- ENTREE de SECOURS -



mardi 2 février 2016

« Sûrement ce problème n'affectera pas moi »

Soumis par Tyler Durden le 01/02/2016 22:25 -0500
Soumis par Jeff Thomas via InternationalMan.com,
.
Sur une base quotidienne, je reçois des emails associés au Royaume-Uni et en Europe qui parlent de la pure folie de permettre aux réfugiés par millions à venir en Europe. L'émeute à Cologne, en Allemagne, par environ 1 000 hommes qui sexuellement ont agressés 90 femmes et dévalisé et menacé d'autres, offre un aperçu quant à l'ampleur des émeutes que nous pouvions espérer observer dans l'avenir.
.
Et l'immigration des réfugiés ne fait que commencer. Le choc et l'horreur que mes associés expriment des évidences que jamais auparavant au cours de leurs vie ont eu lieu de tels événements, et c'est bien pire encore à venir.
Nous avons tendance à découvrir ce « fléau du démon » comme si c'était quelque chose de nouveau. Pourtant, en fait, il s'est produit plusieurs fois auparavant.
.
Randolph Bourne :
.
« La guerre est la santé de l'État. »
.
Lorsqu'il y a la guerre, les gens eux-mêmes subjugueront à l'État comme à aucun autre moment. Ils se permettent d'être taxés et utilisés comme chair à canon et pour faire valoir de leurs droits qui ont étés éjectés, car ils sont dans un état « d'urgence » qui exige le sacrifice, mais seront (j'espère) bientôt plus.
.
Malheureusement, il n'est pas destiné à être plus rapidement. Perpétuel conflit signifie l'augmentation perpétuelle de puissance par les dirigeants politiques. Par conséquent, les dirigeants prétendront qu'ils veulent pour tous être plus dès que possible, mais ils chercheront en fait le contraire. Bien sûr, les gens ne désirent de conflit, afin qu'ils aient à être trompé en croyant que c'est nécessaire. Les nazis avaient une compréhension approfondie de ce principe.
.
Hermann Goering :
.
"Pourquoi bien sûr les gens ne veulent pas guerre. Mais, après tout, ce sont les dirigeants du pays qui déterminent la politique et c'est toujours une question simple pour faire glisser les gens, que ce soit une démocratie ou une dictature fasciste, ou un Parlement, une dictature communiste. Voix ou aucune voix, le peuple peut toujours être apporté aux ordres des dirigeants. C'est facile. Tout ce que vous avez à faire est de leur dire qu'ils sont attaqués et dénoncent les artisans de la paix par le manque de patriotisme et d'exposer le pays au danger. Il fonctionne de la même dans tous les pays".
.
Il est assez facile d'arrêter l' « invasion » par les musulmans en Europe, mais nous voyons l'UE des bruits menaçants à tous les pays membres que s'ils ne pas ouvrir les vannes et laissez-les dans, il y aura l'enfer à payer. Le gouvernement de l'UE lui-même est créant ainsi le problème qu'il prétendra plus tard qu'il s'efforce de contrôler. Les guerres (Afghanistan, Irak, Yémen, Libye, Egypte, Palestine, Syrie et plus) visent, en partie, de pousser l'argent des contribuables dans l'industrie militaire et, en partie, pour créer une distraction de la mauvaise gestion économique du gouvernement central. La création d'un grand nombre de réfugiés (les vrais réfugiés et opportunistes) est un avantage supplémentaire pour le gouvernement, car ils créent la discorde et la peur dans toute l'Europe comme ils ne parviennent pas à assimiler.
.
Hitler utilisa les juifs comme son excuse pour créer un Etat policier et aller à la guerre. L'Union européenne (et ses alliés) vont créer une crise, puis invoquer la loi martiale comme une « nécessité fâcheuse » afin de contenir le problème qu'ils ont créé. Goering, Goebbels et Hitler savaient très bien que vous devez commencer par créer un démon, alors vous pouvez subjuguer votre peuple dans un effort pour contrôler ce démon.
.
Mais, ce faisant, vous avez besoin d'un bon programme de marketing. Vous avez besoin de propagande ordinaire sortir pour travailler les gens jusqu'à mousser.
.
Joseph Goebbels :
.
« Penser la presse comme un grand clavier sur lequel le gouvernement peut jouer ».
.
Des deux côtés de l'Atlantique, les gouvernements, avec l'aide d'impatient mais aveugle de la presse, créez une crise aux proportions épiques. Il est essentiel qu'ils le font, car ils disposent déjà d'une crise économique aux proportions épiques et dont ils ont besoin d'une distraction de ce problème — qui leur permet de contrôler le peuple et l'assurance de rester au pouvoir. Tout au long de l'histoire, la guerre a fourni ce pouvoir pour un groupe de dirigeants politiques après l'autre.
.
Il est également important de rendre les gens se sentent impuissants, afin qu'ils vont se tourner vers leur gouvernement pour résoudre le problème. Par conséquent, la possibilité de représailles individuels il faut sortir les mains du peuple.
.
Adolf Hitler :
.
"Cette année va entrer dans l'histoire. Pour la première fois, une nation civilisée est a l'enregistrement complet de pistolets. Nos rues seront plus sûres, notre police plus efficace et dans le monde suivra notre exemple dans l'avenir!"
.
Le gouvernement de l'UE est actuellement à l'origine du problème par le biais de l'immigration massive de réfugiés. Mais, sûrement, l'idée qu'un tel afflux de personnes incontrôlable pourrait être une bonne chose est absurde. Comment pourrait-ce que quelqu'un jamais croire que tout pourrait bien venir de cette ?
.
Adolf Hitler :
.
« Faire le mensonge grand, faire garder simple, disant qu'il et, finalement, ils le croiront. »
.
La « question musulmane » a été transformée en un enjeu politique. Les conservateurs qui se considèrent comme « sensibles » seront opposera à l'immigration, tandis que les libéraux qui se considèrent comme « soin » le supporte. La polarisation extrême entre factions veillera à ce que le mensonge (aussi absurde soit-il) recevra l'appui immeuble d'environ 50 % de la population de l'Europe (et les pays à l'étranger).
.
Pourtant, les gens intelligents disent les uns aux autres tous les jours, « ne ces politiciens l'obtenir ? Ne comprennent-ils pas que cet afflux de musulmans est une catastrophe en devenir ?" Eh bien, oui, en fait, ils comprennent que trop bien, c'est pourquoi ils sont tous à bord.
.
Comme dans les deux les précédentes guerres mondiales, nous verrons la charade rejouer. Chaque pays en Europe, à son tour, se joindra à la guerre contre « l'ennemi ». À un certain moment, la Russie va obtenir traînée dans, soit par une action militaire un excès de zèle, ou par une attaque de faux-pavillon, et une guerre mondiale sera sur.
.
Les États-Unis et le Canada, dans un premier temps, contribueront à tout armement et conseillers, mais, par la suite, le peuple américain va être persuadé que, sans leur participation, les musulmans sature l'Amérique aussi bien. Si les Américains ne sont aligner le repère, faux-pavillon incidents seront créés qui va coûter des vies américaines qui pointent directement vers les musulmans. Encore une fois, ce n'est rien de nouveau. Les américains ont été entraînés dans guerre à plusieurs reprises de la même manière dans le passé.
.
Il ne s'agit pas que musulmans sature l'Europe. Ils le feront. (C'est l'objectif). La question n'est pas s'il y aura une guerre. Il y aura. La question est si vous vivez dans un endroit qui sera en sécurité lorsqu'il se produit ou si votre emplacement actuel deviendra invivable à un moment donné.
.
Bien sûr, il y aura ceux qui reconnaissent que, dans ce jeu, leur propre gouvernement n'est pas leur ami. Certains choisiront de préparer un plan de sortie, si elle s'avérait nécessaire. Internationalisation offre la plus grande probabilité d'assurance contre la menace d'un gouvernement trop loin.
.
Assurances, après tout, est acheté pas en raison de la certitude que quelque chose tourne mal. Il a été acheté lorsqu'un résultat désastreux est probablement assez pour justifier d'avoir cette assurance en place.
.
* * *
.
Il n'y a malheureusement peu de n'importe quel individu peut pratiquement faire pour changer la trajectoire de cette tendance en mouvement.
.
Tout ce que vous pouvez espérer faire est pour vous sauver des conséquences de toute cette bêtise.
.
Nous pensons que tout le monde devrait posséder peu d'or physique. L'or est la forme ultime de la richesse d'assurance. Elle a conservé la richesse par tous les types de crise qu'on puisse imaginer. Elle préservera richesse au cours de la prochaine crise, trop.
.
Mais si vous voulez être vraiment "à l'épreuve de la crise" il y a plus à faire...
.
La plupart des gens n'ont aucune idée de ce qui se passe vraiment quand un gouvernement est hors de contrôle, laissez seul comment préparer...
.
Comment va vous protéger en cas de crise ? Ce guide PDF vient de paraître survivre et prospérer durant un effondrement économique va vous montrer exactement comment. Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF maintenant:
.
.

