- ENTREE de SECOURS -



dimanche 22 novembre 2015

Climat:15 vérités qui dérangent 1/3: Nature du GIEC

13 novembre 2015
.
Climat: 15 vérités qui dérangent est un livre écrit par un collectif, sous la direction d'István Markó, professeur de chimie à l'Université Catholique de Louvain. Font également partie de ce collectif, s'exprimant à titre personnel, les intellectuels et les scientifiques belges suivants:
- Anne Debeil, ingénieur civil chimiste, ingénieur conseil en sécurité et environnement
- Ludovic Delory, essayiste et journaliste
- Samuel Furfari, ingénieur civil chimiste, maître de conférences à l'Université Libre de Bruxelles
- Drieu Godefridi, docteur en philosophie, essayiste et administrateur de société
- Henri Masson, ingénieur civil, docteur en sciences appliquées, professeur émerite de l'Université d'Anvers
- Lars Myren, ingénieur civil chimiste, ingénieur conseil en sécurité et environnement
- Alain Préat, docteur en géologie, professeur à l'Université Libre de Bruxelles
Ce livre poursuit deux objectifs essentiels:
- déverrouiller le débat sur le changement climatique
- exprimer les raisons d'un triple questionnement, qui se traduit par 15 vérités qui dérangent, allusion non voilée au film de propagande de David Guggenheim, Une vérité qui dérange (2006), où Al Gore tient la vedette.
Aujourd'hui la recension de ce livre porte sur le premier terme de ce questionnement, à savoir la Nature du GIEC et les 5 vérités qui dérangent à son propos.
Quelle est donc la nature du GIEC, Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat
.
1) Le GIEC n'est pas un organisme scientifique
Le GIEC, ça a la couleur de la science, ça a le goût de la science mais ce n'est pas de la science.
Le GIEC comprend trois groupes consultatifs (600 scientifiques):
- le Groupe I fait la synthèse des travaux qui sont publiés sur les changements climatiques causés par l'homme
- le Groupe II évalue les impacts négatifs pour l'homme de ces changements
- le Groupe III évalue les moyens à mettre en oeuvre pour limiter ces effets négatifs
On l'aura remarqué: le GIEC a un préjugé de départ: il ne s'intéresse qu'aux changements climatiques causés par l'homme...
En dehors de ces trois groupes, il y a une assemblée plénière, composée majoritairement de non-scientifiques, représentant les gouvernements (au total 2'500 personnes sont mobilisées pour la cause); c'est elle qui a le pouvoir décisionnel.
Le GIEC est donc bien avant tout un organisme politique.
.
2) Le GIEC entretient la confusion entre les registres scientifique et politique
La science s'occupe des faits, de ce qui est. La politique s'occupe de ce qu'il faut faire, de ce qui doit être. A partir du moment où un scientifique ne dit pas seulement ce qui est, mais ce qu'il faut faire, il sort de son domaine. Il a bien sûr le droit de le faire, mais ce faisant il fait de la politique:
Une obligation morale ne découle pas d'un fait.
.
3) Le GIEC est au coeur d'une puissante coalition d'intérêts particuliers
Le GIEC est le soleil d'une galaxie. Gravitent autour de lui:
- les gouvernements, qui le font vivre et en contrepartie reçoivent sa caution scientifique
- les ONG, qui reçoivent cette même caution et à qui en contrepartie le GIEC renvoie l'ascenseur en s'inspirant de leurs travaux
- les partis politiques (N de l'A: qui jouent sur la peur pour justifier leur importance)
- les instituts et centres de recherche, auquel le GIEC donne une raison d'être et qui sont autant de relais pour lui
- les universitaires, qui bénéficient d'une visibilité médiatique bénéfique pour leurs carrières et qui apportent au GIEC leur caution intellectuelle
- les médias (N de l'A: qui ne se posent pas de questions et se complaisent dans un alarmisme vendeur)
- les entreprises des technologies vertes, qui doivent au GIEC leur existence et à ses normes leur pérennité.
.
4) Le GIEC refuse généralement le débat scientifique argumenté avec les scientifiques opposés à ses thèses
Le collectif énumère une vingtaine d'arguments, regroupés en quatre types diférents et utilisés par le GIEC pour refuser le débat:
- la science a déjà tranché: les thèses opposées émaneraient de minoritaires (au regard des 600 scientifiques patentés GIEC, que pèsent les 700 scientifiques renommés, recensés par le Sénat américain, qui s'opposent aux travaux du GIEC); il y aurait consensus sur l'origine anthropique du réchauffement climatique (que vaut un consensus décrété par ceux qui décident qui est consensuel); le débat serait clos (une théorie qui ne peut pas être débattue ne perd-elle pas son caractère scientifique).
- les climato-sceptiques ne sont pas crédibles: ils ne sont pas tous scientifiques (et Al Gore et Nicolas Hulot); ils sont rarement climatologues (les experts du GIEC le sont-ils tous); ils ne procèdent pas dans leurs travaux comme d'authentiques scientifiques (le scepticisme n'est-il pas à la base de toute démarche scientifique); ils ne publient pas beaucoup dans les revues scientifiques peer review (ne sont-elles pas souvent aujourd'hui aux mains des partisans du réchauffement d'origine anthropique) etc.
- les climato-sceptiques sont malhonnêtes: ils sont stipendiés par l'industrie des énergies fossiles (ne fait-elle pas pourtant maintenant des recherches sur les énergies renouvelables); ils sèment le doute sans croire nécessairement à ce qu'ils affirment (ne proposent-ils pas des explications alternatives? leurs adversaires ne sont-ils pas des semeurs de peur); ils sont des révisionnistes, voire des négationnistes (l'insulte n'est-elle pas l'argument ultime de ceux qui ont tort? que peuvent-ils bien nier d'abord, puisqu'il n'y a pas de lien scientifique établi entre l'activité humaine et le réchauffement).
- discuter avec les climato-sceptiques est une perte de temps: il y a urgence (et si on se trompe lourdement sur le diagnostic); il y a quantité de sites pour démolir leurs arguments (ces arguments ne sont-ils pas caricaturaux n'est-il pas facile de démentir un contradicteur en son absence); la science ne se décide pas dans les médias (leurs adversaires ne refusent-ils pas tout débat dans d'autres enceintes n'utilisent-ils pas eux-mêmes les médias pour diffuser leurs thèses).
.
5) Le GIEC dénigre, calomnie et entrave la liberté d'expression de ceux qui ne partagent pas ses thèses
Il ne s'agit pas là d'une accusation faite à la légère. Le collectif cite le bienheureux Al Gore:
Vous avez le devoir de réduire au silence ceux qui s'opposent au GIEC.
(Conférence donnée à l'American Geophysical Union, San Francisco, 2008)
Et les fidèles de la religion climatique appliquent le précepte: Jean-Pascal van Ypersele, Vice-Président du GIEC, a, par exemple, fait interdire, le 1er septembre 2011, la conférence de deux professeurs internationaux organisée par la Fondation Universitaire de Bruxelles...
Autre exemple: une pétition n'a-t-elle pas été lancée à l'Université Catholique de Louvain pour que soit sanctionné István Markó qui a l'outrecuidance d'exprimer son scepticisme sur les travaux du GIEC
Francis Richard
.
Climat: 15 vérités qui dérangent, Collectif sous la direction d'István Markó, 320 pages, Texquis
Prochain épisode : Rapports "scientifiques" du GIEC.
.

93 commentaires:


  1. (...) Le GIEC comprend trois groupes consultatifs (600 scientifiques):(...)
    (....) au regard des 600 scientifiques patentés GIEC (...)

    Attention, ne faisons pas l'amalgame entre scientifiques (qui ne sont donc pas au GIEC) et EX scientifiques qui y sont.

    Car, TOUS TRAVAUX doivent être lus et relus par leurs pairs et, d'être collabo n'exprime en rien une note de scientifisme pour qui que ce soit.

    Donc, [pour les ex scientifiques] il s'agit là de FAUX DRAPEAUX CONSENTANT qui sont complices dans cette escroquerie du 'Global Warming'.

    RépondreSupprimer
  2. Sauver des milliers de vies, avec moins de 50 cts d’euros… !

    par MERLIN
    21 Novembre 2015, 18:00pm
    Catégories : #Découvertes Scientifiques...

    L'invention de scientifiques burkinabè et burundais qui pourrait éviter le paludisme à des milliers de personnes…

    Pas besoin de dépenser des millions de dollars pour sauver des milliers de vies. Deux étudiants africains ont récemment démontré qu'il faut à peine plus de 46 centimes d'euros pour sauver des êtres humains et la solution se résume à un pain de savon.

    Moctar Dembélé, originaire du Burkina Faso, et Gérard Niyondiko, né au Burundi, étudient à l'Institut International d'Ingénierie de l'Eau et de l'Environnement de Ouagadougou (Burkina Faso). MM. Dembélé et Niyondiko connaissent bien la menace du paludisme, qui représente la principale cause de mortalité en Afrique subsaharienne.

    - voir clip sur site -

    Capture d'écran des scientifiques Niyondiko et Dembélé, vidéo de leur présentation à Maker Faire à Rome, Novembre 2014.

    Chaque année, dans le monde, près de 600 000 personnes décèdent du paludisme — maladie développée par des parasites et transmise à l'homme par des piqûres de moustiques infectés. Elle comporte généralement des symptômes tels que de la fièvre, de la fatigue, des vomissements ou des maux de tête.

    Pour pouvoir contrer la maladie, les chercheurs Dembélé et Niyondiko ont inventé un savon fabriqué à partir de plantes locales et d'ingrédients naturels, comme le beurre de karité ou l'essence de citronnelle, véritables répulsifs face aux moustiques vecteurs. Les étudiants ont appelé ce savon le « Faso soap ». Ce concept présente l'avantage d'être à la fois très pratique et abordable :
    Afin de soutenir leur initiative, le Concours de l'Entrepreneuriat Social Étudiant de l'université UC Berkeley a récemment attribué à MM. Dembélé et Niyondiko la somme de 26 500 USD.

    La science derrière le projet est relativement simple, nous explique Hugo Jalinière [fr], journaliste à Sciences et Avenir, magazine scientifique français :
    Le savon possède deux caractéristiques : d’abord, une capacité à repousser les moustiques par son odeur. Mais il contient également un composant intérieur qui tue les larves et empêche leur prolifération dans les eaux stagnantes. Les tests effectués sur un échantillon de la population à Ouagadougou se sont en tous cas révélés assez concluants.

    D'après l'Organisation mondiale de la santé, on recense environ 200 millions de cas d'infections du paludisme par an, à l'origine de près de 660 000 décès. Il n'existe pas encore de vaccin contre le paludisme, mais une pléthore d'antipaludiques est disponible pour traiter les divers symptômes. Les mesures de prévention sont nombreuses, bien qu'il n'existe pas de protection complète contre les moustiques vecteurs ; l'emploi de répulsifs fait partie des mesures préventives mises en place dans la région.

    Les scientifiques ont étudié de façon approfondie les répulsifs antimoustiques à base de plantes. Sarah Moore, chercheuse à l'École d'Hygiène et de Médecine Tropicale de Londres, maintient que les résultats des études sur l'efficacité de tels répulsifs étaient peu probants jusqu'à présent, toutefois leur usage s'est développé, et ce, pas seulement à cause des mesures mises en place :

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  3. Le secteur des répulsifs à base de plantes est en pleine expansion, car les consommateurs recherchent des moyens de protection contre les piqûres d'arthropodes, à la fois sans danger pour la santé, agréables et durables sur le plan écologique. La situation se révèle en outre extrêmement favorable grâce à une grande variété de plantes aux composés insecticides potentiellement efficaces contre les insectes. Les nouveaux pyréthroïdes, pilier de la lutte antipaludique actuelle, sont à l'origine de progrès considérables et sans danger pour les mammifères.

    - voir sur site -

    Capture d'écran d'une carte interactive de l'Afrique relative aux artémisinines, réseau WWARN

    Les experts Dembélé et Niyondiko sont malheureusement bien conscients des obstacles économiques à la lutte antipaludique. Le Burundi, pays natal de Gérard Niyondiko, se trouve en proie à une sérieuse crise humanitaire et se situe à la 167e place sur 177 pays évalués par l'Indice de développement humain des Nations Unies. Le Burkina Faso traverse depuis peu une période de bouleversements politiques et près de la moitié de sa population vit avec moins de 1,25 USD par jour.

    Toute solution antipaludique durable proposée en Afrique se doit d'être abordable, étant donné le contexte historique et l'instabilité actuelle de la région. C'est en gardant cela à l'esprit que MM. Dembélé et Niyondiko ont cherché à concevoir un « Faso soap » aussi bon marché que possible.

    Le projet tombe en somme à point nommé, alors que le Réseau international sur la résistance aux antipaludiques (WWARN) a récemment mis en garde les agences de santé sur le fait que la résistance à l'artémisinine était en augmentation :

    Depuis février 2015, la résistance à l'artémisinine a été confirmée dans 5 pays […] Sur la plupart des sites, les patients infectés de parasites résistant à l'artémisinine guérissent tout de même au terme du traitement, à condition qu'il s'agisse d'une combinaison thérapeutique à base d'artémisinine (CTA) contenant un médicament associé efficace.

