- ENTREE de SECOURS -



vendredi 24 février 2017

HAARP manipulation des pensées et contrôle du climat.

https://www.youtube.com/watch?v=2aJybQJhm9E

https://www.youtube.com/watch?v=lu0_lTXHICs

30 commentaires:

  1. La manipulation à distance du cerveau, la guerre électromagnétique soumet, dérange, détourne, tue. Chaque espèce a un champs magnétique, les fréquences de cycles du cerveau vont de 13 à 14 cycles/sec à 4 cycles/sec lorsque l'on dort.

    Ce sont ces ondes cérébrales qui sont contrôlables à distance comme l'a fait le fluor dans l'eau depuis 1 siècle

    C'est ce qui est expérimenté à distance sur les animaux. Ce sont donc des millions d'oiseaux de telle ou telle espèce qui sont retrouvés morts au sol comme d'autres millions de sardines ou de harengs, ou de baleines, etc retrouvés échoués sur les plages.

    "En 2020/2025 nous seront les maîtres de la météo" !

    Les perturbations climatiques peuvent affecter ou désaffecter telle ou telle région ou pays grâce à ce contrôle climatique à distance. Faire pleuvoir, inonder, produire la sécheresse, le tremblement de terre, les ouragans, les radiations. Tout pour empêcher ou produire.

    Primo: Prendre l'identité de TOUTES les personnes (photo du visage, empreintes, sons de la voix, iris des yeux).
    Secundo: Surveiller TOUTES les personnes grâce au téléphone a écran plat, téléviseur, 'décodeur', box (film 24/24 h).
    Tertio: Géolocaliser les lieux de vie.
    Quarto: Rediriger, perturber, destabiliser, ordonner, tuer l'esclave ignorant et docile.

    RépondreSupprimer
  2. Comment seriez-vous fâché si les républicains au Congrès n' abrogaient pas Obamacare ?

     
    Par Michael Snyder,
    le 23 février 2017


    Les républicains disent publiquement que l'Obamacare ne sera jamais complètement abrogé. En fait, de nombreux républicains au Congrès utilisent déjà le terme «réparation» au lieu de «abrogation» pour décrire ce qui va arriver à la loi de Barack Obama signature de la santé. Sans aucun doute, les républicains au Congrès finiront par faire quelque chose, mais les stratèges des deux partis suggèrent maintenant que la plupart des éléments clés d'Obamacare vont rester une fois que tout est dit et fait. Il sera mis dans un paquet plus "conservateur", mais il sera encore Obamacare.

    Jeudi, l'ancien président de la Chambre, John Boehner, a fait les manchettes partout dans le pays quand il a dit qu'une abrogation complète d'Obamacare «n'est pas ce qui va se passer». Au lieu de cela, Boehner a dit que les républicains vont «fixer Obamacare» et qu'ils «mettront une boîte plus conservatrice autour de lui» pour maintenir leurs électeurs heureux.

    Bien sûr, ce n'est pas ce pour quoi nous avons voté. Depuis des années, les politiciens républicains de tout le pays ont promis qu'Obamacare serait abrogé une fois qu'ils ont obtenu le contrôle du Congrès, mais maintenant Boehner nous dit que tout cela n'était que «parler heureux» ...

    Plus tôt dans la discussion de groupe, Boehner a dit qu'il "a commencé à rire" quand les républicains ont commencé à parler de la foudre rapide sur l'abrogation et puis venir avec une alternative.

    «Au cours des 25 années où j'ai siégé au Congrès des États-Unis, les républicains n'ont jamais, une fois, accepté une proposition de soins de santé. Pas une seule fois, »dit Boehner. «Et tout ce discours heureux qui a eu lieu en novembre et en décembre et janvier sur l'abrogation, l'abrogation, l'abrogation - ouais, nous allons remplacer, remplacer - j'ai commencé à rire, parce que si vous passez abrogation sans remplacer, tout ce qui arrive est ta faute. Tu l'as cassé."

    Quand les républicains finiront par faire quelque chose, ils vont inévitablement déclarer qu'il s'agit d'une grande victoire, mais sera-t-il vraiment très différent de ce que nous avons maintenant ?

    Oui, la pénalité IRS pour ne pas avoir d'assurance-santé va probablement aller. Mais il y aura encore une couverture pour les enfants jusqu'à l'âge de 26 ans, il y aura toujours une couverture obligatoire pour les conditions préexistantes, il y aura toujours une couverture obligatoire pour les frais de maternité, il y aura encore une certaine forme d'expansion Medicaid et il y aura toujours des subventions pour les pauvres.

    En fin de compte, nous allons toujours avoir un système de santé où la moitié du pays paie pour les soins de santé pour l'autre moitié du pays.

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas juste, et il ne sera jamais. La moitié du pays ne devrait pas avoir à payer des taux beaucoup plus élevés pour leur propre assurance maladie et aussi payer pour les soins de santé de tout le monde dans le pays ainsi. Soit nous devrions retourner à un système de marché libre, ou ils pourraient aussi bien aller de l'avant et de socialiser l'ensemble.

    La pensée de s'en tenir à ce que nous avons maintenant est la folie totale, mais malheureusement, c'est ce que les républicains supérieurs veulent dire quand ils parlent de «réparation» Obamacare. Ce qui suit provient du New York Times ...

    «Quand vous parlez d'abrogation, vous venez d'utiliser un mot qui est très polarisant», a déclaré le représentant Tom MacArthur, républicain du New Jersey, qui se réunit chaque semaine avec des républicains modérés et des démocrates de nombre égal. "Quand vous allez aux démocrates et dites, 'Aidez-nous à abroger,' qui les met dans une boîte. Si vous dites: «Voulez-vous nous aider à réparer quelque chose?», Les gens commencent à écouter de toute autre manière.

    Comment, dans le monde, "réparez-vous" un tas d'ordures à la vapeur ?

    Je ne comprends pas.

    Ce que les républicains doivent faire est très simple. Comme Jim Demint l'a suggéré, les républicains au Congrès ont simplement besoin de passer la même abrogation d'Obamacare que Barack Obama a opposé son veto il n'y a pas si longtemps ...

    Jim DeMint, ancien sénateur républicain de la Caroline du Sud, a demandé aux militants qui participent à la Conférence d'action politique conservatrice de pousser leurs membres au Congrès à envoyer au président Donald Trump la même loi qui a démantelé la loi et a été vetée par le président Barack Obama avec tous Due hâte.

    "Nous devons et nous pouvons abroger Obamacare maintenant", a déclaré DeMint. "Ils devraient envoyer ce même projet de loi au président Trump en ce moment."

    Alors, qu'est-ce qui empêche les républicains au Congrès d'aller de l'avant ?

    Une chose est le défournement de Planned Parenthood. Certains républicains libéraux promettent de voter contre tout projet d'abrogation d'Obamacare qui défend Planned Parenthood ...

    La sénatrice Lisa Murkowski (R-Alaska) affirme qu'elle ne votera pas pour un projet d'abrogation ObamaCare qui protège Planned Parenthood.

    Dans son discours à l'assemblée législative de l'Etat d'Alaska mercredi, le républicain modéré a offert son engagement le plus ferme cependant qu'elle n'appuiera pas le défournement Planned Parenthood.

    «Pour ma part, je ne crois pas que Planned Parenthood ait une place dans nos délibérations sur la Loi sur les soins abordables», at-elle dit.

