- ENTREE de SECOURS -



samedi 30 janvier 2016

Les Etats-Unis, une dictature militaire mondiale

https://www.youtube.com/watch?v=JDgrLQFBRd8

58 commentaires:

  1. L'empire de la terreur mais pour combien de temps encore ?

    Chris Hedges
    Mondalisation
    ven., 29 jan. 2016 08:52 UTC

    La terreur, l'intimidation et la violence sont le ciment qui assure la cohésion d'un empire. Les bombardements aériens, les attaques de missiles et de drones, les frappes d'artillerie et de mortiers, la détention de dizaines de milliers de personnes, les assassinats ciblés, les massacres, les exécutions par escadrons de la mort, la torture, la surveillance de masse, les transferts illégaux de prisonniers, le couvre-feu, la propagande, la perte des libertés et les marionnettes politiques complaisantes alimentent nos guerres, qu'elles soient directes ou par procuration.

    Les pays que nous cherchons à dominer, depuis l'Indonésie jusqu'au Guatemala en passant par l'Irak et l'Afghanistan, sont familiarisés avec ces mécanismes brutaux de contrôle. Mais la réalité impériale atteint rarement le public américain. Les quelques atrocités qui parviennent à sa connaissance sont dédaignées, considérées comme des aberrations marginales. On assure l'opinion que ce qui a été mis au jour sera l'objet d'une enquête et ne se reproduira plus. Les objectifs de l'empire, selon la presse servile et selon nos élites dirigeantes, sont vertueux et nobles.


    Et l'énorme machine à tuer va de l'avant, nourrissant comme elle l'a toujours fait les comptes bancaires boursouflés des industriels de défense et des multinationales qui exploitent les ressources naturelles et la main d'oeuvre à bon marché à travers le monde.

    Il y a très peu de journalistes pour couvrir les affaires de l'empire avec tant de courage, de ténacité et d'intégrité qu'Allan Nairn. Pendant plus de trente ans, il a fait des reportages en Amérique Centrale, au Timor Oriental, en Palestine, en Afrique du Sud, à Haïti et en Indonésie - où les soldats indonésiens lui ont fracturé le crâne et l'ont arrêté. Ses reportages sur le gouvernement indonésien lui ont valu d'être catalogué comme 'menace pour la sécurité nationale' et officiellement proscrit du Timor Oriental occupé.

    Nairn est revenu clandestinement au Timor Oriental en de nombreuses occasions. Ses reportages clandestins sur la torture et le meurtre de civils par l'armée indonésienne ont contribué à ce que le Congrès U.S. suspende l'aide militaire à Jakarta, en 1993. Il dévoila la complicité américaine avec les escadrons de la mort et avec les organisations paramilitaires qui se livraient à des expéditions meurtrières au Salvador, au Guatemala et à Haïti. Lors des élections présidentielles en Indonésie, où il passait beaucoup de son temps, Nairn a été menacé d'arrestation pour sa dénonciation du rôle du candidat Prabowo Subianto dans les atrocités.

    Les révélations de Nairn au sujet des massacres commis par l'armée ont été un élément important du procès de l'ancien président du Guatemala, Efrain Ríos Montt. Le général Montt avait ordonné l'assassinat de plus de 1700 personnes dans la région guatémaltèque d'Ixil au début des années 80, et il a été condamné, en 2013, à 80 ans de prison pour génocide et crimes contre l'humanité. La condamnation fut ensuite annulée.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  2. Nairn, avec qui je me suis entretenu à New-York, remonte au génocide des amérindiens, à l'esclavage institutionnel, et aux meurtres de centaines de travailleurs et de responsables de syndicats ouvriers qui ont eu lieu au cours du 19° siècle et au début du 20°, où il voit l'origine de la violence impérialiste des Etats-Unis. Il remarque que, bien que les massacres de masse soient devenus tabou sur le sol américain au cours des générations récentes, le FBI procédait à des assassinats sélectifs de radicaux noirs, dont Fred Hampton dans les années 60. Par ailleurs, la police abattait sans grande contrainte des personnes de couleur appartenant à des communautés déshéritées.

    Mais à l'étranger, il n'y a pas de restrictions. Le massacre aveugle d'opposants réels ou imaginaires passe pour une prérogative de la puissance impériale. La violence est le principal langage dont nous usons pour nous adresser au reste du monde. Des carnages équivalents à Wounded Knee et My Lai adviennent au-delà de nos frontières à un rythme dont nous n'avons pas idée.

    « Aujourd'hui », dit Nairn, « il est politiquement admissible pour les forces américaines de procéder ou de commanditer l'assassinat de civils - étudiants, journalistes, leaders religieux ou paysans... de n'importe qui, en fait. En fait, dans le cadre politique US, si les présidents hésitent ou paraissent hésiter à le faire, ils sont fustigés. On les traite de mauviette. George Bush Senior a subi de violents reproches quand il tenta, par des voies secrètes, de monter un coup d'état au Panama contre [Manuel] Noriega, et que le coup manqua. Il y eut alors un magazine [Newsweek, qui titra « Combattons le 'Facteur Mauviette' »] pour s'attaquer à l'excessive faiblesse de Bush.
    « Je crois que c'est dans la semaine qui a suivi son invasion formelle du Panama, une invasion qui incluait l'incendie du quartier El Chorrillo, où des centaines de personnes ont été tuées, un quartier pauvre. Le New-York Times a fait paraître une analyse, en une, de R.W. Apple, qui disait que Bush senior avait achevé son initiation présidentielle en manifestant sa volonté de faire couler le sang », continue Nairn. « Pas son propre sang, mais celui d'étrangers, dont des civils. »

    Invasion du Panama en 1989 qui fit entre 3 mil et 5 mil victimes
    « On constate fondamentalement un refus de la part de la société américaine d'appliquer les lois sur le meurtre quand les homicides sont commis par des résidents ou des généraux, et où les victimes sont des civils », indique-t-il. »Bien sûr, toutes les grandes puissances font ça. Mais dans la période récente, parce que les USA sont la puissance dominante, ce sont eux qui ont le plus grand nombre de victimes. En comptant toutes les opérations, on arrive à des millions de morts. Voici la liste de celles que j'ai personnellement suivies, essayé de dénoncer et de combattre : Guatemala, Salvador, Nicaragua, Honduras, Haïti, Afrique du Sud, Palestine, Timor Oriental, Indonésie, Thaïlande du sud, et je suis sûr d'en oublier quelques unes. Les Etats-Unis ont utilisé le Pentagone, la CIA, et occasionnellement le Département d'Etat pour mettre en place et organiser des forces locales, pour les aider à collecter des renseignements sur les dissidents et à leur procurer les moyens de perpétrer des assassinats de masse. »

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  3. Assassinats et torture sont souvent accompagnés, dans ces guerres directes et guerres par procuration, par des massacres systématiques que commettent les troupes gouvernementales, en « rasant des villages entiers », selon Nairn.

    « Les soldats guatémaltèques l'ont fait, en particulier au début des années 80 quand l'administration Reagan les soutenait avec tant d'enthousiasme, sous la dictature du Général Rios Montt », dit Nairn. » Ils allaient dans des villages des hauteurs Maya, au nord-ouest. ... J'y suis allé, et j'ai parlé aux soldats pendant leurs opérations, j'ai parlé à des survivants... ils décapitaient des gens. Ils en crucifiaient. Ils utilisaient les mêmes tactiques que ce que l'Etat Islamique met en vidéo et qui choquent tant le monde entier en ce moment ».

    « De tous temps, les puissants ont volontiers utilisé ces méthodes », dit-il, « et pendant des siècles ils en ont été fiers. Vous n'avez qu'à regarder les textes sacrés des principales religions - la Bible, le Coran, la Torah. Ils sont emplis de massacres à la chaîne. Les gens oublient. L'histoire de David et Goliath est célébrée : à la fin, David décapite Goliath, il parade en exhibant sa tête. »

    « Tout récemment encore, jusqu'à la présidence de Teddy Roosevelt, les présidents s'en vantaient ouvertement », précise Nairn. « Retournez aux écrits de Roosevelt. A maintes reprises, il mentionne la nécessité de verser du sang, l'impératif des tueries. Sans cela, un gouvernement ne pouvait être sain. C'était ça, Teddy Roosevelt. Aujourd'hui, on ne peut plus faire cela. »

    « On ne peut plus le faire dans aucun des principaux pays de nos jours. La seule exception, partielle, au niveau du discours, c'est Israël. Les miliaires et politiques israéliens parlent encore ouvertement de la nécessité de tuer des palestiniens. Mais ce sont bien les seuls. Partout ailleurs - en Europe en Russie, en Chine, aux USA -, ces activités doivent être masquées. »

    Lorsque j'ai rencontré Nairn la première fois, en 1984, je couvrais la guerre au Salvador. Cette année-là, il a publié un article d'investigation explosif dans le magazine The Progressive, sous le titre Behind the Death Squads (Derrière les escadrons de la mort). Il y détaillait comment les Etats-Unis soutenaient, entraînaient et armaient au Salvador les escadrons de la mort qui assassinaient, et souvent torturaient et mutilaient, des centaines de personnes tous les mois. L'article conduisit à une enquête du Comité du Sénat sur le renseignement.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  4. Le commandement US en Irak, dans une tentative de réduire l'insurrection sunnite en 2004, en revint aux tactiques de terreur qui avaient été utilisées au Salvador. Ils mirent au point un plan nommé « L'option salvadorienne » pour entraîner et armer les unités paramilitaires chiites. L'ancien colonel de l'armée américaine James Steel avait commandé dans les années 80 le groupe militaire 'MilGroup', qui conseillait l'armée salvadorienne. Il y avait été envoyé par Donald Rumsfeld en qualité de conseiller civil [sic]. Steele, qui avait combattu au Vietnam, fut affecté en Irak au groupe paramilitaire des Commandos de Police Spéciale, unité connue aussi sous le nom de « Brigade des Loups ».

    Des fonctionnaires de l'ONU et une équipe d'investigation du journal The Guardian accusèrent ultérieurement ces paramilitaires chiites d'avoir perpétré des assassinats généralisés, et d'avoir géré un réseau de centres de détention clandestins qui pratiquaient la torture, alors qu'ils étaient sous la supervision de Steele.

    « Le dispositif des escadrons de la mort au Salvador avait été créé par les USA, débutant sous l'administration Kennedy, principalement au travers des Forces spéciales et de la CIA » dit Nairn. « Un système de collecte de renseignements fut créé, qui reliait le Salvador, le Honduras, et le Nicaragua. Un fichier central fut mis en place, avec l'aide de la CIA. On enseignait aux escadrons comment espionner systématiquement les campus, les tribunaux, les plantations et plus particulièrement les usines, exploitées par les oligarques locaux mais aussi par des investisseurs américains. Les divers fichiers étaient centralisés. »

    Nairn passa 13 heures à interviewer l'ex général salvadorien Jose Alberto Medrano, le parrain des escadrons de la mort salvadoriens. Un an après, en 1985, le général était assassiné par les rebelles du Front Farabundo Marti de Libération Nationale (FMLN).

    « Il m'a expliqué comment au Salvador les prêtres, les bonnes soeurs, les catéchistes et les syndicalistes étaient contrôlés par Moscou », dit Nairn. « Il me dessinait des schémas de Moscou à la Havane en passant par ici et par là. Et il me dit que tous étaient devenus des cibles ; c'était sa mission de les tuer. Il m'a décrit de manière très détaillée ce qu'il faisait, tout cela en étant payé par les Etats-Unis. »

    « Voilà ce qu'étaient les escadrons de la mort qui exécutaient des actions comme le viol et le meurtre de bonnes soeurs, » me dit Nairn, au sujet de Jean Donovan, la missionnaire laïque [catholique américaine] et des trois nonnes américaines Dorothy Kazel, Maura Clarke et Ita Ford, qui furent toutes tuées en décembre 1980, au Salvador, par des soldats de la garde nationale. Huit mois auparavant, les escadrons de la mort avaient exécuté l'archevêque Oscar Romero. Plus de 75.000 salvadoriens perdirent la vie pendant le conflit, dont des milliers aux mains des escadrons de la mort, qui faisaient souvent faire « disparaître » leurs victimes.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  5. « Finalement, les gens commencent à réaliser ce que veut dire l'assassinat politique quand ils voient les vidéos de l'EI », dit Nairn. ... « Au Salvador, non seulement ils tuaient, mais ils coupaient des mains, ils coupaient des bras, et ils exposaient le résultat de leur bricolage au bord de la route ; ainsi, les passants le voyaient. Pendant cette période - j'étais le plus souvent au Guatemala, où c'était encore pire -, ils en ont tué plus de 100.000, peut-être plus de 200.000 selon certaines estimations. Un jour, à la Polytechnica, l'académie militaire du Guatemala, j'ai trouvé à la bibliothèque la traduction en espagnol d'un manuel de contre-insurrection US. L'ouvrage donnait des instructions sur la manière de provoquer la terreur ; c'était précisé en ces termes dans le livre. Y étaient décrites les méthodes utilisées aux Philippines dans la campagne contre les Huks. »

    « Dans le cas des Philippines, ils parlaient de laisser les corps le long des rivières', dit-il. « Alors on mutile les corps, on les découpe, ensuite on les expose sur les berges des rivières pour faire monter la terreur dans la population. Et bien sûr, c'est exactement ce que fait l'EI aujourd'hui. »

    Les mêmes méthodes ont été utilisées en Indonésie contre les personnes d'origine chinoise, les responsables syndicaux, les artistes, les intellectuels, les leaders étudiants et les membres du Parti Communiste Indonésien (PKI) après la purge anti-communiste de 1965. Celle-ci avait été appuyée par les Etats-Unis, et avait finalement renversé le président indépendantiste Sukarno. Sukarno a été remplacé lors du coup d'état de 1967 par le Général Suharto, qui a dirigé le pays avec brutalité pendant 31 années, pendant lesquelles les assassinats par l'armée et les groupes paramilitaires ont liquidé jusqu'à un million de personnes. Les corps ont souvent été abandonnés, flottant dans des rivières, ou au bord de routes.

    « La CIA est arrivée avec une liste de 5000 assassinats à faire. A l'époque la presse américaine l'avait saluée comme une lueur d'espoir en Asie. Le Général Suharto a été installé au pouvoir dans la foulée. C'est lui qui, quelque dix ans plus tard, sollicita auprès du président Ford et de Henry Kissinger la permission d'envahir le petit pays voisin du Timor Oriental, qui accédait à l'indépendance après avoir été une colonie portugaise. Il obtint le feu vert ; ils lui dirent seulement d'agir rapidement. Les Indonésiens envahirent et tuèrent le tiers de la population. »

    « En 1991, ils firent un massacre, en face d'un cimetière, auquel j'ai survécu par hasard », raconte Nairn. « J'y étais avec Amy Goodman. Sous nos yeux, plus de 200 personnes ont été tuées. Ils m'ont fracturé le crâne à coups de leurs crosses de M-16 américains. C'est la pratique courante. J'ai essayé d'aller dans les pays où la répression était la plus intense, là où elle était appuyée par les USA. J'ai essayé de dénoncer cette répression, et de la faire cesser. »

    « C'est systématique, continua-t-il. C'est exactement la même méthode pays après pays, avec des adaptations locales, et souvent les officiers sont tous formés dans les mêmes bases militaires - Fort Bragg, Fort Benning, Leavenworth [et] à au Inter-American Defense College [ndt : distinct de la célèbre « école des Amériques »], dans le cas des officiers latino-américains . »

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  6. « Ce n'est pas réservé aux Etats-Unis », précisa Nairn. C'est la procédure habituelle des grandes puissances. ... Si vous cherchiez à avoir le moindre impact sur la politique, alors il vous fallait vous aligner sur une force meurtrière ou une autre, que ce soit les USA, ou l'OTAN, ou les Taliban, ou une quelconque faction armée capables de tuer massivement, et vite. Sans cela, vous n'aviez aucune chance. »

    « En Afghanistan, en Irak et en Syrie, le stade de l'effondrement politique et social est atteint », dit Nairn. « Il n'y a pas moyen d'arrêter ce processus. C'est hors de contrôle. Il n'y a pas que deux camps, mais de nombreux [adversaires]. C'est un peu ce qui s'est passé au Cambodge, où le bombardement massif américain a ouvert la voie au Khmer Rouge. Cela a détruit toute apparence de politique ou même de société normales. Dans un tel environnement, c'est le plus vicieux, le plus violent qui a la meilleure chance de l'emporter. »

    La guerre continuelle et l'assassinat aveugle sont dans la nature de l'impérialisme américain. Mais cette stratégie, dit-il, s'est retournée contre les USA.

    « A moins d'avoir suffisamment d'ennemis disponibles, à moins d'avoir suffisamment de combats en cours, à moins d'avoir suffisamment de spectacle à offrir sur la grande scène, un pays très puissant, dont l'un des piliers est la guerre comme c'est le cas des Etats-Unis voire d'Israël aujourd'hui - états de type Sparte - ne peut pas se maintenir » dit-il.
    « Ils ont besoin d'un niveau élévé de tension dramatique. Ils doivent constamment provoquer, constamment provoquer des troubles ici et là ».
    « Nous sommes à un moment où ces opérations de meurtre délibéré de la part des USA, et de provocations, leur reviennent et les blessent », dit-il. « Cela n'a pas lieu d'habitude. Il n'y a eu aucune conséquence de cet ordre en Amérique Centrale. Pas non plus venant d'Haïti, de Palestine ou d'Afrique du Sud. Mais là, c'est arrivé ».

