- ENTREE de SECOURS -



lundi 23 mai 2016

Réchauffement climatique - ON VOUS MENT

28 commentaires:

  1. Guerre au cash : payer notre banque pour qu'elle garde notre argent

    Isabelle Mouilleseaux
    Contrepoints
    lun., 23 mai 2016 06:10 UTC

    La suppression du cash vous obligera à laisser votre argent sur votre compte. Cet argent sera taxé sans que vous ne puissiez vous y opposer.

    La BPCE (Banque Populaire et la Caisse d'Épargne) frappe la première. La banque répercute à ses clients les taux négatifs qui lui sont appliqués par la banque centrale. Dit autrement, la banque facture des commissions pour les comptes créditeurs en banque.

    Vous devrez payer pour déposer votre argent à la banque

    C'est comme si votre banquier venait vous voir et vous disait : « Cher monsieur BonPère, dorénavant vos dépôts seront taxés. » Si vous avez bien suivi vos cours d'économie lorsque vous étiez étudiant, vous lui répondrez sans doute : « Monsieur le banquier... mes dépôts ne font-ils pas vos crédits ? Vous travaillez et gagnez de l'argent avec MON argent que vous transformez en prêt long terme. C'est bien votre business non ? Alors pourquoi dois-je vous payer une taxe sur MON argent qui VOUS rapporte ? »

    Votre banquier vous expliquera alors la chose suivante : « Mais monsieur BonPère... rendez vous compte de ma situation : vous avez mis 10 000€ sur votre compte courant. Soit je fais travailler cet argent en le transformant en crédit. Mais s'il n'y a pas de demande... je suis obligé de déposer votre argent chaque nuit à la banque centrale ! Et la banque centrale me facture à chaque fois 0,4% (prorata temporis). Donc votre argent me coûte de l'argent mon cher Bonpère... Vous comprenez ? »

    Non... Vous n'y comprenez rien. Votre logique est restée scotchée sur le carreau. Votre esprit rationnel est pris en défaut. Si, bientôt, vous percevez de l'argent en contractant un emprunt immobilier et que les déposants qui sont à l'origine du prêt sont prélevés... ce n'est pas normal. Nous expérimentons quelque chose qui relève de l'absolue irrationalité. C'est ainsi.

    Les banques centrales ont tellement injecté d'argent qu'il y en a trop dans le circuit

    On ne sait plus qu'en faire. Et comme en face la demande de crédit n'est pas là, on se retrouve avec trop d'argent sur les bras. L'économie réelle n'a pas faim. On ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif, surtout lorsqu'il est déjà sur-abreuvé de liquidités en tous genres... Alors l'argent reste coincé dans les sphères financières, crée des bulles et enrichit les plus riches.

    Nous caricaturons, nous direz-vous. Peut-être. Mais sur le fond, n'est-ce pas ce qui se passe ? Les entreprises seront taxées par la BPCE, à quand les particuliers ? La répercussion des taux négatifs sur votre compte courant, vous n'y avez jamais cru ? Vous vous disiez que c'était bon pour les Suisses, les Allemands, les Suédois... mais qu'en France cela n'arriverait jamais ? Et bien si. Nous y sommes. Dorénavant, les dépôts bancaires des grandes entreprises seront taxés à hauteur de 0,4% par la BPCE (Banque Populaire-Caisse d'Épargne). Le mouvement est lancé, les autres banques suivront, nécessité de reconstituer leurs marges oblige.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  2. Et nous pouvons d'ores et déjà vous décrire l'étape suivante : il y aura extension de cette politique aux comptes courants des particuliers. Mais bien sûr, là encore vous n'y croyez pas... et pourtant, c'est déjà le cas chez certains de nos voisins européens.

    Il y a une parade... pour l'instant

    Les assureurs l'ont bien compris et ont été les premiers à s'engouffrer dans cette brèche. Ces derniers disposent de montagnes de cash ; or les déposer à la banque centrale leur coûte 0,4%. Et 0,4% sur des milliards d'euros, cela finit par coûter très cher. Du coup, le réassureur Munich Re, plutôt que de payer cette pénalité, commence à retirer son argent de la BCE et le transformer en cash (argent « sonnant et trébuchant »), cash qu'il stocke dans des coffres. Là au moins, pas de ponction. Les caisses d'épargne bavaroises, aussi fières que rebelles, font de même. Vous l'avez compris, pour contourner la taxation, il faut débancariser son argent, le conserver en cash. Voilà pourquoi les transactions en cash sont plafonnées !

    Mais la fuite des dépôts est une horrible menace pour les banques... Voilà pourquoi les transactions cash sont limitées en France à 1 000 euros. Voilà aussi pourquoi la BCE a décidé il y a quelques jours de ne plus imprimer le billet de 500€. Bannissement du cash, répression financière... cher lecteur les temps sont durs. L'étau chaque jour se resserre. La suppression du cash vous obligera à laisser votre argent sur votre compte. Les taux négatifs pourront alors s'enfoncer en territoire négatif pour vous obliger à dépenser votre argent pour faire tourner l'économie réelle.

    Dépenser ou être taxé, telle sera alors l'alternative

    Et ne nous dites pas que c'est impossible, la société sans cash existe déjà. En Suède. La banque centrale sera alors arrivée à ses fins. Mais à quel prix ! Au prix de votre liberté de choix, cher lecteur. De votre liberté tout court. Le système monétaire et financier basé sur le crédit sans fin, et piloté d'en haut de façon ultra-centralisée, est devenu incohérent, détraqué. Une véritable fuite en avant, effrénée, dans une voie sans issue... Depuis des millénaires c'est toujours la même histoire :
    Trop d'argent tue la valeur de l'argent.
    Et trop de dettes étouffe le système de production et la création de richesses réelles.
    Une grande purge est inévitable. Une table rase de tout. Le grand soir... C'est ainsi que se sont toujours soldées les périodes de folie monétaire. Et la bonne nouvelle, c'est que nous pourrons alors rebondir. Repartir de zéro. Renaître.

    Tout n'est, et n'a toujours été que cycle

    Voyez le crédit comme l'univers. Sa perpétuelle expansion, va ralentir, s'arrêter, puis se contracter brutalement et imploser sur lui-même sous son propre poids. C'est le big crunch. Mais je n'ai pas de réponse précise à la question qui brûle vos lèvres :

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  3. « Où diable en sommes-nous dans ce cycle qui a débuté en 1971 avec la fin de la convertibilité du dollar en or » ?

    Commentaire : Concernant la guerre au cash, compte à rebours orchestré par les puissants contre le peuple :
    - Guerre au cash : un nouveau système de paiement électronique pour toujours moins de liberté
    - Guerre au cash : les réels buts des projets d'abandon de l'argent liquide
    - Guerre au cash, guerre contre le peuple
    - Guerre au cash : Les États s'attaquent à nos libertés
    - Guerre au cash : devenez un hors-la-loi
    - Guerre au cash : un gouvernement qui considère que notre argent est à sa disposition
    - Guerre au cash : quand l'Etat profond s'intéresse à notre argent
    - Guerre au cash : la voie vers l'État tutélaire
    - Guerre au cash : abolir, asservir
    - Guerre au cash : quand l'État se servira dans nos poches, il sera trop tard

    https://fr.sott.net/article/28256-Guerre-au-cash-payer-notre-banque-pour-qu-elle-garde-notre-argent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout l'escroquerie GOUVERNEMENTALE sur TOUS les salaires (ou allocations) rédigés en chèques ou transmis à une banque.

