- ENTREE de SECOURS -



dimanche 28 août 2016

« Parcs » éoliens : une manipulation linguistique

le 28 août 2016


Appeler un « parc » un champ d’éoliennes est une manipulation visant à orienter la représentation que s’en fait le contribuable.

Par Isabelle de Billy.

"Parcs" éoliens : une manipulation linguistique
La langue française, riche et précise, exprime des concepts.  Les mots ont un sens, ils peuvent être parfois dévoyés, détournés de leur sens originel et réel pour tromper un interlocuteur, un public.

Une manipulation linguistique

Très intéressée par les énergies nouvelles et renouvelables, leurs projets, leur développement, leurs avatars, j’attache une importance particulière aux termes employés et au pouvoir des mots.

Et mon sang bouillonne quand je lis au détour de chaque article le terme parc éolien. Car, qu’est ce qu’un parc ?

C’est souvent un lieu de promenade, d’agrément, boisé, romantique et bucolique, riche en verdure et en couleurs. La nature et les piaillements des oiseaux y tiennent une place prépondérante. On parle souvent de parc floral, animalier ou zoologique. Les enfants apprécient pour leur détente et leur instruction les parcs d’attraction quand les adultes fréquentent régulièrement les parcs des expositions… Et les villes aménagent de plus en plus des parcs de verdure où viennent respirer les citadins car ils évoquent le calme, la nature paisible, la beauté…

Les huîtres et les bébés ont leurs parcs, Astérix a le sien.

Or, ce terme de parc éolien ( ou de ferme éolienne !)  influence notre représentation et détermine notre manière de réagir. Cette utilisation détournée et abusive est utilisée pour influencer notre représentation et déterminer notre manière de réagir.  Son impact agit sur les mécanismes inconscients de nos cerveaux et c’est bien à de la manipulation que se livrent les promoteurs pour faciliter l’atteinte de leurs objectifs.

On raconte qu’un jour un mendiant demandait l’aumône sur le pont de Brooklyn. À ses pieds, une pancarte mentionne simplement aveugle de naissance. Un passant lui demande combien de dollars arrivent dans son escarcelle « guère plus de 3 dollars par jour » répond l’aveugle. Alors le passant prend la pancarte, la retourne et inscrit : « Le printemps arrive et je ne le verrai pas »… Les jours suivants, le mendiant recevait quotidiennement plus de 20 dollars …

Les mots sont des briques avec lesquelles se construisent les idées, et les promoteurs l’ont bien compris et peuvent facilement nous tromper par l’assimilation d’une information basée sur notre mémoire et sur notre ressenti.

Observons maintenant un ensemble d’aérogénérateurs (et laissons tranquille Éole, maître et régisseur du vent puisque les installateurs de ces machines ne se soucient guère des vents…)

Implantée chacune dans un socle de 1500 tonnes de béton armé, solidement et irrémédiablement ferraillées, elles élèvent à 160 m leurs pales de 6.5 tonnes chacune.

Elles abritent dans leurs nacelles des huiles aussi rares que dangereuses et les accidents, dont les médias ne font pas toujours état, sont nombreux…

Promenons-nous… autour des poteaux

Dès lors,

QUI envisage une promenade, une détente sous les pales aux effets stroboscopiques, au bruit régulièrement lancinant ?
QUI emmène ses bambins jouer à cache-cache autour des poteaux gigantesques ?
QUI s’allonge paisiblement à leurs pieds pour y trouver le calme propice à la lecture ou à la réflexion ?
PERSONNE en réalité car ces installations sont situées dans des paysages de belle campagne transformées en zones industrielles !

Zones souvent grillagées, interdites au public, aux accès de secours et de maintenance bétonnés, aux panneaux de mises en garde alarmants ( en cas d’accident, téléphonez … en Allemagne !)

Outre ces dangers visibles, ces zones constituent un risque pour la santé humaine ( troubles du sommeil et du repos, arythmies cardiaques, céphalées, vertiges, nausée) et pour les animaux qu’ils soient sauvages (oiseaux) ou d’élevage (bétail, chevaux, chiens et chats).

Il est grandement temps de ne pas se laisser manipuler par des propos apaisants et d’appeler un parc, un parc et une zone, une zone sans forcer notre interprétation des choses…

http://www.contrepoints.org/2016/08/28/264001-parcs-eoliens-manipulation-linguistique

61 commentaires:

  1. Des milliers de générateurs diesel pour compenser l’éolien !

    le 5 août 2013


    L’éolien « propre » n’est rendu possible que par l’utilisation d’énergies dites sales, comme le diesel.

    Par Richard North depuis Bradford, Royaume uni


    De temps en temps, écrit Christopher Booker avant-hier dans The Telegraph, on tombe sur une nouvelle si hallucinante, si inattendue […] qu’il semble dur pour les lecteurs d’accepter qu’elle est vraie.

    C’est le cas de celle qu’il a rapportée pour la première fois le mois dernier, sous le titre « Nos lumières resteront allumées, mais ça va nous coûter une fortune ».

    Le sujet en était un programme mis au point par le réseau d’électricité National Grid, pour résoudre ce qui a longtemps été un des problèmes les plus insolubles créés par le plan du gouvernement de dépenser 110 milliards de livres sterling en 7 ans pour bâtir des dizaines de milliers d’éoliennes supplémentaires. Le problème est de garder équilibré le réseau à haute tension, quand il doit encaisser toutes ces fluctuations sauvagement imprévisibles de la vitesse du vent.

    La réponse trouvée par le réseau National Grid, uniquement rendue possible par les dernières technologies informatiques et le « cloud« , est de connecter des milliers de générateurs au diesel, contrôlés à distance par le réseau, pour fournir un secours presque instantané quand le vent chute.

    Comme on peut le voir dans des rapports récents, telle l’ébauche de consultation sur « la réserve d’équilibrage par le côté demande et la réserve d’équilibrage supplémentaire » ceci part maintenant dans la direction d’un des programmes les plus bizarres et les plus ambitieux jamais générés par l’obsession de nos politiciens pour les éoliennes.

    C’est la nouvelle que nous avons dévoilée début juillet, quand nous avons découvert que les propriétaires de générateurs diesels sont incités, par des subventions astronomiques, à les rendre disponibles pour le réseau. Ces subventions sont équivalentes à 12 fois le tarif en vigueur pour de l’électricité conventionnelle et même, en de très rares occasions, jusqu’à 15 000 livres sterling par megawatt heure, soit 300 fois le tarif normal de 50 livres sterling par MWh.

    Initialement, cette « réserve opératoire à court terme » envisageait de ne se reposer que sur les générateurs de secours existants, la plupart propriété d’établissements publics comme des hôpitaux, des prisons ou des installations militaires, qui gagneraient des centaines de millions de livres payées par les contribuables par le biais d’une « taxe furtive » sur les factures d’électricité.

    Mais l’aubaine ainsi proposée est si lucrative que des douzaines d’entreprises privées, avec des noms comme Renewable Energy Generation et Power Balancing Services, se précipitent pour encaisser en construisant des « centrales électriques virtuelles », capables de générer jusqu’à 20 MW ou plus, sachant qu’elles peuvent s’attendre à toucher 47 000 livres sterling ou plus en « paiements pour disponibilité » pour chaque mégawatt de capacité, avant même d’avoir généré la moindre unité d’électricité.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  2. Comme nous l’avons rapporté, cette solution pour le problème « d’équilibrage du réseau » créé par l’éolien a pour pionniers les États-Unis. La première entreprise à mettre en place une « centrale électrique virtuelle » au Royaume-Uni a été UK Power Reserve, gérée par un ancien gouverneur de l’Oklahoma, qui a été stupéfait de découvrir que les subventions offertes en Grande Bretagne sont sept fois supérieures à celles disponibles dans son État natal.

    La semaine dernière, Christopher Booker a contacté National Grid, le régulateur Ofgem et d’autres, pour obtenir une estimation du montant que nous allons avoir à payer pour ce système « d’équilibrage ». La réponse générale a été que celui-ci n’est pas encore assez avancé pour permettre de donner une estimation de coût globale. Concrètement, le National Grid nous demande donc de signer un chèque en blanc.

    La plus fiable des estimations que l’on puisse trouver est via une citation du National Grid suggérant que, d’ici deux ans, le coût pourrait être d’un milliard de livres sterling par an, ajoutant 5% à des factures d’électricité qui sont déjà en pleine explosion. Sans l’ombre d’un doute, nous assistons là à l’une des distributions d’argent gratuit les plus infaillibles de notre temps. Et une des entreprises en question se montre heureuse de décrire le système comme « de l’argent pour rien ».

    Mais l’ironie finale, bien sûr, c’est que ces générateurs diesel crachent presque autant de gaz carbonique par unité électrique produite, que n’importe laquelle de ces centrales au charbon que nos politiciens veulent voir taxées et régulées jusqu’à ce qu’elle disparaissent. Ceci doit être une plus haute forme d’insanité, quand l’éolien « propre » n’est rendu possible que par l’utilisation du diesel « sale ».

    http://www.contrepoints.org/2013/08/05/133423-folie-des-milliers-de-generateurs-diesel-pour-compenser-leolien

    RépondreSupprimer
  3. Paul Craig Roberts met en garde: États-Unis est «A Nation Walking Dead"


    par Tyler Durden
    27 août 2016 22h00
    Rédigé par Paul Craig Roberts,


    Voici un extrait d'un article informatif par Dmitry Orlov:

    Une bouffée de la troisième guerre mondiale flotte dans l'air. Aux Etats-Unis, la guerre froide 2.0 est activée, et la rhétorique anti-russe émanant de la campagne Clinton, repris par les médias de masse, nous ramène à maccarthysme et la peur rouge. En réponse, beaucoup de gens commencent à penser que l'Armageddon pourrait être presque-échange tous azimuts nucléaire, suivie par l'hiver nucléaire et de l'extinction humaine. Il semble que beaucoup de gens aux Etats-Unis aiment à penser de cette façon. Bonté divine !
     
    Mais, vous savez, ce n'est guère déraisonnable d'entre eux. Les Etats-Unis en spirale vers le bas dans l'effondrement financier, économique et politique, de perdre sa position dans le monde et se transformer en un ghetto plein d'abus de drogues, la violence et la dégradation des infrastructures, sa population vice-monté, empoisonné avec des aliments génétiquement modifiés taille d'un continent, morbide obèses, exploités par les ministères prédateurs de la police et les salles de la ville, ainsi qu'un large assortiment de raquettes, de la médecine à l'éducation à l'immobilier ... Ce que nous connaissons.
     
    ...
     
    Cette sorte de spirale descendante ne sort pas automatiquement "Apocalypse", mais les détails du culte de l'Etat du-US religiosité autrefois recouverte par la religion laïque de progrès, sont tels qu'il peut y avoir pas d'autres options: soit nous sommes sur notre chemin jusqu'à construire des colonies sur Mars, ou nous périssons dans une boule de feu. Depuis l'humiliation d'avoir à demander aux Russes pour la permission de voler le Soyouz vers la Station spatiale internationale rend la perspective des colonies spatiales américaines semble douteuse, il est le plan B: boules de feu nous voilà!
     
    Et ainsi, la plupart de la récente belliciste américaine envers la Russie peut être expliqué par le désir de trouver quelqu'un, mais soi-même pour blâmer pour la disparition de l'un déroulement.
    J'utilise les écrits de Orlov et Le Saker comme contrôles sur mes propres conclusions.

    Dans son article Orlov conclut que les États-Unis est une nation morte, marchant toujours, mais plus un uni-puissance. Je suis d'accord avec Orlov que les systèmes d'armes américains sont plus axés sur les bénéfices que sur l'efficacité et que la Russie possède des armes de qualité supérieure et d'une cause supérieure basée sur la protection plutôt que la domination. Cependant, dans son évaluation de la possibilité d'une guerre nucléaire, je pense que Orlov sous-apprécie l'engagement des néo-conservateurs de Washington à l'hégémonie mondiale des États-Unis et l'insouciance des néoconservateurs et Hillary Clinton. Washington est furieux que la Russie (et la Chine) osent résister à Washington, et cette colère évince jugement.

    Orlov, aussi, je pense, sous-estime la faiblesse du gouvernement russe fourni par les «atlantistes intégrationnistes». Ce sont des membres de l'élite russe qui croient que l'avenir de la Russie dépend d'être intégré avec l'Occident. Pour réaliser cette intégration, ils sont prêts à sacrifier une certaine quantité indéterminée de la souveraineté russe.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  4. Il est ma conclusion que Washington est conscient de la contrainte que le désir d'acceptation occidentale met sur le gouvernement russe et que cela est la raison pour laquelle Washington, dans une poussée directe à la Russie, était confortable orchestré le coup d'Etat qui a renversé le gouvernement ukrainien élu. Je crois que cette contrainte explique également les erreurs du gouvernement russe fait en refusant les demandes des républiques de Donetsk et Louhansk être réincorporés en tant que parties de la Russie, où les territoires résidaient auparavant, et par le retrait prématuré de la Syrie qui a permis à Washington pour réapprovisionner la djihadistes et US insérer des forces dans le conflit, ce qui complique la situation pour la Russie et la Syrie.

    Orlov voit l'avantage russe dans le conflit en cours entre Kiev et les républiques séparatistes que le conflit pourrait être conduit à l'effondrement du gouvernement fantoche des États-Unis à Kiev. Cependant, l'inconvénient est que le conflit en cours est imputée à la Russie et alimente la propagande occidentale anti-russe. Il rend également la Russie regarder faible et incertain de lui-même comme si la critique occidentale de la réincorporation de la Russie de Crimée a frappé la maison et la Russie a peur de le répéter en acceptant les moyens des républiques sécessionnistes.

    Par ailleurs, si le gouvernement russe avait accepté les demandes de Donetsk et Louhansk de retourner en Russie à partir de laquelle ils ont été artificailly séparés, non seulement serait le conflit ont été terminé, mais aussi le peuple ukrainien aurait réalisé la catastrophe provoquée par le coup d'Etat de Washington contre leur le gouvernement et l'Europe auraient réalisé à partir de l'action russe décisive qu'il n'a pas été dans l'intérêt de l'Europe pour provoquer la Russie au nom de Washington. La réponse russe correcte a été empêché par le désir atlantistes intégrationniste pour apaiser Washington.

    Contrairement à Orlov, Le Saker sous-estime la force militaire russe, mais il fait comprendre les contraintes imposées à l'esprit de décision russe par les intégrationnistes atlantistes, qui semblent compter dans leurs rangs l'établissement économique, y compris la banque centrale et peut-être le premier ministre lui-même. Poutine ne semble pas être trop préoccupé par ce qui me paraît être une cinquième colonne des agents de Washington que Poutine lui-même a placé des paris lourds sur la réalisation d'un hébergement avec l'Occident. Cependant, Poutine a réprimé les ONG US financés qui ont tenté de déstabiliser la Russie.

    Les rapports de l'Ouest et de réflexion et universitaires des rapports sur la Russie sont la propagande et sont inutiles à la compréhension de la situation. Par exemple, dans le numéro actuel de l'intérêt national Thomas Graham, qui avait le bureau russe sur le Conseil national de sécurité sous le régime de George W. Bush, attribue la "déstabilisation de l'est de l'Ukraine" à "l'annexion russe de Crimée." Il évite mentionner le renversement US orchestrée d'un gouvernement ukrainien élu et que la Crimée a voté massivement (97 %) pour rejoindre la Russie face avec le gouvernement russophobe Washington établi à Kiev.

    Selon Graham, l'acte faute de l'acceptation par la Russie d'une issue démocratique bouleversé toutes attitudes très sympathiques, de soutien et d'espoir de Washington envers la Russie. Avec tous les «hypothèses qui ont guidé la politique russe de l'Amérique" de Washington de façon irréversible en pointillés, il est plus possible de maintenir que la Russie "est un partenaire approprié pour résoudre les problèmes mondiaux.» Graham définit ensuite la Russie comme un problème parce que la Russie favorise un multi monde -POLAR à un monde unipolaire dirigé par Washington.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  5. Il est possible de lire la répétition de Graham de la ligne de propagande comme Graham génuflexion devant les néo-conservateurs avant d'aller tranquillement d'une manière discrète pour attaquer leur attitude hégémonique envers la Russie. Dans son paragraphe de conclusion Graham dit que Washington doit trouver une nouvelle approche de la Russie, une approche de l'équilibre et des limites qui rejette «recours à la force, ce qui serait dévastateur compte tenu de la puissance destructrice des armes modernes."

    Dans l'ensemble, il est un argument artistique qui commence en blâmant la réponse de la Russie aux provocations de Washington pour une situation dangereuse et se termine par l'argument selon lequel Washington doit adapter à la défense de la Russie de ses propres intérêts nationaux.

    Il est rassurant de voir un peu de réalisme rampant de nouveau dans l'attitude de Washington envers la Russie. Cependant, le réalisme est toujours un point de vue minoritaire, et il est très peu probable que ce serait le point de vue d'un régime Hillary.

    À mon avis, la possibilité d'une guerre nucléaire de l'intention néoconservatrice, une erreur de calcul ou d'un avertissement de lancement faux reste élevé. Les provocations de US / forces militaires de l'OTAN et des bases de missiles sur les frontières de la Russie sont inconsidérées comme ils construisent des tensions entre les puissances nucléaires. Il est en période de tension que les faux avertissements sont soupçonnés et mécomptes se produisent. Dans l'intérêt de la vie sur terre, Washington devrait y avoir des tensions de-escalade avec la Russie, et non pas de les construire. Jusqu'à présent, il n'y a aucun signe que les néo-conservateurs sont prêts à renoncer à leur agenda hégémonique pour le bien de la vie sur terre.

    http://www.zerohedge.com/news/2016-08-27/paul-craig-roberts-warns-us-dead-nation-walking

    RépondreSupprimer
  6. Le président suivant de la Guerre sur Dénonciateurs & Pourquoi l'Amérique Will Kill Julian Assange


    par Tyler Durden
    27 août 2016 20h15
    Soumis par Jake Anderson via TheAntiMedia.org,


    Je suis inquiet pour Julian Assange. Ce n'est pas un instinct maternel, mais plutôt pragmatique. Les déclarations de plus en plus hostiles faites par les responsables de l'Etat top et leurs substituts montrent une condamnation générale des dénonciateurs dans les couloirs du gouvernement. Le président Obama a donné le ton au début de son administration.