    « Des opérations comme l'appui US aux moudjahidin pour repousser l'invasion soviétique de l'Afghanistan... l'appui des USA aux diverses forces islamistes en Syrie, ont fait naître d'abord al-Quaïda puis l'Etat Islamique. Ce n'était pas l'intention des Américains. Ils ne voulaient pas créer cet al-Quaïda-là qui attaque les Etats-Unis. Ils ne voulaient pas créer cet Etat Islamique, qui est devenu un cauchemar politique ».

    « La Bible dit que qui sème le vent, récolte la tempête », dit-il. « Eh bien, en général, ce n'est pas vrai. C'est faux la plupart du temps. Comme pour cet autre slogan : « Le peuple uni ne sera jamais vaincu ». Ce n'est pas vrai. Le peuple uni est vaincu tout le temps. Il se fait écraser. Il se fait massacrer. Il se fait jeter dans des fosses communes. Mais quelquefois, celui qui sème le vent récolte la tempête. Et c'est ce qui arrive maintenant à l'Occident avec l'Etat Islamique ».

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  7. -- Commentaire : La tempête dans ce cas serait-elle l'arrivée de la Russie, qui ne mâche pas ses mots et qui veut mettre un peu d'ordre et de justice ? Les talibans, Daech et consorts font partie de l'échiquier de l'Empire, alimentés et nourris, sous contrôle, financés avec de l'argent, du matériel militaire, des renseignements, etc. Mais la Russie est entrée en scène et affronte cet Empire ténébreux et meurtrier, inaugurant peut-être sa chute prochaine (il était temps). Si l'Empire est en train de « récolter la tempête », ce n'est sûrement pas du fait de ses complices criminels, mais à cause d'un nouvel adversaire qui lutte véritablement contre l'État Islamique. C'est de là que vient la tempête.

    - Lire aussi:
    - Vers une Troisième Guerre mondiale au service des puissants ?
    - Que faudra-t-il à l'Empire US pour s'effondrer ?
    - Les empires d'hier et d'aujourd'hui
    - Est-Ouest - La Russie qualifiée d'adversaire par l'OTAN
    - La Russie jugera l'OTAN non sur ses mots mais sur ses actes
    - Bachar Assad : La Russie a sauvé la Syrie et tout le Proche-Orient
    - Lettre d'excuse au Président Poutine pour le comportement des gouvernements et des médias occidentaux
    - Les dirigeants américains ont-ils peur de perdre leur domination mondiale ? --

    - voir autres clips sur site:

    http://fr.sott.net/article/27529-L-empire-de-la-terreur-mais-pour-combien-de-temps-encore

    RépondreSupprimer
  8. Le plus grand fléau de sauterelles depuis 60 ans en Argentine, état d'alerte

    7sur7
    ven., 29 jan. 2016 18:31 UTC

    Alors que les fermiers interpellent les autorités à ce sujet depuis près d'un an, le ministère argentin de l'Agriculture a enfin décidé de s'attaquer au fléau qui s'abat sur les campagnes du pays. Une "malédiction biblique" historique...

    Le ministère argentin de l'Agriculture a enfin décidé de se pencher sur le problème afin de tenter d'enrayer la progression de cette "épidémie" de sauterelles dans trois Etats du pays: Catamarca, Santiago del Estero et Cordoba. La superficie des terres agricoles affectées par l'invasion est désormais évaluée à près de 7.000 km².

    Invasion de sauterelles en Argentine, des pertes millionnaires, le pays en état d'alerte

    Les fermiers n'avaient pas connu pareille situation depuis 1954 et leurs craintes ne datent pas d'hier. Ils avaient en effet déjà alerté les autorités en juillet dernier mais le gouvernement n'avait alors manifestement pas mesuré l'étendue des dégâts. Les images se passent de commentaires.

    - voir clip sur site:

    http://fr.sott.net/article/27528-Le-plus-grand-fleau-de-sauterelles-depuis-60-ans-en-Argentine-etat-d-alerte

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Voilà le type-même de fléau qui vise à s'emparer du monde entier lorsque des pays trop pauvres pour apporter des produits de traitements aériens ! Et c'est ce qui se passera CERTAINEMENT au Canada où 'les autorités' visent à INTERDIRE LES POËLES ET CHEMINÉES A BOIS !! ainsi qu'a brûler des feuilles mortes car, la fumée émet du gazcarbonique ! Ainsi, faute de brûler les feuilles et branches mortes pourries d'arbres en décomposition il y aura FORCÉMENT une recrudescence d'insectes (qui passent l'hiver au chaud dans les arbres morts et feuilles parfois aussi enfouies ! Donc: beaucoup plus de maladies et de ravages dans l'agriculture qui vont demander à multiplier les traitements par 10 ou 100 pour pouvoir se nourrir !!!

      C'est ainsi que de nos jours, l'on voit de plus en plus de fruits & légumes venus de l'étranger à cause des non-clauses - d'interdiction de produits dangereux - européennes ou étatsuniennes sur les produits de traitement !

      Supprimer
  9. La vitamine C liposomale, une formule plus performante

    Michel Dogn
    Alternative Santé
    mer., 25 juin 2014 10:31 UTC

    -- Commentaire : Pour en savoir plus sur la vitamine C, lisez aussi :
    Soignez-vous avec la vitamine C liposomale faite maison
    Mensonges et vérités sur la vitamine C --

    Tout le monde connait de réputation de la vitamine C naturelle, mais à part les défenses immunitaires, peu connaissent ses multiples fonctions, et les effets précis de sa carence. En fait, nous humains n'avons pas de chance car nous ferions partie, parait-il, d'une minorité d'animaux incapables de la fabriquer à partir du glucose, tels le singe, le cochon d'Inde, la chauve-souris frugivore, quelques poissons et de nombreux insectes. Bien sûr, nous trouvons la vitamine C dans les fruits et légumes frais et les viandes non cuites, car étant hydrosoluble, elle est décomposée à 70°. Comment obtenir la vitamine C sous sa forme la plus puissante ? Un nouveau procédé très prometteur vient de voir le jour.

    Chaque jour nous risquons la panne de vitamine C

    Les substances toxiques, le stress intense, une petite chirurgie ou une anesthésie dentaire, la consommation de tabac, de médicaments comme l'aspirine, les antibiotiques, les antalgiques, les tranquillisants, un effort sportif intense, un effort intellectuel soutenu, une pollution environnante importante, etc. sont de grands consommateurs de vitamine C dans notre organisme.

    Les fumeurs, les cancéreux et les schizophrènes n'en rejettent pratiquement pas dans les urines quelle que soit la quantité qui leur est fournie, tant leur état de carence est important.

    Il s'avère que beaucoup de personnes sont carencées sans le savoir, en raison du déséquilibre de leurs habitudes alimentaires qui ne suffisent pas à leurs besoins en vit C.

    Il en résulte ce qu'on appelle l'hypoascorbémie qui se manifeste sous les formes très diverses ou dans les cas suivants :
    allergies
    affections cardio-vasculaires
    anémies
    arthrose
    cholestérolémie
    coagulation sanguine mauvaise
    constipation
    coryza chronique
    douleurs récurrentes diverses
    fatigue chronique
    fragilité capillaire - purpura
    goutte
    grossesse
    infections
    insomnie
    intoxications - (antipoison)
    œdèmes
    retard scolaire - Q.I. insuffisant
    séquelles d'accidents vasculaires cérébraux
    stérilité masculine et féminine
    stress
    tabagisme
    toxicomanies
    varices et affections veineuses

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  10. ATTENTION, il y a plusieurs sortes de vitamine C. Il se dit qu'elle empêche de dormir. Or, on constate que les troubles du sommeil fréquemment décrits n'apparaissent que chez les consommateurs de vitamine C de synthèse de pharmacie, souvent très peu dosée puisque réglementée à 120 mg maxi par jour et à laquelle ont été ajoutées diverses autres substances comme des conservateurs, des édulcorants, des colorants, et de la caféine ! La vitamine C naturelle au contraire n'excite pas et favorise le bon sommeil.

    -- Commentaire : En fait le procédé de fabrication de la vitamine C ne semble pas être un problème, mais c'est plutôt le sucre et effectivement les substances ajoutés, y compris parfois du gluten, qui posent problème. En effet au plan strictement biochimique, la formule et la structure spatiale de la molécule d'acide ascorbique dite de « synthèse » ou naturelle sont exactement la même et il en est de même de leurs propriétés. --

    Un catalyseur de nombreux métabolismes vitaux

    La vitamine C naturelle :
    - potentialise l'action des autres vitamines dont elle est le starter,
    - agit comme transporteur d'hydrogène dans les phénomènes d'oxydo-réduction cellulaire,
    - lutte contre une production anarchique de radicaux libres,
    - est des plus performantes substances anti-oxydantes,
    - ralentit le vieillissement cellulaire,
    - stimule les fonctions cérébrales,
    - a un important pouvoir anti-fatigue,
    - est un puissant facteur de surpassement,
    - augmente la résistance de l'organisme aux chocs anaphylactiques et aux allergies,
    - joue un rôle anti-infectieux très important en renforçant nos défenses immunitaires,
    - a une action anti-tumorale,
    - augmente le tonus des parois capillaires et améliore la micro-circulation cellulaire,
    - contribue à la production des globules rouges,
    - stimule la formation des substances osseuses en cas de fracture,
    - joue un rôle favorable dans le métabolisme phospho-calcique.
    Curieusement, on retrouve les mêmes critères dans le diabète et le scorbut : dépression immunitaire, hémorragies, fatigue, ruptures cellulaires, délais de cicatrisation, athéromes. Par exemple, lorsque le cochon d'Inde est soumis à une alimentation carencée en vitamine C, il devient diabétique en un mois...
    La cécité diabétique est en outre souvent récupérée en un mois avec des prises de 5 g de vitamine C naturelle par jour.

    Le scorbut, l'état terminal de l'hypoascorbémie

    « Même si aucun symptôme extérieur n'indique de problème, une personne peut être dans un état de carence en vitamine C plus dangereux que le scorbut lui-même. Lorsque cet état n'est pas détecté, et persiste sans être corrigé, les dents et les os seront endommagés, et plus grave encore, le flux sanguin peut s'affaiblir jusqu'à ne plus pouvoir résister ou combattre des infections difficilement guérissables comme le scorbut. » - (Food and Life Yearbook 1939, Département de l'Agriculture des Etats-Unis.)

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  11. En fait, le scorbut peut présenter différentes formes causales :
    - le scorbut alimentaire
    - le scorbut de famine
    - le scorbut du fumeur
    - le scorbut de pollution (mercure)
    - le scorbut de la pilule
    - le scorbut des antibiotiques
    - le scorbut chirurgical.

    Dans ces états de carence énorme, il y a souvent dégradations de l'organisme, saignement des gencives, hématomes spontanés ou au moindre coup, dégénérescence maculaire de la rétine.

    Rappel cure classique

    Pour commencer une détoxification profonde, en période de stress ou de grande fatigue, il faut monter progressivement à 4 ou 5 g par jour de bonne vitamine C d'acérola (sans additifs), ceci pour ne pas déclencher soudainement une débâcle de toxines. Des doses plus élevées peuvent provoquer des ballonnements, des coliques ou de la diarrhée, car quand lorsque la vitamine C excède les besoins du corps, elle n'est pas absorbée. Lors d'une maladie, l'on peut augmenter progressivement la vitamine C de 2 grammes par heure jusqu'à ce que votre ventre commence à gargouiller ou que vous avez des selles molles. On appelle cela le titrage de doses de vitamine C.

    La vitamine C la moins chère est l'acide ascorbique que vous pouvez avoir en grosse quantité, bien que d'autres formes de haute qualité et des versions alcalines mieux absorbées sont disponibles comme l'ascorbate de sodium. Si vous trouvez l'acide ascorbique trop acide, mélangez-le avec un peu de bicarbonate de sodium pour l'adoucir. Certains ont peur que la vitamine C augmente leur niveau de sucre dans le sang ; ce n'est pas le cas, même à des doses de 2 grammes toutes les 3 heures.

    NOTA : La vitamine a regagné en popularité récemment pour son effet protecteur sur les dommages causés par les radicaux libres sur l'ADN chez les travailleurs sévèrement exposés aux rayonnements à la centrale nucléaire de Fukushima, où ceux qui ont pris de la vitamine C n'ont eu aucun changement significatif à la fois de l'ADN libre et du risque global de cancer.

    La vitamine C injectable

    Il s'agit de la Laroscorbine en ampoules injectables qui est de la vitamine de synthèse à l'usage de syndromes lourds tels que : intoxication grave, cancer, maladies lourdes. - cette forme est prévue pour des perfusions en intraveineuses pouvant aller à 50 ml ou plus par séance. Ces ampoules ont longtemps existé en 10 ml, et puis un jour, elles ont été remplacées par des ampoules de 1 ml, ce que je considère comme un acte de malveillance pour décourager les utilisateurs... Mais qu'à cela ne tienne, chaque attaque génère des solutions nouvelles, et de plus, plus performantes encore !

    Aujourd'hui, il est possible de remplacer la vitamine C administrée en mégadoses par voie intraveineuse (I.V.), par de la vitamine C liposomale qui peut être prise par voie orale - ce qui est plus sympathique, et de plus fabriquée à la maison.

    Qu'est-ce que la vitamine C liposomale ?

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  12. Un liposome est comme un sac qui transporte une substance dans votre corps et ses cellules. Il est incroyablement efficace pour accomplir cette tâche, car il est fait de graisse. Il se trouve que c'est le même type de graisse qui constitue les membranes cellulaires, ce qui lui permet de traverser cette barrière beaucoup plus facilement. De plus, les liposomes sont minuscules et peuvent ainsi passer par toutes fissures les plus infimes de nos barrières cellulaires.

    Pour un dosage efficace d'une mégadose de vitamine C - comme pour tuer les cellules cancéreuses - vous devez atteindre un taux de vitamine C dans le sang d'environ 250-350 mg/décilitre. Une personne moyenne aura généralement environ 1 mg/dl avec un régime alimentaire à peu près correct. Après un traitement de 25 à 50 grammes de vitamine C en intraveineuse sur une période d'environ 90 minutes, le taux sanguin varie de 200 à 300 mg/dl.

    Selon les rapports, 6 grammes de vitamine C liposomale par voie orale, équivalent au niveau cellulaire à 50 grammes de vitamine C en intraveineuse.

    On peut la fabriquer à la maison

    Pour faire de la vitamine C liposomale, vous avez besoin d'un nettoyeur à ultrasons pour bijoux. Il suffit d'en chercher un sur www.amazon.fr ou dans tout autre magasin de votre choix et de voir la taille la plus pratique pour vous.
    Ensuite, vous aurez besoin de lécithine de tournesol ou de lécithine de soja non-OGM sans hexane, et de vitamine C, de préférence sous la forme d'ascorbate de sodium.

    Il vous faut :
    - 3 cuillères à soupe rases de lécithine
    - 1 cuillère à soupe rase d'ascorbate de sodium.
    Dissolvez la lécithine dans 1 tasse (240 ml) d'eau chaude ou froide, de préférence distillée. Laissez tremper pendant quelques heures environ. Il ne faut pas qu'elle s'agglutine, donc l'utilisation d'eau tiède est préférable.

    Dissolvez l'ascorbate de sodium dans 1/2 tasse d'eau chaude, de préférence distillée.
    Verser les deux solutions ensemble dans le nettoyeur à ultrasons et vibrez pendant environ 20 à 25 minutes.

    La dose d'attaque de vitamine C liposomale est d'environ 2 g trois fois par jour pendant 2 ou 3 mois, et la dose d'entretien est de 1 g deux fois par jour, en augmentant les doses ponctuellement si nécessaire.

    Cette recette fournit 12 grammes de vitamine C ascorbate avec une efficacité d'encapsulation liposomale de 70 % à 90 % . Elle se conserve à température ambiante pendant environ 3 à 4 jours à température ambiante, et beaucoup plus longtemps si elle est réfrigérée.

    En cas de maladie, vous pouvez prendre la moitié de la préparation tout au long de la journée pendant un jour ou deux. Mais sevrez-vous progressivement, pour que le corps ne perçoive pas de manque artificiel drastique.

    http://fr.sott.net/article/27534-La-vitamine-C-liposomale-une-formule-plus-performante

    RépondreSupprimer
  13. Le PIB français – + 1,1 % en 2015 – du gros enfumage !

    le 29 janvier 2016
    par jacqueshenry

    J’ai été quelque peu interpellé par le titre des Echos en ligne ce vendredi 29 janvier 2015 qui ne faisait que reprendre une dépêche de l’AFP. La croissance économique de la France a atteint le chiffre faramineux (fumeux) de 1,1 % en 2015 et dans la foulée le CAC40 a réagi à la hausse. C’est énorme si on se réfère à la maigrichonne croissance de 2014 qui n’était que de 0,2 %, en d’autres termes le gouvernement et son grand timonier qui actionne le pédalier économique peuvent se féliciter d’une croissance 5,5 fois plus « forte » en 2015. La dette du pays n’atteint plus que 96,9 % du PIB (source INSEE) et tout va bien Madame la Marquise …

    Il suffit d’une calculette pour découvrir que les données sont truquées, certes moins que celles de la Chine, mais tout de même n’importe quel élève de CM2 pourra le démontrer. La croissance française ne repose que sur l’accroissement de la dette et des hors-bilan, surtout des hors-bilan, ce côté opaque et glauque de la comptabilité nationale. La dette « officielle » de l’Etat Français était fin 2015 de 2103,2 milliards d’euros et le PIB, au sens de Maastricht, était de 2170,4 milliards d’euros. Le total des hors-bilan a augmenté de 273,3 milliards d’euros durant cette année 2015. Je n’invente rien, toutes ces données sont disponibles sur le site de l’INSEE et on peut trouver quelques informations supplémentaires sur le site de la Cour des Comptes (voir le lien). Le petit élève de CM2 a qui on enseigne des rudiments d’économie aura très vite compris que le PIB, toujours au sens de Maastricht (ce qui ne veut rien dire), n’a pas augmenté de 1,1 % en 2015 mais régressé de 0,96 % !

