier 2012 et juin 2014, recensés par le collectif Regards citoyens.
    4. Séduire les leaders d'opinion

    Les Key Opinion Leaders, alias KOL, ou leaders d'opinion, clés de voûte de la promotion des médicaments, interviennent en première ligne, avant et après l'autorisation de mise sur le marché (AMM) des médicaments. Ils sont rémunérés pour réaliser les essais cliniques, les valider puis prêcher la bonne parole durant les congrès de spécialistes, dont les déplacements, frais de bouche et hôtels sont pris en charge par les labos, pour eux comme pour leurs confrères présents sur place.

    En tant que chef du service de gériatrie à l'hôpital Pompidou, à Paris, Olivier Saint-Jean a le profil parfait. « Je suis un KOL négatif », affirme-t-il pourtant. Le professeur refuse de prescrire les seuls traitements « inutiles voire dangereux » qui existent aujourd'hui contre la maladie d'Alzheimer.
    « C'est complexe pour nous de dire : "Je n'ai rien à vous prescrire." Mais à partir du moment où je me suis rendu compte que le traitement était dangereux pour les patients, j'ai basculé et j'ai dit à mes étudiants à l'université que cela ne marche pas. »

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  10. En 2006, l'Inserm lui demande d'étudier de plus près les analyses de ces médicaments. Résultat : il démontre leur inutilité, et révèle qu'ils peuvent s'avérer toxiques pour des patients justement atteints de troubles de la mémoire.
    « Je me suis fait insulter par mes confrères, raconte-t-il. Certains, en lien avec les labos, disaient qu'il était criminel de dire que ces médicaments étaient inefficaces. »
    KOL négatif, donc non rentable, brebis égarée d'un star système qu'il décrit par ailleurs pour y avoir participé quand la recherche était encore teintée d'espoir.
    « Il y a trente ans, ces personnes âgées restaient dans les hospices et les fonds de salle des hôpitaux psychiatriques. Puis, les labos ont proposé des médicaments en parallèle de professionnels qui se bougeaient pour avoir une vraie reconnaissance de ces malades. J'ai eu des liens d'intérêts avec les labos à ce moment-là. On avait vraiment envie de faire mieux. Cela m'arrivait d'aller faire des formations à des médecins traitants et puis, c'est vrai que je repartais avec un chèque. Parfois réinjecté dans le service, parfois dans ma poche. »
    À l'heure où le montant des crédits alloués à la recherche ne cesse de baisser, de plus en plus de chefs de service, les « patrons », comme on les appelle, acceptent la manne des études diligentées par les labos.

    Mais alors quelle différence y a t-il entre lien et conflit d'intérêts ? Claude Malhuret s'est battu au Sénat en 2015 lors du vote de la loi santé de Marisol Touraine pour imposer des amendements en faveur de plus de transparence entre les firmes et le corps médical.
    « Un laboratoire vous demande par exemple d'effectuer des recherches pour approfondir la compétence sur une pathologie. Vous réalisez cette étude, vous amenez donc des résultats et êtes rémunéré pour les services que vous avez rendus au laboratoire mais vous n'êtes pas en situation de conflit. Au contraire, il y a conflit d'intérêts lorsque, en échange d'une rémunération, vous apposez votre signature en bas d'une étude que vous n'avez pas pris le temps de suivre, de réaliser vous-même. »
    Ceux-ci sont une minorité insiste Philippe Even dans son dernier ouvrage Corruptions et crédulité en médecine : il identifie par exemple « les six cardiologues parisiens les plus liés à l'industrie ». Ce sont eux qui agissent ensuite auprès des autorités publiques, puis qui deviennent membres et présidents des agences de santé et livrent leurs recommandations au ministère pour les autorisations de mise sur le marché (AMM).

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  11. 5. Contrôler les études et les consciences