22 commentaires:


  1. (...) Hitler utilisa les juifs comme son excuse pour créer un Etat policier et aller à la guerre (...) Ce qui est parfaitement exact puisque a.h. juif lui-même était CONTRE l'excision et lutta avec son symbole juif de la croix gammée comme ceux qui (excisés) portaient l'étoile jaune des juifs POUR l'excision.

    Pour en revenir à l'article de Zero Hedge, effectivement, les 'immigrés cause à la guerre chez eux' ne SONT PAS VENUS EN EUROPE AVEC LEUR FORTUNE PERSONNELLE ! mais bien avec (comme au 'bon temps de l'esclavage') de l'argent pour les acheter. Et donc, peut-on s'étonner qu'une telle immigration ne se soit produite avant avec la guerre en Irak, Afghanistan et autre et surtout que de telles royalties (670 € pièce sur pattes) leur soit versé à chacun tandis que d'autres vivants sur places n'ont même pas la moitié de cette allocation pour vivre chaque mois !

    Notons que la prochaine vague d'immigration (cette fois intellectuelle) se fera dans le sens Europe/Chine !

    et, de plus, avec l'article: "Le revenu universel: après la Finlande, le Québec", le PS en 2017 est sûr de repasser s'il le propose ! (Ce n'est pas Vous qui payez mais c'est l'Etat !).

    RépondreSupprimer
  2. Le revenu universel: après la Finlande, le Québec

    Audrey Duperron
    2 février 2016

    Le Premier ministre québécois, Philippe Couillard, envisage d’instaurer un revenu universel minimum dans la province canadienne du Québec, rapporte la chaîne française BFM TV.

    L'idée d'un revenu universel minimum de Couillard lui a été inspirée par son ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, qui a écrit en 2001 un livre proposant le versement d’un “revenu garanti pour tous”, qui se substituerait aux avantages sociaux du pays. Les Canadiens bénéficient de la gratuité des soins de santé et de l’éducation. En plus de cela, les Québecois perçoivent une allocation familiale, et bénéficient de crédits d’impôts qui dépendent de la taille de la famille.

    Le gouvernement n'a fourni aucune indication de montant, mais le parti de gauche Québec solidaire vise un revenu universel de 12.600 dollars canadiens annuels (environ 685 euros par mois).

    Le Québec n’est pas la seule région à s’intéresser au revenu minimum universel inconditionnel.

    Alaska

    Depuis 1982, l’Etat américain de l'Alaska verse des “dividendes” à ses résidents, provenant des revenus de son fonds d'investissement, qui a investi dans les secteurs miniers et pétroliers. Récemment, le gouverneur de l’Alaska a indiqué que ce dividende, qui peut atteindre 2075 $ par an, en focntion de la composition de la famille, pourrait être réduit de moitié en 2016, en raison de la baisse des recettes liées au pétrole.

    Finlande

    Le gouvernement finlandais étudie actuellement les conditions de l’introduction d’un revenu national minimum de 800 euros, éventuellement à partir de ce mois de novembre.

    Pays Bas

    La ville d’Utrecht mène actuellement une expérience de “revenu de base” pour certaines catégories de sa population. Plusieurs autres villes du pays ont aussi annoncé qu’elles allaient lancer un essai de versement d’un revenu de base inconditionnel à un groupe de citoyens sélectionnés, comme Tilbourg. Les villes de Groningue, Maastricht, Gouda, Enschede, Nimègue et Wageningue, ont indiqué qu’elles envisageaient également de le mettre en place.

    Suisse

    Une pétition pour que l’on consulte la population au sujet de l’institution d’un “revenu de base inconditionnel” vient de recueillir 126.000 signatures, ce qui signifie que cette question devra faire l’objet d’une votation d’ici la fin de cette année. Les militants de cette initiative veulent que chaque adulte suisse perçoive 2500 francs suisses par mois, plus 625 francs par enfant mineur. “Une famille de quatre personnes toucherait ainsi 5.635 euros par mois sans travailler”, note Pierre Kupferman de BFM TV. Selon les derniers sondages 49% des Suisses soutiendraient son déploiement.

    Et la Belgique ?

