- ENTREE de SECOURS -



jeudi 28 mai 2015

L'échos du mur (du son)

Lorsque un client discute avec un commerçant, ce dernier se contentera d'hocher la tête de temps à autre en signe d'approbation (même s'il est fondamentalement contre !) sans jamais se permettre de prendre part au sujet tant 'les affaires sont les affaires' ! C'est peut-être pour cela qu'est né Internet et - avec lui - la 'NSA' !
.
Notez que s'il 'existe' des sondages d'opinions permettant au (par exemple:) chef de l'Etat de se faire une idée sur le ce que pense le peuple (en réalité il n'en a RIEN A FOUTRE !), il existera toujours des tentations d'écouter aux portes ou de jeter un oeil par 'le trou de la serrure' ! Mais, il existe des sujets tabou qui ne toléreraient pas l'explication (!!) comme celui de la religion où (par exemple:) une personne dite 'croyante' ne divulguera jamais ce qu'elle ne connaît pas (aux termes de passer pour une conne si ce n'est déjà fait) et, n'entretiendra (ou n'entretiendrait) QUE des relations privées de types confessionnales envers une autre personne qui n'en pensera pas moins mais dira toujours des choses dans le seul espoir de l'entretenir à préserver la boutique !
.
D'où la foultitude de 'mystères cachés' qu'il serait peut-être bon d'aérer de temps à autre ou de mettre au soleil pour leur donner 'bonne mine' ! Mais, qu'à cela ne tienne, il existerait des personnes prétendues dans le savoir mais qui n'en diraient mot et appelées du nom funeste de 'sceptiques'. Personnages douteux qui n'auraient d'opinion que dans l'alternative du pas en avoir sinon de les avoir toute !
.
Bien sûr le 'jour de l'élection' entre voter pour un con et un autre con lequel choisir ne permet pas vraiment sur le ce que pense le peuple. D'où dans certains cas des records d'abstention qui veulent plus en dire que les personnes qui se déplacent pour 'voter' !! Donc, si l'"Avis à la population: Tous les chiens qui pissent relèvent la cuisse" était d'armoiries sinon de devise, l'on dirait ce que l'on penserait. D'où les méandritudes complexatoires du 'Non mais il rigole ou quoi ??!' qui laisseraient découvrir que les autres ne pensent pas toujours comme soi. Et, c'est bien pour çà que le peuple stagne, que le progrès piétine que les gens se trompent dans les 'prévisions' ou que des chemins ne mènent pas toujours là où on veut.
.
C'est ainsi que 'la Terre tourne' avec ce temps de retard qui montre que finalement c'est çà ou çà qui marche plutôt que çà ou çà et qu'il eut été plus facile de demander l'avis aux gens plutôt que de fabriquer des conneries qui auront du mal à se vendre. D'où, l'idée que l'on se fait des autres qui a toute son importance découverte sur Internet où chacun se livre aux débauches intellectuelles qui montre après tout que chacun a bien son mot à dire même si c'est à personne aux vues de l'ordinateur... qui n'en pense peut-être pas moins !

65 commentaires:

  1. Même si le Patriot Act expire, le gouvernement sera garder espionner tous les américains


    Posté le 27 mai 2015
    par WashingtonsBlog


    Le Gouvernement utilisera « Interprétations Secret » pour arriver autour d'interdictions légales
    La surveillance de masse sous le Patriot Act est si terrible que même son auteur dit que la NSA a largement dépassé ce que la loi destinée (et que les chefs de l'intelligence qui a dit les Américains ne sont pas espionnés devraient être poursuivi pour parjure).

    Plus précisément, le gouvernement utilise une « interprétation secrète » du Patriot Act qui permet au gouvernement d'engager la surveillance de masse sur chaque américain.

    Si c'est une bonne chose que le Patriot Act peut expirer, mais ne pas être trop excités...

    Julian Assange a dit aujourd'hui : Wikileaks

    Nos sources affirment que la NSA n'est pas trop concerné, qu'il a des interprétations secrètes des autres pouvoirs qui lui donnent bien le même pouvoir qu'il aurait dû en vertu de l'interprétation secrète des 215 et autres zones de la USA PATRIOT Act.

    ZDNet s'engage... et fait remarquer ce congrès n'est pas le même savoir sur bon nombre de programmes d'espionnage par le gouvernement. Et voir ceci.

    En effet, le gouvernement utilise maintenant des preuves secrètes, témoins secrets, interprétations secrètes et lois même secrètes.

    Haut niveau dénonciateur NSA Thomas Drake dit nous :

    Il n'est pas la règle de droit. Cette législation sur le secret, la règle secrète, autoritarisme exécutif a sellé à nouveau.

    Notes de la FEP:

    En vertu du droit international relatif aux droits de l'homme, secret « Loi » n'est pas encore admissible comme « loi » du tout.

    ***

    Cela inclut non seulement la Loi elle-même, mais les interprétations judiciaires et exécutives des lois écrites parce que ces deux sont nécessaires pour faire en sorte que les gens aient un avis clair de ce qui va déclencher la surveillance.

    Il s'agit d'une exigence légale fondamentale et vieux : on le retrouve dans tous les documents fondateurs des droits de l'homme. Il permet aux gens l'équité fondamentale de compréhension lorsqu'ils peuvent s'attendre de la vie privée du gouvernement et quand ils ne peuvent pas. Il évite les situations kafkaïennes dans lequel les gens... ne peut pas savoir ce qu'ils ont fait qui a conduit à un examen de gouvernement, beaucoup moins clair leurs noms. Et il s'assure que les fonctionnaires ont les limites actuelles à leur discrétion et que lorsque ces limites sont franchies, le recours est possible.

    ***

    Pour mettre en valeur les États-Unis conforme au droit international, elle doit arrêter le processus d'élaboration de législation sur le secret et s'assurer que tous les américains et en effet toutes les personnes qui peuvent être soumis à sa surveillance avis clair de quelle surveillance peut-être se produire.

    N'oubliez pas, les Nazis revendiquée – tout comme la NSA – que la vérité était trop compliqué et dangereux à divulguer au public. Qui était B.S. alors... et c'est B.S. aujourd'hui.

    Haut de la page dénonciateur NSA Bill Binney nous a dit que rien ne changera à moins que nous le feu tous les fonctionnaires corrompus au sein de la NSA et d'autres organismes gouvernementaux.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  2. Droit civils et constitutionnel procureur John Whitehead est d'accord:

    Il n'est pas grave qui occupe la Maison Blanche : le gouvernement secret avec ses services secrets, les programmes secrets et les budgets secrets ne changera pas. Simplement, elle continuera à exploiter en secret jusqu'à ce que certains "Whistleblower" arrivent à momentanément tirer le Rideau et nous avons consciencieusement — et fugitivement — jouer la partie du public outré, exigeant la reddition de comptes et de cliquetis de nos cages, tout en provoquant peu de véritable réforme.

    Ainsi, la leçon de la NSA et son vaste réseau de partenaires espions nationaux sont simplement ceci : une fois que vous permettez au gouvernement de commencer à enfreindre la Loi, n'importe comment apparemment justifiable de la raison, vous abandonner le contrat entre vous et le gouvernement qui établit que le gouvernement travaille pour et obéit à vous, le citoyen — l'employeur — le maître.

    Une fois que le gouvernement commence opérant en dehors de la Loi, responsable devant personne, mais lui-même, il est impossible de freiner il retour, bref de... faire disparaître avec l'ensemble de la structure, car la corruption et l'anarchie sont devenues omniprésentes.

    http://www.washingtonsblog.com/2015/05/even-if-patriot-act-expires-government-will-keep-spying-on-all-americans.html

    RépondreSupprimer
  3. Sauver le quatrième


    Par Andrew P. Napolitano
    28 mai 2015

    Le Patriot Act a un pedigree mauvais et une histoire mal. Dans les jours craintifs immédiatement après 9/11, le ministère de la Justice a rapidement envoyé projet de loi au Congrès qui, s'il est adopté, aurait permis à des agents fédéraux à violer leurs serments pour faire respecter la Constitution en écrivant leurs propres mandats de perquisition. Le projet a par la suite a été révélé à ont été écrits avant le 9/11, mais c'est une autre histoire.

    Le Comité judiciaire de la chambre a examiné la législation et a révisé afin qu'elle respecterait les normes du quatrième amendement. La version révisée autorisé des agents fédéraux à écrire leurs propres mandats de perquisition pour les documents opérationnels, mais les bons d'option pourraient être contestés par le gardien des dossiers ou par la personne dont les enregistrements ont été recherchés. Parce que les dossiers étaient entre les mains d'un tiers, ils ont été dans aucun danger de destruction.

    Le quatrième amendement a été écrit en grande partie à assurer que le général garantit que des soldats britanniques, utilisées pour rechercher des maisons des colons ne seraient pas licites aux États-Unis. Mandats généraux ont été rendues par les tribunaux secrets à Londres en fonction des besoins du gouvernement, non pas sur des preuves de malversation. Ils ont autorisé le porteur à visiter partout où il le souhaitait et saisir tout ce qu'il a trouvé.

    Afin de protéger le droit naturel d'être laissé seul — vie privée — les rédacteurs édicté des normes dans le quatrième amendement qui exige que le gouvernement de présenter des preuves relatives à la personne dont elle veut les enregistrements — appelé cause probable — et présenter cette preuve à un juge, quand il veut un mandat de perquisition. Si accordée, la Constitution exige que le mandat décrive particulièrement l'endroit à perquisitionner ou la personne ou la chose à saisir.

    Après que la House Judiciary Committee pris tout cela en compte dans sa nouvelle rédaction du projet Patriot Act, la direction républicaine de maison et la maison blanche de la George W. Bush a tiré un rapide. Ils ont changé la version laborieusement négociée du Patriot Act pour la version originale et publié la version originale sur l'intranet de la maison, et direction à la demande de vote au sein de l'heure de l'affichage.

    Il est sûr de dire qu'aucun membre de la maison ne lu le Patriot Act en cette heure. Il faut environ 20 heures à lire, comme c'est des centaines de pages de long, et il modifie des dizaines de lois antérieures qui doivent aussi être lues. La plupart des membres de maison a clairement jamais su ce qu'ils étaient autorisant. La disposition que négocié-pour qui a survécu à l'interrupteur était la disposition de temporarisation de l'article 215.

    Article 215 autorise uniquement le gouvernement fédéral d'écrire leurs propres mandats de perquisition pour les documents opérationnels et à la surveillance des soi-disant terroristes lone-wolf n'importe quel téléphone, ils peuvent utiliser. Les administrations Bush et Obama secrètement convaincues la Cour secrète de Foreign Intelligence Surveillance Act (FISA) qui en quelque sorte l'article 215 a également autorisé la NSA à acquérir en bloc de données de téléphone et utilisation de l'ordinateur selon les besoins du gouvernement, non fondées sur la cause probable.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  4. En bloc de données est non différenciée quant à personnes. Plutôt, il est recueilli par code postal ou indicatif régional ou service fournisseur clientèle. Article 215 expire à la fin de cette semaine.

    La Cour d'appel des États-Unis pour le deuxième Circuit, la deuxième plus haute Cour du pays, a déclaré la collecte de données en vrac en vertu de l'article 215 est illégal. La Cour a jugé que le libellé de l'article 215 n'autorise pas la collecte de données en vrac, et aucune section du Patriot Act ne. Cette Cour a donné des Congrès jusqu'au 1 juin à clarifier le libellé. Si le Congrès ne parvient pas à le faire avant le 1er juin, la Cour va connaître des demandes à la barre de la NSA à recueillir des données en bloc et il a indiqué, qu'il serait probablement les demandes de subvention.

    La semaine dernière, l'Assemblée s'est prononcée en vue de réviser l'article 215, et le Sénat n'a pas. Il est donc probable à expiration dimanche soir.

    Le président Obama, qui prétend faussement à s'opposer à la collecte de données en vrac, pouvez l'arrêter avec sa signature, mais il n'a pas fait. Il prétend favoriser la version de la chambre de surveillance, ce qui est ridiculement surnommée la Loi sur la liberté.

    La Loi sur la liberté obtiendrait geeks ordinateur la NSA physiquement hors des installations de télécommunications et serveurs informatiques, mais laissez-les dans numériquement avec l'approbation de la Cour de la FISA, et verso qu'approbation n'est pas conditionnée à cause probable. C'est plutôt à être accordé chaque fois que la NSA a besoin des données. Dans les 14 années de tout cet espionnage, la NSA a fait plus de 34 000 requêtes de la Cour de la FISA. seulement 12 ont été refusées.

    Si l'article 215 expire la semaine prochaine, le gouvernement fédéral devra individualisée des mandats de perquisition afin d'écouter les appels téléphoniques. Ils déjà obtiennent des mandats de perquisition individualisés pour les appels téléphoniques et des courriels des terroristes potentiels de lone-wolf et pour les documents commerciaux de groupes terroristes présumés et ceux qu'ils ont poursuivi et condamné pour des actes terroristes.

    Si tout cela ne suffit pas à inciter quiconque au Congrès fidèle à la Constitution de rejeter leur extension section 215, les conclusions de l'inspecteur général du ministère de la Justice elle-même seront peut-être. Fin de semaine dernière, il a publié un rapport dans lequel il a conclu que la collecte en bloc de données n'a pas arrêté un seul acte de terreur ou assistée par une accusation de terrorisme fédéral unique, étant donné que le Patriot Act a été promulgué le 26 octobre 2001.

    Collection en bloc du gouvernement de données doit aller. Il assaille des libertés, et il ne parvient pas à améliorer notre sécurité.

    Reproduit avec la permission de l'auteur.

    https://www.lewrockwell.com/2015/05/andrew-p-napolitano/throw-it-out/

    RépondreSupprimer
  5. Les pouvoirs d'urgence donnent pouvoir de Barack Obama sur à peu près tout en période de crise National Major


    Par Michael Snyder,
    le 27 mai 2015


    Les présidents ont toujours exercé les pouvoirs d'urgence, mais maintenant, grâce à des dizaines de nouvelles lois, règlements, décisions judiciaires et décrets, Barack Obama est le plus puissant Président dans toute l'histoire des Etats-Unis. Bien sûr la Constitution des États-Unis effectivement donne pas au Président des pouvoirs spéciaux pendant un moment de crise nationale, mais au fil du temps les présidents ont décidé qu'ils devraient être en mesure d'exercer les pouvoirs et les tribunaux ont généralement convenu avec eux. Pendant la seconde guerre mondiale et avant cela, ces pouvoirs d'urgence ont été en grande partie non codifiés et ont été principalement utilisés en temps de guerre. Mais depuis la seconde guerre mondiale choses ont complètement changé, et cela est particulièrement vrai depuis 9/11. Au cours de la dernière décennie, une multitude de pouvoirs extraordinaires bénéficient spécifiquement à la présidence de la République, et tout ce qu'il faut pour les exercer est des principaux « urgence nationale ». Donc si nous n'avons pas un véritable effondrement économique, une catastrophe naturelle historique, une guerre importante ou une pandémie massive, Barack Obama pourrait utiliser les pouvoirs d'urgence qui lui a donné essentiellement prendre autorité sur tout le.

    Il n'est pas un document unique ou une série de documents qui contiennent tous les pouvoirs d'urgence que Barack Obama pourrait potentiellement exercer pendant une urgence nationale majeure. Comme j'ai mentionné ci-dessus, ces pouvoirs viennent littéralement des douzaines de lois, règlements, décisions judiciaires et décrets. Mais dans cet article, j'aborderai quelques documents importants. L'une d'entre elles est une directive présidentielle qui a été publiée pendant le second mandat de Bush. Il s'intitule NATIONAL SECURITY PRESIDENTIAL DIRECTIVE/NSPD-51/HOMELAND SECURITY PRESIDENTIAL DIRECTIVE/HSPD-20 et vous pouvez prendre un coup d'oeil sur le site Web FEMA ici. Ce document est essentiellement chargé de la continuité de notre gouvernement fédéral dans le cas d'une urgence catastrophique. Si précisément ce qui constitue une situation d'urgence « catastrophique » ? Voici comment le document définit ce terme...

    « Situation d'urgence catastrophique » signifie tout incident, quelle que soit la situation, qui se traduit par des niveaux extraordinaires de pertes massives, de dommages ou de perturbations affectant gravement la population américaine, infrastructure, environnement, économie ou fonctions des administrations publiques ;

    Cela semble assez large pour moi. Il pourrait s'appliquer à toutes sortes de scénarios.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  6. Si nous n'avons pas une telle urgence « catastrophique », le Président devienne essentiellement un dictateur à ce moment-là. Le document parle certainement de la nécessité de veiller à ce que « gouvernement constitutionnel » se poursuit, mais au cours de l'état d'urgence il ya vraiment pas beaucoup d'un rôle pour les deux autres branches du gouvernement à jouer. Au lieu de cela, le « gouvernement fantôme » reprend sous le commandement du Président. Voici un court extrait du document...

    Le président doit mener les activités du gouvernement fédéral pour assurer un gouvernement constitutionnel. Afin de conseiller et d'assister le Président dans cette fonction, l'adjoint du Président pour la sécurité intérieure et de lutte contre le terrorisme (QGV/CT) est désigné comme le coordinateur National de la continuité. Le coordonnateur National de la continuité, en coordination avec l'adjoint du Président pour les affaires de sécurité nationale (APNSA), sans exercer la directive autorisation, doit coordonner l'élaboration et la mise en œuvre de la politique de continuité pour les ministères et organismes. Le Comité de Coordination des politique de continuité (CCCCP), présidé par un directeur principal du personnel du Conseil de sécurité de patrie, désigné par le coordonnateur National de la continuité, sera la principale enceinte au jour le jour pour la coordination de ces politiques.

    Bien sûr, le document de 11 pages que nous avons sur le site de la FEMA est juste la partie visible de l'iceberg quand il s'agit de la continuité de la planification du gouvernement. Malheureusement, la plupart des plans est très secret et n'est pas autorisée à être vu par le public. Étonnamment, cela s'applique même aux membres du Congrès. Ce qui suit provient de Wikipedia...