    Une fois l'AMM obtenue, une grosse machine en trois étapes se met en branle. La première est celle de la diffusion orale :
    « Il faut que des universitaires aillent de congrès en séminaires répandre la vérité sur la dernière merveille du monde qui vient d'arriver », raconte Philippe Even.
    Aux États-Unis, des médecins que l'on appelle les « Tour Doctors » passent des contrats d'orateurs avec les firmes. C'est à ce moment-là que la presse s'en empare, c'est la deuxième phase. Les firmes s'arrangent alors pour faire signer les articles par les spécialistes des pays au plus fort potentiel de marché : États-Unis, Europe, Japon, Chine, Brésil.
    « Le plus souvent, ils lisent l'article écrit par des sous-traitants de l'industrie et le signent », poursuit l'auteur de Corruption et crédulité en médecine.
    Nos consultants ou leaders d'opinion ont ensuite la charge de répercuter la promotion dans leurs pays respectifs, dans les journaux locaux, sur les plateaux télé. « Et alors de nombreux journaux, même réputés, tombent dans le panneau : "Un expert mondialement reconnu", lit-on dans Le Monde ou dans Le Figaro, par exemple... Reconnu à l'intérieur du périph, oui ! » rit Philippe Even, avant de poursuivre. « Or, ces journaux, comme les journaux spécialisés ne vivent plus que grâce à la pub et donc à l'industrie. » D'ailleurs, quel secteur se porte encore mieux que l'industrie pharmaceutique ? Justement celui de ces journaux médicaux. « Alors que les firmes pharmaceutiques réalisent en moyenne 20 % de bénéfices par an, les organes de publication en réalisent 30 % ! » affirme le président de l'institut Necker.
    Dernière phase : le médicament doit être recommandé par les prescripteurs et les sociétés dites savantes, comme les fédérations de santé, qui sont des centaines en France. La fédération de cardiologie par exemple, celle de l'hypertension, la société d'athérosclérose, etc., financées par les laboratoires :
    « Elles émettent des recommandations officieuses. Pour les rendre officielles, la Haute Autorité de santé reprend les articles d'experts qui les ont rédigés pour les firmes. À travers ces trois étapes, les congrès, les journaux, les sociétés et agences de santé, on peut dire que les sociétés tiennent directement la plume des prescripteurs. »
    Sur les 2.000 médicaments commercialisés (10.000 au total avec les copies), seuls « 200 sont utiles », selon Philippe Even. Michel Thomas, professeur en médecine interne [2] à Bobigny, va plus loin. Il a publié une étude en 2013 recensant 100 médicaments vraiment indispensables. « On considérait qu'il y avait beaucoup trop de consommation de médicaments en France et qu'il fallait se pencher sur l'essentiel. »

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  12. Après validation auprès d'une centaine de médecins internistes français, la liste se réduit aujourd'hui à 85 références, hors traitements de maladies rares et anticancéreux, pour une prise en charge de « 95 % des pathologies de départ ». Michel Thomas attend avec impatience de voir si, comme prévu dans la loi de santé, une liste des médicaments « préférentiels » inspirés de la sienne verra le jour. « Le Leem, le syndicat des firmes pharmaceutiques en France, a fait une offensive lors de la discussion de cette loi pour tenter de l'interdire, mais cette proposition a retenu l'aval de l'Assemblée et du Sénat », se félicite-t-il. Reste à savoir quand et comment sera promulguée cette loi de santé, car, comme il le dit, « les décrets d'application peuvent tout changer ».

    « L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE EST MAINTENANT HORS DE TOUT CONTRÔLE »

    Voici un extrait d'un rapport de 2006 de la Chambre des Communes anglaise sur l'industrie pharmaceutique, dont les conclusions ont été reprises par l'ONU en 2008. Selon les médecins contactés, ce rapport est toujours valable.

    « L'industrie pharmaceutique trahit ses responsabilités à l'égard du public et des institutions. Les grandes firmes se sont de plus en plus focalisées sur le marketing, plus que sur la recherche, et elles exercent une influence omniprésente et persistante, non seulement sur la médecine et la recherche, mais sur les patients, les médias, les administrations, les agences de régulation et les politiques. (...) Elle s'est imbriquée dans tout le système, à tous les niveaux. C'est elle qui définit les programmes et la pratique médicale. Elle définit aussi les objectifs de recherche de médicaments sur d'autres priorités que celles de la santé publique, uniquement en fonction des marchés qu'elle peut s'ouvrir. Elle détermine non seulement ce qui est à rechercher, mais comment le rechercher et surtout comment les résultats en seront interprétés et publiés. Elle est maintenant hors de tout contrôle. Ses tentacules s'infiltrent à tous les niveaux. Il faut lui imposer de grands changements. »
    Notes :

    [1] Centre international de recherches en médecine moléculaire affilié à l'université Paris-Descarte et à l'hôpital Necker, à Paris

    [2] La médecine interne est une spécialité médicale. Elle s'intéresse au diagnostic et à la prise en charge globale des maladies de l'adulte avec une prédilection pour les maladies systémiques et les maladies auto-immunes en général.

    http://fr.sott.net/article/27643-Medecine-et-industrie-pharmaceutique-main-dans-la-main-pour-le-plus-grand-malheur-des-populations

    RépondreSupprimer
  13. Le droit ultime des minorités

    Par Steve Sailer
    Magazine de Taki
    11 février 2016


    Au cours des dernières semaines, je continuais envie d'écrire une histoire stylisée de l'évolution de l'idéologie politique au cours des dernières siècles. Mais mes exemples, pourquoi Andrew Jackson plutôt que Alexander Hamilton obtiendront démarré à partir de la monnaie, comment Spike Lee a appris douloureusement pour commencer dénonçant Hollywood pour être dirigé par les Blancs et arrêtent le dénoncer pour être géré par les Juifs, et pourquoi la démocratie en Pologne est undemocratic- a grandi dans des colonnes entières.
    Alors maintenant, il est temps de passer les illustrations à la grande image. Voici un plan simple de quatre époques, chacune quand une idéologie politique différente semblait incontestablement:

    (1) droit héréditaire
    (2) règle de la majorité
    (3) le droit de la minorité
    (4) le droit inaliénable des minorités à devenir la majorité (tout en conservant tous les privilèges d'une minorité moderne)

