- ENTREE de SECOURS -



mardi 7 juin 2016

La malbouffe industrielle et la santé


le

Capture d’écran 2016-06-03 à 17.20.52.png
Le National Obesity Forum (Grande-Bretagne) vient de rendre public un rapport qui bouscule les idées préconçues enfoncées dans nos têtes depuis le développement accéléré et généralisé de la malbouffe industrielle. Manger des graisses animales et végétales est bon pour la santé ! À condition toutefois que ces graisses n’aient pas été intentionnellement modifiées par hydrogénation partielle. Naturellement les critiques souvent violentes ont été immédiates. Manger des oeufs, de la viande grasse, des fromages, du beurre, permet, selon ce rapport, de réduire l’obésité, le diabète de type 2 et les pathologies qui y sont associées.
Capture d’écran 2016-06-03 à 17.09.14.png
Ce rapport sulfureux considère que le corps médical s’est focalisé sur l’apport en calories des aliments mais n’a pas dirigé son approche sur la qualité des aliments dans leur globalité. Et c’est là la grande erreur. Tant en Grande-Bretagne qu’aux USA, deux personnes sur trois souffrent de surpoids et la raison en est l’alimentation constituée de plats cuisinés produits industriellement. C’est plus facile, plus rapide et on a plus de temps pour regarder la télévision. Qui sait exactement ce que contient une soupe de légumes prête à être réchauffée que l’on trouve sur les linéaires de n’importe quel supermarché ? Qui connait la provenance des ingrédients d’une pizza congelée prête à être mise au four ? Ne parlons même pas des pâtisseries qui peuvent se conserver 8 jours voire plus sans que leurs propriétés gustatives aient été dégradées.
.
Les habitudes alimentaires modernes ont incontestablement conduit à l’ « épidémie d’obésité » accompagnée de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires. La controverse récente tient à la mise en cause de nutriments spécifiques pour trouver une explication à cet état de fait. Si on considère les nutriments, à n’en pas douter l’alimentation industrielle introduit trop de sucre, trop de carbohydrates raffinés, trop de graisses et trop d’huile d’origine végétale. Il faut également considérer la dégradation de la qualité des productions carnées, poulet, porc et boeuf en raison des modes d’élevage intensif. Enfin l’industrie agro-alimentaire est aujourd’hui dominée par d’énormes multinationales qui ont « acheté » auprès du pouvoir politique leur impunité tout en développant dans des laboratoires dédiés les procédés de transformation des aliments qui inondent le marché grâce à un marketing hautement sophistiqué.
.
Les ingrédients bruts sont réduits en pulpe, en poudre et en concentrés. Des produits chimiques qui n’existaient pas il y a 50 ans sont utilisés pour émulsifier, amplifier le goût comme le sel et bien d’autres molécules synthétiques. Les nouvelles technologies alimentaires extraient, décolorent ou colorent, changent les extraits liquides en pâtes, extraient des carcasses animales les dernières parcelles carnées et « fortifient » enfin ces nouvelles matières premières appauvries en vitamines lors des traitements successifs en ajoutant des cocktails de ces vitamines.
.
Dans ces conditions comment est-il possible d’incriminer un constituant ou un autre d’un plat cuisiné industriel ? Il y a tout de même quelques éléments de réponse : trop de sel, trop de sucre dont des sirops enrichis en fructose, trop d’acides gras transformés par hydrogénation … pour que ce soit « mangeable ». Mais ne considérer que les constituants de la malbouffe industrielle est une erreur car la nourriture préparée industriellement est appauvrie en micro-nutriments et en fibres et contient le minimum d’eau pour se conserver plus longtemps. Insidieusement les emballages font un descriptif alléchant en terme de calories, de présence de vitamines, de métaux essentiels, de sucres, de protéines et de graisses pour rassurer le plus possible le consommateur. Les vertus de la margarine sont présentées comme un corps gras sans cholestérol mais les firmes produisant cet ingrédient oublient de mentionner qu’elle est enrichie en acides gras partiellement hydrogénés particulièrement dangereux pour la santé. Les céréales massivement consommées au petit-déjeuner sont présentées comme étant des apports indispensables en vitamines, en fibres et en fer mais il n’est mentionné nulle part qu’elles contiennent en poids plus de 25 % de sucre … N’importe quel consommateur obsédé par la composition de ce qu’il mange se prépare lui-même à être asservi par l’industrie agro-alimentaire qui contrôle les pâtisseries et sucreries, les plats cuisinés et les boissons. C’est le plus grand changement survenu pour l’homme depuis l’apparition de l’agriculture.
Capture d’écran 2016-06-03 à 19.24.10.png
Jamais un agriculteur ne vous vendra un choux avec une fiche analytique provenant d’un laboratoire digne de respect. Un choux est un choux et il possède toutes les qualités qui lui sont intrinsèques. D’ailleurs qui fera la promotion du choux, pourtant le roi des légumes : ça ne rapporte rien aux industriels de l’agroalimentaire …
Sources et illustrations : BBC, The Conversation et aussi The Lancet en accès libre : http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(12)62089-3
.
https://jacqueshenry.wordpress.com/2016/06/07/la-malbouffe-industrielle-et-la-sante/

27 commentaires:

  1. Non, toutes les opinions ne sont pas égales: un article d'opinion sur les opinions

    Daniel DeLafe
    Sott.net
    mar., 10 mai 2016 12:07 UTC
    Traduction : SOTT

    « Parfois, les gens détiennent une croyance fondamentale qui est très forte. Quand ils sont confrontés à des preuves qui vont à l'encontre de leurs croyances, celles-ci ne peuvent pas être acceptées. Cela créerait un sentiment qui met extrêmement mal à l'aise, qu'on appelle la dissonance cognitive. Et parce qu'il est si important de protéger la croyance fondamentale, ils vont rationaliser, ignorer et même nier tout ce qui ne rentre pas dans ces croyances de base. »
    ~ Frantz Fanon

    Eh bien, tu sais, ça n'est que ton opinion, mec !

    M. Fanon n'aurait pas pu être plus juste, parce qu'il ne se passe pas un jour sans que quelqu'un sur le Net ne rationalise, ignore, et démente toute chose qui va à l'encontre de ses croyances. Je vois constamment des personnes qui rejettent catégoriquement toutes informations contraires à leurs propres vues politiques et du monde avec des répliques comme « Eh bien, c'est juste ton opinion et moi j'ai la mienne » — comme si, les opinions avaient un rapport quelconque avec les faits. Souvent, ces sages paroles viennent de personnes connues pour leur manque de lecture substantielle, comme une littérature. Vous savez ces piles de papier avec des mots dessus, reliées par une couverture.


    Peu de choses m'irritent autant que d'entendre une personne dire: « eh bien, c'est ton opinion. » Ce sont ces personnes qui visiblement croient que leur opinion est aussi valable que celle de quelqu'un d'autre, ce qui n'est pas le cas — selon mon opinion (jeu de mots voulu). Bien sûr, chacun a droit à son opinion, tout autant qu'une autre personne a le droit d'y répondre avec des données factuelles y compris des informations qui la réfutent. Mettons une chose au clair: toutes les opinions ne sont pas égales. En fait, toutes les opinions ne sont pas vraiment des opinions. Qui que ce soit qui a dit cette absurdité, n'a pas compris le sens de l'éducation. C'est le travail de collecter et évaluer les faits, données, et informations qui valide une opinion donnant à certaines plus de valeur qu'à d'autres ou même en les traitant non plus comme des opinions, mais comme des faits concrets.

    « La terre tourne autour du soleil. »
    « Ça, c'est juste ton opinion ! »

    Dire que toutes les opinions sont égales est une insulte à toute personne instruite dans le domaine de l'histoire et qui a dû si souvent être dans le tort avant d'approcher la vérité.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  2. Par exemple: vous avez une personne qui lit tous les jours, étudie beaucoup, qui a un doctorat en histoire, et fait un grand effort pour apprendre tout ce qu'il peut sur l'histoire, et puis vous avez une personne qui regarde la chaine History tous les jours, consultant occasionnellement un journal ou un magazine d'histoire; les deux vous donnent leurs opinions sur un fait historique important. Bien sûr, les deux ont une opinion, correcte, mais ont-elles vraiment la même valeur ? Quelle opinion prendrez-vous plus au sérieux ? Ou « respecterez » vous que chacun ait son opinion que chaque opinion a la même validité, même si l'une des personnes a fourni plus de travail pour valider son opinion par des faits, contrairement à l'autre ?

    Bien sûr, il ne faudrait pas non plus tomber dans le piège de l'argument d'autorité, erreur logique de croire une personne simplement parce qu'elle est perçue comme une autorité dans un sujet particulier, mais ça, c'est un autre problème. Le point important est que toutes les opinions ne peuvent pas être égales — si elles l'étaient, l'esclavage serait toujours perçu comme une grande idée ici aux États Unis, Hitler serait tout à fait justifié pour ses actes, nous serions encore convaincus que la terre est plate, etc. Parce que, après tout, c'est juste leur opinion, et quiconque s'y oppose, eh bien, c'était juste leur opinion, aussi.