    Le 18 juillet 2007, Rép Peter DeFazio (D -OR), un membre du Comité de la maison américaine sur la sécurité intérieure, a demandé la version classifiée et plus détaillée de la continuité du gouvernement du plan de gouvernement dans une lettre signée par lui et le Président du Comité de patrie House, qui est censé pour avoir accès à l'information gouvernementale confidentielle. Le Président a refusé de fournir de l'information, à la surprise du Comité du Congrès.

    Un autre document qui soulève beaucoup de drapeaux rouges est un décret intitulé «Préparation de ressources de la défense nationale"qui a été publié par Barack Obama le 16 mars 2012. Ce décret particulier met à jour les décrets précédents, et il donne au Président des pouvoirs extraordinaires en période de crise nationale. Ci-dessous, j'ai posté la majeure partie de l'article 201 de cet ordre exécutif. Comme vous pouvez le voir, il potentiellement habilite Barack Obama sur à peu près tout à l'époque d'urgence nationale si elle est nécessaire pour la « défense nationale », estime-t-il...

    S. 201. priorités et autorités d'Allocations. (a) l'autorité du Président conféré par l'article 101 de la Loi, 50 U.S.C. app 2071, d'exiger l'exécution de l'acceptation et la priorité des contrats ou des commandes (autres que les contrats de travail) pour promouvoir la défense nationale au cours de l'exécution de tout autre contrat ou arrêtés et pour répartir les matériaux, services et des installations comme jugées nécessaires ou appropriées pour promouvoir la défense nationale , est délégué pour les dirigeants d'organismes suivants :

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  7. (1) le Secrétaire à l'Agriculture en ce qui concerne les ressources alimentaires, centres de nourriture, ressources de bétail, ressources vétérinaires, les ressources de santé et la distribution intérieure de matériel agricole et d'engrais commerciaux;

    (2) le Secrétaire à l'énergie à l'égard de toutes les formes d'énergie;

    (3) le Secrétaire de santé et des Services en ce qui concerne les ressources en santé;

    (4) le Secrétaire des transports à l'égard de toutes les formes de transport civil;

    (5) le Secrétaire à la défense en ce qui concerne les ressources en eau; et

    (6) le Secrétaire au Commerce à l'égard de tous les autres matériaux, des services et des installations, y compris les matériaux de construction.

    (b) le Secrétaire de chaque autorité Agence déléguée en vertu du paragraphe (a) du présent article (ministères des ressources) planifier et émettre des règlements à prioriser et à allouer des ressources et à établir des normes et des procédures par lesquelles l'autorité doit servir à promouvoir la défense nationale, dans des conditions d'urgence et l'absence d'urgence. Chaque Secrétaire doit autoriser les chefs des autres agences, le cas échéant, de placer des cotes de priorité sur les contrats et commandes de matériel, services et installations nécessaires à l'appui des programmes approuvés conformément à l'article 202 du présent arrêté.

    Un décret similaire concernant les communications nationales a été publié le 6 juillet 2012.

    Mais les pouvoirs que Barack Obama pourrait potentiellement exercer pendant une période de crise nationale ne sont pas seulement limités à ce qui est écrit. Cela peut choquer beaucoup d'américains, mais il est vrai. Dans le passé, les présidents ont utilisé leurs pouvoirs « d'urgence » de suspendre l'habeas corpus, de placer les citoyens américains dans les camps d'internement et saisir des biens privés. Ce qui suit provient de Wikipedia...

    Une revendication des pouvoirs d'urgence a été à la suspension de la centre du président Abraham Lincoln de l'habeas corpus sans l'approbation du Congrès en 1861. Lincoln a affirmé que la rébellion a créé une situation d'urgence qui lui a permis l'extraordinaire pouvoir de suspendre unilatéralement le bref. Avec le juge en chef Roger Taney siégeant comme juge, la Cour de District fédéral du Maryland a annulé la suspension dans Ex Parte Merryman, bien que Lincoln a ignoré l'ordre. 17 F. Cas. 144 (1861).

    Le Président Franklin Delano Roosevelt appelé de même les pouvoirs d'urgence lorsqu'il a publié un décret ordonnant que tous les Américains d'origine japonaise résidant sur la côte ouest être placés dans des camps d'internement durant la seconde guerre mondiale. La Cour suprême a confirmé cette ordonnance en Korematsu v. United States. 323 U.S. 214 (1944).

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  8. Harry Truman déclara l'utilisation des pouvoirs d'urgence quand il s'empara d'aciéries privés qui n'a pas pu produire de l'acier en raison d'une grève du travail en 1952. Avec la guerre de Corée en cours, Truman a affirmé qu'il ne pouvait pas faire la guerre avec succès si l'économie n'a pas pu lui fournir les ressources matérielles nécessaires pour maintenir les troupes bien équipées. La Cour suprême des États-Unis, toutefois, refusé d'accepter cet argument dans la feuille de Youngstown & Tube Co. c. Sawyer, 6-3 avec droit de vote que pouvoirs de commandant en chef, ni aucun pouvoir d'urgence revendiquée a donné au Président le pouvoir de saisie unilatéralement propriété privée sans législation du Congrès. 343 U.S. 579.

    Et il est important de garder à l'esprit que Barack Obama possède maintenant beaucoup plus de pouvoir qu'un de ces présidents jamais fait. Tout ça va prendre pour lui d'exercer ces pouvoirs est une urgence nationale majeure. C'est quelque chose que Jim Powell discuté dans un article de Forbes...

    Peu de temps après, nous nous sommes retrouvés dans une situation d'urgence nationale à composition non limitée, déclara le 14 septembre 2001 et étendu depuis par Bush et Barack Obama. Cela signifie que le Président a veille pouvoirs parmi la centaine de lois qui lui permettrait de réintroduire la conscription militaire, de saisir la propriété privée et de multiples façons instaurer une économie de régimes publics.
    Heureusement, les choses sont toujours un peu stables pour le moment donc Obama n'a pas une excuse raisonnable pour utiliser tous les pouvoirs que lui a donné. Mais cela pourrait changer à tout moment. Si nous voyons une situation d'urgence « catastrophique » dans l'année à venir, il y a très peu de limites sur ce que Barack Obama serait capable de faire. Cela inclut potentiellement différer ou suspendre l'élection de 2016 afin qu'il peut rester en fonction tout au long de la crise nationale.

    Nous n'avons jamais vu une telle chose se produire avant, et j'espère que nous ne le sera jamais. Et bien sûr ce n'est pas juste de Barack Obama dont nous avons besoin de s'inquiéter. Un futur chef de cette nation pourrait être encore pire que lui. Il a été extrêmement stupide que nous donnions une seule personne autant de puissance dans le cas d'une situation d'urgence"catastrophique", et en fin de compte nous pouvons le regrette amèrement.

    http://theeconomiccollapseblog.com/archives/emergency-powers-give-barack-obama-authority-over-everything-in-the-event-of-a-major-national-crisis

    RépondreSupprimer
  9. Technotyranny de la NSA: une Nation sous Surveillance


    Posté le 26 mai 2015
    par WashingtonsBlog


    Par John Whitehead, avocate de droits constitutionnels et humains et fondateur de l'Institut Rutherford.



    « Le but ultime de la NSA est le contrôle total de la population. » — William Binney, dénonciateur de la NSA

    Nous avons maintenant une quatrième branche du gouvernement.

    Comme j'ai le document dans mon nouveau livre Amérique du champ de bataille : la guerre contre le peuple américain, cette quatrième branche a vu le jour sans aucun mandat électoral ou le référendum constitutionnel, et pourtant il possède des superpouvoirs, au-delà de ceux de tout autre organisme gouvernemental sauver l'armée. On sait tout, voit tout et tout-puissant. Il opère hors de portée du Président, le Congrès et les tribunaux, et il marche main dans la l'élite corporative qui vraiment les ficelles à Washington, DC.

    Vous connaissez peut-être cette branche de la Surveillance du gouvernement, mais je préfère «technotyranny, » un terme inventé par le journaliste d'investigation James Bamford se référer à une époque de la tyrannie technologique, rendue possible par les secrets du gouvernement, gouvernement mensonges, espions de gouvernement et leurs liens corporatifs.

    Méfiez-vous de ce que vous dites, ce que vous lisez, ce que vous écrivez, où vous allez et avec qui vous communiquez, parce qu'il est tous enregistré, stockés et utilisés contre vous par la suite, en temps et lieu de choix du gouvernement. La vie privée, comme nous l'avons connue, est morte.

    La police d'État s'apprête à passer le relais à l'état de surveillance.

    Ayant déjà transformé la police locale dans les prolongements de l'armée, le Department of Homeland Security, le ministère de la Justice et le FBI sont préparent à tourner les flics de soldat de la nation en techno-guerriers, complètes avec les scanners de l'iris, les scanners corporels, les thermiques d'appareils radar Doppler, les programmes de reconnaissance faciale, lecteurs de plaques d'immatriculation, dispositifs de téléphone portable Stingray et tellement plus.

    C'est sur le point d'être le nouveau visage de la police en Amérique.

    La National Security Agency (NSA) a été une diversion parfaite, nous distraire de la campagne du gouvernement plus large sur la technologie, à nous rendre impuissants face à ses regards indiscrets. En fait, bien avant que la NSA est devenu l'organisme que nous aimions à la haine, le ministère de la Justice, le FBI et la Drug Enforcement Administration étaient de réaliser leur propre surveillance secrète de masse sur une population sans méfiance.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  10. À peu près toutes les branches du gouvernement, de la poste à la direction du Trésor et tous les organismes entre les deux —a maintenant son propre secteur de surveillance, autorisée à espionner les américains. Il y a les centres de fusion et de la lutte contre le terrorisme qui se rassemblent toutes les données depuis les plus petites espions de gouvernement — la police, les agents de santé publique, les transports, etc. — et le rendre accessible pour tous ceux au pouvoir. Et bien sûr qui ne même pas commencer à toucher sur la complicité des entreprises, qui achète et vend nous du berceau à la tombe, jusqu'à ce que nous n'avons aucune donnée supplémentaire à gauche à la mienne.

    Le débat qui fait rage sur le sort des programmes de surveillance nationaux ouvertement anticonstitutionnelle, illégale et continu de la NSA est juste tellement de bruit, ce que Shakespeare appelle « bruit et de fureur, qui ne signifie rien. »

    Il ne veut rien dire : la législation, les révélations, les équipes spéciales et les flibustiers.

    Le gouvernement ne renonce pas, ni est il donner. Il a cessé de nous écouter. Elle a depuis longtemps cessé de prendre les commandes de « nous, peuple. »

    Si vous n'avez pas pensé dehors encore, rien de tout cela, les exercices militaires, la surveillance, la police militarisée, les fouilles à nu, les bas pat aléatoires, l'arrêt-et-palpation, même les caméras de corps policiers-porté — est sur la lutte contre le terrorisme. Il s'agit de contrôler la population.

    Malgré le fait que ses données snooping s'est avéré inefficace à détecter, laisser seul arrêt, toute attaque de terreur réelle, la NSA continue à exploiter en grande partie en secret, effectuer une surveillance massive sans mandat sur des centaines de millions d'américains appels téléphoniques, courriels, messages texte et autres, au-delà de l'examen minutieux de la plupart des congrès et les contribuables qui sont obligés de financer son budget de secret ops noir plusieurs milliards de dollars.

    Lois telles que la USA Patriot Act ne sert qu'à légitimer les actions d'une Agence secrète dirigée par un gouvernement fantôme. Même le projet et finalement vaincus USA Freedom Act, qui visait à restreindre la portée du programme de surveillance de la NSA téléphone — au moins sur le papier, en exigeant que l'Office pour obtenir un mandat avant de surveillance pourrait être pratiquée sur des citoyens américains et interdisant à l'Office de stockage des données recueillies sur les américains, se sont élevées à guère plus qu'un tigre de papier : menaçant en apparence, mais dépourvu de toute morsure réel.

    La question de savoir comment traiter avec la NSA — un organisme qui fonctionne en dehors du système d'équilibre des pouvoirs établi par la Constitution — est une pomme de discorde qui polarise, même ceux qui se sont opposés à la surveillance sans mandat de la NSA dès le départ, forçant chacun d'entre nous — les cyniques, les idéalistes, les politiciens et les réalistes comme — aux prises avec une profondément insatisfaisante et douteuse "solution politique" à un problème qui opère hors de portée des électeurs et des politiciens : comment vous confiance à un gouvernement qui se trouve, cheats, vole, élude le droit et puis dégage lui-même des actes répréhensibles en fait obéir à la Loi ?

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  11. Depuis son lancement officiel en 1952, quand président Harry S. Truman a émis un décret secret établissant la NSA comme la plaque tournante des activités de renseignement étranger par le gouvernement, l'Agence — surnommé « Non telle agence » — a fonctionné clandestinement, irresponsable au Congrès tout en utilisant l'argent des contribuables pour financer ses opérations secrètes. C'est seulement quand l'Agence gonflé à 90 000 employés en 1969, ce qui en fait plus grande agence de renseignement dans le monde avec une empreinte significative en dehors de Washington, DC, qu'il est devenu plus difficile de nier son existence.

    Dans la foulée du Watergate en 1975, le Sénat s'est réuni sous l'église du Comité afin de déterminer exactement quelles sortes d'activités illicites, les services de renseignement américains appareil effectuait sous la direction du Président Nixon et la façon dont les futures violations de la loi pourrait être arrêté. C'était la première fois que la NSA a été exposée au public depuis sa création.

    L'enquête a révélé une opération sophistiquée dont les programmes de surveillance payé peu d'attention à des choses comme la Constitution. Par exemple, sous projet SHAMROCK, la NSA a espionné télégrammes vers et depuis les Etats-Unis, ainsi que la correspondance des citoyens américains. En outre, dans le Saturday Evening Post rapports, "sous projet MINARET, la NSA surveillé les communications des droits civiques et les opposants à la guerre du Vietnam, y compris les cibles tels que Martin Luther King, Jr., Mohammed Ali, Jane Fonda et deux sénateurs américains actives. La NSA a lancé ce programme en 1967 pour surveiller les personnes soupçonnées de terrorisme et les narcotrafiquants, mais les présidents successifs utilisaient pour suivre toutes sortes de dissidents politiques."

    Le sénateur Frank Church (D-Ida.), qui a été le Président du Select Committee on Intelligence qui a enquêté sur la NSA, que trop bien compris les dangers inhérents à permettre au gouvernement d'outrepasser son autorité au nom de la sécurité nationale. Église reconnu que ces pouvoirs de surveillance "à n'importe quel temps pourrait être retourna sur le peuple américain et aucun américain n'aurait en toute confidentialité à gauche, telle est la capacité de surveiller tout : conversations téléphoniques, de télégrammes, il n'est pas grave. Il y n'aurait aucun endroit pour se cacher. »

    Notant que la NSA pourrait permettre à un dictateur "d'imposer une tyrannie totale" à un public américain totalement sans défense, l'église déclarait qu'il ne « voulait pas voir ce pays jamais aller sur le pont » de la protection constitutionnelle, contrôle du Congrès et à la demande générale pour la protection des renseignements personnels. Il a avoué que "nous", impliquant des congrès et ses mandants à ce devoir, "faut veiller à ce que cette Agence et tous les organismes qui possèdent cette technologie exploitent dans le respect de la Loi et sous bonne surveillance, alors que nous traversons jamais sur cet abîme. C'est l'abîme d'où il n'y a pas de retour."

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  12. Le résultat a été le passage du Foreign Intelligence Surveillance Act (FISA) et la création de la Cour de la FISA, qui était censé surveiller et corriger comment renseignements recueillies et rassemblées. La Loi exige que la NSA obtenir une vérification de la Cour de la FISA, un tribunal de surveillance secrète, avant il peut effectuer la surveillance sur les citoyens américains. Avance rapide à ce jour et la soi-disant solution au problème des entités gouvernementales se livrer à une surveillance injustifiée et illégale — la Cour FISA — est devenu sans le vouloir l'activateur de telles activités, but presque chaque demande de mandat qu'on lui.

    Les attaques du 11 septembre a été un tournant dans l'histoire de notre pays, inaugurant une ère à quelles activités immorales ou illégales de gouvernement telles que la surveillance, la torture, les fouilles à nu, SWAT team raids sont sanctionnés dans le cadre de la quête pour nous garder « sécuritaire ».

    Dans la foulée des attentats du 9/11, que Bush a secrètement autorisé la NSA à réaliser une surveillance sans mandat sur les appels téléphoniques et des courriels des américains. Ce programme d'écoute sans fil a été auraient été achevés en 2007 après que le New York Times a rapporté à ce sujet, d'indignation massive.

    Rien n'a changé sous Barack Obama. En effet, violation aggravée, avec la NSA autorisée pour recueillir secrètement des données internet et téléphoniques des millions d'américains, ainsi que des gouvernements étrangers.

    C'est seulement après "Whistleblower" révélations de Edward Snowden en 2013 que le peuple américain a parfaitement compris l'étendue à laquelle ils avaient été trahis une fois de plus.

    Ce qui ressort clairement ce bref historique de la NSA, c'est que vous ne pouvez pas réformer la NSA.

    Tant que le gouvernement est autorisé à se moquer de la loi — qu'il s'agisse de la Constitution, la loi FISA ou une loi destinée à limiter sa portée et de réduire ses activités — et peut conduire derrière des portes closes, relayant des tribunaux secrets, des budgets secrets et des interprétations secrètes des lois de la terre, il n'y n'aura aucun réforme.

    Présidents, des politiciens et des décisions de justice sont venus et repartis au cours des 60 ans d'histoire de la NSA, mais aucun d'entre eux ont beaucoup contribué à mettre un terme à « technotyranny. de la NSA »

    La bête a dépassé ses chaînes. Il ne va pas être entravé.