    Une autre chose qui donne quelques pause républicains sont les manifestants en colère qu'ils se retrouvent dans les réunions de la mairie ...

    RépondreSupprimer
  4. Le sénateur américain Charles Grassley de l'Iowa et les représentants Jason Chaffetz de l'Utah, Marsha Blackburn du Tennessee et Tom McClintock de la Californie sont parmi les républicains qui ont fait face à des audiences hostiles à des réunions récentes de la mairie.

    Cela vient après la Marche des femmes sur Washington qui a attiré des centaines de milliers de manifestants le lendemain de l'inauguration du président Donald Trump.

    «Les républicains doivent faire attention et faire de leur mieux pour comprendre l'énergie des mairies», a déclaré Nathan Gonzales, éditeur et éditeur de Inside Elections, une publication basée à Washington qui suit les courses du Congrès.

    Bien sûr, beaucoup de ces «manifestants en colère» sont de l'armée privée Barack Obama de plus de 30 000 bénévoles qui sont déployés dans tout le pays dans une tentative désespérée de défendre Obamacare.

    En fin de compte, la vérité est que les républicains devraient écouter les électeurs qui les ont envoyés à Washington en premier lieu. La plupart de ces électeurs s'attendaient à une abrogation immédiate d'Obamacare, et maintenant qu'elle ne s'est pas produite, elle fait une saison fiscale très déroutante. Ce qui suit vient de Politico ...

    La campagne de républicains en échec pour abroger la Loi sur les soins abordables est semer la confusion parmi ceux qui essaient maintenant de faire leurs impôts.

    Beaucoup de contribuables croient que les républicains ont déjà abrogé la loi, les préparateurs d'impôt disent, et ils sont surpris et bouleversé d'apprendre qu'ils sont toujours soumis à la pénalité d'Obamacare pour ne pas avoir d'assurance maladie - une charge qui a grimpé cette année à plus de 2 000 $ par famille.

    Jusqu'à ce qu'il soit abrogé, Obamacare continuera à tuer des emplois et continuera à tuer la classe moyenne.

    C'était l'une des pires mesures législatives jamais rédigées, et il est étonnant que tant de républicains au Congrès hésitent à l'abroger.

    Malheureusement, tout comme je dépeint dans mon roman, l'Amérique devient rapidement folle.

    Nous avons été livrés à un esprit réprouvé, et nos dirigeants ne peuvent même pas sembler penser tout droit plus longtemps.

    Si Obamacare va être abrogé, c'est maintenant le temps. Veuillez communiquer avec vos représentants au Congrès et leur dire qu'un «correctif» ne fonctionnera pas et que nous souhaitons que le programme Obamacare soit complètement abrogé et remplacé par une alternative au marché libre.

    http://theeconomiccollapseblog.com/archives/how-angry-will-you-be-if-the-republicans-in-congress-do-not-repeal-obamacare#disqus_thread

    RépondreSupprimer
  5. Comment est le progres: expédier les arbres morts à 5000 km et les brûler (utiliser £ 450m pour l'allumage)


    February 25th, 2017


    Cela rendrait n'importe quel chasseur rassembleur fier.

    [The Times] La Grande-Bretagne gaspille des centaines de millions de livres de subventions aux centrales électriques pour brûler des granulés de bois américains qui nuisent davantage au climat que le charbon qu'ils ont remplacé, selon une étude.

    La coupe des arbres et le transport du bois à travers l'océan Atlantique pour alimenter les centrales produisent plus de gaz à effet de serre que le charbon beaucoup moins cher, selon le rapport. Il accuse la précipitation de respecter les objectifs de l'UE en matière d'énergies renouvelables, ce qui a conduit les ministres à faire la fausse supposition que la combustion des arbres était neutre en carbone.

    Les tribus britanniques peuvent remercier le chef Huhne (secrétaire à l'énergie et au climat) pour les 7,5 millions de tonnes d'arbres morts autrement connus sous le nom de biomasse - qui viennent surtout des États-Unis et du Canada.

    Naturellement, faire quelque chose de ce improbable prend beaucoup d'argent.

    Drax, la plus grande centrale électrique de Grande-Bretagne, a reçu plus de £ 450 millions en subventions en 2015 pour brûler la biomasse, qui était principalement des granules de bois américains.

    Curieusement, il ya plus de 200 trillions de pieds cubes d'arbres morts stockés sous Lancashire. Ils peuvent avoir été très très petits arbres, comme les algues de taille, mais néanmoins, 4999 kilomètres plus près. Apparemment, lorsque tous les arbres du Canada et des États-Unis seront épuisés et que le Royaume-Uni sortira de l'âge du bois, il aura du gaz de rechange pour chauffer les foyers britanniques pendant les 1 200 prochaines années.

    Le débat sur le climat a maintenant porté sur la question de savoir si les arbres sont renouvelables. Il y a une sorte de querelle entre différentes variétés de bêtes «renouvelables». Si il faut 200 ans pour faire pousser un arbre, et vous croyez que les modèles qui sont 97% faux, les océans pourraient bouillir avant que le carbone est de retour dans l'arbre.

    L'auteur du rapport, M. Bracks, appelle les subventions ridicules, mais seulement parce que l'argent aurait pu aller à «zéro carbone» vent ou solaire à la place. Dommage qu'il n'ait pas indiqué cela alors, alors qu'il était le conseiller spécial de Chris Huhne.

    Après avoir versé des millions d'innombrables dans Biomasse, par une coïncidence remarquable, trois mois après qu'il est sorti de prison pour mentir sur les amendes excessives, M. Chris Huhne a été nommé directeur européen d'une société appelée Zilkha Biomasse.

    Les pellets de bois alimentent le parcours de Huhne dans le secteur privé
    Il n'est pas le seul à suivre cette carrière gravement chargée:

    RépondreSupprimer

  6. Plusieurs autres anciens ministres de l'Énergie se sont lancés dans des emplois lucratifs dans le secteur. Sir Ed Davey, le Lib Dem qui a remplacé M. Huhne comme secrétaire à l'énergie et au climat mais a perdu son siège en 2015, conseille trois entreprises sur des projets énergétiques à faible teneur en carbone. Lord Barker of Battle, ancien ministre de l'Énergie conservateur, a pris des postes pour conseiller une entreprise de chauffage renouvelable et une société de panneaux solaires. Les nominations des deux ont été approuvées par Acoba.

    http://joannenova.com.au/2017/02/how-progressive-ship-dead-trees-5000km-and-burn-them-use-450m-for-kindling/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant que le monde sera gouverné par des escrocs...

      Supprimer
  7. Les maisons solaires utilisent plus d'électricité du réseau électrique que les maisons non solaires


    February 24th, 2017


    Il y a probablement plus de panneaux solaires en QLD que partout ailleurs dans le monde. En février dernier, le patron de la compagnie d'électricité du Queensland a annoncé que les ménages utilisant des panneaux solaires utilisaient plus d'électricité que les autres. Apparemment, les gens sans solaire étaient éteindre le climatiseur parce que l'électricité coûtait trop cher, mais les utilisateurs solaires n'ont pas à se soucier du coût tellement.