    Dans le cas du fondateur de WikiLeaks Julian Assange, la rhétorique va bien au-delà de la condamnation de la méthodologie et droite à plaider pour son assassiner brutale.

    Nous savons déjà que Obama, Clinton, Sanders et Trump ont tous dit qu'ils allaient poursuivre Assange. Clinton, pour obtenir plus spécifique, veut son extradition de l'Equateur, poursuivi pour espionnage, et ses WikiLeaks retiré de l'Internet. Son désir de l'accuser d'espionnage est seulement un peu ironique compte tenu de Pay-to-Play du système de la Fondation Clinton mérite sans doute un acte d'accusation d'espionnage, comme le fait le stockage de Clinton d'intelligence Programme d'accès spécial sur un serveur privé non crypté.

    Pendant ce temps, plus de la Trump Tower de Mordor, l'approche draconienne du magnat des affaires à peu près tout comprend une haine impitoyable de tous les journalistes, et très certainement les dénonciateurs. Trump a indiqué son traitement d'un Assange extradé ou Snowden serait sévèrement sévère. Snowden, en particulier, serait assassiné si Trump avait sa façon. Je ne peux frissonner imaginer comment un président Trump réagirait à une fuite importante des chambres intérieures de son nouvel empire politique.


    La transition entre les vœux de poursuite à leur utilisation de substituts qui appellent ouvertement à l'assassinat de Assange des autorités est très inquiétante, pour dire le moins. Certes, Assange a soi-disant son dispositif «thermonucléaire» - un cache de 1,4 Go de fichiers contenant l'identité des espions, des secrets militaires, et les documents non expurgés de Bank of America et BP qui peuvent être cryptées et libéré lors de son décès ou arrestation - mais avec un grande faction des médias traditionnels agissant comme un porte-voix pour la propagande de l'Etat, tout dommage infligé par «assurance» le paquet de Julian pourrait probablement être atténué par une ingénierie sociale. Rappelez-vous les documents de Panama ? Il y a quelques mois, les gens disaient que ce fut la plus grande fuite de l'histoire humaine. Avez-vous entendu même une référence nostalgique depuis ?

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  7. Tout cela ne serait pas tout à fait aussi surprenante - ou alarmante - si le venin anti-démocratique avait pas dégoulinait dans les points de discussion quotidienne des personnalités des médias et des journalistes du réseau (dont je parle affectueusement les stagiaires rémunérés du Département d'Etat). Les voix de tout le spectre politique ont répété l'affirmation selon laquelle la Russie a «militarisé» Wikileaks. Parfois, ils posent la théorie du complot en question. "Est-ce que la Russie weaponized Wikileaks pour perturber une élection américaine?» Ma question en réponse serait: a les médias américains questionized propagande du département d'Etat afin de détourner l'attention d'une et une structure de pouvoir truqué primaire politique qui est pourri jusqu'à la moelle? Il est en fait un petit morceau brillant état agitprop. Ils ont réussi à détourner l'attention du public loin de l'un des exemples les plus flagrants de fraude électorale dans l'histoire récente et diaboliser la Russie et Wikileaks d'un seul coup.

    Une telle propagande flagrante est à attendre du gouvernement. Mais venant d'un établissement journalistique qui est ostensiblement là pour creuser pour la vérité, il est assez choquant de voir l'élection rampante falsification d'un parti politique américain majeur s'emportait par une accusation non prouvée vers un pays étranger. Indépendamment de l'appétit conspiratrice, voyant la fonction immobilière 4e comme la branche d'infodivertissement du Département d'Etat, parroting son chirp tous de la propagande, devrait être profondément pénible.

    Permettez-moi de vous donner quelques exemples, d'abord à partir d'une publication grand public droit de centre, puis d'un idéologue très populaire gauche de centre-. Dans le premier, nous avons TIME Magazine, qui a eu les suçons de propagande de l'Etat sur son cou pendant des décennies. Le 12 Août, 2016, TIME a publié un article intitulé "WikiLeaks devient plus effrayant que la NSA." Je vais laisser couler que pour un moment. Je ne même pas la bande passante émotionnelle pour expliquer pourquoi ce titre gagne le «Psyop du siècle» prix. Juste. . . souvenez-vous d'avoir peur.

    Sur la gauche, nous avons Bill Maher, dont les excoriations des républicains hypocrites peut être extrêmement divertissant et perspicace. Like The Daily Show, fonctions Maher comme la fin libérale de ce que certains philosophes culturels considèrent comme un spectre manufacturé du discours acceptable. Lorsque Maher, qui revendique la solidarité avec Assange et la cause de WikiLeaks, répète le même point le gouvernement parle que la Russie est trafiqué nos élections, ce genre de vous oblige à considérer que tous les médias d'entreprise - à gauche ou à droite - fonctionne sous la même tente.

    La propagande anti-WikiLeaks ne serait pas sentir si existentielle si je ne croyais pas la messagerie anti-dénonciateur va bientôt dégénérer en une campagne militaire à long terme réelle contre leakers et hacktivistes à travers le monde. Dans un avenir proche, ne soyez pas surpris s'il y a une «événement» qui catalyse une mobilisation des campagnes militaires contre des cibles qui sont considérés comme «un danger pour notre démocratie en raison de leurs divulgations illégales des questions de sécurité nationale.» Ce serait presque comprennent assurément des cibles symboliques comme Julian Assange et Edward Snowden pour obtenir un «effet dissuasif." Nous avons déjà vu Intercept écrivain Barrett Brown reçoit une peine de prison pour l'essentiel hyperliens à l'information divulguée dans un article. Ajoutez à cela le fait que l'administration Obama a utilisé la Loi sur l'espionnage pour poursuivre deux fois plus nombreux accusés que toutes les administrations précédentes combinées, et vous obtenez un sens de la façon dont les structures de pouvoir sont de plus en plus criminalisent la diffusion de l'information.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  8. Maintenant, revenons à ma non-maternelle inquiétant sur la sécurité de Julian. Récemment, dans une interview étonnante (ci-dessus) avec le programme de télévision néerlandaise Nieuwsuur, Assange peut avoir sournoisement confirmé que le dispositif DNC assassiné récemment Seth Rich était le leaker des 3.000 e-mails qui ont montré le DNC de connivence avec le camp Clinton, l'implication étant qu'il était tué soit par vengeance pour la fuite ou pour prévenir les fuites futures. Il n'a pas précisé explicitement, mais sa référence brusque et complètement aléatoire à l'assassiner dans le cadre de l'évaluation des dangers auxquels sont confrontés les sources de WikiLeaks n'a pas de sens, à moins que c'était sa façon de «accidentellement» une connexion de signalisation.

    L'intervieweur a pris à ce sujet et lui demanda: «Pourquoi faire la suggestion d'un jeune homme étant tourné dans les rues de Washington ?"

    Le fait que Wikileaks a affiché une récompense de 20.000 $ pour toute information sur le assassiner de Seth Rich suggère qu'ils ne croient pas que ce soit un vol aléatoire, qui est en outre mis en évidence par le fait que son porte-monnaie, cartes de crédit, et le téléphone ne sont pas prises.

    Il est aussi certainement un peu par hasard que dans les jours de la conspiration virale, la famille de Seth Rich a fait une déclaration publique demandant des rumeurs sur sa mort pour arrêter. Sur une note liée probablement, leur nouveau porte-parole de la famille est nul autre que Brad Bauman, qui est le consultant démocrate «crise communications avec le Groupe Pastorum. Selon son profil LinkedIn, le travail de Brad est "fournit des conseils stratégiques de communication pour les candidats démocrates."

    Les différends sur cette conspiration persistent, mais il n'y a pas de preuves solides liant sa mort à un acte politiquement motivé de la violence par DNC ou agents rhétoriques. Cependant, on peut sûrement admettre qu'il est inhabituel pour une famille d'embaucher une firme de haute puissance PR qui fournit «relations publiques pour les candidats progressistes." Une explication logique est que la campagne Clinton a réalisé des soupçons seraient surface après Seth Rich a été retrouvé assassiné et immédiatement commencé à limiter les dégâts. Si Pastorum avait non seulement été créée l'année dernière, il peut ne pas sembler si particulière. Et si leur page web avait tout contenu sur ce que ce soit, il serait possible pour les gens d'apprendre facilement sur les origines de leur création. Mais, comme la connexion de la Russie à la fuite DNC, il est juste une théorie.

    Encore une fois, l'affirmation selon laquelle un dénonciateur a été assassiné par un opérateur pour un parti politique majeur ne peut être prouvée à ce moment. Il ne peut affirmer que les meurtres de cinq personnes (en deux mois) qui allaient témoigner contre Clinton avaient un lien avec des agents Clinton.

    Qu'est-ce que peut être prouvé, et ce qui devrait être pris beaucoup plus au sérieux, est la métamorphose de la rhétorique de l'Etat contre Wikileaks d'hostile carrément guerrière. Pas au vitriol, mais la guerre comme - comme dans littéralement le genre de rhétorique qui mène à la guerre réelle avec des chars, des canons et des avions de bombardement - ou, dans ce cas, peut-être juste un robot à la bombe ou un grimpeur furtif.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  9. Il est un moment inquiétant pour les partisans Assange. Les deux dernières semaines, en particulier, ont été carrément surréaliste. Tout d'abord, hagiographe Obama Michael Grunwald tweeté avec maniaque delight son soutien à Assange d'être tué dans une frappe de drone. Alors, Clinton stratège Bob Beckel est allé sur Fox Nouvelles et sauta dans son siège la mendicité pour quelqu'un de «tirer illégalement le fils de pute ... [parce que] un homme mort ne peut pas fuir choses."

    Ces deux hommes, luminaires démocrates régulièrement en vedette sur POLITICO et CNN, ont préconisé l'exécution extrajudiciaire d'un dénonciateur à des millions de personnes.

    La stigmatisation et la diabolisation des dénonciateurs et des hacktivistes viennent après une décennie où les abus des libertés civiles du gouvernement américain ont été mis à nu pour tout voir. histoire qui altèrent les révélations de Snowden sur la NSA a créé un précédent que, dans l'ère de l'information, les abus de l'Etat peuvent être éclairés pour que les citoyens voient. La transparence ne présage rien de bon pour Big Brother.

    Notamment, les fuites NSA facilitées par WikiLeaks continuent à affluer sur. Le Intercept a récemment commencé à publier des bulletins d'information de la NSA internes écrits par et circulaient parmi ses signaux d'une importance cruciale de la Direction du renseignement, ou SIGINT. écrivain Intercept Micah Lee a parlé à Anti-Media sur les articles de SIDtoday.

    "Outre les centaines de petites, mais importantes, des révélations individuelles au sujet de la NSA," at-il dit, "les articles de SIDtoday dans son ensemble décrivent une histoire secrète de la réponse des États-Unis aux attentats terroristes du 9/11. Jusqu'à Snowden fuite documents, le public ne comprenait pas, ou consentir à, ce que les espions de l'Amérique faisaient, mais SIDtoday raconte l'histoire de comment et pourquoi il est venu ce soit. "

    Micah dit le Intercept n'a publié 9% de ce qu'il a, ce qui équivaudrait à environ 4500 articles. Micah a reconnu l'environnement dangereux dans lequel les dénonciateurs se trouvent maintenant.

    "Peu importe [qui est élu], ce sera une bataille difficile pour les dénonciateurs, mais je doute que cela les arrêter."

    Il est mon affirmation que les deux Trump et Clinton sont susceptibles de se livrer à des opérations militaires spécifiques pour démanteler les organisations responsables de fuites de haut niveau. Il pourrait très bien être la prochaine guerre omniprésente.

    Clinton a cultivé un bilan bien documenté des idéologies pro-guerre, et non le moindre, est son usage perpétuel de la guerre contre le terrorisme pour déclencher la peur et le traumatisme dans l'esprit des électeurs. Qui pourrait oublier le débat principal dans lequel elle a utilisé l'imagerie 9/11 pour défendre ses connexions de Wall Street?

    Un exemple qui peut avoir volé sous le radar était la publicité pour 2014 exposition de la Fondation Clinton "Spies, Traîtres et Saboteurs:. La peur et la liberté en Amérique" Il était une installation sélectionnée au Centre présidentiel William J. Clinton dans ma ville natale de Little rock, Arkansas.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  10. Selon le site de la Fondation Clinton:

    "Les Américains ont enduré des milliers d'incidents de terreur, de violence ou de subversion ici à la maison par des terroristes nationaux et des agents étrangers, des radicaux et des saboteurs militants, des traîtres et des espions ... L'exposition nous rappelle que les Américains ont connu et traité les actes de terrorisme depuis le fondateur jours de la république et continuera à faire face à ces défis dans les années à venir ".

    Pour Clinton (et assurément Trump, aussi) la guerre est un élément permanent dans l'empire américain, comme il était pour Bush, Obama, et pratiquement tous les présidents avant eux. Mais les ennemis sont dispersés et amorphe maintenant. djihadistes radicaux ne sont pas comme des armées permanentes traditionnelles; leur poursuite exige une, interminable marque omniprésente mondiale de la guerre qui est codé dans la structure même de la politique étrangère américaine. Une guerre déclarée généralisée contre les pirates, les hacktivistes (Anonyme), les organisations de dénonciation (WikiLeaks) et les dénonciateurs individuels (Snowden, Chelsea Manning, etc.) serait similaire. L'ennemi de l'empire serait dispersé, et leur suivi, il faudrait que les tentacules de l'état de sécurité rampent plus loin dans tous les foyers et appareils numériques.

    Pour l'empire, ces fuites sont une attaque directe contre le pouvoir et l'hégémonie du «Etat profond», le lien synergique des diplomates de l'Etat et les fonctionnaires, les entrepreneurs de la défense, les institutions financières, les tribunaux de surveillance, et le complexe militaro-industriel qui forme ensemble le tissu conjonctif détenant ensemble une oligarchie mondialiste.

    Ils risquent de perdre trop d'informations piraté montrant leurs irrégularités. Et la rhétorique continue à accélérer. Guccifer 2.0 de récente piratage de l'ordinateur de la députée Nancy Pelosi elle a provoqué d'utiliser l'expression «électronique Watergate».

    Ce sera une guerre bipartisane, et les lignes de bataille sera établi durement. Dans la même veine que Bush "vous êtes avec nous ou contre nous" axe du mal, le parapluie du terrorisme sera élargi pour inclure toutes les organisations qui fuient des informations classifiées, tout groupe qui publie l'information, et finalement, tout journaliste que les liens à une publication contenant les informations. Barrett Brown, purge actuellement 63 mois pour la liaison à une fuite, peuvent convenir avec moi.

    Quelle que soit l'administration est dans le bureau sera, bien sûr, invoquer la sécurité nationale comme prétexte pour la guerre contre les fuites.

    Peut-être une institution financière géante est piraté, et l'information publiée est dit être le catalyseur d'un ralentissement économique; puis une autre fuite est blâmé pour une attaque terroriste qui tue des centaines de personnes innocentes; puis plusieurs autres grandes entreprises ont leurs systèmes entiers compromis; alors un pirate informatique libère 50 millions de numéros de sécurité sociale; célébrités voir plus de leurs actes sexuels lascives sur TMZ (peut-être un couple de A-Listers sont démasqué).

    Bientôt, le pays tout entier est d'accord: nous devons aller à la guerre avec les pirates et les organisations qui fuient l'information.

    Après des années de haïr le gouvernement, les Américains accueillent Big Brother dans leurs vies comme le protecteur de l'information. Ils ont besoin de l'Etat.

    http://www.zerohedge.com/news/2016-08-27/war-whistleblowers-why-americas-next-president-will-kill-julian-assange

    RépondreSupprimer
  11. Europe: la substitution d'une population


    par Tyler Durden
    27 août 2016 14:30
    Soumis par Giulio Meotti via L'Institut Gatestone,


    En une génération, l'Europe sera méconnaissable.

    L'Europe de l'Est a maintenant «la plus grande perte de population dans l'histoire moderne", tandis que l'Allemagne a dépassé le Japon en ayant le taux de natalité le plus bas du monde.

    L'Europe, comme elle vieillit, ne renouvelle plus ses générations, et à la place accueille un nombre massif de migrants en provenance du moyen-orient, en Afrique et en Asie, qui vont remplacer les Européens de souche, et qui sont rapprocher les cultures avec radicalement différentes valeurs sur le sexe, la science, le pouvoir politique, la culture, l'économie et la relation entre dieu et l'homme.

    Les décès qui excèdent les naissances peuvent sembler comme de la science-fiction, mais ils sont maintenant la réalité de l'Europe. Ça vient d'arriver. Au cours de 2015, 5,1 millions d'enfants sont nés dans l'UE, tandis que 5,2 millions de personnes sont mortes, ce qui signifie que l'Union européenne pour la première fois dans l'histoire moderne a enregistré une variation naturelle négative de sa population. Les chiffres proviennent d'Eurostat (l'office statistique de l'Union européenne), qui depuis 1961 a été compté la population européenne. Il est officiel.

    Il y a, cependant, un autre nombre surprenant: la population européenne a globalement augmenté 508 300 000 - 510 100 000. Avez-vous deviné pourquoi ? La population immigrante a augmenté, d'environ deux millions en un an, alors que la population européenne native diminuait. Il est la substitution d'une population. L'Europe a perdu la volonté de maintenir ou d'accroître sa population. La situation est aussi démographiquement que sismique pendant la Grande Peste du 14ème siècle.

    Ce changement est ce que le démographe britannique David Coleman décrit dans son étude, «L'immigration et le changement ethnique dans les pays à faible fécondité: Troisième transition démographique». Le taux de natalité suicidaire de l'Europe, couplé avec les migrants qui se multiplient plus vite, va transformer la culture européenne. Le taux de fécondité des Européens indigènes coïncide, en effet, avec l'institutionnalisation de l'islam en Europe et la «réislamisation» de ses musulmans.