    Je ne suis pas économiste mais n’importe qui sachant faire des additions et des divisions comprendra qu’on roule l’opinion publique dans la farine et que le système des hors-bilan, une entourloupe comptable inventée par Alain Juppé, est un magnifique outil d’enfumage. Personne ne sait exactement comment ces hors-bilan pourront être apurés puisqu’ils atteignent aujourd’hui environ 3200 milliards d’euros.

    Qu’y a-t-il dans ces fameux hors-bilan ? Pour plus de la moitié il y a les retraites des agents de l’Etat qui ne sont pas financées (1753 milliards), la garantie des livrets d’épargne (519 milliards), c’est la moindre des choses (!) l’Etat se sert de l’argent des épargnants pour financer un certain nombre d’actions mais si tous les épargnants retiraient leurs billes le même jour, le casino de la finance de l’Etat français sauterait. Il y a aussi dans ces hors-bilan la contribution de l’Etat au fond européen de stabilité financière, la contribution du pays au FMI et enfin les engagements de l’Etat découlant de sa mission de régulateur économique et social ( sic, je recopie Wikipedia) consistant essentiellement à financer les régimes spéciaux, SNCF, RATP, etc, pour le plus grand bénéfice des syndicats.

    Au final, compte tenu du fait que les hors-bilan ont augmenté de 350 % en dix ans (oui, vous avez bien lu), on comprend maintenant parfaitement que l’élite politique française, soutenue par une administration aux ordres du pouvoir, nous mène en pédalo depuis près de 20 ans.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  14. Si on utilisait des règles comptables saines on pourrait dire que l’économie française est en récession depuis plusieurs années et que le pays est virtuellement en faillite.

    https://comptes-rendus/Publications/Publications/Certification-des-comptes-de-l-Etat-pour-l-exercice-2014
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_de_la_France

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2016/01/29/le-pib-francais-11-en-2015-du-gros-enfumage/

    RépondreSupprimer
  15. Trois raisons pour lesquelles les feux de cheminée sont interdits en Ile-de-France

    Le feu de bois dans les cheminées classiques est théoriquement proscrit à Paris et dans toute sa banlieue à partir du 1er janvier 2015.

    Par Anne Brigaudeau
    le 01/12/2014 | 11:49

    Adieu les flammes rougeoyantes dans l'âtre ! A partir du 1er janvier 2015, les feux de cheminée à foyer ouvert seront interdits à Paris et dans 434 autres communes d'Ile-de-France (soit 87% de la population de la région). Ils sont en effet jugés trop polluants. Voici les raisons de cette interdiction, qui ne concerne cependant pas les foyers fermés (équipés d'un insert) et les poêles à bois.

    Parce qu'il a déjà été interdit à Londres

    Qui est concerné par cette extinction des feux en Ile-de-France ? La capitale et plus de 400 communes de toute la couronne francilienne, recensées sur une carte interactive du Parisien. Soit 125 000 logements. Ce type de mesures a déjà été pris à l'étranger, notamment à Londres ou en Suisse. En France, d'autres régions comme Rhône-Alpes pourraient suivre.

    Autant, donc, passer rapidement aux cheminées à inserts (dont le foyer est fermé), qui restent autorisées. Ou au poêle à bois. Furieusement rétro, mais modernisé dans sa version à granulés, il pourrait connaître un nouvel engouement. A condition que le budget suive : il peut coûter jusqu'à 6 000 euros.

    Parce que le feu de bois pollue à l'extérieur

    La pollution est le principal argument justifiant l'interdiction des cheminées ouvertes. Comme le diesel, le chauffage au bois génère des particules fines, polluantes et cancerigènes. Selon une étude du CNRS publiée lundi 24 novembre, l'air respiré à Paris au plus fort d'un pic de pollution, le 13 décembre 2013, équivalait à celui d'une pièce de 20 m2 avec huit fumeurs. Et contenait jusqu'à 6 millions de particules fines par litre d'air, les plus dangereuses pour la santé.

    Reste à savoir quelle est la part, dans la pollution, du diesel et du chauffage au bois. "Selon le rapport d'avril du Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique (Citepa), les principaux secteurs émetteurs de PM10 (particules d'un diamètre inférieur à 10 micromètres) sont la transformation d'énergie par l'industrie (31 %), la combustion de bois pour chauffer les habitations (30 %) et l'agriculture avec l'utilisation d'engrais (20 %) devant le trafic routier (15 %)", rapporte Le Monde (article payant).

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  16. Tel n'est pas l'avis d'Airparif : selon l'association agréée pour le contrôle de l'air, cité dans le même article, "51% des particules en Ile-de-France viennent du trafic routier". Car Airparif prend en compte toutes les particules, y compris les fines et les très fines (les nanoparticules), les plus dangereuses, et pas seulement les plus grosses (les PM10 évoquées par le Citepa).

    Parce que le feu de bois pollue à l'intérieur

    Le site du gouvernement de la province du Québec (Canada) consacré à l'environnement rappelle "qu'en plus d’émettre des contaminants dans l’air extérieur, les appareils de combustion du bois peuvent modifier la qualité de l’air des habitations lorsqu’une partie des gaz de combustion et des particules fines reviennent à l’intérieur."

    "Une étude de la Direction de la santé publique de Montréal-Centre a montré que les personnes qui utilisent un poêle à bois présentent dans leur urine des concentrations plus élevées de contaminants que celles n’ayant pas de poêle à bois, précise le site. La combustion du bois constitue donc une source d’exposition supplémentaire à des substances toxiques à l’intérieur des maisons."

    En clair, selon le pneumologue de l'hôpital Bichat (Paris), Michel Aubier, cité par Le Parisien, les fumées respirées dans un espace fermé provoquent des effets comparables au tabagisme passif. Avec des risques particuliers pour les enfants, les fumeurs et ceux atteints de bronchite chronique.

    http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/trois-raisons-pour-lesquelles-les-feux-de-cheminee-sont-interdits-en-ile-de-france_758713.html

    RépondreSupprimer
  17. Le chauffage au bois est-il menacé ?

    Janvier 2015

    Considérée comme une énergie renouvelable et abondante, disponible localement et quasi neutre au regard de l’effet de serre, l’énergie bois séduit de plus en plus de ménages. L’énergie bois a connu une progression régulière ces dernières années au point de compter environ 7,4 millions de foyers qui utilisent un appareil de chauffage au bois. Encouragé par les réglementations thermiques tant en rénovation qu’en neuf, le chauffage au bois est-il quand même menacé ? De nombreuses agglomérations au niveau mondial (Canada, Angleterre) ont décidé d’en interdire l’usage. Le grand Paris est désormais concerné, ouvrant sans doute la voie à d’autres initiatives nationale. De quoi s’agit-il exactement ? Une analyse des faits nous semblait importante.

    L’arrêté préfectoral, point de départ de l’interdiction

    En mars 2013, l’arrêté inter-préfectoral n°2013 084 0002 du Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) a été publié, interdisant la combustion de bois dans la capitale et aux alentours. L’article 31 de cet arrêté interdit l’utilisation de biomasse comme combustible dans des appareils de combustion, à compter du 1er Janvier 2015. La combustion de biomasse de certains appareils en place (ne provoquant pas de nuisance dans le voisinage) est encore autorisée jusqu’au 31 décembre 2014. Au-delà seule des dérogations émises par le préfet de Police pourront justifier l’usage de cette énergie.

    Article 31 de l’arrêté inter-préfectoral n°2013 084 0002 :

    « A Paris, l’utilisation de biomasse comme combustible dans des appareils de combustion est interdite. Par dérogation aux dispositions du précédent alinéa, la combustion de biomasse

    - dans des poêles, appareils à convection, cuisinières, foyers fermés et inserts de cheminées intérieures d’un rendement thermique supérieur à 65% (mesuré selon les normes EN 13 240, EN12 809, EN 12 815 et EN 13 229), utilisés en chauffage d’appoint (jusqu’au 31 décembre 2014) ;

    - dans des cheminées à foyer ouvert uniquement utilisées en appoint ou à des fins d’agrément (jusqu’au 31 décembre 2014) ;

    - dans des installations de combustion d’une puissance thermique nominale inférieure ou égale à 100 kW utilisées dans l’artisanat, lorsque cette combustion est liée au respect de certaines qualités de production ;

    - dans des appareils très faiblement émetteurs de particules faisant l’objet d’une dérogation, après demande auprès du préfet de Police. »

    Pourquoi le chauffage au bois serait-il interdit dans le grand Paris ?

    Des émissions de particules problématiques

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  18. A l’heure actuelle déjà, les feux de cheminées (ou utilisation de poêles à bois, cuisinières, foyers fermés et inserts de cheminées intérieures) sont autorisés comme chauffage d’appoint et non comme système de chauffage principal. Ces méthodes de chauffage favoriseraient les niveaux de concentration de particules fines (PM10 particules d’un diamètre inférieur à 10 microns) dans l’air ambiant. Le reproche principal est que l’on peut comparer ces émissions à ceux des échappements des véhicules routiers (23% des émissions totales de PM10 en Ile-de-France). Ce problème d’émission de particules concerne également la qualité de l’air intérieur : les foyers ouverts génèrent une augmentation de la pollution de l’air à l’intérieur des appartements et perdurent même après l’arrêt de l’appareil en combustion. De plus, une mauvaise combustion du bois engendre de fortes émissions de particules fines et sont à l’origine de pathologies multiples. Or pour favoriser une combustion complète il faut d’une part que le combustible bois soit de grande qualité (exempt de traitement chimique, taux d’humidité faible) que l’air comburant (oxygène de l’air) soit en quantité suffisante (non confinement, amenée d’air et débits significatifs et suffisants) et qu’enfin le foyer soit de puissance adaptée et non surdimensionnée. Autant de facteurs, il faut l’admettre, pas toujours maîtrisés, surtout dans les bâtiments existants.

    Un enjeu sanitaire

    Cet arrêté s’établit donc dans une optique de protection de la santé. Car les niveaux de concentration de particules fines de l’air ambiant dépassent souvent les limites règlementaires, selon la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie d’Ile-de-France (DRIEE IF). Selon eux, les particules émises réduiraient de 6 mois l’espérance de vie dans l’agglomération parisienne et engendreraient 42 000 morts prématurés par an en France.

    Les zones géographiques en jeu

    Jusqu’où s’applique cette interdiction ? Dans Paris et 435 communes autour, identifiées comme « zone sensible » concernant les départements de l’Essonne, les Yvelines, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, la Seine-et-Marne, le Val-de-Marne et le Val-d’Oise. En dehors de cette zone, il sera toujours possible d’utiliser le bois comme combustible y compris dans des cheminées à foyer ouvert et toujours à condition que cela reste un chauffage d’appoint.

    Éclaircissements officiels des instances

    Le bois en quelques chiffres

    En Ile-de-France, le bois représente plus de 90% des émissions de particules fines du secteur résidentiel alors qu’il ne représente que 4% des besoins en chauffage. Les foyers ouverts constituent plus de la moitié de ces émissions dues au chauffage au bois, car ils émettent 8 fois plus de particules qu’un foyer fermé avec un insert performant, pour une même quantité d’énergie consommée.

    La mesure du Plan de Protection de l’Atmosphère pour l’Ile-de-France

    L’arrêté figure dans le projet du Plan de Protection de l’Atmosphère pour l’Ile-de-France. Il met en place des actions de réduction des émissions sur tous les secteurs émetteurs (trafic routier, industrie, agriculture, trafic aérien…).

    Alors, quels seront les moyens de chauffage autorisés ? Les feux de bois uniquement dans les appareils à foyer fermé comme les inserts, les poêles, les chaudières et qu’ils répondent au moins à une des deux conditions suivantes :

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  19. - avoir un rendement supérieur ou égal à 70% et un taux de CO inférieur ou égal à 0,12% (à 13% d’O2) ;

    - disposer du label Flamme Verte* 5 étoiles . Le nombre d’étoiles associé à chaque appareil est établi sur la base de deux critères : le rendement énergétique de l’équipement et le monoxyde de carbone (CO) émis dans l’atmosphère. Il intègre depuis le 1er janvier 2011, un critère relatif aux émissions de poussières, dans un souci d’amélioration constante des matériels et de la préservation de la qualité de l’air. Les exigences requises seront encore renforcées en 2015 : le label Flamme Verte ne sera plus accordé qu’aux seuls appareils dotés de 5 étoiles.

    * Le label Flamme Verte a été lancé en 2000. Sa vocation est de promouvoir l’utilisation du bois par des appareils de chauffage performants dont la conception répond à une charte de qualité exigeante en termes de rendement énergétique et d’émissions polluantes, sur laquelle s’engagent les fabricants d’appareils signataires de la charte Flamme Verte. Flamme Verte s’engage et apporte la garantie que ses appareils respectent l’environnement en émettant très peu de particules fines.

    Quel est l’objectif et l’efficacité de cet arrêté ?

    Le but est de sensibiliser les particuliers à l’intérêt que représente pour eux un foyer fermé performant en termes sanitaires et économique. Il consomme moins de bois pour une même quantité d’énergie produite, émet moins de particules dans l’air extérieur et est plus respectueux de l’air intérieur (des logements qui utilisent ce moyen de chauffage). L’application totale de la mesure permettrait de réduire de 61% des émissions de particules du secteur résidentiel francilien en 2020 (par rapport à 2008).

    Débats et contradictions au sujet de l’arrêté

    Toutefois, certains organismes contestent cette approche et soulèvent un débat : la lutte contre les rejets toxiques dus à l’utilisation de l’énergie à Paris et dans la zone sensible, ne permettrait pas totalement d’améliorer la qualité de l’air. Pour quelles raisons ?

    La dite « zone sensible » ne serait pas la même pour Airparif et la DRIEE : cette dernière publiant une carte de la zone d’interdiction et oubliant des zones assez proches du cœur de l’agglomération, mais en englobant certaines à plus de 40km du centre de Paris (comme Meaux, Melun ou Mantes-la-Jolie). On constate donc un désaccord entre la DRIEE et Airparif.

    La DRIEE compare les émissions de particules fines du chauffage au bois aux échappements des véhicules routiers. Or, ces rejets de particules ne sont pas du même ordre, la DRIEE annoncerait des chiffres discutables. Selon les études d’Airparif, les causes principales d’émissions de particules de moins de 10 microns de diamètre dans l’aire urbaine parisienne sont : la circulation automobile (44% des particules) et les apports extérieurs (39%). Ces apports proviendraient des pollutions belges ou allemandes (par fort vent de nord-est). Reste donc 17% de sources diverses incluant les 4% de combustion de bois soit 10 fois moins que la circulation routière. De plus, la DRIEE engloberait dans le terme « feux de bois » les feux agricoles et les feux de jardin (fréquents en Yvelines, Essonne ou Seine- et-Marne été comme hiver) incriminant directement le chauffage.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  20. Enfin, certes des études ont pu montrer une corrélation entre les concentrations fortes de résidus de feux de bois et les épisodes d’asthmes en milieu urbain, mais ceci seulement en période de vent nul, laissant stagner tous les polluants et non pas seulement ceux du bois qui se consume.

    Selon Airparif, cette interdiction des foyers ouverts ne donnerait pas de singuliers résultats, puisqu’elle joue sur une petite partie de l’ensemble des particules… (Pollution de l’air, pollution d’origine locale, bois brûlé, feux de cheminés etc.).

    Décision définitive du Ministère : annulation de l’arrêté inter-préfectoral n°2013 084 0002 du Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA)

    En réponse à l’instruction de Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, et après avis favorable des Conseils départementaux de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques d’Île-de-France, le préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, le préfet de Police et les préfets des départements d’Île-de-France, ont modifié, par arrêté inter-préfectoral du 21 janvier 2015, l’arrêté du 25 mars 2013 relatif à la mise en œuvre du Plan de Protection de l’Atmosphère révisé pour l’Île-de-France.

    Cet arrêté modificatif supprime les dispositions qui interdisaient la combustion individuelle du bois en Île-de-France, dont l’entrée en vigueur était initialement prévue au 1er janvier 2015. En conséquence :

    - l’utilisation de cheminées à foyers ouverts est autorisée pour le chauffage d’appoint et les flambées d’agrément sur tout le territoire régional, y compris Paris.