    Le point principal que je voulais aborder est que je trouve difficile de prendre « l'opinion » de quiconque au sérieux quand il est évident qu'ils obtiennent toutes leurs informations à partir du téléviseur ou des sites de médias traditionnels, ou tout simplement des sites Web en général, sans faire d'effort pour lire des livres savants ou étudier les modèles d'histoire et la recherche psychologique actuelle. L'auteur Ray Bradbury a dit: « Vous n'êtes pas obligés de brûler les livres pour détruire une culture. Il suffit d'amener les gens à cesser de les lire. »


    Je tiens à rappeler qu'il existe beaucoup de médias alternatifs qui sont excellents et informatifs, tel que celui-ci (SOTT.net), mais afin d'avoir une compréhension plus profonde du monde et de ce qui s'y passe, il est important de faire une étude plus approfondie que ce que l'on trouve sur l'internet et surtout ce que vous entendez à la télévision. Il est nécessaire de prendre l'habitude de lire des livres écrits par des hommes et femmes cultivés — des livres d'histoire, de science politique, psychologie, philosophie, santé et tout ce qui est nécessaire pour devenir une personne bien équilibrée et ayant l'esprit critique, ce qui inclut aussi des œuvres de fiction qui expose une personne à d'autres points de vue, faisant réfléchir, et fournit une profonde perspicacité dans le monde réel. Afin d'apprendre, il est nécessaire de voir ce que ceux qui ont mis plus d'efforts que nous dans l'apprentissage ont à dire, et aussi pour en apprendre davantage sur les différentes expériences que les nôtres, et en particulier celles d'autres horizons et cultures. Il est nécessaire de comparer et contraster une vision multiple du monde, une multitude d'« opinions, » pour en arriver à une propre opinion proche de la réalité objective, de la vérité.

    « Malgré la quantité énorme de livres, combien peu de gens lisent ! Et si on lisait avec fruit, verrait-on les déplorables sottises auxquelles le vulgaire se livre encore tous les jours en proie ? »
    ~ Voltaire

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve difficile de prendre « l'opinion » de quiconque au sérieux quand je sais pour un fait qu'ils n'ont fait que répéter quelque chose qu'ils ont entendu sur les médias traditionnels, quelque chose que Bill O'Reilly a dit, ou quelque chose que Donald Trump ou Hillary Clinton ou même Bernie Sanders a dit, tout simplement parce qu'ils l'ont dit. Je trouve particulièrement difficile de prendre l'opinion de quiconque au sérieux quand j'entends des justifications stupides pour supporter quelqu'un comme « eh bien, Trump dit son avis, c'est ce que j'aime en lui », ou «Trump a financé sa propre campagne afin qu'il ne soit pas contrôlé par autrui », ou « Hillary Clinton est une femme et les femmes pensent différemment, et c'est ce dont ce pays a besoin en ce moment. ».


    Pour mémoire, les propriétaires d'esclaves « ont exprimé leur opinion », tout comme Hitler, ce dont beaucoup ont apprécié de sa part... ceci n'est pas un argument logique, c'est du laissez-faire. Oubliez ce que disent les politiciens; faites une recherche sur eux et examinez leurs antécédents. Et bien que Trump soit un misogyne, islamophobe, narcissique égoïste, Hillary a certainement plus de sang dans ses mains (il suffit de demander à la Libye). Pourtant, je suis persuadé que si vous donnez la chance à une personne comme Trump, ses mains seront tout aussi sanglantes, malgré leur taille raccourcie.


    « Ceux qui n'étudient pas l'histoire sont condamnés à la répéter. Et pourtant, ceux qui étudient l'histoire sont condamnés à rester impuissants au milieu de tous les autres qui la répètent. »

    Mais oubliez les élections présidentielles. Vous pouvez appliquer ce type de réflexion approximative pour tout autre sujet ; sur la religion, la médecine, la science, sur quelle nourriture est saine ou pas !


    De nombreuses opinions sont peu fondées, basées sur la propagande et le ouï-dire, sur sa propre éducation, et certaines sont basées sur de réelles études et un travail ardu — une véritable recherche indépendante, en consultant de vrais expert et érudits, comparant et contrastant leurs expériences. Pire encore, ce que la plupart ne parviennent pas à comprendre est qu'il y a une technique psychologique qui est délibérément utilisée par des personnes haut placées — dans les cartels bancaires, les chefs d'entreprises multinationales, le complexe militaro-industriel, le gouvernement — à travers les médias, l'industrie du divertissement, et à travers les politiciens et d'autres représentants (en particulier les candidats à la présidence) pour façonner et fabriquer nos opinions. Les opinions peuvent être contrôlées, et l'ont été tout au long de l'histoire.


    Je vous suggère de regarder une série documentaire appelée The Century of the Self, et une autre appelée Psywar — regardez-les et prêtez bien attention. Ces techniques psychologiques sont employés pour des choses aussi simples que d'essayer de vous vendre un produit en vous persuadant que vous en avez besoin pour vous sentir mieux ou pour mieux paraître (généralement en vous faisant d'abord sentir mal dans votre peau), ou à des programmes plus complexes comme essayer de vous vendre un candidat politique, un projet de loi, une incitation à aller en guerre ou d'y rester (généralement en vous faisant peur et en vous convaincant qu'il y a un danger, et en en créant un s'il n'y en a pas).

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  4. « Le test d'une intelligence de premier ordre est la capacité de tenir deux idées opposées à l'esprit en même temps et de conserver malgré tout la capacité de fonctionner. »
    ~ F. Scott Fitzgerald

    Les meilleures « opinions » sont des processus, certaines fluctuent selon les informations nouvellement acquises (en particulier l'information activement recherchée par l'individu) — d'autres sont constamment mises à jour, sans cesse ouvertes au changement. Les pires genres d'« opinions » sont celles qui sont inflexibles et ne peuvent pas être révisés, peu importe la quantité d'information factuelle fournie à l'individu. Je trouve que la plupart des gens se situent quelque part entre ces deux extrêmes, avec un penchant vers l'inflexibilité, étant juste assez rigide pour ne pas devoir remettre tout en question, mais assez flexible pour délibérément mettre à jour leurs opinions en recherchant activement des informations factuelles, et juste assez malléables pour voir leurs opinions passivement modifiées ou façonnées par le pouvoir en place qui leur fournit des demi-vérités quand il trouve qu'il est nécessaire soit d'influencer les masses dans une nouvelle direction soit de les garder sous le charme.


    Je veux partager avec vous cette citation révélatrice du livre d'Edward Bernay, Propaganda:
    « La manipulation consciente et intelligente des habitudes et opinions des masses est un élément important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme invisible de la société constituent un gouvernement invisible qui est le vrai pouvoir de décision de notre pays. Nous sommes gouvernés, nos esprits sont façonnés, nos goûts formés, nos idées suggérées, en grande partie par des hommes dont nous n'avons jamais entendu parler. Ceci est une conséquence logique de la façon dont notre société démocratique est organisée. Un bon nombre d'êtres humains doivent coopérer de cette manière s'ils veulent vivre dans une société qui fonctionne.

    En d'autres termes, « l'élite » qui contrôle nos opinions est une nécessité « pour notre bien commun »...

    « Dans presque tous les actes de notre vie quotidienne, que ce soit dans le domaine de la politique ou des affaires, dans notre conduite sociale ou notre réflexion éthique, nous sommes dominés par un nombre relativement faible de personnes... qui comprennent les processus mentaux et les modèles sociaux des masses. Ce sont eux qui tirent les ficelles qui contrôlent l'opinion publique. »

    Si vous savez qui était Edward Bernay (regardez ces documentaires et vous saurez), alors vous comprendrez combien sa déclaration est significative. Alors rappelez-vous cette citation la prochaine fois que vous serez prêt à bondir pour des gens comme Trump ou Killary, ou tout autre candidat ou une idée, vraiment. Les élections sont une farce — vous n'avez jamais eu le choix. C'était toujours une illusion.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  5. Et rappelez-vous la citation de Bernay la prochaine fois que vous vous sentirez enflammé quand quelqu'un contestera votre opinion sur quelque chose, que vous considérez être votre « droit » et qu'elle a la même « valeur » que toute autre opinion. Si vous ne faites pas votre part de travail, votre opinion n'a aucune valeur. Elle est vaine. Vos opinions ne sont pas les vôtres si vous ne faites pas le travail nécessaire afin de les former, de sorte qu'elles seront inévitablement formées pour vous, à votre insu, par des personnes ayant beaucoup plus de ressources et une meilleure compréhension du psychisme humain.


    Mais c'est juste mon opinion.