    En Belgique, le revenu de base est inclus dans le programme d’un certain nombre de partis. Le programme du mouvement belge Vivant (acronyme de « Individuele Vrijheid en Arbeid in een Nieuwe Toekomst » - ‘liberté individuelle et travail dans un nouvel avenir’), fondé par l'entrepreneur flamand et actuel président du Standard de Liège Roland Duchâtelet, inclut un revenu de base pour tous les adultes, qu’il appelle “allocation citoyenne”.

    http://fr.express.live/2016/02/02/le-revenu-universel-apres-la-finlande-le-quebec/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) Depuis 1982, l’Etat américain de l'Alaska verse des “dividendes” à ses résidents, provenant des revenus de son fonds d'investissement, qui a investi dans les secteurs miniers et pétroliers. Récemment, le gouverneur de l’Alaska a indiqué que ce dividende, qui peut atteindre 2075 $ par an, en focntion de la composition de la famille, pourrait être réduit de moitié en 2016, en raison de la baisse des recettes liées au pétrole. (...)

      Comme l'a TOUJOURS fait la Libye au BON TEMPS de KADHAFI !

      Supprimer
  3. "Ils veulent que nous soyons morts & disparus"-sans-abrisme jaillit à travers les États-Unis

    Soumis par Tyler Durden le 01/02/2016 18:05 -0500


    Tandis que fédéral, État et programmes locaux visant à obtenir un logement permanent pour certains groupes, tels que les anciens combattants et les sans-abri chroniques, ont contribué à faire baisser le nombre de sans-abri à l'échelle nationale, mais au milieu fédéral - réserve-« richesse »-alimentée de gentrification, le Wall Street Journal rapporte plusieurs villes voient le nombre de sans-abri s'envoler. À New York, la population des sans-abri a augmenté à près de 42 % à 75 323 53 187 et bien que les racines des affrontements varient, un thème commun traverse beaucoup : le conflit entre les populations sans abri établies et de nouveaux résidents attirés par le réaménagement.

    Comme des districts du centre une fois abandonnés ou somnolents États-Unis villes devenir prospère points chauds, le Wall Street Journal rapports, fonctionnaires sont aux prises avec ce qu'il faut faire au sujet des populations sans abri qui ont longtemps habité les.

    "La tension est partout dans le pays", a déclaré James Wright, un professeur de sociologie à l'Université de Central Florida, qui a étudié la question. « Son principal effet est juste pour les déplacer vers d'autres emplacements dans la ville. »

    Les experts disent qu'une variété de sans-abrisme est de facteurs combustible. Les revenus ne sont pas au diapason avec la hausse des loyers dans certains marchés de prix élevés et la demande de logements abordables loin dépasse largement l'offre, selon une étude de 2015 par le Joint Center for Housing Studies de l'Université Harvard. En 2013, ne comptait que 34 logements abordables aux États-Unis pour chaque 100 locataires à très faible revenu, ces gains de 30 % de la médiane dans la région, l'étude a.

    Villes partout font face à cette tension entre les populations sans abri établies et de nouveaux résidents attirés par le réaménagement...

    La tension à San Francisco a conduit aux allégations selon lesquelles la ville cherche à déplacer ses sans-abri hors zones branchés. C'est ce que « municipalités aiment faire quand ils ont de grands événements,... essayez de créer ce monde féerique où aucun pauvres ne sont présents,» a déclaré Jennifer Friedenbach, directeur exécutif de Coalition de la ville pour les sans-abri.

    Christine Falvey, un porte-parole de maire Ed Lee, dit la ville n'a aucun plan pour une campagne de répression et a intensifié ses efforts pour mettre fin à l'itinérance en obtenant des personnes dans un logement permanent.

    À Miami, où du centre est devenu un domaine de plus en plus dynamique, la population des sans-abri a glissé depuis 2013. Downtown Development Authority la ville, qui fait la promotion de la région, s'entraînait l'an dernier avec le Trust sans-abri du comté de Miami-Dade sur la meilleure façon de s'attaquer au problème.

    Ronald Book, Président de la fiducie sans abri, a déclaré un régime DDA prévoit des tapis pour les personnes sans abri dans un refuge à proximité a été qu'une tentative de les balayer de la rue — une réclamation Alyce Robertson, directeur de la DDA, refusé. Comme le différend a grandi chauffé, la DDA créé par détaillée « carte de merde » indiquant où humains selles, vraisemblablement de personnes sans abri, a été repéré dans les rues du centre-ville.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  4. Un autre combat se prépare à Atlanta, où un sans abri de quatre étages se trouve au milieu d'un boom de la construction dans le centre et le centre ville qui attire entreprises et nouveaux résidents. Maire Kasim Reed s'est engagé à fermer, arguant du fait c'est un aimant pour la drogue et le crime, la maladie et fait peu pour aider les sans-abri.

    Membres du refuge dire qu'il tente de pousser les personnes sans-abri d'une zone de plus en plus chic le long de Peachtree Street, artère principale de la ville, à l'instigation des chefs d'entreprise. "Ils veulent nous dead and gone," a déclaré Charles Steffen, l'un des membres du jury. Bailleurs de fonds de la facilité de dire elle sert plus-désespérés d'Atlanta et doit rester ouvert près du centre de la ville pour les sans-abri aient accès aux transports publics et autres services.

    Car une fois que des quartiers du centre-ville abandonnés ou somnolents dans des villes américaines évoluent en plein essor des points chauds, les fonctionnaires sont aux prises avec ce qu'il faut faire au sujet des populations sans abri qui ont longtemps habité les. La tension est "partout dans le pays", a déclaré James Wright, un professeur de sociologie à l'Université de Central Florida, qui a étudié la question. « Son principal effet est juste pour déplacer d'autres endroits de la ville. »

    Curieusement, aucune mention de cela dans état de Obama de l'Union ?

    http://www.zerohedge.com/news/2016-02-01/they-want-us-dead-gone-homelessness-surges-across-us

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notez la relation de causalité de l'article ci-dessus avec le blog du jour.

      Supprimer
  5. Au Royaume-Uni, recrudescence des vols en magasin

    15:31 02.02.2016

    Le Consortium des détaillants britanniques (ou BRC), vient d'annoncer l'ampleur des pertes dues aux vols dans les magasins en 2015: 613 millions de livres soit 807 millions d'euros.

    La majeure partie des dommages est toujours due aux braquages par des bandes, mais les enquêteurs constatent une activation des cybercriminels qui commencent aussi à faire perdre de l'argent aux magasins.

    Cette étude annuelle de la BRC consacrée au préjudice subi par les magasins britanniques suite aux vols, braquages et d'autres crimes souligne que le montant total des pertes a augmenté de 2% par rapport à l'année précédente. Le Consortium des détaillants britanniques note que les pertes financières engendrées par les vols commis par des consommateurs a augmenté de 35% l'an dernier, ce qui montre que les criminels choisissent des magasins de plus en plus luxueux et ne se contentent pas de produits bon marché.