      Ainsi, les transactions (dites illégales) actuelles sont faites en billets de banques étrangères ou en nature (or, argent, etc)

      Supprimer
  4. Le saumon transgénique de nouveau à la une de l’actualité

    le 23 mai 2016
    par jacqueshenry

    Le saumon de l’Atlantique est l’espèce la plus abondamment produite par aquaculture dans le monde : environ 2 millions de tonnes pour une valeur de 10 milliards de dollars. Les enjeux économiques sont donc à l’évidence considérables. La société canadienne AquaBounty a mis au point avec l’aide de l’Université du Newfoundland il y a plus de 20 ans un saumon génétiquement modifié qui produit continuellement l’hormone de croissance du saumon Chinook dont le gène est sous le contrôle du promoteur de la protéine « anti-gel » d’anguille. Il est intéressant de mentionner pour quelle raison ce montage fut choisi à l’origine. Le saumon ne produit pas d’hormone de croissance durant les longues nuits d’hiver de l’Atlantique Nord ni dans l’obscurité. Le saumon génétiquement modifié présente la particularité de produire cette hormone 24 heures sur 24 et le résultat est spectaculaire, il grossit deux fois plus vite que le saumon non génétiquement modifié en engloutissant 10 % de nourriture en moins.

    Il aura fallu plus de 20 ans pour que la FDA américaine autorise la commercialisation de ce saumon et les autorités sanitaires canadiennes viennent de suivre leur homologue américain. La FDA, sous la pression des écologistes, en particulier le WWF, a fini par exiger un étiquetage évident pour ces saumons afin que le consommateur ne les confonde pas avec les saumons « normaux ». Si j’ai utilisé des guillemets c’est pour insister sur le fait que toutes les études et analyses réalisées ce dix dernières années sur le saumon AquaBounty n’ont jamais pu montrer une quelconque différence avec le saumon de l’Atlantique élevé dans des fermes marines, que ce soit en Norvège, en Islande ou en Ecosse.

    Les écologistes, un peu dépités par les décisions américaine et canadienne, ont alors mis en avant le fait que AquaBounty avait choisi les montagnes du Panama pour y installer une grande ferme d’élevage de saumons à 1500 mètres d’altitude. Ce choix a paru suspect pour les écolos qui semblent ignorer que le saumon vit aussi bien en mer qu’en rivière …

    Le gouvernement canadien considère que la nourriture issue de plantes transgéniques est saine et non détrimentale pour la santé humaine. Elle est consommée depuis de nombreuses années sans qu’un quelconque effet adverse ait pu être détecté. D’autre part les modifications génétiques apportées améliorent les qualités nutritionnelles des aliments. Les autorités canadiennes ont déclaré qu’un étiquetage spécifique des saumons d’AquaBounty n’était pas nécessaire (voir le lien). Les écolos canadiens réfutent tout en bloc et considèrent comme déplorable et dangereux que le peuple soit pris en otage pour être le premier au monde à expérimenter un animal génétiquement modifié. Comme je le mentionnais dans un précédent article de ce blog (voir les liens au sujet du saumon AquaBounty) l’écologie est devenue une véritable religion qui s’appuie sur de la fausse science, une résurgence détestable du Lysenkoisme …

    Illustration : Deux saumons de l’Atlantique du même âge, élevés dans les mêmes conditions. En arrière plan le saumon AquaBounty

    Source : news.gc.ca/article-en.do?nid=1068309 et aussi sur ce blog :

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2013/10/20/saumon-transgenique-belle-bataille-en-perspective/

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2016/03/30/ou-la-religion-se-mele-des-ogms/

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2016/05/23/le-saumon-transgenique-de-nouveau-a-la-une-de-lactualite/

    RépondreSupprimer
  5. Les scientifiques prédisent la perte étendue de glace de l’énorme glacier Antarctique

    18 mai 2016

    Les taux actuels du changement climatique pourraient déclencher l’instabilité dans un glacier Antarctique majeur, conduisant finalement à plus de 2m d’élévation du niveau marin.

    Il s’agit de la conclusion d’une nouvelle étude en regardant l’avenir de Totten Glacier, un glacier important en Antarctique. Totten Glacier draine une des plus grandes régions du monde de la glace, sur la feuille est de la glace Antarctique (IAE).

    En étudiant l’histoire des progrès de Totten et retraites, les chercheurs ont découvert que si le changement climatique se poursuit sans relâche, le glacier pouvait franchir un seuil critique au cours du siècle prochain, dans une phase irréversible de recul très rapide.

    Cela pourrait l’amener à se retirer à l’intérieur des terres jusqu'à 300 kilomètres dans les siècles suivants et la libération de grandes quantités d’eau, contribuant à 2,9 mètres à global élévation du niveau marin.

    L’IAE est actuellement considéré comme relativement stable face à réchauffement de la planète par rapport à la beaucoup plus petite calotte glaciaire dans l’Antarctique occidental, mais Totten Glacier est tronçonnage la tendance en perdant des quantités substantielles de glace. La nouvelle recherche révèle que Totten Glacier peut être encore plus vulnérable qu’on ne le pensait.

    L’étude, par des scientifiques de l’Imperial College de Londres et établissements en Australie, les États-Unis et la Nouvelle-Zélande est publié aujourd'hui dans la Nature. L’an dernier, l’équipe a découvert qu’il y a actuellement l’eau circulant sous une partie flottante du glacier qui est à l’origine plus fondante que pourrait avoir été prévu.

    Leur nouvelle étude se penche sur la géologie sous-jacente du glacier et révèle que si il se retire encore 100-150 km, sa façade sera assis sur un lit instable et cela pourrait déclencher une période de recul rapide pour le glacier. Cela forcerait ce dernier à se retirer de presque 300 km à l’intérieur de sa façade actuelle à la côte.

    Retraite complète 300 km l’intérieur des terres peuvent prendre plusieurs centaines d’années, selon le co-auteur professeur Martin Siegert, co-directeur de l’Institut de Grantham à l’Imperial College London. Cependant, une fois le glacier franchit le seuil dans la région instable, la fonte sera imparable - au moins jusqu'à ce qu’il a reculé jusqu’au point où la géologie redevienne plus stable.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  6. « Les éléments de preuve qui se réunissent est un tableau de l’Antarctique oriental étant beaucoup plus vulnérables à un environnement de réchauffement de la planète que nous le pensions, » dit-il. "C’est quelque chose qui que nous faut s’inquiéter. Glacier de Totten perd sa glace maintenant, et l’eau chaude de l’océan qui provoque cette perte a le potentiel pour également repousser le glacier à un endroit instable. »

    Glacier de Totten, prise plus importante de l’Antarctique oriental de glace, est instable et a grandement contribué à la montée des eaux dans le passé, selon une nouvelle étude. Crédit : L’Université du Texas à Austin « Totten Glacier est la glace de l’inlandsis antarctique est une seule prise, mais il pourrait avoir un impact énorme. L’inlandsis antarctique orientale est de loin la plus grande masse de glace sur la terre, sorte de tout petits changements ont une grande influence dans le monde. »

    Pour découvrir l’histoire des mouvements du Totten Glacier, l’équipe a examiné les roches sédimentaires en dessous du glacier à l’aide des levés géophysiques aéroportés. De la Commission géologique record, influencé par l’érosion de glace ci-dessus, ils étaient en mesure de comprendre l’histoire du glacier qui s’étend de dos des millions d’années.

    Ils ont constaté que le glacier a reculé de plus rapidement dans certaines régions « unstable » dans le passé. Selon cette preuve, les scientifiques croient que lorsque le glacier atteint ces régions encore une fois nous allons voir le même schéma de recul rapide.

    http://phys.org/news/2016-05-scientists-extensive-ice-loss-huge.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ordurocratie de ces fils de putes et enfants de salauds qui cherchent à faire croire (aux idiots seulement) que lorsqu'un glaçon font il croit en volume d'eau ! (alors que c'est le contraire), prête à discuter sur l'utilité de tels sites comme des attardés mentaux algorés qui les soutiennent.

      (...) L’étude, par des scientifiques de l’Imperial College de Londres et établissements en Australie, les États-Unis et la Nouvelle-Zélande est publié aujourd'hui dans la Nature (...)

      (...) Retraite complète 300 km l’intérieur des terres peuvent prendre plusieurs centaines d’années, selon le co-auteur professeur Martin Siegert, co-directeur de l’Institut de Grantham à l’Imperial College London. (...)

      Il n'y a AUCUN scientifique qui appuie/crédite/soutient une telle argumentation débile !