    Toutefois, le long de la frontière Cambodge-Thaïlande, le parasite P. falciparum a développé une résistance à presque tous les antipaludiques disponibles. Il existe un risque réel de multirésistance médicamenteuse qui émergera bientôt dans d'autres parties de la sous-région.

    Les scientifiques Dembélé et Niyondiko savent que du chemin reste à faire ; ce qui ne risque pas de les décourager. M. Dembélé maintient que ce combat ne se limite pas à lutter contre la maladie ; il s'agit également d'apporter un regain d'espoir concernant l'avenir de l'Afrique. Après avoir remporté le concours de l'université UC Berkeley, il a annoncé :

    "Je suis très content que ce prix revienne en Afrique et particulièrement au Burkina Faso. C’est la première fois qu’une équipe non américaine remporte ce prix. C’est la fierté pour la jeunesse, c’est la fierté pour l’Afrique. Ça doit encourager la jeunesse à aller de l’avant.’’

    Source : globalvoices.org. Ecrit par : Lova Rakotomalala / Traduit par : Justine Barrachina.

    http://homme-et-espace.over-blog.com/2015/11/sauver-des-milliers-de-vies-avec-moins-de-50-cts-d-euros.html

    RépondreSupprimer
  4. NOUS et les porte-avions Français Rush vers la côte syrienne pour y retrouver les nombreux navires de guerre russes déjà là


    Soumis par Tyler Durden le 21/11/2015 22:00 -0500


    Il y a deux semaines, le 5 novembre et une semaine avant l'attentat de Paris, nous avons signalé que de façon un peu inattendue, la France avait dépêché son seul porte-avions, le Charles de Gaulle, à « la Méditerranée orientale pour les opérations contre Isis en Syrie et en Irak ».

    On ne savait pas juste quelles seraient ces opérations préventives et pourquoi la France donc considérablement participe à la campagne contre ISIS. Ne sachant pas l'attentat spectaculaire qui s'apprêtait à se dérouler (les dont les origines sous faux pavillon ont été rapidement ignorés comme personne n'a encore expliqué pourquoi un faux passeport syrien se trouvait à côté de l'attentat-suicide), nous avons supposé que ce mouvement avait à voir avec le départ de la CVN-71 Theodore Roosevelt qui avait quitté la région du golfe Persique, il ya un mois, laissant toute la 5e flotte navale sans une présence de porteuse américaine pour la première fois en dix ans.

    Une semaine plus tard, nous avons découvert que Paris peut avoir eu un soupçon d'avance de ce qui devait se dérouler lors de la nuit du vendredi 13, tout est tombé en place.

    Mais avec le porte-avions Français toute vapeur avance vers la côte syrienne, les Etats-Unis ne pouvaient pas se permettre de laisser la défense aérienne de la région pour les Français, donc il fait ce qui était juste une question de temps : il lève l'ancre sur le CVN-75, Harry Truman qui a été déployée vers le Moyen-Orient, où selon la presse quotidienne il se "battra l'État islamique."

    USS Harry S. Truman (CVN 75) se déploie à partir de Norfolk, en Virginie. de SldInfo.com sur Vimeo.

    Selon la presse, "le Truman devrait atteindre le golfe Persique, avant la fin de l'année. Les États-Unis a été le lancement des frappes aériennes en Irak et la Syrie de porte-avions dans le golfe Persique, au moins jusqu'au mois dernier, lorsque le USS Theodore Roosevelt a quitté la zone après un déploiement étendus. L'espace de deux mois est la première en près d'une décennie que les États-Unis n'a eu aucun transporteur dans la région. »

    Alors que la date de départ de la Truman a été fixée il y a plus d'un an, il est venu environ six mois plus tôt que prévu. En octobre 2014, il a été annoncé que le navire se tourneraient cycles de déploiement avec la base de Norfolk USS Dwight D. Eisenhower, nécessitant un délai supplémentaire de 10 mois dans le chantier naval.

    Comme les rapports de la Navy Times, "il ne devait aucune modification immédiate des ordres de déploiement en raison des attentats terroristes de vendredi, mais il est grande détermination parmi les marins à l'appui de leurs alliés Français, a déclaré le capitaine Ryan Scholl, skipper de Truman. Scholl, a déclaré son équipe est prête à apporter la paix ou « destruction violente."

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  5. Quelque chose nous dit il sera le dernier.

    Voici une fois de plus, l'ETA: transporteur Theodore Roosevelt a quitté 5e flotte à la mi-octobre, quitter cette région sans un transporteur jusqu'à ce que le CSG Truman obtient là, qui devrait être d'environ six semaines, ou tout simplement vers le nouvel an.

    Là encore, selon la dernière carte marine Stratfor, le Truman est déjà proche de Gibraltar. Si elle est exacte, cela signifie que le transporteur sera à côté de la Syrie dans une couple de semaines hauts.

    - voir clip et carte sur site -

    Scholl assurance a offert à la coalition et les forces américaines encore dans la lutte entre la Syrie et l'Irak dans le cadre de l'opération résout inhérente.

    "Le groupe de bataille de Truman sera là en bonne et due de temps et d'exécuter notre mission avec succès," dit-il. « Nous espérons qu'apporte une tranquillité d'esprit aux gens qui sont là-bas, tant nos partenaires de la coalition que nos troupes sur le terrain, et il apporte une pause dure à avaler, délibérée dans notre ennemi. »

    Où les choses deviennent très intéressants, c'est ce que le Navy Times dit ensuite :

    ISIS n'est pas le seul défi qui attend la flottille, qui comprend le croiseur Anzio et Carrier Wing Air 7 destroyers Bulkeley, gravement et Gonzalez. Russe, chinois et iraniens marines ont établi leur présence en Syrie, et des vaisseaux de guerre russes de la mer noire ont déménagé à l'est de la Méditerranée pour protéger les avions de combat mener des frappes aériennes à l'appui du régime Assad de Syrie. En préparation, Composite Training Unit exercice grève du groupe axé sur les adversaires qui ressemblaient plus à ceux de la guerre froide.

    Russes et iraniens, on connaissait, mais chinois ? L'US Navy sait-il quelque chose qui n'a pas été rendu public auparavant ?

    Alors que nous attendons la réponse, ce que nous savons est que tout à coup la Méditerranée orientale s'apprête à devenir un terrain de stationnement de navire de guerre et de porte-avions, avec le Truman et de Gaulle côte à côte, tout comme nous avons prédit que ce serait il y a un mois lorsque nous avons dit que l'été 2013 scénario naval se déroule encore une fois.

    Puis il y a les Russes. Voici la dernière de Tass:

    Dix navires de la marine russe sont impliqués dans l'opération de lutte contre le terrorisme en Syrie, ministre de la défense Sergei Shoigu de la Russie a déclaré vendredi le Président Vladimir Poutine.

    « Le groupe naval comprend dix navires, six d'entre eux sont en Méditerranée, » a déclaré le ministre.

    Shoigu a déclaré que les navires de la flottille de la mer Caspienne vendredi lancement 18 missiles de croisière sur des positions terroristes dans Syrie frappent sept cibles.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  6. "Le 20 novembre, les navires de la flottille de la mer Caspienne a lancé 18 missiles de croisière sur sept cibles dans les provinces de Raqqa, Idlib et d'Alep de Syrie. "Tous les objectifs ont été touchés, a déclaré Shoigu.

    Comme nous l'avons dit : occupé, et il ne va obtenir plus occupés.

    Mais l'argument massue est la Russie est déjà traiter le littoral syrien comme sa propre aire de jeux et a imposé non explicite fly zones en Méditerranée orientale, comme le révèle le tweet suivant :

    Que se passe-t-il lorsque tant les Français que les marines américains, les deux douzaines d'emballage d'avions, arrivent et convertissent la Méditerranée au large des côtes syriennes en un grand navire de guerre de stationnement.

    Nous pouvons seulement espérer que la confluence soudaine de bonne volonté et les meilleures intentions du monde par les superpuissances pour écraser ISIS est véritable au lieu qu'un stratagème pour mettre tout le monde dans le même lieu et le résultat dans le plus grand jamais Du golfe du Tonkin redux et un naufrage "accidentel" d'un ou plusieurs navires... avec ou sans un faux passeport syrien plantés à côté de lui.

    http://www.zerohedge.com/news/2015-11-21/us-french-aircraft-carriers-rush-toward-syrian-coast-find-numerous-russian-warships-

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MDR: Secrétaire à la défense suggère Poutine pourrait envoyer Nuke sur l'Amérique, dit volonté américaine « Défendre l'ordre International »

      dimanche 8 novembre 2015

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/11/secretaire-la-defense-suggere-poutine.html

      Supprimer
  7. La Chine s’engage elle aussi contre Daech

    Philippe Paquet
    samedi 21 novembre 2015 à 16h55

    Après les attentats de Paris, résolution anti-EI adoptée à l'ONU
    Les trois terreaux du terrorisme islamiste
    Hollande ordonne l'"intensification" des frappes contre l'EI en Syrie mais aussi en Irak

    International L’exécution d’un ressortissant chinois force Pékin à réévaluer sa doctrine de non-ingérence. Analyse.

    La lutte contre les terroristes de l’Etat islamique a pris une nouvelle dimension avec l’annonce par le président Xi Jinping, jeudi, que son pays entendait faire payer aux "criminels" de Daech l’"atroce" assassinat d’un ressortissant chinois détenu depuis septembre dernier. Avec la décision du Kremlin d’intervenir militairement en Syrie, ce serait donc la première fois qu’une opération punitive internationale associe activement les cinq grandes puissances : Etats-Unis, Russie, Grande-Bretagne, France et Chine.

    On a peu de renseignements sur Fan Jinghui, dont Daech a annoncé l’exécution mercredi, en même temps que celle d’un autre otage, Ole-Johan Grimsgaard-Ofstad, de nationalité norvégienne. L’organisation terroriste avait annoncé son enlèvement, le 10 septembre, et avait réclamé une rançon en publiant une photo dans son bulletin de propagande en ligne, avec la mention : "prisonnier chinois à vendre". La macabre mise en scène ajoutait qu’il s’agissait d’une "offre limitée dans le temps". Une nouvelle photo montrant les deux malheureux, yeux bandés et tête ensanglantée, est accompagnée d’un message : "Exécutés pour avoir été abandonnés par les nations infidèles".

    Ce qu’on sait, en revanche, de Fan, un ancien enseignant apparemment reconverti dans la publicité et la consultance, c’est qu’il est le premier otage chinois à périr aux mains de l’Etat islamique, et ce crime avertit la Chine qu’elle n’est pas plus à l’abri des exactions du groupe terroriste que les pays occidentaux ou la Russie, en dépit de son faible degré d’engagement au Moyen-Orient. Tout en condamnant les attentats perpétrés en France et ailleurs, Pékin s’était gardé jusqu’ici de s’impliquer dans la mobilisation contre l’Etat islamique, non sans avoir mis son veto à l’Onu (de concert avec Moscou) aux tentatives des Européens et des Américains d’encourager un changement de régime en Syrie.

    Défendre ses ressortissants

    La Chine doit s’estimer aujourd’hui bien mal payée en retour. Il lui faut désormais affronter une situation inédite pour ne pas faire pâle figure dans la défense de ses ressortissants. Elle doit repenser ses options de politique étrangère et sa stratégie globale avec d’autant plus d’urgence que des Chinois figureraient aussi parmi les clients de l’hôtel Radisson pris en otages vendredi à Bamako, la capitale du Mali.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  8. Les autorités chinoises ont, certes, l’expérience de la lutte antiterroriste - ou de ce qu’elles considèrent comme telle. Elles ont encore annoncé vendredi la mort de vingt-huit membres d’un "groupe terroriste" au Xinjiang, au terme d’une opération de police qui a duré cinquante-six jours dans cette vaste région autonome de l’ouest du pays, où la minorité musulmane ouïghoure cohabite difficilement avec la population chinoise d’ethnie han.

    Cette fois, cependant, il s’agira de combattre éventuellement hors des frontières, alors que le pays a suivi, pendant des décennies, une doctrine diplomatique prônant la non-ingérence réciproque dans les affaires intérieures des Etats. Depuis 1991, la Chine a mis fin à un complet repli sur soi en participant à des opérations internationales de maintien de la paix, du Cambodge au Congo en passant par Timor-Oriental ou Haïti. Elle a pris part également à la campagne menée contre la piraterie au large de la Corne de l’Afrique. Elle n’en doit pas moins franchir, cette fois, une nouvelle étape, selon des modalités qui restent à définir à Pékin.

    Pas d’avions chinois dans le ciel syrien

    Si le président Xi donne à entendre que son pays veut punir Daech pour ses crimes, nul ne s’attend à voir pour autant des avions chinois prochainement dans le ciel syrien ou irakien. Pékin n’a probablement ni l’envie ni les moyens de s’engager dans pareille aventure, même si l’armée chinoise dispose à présent d’un porte-avions opérationnel. Il lui faudra néanmoins joindre l’acte à la parole en aidant concrètement la coalition contre l’Etat islamique.