    Une nouvelle tendance est également en train de voir le jour avec le rôle croissant de la fraude et des cybercrimes, qui causent également beaucoup de pertes aux magasins. Par rapport à l'année précédente, le montant du préjudice résultant de tels crimes a augmenté de 55%. Selon la BRC, cette dynamique devrait pousser aussi bien les détaillants que les autorités à accorder davantage d'attention à la protection des entreprises face à la fraude et la cybercriminalité. En particulier, le Consortium appelle à instaurer dès cette année un système commun de prise en compte des cas de fraude sur le marché de détail britannique.

    Des voleurs d’un genre nouveau sévissent au zoo de MoscouL'étude indique également que le problème du vol par le personnel des magasins reste également aigu avec 6% des pertes totales des magasins. Le nombre d'agressions contre le personnel des magasins s'élève à 48 530 cas, soit 51 agressions pour 1 000 employés — une augmentation significative par rapport aux 32 pour 1 000 actes d'agression un an plus tôt. Le préjudice moyen des vols commis par des consommateurs s'élève à 325 livres (428,14 €), ce qui est 35% de plus que l'année précédente. Ces crimes sont les plus nombreux au Royaume-Uni — 521 000 l'an dernier, soit 81% du nombre total des crimes.

    http://fr.sputniknews.com/presse/20160202/1021404532/royaume-uni-vols-magasin.html

    RépondreSupprimer
  6. Les marchés plongent et ils n’ont pas encore compris pourquoi


    Philippe Herlin
    29 janvier 2016

    L’année 2016 commence très mal pour les bourses mondiales ; elles ont perdu environ 10% de leur valeur depuis le 1er janvier, l’un des pires débuts d’année de l’histoire boursière. Depuis leur plus haut en juin dernier, les marchés actions dans le monde ont baissé de 20%, selon Bloomberg, ce qui correspond à 15 000 milliards de dollars de valeur boursière volatilisés en fumée.

    L’ampleur et la durée de ce repli des cours semblent indiquer une sévère glissade de plusieurs années, telle qu’on en a connu après les sommets de 2000 et de 2007. Cependant, malgré tout, les intervenants veulent majoritairement croire à un accident de parcours ou à une purge qui permettra de retrouver une nouvelle phase de progression. Il est vrai qu’à l’époque, les causes des crises apparaissaient clairement (krach des valeurs Internet en 2000, subprimes en 2008), alors que, cette fois, on ne distingue pas où se trouve le baril d’explosifs.

    La raison est pourtant simple : ça va mal partout ! Ou, si l’on veut identifier le coupable, nous sommes dans une crise de la dette, et de la dette, il y en a partout. Il y a trop de dette chez les États (très peu de pays dans le monde équilibrent leurs comptes), dans certaines entreprises (obligations à haut rendement, ou high-yield, souvent pourries), chez certains ménages (dette étudiante aux U.S., bulle immobilière au RU et dans certains États américains) et, surtout, dans les banques (créances douteuses, faiblesse des fonds propres par rapport à leurs engagements, de l’ordre de 1/30 en Europe). La chute du prix du baril de pétrole constitue certes une cause de la crise pour les pays exportateurs, mais elle révèle aussi que la montagne de dette investie dans le pétrole de schiste aux États-Unis a grandi trop vite et trop facilement. Les taux zéro ont joué le même rôle de facilitateur que pour la bulle des subprimes, et on connaît le résultat.

    Toutes ces dettes deviennent de plus en plus lourdes à porter à mesure que la situation de l’économie réelle se dégrade : panne de croissance au Japon et en Europe, croissance réelle de l’ordre de 2% en Chine seulement, impossibilité pour les États d’augmenter encore la pression fiscale (et incapacité à diminuer leurs dépenses, essentiellement sociales et clientélistes), augmentation des créances douteuses dans les banques (notamment en Italie). Résultat, ça craque de partout.

    L’agence Bloomberg signale ce chiffre anecdotique mais révélateur de la situation économique : il coûte désormais moins cher de louer à la journée un navire marchand de 335 mètres de long (1100 pieds) qu’une Ferrari F40. La crise touche l’économie réelle mais pas encore le trader qui loue sa voiture de luxe, mais ça ne saurait tarder.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  7. La preuve que les marchés n’ont pas compris ce qui se passe : après plusieurs jours de recul, ils ont nettement rebondi jeudi et vendredi dernier, suite aux déclarations de Mario Draghi affirmant qu’"il n'y a pas de limites" à l'utilisation des instruments de politique monétaire et qu’il agirait sans doute dès le mois de mars. Et pourquoi pas un nouveau plan de Quantitative Easing, un QE4, de la part de Janet Yellen ? Encore un bol de punch de la Fed et de la BCE ? Cette croyance en la toute puissance des banques centrales – les totems modernes de notre économie – est suicidaire. Mais les marchés ne le savent pas encore.

    http://fr.express.live/2016/01/29/les-marches-plongent-et-ils-nont-pas-encore-compris-pourquoi/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'abord, par "Les marchés plongent..." ils faut entendre par là une absurdité car les marchés ne sont pas des êtres humains et ne peuvent donc plonger d'eux-mêmes comme une pierre qui plonge PARCE QU'ELLE est jetée PAR un humain !
      Donc, questionner/intervieuwer/recevoir la personne qui a jeté la pierre.

      Après, (...) La chute du prix du baril de pétrole constitue certes une cause de la crise pour les pays exportateurs, mais elle révèle aussi que la montagne de dette investie dans le pétrole de schiste aux États-Unis a grandi trop vite et trop facilement. (...)

      Là, question, pourquoi cela irait-il mal dans le monde (7 milliards d'habitants) si le prix du baril de pétrole est orienté à la baisse ???!! (alors que les exportateurs ne représentent qu'une poignée de personnes ou même, que les pays en vivant ne représentent pas la majorité !). Maintenant, à la question du 'gaz de shiste' (HAHAHAHAHA !) cela représente immanquablement qu'une pincée d'un immense tas de sable car, primo: le gaz de shiste est une bulle (escroquerie) qui EST SUBVENTIONNEE PAR LES CONTRIBUABLES et non par les actionnaires !! Et, secundo, lire ou relire:

      - "Il faudra 398 879 561 ans pour rembourser la dette du gouvernement américain"

      jeudi 23 octobre 2014


      http://huemaurice5.blogspot.fr/2014/10/il-faudra-398-879-561-ans-pour.html

      tertio, TOUS les marchés sont truqués ! TOUS ! Et donc, faudrait-il en premier citer ceux qui sont derrière les Bourses et fausses transactions des prix du pétrole ou de l'or et de TOUTES autres Matières Premières !