    Les maisons solaires du Queensland (N-E Australie) utilisent plus d'électricité du réseau électrique que non-solaire, dit le patron d'Energex

    Les maisons à énergie solaire dans le sud-est du Queensland, qui possède la plus grande concentration de panneaux de toit au monde, ont commencé à consommer en moyenne plus d'électricité à partir des réseaux électrique que celles sans solaire, a constaté l'opérateur.

    Terry Effeney, le chef de la direction de la société de distribution d'électricité Energex, a déclaré que la tendance - qui démentait le «programme vert» présumé conduire ces clients - était parmi les défis auxquels est confrontée une région qui a néanmoins la meilleure chance globale de faire du solaire la pierre angulaire De son réseau d'électricité.

    À partir d'octobre 2014, dans le Queensland, l'utilisation moyenne des réseaux d'électricité des maisons solaires a commencé à dépasser l'utilisation moyenne des personnes sans énergie solaire et est restée plus élevée pour les au moins les 18 prochains mois (quand cette histoire est apparue).

    En d'autres termes, les panneaux solaires subventionnés pourraient signifier que les personnes qui paient les subventions utilisent moins d'électricité que les personnes qui obtiennent la subvention et les panneaux. Cela signifie également que les pauvres, qui ne peuvent pas payer pour les panneaux, doivent aller sans plus souvent.

    Jouer Dieu avec les marchés ne doit pas être aussi difficile. Si le prix de l'électricité est la plus grande influence sur le comportement, le gouvernement aurait pu gifler une taxe plus élevée sur l'électricité, ce qui aurait réduit l'utilisation de l'électricité à tous les niveaux. Des milliers de personnes n'auraient pas gaspillé des millions de dollars en installant des panneaux solaires. L'argent aurait aidé le gouvernement de l'État à fournir un service qui était plus utile que les panneaux électroniques électroniques. Queensland aurait pu avoir plus de soins de santé, plus de vacances ou moins de dettes, au lieu de cela ils ont changé la couleur de leurs électrons.

     - voir sur site -

    Graphique, énergie solaire, Queensland, consommation totale d'électricité, 2016
    ...
    Après Septembre 2014 dans le Queensland les kilowatt heures utilisées dans chaque maison avec solaire est devenu plus élevé que les maisons sans solaire. Le coût élevé de l'électricité a signifié que la maison moyenne a limité le climatiseur et ce pas, mais les gens avec l'énergie solaire a utilisé plus.

    Effeney a déclaré que la montée de l'énergie solaire avait coupé traditionnellement la dépendance sur le réseau électrique le matin - générant parfois un excédent pendant la journée - mais le pic principal de la demande dans la soirée a continué d'augmenter.

    RépondreSupprimer
  8. Les ménages alimentés par le sol qui, au cours des années précédentes, avaient réduit leur consommation de réseau «ne s'inquiètent pas tellement de leur facture maintenant [et] utilisent en réalité plus d'électricité du réseau en moyenne que ceux qui n'en ont pas Inquiets de leur électricité ".

    "Pourrions-nous avoir imaginé que cela aurait eu lieu, quand le point entier de mettre l'énergie solaire était plus sur un résultat vert ?" Effeney dit.

    "Ce que vous avez maintenant, c'est que c'est tout au sujet du prix ... les gens qui ont l'énergie solaire ne sont pas inquiets et sont heureux de laisser leur conditionnement d'air sur et qui est vraiment contre ce que vous attendiez d'être un programme vert.

    Il dit aussi essentiellement que les gens ne vont pas aux réseaux avec l'énergie solaire dans un proche avenir, et «versé de l'eau froide» sur les piles.

    Giles Parkinson chez Reneweconomy admet que c'est un mauvais regard:

    Quel est le point du solaire, CEO Terry Effeney demandé à haute voix lors d'un déjeuner d'affaires de Brisbane, même sur l'avenir de l'électricité, si elle ne réduisait pas la demande et la réduction de la quantité de charbon de la génération.

    Parkinson essaie d'expliquer pourquoi cela pourrait ne pas être:

    L'un des problèmes est qu'il n'y a pas de comparaisons directes, par exemple, de grandes familles qui utilisent beaucoup de l'énergie, à l'aide d'énergie solaire ou non, et qui vivent dans des appartements ou des retraités et qui utilisent l'énergie solaire ou non. Et il ne compare pas les maisons avant qu'ils aient eu solaire et après.

    Il pourrait également être que les plus gros consommateurs d'électricité ont également pris solaire. Lorsque vous retirez les plus gros utilisateurs, cela réduit la moyenne pour le reste. Le fait qu'elle soit aplatie suggère maintenant que les ménages restants n'auront plus de moyens de réduire la demande.

    Les plus grands utilisateurs d'électricité sont les maisons avec plus d'air conditionné, piscines chauffées, réfrigérateurs supplémentaires. Les gens plus riches peuvent se permettre la capitalisation pour acheter des panneaux solaires. Mais cela n'explique pas pourquoi l'utilisation du réseau a diminué en 2010 et a augmenté en 2014.

    Les tarifs artificiels encouragent les gens à alimenter leur énergie solaire à la grille quand elle n'en a pas besoin et à retirer l'électricité plus tard:

    Il y a une autre complication. Même les maisons avec plus d'énergie solaire qu'elles n'en ont besoin n'ont aucune incitation à déplacer la demande (comme les pompes de piscine, la climatisation et d'autres appareils) à la journée quand elle pourrait être fournie par leur toit solaire, en raison de la structure

    http://joannenova.com.au/2017/02/solar-homes-use-more-grid-electricity-than-non-solar-homes/

    RépondreSupprimer
  9. «Attaque monstrueuse contre la liberté de la presse» : L'Allemagne a espionné des médias étrangers


    24 févr. 2017, 22:32 - Avec AFP


    Les services de renseignements extérieurs allemands (BND) ont espionné les journalistes de plusieurs médias étrangers, comme la BBC, le New York Times et l'agence de presse Reuters, affirme l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

    Le BND aurait placé à partir de 1999 au moins cinquante numéros de téléphone, de fax ou d'adresses électroniques de journalistes ou de rédactions sur des listes d'écoute, affirme l'influent hebdomadaire, selon les extraits d'un article à paraître samedi le 25 février.

    Le magazine ne dit pas si les renseignements allemands continuent aujourd'hui cette surveillance.

    Sur cette liste figuraient ainsi plusieurs dizaines de numéros de journalistes travaillant pour le groupe audiovisuel britannique BBC dans ses bureaux à Londres et en Afghanistan, ainsi qu'au sein de la rédaction internationale BBC World, écrit Der Spiegel, citant des documents qu'il a pu consulter.

    «Nous sommes déçus d'apprendre ces allégations», a réagi auprès de l'AFP une porte-parole de la BBC.

    «Nos journalistes devraient être en situation d'agir librement et en sécurité, avec une protection totale de leurs sources. Nous appelons tous les gouvernements à respecter le fonctionnement d'une presse libre», a-t-elle ajouté.

    Un numéro du journal américain New York Times en Afghanistan était aussi surveillé, de même que des téléphones portables et satellites de l'agence de presse britannique Reuters en Afghanistan, au Pakistan et au Nigeria, poursuit l'hebdomadaire, coutumier des révélations sur les pratiques d'espionnage des renseignements allemands.

    Contactée par l'AFP, Reuters n'avait pas réagi dans l'immédiat.