    Cette participation pousserait un peu plus la Chine sur une voie qui, estiment les experts, l’amènera inéluctablement à se comporter comme les autres puissances qui ont des intérêts à défendre et des ressortissants à protéger à l’étranger. Elle finira logiquement par éprouver le besoin de déployer des forces de réaction rapide en différents points du globe et cette nécessité la conduira à y disposer de bases militaires. On parlait, en janvier 2015, d’un projet de ce genre en Namibie. En mai, c’est le président de Djibouti qui confirmait des négociations pour l’ouverture d’une base navale chinoise dans cet ancien territoire français.

    http://www.lalibre.be/actu/international/la-chine-s-engage-elle-aussi-contre-daech-564f71303570ca6ff90ca782

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MDR: Secrétaire à la défense suggère Poutine pourrait envoyer Nuke sur l'Amérique, dit volonté américaine « Défendre l'ordre International »

      dimanche 8 novembre 2015

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/11/secretaire-la-defense-suggere-poutine.html

      Supprimer
  9. Ancien conseiller principal de quatre présidents décrit comment et pourquoi les élites veulent fin argent physique



    Soumis par Phoenix Capital recherche le 21/11/2015 12:05 -0500


    Comme nous l'avons souligné précédemment, la guerre sur l'encaisse s'accélère.

    Ces derniers mois :

    1) la SEC et autres organismes de réglementation ont mis en place des législations permettant aux fonds du marché monétaire verrouiller votre argent pendant 10 jours au cours de la prochaine crise financière (sens vous ne pouvez pas sortir votre argent).

    2) la FDIC a mis en place des lois lui permettant de saisir les banques "d'importance systémique" et convertir leurs dépôts en fonds propres (la redoutable "caution dans" utilisée à Chypre en 2013).

    3) JP Morgan et autres grandes banques ont commencé à rejeter les grands gisements.

    4) La France a interdit toute transaction plus 1 000 Euros avec cash physique. Espagne a déjà interdit les transactions plus € 2 500. L'Uruguay a interdit les transactions plus $ 5 000. Et ainsi de suite.

    Il y a une campagne mondiale généralisée pour éradiquer les espèces physique. Et nous avons maintenant un initié connecté le confirme.

    Dr. Harald Malmgren est à peu près aussi branché que vous pouvez obtenir dans l'élite politique de Washington DC. Il a été un collaborateur Senior à quatre présidents distincts aussi bien le Comité sénatorial sur les finances.

    C'est quelqu'un qui sait ce qu'élites mondiales pensent sur le système financier et nous l'économie.

    Dr Malmgren a récemment accordé une interview à Sinclair et Co qui est absolument choquant.

    La toute première phrase :

    Banques aux Etats-Unis et l'Europe essaie de développer un système d'opérations scripturales... Le concept est d'établir une comptabilité complète pour une entreprise ou une personne qui enregistrements tout reçus et dépensés, et tous les actifs détenus – prêts hypothécaires, des portefeuilles d'investissement, dettes, obligations financières contractuelles et autre chose de valeur marchande, y compris les bateaux de plaisance, automobiles et autres machines.

    Il continue...

    Les gouvernements aimerait beaucoup ces grands livres d'exister parce qu'ils pouvaient voir tout ce qui se passe financièrement en temps réel, y compris la capacité d'évaluer la valeur nette, habitudes de dépenses et des revenus gagnés et non acquises et bien sûr, une évaluation instantanée de toutes les activités imposables.

    Nous avons été mise en garde de ce mois. Toutefois, m. Malmgren est celui à « relier les points » des principaux acteurs dans ce plan mondial pour effacer l'argent physique et la confidentialité financière.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  10. Ce n'est pas une idée de rêve. Blythe Masters, l'architecte JP Morgan de trading de marché organisé d'actif moderne des titres comme mortgage backed securities adossés et garanties des créances... dirige un nouvel effort de l'entreprise à développer un système de paiement universel. Non seulement elle recueille l'intérêt des investisseurs importants, mais la réserve fédérale et les diverses agences du gouvernement américain s'intéressent vivement à l'utilité et l'efficacité d'un système de paiement universel potentiel.

    https://www.LinkedIn.com/Pulse/Cash-Policy-Tool-interview-Hon-Dr-Harald-Malmgren-Tavares

    La description ci-dessus est assez technique, nous allons donc poser dans un langage clair et simple. Il s'agit de la femme qui a aidé à promouvoir et à institutionnaliser les titres qui ont fait sauter l'ensemble du système financier en 2008.

    Ayant gauche JP Morgan (après un procès dans lequel les maîtres était accusé d'avoir menti sous serment), Masters est qui conduisent, afin de permettre aux gouvernements de surveiller tout ce que vous faites avec votre argent en temps réel.

    Ne s'agit pas de complot, c'est fait. Maîtres déjà, rencontrera des dirigeants financiers pour promouvoir l'idée. Et les banques centrales aime l'idée.

    C'est un rapport "BOLD", mais Masters n'est pas la seule voix annonçant la venue de le blockchain. La Banque d'Angleterre, dans un rapport plus tôt cette année, il appelle la « première tentative à un Internet des finances, » tandis que le Federal Reserve Bank of St. Louis salue comme un "coup de génie." Dans un livre blanc de juin, le Forum économique mondial a dit, « le protocole blockchain menace de désintermédier presque tous les processus dans les services financiers. »

    http://www.Bloomberg.com/News/Features/2015-09-01/Blythe-Masters-tells-Banks-the-blockchain-changes-Everything

    Chaque fois que la Fed quelque chose appelle « un coup de génie », vous pouvez garantir qu'il va être un désastre complet pour Main Street. Autant qui participe à ce gâchis.

    C'est juste le début d'une stratégie beaucoup plus grande et de déclarer la guerre sur la trésorerie.

    En effet, nous avons découvert un document secret qui décrit comment la Fed prévoit d'incinérer les économies pour forcer les investisseurs loin de trésorerie, dans des actifs plus risqués.

    http://www.zerohedge.com/news/2015-11-21/former-senior-aide-four-presidents-outlines-how-and-why-elites-want-end-physical-cas

    RépondreSupprimer
  11. Prix actuel du cuivre inférieurs aux coûts de Production

    Soumis par EconMatters
    le 21/11/2015 16:20 -0500

    Long Trade Dollar


    Un des trafics plus communs sur les marchés financiers ces jours-ci va longtemps le Dollar US et court-circuiter des matières premières, en particulier les métaux précieux et industriels. Cela a été une mauvaise année pour les produits de base, et ce commerce a ramassé à la vapeur avec flux de grands fonds les 6 dernières semaines.


    Schizophrène Fed & rapports sur l'emploi

    Tout cela se retourna après le rapport de marché de l'emploi d'octobre 2nd, suivi de quelques échanges déroulage pensant la réserve fédérale peut être sur tenir jusqu'à la fin de l'année d'après le rapport sur l'emploi octobre lamentable. Il en est résulté dans environ huit jours de monnaie se déroule et alentours du 14 octobreth, investisseurs a commencé à mettre le commerce Dollar Long retour sur qu'ils ont réalisé la Fed voulait encore d'augmenter les tarifs, et étant donné que la Chine semble stabiliser d'un point de vue se brisant, Fed parler est devenu belliciste à telegraph aux marchés financiers que la réunion de décembre a été une réunion potentielle en direct pour une hausse des taux. Ce commerce vraiment ramassé de vitesse lorsque le 6 novembreème rapport sur l'emploi est venu beaucoup plus fort que prévu avec une robuste 271 000 nouveaux emplois créés pour le mois précédent.

    - voir graphique sur site -

    Algos négoce & marchés


    Huile a également été touchée ainsi que les métaux, mais il a des problèmes de stocks pour faire face et se trouve au milieu d'une guerre des prix pour les parts de marché. Mais il n'y a aucune telle guerre des prix dans l'industrie métallurgique, et bien que la faiblesse de la Chine a sans doute gâché la demande, les métaux précieux et industriels sont fondamentalement étant martelés vers le bas sur les marchés du papier par les flux de fonds dans ce Long commerce Dollar. Ce commerce est devenu un tel commerce réflexif, que si le Dollar est fort, les algos commerciales juste commencez à attaquer or, argent, cuivre, aluminium, platine et Palladium. Ces métaux commerce dans l'ensemble comme un groupe avec de légères différences dans les charts, basées sur les caractéristiques de la demande unique du métal.

    - voir graphique sur site -

    Demande douce

    La demande n'a pas vraiment a fluctué beaucoup pour l'un de ces métaux depuis six semaines, la Chine et l'économie mondiale sont juste une sorte de chemine ainsi que le rééquilibrage de la Chine et de l'économie mondiale de plus en plus quelque part dans le domaine de 3,5 %. Mais ce qui a changé au cours des 6 dernières semaines, c'est que le grand fonds jette dans le Dollar tout essayant de courir devant la réserve fédérale et un court-circuit de l'Euro, (qui constitue la plus importante composante dans le US Dollar Index), avec des commerçants aussi avant exécution Mario Draghi qui a été télégraphier stimulus plus future pour l'Union européenne.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  12. - voir graphique sur site -

    Aucune technologie de schiste pour l'extraction du cuivre

    Mais à un moment donné, que chaque actif a un prix, il est vraiment une question de prix, marchés souvent au cours de tournage dans un sens ou l'autre, mais en fin de compte, ce qui est un « prix équitable » étant donné la dynamique sur le marché. Le cuivre est un marché intéressant parce que c'est être claqué vers le bas avec l'or et du pétrole, et du côté de l'offre du marché du cuivre a eu ses problèmes en 2015, avec des contraintes d'approvisionnement limitant la nouvelle offre sur le marché. La plupart des pressions est venus du côté de la demande de l'équation avec le rééquilibrage de la Chine. Mais le cuivre ne pousse sur les arbres et est en fait assez difficile à sortir du sol et à traiter d'un point de vue coût. Les étapes de traitement réellement cuivre pour le faire sous une forme commercialisable sont assez étendues et impliquent des ressources considérables. Et avec six semaines d'affilée de claquer vers le bas par les commerçants, nous avons atteint le niveau bas de 2 $ sur le contrat à terme de décembre Nymex.

    - voir graphique sur site -

    Marginal par rapport aux coûts de Production de transformation

    Il existe diverses estimations pour ce que le coût Marginal de sortir le cuivre du sol est avant que l'approvisionnement est déconnecté complètement. Mais il est raisonnable de supposer que le cuivre est actuellement ayant prix bien en deçà de long terme Production coût de traitement du métal industriel, et une composante importante de cette tendance est strictement les flux de fonds dans le commerce de Dollar Long.

    - voir graphique sur site -

    Chemin d'accès vers l'avant pour le cuivre

    Je ne sais pas combien ce commerce a laissé dedans pour le court terme, qui sait littéralement avec les prix des actifs et des marchés financiers ces jours-ci. Mais mon intuition est que ce commerce Dollar Long sera probablement poussé dans la décision de la Banque centrale européenne concernant les mesures de relance plus et randonnée aux réunions de décembre Fed concernant un 25 points de base. En outre, deux autres facteurs contributifs sont le 4 décembreème rapport sur l'emploi et les commerçants veulent prendre leurs bénéfices avant l'événement réel au début de décembre.

    - voir graphique sur site -

    Acheter la rumeur, vendre la nouvelle

    Et compte tenu du fait que la réserve fédérale va probablement sortir sa façon de parler dovish avec une hausse de 25 points de base, presque un "un fait" destiné messagerie compte tenu de ce que fait le reste du monde dans ce jeu de dévaluation de la monnaie robuste ; Cela signifie probablement que commerçants acheter la rumeur et vendent le Dollar dur après les nouvelles réels d'une hausse des taux, au moins à court terme.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  13. Rallye court couvrant

    C'est lorsque commerçants seront probablement vraiment dérouler ces fonds se jette avec la main sur le poing, acheter de l'or couvrant les shorts substantiels sur le marché et en même temps mettre de l'argent nouveau pour travailler en or et le reste de l'industriel et les métaux précieux. Et si il commence à faire froid huile pourrait même obtenir une soumission avec ces produits. Nous verrons comment ce joue tous sur le marché, mais $2 cuivre pourrait être mise en place pour un rassemblement de l'ample couverture court avant la fin de 2015 !

    http://www.zerohedge.com/news/2015-11-21/current-copper-price-below-cost-production

    RépondreSupprimer
  14. « Bombes baril » et conneries : les fils emmêlés de Washington se trouve sur la Syrie et la Russie

    Soumis par Tyler Durden le 21/11/2015 22:00 -0500
    Soumis par Robert Parry via a ConsortiumNews.com,



    Découvre le Washington officiel consiste à imaginer une bulle géante qui sert de serre pour la culture génétiquement modifiée "groupe pense." La plupart des habitants de la bulle louent ces créations comme glorieux et au-dessus de tout soupçon, mais quelques dissidents note étrange et dangereux de ces produits sont. Ces critiques, cependant, sont alors mis au ban de la bulle, laissant derrière lui un consensus de plus en plus concentré.

    Ce processus pourrait être presque comique – comme les nombreux guerriers fauteuil répéter ce que tout le monde sait être vrai comme preuve se justifie que plus de guerres et d'affrontements sont nécessaires – , mais les États-Unis sont la nation la plus puissante sur la terre et ses fallacieux "pense de groupe" se répandent un arc grandissant de chaos et de mort dans le monde entier.