      Ainsi, comme au savoir qu'un homme n'est qu'un homme dès qu'il a une femme sinon il demeure: vieux garçon et, une femme est une femme dès lors qu'elle a un homme sinon elle demeure: vieille fille, et que les chiens ne font pas des chats et que la pomme ne tombe jamais loin de l'arbre, encore faudrait-il parler du quoi on veut dire au lieu de se lancer dans des articles-à-la-con si ce n'est d'en expliquer le raisonnement.

      Supprimer
  8. Dans plus grand rachat d'entreprise, le chinois, ensemble ChemChina achète le suisse Syngenta pour $ 43 milliards

    Soumis par Tyler Durden le 02/02/2016 07:50 -0500


    L'encre n'était pas encore sèche sur l'interminable Monsanto-Syngenta sur nouveau/hors nouveau Busters drame, quelle moments il y a un développement choquant les newswires ont été illuminés par nouvelle qu'un soumissionnaire nouveau et très inattendu, a vu le jour pour les pesticides suisses Syngenta géant : China National Chemical Corp, ou ChemChina comme on le sait, qui, selon le Wall Street Journal et BBG est fixé à payer $ 43,7 milliards pour acquérir un morceau de l'histoire des entreprises suisse.

    Selon Bloomberg, China National Chemical Corp. est en voie d'un accord pour acheter Syngenta pour CHF 43,7 milliards comme l'entreprise soutenus par l'État étend sa frénésie d'achat avec ce qui serait le plus important jamais l'acquisition par une société chinoise, a déclaré les personnes familières avec le sujet.

    Plus de détails :

    ChemChina, comme l'appelle la société d'actionnaires, a offert environ 470 francs, une action en numéraire afin d'acquérir de Syngenta et un accord pourrait être annoncée dès mercredi, quand la société suisse annonce un bénéfice, le peuple dit, demandant de ne pas être nommée car les détails ne sont pas publiques. C'est 24 % plus élevé que la fin dernière de Syngenta 378,40 francs le 1er février. Ses actions ont augmenté de 7,1 % à 405,1 francs au 13:26 à Zurich.

    L'accord aiderait le Président Ren Jianxin transformer ChemChina dans le plus grand fournisseur mondial de pesticides et de produits agrochimiques, tout en arrachant un bien convoité par basé à St. Louis Monsanto Co. Il souligne également l'importance que la Chine attache à posséder la technologie seed et cropcare qui peut stimuler le flux de sortie et aide agricole la plus grande population mondiale.

    Bloomberg fait remarquer que si l'opération réussit, l'achat de $ 43 milliards serait la plus importante acquisition par une société chinoise, surpassant l'achat de $ 29 milliards de China Unicom Hong Kong Ltd. de China Netcom Group Corp. en 2008. Il reste à voir si les autorités antitrust de l'Europe, sans parler de la Suisse, sera greenlight telle une incursion massive dans le cœur de l'Europe corporatif. Pour rappel, dans les récentes années gros achats chinois de U.S. et Canada les compagnies ont été désapprouvées. Peut-être l'Europe décidera qu'il est dans son meilleur intérêt à ouvrir ses marchés à un pays qui tout à coup consiste à trouver qu'il faut garer « capitaux flottants » à l'étranger et fusions- acquisitions sont juste la manière de le faire.

    http://www.zerohedge.com/news/2016-02-02/biggest-ever-chinese-corporate-takeover-chemchina-set-buy-swiss-syngenta-43-billion

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Faut dire que la Chine n'a que foutre du 'COP21' où sont prônés la mise-en-place de centrales électriques au charbon-bien-noir-qui-tue (de type Merkellien) et construira donc des centrales SANS pollution (pour faire chier les nazional socialistes !) dites 'centrales électrique nucléaire' au nombre de 40 avant 2020. Et donc, désireuse de protéger la santé de sa population, elle s'est rendue propriétaire d'un des plus grands laboratoires pharmaceutique en matière de traitement des cultures afin qu'elles ne disparaissent pas sous les lois invasives des insectes-rois favorisées par les bioculteurs (interdiction de tuer les insectes et combattre les maladies par des remèdes !) les dernières découvertes en matières d'agricultures de demain où est recherchée le rendement à l'hectare ainsi que sa lutte contre les attaques diverses dites naturelles autres que les chemtrails responsables de la maladie d'Alzheimer.

      La Chine n'est pas une bulle mais un pays.

      Supprimer
  9. La paix, une richesse oubliée

    Myret Zaki
    le 26 Janvier 2016 à 17:42

    Ces derniers mois, et même dernières années, le mot «paix» est tombé en désuétude. Délaissé par l’actualité géopolitique mondiale, il sonne comme un anachronisme, écho d’une lointaine époque. Les résultats de recherche sur Google affichent sans surprise près de deux fois plus d’occurrences pour le mot «guerre» que pour le mot «paix», tant en français qu’en anglais. Google a raison. Le nombre de conflits a connu une hausse record depuis 2008.

    Il existe une tradition consistant à penser la guerre comme source de profits, et l’ONG Interpeace regrette à cet égard que le secteur de l’armement et de la défense figure à l’heure actuelle parmi ceux qui contribuent le plus au PIB américain.

    A l’évidence, la paix rapporte plus que la guerre. Selon le Global Peace Index de 2015, les conflits ont coûté 14'300 milliards de dollars en 2014, soit 13,4% du PIB mondial. Un coût énorme, d’autant que les conflits concernent plus de monde que la paix: 2 milliards de personnes vivent dans les 20 pays les plus violents, mais seules 500 millions vivent dans les 20 pays les plus pacifiques.

    De 2008 à 2014, le nombre de réfugiés et de déplacés dans le monde a atteint 50 millions, un record depuis la seconde Guerre mondiale, dont la facture s’élève à 93 milliards de dollars, en hausse de 267%. A cet égard, la crise migratoire et ses effets représentent un coût incalculable pour l’Allemagne, qui avait déjà dû encaisser la crise des subprimes et la crise grecque.

    L’effet de levier de la paix est énorme: si la violence globale se réduisait de 10%, 1430 milliards seraient ajoutés chaque année au PIB mondial. C’est six fois la valeur totale du sauvetage de la Grèce par la zone euro, le FMI et la BCE.

    Dans l’un des verdicts les plus sévères contre la guerre d’Irak de 2003-2011, le chef économiste de Goldman Sachs avait calculé en 2007 que le retour sur investissement de cette dernière avait été médiocre, bilan d’autant plus implacable qu’il était purement rationnel.