    - Le chauffage d’appoint au bois dans des foyers fermés est autorisé sur tout le territoire régional. A Paris et dans la zone sensible, les nouveaux appareils installés devront être performants (label Flamme Verte 5 étoiles, ouvrant droit au crédit d’impôt).

    À travers cette démarche, les pouvoirs publics souhaitent inciter au remplacement des anciens appareils individuels de combustion du bois par des équipements plus économes en énergie et moins émetteurs de particules polluantes. Les équipements de combustion performants constituent un débouché privilégié pour valoriser le bois-énergie francilien. C’est le cas également des chaufferies qui alimentent en énergies renouvelables les réseaux de chaleur, particulièrement adaptés à la densité et à l’urbanisation de la région : le Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Énergie fixe ainsi l’objectif de multiplier par près de 30 la production de chaleur à partir de bois-énergie pour alimenter les réseaux de chaleur de l’Ile-de-France.

    Les particules fines du chauffage au bois : un problème que l’on ne peut ignorer

    L’ADEME estime qu’il existe beaucoup trop d’appareils polluants et de faible rendement (donc peu efficaces). D’après une étude réalisée sur le chauffage domestique au bois, publiée le 24 octobre 2013, l’ADEME constate plusieurs faits :

    - De plus en plus de français se chauffent au bois sans impliquer une hausse de la consommation globale de bois. Ceci étant dû à la meilleure isolation des logements et aux meilleures performances depuis 10 ans, des appareils utilisés. On peut également souligner l’augmentation du prix de l’énergie qui place le prix du bois comme compétitif par rapport à l’électricité, le fioul et le gaz.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  21. - Les émissions de particules ont été divisées par dix entre un foyer fermé (antérieur à 2000) et un appareil labellisé « Flamme Verte » 5 étoiles. Les rendements des appareils de chauffage ont donc largement augmenté.

    - Les particuliers sont attentifs à l’essence du bois et à la durée de séchage. Condition assez importante puisque l’utilisation d’un combustible trop humide a pour conséquence d’augmenter les émissions polluantes.

    - Le parc d’appareils se renouvelle très lentement : 28% d’entre eux ont moins de 5 ans, mais 50% des particuliers ont un appareil de plus de dix ans ou un foyer ouvert. La majorité d’entre eux utilisent quand même des inserts ou des cheminées à foyers fermés mais vieux d’au moins 15 ans. Un marché de 3,3 millions d’appareils à changer se dessine.

    - Seul 6% des foyers interrogés lors de l’étude ont conscience que le chauffage au bois peut être une source de pollution, 40% ayant même le sentiment qu’il a un impact positif (pensent avoir fait un choix écologique).

    Quelques préconisations

    En somme, utilisé dans de mauvaises conditions (appareil ancien, foyer ouvert, bois humide ou souillé) le chauffage au bois peut être source de pollutions en émettant des particules fines qui pénètrent profondément dans les poumons. De plus, cette pollution qui contribue à dégrader la qualité de l’air extérieur et intérieur s’ajoutent à d’autres sources de pollution (transports, industrie). Cette situation n’est pas une fatalité, il est possible de réduire la pollution aux particules. Quelques solutions :

    - Isoler le logement afin de réduire les besoins en chauffage

    - S’équiper d’un appareil performant tel qu’un poêle à bois labellisé Flamme verte 5 étoiles

    - Utiliser un combustible de qualité et le brûler seulement une fois bien sec. Il existe également des garanties (certifications) quant à la nature du produit, mises en place par certains producteurs

    o « NF Bois de chauffage »
    o « NF Granulés biocombustibles »
    o « NF Biocombustibles-Agro haute performance »
    o « Din plus » (allemand) pour les granulés bois + « EN plus » (européen)

    Dans un avenir très proche, la filière bois et les acteurs du chauffage au bois devront :

    - privilégier la qualité et les labélisations (label Flamme Verte ) ;

    - aider à réduire l’utilisation des appareils individuels les plus émetteurs de polluants ;

    - poursuivre un travail de pédagogie sur les bonnes pratiques d’utilisation des appareils et le choix du combustible.

    http://www.cercle-promodul.fr/le-chauffage-au-bois-menace/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) Cet arrêté s’établit donc dans une optique de protection de la santé. Car les niveaux de concentration de particules fines de l’air ambiant dépassent souvent les limites règlementaires, selon la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie d’Ile-de-France (DRIEE IF). Selon eux, les particules émises réduiraient de 6 mois l’espérance de vie dans l’agglomération parisienne et engendreraient 42 000 morts prématurés par an en France. (...)

      Primo, sont désignées comme 'particules fines' la totalité de particules dûes au diesel ainsi qu'aux nano-technologies répandues dans l'atmosphère par 'certains avions' (volants à même altitude que d'autres au même instant) et qui émettraient des chemtrails (traits chimiques) depuis l'arrière de leur aéroplane (ceci n'est pas à confondre avec les 'contrails' qui eux sont des traits d'1 km de long et qui s'effacent au fur et à mesure de l'avancée de l'avion, avec les 'chemtrails' qui représentent des traits de plusieurs centaines de kilomètres de long ! - visibles Nord-Sud ! - et qui répandent des produits mortels (Alzheimer, etc) sur TOUTES les plantes qui les absorbent ainsi que sur TOUS les humains ou animaux qui les respirent).

      Supprimer
  22. Vous possédez un appareil de chauffage au bois ?


    À Montréal, sauf exceptions, il est désormais interdit d’installer, à l’intérieur d’un bâtiment, tout appareil ou foyer permettant l’utilisation d’un combustible solide. Cependant, si vous possédez déjà un tel appareil, il est possible de réduire son impact sur la qualité de l’air dans votre quartier :

    • Réduisez l’utilisation que vous en faites.

    • Utilisez une autre source de chauffage, surtout en
    période de smog.

    • Ne brûlez ni ordures, ni plastique, ni bois peint ou traité,
    car ceux-ci libèrent des produits toxiques.

    • Remplacez votre foyer ou votre poêle à bois conventionnel
    par un appareil à gaz ou à granules.

    https://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/page/arrond_sou_fr/media/documents/fiche_permis_poele_foyer.pdf

    RépondreSupprimer
  23. Montréal resserre ses règles sur le chauffage au bois

    mercredi 12 août 2015 à 16 h 56 HAE
    Les explications de Mathieu Dion

    La Ville de Montréal veut interdire l'utilisation des poêles et foyers au bois non certifiés dès le 1er octobre 2018, afin de réduire la pollution de l'air. Le nouveau règlement sur les combustibles solides doit être adopté par le conseil municipal le 17 août prochain.

    Tous les poêles et les foyers conçus pour brûler des bûches de bois, des bûches écologiques ou du charbon seront interdits, sauf s'ils font l'objet d'une certification confirmant qu'ils n'émettent pas plus de 2,5 g/h de particules fines dans l'atmosphère.

    La Ville a pris cette décision afin d'améliorer la qualité de l'air et de réduire les effets nocifs de ces particules sur la santé ( aggravation de l'asthme, bronchite infantile, décès prématurés chez les personnes souffrant de maladies cardiaques ou respiratoires chroniques ).

    « Le chauffage au bois est une source de pollution; il s'agit de l'une des principales causes de smog hivernal. » — Réal Ménard, comité exécutif, Ville de Montréal

    La combustion est la deuxième source de pollution à particules fines à Montréal, après le transport, avec 700 tonnes d'émission de particules fines par année. Avec ces nouvelles mesures, la Ville estime que ces émissions seront réduites de 80 %.

    La Ville avait tout d'abord prévu interdire ces appareils de chauffage en 2020, mais une commission spéciale avait souligné l'urgence de procéder dès 2016. Le responsable du développement durable, de l'environnement, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif de la Ville de Montréal, Réal Ménard, explique que la date butoir de 2018 a été choisie afin de s'arrimer à une décision similaire adoptée par l'Agence pour la protection de l'environnement des États-Unis ( EPA ).

    Cette échéance laisse donc trois ans aux propriétaires pour remplacer leurs appareils non conformes au taux d'émission de 2,5 g/h, s'ils souhaitent utiliser leur foyer ou leur poêle au-delà du 1er octobre 2018.

    Il y aurait 50 000 appareils de ce type à Montréal.

    Les appareils dont la certification indique qu'ils n'émettent pas plus de 2,5 g/h de particules fines dans l'atmosphère et les appareils à granules certifiés EPA installés avant l'entrée en vigueur du présent règlement ne sont pas touchés par l'interdiction.

    Changements immédiats

    Les propriétaires d'appareils ou de foyers à bois ont 120 jours pour les déclarer à la Ville, dès l'adoption du règlement.

    Le règlement prévoit par ailleurs une interdiction totale des appareils de chauffage durant les avertissements de smog, sauf en cas d'une panne d'électricité de plus de trois heures.

    Dès son adoption, le règlement sera en vigueur dans les 19 arrondissements montréalais.

    Les contrevenants s'exposeront à des amendes de 100 $ à 2000 $. Ce montant grimpe à 4000 $ pour les entreprises. Le règlement ne s'applique toutefois pas aux appareils utilisés pour la cuisson des aliments à des fins commerciales.

    Réal Ménard soutient que des inspecteurs s'assureront du respect du règlement. Il maintient toutefois que pour l'instant, la Ville « n'est pas dans une logique de coercition ».

    http://ici.radio-canada.ca/regions/montreal/2015/08/12/002-chauffage-bois-foyers-interdiction.shtml

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qu'AUCUN fonctionnaires fils de pute et enfant de salaud ne reconnaîtra, c'est que:

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/05/16-porte-containers-polluent-plus-que.html

      Ainsi, l'émission de 'particules fines a objectif mortel' telles que les échappement diesel de 'plus gros bâteaux du monde' (des milliers) et des véhicules routiers dont l'usage hégémonique reconnu continu à n'être pas interdit mais plus encore 'toléré' !!, pareillement aux avions chemtraillers qui -tous les jours - sillonnent les cieux de traits gigantesques qui s'épaississent au fil des heures en descendant (nano-particules de 1 milliardième de mètre, un millionième de centimètre et/ou 1 millième de millimètre).

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/06/abeilles-atteintes-dalzheimer-la.html

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/06/pas-plus-loin-que-le-bout-de-leur-nez.html

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/06/analyses-deau-de-pluie-tres.html

      https://www.youtube.com/watch?v=4TFlLhhARhc
      ---------------------

      N'OUBLIONS PAS QUE:

      CAPACITE CALORIFIQUE des COMBUSTIBLES

      Feu de bois: 16 MJ/kg
      Charbon: 13-30 MJ/kg
      Gaz naturel: 39 MJ/m3
      Pétrole brut: 45-46 MJ/kg
      Uranium (réacteur REP) 500 000 MJ/kg

      Supprimer
  24. Montréal
    Les poêles à bois bannis en 2020

    22 octobre 2014
    Jeanne Corriveau

    En 2009, la Ville avait adopté un premier règlement qui interdisait l’installation d’appareils de chauffage au bois dans les constructions neuves ou existantes.

    Montréal va resserrer son règlement concernant les poêles à bois. À compter de 2020, l’utilisation de poêles à combustible solide sera interdite sur son territoire, exception faite des appareils à granules. Mais la nouvelle mouture du règlement, qui sera soumise au comité exécutif de la Ville mercredi, prévoit que l’interdiction s’appliquera dès l’an prochain lors de périodes de smog.

    En 2009, la Ville avait adopté un premier règlement qui interdisait l’installation d’appareils de chauffage au bois dans les constructions neuves ou existantes, n’autorisant que les poêles au gaz, à l’électricité ou aux granules de bois. Puis, l’an dernier, l’administration de l’ex-maire Laurent Blanchard avait déposé un projet de règlement plus sévère exigeant de rendre inopérant tout appareil utilisant un combustible solide d’ici la fin de 2020.

    Les réserves exprimées par plusieurs intervenants, dont le Service de sécurité incendie, ont incité la Ville à modifier son projet.

    Lors de la réunion hebdomadaire du comité exécutif mercredi, les élus seront appelés à se prononcer à huis clos sur une nouvelle proposition. Le nouveau règlement fera l’objet d’une présentation par l’administration Coderre en après-midi.

    Selon les documents que Le Devoir a pu consulter, le nouveau règlement prévoit qu’à compter de 2020, l’utilisation de poêles à combustible solide, à l’exception des appareils à granules, sera prohibée. Mais dès 2015, il sera interdit d’utiliser un appareil à combustible solide, y compris les appareils aux granules, lors d’avertissements de smog, précise-t-on.

    Les citoyens auront aussi l’obligation de déclarer leur appareil de chauffage au bois, ce qui devrait simplifier l’application du règlement, soutient la Ville.

    Les nouveaux appareils de chauffage installés devront respecter la norme d’émission de 1,3 gramme par heure (g/h) authentifié par un organisme de certification. Si un appareil non conforme demeure en place, il ne devra plus être utilisé sauf en cas de panne électrique de plus de trois heures « pourvu qu’il ait été entretenu convenablement ».

    « Le projet de règlement envoie un message clair aux citoyens que les pratiques de chauffage au bois en milieu urbain ne sont plus acceptables, d’autant plus qu’il existe des options moins polluantes », souligne-t-on.

    La Ville veut serrer la vis aux propriétaires de poêles à bois car ces appareils sont responsables d’importantes émissions de particules fines qui provoquent des épisodes de smog en hiver.

    En 2011, Québec avait mis en place un programme qui offrait une subvention pouvant aller jusqu’à 900 $ pour le remplacement d’un vieil appareil, mais seuls 2759 ont été remplacés sur les 85 000 que compte l’île de Montréal.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  25. L’opposition à l’Hôtel de Ville s’est dite satisfaite des orientations du projet. « Le programme de renouvellement n’a permis de remplacer que 3 % des poêles. Il fallait continuer », a fait valoir le conseiller de Projet Montréal Sylvain Ouellet.

    L’élu se demande toutefois si des règles similaires s’appliqueront aux commerces comme les pizzerias qui utilisent des poêles à bois et émettent parfois d’importantes quantités de particules fines.

    Sylvain Ouellet croit que l’administration devra aller plus loin si elle veut réellement améliorer la qualité de l’air à Montréal. Chaque année, 10 000 voitures s’ajoutent au parc automobile montréalais. Les véhicules lourds alimentés au diesel sont particulièrement problématiques. La Ville devrait notamment envisager d’obliger ses sous-traitants à utiliser des véhicules moins polluants, suggère-t-il. Elle pourrait également limiter la circulation dans certaines zones aux véhicules polluants les jours de smog. « Si on veut vraiment améliorer la qualité de l’air de façon globale et être cohérents dans nos actions, il faut aussi s’attaquer à d’autres sources de contaminants. Il faut que le fardeau soit un peu plus équitable », dit-il.

    Le nouveau règlement fera l’objet d’une consultation au mois de novembre avant son adoption finale par le conseil municipal.

    http://www.ledevoir.com/politique/montreal/421722/montreal-les-poeles-a-bois-bannis-en-2020

    RépondreSupprimer
  26. Réglement sur l'utilisation des poêles et foyers au bois


    Le Règlement concernant les appareils et les foyers permettant l’utilisation d’un combustible solide qui s’applique dans les 19 arrondissements consiste à :

    - Interdire l’utilisation d’appareil à combustible solide durant les avertissements de smog, et ce, dès maintenant.
    - Obliger les propriétaires de ces mêmes appareils à les déclarer au cours des 120 jours suivant l'adoption du règlement.
    - Interdire, dès le 1er octobre 2018, l’utilisation d’appareils à combustible solide sauf s’ils font l’objet d’une reconnaissance par l’EPA (Environmental Protection - Agency) à l’effet qu’ils n’émettent pas plus de 2,5 g/h (gramme / heure) de particules fines dans l’atmosphère.
    - Autoriser l’utilisation de tous les appareils à combustible solide, lors de pannes d’électricité d’une durée de plus de trois heures.

    Qu’est-ce qu’un appareil à combustible solide ?

    À titre d'exemple, les appareils à combustible solide sont des poêles, des foyers encastrés ou préfabriqués qui sont conçus pour brûler les bûches de bois ou toutes autres matières solides comme les bûches écologiques, les granules ou le charbon. Les foyers au gaz et les foyers électriques ne sont pas des appareils à combustible solide.

    Pourquoi la Ville de Montréal a-t-elle adopté un tel règlement?
    Le chauffage au bois pollue. Dans les faits, la combustion du bois de chauffage constitue une source importante d’émission de particules fines (PM2,5) à Montréal (39 %), tout juste derrière les transports (45 %). Il est l’une des principales causes de smog hivernal.

    Outre les impacts indésirables sur l’environnement et la qualité de l’air, il est reconnu que les polluants issus de la combustion du bois ont des effets nocifs sur la santé : aggravation de l'asthme, bronchite infantile, cancer pulmonaire, décès prématurés chez les personnes souffrant de maladies cardiaques ou respiratoires chroniques. Ainsi, puisqu’il s’agit d’un enjeu de santé publique, la Ville de Montréal resserre les règles sur le chauffage au bois.

    Lors d’avertissements de smog, n’oubliez pas que vous devez cesser d’utiliser votre appareil

    À Montréal, en hiver, on enregistre environ une dizaine d’épisodes de smog. Le smog hivernal est principalement constitué de particules fines et peut être observé sous forme de brume jaunâtre affectant la visibilité et diminuant la qualité de l’air. Lors d’avertissements de smog hivernal, vous devez cesser d’utiliser votre appareil à combustible solide peu importe l’appareil que vous possédez (foyer, poêle à bois ou poêle à granules), qu’il soit conforme ou non à la norme d’émission.