    Nous avons même des candidats à la présidence, en particulier parmi les républicains mais y compris ancien Secrétaire d'Etat Hillary Clinton, concurrence pour out-belliqueux, traiter une invasion de la Syrie comme le moins on peut faire et certains même se vanter comment ils aimeraient d'abattre quelques avions de combat russes.

    Bien que le président Barack Obama a traîné ses talons quant à certaines des propositions plus extrêmes, il tombe toujours en ligne avec le "groupe pense," continue d'insister sur le « changement de régime » en Syrie (le Président Bashar al-Assad "doit aller"), permettant la fourniture d'armes sophistiquées à des jihadistes sunnites (y compris les missiles antichar TOW à Ahrar ash-Sham, un groupe djihadiste fondée par des anciens combattants de Al Qaeda et combattre aux côtés Nusra avant d'Al-Qaïda) et permettant à son équipe d'insulter personnellement le Président russe Vladimir Putin (ayant le porte-parole de la maison blanche Josh Earnest en septembre à rabaisser la posture de m. Poutine pour s'asseoir avec ses jambes écartées lors d'une rencontre du Kremlin avec le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu).

    Il n'est pas surprenant, je suppose, désapprobation chichiteux du sérieux de ce qui est communément appelé « propagation l'homme » ne s'étendait pas à Netanyahu qui a adopté la même posture ouverte-jambe à la réunion avec m. Poutine le 21 septembre, puis en séance de la semaine dernière avec Obama, qui – il devrait être noté – assis les jambes croisées comme.

    Que cette combinaison de difficiles discussions, insultes brutes et téméraire soutien des jihadistes liés à Al-Qaïda ("nos gars") est apparemment devenu de rigueur à Washington officiel, qui reste dominé par l'idéologie de la politique étrangère des néoconservateurs, qui établit l'objectif de "changement de régime" en Irak, la Syrie et l'Iran dès 1996 et n'ont pas changé de Cap depuis. [Voir des Consortiumnews.com »Comment Neocons déstabilisé Europe."]

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  15. Mise en forme des récits

    Malgré la catastrophique guerre d'Irak – sur la base axée sur les neocon mensonges sur les armes de destruction massive et le complice irréfléchie « groupe pense » – les néocons conservé leur influence en grande partie grâce à une alliance avec les « interventionnistes libérales » et leur domination combinée des principaux instituts de réflexion de Washington, de l'American Enterprise Institute à la Brookings Institution et les médias de nouvelles américains, dont le Washington Post et le New York Times.

    Cette base de pouvoir a permis les néocons de poursuivre la mise en forme des récits officiels de Washington peu importe quels sont les faits réels. Par exemple, un poste éditorial jeudi répète la réclamation que "Atrocités" Assad incluses utilisent des armes chimiques, une référence apparente à la revendication maintenant largement décriée que forces d'Assad étaient responsables d'un attentat au gaz sarin en dehors de Damas sur 21 août 2013.

    Après l'attaque, il y avait une ruée pour jugement par le département d'Etat américain accusant les troupes d'Assad et menant le Secrétaire d'État John Kerry de menacer de représailles contre l'armée syrienne. Mais les analystes du renseignement américain a refusé de signer les conclusions hâtives, contribuant à la décision de dernière minute du président Obama à tenir au loin sur une campagne de bombardement et à accepter de l'aide de m. Poutine en négociation de cession d'Assad de toutes les armes chimiques syriens (bien qu'Assad a toujours refusé un rôle dans l'attentat au sarin).

    Par la suite, une grande partie de l'affaire va-vite pour bombarder la Syrie s'est effondré. En plus de preuves sont devenues disponibles, il est apparu plus en plus que l'attentat au sarin était une provocation par les djihadistes sunnites, éventuellement aidés par les services secrets turcs, pour inciter les États-Unis à détruire l'armée d'Assad et ouvrant ainsi la voie à une victoire de djihadistes sunnites.

    Nous savons maintenant que les bénéficiaires susceptibles de telle une attaque américaine auraient été Nusra avant d'Al-Qaïda et le spin-off sous le titre l'État islamique (également appelé ISIS, ISIL ou Daesh). Mais l'administration Obama a jamais formellement rétracté ses prétentions fallacieuses sarin, permettant ainsi aux organes de presse irresponsable, comme le Washington Post, de poursuivre citant l'obsolète "pensez groupe."

    L'éditorial de Post même dénoncé Assad pour l'utilisation de « bombes baril » contre les rebelles sunnites qui cherchent à renverser son gouvernement laïque, qui est considéré comme le protecteur des minorités de la Syrie – y compris les chrétiens, les Alaouites et les chiites, qui risquent de génocide si les extrémistes sunnites prévalent.

    Bien que ce thème de la « bombe baril » est devenu un point favori de parler des néocons et groupes libéraux « droits de l'homme », il n'a jamais été clairement comment ces engins explosifs maison poussés hors des hélicoptères les plus inhumaines que les volumes énormes de munitions « shock and awe », y compris les bombes de 500 livres, déployés par l'armée américaine à travers le Moyen-Orient, tuant non seulement ciblé des combattants, mais des civils innocents.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  16. Néanmoins, le refrain de « bombes baril » est accepté au Washington officiel comme un argument digne pour le lancement de frappes aériennes dévastatrices contre des cibles du gouvernement syrien, même si ces attaques ouvrir la voie pour les alliés d'Al-Qaïda et ramifications prendre le contrôle de Damas et de libérer même un pire cataclysme humanitaire. [Voir des Consortiumnews.com »ridicule thème 'Canon bombe' de Obama."]

    Noeuds de faux-texte explicatif

    Mais il est maintenant presque impossible pour Washington officiel de se dissocier de toutes les histoires fausses que les néocons et les hawks libérales ont filé à l'appui de leurs diverses stratégies de « changement de régime ». De plus, il y a peu de gens laissés à l'intérieur de la bulle qui reconnaissent même comment faux ces récits sont.

    Ainsi, le peuple américain se retrouvent avec les médias de nouvelles américains répétant sans cesse storylines qui sont totalement fausses ou très exagérées. Par exemple, nous entendons encore et encore que les russes sont intervenus dans le conflit syrien, promettant de frapper seulement ISIS violèrent mais alors leurs engagements en attaquant Nusra avant d'Al-Qaïda et "nos gars" djihadiste sunnite des Forces armés par l'Arabie saoudite, le Qatar, la Turquie et la CIA.

    Si vous entendez ce récit partout à Washington officiel, personne ne cite jamais réellement Poutine ou un autre haut fonctionnaire russe, promettant de frapper seulement à ISIS. Dans toutes les citations que j'ai vu, les Russes pour désigner attaquantes « terroristes », y compris mais non limité à ISIS.

    À moins que Washington officiel ne considère plus Al Qaeda comme une organisation terroriste – un ballon d'essai qui certains néo-conservateurs ont flotté – puis le récit de Poutine-lied est absurde, même si chaque Important personne sait il pour être vrai, y compris Obama de neocon-penchement Secrétaire à la défense Ashton Carter.

    Les États-Unis politique et les médias gros bonnets aussi railler la proposition actuelle de russo-iranienne pour stabiliser tout d'abord la Syrie et ensuite laisser le peuple syrien décider leur propre leadership au moyen d'élections démocratiques internationalement observées.

    Bon, vous pourriez dire, ce qui est mal à laisser le peuple syrien se rendront aux urnes et choisir leurs propres dirigeants ? Mais cela montre juste que vous êtes un « apologiste » qui n'appartient pas à l'intérieur de la bulle russo-iranienne. La réponse de droit est que « Assad Must Go! » tout ce que le peuple syrien pensez.

    Ou, comme les rédacteurs de neocon de mauvaise humeur du The Washington Post a écrit le jeudi, « M. Putin dûment dépêché son ministre des affaires étrangères aux pourparlers à Vienne le week-end dernier sur un règlement politique syrien. Mais Moscou et Téhéran continuent à pousser pour un mandat qui serait laisser M. Assad au pouvoir pendant 18 mois ou plus, alors que — en théorie — une nouvelle constitution est rédigée et des élections organisées. Encore une proposition des Etats-Unis que M. Assad soit exclu de l'élection éventuelle a été rejetée, selon des officiels iraniens. »

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  17. En d'autres termes, le gouvernement américain ne veut pas que le peuple syrien à décider si Assad doit être mis à la porte, une attitude étrange et contradictoire depuis le président Obama garde insistant sur le fait que la grande majorité des Syriens déteste Assad. Si tel est le cas, pourquoi ne pas laisser les élections libres et-foire-prouver le point ? Ou Obama tellement captivé par l'insistance de neocon de « changement de régime » des pouvoirs publics sur « Hit list » d'Israël qu'il ne veut pas prendre la chance des électeurs syriens l'encombrer ?

    Réalité Tied Down

    Mais la vérité et la réalité sont devenus à Washington officiel quelque chose comme Gulliver étant attaché vers le bas par les Lilliputiens. Il y a tellement de brins de mensonges et de déformations qu'il est impossible pour la santé mentale se soulever.

    Un autre facteur majeur dans la crise de l'Amérique de fausses récits se rapporte à la démonisation de la Russie et Poutine, un processus qui remonte sérieusement à 2013 quand Poutine a aidé Obama détourner le rêve neocon de bombarder la Syrie et puis Putin aggravé son offense en aidant les Obama à obtenir à limiter son programme nucléaire, l'Iran qui a déraillé un autre rêve neocon à l'Iran de la bombe-bombe-bombe.

    Il est devenu sinistrement clairement aux néocons que cette collaboration entre les deux présidents peut-être même conduire à pression sur Israël pour finalement atteindre un accord de paix avec les Palestiniens, une possibilité qui a frappé trop près au coeur de neocon pensée qui, pour les deux dernières décennies, a favorisé à l'aide de « changement de régime » dans les pays voisins d'isoler et d'affamer le Hezbollah du Liban et groupes palestiniens , donnant à Israël carte blanche pour faire tout ce qu'il désirait.

    Ainsi, cette relation d'Obama-Poutine devait être dynamitée et du point de détonation Ukraine sur la frontière de la Russie. Récits de faux de Washington officiel autour de la crise de l'Ukraine sont désormais centrales aux efforts neocon/libéral-hawk pour empêcher une coordination significative entre Obama et Poutine dans la lutte contre ISIS et Al Qaeda en Syrie et en Irak.

    À l'intérieur de la bulle de Washington officiel, la crise en Ukraine est régulièrement décrite comme un simple cas de « Agression » russe contre l'Ukraine, y compris une « invasion » de la Crimée.

    Si vous vous basiez sur The New York Times, The Washington Post ou les grands réseaux qui se répètent ce que disent les grands journaux, vous ne le savez il y avait un coup appuyé par les Etats-Unis en février 2014 qui a renversé le gouvernement élu ukrainien Viktor Yanukovych, même après qu'il a accepté un compromis européen dans lequel il rendit de nombreux pouvoirs et accepté des élections anticipées.

    Au lieu de laisser cet accord à aller de l'avant, droite nationalistes, y compris les néo-nazis à l'intérieur des manifestations de Maidan, envahirent le bâtiments du gouvernement à Kiev sur 22 février 2014, causant d'Ianoukovitch et autres dirigeants de fuir pour sauver leur vie.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  18. Dans les coulisses, les responsables américains, comme les neocon Secrétaire d'État adjoint pour les affaires européennes Victoria Nuland, avaient collaboré dans les plans de coup d'Etat et a célébré la victoire par les dirigeants de Nuland triés sur le volet, dont le coup d'après premier ministre Arseniy Yatsenyuk, auquel elle se réfère dans un coup de téléphone à intercepté plus tôt que « Yats est le gars. »

    La Secrétaire d'État adjoint pour les affaires européennes Victoria Nuland, qui a poussé pour le coup d'Etat de l'Ukraine et a aidé à choisir les putschistes après.
    Ne serait-ce que vous savez que le peuple de Crimée a voté massivement pour le Président Yanukovych et – après le coup d'État – voté massivement choisi de sortir de l'Etat ukrainien a échoué et réunifier avec la Russie.

    Les grands médias US tord cette réalité dans une Russie « invasion » de la Crimée, même si c'était la plus étrange « invasion » jamais parce qu'il n'y a pas de photos des troupes russes débarquant sur les plages ou parachutisme du ciel. Ce que le Post et le Times systématiquement ignoré était que les troupes russes étaient déjà stationnés à l'intérieur de Crimée dans le cadre d'un accord basing pour la flotte russe à Sébastopol. Ils n'a pas besoin de « invasion ».

    Et référendum de la Crimée montrant approbation de 96 % pour la réunification avec la Russie si hâtivement arrangé – n'était pas la « supercherie » qui aux États-Unis mainstream media réclamés. En effet, le résultat a été renforcée par différents sondages menés par les agences occidentales depuis lors.

    Le cas de MH-17

    La diabolisation de Poutine atteint de nouveaux sommets après le 17 juillet 2014 abattre de Malaysia Airlines Vol 17 sur l'Ukraine orientale tuant les 298 personnes à bord. Bien que la logique et des preuves substantielles pointent vers des éléments de l'ukrainienne militaire comme responsables, rush de Washington officiel au jugement blâmé rebelles Russes ethniques permettant de tirer le missile et Poutine pour leur donnant censément un puissant système de missile antiaérien de Buk.