    La tension croissante vu et ressenti dans tout le pays est une tension entre ceux qui détiennent le pouvoir au nom du gouvernement, Président, Congrès, les tribunaux, l'armée, la police militarisée, les technocrates, bureaucrates non élus sans visage qui aveuglément obéissent et d'appliquer les directives gouvernementales, peu importe comment immoral et injuste et les corporations — et ceux parmi la populace qui se réveillent enfin aux injustices montage , bouillonnant de la corruption et les tyrannies interminables qui transforment notre pays dans un état de police technocrized.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  13. À chaque tour, nous avons été handicapés dans notre quête de transparence, de responsabilité et d'une démocratie représentative par une culture du secret de l'établissement : services secrets, des expériences secrètes, des bases militaires secrètes, surveillance secrète, secrets budgets et décisions de la Cour secrète, qui existe hors de notre portée, fonctionner en dehors de nos connaissances et ne répondent pas à « nous le peuple ».

    Ce que nous n'avons pas vraiment comprendre, c'est que la NSA n'est qu'un petite partie d'un gouvernement permanent ténébreux composé de bureaucrates non élus qui marchent main dans l'avec les sociétés axées sur le profit que réellement fonctionne Washington, DC et travaille pour nous garder sous surveillance et, par conséquent, de contrôle. Par exemple, Google travaille ouvertement avec la NSA, Amazon a construit une énorme base de données de renseignement $ 600 millions pour la CIA et l'industrie des télécommunications fait un gros bénéfice en espionnant nous pour le gouvernement.

    En d'autres termes, Corporate America fait un bénéfice de lourd par la complicité du gouvernement dans ses efforts de surveillance nationale. Idéalement, les intercepter révélé récemment, beaucoup de la NSA défenseurs plus forts ont des liens financiers aux entrepreneurs de la NSA.

    Ainsi, si ce régime secret non seulement existe mais prospère, c'est parce que nous avons permis à elle par le biais de notre ignorance, apathie et naïve confiance aux politiciens qui prennent leurs ordres de l'Amérique des entreprises plutôt que sur la Constitution.

    Si ce gouvernement fantôme persiste, c'est parce que nous devons encore obtenir assez scandalisés à repousser contre son accaparement du pouvoir et mettre fin à sa tactique tyrannique.

    Et si cette bureaucratie non élue parvient à piétinement sous les pieds de nos derniers vestiges de la vie privée et la liberté, ce sera parce que nous nous laissons être trompé en croyant que les questions politique, que le vote fait une différence, que les politiciens représentent en fait l'ensemble des citoyens, que les tribunaux se soucient de la justice, et que tout ce qui est fait est dans notre intérêt.

    En effet, comme le politologue Michael J. Glennon met en garde, vous pouvez voter tout ce que vous voulez, mais les gens que vous élisez ne sont pas réellement ceux la barque. « Le peuple américain est trompé... que les institutions qui assurent le visage public a effectivement mis la politique de sécurité nationale américaine, » a déclaré Glennon. "Ils croient que lorsqu'ils votent pour un président ou un membre du Congrès ou réussissent à intenter une action devant les tribunaux, que la politique va changer. Mais... en gros dans le domaine de la sécurité nationale, la politique faite par les institutions cachées. »

    En d'autres termes, il n'importe pas qui occupe la maison blanche : le gouvernement secret avec ses services secrets, les programmes secrets et les budgets secrets ne changera pas. Simplement, elle continuera à exploiter en secret jusqu'à ce que certains "Whistleblower" arrive à momentanément tirez le Rideau et nous avons consciencieusement — et fugitivement — jouer la partie du public outré, exigeant la reddition de comptes et de cliquetis de nos cages, tout en provoquant peu de véritable réforme.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  14. Ainsi, la leçon de la NSA et son vaste réseau de partenaires nationaux espion sont simplement ceci : une fois que vous permettez au gouvernement de commencer à enfreindre la Loi, n'importe comment apparemment justifiable de la raison, vous abandonner le contrat entre vous et le gouvernement qui établit que le gouvernement travaille pour et obéit à vous, le citoyen — l'employeur — le maître.

    Une fois que le gouvernement commence opérant en dehors de la Loi, responsable devant personne, mais lui-même, il est impossible de freiner il en arrière, avant la révolution. Et par la révolution, je veux dire faire disparaître avec l'ensemble de la structure, car la corruption et l'anarchie sont devenues omniprésentes que.

    http://www.washingtonsblog.com/2015/05/the-nsas-technotyranny-one-nation-under-surveillance.html

    RépondreSupprimer
  15. Des blindés lourds rouleaux : maintenant le convoi de chars russes arrivent par rail à la frontière avec l'Ukraine pendant jours après des camions militaires et des lance-roquettes ont été repérés à proximité

    • Neuf chars sont arrivés au sud ville russe de Matveev Kurgan lundi
    • Ville est seulement à 17 miles de la frontière ukrainienne, où les combats continuent

    Par Flora Drury pour Mailonline
    27 mai 2015


    Une fret s'entraînent sur la photo, transportant un réservoirs de convoi vers la frontière ukrainienne semble s'aggraver les tensions entre les deux parties encore plus loin.

    Les neuf chars sont arrivés dans la ville méridionale de Matveev Kurgan lundi, avant d'être dans les rues mardi.

    La photo, prise sur un téléphone mobile, survient quelques jours après qu'un énorme convoi, y compris des lance-roquettes, des camions militaires sans plaques d'immatriculation et de véhicules blindés, a été photographié en voiture sur une route près de la ville.

    L'arrivée des convois seront sans doute vu comme plus agression des russes envers leurs voisins, qui ont été d'armer les rebelles séparatistes de l'Ukraine pendant des mois.

    Matveev Kurgan est seulement de 17 miles de la frontière, et seulement 72 milles de Donetsk, où certains des combats plus lourde du conflit 15 mois a eu lieu.

    Il est titulaire d'un poste de contrôle entre les deux pays, mais ont dû être évacués temporairement en août l'année dernière quand combats suis trop proche de la frontière, selon l'Agence de presse russe TASS.

    http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2015/05/un-convoi-de-blindes-russes-arrive-par.html

    http://www.dailymail.co.uk/news/article-3098407/Now-convoy-Russian-tanks-arrive-rail-border-Ukraine-days-military-trucks-rocket-launchers-spotted-rolling-town.html?ITO=1490&ns_mchannel=rss&ns_campaign=1490

    RépondreSupprimer
  16. Exclusif : Russie masse lourde puissance de feu sur la frontière avec l'Ukraine - témoin


    KHOUTOR CHKALOVA, Russie | Par Maria Tsvetkova



    Armée de la Russie est massant des troupes et des centaines de pièces d'armes y compris des lance-roquettes mobiles, chars et l'artillerie à une base près de la frontière avec l'Ukraine, de fortune, un journaliste de Reuters a vu cette semaine.

    Nombreux véhicules ont des plaques d'immatriculation et identification des marques retirée alors que bon nombre des militaires avaient pris insigne au large de leurs fatigues. Par conséquent, ils correspondent à l'aspect de certaines des forces repérées dans l'est de l'Ukraine, que Kiev et ses alliés occidentaux prétendent sont secrètes détachements russes.

    La scène à la base sur le Kuzminsky tir, environ 50 km (30 miles) de la frontière, offre une partie de la preuve la plus évidente à ce jour de ce qui semblait être un arsenal militaire russe concertée dans la région.

    Plus tôt ce mois-ci, commandant militaire de l'OTAN général Philip Breedlove croit que les séparatistes profitaient d'un cessez-le-feu qui est entré en vigueur en février pour se réarmer et de se préparer à une nouvelle offensive. Toutefois, il a donné aucune précision.

    La Russie refuse que ses forces armées sont impliquée dans le conflit dans le sud-est de l'Ukraine, où les séparatistes soutenus par Moscou ont combattu les forces loyales au gouvernement pro-occidental à Kiev.

    Ministère de la défense de la Russie, a déclaré qu'il n'avait aucun commentaire immédiat sur l'accumulation. Plusieurs soldats disent qu'elles avaient été envoyées à la base de simples exercices militaires, suggérant que leur présence était sans lien avec la situation en Ukraine.

    Interrogé par Reuters, si un grand nombre d'armes non marquées et de troupes sans insignes à la frontière a indiqué que la Russie devait envahir l'Ukraine, Dmitry Peskov, porte-parole du Kremlin a indiqué lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes :

    « Je trouve la formulation de cette question, « si l'invasion est en cours de préparation », inappropriée comme telle. »

    Les armes étant livrés il y comprenaient Uragan lance-roquettes multiples, des chars et des obusiers automoteurs -tous les types d'armes qui ont été utilisés dans le conflit dans l'est de l'Ukraine entre les forces et les séparatistes de Kiev.

    La quantité de matériel militaire à la base était environ trois fois supérieure au mois de mars cette année, quand les journalistes de Reuters étaient auparavant dans la région. A cette époque, seulement quelques dizaines de pièces d'équipement étaient en vue.

    Pendant les quatre jours commençant un samedi, Reuters a vu quatre trains de marchandises avec des véhicules militaires et des troupes qui arrivent dans une station de chemin de fer dans la région de Rostov du sud de la Russie, au moins deux trains voyageant sur en route pour la base.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  17. Une grande partie du chemin de terre conduisant à travers la steppe de la gamme Kuzminsky à la frontière ukrainienne avait été fraîchement réparée, rendant plus praticable pour les véhicules lourds.

    La route mène à un passage de frontière calme généralement seulement utilisé par les résidents locaux. De l'autre côté est la région de Luhansk de l'Ukraine, qui est contrôlée par les séparatistes et a été le théâtre de combats intenses.

    ORDRES DE MARCHE

    Valentina Melnikova, un militant des droits de l'homme qui travaille en étroite collaboration avec les familles de militaires russes, a déclaré qu'elle avait des informations que Rostov région était utilisée comme un relais de poste pour les troupes se rendaient à l'Ukraine.

    Elle a déclaré que les informations provenaient de la mère d'un militaire stationné dans la ville de Totskoye, dans la région d'Orenbourg près de frontière Russie à l'avec le Kazakhstan.

    Melnikova, a déclaré le militaire entendu de commandants que "ils vont être transférés à la région de Rostov après le 20 mai, puis à l'Ukraine. Ils ont signé les papiers concernant la non-divulgation des informations et agissant volontairement.

    "Bien sûr, c'était un ordre. Comment pourrait-il être volontairement ? Ils sont militaires,"a déclaré Melnikova, qui dirige les comités de mères de l'Alliance basée à Moscou des soldats.

    Son compte ne pouvait être vérifié indépendamment par Reuters.

    Dans certains cas où les citoyens russes ont été capturés en Ukraine par les forces fidèles à Kiev, les responsables russes ont dit qu'ils étaient là de leur plein gré et ont été soit laisser sur des forces armées ou avait quitté l'armée.

    Matériel militaire plus régulièrement dans la station de chemin de fer Matveev Kurgan dans les trains de marchandises chaque jour.

    Un train qui a tiré le mardi transportait 16 chars T-72 et un certain nombre de camions militaires.

    Une femme qui était à la gare avec un âge préscolaire fille regarda les tanks sur les wagons plat, soupira et dit: "Rien ne m'étonne plus."

    Au cours des quatre jours, les trains sont arrivés offrant un total d'au moins 26 chars, environ 30 lanceurs Uragan, des dizaines de camions ainsi que plusieurs blindés et obusiers automoteurs.

    À deux reprises, après que les trains avaient été déchargés, reporters a suivi la colonne de véhicules à la portée de tir--une situation qui a déjà été liée indirectement à des combats en Ukraine.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  18. Bellingcat, un groupe britannique de bénévoles qui utilisent les médias sociaux pour enquêter sur les conflits, analysé offre publiée par des soldats russes sur les comptes de réseau social, y compris une géolocalisation tags sur les photos et a conclu que certaines personnes en Ukraine avaient été plus tôt à la plage de Kuzminsky.

    Un ancien soldat russe, a déclaré l'an dernier, quand il était en service militaire actif, qu'il a suivi une formation à la plage et a ensuite été envoyé à la frontière ukrainienne. Une fois à la frontière lui ordonna de tirer des roquettes Grad, bien qu'il a dit qu'il ne pouvait être certain qu'ils ont été tirés en Ukraine. Il a également dit à que certains membres de son unité avaient pénétré en Ukraine.

    "C'est un très grand champ de tir. Nous avons étudié pendant deux semaines, nous avons eu un cours rapide. Après cela, nous avons obtenu l'ordonnance et est allé à la frontière,"a déclaré l'ancien soldat, qui ne veulent pas être identifiés parce que l'opération n'a pas été rendue publique.

    http://www.reuters.com/article/2015/05/27/us-ukraine-crisis-russia-military-idUSKBN0OC2K820150527

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Après les très inquiètants mouvements de troupes à l'étranger au ras-bord des frontières russes, il est tout a fait normal (le contraire eut été inquiètant) que le président Vladimir Poutine veuille sauver son peuple contre l'agression étrangère. Menaces d'assasinats qui se précisent de jour en jour aux vues des armes pointées face aux paisibles familles qui n'aspirent qu'à la paix.

      (...) La scène à la base sur le Kuzminsky tir, environ 50 km (30 miles) de la frontière, (...). Compte tenu de la rotondité de la Terre, un navire disparaît en mer après 20 kilomètres. D'où la distance dite de sécurité d'éviter le vis-à-vis.

      Supprimer
  19. Mère, arrêté et emprisonné pour défaut de circoncire les fils de 4 ans

    Libéré après « différend de la circoncision »
    Par Robert Harrington
    Société naturelle
    28 mai 2015

    Une mère de Floride a été récemment arrêtée, emprisonnée et libérée après avoir passé plus d'une semaine derrière les barreaux au cours d'un conflit en cours sur cironcire son fils.

    "Heather Hironimus, 31, posté le lien et a été libéré samedi soir, les autorités ont déclaré.

    Hironimus avait été placé en détention le 14 mai, après elle a disparu pendant plusieurs mois avec son fils de 4 ans, prétendument pour éviter une ordonnance du Tribunal de circoncire lui, selon les documents judiciaires. Elle fut emmenée à la prison sur des accusations, y compris les interférences qui a la garde, selon le Bureau du shérif du comté Palm Beach." [1]

    Avouons-le, l'actualité médicale ne peut pas obtenir plus effrayante que celui-ci sur la maman de Floride emprisonnée. Lorsqu'un juge de comté emprisonne une mère, qui cherche seulement à protéger son fils contre la mutilation génitale mâle, quelque chose est très mal. La mère, n'ayant aucun recours, a été contraint d'obéir à la Cour si elle devait être libéré forment la prison du comté.

    On dirait la mafia médicale avait beaucoup à voir avec ce processus de décision judiciaire effrayant. Sinon, comment des hôpitaux dans toute l'Amérique s'en tirent avec exécuter la mutilation génitale mâle, également connu sous le nom de circoncision, sur pratiquement chaque nouveau-né mâle. Ce respect aveugle avec un mandat « biblique » archaïque et barbare simplement n'a aucun sens, pas qu'elle l'a jamais fait.

    Pour ceux qui ne savent pas comment profondément la circoncision mutile l'organe génital masculin, l'extrait suivant délimite clairement le dommage est fait.

    Circoncision supprime plus que juste la peau

    Lorsque le pénis d'un enfant est circoncis, c'est ce qui est jamais perdu : peau d'arbre • 50 à 80 % du système total de la peau du pénis, radicalement immobiliser le restant. Si dépliée et étalées à plat, les mesures de prépuce adulte moyen 15 à 20 pouces de carrés, de la taille d'une carte postale.

    Plupart des tissus nerveuses érogènes sur le pénis. Le prépuce contienne entre 10 000 et 20 000 de terminaisons nerveuses érogènes spécialisés de divers types, ce qui peuvent de dégager léger mouvement, de subtils changements de température et des gradations fines dans la texture. L'amputation de ce tissu hautement innervés réduit la sensibilité du pénis à celle de la peau ordinaire.

    Les densément innervée striée bandes, une section spécialisée, extrêmement érogène du prépuce situé à la jonction du prépuce externe et interne tissu muqueux.
    Environ la moitié de la gaine du muscle lisse appelée le fascia Dartos.

    Des milliers de lové, amende-touchent des cellules réceptrices, y compris les corpuscules de Meissner.

    Environ 240 pieds de nerfs microscopiques, y compris les branches du nerf dorsal.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  20. Plusieurs pieds de vaisseaux sanguins, y compris les parties de l'artère dorsale, la perte de ce qui interrompt le flux sanguin normal vers l'arbre et le gland du pénis, endommageant gravement sa fonction naturelle et artère frenular.

    Les vaisseaux lymphatiques, la perte de ce qui interrompt la circulation de la lymphe dans le système immunitaire.

    Le système de toute défense immunologique de la muqueuse molle qui produit des protéines antibactériennes et antivirales comme le lysozyme, la même que trouvé dans le lait maternel et les plasmocytes qui sécrètent des anticorps de l'immunoglobuline.

    Glandes sébacées ectopiques, qui lubrifient, hydrater et réguler un équilibre du pH en bonne santé, tout en conservant la sensibilité érogène du gland.

    Les glandes apocrines, qui produisent des phéromones, invisible, puissant et silencieux signaux/stimulants sexuels de la nature.

    Spécialisée des cellules de Langerhans épithéliales, une composante du système immunitaire.

    Récepteurs de œstrogène – l'objectif et la valeur qui ne sont pas encore bien compris.

    La synéchie conjonctive, qui fusionne le prépuce du gland, tandis que le pénis se développe durant l'enfance. Il est détruit quand le prépuce est arraché le gland pendant l'opération de circoncision.

    Le frenulum, le sensible « V »-structure attache à la base du gland sur la face inférieure du pénis en forme, est aussi généralement amputé, rompu ou détruits.

    Le matériel de protection du gland, qui est en fait un organe interne. Le prépuce protège le gland contre l'abrasion, séchage et obtention et protège le gland de la poussière et autres contaminants.

    Perte de la sensibilité sexuelle dans le gland. Le gland d'un pénis intact est normalement un organe délicat, humide et doux, une texture semblable à la peau lisse à l'intérieur des lèvres de la bouche. Quand le prépuce est amputé il n'assure plus la protection du gland contre l'abrasion, ou même une exposition à l'air. Cela provoque le gland sécher – imaginer ce qui arriverait à vos yeux si vos paupières ont été retirés. Elle provoque également la peau sur le gland à s'épaissir et se durcir comme une protection contre l'abrasion. Cet effet « callousing » – appelé kératinisation – provoque des nerfs restants sur le gland pour devenir enterré sous plusieurs couches de cellules de la peau, sévèrement réduire la sensibilité du gland à une stimulation extérieure – comme un doux au toucher. La sensibilité ne cesse de diminuer au fil du temps, jusqu'à ce que finalement toute sensibilité est perdue.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  21. 10 à 20 % de la circonférence du pénis, parce que son emballage double couche du prépuce lâche est maintenant disparus, rendant le pénis circoncis plus mince.