    Citée par Der Spiegel, l'antenne allemande de Reporters Sans Frontières (RSF), Reporter Ohne Grenzen, a dénoncé une «attaque monstrueuse contre la liberté de la presse» et affirmé réfléchir à une action en justice.

    L'ONG redoute aussi que ces pratiques continuent en dépit de nouvelles mesures adoptées récemment afin de mieux encadrer les pratiques du BND.

    Le BND, qui n'a pas souhaité répondre au Spiegel quant à ces allégations, avait déjà été accusé d'avoir écouté pour le compte de l'agence de renseignement américaine NSA des responsables du ministère français des Affaires étrangères, de la présidence française et de la Commission européenne.

    Fin 2015, Der Spiegel avait aussi affirmé que le BND avait espionné les ministères de l'Intérieur américain, polonais, autrichien, danois et croates.

    A l'automne 2013, des informations sur la mise sur écoute d'un téléphone portable de la chancelière Angela Merkel par le renseigement américain avaient également provoqué de fortes tensions entre Berlin et Washington.

    Lire aussi : «Bien sûr la CIA va espionner la France avant les élections de 2017»

    https://francais.rt.com/international/34474-attaque-monstrueuse-contre-liberte-presse-allemagne-espionne-medias-bbc

    RépondreSupprimer
  10. Des carcasses de terrifiants «monstre des mers» retrouvées sur une plage des Philippines (PHOTOS)


    24 févr. 2017, 18:56


    Les Philippins ont découvert avec effroi des créatures marines monstrueuses et non identifiées échouées sur la plage. Pour au moins l'une d'elles, les experts pensent cependant avoir résolu le mystère.

    Les photos d'une carcasse de 4,5 mètres de long ensanglantée et couverte de répugnants poils blancs et visqueux sont apparues sur la toile il y a quelques jours. La carcasse se serait échouée le 22 février dernier sur une des îles de Dinagat, aux Philippines.

    Les habitants abasourdis se sont approchés de la carcasse pour voir cette chose qui semblait tout droit sortie d'un film d'horreur.

    Voulant rassurer la population terrifiée à l'idée de voir une horde de monstres marins venir envahir leurs villages, les autorités ont indiqué à la presse régionale que selon eux, il était «très probable qu'il s'agisse d'une forme de vache marine, d'un lamantin», comme l'a expliqué la revue spécialisée Science Alert.

    La prétendue «vache marine» n'était pas la seule créature bizarre à venir s'échouer sur les plages philippines. Dans la province de Agusan del Norte, à 200 kilomètres de là, les habitants ont découvert une sorte d'énorme serpent long de plusieurs mètres.

    Pour le coup, il s'est avéré, après analyse d'experts, qu'il s'agissait d'un Régalecidès, forme rare de poissons dont la longueur peut atteindre 10 mètres et qui n'est pratiquement jamais visible à la surface des mers étant donné que son lieu de vie se situe à une profondeur avoisinant les 1 000 mètres de profondeur.


    Selon National Geographic, ce poisson insaisissable a fait plusieurs apparitions ces dernières semaines au large des Philippines. Cela serait dû à des mouvements océaniques qui auraient poussé ces créatures de plus en plus près de la surface, là où elles sont incapables de gérer les conditions de pression et sont ainsi vouées à la mort.

    Lire aussi : Mamouth, dauphin ou pélican ? Un très étrange animal échoué en extrême orient russe fait sensation

    https://francais.rt.com/international/34465-carcasses-terrifiants-monstre-mers-retrouvees-philippines

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces créatures (monstrueuses ?) venues des profondeurs n'ont JAMAIS remonté à la surface malgré qu'il y ait eu des tremblements de terres sous-marins (les océans couvrent 74 % de notre planète) ou des volcans comme autres sources d'eaux chaudes plus ou moins toxiques.

      Or, que se passe t-il depuis plusieurs années ? Des bans de sardines, maquereaux, harengs sont repérés morts flottant sur l'eau ou des baleines échouées aux plages ! Çà alors, comment cela se fait-il ? Ces espèces: sélectionnées sont exécutées aux côtés d'autres laissées en vie ! Cà alors !

      D'après les scientifiques ayant autopsiés les cadavres en laboratoires, il ne s'agit pas d'intoxication gazeuse ou d'empoisonnement de nourriture ou de radiation post 'Tchernonbyl/Fukushima', mais seulement victimes d'ondes scalaires propagées dans les profondeurs extrêmes.

      Effectivement, la technologie scalaire permet de repérer des sous-marins inactifs en très grandes profondeurs comme d'évaluer des nappes de pétroles (Longueur, largeur et hauteur) ainsi que de leurs consistances.

      Supprimer
  11. Retour sur l’autisme : origine virale confirmée


    le 24 février 2017


    La campagne de dénigrement infondée contre la vaccination est toujours d’actualité et il ne se passe pas une semaine sans que les antivaxxers hurlent d’horreur et en profitent pour organiser des class-actions à l’encontre des fabricants de vaccins car leur enfant souffre de troubles du comportement apparentés à l’autisme (autism spectrum disorder ou ASD). Ça se passe naturellement aux USA, un pays qui n’hésite pas à trainer en justice des banques étrangères parce qu’elle ont eu la maladresse de réaliser un business en dollars US non conforme aux intérêts du pays. Les Etats-Unis sont en effet le pays du monde le plus judiciarisé et poursuivre les fabricants de vaccins est un business comme un autre, as usual.

    En ce qui concerne l’autisme, le corps médical et les biologistes ont maintenant rassemblé des évidences indéniables : l’autisme est favorisé sinon provoqué par de légères malformations du cortex cérébral en particulier au niveau de l’aire de Broca. Les causes de ces malformations restent largement inconnues. Les mouvements anti-vaccin refusent de se rendre à l’évidence et accusent les fabricants de vaccins d’inclure dans la formulation de leurs produits de l’hydroxyde d’aluminium ou d’autres adjuvants qui provoquent l’autisme.

    Une étude réalisée conjointement par l’Université Columbia à New-York et l’Université d’Oslo et publiée il y a quelques jours dans la revue mSphere (voir le doi, en accès libre) démonte en grande partie les arguments des mouvements anti-vaccins.

    La prévalence de l’ASD est de l’ordre de 1 à 2 % et atteint plus de garçons que de filles. Entre 1999 et 2008 l’organisation norvégienne de la santé a suivi médicalement 114000 enfants et leurs parents, 95244 mères et 75500 pères et détecté 412 mères ayant mis au monde un enfant souffrant d’ASD dont les échantillons sanguins prélevés en cours et à l’issue de grossesse avaient été conservés. Les contrôles étaient un lot de 463 mères ayant mis au monde durant la même période un enfant ne présentant aucun symptôme d’ASD.

    L’étude des anticorps présents dans les échantillon sanguins a montré sans ambiguïté que l’autisme était systématiquement lié à la présence durant la grossesse d’un taux élevé d’anticorps dirigés contre le virus de l’herpès (HSV-2) et dans une bien moindre mesure d’anticorps dirigés contre le cytomégalovirus (CMV). La recherche d’anticorps a également inclus la toxoplasmose, la rubéole et l’herpès de type 1 qui affecte la bouche alors que le type 2 affecte l’appareil génito-urinaire.