      Supprimer
  7. Bilderberg : la « cuvée 2016 » des « exécutants » de ceux qui ont vraiment le pouvoir

    Klagemauer.TV
    dim., 22 mai 2016 13:42 UTC

    Mais qu'est-ce qui se cache derrière ?

    -- Commentaire : Cette année, la réunion Bilderberg se tiendra à Dresde en Allemagne, du 9 au 12 juin. --


    Une réunion apparemment privée et informelle des personnes qui ont beaucoup d'influence dans l'économie, l'armée, la politique, la science et les médias. Christoph Hörstel, ancien correspondant de l'ARD, aujourd'hui conseiller et journaliste, pense (je cite) : « Il y a toujours l'idée fausse que ce sont des puissants de ce monde qui se réunissent à cette conférence. Mais en fait ce sont les exécutants de deuxième ligne qui se réunissent sur ordre télécommandé par les vrais puissants, les oligarques. Car les Rockefeller et les Rothschild n'y participent pas. » Fin de citation.

    Dans une prise de position qui mérite d'être lue sur la conférence de Bilderberg, Claudia von Werlhof professeur émérite pour la recherche sur les femmes, écrit : « Ici on se trouve dans l'avant-cour du pouvoir, du pouvoir réel. Celui qui a été remarqué par ce pouvoir y sera invité. Et en tant que quoi sera-t-il ou sera-t-elle invitée ? En tant que prochain représentant de ce pouvoir ! [...] Il semble que les puissants ne peuvent pas être puissants s'il n'y a pas cette sorte de « classe charnière », qui dit sur commande d'en-haut, ce qui se passe et ce qu'on doit faire. »

    Par « classe charnière » on entend ce groupe de personnes qui sert de lien entre les puissants et le peuple. C'est pourquoi vous, les exécutants des puissants, ne vous laissez plus manipuler ! Enlevez le pouvoir des mains de « ceux qui ont le pouvoir » ! « Peux-tu imaginer cela : il y a une réunion de Bilderberg et personne n'y va ? » C'est pour cela que plaide Madame von Werlhof.

    L'issue de tous ces dysfonctionnements provoqués par les puissants dépend de ce que le peuple voie clair dans leur tactique. Et pour cela il faut qu'il puisse discerner le rapport entre les différentes manœuvres apparemment insignifiantes.

    Merci, car vous aussi, en vous consacrant au travail d'information, vous participez à ce que ces fils rouges soient largement connus par la population. Si vous souhaitez également participer à notre réseau indépendant d'Internet, écrivez-nous sous le lien inséré.

    Car comme disait jadis le philosophe allemand Emmanuel Kant : « Le dévoilement est pour l'homme le chemin pour sortir de son immaturité auto-imposée. »

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  8. -- Commentaire : Pour en savoir plus, voir l'article Flore Vasseur au sujet du Groupe Bilderberg sur France Inter.

    Reprise du commentaire de cet article : --

    Comme la plupart des journalistes mainstream, Flore Vasseur a la hantise d'être taxée de conspirationniste ou théoricienne du complot, et s'en défend maladroitement. Or, ce qu'elle décrit précisément dans cette interview, c'est la réalité même du complot : un groupe de personnes se réunissant à huis clos pour prendre des décisions secrètes, et où rien ne filtre de ces réunions.
    « D'un point de vue historique, la seule réalité est celle du complot. La dissimulation, le secret, la richesse et l'indépendance sont synonymes de pouvoir ; la tromperie est l'élément clé de l'art de la guerre (l'instrument des élites au pouvoir), et lorsque la victoire est tout ce qui importe, la moralité traditionnelle des gens ordinaires devient une entrave. La dissimulation découle d'un élément omniprésent à la base de l'exis- tence au sein de notre monde, à savoir que ceux qui sont en haut de l'échelle pren- dront toujours toutes les mesures - quelles qu'elles soient - nécessaires au maintien du statu quo.

    (...)

    La seule étiquette [de complot] déclenche un rejet automatique, comme si personne n'agissait jamais secrètement. Mettons quelque peu cette question en perspective, et apportons-y un peu de bon sens. Les États-Unis sont constitués de grands organismes - de corporations, de bureaucraties, de « groupes d'intérêt », et ainsi de suite - organismes qui sont par essence comploteurs. C'est-à-dire qu'ils sont hiérarchiques, les décisions importantes y sont prises en secret par quelques dirigeants majeurs qui n'hésiteraient pas à mentir sur leurs activités. Telle est la nature du comportement propre à ces organismes. Le « complot », pris dans ce sens-clé, est monnaie courante sur toute la planète. Au sein des appareils militaires et des services secrets du monde entier, cette tendance est amplifiée au plus haut point.

    Au cours des années 1940, [...] l'armée et ses scientifiques développèrent les armes les plus terrifiantes au monde dans le secret le plus total... Quiconque a vécu dans une société répressive sait que la manipulation officielle de la vérité est un fait quotidien. Mais les sociétés ont leurs élites et leurs petites gens. De tout temps et en tout lieu, c'est l'élite qui gouverne, et c'est l'élite qui exerce une influence dominante sur ce que l'on pourrait appeler la culture officielle. [...] Toutes les élites prennent soin de manipuler l'information publique pour maintenir au pouvoir les structures existantes. C'est une vieille méthode. Les États-Unis sont théoriquement une république et une société libre, mais en réalité, c'est un empire et une oligarchie, vaguement consciente de sa propre oppression, à l'intérieur comme à l'extérieur.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  9. J'ai utilisé le terme « État de sécurité nationale » pour décrire ses structures de pouvoir. C'est une façon appropriée d'évoquer les communautés de l'armée et des services secrets, tout comme les milieux qui s'en nourrissent, comme les fournisseurs de la défense et autres entités clandestines nébuleuses. Ses caractéristiques fondamentales sont la dissimulation, la richesse, l'indépendance, le pouvoir et la duplicité. Presque tout ce qui fut entrepris d'important par la communauté de l'armée et des services secrets des États-Unis dans les cinquante dernières années le fut en secret. Le projet de construction d'une arme atomique, mieux connu sous le nom de Projet Manhattan, reste le grand modèle de toutes les activités qui suivirent. Pendant plus de deux ans, pas un seul membre du Congrès ne fut même tenu informé de ce projet, bien que son coût total excédât deux milliards de dollars. Pendant et après la Seconde Guerre mondiale, d'autres projets importants tels que le développement d'armes biologiques, l'immigration de scientifiques nazis, les expériences terminales de manipulation mentale, l'interception à l'échelle nationale du courrier et des transmissions télégraphiques d'une population inconsciente, l'infiltration des médias et des universités, les coups d'État secrets, les guerres secrètes et les assassinats, furent non seulement tous tenus éloignés des regards du public étasunien, mais aussi de la plupart des membres du Congrès et de plusieurs présidents.

    À vrai dire, parmi les agences de renseignements les plus puissantes, plusieurs furent elles-mêmes mises en place secrètement, inconnues du public ou du Congrès pendant des années. Depuis les années quarante, les organes de la Défense et des services secrets étasuniens ont plus d'argent à leur disposition que la plupart des pays. En plus des dollars officiels, une grande partie de l'argent est de source inconnue. Depuis ses débuts, la CIA est engagée dans une série « d'affaires » officieuses qui ont généré d'énormes sommes d'argent liquide. Les relations entre la CIA et le crime global organisé (et donc, de facto, avec le commerce international des narcotiques) sont abondamment prouvées et documentées depuis des années. Une grande partie des investissements initiaux nécessaires au fonctionnement de la communauté des services secrets étasuniens fut fournie par des familles étasuniennes très puissantes et reconnues, qui ont depuis longtemps un intérêt à financer des opérations de sécurité nationale jugées nécessaires à leurs intérêts. En théorie, il existe une surveillance civile des organes de sécurité nationale
    étasuniens. Le président est le commandant suprême des armées. Le Congrès a un droit de regard officiel sur la CIA. Le FBI doit répondre devant le ministère de la Justice. En pratique, tout ceci est peu appliqué. L'une des raisons en est la dissimulation. [...]