    Dans la mesure un pouce de longueur du pénis en érection à cause de la cicatrisation et le rétrécissement de la perte du prépuce mobile, richement vascularisé.

    L'action de vol à voile du pénis dans son prépuce. Abondance du prépuce (15-20 sq.in.) spécialisées, auto-lubrifiant peau donne le pénis naturel sa capacité anatomiquement unique doucement glisser en arrière en lui-même, permettant ainsi des relations non abrasif, sans dessécher le vagin.

    La rose à rouge à coloration naturelle pourpre foncée du gland foncé.

    Il y a des preuves considérables qu'un pénis circoncis perd sa capacité pour la communication électromagnétique subtile qui se produit uniquement lors d'un contact entre muqueuses, une interaction qui contribue au sentiment de pouvoir curatif de l'extase sexuelle. En d'autres termes, pour toujours la circoncision diminue l'intensité de l'orgasme masculin et féminin et de ses bienfaits physiques, psychologiques et spirituels.

    Nombreux bébés meurent à la suite de la circoncision, un fait de l'industrie de la circoncision obscurcit et occulte. » [2]

    https://www.lewrockwell.com/2015/05/no_author/mother-arrested-and-jailed/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Ce sont eux et c'est pour cela qu'ils luttent sans cesse contre la publication trop libre de films dits 'X' ou sâlement pornographique (porc !) tant un homme éprouve un dégoût à coucher avec une femme (et l'inverse identique) car il n'éprouve aucun plaisir de jouissance. La jouissance étant un plaisir sublime condamné par certaines religions. Le pire étant le motif du son ! Ce sont... les exaltations qui sont condamnables, les mots, gémissements, cris exprimés lors d'actes de pénétrations montrant la jouissance !

      C'est ainsi que, privés d'amour pour le sexe opposé il ne leur reste que la haine, la guerre, le meurtre perpétuel relaté dans les actualités de tous les jours.

      Supprimer
  22. Refroidissement Atlantique signifie le changement climatique planétaire d'une entrée aimable différent ?
    Ça va être difficile à introduire dans le scénario de « Panique maintenant ! ». Comment incommode que tout ce qui manque de chaleur se cachant dans l'océan fait l'Atlantique froid. C'est encore le changement climatique, mais c'est un degré de refroidissement à venir autour de l'Atlantique.

    28 mai 2015

    Il est important que les gros titres comportent la mention « Climat », « Global » et « changer ».

    Jeu progressif Press-Release-Bingo, valeur moins cinq si vous voyez le « refroidissement » ou « sceptiques ont eu raison ».

    Climat mondial sur point de changement de plusieurs décennies [Science Daily] Une nouvelle étude, par des scientifiques de l'Université de Southampton et le Centre National d'océanographie (CNO), implique que le climat mondial est sur le point de changement à grande échelle qui pourrait durer pendant plusieurs décennies.

    N'oubliez pas tous les inondations UK liées aux émissions d'origine anthropique ? Les oublier...

    Le passage à la nouvelle série de conditions climatiques est associé à un refroidissement de l'Atlantique et est susceptible d'apporter des étés plus secs en Grande-Bretagne et en Irlande, élévation accélérée du niveau de la mer le long de la côte nord-est des États-Unis et la sécheresse dans les pays en développement de la région du Sahel.

    Mais le réchauffement climatique est encore à venir. Un jour. Un certain temps.

    Étant donné que cette nouvelle phase climatique pourrait être un demi-degré plus froid, elle peut bien offrir une brève reprise de la hausse des températures mondiales, ainsi que ce qui a entraîné moins ouragans frappant les Etats-Unis.

    L'étude, publiée dans Nature, prouve que la circulation océanique est le lien entre le temps et les changements climatiques de l'échelle décennale. Elle repose sur des données d'observation du lien entre la circulation océanique et de la variabilité décennale des températures de surface de mer dans l'océan Atlantique.

    La circulation océanique est donc le lien entre le temps et le « climat d'échelle décennale ». Qui ne signifie pas les modèles qui ne comprennent pas ce lien n'a pas prédire ce refroidissement, se sont trompés et surestimaient le CO2 ? Personne ne semble parler de qui.

    Principal auteur Dr Gerard McCarthy, de la CNP, a déclaré: "dans l'Atlantique, les températures de surface de la mer varient entre chaud et froid sur des échelles de temps de plusieurs décennies. Ces variations ont été démontrées d'influer sur la température, pluviométrie, sécheresse et même la fréquence des ouragans dans de nombreuses régions du monde. Cette variabilité décennale, appelée l'Oscillation Atlantique de Multi-decadal (AMO), est une caractéristique notable de l'océan Atlantique et le climat des régions qu'elle influence. »

    Qui ne signifie pas que la variation naturelle est encore plus importante que les émissions d'origine anthropique et n'est pas que ce que les sceptiques ont dit depuis des décennies ?

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  23. Ces phases climatiques, dénommés positif ou négatif de l'OMA, sont le résultat du mouvement de la chaleur vers le nord par un système de courants océaniques. Ce mouvement de chaleur change la température de la surface de la mer, qui a un profond impact sur le climat sur des périodes de 20 à 30 ans. La force de ces courants est déterminée par les conditions atmosphériques qui contrôlent la position du courant-jet. Négatif l'AMO se produire lorsque les courants sont plus faibles et donc moins de chaleur est transporté vers le nord vers l'Europe des tropiques.

    La force des courants océaniques a été mesurée par un réseau de capteurs, appelé le tableau RAPID, qui ont recueilli des données sur le débit de l'Atlantique méridional, renversement de circulation (AMOC) depuis une décennie.

    Dr David Smeed, de la CNP et la direction scientifique du projet RAPID, ajoute: « les observations de AMOC du tableau rapide, au cours des dix dernières années, montrent qu'il est en baisse. Par conséquent, nous attendons que l'AMO évolue vers une phase négative, qui se traduira par des eaux de surface plus froides. Cela est conforme aux observations de la température dans l'Atlantique Nord. »

    Étant donné que le tableau RAPID seulement collecte des données des dix dernières années, un ensemble de données plus long était nécessaire pour prouver le lien entre la circulation océanique et des variations climatiques lente. C'est pourquoi cette étude plutôt utilisé 100 années de données au niveau de la mer, maintenues par le service permanent du National Oceanography Centre pour niveau moyen de la mer. Modèles des courants océaniques basés sur ces données ont été utilisées pour prévoir la quantité de chaleur serait transportée autour de l'océan et l'impact que cela aurait sur la température de surface de mer dans des endroits clés.

    Co-auteur Dr Ivan Haigh, maître de conférences en océanographie côtière à l'Université de Southampton, a déclaré: « En reconstruisant la circulation océanique au cours des 100 dernières années, de marégraphes qui mesurent le niveau de la mer sur la côte, nous avons été en mesure de démontrer, pour la première fois, des données d'observation du lien entre la circulation océanique et de l'OMA. »

    http://joannenova.com.au/2015/05/atlantic-cooling-means-global-climate-change-of-a-different-kind-coming/#more-42767

    RépondreSupprimer
  24. Poroshenko menace de déclarer la loi martiale en Ukraine quelques heures "prêt pour la guerre"

    Soumis par Tyler Durden le 28/05/2015 13:03-0400


    Dans le cas de toute avance des positions de l'armée ukrainienne - et qui peut dire s'il y a ou non - Président Poroshenko de l'Ukraine a dit qu'il va déclarer la loi martiale dans l'ensemble de son pays dans les heures. Rapports comme RT, Poroshenko ajouté cette volonté de l'Ukraine "démontrer qu'il était prêt pour la guerre, pour la victoire, pour la défense et pour la paix. "

    Pour la loi martiale à décréter, le Parlement doit approuver une décision correspondante du Président ukrainien. Il peut être déclaré dans tout pays ou certaines régions. Et comme les rapports de RT,

    Poroshenko a dit qu'il signerait un décret introduisant la loi martiale immédiatement, s'il y a une offensive contre l'armée de Kiev dans l'est du pays : "mon poste clé : si le cessez-le-feu est rompu maintenant, si la ligne de confrontation est franchie, si une avance sur les forces armées ukrainiennes est organisée, à ce moment précis j'ai signera le décret sur l'introduction de la loi martiale et passez-le au Parlement.

    « J'ai sans doute que quelques heures, la loi martiale sera adoptée » Poroshenko continua, disant qu'il va permettre à l'Ukraine pour « démontrer qu'il était prêt pour la guerre, pour la victoire, pour la défense et pour la paix. » Le Président ukrainien prétend que durant son mandat le protocole de la loi martiale a été sensiblement « amélioré. »

    La dernière édition inclut un certain nombre de nouvelles fonctionnalités.

    Un de ceux-ci est détention extrajudiciaire et déplacement forcé de citoyens de "un pays étranger qui menace ou entreprend d'agressivité envers l'Ukraine". Cela pourrait être n'importe quel russe puisque la Russie est considérée comme un « Etat agresseur » à un niveau officiel. Kiev estime de soutenir des combattants contre le gouvernement dans l'est de l'Ukraine, dont Moscou nie avec véhémence.

    Outre la réinstallation forcée des étrangers, la loi martiale permet aux autorités de confisquer les biens privés, prend le contrôle total de tous les médias et interdire les partis politiques et les organisations qui sont considérés comme une menace. Il sera également en mesure d'interdire toutes les manifestations et rassemblements de masse.

    * * *

    Le nombre de morts dans le conflit de l'Ukraine a dépassé 6 000 personnes. Plus 15 000 ont été blessés, selon les estimations de l'ONU.

    http://www.zerohedge.com/news/2015-05-28/poroshenko-threatens-declare-martial-law-ukraine-within-hours-demonstrate-readiness-

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas seulement l'idiot du village ou l'attardé mental choisi/élu par 'L'Europe' mais l'assassin de milliers de gens qui affirme être aux ordres du qui l'a mis là et confirme qu'il est prêt à 'une loi martiale' appliquée. Comprenez là que toutes communications sont donc interrompues/frontières fermées/regards satellites infra-rouge et: massacre intérieur 'C'est pas moi c'est l'autre'.

      Plan B: L'enchaînement

      Supprimer
  25. Impending défaut souverain : Les créanciers de l'Ukraine, dites adieu aux milliards

    L'Ukraine est proche de la faillite - maintenant le Président Poroschenko a signé une loi, dont le pays peut empêcher le remboursement de la dette extérieure par le moratoire. Des milliards de pertes menacent les créanciers.

    Les créanciers de l'Ukraine doivent craindre pour leurs prêts de plusieurs milliards à l'ex - République soviétique. Le Président soutenu par l'Union européenne et les États-Unis Petro Poroshenko jeudi selon la Loi sur les médias signé, qui permet aux pays de suspendre le remboursement de la dette extérieure par le moratoire.

    L'Ukraine a établi la loi avec « Protéger des intérêts nationaux » et les exigences de la Fonds monétaire International (FMI) visant à réduire le fardeau de la dette.

    Le gouvernement avec des bailleurs de fonds internationaux pour des semaines tenté sans succès de négocier une restructuration de la dette. Elle demande même une remise partielle de la dette. La nouvelle loi devrait relancer les négociations, a déclaré le ministre des Finances Natalia Jaresko.

    Les experts financiers ont averti qu'un moratoire est un pas dans le défaut souverain. L'un des plus importants créanciers de l'Ukraine, la Russie craint des milliards.

    En même temps l'État russe géant Gazprom réclame 7,5 milliards d'euros de l'utilitaire ukrainienne Naftogaz. L'Ukraine s'est engagé à l'achat annuel de 41,6 milliards de mètres cubes de gaz russe, mais ne pas issu de la quantité commandée. C'est pourquoi la peine due pour 2014, PDG de Gazprom Alexej Miller dit.

    Les commentateurs du moratoire déclaré qu'aucun investisseur dans leur esprit n'est toujours un prêt au pays. Les investissements étrangers directs s'élevait à seulement $ 300 millions 2014. Poroshenko, lui-même un homme d'affaires prospère, a appelé les donateurs à investir et félicité l'Ukraine comme un emplacement lucratif, malgré les risques de la zone de guerre du Donbass.

    La performance économique de l'Ukraine est affalée au premier trimestre à 17,6 %. Dans le dernier trimestre de 2014, c'était déjà une baisse de 14,8 %. 2015 devrait réduire l'économie selon les prévisions de 8,5 pour cent. La plus récente a eu croissance 2011 le pays.

    http://www.spiegel.de/politik/ausland/ukraine-glaeubiger-muessen-um-milliarden-fuerchten-a-1036092.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) Plus tôt aujourd'hui, la Banque centrale autrichienne a confirmé le rapport Kronen-Zeitung et dit que d'ici à 2020...(...) ?? Et pourquoi pas tout-de-suite ??!

      Parce que - comme pour le hangar vide de la FED de N-Y - le métal jaune aurait été enterré si profondément qu'il faudrait - comme pour les chleux - attendre '2020' pour le revoir ! (sachant bien qu'en 5 ans il peut s'en passer des choses...).

      Supprimer
  26. Le mystère des trous de Gruyère résolu après le siècle de la recherche

    28 mai 2015 17:13

    La cause de ces trous caractéristiques dans le fromage Suisse a finalement été déterminée – et il n'a fallu aux chercheurs qu'une centaine d'années pour résoudre le mystère.

    Selon les scientifiques de l'Agroscope – un centre géré par l'Etat pour la recherche agricole en Suisse – les trous dans les fromages tels que l'Emmental et Appenzell sont causées par minuscules bouts de foin présent dans le lait utilisé pour fabriquer les produits.

    Dans une série d'essais, les chercheurs ont ajouté différentes quantités de poussière de foin au lait et découvert qu'elle leur permettait de contrôler le nombre de trous présents.

    Les résultats expliquent également pourquoi les trous ont diminué au cours des 15 dernières années – parce que la technique moderne de traire une vache avec une machine étanche a éliminé la possibilité de foin rampante dans le lait.

    Bref, c'est la « disparition du traditionnel seau » utilisés pendant la traite qui a provoqué la différence, Agroscope porte-parole Regis Nyffeler, cité par l'AFP.

    Les machines à traire « complètement a supprimé la présence de particules minuscules de foin dans le lait, » a-t-il ajouté.

    Agroscope dit que la question a été étudiée depuis au moins 1917, quand les américains William Clark a publié une étude détaillée et est venu à la conclusion qu'elle a été causée par le gazcarbonique libéré par les bactéries présentes dans le lait.

    Une explication moins scientifique, mais largement diffusée, a été que les trous étaient causés par la souris épris de fromage.

    http://rt.com/news/262865-swiss-cheese-holes-mystery/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Idem pour les pull-overs où 'le tru du cou' aurait disparu suite à l'apparition de gilets.

      Supprimer
  27. Le faux califat : l’atout stratégique des USA

    Par Pepe Escobar
    26 mai 2015 – Source : Sputnik News

    Le monde civilisé verse d’immenses larmes de crocodile devant la prise de la perle du désert de l’ancienne Route de la Soie, Palmyre, par EIIS/EIIL/Da’ech.

    Et pourtant… Ni le président des USA, Barack Obama, ni les 22 pays vassaux armés jusqu’aux dents faisant théoriquement partie de sa coalition de volontaires n’ont envoyé le moindre drone équipé de missiles Hellfire contre les brutes drapées de noir du faux califat.

    Il est assurément justifié de dire que l’Occident civilisé préfère avoir affaire à un califat médiéval intolérant imbibé de wahhabisme qu’à un dictateur arabe séculaire qui refuse de se prosterner devant l’autel du néolibéralisme occidental.

    Il est tout autant justifié d’ajouter que ceux qui arment les décapiteurs et coupeurs de gorges du Front al-Nosra, c’est-à-dire al-Qaïda en Syrie, ou de EIIS/EIIL/Da’ech, sont essentiellement des Saoudiens, qui constituent aussi les plus grands importateurs d’armes de la planète, qu’ils achètent surtout des USA, mais aussi de la France et du Royaume-Uni.

    Voilà maintenant qu’un document déclassifié de l’US Defense Intelligence Agency (DIA) rédigé en août 2012, qui a fait le tour de tous les organes gouvernementaux dont CENTCOM, la CIA et le FBI et qu’a obtenu Judicial Watch (un cabinet juridique qui veille à l’intérêt du public), confirme enfin ce qui passe pour être la stratégie de Washington dans le Levant et la péninsule arabique.

    C’est qu’au même titre que le proto al-Qaïda original financé par la CIA, qui a vu le jour dans les années 1980 à Peshawar, EIIS/EIIL/Da’ech, alias al-Qaïda 2.0, remplit un seul et unique objectif géopolitique.

    Pour faire court, l’Occident civilisé, de pair avec des vassaux tels que la Turquie et les pétromonarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG), a soutenu la branche d’al-Qaïda en Syrie pour déstabiliser Damas, même si le Pentagone avait prévu l’issue horrible de cette stratégie, à savoir l’émergence de EIIS/EIIL/Da’ech (Brad Hoff fournit tous les détails dans un texte traduit par le Saker Francophone ici).

    Pour le Pentagone, c’était tout de même un atout stratégique inestimable, qui devait être lâché dans la nature pour isoler le régime syrien.