    Depuis les sauvetages bancaires, les ventes d’armement et «l’économie de guerre» sont bien en peine de relancer les économies des puissances du G7, enlisées dans la déflation globale. La proximité d’un Moyen-Orient à feu et à sang décuple les coûts sécuritaires et tire le rideau sur un marché voisin de 400 millions de consommateurs.

    Grande frilosité des investisseurs

    La montée en flèche du risque terroriste pèse lourdement sur les budgets des Etats et mine le tourisme et les dépenses de consommation, laissant les Champs-Elysées déserts en fin d’année dernière.

    Les séparatismes et extrémismes politiques sont d’autres ennemis majeurs de la prospérité et du commerce. Après l’Ecosse, la Catalogne fait vœu de se séparer de l’Espagne, quand bien même ce projet n’a remporté que 47% des votes. Des entreprises et investisseurs s’y risquent moins, d’autres se retirent, craignant de voir Barcelone se couper du monde et retourner à la peseta. Et d’ici au référendum anglais sur une sortie de l’UE en 2017, des entreprises et investisseurs pourraient se montrer frileux face à ce pari britannique hasardeux.

    Une entreprise qui chercherait aujourd’hui à investir sur un nouveau marché ou un investisseur qui chercherait à placer des avoirs en sûreté seraient bien en peine d’en trouver. Taïwan défiant la Chine avec ses velléités séparatistes n’est momentanément plus une option de projets stables et à long terme. Et les chiffres confirment le déclin des investissements globaux des entreprises, tout comme la part record d’argent parqué sous forme de liquidités non investies. Et si les Etats, les entreprises et les épargnants s’aventuraient à investir dans la paix ?

    http://www.bilan.ch/myret-zaki/redaction-bilan/paix-une-richesse-oubliee

    RépondreSupprimer
  10. Les femmes n’arrivent pas à détecter leurs rivales

    le 2 février 2016
    par jacqueshenry

    - voir photos sur site -
    En juillet dernier j’avais laissé un billet sur ce blog concernant l’attractivité des femmes envers les hommes lorsqu’elles approchaient la période d’ovulation (voir le lien) mais peu d’études ont été réalisées sur la même réaction des femmes entre elles, c’est-à-dire si une femme en période d’ovulation arrive à détecter une autre femme dans les mêmes dispositions physiologiques comme étant une rivale potentielle. Certes, la civilisation très codifiée dans laquelle nous vivons nous a affranchi de nos réactions instinctives, que nous soyons des femmes ou des hommes, et l’évolution a contribué également à la quasi disparition de nos facultés de détection olfactive des signaux chimiques nous permettant, je parle ici des hommes, de détecter la présence d’une femme en état d’ovulation. Peut-être que ce sont cette évolution et l’organisation sociétale qui font que nous ne sommes plus des animaux réagissant par pur instinct. Dans bien d’autres circonstances les êtres humains laissent libre cours, malheureusement, à leurs instincts primordiaux d’agressivité et de possession …

    On pourrait résumer les travaux conduits par le Docteur Fabian Probst à l’Université de Berne parus dans le périodique Biology Letters (voir le lien) en ces termes. Il est raisonnable de considérer que l’homme puisse encore détecter une femme en période d’ovulation car il s’agit pour lui d’une réminiscence de l’instinct de reproduction. S’il en est de même pour la femme, il s’agit alors du plus pur instinct de compétition consistant à éliminer une rivale dans la course à la reproduction. Peu d’études ont été réalisées dans ce sens, à savoir si la femme reconnaît une « rivale » en période d’ovulation.

    L’étude a consisté dans une première partie organisée via internet à présenter à 160 femmes, dont 6 bisexuelles et 8 homosexuelles, vingt paires de visages de femmes recomposés par analyse graphique pour représenter la phase lutéale du cycle menstruel (la fin du cycle) ou la phase d’ovulation. Ce traitement d’image ne comportait au final qu’une légère modification de la couleur de la peau. Les visages étaient présentés dans le désordre et à l’issue de l’étude on demandait aux sujets de préciser à quel stade elles se trouvaient au cours de leur cycle, si elles utilisaient des produits contraceptifs et enfin si elles avaient jamais éprouvé une compétition intra-sexuelle. L’autre partie de l’étude portant sur 60 femmes âgées de 18 à 31 ans fut conduite au laboratoire sans que ces dernières connaissent l’objet final de l’étude.

    - voir graphique sur site -

    Un prélèvement de salive permit de connaître l’état hormonal des sujets.Il ressort de cette étude que la détection du visage correspondant à la période d’ovulation semble dépendante du taux d’estradiol circulant qui augmente au cours des quelques jours précédant l’ovulation (bleu clair, illustration Wikipedia) mais que d’une manière générale la femme n’arrive pas exactement à discerner une « rivale » en période d’ovulation. Cette étude n’a concerné qu’une nombre limité de participantes et était entachée par le fait qu’un nombre non négligeable d’entres elles utilisaient des contraceptifs qui modifient le statut hormonal. Pour conclure, on pourrait dire que le fait que la femme soit sexuellement réceptive tout au long du cycle menstruel atténuerait cette propension à détecter un visage « signalant » l’ovulation dont l’existence a été montrée chez l’homme. Et encore une fois il existe donc une différence de genre significative entre femmes et hommes.

    Source : http://dx.doi.org/10.1098/rsbl.2015.0638

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2015/07/10/si-femme-rougeoie-femme-en-joie/

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2016/02/02/les-femmes-narrivent-pas-a-detecter-leurs-rivales/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou, comment faire la différence entre une femme en chaleur et une femme à poêle ?!

      Supprimer
  11. Los Angeles Police exhorte ses résidents "Pour se protéger" quand les crimes de violence monte en flèche


    Par Michael Snyder,
    le 1er février 2016


    Dans toute l'Amérique, les taux de crimes avec violence sont absolument soaring. Comme vous le verrez ci-dessous, ensemble de crimes violents, a grimpé de 20 % à Los Angeles l'année dernière, et la police est à dire aux gens que « dont ils ont besoin pouvoir se protéger » parce que la police n'est peut-être pas en mesure d'arriver à temps lorsqu'ils appellent. Grâce à des coupes budgétaires profondes, les services de police à travers le pays sont déjà gravement sous-équipée et nos grandes villes voient maintenant les taux de criminalité augmenter à un rythme que nous n'avons pas vu dans les âges. Dans un article précédent, j'ai encouragé mes lecteurs de se concentrer sur les cinq bases de préparation – nourriture, eau, logement, énergie et self-défense. De ces cinq, c'est souvent légitime défense qui est le plus délaissé. Lorsque les méchants pénétrer dans votre maison au milieu de la nuit qui a l'intention de faire de mauvaises choses, qu'allez-vous faire ? Beaucoup d'entre nous n'ont pas eu à réfléchir longtemps, mais maintenant les conditions changent rapidement en Amérique.