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  10. Un exemple glaçant d'une telle indépendance eut lieu au cours des années 1950, lorsque le président EISENHOWER perdit véritablement le contrôle de l'arsenal nucléaire. La situation se détériora à un point tel qu'au cours de ses deux dernières années de mandat, EISENHOWER demanda à plusieurs reprises une audience au chef du Strategic Air Command afin de connaître le plan de représailles nucléaires des États-Unis. Ce qu'il apprit finalement en 1960, la dernière année de son mandat, l'horrifia : la moitié de l'hémisphère nord serait anéantie ! Si un héros militaire révéré tel qu'EISENHOWER n'a pu contrôler l'arsenal nucléaire étasunien, ni obtenir une réponse franche de la part du Pentagone, comment diable les présidents TRUMAN, KENNEDY, JOHNSON ou NIXON l'auraient-ils pu sur des questions comparables ? La dissimulation, la richesse et l'indépendance sont synonymes de pouvoir. Au fil des années, l'État de sécurité nationale a accédé à la technologie la plus sophistiquée au monde, barré l'accès de milliers d'hectares de territoire au public, obtenu la possibilité illimitée d'espionner à l'intérieur et à l'extérieur des frontières étasuniennes, mené des actions officielles ou clandestines contre d'autres nations, et poursuivi des guerres sans subir de critique sérieuse de la part des médias. Au niveau national, il garde sous influence les élus et les groupes qui espèrent obtenir quelques milliards de dollars du budget de la défense.

    Ensemble, les exemples de duplicité officielle forment un tout quasiment homogène. Ils incluent des morceaux de choix tels que la crise « bidon » de la guerre de 1948, le « missile gap » imaginaire rapporté par l'armée de l'air au cours des années 1950, les incidents soigneusement orchestrés menant au vote de la Résolution sur le golfe du Tonkin... La dissimulation découle d'un élément omniprésent à la base de l'existence au sein de notre monde, à savoir que ceux qui sont en haut de l'échelle prendront toujours toutes les mesures - quelles qu'elles soient - nécessaires au maintien du statu quo. Les sceptiques demandent souvent : « Pensez-vous vraiment que le gouvernement pourrait cacher [quoi que ce soit] pendant si longtemps ? » La question elle-même reflète l'ignorance de la réalité, qui est que la dissimulation est monnaie courante au sein de l'État de sécurité nationale. Cependant, la réponse est en fait oui, et non. « Oui », dans le sens où les opérations de dissimulation sont le modus operandi habituel - elles sont souvent ignorées du public pendant des décennies, et révélées au grand jour par le simple fait du hasard. Mais aussi « non », dans la mesure où [...] il y a fuite d'informations dès le départ. Il est impossible de tout verrouiller complètement.

    La clé est de neutraliser et discréditer les informations gênantes, parfois par un démenti officiel, parfois en utilisant les médias par personnes interposées. Il est peu probable que les preuves [d'un complot] provenant d'échelons inférieurs survivent au conflit inévitable avec la culture officielle. Et la reconnaissance de la réalité des [complots] n'aura lieu que lorsque la culture officielle la jugera digne d'intérêt ou nécessaire. »

    Richard Dolan, UFOs and the National Security State

    https://fr.sott.net/article/28259-Bilderberg-la-cuvee-2016-des-executants-de-ceux-qui-ont-vraiment-le-pouvoir

    RépondreSupprimer
  11. Le vol Egyptair 804 et les magouilles politiques

    Thomas Gaist
    Mondialisation.ca
    dim., 22 mai 2016 16:38 UTC

    Le vol EgyptAir 804 parti de Paris à destination du Caire s'est écrasé jeudi en mer Méditerranée, tuant au moins 66 personnes; les passagers venaient d'Egypte, d'Arabie saoudite, d'Irak, de France, du Royaume-Uni, du Koweït, du Soudan, du Tchad, du Portugal, de Belgique, du Canada et d'Algérie.
    L'Airbus A320 a disparu des radars à environ 180 miles de la côte égyptienne après avoir réduit brusquement son altitude de 37.000 à 15.000 pieds dans les secondes qui ont suivi son entrée dans l'espace aérien égyptien.
    Si la cause réelle de la destruction du vol 804 est toujours controversée, il était tout de suite clair que les puissances de l'OTAN sauteraient sur l'occasion pour intensifier leurs opérations de guerre et leurs préparatifs d'Etats policiers, menés sous le prétexte frauduleux de la «guerre contre le terrorisme ».
    En quelques heures, les gouvernements occidentaux et régionaux ont avancé l'assertion d'une implication terroriste et promis que des forces de l'OTAN, américaines et françaises entre autre, allaient participer à une réponse officielle coordonnée par les gouvernements égyptien, français et grec.

    Il était « plus que probable » que le vol 804 avait été abattu par une attaque terroriste, a annoncé le gouvernement égyptien. Donald Trump, le favori républicain à la présidentielle américaine a dénoncé jeudi un « islam radical » responsable du « carnage partout dans le monde, y compris au World Trade Center, à San Bernardino, à Paris, contre [le navire] USS Cole, à Bruxelles, ».

    « On dirait bien une nouvelle attaque terroriste. L'avion venait de Paris. Quand allons-nous faire preuve de fermeté, d'intelligence et de vigilance? » a tweeté Trump. Le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, a lui aussi affirmé qu'« un avion a[vait] été descendu.»

    La rivale démocrate de Trump, l'ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton, a elle aussi déclaré que le crash était « un acte de terrorisme » et exigé plus de « leadership américain en Europe, au Moyen-Orient et ailleurs », et plus d'attaques contre l'Irak et la Syrie.

    Le président américain Barack Obama et ses conseillers antiterroristes suivent de près la situation, a dit la Maison Blanche.

    Selon les enquêteurs grecs les affirmations d'implication terroriste sont prématurées; ceux-ci ont fait état d'indices que les débris de l'avion n'indiquaient pas un attentat terroriste. De plus, aucun groupe terroriste n'a revendiqué la responsabilité d'avoir abattu l'avion jeudi soir.

    Quel que soit la réalité des faits, il ne fait aucun doute que les annonces hâtives des gouvernements occidentaux sont politiquement motivées.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  12. Les attentats de novembre dernier à Paris et à San Bernardino ont été suivis d'une énorme escalade de la répression policière de la part du gouvernement français, dont des lois accordant aux forces de sécurité françaises des pouvoirs pratiquement illimités pour surveiller, rechercher et tuer tout individu que la police soupçonne de « menacer la sécurité et l'ordre public. »

    Le jour même de l'accident, l'Assemblée nationale française prorogeait pour une période supplémentaire de deux mois l'état d'urgence décrété après les attentats de Paris.

    L'accident d'avion de jeudi s'est produit seulement quelques jours après le passage de la réactionnaire loi travail du Parti socialiste (PS), le dernier d'une suite de décrets d'urgence visant à préparer l'Etat français à l'émergence de luttes révolutionnaires contre le capitalisme.

    Le premier ministre français Manuel Valls avait déjà annoncé en avril que les pouvoirs autoritaires seraient prorogés en prévision d'attaques sur les prochains « grands événements » sportifs, le championnat d'Europe de football et le Tour de France.
    Les gouvernements européens se sont servi du détournement du vol 181 d'EgyptAir en mars et de la destruction du vol 9268 de la compagnie aérienne russe MetroJet au-dessus de la péninsule du Sinaï en octobre dernier, pour imposer des mesures de sécurité plus sévères dans les aéroports.
    Pratiquement tous les incidents terroristes des 15 dernières années furent le fait d'individus liés aux services de renseignement occidentaux. Les membres de l'État islamique responsables des attentats du 13 novembre à Paris étaient bien connus des polices française et belge avant l'attaque et résidaient à moins d'un km de la préfecture de police de Paris. Les terroristes du 11 septembre venaient majoritairement d'Arabie Saoudite, principal allié des États-Unis au Moyen-Orient; on continue d'interdire l'accès public de quelques 80.000 pages de documents secrets du FBI détaillant les relations entre les pirates de l'air du 11 septembre et l'élite saoudienne.