    Il y a un demi-millénaire, le pouvoir politique en Occident a été largement organisée autour du principe de l'hérédité, si aristocratique ou monarchique. Il y avait des exceptions partielles dont les élections ou aléatoire joué un rôle dans la sélection des dirigeants, tels que la papauté, Venise, et le Saint Empire romain germanique. Et législatures médiévales encore survécu. La tendance dans le 16ème siècle, cependant, était vers la nouvelle idéologie de la monarchie de droit divin.
    l'hérédité est rarement défendu explicitement ces jours, mais il conserve une emprise puissante sur nos impulsions politiques. Par exemple, la qualification principale du nouveau premier ministre libéral du Canada, Justin Trudeau, est qu'il est le fils d'un ancien premier ministre libéral et un groupie de premier plan de l'ère classique-rock. De même, la grande et bonne d'Amérique complaisance supposée au long de la première moitié de 2015 que les électeurs des deux parties auraient aucune objection à une autre élection Clinton-vs-Bush en 2016.

    Au fil du temps, cependant, l'hérédité a perdu la faveur et la notion de règle de la majorité, qui avait été en mauvaise odeur avec des intellectuels depuis la démocratie athénienne exécuté Socrates, a grandi dans l'auto-evidentness.

    Au cours de la première demi-siècle des États-Unis, les restrictions hamiltonien sur le pouvoir des masses, comme les exigences de propriété pour le vote, érodées sous l'élan vers la démocratie jacksonienne. Le Royaume-Uni décalé, mais a suivi dans la même direction, en coupant de manière répétée sur les restrictions de propriété sur le vote de 1832 à 1918.

    https://www.lewrockwell.com/2016/02/no_author/majority-becomes-minority/

    RépondreSupprimer
  14. 10 prisons secrètes de la CIA vous ne voulez pas de visite

    Par Tim Bissell
    Listverse
    11 février 2016



    L'Agence centrale de renseignement des États-Unis a, selon plusieurs rapports d'enquête des deux principaux médias et les organisations des droits de l'homme, opéré de nombreux «sites noirs» à travers le monde. Ces endroits, selon les rapports, sont des prisons secrètes utilisées pour abriter "prisonniers fantômes." Ceux envoyés à ces endroits sont détenus en captivité sans avoir été inculpés d'aucun crime et ne sont pas autorisés toute forme de défense juridique.

    Fantômes prisonniers sont soumis à ce que la CIA appelle «renforcées tactiques d'interrogatoire»; la plupart des autres l'appellent la torture. La CIA et les méthodes de leurs agents comprennent prétendument waterboarding, la privation de sommeil, l'humiliation, les coups physiques, chocs électriques, et pour le pire.

    Ces prisons secrètes, parsemées partout dans le monde, pourrait bien être les endroits les plus terrifiants de la Terre.

    10 Diego Garcia - Océan Indien

    Diego Garcia est un atoll de l'océan Indien situé à environ 1.600 kilomètres (1.000 miles) au sud de l'Inde et 3.200 kilomètres (2.000 miles) à l'est de la Tanzanie. La locale est revendiquée par le Royaume-Uni dans le cadre de leur Territoire britannique de l'océan Indien.

    Dans les années 1960 et 1970, le Royaume-Uni expulsé les indigènes de l'atoll à l'île Maurice et les Seychelles, afin de permettre aux États-Unis pour construire une grande base navale et militaire maintenant connu comme Camp de Thunder Cove. L'installation abrite actuellement environ 4000 militaires et les entrepreneurs indépendants.

    Bien que le Royaume-Uni a longtemps prétendu que les «prisonniers fantômes" ont pas été tenue à Diego Garcia, dans une interview 2015 Vice Nouvelles, (ancien chef de la secrétaire d'Etat américain Colin Powell du personnel) Lawrence Wilkerson a révélé que les suspects de terrorisme ont été enlevés et amenés à la base de l'océan pour des interrogatoires spéciaux. Wilkerson a déclaré que cela a été fait par la CIA dans le sillage immédiat de 9/11.

    9 Témara Interrogation Centre - Maroc

    Le Centre d'interrogatoire Temara se trouve dans une forêt à 14 kilomètres (9 mi) en dehors de Rabat, au Maroc. L'établissement est géré par une unité du gouvernement marocain connu comme la Direction de la surveillance du territoire (DST).

    En 2003, le Maroc a été examiné par le Comité des Nations unies contre la torture. La considérée comme un signe de l'ONU présenté par le gouvernement marocain ainsi que par Amnesty International. Leurs conclusions ont été que, bien que les droits de l'homme ont généralement amélioré au Maroc au cours des dernières années, il y avait aussi une augmentation des cas de torture rapportés dans la nation d'Afrique du Nord.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  15. En 2004, Amnesty International a allégué que la DST est un récurrentes et agresseur flagrante des droits de l'homme et que beaucoup de ces infractions ont eu lieu à Temara. Le rapport d'Amnesty International a déclaré que les interrogateurs marocains avaient battu à plusieurs reprises, humilié, électrocuté, brûlé, et waterboarding détenus à Témara. Le but présumé des tortionnaires DST était d'obtenir des aveux ou des informations aux détenus ou de leur faire signer ou déclarations thumbprint (le contenu de laquelle le détenu peut avoir aucune connaissance).