    En 2015, le Portugal a enregistré le deuxième taux le plus faible naissance dans l'Union européenne (8,3 pour 1000 habitants) et la croissance naturelle négative de -2,2 pour 1000 habitants. Quel pays de l'UE avaient le taux de natalité le plus bas ? L'Italie. Depuis le «baby boom» des années 1960, dans le pays célèbre pour ses grandes familles, le taux de natalité a diminué de moitié plus. En 2015, le nombre de naissances est tombé à 485.000, moins que dans toute autre année depuis l'Italie moderne a été formé en 1861.

    L'Europe de l'Est a maintenant «la plus grande perte de population dans l'histoire moderne", tandis que l'Allemagne a dépassé le Japon en ayant le taux de natalité le plus bas du monde, quand la moyenne sur cinq dernières années. En Allemagne et en Italie, les baisses ont été particulièrement dramatique, en baisse de -2,3% et -2,7% respectivement.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  12. Certaines entreprises ne sont même plus intéressés par les marchés européens. Kimberly-Clark, ce qui rend les couches Huggies, a sorti de la plupart de l'Europe. Le marché est tout simplement pas rentable. Pendant ce temps, Procter & Gamble, qui produit des couches Pampers, a investi dans l'entreprise de l'avenir: les couches pour les personnes âgées.

    L'Europe devient gris; vous pouvez sentir toute la tristesse d'un monde qui a lui-même consommé. En 2008, les pays de l'Union européenne ont vu la naissance de 5,469,000 enfants. Cinq ans plus tard, il y avait près d'un demi-million de moins, 5.075.000 - soit une baisse de 7%. Les taux de fécondité ont non seulement diminué dans les pays à économie endoloris, comme la Grèce, mais aussi dans des pays tels que la Norvège, qui a navigué à travers la crise financière.

    Comme l'a récemment déclaré Lord Sacks, "la baisse des taux de natalité pourrait signifier la fin de l'Occident». Europe, comme il vieillit, plus renouvelle ses générations, et à la place accueille un nombre massif de migrants en provenance du moyen-orient, en Afrique et en Asie, qui vont remplacer les Européens de souche, et qui sont rapprocher les cultures avec radicalement différentes valeurs sur le sexe, la science, le pouvoir politique, la culture, l'économie et la relation entre Dieu et l'homme.

    Libéraux et laïcs ont tendance à rejeter l'importance des questions démographiques et culturelles. Voilà pourquoi les avertissements les plus importants proviennent de certains dirigeants chrétiens. Le premier à dénoncer cette tendance dramatique était un grand missionnaire italien, le Père Piero Gheddo, qui a expliqué que, en raison de la baisse des taux de natalité et l'apathie religieuse, «l'islam serait plutôt tôt que tard conquérir la majorité en Europe". Il a été suivi par d'autres, comme le cardinal libanais Bechara Rai, qui dirige les catholiques orientaux alignés avec le Vatican. Rai a averti que «l'islam va conquérir l'Europe par la foi et taux de natalité". Un avertissement similaire vient d'un autre cardinal, Raymond Leo Burke.

    Dans une génération à partir de maintenant, l'Europe sera méconnaissable. Les gens en Europe semblent aujourd'hui largement à penser que l'identité de leur civilisation est menacée principalement par un libertarisme frivole, une idéologie sous le couvert de la liberté, qui veut déconstruire tous les liens qui unissent l'homme à sa famille, de son ascendance, son travail, son histoire, sa religion, sa langue, sa nation, sa liberté. Il semble provenir d'une inertie qui ne se soucie pas si l'Europe réussisse ou succombe, si notre civilisation disparaît, noyé par le chaos ethnique, ou est envahie par une nouvelle religion du désert.

    Comme un article dans le Washington Quarterly explique, la réunion fatale chute des taux et de l'élévation de l'Islam à la naissance de l'Europe entre a déjà eu des conséquences importantes: l'Europe est devenue un incubateur du terrorisme; a formé un nouveau toxique anti-sémitisme; vu un changement politique à l'extrême droite; subi la plus grande crise dans l'unité autoritaire européenne et assisté à un recentrage de la politique étrangère depuis le retrait de l'Europe du moyen-orient.

    Le suicide démographique est non seulement connu; il semble être voulu. La bourgeoisie européenne xénophile, qui contrôle aujourd'hui la politique et les médias, semblent imprégnés d'un racisme snob et masochistes. Ils se sont retournés contre les valeurs de leur propre culture judéo-chrétienne et l'a combiné avec une vision romantique hallucinatoire des valeurs d'autres cultures. Le triste paradoxe est que les Européens importent maintenant les jeunes en grand nombre en provenance du moyen-orient pour compenser leurs choix de vie.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  13. Un continent agnostique et stérile - privé de ses dieux et les enfants parce qu'il les a bannis - aura pas la force de se battre ou à assimiler une civilisation de l'annonce de zèle les jeunes. L'échec pour contrer la transformation à venir semble venir sur le côté de l'Islam. Est ce que nous voyons les derniers jours de l'été ?

    http://www.zerohedge.com/news/2016-08-27/europe-substitution-population

    RépondreSupprimer
  14. C'est simple: voici les trois raisons pour lesquelles l'alliance Russie-Iran-Turquie est prometteuse... pour tous


    Sputnik
    sam., 27 août 2016 21:40 UTC


    La Russie, l'Iran et la Turquie ont renforcé leur coopération politique et militaire dans le but de lutter contre l'Etat islamique (CIA-FBI, EI, Daech) et de résoudre la crise syrienne. Voici trois raisons pour lesquelles cette coopération est prometteuse. La semaine dernière, Téhéran a permis à Moscou d'utiliser sa base aérienne de Hamadan pour ravitailler les bombardiers chargés de frapper des cibles terroristes en Syrie, principalement à Alep, un pas sans précédent dans l'histoire moderne de l'Iran. D'un autre côté, la Turquie, qui a lancé le processus de normalisation des relations avec Moscou après une grave crise entre les deux pays, cherche à coopérer avec la Russie dans tous les domaines, y compris militaire.

    Une alliance qui donne espoir de changement

    Le journal China Youth Daily cite trois raisons qui pourraient expliquer l'amélioration de la coopération entre les trois pays. Premièrement, si la Russie, l'Iran et la Turquie joignent leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme, cela augmentera leurs capacités de vaincre Daech. En outre, ils feront comprendre aux Etats-Unis, à l'Europe et aux pays 'proche-orientaux' qu'ils sont les acteurs principaux en Syrie. "Toute tentative politique, économique et militaire de résoudre la crise en contournant Moscou, Téhéran et Ankara est vouée à l'échec", note le journal. En second lieu, l'alliance offre une occasion d'exercer une pression sur l'Arabie saoudite, l'allié le plus proche de Washington au 'proche-orient'.

    "Auparavant, l'Arabie saoudite et ses amis dans le golfe Persique essayaient d'utiliser la crise syrienne dans le but de saper les affaires intérieures de l'Iran. Grâce à la coopération avec la Russie et Turquie, l'Iran envoie un message fort à Riyad, lui conseillant de ne pas se mêler de ses affaires intérieures", indique l'édition.

    Et troisièmement, l'alliance forcera les Etats-Unis, l'Europe et l'Otan à revoir leur stratégie au proche-orient. Bien que l'Occident ait essayé de s'ouvrir à la Turquie et à l'Iran, les deux pays semblent avoir opté pour des relations plus étroites avec la Russie. Le journal qualifie ce processus d'étape logique, ajoutant qu'il est toujours difficile de savoir si les Etats-Unis et l'Europe sont prêts à accepter le virage d'Ankara et de Téhéran en faveur de la Russie.

    Commentaire : Lire aussi :
    Russie, Turquie, Syrie : analyse du Saker

    La percée russe au moyen-orient est la preuve d'un mouvement tectonique de la géopolitique régionale

    https://fr.sott.net/article/28887-C-est-simple-voici-les-trois-raisons-pour-lesquelles-l-alliance-Russie-Iran-Turquie-est-prometteuse-pour-tous

    RépondreSupprimer
  15. Sucre et inflammation : le fructose, ce poison


    Mercola
    jeu., 25 août 2016 06:39 UTCCarte


    Comment: On peut certainement dire que l'humanité est devenue malade du sucre. Il a été prouvé maintes et maintes fois que celui-ci, sous toutes ses formes, est nocif pour l'être humain. Comme il est dit dans cet article :

    Or, dans notre culture, le sucre est désormais lié au bonheur dans l'inconscient : événements heureux, anniversaires, soirées, déserts... Le sucre donne du goût à la vie, tout le monde l'aime et s'attaquer à lui revient à s'attaquer à notre façon d'être heureux.

    Et c'est peut-être bien notre façon d'être heureux qui pose problème. Car si ce qui nous rend soi-disant heureux nous rend finalement malade, peut-être avons-nous confondu les plaisir des sens avec la joie et la satisfaction intérieure ?

    Le sucre, l'ennemi « numéro 1 » de l'humanité
    Le sucre est-il une drogue ?
    Sucre : le poison, et la bataille du Dr Robert Lustig
    Sucre : le doux mensonge ou le doux poison
    Addiction au sucre : comment le sucré s'est imposé dans nos assiettes et met en péril notre santé

    La goutte est un type d'arthrite caractérisée par des articulations douloureuses, raides et enflammées. Elle peut apparaître sur n'importe quelle articulation du corps mais touche le plus souvent le gros orteil. La raideur et le gonflement sont dus à l'excès d'acide urique qui forme des cristaux au niveau des articulations, et la douleur est provoquée par la réaction inflammatoire du corps aux cristaux d'acide urique. La goutte touche entre 2 et 5 millions d'américains et la prévalence augmente tant aux États-Unis que dans les pays en voie de développement. Ceci n'est pas une surprise, car la raison principale de l'augmentation de l'incidence de ce type douloureux d'arthrite résulte de notre alimentation moderne, qui déborde de fructose, principalement sous la forme de sirop de glucose-fructose.

    Une nouvelle preuve confirme le lien fructose/acide urique/goutte

    La dernière étude du JAMA, citée plus haut, a utilisé les données d'une étude sur la santé des femmes qui a été menée pendant 22 ans (la « Nurses' Health Study ») et a porté sur près de 79.000 femmes. L'analyse a montré que les femmes qui boivent plus de deux canettes de soda par jour ont deux fois plus de chances de développer la goutte, par rapport aux femmes qui consomment rarement du soda. Boire 35 cl ou plus de jus d'orange par jour produit à peu près les mêmes effets.

    De plus, comme rapporté par CNN :
    « les femmes qui consommaient un seul soda ou un verre de 17 cl de jus d'oranges par jour présentaient respectivement des risques de 74 % et 41% plus élevés que les femmes qui buvaient rarement l'un ou l'autre. Le coupable semble être le fructose, explique l'auteur principal de l'étude, le Dr. Hyon Choi, docteur en médecine et professeur à l'école de médecine de l'université de Boston. »

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  16. Une étude similaire sur les hommes a été publiée il y a deux ans. Cette étude a montré que les hommes qui boivent deux boissons sucrées ou plus par jour présentent un risque de goutte plus élevé de 85 % que les hommes qui en boivent moins d'une par mois. Le risque augmente nettement chez les hommes qui boivent cinq à six boissons sucrées par semaine.
    Le jus de fruits et les fruits riches en fructose, tels que les oranges et les pommes, augmentent également le risque. C'est pourquoi je recommande d'être attentif au fructose consommé sous forme de jus de fruits et de fruits entiers et pas seulement à celui contenu dans les sodas et les aliments industriels.

    Comment: Les fruits sont en effet bien loin d'être aussi bénéfiques qu'on nous le dit.
    Les fruits et le régime cétogène
    Jus de fruits et smoothies, un danger pour la santé ?

    En règle générale, je conseille de limiter les apports de fructose à 25 grammes par jour, TOUTES sources confondues. Pratiquement tous les aliments transformés contenant du sirop de glucose-fructose, il est même recommandable, pour la plupart des personnes, de limiter l'apport de fructose provenant des fruits à 15 grammes par jour. Vous pourriez en effet facilement dépasser le maximum de 25 grammes à cause de ce fructose « caché » dans votre alimentation, même si vous ne consommez ni sodas ni fruits...

    Le fructose est le SEUL sucre qui augmente l'acide urique

    J'ai pris la pleine mesure de l'impact dévastateur du fructose sur le taux d'acide urique lorsque j'ai interviewé le Dr. Richard Johnson sur ce sujet. Les recherches du Dr. Johnson portent sur la façon dont le fructose - qui figure parmi les plus importantes sources de calories aux États-Unis - entraîne l'obésité, le diabète, et de nombreuses autres maladies courantes, notamment :

    La goutte
    L'hypertension artérielle
    Un taux élevé de cholestérol et de triglycérides
    Des maladies rénales
    Des maladies cardiaques
    La stéatose hépatique

    Il se trouve que l'un des principaux facteurs, commun à toutes ces maladies, est un taux élevé d'acide urique, et une recherche plus récente montre que le fructose est le SEUL type de sucre qui augmente votre taux d'acide urique ! Le fructose est très différent des autres sucres car il est métabolisé par des voies très particulières, différentes de celles du glucose, par exemple, et c'est cette action métabolique particulière qui génère l'acide urique. En fait, le fructose fait généralement monter le taux d'acide urique dans les quelques minutes qui suivent son ingestion.

    Toutefois... le glucose augmente les effets néfastes du fructose !

    En effet, bien que le glucose n'augmente pas le taux d'acide urique, il accélère l'absorption du fructose ! Donc lorsque vous ASSOCIEZ le glucose et le fructose, vous absorbez en fait plus de fructose que si vous consommez le fructose seul. C'est une information importante pour les personnes qui veulent faire des effort pour contrôler leur poids et prévenir les maladies.

    À quel stade l'acide urique commence t-il à provoquer des maladies ?

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  17. D'après les recherches du Dr. Johnson, l'acide urique joue un rôle majeur dans l'apparition de problèmes de santé lorsqu'il atteint le taux de 5,5 mg/dl ou plus, dans votre organisme. À ce niveau, l'acide urique augmente le risque de développer une hypertension artérielle ainsi que le diabète, l'obésité et des maladies rénales. D'après le Dr. Johnson, la fourchette idéale pour l'acide urique se situe entre 3 et 5,5 mg/dl.

    Comment limiter votre consommation de fructose

    D'après les recherches du Dr. Johnson, un quart de la population américaine consomme la bagatelle de 134 grammes de fructose par jour. C'est une quantité énorme de fructose quand on pense que, pour se maintenir en bonne santé, il faut en limiter ses apports à 25 grammes par jour. On comprend donc assez facilement comment autant de maladies liées au fructose ont atteint des niveaux vertigineux. Par exemple, cette statistique coïncide parfaitement avec celle montrant que un américain sur quatre est soit pré-diabétique, soit atteint de diabète de type 2.

    Quelle quantité de fructose consommez vous donc par jour ?

    Je vous recommande vivement de jeter un œil aux étiquettes de tout ce que vous consommez, et de bien prendre en compte la quantité que vous mangez.. Dans son livre, The Sugar Fix, le Dr. Johnson fournit des tableaux détaillés indiquant la teneur en fructose de différents aliments - une base d'informations difficile à trouver habituellement lorsque vous cherchez à connaitre l'exacte quantité de fructose contenue dans les aliments. Je suis conscient que réduire sa consommation de sucre et de fructose peut être difficile pour certaines personnes. Après tout, le sucre est aussi addictif que la cocaïne ! Mais c'est néanmoins possible, et le Dr. Johnson fournit dans son livre des recommandations utiles pour y parvenir. Il conseille de suivre un régime très pauvre en fructose pendant deux semaines, ce qui a pour effet de « réinitialiser » votre organisme et de le re-sensibiliser au fructose.

    Recommandations supplémentaires pour prévenir et traiter la goutte

    Si elle n'est pas traitée, la goutte peut devenir de plus en plus douloureuse et entraîner des dommages aux articulations. Donc si vous ressentez des douleurs soudaines et intenses dans vos articulations, en particulier au niveau du gros orteil, il est important de vous faire aider.

    Je déconseille toutefois fortement les médicaments contre la goutte et ceux destinés à réduire le taux d'acide urique. Il est inutile de courir le risque de supporter des effets secondaires alors que la plupart des gens peuvent réduire facilement leur taux d'acide urique en limitant ou éliminant simplement les excès de fructose de leur alimentation !

    Par ailleurs, les méthodes suivantes peuvent également vous aider à gérer (ou prévenir) efficacement la goutte :

    Modifiez votre alimentation pour qu'elle corresponde à votre type nutritionnel. Pour vous aider à déterminer votre type nutritionnel, faites mon test de type nutritionnel gratuit en ligne (uniquement en anglais). Ce test était autrefois payant, au prix de 29 dollars (environ 25 euros), mais nous sommes aujourd'hui en mesure de le proposer gratuitement, profitez-en, c'est un outil très utile.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  18. Évitez de consommer des sodas, jus de fruits et autres boissons sucrées. Comme indiqué plus haut, ce type de boisson est une source importante de fructose. Buvez par contre suffisamment d'eau, car les fluides aideront à éliminer l'excès d'acide urique de votre organisme. Il est également important de limiter toutes les formes de sucres et de céréales dans votre alimentation.

    Limitez ou éliminez votre consommation d'alcool, en particulier de bière. L'alcool en général, et la bière en particulier, peut également augmenter votre taux sanguin d'acide urique.

    Pratiquez une activité physique. Le fait d'être en surpoids augmente votre risque de souffrir de goutte, et une activité physique régulière vous aidera à maintenir un poids sain et à améliorer votre santé générale.

    Essayez les griottes ou le jus concentré de griottes. Les griottes contiennent deux composants puissants, les anthocyanes et les bioflavonoïdes. Ces deux composés ralentissent les enzymes cyclo-oxygénase-1 et -2, ce qui aide à soulager et à prévenir la goutte et l'arthrite dans votre corps.