    « Regardez les gens puissants; voyez comment ils font pour implanter leurs pensées dans l'esprit des foules, obligeant celles-ci à entretenir des idées conformes à leurs désirs et à leurs volontés. C'est pour cette raison que ces foules se laissent mener comme des troupeaux, ne manifestant jamais une pensée originale et ne se servant même pas de leur propre pouvoir d'activité mentale. »

    ~ Le Kybalion


    https://fr.sott.net/article/28363-Non-toutes-les-opinions-ne-sont-pas-egales-un-article-d-opinion-sur-les-opinions

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) comme si, les opinions avaient un rapport quelconque avec les faits. (...)

      ???!! Bêh oui; les opinions ont un rapport avec les faits ! Lorsqu'un fait s'avère être vrai, l'opinion change devant la réalité.

      (...) Peu de choses m'irritent autant que d'entendre une personne dire: « eh bien, c'est ton opinion. » Ce sont ces personnes qui visiblement croient que leur opinion est aussi valable que celle de quelqu'un d'autre, ce qui n'est pas le cas — selon mon opinion (jeu de mots voulu). (...)

      ???!! 'Ce sont ces personnes qui visiblement croient que leur opinion est aussi valable que celle de quelqu'un d'autre' !
      Bêh oui, jusquà preuve du contraire une personne intelligente ne va pas forcément se relier à l'opinion d'un con.

      (...) Mettons une chose au clair: toutes les opinions ne sont pas égales. En fait, toutes les opinions ne sont pas vraiment des opinions. (...)
      ???!! HAHAHAHAHAHAHAHA ! Plus con que çà y a pas ! Non: y a pas !

      (...) Par exemple: vous avez une personne qui lit tous les jours, étudie beaucoup, qui a un doctorat en histoire, et fait un grand effort pour apprendre tout ce qu'il peut sur l'histoire, et puis vous avez une personne qui regarde la chaine History tous les jours, consultant occasionnellement un journal ou un magazine d'histoire; les deux vous donnent leurs opinions sur un fait historique important. Bien sûr, les deux ont une opinion, correcte, mais ont-elles vraiment la même valeur ? (...)

      ???!! Là, on sent qu'il s'enfonce dans sa médiocrité. Le genre de pédale qui ne se sent plus ou du genre "Il faut savoir arrêter une grêve" (reprenant textuellement les mots d'un autre imbécile au lieu de dire honnêtement: "Il faut savoir arrêter un président de la République" (employé par le patron, c-à-d: le peuple et non le contraire)).

      (...) Il est nécessaire de prendre l'habitude de lire des livres écrits par des hommes et femmes cultivés — des livres d'histoire, de science politique,...(...)

      ???!! Hahahaha ! D'abord, les 'livres' ne sont pas toujours présents sur les étals et, il est préférable de les lire sur internet où ils peuvent être discutés plutôt que de n'écouter ou de lire que des monologues de dictateurs. Car -figurez-vous - qu'il existe aussi des clips ! Cà alors ! Des conférences, des éditoriaux où la personne qui fait état de son opinion apparaît réellement à l'écran plutôt que son 'nègre' qui l'a écrit.

      (...) « Malgré la quantité énorme de livres, combien peu de gens lisent ! Et si on lisait avec fruit, verrait-on les déplorables sottises auxquelles le vulgaire se livre encore tous les jours en proie ? »
      ~ Voltaire (...)

      Voltaire est un con ! Car, l'on peut avoir une instruction et ne pas avoir les moyens de se faire éditer et, 2èmement, pouvoir être lu quand c'est la dictature qui approvisionne les librairies avec toutes les consignes de présentation si elle (littérature) plait ou déplait au chef dictateur.

      (...) quelque chose que Donald Trump ou Hillary Clinton ou même Bernie Sanders a dit (...)

      ???!! TOUS des cons ! Lequel choisir ? Hahahaha !

      lire:
      http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/04/la-ruine-des-elections.html

      (suite en dessous:)

      Supprimer
    2. (...) « Ceux qui n'étudient pas l'histoire sont condamnés à la répéter. Et pourtant, ceux qui étudient l'histoire sont condamnés à rester impuissants au milieu de tous les autres qui la répètent. » (...)

      ???!! Hahahaha ! Bêh dit donc ! Comme trou de cul...

      (...) Les pires genres d'« opinions » sont celles qui sont inflexibles et ne peuvent pas être révisés, peu importe la quantité d'information factuelle fournie à l'individu. (...)

      ???!! La, on sent bien qu'il touche le fond de sa cavité intellectuelle ! C'est-à-dire que, comme la vérité est inflexible, elle ne pourrait - selon lui - être concevable ! Hahahaha !

      Différence évidente entre "L'Etat français" (conçu par et pour le peuple et "L'Etat de l'Elysée" (conçu par et pour le président monarque dictateur ).
      Regardez simplement ce que disent les 'intellectuels sortis de l'ENA' : "Si la glace font, le niveau de la mer va monter" !!!

      Plus idiot que çà: y a pas ! Non, y a pas !

      Même un enfant de 5 ans sait que si un glaçon font il PERD du volume et non en gagne ! Deuxièmement, depuis des milliards d'années des milliards de milliards de kilomètres cubes d'eau venus des fleuves & rivières se sont déversé dans les océans... sans qu'ils ne montent ! Cà alors ! Mais comment ce fait-ce ? !

      Supprimer
  6. 1658, 1910, 2016 : les crues historiques de la Seine en cartes

    Par Cathy Brun.
    Un article de La Synthèse online
    le 7 juin 2016 dans Sujets de société

    Depuis le week-end, 20.000 personnes ont été évacuées par les services de secours, au cours de 16.000 interventions sur l’ensemble du territoire. Retour sur une crue de Seine historique qui a eu deux précédents, en 1658 et en 1910.
    La deuxième crue la plus importante de l’histoire de Paris, celle de 1910, fut très bien cartographiée : aussi, si vous voulez vérifier si vous êtes en zone inondable, consultez la carte qu’a mis à votre disposition le site Géoportail sur gouv.fr.
    Comment procéder ?
    1) Saisir dans votre barre d’adresse ou cliquez ici
    2) Cliquer sur « déplier la carte » (bouton en haut de la page, au centre), puis centrer sur Paris
    3) Cliquer sur l’un des premiers onglets (appelé : Paris – Crues du bassin de la Seine) de la colonne de gauche, en partant du haut : cela colorie en bleu les zones inondées en 1910, inondation dont les 3 affluents de la Seine les plus contributeurs étaient déjà le Loing, l’Yonne et une rivière dont on n’a pas encore parlé cette année : le Grand Morin, une rivière de 118 km de long qui se jette dans la Marne.
    Les crues historiques de la Seine depuis 1658
    En effet, selon plusieurs auteurs, la crue de début mars 1658 (1er, 2 et 3 mars) fut plus élevée de 30 à 50 cm que celle de 1910, selon les endroits retenus pour les mesures. Voici la carte des inondations de 1658 :
    - voir sur site -
    Malheureusement, celle de 2016 est partie pour dépasser celle de 1982 et devenir la troisième dans ce bien triste palmarès, celle de 1740 devenant la quatrième. Pour en savoir plus sur les inondations antérieures, vous êtes invité à lire le livre Les inondations en France du VIe siècle à nos jours un livre de Maurice Champion, publié en 1858, et disponible sur GoogleBooks.
    Retour au 3 juin 2016
    Des musées portes closes, comme le Louvre, des stations de métro fermées : les autorités ont multiplié les mesures de prévention vendredi 3 juin à Paris, où est attendu un pic de crue de la Seine jamais atteint depuis plus de 30 ans.
    Alors que la Seine a atteint 6,05 m à 17h00 dans la capitale, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal a jugé « probable que le niveau se stabilise entre 6,10 m et 6,40 m durant la nuit« , au-delà de la crue de 1982 (6,18 m) mais en-deçà de celles, historiques, de 1910 (8,62 m) ou de 1658 (plus de 8,80m). Les « hypothèses plus défavorables » du ministère évoquent un maximum à 6,50 mètres pour ce samedi 4 juin 2016.
    Il s’agira, selon le ministère, « d’un plateau plus que d’un pic, ce niveau haut devant rester relativement stable pendant tout le week-end avant d’amorcer la décrue« . Il est à noter que lors de l’inondation de 1910, dont le pic fut atteint les 28 et 29 janvier, Paris connut une décrue très lente, étalée sur plusieurs semaines, à cause de crues secondaires, puisque, d’après le site de Météo France, la décrue finale s’est terminée le 15 mars 1910, ce qui a permis au métro de reprendre le 4 avril.
    Comme 12 autres départements, Paris est aujourd’hui en vigilance orange. La montée des eaux y devenait de plus en plus visible vendredi 3, avec des inondations de squares, de caves, de parkings et de certains pieds d’immeubles.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  7. « Ça a commencé avec juste un filet d’eau de 2 mm, puis 5 cm et puis ce matin 70 cm« , a raconté à l’AFP Patricia, habitante d’un immeuble aux caves inondées dans le XVIe arrondissement. Un peu plus loin, le célèbre zouave du pont de l’Alma, repère symbolique des Parisiens qui a de l’eau jusqu’au bassin, attirait de nombreux curieux. Rappelons qu’en 1910, il avait de l’eau jusqu’aux épaules.
    La RATP, qui a fermé à titre préventif deux stations de métro et une gare RER proches du fleuve, a déclenché son plan de prévention, au cas où l’eau atteindrait le seuil d’alerte de 6,60 m. Trois camions transportant du matériel destiné à édifier des protections à l’abord des stations de métro sont en route et d’autres sont prêts à partir.
    Après les musées du Louvre et d’Orsay fermés depuis jeudi soir pour évacuer certaines œuvres, le Grand Palais a également fermé ses portes vendredi, ainsi que deux sites de la Bibliothèque nationale de France. »Nous ne sommes pas inquiets, mais très vigilants« , a déclaré Ségolène Royal sur BFMTV.
    La mairie de Paris a annoncé l’ouverture de deux gymnases « pour mettre à l’abri les personnes sans domicile fixe« . Mais « aucune évacuation n’est prévue » dans la capitale, « de même qu’aucune coupure de gaz et d’électricité, même à titre préventif« , a affirmé Colombe Brossel, adjointe à la sécurité à la mairie de Paris.
    Les assureurs réunis lundi 6 Juin
    Cette crue aura toutefois « des impacts en aval de Paris, sur le camping du Bois de Boulogne, l’île de la Jatte, l’île Saint-Germain, ainsi qu’à Rueil-Malmaison (pic prévu samedi matin) avec de possibles évacuations« , selon le ministère de l’Environnement. La Seine a également débordé dans l’Eure et en Seine-Maritime. Vendredi, des « débordements significatifs » affectaient le sud de Paris, notamment à Melun, Corbeil et Villeneuve-St-Georges.
    Dans la région Centre, 850 personnes ont été évacuées à Villandry, La-Chapelle-aux-Naux et Vallères (Indre-et-Loire), situées le long du Cher, en raison d’un risque de brèche sur une digue voisine. À Montargis (Loiret), une femme âgée d’une soixantaine d’années a été découverte morte, apparemment par noyade, a-t-on appris de source policière. La veille, un cavalier de 74 ans a été retrouvé mort noyé en Seine-et-Marne.
    Les dommages devraient s’élever à au moins 600 millions d’euros, selon le président de l’Association française de l’assurance (AFA) Bernard Spitz, qui a participé ce lundi à une réunion entre assureurs et gouvernement pour coordonner l’indemnisation des victimes. Un total de 18.000 foyers restaient toujours privés de courant vendredi soir, selon Enedis (ex-ERDF).
    Depuis le week-end dernier, 20.000 personnes ont été évacuées et mises à l’abri par les services de secours, au cours de 16.000 interventions sur l’ensemble du territoire.
    Le président de la SNCF Guillaume Pepy a évoqué des « conséquences catastrophiques » sur le réseau ferroviaire, particulièrement en Île-de-France, qui se chiffreront en dizaines de millions d’euros de dépenses en réparations. Son appel à suspendre la grève, « par solidarité » avec les victimes des intempéries, n’a pas été entendu.
    Des inondations touchent d’autres pays européens, notamment l’Allemagne, où elles ont fait au moins dix morts cette semaine.