    RépondreSupprimer

  12. Ce résultat rend perplexe dans la mesure où une femme sur 5 en âge de procréer est porteuse du virus HSV-2. Les biologistes considèrent donc que si la présence du virus au cours de la grossesse détectée par les taux élevés d’anticorps est incontestablement un facteur aggravant conduisant à l’apparition d’ASD, il doit exister un autre paramètres favorisant l’autisme chez l’enfant. Les recherches s’orientent donc vers l’élucidation de la production de cytokines et d’anticorps maternels traversant la barrière placentaire lors de la réaction immunitaire dirigées contre le HSV-2 en cours de grossesse. Il s’agirait donc alors du facteur génétique suspecté depuis longtemps.

    Ces travaux confirment donc que la cause de l’ASD est prénatale et qu’en aucun cas les vaccins sont à incriminer comme le prétend la rumeur. D’ailleurs la société GSK réalise actuellement des essais en phase III pour le développement d’un vaccin conte le HSV-2. Le débat sur l’origine de l’autisme sera donc clos.

    Source : mSphere, doi : 10.1128/mSphere.00016-17 en accès libre, illustration : herpes simplex virus

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2017/02/24/retour-sur-lautisme-origine-virale-confirmee/

    RépondreSupprimer
  13. Les colombes armées de l'Europe


    Manlio Dinucci
    Mondialisation Canada
    ven., 24 fév. 2017 21:18 UTC


    De nouveaux pas dans le « renforcement de l'Alliance » ont été décidés par les ministres de la Défense de l'OTAN, réunis à Bruxelles dans la Conseil Atlantique Nord. Avant tout sur le front oriental, avec le déploiement de nouvelles « forces de dissuasion » en Estonie, Lettonie, Lituanie et Pologne, conjoint à une présence OTAN accrue dans toute l'Europe orientale avec exercices terrestres et navals. En juin seront pleinement opérationnels quatre bataillons multinationaux à déployer dans la région.

    Les oiseaux de la mort

    En même temps sera accrue la présence navale OTAN en Mer Noire. En outre est lancée la création d'un commandement multinational des forces spéciales, formé au départ de forces belges, danoises et hollandaises. Enfin, le Conseil Atlantique Nord félicite la Georgie pour ses progrès dans le parcours qui la fera entrer dans l'Alliance, devenant le troisième pays OTAN (avec l'Estonie et la Lettonie) directement frontalier avec la Russie.

    Sur le front méridional, directement lié à l'oriental en particulier à travers la confrontation Russie-OTAN en Syrie, le Conseil Atlantique Nord annonce une série de mesures pour « contrecarrer les menaces provenant du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord et pour projeter une stabilité au-delà de nos frontières ».

    Auprès du Commandement de la force conjointe alliée à Naples, est constitué le Hub pour le Sud, avec un personnel d'environ 100 militaires. Il aura la mission d' « évaluer les menaces provenant de la région et de les affronter ensemble avec des nations et organisations partenaires ». Il disposera d'avions-espions Awacs et de drones qui deviendront rapidement opérationnels à Sigonella (Sicile).

    Pour les opérations militaires est déjà prête la « Force de riposte » OTAN de 40 mille soldats, en particulier sa « Force de pointe à très haute rapidité opérationnelle ».

    Le Hub pour le Sud -explique le secrétaire général Stoltenberg- accroîtra la capacité de l'OTAN à « prévoir et prévenir les crises ». En d'autres termes, dès que le Hub aura « prévu » une crise au Moyen-Orient, en Afrique du Nord ou ailleurs, l'OTAN pourra effectuer une intervention militaire « préventive ». L'Alliance Atlantique au complet adopte, de cette façon, la doctrine du « faucon » Bush sur la guerre préventive.

    Les premiers à vouloir un renforcement de l'OTAN, avant tout en fonction anti-russe, sont en ce moment les gouvernements européens de l'Alliance, ceux qui en général se présentent en habit de « colombes ». Ils redoutent en fait d'être dépassés ou marginalisés si l'administration Trump ouvrait des négociations directes avec Moscou.

    RépondreSupprimer
  14. Les gouvernements de l'Est sont particulièrement actifs. Varsovie, ne se contentant pas de la 3ème Brigade blindée envoyée en Pologne par l'administration Obama, demande maintenant à Washington, par la bouche de l'influent Kaczynski, d'être couverte par le « parapluie nucléaire » étasunien, c'est-à-dire d'avoir sur son sol des armes nucléaires étasuniennes pointées sur la Russie.

    Kiev a relancé l'offensive dans le Donbass contre les Russes d'Ukraine, soit à travers de lourds bombardements, soit à travers l'assassinat systématique de chefs de la résistance dans des attentats derrière lesquels se trouvent aussi des services secrets occidentaux. En même temps, le président Porochenko a annoncé un référendum pour l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN.

    Et c'est le premier ministre grec Alexis Tsipras qui est allé lui prêter main forte : en visite officielle à Kiev les 8-9 février, il a exprimé au président Porochenko « le ferme appui de la Grèce à la souveraineté, intégrité territoriale et indépendance de l'Ukraine » et, en conséquence, la non-reconnaissance de ce que Kiev appelle « l'illégale annexion russe de la Crimée ». La rencontre, a déclaré Tsipras, jetant les bases pour « des années d'étroite collaboration entre Grèce et Ukraine », contribuera à « atteindre la paix dans la région ».

    Commentaire : Quelle tristesse de voir que ce monde est mené par des gens qui ne pensent qu'à la guerre, qu'aux confrontations au lieu de lutter pour plus de justice, au lieu de lutter contre la faim et la pauvreté, au lieu de lutter pour la paix. Quelle tragédie et quelle horreur pour la condition humaine celle d'avoir accepté que ces hommes mènent le monde.

    Cachés à la vue de tous, les psychopathes dirigent-ils le monde ?

    https://fr.sott.net/article/30090-Les-colombes-armees-de-l-Europe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sont-ce des armées désarmées de fantassins qui mettraient en déroute les monstres sanguinaires du monde ?

      Contre qui RÉELLEMENT ces armées surarmées aux sophistications extrêmes sont-elles justifiées ?
      Contre le peuple ! Uniquement pour le faire trembler de bouger le petit doigt !

      Ainsi, ont été mis en place des satellites, des avions de reconnaissance, des drones pour observer/écouter en rapproché sous les nuages, des antennes relais 'pour les téléphones portables', des micros & caméras aux boxes internet, écrans plats et 'décodeurs' ouverts 24/24h micros/caméras, 'gadgets pour les voitures' permettant une 'meilleure géolocalisation' et bientôt puces RFID ou suppo pour mieux vous filer le train et combattre vos humeurs !

      Et, pourquoi pas demain, mise en place de pistes d'atterrissages pour engins extraterrestres, aires d'accueil et camps de réfugiés au cas où quelqu'un venu d'ailleurs voudrait... rester sur Terre !!!

      Supprimer
  15. LE RECHERCHEUR CONSTATE QUE LES SIGNALISATIONS D'OVNIS N'ONT JAMAIS ÉTÉ CE NOMBREUX


    FÉVRIER 24, 2017
    DANIEL LANG
    LE VOILIER QUOTIDIEN

     

    Il est bien connu que des phénomènes étranges d'OVNIS se sont produits pendant un certain temps. Les gens ont rapporté ces objets depuis des décennies. Il y a même raison de croire que les ovnis ont été repérés il y a des siècles. Cependant, ce qui est plus surprenant que les rapports d'OVNI eux-mêmes, c'est combien ils se produisent dans le monde moderne. Apparemment, le nombre d'observations d'OVNIS a augmenté au cours des dernières années.