    Déclarez votre appareil de chauffage à combustible solide en ligne

    La déclaration de votre appareil est obligatoire. Vous pouvez remplir le formulaire de déclaration en ligne.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  27. Programme d’efficacité énergétique

    Vous songez à vous départir de votre appareil de chauffage au bois ? Sachez que certains programmes d’aide financière existent afin de vous aider à réaliser vos travaux de rénovation résidentielle et ainsi diminuer votre consommation d’énergie.
    - Efficacité énergétique : Rénoclimat
    - Hydro-Québec : Énergie renouvelable à votre service
    - Gaz Métro : Programmes d’efficacité énergétique

    Vous avez des questions, nous avons les réponses!
    Si vous avez des questions, nous vous invitons à consulter notre Foire aux questions. Vous pouvez aussi nous adresser votre question par courriel à l’adresse
    environnement@ville.montreal.qc.ca
    ou par téléphone en composant le 514 280-4326. Un employé du Service de l’environnement de la Ville de Montréal vous répondra dans les meilleurs délais.

    http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7237,74789570&_dad=portal&_schema=PORTAL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) Sachez que certains programmes d’aide financière existent (...) !!

      Subvention en provenance unique des contribuable ! ("C'est pas vous qui payez, c'est l'Etat !).

      Ainsi, l'interdiction d'émissions volcanique concernera tous les pays qui en possèdent et sont en état de marche, ainsi que tous les millions de 'porte-containers' qui polluent des milliards de milliards de fois plus qu'une automobile ainsi que des milliard de milliard de milliard de milliard de milliard de fois plus que quelqu'un qui fume une cigarette ! "FUMER TUE" ! HAHAHAHA.

      Supprimer
  28. État d'urgence : rien à cacher mais quand même suspect...

    Nicolas Bruel
    You will die overthere
    mer., 27 jan. 2016 06:02 UTC

    -- Commentaire : L'État d'urgence est une offensive supplémentaire des forces du gouvernement à l'encontre de la population. Il y a là un travail de sape quotidien visant à nous faire croire et accepter que ce que l'on nous impose est une chose normale. C'est donc aussi une guerre des esprits qui se joue ; la rhétorique politicienne ne correspond pas à la réalité, le bilan de l'article ci-dessous nous le prouve une fois de plus en nous montrant que l'état d'urgence ne peut et ne pourra jamais empêcher les actes de terrorisme motivés et déterminés.

    Pourtant, faisant fi des évidences, nos dirigeants tentent, par l'usage détourné des mots, de masquer leur peur, leur folie et les motivations réelles de leurs actions. Et nous assistons à une espèce d'inversion totale du réel auquel ils nous « invitent » à participer : la contrainte est une bonne chose, on ne peut défendre la liberté qu'en la restreignant, il faut sacrifier les bonnes choses pour pouvoir défendre les valeurs qu'elles représentent... etc.

    L'utilité de tout ce cirque, peut-être, puisqu'il faut bien retirer quelque chose de tout ceci, est celle de nous permettre de nous positionner en tant qu'être humain sensé et sensible, d'affirmer des choix, de voir les choses comme elles sont et non pas comme on voudrait qu'elles soient. --

    Comme je vous l'écrivais en décembre dernier, la prorogation de l'état d'urgence semble de plus en plus inéluctable. Avant de continuer ce billet, il me semble indispensable d'inscrire le bilan de ces premières semaines d'état d'urgence, publié jeudi dernier et basé sur les chiffres fournis par les ministères de la Justice et de l'Intérieur :
    En chiffres

    Selon les sources des ministères de la justice et de l'intérieur, depuis l'instauration de l'état d'urgence, 3099 perquisitions administratives ont eu lieu. Par ailleurs, 542 procédures judiciaires ont été ouvertes. Et 382 assignations à résidence ont été décidées. De manière plus anecdotique, trois fermetures provisoires des salles de spectacles, débits de boissons et lieux de réunion ont été déclarées. De plus, un couvre-feu a été ordonné, sans oublier que trois zones de protection de sécurité ont été annoncées. En tout, le bilan s'élève à 366 personnes interpellées, 316 gardées à vues et 500 armes découvertes. Ce schéma donne un aperçu de ces chiffres à la date du 7 janvier 2016.
    Un régime contesté

    En janvier, selon les Décodeurs du Monde, la plupart des infractions n'ont aucun rapport avec le terrorisme. Sur les 464 infractions répertoriées, seules 25 infractions sont en liens avec le terrorisme et 4 concernent les procédures antiterroristes.

    Les 21 infractions restantes concernent le délit d'apologie du terrorisme, inscrit depuis novembre 2014 dans le Code pénal. Les procédures s'appuient alors sur les tracts, les documents divers, ou encore sur des posts sur Facebook ou sur des sites de rencontres, découverts lors des fouilles physiques et informatiques.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  29. Devant le tribunal administratif, 63 assignations à résidence, deux interdictions de manifester, deux restrictions de la liberté de culte, deux interdictions de vente, une fermeture de restaurants et deux perquisitions administratives ont été contestées. Sur ces recours, 49 recours ont été rejetés, 23 procédures ont en revanche été annulées ou suspendues.

    Selon France inter, six mesures d'assignation à résidence ont été annulées totalement ou partiellement. Un cas reste emblématique, celui de militants écologistes qui ont fait l'objet d'une telle procédure.

    Source L'Express

    [...]
    Comme vous pouvez le constater, le bilan est médiocre puisqu'une très grande partie des infractions n'a tout simplement aucun rapport avec des faits de terrorisme, motivation unique de la mise en place de l'état d'urgence. Aucune remise en cause du dispositif mis en place ou existant n'a d'ailleurs été faite (obsolescence du « 17 », inefficacité de la loi relative au renseignement, question du port d'arme, etc...). Les débats publics se concentrent essentiellement sur la déchéance de nationalité, mesure symbolique dont l'efficacité dans la prévention du terrorisme est - je l'affirme - nulle. Menacer une personne prête à mourir pour une idéologie de lui retirer un statut administratif ne l'arrêtera pas, cette mesure étant principalement destinée à apaiser la communauté qui rejette officiellement la personne ayant accompli cet acte.

    Cette agitation sur une mesure dont l'efficacité est déjà réputée insignifiante est symptomatique du quinquennat de M. Hollande. Car pendant ce temps, un autre texte, aux conséquences plus profondes sur les libertés publiques, est en préparation. Vous en retrouverez l'avant projet chez Numerama ici et en intégralité. En voici les principaux éléments :
    L'article 2, qui permet d'utiliser des IMSI-catchers dans le cadre de certaines enquêtes pénales, pour recueillir des données de connexion en obligeant les smartphones de tout un secteur géographique à se connecter à une fausse antenne relais ; L'article 3 qui élargit la capacité de capter des données informatiques,y compris d'intercepter des e-mails stockés déjà reçus ou envoyés par un suspect avant la mise sur écoute, et toujours présents dans sa boîte mails (ce qui était une demande des juges antiterroristes). Auparavant cette possibilité n'était offerte que sur perquisitions, en présence du suspect qui savait donc qu'il faisait l'objet d'une surveillance et d'une procédure. L'article 9 qui étend la possibilité de géolocaliser un suspect, lorsqu'il est suspecté de détention ou vente illégale de certaines armes, de catégorie A (armes interdites aux civils) ou B (semi-automatiques). L'article 11 qui donne compétence aux juridictions françaises pour toute infraction commise sur Internet lorsque la victime est domiciliée en France, et organise la compétence territoriale des tribunaux. L'article étend également certaines procédures désormais applicables à la cyberdélinquance en bande organisée. L'article 26 modifie le régime des interceptions judiciaires, limitées à un an de mise sur écoute dans les cas normaux, ou deux ans pour les délinquances et criminalités organisées.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  30. L'article 2 est particulièrement intéressant, ouvrant la possibilité des écoutes à grande échelle de tout citoyen dans une zone géographique donnée du fait de la présence d'une personne suspectée pour « certaines enquêtes pénales », ce qui est assez vague. Ces « écoutes » concernent vos conversations téléphoniques à partir d'un téléphone portable, mais aussi vos SMS, emails reçus mais aussi vos navigations internet effectuées sur celui-ci. Que les services de sécurité aient accès à ce genre de données pour une personne présentant une menace claire pour la sécurité peut être une bonne idée. Allons voir ce fameux article 2 dans le détail.
    Numerama a publié ce vendredi matin l'intégralité du projet de loi Taubira « renforçant la lutte contre le crime organisé et son financement, l'efficacité et les garanties de la procédure pénale », qui comprend notamment un article 2 sur l'utilisation des IMSI-catchers dans le cadre d'enquêtes judiciaires. Le texte proposé doit modifier le code de procédure pénale pour disposer que :

    « Lorsque les nécessités de l'enquête ou de l'information concernant un crime ou un délit entrant dans le champ d'application des articles 706-73 et 706-73-1 [du code de procédure pénale] l'exigent, le juge des libertés ou de la détention, sur requête du procureur de la République, ou le juge d'instruction, après avis du procureur de la République, peut autoriser les officiers de police judiciaire à mettre en place un [IMSI-catcher] afin de recueillir les données techniques de connexion permettant l'identification d'un équipement terminal ou du numéro d'abonnement de son utilisateur, pour une durée maximale d'un mois renouvelable une fois dans les mêmes conditions de forme et de durée. Ces opérations sont faites sous le contrôle du magistrat qui les a autorisées.

    En cas d'urgence, l'autorisation peut être donnée par le procureur de la République. Elle doit alors être confirmée par le juge des libertés et de la détention dans le délai de 24 heures, à défaut de quoi il est mis fin à l'opération.

    Le procureur de la République, le juge d'instruction ou l'officier de police judiciaire, peut requérir tout agent qualifié d'un service, d'une unité ou d'un organisme placé sous l'autorité du ministre de l'intérieur et dont la liste est fixée par décret, en vue de procéder à l'utilisation du dispositif technique mentionné au premier alinéa. »

    En clair, la loi Taubira telle que soumise pour avis au Conseil d'État autorisait les magistrats instructeurs ou le parquet à mettre en place des IMSI-catchers pour collecter l'ensemble des métadonnées des téléphones portables qui se trouvent dans un rayon géographique donné, dont l'importance varie en fonction du dispositif employé (de quelques mètres à quelques centaines de mètres de rayon).
    Oui, vous avez bien lu. Si l'un de vos voisins, même à une rue de là, fait l'objet d'une enquête - pour laquelle vous n'êtes pas visé(e) - votre téléphone sera capté par le IMSI-catcher si l'un de ces dispositifs est déployé dans votre secteur. Après tout, qui a encore quelque chose à cacher ? Si tel est votre cas, c'est que vous êtes suspect !

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  31. Encore une fois, ce texte est rédigé par des personnes - nos politiques et leurs conseillers - complètement déconnectées des réalités de terrain. En effet, ces dispositifs pouvant être contournés aisément avec les bons appareils de chiffrement, nous pouvons dire que ce texte, à l'instar de beaucoup d'autres, rate sa cible. Les personnes qui ne voudront pas être surveillées renforceront leurs moyens de chiffrement, passeront sous les radars et finalement ne seront surveillés que ceux qui n'ont pas les compétences ou le temps pour s'en défaire. D'une potentielle bonne idée il y a quelques lignes, nous sommes passés à la possibilité d'écouter massivement des quartiers entiers pour « certaines enquêtes pénales ». Voyez-vous comment ce gouvernement continue, loi après loi, à paver le chemin vers la dictature de demain ? La belle route de la servitude que voilà !

    Le problème d'avoir mis en place cet état d'urgence dans un premier temps est que nos politiques ne peuvent plus en sortir aujourd'hui. Valls le reconnait d'ailleurs ce vendredi dans un entretien à la BBC, admettant que l'état d'urgence doit être maintenu jusqu'à la défaite totale de Daesh (toutefois, pour défaire un ennemi, faudrait-il en avoir les moyens logistiques et donc des munitions, n'est ce pas ?) :

    Il faut maintenir l'état d'urgence en France « tant que la menace est présente », a déclaré Manuel Valls lors d'une interview à la « BBC » depuis le Forum de Davos. Le Premier ministre s'est dit favorable à la prorogation de cette mesure d'exception jusqu'à ce que la « guerre totale » contre le groupe État islamique soit achevée. « En Afrique, au Moyen-Orient, en Asie, nous devons éradiquer, éliminer Daesh », a affirmé le chef du gouvernement. Source Boursorama.

    La prolongation voulue ne serait-elle pas un moyen de faire passer la réforme constitutionnelle ainsi que le texte présenté plus haut, accordant de plus grands moyens d'investigation et rognant encore un peu plus nos libertés fondamentales ? Les IMSI-catchers ne sont-ils pas une remise en cause du secret des correspondances ? Cette logique d'état d'urgence est en train de dépasser ceux qui ont décidé d'y avoir recours car ils en sont désormais prisonniers :
    Faut-il en sortir, au risque d'un attentat et d'être désignés par une partie du spectre politique et de la société civile comme les responsables (ceux qui pensent que l'État peut prévenir efficacement de tous les attentats) ?

    Ou au contraire s'y maintenir, et alors entrer dans une logique du » tout sécuritaire » et donner de la matière à un(e) candidat(e) à la prochaine élection présidentielle qui décidera de faire campagne - en grande partie - sur cette thématique ? Les récupérations politiques commencent déjà ce sujet, NKM ayant, par exemple, déposé un amendement dans le cadre de la loi numérique pour que la police judiciaire ait accès aux clés de chiffrement.
    Notre gouvernement est entré dans une logique de « guerre totale », pour reprendre les mots de notre Premier ministre, contre un ennemi insaisissable. Je faisais dans mon dernier article sur ce sujet un parallèle avec l'œuvre de G. Orwell 1984, par rapport à cette volonté affichée d'augmenter la surveillance de masse. Sauf qu'il est impossible, in fine, d'éviter tous les attentats. Ceci était prévisible, et a d'ailleurs été évoqué dans cet excellent article de H16 en avril 2015.

    C'est la liberté : bien si grand et si doux que dès qu'elle est perdue tous les maux s'ensuivent, et que, sans elle, tous les autres biens, corrompus par la servitude, perdent entièrement leur goût et leur saveur. Étienne de La Boétie.

    http://fr.sott.net/article/27519-Etat-d-urgence-rien-a-cacher-mais-quand-meme-suspect

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L’UE va financer des agents pour contrer les eurosceptiques sur Internet

      By lejournaldusiecle
      14 février 2013

      Le Parlement européen va débourser environ 2,5 millions d’euros environ pour lancer une armée de "trolls" sur Internet, et en particulier les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter pour lutter contre l’euroscepticisme en vue des élections de 2014, qui auront lieu entre le 5 et le 8 juin 2014.

      C’est le Daily Telegraph qui a révélé l’information le 3 Février 2013. Le journal a eu accès à des documents confidentiels qui révèlent la planification d’une campagne sans précédent de réorientation de l’opinion publique, avant et pendant les élections de juin 2014.

      Au cœur de cette nouvelle stratégie : "des outils de contrôle de l’opinion publique" destinés à déterminer si certains débats de nature politique ayant lieu entre participants des médias sociaux et autres blogs sont susceptibles d’attirer l’attention médiatique et publique.

      Les communicants des institutions parlementaires devront être capables de décrypter les "sujets tendances" au sein des conversations et d’y réagir rapidement, de manière ciblée et pertinente ; il s’agit pour eux de "se joindre aux conversations et de les influencer, par exemple en fournissant des faits et des chiffres déconstruisant les mythes".

      Selon le document mis à jour par le Daily Telegraph, les "trolls" européistes auront pour mission de subvertir le sentiment qu’expriment de plus en plus d’Européens, à savoir que "l’Europe est le problème", et de le retourner, de sorte que chacun en vienne à considérer que la réponse aux défis actuels est "plus d’Europe", et non pas "moins d’Europe".

      Une attention toute particulière doit être accordée, nous dit-on, aux pays qui ont connu une montée de l’euroscepticisme. La France, qui a massivement rejeté le Traité constitutionnel européen le 29 mai 2005 (55%), devrait donc être particulièrement ciblée par cette campagne de propagande, visant à redresser les jugements inadaptés – incorrects – sur la construction si prometteuse de ce "premier empire non impérial" qu’est l’UE, dixit Barroso.

      En pleine crise économique, et alors que l’austérité est imposée aux États, l’UE ne devrait pas rechigner sur les moyens de sa propagande, puisqu’une augmentation de près de 2 millions d’euros des dépenses en "analyse qualitative des médias" serait prévue, principalement tirée de budgets pré-existants, et plus de 900.000 euros additionnels devraient être collectés l’an prochain.

      Nigel Farage a été l’un des premiers députés européens à réagir aux révélations du Telegraph, le 7 février sur Russia Today, estimant que l’UE ne valait pas mieux qu’une "république bananière".