    Ce récit tordu s'appuient souvent sur reformulant le point hors de propos que la Sista est "Fabrication russe", qui a été utilisé pour impliquer Moscou mais était vide de sens, puisque les militaires ukrainiens possédaient aussi des missiles Buk. La vraie question est qui a tiré les missiles, pas où ils ont été faits.

    Mais les éditeurs de la poste, le Times et le reste des médias grand public pense que vous êtes très stupide, tellement ils garder en soulignant que la Sista est "fabrication russe". Le point le plus saillant est qu'américaine de renseignement avec tous ses satellites et d'autres capacités n'a pas pu – à la fois avant et après l'abattre – de trouver des preuves que les Russes avaient donné sista aux rebelles.

    Étant donné que les missiles Buk sont 16-pieds de long et déblayèrent autour de lent camions, il est difficile de croire que services de renseignement américains auraient échappé eux compte tenu de l'intense surveillance alors en vigueur sur l'Ukraine orientale.

    Un scénario plus probable de l'abattre MH-17 a été que l'Ukraine plusieurs de ses batteries de Buk déplacé vers les lignes de front, craignant peut-être une frappe aérienne russe, et les opérateurs ont été sur edge après qu'un avion militaire ukrainienne a été abattu le 16 juillet 2014, le long de la frontière par un missile air-air probablement tirés par un avion russe.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  19. Mais, après avoir se précipiter sur un livre blanc, cinq jours après la tragédie, pointant du doigt à Moscou – le gouvernement américain a refusé de fournir toute preuve ou les renseignements qui pourraient aider à déterminer qui a tiré le missile qui a fait tomber le MH-17.

    Malgré cet échec remarquable par le gouvernement des États-Unis à coopérer à l'enquête, les grands médias américains a trouvé rien méfiant envers ce chien n'aboie pas et continuent de citer le cas de MH-17 comme une autre raison de mépriser la Poutine.

    Comment envers ce « tout est faute de Poutine » peut être dans un New York Times "analyse des nouvelles" par Steven Erlanger et Peter Baker s'affichait jeudi quand tous les "désaccords fondamentaux" entre Obama et Poutine ont été blâmés sur Poutine.

    « En les divisant sont l'annexion de la Crimée et son ingérence en Ukraine orientale, des efforts de Moscou pour diaboliser Washington et sapent la confiance dans l'engagement de l'OTAN à la défense collective et le soutien du Kremlin du Président Bashar al-Assad de Syrie, la Russie », a écrit le Erlanger et Baker.

    Aider ISIS

    Cet enchevêtrement de fausses récits est maintenant trébucher les perspectives d'une alliance irano-américain-Français-Russe de prendre l'État islamique, Al Qaeda et autres forces jihadistes sunnites qui cherchent à renverser le gouvernement laïque de la Syrie.

    Le neocon Washington Post, en particulier, a été venimeux sur ce potentiel collaboration qui – alors que peut-être la meilleure chance pour enfin résoudre le terrible conflit syrien – serait torpiller longtemps vision des néocons imposée « changement de régime » en Syrie.

    Dans les éditoriaux, éditeurs neocon du Post ont également affiché un étonnant manque de sympathie pour les touristes russes 224 et l'équipage tués dans ce qui semble avoir été un attentat d'un avion affrété sur le Sinaï en Egypte.

    Le 7 novembre, au lieu de solidarité, rédacteurs en chef du Post ridiculisaient Poutine et le Président égyptien Abdel Fattah el-Sisi pour ne pas se précipiter vers un arrêt que c'était un acte de terrorisme, insistant plutôt sur la première analyse de la preuve. Le Post aussi raillé les deux dirigeants pour avoir omis de vaincre les terroristes.

    Ou en tant qu'éditeurs du Post dit: "alors que M. Poutine a suspendu les vols russes [Nov 6], son porte-parole était encore en insistant il n'y avait aucune raison de conclure qu'il y avait eu un acte de terrorisme. … Alors que les gouvernements occidentaux inquiètent de protéger leurs citoyens, les régimes de Sissi et Poutine ont porté sur se défendre. …

    "Les deux dirigeants ont vendu eux-mêmes comme des guerriers courageusement prendre sur l'État islamique et ses sociétés affiliées ; les deux utilisent ce combat comme un prétexte pour atteindre d'autres fins, telles que de réprimer les opposants intérieurs paisibles et distraire l'attention de la baisse de niveau de vie. Sur le champ de bataille réel, les deux sont défaillants. »

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  20. Compte tenu de l'élan de sympathie que les États-Unis ont reçu après les attaques du 9/11 et les condoléances qui ont inondé la France la semaine dernière, il est difficile d'imaginer une réaction plus sans grâce à une attaque terroriste majeure contre les Russes innocents.

    En ce qui concerne les hésitations russes à sauter aux conclusions plus tôt ce mois-ci, qui ont pu partiellement un vœu pieux, mais ce n'est sûrement pas un trait mal d'attendre des preuves solides avant d'arriver à un verdict. Même les rédacteurs de la poste a admis que des responsables américains a fait remarquer qu'à compter du 7 novembre il y avait "aucune preuve concluante que l'avion était bombardé. »

    Mais le message ne pouvait pas attendre pour lier l'attentat à « L'aventure syrien de M. Putin » et espère qu'elle infligerait sur Poutine « une blessure politique potentiellement grave. » Rédacteurs en chef du Post également empilés la demande gratuite que responsables russes « continuent de nier la preuve accablante qu'un missile antiaérien russe a abattu une avion de ligne malaisienne sur l'Ukraine l'an dernier. » (Là, c'est encore une fois, la tentative de duper les lecteurs du Post avec une référence à "un missile antiaérien russe.")

    Le message semblait prendre une joie particulière dans le rôle d'armes américaines, tuant des soldats syriens et iraniens. Jeudi, le Post a écrit "des troupes syriennes et iraniennes ont perdu des dizaines de chars d'origine russe et des véhicules blindés aux missiles TOW fabriqué aux États-Unis des rebelles. N'ayant pas réussi à reprendre le territoire significatif, la mission russe semble vouée à bourbier ou défaite même en l'absence d'un plan de sauvetage diplomatique. »

    Faisant de la surenchère

    Détermination des néocons pour diaboliser Putin a fait monter les enchères, en tournant leur obsession Mideast avec « changement de régime » dans un schéma pour déstabiliser la Russie et forçant « changement de régime » à Moscou, ouvrant la voie à une confrontation nucléaire potentielle qui pourrait mettre fin à toute vie sur la planète.

    Pour écouter le discours de candidats plus républicains et démocratique frontrunner Hillary Clinton, il n'est pas difficile d'imaginer comment tous les discours difficiles pourraient prendre une vie propre et conduisent à la catastrophe. [Voir, par exemple, d'examen de la rhétorique de la "guerre avec la Russie" fluide sur le sentier de la campagne et près de Washington officiel de Philip Giraldi.]

    À ce stade, il peut sembler vain – voire naïve – à proposer des façons de percer les divers « pense de groupe » et la bulle qui nourrit leur. Mais un contre-argument des faux récits est possible si certains candidats ont saisi sur le principe d'un électorat informé comme un élément essentiel à la démocratie.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  21. Un argument pour l'autonomisation des citoyens avec des faits est celui qui transcende les traditionnel partisane et limites idéologiques. Que ce soit sur la droite, à gauche ou au centre, les Américains ne veulent être traités comme du bétail étant rassemblés par la propagande ou « communication stratégique » ou quel que soit le dernier euphémisme pour la tromperie et la manipulation.

    Ainsi, un candidat pourrait faire la bonne chose et la chose la plus intelligente en exigeant la libération de plus renseignements américains pour couper ce nœud gordien de fausses récits que possible. Par exemple, il est moyen temps passé de déclassifier les 28 pages du rapport du Congrès 9/11 s'adressant soutien saoudien présumé des pirates de l'air. Il y a aussi sûrement plus récentes estimations de renseignement sur le financement des filiales et des spin-offs, dont ISIS d'Al-Qaïda.

    Si cette information embarrasse certains « alliés » – tels que l'Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie – qu'il en soit ainsi. Si cette histoire fait certains U.S. passés ou présents le Président regard mauvais, qu'il en soit ainsi. Élections américaines sont diminuées, voire faites dénué de sens, quand il n'y a aucun électorat informé.

    Un candidat à la présidentielle peut aussi appuyer sur le président Obama de divulguer ce qu'américaine de renseignement sait d'autres tournants clés dans la mise en place de fausses récits, comme ce que fait la CIA analystes concluent sur l'attentat au sarin 21 août 2013 et ce que connaissent-ils le 17 juillet 2014 abattre du MH-17.

    Le modèle du gouvernement américain exploitant des moments d'émotion à acquérir un avantage dans un « info-guerre » contre un « ennemi » et d'aller ensuite silencieux comme preuve plus vient est devenu une menace directe à la démocratie américaine et – en ce qui concerne l'arme nucléaire de la Russie – éventuellement la planète.

    Des secrets légitimes, tels que les sources et méthodes, peuvent être protégées sans pour autant devenir un manteau polyvalent de dissimuler quelque faits ne correspondent pas avec le récit de propagande désirée qui est ensuite utilisé pour fouetter le public dans une frénésie de guerre insensée.

    Toutefois, à ce stade dans la campagne présidentielle, aucun candidat ne fait transparence un problème. Encore, après les déceptions de la guerre en Irak – et avec la perspective d'une nouvelle guerre basé sur des informations trompeuses ou sélectives en Syrie et, éventuellement, une épreuve de force nucléaire avec la Russie – il me semble que le peuple américain répondrait positivement à une personne traitant avec le respect qui mérite des citoyens dans une République démocratique.

    http://www.zerohedge.com/news/2015-11-21/barrel-bombs-and-bullshit-tangled-threads-washington-lies-about-syria-and-russia

    RépondreSupprimer
  22. Poutine tente de prendre le contrôle de la guerre anti-terroriste au niveau mondial

    Valentin Vasilescu
    Réseau International
    dim., 22 nov. 2015 10:22 UTC

    L'Occident, dirigé par Washington, a vivement critiqué la légitimité de la participation de la Russie à les bombardements aériens en Syrie, arguant que ses objectifs étaient les rebelles « modérée » soutenus par les Etats-Unis. La coalition anti-Daesh formée autour des Etats-Unis a refusé toutes les propositions de la Russie pour agir ensemble en Syrie. Le président Vladimir Poutine a compris que l'attaque à Beyrouth qui a fait 41 morts et près de 200 blessés, comme l'accident de l'avion russe Airbus A321 dans le Sinaï ayant entraîné 224 morts, n'ont attiré presque aucun intérêt pour l'opinion publique occidentale manipulée par les grands trusts médiatiques. Au lieu de cela, les mêmes médias occidentaux ont déclenché un véritable mécanisme pour propager la terreur et la colère lors des attentats de Paris.

    Après les attaques terroristes de Paris, le président François Hollande a essayé d'utiliser la vague de sympathie créé en invoquant l'article 5 du traité de l'OTAN, afin de forcer l'alliance à une offensive terrestre contre le groupe Daesh en Syrie et en Irak. L'OTAN (les Etats-Unis, en réalité) a considéré que l'Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie sont plus importants que la France. Le projet de Qatar Petroleum pour alimenter l'Europe en gaz à partir du Qatar et de l'Arabie Saoudite via la Syrie, pour rejoindre l'ancienne voie du gazoduc Nabucco, correspond aux intérêts de la Maison Blanche qui cherche l'élimination de Gazprom du marché européen. Washington a humilié la France en rejetant son initiative, pour poursuivre le double jeu qu'il a mené jusqu'ici. Ce qui revient à fermer les yeux sur l'armement et le financement, par ses alliés saoudiens et qatari, de tous les rebelles islamistes qui se battent contre l'armée nationale syrienne, y compris l'EI. Dans le même temps, il continue ses soi-disant bombardements contre Daesh qui ne sont que des opérations de communication [1].

    Le président Vladimir Poutine a une nouvelle fois démontré son flair de grand stratège en se dépêchant d'établir les causes du crash de l'Airbus A321 russe dans le Sinaï avant la fin de l'enquête. Contrairement aux preuves accumulées jusqu'ici dans le dossier [2], Poutine a décrété que le crash de l'Airbus A321 dans le Sinaï avait été causé par une bombe artisanale fabriquée par les rebelles islamistes en Syrie.

    -- Commentaire : Ce n'est probablement pas toute l'histoire et les Russes doivent en savoir un peu plus sur les véritables commanditaires de cet attentat :

    -L'avion russe abattu dans le Sinaï fut-il la victime d'une « arme à impulsion exotique » ? --

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  23. Ainsi, la Russie reprend au vol, supplantant la France, la légitimité des représailles à l'encontre les auteurs des deux attaques de Paris et dans le Sinaï. Parallèlement à cela, Poutine ordonne au groupe naval russe dans la Méditerranée orientale, conduit par le croiseur porte-missile Moskva, de coordonner les frappes avec le porte-avions français Charles De Gaulle. Le message est: «Je suis avec vous, et nous sommes attaqués ». Un signal clair de solidarité de la Russie avec la France et une première étape vers la promotion d'une nouvelle « coalition anti-terroriste », autre que celle qui est sous le commandement américain.