    Que le rapport de la DIA ne mentionne pas que le gouvernement des USA a créé de toutes pièces EIIS/EIIL/Da’ech ou qu’il favorise le Front al-Nosra en Syrie ou le faux califat en Irak est sans importance. L’élément essentiel, c’est que le gouvernement des USA n’a absolument rien fait pour empêcher la maison des Saoud, ses sbires du CCG et la Turquie de soutenir l’opposition syrienne et d’assouvir ainsi leur désir brûlant de faciliter l’émergence d’un État sécessionniste salafiste dans l’est de la Syrie et de l’autre côté de la frontière, en territoire irakien.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  28. Aujourd’hui, tout observateur bien informé sait que la guerre contre la terreur du régime Cheney était une fraude. Il n’est donc pas surprenant que la destruction planifiée en cours en Syrak offre l’excuse parfaite au complexe militaro-industriel des USA pour tirer des milliards de dollars de la vente de plus d’armes encore à la maison des Saoud, aux autres sbires du CCG, à Israël et à l’Irak.

    Cette convergence d’intérêts, géopolitiques dans le cas du Pentagone, commerciaux pour ce qui est du complexe militaro-industriel, entre parfaitement dans le scénario de la maison des Saoud, qui consiste à dicter la politique étrangère de l’administration évitons les conneries Obama au Levant et dans la péninsule arabique.

    Les 22 États membres de la coalition d’Obama se réuniront à Paris au début juin. Le Pentagone devrait alors disposer d’un véritable plan relativement à EIIS/EIIL/Da’ech : soit qu’on tente le tout pour le tout pour l’annihiler (très peu probable), soit qu’on repousse toutes ces brutes vers le Caucase (assez probable). Le plus probable en fait, c’est que le bordel actuel va se perpétuer.

    On ne peut rien cacher aux Russes

    Le colonel-général Igor Sergoun, chef de la Direction générale des renseignements (GRU) de l’état-major des forces armées russes, parle rarement en public. Mais lorsqu’il le fait, les plaques tectoniques géopolitiques bougent.

    L’analyse de Sergoun corrobore le rapport de la DIA à la perfection. Depuis maintenant des années, les services du renseignement militaire russes ont conclu (et le font maintenant savoir au public) que le terrorisme islamique, que toute la guerre contre la terreur, en fait, sont un outil de l’Occident utilisé pour détruire les pays souverains qui osent s’opposer à la puissance hégémonique.

    Comme nous le savons tous, il est évidemment beaucoup plus facile de subvertir et d’écraser la Libye ou la Syrie que la Russie ou la Chine (ou même l’Iran à vrai dire).

    N’empêche que l’Empire du Chaos doit maintenant se dépatouiller pour faire face (ou faire bonne figure) devant ce retour d’ascenseur généré par sa tactique de diviser pour mieux régner. En Irak, la chute de Ramadi donne un formidable élan à la portée stratégique, au recrutement et au financement de EIIS/EIIL/Da’ech, qui a fait passer l’équipe d’Obama-évitons les conneries pour de parfaits imbéciles.

    D’autant plus que les USA n’étaient pas que de simples spectateurs dans cette débâcle. Ramadi est tombée parce que le gouvernement de Bagdad refusait d’armer les tribus sunnites de la province d’Al-Anbar. Le faux califat a attaqué la ville avec une flotte de 30 camions bourrés d’explosifs conduits par des kamikazes. Les membres des tribus qui la défendaient ont dû fuir pour éviter d’être massacrés par les brutes du califat.

    Que faisait le Pentagone ? Rien, ce qui entre en contradiction avec les accusations trompeuses de son chef Ash Carter, qui a dit que les Irakiens manquaient de volonté à combattre. Le Pentagone n’a rien fait non plus à Tikrit, lorsque les États-uniens ont refusé de combattre le faux califat aux côtés de milices chiites dirigées par des officiers iraniens qui relevaient directement de Qasem Soleimani, la superstar de la Force Al-Qods.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  29. Le match oppose l’Iran et les décapiteurs

    La chute de Ramadi montre à l’évidence que la véritable puissance qui lutte contre EIIS/EIIL/Da’ech en Irak ce ne sont pas les USA, mais l’Iran. Les milices chiites sont d’ailleurs déjà en train d’être incorporées dans les forces de sécurité irakiennes.

    Ezzat al-Douri, l’ancien numéro deux de Saddam Hussein que les USA n’ont pas encore capturé, a diffusé des messages où il évoquait un besoin d’aide urgent en armes de la part des suspects habituels, les Saoudiens. Alors qu’ils tentaient d’armer les tribus de la province d’al-Anbar à partir de la Jordanie, devinez qui a mis un holà ? Washington. Conformément aux règles hésitantes de l’administration Obama, la Jordanie ne peut donner suite aux efforts saoudiens sans l’autorisation directe de Bagdad, qui n’est jamais venue.

    Cette pagaille n’est qu’un exemple du double jeu incessant auquel se livre l’Empire du Chaos dans sa guerre contre la terreur, qui revient en fin de compte à dire que la lutte contre EIIS/EIIL/Da’ech en Syrak n’est qu’une immense farce.

    Qu’importe ce qui arrivera à Washington dans un proche avenir, que ce soit sous le règne d’Hillary-Nous sommes venus, nous avons vu, il est mort-Clinton ou de Jeb-Mon frère a eu raison d’envahir l’Irak-Bush, rien n’indique que le gouvernement des USA cessera un jour d’utiliser le terrorisme islamique comme atout stratégique.

    Traduit par Daniel, relu par jj pour le Saker francophone

    Pepe Escobar est l’auteur de Globalistan: How the Globalized World is Dissolving into Liquid War (Nimble Books, 2007), Red Zone Blues: a snapshot of Baghdad during the surge (Nimble Books, 2007), Obama does Globalistan (Nimble Books, 2009) et le petit dernier, Empire of Chaos (Nimble Books).

    http://lesakerfrancophone.net/le-faux-califat-latout-strategique-des-usa/

    RépondreSupprimer
  30. Valls annonce un bataillon de blogueurs pour diffuser la parole officielle contre le complotisme

    Guillaume Champeau
    Numerama
    jeu., 28 mai 2015 19:01 UTC

    Alors que la Chine a déjà son "armée de l'ombre" depuis une dizaine d'années pour faire la contre-propagande sur le Web, le Premier ministre français Manuel Valls annonce une initiative qui pourrait ne pas être éloignée : une fondation qui aura pour charge d'alimenter des community managers en outils pour diffuser la "parole officielle" contre le djihadisme et le complotisme.

    Manuel Valls a-t-il trop bien écouté les paroles de Lui Wei, le ministre chinois de l'administration du cyberespace, qui l'an dernier avait demandé à l'Europe de s'inspirer de la Chine pour faire d'internet "une place publique d'opinions honnêtes et raisonnables" ?

    A l'occasion d'une master class organisée par le Huffington Post, le Premier ministre a annoncé un nouveau volet de la stratégie de contre-propagande de l'Etat, après la censure de sites sur simple ordre administratif (et sans aucune explication fournie à ceux qui en réclament) et la création du site Stop-Djihadisme, que Google est payé à mettre en avant.

    La France va mettre sur pieds une Fondation de droit privé qui aura pour charge d'alimenter un "bataillon de community managers de l'État" en outils de contre-propagande pour s'opposer non seulement au djihadisme, mais plus largement aux discours dits "complotistes" qui peuvent miner la crédibilité donnée aux informations officielles de l'Etat, et donc indirectement alimenter les adversaires de la France.

    "Nous nous adressons au coeur de cible : les jeunes en voie de radicalisation", annonce Manuel Valls. "Nous allons donc mettre en place un bataillon de community managers de l'Etat pour opposer une parole officielle à la parole des djihadistes, et ne pas leur laisser l'espace numérique". "Mais nous savons qu'il est difficile pour les autorités, pour l'État, pour les adultes, de s'adresser aux jeunes concernés, les djihadistes utilisant la théorie du complot justement pour décrédibiliser la parole officielle. Il faut reconnaître que leurs sites, leur paroles, sont "très bien faites, très efficaces", c'est une véritable propagande utilisant les moyens modernes pour atteindre les esprits, les coeurs et les cerveaux".

    INSPIRÉ PAR LA CHINE ?

    Ces "community managers" agiront-ils au grand jour en portant clairement les couleurs de l'État lorsqu'ils s'exprimeront sur le web, ou l'organisation d'impulsion étatique sera-t-elle plus proche de ce que fait la Chine avec son "parti à 50 centimes", qui constitue une armée de propagande de l'ombre, chargée de répondre aux prétendues "rumeurs" ?

    Pour le moment ça n'est pas clair. "Nous devons coordonner les acteurs sur la Toile, la société civile, les acteurs privés, et toute la société doit se mobiliser", explique Valls (déjà en mars dernier, la secrétaire d'État au numérique Axelle Lemaire avait applaudit l'initiative pourtant très contestable d'un groupe Anonymous, de publier et dénoncer une liste d'utilisateurs de Twitter supposément proches de l'État Islamique). Or s'il a d'abord parlé de "community managers de l'État", le Premier ministre a ensuite indiqué que la Fondation, qui "fera de la recherche sur l'évolution du discours et de la propagande djihadistes", produira des "outils de "contre-discours pour alimenter ces community-managers associatifs".

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  31. La Fondation devrait donc alimenter des associations comme SOS Racisme, la LICRA, le CRIF ou d'autres, pour "croiser le fer plus efficacement contre les recruteurs djihadistes sur la Toile, (et) ouvrir les yeux à ceux qui sont embarqués dans cette dérive".

    Or rien n'interdira à ces blogueurs associatifs d'agir dans l'ombre. Et s'agissant d'une initiative sous droit privé, l'Etat n'aura pas de comptes à rendre.

    http://fr.sott.net/article/25683-Valls-annonce-un-bataillon-de-blogueurs-pour-diffuser-la-parole-officielle-contre-le-complotisme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Revoir:

      L’UE va financer des agents pour contrer les eurosceptiques sur Internet

      http://lejournaldusiecle.com/2013/02/14/lue-va-financer-des-agents-pour-contrer-les-eurosceptiques-sur-internet/

      Supprimer
  32. Baltimore est descendu dans un état de non-droit – et d'autres villes suivront bientôt


    Par Michael Snyder,
    le 28 mai 2015


    Vous pensiez vraiment que Baltimore retournerait à la normale après tout ce qui s'est passé ? Jeudi, une mère et son fils de 7 ans ont été tous deux balles dans la tête dans un double meurtre qui a choqué la nation entière. La police croit que le fils pourrait avoir été tourné afin d'empêcher d'identifier l'individu qui a tiré de sa mère. Alors est-ce que l'Amérique se transforme en ? Un endroit où les enfants de 7 ans sont exécutés de sang froid ? Que mère et fils sont victimes dans la ville de Baltimore 37e et 38e meurtre jusqu'ici ce mois-ci. Qui fait cela le mois plus meurtrière à Baltimore en 15 ans, mais à cause de toute la controverse entourant la mort de Freddie Gray, police de Baltimore ont peur de faire leur travail à ce stade. Dans certains quartiers de la ville, jeunes hommes fument hardiment contre les mauvaises herbes en public et canons de vague autour à des passants innocents, sans aucun souci que la police intervienne. Baltimore est descendu dans un état d'anarchie, et c'est juste le début. Comme j'ai expliqué l'autre jour, le même genre d'anarchie balaiera bientôt partout dans ce pays.

    Avez-vous déjà été peur de sortir de votre propre maison ? C'est ce que la vie au jour le jour est comme pour de nombreux résidents de Baltimore en ce moment. En fait, une femme est même barricader sa porte et mise en place des plaques de métal derrière ses fenêtres pour dévier les coups de feu. Il suffit de cocher l'extrait d'un récent nouvelles rapport sur ce qui se passe dans la ville...

    "J'ai peur d'aller à l'extérieur", a déclaré Antoinette Perrine, dont le frère a été abattu il y a trois semaines sur un terrain de basket près de son domicile dans le quartier de Harlem Park de Baltimore West. Depuis lors, elle a barricadé son porte et ajouté des plaques métalliques à l'intérieur de son windows pour dévier les coups de feu.

    «Il est si mauvais, les gens ont peur de laisser leurs enfants à l'extérieur, "Perrine dit. «Gens se réveillent avec des coups de feu à travers leurs fenêtres. Police utilisée pour siéger à tous les coins, sur le dessus du bloc. De nos jours ? Ils ne sont nulle part. »
    Je pense que c'est une indication de ce que nous pouvons attendre de la police lorsque le chaos éclate dans les villes partout en Amérique. Dans certains endroits, il y aura les troupes dans les rues pour maintenir l'ordre, mais dans d'autres domaines, il sera comme le Far west.

    Droit maintenant, les officiers de police à Baltimore sont a peur. Ils savent qu'ils sont la cible, et ils savent qu'une seule erreur eux atterrir en prison ou sur la première page des journaux partout dans la nation. Selon le commissaire de Police de Baltimore Anthony Batts, il ya eu des moments quand les officiers sont entrés dans une zone seulement à être immédiatement entouré de "30 à 50 personnes"...

    «Nos dirigeants me disent que lorsque les agents de tirer vers le haut, ils ont 30 à 50 personnes autour d'eux à tout moment», a déclaré Batts.

    Matelas fourni plus de détails lors d'une réunion de Conseil municipal mercredi soir, disant dirigeants craignent maintenant de se faire arrêter pour des erreurs commises.

    (suite en dessous:

    RépondreSupprimer
  33. "Ce qui se passe, il y a beaucoup de niveaux de confusion dans l'organisation de la police. Il y a des gens qui ont des douleurs, il y a des gens qui sont mal, il y a des gens qui sont frustrés, il y a des gens qui sont en colère, » Batts a dit. « Il y a des gens, et ils ont m'a dit cela, 'si je sortir de ma voiture et faire un arrêt pour des soupçons raisonnables qui mène à la cause probable, mais je fais une erreur à ce sujet, sera j'ai arrêté ?» Ils tirent vers le haut à une scène et un autre officier a fait quelque chose qu'ils ne savent pas, il peut être illégal, seront ils arrêtés pour cela ? Ce sont des choses qu'ils demandent. »

    Les criminels ont le dessus de la main à Baltimore maintenant, et ils le savent.

    Il suffit de considérer les mots du chef de l'union de la police. Il dit que la police dans la ville « sont en état de siège »...

    « Les criminels profitent de la situation à Baltimore depuis les troubles, » a déclaré Gene Ryan, Président de l'ordre fraternel de Police Lodge 3. «Criminels se sentent habilités maintenant. Il n'y a aucun respect. Police est en état de siège dans chaque trimestre. Ils ont plus peur d'aller en prison pour faire leur travail correctement, qu'ils sont de se faire tirer dessus en service. »
    Wicomico County Sheriff Mike Lewis a formulé des observations encore plus fortes au cours d'une récente apparition sur Fox News. Il a dit Sean Hannity que police de Baltimore ont été « éviscérée », « éventrées » et ont eu leur « supprimé de tripes »...

    Wicomico County, MD shérif Mike Lewis (R) a déclaré que les policiers sont « peur » de faire leur travail sur "Hannity" de mercredi sur la chaîne Fox News.

    "Sean, service de Police de la ville de Baltimore, les officiers en particulier dans la rue, ont été éviscérés, ils ont été éventrées, leurs entrailles éloignée à avoir le courage d'y aller et ce faire emploi. Ils ont très peur que s'ils y aller et être proactive, qui nous tous devrions faire dans l'application de la loi aujourd'hui, nous ne pouvons nous permettre d'être réactif, en particulier dans les zones urbaines. Ces agents sont plus proactive, et comme vous le voyez, la violence a augmenté. … Et j'espère que c'est un coup de feu tiré dans l'ensemble de l'arc des maires et responsables urbains partout au pays. Une fois que vous éventrer vos agents de police, puis impossible n'est plus vous attendez pas à y aller et vous protéger ou protéger vos communautés. C'est très troublant le pire que j'ai jamais vu en 31 ans d'application de la loi. »
    Pouvez-vous imaginer ce qui doit passer par la tête des policiers de Baltimore à ce stade ?

    Un faux mouvement et vous pourriez commencer une émeute.

    Un faux mouvement et vous pouvez aller en prison.

    Un faux mouvement et vous pourriez être sur la première page de tous les journaux du pays et être marqué le plus grand méchant en Amérique.

    Au Début d'avril, j'ai déclaré publiquement que les troubles civils arrivait à Baltimore, et ce que nous voyons arriver il finalement va commencer à se produire toute la nation. Police vont commencer à tirer des régions plus violentes et permettra le chaos règne dans les rues.

    C'est seulement la nature humaine. Agents de police vont être extrêmement réticents à risquer leur vie dans les collectivités où ils sont profondément détestés et où ils risquent de ruiner toute leur vie avec un seul faux mouvement.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  34. Il va prendre beaucoup de courage pour être un flic dans les centres-villes de l'Amérique dans les années à venir. L'an dernier, le nombre d'officiers « préméditées tués » dans l'exercice de ses fonctions, a augmenté de 89 %, et choses vont seulement de s'aggraver.

    L'Amérique est en évolution et pas pour le mieux. Que la conjoncture économique se détériore, bon nombre de nos grandes villes vont se transformer en zones de guerre. Si vous attendez que le gouvernement d'intervenir et d'arranger les choses quand cela arrive, vous serez déçu.

    Cette nation est remplie de colère et de haine, et elle s'aggrave avec chaque jour qui passe.

    Je souhaite vraiment que les choses ne s'étaient pas révélés cette façon, mais ils l'ont fait. Je souhaite sincèrement que nous pourrions simplement tous apprendre à aimer et à vivre en paix, mais il n'est pas le cas.

    La haine et la frustration qui bouillent juste sous la surface dans ce pays sont sur le point d'exploser, et quand cela se produit, que nous paierons tous un prix très avantageux.

    http://theeconomiccollapseblog.com/archives/baltimore-has-descended-into-a-state-of-lawlessness-and-more-cities-will-soon-follow

    RépondreSupprimer
  35. Rapport : armée de l'Air a nouveau « Pulse » Super arme, destructive pour l'électronique de l'Air

    Mercredi 27 mai 2015 10:10
    Par Cathy Burke

    L'armée de l'Air a choisi aurait été de missiles à longue portée Lockheed Martin d'air de conjointe visant l'exploitation d'une nouvelle "Super-arme ' – une arme à faisceau généré par impulsion capable de détruire l'électronique et l'informatique à plusieurs kilomètres de là.