      Sources : Daily Telegraph / Agoravox / Russia Today / Le Journal du Siècle

      http://lejournaldusiecle.com/2013/02/14/lue-va-financer-des-agents-pour-contrer-les-eurosceptiques-sur-internet/

      Supprimer
  32. Une Allocation or norvégienne pourrait contrer le risque souverain incompétence

    Soumis par Tyler Durden le 31/01/2016 09:13 -0500
    Soumis par Alexander Grover à Oslo, Norvège

    Une Allocation or norvégienne aurait contrer risque souverain incompétence

    Le norvégien Oil Fund (le Fonds de Pension de gouvernement) ou « Le fonds » appartient au peuple norvégien, investir les excédents de l'activité de fioul domestique. NBIM (Norges Bank Investment Management), créé en 1990 par le Parlement norvégien, bénéficiant de fonds initiales en 1996, gère le mandat. Actuellement, le Fonds investit 60 % en actions, de 35 % dans des titres à revenu fixe (obligations) et de 5 % dans l'immobilier, attribution de 39 % en Europe, 39 % en Amérique du Nord, 18 % en Asie et 4 % partout ailleurs. Ajusté pour l'inflation et les frais généraux de gestion, le rendement annuel moyen entre 1998-2014 est de 6,3 % en termes USD, battant le S & P 500 4,2 % rendement annuel (sur l'inflation et réinvestissement des dividendes) durant la même période.

    Malgré tout le succès dans le passé, la situation actuelle, compte tenu de l'énergie et l'économie mondiale, garantit une réévaluation critique de leurs stratégies d'investissement. Le fonds doit faire mieux maintenant que les prix du pétrole sont inférieurs au nécessaire 70 $ le baril, qui équilibre le budget. La Norvège a commencé à se retirer de la caisse, soutenir les déficits au milieu d'un ralentissement de l'économie. En outre, les marchés boursiers mondiaux reculent, et titres à revenu fixe (obligations) ait été atteint. Le Fonds investit une petite partie en premier immobilier à New York, Londres et Singapour. Cependant, c'est peut-être aussi à un sommet de crise du secteur des finances.

    Aucun de ces facteurs, à l'origine de la situation actuelle, ont été prévus par les grands médias financiers ou universitaires. Le plus grand risque pour le fonds est l'absence de gouvernement norvégien et l'expérience de crise Norges Bank (Banque centrale norvégienne). Les banques centrales sont biaisés en faveur l'inflation, mais pas l'obtenir, risquer une remise des gaz dans l'avenir. Mauvaise gestion pourrait entraîner le fonds, qui a eu deux générations d'accumuler, à se désintégrer au cours des cinq à dix prochaines années, remplissant les déficits budgétaires pendant que la valeur globale diminue. Par conséquent, le fonds doit pour prémunir, réglage de répartition, contre les risques actuels et imprévues. C'est le cas pour le Fonds d'investir 5 % des dotations globales dans de l'or physique :

    Norwegian risques « Expert économique » :
    Technologie d'Extraction de l'huile: l'un des objectifs de cette technologie consiste à transformer des maigres ressources en matières premières abondantes (c'est-à-dire en aluminium et le sel ont été surmontés grâce aux progrès techniques). Nous pouvons nous attendre extraction et raffinage de technologie à l'avancement de garder tout en moteurs et machines, qui consomme du pétrole, augmentent l'efficacité

    La législation du travail norvégien rendrait ce seau coût env. 100 $. Poulet frit n'est donc pas une exportation viable.

    « Un baril de pétrole équivaut à un saumon complet élevé » j'ai fait des recherches sur la pisciculture. C'est une bonne affaire, mais ne peut pas couvrir les pertes d'huile. Par ailleurs, augmentation des prix du saumon, des nations avec l'eau froide et les côtes (Japon, USA, Canada et Russie) vont entrer dans le jeu comme une hausse des prix.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  33. La faillite du schiste et de consolidation dans l'industrie pétrolière américaine continue de baisser à long terme, coûts d'exploitation. Pétrole de oasis, amélioration de l'efficacité, réduit leur durée d'exploitation coût de 66 $ à 50 $ le baril. Les opérateurs incapables de s'adapter vont faire faillite, vendant leur équipement, de données d'exploration et de puits à des prix en détresse. Le foreur nouveau apprécieront beaucoup moins CAPEX, aidant à réduire les coûts de fonctionnement. Puits de schiste peuvent être démarré et arrêté avec des pertes minimes alors que traditionnelles sont significativement moins productifs au redémarrage. Consolidation ne fait que commencer. L'EIA (Energy Institute of America) estime que les champs du Permien, Eagle Ford, Bakken et Niobrara pourraient casser, même à 25 $ le baril.

    À partir de 50 $, ces plates-formes seront remises au travail par les nouveaux propriétaires, recevoir des rabais substantiels. Robotique et révolution industrielle 4.0 réduira davantage les OPEX !

    Prévisions fiables: examen du Budget de l'Etat norvégien, on peut voir que la prévision était surtout vers l'arrière à la recherche, avec une moyenne de prix du mois précédents l'an passé et puis de faire quelques ajustements conservateurs ca. 10 %. Cependant, cette année, la prévision semble être de façon large comme huile marches eau à 30 $ le baril, tandis que l'EIA (Energy Institute of America) et API (American Petroleum Institute) plus souvent rapport au-dessus des prévisions de sortie et l'inventaire qu'inférieur. Le dernier rapport, publié le 26 janvier 2016, montre une hausse éruption. Fournitures de bruts étaient à 11,4 millions de barils contre 3,5 M prévu. En outre, fracking ouvre de nouvelles réserves, pas économiques devant, mise en Ukraine et Pologne en un autre Bakken.

    - voir tableau sur site -
    Taux de 2016 est depuis un an à compter du 24.1.2016 (2013-2016 des hypothèses de budget révisé 2015 Sommaire)

    - voir tableau sur site -

    Les tableaux ci-dessous, de la plus grande banque de la DnB, Norvège, (et celle prévoyant une interdiction de trésorerie) indiquent des prédictions en constante évolution :

    - voir graphique sur site -
    Source : Groupe de DnB : huile concernant le Portfolio mise à jour par le chef mondial de l'énergie : New York 27 février 2015

    - voir graphique sur site -
    Source : Marchés de DnB Oil marché pronostic : rapport janvier 2016.

    Prévision (deviner) n'est donc pas une science exacte au mieux. Les diseuses de bonne aventure, travaillant le long de Karl Johan (rue principale d'Oslo), peut offrir de mieux comprendre à un coût beaucoup plus élevé que les experts gouvernementaux.

    Économique américaine et les risques politiques: bien qu'aux États-Unis, considéré comme le monde du refuge, affiche la force et n'innovation mieux que quiconque, il y a énorme qui sous-tendent les risques. La Fed, comme NBIM et autres banques centrales, est piégée dans une boîte. S'ils relevent les taux, ils pourraient faire dérailler la fragile reprise ou susciter un marché obligataire sell-off. Si elles détiennent ou rollback, leur crédibilité est en cause et les gouttes de dollar. Cependant, il y a même parler de taux d'intérêt négatif. Ce mouvement inflationniste affaiblirait considérablement le dollar, dévaluation NBIMs holdings, en supposant que le prix réguliers des actions. Comme nous pouvons voir dans le tableau ci-dessous, l'inflation se déplace en grands incréments, banques centrales puis ruée pour le contenir, augmentant considérablement les taux.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  34. Il n'est pas raisonnable de supposer que le taux plus faible ou négatif pousse les stocks. Croissance et les bénéfices des entreprises nous tarifs facteur plus que les taux d'intérêt. Bien que personnellement, je ne considère pas Donald Trump comme un risque politique, le secteur financier mondial fait. Si l'économie américaine commence à lutter autour de novembre et il est élu, on ne sait pas ce qui vont faire les marchés et l'USD.

    - voir graphique sur site -
    Source : Seeking Alpha - la politique d'économie par rapport à la Fed américaine en bref

    NBIM investit environ un tiers aux Etats-Unis, y compris Apple et l'immobilier (RE). Premier américain RE est un pari de bon à long terme. Toutefois, seulement 5 % de l'allocation stratégique du fonds est RE, qui occupe actuellement à trois pour cent. Récemment, perspectives d'Apple a pris un virage à 180 degrés. Ils semblent avoir atteint un pic à environ $ 518 milliards, capitalisation boursière. Il y avait des prévisions optimistes, pas trop longtemps, pour Apple d'être première compagnie du monde billions de dollars. Apple est l'une des exploitations plus grandes de NBIM.

    - voir tableau sur site -
    Site Web NBIM sur 27 janvier 2016

    Par conséquent, l'exposition USD et américain qui a aidé le fonds pourrait travailler contre eux. Si les Etats-Unis commencent à ralentir, il peut affecter les autres marchés, en Asie et en Europe où NBIM a également une exposition importante à savoir.

    Cygnes noirs: il n'y a d'inconnues qui pourraient affecter négativement le fonds. Voici les plus discutés de 2016 "risques de queue: »

    - voir graphique sur site -

    L'Europe se désagrège. Barclays a déclaré qu'un vote sortie réussie se transformerait au Royaume-Uni en un refuge sûr, encourageant d'autres à quitter, effondrement de l'Union européenne. Ils affirment en outre que ces risques n'ont pas été correctement comptabilisés, appelant l'un des risques plus importants au monde en 2016. Risque de récession mondiale un impact négatif sur la demande de pétrole, favorise les malheurs économiques de la Norvège. La Chine est d'atterrissage dur, mais il est difficile de dire comment grave. Données, jugées peu fiables, exacerbent davantage le problème. Le monde, inondé de dette, devenant plus incertain chaque année. La Norvège n'est pas immunisée et donc exige de nouvelles garanties.

    Le gouvernement norvégien n'a pas l'expérience de la crise :
    Choses ont été très bons en Norvège depuis les années 1980. D'où deux génération a connu la prospérité, amenée à croire que cela va durer pour toujours par une presse trop optimistes et le gouvernement. Norvégiens, comme des américains dans le passé, ont été amenés à croire que logement ira toujours vers le haut, laissant tomber toute leur fortune dans l'immobilier. Le PPP s'est écrasé si vite, capture de nombreux "experts" par surprise. Ils ont un dilemme :

    • Taux de coupe est inflationniste, outre pompage des bulles d'actifs, à savoir le logement. Cependant, avec des réductions massives d'emplois, notamment dans le secteur de l'huile bien payés, logement commence à s'aplanir. Taux d'intérêt bas n'aidera pas beaucoup si personnes n'ont pas emplois pour payer les hypothèques gonflés. SEB a prédit que USDNOK de briser 9.00 en 2016.

    • Tenant ou en augmentant les taux peut tomber en panne le marché du logement. Toutefois, en termes de dollars, le marché du logement s'est déjà écrasé (NOK vs autres devises). Cet effet s'étend également à d'autres actifs, à savoir productifs entreprises, ce qui les rend sensible acquisition ("cheap") à l'étranger. La société, au titre de la propriété étrangère, continuera de faire le travail en Norvège, mais les bénéfices seront prises au large.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  35. Le biais en Norvège est comme partout ailleurs, à la recherche d'une solution de facilité. Réduire les taux, gonflant pour sauver le logement et le marché boursier, « coups de pied la boîte vers le bas de la route ». Gouverneur de Øystein Olsen, la Banque centrale norvégienne, à l'instar de Janet Yellen, se livre à "ouvrir des opérations de la bouche". Il tente économique « Jedi Mind Tricks » sur les Norvégiens :

    « Nous pensons que l'économie tournera autour de l'été 2017 », a déclaré à Aftenposten Olsen. "C'est quand les exportations et la consommation privée commencera à augmenter. Nous ne sommes pas un dessin sombre. »

    Par conséquent, chef norvégien navigue les eaux inexplorées, jamais vu auparavant.

    La Norvège est un des seuls « pays riches » sans une réserve d'or.
    Beaucoup estimaient que le PPP a été soutenu par les hydrocarbures, ne nécessitant ne pas une réserve d'or. Toutefois, l'huile n'est plus une ressource rare mais une marchandise abondante. Suisse, Allemagne, Amérique et autres Premières nations du monde ont des réserves d'or. La Norvège devrait avoir un aussi ! Depuis que le pétrole a commencé à la baisse, à partir de 2014 et la suit de NOK, or a commencé mouvement vers le haut beaucoup en termes NOK :
    - voir graphique sur site -
    Source: ycharts.com, Bullion-Rates.com and XE.com

    L'or, est perçu négativement par beaucoup, est pris au sérieux par des gens très intelligents et riches. L'Université du Texas Investment Management Company, la deuxième plus grande dotation Université aux Etats-Unis, a pris possession de leur or, s'élevant à $ 1 milliard. Kyle Bass, qui a vu et capitaliser sur la crise des subprimes aux États-Unis, a préconisé le passage de la voûte de Federal Reserve Bank de New York dans le référentiel du Texas. L'or est non seulement pour les cowboys et les gens fous. Récemment, certaines très riches et les plus intelligents ont acheté de grandes quantités d'or. En outre, Allemagne, Belgique, Hollande et l'Autriche sont rapatrier leur or physique.

    Prix de l'or, relativement faible comparativement à la quantité de monnaie imprimé, offre NBIM une occasion unique. Ils pourraient liquider 5 % de leurs actifs les plus risqués, répartir le produit de l'or physique. Cela donnerait le norvégien d'assurance de personnes. Ils auraient le plus or par habitant et huit plus grande réserve d'or dans l'ensemble, déplaçant la Suisse. En outre, les mines abandonnées de la Norvège, dont la plupart sont transformées en centres de données sécurisées super pourraient également servir pour le stockage. La Norvège pourrait étendre davantage stockage pour les particuliers et les entités commerciales, s'appuyant sur leur réputation de fiabilité.

    - voir tableau sur site -
    Or protégera Norvège des politiciens, des économistes et des événements imprévus.

    - voir tableau sur site -
    Source : Wikipedia et ThePrudentInvestor.com provenant du World Gold Council.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  36. Conclusion
    Le pronostic pour l'économie mondiale n'est pas bon. La chute de prix du pétrole semble avoir attrapé le décideurs norvégien au dépourvu, et peut-être qu'ils pensaient que la situation est temporaire. Cependant, la technologie aujourd'hui est beaucoup plus avancée que dans le passé, rendant l'extraction du pétrole plus rapide, plus facile, sûre et peu coûteuse. En outre, l'OPEP, la Russie, l'Iran et du Dakota du Nord sont dans une frénésie de pompage. La Norvège a besoin de 70 $ le baril au seuil de rentabilité. Se rendre à $50 sera un défi.

    Mes articles précédents plaident pour une solution à long terme. Cependant, le pronostic à court terme nécessite une action immédiate, le « fonds » contre les risques imprévus, y compris les gestionnaires eux-mêmes de couverture. Les banques centrales, dont la Norvège, sont enclins vers INEP (politique de taux d'intérêt négatif), préparant le terrain pour l'inflation et de baisses de taux. Historiquement, nous avons vu l'inflation s'enfuir tandis que décideurs tentent de stimuler. Avant d'expérimenter, NBIM devrait compenser ce risque en investissant dans l'or physique, donnant à la population une base solide au cours de la crise. N'oubliez pas, ce sont les mêmes décideurs, ainsi que de grands médias, qui encourageait les Norvégiens de mettre la plus grande partie de leur argent dans le logement. Malgré les nombreux avertissements, cette bulle continue de croître.

    Nous attendons NBIM à faire ce qui est évident. Ils vont réduire les taux. Une fois qu'ils sont à zéro, ils se rendront à INEP, quantitative accélération (QE), ou les deux. Je n'attends pas NBIM à acheter de l'or. Je suis venu en Norvège il y a près de trois ans. J'ai trouvé un emploi, consciencieusement payé mes impôts et a appris la langue assez pour lire les journaux d'affaires. Cet été je vais devenir un permanent résidant et en 2020 un citoyen. Par conséquent, « nous », ce qui signifie que chacun d'entre nous qui contribuent à la société norvégienne, devons prendre quelques précautions, nous protéger de grosses erreurs et les erreurs de calcul graves.

    Voici comment se préparer à l'hiver économique :

    • Obtenez une Dale Sweater, tricot lourd et laine, fabriquée en Norvège. Il n'est pas seulement chaud et prend en charge de l'économie, mais vous aide aussi à se fondre dans.
    • Get une chaînette en or, plus grand est meilleur et mettre quelques pièces d'or du roi Harald 1500 NOK votre poche. Ils vous protégeront des politiciens et économistes inexpérimentés.
    • Porter des lunettes de soleil pendant les heures diurnes, Protégez-vous contre les risques d'UV et logiciel de reconnaissance faciale.
    • Porter un chapeau. Il va avec le pull et lunettes, faire que vous cherchez cool.

    http://www.zerohedge.com/news/2016-01-31/norwegian-gold-allocation-would-counter-sovereign-incompetence-risk

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A la lecture de l'article ci-dessus, l'on ne peut que s'apercevoir que TOUT est tourné à pleurer, à se lamenter sur le sort des voleurs, des escrocs, des assassins ! Alors que les prix des Matières Premières est au plancher (ce qui veut dire que les producteurs/extracteurs de fer, or, blé, lait, cuivre, aluminium, nickel, etc) ne font pas recette mais que les convoyeurs de marchandises et supermarchés s'en foutent plein les poches ! Ainsi, est-il devenu moins cher de fabriquer des plate-formes et toupies pour forer car, de nos jours, chaque pays du monde est devenu (ou peut devenir) son propre producteur de pétrole puisque la mer est à tout le monde. Mais, encore faut-il creuser profond pour en trouver ce qui fait qu'il existe donc un seuil de rentabilité.