    De tels attentats, s'ils ne sont pas initiés par les Etats, font directement le jeu des cliques impérialistes et de leurs agences de renseignement militaire, et de leur marche à la guerre et à la dictature dans le monde entier. Chaque attaque est suivie d'une nouvelle série de mesures d'Etat policier et de répression contre la classe ouvrière et les immigrants.

    L'incident de jeudi est particulièrement inquiétant vu les préparatifs par toutes les puissances impérialistes à une intensification des interventions militaires en Libye, au Yémen, en Syrie et en Irak, ainsi que le long de la frontière russe et des côtes chinoises.

    -- Commentaire : Lire aussi :
    - Disparition en plein vol d'un avion d'Egyptair
    - France : le régime autoritaire est en place
    - Ont-ils une guerre atomique derrière la tête ? L'Europe sur le front nucléaire
    - L'arrogance aveugle de Riyad et le jeu des cinq erreurs
    - France : politique de la matraque d'un pouvoir aux abois --

    https://fr.sott.net/article/28264-Le-vol-Egyptair-804-et-les-magouilles-politiques

    RépondreSupprimer
  13. Rapport du FBI propre expose « Guerre sur les flics » comme Pure propagande

    Soumis par Tyler Durden le 23/05/2016 22:40 -0400
    Soumis par William Grigg, via le projet libre pensée,

    Après une année dans laquelle le public a été mitraillés sans relâche avec la rhétorique alarmiste sur une "guerre sur les flics" et l’impact terrible de la soi-disant « effet Ferguson » officiel du FBI statistiques confirment que les décès violentes ligne-service de police diminué abruptement en 2015.

    Selon le Bureau :

    "Statistiques préliminaires... montrent que 41 agents de police ont été préméditées tués dans l’exercice de leurs fonctions en 2015. Il s’agit d’une diminution de près de 20 % en comparaison avec les 51 officiers tués en 2014. » Un plus grand nombre d’officiers (45) a subi des blessures mortelles dans des accidents liés au devoir, dont 41 véhicules à moteur en cause.

    À travers le 17 mai de cette année, selon l’Officer Down Memorial Page, il y a eu 35 line-of-duty policier décès, dont 21 impliquent la violence, telles que des coups de feu ou assaut véhiculaire. Ceci suggère que 2016 pourrait voir une augmentation de ce sinistre total, mais heureusement cela ne reste qu’une possibilité.

    Tout au long de 2015, responsables de l’application de la Loi, les syndicats de police, et même FBI directeur James Comey mis en garde contre une « guerre sur les flics » qui était censé être une excroissance de ce qu’ils ont appelé l’effet « Ferguson » – hésitation de la police à utiliser la force en raison d’inquiétudes au sujet de la publicité négative. Le 10 mai, par exemple, Comey a réitéré ce thème, insistant sur le fait que « l’effet vidéo virale » a changé « la police de façon peut agir » en les empêchant d’entamer une action énergique pour faire face à la criminalité violente. Cela laisse soi-disant police plus insécure, émancipant ainsi des criminels pour faire des ravages sur les communautés moins protégés.

    Cependant, ancien défenseur de policier-tourné-police réforme Baltimore Michael Wood Jr. dit l’intercepter, il y a des cas dans lesquels moins agressive de la police a correspondu à une baisse de la criminalité violente : là où la police ne traitez pas le public comme un ennemi d’être modérée, le public répond en cherchant de l’aide et lui donnant, dans l’effort pour dissuader les crimes contre des personnes et des biens.

    « Police maintenant pour la première fois doivent faire envisager les conséquences d’être brutale, étant contraire à l’éthique et faire des choses qui pendant très longtemps ils pourraient faire et ne pas être responsable » Bois déclare. « Mais cela ne rend pas le crime arriver. »

    Déclarations mélodramatiques de Comey sur « un vent froid souffle sur l’application de la Loi, » et la dépendance à l’égard des choses qu’il a été dit "dans beaucoup de conversations privées avec des chefs de police" démontrer que: « il pousse une idéologie, » Woods se poursuit. « Position du Comey est que si l’aile exécution armés du gouvernement prend sa botte sur le cou du public, juste un peu, puis nous deviendrons simplement tueurs. »

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  14. Tandis que la police moins souffert des morts violentes l’année dernière que dans n’importe quelle année depuis 2013 – quand 27 policiers ont été tués recelé – il n’y a aucune preuve que la police ont été inhibée dans le recours à la force mortelle. Selon les totalisations officieuses, au moins 1 200 américains morts dans violents affrontements avec la police l’an dernier. Avis officiel est prise de chacun des cas extrêmement rares où la police est violemment tué, mais il n’y a aucun décompte officiel des personnes tuées par la police, ou la comptabilité pour savoir si chaque usage de la force létale était légalement justifiée.

    Il est vrai, comme Comey et autres répressives fonctionnaires ont dit, le taux d’homicide de l’année de cette dernière était environ onze pour cent plus élevé que l’année précédente, telle que définie par les statistiques de la criminalité se sont réunis dans les 30 plus grandes villes du pays. Cependant, comme le centre Brennan pour la Justice souligne dans son rapport détaillé sur le sujet, "même avec les augmentations de 2015, taux d’homicides sont à peu près les mêmes qu’en 2012 » ; en outre, alors que le taux d’homicides ont augmenté dans 14 des 30 plus grandes villes, 11 autres vu que le taux de descendre l’année dernière.

    Quand tous documentées infractions contre des personnes et des biens ont été prises en compte, précise le centre Brennan, le taux de criminalité pour 2015 ont diminué de 1,5 %.

    « Il est important de se rappeler juste combien la criminalité a diminué au cours des 25 dernières années, » souligne le rapport du centre de Brennan. « Le taux de criminalité est maintenant la moitié de ce que c’était en 1990, et presque un quart (22 %) moins que ce qu’il était au tournant du siècle. »

    Étant donné que les morts violentes de police en service sont extrêmement rares et le crime de toutes sortes à proximité-bas, ce qui est le véritable « effet de Ferguson » ?

    Peut-être la véritable signification de cette expression se trouve dans l’émergence d’un mouvement mené par des syndicats de police pour définir l’application de la Loi comme une « catégorie spécialement protégée » aux fins de juger les « crimes de haine ».

    Policiers bénéficient déjà des avantages du « Privilège bleu » – immunité qualifiée et une attention particulière à l’utilisation de la violence au travail. Les infractions criminelles contre les policiers sont déjà traitées comme des crimes graves. Toutefois, à l’instigation des syndicats de police et de leurs alliés, législatures dans plusieurs États envisagent de factures qui traiteraient de la violence contre la police – tels qu’activement rébellion – comme les crimes de haine.

    Versions de cette législation, qui est soutenue par l’ordre fraternel de Police (FOP) – plus grand syndicat de police du pays – ont été introduites au Maryland et en Louisiane et comme les règlements en vigueur dans plusieurs villes . Le projet de loi de la Louisiane, 953 HB, rendrait toute infraction commise contre une personne ou des biens en raison de "l’emploi réelle ou perçue... comme un agent ou un pompier" un crime punissable par jusqu'à cinq ans de prison et un $ 5 000 fine.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  15. Projet de loi soutenu par un FOP dans le Maryland qui servirait probablement un modèle de législation fédérale rendrait arrestation un "crime de haine" en raison de l’identité de la victime supposée. États législatures ailleurs envisagent de semblables mesures et certaines administrations municipales sont adoptant résolutions approuvant la demande de la FOP à emmailloter les agents de la police fédérale dotée du statut "spécialement protégées".

    Dans une lettre au président Obama, Chuck Canterbury, Président National du syndicat de l’armé impôt-feeders', a exigé que "le gouvernement fédéral actuel hate crimes droit élargi pour inclure les agents de police. Cet appel a été sans réponse et agents de la police de notre pays continuent à mourir dans les rues."

    Affichage des tone-deafness quant à ce que ses commentaires disent de la supposée valor de policiers, Canterbury a exigé que les flics soient désignés un groupe "spécialement protégé" qui sont « traqué et ciblé juste à cause de l’uniforme qu’ils portent. » Ce récit lamentable de criminels insurgés et flics assiégées est transformé en une demande que le « discours de haine » soit traitée comme une infraction fédérale.