    http://www.contrepoints.org/2016/06/07/255774-1658-1910-2016-crues-historiques-de-seine-cartes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore une connerie de plus !

      LE ZOUAVE (du pont d'Alma) a été remonté de 80 CENTIMETRES EN 1974 ! Comment faut-il l'écrire pour que les gens comprennent que: aujourd'hui, le 'niveau des épaules du zouave de 1910 correspond aujourd'hui à son entre-jambe', c'est à dire: 80 CENTIMETRES PLUS BAS !!

      voir:

      Paris noyé

      vendredi 3 juin 2016

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2016/06/paris-noye.html

      Vous noterez dérechef que la censure a effacé la référence '1974' des liens présents sur l'article !!! de suite après ma publication de la vérité sur 'LE VERT BAVOIR' !!!

      HAHAHAHAHAHAHAHAHA !

      Même 'Le monde' n'a su répondre correctement:

      (tapez: 'Le zouave du pont d'Alma en 1974 remonté de 80 cm')

      http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/06/03/les-droles-de-mesures-de-crues-sur-le-zouave-du-pont-de-l-alma_4933609_4355770.html

      ou, lire sur 'Le parisien':

      http://www.google.fr/url?url=http://www.leparisien.fr/environnement/en-direct-inondations-la-seine-a-gagne-pres-d-un-metre-en-24-heures-03-06-2016-5852637.php&rct=j&frm=1&q=&esrc=s&sa=U&ved=0ahUKEwi0opC-i5bNAhXCHxoKHVBBCJkQFggiMAM&usg=AFQjCNEL3x3Dx6GQpT0Fqs7f6HfTG1JFsQ

      (Inondations : Paris attendait pour cette nuit le pic de crue de la Seine
      03-06-2016

      il y a 4 jours ... La crue de la Seine atteint 6,09 mètres au pont d'Austerlitz à Paris. ... Enedis (ex-Erdf) a mis à l'abri un transformateur électrique près du pont de l'Alma. .... «Il y a un risque de remontée des eaux par les nappes phréatiques, mais ..... Ce que le zouave signale en 2016 est donc 80 cm plus grave qu'en 1910.)

      ou encore:

      La crue de la Seine de 2016 - SkyscraperCity
      Je rentre juste du Pont de l'Alma (j'habite à côté ). ... jeudi à 22h00 à en juger par le zouave du Pont de l'Alma on est déjà à 6,50 mètres ! ... le zouave en 1974 n'a pas été abaissé mais au contraire rehaussé de 80 cm, ce qui ne ... Il a été remonté d'environ 70 cm dans les années 1970 (le chasseur est parti ...

      http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?p=133215744

      Ainsi, Paris noyé hier a renvoyé le bassin parisien à être noyé à sa place pour cause de fermeture d'écluses en amont !! (afin qu'il (le niveau) ne dépassasse point le niveau de 1910 déjà dépassé en 2016 pour cause de non-dragage des cours d'eau !).

      Supprimer
  8. Les désastres du réchauffement climatique : Stonehenge en danger, alerte à la taupe !

    Jacques Henry
    lun., 06 juin 2016 12:08 UTC

    La propagande climatique du « machin » onusien n'a plus de limites. L'un des appendices de cette organisation tentaculaire et coûteuse, l'UNESCO, basée à Paris, met en garde contre les désastres attendus du réchauffement climatique qui n'arrive toujours pas. En Grande-Bretagne le site de Stonehenge, héritage mondial, pourrait s'effondrer en raison de la pullulation des taupes, des lapins, blaireaux et autres mammifères fouisseurs qui serait favorisée par la montée des températures.

    L'UNESCO cite 31 sites naturels et culturels de l'héritage mondial qui sont potentiellement en péril si rien n'est fait pour arrêter le réchauffement. Parmi ces sites figurent la Statue de la Liberté, Venise, l'Ile de Pâques et l'archipel des Galapagos. Stonehenge figure en bonne place parmi les chefs-d'oeuvre en péril et les pierres parfois de plus de trente tonnes pourraient s'effondrer à cause des galeries creusées par les taupes et les lapins. En raison de l'accroissement de la température, de la fonte des glaciers, de la montée du niveau de la mer, des évènements météorologiques intenses, des sécheresses prolongées et des feux de forêts il ne restera presque rien de l'héritage mondial...

    https://fr.sott.net/article/28357-Les-desastres-du-rechauffement-climatique-Stonehenge-en-danger-alerte-a-la-taupe

    RépondreSupprimer
  9. Chili : un lac de 14km² disparaît en une nuit

    Dark Ride
    lun., 06 juin 2016 17:47 UTC

    Nous sommes au Chili, en pleine région de Patagonie, le Lac Riesco aurait soudainement disparu en l'espace d'une nuit...

    Cette étrange histoire s'est déroulé le 30 mai 2016. Le Lac Riesco est un lac de taille assez importante, environ quatorze kilomètres carrés pour une profondeur moyenne de soixante-douze mètres et une profondeur maximum de cent trente mètres. En l'espace d'une nuit le lac qui se trouvait là se serait vidé intégralement. Les médias locaux se sont rapidement saisis de l'affaire publiant de nombreuses photographies avant/après.
    Les autorités n'ont pour le moment trouvé aucune explication à cette histoire. La région où se situe ce lac est volcanique mais aucune activité récente n'a été enregistrée. La zone est aussi soumise à une importante activité sismique mais rien n'a non plus été détecté. Aucune personne de la région n'a entendu de bruit ni sentie de vibration ou quoique ce soit d'anormal. Pour le moment aucun trou ni aucune crevasse n'a été découvert qui pourrait expliquer cet étrange phénomène qui a fait disparaître totalement l'eau du lac . Même si cette année les précipitations n'ont été que de 34% par rapport aux moyennes enregistrées cela ne suffirait pas à faire disparaître une telle quantité d'eau en si peu de temps.