    En 2010, l'Associated Press a rapporté que plusieurs responsables américains ont confirmé que l'installation a été exploitée par les Marocains, mais a été financée par la CIA. Maroc nie officiellement que la possibilité existe.

    8 Mihail Kogalniceanu Aéroport - Roumanie

    https://www.lewrockwell.com/2016/02/no_author/10-cia-concentration-camps/

    RépondreSupprimer
  16. Il ne vaut pas la Dime de la différence

    Par Andrew P. Napolitano
    11 février 2016


    Et si tous les candidats à la présidentielle restants veulent vraiment les mêmes choses ? Que faire s'ils offrent tous essentiellement les mêmes idées formulées en des termes différents ? Que faire si ces races primaires sont devenues des concours de beauté en grande partie basée sur la personnalité et de la publicité ?

    Que faire si notre système de gouvernance est si profond dans le tissu du grand gouvernement dans la deuxième décennie du 21e siècle que tous les candidats à la présidence croient vraiment que la plupart des électeurs veulent réellement le gouvernement à prendre soin d'eux ?

    Et si tous les principaux candidats des deux principaux partis politiques promettent un gouvernement fédéral qui peut droit de tort, de réglementer tout comportement, l'impôt tout état de cause, résoudre tous les problèmes et d'emprunter des montants illimités d'argent ?

    Que faire si le gouvernement fédéral est en faillite ? Et si elle est politiquement engagé à dépenser plus d'argent qu'il perçoit des revenus ? Et si tous les candidats croient en empruntant de l'argent aujourd'hui et emprunter de l'argent à nouveau l'année prochaine pour rembourser les dettes d'aujourd'hui ? Et si de roulement sur la dette fédérale ne paie ou même rembourser la principale ?

    Que faire si aucun des candidats ne se soucie de plus en plus les pressions inflationnistes et les charges fiscales sur des générations d'Américains encore à naître ? Que faire s'ils veulent tous de dépenser des centaines de milliards de dollars un an plus que ce qui est dans les recettes ? Que faire s'ils ont tous refusent d'aborder la question de la façon de rembourser de manière responsable tout l'argent emprunté à des 100 dernières années ?

    Et si, aujourd'hui, nous sommes les victimes de cet emprunt et les dépenses mentalité commencé par le président Woodrow Wilson et suivie par la quasi-totalité de ses successeurs jusqu'à le président Obama ? Et si tous les candidats aux primaires présidentielles prévoient de poursuivre ce processus d'autodestruction ?

    Que faire si le gouvernement fédéral moderne n'a jamais remboursé un prêt en entier sans utiliser emprunté de l'argent, et aucun des candidats en lice pour la présidence se soucie de cela, et tous ont indiqué qu'ils continueraient à faire de même ? Et si, à ce jour, près de 20 cents de chaque dollar perçu de revenus doivent légalement être payés aux prêteurs au gouvernement fédéral que les intérêts sur leurs prêts ? Et si les chefs militaires américains ont affirmé que la dette du gouvernement est une plus grande menace pour la sécurité nationale que ce qui est ISIS ?

    Que faire si, lorsque ces candidats parlent de guérir le cancer ou l'éradication de l'épidémie d'héroïne ou de fournir de l'eau propre, ils le font pour faire vibrer vos cordes ? Que faire s'ils sont tous les imitant démonstrations réussies politique du président Obama de l'empathie ? Que faire si ces questions - de véritables problèmes dans l'Amérique contemporaine - ne sont pas des problèmes fédéraux parce qu'ils ne provient pas de domaines de la gouvernance délégués par la Constitution au gouvernement fédéral ? Et si la santé, la sécurité, le bien-être et la moralité sont au cœur des responsabilités des Etats et non le gouvernement fédéral ?

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  17. Et si tous ces candidats ne se soucient pas de la Constitution et de ses garanties de la liberté personnelle, ses freins et contrepoids, et sa division des pouvoirs gouvernementaux, même si, avant d'entrer dans le bureau, ils seront tenus de prendre un serment solennel de préserver, protéger et défendre la Constitution ?

    Que faire si les candidats veulent tous réorganiser frontières des pays du Moyen-Orient à l'aide l'armée américaine ? Que faire s'ils pensent tous qu'ils peuvent utiliser le sang de jeunes Américains de forcer les structures gouvernementales démocratiques aux peuples étrangers dont les cultures ont rejeté à plusieurs reprises les notions de règle de la majorité, une procédure régulière et les droits naturels au cours des mille ans de guerres civiles religieuses ? Que faire si les candidats tous ne voient pas que les plus innocents que nous tuons l'étranger, plus nous utilisons la force de dire aux autres comment vivre, le plus de mal vient à nous - à notre peuple, à notre culture et à nos libertés ?