    Si vous ne me croyez pas, vous croirez peut-être la tête de l'union pour le LAPD. Selon lui, personnes vivant à Los Angeles "doivent être en mesure de se protéger » parce que la police" ne peut pas garantir que nous allons y arriver à temps pour vous aider"...

    "Les citoyens doivent savoir qu'ils doivent être en mesure de se protéger car si ils appellent 911, nous ne pouvons garantir que nous allons y arriver à temps pour vous aider," dit le Président de Ligue pour le protection Police Jamie McBride.

    Il a dit à Paige que jeudi matin entre 05:30 et 10:00, il y avait seulement trois voitures de patrouille, affectés à la division de LA West. Deux voitures pour protéger plus de 200 000 personnes dans un rayon de 65 milles carrés.

    « West Los Angeles, au minimum, devrait avoir sept unités de patrouille, Bob à deux unités de travail, » a déclaré McBride.
    Avez-vous déjà été à Los Angeles ?

    J'ai et même dans le meilleur des cas, qu'il peut être tout à fait une moyenne de placer.

    Et bien sûr, ce ne sont pas le meilleur des cas. En fait, le taux global de criminalité violente dans la ville était vers le haut de 20 % l'an dernier...

    La criminalité est en place dans tous les domaines dans la deuxième ville du pays.

    Statistiques publiées mercredi par l'émission de la Police de Los Angeles que homicides et viols sont chacun vers le haut de 9 % et que les vols sont en hausse de 13 %. Ensemble de crimes violents a augmenté de 20 %.
    Peut-être vous êtes tentés de penser que L.A. est juste une anomalie.

    Eh bien, Let ' s go de la deuxième ville du pays à la troisième plus grande ville du pays.

    Il y avait 51 homicides à Chicago le mois dernier, qui était le plus haut total de la ville dans au moins 16 ans. Malheureusement, c'est juste une continuation d'une tendance qui dure depuis un certain temps. Ce qui suit provient du USA Today...

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  12. Chicago enregistre régulièrement des homicides de plus chaque année que toute autre ville américaine, mais le sinistre janvier sans frais la violence marque un pic choquant violence dans une ville qui a enregistré 29 meurtres pour le mois de janvier l'an dernier et 20 meurtres pour le mois en 2014. Outre le saut dans les tueries, département de la police a dit qu'il a enregistré 241 fusillades pour le mois, plus du double des 119 incidents enregistrés en janvier dernier.

    La montée de la violence survient après que le service de Police de Chicago a signalé 468 meurtres en 2015, une hausse de 12,5 % sur l'année précédente. Il y avait aussi 2 900 tirs, 13 % de plus que l'année précédente, selon les dossiers de police department.

    Certains de ces crimes que j'ai été voir dans les nouvelles ces derniers temps sont presque trop horribles pour les mots. Si la lecture sur les actes de violence inquiète profondément vous, alors vous pourriez vouloir arrêter de lire cet article dès maintenant. Je veux partager avec vous quelque chose qui s'est passé récemment à New York, et c'est le genre de trucs que cauchemars sont made out of...

    Maire de New York Bill de Blasio dimanche dénoncé le viol d'une femme par cinq hommes sur une aire de jeu de Brooklyn, promettant la police travaille afin d'appréhender rapidement les suspects dans « ce crime vicieux ».

    Selon la police samedi que les hommes se sont relayés viol la femme de 18 ans à l'aire de jeux exploité par la ville de New York Parks Department dans la section de Brownsville de Brooklyn juste après 21:00 jeudi. Un homme a pointé une arme à feu le père et lui a dit de quitter, a indiqué la police.

    Après le départ du père, les hommes chaque agressé la femme, a indiqué la police. Ils se sont enfuis lorsque son père retourné un peu plus tard, accompagné de deux officiers.
    Un violeur est assez mauvais, mais comment cinq jeunes hommes se réunissent et décident qu'ils vont au hasard de viol quelqu'un ?

    Pour faire quelque chose de si méprisable votre coeur a obtenu d'être dur comme une pierre.

    Ce qui dans le monde est arrivé à la moralité de notre société ?

    Et pour moi, une des plus grandes questions de toute cette histoire est pourquoi le père a décidé de marcher loin de sa fille.

    Si j'étais dans la même situation, j'ai serait ont tenu bon. Peut-être que ces jeunes hommes auraient ont m'a tiré, mais il n'y a aucun moyen que je n'aurais jamais laissé leur avoir ma fille. Ils auraient dû aller sur mon cadavre pour obtenir d'elle.

    Mais c'est ce qu'on nous dit de le faire aujourd'hui. On nous dit de laisser les criminels de font ce qu'ils veulent et ensuite appellent la police.

    Malheureusement, maintenant la police ouvertement nous disent qu'ils ne pourront probablement d'arriver à temps pour faire du bien.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer

  13. Tant que l'économie ralentit, les taux de criminalité vont aller encore plus haut. Lorsque le chômage et la pauvreté augmentent, les gens se désespérées et désespérés font des choses désespérées.

    Nous avons tous besoin commencer à penser à comment nous allons protéger nous-mêmes et nos familles pendant les moments difficiles qui sont à venir. Différentes personnes ont différentes méthodes qu'ils préfèrent, et c'est normal. Mais nous allons tous devoir commencer à prendre de sécurité beaucoup plus au sérieux.

    http://theeconomiccollapseblog.com/archives/los-angeles-police-urge-residents-to-protect-themselves-as-violent-crime-skyrockets

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Faut dire que 'Los Angeles' est un peu le 'Monté-Carlo' du Sud du Pays où arrivent (et là s'arrête la comparaison) des immigrants par milliers mais qui ne reçoivent aucune allocation comme ils ont fait pour les faire venir et rester en Europe ! Et, comme ces immigrants ne sont pas des canadiens mais plutôt de type 'mexicains'...

      Supprimer
  14. Loi anti-terrorisme : le délire du renforcement sécuritaire au Sénat

    Guillaume Champeau
    Numerama
    mar., 02 fév. 2016 15:11 UTC

    -- Commentaire : « Renforcer l'efficacité de la lutte antiterroriste », c'est sous-entendre que la-dite lutte était efficace jusqu'à présent... ce qui n'est pas le cas, bien entendu. En proposant ces lois sur l'internet, l'informatique et la téléphonie mobile, les députés se protègent aussi du peuple : il devient vital pour eux de pouvoir contrôler cette technologie numérique moderne pouvant mettre à mal leur bien fragile légitimité sociale et politique. --

    Les sénateurs examinent ce mardi une proposition de loi « tendant à renforcer l'efficacité de la lutte antiterroriste », qui vise de nouveau à étendre l'arsenal sécuritaire, non seulement contre le terrorisme, mais aussi contre des délits de droit commun. Y compris sur Internet.