    Les théories sont les plus diverses ont été donnés mais aucune n'est vraiment convaincante. Certaines personnes pensent que l'eau aurait été aspiré par le sol à cause d'une sinkhole comme on en a vu. D'autres pensent à des problèmes liés au manque de précipitation. Des théories plus farfelues ont été émise tel que des extraterrestres qui seraient venu aspirer l'eau du lac durant la nuit...

    En mars dernier, un fleuve Atoyac au Mexique avait disparût après un tremblement de terre. En Chine une doline à aspirer environ vingt-cinq tonnes de poissons. Il semblerait que des événements géologiques importants se déroules un peu partout dans le monde. Certains y voient une activité liée au changement de pôle. Pour le moment il n'y a malheureusement aucune explication convaincante...

    - voir photos sur site:

    https://fr.sott.net/article/28359-Chili-un-lac-de-14km2-disparait-en-une-nuit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout l'HAARP de la guerre et de l'actualité de déplacer les nuages...

      Les autres essais victimisaient des oiseaux ou des poissons selon les espèces qui gisaient au sol.

      Supprimer
  10. "Les médias, une arme géopolitique dans les mains de l'Occident"

    23:00 06.06.2016

    Depuis longtemps, l'Occident se sert des médias comme d'une arme et ce dans le but d'atteindre ses objectifs géopolitiques, assure dans un entretien à Sputnik le journaliste vénézuélien et reporter de la chaîne Telesur Rolando Segura. "Il en existe de nombreuses preuves. Je mentionnerais le rôle joué par la presse occidentale dans le renversement du leader libyen Mouammar Kadhafi. J'étais correspondant dans ce pays et j'ai tout vu de mes propres yeux. Les journaux et les chaînes répétaient à longueur de temps qu'une +intervention humanitaire+ était indispensable dans ce pays pour protéger les civils contre le dictateur sanglant", a-t-il déclaré lors du forum intitulé "Nouvelle ère du journalisme: adieu aux grands médias internationaux".

    Et voilà que cette "mission humanitaire" s'est traduite par des bombardements qui ont fait entre 30.000 et 100.000 victimes, poursuit-il.

    "Ces mêmes médias qui accusaient sans répit Kadhafi de tous les maux, n'ont pas prononcé un seul mot sur les bombardements occidentaux sur des hôpitaux, écoles, immeubles résidentiels, installations d'approvisionnement en eau et en électricité", a pointé M. Segura.

    Et d'ajouter que les médias libyens officiels avaient été abolis, si bien que la population de ce pays ne pouvait plus être informée sur ce qui se passe dans le pays. "Ainsi, ils ont pris le contrôle même sur l'espace médiatique de ce pays", a-t-il rappelé.

    Désormais le journalisme officiel n'est qu'un coup de théâtre "Une rhétorique similaire résonne aujourd'hui et vise des pays comme la Russie et le Venezuela. Les médias américains peignent quotidiennement en noir la situation dans mon pays, appelant à une intervention extérieure et ce +pour le bien du peuple vénézuélien+", a lancé Rolando Segura.

    Selon ce dernier, les médias qui diffusent un point de vue alternatif sur les événements internationaux doivent s'unir pour faire front uni face à "la guerre médiatique occidentale".

    "C'est avec tout le sérieux possible qu'il faut prendre les déclarations des leaders occidentaux appelant à torpiller le travail des médias comme RT, Sputnik ou Telesur. Nous devons nous entraider pour leur compliquer la tâche qui n'est autre qu'une attaque à la liberté d'expression", a conclu l'expert.

    Quand les grands médias parlent des événements en Syrie… qui n’ont jamais eu lieuLe forum "Nouvelle ère du journalisme: adieu aux grands médias internationaux" a démarré à Moscou le lundi 6 juin. Des experts des médias de 30 pays, dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France, l'Inde, la Chine, l'Egypte, l'Arménie, l'Azerbaïdjan et les Emirats arabes unis, participent au forum qui se tient dans l'agence Rossiya Segodnya.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  11. L'événement a été inaugurée par une session intitulée "Le journaliste à l'époque de l'après mainstream" où des experts russes et étrangers se sont réunis pour discuter des tendances actuelles dans les médias et des traits caractéristiques de cette époque pour tenter de pénétrer la dynamique de son développement.

    https://fr.sputniknews.com/international/201606061025630415-guerre-mediatique-occident/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, des images de meurtres en Libye et des journalistes interdits d'entrer en ce pays et cantonnés en hôtels à la frontière tunisienne d'où ils ne pouvaient RIEN VOIR ! et recevaient les informations des mains des assassins qui avaient filmé des scénes de révolution sur 'la place verte à Tripoli' et tournées au Quatar avec faux décors !! (la vidéo existe peut-être encore montrant le tournage).

      Dernièrement, c'était les crues à Paris qui ont fait l'actualité avec le fameux 'zouave du pont d'Alma' qui a égalé voire dépassé la crue de 1910 car... il a été remonté de 80 cm en 1974 ! ('épaules de la statue' ce qui correspont aujourd'hui à l'entre-jambes). Or, depuis que j'ai publié l'info... cette référence du pont d'Alma a disparu des merdias !!! Cà alors !! Hahahaha !

      Supprimer
  12. Journalisme moderne: l'accent est sur l'élément commercial

    22:58 06.06.2016

    Un signe d'une nouvelle époque post-mainstream est que les médias alternatifs sont de plus en plus recherchés auprès du public des quatre coins du monde. Mais il reste plusieurs défis à relever. Frank La Rue, sous-directeur général pour la communication et l'information de l'Unesco, l'explique à Sputnik.

    L'un des défis pour le journalisme moderne est la montée de violences, estime le haut responsable.

    "Et je pense que c'est lié indirectement à Internet parce que le journalisme s'affiche plus publiquement maintenant. Ça couvre maintenant des distances plus larges et par conséquent a un impact plus important", a-t-il souligné.

    Les journalistes et les lanceurs d'alerte ou autre type de journalisme d'investigation s'emparent d'un public plus large qu'auparavant, selon lui, et cela fait peur à beaucoup de leaders politiques.

    "Il y a de plus en plus de réactions contre le journalisme d'investigation aujourd'hui. Voici pourquoi on retrouve beaucoup de cas de détention arbitraire des journalistes", a fait remarquer M.La Rue.

    Il condamne les sanctions qu'on impose aujourd'hui aux journalistes. L'expert fait valoir l'importance de promouvoir la liberté de la presse partout dans le monde.

    Le plus grand problème du journalisme moderne est, selon M.La Rue, la concentration massive des médias autour des grands monopoles, parce qu'on met l'accent sur l'élément commercial et pas sur la fourniture d'information professionnelle et parfois ce qui est vendu est souvent le plus important.

    Souvent, on diffuse des informations sur la violence et d'autres moments dramatiques alors qu'on a besoin d'une meilleure analyse, affirme le haut responsable de l'Unesco.

    "L'alternative est le pluralisme et la diversité des idées, des positions et des principes ainsi que la diversité des médias", a-t-il conclu.

    Le forum "Nouvelle ère du journalisme: adieu aux grands médias internationaux" a démarré à Moscou le lundi 6 juin. Des experts des médias de 30 pays, dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France, l'Inde, la Chine, l'Egypte, l'Arménie, l'Azerbaïdjan et les Emirats arabes unis, participent au forum qui se tient dans l'agence Rossiya Segodnya.

    L'événement a été inaugurée par une session intitulée "Le journaliste à l'époque de l'après mainstream" où des experts russes et étrangers se sont réunis pour discuter des tendances actuelles dans les médias et des traits caractéristiques de cette époque pour tenter de pénétrer la dynamique de son développement.

    https://fr.sputniknews.com/international/201606061025630157-journalisme-moderne-accent-element-commercial/

    RépondreSupprimer
  13. Quand les grands médias parlent des événements en Syrie… qui n’ont jamais eu lieu

    20:53 06.06.2016

    Les grands médias tendent à diffuser des informations sur des événements imaginaires, et la manière dont ils couvrent l'actualité en Syrie est souvent déformée intentionnellement, a affirmé M. Dawa, le chef de l'agence de presse SANA, lors du forum "Nouvelle ère du journalisme: adieu aux grands médias internationaux", qui se déroule à Moscou.

    Concrètement, des chaînes de télévision comme Al-Jazeera et Al-Arabiya s'emploient à présenter aux lecteurs des informations fiables sur la situation en Syrie.

    "Certaines chaînes comme Al-Jazeera et Al-Arabiya ont immédiatement commencé à inventer des problèmes existant dans mon pays, et la plupart des rapports n'étaient été précis", a déclaré M. Dawa.