    Major général Thomas Masiello de la l'Air Force Research Laboratory dit la technologie, appelée CHAMP — pour Counter-électronique haute puissance micro-ondes Advanced Missile projet — peut détruire des équipements électroniques aux éclats l'énergie des micro-ondes de forte puissance, rapporte vol Global.

    La technologie sera « miniaturisée » pour adapter le missile de Lockheed, vol Global des rapports.

    Ce développement révolutionnaire en armes, dès la sortie d'un épisode de Star Trek, pourrait changer radicalement la guerre, les experts disent, comme les nouvelles révélations peuvent déclencher une nouvelle course aux armements pour cette technologie.

    « C'est un système opérationnel déjà dans notre force aérienne tactique, et c'est vraiment ce qui nous rendra plus opérationnellement pertinentes, » Masiello a déclaré à une exposition scientifique et technologique au Pentagone plus tôt ce mois-ci, vol Global rapports.

    "Tant les commandes principales et les commandes combattantes sont très intéressés par ce système d'arme. C'est un effet non cinétiques. »
    "Nous ne sommes pas tout à fait à l'endroit où sont les films Star Trek et Star Wars, mais il s'agit certainement d'un avancement de la technologie pour pouvoir nous donner une chance à quelque chose que nous ne pouvions pas faire avant," a déclaré le plomb test ingénieur Peter Finlay.
    Selon Alpha Foxtrot, le système super-high-tech sera un "premier jour de guerre" standoff weapon.

    "La capacité est bien réelle... et la technologie peuvent être disponibles aujourd'hui," Masiello dit, selon Alpha Foxtrot.
    Le Daily Mail rapporte qu'en 2012, Boeing a testé avec succès l'arme sur un vol d'une heure au cours de laquelle il a assommé les ordinateurs d'un ensemble composé de militaire. Le test a été depuis le Utah Test and le Training Range, rapporte le journal.

    Le test était si réussi, même la caméra cet enregistrement a été désactivée, rapporte le journal.

    Keith Coleman, responsable du programme champion de bras de prototype de Boeing Phantom Works, revendique la technologie marqué « une nouvelle ère dans la guerre moderne ».

    « Dans un proche avenir, cette technologie peut être utilisée pour restituer un ennemi électroniques et systèmes de données inutiles même avant les premières troupes ou avions arrivent, » a-t-il dit au cours de l'épreuve initiale, rapporte le Daily Mail.

    Mais il y a aussi des craintes que le projet pourrait déclencher une forte réaction de ses concurrents américains comme la Chine et la Russie.
    « [Aux États-Unis] devrait être connue à avoir développé une telle technologie à l'étape de production, il conduirait d'autres pour essayer d'agir de la même façon, » selon Trevor Taylor, du Royal United Services Institute, les rapports quotidiens de Mail.

    http://www.newsmax.com/Newsfront/computer-killing-weapon-missile/2015/05/26/id/646871/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Corée du Nord s'y est déjà essayé avec des missiles courte portée EMP (arme a impulsion électromagnétique ou 'Bombe propre'), mais n'a donné que de piètres résultats.

      Supprimer
  36. Robots tueurs laisseront les humains « Sans défense » dans un avenir très proche

    Joshua Krause
    Le quotidien Sheeple
    27 mai 2015

    Vous le lire dans la section commentaire de chaque article qui critique le gouvernement, parfois sur ce même site. Vous entendez les gens dire qu'ils sont prêts pour la révolution, ou demander quand nous allons prendre les armes contre l'Etat policier. « Quand allons-nous combattre les sbires de ce système corrompu, et reprendre nos droits ? », disent-ils.

    Si vous me demandez je ne pense pas que résistance physique à cette tyrannie, il viendrait jamais à celle, seront orientés vers les policiers et les soldats, ni faire selon moi, qu'il se doit. Entre les militaires et l'application de la Loi, les enforcers armés de notre gouvernement sont tellement nombreux que toutes les autres familles dans ce pays a quelqu'un qui est membre de ces institutions, ou au moins l'habitude d'être un. Et bien sûr, il va les deux sens. Notre nation doit jamais descendre dans la tyrannie nu, ces policiers et soldats seront prêts à persécuter leurs amis, voisins et membres de la famille, tout cela au nom des politiciens et des banquiers ?

    Alors que cette question a été débattue sans cesse pendant des décennies, une chose est certaine. Ces élites susmentionnés ne font pas confiance part et d'autre de ce combat. Certainement, ils détestent et craignent l'ensemble de la population, mais plus important encore, elles aussi ne font pas confiance leurs policiers et soldats. Ils n'ont pas de foi que leurs responsables de l'application seront disposés à verrouiller ce pays et ouvrir la voie à leur régime de méchant. Bien sûr, certains d'entre eux, peut-être même la plupart d'entre eux, mais pas assez d'eux sont donc moralement corrompu et obéissant, que leur plan réussirait.

    Et pourquoi, vous pouvez demander, serait je pense que c'est le cas ? Parce que, si les élites mondiales de confiance leurs propres responsables de l'application, ils ne seraient pas tellement acharnés sur la construction des machines à tuer automatisé pour les remplacer. À travers des organismes comme la DARPA, le gouvernement est travaillent jour et nuit pour construire des robots de guerrier qui sont capables de tuer sans intervention humaine. Si vous voulez savoir quand les élites vont mettre pleinement en œuvre leur régime, je suis prêt à parier que ce sera le jour qu'ils sont capables de produire ces machines létales de masse. Et ce jour n'est pas aussi loin que vous pourriez penser.

    Killer robots qui sont développées par les militaires américains 'laisseront les humains totalement sans défense", un universitaire a mis en garde.

    Deux programmes commandés par le Defense Advanced Research Projects Agence (DARPA) cherchent à créer des drones qui peuvent suivre et tuer des cibles même lorsqu'elle contact avec leurs gestionnaires.

    Écrivant dans le journal Nature, Stuart Russell, professeur d'informatique à l'Université de Californie à Berkley, a déclaré la recherche pourrait enfreindre la Convention de Genève et de laisser l'humanité dans les mains des machines amorales.

    Systèmes d'armes autonomes sélectionner et engager des cibles sans intervention humaine ; ils deviennent létales quand ces cibles incluent les humains,"dit-il.

    Les composants existants de AI et de la robotique peuvent fournir des plates-formes physiques, perception, motricité, navigation, cartographie, planification tactique de prise de décision et à long terme. Ils ont juste besoin d'être combinés.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  37. À mon avis, la principale préoccupation devrait être le point de terminaison probable de cette trajectoire technologique.

    Malgré les limites imposées par la physique, on peut s'attendre des plates-formes déployées par millions, l'agilité et la détermination de la létalité qui laissera les humains totalement sans défense. Ce n'est pas un avenir souhaitable."

    Donc au lieu de préparer pour une sorte de guerre ouverte entre les responsables de l'application de l'élite et le public, peut-être vous devriez considérer les robots à la place. Il semble que nous ne sommes pas trop loin d'un futur qui ressemble à la franchise Terminator. Sauf que dans ce cas, Skynet ne sera pas une intelligence artificielle avancée. Au contraire, Skynet sera trop humain.

    http://www.thedailysheeple.com/killer-robots-will-leave-humans-defenseless-in-the-very-near-future_052015

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dès lors que l'Administration donne le feux vert à l'exploitation de drone paparazzi et tueurs d'envergure, chacun peut donc en acheter et tuer dehors quelqu'un sans sortir de chez lui.

      Supprimer
  38. L'Amérique l'obésité: Y a-t-il un complot de plusieurs milliards de dollars pour s'assurer que les américains restent en surpoids ?


    Par Michael Snyder,
    le 28 mai 2015


    Selon Gallup, l'Amérique est maintenant plus gros qu'il a jamais été avant. Mais comment peut il être ? Après tout, les américains dépensent une étonnante de 60 milliards de dollars par an sur les produits et les programmes de perte de poids. Après avoir mis beaucoup de temps, efforts et énergie en perte de poids, ne devrions-nous pas nous être certaines des personnes plus saines sur la planète entière ? Malheureusement, la vérité est que l'obésité est devenue une épidémie nationale, et nous sommes connus dans le monde entier pour notre taille énorme. Le terme « gros américains » est devenu synonyme de touristes en surpoids, et autres cultures moquent de nous pour notre paresse apparent. Mais pourrait-il y avoir plus à ce que juste le fait que nous mangeons trop ? Serait-il possible que nous avons été engraissés jusqu'à par design ?

    Avant d'en arriver à cela, nous allons jeter un oeil à quelques-uns des nombres froids, durs. Voici quelques-unes des statistiques de l'enquête Gallup que j'ai mentionné ci-dessus...

    - Le taux national de l'obésité a augmenté à un niveau record de 27,7 %. Qui était de 27,1 % en 2013, et il est beaucoup plus élevé que le nombre de 25,5 % que nous étions assis à en 2008.

    - Avec 19,0 %, Hawaii a le taux le plus bas de l'obésité dans l'ensemble du pays.

    - Avec 35,2 %, Mississippi a le taux le plus élevé d'obésité dans tout le pays.

    - Le reste du top 10 comprend la Virginie-occidentale, Louisiana, Arkansas, Oklahoma, Alabama, Kentucky, Indiana, Iowa et au Missouri.

    Et n'oubliez pas, ces chiffres juste couvrent l'obésité. On peut certainement être en surpoids sans répondant aux critères officiels pour être « obèse ». Selon CNN, 70 % de tous les Américains sont en surpoids à ce stade. Pour dire que nous avons un ressortissant crise sur nos mains est un énorme euphémisme.

    Une des principales raisons pourquoi la plupart d'entre nous est en surpoids est dû à comment nos aliments sont faite. Le régime américain est hautement transformé et il regorge absolument qui causent l'obésité ingrédients tels que le sucre et le sirop de maïs riche en fructose. Et il est bien établi que certains des additifs qu'ils mettent dans notre alimentation sont hautement addictives et effectivement vous donnent envie de manger plus. En fait, il a été signalé que certains additifs sont environ aussi addictives que "opiacés", "héroïne" et "cocaïne". Les sociétés d'aliments gros veulent nous manger autant que possible, parce que lorsque nous mangeons plus de leur nourriture ils font plus d'argent.

    Malheureusement, l'excès de poids n'est pas seulement une question de recherche ne pas aussi bon que nous le pouvions. Comme l'a expliqué Gallup , une multitude de problèmes de santé sont liés à l'obésité...

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  39. Le taux d'obésité national en 2014 a été le plus élevé que Gallup et Healthways ont mesuré depuis le début de suivre cette mesure en 2008. Dans quelques États, plus du tiers de la population est obèse. Résidents de ces zones sont moins susceptibles de manger sainement et de l'exercice, et sont plus susceptibles de souffrir de maladies chroniques comme l'hypertension artérielle, hypercholestérolémie, dépression, diabète, du cancer et des crises cardiaques. Des problèmes de santé liés à l'obésité pourraient faire augmenter les coûts de soins de santé et ont potentiellement plus grandes conséquences économiques pour les États qui souffrent le plus.

    La forte relation entre l'obésité et le bien-être général suggère qu'interventions orientées vers encourageant exercice et une alimentation saine, bien qu'importante, n'est peut-être pas suffisant pour inverser la tendance à la hausse dans l'obésité. Gallup a trouvé ce désir des américains de perdre du poids n'est pas compensée par leurs efforts. L'inadéquation entre la perte de poids désirée et efforts de perte de poids peut provenir des déficits dans d'autres domaines du bien-être. Par exemple, si les résidents n'ont un sens aigu de l'objet, du mal financièrement ou n'ont pas des relations de soutien, il sera beaucoup plus difficile pour eux d'acheter des aliments sains, régulièrement de l'exercice et à atteindre leurs objectifs de perte de poids.

    Cancer, maladies cardiaques et le diabète sont tous responsables de l'argent énorme pour l'establishment médical. Si vous pouvez le croire, 100 milliards de dollars a été dépensé sur les médicaments contre le cancer l'an dernier. Donc il y a des gens là-bas qui deviennent extrêmement riches de l'ensemble de notre misère.

    En outre, il est un fait que l'embonpoint se rase années hors de nos vies. Il suffit de considérer l'information suivante qui a été partagée par Naturelle nouvelles...

    Publié dans la revue The Lancet diabète & endocrinologie, une étude comparant les jeunes hommes et femmes d'un poids santé pour jeunes obèses a trouvé que ceux qui avaient une surcharge pondérale a perdu environ 8,4 ans hors de leur vie s'ils étaient des hommes et 6,1 ans hors de leur vie si elles étaient des femmes.

    De même, les jeunes hommes obèses ont souffert 18,8 plus d'années de mauvaise santé menant à leurs décès précoces par rapport aux hommes de poids santé, tandis que les jeunes femmes obèses ont souffert 19,1 années de mauvaise santé. Même quand l'obésité est sorti seulement chez les personnes âgées, les hommes et les femmes ont été trouvées à perdre des années de leur vie : pour les hommes, une moyenne de 3,7 ans et chez les femmes environ 5,3 ans.
    Alors pourquoi l'établissement médical ne fait pas plus pour nous aider à perdre du poids et le maintenir ?

    Eh bien, si nous étions tous à un poids santé, ils perdraient énormément d'argent. L'heure actuelle, si le système de santé américain était un pays séparé, ce serait la 6e plus grande économie sur l'ensemble de la planète. Les plus malades que nous sommes tous, fait de l'établissement médical le plus d'argent.

    Et puis bien sûr il y a l'industrie de perte de poids massivement gonflé. Comme j'ai mentionné ci-dessus, 60 milliards de dollars par an sont dépensés en programmes de perte de poids et de produits aux États-Unis. Si nous étions tous à un poids santé, nous n'aurais pas besoin de dépenser tout cet argent.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  40. Malheureusement, la plupart de ces programmes ne fonctionne pas à long terme de toute façon. Au moins c'est quel autre scientifique étude découverte...

    En fin de compte, les conseils et les produits offrent pratiquement pas à long terme retour sur investissement —, bien sûr, et mesuré en livres définitivement perdus. Selon un 2006 étude signalée dans The New England Journal of Medicine, la plupart des gens qui participent aux programmes de perte de poids "regagner environ le tiers du poids perdu au cours de l'année suivante et sont généralement à base de trois à cinq ans".
    Alors, quelle est la solution ?

    L'essentiel est de faire des choix sains, un mode de vie et pas seulement un événement de l'époque.

    Si vous « faire un régime » ou vous « faire un nettoyage », mais alors vous juste revenir en arrière et faire les mêmes choses que vous avez fait avant, vous allez vous retrouver au même endroit exact vous avez commencé.

    Si nous voulons être en bonne santé, ce que nous devons faire est de concevoir nos vies afin que nous faisons les bonnes choses constamment. Nous avons besoin d'être physiquement actifs, nous devons manger sain (beaucoup de fruits et légumes), et il faut éviter les choses que nous savons nous font grossir.

    En fin de compte, ce n'est pas si compliqué. Grâce à Internet, il y a des tas et des tas d'informations de santé grand là-bas que vous pouvez accéder gratuitement. Mais vous avez appris à être disposés à faire les bons choix et à faire les bonnes choses constamment.

    Alors, que pensez-vous ? Est-ce que vous souhaitez ajouter à cette discussion au sujet de l'obésité ? S'il vous plaît n'hésitez pas à partager vos impressions en postant un commentaire ci-dessous...

    http://endoftheamericandream.com/archives/america-the-obese-is-there-a-multibillion-dollar-conspiracy-to-make-sure-americans-stay-overweight

    RépondreSupprimer
  41. La 'grécification', notre avenir à tous ?

    par Philippe Herlin
    29 mai 2015

    La Grèce vient de déclarer qu’elle ne rembourserait pas le FMI en juin. Une tranche de 1,6 milliard d’euros arrive à échéance, mais "il n'y a pas d'argent" pour faire face à cette obligation, annonce le ministre de l’intérieur. Selon le ministre de l’économie, Yanis Varoufakis, jusqu'ici "nous nous sommes remarquablement débrouillés pour honorer nos dettes, mais à un certain moment, ce ne sera plus possible." Le chef du gouvernement, Alexis Tsipras, l’a confirmé : "Nous avons fait ce que nous avions à faire, c'est maintenant au tour de l'Europe".

    Le feuilleton grec dure depuis longtemps, le printemps 2010 précisément, mais jamais le défaut pur et simple n’a-t-il semblé aussi proche, ni clairement et calmement assumé par les autorités du pays. Ces 1,6 milliards d’euros ne représentent qu’une petite partie des 240 milliards d’euros qui sont dus à l’Union Européenne, à la BCE et au FMI : la Grèce a été polie, elle n’a pas annoncé un défaut sur l’intégralité de sa dette, seulement sur une tranche, pour voir ce qui va se passer. Mais chacun sait que le pays est incapable de rembourser ces 240 milliards d’euros.

    Nous pouvons nous rassurer en considérant la Grèce comme le vilain petit canard parmi les pays "développés", le cancre, celui qui fait régulièrement faillite, certes. Mais prenons un peu de recul : l’Espagne peut-elle rembourser sa dette ? Et l’Italie ? La France ? Le Japon ? Les Etats-Unis ? Non, bien sûr. Selon le cabinet McKinsey, la dette globale (publique et privée) représente 286% du PIB mondial, et elle augmente fortement depuis la crise de 2008. C’est déjà trop tard. La Grèce est juste un peu en avance sur nous.

    Pour l’instant la situation demeure gérable par la plupart des pays, parce que les taux sont à zéro. La croissance est faible ou nulle, mais les Etats empruntent à des taux très faibles, parfois même négatifs, la corde autour de leur cou ne se resserre donc pas. Mais ces taux au plancher ne peuvent pas éternellement durer, la situation que nous vivons s’avère tout à fait exceptionnelle historiquement parlant. Que les taux remontent et la "grécification" menacera la plupart des pays européens, le Japon et les Etats-Unis.

    On peut parier que l’Union Européenne trouvera une solution pour éviter un défaut de la Grèce sur ses engagements envers le FMI au mois de juin. Un tel aveu d’échec provoquerait d’importantes tensions sur les marchés (et une remontée des taux !), et une possible sortie du pays de la zone euro, ce qui constituerait un vrai cataclysme. Depuis 2010, on colle des rustines sur la dette grecque, il n’y a pas de raison d’arrêter. La fiction d’une Grèce capable de faire face à ses engagements va continuer à être défendue à tout prix par les autorités bruxelloises, contre toute logique.