    --Commentaire : Washington doit être furax face à cette main tendue de Poutine envers Hollande :

    -La France et la Russie conviennent d'une « coopération » militaire « plus étroite » --

    La France ne peut intensifier les raids aériens au-delà des 10 avions Rafale et Mirage 2000 de la base aérienne d'Al Dhafra aux Emirats Arabes Unis, auxquels il faut ajouter 22 autres Rafale M et Super Etendard du le porte-avions Charles De Gaulle [3]. La France ne peut faire plus. Contrairement à la France, la Russie n'est soumise à aucune contingence et a déjà prouvé qu'elle disposait de catégories de forces beaucoup plus diversifiées et plus efficace dans la lutte contre les rebelles islamistes en Syrie.

    La Russie a montré aux terroristes et à la communauté internationale que son aviation militaire disposait de bombardiers tactiques déployés à la base aérienne de Hmaimim, dans l'ouest de la Syrie, capables de porter des frappes efficaces avec des missiles et des bombes de grande précision [4]. Elle a également démontré qu'avec ses bombardiers stratégiques Tu-22M3, Tu-95MS et Tu-160, déployés sur des bases en Russie, des missiles de croisière pouvaient frapper n'importe quelle cible située à des milliers de kilomètres de distance [5].

    La Russie a également montré que les frégates, les corvettes et les sous-marins classiques de la marine russe (armés de missiles de croisière), de la mer Caspienne et de la Méditerranée, pouvaient mener avec succès et de manière indépendante ces types d'opérations [6]. La capacité de la marine russe à lancer des missiles de croisière à long rayon d'action, même à partir de bateaux relativement petits, prouve que la Russie demeure une puissance maritime de premier rang qui a la capacité de menacer non seulement ses voisins, mais aussi l'Europe , le Moyen-Orient et l'Asie du Sud, au cas où elle ou ses alliés seraient attaqués. Jusqu'à présent, seule l'armée américaine, avait démontré qu'elle était capable de faire la même chose que la Russie.

    Le président Vladimir Poutine a ordonné de compléter le dispositif aérien russe bombardant en permanence les groupes islamistes en Syrie avec 37 avions. 25 d'entre eux sont des bombardiers stratégiques (5 Tu-160, 6 Tu-95MS et 14 Tu-22M3) ayant un grand rayon d'action et n'ayant donc pas besoin d'être déployés en Syrie. Ces avions sont probablement basés à Mozdok en Ossétie du Nord. 8 autres bombardiers tactiques Su-34 et 4 avions multi rôle Su-27 seront déployés en Syrie, peut-être à la base aérienne de Mazzeh à Damas [7]. Jusqu'ici la base aérienne de Hmaimim dans l'ouest de la Syrie avait abrité 30 avions Su-34, Su-24M, Su-25 et Su-30SM. 24 autres hélicoptères Mi-8 et Mi-24 sont également utilisés dans des missions de combat en Syrie [8]. Si le Su-34 peut prendre jusqu'à 8 tonnes de bombes, les Tu-22M3, Tu-95MS et Tu-160 peuvent transporter respectivement 12 t, 15 t et 17 t de bombes.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  24. Traduction Avic - Réseau International

    Notes :

    [1]. Les États-Unis et la Russie ont identifié plusieurs intérêts communs au Moyen-Orient

    [2]. Airbus 321 dans le Sinaï : La seule hypothèse qui reste s'il s'agit d'un accident

    [3]. Que visait le premier raid aérien français en Syrie ? (http://reseauinternational.net/que-visait-le-premier-raid-aerien-francais-en-syrie/ ).

    [4]. Munitions «intelligentes» utilisées par la Russie en Syrie (http://reseauinternational.net/munitions-intelligentes-utilisees-par-la-russie-en-syrie/ ).

    [5]. La Russie a attaqué l'EI avec des missiles de croisière à partir de sous-marins et de bombardiers stratégiques (http://reseauinternational.net/la-russie-a-attaque-lei-avec-des-missiles-de-croisiere-a-partir-de-sous-marins-et-de-bombardiers-strategiques/ ).

    [6]. La Russie a lancé 26 missiles de croisière à partir de la mer Caspienne sur des cibles de l'EI (http://reseauinternational.net/la-russie-a-lance-26-missiles-de-croisiere-a-partir-de-la-mer-caspienne-sur-des-cibles-de-lei/ ).

    [7]. Pourquoi la Russie a-t-elle besoin d'une nouvelle base aérienne à Damas ? (http://reseauinternational.net/pourquoi-la-russie-a-t-elle-besoin-dune-nouvelle-base-aerienne-a-damas/ ).

    [8]. Les Russes ont déployé des hélicoptères d'attaque à la base aérienne syrienne de Tiyas (T4)

    http://fr.sott.net/article/26814-Poutine-tente-de-prendre-le-controle-de-la-guerre-anti-terroriste-au-niveau-mondial

    RépondreSupprimer
  25. Révélation d'un ex-gardien: Washington a nourri l'EI dans le Camp Bucca

    Sputnik
    sam., 21 nov. 2015 09:10 UTC

    La fabrique des "cadres" de l'EI aurait été située dans le Camp Bucca, en Irak, sous surveillance permanente des États-Unis. Mitchell Gray, un ex-gardien de la prison de Bucca confie à Sputnik que c'est ce camp qui était le "terrain fertile" pour ce qui est aujourd'hui l'Etat islamique.

    Ces cinq derniers mois, les grands médias du monde entier ne cessent de discuter des origines du groupe terroriste l'Etat islamique (EI) et cherchent à retrouver les responsables de la naissance de ce groupe.

    La question la plus récurrente concerne les réelles relations entre l'EI et les États-Unis. Il est difficile d'y donner une réponse exhaustive, pourtant les révélations sur les Toyotas américaines de l'EI ou les armes fournies par Washington se trouvant entre les mains des terroristes alimentent les rumeurs.

    Ainsi, en avril 2015, l'agence iranienne Fars a cité le chef d'Etat-major général de l'armée iranienne Hassan Firouzabadi qui a déclaré: "nous avons reçu des rapports attestant que des avions américains atterrissaient et décollaient des aéroports contrôlés par l'EI. Les États-Unis n'auraient pas dû livrer des armes, de l'argent et de la nourriture au groupe État Islamique pour ensuite demander pardon de l'avoir fait par erreur".

    -- Commentaire : L'hypocrisie du gouvernement étatsunien ne connaît pas de limites !

    Voir aussi :
    Comment l'Etat islamique est né, dans un camp de prisonniers américain
    Camp Bucca, la prison américaine où est né Daech --
    - voir clip sur site -

    Un article publié le 26 mai 2015 dans le magazine allemand Focus rapporte qu'un document de l'Agence américaine du renseignement de la défense datant d'août 2012 avait fui dans des médias occidentaux et que le renseignement américain avait prévenu: la situation instable au Proche-Orient mènerait à l'apparition de l'EI.

    Les auteurs du document tirent la conclusion suivante: l'affaiblissement de Bachar el-Assad crée une atmosphère idéale pour l'Al-Qaida et lui permettrait de revenir en Irak et de s'installer à Mossoul et à Ramadi. Aujourd'hui, constate l'auteur, tout ce qui avait été prédit il y a trois ans est devenu réalité.

    Pourtant, ce n'est pas la seule accusation qui apparaît dans les médias.

    Ainsi, l'article publié sur RevolutionObserver.com intitulé "ISIS a US proxy" (l'EI, intermédiaire des USA ?) souligne que tous les hauts dirigeants de l'EI ont été rassemblés dans le camp Camp Bucca lors de la guerre en Irak en 2004.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  26. Mitchell Gray qui avait été gardien de prison dans le Camp Bucca dans les années 2007-2008 explique dans un entretien à Sputnik: "Le Camp Bucca a été une sorte de prison pour tous types de personnes. Quand j'ai travaillé là-bas, le nombre de prisonniers atteignait 30.000".

    "30.000 prisonniers, il y avait tout, à commencer par des membres d'Al-Qaïda, des rebelles locaux, des criminels célèbres. Les employés du département spécial (ayant surveillé la prison, ndlr) ont compris que si on ne commençait pas à isoler les prisonniers, il y aurait des problèmes avec les radicaux qui influenceraient les modérés", ajoute le gardien.

    Il poursuit, "On a alors commencé à séparer les sunnites des chiites, pourtant il y avait des incidents lors desquels les prisonniers organisaient des jugements en fonction de la charia et humiliaient ceux qui n'acceptaient pas l'idéologie radicale".

    Et d'ajouter: "Quand je suis venu pour la première fois à Bucca, ils m'ont encouragé et m'ont dit: "traite ces mecs d'une manière parfaite, car le prochain Nelson Mandela peut se trouver dans le bâtiment".

    "J'ai ensuite pensé, pas le prochain Nelson Mandela, mais le premier Abu Bakr al-Baghdadi", conclut Mitchell Gray.

    http://fr.sott.net/article/26815-Revelation-d-un-ex-gardien-Washington-a-nourri-l-EI-dans-le-Camp-Bucca

    RépondreSupprimer
  27. Le comble de la stupidité : Les sanctions contre la Russie prolongées


    Bluewin.ch
    dim., 22 nov. 2015 09:13 UTC

    Les dirigeants occidentaux sont convenus la semaine dernière, en marge du sommet du G20 en Turquie, de prolonger de six mois, jusqu'en juillet 2016, les sanctions contre la Russie. Elles avaient été décidées en raison de la politique du Kremlin envers l'Ukraine.

    Cette décision a été prise alors que se multiplient les déclarations en faveur d'une coopération avec la Russie dans la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique, à la suite des attentats du 13 novembre à Paris.

    -- Commentaire : Quelle contradiction ! Et il n'est pas difficile de voir à quel point ces sanctions ne font que détruire l'Europe, et non pas la Russie, malgré ce que l'on voudrait nous faire croire :
    Casse-tête et conséquences des sanctions anti-russes
    Sanctions européennes, jusqu'au bout de l'absurde
    Malgré les sanctions, la Russie se relève--

    La prolongation des sanctions a été décidée lors d'une réunion entre le président américain Barack Obama, la chancelière allemande Angela Merkel, le premier ministre britannique David Cameron, le président du Conseil italien Matteo Renzi et le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius, a déclaré samedi un diplomate européen qui a requis l'anonymat.

    Ces dirigeants ont notamment estimé qu'il fallait maintenir la pression sur la Russie avant les élections prévues par les séparatistes dans l'est de l'Ukraine en février prochain, a ajouté le diplomate.

    -- Commentaire : Traduction : "On ne peut pas permettre que le coup d'État que nous avons organisé en Ukraine soit en vain."
    Les protestations en Ukraine coordonnées par les USA et l'UE
    Poutine, à propos de l'Ukraine gouvernée depuis l'étranger
    Médias, Ukraine et propagande....
    Le Saker : « L'Ukraine telle que nous la connaissons est partie pour toujours » --

    "La seule chance d'avoir ce que nous voulons, c'est de jouer la carte des sanctions. Les sanctions financières doivent rester en place jusqu'au bout", a-t-il ajouté.

    http://fr.sott.net/article/26817-Le-comble-de-la-stupidite-Les-sanctions-contre-la-Russie-prolongees

    RépondreSupprimer
  28. Entretien avec François Asselineau : Attentats de Paris, politique impérialiste et destruction de la démocratie en France

    Union Populaire Républicaine - UPR - Officiel
    Youtube
    sam., 21 nov. 2015 18:31 UTC

    -- Commentaire : Excellent interview avec François Asselineau, dans lequel il pose nombre de questions gênantes vis-à-vis l'hypocrisie des certaines élites occidentales dans la "lutte contre le terrorisme". Voici quelques extraits : --

    - voir clip sur site -
    (...) "Beaucoup de gens en France trouvent que ce n'est pas clair, et ils ont raison [...] Parce que cet État Islamique dont on nous parle est quelque chose qui s'est autoproclamé. Ce sont, en fait, des bandes d'assassins. Comment fait-il pour assurer ses fin de mois, comment vit-il, où se situe-t-il, de quoi est-il composé et qui donne les ordres ? Et c'est là qu'on commence à avoir des questions qui semblent terriblement gênantes pour les dirigeants occidentaux en général et les français en particulier.

    [...] On sait que l'État Islamique tire beaucoup d'argent de la vente de pétrole. [...] La Turquie joue un rôle tout un fait important dans l'achat de ce pétrole. [...] Deux autres soutiens [...] l'Arabie Saoudite et le Qatar. [...] Personne ne proteste contre la tyrannie au Qatar puisque le Qatar investit en France... parait-il qu'il faut s'en féliciter. [...] L'Arabie Saoudite qui est en fait une dictature et une tyrannie comme il n'y en a pratiquement aucune dans le monde !

    [...] Lorsque l'on voit que les Occidentaux ont eu le culot de dénoncer le gouvernement de Bashar el-Assad comme étant un régime tyrannique ! [...] Ce sont donc des alliés de l'Occident qui, semble-t-il, contribuent très largement au soutien financier et à l'approvisionnement en
    armes du prétendu État Islamique.