    Il est intéressant de noter que de nombreux lecteurs indiquent que les comprimés d'alfalfa les soulagent également assez bien et diminuent leurs crises de goutte. Je n'ai personnellement aucune expérience à ce sujet mais il semble que ce soit une autre piste à explorer car c'est un produit naturel qui ne présente aucun inconvénient ni effet secondaire. La noix de muscade se montre également prometteuse pour soulager les symptômes de la goutte, donc si vous appréciez cette épice, n'hésitez pas à en incorporer généreusement dans votre alimentation.

    https://fr.sott.net/article/28888-Sucre-et-inflammation-le-fructose-ce-poison

    RépondreSupprimer
  19. L'Occident restera fidèle à son idée de renverser le gouvernement syrien


    10:47 28.08.2016


    La Russie et les Etats-Unis ne sont parvenus à aucun réel progrès au cours des négociations Lavrov-Kerry et l'Occident et ses alliés n'abandonneront pas leurs projets de renverser le gouvernement syrien et d'instaurer à Damas un régime islamiste.

    L'expert britannique des relations internationales et rédacteur en chef du magazine Politics First, Marcus Papadopoulos, dit avoir eu une impression de déjà-vu à l'issue des récentes négociations à Genève entre Sergueï Lavrov et John Kerry sur la Syrie.

    "Des progrès ont été enregistrés concernant le cessez-le-feu en Syrie. C'est cette phrase qui a été prononcée devant les journalistes lors d'une conférence de presse à Genève. Ne vous semble-t-elle pas familière ? Car elle est répétée à l'issue de toutes les négociations entre Lavrov et Kerry de ces dernières années", a noté Marcus Papadopoulos à Sputnik.

    Il reconnaît cependant qu'il est très important que le ministre russe des Affaires étrangères et le secrétaire d'Etat américain puissent se rencontrer régulièrement, rappelant que le Foreign Office britannique est privé de cette possibilité pour cause d'"arrogance et intransigeance".

    Néanmoins, les positions de la Russie et des Etats-Unis sur la Syrie sont diamétralement opposées. L'expert rappelle que la Russie soutient le gouvernement syrien en tant qu'unique pouvoir légitime en Syrie, tandis que les USA soutiennent dans ce pays des groupes terroristes islamistes. Mais le conflit en Syrie ne sera arrêté qu'à condition que l'Occident et ses alliés, notamment la Turquie, l'Arabie saoudite et le Qatar, cessent de soutenir des groupes terroristes.

    Or, selon M.Papadopoulos, il est fort peu probable que les Etats-Unis, la Turquie, l'Arabie saoudite et le Qatar renoncent à leurs projets de renverser le gouvernement syrien et de conduire au pouvoir des islamistes.

    "La récente invasion du nord de la Syrie par la Turquie témoigne que c'est tout le contraire. Tout porte à croire que le conflit sera réglé manu militari. Cependant, les actions des militaires syriens soutenus par les alliés russes et iraniens, ainsi que par le Hezbollah, visant la libération de la Syrie de la tyrannie islamiste, contribueront à affaiblir les positions du terrorisme islamiste de par le monde", signale l'expert.

    Toutefois une chose est, selon lui, à déplorer: en discutant du cessez-le-feu en Syrie, on oublie qu'un cessez-le-feu a été déjà introduit dans ce pays l'année dernière.

    https://fr.sputniknews.com/international/201608281027487333-occident-partisan-regime-islamiste-syrie/

    RépondreSupprimer
  20. La moitié des Allemands souhaitent le départ de Merkel


    09:44 28.08.2016


    50% des Allemands sont indignés par la politique d'Angela Merkel, ce que vient prouver un nouveau sondage. Un coup de sonde effectué par la société Emnid, à la demande du journal allemand Bild am Sonntag, indique que la moitié des habitants de l'Allemagne s'opposent à une quatrième nomination d'Angela Merket au poste de chancelière du pays.

    D'après le sondage, seuls 42% des Allemands souhaitent qu'Angela Merkel conserve son poste. En novembre dernier, le nombre de ses partisans s'élevait à 45%, alors que 48% étaient contre sa nomination.

    Par ailleurs, 70% des sympathisants du parti démocrate chrétien, la CDU, souhaitent qu’Angela Merkel reste en poste après les prochaines élections parlementaires de 2017, contre 22% qui souhaiteraient la voir quitter ses fonctions.

    Le sondage a été effectué le 25 août auprès de 501 personnes. Auparavant, les médias avaient annoncé qu'Angela Merkel prendrait une décision concernant sa candidature au poste de chancelière au printemps 2017.

    https://fr.sputniknews.com/international/201608281027486855-sondage-merkel-allemagne/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. (...) 50% des Allemands sont indignés par la politique d'Angela Merkel (...)

      50 % des 99,99 % des allemands !! Hahahaha !

      (...) Le sondage a été effectué le 25 août auprès de 501 personnes. (...)

      '501' personnes du parti 'NAZIonal SOCIALISTE' !!!

      Supprimer
  21. La banane en réel danger de mort !


    le 28 août 2016


    Si vous achetez une banane aujourd’hui il est presque certain que vous dégusterez une banane Cavendish à moins d’y mettre le prix et de trouver des lady-finger aussi appelées « petite-sucrée » ou encore des Gros-Michel si vous êtes chanceux. Je me souviens encore avoir dégusté des bananes Gros-Michel il y a près d’un quart de siècle dans le sanctuaire de la banane sur les hauteurs de Capesterre-Belle-eau à la Guadeloupe géré par le CIRAD. Cette banane onctueuse et beaucoup moins farineuse que la Cavendish avait aussi la particularité d’être particulièrement odorante car riche en acétate d’isoamyle. Aujourd’hui, en dehors de quelques plantations jalousement contrôlées pour éviter toute infestation de ces bananiers Gros-Michel par la maladie de Panama, un champignon de la famille des Fusarium, les bananeraies sont presque exclusivement des Cavendish, un clone issu du Sud-Est asiatique (comme la Gros-Michel) résistant au Fusarium oxysporum qui faillit bien condamner la banane définitivement. Il ne reste aujourd’hui que quelques rares exploitations en Thaïlande qui continuent tant bien que mal à produire des Gros-Michel au prix de traitements outranciers en fongicides systémiques.

    Capture d’e´cran 2016-08-25 a` 18.42.42.png

    Aujourd’hui on ne trouve plus qu’exclusivement des bananes Cavendish dont les plants sont produits par clonage à partir de méristèmes exempts de virus, car il y a aussi des virus qui attaquent les bananiers … La France, sous l’impulsion de l’IRD a été pendant un temps leader mondial de la production de plantules de bananiers Cavendish pour pallier à la demande consistant à remplacer les Gros-Michel décimés par le fusarium. Tous les bananiers Cavendish sont maintenant des clones et la diversité génétique a disparu ainsi que les éventuelles résistances à d’autres ravageurs et ce qui devait arriver arriva, les intérêts économiques et financiers ayant fait perdre toute prudence aux producteurs de bananes.

    Il est important de rappeler ici que le commerce international de la banane est dominé par les grandes compagnies américaines sans scrupules qui font la pluie et le beau temps dans de nombreux pays d’Amérique Centrale et du Sud mais également en Afrique car les enjeux économiques sont immenses, la banane étant le premier fruit vendu dans le monde en tonnage et en valeur, bien avant toutes les agrumes confondues. Il s’agit de Chiquita, Del Monte, Dole et dans une moindre mesure de Fyffes. Les « trois soeurs » contrôlent 80 % du marché mondial de la banane export et elles ne se sont jamais soucié de l’homogénéité génétique de la banane Cavendish … Et pour toutes sortes de raisons. Les bananes sont pratiquement toutes de la même taille, ce qui facilite grandement la logistique du transport et la vitesse de mûrissement est très facilement contrôlée. Dans les plantations les bananiers sont tous de la même taille – il s’agit d’une herbe géante – et la mécanisation y est rendue plus aisée.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  22. À ce jour la recrudescence de la maladie Black Sigatoka met en péril l’ensemble de la filière banane dans le monde. Si la Cavendish est résistante au fusarium elle est susceptible à cet autre champignon connu depuis les années 1960 qui apparut dans la vallée de Sigatoka dans l’île de Viti Levu, Fiji, du nom de la ville côtière de Sigatoka qui n’est pas vraiment un endroit des plus touristiques. Le responsable de cette maladie est un autre champignon, le Pseudocercospora fijiensis, que l’on arrive difficilement à éradiquer totalement à l’aide de traitements massifs avec des fongicides puissants ce qui renchérit les coûts de production. Or comme tous ces bananiers sont maintenant des clones ils ont perdu progressivement leur résistance à la Black Sigatoka mais aussi à la maladie de Panama ! On ne peut donc pas mieux résumer la situation en disant que c’est la panique … La Black Sigatoka a pour effet de meurtrir les feuilles en perturbant la photosynthèse et en rendant de ce fait la croissance des bananes aléatoire ce qui entraine des pertes considérables. Découvrir de nouveaux fongicides, le pseudocercospora devenant progressivement résistant à tous les fongicides connus comme pour aggraver la situation, est un travail long et coûteux et l’homogénéité génétique des bananiers aidant on se trouve aujourd’hui devant un désastre pourtant annoncé comme inévitable pour toutes ces raisons.

    Devant l’urgence une équipe internationale s’est donc récemment penchée sur le génome du pseudocercospora dans l’espoir de découvrir de nouvelles pistes pour combattre cette maladie. Les résultats de l’étude parue dans le journal PlosOne (voir le doi en fin de billet, en accès libre) ont conduit à étudier quelques pistes qui pourraient déboucher sur un espoir de sauvetage. Un gène d’une variété de bananier résistante à la Black Sigatoka a été identifié comme interférant avec le pouvoir infectieux du champignon. Mais les évaluations de la résistance de nouveaux hybrides risquent bien d’être laborieuses car le champignon a la redoutable propriété de rester à l’état latent parfois plusieurs semaines alors que le cycle de production du bananier n’est que de 12 mois environ. L’identification du marqueur de résistance du cultivar dit « Calcutta 4 » permettra peut-être d’accélérer la mise au point de nouveaux hybrides.

    Pendant ce temps-là le prix des bananes risque bien d’exploser …

    Source : http://dx.doi.org/10.1371/journal.pgen.1005876

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2016/08/28/la-banane-en-reel-danger-de-mort/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mal est un handicap qui finit par faire partie des biens au point de ne vouloir s'en défaire.

      Supprimer
  23. Qu'importe leur taille : de petites ONG prétendent représenter le peuple


    27 Août 2016
    par Seppi


    Il y a un bâtiment à Bruxelles niché dans les ruelles près du Parlement européen et connu sous le nom de Mundo-B. Un petit bâtiment offrant des bureaux modulables à des douzaines d'organisations de l'activisme environnemental comme les Amis de la Terre Europe, Corporate Europe Observatory, Food and Water Watch Europe,... Elles se partagent le personnel, les budgets, les idées et les campagnes. Avec tant de militants de même obédience se fécondant mutuellement de leur malice, sans exposition à ceux qui pensent différemment, il n'est pas surprenant de constater que le biais activiste peut être cimenté architecturalement. En outre, Mundo-B illustre la stratégie activiste bruxelloise d'organisations minuscules essayant de multiplier leurs réseaux pour donner l'impression qu'elles sont une voix forte, certes auto-proclamée, du peuple.

    Les ONG ont réussi au cours de la dernière décennie à présenter des petits groupes comme des éléments de grands réseaux, prétendant parler au nom du « peuple », alors qu'en réalité ce ne sont que quelques réactionnaires dans une pièce avec un ordinateur portable et un web-designer, ne devant rendre des comptes à personne et animés par un zèle affectif auto-centré. Leurs membres (généralement de riches fondations avec des membres du conseil d'administration bien disposés) sont rarement consultés, mais plutôt démarchés une fois l'an pendant la saison de la chasse aux fonds. Ces ONG se présentent aux décideurs en tant que représentants de la société civile (le « nous », ils l'opposent au « ils » censé représenter le mal– voir n'importe quel rapport de Greenpeace pour des exemples), exigent un droit de participer au processus politique égal à celui d'autres parties prenantes. Et lorsqu'elles obtiennent leur place à la table, elles discréditent avec arrogance les institutions, les organisations et les entreprises qui sont beaucoup plus représentatives de la population générale.

    Qui est ce « peuple » ?

    En réalité, la grande majorité de ceux qui sont affectés par les décisions politiques ne font pas partie de ce «peuple » que les ONG prétendent représenter. Des centaines de millions d'Européens ou d'Américains travaillant dans les entreprises, les usines, les banques, les magasins, les fermes, les universités... tentent de joindre les deux bouts, de payer leur loyer, de s'offrir un bon repas ou des vacances tout en mettant leurs enfants à l'école. La seule étiquette qu'ils lisent dans un supermarché, c'est celle du prix ; la première page qu'ils lisent dans un journal est celle des sports ; les principales images qu'ils partagent sur Facebook sont ornées de chats drôles, pas de Monsanto (dont beaucoup pensent que c'est un complexe touristique mexicain).

    Ces « vrais » gens n'ont pas le temps de suivre les débats environnementaux ou les campagnes émotionnelles de chimiophobie et estiment qu'il ne leur appartient pas de s'impliquer. S'ils votent, c'est en lien avec l'emploi et les questions économiques (et non pas le glyphosate, les produits chimiques ou les édulcorants artificiels). Ils peuvent facilement être déstabilisés, et on peut donc leur faire peur, sur ce qu'il faut manger ou sur la question de savoir s'ils doivent ou non vacciner leurs enfants, mais la plupart d'entre eux n'ont pas le temps de se pencher sur ces sujets et continuent à faire confiance à leur médecin, aux scientifiques et aux enseignes de supermarché.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  24. Si on leur présentait honnêtement et patiemment les positions des ONG (avec les éventuelles pertes d'emplois, l'augmentation des prix, la perte de qualité de vie et de l'accès aux marchés), leur réaction serait directe et raisonnable : pas question ! Un jour, lors d'un séjour à l'hôpital en Belgique, j'ai expliqué à une infirmière pourquoi les ONG voulaient remplacer les poches de sang en PVC par du verre – elle a été abasourdie par la stupidité de leurs arguments. Il semble que personne à Greenpeace n'ait jamais consulté une infirmière sur ce que ce serait de travailler avec des flacons de sang en verre. Mais, là encore, pourquoi les ONG dialogueraient-elles avec les « gens » ? Ce ne serait pas dans leur intérêt.

    Je me demande parfois pourquoi de grandes marques de distribution se plient si rapidement à l'Armée de la Food-Babe, lorsque, à plein effectif, elle ne représente que 0,3% de la population des États-Unis et est en déclin.

    Des zélotes privilégiés pétant dans la soie

    Ces centaines d'activistes savent que les centaines de millions ne participent pas aux débats et qu'ils peuvent donc être simplement défalqués du « peuple » que les ONG prétendent représenter. Leurs gens sont les zélateurs privilégiés qui pètent dans la soie et qui, passionnés par quelque attaque révolutionnaire sur le système, feront sans relâche l'assaut des régulateurs, des marques et des points de vente avec leurs supports de campagne ou d'action. Ce sont des cinéastes et des documentaristes à la ramasse qui produisent des spectacles pour leurs tribus et diffusent leurs merdes en ligne pour confirmer les biais d'une petite minorité de militants en colère.

    Malgré la com' sur le scandale Tribeca, personne n'est vraiment allé voir Vaxxed [le film devait sortir en avant-première lors du Festival du Film de Tribeca, mais a été retiré du programme]

    Par exemple, le film « Vaxxed » qui a attaqué l'industrie du vaccin a fait beaucoup de bruit et a fait croire aux gens que ces débiles qui s'opposent à la vaccination ont une influence (en utilisant des victimes célèbres pour répandre leur fiel), mais pas grand monde (moins de 2000 personnes) a effectivement payé pour voir leur propagande. « Vaxxed » a rapporté 165.000 $ US dans la première moitié de 2016. Si on compare cela au Monde de Dory, un film sur la façon dont les parents aiment les enfants ayant des besoins particuliers, qui a rapporté 136 millions de dollars aux États-Unis sur le seul week-end de lancement, nous pouvons commencer à voir le peu de soutien dont bénéficient ces militants auprès du « peuple ».

    Ainsi, alors que tous ceux qui revendiquent le titre non protégé de « journaliste » se sentent obligés de faire un « documentaire » sur Monsanto, les perturbateurs endocriniens ou les grandes banques, si personne ne regarde vraiment leur œuvre de propagande activiste, représentent-ils vraiment l'intérêt public (ou au contraire juste un petit intérêt personnel) ? Ils diraient, en tant que membres autoproclamés de l'élite intellectuelle (bien que délicieusement anti-science et dépourvus de toute spécialisation), que le peuple (ou, comme ils l'appellent, le « Sheeple », contraction de sheep, les moutons et people) n'en savent pas plus et ne devraient pas se mêler de ces débats. Qui se soucie de ce que pensent les 99% !

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  25. Voici quelques exemples de ces zélateurs aux égos surdimensionnés et pétant dans la soie :

    Testbiotech

    Testbiotech s'appelle Institut pour l'Évaluation Indépendante de l'Impact de la Biotechnologie et prétend fournir des conseils scientifiques indépendants sur toutes les choses de la biotechnologie (y compris maintenant les NBTs, les nouvelles techniques d'amélioration des plantes). C'est la voix allemande du mouvement anti-OGM. Cela a l'air impressionnant ! En effet, quand il y a une question sur les OGM en Allemagne ou à Bruxelles, Testbiotech est là avec une déclaration, une pétition, son paraphe sur une lettre signée par une douzaine d'autres ONG « représentatives » ou est impliqué dans une marche ou une attaque contre les décideurs.

    Mais qui est en réalité derrière cette « voix du peuple » ? Cette représentation très active de l'intérêt public ? Cette force du bien qui combat les forces du mal de l'industrie ? Est-ce que quelqu'un sait vraiment ?