    Mais de nombreux autres pays ne sont pas vraiment éloignés de la situation grecque, et une remontée des taux les mettrait immédiatement en difficulté. Le problème d’une dette insoutenable ne sera bientôt plus l’apanage de la seule Grèce mais deviendra notre horizon à nous tous.

    http://www.express.be/business/fr/economy/la-grecification-notre-avenir-a-tous/213731.htm

    RépondreSupprimer
  42. Une proportion toujours croissante de travailleurs est condamnée à vivre le 'Cauchemar Américain'

    par Audrey Duperron
    28 mai 2015


    Le rêve américain promet qu’une combinaison d’éducation, de travail dur, et d’un bon comportement permet à n’importe quel citoyen modeste d’accéder au succès, et cela a fonctionné pendant des années. Mais avec les progrès économiques, les conditions de marché ont changé, et de plus en plus de gens seront laissés de côté par le système, affirme le self made man américain Warren Buffett dans le Wall Street Journal. Buffett est le fondateur et CEO de la firme d’investissement Berkshire Hathaway, il est aussi accessoirement le troisième homme le plus riche du monde, avec une fortune estimée à 71 milliards de dollars en 2015, d'après Forbes.

    En 1982, lorsque la première liste des 400 personnalités les plus riches de Forbes a été publiée, la fortune totale cumulée des individus qui y figuraient atteignait 93 milliards de dollars. Aujourd’hui, les 400 personnalités les plus riches combinent 2300 milliards de dollars d’actifs, soit une hausse de 2400% en un peu plus de 30 ans. Simultanément, le revenu moyen par foyer n’a progressé que de 180%. Désormais, de plus en plus d’Américains vivent le « cauchemar américain » : bien qu’ils se comportent bien et qu’ils travaillent dur, ils parviennent à peine à gagner leur vie. Depuis 1982, la proportion d’Américains qui vivent en dessous du niveau de pauvreté n'a que très faiblement évolué, passant de 15% à 14,5%.

    « Il n’y a pas de complot derrière ce fait déprimant : les pauvres ne sont absolument pas pauvres parce que les riches sont riches. Et on ne peut pas dire non plus que les riches ne sont pas méritants. La plupart ont contribué au bien-être américain avec de brillantes innovations, ou une expertise managériale. Nous vivons tous beaucoup mieux grâce à Henry Ford, Steve Jobs, Sam Walton [le fondateur de la chaîne de supermarchés américaine Wal-mart], et les gens de cette trempe», écrit Buffett.

    Il explique que l’écart grandissant que l’on observe entre les plus riches et les plus pauvres est une conséquence inéluctable de l’économie de marché d'un pays développé. Il rappelle qu’il y a 200 ans, lorsqu’on ne trouvait que des machines peu élaborées et des animaux pour faire le travail, les écarts de productivité entre les individus étaient très faibles, quelque soit leur niveau de compétences. Tout le monde pouvait faire peu ou prou le même travail, les individus étaient pratiquement interchangeables, et la main d’œuvre disponible correspondait bien aux besoins du marché du travail.

    Mais aujourd’hui, les choses ont changé, et les gens qui disposent de talents spéciaux sont désormais bien mieux payés que ceux qui ne peuvent faire état que de compétences plus ordinaires. Du coup, les écarts de salaires entre ces deux catégories s’accroissent de plus en plus rapidement. Les emplois les plus intéressants sont de moins en moins accessibles aux personnes qui ne disposent que de compétences communes.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  43. Ce ne sont ni le système de l’économie de marché ni les individus les moins doués qui sont responsables de cette inadéquation du marché du travail, mais le fait que le moteur économique réclame des talents de plus en plus sophistiqués, tout en éliminant progressivement le besoin de recourir à des individus moins qualifiés pour exécuter des tâches basiques.

    Pour y répondre, il faurait que tout le monde ait accès à une éducation de qualité. Mais ce n’est pas une panacée, et le meilleur système éducatif du monde ne pourra pas éviter qu’une partie croissante de la population se retrouve condamnée à ne gagner qu'une maigre subsistance.

    « La réalité brutale, c’est que dans un système d’économie avancée, orienté vers des compétences physiques ou mentales ou non, un très grand nombre de personnes seront laissées pour compte », écrit Buffett.

    Il recommande donc la mise en place d’un revenu minimum qui permette à chaque personne décidée à travailler de bénéficier d’un niveau de vie correct. Mais ce revenu minimum ne devrait pas créer de distorsion économique. En particulier, il ne devrait pas dépasser le salaire minimum versé par les entreprises, pour éviter qu’il n’empêche les gens les moins qualifiés de retrouver du travail. Mais dans ce cas, il ne permettrait pas réellement de sortir les travailleurs les moins payés de la pauvreté.

    Buffett propose donc d’étendre le système de l’Earned Income Tax Credit (EITC), un système qui permet de rétrocéder des impôts aux Américains qui déclarent les revenus les plus modestes. Ce système n’a pas d’impact négatif sur le marché du travail et sur l’emploi, puisqu’il est progressif ; un employé qui se voit accorder une augmentation de salaire n’est jamais perdant : le bénéfice de son EITC est réduit, mais il est compensé par un revenu supérieur.

    « Remplaçons le Cauchemar Américain par une promesse américaine : l’Amérique accordera une vie digne à toute personne disposée à travailler »

    http://www.express.be/business/fr/economy/une-proportion-toujours-croissante-de-travailleurs-est-condamnee-a-vivre-le-cauchemar-americain/213705.htm

    RépondreSupprimer
  44. Les locations de luxe de plus de 50.000 dollars sont en plein boom à New York et à Londres

    par Arnaud Lefebvre
    28 mai 2015

    Le secteur de l’immobilier haut de gamme est en plein essor à Londres et à New York, indique un rapport de Bloomberg selon lequel, les locations d’appartements et de résidences de luxe de plus de 50.000 dollars sont en plein essor dans ces deux villes.

    Ce type de locations de plus en plus en vogue à New York et à Londres offrent de nombreuses options pour les locataires aux goûts divers. Pour une maison de quatre étages sur l’Upper East Side à Manhattan, ancien « sanctuaire » de Marylin Monroe, la personne devra débourser 35.000 dollars par mois. Pour un duplex de quatre chambres dans le quartier Midtown, anciennement loué par l’actrice américaine Anne Hathaway, la location s’élève à 70.000 dollars par mois. Bon nombre de locations dans des nouveaux immeubles emblématiques et dans d’anciens grands hôtels sont également disponibles. Pour 42.500 dollars par mois, une personne pourra emménager dans la résidence Chelsea, conçue par l’architecte français de renommé internationale, détenteur du prix Pritzker, Jean Nouvel.

    En tout, 82 locations de biens immobiliers d’au moins 50.000 dollars par mois ont été inscrites sur StreetEasy, site de locations de biens immobiliers à New York, durant les trois premiers mois de l’année, soit trois fois plus que durant le premier trimestre de 2008. Les locations de 25.000 dollars par mois sont également en forte hausse. Selon plusieurs agents immobiliers, ce boom pour la location d’immeubles de luxe se doit en partie aux constructions de ce type en vogue à New York et à l’évolution des caprices d’une élite mondiale qui cherchent des logements de luxe sans les tracas d’un engagement à long terme, explique Bloomberg. A Londres, 667 biens immobiliers de luxe à 25.000 dollars par mois ont été recensés sur le site Zillow.

    « La question n’est pas de savoir si vous êtes assez riche pour louer un bien immobilier à ce prix mais si vous êtes assez stupide pour le faire. C’est la même chose que lorsque vous vous posez la question « Pourquoi ne pas acheter une voiture à 250.000 dollars ? ». Non pas parce que la consommation d’essence est optimale mais parce que le voulez et que vous le pouvez », a expliqué Michael Goodman de Wealthstream Advisors.

    Dans d’autres villes comme Los Angeles, Toronto ou encore Hong Kong, les locations de luxe sont également en hausse.

    Lorsqu’il s’agit de payer un loyer pour ce genre de somme exorbitante, la logique ordinaire ne fonctionne pas, explique Richard Steinberg, courtier chez Douglas Elliman. Certains riches locataires souhaitent tenter de vivre dans un quartier particulier, des chefs d’entreprise ou des stars de cinéma louent un appartement de fantaisie tout en sachant que leur séjour en ville sera de courte durée. Parfois même, un autre type de candidat qui vient d’acheter un appartement de 50 millions de dollars, loue ce type de bien immobilier de luxe car il n’a pas d’autre endroit où loger pendant que les rénovations sont en cours.

    http://www.express.be/money/fr/wealthrepublic/les-locations-de-luxe-de-plus-de-50000-dollars-sont-en-plein-boom-a-new-york-et-londres/213710.htm

    RépondreSupprimer
  45. Ruineux pour le contribuable, les emplois verts détruisent l’emploi privé et ne sont pas pérennes comme le démontre l’exemple américain.

    Par Fabrice Durtal
    le 29 mai 2015

    Les ministres de l’Écologie changent, mais le fonds de commerce reste le même. En 2012, la calamiteuse Delphine Batho annonçait la création de 100 000 emplois verts d’ici à 2016. L’éphémère Philippe Martin, son remplaçant, n’a pas eu le temps de commenter ces prévisions. Et, sitôt arrivée boulevard Saint-Germain, la tonitruante Ségolène Royal s’est empressée de confirmer la création de ces 100 000 postes en trois ans grâce à la transition énergétique.

    Les emplois verts, quésaco ? L’ONU les définit comme les jobs qui, dans l’agriculture, l’industrie, la recherche, l’administration ou les services, « contribuent à préserver ou à restaurer la qualité environnementale ». Cette nomenclature va des installateurs de panneaux solaires aux agriculteurs que la Cour des comptes vient pourtant d’épingler pour un usage abusif de pesticides sur les fruits et les légumes. Selon l’« Observatoire national des emplois et des métiers de l’économie verte » ces professions ne sont pas si nouvelles puisqu’elles « correspondent à des emplois existants pour lesquels des adaptations sont nécessaires (…) en termes de formation. ». En clair, il s’agit de métiers conventionnels verdissant grâce à la magie d’un coup de tampon administratif !

    Passés, présents ou à venir, ces métiers sont lourdement subventionnés. Selon certains experts, chaque emploi « vert » a absorbé près de 358 000 euros, cinq à dix fois plus que dans le reste de l’économie. Que l’État coupe les vivres et ces emplois font pschitt. En décembre 2010, le moratoire de trois mois sur l’obligation de rachat de l’électricité solaire aux tarifs subventionnés par EDF a provoqué la faillite de plus de 70 % des PME du secteur dans certaines régions françaises !

    La France n’est pas le seul pays shootant les emplois verts avec de l’argent public. En Allemagne, selon les estimations de l’Institut d’études économiques RWI Essen, ils sont subventionnés dans une fourchette allant de 175 000 à 244 000 euros par emploi. En Italie, l’Institut Bruno Leoni, estime qu’un seul emploi vert coûterait au contribuable italien entre 566 000 et 1,26 million d’euros par an !

    Une « Journée des Emplois Verts »

    La ponction fiscale occasionnée par ces emplois verts pèse sur la consommation des ménages. Par contrecoup, elle ampute l’activité du secteur marchand. Selon l’IREF (Institut de recherches économiques et fiscales), un think tank libéral, le solde net entre les emplois verts créés et les emplois privés détruits est négatif. Un emploi vert coûte en moyenne 358 000 euros par an contre 55 000 euros pour le même emploi dans le privé. Sur cette base, le Grenelle de l’environnement entraînerait la destruction de 700 000 emplois marchands, estime l’IREF.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  46. Pire : les emplois verts ne sont pas pérennes comme le démontre notamment l’exemple américain. En 2009, au début de son premier mandat, le Président Obama a consacré 10 milliards de dollars pour encourager la création d’emplois verts dans l’industrie US. Trois ans plus tard, selon le Wall Street Journal, le bilan est décevant puisque la plupart des entreprises qui avaient reçu des aides pour verdir l’emploi ont fait faillite.

    Parmi elles, l’exemple de la société Solyndra a pris valeur de symbole national. Cette société a fait faillite après avoir bénéficié de 535 millions de dollars de subventions, soit 535 000 dollars par emploi. Au-delà de Solyndra, une bonne partie des 50 000 emplois verts lancés avec l’argent des contribuables américains se sont autodétruits.

    En France, les créations d’emplois ne sont pas la seule source de gaspillage. S’y ajoutent des dépenses de promotion parfois faramineuses. Ainsi, durant l’été 2013, le maire de Sainte-Marie, une commune réunionnaise, a organisé, une « Journée des Emplois Verts » qui a suscité la polémique. Son coût a atteint 110 000 euros, dont 56 000 euros pour des actions de sensibilisation et d’éducation à l’environnement. La totalité de ces dépenses a été financée par le Conseil régional. Une réussite : le taux de chômage de La Réunion vient de franchir le cap des 30 % après avoir stagné autour de 29 % durant plusieurs années

    http://www.contrepoints.org/2015/05/29/209112-comment-les-emplois-verts-detruisent-lemploi-prive

    RépondreSupprimer
  47. La dollarisation du jour : Russie dos BRICS Alternative à SWIFT

    Soumis par Tyler Durden le 29/05/2015 11:10-0400

    Retour en février, la Russie détaillée une alternative rapide qui relierait les 91 banques domestiques à la Banque centrale de Russie.

    D'une part, le plan représentait encore un autre coup vers une dé-dollarisation globale, mais d'autre part, est née de la nécessité, lorsque la Russie a commencé à croire il peut être expulsé de SWIFT comme punition pour son soutien des rebelles en Ukraine. Premier ministre Dmitry Medvedev a averti des « conséquences illimitées » si l'Occident a décidé sur un martinet punitif geler.

    Deux mois plus tard, Moscou pourrait recevoir un siège au Conseil d'administration rapide.

    Maintenant, la Russie prend la dollarisation un peu plus loin en suggérant qu'une alternative de bric à SWIFT peut être dans les cartes. RT a plus:

    La Banque centrale de Russie a proposé une discussion sur l'établissement d'un analogue au réseau mondial SWIFT pour la transmission de l'information financière qui traite $ 6 billions d'une valeur de communiqués quotidiennement.

    Le CBR espère réduire les risques de perturbations possibles.

    "Parlons sérieusement, il n'y a aucun analogue à SWIFT en ce moment dans le monde, il est unique. Le seul sujet qui pourrait être d'intérêt pour chacun d'entre nous au sein des BRICS est d'examiner et de parler de la possibilité de mettre en place un système qui s'appliquerait aux pays BRICS, utilisés comme une sauvegarde, " a déclaré vendredi le gouverneur adjoint de la Banque centrale de la Fédération de Russie Olga Skorobogatova.

    Cela vient de Russie (qui, soit dit en passant, est le deuxième plus gros utilisateurs de SWIFT) est positionnée à convoquer un sommet des BRIC dans Ulfa sur 8-9 juillet où les $ 100 milliards que BRICS Banque sera officiellement lancée avec une monnaie de $ 100 milliards de réserve. Tout comme l'AIIB axée sur la Chine, la Banque BRICS est à bien des égards une réaction à l'échec des institutions multilatérales dominés par les U.S. pour répondre aux besoins de modernité et de représentation qui correspond à l'influence économique de ses membres d'offrir.

    Cet état de choses n'est pas susceptible de changer n'importe quand bientôt, parce que, comme nous en avons discuté plus tôt ce mois-ci, la maison blanche a signalé il sera disposé à abandonner même si d'US veto puissance il mise en place des moyens et fin-près qui permettrait au fonds à réformer sans l'approbation du Congrès. Le Washington Post a résumé la situation bien après le 6ème Sommet des BRICS l'été dernier :

    Bien que les BRIC représentent plus du cinquième de l'économie mondiale, ensemble qu'ils brandissent environ 11 pour cent des voix au FMI. Mais la réforme de la gouvernance des institutions de Bretton-Woods a rencontré un certain nombre de barrages routiers. En 2008 et en 2010, réforme des quotas du FMI visait à doubles total des engagements financiers de tous les pays membres, tout en même temps donnant des pays du groupe BRICS grandes actions avec droit de vote. Parce que cela exige des contributions supplémentaires des pays les plus riches, les gouvernements membres, plusieurs hésité pour des raisons différentes.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  48. Russie presse également venir avec des plans pour mettre en place une union monétaire eurasienne, quelque chose nous avons discuté tout d'abord quelques mois en arrière. Voici ce que nous avons dit au mois de mars :

    Une personne qui prête attention à l'échec des Etats-Unis à saisir que le monde unipolaire des années 1980 est révolu depuis longtemps, est Vladimir Putin de la Russie, qui plus tôt aujourd'hui proposé la création d'une union de devise « Eurasien » qui aurait le Bélarus et le Kazakhstan comme ses premiers membres, qui, déjà, sont partenaires de la Russie dans une union politique et économique, composée des anciennes républiques soviétiques.

    Nouvelles de Spoutnik a plus tard:

    La Russie est prête à envisager la création d'une union monétaire avec les autres membres de l'Union économique eurasienne (EEU), le premier ministre russe Dmitry Medvedev a déclaré jeudi.

    « Dans ce format [EEU] il serait possible d'envisager la possibilité et les conditions de finit par créer une union monétaire, » Medvedev a dit.

    Le premier ministre est actuellement au Kazakhstan pour une session du Conseil intergouvernemental eurasienne.

    L'EEU, officiellement entré en vigueur le 1er janvier 2015, comprend l'Arménie, Belarus, Kazakhstan et en Russie. Le bloc cherche à atteindre une plus grande intégration économique, y compris la libre circulation des marchandises, services, capital et le travail dans l'ensemble de ses États membres.

    Avec cela, nous avons triple dose de la dollarisation, comme la Russie se déplace de saper un lien de communication financière critique en créant un système alternatif soutenu par les grandes puissances EM montantes de du monde, qui sont mis à lancer officiellement leur propre banque de développement quand ils convoquer en juillet. Dans le même temps, Moscou examinera cimentant ses liens économiques avec les alliés régionaux via la mise en place d'un bloc de la monnaie.