    « Les élus sont prompts à consoler les familles des défunts et louange nous pour le difficile et dangereux travail que nous faisons tous les jours, » reniflements le commissar FOP. "Pourtant, trop se taisent lorsque les inondations de discours de haine les médias avec des appels à la violence contre la police ou à des demandes que la police support vers le bas et leur donnent" – Canterbury définit jamais "eux", fait intéressant – "« salle de détruire. » La violence ne finira pas jusqu'à ce que la rhétorique ne c’est pourquoi j’ai appelé le Congrès et votre Administration de travailler avec nous pour régler le déferlement de violence contre la police en élargissant la Loi de crimes de haine fédérale pour protéger les policiers ». (C’est nous qui soulignons.)

    L’objectif ici, est encore une fois, de pénaliser la rhétorique comme un acte criminel contre un membre d’une classe spécialement protégées. Apparemment, la « guerre sur Cops » ne sera pas gagner jusqu'à ce que les citoyens qui critiquent leur font face à des poursuites pénales pour le faire.

    http://www.zerohedge.com/news/2016-05-23/fbis-own-report-exposes-war-cops-pure-propaganda

    RépondreSupprimer
  16. Économie de la brouette

    Soumis par Tyler Durden le 23/05/2016 21:50 -0400
    Soumis par Jeff Thomas via InternationalMan.com,

    En 2014, nous avons publié un article intitulé "Voir le film avant, il est filmé". Dans cet article, que j’ai décrit la situation au Venezuela, à ce moment-là. Les effets de quinze années de collectivisme menaçaient de s’effondrer l’économie. Le gouvernement réagissait par impression bolivars (monnaie vénézuélienne) à grande échelle — une solution instinctive qui a été utilisée par plus de vingt autres pays au siècle dernier, toujours avec le même résultat : hyperinflation, ce qui entraîne l’effondrement économique.

    À l’époque, j’ai recommandé aux lecteurs qu’ils « regardent le film » comme il a été se joue au Venezuela, comme il leur offrirait un aperçu de ce qui était sur les routes dans leur propre pays, devraient elles résident en Europe ou en Amérique du Nord.

    Le modèle suivi par le Venezuela est à peu près les mêmes que pour les autres juridictions ; Venezuela est un peu plus avancé dans la progression. Par conséquent, ce que nous observons au Venezuela est susceptible d’être joué dans d’autres pays qui ont fait la même erreur d’assumer plus de dettes qu’ils peuvent jamais rembourser.

    Comme prédit, le Venezuela est maintenant bien au long en ce qui concerne l’hyperinflation.

    La définition traditionnelle de « inflation » est « l’augmentation de la quantité de monnaie en circulation. » Aujourd'hui, nous pensons à l’inflation comme une augmentation du coût des marchandises, mais c’est simplement un sous-produit prévisible de l’inflation. Si la somme d’argent augmente, le coût des marchandises augmentera toujours pour y faire face. Par conséquent, l’émission de grandes quantités de papier-monnaie a seulement un effet positif très temporaire. En fin de compte, il provoque une augmentation du prix des biens et services, qui, à son tour, réclame davantage d’impression.

    En 1922, l’Allemagne a été jusqu'à ses yeux dans la dette, au point qu’il a été au-delà de remboursement. Le gouvernement, pour tenter de surmonter la pauvreté extrême qui s’est développée, a décidé d’imprimer plus de billets en papier. L’impression n’a pas (et ne pouvait pas) résout le problème, donc ils ont imprimaient plus. Puis plus encore. Ils ont gardé l’impression, à l’automne de 1922, le reichsmark valait si peu que nouveaux projets de loi étaient distribuées par les banques dans des wagons couverts. Une histoire du temps décrit un homme portant une brouette de reichsmarks à boulanger acheter une miche de pain. Tandis que dans la boutique, faire l’affaire avec le boulanger, il a été volé — la brouette pleine d’argent qu’il avait laissé de côté sur le trottoir avait été volée. Le voleur largué les reichsmarks sur le trottoir et pris la fuite avec la brouette.

    Alors, sont les leaders de l’apprentissage du Venezuela des erreurs des autres pays qui ont suivi cette tendance ? Loin s’en faut. Récemment, ils ont pris livraison des billets plus 5 milliards – assez pour remplir trois douzaines 747 avions cargo. Dans le même temps, Venezuela est brader son or afin de payer pour la nouvelle monnaie et autres dettes. Venezuela va bientôt manquer d’argent réel à payer pour la monnaie fiduciaire, et qui apportera la charade à un désastre.

    Le lecteur peut dire à lui-même, « quand les gens apprendront ? » Malheureusement, ils ne font pas. Chose incroyable, lorsque le reichsmark s’est effondré en 1923, que personne ne blâme l’impression excessive. En fait, beaucoup de gens estime que si seulement l’impression avait continué un peu plus, tout aurait pu être bien.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  17. Ce que nous pouvons prendre loin de cela, c’est que ce qui est arrivé en Allemagne de Weimar en 1922 – 1923 se passe maintenant au Venezuela en 2016. (Et est arrivé dans quelques vingt autres pays au cours des cent dernières années, plus récemment en Argentine en 2000 et au Zimbabwe en 2008).

    La même chose se produira en Europe et en Amérique dans un avenir assez proche. Ce n’est pas une réaction excessive « Chicken Little » ; C’est une quasi-certitude. Les mêmes erreurs économiques apportent toujours le même fiasco.

    Tout juste deux ans avant d’être nommé chef de la réserve fédérale, Ben Bernanke a assuré un public que la Fed réagirait à toute tendance déflationniste en imprimant des billets de banque en autant que nécessaire. Il s’agissait d’aucune menace de ralenti. N’oubliez pas, les propriétaires de la Fed profitent fortement la taxe déguisée de l’inflation, mais perdre de l’argent s’il y a déflation. Qui nous assure qu’avec le niveau actuel d’insoutenable de la dette nationale américaine (nominalement, quelque 19 billions de dollars, mais en fait quelque 100 billions dollars, y compris le passif non capitalisé), un effondrement du dollar est une donnée.

    Et, bien sûr, la gravité de l’accident est toujours proportionnelle au niveau de la dette, qui nous promet que, étant donné que ce niveau d’endettement est de loin le plus grand que du monde a jamais vu, l’accident sera le plus grand que le monde ait jamais vu.

    Ceux qui ont étudié l’histoire du pays, après avoir rencontré un effondrement hyperinflationniste sera au courant de ce qui a dirigé leur façon, s’ils résident en Europe ou en Amérique du Nord. Ceux qui n’ont pas entrepris une telle étude pourraient choisir de regarder le film — d’observer ce qui se passe au Venezuela que se joue l’hyperinflation et d’apprendre ce que pourrait être leur propre destin.

    Notre résultat prédit, ce qui peut paraître hypothétique en 2014, est maintenant droit au coin au Venezuela. Il s’agit de la valeur au lecteur qui montres que l’effondrement se produit, puis observe ce qui suit. Les événements qui se déroulent sera essentiellement les événements qui seront dérouleront en Europe et en Amérique du Nord lorsque leurs effondrements respectifs se produisent.

    Ce « film » n’est pas censé être un divertissement au détriment de la souffrance d’autrui ; Je regarde c’est une façon d’en avertir préalablement soi-même quant à ce qui arrive aux pays qui sont irrévocablement sur le même chemin, mais n’ont pas encore atteint le même point.

    Par l’observation, le lecteur peut Soyez prévenu sur la façon de se préparer afin que, alors que son pays peut être dirigé vers l’effondrement économique, il peut prendre des mesures pour veiller à ce que l’impact à lui-même, sa famille et ses placements sont diminuées.

    http://www.zerohedge.com/news/2016-05-23/wheelbarrow-economics

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En Europe, ce sont LES gouvernements qui font tout pour empêcher des entreprises de s'ouvrir, de produire et de vendre en multipliant les contraintes, les indécisions, les taxes sur tout. Au Venezuela ce sont des gouvernements terroristes étrangers qui empêchent les entreprises de s'ouvrir, de produire et de vendre en multipliant les contraintes.