    Selon Sam Monfort, un étudiant de doctorat américain qui a recueilli des données fournies par le National OVNI Reporting Center, les observations d'OVNIS sont à un niveau record. Par exemple, il y avait 10 000 observations revendiquées en 1990, mais en 2010, il y avait environ 45 000 observations chaque année.

    Il a également noté que le type d'ovnis que les gens prétendent voir ont changé au fil du temps. Pendant la majeure partie du vingtième siècle, les observations d'OVNI se composaient principalement de soucoupes volantes et de formes de cigares, mais ces jours-ci la plupart des gens les décrivent comme des lumières étranges.

    Ce qui est également intéressant à propos de son rapport, c'est qu'il montre juste combien d'observations d'OVNI se produisent aux États-Unis. Monfort a décrit les Américains comme «hilariously plus susceptibles de rapporter une observation d'OVNI que n'importe qui d'autre.» Les Américains rapportent ces objets à un taux qui est 300 fois la moyenne globale. Il a également constaté que les observations d'OVNIS aux États-Unis ont tendance à augmenter le 4 juillet (pour des raisons évidentes), mais cette tendance a considérablement augmenté depuis 2008.

    Selon les cartes qu'il a publiées, les observations d'OVNIS ont tendance à se produire le plus souvent dans les pays occidentaux développés et leurs voisins. Cela prouverait l'idée que les OVNIS ne sont rien de plus qu'un phénomène culturel occidental, ou peut-être que ces objets sont des aéronefs militaires ultra-secrets construits par les nations les plus avancées du monde.

    Sauf bien sûr étrangers trouvent nos sociétés high-tech plus intéressant. Tu décides.

    http://www.thedailysheeple.com/researcher-finds-that-ufo-sightings-have-never-been-this-numerous_022017

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A voir ces 'surprenantes formes soucoupesques volantes' on est à se demander pourquoi ces cons d'avionneurs et dessinateurs pour l'aéronautique n'ont pas encore sorti des avions (ou fusées) ronds ! Parait que çà irait plus vite ! HAHAHAHA !

      Ces 'E.T.' (made in Hollywood) ont fait le buzz le 11 Septembre

      Supprimer
  16. 'DOOMSDAY VAULT': L'ARCTIQUE D'URGENCE REÇOIT 50 K DE DÉPÔTS DE SEMENCES


    FÉVRIER 24, 2017
    RT.COM
     

    Caché dans une partie «miteuse» de l'Arctique, une transaction internationale d'une importance énorme s'est produite mercredi. Aucun argent n'a été déplacé, au lieu de cela il y avait un transport massif de graines pour le stockage dans un coffre conçu pour les protéger en cas de catastrophe globale.

    Le dépôt récent au Svalbard Global Seed Vault comprenait 50 000 graines provenant de plusieurs pays du monde, y compris les États-Unis, la Grande-Bretagne et le Pakistan. La zone a été choisie en raison de son manque d'activité tectonique et de pergélisol, permettant un stockage efficace des graines à des températures inférieures au point de congélation.

    «Ensemble, les pays qui ont déposé leurs collections de semences représentent plus d'un quart de la population mondiale», a déclaré Marie Posa, directeur exécutif de Crop Trust, l'organisation derrière le coffre-fort.

    Le Centre international de recherche agronomique (ICARDA), qui a dû emprunter à Svalbard il y a trois ans, n'a pas pu accéder à sa propre banque de semences à Alep, en Syrie, en raison de combats dans la région.

    L'ICARDA met l'accent sur l'amélioration de l'agriculture dans les zones arides, y compris en Afrique et au moyen-orient. La pomme de terre, le sorgho, le riz, l'orge, le pois chiche, la lentille et le blé figurent parmi les graines empruntées, selon Phys.org. Ils ont depuis été transférés au Liban et au Maroc.

    Située sous la neige dans l'Arctique de l'île norvégienne de Spitsbergen, la Svalbard Global Seed Vault est destinée à servir de support aux banques de semences du monde entier en cas de catastrophe. Construit pour abriter 4,5 millions de semences, il contient actuellement un peu moins d'un million, qu'il peut stocker en toute sécurité pendant des centaines d'années.

    http://www.thedailysheeple.com/doomsday-vault-emergency-arctic-facility-receives-50k-seed-deposits_022017

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plutôt bizarre que soit prises tant de précautions pour des graines !!! Se préparerait-il quelque chose ?...

      Supprimer
  17. Decod-excommunication : rebiffade du « fake World »


    Entrefilet
    jeu., 23 fév. 2017 13:09 UTC


    -- Comment: La tentative du Monde pour nous imposer son interprétation de la réalité, via le Saint Decodex, tombera sans doute à plat. Celui-ci n'est que le reflet du mépris, de la condescendance et du paternalisme que le "journalisme" moderne entretient le citoyen. Et fait parti du mécanisme propagandiste bien connu qui consiste, encore une fois, à accuser l'autre de pratiques et d'intentions dont on se rend soi-même coupable.

    De façon plus spécifique, n'oublions pas que cette technique a la grande faveur des psychopathes :
    Le truc du psychopathe : nous faire croire que le Mal vient des autres --

    C'est la tendance lourde du moment ! La traque aux « fake news », ces « fausses nouvelles » qui inonderaient les réseaux sociaux et tromperaient des citoyens trop crétins pour faire le tri ; qui auraient déjà permis l'élection de Trump et menaceraient désormais les bonnes et vertueuses démocraties de la Vieille Europe, la plupart du temps sous l'impulsion coupable de hackeurs ricanant sur des claviers forcément cyrilliques. Toute la volaille médiatique, les géants du web et l'establishment politique ont donc sonné une charge transatlantique de manière parfaitement synchrone (je dis ça je ne dis rien) pour tenter de conserver le monopole de la Vérité. Tout le sel de la chose vient du fait que, globalement, ceux qui jouent ici les vierges outragées sont justement les principaux fournisseurs officiels de fake news planétaires. Le « fake World » se rebiffe.

    Du bottom-up au top-down

    En décembre 2012 nous écrivions :
    « Face à la montée en puissance prévisible de la contestation, la réaction du Système sera sans surprises : guerres pour les ressources à l'extérieur, criminalisation de la contestation à l'intérieur avec développement de technologies sécuritaires et répressives, contrôle accru des individus ; offensive contre la Toile dissidente par la multiplication de lois restrictives ; bunkerisation des élites prédatrices et, bien sûr, offensive généralisée de la machine à enfumer du Système pour reprendre le contrôle de l'information globale.» (1)

    C'est peu dire que de constater aujourd'hui que l'offensive du Système pour reprendre le contrôle de l'information globale bat son plein.

    Depuis une bonne décennie, l'accusation de complotisme ou de conspirationnisme de la part de la caste politico-médiatique en place a déjà servi d'anathème ultime pour discréditer tout contradicteur et empêcher toute remise en question des narratives officielles les plus farfelues. De la fable du 11 Septembre (deux avions qui abattent... trois tours) aux fables qui ont justifié l'écrasement de la Lybie ou le soutien aux coupeurs de têtes «modérés» syriens, les fake news sont ainsi devenues une norme absolue dans le paysage audiovisuel atlantiste.