    Leur site Web fait état de cinq personnes travaillant pour l'organisation, mais un simple coup d'œil à leur page du Registre de Transparence Européen montre que Testbiotech se limite en fait à deux personnes, chacune travaillant à 50% pour l'ONG (il y a six mois, c'était 2 x 20 %) – en d'autres termes, une personne en équivalent temps plein (ETP) ! [Mon addition : l'association compte 10 adhérents « personnes physiques » acquittant chacune une cotisation annuelle de 50 €.] On peine à trouver là une réflexion retentissante de la voix démocratique du peuple allemand. En réalité, Testbiotech est un microphone pour Christoph Then, et si vous lisez leur dernier rapport annuel, il n'y en a quasiment que pour lui ! Leur budget total était l'an dernier de 200.500 €, mais quand on regarde le nombre d'affaires juridiques qu'ils ont lancées contre des entreprises de biotechnologie et des gouvernements, il doit manquer un zéro sur leurs dépenses de lobbying déclarées, moins de 50.000 €.

    Une grande et toute-puissante ONG... ou tout simplement un homme derrière un rideau ?

    Comment ce « Grand et Tout-puissant Oz » a-t-il pu acquérir une telle influence, jusqu'à priver les agriculteurs et les consommateurs allemands des avantages des technologies agricoles ? Testbiotech est essentiellement un vase vide utilisé par des mercenaires environnementaux, des universitaires grincheux et les politiciens de Die Grünen de tous les recoins, qui remplissent cet « Institut pour l'Évaluation Indépendante de l'Impact de la Biotechnologie » de leur rhétorique sans fondement. Les individus n'ont qu'une seule voix, mais s'ils ont une apparence à consonance officielle, un « Institut », eh bien, cela devient une voix collective, plus forte (peu importe que l'« Institut » soit en réalité une coquille vide).

    Un exemple est Angelika Hilbeck, cette merveilleusement furtive et ostensiblement membre de l'Institut fédéral suisse de technologie ; elle est apparemment partout où il y a une campagne anti-OGM. Elle a été chef de projet pour Testbiotech, son institut a financé ou soutenu différentes études avec l'ONG, y compris des projets dont Hilbeck était l'auteur principal. Elle préside le Réseau Européen des Scientifiques pour la Responsabilité Sociale et Environnementale (ENSSER), financé par ces mêmes fondations qui financent Testbiotech. En effet, Hilbeck a été associée à Séralini, son organisation de recherche, le Criigen [elle est membre de son conseil scientifique], et son nom est même apparu dans des discussions confidentielles sur les stratégies de campagne au Royaume-Uni et, aux États-Unis, de lobbying de l'industrie du bio contre l'agriculture conventionnelle. Cette seule personne semble représenter un grand nombre de personnes, en utilisant Testbiotech comme base de la campagne.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  26. US Right to Know (USRTK)

    Nous avons le droit de savoir qui est réellement derrière l'organisation US Right to Know. Essentiellement, c'est une seule personne, Gary Ruskin, qui passe ses journées à pirater les comptes Facebook des blogueurs et à écrire des demandes de transmission de documents en vertu des lois sur l'accès à l'information, allant à la chasse aux scientifiques liés à l'industrie agro-alimentaire (enfin, la partie qui ne le paie pas). Apparemment, Stacy Malkan est une fondatrice de l'USRTK, mais elle travaille à temps plein à la promotion des cosmétiques sûrs ; Carey Gillam travaille également pour l'USRTK, mais elle préfère se prétendre journaliste. J'aurais aussi honte d'une telle affiliation si j'étais à sa place, mais voici le truc : elle est une lobbyiste payée par l'USRTK et elle va à droite et à gauche en disant qu'elle est une journaliste (et comme par hasard tous ses articles portent sur les questions qui intéressent l'USRTK) ; comme je l'ai mentionné précédemment, cela est trompeur et manque d'intégrité, et cela vient avec un tombereau d'hypocrisie d'une organisation qui sous-titre : « à la poursuite de la vérité et de la transparence ». Mais avec une seule personne à temps plein, l'US Right to Know fait beaucoup de bruit et parvient à distraire les institutions traditionnelles de sujets plus graves. Lorsque vous vous opposez aux institutions et aux structures de la société, détourner l'attention est considéré comme un succès.

    Le site Web de Carey énumère ses articles, mais pas son employeur... Hum !

    Et pour qui travaillent-ils ? La petite opération de sous-sol de Ruskin est presque entièrement financée par le lobby de l'industrie alimentaire bio, en particulier, l'Organic Consumer Association. Ce que fait l'industrie du bio, c'est distribuer des contributions provenant de plus de 3000 entreprises et détaillants de produits alimentaires bio à de vils loups solitaires comme Ruskin pour qu'ils attaquent l'agriculture conventionnelle avec des mensonges et des insinuations, détruisent la confiance du public dans la chaîne alimentaire (à un moment où la nourriture n'a jamais été aussi sûre aux États-Unis) et incitent ainsi plus de clients à réclamer nerveusement des aliments avec l'étiquette bio, beaucoup plus chère. C'est la campagne de marketing la plus contraire à l'éthique jamais conçue, et ces tactiques volontairement alarmistes devraient être illégales. Avec un personnage comme Ruskin, on ne peut qu'invectiver le lobby de l'industrie alimentaire bio pour qu'elle adopte (et suive) une sorte de code de conduite éthique. J'ai demandé... ils ne le feront pas !

    Corporate Europe Observatory

    Le Corporate Europe Observatory (CEO) est un exemple d'organisation qui s'est externalisée dans un réseau. Sans exception, tous ceux qui travaillent pour l'organisation sont CEO à temps partiel et en même temps impliqués dans d'autres activités militantes (répandre la haine !). Ils emploient 15 personnes, mais elles ne représentent que cinq ETP (équivalents temps plein) : six sont employés à 50% par le CEO et 9 travaillent seulement à 25% pour l'ONG. Ils ont commencé avec un budget de 69.000 euros pour 5 employés en 2004 et l'ont augmenté à près d'1 million d'euros (mais ne payent qu'environ un tiers de cette somme en salaires).

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  27. Offre du CEO de payer des journalistes indépendants pour de la « recherche »

    Étant donné qu'ils paient peanuts pour les frais de bureau à Mundo-B, et que de toute façon toutes les dépenses liées à des événements sont couverts par les eurodéputés verts (qui ne voient pas cela comme un conflit d'intérêts), nous ne pouvons que conclure qu'environ un demi-million d'euros va chaque année à l'achat de journalistes indépendants (ou devrions-nous appeler cela les « frais de réseau » ?) – voir l'image. Il est amusant de penser qu'une organisation si obsédée par le désir d'imposer aux lobbyistes un comportement correct engage ainsi tant de gens qui ne peuvent jamais réellement dire qui ils représentent quand ils prennent le téléphone. Il est scandaleux qu'une organisation aussi obsédée par la transparence puisse dépenser autant d'argent provenant de fondations manquant vraiment de transparence pour une forme de prostitution.

    Le CEO appartient à un réseau d'une dizaine d'autres organisations, de sorte que si l'une entreprend une campagne anti-industrie, il saute pieds joints dans la mêlée ! L'une d'elle est ALTER-EU, qui fonctionne depuis le même bureau Mundo-B que le CEO et les Amis de la Terre Europe. Elle est composée de 200 organisations qui s'opposent au lobbying de l'industrie, et mène une campagne pour une éthique renforcée dans le lobbying (bien que, comme la plupart des ONG, elle n'ait pas de code de conduite éthique propre). Elle emploie 13 personnes (aucune à plus de 25%, et cinq du CEO) avec 75 000 € en dons de deux principaux bailleurs de fonds du CEO (quelque chose que d'autres appelleraient blanchiment d'argent, mais pour les ONG, c'est une pratique courante que de se prétendre pauvre) plus 24.000 € des Amis de la Terre Europe (en fait, du contribuable européen). Cette vitrine se consacre à la dénonciation des vitrines de l'industrie. Sérieusement, vous ne pouvez pas imaginer une telle hypocrisie !

    Ce n'est pas que je prétende que des organisations comme le CEO, l'USRTK et Testbiotech sont des escrocs – elles sont tout simplement minuscules et insignifiantes. Mais elles prétendent être plus et représenter plus que ce qu'elles sont et font en réalité. Les décideurs politiques et les médias doivent être conscients du fait qu'elles sont la voix de quelques-uns, de privilégiés, et certainement pas du peuple ! En d'autres termes, elles devraient être ignorées.

    Ces anarchistes pseudo-révolutionnaires savent que le système peut être miné par quelques personnes déterminées avec des réseaux placés dans les bons endroits. Lénine est arrivé à la gare de Finlande avec quelques compagnons dévoués ; Hitler a construit une base de puissance avec moins d'un quart des votes de la population allemande ; Olivier Hoodwink complote pour démanteler les structures du capitalisme occidental avec six manifestants anti-industrie à ses côtés !

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  28. Réseaux de réseaux (le « peuple » n'est pas indispensable)

    Une bonne indication de la réalité de ces petits Minus et Cortex cyniques, c'est quand une page de réseaux sociaux militante a plus de partages ou de retweets que de « j'aime » ou de favoris. Quand un message de campagne est diffusé sur Facebook ou Twitter, les réseaux militants s'en emparent, et même sans lire le message ou examiner sa valeur, par principe, le diffusent avec zèle auprès de leurs followers (qui pour beaucoup ont leurs propre petite organisation militante). Nous savons que ces ONG ne sont pas très bonnes en maths, même élémentaires (c'est illustré par leur capacité à ignorer les données), mais elles semblent exceller dans la multiplication. La règle est que ce sont les réseaux qui comptent, pas les gens. Peu importe que ces réseaux se composent des mêmes militants travaillant chacun à 25% pour l'autre ; si vous les comptez de façon exponentielle, ils donnent l'impression de s'additionner.

    28 partages pour un message du CEO, une organisation en réseau, mais seulement 20 « j'aime » (et aucun commentaire) : les réseaux sont entrés dans la danse.

    Les réseaux sociaux permettent à cette multiplication des pains de devenir une réalité. Bien que les outils de mesure des réseaux sociaux soient variés (selon le site, l'appareil, le contenu et l'heure de la journée), on peut appliquer de manière utile une règle des 10% comme base de référence (10% des contributions vues « sont aimées », et 10% d'aimés sont partagés). Les campagnes des ONG sur les réseaux sociaux ne suivent pas cette règle. Par exemple, Corporate Europe Observatory, qui reçoit plus de 200.000 € par an de la Fondation Adessium, destinés à l'origine à l'accroissement de sa présence sur les réseaux sociaux, va plutôt dans le sens opposé, les messages sur la page Facebook de CEO obtenant fréquemment plus de partages que de « j'aime ». En d'autres termes, sa présence sur le Web est orchestrée et non authentique (construite sur les réseaux de réseaux plutôt que sur les personnes qui s'intéressent à lui). Il est facile de créer un personnage Facebook (il suffit de demander au Risk-monger), ou même dix, mais il faut juste cette touche supplémentaire d'un manque d'intégrité pour abuser de cette pratique et créer ainsi de fausses perceptions de soutien.

    Ce qui se passe est une simple extension de la stratégie d'optimisation des moteurs de recherche d'il y a 15 ans – trouver des moyens de tromper les algorithmes de Google pour donner à votre site plus d'attention. Mais l'objectif n'est plus d'essayer de placer un site en tête de liste d'une requête de recherche, mais de placer une idéologie à la première place d'un débat politique. Il y a des ramifications éthiques importantes lorsque les conséquences incluent la promotion de l'ignorance scientifique, la création inutile de risques pour les populations vulnérables et la destruction de la confiance dans les institutions. J'ai l'impression que les dons dépendent d'événements perçus comme des victoires, mais il devrait y avoir de l'intégrité quelque part dans ces organisations. Je ne la vois pas.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  29. Du menu fretin déguisé en baleines

    Les réseaux sociaux permettent aux petites entreprises de faire un bruit maximal à un coût dérisoire en exploitant la structure virale des réseaux en ligne. Lorsque des vairons se prétendent baleines et s'agitent frénétiquement dans l'arène politique, il n'est pas surprenant que des responsables gouvernementaux désemparés tremblent quand la « voix du peuple » tombe sur eux, par exemple sous une des formes suivantes :

    Une force de pétitionnaires de « louez AVAAZ pour une campagne » (celle sur les abeilles, par exemple, a incité la Commission européenne à agir avant de réfléchir sur les risques de l'application du principe de précaution aux néonicotinoïdes lorsque AVAAZ a présenté quelques millions de signatures issues de son réseau d'antis) ;

    Une campagne sur les réseaux sociaux qui peut créer une déferlante et une tempête twitter artificielle via Thunderclap, un site où des activistes passent une semaine à écrire des gazouillis qui seront ultérieurement mis en ligne (pour donner la tendance sur Twitter et l'impression d'une grande indignation publique) ;

    Un activiste scientifique obsessionnel qui peut à lui seul mener une campagne visant à faire interdire l'herbicide du siècle avec à son entière disposition une armée de twittos ayant leur intérêt personnel.

    Il existe de nombreuses astuces permettant à ces vairons de tromper les décideurs désemparés et les médias. C'est de la perception fabriquée, ce que j'ai appelé « banalisation », une manipulation de communication dépourvue de vérité et d'intégrité ... mais jusqu'à présent, cela a fonctionné. Bravo aux handicapés de l'éthique !

    SumOfUs est un autre « groupe d'action citoyenne » qui abuse de la perception d'un « mouvement » en utilisant les avantages de l'amplification artificielle – de l'« amplifiction » – par les réseaux sociaux. Il n'est pas surprenant que leur personnel présente un déséquilibre en faveur des concepteurs de logiciels et des spécialistes du web (plus d'un tiers de leurs ETP). Ils sont même allés jusqu'à ouvrir leur plate-forme (et réseau) à des étrangers qui souhaitent mener leurs propres campagnes via le site SumOfUs. Je ne peux pas vous dire combien de fois le Risk-monger a été tenté d'utiliser cette plate-forme pour lancer une campagne de rupture (comme une pétition pour exiger que Greenpeace adopte un code de conduite éthique).

    Les clictivistes qui signent ces pétitions en ligne n'ont en général pas la moindre idée des détails de la campagne qu'ils soutiennent (sauver les abeilles, inverser le vote sur le Brexit, mettre fin à l'accès à l'énergie bon marché... tout ce qui renverse la table doit être bon). Cela offre aux millénaristes la chance de cliquer, de se donner l'absolution et de revenir à Tinder ou Pokemon Go avec aussi peu de dérangement que possible. Les décideurs doivent encore se rendre compte de l'absurdité et de la vacuité de ces exercices cyniques.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  30. Le sophisme du faux équilibre des médias

    Alors que nous avons des centaines de militants qui veulent faire interdire les pesticides, des centaines de millions de personnes veulent une alimentation sûre, pas chère et attrayante ; alors que nous avons quelques petites ONG qui veulent faire interdire les substances chimiques de synthèse, la majorité des personnes veulent profiter des avantages de ces substances dans leurs téléphones portables, leurs voitures et leurs panneaux solaires ; alors que quelques gourous de l'internet et des stars de cinéma dégoisent sur les menaces de Big Pharma, des milliards de personnes prennent des médicaments tous les jours pour améliorer leur qualité de vie. Comment est-ce possible que ces fanatiques autoproclamés puissent obtenir une telle attention et être en mesure de dicter la politique publique contre la volonté et les intérêts de la grande majorité (tout en exaspérant la communauté scientifique) ?

    Les médias sont toujours bloqués dans un besoin d'équilibrer les points de vue opposés (une dialectique hégélienne développée à l'époque où les gens pensaient avant d'agir). Si un côté avance une chose, un journaliste bien formé cherche à faire apparaître les points de vue opposés comme objectifs de sorte que le lecteur puisse porter un jugement éclairé. Cela amplifie l'attention accordée à ceux dont on ferait mieux d'ignorer les idéologies. Par exemple, lorsque les dirigeants européens ont commencé à assumer leur responsabilité dans les récentes vagues de réfugiés provoquées par leur ingérence ratée dans les affaires de la Syrie et de l'Irak, les médias traditionnels ont trouvé une douzaine d'euro-rustres à interviewer pour injecter leur islamophobie dans une crise humanitaire.

    Cette simplification d'une question complexe en pôles d'intérêts, pour le bien de l'équilibre, se prétend objectif – mais c'est tout le contraire ! C'est pire pour des questions telles que les technologies agricoles, les produits chimiques, les vaccins et l'accès à l'énergie, pour lesquelles ces zélotes puritains ont utilisé cette obligation journalistique de l'équilibre pour susciter la peur du public et détruire la confiance dans nos institutions. Pire encore, en offrant régulièrement une vitrine aux experts opposés, cette manipulation militante (avec les Séralini, Goulson, Portier...) a érodé le respect du public pour les avis scientifiques. Un journaliste devrait écrire sur ce sujet !

    Les médias devraient se renseigner. Malheureusement, beaucoup de ceux qui se prévalent du titre de journaliste aujourd'hui (ce n'est pas difficile, il suffit de mettre à jour le « À propos de » de votre compte Twitter) ont découvert que l'activisme vend. Du Guardian au Monde, ce que ces petits révolutionnaires font passer pour des « informations » aujourd'hui ferait se retourner dans leurs tombes les icônes du journalisme du 20e siècle. Les militants qui se disent journalistes indépendants semblent à l'aise avec le caractère très relatif de leur vertu. Je réitère mon appel pour la création d'un registre de transparence pour les journalistes.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  31. Le risque-Monger est une petite merde !

    Tant que les gens n'auront pas appris que les activistes sur les réseaux sociaux ne sont que des façades (façades avec rien en propre derrière, exponentiellement multipliées pour soutenir des idéologues aux thèses étriquées), ceux-ci s'attireront plus d'attention qu'ils ne méritent. Les réseaux sociaux sont encore dans la phase d'apprentissage ; nous devons prendre les blogs, gazouillis et partages moins sérieusement, plus pour leur valeur de divertissement que comme un outil d'apprentissage. Les histoires que racontent mes amis et relations peuvent ne pas être vraies (l'anecdote n'est pas une preuve). Nous devons dénoncer avec plus de force les charlatans qui n'ont aucun scrupule éthique à monter des réseaux de personnes fictives en ligne pour amplifier leurs campagnes. Chaque gourou des réseaux sociaux vendant un livre, un régime alimentaire, des compléments de nutrition ou encaissant des frais de renvoi vers un autre site exploite la confiance comme un outil de déviation – pour miner la confiance, apporter une pseudo-solution, attirer l'attention et faire de l'argent.