    [...] Mais où est-ce qu'est tombée la République Française ? Comment est-ce qu'on peut avoir des prétendus chefs de la République Française qui fricotent avec des dirigeants qui sont des dictateurs énormes ?

    Depuis quelques mois l'OTAN et les États-Unis envoyaient des bombes "binettes". [...] Cela fait des mois et des mois qu'on a l'impression que les États-Unis à la fois faisaient semblant de bombarder l'État Islamique, tout en lui donnant du carburant et en laissant ses alliés saoudiens, qataris ou turques assurer le train de vie de ces assassins.

    [...] La Russie est soudain arrivée. [...] La Russie intervient en Syrie de façon légale, à la demande des autorités reconnues par la grande majorité des pays de l'ONU, c'est-à-dire, le régime de Bashar el-Assad [contrairement aux États-Unis et à la France] [...] de telle sorte que les interventions militaires des États-Unis, le 'OTAN et de la France en Syrie son illégales.

    [....] Les attentats qui se sont produits à Paris découlent de l'engagement français sous l'égide des USA dans des guerres illégales au regard du Droit International.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  29. [...] Donc, la politique étrangère incroyablement inconséquente des dirigeants français est la cause numéro un du fait que notre pays soit pris pour cible désormais par des attentats aveugles. [...] Si nous poursuivons cette politique démente, et bien, nous aurons encore et encore des attentats, et peut-être plus graves. [...] Nous avons des dirigeants en France qui font preuve d'une inconscience... qui mettent en jeu la vie du peuple français pour mener un politique diplomatique et militaire qui n'a aucun rapport avec les intérêts du peuple français, mais qui a tout rapport avec les intérêts d'une petite oligarchie économique et financière qui dirige les États-Unis d'Amérique et l'Union Européenne.

    [...] La France viole le Droit international, la France viole le Droit international, la France viole le Droit international ! Il faut bien comprendre que c'est nous qui avons déclaré une guerre illégale, et que maintenant nous en avons le retour de flammes. Donc, avant de s'intéresser à renforcer encore et encore la surveillance et à briser encore et encore les libertés publiques en France, il suffirait déjà de s'intéresser sur les raisons qui sont à cette origine. Il faut couper les ressources en argent, en armes, en munitions du prétendu État Islamique, et il faudrait arrêter de violer le Droit International. La France n'a rien à faire en Syrie.

    http://fr.sott.net/article/26820-Entretien-avec-Francois-Asselineau-Attentats-de-Paris-politique-imperialiste-et-destruction-de-la-democratie-en-France

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces attentats (quels qu'ils soient) ne peuvent que conduire à une guerre mondiale. Et, c'est pour cela que ces nano-groupuscules (qui les commettent) dont est publiée l'importance chaque jours (comme celle des chefs d'Etats qui les soutiennent) parlent de 'puissances étrangères' (comme s'il s'agissait d'E.T. !) alors qu'ils ont été formés/payés/armés/transportés et protégés par ceux-là mêmes qui les ont mit en place et qui s'en plaindraient aujourd'hui !!

      Non ! Ne soyons pas dupe, il ne s'agit pas de rébellion au sein même du nano-groupe étatique qui assassine mais d'un consentement/obéissance aux ordres de tout détruire. Par 'tout détruire' il faut entendre la mise en place de barrières aux libertés (jugées 'provisoires' par les connards de type NKM), comme de diverses restrictions, atteintes, factures élevées et: mise en place de l'argent-électrique afin de vider tous les comptes une bonne fois pour toutes.

      Supprimer
  30. Général Jean-Bernard Pinatel : Premier bilan militaire et géopolitique de l'intervention russe en Syrie

    Jean-Bernard Pinatel
    geopolitique-geostrategie.fr
    sam., 14 nov. 2015 09:33 UTC

    L'intervention de la Russie en Syrie est l'expression d'une stratégie cohérente qui s'appuie sur des composantes historiques, culturelles, religieuses et civilisationnelles. Elle a été rendue acceptable aux yeux de l'opinion internationale par l'émotion suscitée par la barbarie des exécutions perpétrées par Daesh et la destruction du patrimoine historique de Palmyre. Elle vient à point nommé pour pallier l'inefficacité de la stratégie américaine qui n'a pas réussi à stopper la progression de Daech en Irak et en Syrie malgré 15 mois de frappes aériennes.

    -- Commentaire : Stratégie amercaine volontairement inefficace. --

    Vladimir Poutine a compris ce que François Hollande a été incapable de percevoir : si Damas devenait capitale islamique aux mains de l'Armée de la conquête (Al Nosra et consorts) ou de l'Etat Islamique, ou des deux, « l'islamisme aurait prouvé sa force. Et alors, que rien ne pourrait arrêter la vague d'enthousiasme populaire mondiale qui s'ensuivra et aucune armée ne sera lancée à l'assaut de cette ville de deux millions d'habitants. Le monde basculera comme il a basculé symboliquement à la chute du Mur de Berlin » [1].

    1. Premier bilan militaire

    En un mois et demi les forces syriennes appuyées par les frappes russes ont repris presque complétement le contrôle de l'axe stratégique Damas Hama Alep et dégagé l'aéroport international situé à l'Est d'Alep. Cette offensive a été menée essentiellement contre les forces d'Al Nostra (Al Qaida) qui contrôlaient la région entre Alep et Lataquié après avoir pratiquement éliminé les rebelles dit modérés depuis 2014.

    Cette efficacité tient à plusieurs facteurs :

    1) l'armée d'Assad qui cédait du terrain a été remobilisée et renforcée par des détachements du Hezbollah et des forces spéciales iraniennes et rééquipée de matériel moderne russe;

    2) les Russes ont déployé toute une panoplie de moyens aériens, terrestres et navals à l'efficacité complémentaire [2]. Situés à proximité immédiate du théâtre d'opération, les appareils russes peuvent effectuer plusieurs sorties par jour;

    3) Les Russes auraient également mis en place en Syrie tout un dispositif de contre-mesures électronique et de brouillage qui rend aveugle et les djihadistes et les forces américaines [3].

    2. Facteurs géopolitiques sous-jacents à l'intervention Russe Rappel historique

    La Russie au début du XXème jouxte l'empire Ottoman, la Perse et l'Afghanistan (carte ci-dessous).

    -- Commentaire : Petit rappel, la Perse était l'ancien nom de l'Iran jusqu'en 1934. --

    -voir carte sur site -

    L'influence Russe en Perse est reconnue par la signature de la convention anglo-russe du 31 août 1907. Elle divise l'Iran en 2 zones d'influence : les provinces du Nord deviennent une zone d'influence russe, celles du Sud une zone d'influence britannique, la région de Téhéran étant déclarée « neutre ».

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  31. Vladimir Poutine dès son accession au pouvoir a renforcé les liens avec l'Iran [4], ce qui s'est traduit en 2015 par une reprise de la coopération en matière de systèmes de Défense. Avec les autres pays riverains un accord de septembre 2014 [5] met fin à plusieurs différends sur le partage des ressources.

    Au Moyen-Orient, durant la guerre froide, l'Union soviétique a soutenu les mouvements de libération. Cette coopération avec des partis politiques non-marxistes s'est concrétisée par l'appui au parti nassérien : l'Egypte de Nasser devient l'un des principaux alliés de Moscou jusqu'au revirement de Sadate en 1972. Avec la Syrie les relations ont été ouvertes à la même époque (1955) et se sont traduites par un échange d'ambassadeurs et la signature d'accords commerciaux. L'URSS est devenue un véritable allié de la Syrie qu'après l'attentat de Munich (1972). C'est à cette époque que Damas a concédé à l'URSS la base maritime de Tartous.

    Aspects culturels, religieux et « civilisationnel »

    Depuis le XIXème siècle, il existe dans les élites russes un courant de pensée orientaliste dont la concrétisation théorique la plus influente est l'eurasisme. Le premier mouvement eurasiste avait été fondé dans les années 1920 par des intellectuels russes de l'émigration [6]. Pour ces intellectuels l'identité russe est née d'une fusion originale entre les éléments slave et turco-musulman. La Russie constitue un « troisième continent » situé entre l'Occident dénoncé comme matérialiste et décadent et l'Asie.

    Après la chute de l'URSS et durant le chaos des années 90, Alexandre Guelievitch Douguine reprend ces idées et les intègre dans la théorie géopolitique de Mackinder qui oppose dans la lutte pour la suprématie mondiale « l'île mondiale » (l'Amérique) et « terre mondiale » (l'Eurasie). La civilisation anglo-saxonne, protestante, individualiste et dirigée par le profit et la finance, serait irréductiblement opposée à la civilisation continentale, russe-eurasienne, orthodoxe et musulmane et plus solidaire et dans laquelle les secteurs stratégiques seraient détenus par l'Etat. Le but déclaré du mouvement néo-eurasiste est de constituer un grand bloc continental eurasien pour lutter à armes égales contre la puissance maritime « atlantiste » qui entraîne le monde vers le chaos.

    Ce courant de pensée intègre les musulmans dans une vision civilisationnelle commune et, à la différence de l'Occident, ne confond pas islam et islamisme.

    La lutte contre le salafisme en Syrie est ainsi pour les Russes une guerre civilisationnelle alors que les salafistes ne sont pour les américains qu'un ennemi de plus qu'il faut contenir plutôt que détruire [7], mis presqu'au même rang que la Russie, dans le cadre de leur stratégie de domination mondiale.

    3. Vers une sortie de crise en Syrie : les atouts de la diplomatie Russe au Moyen-Orient

    La Russie, après une éclipse de 25 ans qui a suivi la chute de l'URSS, revient ainsi au centre du jeu diplomatique au Moyen-Orient et tient dans ses mains les clés d'un règlement négocié alors que la France, par la politique à courte vue de F Hollande [8] et de L. Fabius, s'en est exclu durablement.

    La Russie est le seul pays qui peut parler à tous les pays musulmans quels que soient leur obédience, sunnite ou chiite.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  32. Elle dispose d'une élite et de cadres diplomates et militaires parlant l'arabe dont Evgueni Primakov, décédé 25 juin 2015 à Moscou était le représentant le plus éminent. Celui que l'on dénommait le « Laurence russe », avant sa carrière politique qui a débuté avec la fin de l'URSS, avait acquis une connaissance approfondie du Moyen-Orient [9] grâce à 35 ans de présence et d'études comme journaliste sur place puis comme universitaire.

    Vladimir Poutine, grâce à ces diplomates, a réussi la performance, en octobre 2003, d'être le premier chef d'un État à majorité non musulmane à prendre la parole au sommet de l'Organisation de la Conférence Islamique (OCI), qui regroupe cinquante-sept États musulmans.

    -- Commentaire : L'auteur semble faire une confusion avec l'Organisation de la Coopération Islamique en octobre 2003 où Vladimir Poutine était en effet présent. --

    Faisant valoir que les 8 républiques autonomes [10] portent le nom de peuples musulmans, il a obtenu pour la Russie le statut de membre observateur de cette organisation internationale, appuyé dans cette demande par l'Arabie Saoudite, dépositaire des lieux saints et par l'Iran chiite.

    -- Commentaire : La Russie compte 25 millions de musulmans pour une population de 146 millions d'habitants. --

    La Russie a donc les mains libres en Syrie car la campagne des primaires pour les élections présidentielles de 2016 bat son plein aux Etats-Unis et se focalise comme d'habitude sur les questions de politique de sécurité intérieure, d'économie et de social.

    Obama, poussé par le camp démocrate, fera tout pour finir son mandat avec un succès contre Daesh sans toutefois prendre le risque qu'un seul soldat américain soit fait prisonnier par l'EI. Il est donc obligé de laisser faire Poutine en espérant au final partager avec lui les marrons que le leader russe aura retiré du feu islamiste.

    Général (2S) Jean-Bernard PINATEL

    [1] Général Jean-Claude Allard : Quatre remarques sur la stratégie française contre l'État Islamique

    [2] A ce jour, différentes sources ouvertes font état : 1) d'un groupement naval avec deux croiseurs intervenant depuis la Méditerranée et une flottille de quatre navires opérant depuis la Caspienne qui ont frappé avec des missiles de croisière des cibles à Rakka, Idlib et Alep. 2) d'une trentaine d'avions de combats guidés au sol par des forces spéciales russes qui ont réalisé au 11/11 plus de 2000 frappes. 3) De 5 000 militaires, essentiellement issus de la 810ème brigade d'infanterie de marine de la Mer Noire, qui assurent la sécurité des infrastructures militaires russes à Tartous et Lattaquié, apportent un soutien logistique aux troupes du gouvernement central, tandis qu'un bataillon de chars (3 compagnies de 10 chars) et une vingtaine d'hélicoptères MI24 appuyent au plus près les forces syriennes.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  33. [3] Les moyens de guerre électronique terrestres, navals et aériens que la Russie a déployés permettent de surveiller l'intégralité du spectre électromagnétique pour localiser les émetteurs de l'ennemi et les brouiller. La guerre électronique s'étend aujourd'hui au brouillage des communications, des radars et des surveillances électro-optiques. Les équipements modernes générateurs de contre-mesures, y compris dans le spectre visible, infrarouge ou laser, utilisent des moyens de surveillance électro-optiques aériens et spatiaux (IMINT) pour contrecarrer les Russes dans l'anéantissement de l'EI. Pour protéger le dispositif contre les moyens de recherche de l'OTAN, les Russes ont déployé en Syrie, plusieurs Krasukha-4. Les avions russe Su-24, Su-25, Su-34 sont équipés de conteneur de brouillage SAP-518/ SPS-171, et les hélicoptères Mi-8AMTSh avec des Richag-AV. A cela s'ajoute le navire Priazovye (de classe Vishnya), appartenant à la flotte russe de la mer Noire, qui a été déployé en mer Méditerranée, près de la côte syrienne. Ce navire est spécialisé dans le brouillage et la collecte des informations de type SIGINT et COMINT (interception de tous les réseaux de communications). Source : L'arme ultrasecrète qui permet à Poutine d'assoir sa suprématie dans la guerre radio électronique en Syrie ?