    Et si tous les candidats à la présidence favorisent le gouvernement sous la torture, la détention de personnes sans procès, la surveillance continue de tous les appels téléphoniques, des courriels et des messages texte de toutes les personnes en Amérique - même si ces comportements sont profondément inconstitutionnelle, moralement non-américains, unique destructrice de la liberté individuelle dans une société libre et ne parviennent pas à améliorer la sécurité publique ?

    Et si tous ces candidats - à des degrés divers - rejettent le concept d'un gouvernement limité ? Que faire s'ils veulent tous soudoyer le riche en plans de sauvetage et de la classe moyenne avec des allégements fiscaux et les pauvres avec l'aide sociale ? Que faire si ces candidats et leurs partisans et leurs attitudes concernant le rôle du gouvernement dans nos vies ont réduit gouvernement en cette triste période de notre histoire à un jeu dans lequel tout le monde essaie de vivre aux dépens de quelqu'un d'autre ?

    Que faire si aucun des candidats ne reconnaît que le gouvernement est une création artificielle basée sur la force et doit être exercé au minimum ? Que faire si aucun d'eux ne comprend que la prospérité vient des choix libres des investisseurs, des travailleurs et des consommateurs, et non des décisions de planificateurs centraux du gouvernement fédéral ?

    Et si aucun de ces candidats actuels reconnaît que les personnes sont souverains, nos droits sont inaliénables, notre propriété appartient à nous, nos âmes sont immortelles, et que le gouvernement travaille pour nous - pas l'inverse ?

    Qu'est-ce jamais arrivé à le droit d'être laissé seul ? Où est un candidat qui va la défendre ? Quels sont les amoureux de la liberté de le faire ?

    Reproduit avec la permission de l'auteur.

    https://www.lewrockwell.com/2016/02/andrew-p-napolitano/not-dimes-worth-difference/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lorsqu'un homme et une femme veulent avoir un enfant, veulent vraiment son bonheur et le leur, ils n'iront pas le faire naître dans un pays à risque où tout enfant qui naît doit déjà de la dette !! où tout enfant qui naît sera privé de liberté !

      Supprimer
  18. Dmitri Medvedev: "Il n’y a plus d’îlots de sécurité dans le monde"

    15:29 12.02.2016

    Il n’y a plus d’endroits sécurisés dans le monde, estime le premier ministre russe Dmitri Medvedev qui, lors de la conférence de Munich, présentera à la communauté internationale la vision russe des problèmes mondiaux.

    À l'occasion de la Conférence sur la sécurité de Munich, forum annuel consacré aux questions de sécurité et de défense, le premier ministre russe Dmitri Medvedev a accordé à Sputnik une interview dans laquelle il évoque l'état actuel des relations entre la Russie et l'Occident, la crise des migrants que traverse l'Europe et la sécurité internationale.

    La Conférence de Munich est une occasion de faire connaître à la communauté internationale la vision russe des problèmes auxquels le monde d'aujourd'hui est confronté, et de proposer des démarches en vue de les résoudre, estime M. Medvedev. D'après lui, la menace terroriste est actuellement de plus en plus palpable, suite à quoi la sécurité globale est remise en question.

    "Il n'y a plus d'îlots de sécurité dans le monde, je dirais même plus, ce mot +sécurité+ est devenu plutôt une aspiration qu'une réalité. Il y a des pays où les terroristes se sont substitués à l'Etat. Leur idéologie est de réprimer les gens, leurs méthodes, ce sont les exécutions de masse et les attentats terroristes ", a affirmé M. Medvedev.

    Le premier ministre indique que la solution que proposera la Russie pour assurer la sécurité internationale et lutter contre le terrorisme prévoit tout d'abord le règlement des conflits en Syrie et en Ukraine. Le chef du gouvernement russe souligne qu'il est nécessaire d'aider le peuple syrien à reconstruire l'économie et à bâtir un Etat pacifique. Quant à l'Ukraine, seuls les accords de Minsk, que Kiev ne s'empresse d'ailleurs pas de mettre en pratique, peuvent sortir le pays de l'impasse. En outre, la résolution de la crise migratoire avec laquelle l'Europe est aux prises contribuera elle aussi à renforcer la sécurité dans le monde.

    Néanmoins, Dmitri Medvedev admet que certains de ses collègues puissent ne pas apprécier la position russe: "L'essentiel est que nous avons notre propre position. Malheureusement, nos collègues occidentaux n'arrivent pas à s'y faire, et au lieu de coopérer avec la Russie en tant que partenaire d'égal à égal ayant ses propres intérêts politiques et économiques, ils nous font passer pour +un pays de seconde zone+ ou une puissance +régionale+ dans le meilleur des cas."
    Selon M. Medvedev, la Russie prône le modèle d'un monde multipolaire, et exige que sa position soit respectée.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  19. "Nous n'aspirons aucunement à jouer le rôle de chef du monde entier. Nous sommes guéris de cette maladie dont nous étions atteints à la période soviétique (…). Mais la Russie veut occuper une place digne dans le système global et maintenir des relations avec les autres pays sur un pied d'égalité. (…) Aucun pays, que ce soit la Russie ou les États-Unis, n'est capable d'assumer seul le fardeau des problèmes globaux".