      Attention: ne mélangeons pas les bulles (éthanol, solaire/vent, gaz de shiste, dettes, 'Global Warming', et autre prêt fiat) et les MP.

      Supprimer
  37. I-Owe-Ah & The Crime Called Ethanol

    Soumis par Tyler Durden le 30/01/2016 19:50 -0500
    Soumis par Eric via EricPetersAutos.com,

    Éthanol-alcool de maïs – vous prendra jusqu'à un gallon d'essence.

    Mais cela ne signifie pas c'est n'est pas de trucs puissant.

    Sur le plan politique puissant trucs.

    Le candidat présidentiel républicain Ted Cruz sent la chaleur dès maintenant uns le lobby de l'éthanol des pressions lui faire ouvertement à un soutien accru pour l'éthanol fédéral oblige – un ketmie chaque candidat à la présidentielle récente des deux partis a fait jusqu'à présent.

    Puissance du lobby de l'éthanol provient non seulement de l'argent, il a ainsi que les contributions de campagne il peut faire (ou pas), mais aussi par le fait que – dans une élection présidentielle année – les caucus de l'Iowa sont critiques.

    Et l'Iowa est un état de la batterie de serveurs .

    Cruz a critiqué au moins le fédéral norme de carburants renouvelables – la loi derrière le gavage d'alcool éthanol vers le bas les gorges des américains et de leurs voitures.

    Mais le Lobby est très convaincant.

    Et nous ne parlons pas de « fermes familiales » ici, mais plutôt énorme agricole combine cet exploit le fermier de famille en appliquant une pression économique artificielle (via les subventions gouvernementales) à détourner une nourriture aux cultures vers la production d'éthanol. Maïs qui serait autrement utilisé pour nourrir les personnes – ou des animaux qui se nourrissent de gens – finit par être utilisé pour faire l'éthanol, qui est ensuite mélangée avec du gaz à différentes concentrations.

    Actuellement, 40 % de la récolte de maïs aux États-Unis va à la production d'éthanol – jusqu'à à seulement 10 % en 2005.

    La plupart de l'essence sans plomb disponible aux États-Unis est en fait 10 % d'éthanol et 90 pour cent essence. Ce carburant est étiqueté "E10" gaz.

    Qui serait ok... si c'est ce que voulait le marché .

    Mais c'est effectivement ce que le gouvernement (et maïs lobby) veulent.

    Et maintenant ils veulent plus.

    Plus précisément, ils veulent les concentrations d'éthanol haussé à 15 ou même 25 % (E15 et E25). Et ils veulent quiconque est nominé et finalement élu à la présidence de faire en sorte.

    Beaucoup d'argent – et de grande pression.

    Cruz a récemment déclaré que « l'accès au marché (pour l'éthanol) est critique » et il est même allé jusqu'à affirmer que les lois antitrust être « vigoureusement appliquées pour s'assurer que l'industrie pétrolière et gazière ne peut pas bloquer l'accès au marché pour les producteurs d'éthanol. »

    Mais l'éthanol n'a jamais été bloqué d'entrer sur le marché. Le problème est exactement le contraire. Producteurs d'éthanol veulent un « marché » créé pour leur produit-appliquée par le gouvernement. Ils veulent supprimer verdict du marché sur l'éthanol, contourner les préférences exprimées par les américains pour essence et non frelaté à l'éthanol « gaz ».

    Ils veulent éthanol forcé dans notre gorge – et dans nos cuves.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  38. L'éthanol sonne bien – superficiellement – parce que c'est « renouvelable » et produit ici en Amérique. Le problème est qu'un gallon d'éthanol-lacées contient moins d'énergie qu'un gallon d'essence droite. Économie de carburant de votre voiture tombe en panne sur l'éthanol et le mélange éthanol-combustibles-par autant de 5-10 % vs essence droite parce que le moteur doit brûler plus de carburant frelaté à l'éthanol pour obtenir l'énergie équivalente hors de lui par rapport à un gallon d'essence pure.

    Ainsi, déclaration de Cruz (dans un éditorial récent) que l'éthanol "pourrait s'avérer très populaire auprès des consommateurs américains" repose sur une interprétation erronée de la nature de l'éthanol comme carburant.

    De même, ses déclarations au sujet de l'indice d'octane.

    L'éthanol peut être utilisé comme antidétonant, mais à moins qu'un moteur a été conçu pour fonctionner sur le carburant d'indice d'octane élevé, l'utilisation de carburant d'indice d'octane élevé entraîne généralement réduit la consommation de carburant. Indice d'octane est juste une mesure du taux de combustion de carburant, pas sa qualité. Indice d'octane élevé prime est juste le billet pour moteurs haute-compression/haute performance conçus pour ces carburants. Mais la plupart des voitures sont conçues pour fonctionner sur régulier (indice d'octane plus bas) sans plomb – et octane favorisant propriétés donc de l'éthanol sont hors de propos.

    Et d'éthanol dans des concentrations plus élevées – comme E15 et E25 et E85 (15 %, 25 % et 85 % d'éthanol, respectivement) va causer des dommages physiques aux moteurs et systèmes ne sont pas spécifiquement conçus et construits pour manipuler des concentrations de haut-alcool-carburant.

    L'alcool est par nature corrosive – et il attire l'humidité. Si vous lisez les propriétaires de votre véhicule manuel, vous trouverez des mises en garde explicites sur l'utilisation de toute essence avec plus de 10 % éthanol (E10) à moins que le moteur a été conçu pour elle – et un avis que tout dommage résultant de son utilisation sera pas couverts acheter la garantie du véhicule.

    Ainsi, Cruz est mal informé, au minimum, lorsqu'il affirme que « l'EPA – par le biais de règlements utilisés dans les essais d'émissions de véhicule – impose une paroi dure contre les mélanges d'éthanol mi-niveau comme E25, ce qui en fait en grande partie illégal de vendre de l'essence avec des mélanges d'éthanol plus élevés. »

    Le fait est que même E15 – 15 % d'alcool – serait une catastrophe pour des millions de véhicules actuellement en service. Et pas seulement pour eux, non plus. Pratiquement tous les tondeuse à gazon, tronçonneuse et moteurs récréatifs équipement (p. ex., bateau) actuellement en service ne peut pas gérer des concentrations supérieures à 10 % d'éthanol.

    Ne peut l'infrastructure.

    Pipelines et les camions-citernes et les réservoirs dans le sol où le carburant est stocké en général ne peuvent s'opposer aux combustibles plus que 10 % d'éthanol. Les carburants devront être transportés et stockés séparément, ce qui implique la duplication des efforts – qui ajoute une autre couche de artificielle des coûts (imposé par le gouvernement).

    Le seul « mur dur » limitant les concentrations d'éthanol dans l'essence est la limitation imposée par combien de dégâts à nos voitures et portefeuilles, nous sommes prêts à tolérer pour le lobby de maïs.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  39. Cruz serait prendre un risque politique pour le dire ouvertement – en particulier avant les caucus de l'Iowa. Mais-comme Donald Trump a montré – le public est désespéré pour les dirigeants de franc-parler qui seront tiendra vers le haut pour eux plutôt que servir de porteurs d'eau pour les "intérêts" qui semblent posséder le gouvernement et l'utiliser à leur profit.

    Cruz a dit qu'il favorise une politique « tout ce qui précède » lorsqu'il s'agit de carburants – et que Washington « ne devrait pas être "choisir des gagnants ands perdants. »

    Oui exactement.

    http://www.zerohedge.com/news/2016-01-30/i-owe-ah-crime-called-ethanol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) Le fait est que même E15 – 15 % d'alcool – serait une catastrophe pour des millions de véhicules actuellement en service. Et pas seulement pour eux, non plus. Pratiquement tous les tondeuse à gazon, tronçonneuse et moteurs récréatifs équipement (p. ex., bateau) actuellement en service ne peut pas gérer des concentrations supérieures à 10 % d'éthanol. (...)
      AUCUN moteur ne résiste à l'éthanol ! Même ceux 'étudiés pour'.
      C'est pourquoi, TOUTES ce merdes tiennent 'debout' grace aux subventions du contribuable !
      Le monde ne marche plus avec ce qu'il a (MP) mais avec des bulles de choses qui n'existent pas, ne peuvent PAS marcher ou tourner mais... qui sont payés OBLIGATOIREMENT par le contribuable !

      voir aussi:

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2012/12/aaa-dit-lethanol-carburant-peut.html

      Supprimer
  40. Un autre clou dans le cercueil de l'Empire américain: L'effondrement de la Production de gaz de schiste a commencé

    Soumis par Tyler Durden le 30/01/2016 13:35 -0500
    Via SRSroccoReport.com,

    L'Empire américain est dans l'ennui sérieux comme l'effondrement de sa production de gaz de schiste intérieur a commencé. C'est juste un autre clou dans une série de clous qui ont été chassés dans le cercueil de l'Empire américain.

    Malheureusement, la plupart des investisseurs ne prêtent pas attention à ce qui se passe dans le secteur de l'énergie américain. Sans l'énergie, l'économie américaine serait moudre à une halte. Tous les milliards de Dollars en actifs financiers ne signifient rien sans pétrole, gaz naturel ou du charbon. Énergie moteur de l'économie et finances Il oriente. Comme j'ai déjà dit plusieurs fois, l'industrie financière nous pousse sur la falaise.

    Le Boom de gaz de schiste US grand est probablement plus pour de bon
    Très peu d'américains a remarqué que les gisements de gaz de schiste de quatre premiers production combinée a atteint un sommet de retour en juillet 2015. Production de gaz de schiste total de Barnett, Eagle Ford, Haynesville et Marcellus a culminé à 27,9 milliards de pieds cubes par jour (FBC/j) en juillet et décembre 2015 ont reculé à 26,7 Bcf/j :

    - voir graphique sur site -

    Comme nous pouvons le voir dans le tableau, le Barnett et Haynesville a culminé à la fin de 2011 il y a quatre ans. Voici les profils de production pour chaque champ de gaz de schiste :

    - voir graphique sur site -

    Selon l'US Energy Information Agency (EIA), la production de gaz de schiste Barnett a culminé sur novembre 2011 et est en baisse de 32 % par rapport à son sommet. La Barnett a produit un enregistrement FBC/5D de schiste gaz en 2011 et est produit actuellement seulement 3,4 Bcf/j. En outre, le comte de forage forage dans le Barnett est en panne une superbe 84 % en l'an dernier.

    - voir graphique sur site -

    Le Haynesville était le second pic le Jan 2012 à 7,2 FBC/d par jour et est produit actuellement 3,6 FBC/d. qu'il s'agissait d'une énorme baisse de 50 % par rapport au sommet. N'est pas seulement le nombre de forage forage dans le Haynesville baisse de 57 % en un an, il est tombé un autre cinq plateformes de test la semaine dernière. Il n'y a seulement 18 appareils de forage qui travaille actuellement à la Haynesville.

    - voir graphique sur site -

    Les rapports d'EIE que production de gaz de schiste de la ford de l'aigle a atteint un sommet en juillet 2015 à Bcf/5D et est maintenant en baisse de 6 % à 4,7 Bcf/j. Comme nous pouvons le constater, total forage au Eagle Ford a refusé la plupart à 117 depuis l'an dernier. La raison pour laquelle que le nombre de forage forage chute est si élevé est dû au fait que la Ford de l'aigle est le plus grand champ de producteurs de pétrole de schiste aux Etats-Unis.

    - voir graphique sur site -

    Enfin, le Mighty Marcellus a atteint un sommet en juillet 2015 à un stupéfiant 15,5 Bcf/j et est maintenant en baisse de 3 % produisant 15,0 Bcf/j actuellement. The Marcellus produit plus de gaz (FBC/15D) que les autres trois premiers shale gaz champs combinés (12,1 Bcf/j).

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  41. J'ai posté le tableau de la production du gaz schiste Haynesville ® ci-dessous pour discuter pourquoi la production de gaz de schiste aux États-Unis s'écroulera probablement aller de l'avant :

    - voir graphique sur site -

    Ce qui est intéressant dans le champ de gaz de schiste Haynesville, situé en Louisiane et au Texas, est la chute de la production par rapport au sommet. En revanche, le Barnett (tableau ci-dessus en rouge) avait un profil bien différent que son pic de production a été plus arrondie et plus lent. Pas de même avec le Haynesville. Le déclin de la production de gaz de schiste à la Haynesville était plus rapide et soudaine. je crois que la Ford de l'aigle et Marcellus shale gas production baisse ressemblera à ce qui passait dans le Haynesville.

    Tout ce que vous avez à faire est de regarder comment la Eagle Ford et Marcellus rampe jusqu'à la production. Leurs profils de production sont plus proches de la Haynesville que le Barnett. Ainsi, les baisses se comportera probablement de la même façon. Plus de forage et d'extraction de gaz de schiste de la Haynesville était un « échec Commercial » comme indiqué par l'analyste de l'énergie Art Berman dans son article de Forbes sur 22 novembre 2015:

    Play the Haynesville Shale a besoin de prix du gaz à l'équilibre 6,50 $. Avec les prix du gaz naturel juste au-dessus de $2/Mcf (en millier de pieds cubes), nous interroger sur le modèle d'affaires de gaz de schiste qui a 31 plates-formes de forage de puits dans ce jeu qui a coûté $ 8 millions chacun de vendre du gaz à perte dans un marché trop fourni.

    - voir graphique sur site -

    Au prix de 6 $ de gaz, seulement 17 % des puits Haynesville seuil de rentabilité (Tableau 3) et environ 115 000 acres sont commerciales (Figure 2) sur les environ 3,8 millions d'acres qui composent la zone percée de la pièce.

    - voir graphique sur site -

    La pièce Haynesville Shale est un échec commercial. EnCana est sorti de la pièce à la fin août. Chesapeake et Exco, les deux principaux producteurs dans le jeu, tous deux annoncé des réductions de valeur significatives au 3ème trimestre 2015.

    Fondamentalement, l'écrasante majorité du gaz de schiste extrait à la Haynesville a été faite à une perte totale. Alors, pourquoi continuent-ils de forage et production de gaz dans le Haynesville ?

    La raison Qu'art Berman précise est la suivante :

    Ce que nous voyons dans la pièce Haynesville Shale sont des entreprises qui cherchent aveuglément des volumes de production et non en valeur, et qui ne garde rien pour les intérêts de leurs actionnaires. Le modèle d'affaires est cassé. Il est temps pour les investisseurs pour enfin commencer à poser des questions sérieuses.

    Chesapeake est l'un des plus gros producteurs de gaz schiste le Haynesville ainsi qu'aux États-Unis. Selon ses derniers rapports financiers, Chesapeake a reçu $ 1,05 milliards en trésorerie de fonctionnement dans les trois premiers quarts de 2015, mais dépensé 3,2 $ en immobilisations pour continuer le forage. Ainsi, ses flux de trésorerie disponibles était un négatif $ 2,1 milliards dans les neuf premiers mois de 2015. Et cela n'inclut pas ce qu'il a versés en dividendes.

    Le même phénomène se déroule dans d'autres sociétés de forage pour le gaz de schiste dans les autres domaines aux États-Unis Cette folie a Berman perplexe, comme il le dit dans un autre article sur son site:

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  42. Cela m'a intrigué parce que le gaz de schiste n'est pas commerciales à moins que sur 6 $/ MBtu, sauf dans les petites pièces des principaux domaines Marcellus où les prix de 4 $ le seuil de rentabilité. Prix du gaz naturel ont atteint en moyenne moins de 3 $/ mmBtu pour le premier trimestre 2015 et sont actuellement à leur plus bas niveau en plus de 2 ans.

    La raison pour laquelle que ces sociétés continuent à produire des gaz de schiste à perte doit garder générant des recettes et des flux de trésorerie au service de leur dette. Si ils réduire significativement sur l'activité de forage, leur production pourrait s'effondrer. Cela provoquerait des flux de trésorerie de laisser tomber comme une pierre, y compris leur prix de l'action, et qu'ils iraient faillite car ils ne pouvait pas encore en service de leur dette.

    Fondamentalement, l'industrie de gaz de schiste américains n'est rien d'autre qu'une chaîne de Ponzi.

    L'effondrement de la Production de gaz de schiste aux États-Unis même à des prix plus élevés
    Je crois que l'effondrement de la production de gaz de schiste aux États-Unis se produira même à des prix plus élevés pourquoi ? Parce que le prix du gaz naturel a augmenté de 2,75 $ mmBtu en 2012 à 4,37 $ mmBtu en 2014, mais le nombre de forage forage a continué de baisser :

    - voir graphique sur site -

    Comme le prix du gaz naturel a augmenté de 2012 à 2014, plates-formes de forage de gaz ont chuté de 40 % de 556 à 333. En outre, forage a continué de baisser et sont maintenant à un creux record de 127. Tout comme l'Art Berman a déclaré, le seuil de rentabilité moyenne pour la plupart gaz de schiste sont $6 million de BTU, alors que seulement un faible pourcentage de la Marcellus est rentable à $4 million de BTU.