    Le Risk-monger est un bon exemple. Ce blogueur reçoit parfois beaucoup plus d'attention qu'il ne mérite de son propre aveu, quand il est assis dans son sous-sol crasseux, pianotant sur son clavier poussiéreux tout en sirotant son troisième Merlot. En effet, ce charlatan bien imbibé ne devrait certainement pas être pris au sérieux. S'il peut soulever tant de poussière à lui seul sans budget, alors tout abruti mal intentionné et opportuniste peut le faire aussi (et c'est ce qui lui fait peur). Lorsque les réseaux sociaux seront arrivés à maturité, et que les débats politiques retrouveront un caractère plus raisonnable, il n'y aura plus aucun rôle pour cette petite merde !

    Je suis sûr qu'un certain professeur Zaruk sera extraordinairement heureux ce jour-là !

    http://seppi.over-blog.com/2016/08/qu-importe-leur-taille-de-petites-ong-pretendent-representer-le-peuple.html

    RépondreSupprimer
  32. Après le château de Versailles, ce sont les lignes hautes tension qui sont vendues


    Jovanovic.com
    ven., 26 août 2016 12:37 UTCCarte


    L'an passé au mois d'août, on a appris que l'Etat avait loué pour 99 ans (donc vendu) une aile du château de Versailles à un groupe hôtelier. Eh bien c'est également mi août qu'on apprend (merci à mes lecteurs chez EDF). Stéphane nous dit : "le gouvernement a décidé d'ouvrir en catimini le capital de la filiale d'EDF qui est en charge de l'étude et de la maintenance des Lignes haute tension. Il s'agit de Réseau de Transport Electrique (RTE). La directive européenne mets l'ensemble des opérateurs électriques sur la paille, EDF compris.

    L'ouverture du capital de RTE est donc sensée sauver la mise d'EDF, mais comme on ne s'attaque pas au coeur du problème, ce n'est donc qu'une argutie pour privatiser RTE qui est une entreprise qui donnera une rente financière assurée à son futur propriétaire ! Derrière la Caisse des Dépôts et Consignations qui est pressentie pour rentrer au capital se cachent en effet des intérêts privés. Le syndicat CGT(majoritaire) a diffusé un tract explicatif sur ce sujet.

    Notez que la faillite des opérateurs électriques mériterait qu'un journaliste fasse un papier dessus, vue les conséquences potentielles pour l'ensemble de l'économie européenne et de la vie quotidiennes des européens !"

    De son côté, Mme Landry a vu la réaction du syndicat FO: "Démantèlement", le mot a été prononcé à de nombreuses reprises au cours de ce congrès, notamment au cours de la discussion sur la rapport d'activité des quatre dernières années, adopté à l'unanimité. Evoquant les changements de noms des entreprises GDF-Suez, devenu Engie en 2015, puis celui maintenant d'ErDF, filiale d'Edf chargée de la distribution d'électricité, qui devient Enedis, des changements qui coûtent chaque fois des dizaines, voire des centaines de millions d'euros, Vincent Hernandez a notamment alerté : "Derrière ces changements de nom, il y a en réalité le démantèlement de nos entreprises, pour les isoler les unes des autres, les fragiliser socialement pour mieux les revendre ensuite".

    Comme pour illustrer ces propos, Engie a confirmé ce 7 juin qu'il renoncera à « un certain nombre d'activités » dans les trois années à venir et que « forcément, cela va engendrer des suppressions de postes ». Encore détenu à 33% par l'Etat français, le groupe prévoit au total 15 milliards d'euros de cessions d'actifs à l'horizon 2018, dont plus du tiers ont déjà été engagés.

    Privatisations des installations hydrauliques, fermeture des centrales thermiques, sous-investissement ou investissements hasardeux qui s'apparentent plus à des « coups » financiers dans le nucléaire... Au désengagement croissant de l'Etat, les délégués au congrès de la FNEM FO ont opposé leur revendication d'un retour à la loi de nationalisation de 1946. Elle constitue, ont-ils souligné, avec le statut du personnel, la seule barrière valable contre le dumping social dans un secteur proche de la désintégration." Lire ici le Congrès de FO Engergies et Mines.

    Well, c'est le projet européen dans sa splendeur: tout privatiser, absolument tout et le donner discrètement aux multinationales américaines... Le souci est que maintenant, c'est trop tard...

    https://fr.sott.net/article/28891-Apres-le-chateau-de-Versailles-c-est-les-lignes-hautes-tension-qui-sont-vendues

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement cet éloignement voulu de l'entité que représente EdF - même si "Dans le langage courant, ce mot désigne une chose dont on ne sait rien ou dont on ne souhaite rien spécifier, et qui revêt donc un aspect abstrait, le plus souvent une personne (que l'on déshumanise ce faisant, ou dont on n'est pas certain qu'il s'agit d'un être humain) ou une institution, mais parfois aussi un objet inanimé. En ce sens, tout ce qui existe ou est postulé exister peut être appelé « une entité » ; il s'agit donc d'habitude d'une expression volontairement vague." (https://fr.wikipedia.org/wiki/Entité), - l'Électricité de France est une part existentielle à notre pays (qui s'en défait !!) qui s'en va comme une vendue pour esclave (sans l'aval du peuple !) et souligne le caractère corrompu des 'chefs d'État' qui n'en représentent le peuple.

      Supprimer
  33. Chercheur de la NASA : des ovnis géants "prolifèrent" dans les anneaux de Saturne


    Sputnik
    dim., 28 août 2016 16:09 UTC


    Ce n'est pas la première fois que ce scientifique lance de telles affirmations, mais cette fois-ci il met en garde sur une situation "critique" parce que les vaisseaux extraterrestres vivant dans notre Système solaire "prolifèrent" plus rapidement que jamais.

    Norman Bergrun, un éminent ingénieur en mécanique du Ames Research Center de la NASA, a de nouveau fait les gros titres avec son argument selon lequel la vie extraterrestre existe au sein du Système solaire. Il affirme également que les ovnis qui avaient d'abord été repérés dans les anneaux de Saturne "prolifèrent" maintenant à d'autres planètes qui ont des anneaux comme Uranus et Jupiter.

    "Ce que j'ai découvert est que ces choses habitent Saturne, voilà où je les ai découverts, et elles sont en train de proliférer. Vous pouvez les trouver autour d'Uranus et de Jupiter. Partout où vous voyez des anneaux", a expliqué M.Bergrun.

    Le scientifique fait valoir que l'observation des anneaux montre un "échappement" émanant d'un aéronef extraterrestre et il a averti que la situation devenait "critique" dans l'espace profond parce que ces vaisseaux spatiaux continuent à proliférer dans tout le Système solaire.

    Selon le chercheur, les extraterrestres "se nourrissent des anneaux" recueillant l'énergie qui est utilisée pour leur permettre de proliférer et de propulser leurs vaisseaux. M.Bergun est l'un des plus grands scientifiques travaillant pour la NASA, ainsi il siège au Comité consultatif national de l'aéronautique (NACA). En outre, en tant qu'ingénieur de Lockheed Martin, il travaille sur certains projets secrets ultra-sensibles pour les Etats-Unis.

    https://fr.sott.net/article/28894-Chercheur-de-la-NASA-des-ovnis-geants-proliferent-dans-les-anneaux-de-Saturne

    RépondreSupprimer
  34. Le ministre suisse de la Défense tire la sonnette d'alarme sur la menace terroriste


    28 août 2016, 21:22


    Selon le ministre helvète de la Défense, Guy Parmelin, bien que la Suisse ne participe à aucune opération militaire contre les groupes djihadistes comme l'Etat islamique, elle est tout de même exposée à la menace terroriste.

    Lire aussi
    Des Suisses participent à un évènement avec leurs armes militaires personnelles Face au risque terroriste, les Suisses s'arment de plus en plus

    «On ne peut rien exclure, mais nous continuons à mener ces évaluations. Avant même les attentats de cet été en France, en Belgique et en Allemagne, toutes les analyses parlaient déjà de menace élevée», a averti le ministre suisse de la Défense dans le journal Le Matin Dimanche, le 28 août.

    «La situation est plus mouvante, non seulement en Suisse, mais dans le monde entier», précise le ministre issu du parti populiste l'Union démocratique du centre, l'UDC. Guy Parmelin rappelle que la Suisse et ces concitoyens pourraient être la cible d'une attaque, de même que les nombreuses missions diplomatiques et organismes internationaux présents à Genève et dans d'autres villes du pays : «Il est de notre devoir de veiller à la sécurité de ces représentations, mais aussi à celle de nos concitoyens qui se retrouveraient par hasard au mauvais endroit au mauvais moment.»

    Selon les services de renseignements de la Confédération suisse, 77 personnes ont déjà quitté le pays depuis 2001 pour aller faire le djihad. Au mois de juillet 2016, 13 personnes étaient revenues en Suisse et plusieurs d'entre elles ont été arrêtés par les forces de l'ordre.

    https://francais.rt.com/international/25596-ministre-suisse-defense-tire-sonnette

    RépondreSupprimer
  35. La moitié des Allemands opposés à un quatrième mandat d'Angela Merkel


    28 août 2016, 20:35


    Selon un sondage publié dans le journal allemand Bild am Sonntag, près de 50% des Allemands ne souhaiteraient pas que la chancelière Angela Merkel brigue un quatrième mandat après les législatives de septembre 2017.

    Lire aussi
    Pour Merkel, ce ne sont pas les réfugiés qui ont importé le terrorisme en Allemagne

    La cote de popularité de la chancelière allemande Angela Merkel serait-elle en baisse ? Oui, selon un sondage publié ce dimanche 28 août, 50% des personnes interrogées sont opposées à un nouveau mandat d'Angela Merkel. En novembre, lors de la dernière enquête du Bild, 45% se disaient favorables à un nouveau mandat de Merkel et 48% contre.

    Toutefois, ce sondage relève que la chancelière est encore la plus populaire auprès des électeurs du parti chrétien-démocrate, la CDU. 70% d'entre eux souhaitent qu'Angela Merkel reste en poste après les prochaines élections législatives de 2017. Ils ne sont que 22% à préférer la voir quitter ses fonctions.

    Ces derniers mois, la chancelière Angela Merkel a été régulièrement critiquée pour sa politique d’accueil des migrants, notamment après la série d'attaques meurtrières qu'a connu l'Allemagne, et dont deux ont été revendiquées par l'Etat islamique.

    https://francais.rt.com/international/25595-moitie-allemands-opposes-quatrieme-mandat

    RépondreSupprimer
  36. Ces rats revenus bredouilles des Jeux de Rio seront jetés en prison !


    17:03 28.08.2016


    Ce champion nord-coréen le plus triste des Jeux de Rio Eh bien non, apparemment, le sportif nord-coréen n'est pas le plus triste des participants aux Jeux olympiques de Rio. Cette place est à juste titre réservée à ces "rats" d'athlètes zimbabwéens, selon l'expression de leur président lui-même…

    Comme l’équipe olympique du Zimbabwe n'est parvenue à remporter aucune compétition au Brésil, le président zimbabwéen Robert Mugabe a été très, mais là très déçu. L'austère dirigeant a même demandé au Commissaire général de police de la République du Zimbabwe d’arrêter l’ensemble des sportifs de l’équipe nationale dès leur arrivée sur le sol zimbabwéen.

    En fait, le meilleur résultat des 31 athlètes envoyés à Rio est une 8ème place. "Nous avons dépensé de l’argent sur ces rats que nous appelons athlètes. Si vous n’êtes pas prêts à vous sacrifier et à gagner encore du cuivre ou des médailles en laiton (il faisait notamment allusion aux 4e et 5e positions), comme nos voisins du Botswana, pourquoi alors êtes-vous allés à l'olympiade pour gaspiller notre argent ?", a martelé Robert Mugabe cité par News of Africa.

    L'Afrique est connue pour ses meurs parfois sévères. Ainsi, deux athlètes guinéens ne sont pas du tout rentrés du Brésil dans leur pays.

    https://fr.sputniknews.com/sports/201608281027491567-sport-rio-imbabwe-athlete/

    RépondreSupprimer
  37. America The Debt Pig: Nous sommes dans une société 'Acheter maintenant, payer plus tard' - Et le «payer plus tard 'approche rapidement
     

    Par Michael Snyder,
    le Août 28e, 2016



    Vous avez vraiment voulu vivre comme un millionnaire, vous pouvez commencer à le faire dès maintenant. Tout ce que vous avez à faire est de demander autant de cartes de crédit que possible, puis commencer à courir des soldes de carte de crédit comme il n'y a pas de demain. À ce stade, je sais ce que la plupart d'entre vous pensent probablement. Vous pensez probablement que ce mode de vie ne serait pas durer longtemps et qu'un jour du jugement finirait par venir, et vous seriez tout à fait exact. En fait, toute personne qui a déjà eu une quantité énorme de la dette de carte de crédit sait combien douloureux que jour du jugement peut être. Pour exécuter bêtement jusqu'à la dette de carte de crédit est extrêmement téméraire, mais malheureusement, qui est précisément ce que nous faisons en tant que nation dans son ensemble. Nous sommes une société "acheter maintenant, payer plus tard», et notre journée nationale de calcul se rapproche très, très rapidement.

    Souvent, nous aimons nous concentrer sur notre exploser la dette nationale, mais la dette des ménages est hors de contrôle aussi. En fait, le montant total de la dette des ménages aux États-Unis est maintenant à un énorme Douze mille trois cent milliards de dolllars ...

    Au deuxième trimestre, la dette totale des ménages a augmenté de 35 milliards $ à $ 12 300 000 000 000, selon le dernier rapport trimestriel de la Fed de New York sur la dette des ménages. Cette augmentation a été alimentée par deux catégories: les prêts automobiles et les cartes de crédit.

    Nous jetons autour de mots comme «billion» si souvent ces jours où ils commencent souvent à perdre leur sens. Mais la vérité est que 12 300 milliards de dollars est une quantité étonnante d'argent. Il se décompose à environ 38.557 $ pour chaque homme, femme et enfant dans tout le pays. Donc, si vous avez une famille de quatre, votre part vient à un grand total de 154,231 $, et cela ne comprend même pas la dette des entreprises, la dette publique locale, la dette publique de l'État ou de la dette gigantesque du gouvernement fédéral. Ce nombre est seulement pour la dette des ménages, et il n'y a pas trop d'Américains qui pourraient tousser leur droit d'action à ce moment.

    Tu te souviens quand je l'ai écrit sur la façon dont le crédit des entreprises carte spécifiquement cibler les consommateurs les moins instruits et moins sophistiqués? Eh bien, voilà où une grande partie de la croissance de la dette de carte de crédit est venu dernièrement. Il suffit de vérifier ces chiffres ...

    Maintenant, les cartes de crédit sont de retour chez les personnes ayant un faible crédit ou les cotes de crédit subprime ci-dessous 660. Parmi les personnes ayant des cotes de crédit entre 620 et 660, la part qui avait une carte de crédit est passé à 58,8% en 2015 à partir d'un minimum de 54,3% en 2013. Parmi ceux qui ont des scores inférieurs à 620, le nombre de personnes avec une carte de crédit a augmenté à 50% d'un minimum de 45,6% il y a deux ans. Ces deux chiffres pour 2015 sont les plus élevés depuis 2008.

    En Amérique aujourd'hui, nous bénéficions d'un niveau de vie que nous ne méritons pas.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  38. Nous consommons beaucoup plus de richesses que nous produisons. La seule façon que nous sommes en mesure de le faire est d'aller dans la dette.

    La dette prend la consommation future et l'amène dans le présent. En d'autres termes, nous nuisons l'avenir afin de rendre le présent un peu mieux. Sur le plan individuel, nous pouvons profiter de la télévision grand écran nous achetons avec une carte de crédit d'aujourd'hui, mais nous enlever notre capacité à dépenser de l'argent plus tard. Et au niveau national, ce que notre consommation excessive de la dette sans précédent est en train de faire aux générations futures d'Américains est au-delà criminel.

    Plus tôt ce mois-ci je l'ai expliqué ces choses à un public en studio vers le bas à Morningside, et vous pouvez voir une vidéo de ce droit ici ...

    Dans cet article, je l'ai même pas encore parlé de la dette des entreprises. Au lieu d'apprendre les leçons de la dernière crise financière, les grandes entreprises sont allés sur la plus grande fête de la dette de tous les temps. Si vous pouvez le croire, la dette des entreprises a presque doublé depuis la dernière crise financière. En d'autres termes, depuis la dernière récession, nous avons essentiellement égalé le montant total de la dette des entreprises que nous avons accumulé depuis le début du pays jusqu'en 2009.

    Malheureusement, beaucoup de cette dette est maintenant va mal.

    Dans des articles précédents, j'ai documenté que les défauts de paiement de la dette des entreprises sont maintenant le plus élevé qu'ils ont été depuis la dernière crise financière, et les valeurs par défaut de la dette des entreprises sont également les plus élevés qu'ils ont été depuis la dernière crise financière.

    À ce stade, même les médias traditionnels est en reconnaissant que nous avons une dette «crise» de l'entreprise. Ce qui suit provient d'un article qui vient d'être publié par le Denver Post ...

    Le nombre d'entreprises qui ont fait défaut jusqu'à présent cette année a déjà dépassé le total pour l'ensemble de l'année dernière, qui avait elle-même le plus depuis la crise financière. Même parmi les entreprises considérées comme de haute qualité, ou investment grade, les agences de notation disent un nombre record sont tellement tendu financièrement qu'ils sont un mauvais quart ou alors d'être rétrogradé au statut "junk".

    Les sociétés dont la dette est déjà considéré comme "junk" sont dans la pire forme depuis des années. Pour rembourser tout ce qu'ils doivent, ils auraient à mettre de côté chaque dollar de leurs recettes d'exploitation au cours des prochaines huit ans et demi, plus de deux fois plus longtemps que cela aurait pris au cours de la crise de 2008, selon Bank of America Merrill Lynch.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  39. Vous commencez à obtenir l'image ?