    Moscou reste ouvert au dialogue, et si les partenaires souhaitent discuter des relations bilatérales, il n'y a pas besoin d'attendre la tenue d'événements particuliers, explique le premier ministre russe.

    Commentant le froid qui s'est installé ces derniers temps dans les relations entre la Russie et ses partenaires de l'UE ainsi que de l'Otan, M. Medvedev a exprimé la certitude que la coopération serait rétablie. Cependant, il a rappelé que celle-ci devra être basée sur le respect mutuel des parties.

    "Nous n'avons jamais renoncé à un tel partenariat. Ce qui n'est pas tout à fait valable pour nos collègues de l'UE et de l'Otan. Ils ont réduit les contacts et ont fait passer leurs intérêts avant la cause commune qui consiste à assurer la stabilité et la sécurité, suite à quoi le monde est devenu beaucoup plus imprévisible et abrite beaucoup plus de menaces qu'il y a quelques années", poursuit-il.

    "La confrontation profite à l'Otan: il est plus facile de diaboliser la Russie et de lui imputer la responsabilité des crises en cours dans le monde que de reconnaître sa propre culpabilité ainsi que la gravité des problèmes auxquels le système de sécurité européen est confronté", a conclu le chef du gouvernement russe.

    Dans le cadre de la Conférence à Munich, Dmitri Medvedev envisage de rencontrer de nombreuses personnalités politiques dont le président finlandais Sauli Niinistö, le dirigeant slovène Borut Pahor, le premier ministre français Manuel Valls, le ministre fédéral des Affaires étrangères d'Allemagne Frank-Walter Steinmeier ainsi que d'autres représentants des milieux politiques. Évoquant les rencontres prévues avec la communauté allemande des affaires, M. Medvedev fait remarquer que malgré les difficultés politiques, cette dernière ne perdait pas son intérêt pour une coopération mutuellement avantageuse.

    http://fr.sputniknews.com/international/20160212/1021696225/medvedev-securite-munich-otan-russie.html

    RépondreSupprimer
  20. Londres inondée, les alertes en place comme « astronomiques » marées frappent la Tamise
    La barrière Tamise s'est terminée après que la rivière déborde à Greenwich et de l'eau se rapproche de niveau de la chaussée dans certaines zones du centre de Londres

    Aïcha Gani
    Vendredi 12 février 2016 05.57 EST Modifié le

    Alertes d'inondation ont été délivrés à travers Londres , après la Tamise a débordé de ses rives et la barrière de la Tamise a été fermée pour la première fois cet hiver.

    L'Agence pour l'environnement a émis une alerte pour une vaste étendue de la rivière, de la défense contre les inondations à Greenwich, au sud-est de Londres, à Putney, dans le sud-ouest de la ville.

    La rivière a débordé sur les plaines d'inondation à Greenwich, et les niveaux étaient élevés dans les banlieues, ainsi qu'à la digue au centre de Londres.
    Niveaux d'eau ont été presque aussi élevés que la chaussée dans certaines régions centrales. Les alertes d'inondation pour vendredi couvert y compris Custom House à Newham, Narrow Street à Limehouse, le bord du fleuve Royal Naval College de Greenwich et Bankside, près de la Tate Modern.

    Niveaux de marée étaient en baisse, mais on attend ce flux vers restent élevés pour les trois prochains jours, a indiqué l'Agence.

    La barrière de la Tamise, s'étendant sur 520 mètres sur la rivière, a été fermée 176 fois dans son histoire de 34 ans. Il est fermé dans des conditions de surtension de tempête à protéger Londres des inondations de la mer et peut également être fermé afin de réduire le risque d'inondations dans certaines régions de l'ouest de Londres, y compris de Richmond et Twickenham la rivière.

    Partout en Angleterre et au pays de Galles, il y a 27 avertissements de crues en place, nécessitant une intervention immédiate et 77 alertes de crues, demandant au public de se préparer à possibles inondations.

    http://www.theguardian.com/uk-news/2016/feb/12/london-flood-alerts-astronomical-tide-levels-thames

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. http://huemaurice5.blogspot.fr/2014/02/nous-sommes-tous-en-zone-inondable.html

      Supprimer
  21. La Russie doit décoller WTO camisole de force pour nourrir 500 millions de personnes

    12.02.2016

    Chef de parti communiste Guennadi Ziouganov a déclaré que la Russie peut nourrir non seulement les Russes, mais aussi 500 millions de personnes. Afin d'assurer la sécurité alimentaire dans le pays, les autorités devraient prendre davantage d'efforts à développer des fermes collectives, Ziouganov a déclaré lors du forum économique de la ville d'Orel.