    Le départ surprise de Christiane Taubira aura sans doute pour conséquence de retarder l'examen de la loi de procédure pénale qu'elle avait soumis au Conseil d'État, mais l'essentiel de ses propositions visant à renforcer les moyens de la lutte anti-terrorisme sont d'ores et déjà repris. Le Sénat entame en effet ce mardi l'examen d'une proposition de loi « tendant à renforcer l'efficacité de la lutte antiterroriste », qui s'inspire très fortement du projet de loi Taubira pour muscler de nouveau la politique sécuritaire, notamment sur Internet, mais sous l'angle judiciaire. Les deux textes ont été dictés par les demandes des services antiterroristes.

    Présenté par les sénateurs Philippe Bas (LR), Bruno Retailleau (LR), François Zocchetto (UDI) et Michel Mercier (UDI), la proposition de loi vise donc notamment à :

    - Autoriser l'installation de dispositifs de type IMSI-catchers dans le cadre de simples enquêtes préliminaires, sous contrôle du juge des libertés et de la détention (JLD), ce qui permettra de placer tout un quartier sous surveillance électronique, y compris pour enquêter sur des délits de droit commun. Même si les conversations elles-mêmes des habitants ou des passants ne seront pas enregistrées, toutes les métadonnées (qui appelle qui, combien de temps, à quelle heure, etc.) pourront être collectées pour les besoins de l'enquête, et analysées.

    - Autoriser la captation de correspondances (notamment des SMS) par ces mêmes IMSI-catchers, « si les nécessités de l'enquête l'exigent ».

    - Autoriser la police judiciaire, toujours sous contrôle du JLD, à « accéder, en tous lieux, aux correspondances numériques émises, reçues ou stockées sur une adresse électronique si cette dernière fait l'objet d'une autorisation d'interception » (le dispositif vise à collecter tous les e-mails sans avoir à réaliser une perquisition dont le suspect aurait connaissance) ;

    - Autoriser les juges d'instruction à mandater des hackers pour mettre sur écoute un système informatique, sans avoir à recourir exclusivement aux rares dispositifs techniques labellisés par le ministère de l'Intérieur.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  15. - Interdire la consultation de sites djihadistes. Reprenant la proposition de Nicolas Sarkozy d'interdire la visite de sites internet terroristes, pourtant déjà rejetée par Bernard Cazeneuve qui a reconnu qu'elle n'était pas conforme aux droits de l'homme, la proposition de loi vise à condamner de 2 ans de prison et 30 000 euros d'amende « le fait de consulter habituellement un service de communication au public en ligne mettant à disposition des messages, images ou représentations soit provoquant directement à la commission d'actes de terrorisme, soit faisant l'apologie de ces actes lorsque, à cette fin, ce service comporte des images ou représentations montrant la commission de tels actes consistant en des atteintes volontaires à la vie ». Il est bien prévu des exceptions pour les journalistes, les chercheurs ou les avocats et enquêteurs, mais pas pour l'internaute lambda qui irait s'informer à la source sur les discours de l'ennemi désigné d'une guerre qui impose de sacrifier des droits fondamentaux au nom de l'état d'urgence.

    La proposition de loi est examinée ce mardi au Sénat, et son examen continuera éventuellement jeudi si les sénateurs n'ont pas achevé leurs travaux. Le texte passera alors aux députés à l'Assemblée nationale.

    http://fr.sott.net/article/27560-Loi-anti-terrorisme-le-delire-du-renforcement-securitaire-au-Senat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L’UE va financer des agents pour contrer les eurosceptiques sur Internet

      By lejournaldusiecle
      14 février 2013

      Le Parlement européen va débourser environ 2,5 millions d’euros environ pour lancer une armée de "trolls" sur Internet, et en particulier les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter pour lutter contre l’euroscepticisme en vue des élections de 2014, qui auront lieu entre le 5 et le 8 juin 2014.

      C’est le Daily Telegraph qui a révélé l’information le 3 Février 2013. Le journal a eu accès à des documents confidentiels qui révèlent la planification d’une campagne sans précédent de réorientation de l’opinion publique, avant et pendant les élections de juin 2014.

      Au cœur de cette nouvelle stratégie : "des outils de contrôle de l’opinion publique" destinés à déterminer si certains débats de nature politique ayant lieu entre participants des médias sociaux et autres blogs sont susceptibles d’attirer l’attention médiatique et publique.

      Les communicants des institutions parlementaires devront être capables de décrypter les "sujets tendances" au sein des conversations et d’y réagir rapidement, de manière ciblée et pertinente ; il s’agit pour eux de "se joindre aux conversations et de les influencer, par exemple en fournissant des faits et des chiffres déconstruisant les mythes".

      Selon le document mis à jour par le Daily Telegraph, les "trolls" européistes auront pour mission de subvertir le sentiment qu’expriment de plus en plus d’Européens, à savoir que "l’Europe est le problème", et de le retourner, de sorte que chacun en vienne à considérer que la réponse aux défis actuels est "plus d’Europe", et non pas "moins d’Europe".

      Une attention toute particulière doit être accordée, nous dit-on, aux pays qui ont connu une montée de l’euroscepticisme. La France, qui a massivement rejeté le Traité constitutionnel européen le 29 mai 2005 (55%), devrait donc être particulièrement ciblée par cette campagne de propagande, visant à redresser les jugements inadaptés – incorrects – sur la construction si prometteuse de ce "premier empire non impérial" qu’est l’UE, dixit Barroso.

      En pleine crise économique, et alors que l’austérité est imposée aux États, l’UE ne devrait pas rechigner sur les moyens de sa propagande, puisqu’une augmentation de près de 2 millions d’euros des dépenses en "analyse qualitative des médias" serait prévue, principalement tirée de budgets pré-existants, et plus de 900.000 euros additionnels devraient être collectés l’an prochain.

      Nigel Farage a été l’un des premiers députés européens à réagir aux révélations du Telegraph, le 7 février sur Russia Today, estimant que l’UE ne valait pas mieux qu’une "république bananière".

      Sources : Daily Telegraph / Agoravox / Russia Today / Le Journal du Siècle

      http://lejournaldusiecle.com/2013/02/14/lue-va-financer-des-agents-pour-contrer-les-eurosceptiques-sur-internet/

      Supprimer