    RépondreSupprimer
  18. Mais avec l'élection de Trump et le merveilleux conte de l'ingérence russe, cette immense machinerie à écraser toutes les voix discordantes a trouvé un nouveau ressort à même de faire sauter les derniers tabous. Depuis des mois maintenant, les médias-Système saturent ainsi le paysage de centaines d'articles et d'émissions dédiés aux dangers des fake news, propulsant ce qu'ils estiment être de la « désinformation », du « complotisme » ou du « conspirationnisme » bien au-dessus de Daesh et Kim-Jong-Un sur l'échelle Richter des grands périls menaçant l'humanité. C'est que derrière tout cela, il y a la main de Moscou désormais, qui comme chacun le sait a déjà commencé à envahir l'Europe.

    Alors bien sûr, les géants du Net, forcément de bons américains du monde libre, eux, ont répondu présents pour participer à la curée. Déjà, Google a décrété le blocage de quelque 200 sites accusés de « désinformation » (2) et, de son côté, Facebook planche sur des algorithmes censés trier le bon grain de l'ivraie (3). Quant à Apple, son patron s'est immédiatement joint à la meute en annonçant également des mesures pour réaffirmer le caractère indiscutable de la Vérité venue d'en-haut (4). Une approche top-down assez curieuse pour des entreprises qui font habituellement l'éloge du bottom-up. Mais passons, à la guerre comme à la guerre...

    Certains États comme la France profitent même de l'hystérie ambiante pour agir au niveau législatif afin de banaliser la criminalisation des opinions « divergentes » (5).

    L'im-Monde ose le Ministère de la Vérité

    Dans ce néo-maccarthysme ambiant, c'est une fois encore l'im-Monde qui aura battu tous les records d'indécence avec son fumeux « Décodex », un véritable Ministère de la Vérité sensé vous dire désormais qui (et donc quoi) croire. Le procédé est tellement ahurissant qu'on a, naïfs que nous sommes, encore du mal à y croire. Pensez-donc, un titre-Système connu pour son alignement sans faille aux plus grossières opérations de désinformations atlantistes de ces deux dernières décennies qui ressuscite l'imprimatur ! Il fallait oser. C'est Jacques Sapir qui taille probablement le plus joli costard à cette grossière entreprise dans son billet « Déconnant Décodex » (6).

    Certes, on pensait bien que dans cette grande offensive pour empêcher les peuples de penser en dehors des clous, les merdias d'État se verraient accorder toutes les licences et tous les budgets nécessaires. On imaginait pourtant que la campagne d'intoxication serait menée avec un peu plus de subtilité, un peu plus de finesse. Mais encore une fois à la guerre comme à la guerre, car le temps presse. Partout dans un vieux monde occidental laminé par l'hystérie d'un capitalisme terminal aux accents de plus en plus totalitaire, la grogne monte et le fossé s'élargit à vue d'œil entre les peuples et l'internationale globaliste-progressiste qui fait semblant de les représenter.
    « Le vieux monde se meurt, le nouveau tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres », disait Antonio Cramsci. (7)

    RépondreSupprimer
  19. Notes :

    1. 2013, l'éveil et la confrontation

    2. Google bloque 200 sites diffusant des fausses informations

    3. Facebook annonce des mesures pour lutter contre la désinformation

    4. Le PDG d'Apple veut lancer des outils pour lutter contre les « Fake News »

    5. Le cas le plus récent est celui qui touche à l'IVG si chère aux progressistes-sociétaux de notre contre-civilisation. Les députés français viennent en effet d'accepter un projet de loi qui vise à permettre la fermeture de sites Internet qui porteraient «des allégations ou une présentation faussées» pour en réalité dissuader des femmes enceintes de recourir à une IVG. «Une présentation faussée» donc..., fameux critère s'il en est.

    6. Déconnant « Dédodex »

    7. Antonio Cramsci

    https://fr.sott.net/article/30091-Decod-excommunication-rebiffade-du-fake-World

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Si, - contrairement aux animaux qui sont demeurés des primates - l'intelligence du progrès n'appartiendrait qu'à l'homme, eut-il fallut en décrire les niveaux dont ceux des Dirigeants en seraient presque dépourvus.

      C'est ainsi que sous la monarchie, les pays n'ont connu aucun progrès tandis que libéré de cette dictature le peuple a pu vivre décemment de ses facultés. Exemple que l'âge du fer date d'il y a 4000 ans et donc que des objets ont pu être coulés/moulés et, qu'il a fallu attendre le 19 è siècle pour voir... le premier chauffage central !! (Un tuyau d'eau passant sur le feu), d'où la calamité des châteaux d'avoir un con assis sur le trône et d'avoir froid au cul !

      L'idiotie suprême que de dire "Le plus intelligent c'est moi !" de la part d'un chef d'État sans en consulter le peuple qui en sait des millions de fois plus que lui ! est étalée à longueurs de journaux des merdias alors que ces derniers de devraient pas quitter les chiottes qui les ont conçus.

      Supprimer

  20. Plusieurs grands sites de presse refusent l'entrée du communiqué de presse de la Maison Blanche


    Xinhua,
    25 février 2017


    Une foule de grands médias américains ont été empêchés de participer à une manifestation de la Maison Blanche vendredi, soulignant l'intensification de la tension entre le président américain Donald Trump et les médias.

    Cable News Network, le New York Times, le Los Angeles Times et Politico ont été exclus d'un communiqué de presse hors-la-caméra, une conférence de presse informelle donnée par le secrétaire de presse de la Maison Blanche Sean Spicer.

    Parmi les autres médias qui ont été bloqués figurent British Broadcasting Company, Buzzfeed, Hill, Huffington Post, Daily Mail, New York Daily News et la plupart de la presse étrangère, selon un rapport d'Axios.

    Le bureau de presse de la Maison Blanche a déclaré dans un courriel que "la piscine était là, de sorte que divers médias étaient représentés".

    Le correspondant de la Maison Blanche a lâché cette décision, affirmant dans une déclaration qu'elle "proteste vigoureusement contre la façon dont la brigade d'aujourd'hui est gérée par la Maison Blanche".

    L'Associated Press et le magazine Time ont boycotté le gaggle en réponse à l'incident.

    Le déménagement a été considéré comme très rare et de nombreux correspondants de la Maison Blanche ne se souviennent pas que quelque chose de semblable est arrivé auparavant.

    Plus tôt dans la journée, Trump a réprimandé les médias américains pour avoir rapporté de façon inexacte son administration, disant lors d'un discours à la Convention d'action policière conservatrice.

    «Beaucoup de ces groupes font partie des grandes entreprises de médias qui ont leur propre agenda et ce n'est pas votre programme et ce n'est pas l'agenda du pays, c'est leur propre agenda ... comme vous l'avez vu tout au long de la campagne et même maintenant les fausses nouvelles Ne dit pas la vérité ", a t-il dit.

    Trump a déjà nommé cinq médias américains, dont CNN et New York Times, comme «ennemis du peuple américain».

    La relation inégale entre Trump et les médias a coulé à un nouveau bas cette semaine après plusieurs médias ont rapporté que la Maison Blanche avait demandé au Bureau fédéral des enquêtes de renverser des rapports sur les communications entre la campagne Trump et la Russie lors de l'élection.