      Supprimer
  18. Compréhension effondrement sociétal : Avertissements crise du Venezuela

    Soumis par Tyler Durden le 23/05/2016 19:45 -0400
    Soumis par Adam Taggart via PeakProsperity.com,

    Que nous écrivons sur les risques de notre économie surendettées, de nos politiques insoutenable énergie fossile-dépendante et notre épuisement accéléré des ressources clés, il n’est pas un saut lointain de commencer à inquiéter de la possibilité d’une prochaine dégradation de notre mode de vie moderne--ou même la possibilité de véritable sociétale s’effondrer.

    Malheureusement, l'effondrement n’est pas seulement un souci théorique pour un nombre croissant de personnes dans le monde. Ils vivent au sein de ce moment.

    Cette semaine, nous rattraper Fernando « FerFAL » Aguirre, qui a commencé à bloguer pendant la destruction hyperinflationniste de l’économie de l’Argentine en 2001 et a depuis consacré sa carrière professionnelle à éduquer le public sur ses expériences et les observations de ses séquelles persistantes. Il est l’auteur de survivre à l’effondrement économique et voit de nombreux parallèles entre le chemin qui conduit au déclin de l’Argentine et celui similaire dans l’Ouest, dont les États-Unis, la plupart des pays sont actuellement. Depuis notre 2011 interview avec lui «A Case Study in comment une économie s’effondre», FerFAL a déménagé avec succès de sa famille vers l’Europe.

    Compte tenu de son expérience de première main avec l’effondrement économique de vivre et finissent par s’échapper, en Amérique du Sud, nous lui avons demandé d’offrir sa perspective d’initié sur la crise actuelle au Venezuela, ainsi que la situation de déléguer au Brésil :

    Les plus grands points à garder à l’esprit est la corruption écrasante. Les gens se perdre sur ce qui s’est exactement passé en Argentine, au Venezuela, ou ce qui se passe en ce moment au Brésil. Ils ont en commun est que les gens en charge n’avaient aucun intérêt réel à faire les choses ; ils n’intéressent pas vraiment à détruire le pays. Ils se souciait seulement remplir leurs poches autant que possibles.

    Pensez au Venezuela de cette façon : vous avez un pays où l’eau est plus cher que l’essence. Quel sens cela fait-il ? Je veux dire, vous aviez Hugo Chavez en descendant la rue pointant avec son adage de doigt "nationaliser cela. Nationaliser qui". Et quand il disait « nationaliser », il disait "cela voler". Il n’avait pas des grands projets ou politique grandeur passait dans son esprit. Il voulait juste voler autant qu’il le pouvait.

    je sais pertinemment qu’ils sont un autre abattage dans les rues dès maintenant au Venezuela. Pendant au moins trois ans, il a été une affaire de crime hors de contrôle et de la corruption là-bas. Il s’améliore pas n’importe quand bientôt, à moins que quelque chose change à un niveau plus profond.

    Pour la personne moyenne « classe moyenne » au Venezuela--instruits et toujours tenant à un bon travail--il a besoin de deux ans de salaire pour acheter un billet d’avion seul dans sa propre devise. Il a besoin de travailler pendant deux années entières d’acheter un billet d’avion seul--il est coincé là-bas. Le problème est qu’il a attendu trop longtemps pour quitter. C’est quelque chose d’important que j’écris souvent sur : il faut savoir quand partir. Vous avez besoin de quitter le Venezuela au moins trois ou quatre ans ; vous obtenez maintenant au point où vous êtes coincé là. Le taux de change officiel entre le USD et le Bolivar est de 1 à 10, mais officieusement, qui est le vrai vous rencontrez, ressemble plus à 1 pour 1 000. Alors qu’ils sont fondamentalement vous mourir de faim à travers une monnaie complètement dévaluée, qui est ce que vous êtes payé en.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  19. - voir clip sur site -

    Fondamentalement besoin de trouver les moyens de quitter le pays par tous les moyens possible. Ce que je ferais si j’étais au Venezuela en ce moment, c’est que je partirais à pied. Je quitterais quelque sorte que j’ai pu, parce qu’il n’est pas sûr. Je connais des gens qui ont tué des gens survivant Venezuela, je sais pas vraiment les gars qui avaient dû faire cela pour vivre. Impossible même de trouver un terrain et cultiver votre propre nourriture. Vous ne pouvez faire que lorsque vous avez le gouvernement vole auprès de vous. Ce n’est une victoire aucune situation.

    Un heads-up : la qualité audio de ce podcast n’est pas à nos normes usuelles, en raison des conditions de téléphone en Espagne où nous avons réussi à contacter Fernando.

    http://www.zerohedge.com/news/2016-05-23/understanding-societal-collapse-warnings-venezuelas-crisis

    RépondreSupprimer
  20. Hyper-Reality : l’avenir, tel que vous ne le voulez pas

    Mylène Vandecasteele
    23 mai 2016

    Dans une vidéo de cinq minutes, le cinéaste Keiichi Matsuda nous donne une vision de l’avenir. “Hyper-reality” montre comment les écrans et la publicité vont dominer nos vies. La réalité virtuelle est appelée à devenir un élément clé de nos existences.

    La technologie peut rendre notre vie plus facile, mais l’avenir high-tech que montre Matsuda dans Hyper-reality, comporte aussi des inconvénients qui impliquent la technologie et la communication.

    Dans le clip, une femme est suivie dans les transports publics, au supermarché et dans la rue. Elle est constamment sollicitée par des marques qui lui proposent des gagner des points de fidélité pour bénéficier de promotions et obtenir de meilleurs prix. Alors qu’elle lui pose une question, son assistant personnel ne se préoccupe que de vérifier son identité. Dans la rue, elle est agressée par des gens qui veulent voler son identité. De même, les images virtuelles ne sont parfois pas bien nettes, et elles sont sujettes à des interruptions et des perturbations de temps à autres.

    - voir sur site :

    https://fr.express.live/2016/05/23/hyper-reality-avenir-realite-virtuelle/

    RépondreSupprimer
  21. Mai 2016 : Volonté Deutsche Bank survivre à cette vague de mal ou qu’elle sera la prochaine Lehman Brothers ?

    Par Michael Snyder,
    le 23 mai 2016


    Si vous attendiez pour « le prochain Lehman Brothers moment » qui entraîne le système financier mondial de descendre dans un état de panique de masse, vous pouvez garder un œil sur l’allemand bancaire géant Deutsche Bank. Il est environ trois fois plus gros que Lehman Brothers a été, et si la banque la plus importante dans l’économie plus forte en Europe ont été le point d’imploser, il enverrait instantanément une onde de choc ondulant à travers la planète entière. Ceux qui suivent mon travail régulièrement savent que j’ai commencé à sonner l’alarme sur la Deutsche Bank, début septembre dernier. Depuis ce temps, les mauvaises nouvelles de la Deutsche Bank n’a cessé de verser. Ils ont annoncé une perte de 6,8 milliards d’euros pour 2015, Moody déclassés juste leur dette à deux niveaux au-dessus de statut indésirable, et elles ont été minées par le scandale après scandale. Ces derniers mois, ils ont eu des problèmes pour avoir tenté de truquer les prix des métaux précieux, pour avoir commis des « actions fraude » et pour leurs opérations sur les titres adossés à des hypothèques. La suivante vient de Zero Hedge...

    Un mois après avoir admis à truquer les marchés des métaux précieux, Deutsche Bank a été frappé par un double-coup dur de plus prétendu comportement frauduleux aujourd'hui et le stock est décalée. Tout d’abord, rapporte Reuters que la Banque a pris une charge de 450 millions d’euros pour "fraude commerciale équité," et puis Bloomberg rapporte que la SEC est à la recherche dans des positions de Deutsche Post crise hypothécaire.