    "Tout à coup (quand la guerre a embrasé la Syrie, ndlr), de nombreux journalistes en provenance d'autres pays sont venus en Syrie et ont commencé à diffuser des informations sur des événements qui n'avaient jamais eu lieu".

    L'agence SANA a alors été confrontée à bien de problèmes.

    "Il s'agissait d'une campagne planifiée à l'avance. C'était une guerre d'information contre le peuple syrien", a mis en exergue M. Dawa.
    Le forum "Nouvelle ère du journalisme: adieu aux grands médias internationaux" a démarré à Moscou le lundi 6 juin. Des experts des médias de 30 pays, dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France, l'Inde, la Chine, l'Egypte, l'Arménie, l'Azerbaïdjan et les Emirats arabes unis, participent au forum qui se tient dans l'agence Rossiya Segodnya.

    L'événement a été inaugurée par une session intitulée "Le journaliste à l'époque de l'après mainstream" où des experts russes et étrangers se sont réunis pour discuter des tendances actuelles dans les médias et des traits caractéristiques de cette époque pour tenter de pénétrer la dynamique de son développement.

    https://fr.sputniknews.com/international/201606061025627498-medias-evenements-imaginaires/

    RépondreSupprimer
  14. La dictature européenne se dévoile: L'intolérance va devenir un crime de haine aggravé nécessitant des "programmes de réhabilitation"

    dimanche 5 juin 2016


    Ce modèle de loi a été finalisé l'année dernière par le Conseil Européen pour la Tolérance et la Réconciliation. Vous n'en avez jamais entendu parler? C'est normal. C'est le type de structure mondialiste qui travail dure dans l'ombre à annihiler le peu de liberté d'expression qu'il nous reste. Et cette fois, comme nous allons le voir, il s'agit d'un texte de haut vol dont le Conseil ambitionne qu'ils soit implémenté dans toutes les législations des pays européens. Ce conseil existe depuis 2008 et il est présidé depuis l'année dernière par Tony Blair. Voyons en détail ce dont parle cette proposition de loi.

    Le modèle de loi s'intitule "UNE LOI TYPE EUROPÉENNE POUR LA PROMOTION DE LA TOLÉRANCE ET LA RÉPRESSION DE L’INTOLÉRANCE".


    Pour l'Europe, l'intolérance est intolérable

    Le but de cette loi est de "fournir des mécanismes efficaces pour la promotion de la tolérance et de la suppression de l'intolérance dans les sociétés européennes."

    Partant du principe que "le principe de tolérance est incompatible avec toute forme de discrimination illégale", cette loi vise à criminaliser toute forme d'intolérance. D'après le texte, ce type de comportement vise notamment les discours de haine impliquant "les groupes nationaux, raciaux, ethnique ou l'ascendance, les racines culturelles, affiliation religieuses, les liens linguistiques, l'identité de genre ou d'orientation sexuelle."

    Cependant, le texte indique que la "Détermination des critères d'appartenance à un groupe traditionnel particulier est principalement constitué par le groupe lui-même («autodétermination»)." Peut-être nous inventerons-t-il un jour le crime de haine contre les politiciens allez savoir.

    La «Diffamation de groupe» signifie: les commentaires diffamatoires tenus en public et dirigée contre un groupe tel que défini au paragraphe (a) - ou des membres de ceux-ci - et destinés à inciter à la violence, à malicieusement vilipender la groupe, le mépriser exprès ou le soumettre à de fausses accusations. Pour les fausses accusations, ça promet puisque bien souvent, "versions officielles" et "théories du complot" se contredisent à la fois sur les tenants et aboutissants mais surtout sur ceux qui tirent les ficelles.

    Cette explication est également intéressante:

    " La nécessité de préserver la tolérance inhérente à une société pluraliste implique le fait de ne montrer aucune tolérance envers les crimes de haine."

    La section 3 B parle tout simplement...de supprimer l'intolérance. La section 4 A: Pas besoin d'être tolérant face à l'intolérant.

    La section 6 C indique que les nations seront tenus de créer une commission de surveillance national sur la tolérance afin de vérifier que les principes de tolérance sont respectés et de disséminer les lignes directrices et recommandations auprès des médias de masse.


    La section 7 concerne les sanctions pénales

    a) Les actes suivants seront considérés comme des infractions pénales
    considérées comme des crimes aggravés:

    (i) Les crimes haineux tels que définis à l'article 1 (c).

    (Ii) L'incitation à la violence contre un groupe tel que défini dans
    la Section 1 (a).

    (Iii) La diffamation de groupe tel que défini à l'article 1 (b).

    (Iv) L'approbation d'une idéologie totalitaire, de la xénophobie
    ou de l'antisémitisme.

    (V) L'approbation publique ou la négation de l'Holocauste.

    (Vi) L'approbation publique ou le refus de tout autre acte de génocide
    dont l'existence a été déterminée par une
    cour pénale internationale ou un tribunal.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  15. Voici venir la perle de ce projet de loi:

    "b) Les mineurs reconnus coupables d'avoir commis des crimes énumérés au paragraphe (a) seront soumis à un programme de réadaptation
    propice à une culture de tolérance

    Section 8 nous indique que, tout comme pour la théorie du genre, la culture de la tolérance zéro envers l'intolérance va devenir un mantra martelé un peu partout: école, militaires, police, milieux professionnels. Partout.

    "Du matériel pédagogique pour les cours de sensibilisation à la tolérance (y compris
    syllabus) sera élaboré par les ministères de l'éducation pour répondre
    aux besoins.

    (E) Les instructeurs seront formés d'une manière qui les qualifient pour former
    d'autres personnes à la sensibilisation à la tolérance.

    (F) Les ministères de l'éducation veilleront à ce que le matériel pédagogique
    dans les cours ordinaires soient exempts de toute insinuation et affront
    dirigé contre un groupe tel que défini à la section 1 (a).

    (G) La production de livres, pièces de théâtre, les rapports des journaux, les articles de magazine, les films et les programmes télévisés faisant la promotion d'un climat
    de tolérance doivent être encouragés et, le cas échéant,
    subventionnés par le gouvernement.
    "

    La section 9 encourage davantage les médias à servir de relais pour la propagande d'Etat:

    A) Le gouvernement encouragera la radiodiffusion publique
    qui consacrera un pourcentage de leurs programmes visant à promouvoir un climat de
    tolérance, conformément à la section 8 (f).

    (B) Le Gouvernement encouragera tous les médias privés (y compris la presse écrite) dans la promotion d'un climat de tolérance, conformément à la section 8 (f).

    (C) Le gouvernement encouragera tous les médias (publics
    ainsi que privés) à adopter un code de conduite éthique, qui veillera à
    empêcher la propagation de l'intolérance et sera supervisé par une commission des plaintes des médias de masse."


    Internet dans le viseur

    La dernière section évoque le cas d'Internet, qui est naturellement dans le viseur de l'Europe (Vous comprenez mieux d'ou vient l'intérêt du gouvernement français pour la question dernièrement. ça non plus, ça ne vient pas d'eux mais de plus haut...)

    "Le Gouvernement devra prendre des mesures contre la propagation de la diffamation de groupe
    ou des crimes haineux (tel que défini à l'article 1 (b) - (c)) à travers Internet.

    Notes d'explication:

    (I) Internet est un outil couramment utilisé pour la diffusion de discours de haine.
    (Ii) L'obligation de supprimer certaines données d'Internet a été approuvé par
    la Cour de justice européenne dans l'arrêt Google de 2014. On estime que ce cas ouvre la voie à la suppression des publications qui propagent les crimes haineux ou la diffamation de groupe sur Internet.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  16. Conclusion

    Donc apparemment, pour éradiquer l'intolérance, l'Union Européenne n'a rien trouvé de mieux que de devenir totalement intolérante à son tour, limiter drastiquement la liberté d'expression, envoyer les jeunes en centres de réhabilitation et bourrer le crane des gens avec davantage de propagande d'Etat.

    Ce texte ouvre également la voix à la censure des médias alternatifs puisque Cameron indiquait en 2014 que les théories du complot devraient être considérés comme extrémistes et combattus au même titre que des discours haineux. A terme, tout ce qui contredit la parole officielle pourrait bien être étiqueté comme des crimes haineux ou une diffamation de groupe favorisant l'intolérance.

    Nous nous embourbons de plus en plus dans une société totalitaire et orwellienne. Si vous en doutiez encore, je vous invite à consulter cet article du Gatestone Institute concernant la Guerre à la Liberté d'Expression sur Internet qu'est en train d'opérer l'Union Européenne.

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2016/06/la-dictature-europeenne-se-devoile.html

    RépondreSupprimer
  17. Confronter le mythe de l’objectivité journalistique

    Pour moi, le véritable danger est en supposant qu’il y a un point de vue objectif derrière ces décisions éditoriales fondamentalement subjectives, ou même que tel un point de vue est un type d’objectif inatteignable qui est toujours utile de quête.