    Pagination roi dollar : votre prise sur le trône s'affaiblit.

    http://www.zerohedge.com/news/2015-05-29/de-dollarization-du-jour-russia-backs-brics-alternative-swift

    RépondreSupprimer
  49. L'élimination de l'argent papier sera à la table des discussions lors d'une grande conférence à Londres au mois de mai


    jeudi 28 mai 2015


    L'analyste financier de renom Martin Armstrong a été informé d'une réunion secrète ou les banques centrales vont évoquer la possibilité de l'élimination de l'argent papier nous amenant progressivement vers le totalitarisme financier le plus total. Voici un extrait d'un article sur son site qui évoque cette réunion au mois de mai (The New Age of Economic Totalitarianism & the London Meeting to End Currency).


    "La fin est proche, elle est clairement en vue. C'est tellement choquant que nous devons nous frotter les yeux pour nous assurer que nous sommes encore éveillés. À la fin du mois de mai, le sujet de l'élimination de l'argent papier sera officiellement sur la table des discussions lors d'une grande conférence à Londres. Les partisans de la mise en place effective de la fin de notre liberté économique en vue d'un nouvel ordre économique mondial basé sur le totalitarisme économique où nous ne serons plus en mesure d'acheter ou de vendre quoi que ce soit de façon anonyme avec de l'argent de papier auront leur mot à dire à Londres - à savoir Rogoff (Ndt: économiste américain et ancien chef du FMI) et Buiter (Ndt: économiste en chef de Citygroup). Lors de cette réunion, il y aura la participation des banques centrales de la Suisse, du Danemark, de l'Euroland, et des États-Unis. Non, je ne suis pas invité, car je ne suis pas en accord avec la vision totalitaire économique de Rogoff et Buiter. Le but de cette réunion est de créer une solution à la situation d'urgence économique anticipée par l'ECM (Ndt: Economic Confidence Model, une théorie élaborée par Armstrong).

    De toute évidence, en coulisse semble se préparer pour la première fois un ralentissement économique à venir. Cependant, la possibilité d'une crise financière très sévère pour cette automne semble être sur la table, elle-même désormais largement acceptée comme inévitable. Il y a évidemment une menace grave concernant la possibilité d'une panique bancaire mondiale à cause de la structure défectueuse de l'euro et l'absence d'une dette consolidée dès le départ. Les réserves des banques européennes manquent d'un statut unique, et alors que les Etats membres sont dans l'impasse, il en sera de même du système bancaire. Cela pourrait déborder vers une crise mondiale lorsque les gens verront que les banques sont en faillites en Europe et que les gens prudents commencent à retirer de l'argent en Amérique du Nord comme mesure de précaution provoquant un effet de contagion."

    L’automne 2015 marquera un point décisif (extraits provenant de cette interview)

    Selon Armstrong, des agitations civiles et des émeutes devraient éclater partout dans le monde – La Fed fera grimper les taux en raison des pressions exercées par le Congrès et les médias – D’ici à 2020, le coût du remboursement de la dette des Etats-Unis surpassera les dépenses militaires – Les banques européennes s’effondreront, et les rues se transformeront en un véritable bain de sang – La hausse des taux d’intérêt dévastera les marchés émergents qui ont émis de la dette en dollars – L’or devrait plafonner à 5.000 dollars par once - Selon Armstrong, nous devrions dès aujourd’hui diversifier et investir sur des pièces d’or avec lesquelles le public est familier, telles que les pièces d’or de vingt dollars – « Votre portefeuille doit inclure toutes sortes d’actifs… dont de l’or physique »

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  50. Martin Armstrong, analyste financier de renom, a récemment déclaré que l’or « plafonnera certainement à 5.000 dollars par once, parce que les gens perdront confiance en leur gouvernement ». Nous devrions bientôt voir éclater des guerres civiles à l’échelle planétaire – dès l’automne de cette année.

    Lors d’un entretien très intéressant avec Greg Hunter, de chez USAWatchdog.com, Armstrong explique ceci :

    « Le prix de l’or grimpe lorsque les gens perdent confiance en leur gouvernement. Cela n’a rien à voir avec l’inflation. Quand les gens commencent à se demander si le gouvernement pourra survivre et qui gagnera la partie, le prix de l’or grimpera. Sur le court terme, il pourrait très bien passer sous les 1.000 dollars par once. Mais une fois que la scène sera dressée, il repartira à la hausse. Il atteindra probablement un plafond à 5.000 dollars par once. Nous approchons à grands pas d’une phase de réajustement. Il y a 300 ans, nous traversions des révolutions antimonarchistes. Aujourd’hui, des révolutions sont en train de naître face au semblant de démocratie. Nous ne sommes pas en démocratie. »

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2015/05/lelimination-de-largent-papier-sera.html#more

    RépondreSupprimer
  51. Surveillance de masse de la NSA a commencé en 1999 ou plus tôt... Mais la NSA l'a caché au Congrès

    Posté le 29 mai 2015
    par WashingtonsBlog

    Il a été bien documenté que le gouvernement a mené de surveillance de masse sur les américains avant le 9/11.

    Diane Roark – le membre du personnel du Congrès chargé de superviser la NSA pour les républicains sur le House Intelligence Committee – dit maintenant que surveillance de masse de la NSA a commencé en 1999 ou plus tôt... mais NSA l'a caché au Congrès :

    Roark : Programme commencé en 1999 au plus tard et a été caché du Congrès. Un programme cherchait une excuse.

    http://www.washingtonsblog.com/2015/05/nsas-mass-surveillance-started-by-1999-or-earlier-but-nsa-hid-it-from-congress.html

    RépondreSupprimer
  52. U.S. pressions Comité Nobel de déclarer le Président de l'Ukraine un candidat au Prix Nobel de la Paix


    le 29 mai 2015
    par Eric Zuesse.



    Une fuite lettre datée du 19 mai et envoyée par le Parlement ukrainien du Président, Vladimir Groysman, chargé d'affaires de l'ambassade des Etats-Unis à Oslo en Norvège, Merci à lui pour « les efforts que vous avez fait pour avoir Petro Oleksiyovych Poroshenko, mis en nomination pour un prix Nobel de la paix, » mais continue: "toujours nous considérons vos assurances de soutien par les deux membres du Comité Nobel comme insuffisante "parce qu'il y a cinq membres du Comité, et le soutien de trois d'entre eux est nécessaire.

    Ainsi, "nous attendons encore des efforts visant à déplacer la position de Berit Reiss-Andersen, Inger-Marie Ytterhorn et surtout celui de la présidence de la Nobel Comité Kaci Kullman Five. Quant à ce dernier, nous vous recommandons que vous tirer parti des informations que vous voulez recevoir de l'Allemagne. Vos collègues à Berlin nous ont assuré que le dossier sera bientôt livré à l'ambassade américaine à Oslo. Il est d'une importance capitale pour M. Poroshenko d'avoir des garanties fermes qu'il recevra le prix de paix Nobel 2015, car il pourrait mettre en évidence l'appui unanime de l'intégrité ukrainienne par la communauté démocratique du monde. Secrétaire d'État adjoint Viktoria Nuland a estimé hautement votre travail lors de sa visite à Kiev. »

    Les trois mentionnées membres de Comité de prix de paix Nobel sont un groupe politcally varié. Mme Reiss-Andersen est du parti social démocratique ou « Du travail » ; Mme Ytterhorn est du libertaire ou parti du « Progrès » ; et Mme cinq du parti conservateur. Les deux membres non identifiés sont Thorbjørn Jagland, membre du parti travailliste et Henrik Syse du parti conservateur. Si cette lettre est correcte, ceux sont les deux qui sont désignés par l'expression de la lettre, « vos assurances de soutien par les deux membres ».

    La lettre fait également une référence vague à la mauvaise réputation que le Comité a engendré en raison du Comité qui décerne le prix à Barack Obama en 2009 (une décision que le Comité de la Présidente, Mme cinq, souscrit et a été critiqué pour): "nous comprenons les difficultés que vous rencontrez lors de la promotion de la candidature du Président de l'Ukraine, c'est pourquoi nous vous demandons d'exercer des effets de levier supplémentaires en se livrant à ces sénateurs américains ayant coopéré efficacement avec la Commission au 2009. » vraisemblablement, cela signifie que quiconque étaient "ces sénateurs américains", le Parlement ukrainien du Président pense qu'ils étaient "efficaces".

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  53. Le Président Poroshenko entrée en fonction le 25 mai 2014 après un coup d'état parrainé par U.S. à Kiev qui a installé Arseniy Yatsenyuk comme premier ministre d'Ukraine, le 26 février 2014, après que les États-Unis Secrétaire d'État adjoint pour les affaires européennes et asiatiques, Victoria Nuland, avait chargé l'ambassadeur américain à Kiev, le 4 février 2014 pour obtenir "Yats » nommé comme chef de la junte ; elle lui a attribué cette instruction par téléphone le 4 février et le coup d'Etat survenu le 22 février; Ce dernier a alors été nommé le 26 février, et il est toujours au pouvoir aujourd'hui. Une part de pro-russe de l'Ukraine, la Crimée, puis sécessionniste et rejoint la Russieet l'autre, Donbass, fait sécession et n'a pas été acceptée par la Russie ; Il a été ainsi bombardé par le gouvernement ukrainien au mois de mai jusqu'en décembre 2014, depuis les demandes répétées du Donbass à être autorisé à rejoindre la Russie ont été repoussés par Vladimir Poutine. (Pourtant, l'Ukraine accuse la Russie de fournir les combattants qui sont en fait les hommes du Donbass, qui refusent d'être gouvernés par le régime putschiste-US. Russie envoie canons et bénévoles sont venus de Russie et d'autres pays pour aider les défenseurs du Donbass). Intelligence allemande estime que "jusqu'à 50 000" personnes ont été tuées dans cette campagne de bombardement, mais américains et autres estimations officielles sont seulement environ 5 000.

    Avant même que Poroshenko ait pris ses fonctions, le nouveau gouvernement ukrainien de « Yats » Iatseniouk envahi Donbass, à l'aide des bombardiers, des chars, lance-roquettes et tout qu'il avait; et, quand Poroshenko a prononcé son discours de victoire dans la cérémonie de l'élection présidentielle le 25 mai, il a promis, et il était clair, d'après lui, que : "l'opération anti-terroriste [il a appelé les résidents là"terroristes"] ne peut et ne doit pas durer deux ou trois mois. Il devrait et durera heures." (Une autre traduction de celui-ci a été "opérations antiterroristes ne peut pas et ne se poursuivra pas pour 2-3 mois. Il doit et sera la dernières heures.") Mais il a fait ces derniers mois — prédiction de Poroshenko était certainement fausse ; et, en outre, il a perdu le premier tour de la guerre, puis une autre — sa prédiction de ses résultats a été de même fausse. Et récemment, il a dit que la guerre doit être reprise pour encore une troisième tour, afin que l'Ukraine gagne en arrière tant de Crimée et de Donbass. Cependant, Secrétaire d'Etat américain John Kerry lui averti le 12 mai qu'il ne doit pas faire cela, et que si il l'a fait il serait violer le cessez-le-feu de Minsk II accorde qui avait été organisée par la Francois Hollande de France et Angela Merkel de l'Allemagne. Puis, trois jours plus tard, son Secrétaire adjoint Victoria Nuland, qui avait organisé le coup d'état de février 2014, a dit fois Iatseniouk et Poroshenko d'ignorer ce que Kerry avait juste ditet que, « Nous continuons à être coude à coude avec le peuple ukrainien et réaffirmons notre profond attachement à une seule nation ukrainienne, y compris la Crimée et toutes les autres régions de l'Ukraine ».

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  54. Peut-être une raison pour laquelle le Parlement ukrainien du Président est hardiment exigeant le département d'Etat américain à prendre des dispositions pour Poroshenko à obtenir au moins une candidature pour le prix de la paix (et va même jusqu'à affirmer que « Il est primordial pour M. Poroshenko pour avoir des garanties fermes qu'il sera décerné le prix de paix Nobel 2015 ») est que dans le cas contraire ils donnera suite à déclaration de Nuland de l'engagement des Etats-Unis et re-envahir le Donbass. Toutefois, une éventuelle violation par l'Ukraine de la Crimée serait extrêmement improbable, parce que cela donnerait à la Russie une virtuelle carte blanche pour attaquer l'Ukraine, et ni les Etats-Unis ni toute autre puissance ira à la guerre contre la Russie dans un tel cas; L'Ukraine n'est pas encore membre de l'OTAN et l'OTAN serait extrêmement réticent à aller pour autant qu'une troisième guerre mondiale, cette fois contre la Russie, afin de défendre le gouvernement ukrainien contre les conséquences de cette violation du cessez-le-feu lors-flagrant du gouvernement lui-même — notamment à la suite de ce que presque tout le monde aujourd'hui reconnaît avoir été un coup d'état des États-Unis qui avait installé le régime ukrainien actuel (et même responsables de l'UE ont été choqués de découvrir qu'il avait été un coup d'État). Et c'était un coup très violent, qui a été suivi peu de temps après par la campagne de nettoyage ethnique extrêmement violente pour se débarrasser des résidents dans le Donbass .

    http://www.washingtonsblog.com/2015/05/u-s-pressures-nobel-committee-to-declare-ukraines-president-a-peace-prize-nominee.html

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Cela veut bien dire que 'les Prix' N'ONT AUCUNE VALEUR !

      Supprimer
  55. La science-machine bureaucratique a battu la science, et les gens commencent à se demander comment y remédier


    30 mai 2015


    La science est cassé. Le génie, l'art créatif de la découverte scientifique, a été coincé dans une boîte carrée, tamisée par le biais de demandes de subvention, les index de référence et les classements de journal, puis tout ce qui a été laissé obtient écrasé par le biais de la presse. Nous avons essayé de capturer l'esprit de découverte dans une formule bureaucratique, mais il ont étranglé à la place.

    Il n'y a pas de raccourcis à la vérité, ou de statut et pas de moyen facile de savoir quels projets devraient être financés. Chaque fois qu'une décision est foule de source — Comité, panneau ou "d'un consensus" — la responsabilité de pensée obtient divisée et évitée.

    Le processus bureaucratique modern de la science n'essaie même pas maintenant rechercher la vérité. C'est au contraire la chasse pour un facteur d'impact, pour attirer l'attention, des manchettes et inévitablement, pour le financement.

    Il est bon de voir des gens commencent à en parler — y compris l' Éditeur de Lancet, Richard Horton, qui a écrit en avril qu'il ne pourrait pas citer de noms, mais il fallait dire :

    « Beaucoup de ce qui est publié est incorrecte. » Je ne suis pas autorisé à dire qui fait cette remarque car on nous a demandé d'observer les règles de Chatham House. Ceux qui ont travaillé pour les agences gouvernementales ont plaidé que leurs observations restent surtout sans guillemets...

    ... [c'est] un des sujets plus sensibles dans la science aujourd'hui : l'idée que quelque chose a fondamentalement mal avec l'un de nos plus grandes créations humaines.

    L'affaire contre la science est simple : une grande partie de la littérature scientifique, peut-être la moitié, peut-être simplement fausse.
    Affligé par des études avec la petite taille des échantillons, effets minuscules, des analyses exploratoires invalides et conflits flagrantes d'intérêt, avec une obsession pour la poursuite des tendances à la mode d'importance douteuse, la science a pris un virage vers les ténèbres. Comme l'un des participants, « méthodes pauvres obtiennent des résultats ».

    Richard Horton est surtout parler de biomédecine, mais le problème est endémique :

    Une partie du problème est que personne n'est incités à avoir raison. Au lieu de cela, les scientifiques sont incités à être productives et novatrices.

    Plus de bureaucratie ne définir science gratuit

    Je ne pense pas que ses suggestions sont la réponse, et même Horton semble être d'accord avec ça. Un serment d'Hippocrate pour la science, aidera, mais pas beaucoup. De même, la rédaction de règlements pour insister sur un certain pourcentage de reproductibilité dans les demandes de subvention est seulement bricoler sur les bords. Tel quel en insistant sur la collaboration plutôt que de concurrence, ou insistant sur « préinscription des protocoles ». De même, récompensant la « meilleure pré et post examen par les pairs de publication », ou l'amélioration de recherche « formation et mentorat ». Rien de tout cela fera découvrir la vérité le principal jeu à nouveau.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  56. Permet de commencer la liste de ce que nous devons

    Nous avons besoin (pour commencer) est la meilleure formation dans la logique et la raison, et il doit commencer à l'école primaire. Tous les enfants ont besoin de savoir quel argument ad hominem est et de repérer le faible argument d'autorité. Je ne devrais pas besoin d'expliquer ce que ceux qui sont à un diplômé de science, un communicateur scientifique, un journaliste scientifiqueou un ministre de la science. Un professeur qui ne peut pas raisonner, ne devrait pas être un professeur. En fait n'aurais pas besoin d'expliquer ces illusions même à 12 ans, car il ne faut rote appris par 10.

    Ensuite, nous avons besoin de fixer les mesures d'incitation. Nous devons trouver un moyen de génie créateur de récompense qui casse les hypothèses, plutôt que le tri qui tient juste dans la boîte. Nous avons besoin de génie s'épanouir encore une fois, au lieu de la bureaucratie.

    Pour fixer la science, qu'il faut aussi fixer le journalisme scientifique et la communication scientifique. Parce qu'il devraient s'agir d'une autre couche de protection. Bons journalistes et enquêteurs ne devrait pas laisserscientifiques s'en tirer avec des réponses stupides. Communicateurs scientifiques bien servent le public, pas la science-machine bureaucratique. Au lieu de cela nos magazines science soi-disant meilleurs rapport juste frottis par association : voir New Scientist : l'âge des insultes.

    Vox a publié un article plus long sur ce il ya deux semaines. Matt Briggs se demande si le éditeur de Lancet a sous-estimer le problème.

    http://joannenova.com.au/2015/05/lancet-editor-perhaps-half-of-all-science-is-wrong/#more-42732

    RépondreSupprimer