    Et je l'ai même pas commencé à parler de notre dette nationale encore. Lorsque Barack Obama est entré à la Maison Blanche, nous étions 10,6 billions de dollars de dettes. Aujourd'hui, nous sommes 19,4 milliards de dollars de dettes. Cela signifie que nous avons ajouté 8,8 milliards de dollars à la dette nationale sous Obama, qui se décompose à une moyenne de 1,1 milliards de dollars de dette supplémentaire par an.

    Nous avons pris plus de 100 millions de dollars de la consommation future et l'amener dans le présent chaque heure de chaque jour au cours de l'administration Obama. Voilà pourquoi je suis constamment référence à notre «norme alimentée par la dette de la vie". Nous ne méritons pas de vivre de la manière que nous faisons, mais depuis que nous sommes en mesure de voler de nos enfants et nos petits-enfants, nous sommes en mesure de profiter d'un niveau de vie que la plupart des gens dans le monde ne peuvent que rêver.

    Bien sûr, nous sommes littéralement en train de détruire l'avenir de l'Amérique dans le processus, mais très peu de gens semblent se soucier que ces jours.

    Sans tout de cette dette, nous serions dans une dépression économique très profonde en ce moment.

    Mais même avec tout cela "stimulus", nous sommes toujours embourbés dans le pire des «reprise» économique depuis 1949. En fait, Barack Obama est en fait sur la bonne voie d'être le premier président de toute l'histoire américaine de ne pas avoir une seule année lorsque le PIB américain a augmenté de 3 pour cent ou plus, et il a eu deux termes dans lesquels pour essayer d'obtenir que accomplie. Le pourcentage des Américains qui travaillent en âge qui ont fait un travail est en bas d'où il était juste avant la dernière récession, et dans cette vidéo j'expliquer pourquoi les chiffres de l'emploi mis par le gouvernement ne sont pas presque aussi bon que l'administration aurait nous croyons ...

    Si le peuple américain aurait été prêt à sacrifier et faire des choix très difficiles il y a longtemps, peut-être que nous aurions pu obtenir une poignée sur l'ensemble de cette dette.

    Mais au contraire, nous continuons à accumuler la dette comme s'il n'y a pas demain, et dans le processus, nous sommes littéralement en train de détruire demain.

    Chaque dollar de la dette que nous accumulons rend maintenant la vie pire pour nos enfants et nos petits-enfants.

    Malheureusement, nous sommes un groupe de porcs de la dette, et nous ne pouvons pas nous aider. Nous en sommes venus à croire qu'il est «normal» d'entrer dans la dette tant, et en tant que société, nous continuer à courir vers l'oubli économique.

    http://theeconomiccollapseblog.com/archives/america-the-debt-pig-we-are-a-buy-now-pay-later-society-and-pay-later-is-rapidly-approaching

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi peut-il y avoir une dette ? Parce que les banques prêtent de l'argent. Donc, jusque là, cette dette est remboursée/remboursable. Or, les banques prêtent (à-tout-va) de l'argent QU'ELLES N'ONT PAS ! Donc, si elles prêtent DU VENT elles ne doivent EN AUCUN CAS être remboursé sous une autre forme ! D'où en réalité: la dette zéro ! (dans la mesure où l'escroquerie est interdite).

      Supprimer
    2. Il faudra 398 879 561 ans pour rembourser la dette du gouvernement américain

      jeudi 23 octobre 2014

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2014/10/il-faudra-398-879-561-ans-pour.html

      Supprimer
  40. Allemagne : plus de 300 extrémistes auraient infiltré l'armée


    29 août 2016, 11:03


    Le service de contre-intelligence militaire allemand enquête sur plus de 60 cas de potentiels extrémistes islamistes au sein de la Bundeswehr. Une loi durcissant les conditions d'entrée dans celle-ci devrait être votée la semaine prochaine.

    «Actuellement, le MAD (le service de contre-intelligence militaire allemand) vérifie le profil de quelque 300 extrémistes supposés au sein des forces armées : 268 extrémistes de droite, 64 islamistes et six extrémistes de gauche». C'est le témoignage, peu rassurant, que le quotidien allemand Die Welt a rapporté dimanche 28 août d'une source militaire anonyme. Cette dernière commente : «Les risques posés par ces individus (...) à l'intérieur comme à l'extérieur du pays ne peuvent pas être ignorés.»

    Lire aussi
    Des militaires allemands lors d'une cérémonie commémorative de la Seconde Guerre mondiale à Strasbourg, en 2010. L'Allemagne pourrait rétablir le service militaire obligatoire

    Afin de prévenir le danger posé par de tels infiltrés radicaux, le MAD envisagerait de faire prendre à la Bundeswehr (l'armée allemande) de nouvelles mesures restrictives en matière de recrutement. Toujours selon Die Welt, il s'agirait de rendre impossible l'intégration des forces armées pour les criminels, les terroristes ainsi que les personnes considérées comme «extrémistes».

    Dans cette optique, le Parlement allemand devrait se pencher, la semaine prochaine, sur un projet de loi visant à accroître les contrôles sur les militaires. Selon le texte, obtenu par le journal allemand, la «Bundeswehr forme tous ses soldats à l'utilisation d'armes de guerre», ce qui pose le risque que des terroristes infiltrés «fassent usage de leurs compétences» militaires pour commettre des attentats.

    Le projet de loi impliquerait d'imposer des tests aux personnes souhaitant devenir militaire afin d'évaluer leur degré d'extrémisme – tandis qu'aujourd'hui, seuls les individus déjà enrôlés dans l'armée sont soumis à des contrôles de ce type. La facture d'une telle mesure s'élèverait à environ 8,2 milliards d'euros.

    La flambée d'attentats inspire à l'Allemagne une batterie de mesures

    Ces résolutions anti-terroristes s'inscrivent dans un contexte sécuritaire particulièrement tendu en Allemagne. En juillet, le pays a en effet connu une vague d'attentats terroristes sans précédent : en l'espace de deux semaines seulement, un réfugié a attaqué les passagers d'un train à la hache, un jeune homme a ouvert le feu sur la foule à Munich, un autre a réalisé un attentat à la machette à Reutlingen et un terroriste, enfin, a commis un attentat-suicide en Bavière.

    Face à cet accroissement soudain de la menace terroriste, les autorités allemandes envisageraient notamment de rétablir le service militaire... et de demander aux civils de stocker des vivres chez eux.

    Lire aussi : Les Allemands se ruent sur les armes d'autodéfense dans la peur de nouvelles attaques

    https://francais.rt.com/international/25608-lallemagne-traque-infiltres-islamistes-sein

    RépondreSupprimer
  41. Merkel juge inacceptable le refus de pays européens d'accueillir des réfugiés musulmans


    29 août 2016, 10:25 - Avec AFP


    La chancelière allemande Angela Merkel a jugé inacceptable que certains pays de l'Union européenne refusent d'accueillir des réfugiés parce qu'ils sont musulmans. L'Allemagne, elle, réclame l'instauration de quotas de répartition au sein de l'UE.

    Lire aussi
    Le Premier ministre slovaque Robert Fico, la chancelière allemande Angela Merkel, la Premier ministre polonaise Beata Szydlo, le Premier ministre hongrois Viktor Orban et le Premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka Des dirigeants de l’UE reprochent à Angela Merkel ses pressions pour les quotas de migrants

    «Ca ne va pas du tout que certains pays disent que "de manière générale, nous ne voulons pas avoir de musulmans dans nos pays", a-t-elle déclaré dans un entretien à la télévision publique allemande ARD.

    Revenant sur sa proposition d'introduire des quotas de répartition de réfugiés au sein de l'UE, la chancelière a souligné que «chacun devait faire sa part» et qu'une «solution commune devait être trouvée».

    L'Allemagne a accueilli en 2015 environ un million de demandeurs d'asile, pour la plupart originaires de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan. Un haut responsable allemand a indiqué dimanche 28 août que les estimations pour l'année 2016 étaient des 250 000 à 300 000 nouveaux arrivants.

    Depuis un an, avec la décision début septembre 2015 de Angela Merkel d'ouvrir son pays aux demandeurs d'asile, de nombreux Etats européens, notamment en Europe de l'Est, estiment que la chancelière a créé un appel d'air migratoire.

    Lire aussi : Allemagne : un ministre bavarois veut renvoyer 1 000 migrants dans leur pays d'ici 3 ans

    Plusieurs d'entre eux ont affirmé en réaction ne pas vouloir voir émerger de communauté musulmane dans leurs pays. Dernier en date, le Premier ministre tchèque, Bohuslav Sobotka le 23 août. «Nous n'avons ici aucune forte communauté musulmane. Et à vrai dire, nous ne souhaitons pas qu'une forte communauté musulmane se forme ici, au regard des problèmes que nous observons», a déclaré Bohuslav Sobotka au quotidien Pravo.

    En 2015, la Slovaquie avait elle indiqué qu'elle ne comptait accueillir que des migrants chrétiens.

    Lire aussi : Migrants : des identitaires allemands protestent au sommet de la porte de Brandebourg à Berlin

    https://francais.rt.com/international/25605-merkel-juge-inacceptable-refus-pays

    RépondreSupprimer

  42. L'Allemagne prévoit 300.000 réfugiés en 2016


    Xinhua, le 29 Août, 2016


    Le Bureau fédéral de l'immigration de l'Allemagne est prêt à accepter la plupart des 300.000 réfugiés en 2016, sa tête a déclaré aux médias locaux le dimanche.

    «Nous prévoyons 0,25 million à 0,3 million de réfugiés cette année," Frank-Juergen Weise, directeur de l'Office fédéral de l'immigration et des réfugiés, a déclaré au journal Bild, en disant plus de réfugiés que la limite supérieure pourrait rendre "sous contrainte".

    Cependant, Weise a souligné que la prévision officielle devrait être faite par le ministère de l'Intérieur fédéral.

    Weise a également déclaré que le nombre de réfugiés en provenance d'Allemagne l'année dernière est certainement moins d'un million, parce que beaucoup d'entre eux ont la double-enregistré.

    http://www.china.org.cn/world/2016-08/29/content_39183179.htm

    RépondreSupprimer
  43. La Norvège construit un mur, contre les migrants


    par Tyler Durden
    28 août 2016 15h40
    Soumis par Paul Bois via TruthRevolt.org,


    La gauche se plaint toujours que les États-Unis ne sont pas plus comme l'Europe, en particulier en Scandinavie, et maintenant la plaisanterie est sur eux parce que la Norvège envisage maintenant de construire un mur de frontière pour stopper le flux de migrants clandestins affluant de la Russie.

    Cet affichage raciste de la suprématie blanche européenne sera une clôture en acier 660 pieds de long étirement 11 pieds de haut et se déroulera du passage de la frontière Storskog à la frontière de la Norvège et la Russie.

    Selon Lifezette, «5.500 migrants, principalement en provenance de Syrie, sont entrés en Norvège l'année dernière."

    Bien que certains groupes d'accueil des réfugiés considèrent le mur comme "un signal très négatif», d'autres le voient comme un remède bien nécessaire à un problème permanent.

    L'année dernière, près de 23.000 migrants ont demandé le statut de réfugié en Norvège, qui a chuté d'un énorme 95 pour cent en 2016 lorsque le gouvernement a mis en place des mesures plus strictes de contrôle des frontières.

    "La porte et la clôture sont des mesures responsables", a déclaré ministre de la Justice adjoint Ove Vanebo Reuters.

    Le gouvernement norvégien prévoit la clôture sera terminée peu avant l'hiver prochain.

    http://www.zerohedge.com/news/2016-08-28/norway-builds-wall-because-migrants

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) Cet affichage raciste de la suprématie blanche européenne (...)

      HAHAHAHA ! La nombre de syriens noirs doit être l'élèment déclencheur pour la construction d'un mur ! Hahahaha !

      Supprimer
  44. Ces banques qui blanchissent des centaines de milliards de dollars


    Nomi Prins
    La chronique agora
    ven., 26 août 2016 06:43 UTCCarte


    Tandis que les autorités prétendent supprimer le cash pour lutter contre la fraude, le blanchiment ou le terrorisme et que Tracfin vous espionne, les grandes banques blanchissent des milliards par simples virements bancaires.

    Les liens entre HSBC et l'argent de la drogue sont récemment revenus sur le devant de la scène. Un nouveau procès allègue que certaines victimes auraient payé de leur vie la complicité d'HSBC avec les cartels mexicains. L'homme qui accuse HSBC est Richard Elias. Après plus d'une décennie passée à travailler comme assistant du Procureur des États-Unis au Département de la Justice, Richard a fondé son propre petit cabinet à St Louis. En tant que Procureur fédéral, il a dirigé les enquêtes visant les pratiques de JP Morgan Chase & Co., avant la crise, en matière de prêts hypothécaires. Ces enquêtes ont abouti à un accord amiable sans précédent s'élevant à 13 milliards de dollars. Il est vraiment très bon.

    Aujourd'hui, Richard représente les victimes qui veulent se faire dédommager par les banques internationales fournissant un soutien aux terroristes. Il a récemment déposé plainte contre HSBC au nom des familles de trois victimes d'attaques "épouvantables" menées par des cartels à Mexico. Selon le dossier, "HSBC aurait sciemment aidé les cartels, notamment ceux de Sinaloa, Juarez et Los Zetas, grâce à une culture généralisée faite d'inconscience et de corruption, découlant de plans anti-blanchiment d'argent déficients."

    J'ai demandé à Richard pourquoi il avait quitté son emploi auprès du gouvernement pour se charger de ce dossier contre HSBC. Voici sa réponse :

    "Le monde doit appréhender le lien direct existant entre cette horrible violence de masse exercée par les cartels, et les institutions financières qui aident ces derniers à prospérer. Alors que les cartels étaient auteurs d'atrocités de masse dans tous le Mexique, notamment celles commises contre les victimes américaines de notre affaire, HSBC a facilité le blanchiment de milliards de dollars provenant des cartels, dont elle a été, comme elle l'avoue elle-même, l'institution financière privilégiée. J'ai décidé d'entamer ce procès afin qu'HSBC réponde de sa complicité concernant ces crimes terribles."

    Je lui ai demandé s'il avait des preuves que les responsables de l'entreprise étaient au courant. Il a acquiescé et m'a dit :
    "Le PDG de HSBC Mexique a été averti, début 2008, par un haut responsable de la lutte contre le blanchiment d'argent, que l'on soupçonnait que 60 à 70% de l'argent blanchi au Mexique passaient par HSBC." Pourtant, "pour HSBC, 2008 a été une année record en matière de dépôts en dollars US effectués en liquide dans ses agences, partout au Mexique."
    Selon les documents du gouvernement, entre 2006 et 2010, les employés de la banque au Mexique ont accepté des dépôts de centaines de milliers, parfois même de millions de dollars US montrant des signes "évidents" de blanchiment d'argent, notamment des dépôts en liquide effectués par des personnes n'ayant aucune source de revenus identifiable, et remis dans des boîtes correspondant exactement aux dimensions d'un guichet de banque. Comme la notation "risque faible" avait été attribuée au Mexique par la branche américaine de HSBC, 670 milliards de dollars de virements bancaires ont transité par HSBC Mexique sans aucune surveillance !

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  45. Les banques aiment copier leurs concurrents pour s'assurer qu'elles ne manquent aucun profit potentiel. Si une banque se fait attraper dans une situation délicate, comme HSBC actuellement, vous pouvez parier qu'elle n'était pas la seule à recourir à ce genre de pratiques - c'est juste qu'elle a été prise la main dans le sac. Les mauvaises pratiques changent mais ne s'arrêtent pas...

    Commentaire : Concernant HSBC :

    - HSBC : blanchiment d'argent, barons de la banque et de la drogue
    - Les fichiers HSBC révèlent une collusion criminelle entre banques et gouvernements
    - HSBC : Les barons de la banque et de la drogue
    - Quand au Mexique, qui est, pour son plus grand malheur, voisin des États-Unis, sa situation générale est catastrophique. Ceci expliquant d'ailleurs cela.
    - Mexique : gouverner par la terreur
    - Mexique : domination par le massacre
    - Le Mexique à l'avant-garde de l'inhumanité : futur modèle pour l'Occident ?
    - Mexique sous influence : à mort l'État, la civilisation, la culture, les arts
    - Mexique : responsabilité des USA dans les massacres et la corruption

    https://fr.sott.net/article/28896-Ces-banques-qui-blanchissent-des-centaines-de-milliards-de-dollars

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lorsqu'une dictature est 'mise-à-jour' soit elle continue à être soutenue par le régime présidentiel en place soit elle se renforce !

      C'est pourquoi, le danger que peuvent représenter les 'pays avancés' est le Q.I. de ses habitants. Plus un pays progresse moins les religions ont prise dessus. C'est pourquoi, il y a plus de 10 000 immigrés par jour qui arrivent aux frontières grecques... qui ne sont PAS retournés chez eux mais accueillis bras ouverts et allocations de millionnaires en poche !

      C'est immigrés ne sont PAS n'importe qui.

      En premier lieu ils sont musulmans et appliquent l'islam avec toute la cruauté qui va avec les femmes soumises et battues et la totalité des enfants excisés à la naissance !!
      De plus, interdit d'en contester cette politique refusées par TOUS les pays d'Europe ! L'Europe envahie par l'inculture.
      Suffit de se rappeler les faits qui se sont déroulés à Paris en Décembre dernier au 'COP21': les scientifiques interdits à cette réunion de chefs d'Etats et... interdits de manifester à l'extérieur !!

      La raison en est simple: Les scientifiques sont d'abord des personnes instruites. Instruites, donc: sans religion.
      C'est pourquoi, le monologue des merdias a su démontrer que... si la glace des pôles venait à fondre (dans 50 ans ? dans 100 ans ?), le niveau des mers et océans pourrait s'élever !!! (de plusieurs mètres !!! HAHAHAHA !).