    Spicer a déclaré aux membres de la presse dans un briefing tôt le matin vendredi que les rapports étaient "indéfendables et inexacts."

    http://www.china.org.cn/world/2017-02/25/content_40358385.htm

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Il eut suffit que le président s'adresse au monde entier face à une caméra reliée à internet.

      Supprimer
  21. «Nous gagnons !»: Le politicien britannique envoie la foule des États-Unis comme il salue la victoire de Donald Trump et Brexit comme «le début d'une grande révolution mondiale»


    Par Rory Tingle
    Pour Mailonline
    le 24 février 2017


    La décision de la Grande-Bretagne de quitter l'Union européenne a mis en mouvement un mouvement qui va balayer le monde, a déclaré Nigel Farage à une réunion influente des conservateurs américains.

    S'exprimant lors de la Conférence d'action politique conservatrice (CPAC), M. Farage a déclaré le vote Brexit et l'élection de Donald Trump avait lancé une «grande révolution mondiale».

    Il a déclaré que les résultats pourraient être similaires aux prochaines élections aux Pays-Bas, en France et en Allemagne.

    M. Farage a dit à la foule «ce qui s'est passé en 2016 est le début d'une grande révolution mondiale»

    Nigel Farage prédit une «grande révolution mondiale» à la convention CPAC

    M. Farage a reçu un accueil chaleureux lors de la conférence, où il a salué la victoire «tout à fait remarquable» de Trump.

    L'ancien leader de l'UKIP a déclaré: '2016, nous l'avons fait!' A explosé l'ancien chef du Parti britannique de l'indépendance du Royaume-Uni. Nous avons assisté au début d'une révolution politique mondiale.

    Nigel Farage fait exploser la campagne de Stoke de leader de Ukip pour ...

    M. Farage a souligné l'existence d'autres "élections très excitantes" en 2017 en Allemagne, en France et aux Pays-Bas.

    Il a également mentionné l'Italie, où le tumulte de l'année dernière a conduit à la chute du Premier ministre Matteo Renzi, avec le Premier ministre britannique David Cameron.

    Les élections, a-t-il dit, «changeront le centre de gravité de tout le débat» alors que les Européens commencent à rejeter «l'idée d'être gouvernés par un groupe de vieillards non élus à Bruxelles».

    M. Farage a souligné la tenue d'autres "élections très excitantes" en 2017 en Allemagne, en France et aux Pays-Bas

    M. Farage a également critiqué la «folie absolue et l'idiot» de la chancelière allemande Angela Merkel pour avoir permis aux réfugiés de passer à travers les frontières de leur pays.

    «Nous devons être clairs; Nous ne sommes pas contre quiconque basé sur la religion ou l'ethnicité », a t-il insisté.

    «Mais nous sommes pour nous-mêmes, nous sommes pour notre pays, nous sommes pour nos communautés, nous sommes pour rendre notre peuple en sécurité, et avec moins de risques de la terreur mondiale.

    M. Farage a également critiqué les médias américains pour avoir «profondément nié» la victoire de Trump, mais a déclaré que les Américains dans son ensemble apprécieront le nouveau président.

    «Tout comme Brexit devient plus populaire à la journée, le président Trump deviendra plus populaire en Amérique par jour», a t-il dit.

    Le président Trump a également pris la parole à la conférence dans le Gaylord National Resort et Convention Center, juste au sud de Washington.

    RépondreSupprimer
  22. Il a intensifié sa critique des médias d'information, en prenant but direct cette fois à l'utilisation de sources anonymes.

    Les reporters 'ne devraient pas être autorisés à utiliser des sources à moins qu'ils utilisent le nom de quelqu'un', a-t-il déclaré

    M. Trump a également défendu la répression de l'immigration de l'immigration de son administration, en disant que les «mauvais gars» ont été chassés du pays d'abord.

    Et rappelez-vous que nous enlevons les mauvais. Ce sont de mauvais mecs. Nous sortons les mauvais, d'accord ?

    Puis il s'est moqué de ses adversaires, qui ont blasted la répression contre les valeurs américaines.

    L'American Civil Liberties Union a déjà promis de poursuivre pour l'arrêter.

    "Si vous regardez ces gens, c'est comme," Oh, c'est si triste, "dit le président.

    http://www.dailymail.co.uk/news/article-4257642/We-winning-Nigel-Farage-sends-crowd-wild.html#ixzz4ZhuXIXoH

    RépondreSupprimer
  23. Ces lunettes intelligentes s'adaptent automatiquement à vos yeux


    Les lentilles souples et les pistons piézoélectriques dans ces lunettes intelligentes permettent de garder le monde à l'esprit

     
    Par Alyssa Pagano
    Publié le 25 Feb 2017 | 14:00 GMT


    Imaginez des lunettes qui pourraient mettre tout en évidence, déplacer des prescriptions de près à clairvoyant et de nouveau en quelques instants. Ce n'est pas possible avec les verres de verre d'aujourd'hui, mais une percée dans ce qu'on appelle les verres liquides pourrait faire des lunettes intelligentes qui font exactement cela. Ils pourraient mettre fin aux bifocaux, et vous n'auriez jamais besoin que d'une paire de lunettes réglables pour le reste de votre vie.

    Des chercheurs de l'Université de l'Utah ont produit une paire de ces lunettes en utilisant des verres flexibles et des pistons piézoélectriques. Pour les utilisateurs qui sont à la fois myopes et visionnaires, la courbure de l'objectif est progressivement déplacée entre les puissances optiques par les pistons. Comme les lentilles changent, ils peuvent mettre en évidence tout point le long du chemin. Cela est possible parce que les lentilles ne sont pas faites de matériaux rigides, comme ils le seraient dans les verres traditionnels. Au lieu de cela, deux membranes flexibles enveloppent le glycérol, un liquide hautement réfractif, pour comprendre chaque lentille. Les lentilles s'étirent et deviennent plus convexes que les pistons transparents les poussent vers l'avant, et plus concave que les pistons remontent.

    Pour s'adapter à la vision particulière d'un individu, les verres exigent deux informations. L'une est la prescription, que l'utilisateur entre dans une application mobile. L'autre est la distance au point focal désiré, qui est mesurée par un capteur au centre des cadres. Un microcontrôleur dans une tige des lunettes stocke l'information de prescription et reçoit la mesure de distance du capteur. Il branche ces numéros dans un algorithme spécialisé, qui à son tour détermine la tension à appliquer aux pistons piézoélectriques pour obtenir la courbure souhaitée.

    Les lunettes, dont la batterie est stockée dans une tige du cadre, travaillent jusqu'à six heures avant de les recharger. Maintenant qu'ils ont un prototype fonctionnel, les chercheurs espèrent intégrer la technologie de suivi des yeux, ce qui pourrait fournir des ajustements de mise au point encore plus précis.

    Avec ses tiges épaisses et ses cadres larges, le prototype acrylique découpé au laser peut sembler un peu maladroit. Mais pour l'instant, la fonction est plus importante que la forme. Encore, un jour bientôt les chercheurs peuvent déplacer leur accent sur la rationalisation de la conception et l'envoi de lunettes personnalisables à un magasin près de chez vous.

    http://spectrum.ieee.org/video/semiconductors/devices/these-smart-glasses-automatically-adjust-to-your-eyes

    RépondreSupprimer