    Il s’agit d’une banque qui saigne régulièrement l’argent, et donc la dernière chose dont elle a besoin est pour les agences gouvernementales d’être immense pression sur elle. Malheureusement pour la Deutsche Bank, la SEC semble déterminé à coup de pied alors qu’il est en panne...

    Troubled Wall Street géant Deutsche Bank relève une autre enquête, cette fois par la Securities and Exchange Commission en ce qui concerne la tarification et les rapports de certains titres adossés à des hypothèques.

    La SEC veut savoir si le Francfort, basé en Allemagne Banque artificiellement augmenté la valeur des titres adossés à des hypothèques en 2013 et plus tard a caché ces pertes pendant une période prolongée de temps, Bloomberg pour la première fois, citant des personnes familières avec le sujet.

    Mais même si il n’y a aucun scandales et aucune enquête de gouvernement, la vérité est que Deutsche Bank serait en tout cas une banque profondément perturbée.

    À un moment donné, on a estimé que la Deutsche Bank avait 64 billions de dollars valeur d’exposition à des contrats de produits dérivés. C’est une somme d’argent qui est environ 16 fois la taille du PIB de la nation entière d’Allemagne.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  22. Si personne ne veut voir Deutsche Bank échouent. Ce serait qu'un désastre financier différent de tout le monde a jamais connu auparavant.

    Mais dès maintenant choses ne sont pas au beau fixe. Comme vous pouvez le voir sur ce graphique, la baisse régulière des prix de l’action de Deutsche Bank est étrangement similaire à ce qui est arrivé à Lehman Brothers au cours des mois précédant le moment où il enfin s’est complètement effondrée...

    Plus tôt cette année, prix de l’action de Deutsche Bank a établi un nouveau record faible, et depuis ce temps il a été en vol stationnaire juste au-dessus de ce seuil record.

    Clairement, ce n’est aucun un secret que Deutsche Bank est d’avoir de gros problèmes et les perspectives pour l’avenir immédiat ne sont pas bon. J’ai inclus la citation suivante de Berenberg analyste James Chappell dans un précédent article, mais je pense qu’il faut le répéter...

    Encore trop de problèmes : le plus gros problème est que DBK a trop d’effet de levier. Nos mesures, nous pensons que DBK est encore plus de 40 x mis à profit. DBK peut réduire des actifs ou augmenter le capital pour remédier à cela. Sur le premier chemin d’accès, les marchés n’existent pas dans la taille ni la tarification afin qu’il puisse suivre cette voie. En descendant le deuxième chemin semble également impossible pour le moment, car la rentabilité de l’activité principale est sous pression. Quête de capitaux extérieur est également susceptible d’être difficile, comme la gestion aurait probablement du mal à offrir n’importe quel type du nouveau capital investi.

    En fin de compte, je crois que Deutsche Bank va imploser en fin de compte, mais il ne sera pas le seul.

    Pendant ce temps, nous venons de recevoir quelques plus nouvelles très inquiétants d’Asie. Selon Bloomberg, les exportations japonaises sont maintenant tombés pendant sept mois d’affilée...

    Les exportations du Japon ont chuté pour un septième mois consécutif en avril comme l’yen renforcé, soulignant les défis croissants aux efforts du premier ministre Shinzo Abe pour relancer la croissance économique.

    Les expéditions outre-mer a diminué de 10,1 % en avril à l’année précédente, le ministère des Finances a déclaré lundi. L’estimation médiane des économistes interrogés par Bloomberg prévoyait une baisse de 9,9 %. Les importations ont fléchi de 23,3 %, laissant un excédent commercial de 823,5 milliards d’yens ($ 7,5 milliards), le plus élevé depuis mars 2010.

    Lorsque vos importations sont de 23 pour cent de moins qu’il y un an plus tôt, c’est un signe clair que la demande des consommateurs est moyen, manière vers le bas et que votre économie est en train d’imploser.

    Donc, je répéterai ce que j’ai dit plusieurs fois avant...

    Regarder Allemagne et regardez le Japon.

    Je crois qu’ils vont être deux des plus grandes histoires que cette nouvelle crise financière mondiale commence à se dérouler.

    http://theeconomiccollapseblog.com/archives/may-2016-will-deutsche-bank-survive-this-wave-of-trouble-or-will-it-become-the-next-lehman-brothers

    RépondreSupprimer
  23. Encore un patrouilleur US près de la Russie, l'attaché américain convoqué

    21:53 23.05.2016

    Le ministère russe de la Défense a convoqué l’attaché de l'ambassade US suite à la détection d’un avion de reconnaissance américain près de la frontière russe.

    L’attaché américain a été convoqué ce lundi au ministère russe de la Défense en rapport avec la détection d’un avion-patrouilleur US aux abords des frontières orientales de la Russie. Son vol dans le ciel au-dessus de la mer du Japon a constitué un risque de collision avec les avions de ligne civils, informe le service de presse du ministère de la Défense.

    "Le représentant du ministère américain de la Défense s’est vu signaler que le 22 mai 2016, les forces antiaériennes russes ont détecté un avion de reconnaissance RC-135 de l’armée de l’air américaine qui exécutait une mission de reconnaissance au-dessus de la mer du Japon près de la frontière de la Fédération de la Russie", annonce le communiqué officiel.

    Le ministère souligne que l’avion de reconnaissance, un Boeing RC-135, volait près de la frontière russe à une altitude jugée dangereuse car proche de celle des avions de ligne, qui plus est avec le transpondeur éteint, ce qui empêche toute évaluation de la position de l’avion par les radars des stations de contrôle du trafic aérien.

    "L’avion de l’armée de l’air US a effectué ce vol avec le transpondeur éteint. Son équipage n’a pas donné d’informations sur son itinéraire aux services de contrôle aérien de la région concernée. De plus, l’avion volait à une altitude réservée aux avions de ligne civils", ajoute le communiqué.

    De telles actions peu professionnelles, selon le communiqué, ont constitué une réelle menace de collision avec des avions civils.

    Le ministère russe de la Défense attire l'attention des Etats-Unis sur la nécessité de prendre des mesures pour éviter la répétition de telles situations à l’avenir.

    Le Boeing RC-135 est une famille d'avions de reconnaissance conçue sur la base du C-135 Stratolifter. Il existe différentes versions de cet avion. Le RC-135V/W Rivet Joint, qui a été vu plusieurs fois au-dessus de la mer Baltique, est un avion de SIGINT (Renseignement d'origine électromagnétique). Il est capable d’effectuer une surveillance à la fois des communications radio et des signaux électroniques émis par les radars adverses, aussi bien que de brouiller ces signaux.

    https://fr.sputniknews.com/international/201605231025240163-attache-us-patrouilleur-russie/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Nouvelle agression dans l'attente d'une riposte !

      Supprimer
  24. Crime en Allemagne : Donc il y avait beaucoup de crimes dans votre région

    Combien de fois avez-vous votre région en 2015 des blessures ? Combien de fois a été cambriolée ? Et combien de crimes ont été résolus ? Les statistiques de la criminalité comme carte d’Allemagne.

    Chaque année, le ministre de l’intérieur a présenté le résumé de la police : combien de crimes ont eu lieu l’an dernier où ? Combien ont été résolus ? Et : la criminalité est en augmentation ?

    Thomas de Maizière (CDU) cause retour en même temps surtout sur les violations de la Loi sur l’immigration à la suite des fortes réfugiés, estime l’augmentation de la criminalité en 2014-2015 à 4,1 %. Ainsi, chaque passage sur la frontière sans papiers appropriés comme l’entrée illégale ou le séjour illégal sera réglé. Cela est clairement visible dans notre carte de l’Allemagne : dans les districts de Berchtesgaden et de Passau, dans le sud-est.

    Le taux de l’éducation dans le crime est demeurée pratiquement inchangé avec 53,4 %. Où le taux est particulièrement élevé, où il est particulièrement faible : vous voir sur la carte :

    - voir sur site :

    http://www.spiegel.de/panorama/justiz/kriminalitaet-in-deutschland-karte-zeigt-zahl-der-delikte-a-1093728.html

    RépondreSupprimer