    En regardant le graphique encore une fois, nous pouvons voir que le prix du gaz naturel jamais obtenu près de $6 mmtu... le plus élevé était 4,37 $ mmBtu. Ainsi, l'industrie de gaz de schiste américaine a été un échec commercial.

    Maintenant que les producteurs de gaz de schiste principaux sont aux prises avec la dette, et bon nombre des sweet spots dans ces gisements de gaz de schiste ont déjà été forés, je crois que de production de gaz de schiste aux États-Unis va s'effondrer à l'avenir. Si nous regardons le profil de production du gisement de gaz de schiste Haynesville, une baisse de 50 % en 4 ans représente un effondrement dans mon livre.

    Les deux clous dans le cercueil d'Empire américain
    Comme je l'ai dit dans plusieurs articles et interviews, énergie conduit l'économie, pas de finances. Ainsi, l'énergie est la clé à l'activité économique. Ce qui signifie, de rendement énergétique et de la maîtrise de l'énergie sont les clés de la prospérité économique.

    Alors que l'effondrement de la production de gaz de schiste aux États-Unis est un clou dans le cercueil d'Empire américain, l'autre est huile de schiste. Production d'huile de schiste aux États-Unis a atteint un sommet avant la production de gaz de schiste :

    - voir graphique sur site -

    Ce tableau est quelques mois périmé, mais selon la productivité de l'EIE, production de fioul domestique depuis les gisements de pétrole de schiste de quatre premiers a atteint un sommet en avril de 2015... trois mois avant le schiste principaux gaz champs (juillet 2015).

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  43. Malheureusement pour les États-Unis, il n'allait jamais devenir indépendante de l'énergie. La notion d'indépendance énergétique américaine a été construite sur les excréments de battage médiatique, l'espérance et la vache. Au lieu de cela, nous allons maintenant assister à l'effondrement de l'huile de schiste aux États-Unis et de la production de gaz.

    L'effondrement de l'huile de schiste aux États-Unis et de la production de gaz sont deux clous dans le cercueil de l'Empire américain. Pourquoi ? Parce que U.S. devra s'appuyer sur la croissance des importations de pétrole et de gaz dans l'avenir comme la force et la foi du Dollar s'affaiblit. Je vois un temps quand pays exportateurs de pétrole n'est plus auront Dollars ou bons du Trésor US pour le pétrole. Ce qui signifie... nous allons avoir au commerce en fait quelque chose de valeur réelle, autre que des promesses de papier.

    Je crois que la production américaine de pétrole diminuera de 30 à 40 % par rapport au sommet (9,6 millions de barils / jour juillet 2015) d'ici à 2020 et 60-75 % d'ici 2025. L'Empire américain est une économie d'étalement qui a besoin de beaucoup d'huile pour garder des trains, des camions et des wagons. Un effondrement de la production de pétrole signifie aussi un effondrement de l'activité économique.

    Ainsi, un effondrement de l'activité économique signifie montent en flèche par défaut de la dette, les faillites massives et les plongeant des recettes fiscales. Ce sera une catastrophe pour l'Empire américain.

    http://www.zerohedge.com/news/2016-01-30/another-nail-us-empire-coffin-collapse-shale-gas-production-has-begun

    RépondreSupprimer
  44. Graphique de la journée: $ 17 billions en dette étudiante en 2030

    Soumis par Tyler Durden le 29/01/2016 20:55 -0500

    La dette étudiante est un cancer pour notre société. Cette idée fausse, pour obtenir une formation collégiale équivaut à une carrière régulière a été anéantie par la récession. Collèges à but lucratif prient sur les individus peu instruits et à faible revenu. Prix du livre de texte ont augmenté de façon exponentielle alors que le coût d'une éducation de qualité a ainsi.

    - voir graphique sur site -
    Source : DailyInfographic.com
    Ce secteur de l'éducation va vers l'arrière, et un jour éclatera – volonté qui produira bientôt ?

    http://www.zerohedge.com/news/2016-01-29/chart-day-17-trillion-student-debt-2030

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A l'heure-même où (depuis l'arrivée de l'Internet !!!) il existe des ordinateurs, chaque étudiant est donc en mesure d'acquerir le savoir de chez lui sans se déranger ni payer quoi que ce soit !

      Car, n'oublions pas que si aujourd'hui les 'professeurs' sont contestés c'est parce qu'ils sont obligés (voir IUFM) de dire des mensonges sur mensonges !

      Quel prof a un jour osé dire que les rois étaient (et sont toujours par définition-même) des dictateurs-sanguinaires ? Qui ? Personne !!!

      Supprimer
  45. COP21 : les retombées financières de cette loufoque imposture …


    le 31 janvier 2016
    par jacqueshenry

    Selon Bloomberg si les 195 pays qui ont apposé leur signature avec de l’encre magique au bas du document final de la réunion du Bourget en décembre dernier pour atteindre les objectifs de limitation du réchauffement global il faudra mettre au pot 12100 milliards de dollars dans les énergies renouvelables durant les 25 années à venir. Ça laisse rêveur et ce n’est pas tout à fait ce que prévoyaient les financiers en embuscade lors du grand raout organisé par Ségolène et Laurent. Cette estimation issue du Bloomberg New Energy Finance basée à Londres et du CERES, un organisme basé à Boston, a déjà estimé que les investissements dans les énergies renouvelables sont d’ors et déjà évalués pour les prochaines 25 années à 6900 milliards de dollars seulement pour les investissements privés. Il faudra ajouter à cette dépense au moins 5200 milliards de dollars d’origine publique pour arriver à atteindre les objectifs fixés par l’ONU via l’IPCC pour contenir le réchauffement global en dessous des deux degrés fixés par la COP21.

    Nulle part dans ces estimations il n’est fait mention d’énergie d’origine nucléaire. Pour rappel, le nouveau standard des réacteurs nucléaires développé par la Chine, le Hualong One, qui va être produit en série, une unité d’une puissance électrique de 1000 MW, ne coûtera « que » 7,5 milliards de dollar l’unité. Les 6900 milliards d’investissements privés représentent la petite bagatelle de 920 réacteurs Hualong One ou 460 EPR dans la projection de leur coût effectif de construction.

    Selon les conclusions du document final de la COP21, il faut fournir au monde des solutions sur le long terme crédibles afin de limiter le réchauffement en dessous de 2 degrés.

    La Chine s’est véhémentement opposée à toute réduction autoritaire de ses émissions de carbone et elle a raison : ce pays est déjà engagé dans la construction de 28 réacteurs nucléaires et une trentaine d’autres projets sont prévus. Le nouveau standard Hualong One qui est une version améliorée de l’ACP1000 incluant un nouveau design des assemblages de combustibles pour atteindre un meilleur rendement qui sont en cours de validation sera très probablement le standard qui s’imposera dans les années à venir tant en Chine que dans bien d’autres pays avides d’énergie pour assurer leur développement économique faisant fi des énergies renouvelables peu sûres et économiquement non rentables.

    En résumé, les décisions prises à l’issue de la COP21 qui seront réitérées lors de la COP22 au Maroc ne sont que des non-sens économiques.

    Sources : Bloomberg, IAE et CNNC

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2016/01/31/cop21-les-retombees-financieres-de-cette-loufoque-imposture/

    RépondreSupprimer
  46. Chien de garde examine la mise au rebut des plan de capture de carbone 1 milliard de livres de dépenses
    Bureau national d'Audit pour enquêter sur la valeur du contribuable pour l'argent dans la décision de George Osborne pour stopper les plans de CCS et question pour garantir l'approvisionnement énergétique UK

    le dimanche 31 janvier 2016 10.17 EST

    Le National Audit Office consiste à enquêter sur la décision de George Osborne à mettre au rebut un système £1bn prototype carbone capture, qui a coûté aux contribuables au moins 60 millions de livres, une lettre vue par l'illustre gardien.

    Le chien de garde dépense dit qu'il se pencherait sur les dépenses engagées pour l'exécution et ensuite prématurément stopper, une vente aux enchères du CCS. Elle examinera également comment le ministère de l'énergie et le changement climatique (Decc) prévoit garantir les besoins futurs en énergie du pays.

    "Dans les prochaines semaines, nous allons commencer à travailler en regardant des domaines particuliers : les coûts que le gouvernement a engagé en organisant le concours ; le ministère de la compréhension de l'impact de la décision d'annuler la compétition sur ses objectifs pour assurer la sécurité d'approvisionnement et de réduire les émissions," écrit Sir Amyas Morse, le vérificateur général à la NAO.

    Lisa Nandy, l'ombre d'énergie et le changement climatique Secrétaire qui à l'origine demandé une enquête, a dit qu'espérer qu'une lumière pourrait maintenant être brillée sur décision de Osborne, prise en novembre dernier énoncé automne.

    "Décision soudaine du chancelier d'abandonner en faveur de cette technologie de pointe après 10 ans de promesses n'a pas seulement endommagé la confiance des investisseurs à un moment où nous avons désespérément besoin d'investissements dans notre secteur de l'énergie. Cela signifie également que des millions et des millions de livres des contribuables ont été tout simplement gaspillés, » dit-elle.

    "Les coûts pour les familles et les entreprises de sa décision à courte vue pourraient encore être plus grands encore car sans CCS, il sera plus coûteux de réduire les émissions. Cette sonde NAO devrait dévoiler le coût total pour le contribuable de promesse non tenue de George Osborne. »

    Ministres ont également admis que 222 millions de livres de fonds publics ont été dépensées dans l'ensemble en carbone, capture et stockage (CSC) , mais ils n'ont toujours pas décidé ce que, le cas échéant, rôle, il va jouer.

    La CSC est un système dans lequel le gazcarbonique d'un ou gaz-charbon centrale pourra être enlevée et stockée, très probablement dans un ancien gisement de pétrole de mer du Nord. Le gazcarbonique est un des gaz à effet de serre tenus responsables pour le réchauffement climatique.

    Les ventes aux enchères de CCS visaient à ouvrir la voie à une éventuelle consortium gagnant construire un prototype qui devrait ouvrir la voie à suivre avec des régimes commerciaux.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  47. Shell se développait un système de procès à Peterhead en Écosse aux côtés d'un des grands fournisseurs d'énergie six et propriétaire de la centrale électrique, SSE. Un séparé White Rose projet a été développé par Drax dans son usine de charbon à Selby, North Yorkshire.

    DECC dit le dernier gouvernement des réductions de dépenses des décisions difficiles devaient être prises.

    "On n'a pas pris cette décision légèrement et il en reste pas moins que le CCS a un rôle potentiel dans la décarbonisation à long terme du Royaume-Uni. Nous voulons faire notre énergie fournir aussi propre que possible, mais nous le ferons d'une manière qui maintient les factures aussi bas que possible, "a déclaré une porte-parole DECC.

    Andrea Leadsom, l'énergie et le changement climatique ministre, a admis en réponse à une question parlementaire du travail la semaine dernière que 31 millions de livres d'argent du contribuable ont été dépensées sur White Rose et 28 millions de £ à Peterhead.

    Il n'y avait aucune ventilation quant à où cet argent est allé mais Leadsom dit 222 millions de livres ont été dépensées globalement depuis 2011. Elle a également déclaré que CCS n'avait pas forcément été abandonné complètement.

    « Le gouvernement continue d'afficher le CCS comme ayant un rôle potentiel dans la décarbonisation à long terme de l'alimentation et des secteurs industriels du Royaume-Uni, » a-t-elle ajouté.

    Le premier ministre, David Cameron, a défendu la démolition de la vente aux enchères de CCS devant un comité parlementaire en disant plus tôt ce mois-ci: « l'économie ne fonctionnent pas pour le moment. »

    Le Comité sur le changement climatique, un organisme indépendant qui conseille le gouvernement, a écrit jeudi à Amber Rudd, l'énergie et le changement climatique Secrétaire, disant les frais de réunion carbone convenue de Grande-Bretagne cibles doublerait sans CCS.

    Travail a modifié une facture énergétique actuellement fait son chemin à travers la Chambre des communes exigeant Rudd à proposer une nouvelle stratégie de CCS dans les 12 prochains mois.

    Quand la précédente vente aux enchères de la CSC a été abandonné en 2011, il a incité une enquête de la NAO, qui a conclu en mars 2012. Il a dit: « le ministère doit apprendre les leçons de l'échec de ce projet si un délai supplémentaire ne doit ne pas être perdue, et rapport qualité / prix obtenus sur les projets futurs. »

    http://www.theguardian.com/business/2016/jan/31/spending-watchdog-nao-george-osborne-carbon-capture-storage-scheme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) Le gazcarbonique est un des gaz à effet de serre tenus responsables pour le réchauffement climatique.(...) !!!

      HAHAHAHAHA !

      Gazcarbonique=effet de serre !!! HAHAHAHA !
      Le gaz carbonique est le gaz le plus lourd. Et donc, il est au sol ou au fond des puits ou des mines mais ne peut s'élever !

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2013/11/effet-de-serre-gaz-carbonique-et-oxyde.html

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2013/10/le-changement-climatique-est-dominee.html

      Supprimer
  48. "L'afflux des migrants risque de provoquer une guerre civile en Europe"

    Vladimir Vyatkin International
    21:02 28.01.2016

    Des rassemblements anti-islamistes sont prévus dans plusieurs pays européens pour le 6 février prochain.

    L'Europe doit réagir à la crise migratoire actuelle qui risque de provoquer une guerre civile et religieuse, c'est la raison pour laquelle une manifestation contre l'islamisation de l'Europe s'est tenue mercredi au centre de Prague, a déclaré à Sputnik Vladimira Vitova, présidente de l'ONG Forum tchèque pour la paix qui a organisé la manifestation.

    "Nous souhaitons appeler les Européens à préserver la paix sur le continent, parce que l'arrivée des réfugiés risque de provoquer une guerre civile et religieuse (…). Nous appelons à mettre fin à l'afflux incontrôlé des migrants en Europe", a indiqué Mme Vitova.

    Ex-président tchèque: un "tsunami migratoire" va déferler sur l'EuropeSelon elle, "l'UE a beaucoup fait pour encourager cette tendance de migration vers les pays européens, parce qu'elle se considère plus comme une union politique qu'économique. Elle s'est donnée la mission humanitaire et politique d'inclure le plus de gens possible dans le giron de la démocratie et des valeurs européennes".

    "La tension monte entre les Européens de souche et les migrants, cela peut avoir des conséquences tragiques (…). Selon les récents sondages du Centre tchèque d'étude de l'opinion publique, seuls 2% des personnes salueraient l'arrivée des migrants en République tchèque", a ajouté Vladimira Vitova.

    Plusieurs associations annoncent des manifestations partout en Europe, celles-ci étant prévues pour le 6 février. Les organisateurs entendent ainsi dénoncer l'islamisation et l'immigration sur le continent. Ces manifestations — initiées par le mouvement PEGIDA — se tiendront dans plusieurs grandes villes européennes.

    http://fr.sputniknews.com/international/20160128/1021296284/europe-crise-migratoire-risque-guerre-civile.html

    RépondreSupprimer
  49. Stéphane Le Foll se prononce pour la levée des sanctions contre la Russie… trop tard ?

    31 janv. 2016, 17:08

    Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll s'est déclaré favorable ce dimanche à la levée des «sanctions sur la Russie qui touchent en priorité la filière porcine». Mais entretemps il est à noter que l’industrie porcine russe s’est développée.

    «Bien sûr, je souhaite une levée des sanctions, le président de la République le souhaite également, je suis allé en Russie pour négocier avec les Russes à ce sujet», a déclaré M. Le Foll, ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement, sur les ondes d'Europe 1.

    D’après le ministre, cette position est partagée par l'ensemble du gouvernement. «Emmanuel Macron, qui est allé en Russie il n'y a pas longtemps, souhaite que les sanctions soient levées d'ici l'été, je suis d'accord», a-t-il ajouté. «Ces sanctions sont liées à une crise diplomatique, en partie également à une décision de la Russie sur un embargo sanitaire. Nous avons tout fait, je me suis déplacé en Russie à ce sujet, pour obtenir une levée des sanctions», a assuré le porte-parole du gouvernement.

    Le ministre s’est exprimé dans le cadre d’une situation tendus chez les éleveurs, en particulier bretons, qui se sont mobilisés cette semaine contre la chute des cours, qui assèchent leurs trésoreries et menacent la survie d'un certain nombre d'exploitations. Plusieurs organisations ont appelé à une reprise des actions pour la semaine à venir.

    Moscou a interdit en février 2014 l'importation de porc européen sur son territoire, officiellement en raison de quelques cas de fièvre porcine africaine découverts chez des sangliers morts en Lituanie et en Pologne. L'Union européenne a porté plainte contre cet embargo devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

    En octobre, le ministre de l'Agriculture avait évalué les pertes liées à cet embargo à 44 millions d'euros pour la filière porcine française, la hausse des exportations vers la Chine n'ayant pas suffi à compenser la fermeture du marché russe.

    Dans le même temps, Moscou n’important plus de viande de porc d’Europe, elle a dû développer sa filière afin de répondre à la demande des consommateurs. Ainsi, en l’espace de quatre ans, la Russie est passée de plus grand importateur à sixième plus important producteur de viande porcine au monde, a fait savoir au début de l’année le président de l’Association russe des producteurs de viande, Sergueï Iouchine. Le pays pourrait même commencer à exporter dès fin 2018.

    https://francais.rt.com/economie/14889--foll-prononce-sanctions

    RépondreSupprimer