    28 mai 2016,
    par James Corbett


    Des nombreux joyaux sous-estimés dans les Archives de The Corbett Report, mon épisode de podcast sur "Le mythe d’objectivité journalistique" peut être un des plus importants. Non seulement il expose quelques-uns des nombreux exemples de partialité dans les médias traditionnels (à partir de Bilderberger Charlie Rose pour World Federalist Walter Cronkite à CIA Anderson Cooper), il énonce aussi en détail pourquoi l’idée que journalisme ne peut jamais être « objective » du tout n’est pas simplement une chimère, mais une illusion dangereuse.

    Suite à cet exposé, j’ai été récemment contacté par John Wielenga sur un projet de recherche sur le « Parti pris des médias Mainstream et la propagande » qu’il mène pour une classe qu’il s’inscrit dans. La FAQ qu’il dirigea avec moi pour que la classe est instructif sur les façons dont les médias peuvent façonner et fausser notre vision de la réalité et pourquoi la subjectivité journalistique est inévitable, pourquoi qu’elle devrait être adoptée, et comment il incombe à chacun d'entre nous à tempérer nos propres préjugés en évitant la chambre d’écho en ligne. À cette fin, je vous présente ce Q & A ici dans son intégralité.

    JOHN WIELENGA : Vous êtes journaliste indépendant avec votre propre site Web et de nombreuses vidéos sur YouTube qui couvrent un large éventail de sujets. Combien de temps avez-vous été un journaliste ? Pourquoi est-ce que vous avez choisi de devenir journaliste indépendant ? Quels sont certains des avantages et des inconvénients ?

    JAMES CORBETT : Je vais commencer par les réponses simples à ces questions. J’ai fondé The Corbett Report en 2007 et il a été mon emploi à temps plein depuis 2011. J’ai parlé assez longuement dans le passé pourquoi je suis devenu un journaliste indépendant, peut-être plus particulièrement dans la Conférence j’ai livré à TEDxGroningen en 2014. En bref, j’étais motivée par l’indignation, que je me sentais à l’écart entre les informations que j’ai pu trouver en ligne et les informations que j’avais été force alimenté par les médias traditionnels toute ma vie. Heureusement, nous vivons à une époque où j’étais capable de faire quelque chose sur ce problème (à savoir lancer mon propre site Web), et maintenant, mes rapports ont été consultés des dizaines de millions de fois par des gens du monde entier.

    Mais il semble que vos questions soulèvent une question plus fondamentale : ce qui est vraiment un « journaliste » ? Je suis un ? Êtes-vous ? Je ne suis pas facétieux ici. Le concept a un contour plus défini à l’époque de la radio, de télévision et de journaux, mais avec l’avènement des blogs et vlogs et caméras de téléphone cellulaire et les médias sociaux, la ligne entre la capitale J « Journaliste » et simple « civile » est devenue plus floue.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  18. J’ai joué avec l’idée que nous sommes tous les journalistes aujourd'hui, mais peut-être est-il préférable de dire que nous sommes tous les éditeurs maintenant. Au lieu de compter sur les décisions éditoriales de quelques médias confiance à cuillère nous le daily news, nous pouvons maintenant tourner littéralement des millions de sources en ligne de n’importe où sur la planète pour trier les informations et construire le daily news pour nous-mêmes. Peut-être un « journaliste indépendant » comme moi est juste quelqu'un qui publie leur propre ligne éditoriale sur le web au lieu de le garder pour eux-mêmes ?

    À ce stade je ne suis pas sûr que l’utilité de ces étiquettes sont en décrivant les processus de collecte/tri/partage d’informations qui a permis à la technologie moderne. Mais par souci de facilité je viens de mettre "Editor" sur ma carte de visite.

    JW : Après que j’ai regardé une de vos vidéos, où vous expliquer qu’une couverture véritablement Objective est un exploit impossible pour l’homme. Ne pensez-vous pas que la couverture Objective et idéologiques sont vraiment un éventail, et nous devrions nous efforcer d’être plus objectif pour arriver à un terrain plus ?

    JC : Nope. Permettez-moi d’être aussi explicite que je peux être : il n’y a aucune telle chose comme « journalisme objectif. » Il ne sont admis que les biais et les préjugés cachés.

    Ne me croyez pas ? Voici un test : vous devez éditer un 30 minutes programme de nouvelles ce soir qui présente objectivement les nouvelles de la journée. Quelles histoires vous s’appliquent-elles ? Qui dois-je vous adresser pour chaque histoire ? Dont les réponses vous présentez et comment vous les présenter ? Chacun de ces choix et tous les millions de petites décisions qui surviennent dans la fabrication d’un tel programme que tous découlent d’un vision du monde subjectif et idéologiquement éclairé. Chacun d'entre eux.

    Je pense que ce que la plupart des gens pensent pour être que l’idéal du journalisme « objectif » est simplement journalisme « dit-il / elle dit », où le journaliste présente un côté, puis l’autre, puis lève les mains vers le haut et dit à l’auditoire de décider. Ce n’est pas objective journalisme. Encore une fois, pourquoi cette histoire plutôt qu’un autre ? Qui choisit la façon dont l’histoire est encadré, contextualisée et présenté à l’auditoire ? Que pensez-vous suppose que le public connaît déjà, et ce que vous avez à leur dire ? Quelles sources vous contactent pour commentaire ? S’il y a un problème dans l’histoire du monde qui n’a que deux côtés lui je n’ai pas encore pour rencontrer, mais en supposant que tel recto-verso (et uniquement recto-verso!) il existe un problème, qui arrive à parler au nom de chaque côté ? Encore une fois, tout cela est subjectif et idéologiquement éclairé.

    Pour moi, le véritable danger est en supposant qu’il y a un point de vue « objectif » derrière ces décisions éditoriales fondamentalement subjectives, ou même que tel un point de vue est un type d’objectif inatteignable qui est toujours utile de quête. Cette hypothèse permet de nombreux points de vente cacher leur point de vue idéologique sous un vernis de « l’objectivité ». Dès le départ plus que les sorties sont sur leur vision du monde et leur point de vue, il est alors facile pour le public (qui, vous vous rappellerez, se compose maintenant d’une multitude de différents éditeurs) pour tenir compte de ces préjugés et cherchent autre perspective d’une autre prise.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  19. JW : Vous avez souligné également certaines fonctionnalités et certains cas de propagande. J’envisage que bifurquant de la couverture idéologique il existe tout un éventail de sub entre propagande et vérité (subjective). Est-ce une description exacte ?

    JC : Eh bien, j’ai admettre (sans, j’espère que vous allez me pardonner, offrant la preuve) qu’il y a une réalité indépendante externe existante, et par conséquent, il est possible de faire des déclarations de fait sur le monde qui sont objectivement vrai ou faux. Mais je suppose que nous pouvons tous convenir que les déclarations de faits sur le monde ("politicien un ladite « xyz » aujourd'hui") ne sont pas journalisme. Le journalisme est lorsque nous avons mis ces faits en un récit consistant en une série de tels faits qui ensemble racontent une histoire quelconque.

    Le résultat de ceci est que tout journalisme est « propagande » dans son sens originel de « tenter de persuader le lecteur d’un point de vue. » Cette propagande peut prendre la forme explicite ("Bachar al-Assad est un fou qui aime juste tuer ses propres citoyens et les rebelles modérées sont des combattants de la liberté qui ont juste faim pour la démocratie") ou la forme implicite (« aucune conversation sur la piste de l’argent de 9/11 n’est toujours actuel pour une discussion de ce qui s’est passé ce jour-là. »)

    JW : Selon les données de mon enquête, un grand nombre de génération y obtenir leurs nouvelles de Facebook. Environ le même montant utiliser YouTube, les blogs et les sites alternatifs d’avoir des nouvelles. Comment le faire « Objectif », vous vous sentez le fil de nouvelles Facebook est, en ce qui concerne la nouvelle polémique?

    JC : La chose ironique sur le nouveau Facebook newsfeed scandale est que Facebook est été fustigé pour faire ce que tous autres nouvelles de sortie dans le monde fait, à savoir un métier leurs nouvelles feed. La seule différence est qu’ils ont fait semblant qu’il y a des algorithmes neutre qui générant automatiquement la liste des « tendances » histoires au lieu d’une équipe de rédacteurs décider quel contenu doit ou ne doit pas être inclus.

    Il s’agit d’un problème qui semble unique aux prises dans l’ère des médias sociaux, qui promet la capacité d’être véritablement « démocratique » en ce sens qu’ils peuvent effectivement rang contenu objectivement par des opinions ou de goûts ou d’actions. Toutefois, aucun média social majeur n’a encore émis sur cette promesse.