      Or, quiconque a réussit à passer du cours préparatoire au cours élémentaire sans redoubler, sait que 1°) lorsqu'un glaçon vient à fondre IL PERD du volume et non en gagne et, 2°) depuis des millions d'années des milliards de kilomètres cubes d'eau venus des fleuves & rivières (et pluies) se sont déversés... dans les mers & océans SANS QUE LEUR NIVEAU NE MONTE !!! Çà alors !!

      C'est ainsi que des idiots ont cru ce que disaient les 'autorités' sans pouvoir même réfléchir à ce qu'ils venaient d'entendre !! HAHAHAHA !

      C'est pourquoi:

      Lorsqu'une dictature est 'mise-à-jour' soit elle continue à être soutenue par le régime présidentiel en place soit elle se renforce !

      Supprimer
  46. Le Roi du Maroc Mohammed VI : “Il n’y a pas de vierges au Paradis”


    Mylène Vandecasteele
    29 août 2016


    La semaine dernière, le Roi Mohammed VI du Maroc a tenu un discours remarquable sur le terrorisme et l’islamisme en Europe, à l’occasion de l’anniversaire de l’indépendance marocaine.

    Le texte intégral de son discours traduit en anglais est récemment apparu sur le site du Middle East Media Research Institute (MEMRI).

    “Nous croyons que le meurtre d’un moine est interdit par la charia, et que le tuer dans une église est un acte impardonnable de stupidité, parce qu’il est un être humain, et un religieux, même s’il n’est pas musulman. (…) Les terroristes qui opèrent au nom de l’islam ne sont pas musulmans”, a dit le roi, se référant à l’assassinat du prêtre catholique Jacques Hamel en France le 26 juillet dernier.

    Il a demandé aux Marocains résidant à l’étranger d’adhérer aux valeurs de leur foi, et d’empêcher la montée de l’islamophobie et du racisme en protégeant leur bonne réputation.

    Pas de vierges pour les djihadistes

    Pour la première fois le monarque a également soulevé la question du djihad. Les kamikazes ne sont pas nécessairement motivés par des motifs religieux, mais la promesse de paradis est souvent un motif important. En effet, les musulmans qui se font exploser croient qu’ils acquièrent le statut de martyr, ce qui leur assure – à la différence des musulmans ordinaires – d’aller directement au paradis. Selon certaines interprétations du Coran, ils seraient alors récompensés par 72 houris, c’est à dire des jeunes femmes célestes vierges d’une très grande beauté.

    Dans les bagages de Mohammed Atta, l’un des terroristes qui avaient détourné un avion pour le faire percuter dans les tours du WTC à Manhattan en 2001, on a trouvé un document contenant la note suivante : “Il faut que tu sois gai, heureux, ouvert, tranquille, car tu commets une action que Dieu aime et qui le satisfait et le jour viendra où tu seras avec les houris”

    Depuis quand le djihad consiste-t-il à tuer des innocents ?

    Le roi a évoqué le groupe terroriste Etat islamique (EI), l’accusant d’exploiter le manque de connaissance de l’Islam et de la langue arabe des jeunes musulmans en Europe :

    “Les terroristes qui opèrent au nom de l’islam ne sont pas musulmans. (…) Menés par leur ignorance, ils croient que ce qu’ils font est le djihad. Mais depuis quand le djihad consiste-t-il à tuer des innocents ? (…) Est ce qu’une personne saine d’esprit peut croire que des vierges au Paradis sont la récompense pour le djihad ? Est-il concevable que ceux qui écoutent de la musique seront avalés par la Terre ? Et il y d’autres mensonges de cette sorte. Les terroristes et les extrémistes utilisent tous les moyens possibles pour persuader les jeunes de se joindre à eux et de frapper des sociétés qui défendent les valeurs de liberté, d’ouverture et de tolérance. (…) Nous sommes tous visés. Celui qui croit en ce que j’ai dit est une cible pour le terrorisme”.

    https://fr.express.live/2016/08/29/le-roi-du-maroc-mohammed-vi-pas-de-vierges-au-paradis/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) “Il faut que tu sois gai, heureux, ouvert, tranquille, car tu commets une action que Dieu aime et qui le satisfait et le jour viendra où tu seras avec les houris” (...)

      Les vierges...ne sont pas des femmes mais... des pédés ! HAHAHAHA !

      Supprimer
  47. Les chauffeurs de taxi new-yorkais n’ont plus besoin de savoir parler anglais


    Mylène Vandecasteele
    29 août 2016


    Quiconque veut se lancer comme chauffeur de taxi à New York n’a plus besoin d’avoir une bonne connaissance de la langue anglaise depuis vendredi.

    La ville a décidé de supprimer le test de maîtrise de l’anglais, qui était obligatoire jusqu’à présent. En revanche, les épreuves destinées à tester les connaissances en matière de code de la route, sont maintenues.

    Selon le gouvernement de la ville, l’industrie du taxi sera plus compétitive contre les services de mise à disposition de voitures de tourisme avec chauffeur comme Uber et Lyft. Les conducteurs qui veulent travailler avec le statut de travailleur indépendant pour ces entreprises, en étaient étaient déjà exemptés.

    A peine 4% des chauffeurs de taxi à New York sont nés aux États-Unis

    Selon les autorités de la ville, à peine 4% des chauffeurs de taxi à New York sont nés aux États-Unis. Un quart des chauffeurs de “yellow cabs” vient du Bangladesh et un sur dix, du Pakistan.

    Selon le conseiller démocrate Ydanis Rodriguez, qui a soutenu cette mesure, la profession de chauffeur de taxi constitue une passerelle vers la classe moyenne pour de nombreux immigrants. Il souligne que dans de nombreux quartiers de la ville, les usagers des taxis parlent la même langue que le chauffeur, et qu’il était donc important d’éliminer une barrière à l’accès de ce métier.

    https://fr.express.live/2016/08/29/chauffeurs-de-taxi-new-yorkais-nont-plus-besoin-de-savoir-parler-anglais/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) A peine 4% des chauffeurs de taxi à New York sont nés aux États-Unis (...)

      96 % d'arabes ?

      Supprimer
  48. Al-Qaïda en Syrie a changé son nom et c'est maintenant les États-Unis à les armer


    par Tyler Durden
    28 août 2016 11h18
    Soumis par Dan Wright via ShadowProof.com,


    Bien que beaucoup moqués quand la filiale d'Al-Qaïda en Syrie, Jabhat Al-Nusra, se rebaptisée Jabhat Fateh Al-Sham, ce changement cosmétique était apparemment assez pour convaincre le gouvernement américain de commencer à envoyer des armes.

    Dans la récente poussée par des rebelles dans la ville d'Alep, Al-Nusra / Al-Sham a joué un rôle de premier plan et aurait été parmi les groupes rebelles qui ont reçu des armes US. Ces armes seront d'abord utilisés pour tuer les troupes gouvernementales syriennes et après cela, eh bien, qui sait ?

    Beaucoup, sinon la plupart, des groupes rebelles qui combattent le gouvernement syrien sont djihadiste et peu ont une objection sérieuse à Al-Nusra participant à leurs activités, en particulier étant donné que Al-Nusra a prouvé être l'un des groupes les plus efficaces sur le champ de bataille. Si Al-Sham et les djihadistes sunnites collègues l'emportent sur les forces gouvernementales syriennes, un génocide sera probablement commencer à l'encontre des minorités religieuses en Syrie, en commençant par les Alaouites et de passer à d'autres chiites.

    Du Conseil de l'Atlantique:

    «Le soutien du Fatah al-Sham va au-delà de l'opposition politique et militaire immédiate. Université Virtuelle Roshd à Istanbul, Turquie a offert 100 bourses d'études aux enfants des combattants qui ont participé à la bataille d'Alep. le désespoir de l'opposition pour changer l'équilibre du pouvoir en Syrie a fait les embrasser Fateh al-Sham et ferment les yeux sur le fait qu'il était jusqu'à récemment le Front Nusra, un groupe terroriste internationalement désignée ayant des liens avec al-Qaïda.
     
    "Selon l'analyste Syrie Charles Lister, il y a un paragraphe important de l'opposition syrienne qui ne s'y oppose pas la participation du Fatah al-Sham dans les opérations militaires d'Alep liées. En outre, Lister a déclaré que les forces de l'opposition se battent à Alep reçues pour les premières armes de temps américaine qui sont normalement désignées pour les forces de défense de l'État islamique (ISIS). La livraison de l'opposition est que les Etats-Unis ne s'y oppose pas à la préservation de l'équilibre sur le terrain avec le régime syrien, même si cela traversins indirectement Fateh al-Sham ".

    Alors que ce serait une erreur de dire ceci est la première fois aux États-Unis a donné une aide aux rebelles Al-Qaïda en Syrie, il est une digression assez étonnante de revendications antérieures des fonctionnaires américains qui aider Al-Qaïda et ISIS était complètement hors limites. Maintenant, les États-Unis de les armer dans l'un des champs de bataille les plus cruciaux de la guerre civile syrienne.

    Là encore, Al-Nusra / Al-Sham prétend qu'il ne l'est plus au sein du réseau Al-Qaïda (bien qu'ils semblent également tenir encore beaucoup des mêmes croyances). Je suppose un changement de marque est tout ce qu'il faut pour les États-Unis de prendre un groupe de l'ennemi juré de s'allier digne de recevoir des armes anti-chars.

    Qu'est-ce qui pourrait mal se passer ?

    http://www.zerohedge.com/news/2016-08-28/al-qaeda-syria-changed-its-name-and-now-us-arming-them

    RépondreSupprimer
  49. Les USA ont tout fait pour empêcher l'Iran d'obtenir les S-300


    08:43 29.08.2016


    Parce qu'ils refusent à l'Iran le droit à l'autodéfense, les Etats-Unis ont tout fait pour empêcher Téhéran de disposer de missiles sol-air russes, selon le Guide suprême. Les Etats-Unis ont essayé d'empêcher l'Iran d'obtenir les S-300 russes parce qu'ils ne veulent pas reconnaître à l'Iran le droit à l'autodéfense, a déclaré le Guide suprême de l'Iran l'Ayatollah Ali Khamenei. "Le S-300 est une arme défensive et non plus offensive. Toutefois, les Etats-Unis ont tout fait pour en priver la République iranienne", a indiqué le Guide.

    "Nous faisons face à un ennemi qui ne reconnaît même pas notre droit de protéger notre peuple et dit:+Vous devez rester sans défense afin que l'on puisse vous attaquer quand on veut+", a-t-il déclaré. Selon lui, "l'ennemi doit être conscient du fait que s'il attaque, il recevra une riposte adéquate". La Russie et l'Iran ont conclu un contrat de livraison de systèmes S-300 en 2007. Suite à l'adoption de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'Onu, mettant en place des sanctions contre l'Iran, l'exécution du contrat a été suspendue par Moscou.

    En avril 2015, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret levant l'interdiction de livrer les systèmes S-300 à l'Iran.

    https://fr.sputniknews.com/international/201608291027495627-usa-iran-missiles/

    RépondreSupprimer
  50. L'Iran déploie russe S-300 Surface To Air Missiles à ses installations nucléaires Fordow


    par Tyler Durden
    29 août 2016 07h19


    Quelques mois après l'Iran ont démontré publiquement l'arrivée de S-300 systèmes de missiles russes, les médias d'Etat de nuit Iran ont rapporté que Téhéran a déployé le S-300 système de défense russe surface-air missile autour de son usine d'enrichissement d'uranium souterraine Fordow. Télévision iranienne d'Etat dimanche a diffusé des images de déploiement du système antimissile récemment livré sur le site nucléaire dans le centre de l'Iran.

    «Notre principale priorité est de protéger les installations nucléaires de l'Iran, en aucun cas,« le général de brigade Farzad Esmaili, commandant de la '(IRGC) force de défense aérienne islamique Corps des Gardes Révolutionnaires dit la télévision d'Etat citée par Reuters. Esmaili n'a pas dit si le nouveau système de défense antimissile était opérationnel, mais le commandant du CGR a dit que: «Aujourd'hui, le ciel de l'Iran est l'un des plus sûrs au moyen-orient."

    L'autorité supérieure de l'Iran suprême l'ayatollah Ali Khamenei a déclaré dimanche que la puissance militaire du pays était à des fins défensives. "Le système S-300 est un système de défense non une agression, mais les Américains ont fait de leur mieux pour empêcher l'Iran d'obtenir", a déclaré Khamenei dans un discours diffusé en direct sur la télévision d'Etat.

    En mai, l'Iran a annoncé qu'elle avait déployé les systèmes S-300 à sa défense al-Anbia Air Defense base Khatam. Le redployment de missile à côté de l'installation qui, il y a plusieurs années a été l'accent mis sur une infestation de Stuxnet infâme, qui aurait été orchestré par des organisations d'espionnage israéliens et américains, est susceptible de provke une condamnation en colère de l'ouest qui peut voir le mouvement comme une provocation et potentiellement un soupçon que l'Iran entend poursuivre tranquillement son programme d'enrichissement nucléaire au mépris de l'accord nucléaire historique de l'an dernier.

    L'Iran et les six grandes puissances ont atteint un accord nucléaire historique en 2015 visant à lutter contre le programme nucléaire de l'Iran en échange de la levée des sanctions liées au nucléaire imposées à Téhéran sur son travail nucléaire controversé. Enrichissement de l'uranium à l'installation de Fordow, à environ 100 km (60 miles) au sud de Téhéran, a cessé depuis la mise en œuvre de l'accord nucléaire en Janvier.

    La Russie, sous la pression de l'Ouest, en 2010 a annulé un contrat de livraison de S-300 à l'Iran. Mais le président russe Vladimir Poutine a levé cette interdiction auto-imposée en Avril 2015, après un accord intérimaire a été conclu entre l'Iran et les six puissances.

    En Août, l'Iran a déclaré que la Russie avait livré principales parties du système dans le pays, ajoutant que le système de missiles serait complètement livré par la fin de 2016.

    http://www.zerohedge.com/news/2016-08-29/iran-deploys-russian-s-300-surface-air-missiles-its-fordow-nuclear-facility

    RépondreSupprimer
  51. Ravages du sevrage des médicaments psychiatriques


    Ccdh
    jeu., 25 août 2016 04:45 UTC


    -- Comment: On savait déjà que les personnes dépressives pouvaient, grâce aux traitements miraculeux inventés par les grands labos, s'enfoncer plus profondément encore dans la dépression, avoir des idées toujours plus suicidaires, avoir des comportements toujours plus imprévisibles. On mentionnera aussi en passant, accessoirement, des effets secondaires physiques embêtants, petits soucis de rien du tout : athérosclérose, augmentation de risque de crise cardiaque, risque d'autisme doublé pour l'enfant à naitre.

    Créer ou entretenir ou amplifier les maux que les médicaments sont censés soigner, n'est-ce pas là la réalité de la médecine d'aujourdh'ui ?

    - Médecine et industrie pharmaceutique main dans la main, pour le plus grand malheur des populations
    - Effets secondaires de médicaments : des milliers de décés non-déclarés par les labos pharmaceutiques
    - Un médecin « lanceur d'alerte », après 20 ans au service des labos, dénonce...
    - « Big Pharma » ou la corruption totale du système médical --

    Beaucoup de gens qui ont pris des médicaments psychiatriques ont découvert que les effets de sevrage de ces derniers peuvent persister durant des mois, voire des années, après qu'ils cessent de les prendre. Les patients ne sont fréquemment pas avertis de ce fait, et on leur dit souvent qu'il s'agit tout simplement de symptômes de leur « trouble mental » qui réapparaissent. Pourtant, diverses études confirment qu'après l'arrêt de la prise de certains médicaments psychiatriques, les effets de sevrage peuvent durer plusieurs mois ou années.

    Le Psychotherapy and Psychosomatics Journal a publié en octobre 2012 une étude sur les effets de sevrage persistant six semaines après l'arrêt de la prise d'antidépresseurs ISRS. Les chercheurs ont examiné les effets indésirables rapportés par les patients entre février 2010 et septembre 2010 et ont découvert que les symptômes post-sevrage « peuvent durer plusieurs mois à plusieurs années ». Les symptômes signalés étaient notamment les suivants : troubles de l'humeur, labilité émotionnelle, irritabilité et mauvaise tolérance au stress.

    « Nous constatons, dans le tableau 1, qu'il est rare que les troubles post-sevrage qui persistent après six semaines de sevrage du médicament disparaissent spontanément et qu'ils sont suffisamment graves et invalidants pour que les patients reviennent à leur traitement médicamenteux antérieur. Lorsque leur traitement médicamenteux n'est pas repris, les troubles post-sevrage peuvent durer plusieurs mois ou années. Les symptômes persistants post-sevrage significatifs notés sont des troubles d'anxiété, notamment: anxiété généralisée et attaques de panique, insomnies tardives [à développement lent] et troubles dépressifs (dépression majeure, trouble bipolaire, etc.). Les symptômes post-sevrage les plus fréquemment rapportés en ligne sont : anxiété, troubles de l'humeur, dépression, sautes d'humeur, habilité émotionnelle, insomnie persistante, irritabilité, mauvaise tolérance au stress, troubles de la concentration et de la mémoire. »

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  52. Le Dr John Zajecka a rapporté, dans le Journal of Clinical Psychiatry, que l'agitation et l'irritabilité vécues par les patients qui cessent de prendre un antidépresseur ISRS pourrait causer « agressivité et impulsivité suicidaire ». L'étude a signalé que « les symptômes de sevrage [d'un antidépresseur] rapportés duraient jusqu'à un mois ».

    Regardez cette vidéo : entretien de l'avocate Karen Barth Menzies sur les problèmes d'addiction et de sevrage des antidépresseurs. Mme Menzies travaille depuis plus d'une décennie sur le front des litiges concernant les antidépresseurs ISRI, menant le combat contre des compagnies comme GlaxoSmithKline, Pfizer et Eli Lilly dans des affaires impliquant un suicide induit par antidépresseur, des problèmes de sevrage et des malformations congénitales.

    https://fr.sott.net/article/28895-Ravages-du-sevrage-des-medicaments-psychiatriques

    RépondreSupprimer