    L'administration du parti communiste, conseiller auprès du Président russe Sergei Glazyev, gouverneurs des régions Orel et Irkoutsk, des représentants des ministères, départements, régions, collectivités locales, députés de différents niveaux, des représentants de petites et grandes entreprises, experts de l'Union des industriels et Entrepreneurs et la chambre de Commerce prendre part aux travaux du forum.

    "La sécurité alimentaire du pays peut être assurée dans deux ou trois ans. Pour relancer l'industrie agricole russe, il faut une attention première priorité aux grandes fermes collectives et coopératives,"a déclaré Gennady Zyuganov.

    « Terres agricoles doivent être renvoyé en pratique, que cela peut être fait que par le biais de la reconstruction de la production agricole», a-t-il dit. Dans la Russie d'aujourd'hui, Ziouganov a ajouté, 42 millions d'hectares de terres sont « toutes cultivées sur des mauvaises herbes. »

    Faisant référence aux résultats d'une recherche scientifique, le chef du parti communiste a déclaré que la Russie était capable d'alimenter non seulement sa propre population, mais aussi plus de 500 millions de personnes.

    Pour le développement de la science et l'industrie, un système de bonne éducation est très important. Selon Ziouganov, "il est impératif de restaurer le système de formation professionnelle pour tous les profils des conseils scolaires de l'éducation, récupérer le prestige des universités techniques et pédagogiques ».

    Selon le dirigeant du parti communiste, il faut établir un contrôle sur les prix des produits de première nécessité et d'introduire le monopole d'Etat sur l'alcool.

    « Le tsariste et soviétique-temps ont montré l'efficacité du monopole d'Etat sur la production et la vente de produits alcoolisés. Rois de vodka gagnent de l'argent énorme aujourd'hui. Monopole d'État sur la production et la vente de produits alcoolisés apportera plus de 3 billions de roubles au budget du pays », a déclaré Gennady Zyuganov.

    Dans son discours, le chef du parti communiste a prêté attention à l'adhésion de la Russie dans l'Organisation mondiale du commerce. Ziouganov est convaincu que la Russie devrait retirer de l'organisation.

    "Il y a une question à propos de retirer de l'OMC de la Russie. Au cours des trois années de notre adhésion à l'OMC, le budget russe a perdu 800 milliards de roubles. Les pertes indirectes sont évaluées à 4 billions," dit-il.

    "La Russie doit décoller de la camisole de force de l'OMC. Nous sommes ouverts au dialogue et le commerce, mais nous ne voulons pas jouer par quelqu'un d'autre règles, jouer à ceux à travers l'océan car ils fixent leurs prix pour nous, a déclaré Gennady Zyuganov.

    http://www.pravdareport.com/russia/economics/12-02-2016/133323-russia_wto-0/

    RépondreSupprimer
  22. Cour : Facebook peut être poursuivi en France en cas de peinture nue (Update)

    12 février 2016
    par Philippe Sotto

    Facebook a perdu une bataille juridique cruciale vendredi comme la Paris Cour a statué que le réseau social peut être poursuivi en France au cours de sa décision de supprimer le compte d'un utilisateur français qui a posté une photo d'une célèbre peinture nue du 19ème siècle.

    L'arrêt de la Cour d'appel de Paris pourrait créer un précédent juridique en France, où Facebook a plus de 30 millions d'utilisateurs réguliers. Il peut être fait appel à la plus haute juridiction de France.

    "Cela signifie qu'un Tribunal français pourra désormais entendre le cas de Frederic Durand-Baissas, un enseignant parisien de 57 ans et amateur d'art dont le compte Facebook a été suspendu cinq ans sans avis préalable. C'est ce jour-là qu'il a posté une photo de 1866 "The origine of the World," de Courbet qui dépeint les organes génitaux féminins.

    "Il veut réactiver son compte et réclame 20 000 euros ($ 22 550) en dommages-intérêts — et dit qu'il est « heureux », lui a donné la chance d'obtenir une sorte d'explication du puissant réseau social.

    « C'est une affaire de liberté d'expression et censure sur un réseau social, » Durand-Baissas a déclaré à l'Associated Press dans un entretien téléphonique. « Si (Facebook) ne peut pas voir la différence entre un chef d'oeuvre artistique et une image pornographique, nous en France (can). »

    Facebook, qui n'a pas donné une explication pour le compte de suspension, ne pourrait pas immédiatement joignable pour commentaire après la décision.

    Sa page actuelle de « Normes sociales » dit: "nous limitons l'affichage de la nudité car certains publics au sein de notre communauté mondiale peuvent être sensibles à ce type de contenu — notamment en raison de leurs origines culturelles ou l'âge. »

    Il dit aussi, « Nous permettent également de photographies, de peintures, sculptures et autre art qui dépeint des figures nues. »

    Toutefois, l'avocat des Durand-Baissas dit que Facebook a changé sa langue sur ce sujet ces dernières années.

    Ses avocats avaient fait valoir que ces poursuites pouvaient seulement être entendues par un tribunal spécifique en Californie où elle a son siège, et que le droit des droits des consommateurs Français ne peut s'appliquer à ses utilisateurs en France, parce que son service dans le monde est libre.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  23. Une Cour d'appel de Paris a rejeté ces arguments et a confirmé la décision d'un tribunal inférieur qui a régné sur les tribunaux Français peuvent entendre des affaires impliquant des utilisateurs en France.