    Google Video avait le « problème » de « problématiques » vidéos environ 9/11 vérité et de la réserve fédérale et d’autres sujets non-conventionnelle apparaissant dans leurs vidéos « Top 10 » chaque jour, afin qu’ils changé leur top 10 classement sur leur page de couverture et il ballottés dans une barre latérale difficiles d’accès. Puis ils ont changé l’algorithme. Puis ils ont abandonné le top 10 au total. Puis ils ont fermer Google Videos, racheté YouTube et mise au rebut de la première page de YouTube en faveur d’individuellement adaptées à leurs premières pages pleins de vidéos de canaux à que vous êtes déjà abonné ou vidéos que YouTube "recommande" basé sur vos antécédents.

    Digg est un agrégateur de contenu social extrêmement populaire qui a permis aux visiteurs de voter des postes qu’ils pensaient étaient importants. Encore une fois, il y avait le « problème » des « mauvais » types de récits mis aux voix (c'est-à-dire les histoires promotion présidentielle de Ron Paul 2008) alors qu’ils ont commencé à utiliser "enterrer les brigades" et assigner certaines promu utilisateurs le pouvoir d’opposer son veto à lui seul de tendances histoires hors page d’accueil du site.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  20. Reddit a aussi sa part de controverse, avec divers subreddits ayant des politiques controversées sur quels sites Web utilisateurs peuvent ou ne peuvent pas soumettre du contenu de ce que certaines rubriques sont ou ne sont pas autorisés, ou comment certains sujets sont à débattre. Il y a eu des controverses portant sur les contenus payants promue comme un type de publicité déguisée pour les sociétés et les sujets controversés étant supprimées.

    Twitter a récemment été exposée pour la pratique du "shadowbanning" les utilisateurs qui postent des contenus controversés ou sensibles, avec leurs tweets régulièrement défaut s’affiche dans les échéances de leurs adeptes. C’est sur le dessus de la politisation de la balise « vérifié » pour les utilisateurs de célébrité préférée et la mise en place d’un "Trust et le Conseil de sécurité" à la police la plate-forme pour le contenu qui pourrait blesser les sentiments des gens.

    Alors, si quoi que ce soit Facebook est en bonne compagnie. Il n’y a aucune plate-forme de médias sociaux importants qui ne s’engage pas dans la conservation, la censure ou le maintien de l’ordre du contenu sous quelque forme. Cela ne veut ne pas dire qu’un newsfeed axée sur la popularité vraiment « objectif » est quelque chose d’oeuvrer en faveur, non plus. « RIRE CHEWBACCA masque LADY » a été partagé des millions de fois la semaine dernière et est sans doute l’un des morceaux plus communs des médias en ligne en ce moment. Cela ne signifie pas, que je serais heureux de le voir dans un « flux RSS ».

    Et une fois de plus nous sommes retour au mythe de l’objectivité, où même décider si quelque chose est ou n’est pas nouvelles est une décision éditoriale a informé par un vision du monde idéologique.

    JW : Pourriez vous énumérer quelques exemples récents ou actuels de propagande produit par les médias Mainstream ? Qu’envisagez-vous d’être des « Buzz Words » ou « Talking Points » les médias utilise et quel est leur effet dans la société ?

    JC : Vous avez quelques centaines d’heures ? Mon esprit tourne à l’idée de détailler une liste des histoires qui démontrent clairement la partialité des médias grand public.

    Que diriez-vous la maison-blanche-produit "Reportages vidéo" qui ont été mélangés avec les nouvelles du soir en contradiction directe avec les lois depuis longtemps contre une telle propagande nationaux financés par le gouvernement ? Mais peut-être ce n’est pas grave parce que Congrès a adopté rétroactivement une loi pour légaliser la pratique.

    OK alors, qu’en est-il du « Pentagone Pundit » scandale où le Pentagone a nourri des points de discussion pour la vente de la guerre en Irak au personnel qui puis est apparu en tant qu’invités fréquentes sur les réseaux de nouvelles de câble sans divulguer leurs liens avec le Pentagone ?

    Que diriez-vous la Fondation Bill et Melinda Gates, qui achète une couverture favorable de ses activités de prises comme ABC, NPR et The Guardian ? Couverture qui favorise alors le commercial des intérêts des sociétés comme Monsanto que Gates est un actionnaire de.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  21. Que diriez-vous les grands médias près universel dépendance vis-à-vis des sources comme Obersvatory syrien pour les droits de l’homme et de louange pour l’action humanitaire de la ce que l'on appelle Casques blancs avec aucune enquête sur ce que ces organisations sont, d'où ils viennent ou ce qu’ils représentent ?

    Dois je continuer ?

    JW : J’ai remarqué que beaucoup de gens libéraux qui réfuter les arguments en disant des choses comme « Stop obtenant toutes vos infos de Fox et Hannity ». Cette déclaration suggère une sorte de l’ignorance ou le déni de la partialité des médias gauchistes. Vous avez des idées là-dessus ?

    JC : Pour contextualiser ces déclarations, celles de gauche cite les nombreuses nombreuses nombreuses nombreuses enquêtes, des sondages et des études qui ont été menées durant la dernière décennie, montrant que les téléspectateurs de Fox News sont le segment moins éclairé de la population américaine, tandis que les téléspectateurs de programmation plus libérale comme NPR et la vieille Jon Stewart Daily Show sont les meilleurs a informé.

    Comme vous l’aurez deviné par maintenant, cependant, les catégories de « informé » et téléspectateurs « mal informés » sont, comme tout autre, subjectives, axée sur l’idéologiquement des constructions qui reflètent nécessairement les biais des chercheurs. Sans surprise, c’est exactement comment les médias droite ont réfuté ces études dans le passé.

    Le contraire pourrait facilement faire pour montrer que ceux qui consomment les médias gauchiste sont terriblement mal informés sur les questions entourant Benghazigate, les nombreux scandales de Clinton, liste de tuer de Obamala doctrine de la R2P utilisée pour justifier des libéraux de gauche de guerres d’agression ou de n’importe quel nombre d’autres questions qui seraient licenciés comme sans importance, exagérées ou fantômes d’infâme "vaste droite conspiration. » Hillary

    Donc en fin de compte, les gauchistes sont terriblement mal informés sur ces questions pense que leurs détracteurs sont importantes et vice versa. Mais il y a beaucoup de questions que gauche et droite grands médias ignorent complètement. Je parie que je pouvais construire un questionnaire environ 9/11 qui montre que ceux qui consomment les médias traditionnels ne sais presque rien sur les événements de ce jour-là ou l’ultérieur « enquête » sur ces événements.

    JW : Le plus gros problème que j’ai dans mes recherches est de trouver un moyen de distinguer la différence entre une personne qui est dessinée vers la couverture idéologique fondée sur le préjugé de confirmation et les effets que la propagande a sur le renforcement de la partialité de la personne. On dirait un peu un continuum ? Vous avez des idées à ce sujet ?

    JC : Une question très perspicace. Plutôt que d’un continuum, cependant, j’ai serait de picture it comme une boucle de rétroaction. Quelqu'un a une affinité avec une certaine idéologie afin qu’ils soient attirés par les médias canadiens qui partagent ce point de vue. En conséquence, ils tendent à ne pas être exposés à l’information qui va à l’encontre de cette vision du monde, donc en outre renforcer les croyances déjà existants de la personne et d’assurer qu’ils seront moins intéressés par les médias qui ne partagent pas cette vision du monde.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  22. C’est une boucle de rétroaction dangereux, surtout maintenant que nous vivons dans le monde en ligne où tout le monde est leur propre éditeur. Avec des milliers de sites Web répondant à toutes les niches dans l’univers politique, il est maintenant possible d’isoler soi-même de s’opposer les points de vue d’une manière qui n’était tout simplement pas réalisable dans l’ère des médias TV/radio/presse. Le pire, c’est que si tout le monde se sent qu’ils sont à l’abri de ce phénomène, en réalité, nous sommes tous enclins à l’effet de la « chambre d’écho ».

    C’est pourquoi il est extrêmement important pour les médias à être franc avec leur vision du monde, leurs préjugés et les constructions idéologiques à travers laquelle ils déterminent ce qui constitue des « nouvelles » et comment il devrait être couvert. Ils doivent aussi être à l’avant avec leurs sources de financement afin que le public puisse déterminer qui sont les visiteurs de n’importe quelle prise donnée et comment qui pourraient influencer leur couverture.

    Je vais le dire encore une fois ; à cette époque, nous sommes tous nos propres éditeurs. Il s’agit à la fois une incroyable libération et une réalisation exceptionnellement lourde. Nous pouvons maintenant éluder les gardiens potentiels en quelques clics de la souris. Mais en même temps nous sommes maintenant tous soumise aux caprices de nos propres gardiens internes qui tiens à nous maintenir dans notre zone de confort mental à tout prix. C’est seulement en étant conscients des biais inhérents médias et notre propre position idéologique que nous pouvons faire l’effort conscient de chercher des renseignements provenant de diverses sources, y compris ceux que nous désapprouvons.

    - voir clips sur site:

    http://theinternationalforecaster.com/International_Forecaster_Weekly/Confronting_the_Myth_of_Journalistic_Objectivity

    RépondreSupprimer