    "Les appels Cour dit la petite clause incluse dans conditions exigeant que n'importe quel procès dans le monde entier d'être entendu par le Tribunal de Santa Clara de Facebook est « injuste » et excessif. En outre, les juges ont déclaré le contrat conditions générales signé avant la création d'un compte Facebook tombe sous le droit relatif aux droits de consommateur en France.

    « C'est une grande satisfaction et une grande victoire après cinq ans d'action en justice, » avocat Stephane Cottineau, qui représente les enseignants, a déclaré à l'Associated Press. Dit-il, qu'il envoie un message à tous les « web géants qu'ils devront désormais à répondre de leurs fautes possibles devant les tribunaux Français. »

    « D'une part, Facebook montre une permissivité totale au sujet de la violence et les idées transmises sur le réseau social. Et d'autre part, (il) montre une extrême pudibonderie concernant le corps et la nudité,"dit-il.

    Le gouvernement Français a fait pression sur les géants de la technologie Silicon Valley d'abattre matériel extrémiste violent, notamment après les attentats meurtriers à Paris l'an dernier.

    Facebook a eu une semaine difficile en France.

    Surveillance indépendante de la vie privée de France dit Facebook viole la confidentialité des utilisateurs de suivi et de l'utilisation de leurs données personnelles et définie une limite de trois mois avant d'éventuelles amendes. Et l'Agence de lutte contre la fraude du gouvernement a publié un avis formel donnant à la société deux mois pour se conformer aux lois de protection des données françaises ou risquer des sanctions. Il a notamment accusé Facebook de retirer tout contenu ou informations postées par les utilisateurs sans consultation.

    http://phys.org/news/2016-02-court-facebook-sued-france-nude.html

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. https://www.google.fr/search?q=The+origine+of+the+World++Courbet&hl=fr&rlz=1T4GUEA_frFR655FR655&tbm=isch&oq=The+origine+of+the+World++Courbet&gs_l=img.12...23063.28344.0.30203.5.5.0.0.0.0.140.577.1j4.5.0....0...1ac.1.34.img..5.0.0.GYWxZrxEi6E

      Supprimer
  24. i REJOIGNEZ-NOUS SI VOUS VOULEZ ÊTRE NOTRE
    FRATERNITÉ
    Les Illuminati contactez-nous
    fraternité illuminati 49@gmail.com
    Les Illuminati sont une société secrète défunte
    formé par un fervent
    Academic, Adam Weishaupt en Balvaria,
    1776. Le culte comme son nom
    suggère, était un groupe d'intellectuels qui
    se sont réunis pour instiller
    discipline en eux-mêmes, infiltrez
    les organismes gouvernementaux, et de créer un
    nouvel ordre mondial. Cependant, l'original
    illuminati a été dissous par le
    gouvernement Balgaria, quand tout le secret
    les sociétés ont été interdites, bien que
    même avant, forts problèmes internes
    étaient déjà en tête
    culte illuminati à la résiliation.
    Ce fut les Illuminati du 18ème siècle. le
    21e et 20e siècles
    ont aussi une secte illuminati qui dans les mots
    vous êtes plus susceptible de
    comprendre, est censé vous inscrire,
    vous tirer dans leur chaîne de
    commande, vous donner l'illumination, et
    puis, le pouvoir, que vous serez en jouant
    rôles musclés au sein du gouvernement. Cet article
    tente de mettre en lumière,
    faits sur les illuminati modernes, et aussi
    aide le lecteur à se joindre,
    et d'utiliser les possibilités prévalus par le
    secte, qui sont
    l'illumination, l'enrichissement et
    autonomisation.
    Les illuminati rendre les gens riches, célèbres et
    astoundingly
    puissant. Le illuminati, ce qui signifie
    illumination, purge votre esprit
    de tous les vestiges de l'ignorance, le retard
    et de naïveté. Il vous apporte
    sur les illusions et les illusions qui
    vous avez été soumis à de nombreuses escapades religieuses, et
    lorsque vous êtes soulagé de ces
    charges non propice, le succès
    devient inévitable.
    Sachant que beaucoup d'entre nous ne
    comprendre les illuminati comme il
    est, je vais aller de l'avant d'exposer sur ce
    phénomène merveilleux et am
    en espérant que le temps que vous arrivez à la dernière
    alinéa du présent article,
    vous serez sur votre chemin pour devenir
    "illuminé". Il ferait la
    lecteur bon de noter que les Illuminati de
    18ème siècle est pas le
    même avec les illuminati modernes. le
    ancien était un culte, alors que le
    Ce dernier est une conscience. SI TU VEUX ETRE
    NOTRE MEMBRE vous pouvez nous envoyer un courriel à: illuminatibrotherhood49@gmail.com
    OU APPELEZ-MOI +22554595382

    RépondreSupprimer