    [4] En avril 2015, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret permettant de reprendre les livraisons de systèmes missiles antiaériens S-300 en République islamique.

    [5] Ce quatrième sommet de la Caspienne a rassemblé la Russie, l'Iran, l'Azerbaïdjan, le Kazakhstan et le Turkménistan. Ces pays ont trouvé un accord sur les questions de « « sécurité et de stabilité dans la région ».

    [6] Tournant vers l'Orient, Petr Savitski, 1921

    [7] Il n'est pas impossible qu'un Daesh affaibli serve mieux les intérêts stratégiques américains qu'un Daesh détruit complétement.

    [8] Il s'est ridiculisé auprès de Poutine avec l'affaire des Mistrals. Les Russes méprisent les lâches et les vassaux. Il a été incapable de comprendre que sans troupes au sol, les frappes aériennes ne permettraient pas de vaincre Daesh. Il n'a pas pris la mesure du risque que si l'EI s'emparait de Damas, l'évènement soulèverait les foules arabes et ferait basculer des millions de musulmans dans le Djihad. Il n'a rien compris à la nature de la crise syrienne et aux risques en retour que sa politique faisait courir aux Français.

    [9] 1956 à 1970, il a été journaliste pour la radio soviétique et correspondant au Moyen-Orient pour la Pravda. De 1970 à 1977, il est directeur adjoint de l'Institut d'économie et de relations internationales de l'Académie des sciences. Parlant couramment l'arabe, il est directeur de l'Institut d'études orientales de l'Académie des sciences de 1977 à 1985. Durant cette période, il a dirigé la rédaction de nombreuses thèses universitaires, dont celle de Mahmoud Abbas (Président de l'Autorité palestinienne depuis 2005). De 1985 à 1989, il retourne à l'Institut d'économie et de relations internationales en tant que directeur.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  34. [10] Outre la Tchétchénie, ce sont l'Ingouchie, le Daghestan, les Adyghés, la Kabardino-Balkarie, la Karatchaevo-Tcherkessie, le Bachkortostan et le Tatarstan. Les plus importantes et les plus peuplées sont le Tatarstan et le Bachkortostan. Plus de la moitié des Tatars vivent à l'extérieur du Tatarstan ; à elle seule, la région de Moscou compterait un peu plus de musulmans que le Bachkortostan.
    -- Commentaire : François Hollande (le gouvernement français), saisit certainement mieux la situation que l'article le laisse entendre, mais fait sûrement semblant de ne pas comprendre pour rester soumis. Le résultat étant le même. --

    http://fr.sott.net/article/26821-General-Jean-Bernard-Pinatel-Premier-bilan-militaire-et-geopolitique-de-l-intervention-russe-en-Syrie

    RépondreSupprimer
  35. Aux origines de Daech : la guerre du pétrole

    Jacques Monin
    France Info
    jeu., 19 nov. 2015 11:56 UTC


    DAESH, c'est aussi une histoire de pétrole par franceinter
    La France peut-elle continuer de signer des contrats avec l'Arabie Saoudite et le Qatar, alors que ces deux pays ont contribué à fabriquer Daech contre lequel nous sommes aujourd'hui en "guerre" ? Comme le démontre notre enquête, le rôle joué par ses deux pays est en effet plus que trouble.

    L'influence de l'Arabie Saoudite et du Qatar

    Lors du renversement de Saddam Hussein, l'Arabie Saoudite et le Qatar, dont les intérêts divergent souvent par ailleurs, se rejoingent dans la crainte commune de voir se dessiner un croissant chiite aux frontières de leurs pays sunnites. Ils regardent donc favorablement le développement des groupes djihadistes sunnites, sur un terreau alimenté par la déliquescence de l'Etat Irakien, une corruption endémique, et une haine profonde des chiites et des occidentaux. De cette jungle émergeront des groupes djihadistes dont il existe aujourd'hui deux principales composantes : Al Nosra, et Daech.

    -- Commentaire : Rappelons ces paroles mémorables de Laurent Fabius à propos d'Al Nosra : « sur le terrain, il font un bon boulot ». Alors oui, parler d'un deux poids-deux mesures concernant l'attitude de la France est un euphémisme ! Il n'y pas que le Qatar et l'Arabie Saoudite qui jouent un rôle « plus que trouble » ici. --

    Des enjeux économiques à l'origine de la montée en puissance de Daech

    Dans une région dont la complexité sociale politique et religieuse est séculaire, des projets économiques contemporains ont cristallisé la situation : en 2010, l'Iran projette de construire un pipe-line qui passerait par l'Irak et la Syrie pour acheminer du pétrole et du gaz vers la méditerranée. Cela redistribuerait les cartes de la production pétrolière dans le golfe. Or le gaz pour le Qatar, et le pétrole pour l'Arabie Saoudite, c'est vital. Selon Alain Juillet, ancien directeur du renseignement de la DGSE :

    "L'Arabie saoudite et le Qatar prennent très mal l'idée d'un pipeline qui pourraient concurrencer leurs livraisons de pétrole. Ils vont se dire : mais dans le fond le problème c'est Bachar. Il est en train de signer un accord qu'il ne devrait pas signer avec l'Iran. Donc c'est un personnage extrêmement dangereux. Donc il faut renverser Bachar." Cela permet de comprendre pourquoi, le Qatar et l'Arabie Saoudite soutiennent les mouvements djihadistes. Ils contribuent donc à la montée en puissance de Daech, même si les circuits financiers sont difficiles à établir.

    --Commentaire : Et qui contrôle le Qatar et l'Arabie Saoudite ? Allez, un indice : Russie, Syrie et la Guerre du gaz anglo-américaine au Moyen-Orient
    D'autre part, comme l'a récemment déclaré le président Poutine : « J'ai donné des exemples basées sur nos données du financement de Daesh par des individus privés. Cet argent vient de 40 pays, parmi lesquels participent des pays-membres du G20 »--

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  36. Le groupe Etat islamique en passe de devenir autosuffisant

    En Arabie Saoudite, explique Pierre Conesa, ex haut fonctionnaire du Quai d'Orsay, la distinction entre argent public et privé n'existe pas . Il est donc difficile de tracer des circuits officiels par nature opaque. Mais il existe un autre financement qui passe par des associations soit disant caritatives : "Ce pays est une espèce de ghetto dans lequel il n'y a aucune bibliothèque, aucun cinéma, aucun théâtre. Quand les saoudiens vont à l'étranger, ils font donc tout ce qui est leur est interdit chez eux. Et lorsqu'ils reviennent, ils achètent des indulgences en finançant des fondations qui, elles, financent les groupes islamistes."

    Le financement du terrorisme a ainsi continué jusqu'en 2013. Il cesse officiellement lorsque les deux pays constatent que leur créature leur échappe. Le groupe Etat Islamique grandit. Il se rapproche de leurs frontières. Et il finira par devenir autosuffisant, à cheval entre la Syrie et l'Irak.

    Le pétrole de Daech et son financement souterrain

    Un financement souterrain existerait toujours. C'est ce que soutient Loic Le Floch Prigent, l'ancien patron d'Elf qui a longtemps travaillé dans la région et qui reste très informé : "Le pétrole de Daech ne peut sortir et ne peut être payé que par des gens qui sont prêts à le payer et à étouffer son existence." Et d'ajouter : "Il y a forcément derrière des Turcs et des Saoudiens qui le recyclent dans leur propre pays."

    -- Commentaire : Où va le pétrole de Daech ? --

    La France doit-elle continuer à faire des affaires avec le Qatar et l'Arabie Saoudite ?

    En Mai 2015, François Hollande signait au Qatar un contrat portant sur la vente de 24 rafales.

    -- Commentaire : Visiblement, ça ne dérange pas Hollande de faire des affaires avec le Qatar, accusé de violer les droits de l'homme, tout en refusant, sous la pression des États-Unis, de livrer ses Mistral à la Russie sur des prétextes fallacieux. --

    En octobre de la même année, soit un mois avant les attentats de Paris, Manuel Valls lance devant un parterre de dignitaires saoudiens : "Venez investir dans notre pays, au cœur de l'Europe, c'est le moment plus que jamais." La question est simple : doit-on continuer à faire des affaires avec des pays qui ont financé une organisation contre laquelle nous nous disons en guerre ? N'y a-t-il pas deux poids deux mesures ? Une posture morale qu'on voulait adopter à Damas, et une autre beaucoup plus cynique, en Arabie Saoudite. Alain Chouet, autre ex patron du renseignement de la DGSE l'exprime clairement : "On ne pourra pas continuer éternellement dans une politique schizophrène. On a fermé les yeux sur l'idéologie prônée par ces pays parce que rien ne se passait chez nous. On n'en voyait pas les effets. Eh bien maintenant on les voit."

    http://fr.sott.net/article/26822-Aux-origines-de-Daech-la-guerre-du-petrole

    RépondreSupprimer
  37. L'huile peut-être baisser à 20 $, signalisation de désastre économique: « Les chiffres sont terribles et sans précédent »

    Mac Slavo
    20 novembre 2015
    SHTFplan.com

    Le prix du pétrole a longtemps été un indicateur clé de la santé économique et la stabilité. Et cet index est tanking rapide.

    Dans ces dernières années, dramatique surproduction d'huile est devenu un outil majeur du conflit géopolitique.

    Comme les prix ont chuté de 110 $ le baril à 40 dollars, les américains ont taraudés énormes sources de fracturation hydraulique et inondé le marché ; L'OPEP et les Saoudiens ont continué à pomper malgré la baisse des prix ; La Russie, dépendante du pétrole pour son économie, a été assiégée par des sanctions et le bas niveau des prix ; ISIS et les autres organisations terroristes sont sous-cotation tout le monde avec des ventes illégales de pétrole et Chine reste importante dans toute cette affaire.

    Rumeurs de guerre mondiale, les menaces et les guerres par procuration et ont accompagné l'amère guerre économique plus de devises et de l'énergie. Maintenant, l'huile est à un niveau record de surabondance, et presque chaque installation de stockage dans le monde est remplie au-delà de capacité.

    Les rapports Telegraph de Londres :

    Le monde est à court d'installations de stockage pour la flambée des approvisionnements de pétrole et peut épuiser les espace pétrolier au large des côtes, augmenter les chances d'un violent plongeon dans des prix du brut au cours des prochaines semaines, les experts ont averti.

    Goldman Sachs dit clients que l'augmentation de la surabondance de pétrole sur le marché mondial […] pouvait envoyer des prix en chute libre à 20 dollars le baril, le soi-disant « cash coût » qui oblige les foreurs d'abandonner la production. « Les risques d'une forte jambe inférieure demeurent élevées, » il dit.

    […]

    Il est estimé qu'au moins 100m barils sont maintenant stockés sur les pétroliers au large des côtes, en attente de meilleurs prix. Une file d'attente de 39 navires transportant 28 millions de barils est mis en place à l'extérieur du port de Galveston du Texas, tandis que les iraniens ont un autre 30m barils offshore prêt à vendre dès la levée des sanctions.

    "Le monde est flottant dans de l'huile, et les stocks commerciaux sur le terrain sont à un niveau record," dit David Hufton, tête d'huile courtiers groupe PVM. "Les chiffres que nous connaissons maintenant sont terribles. Les stocks ont évolué sans interruption pendant deux ans. C'est sans précédent."

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  38. Déjà les barils de 40 $ de pétrole a mis stress majeurs sur le monde, et pour l'instant, camions-citernes remplis d'huile seront sont alignés au large de la côte de Galveston, au Texas et vous attendra là indéfiniment pendant de nombreux mois. C'est suffisant pour conduire des entreprises pétrolières et fracturation hydraulique hors de l'entrepriseet se traduit actuellement par une inondation de mises à pied – qui contribuent à favoriser le chômage et la récession économique, ou peut-être de pure et simple en cas de catastrophe .

    Emprise sur les choses serrés, peut être faire des rocheuse en effet. Jusque là, profitez des prix à la pompe facile.

    http://www.shtfplan.com/commodities/oil-may-plunge-to-20-signalling-economic-disaster-the-numbers-are-dreadful-and-unprecedented_11202015

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut reconnaître que les escrocs sont mal-en-point !

      Rendez-vous compte, le pétrole qui sort GRATUITEMENT de terre (comme l'eau de source) ne pourrait être vendu qu'à 20 dollars les 159 litres !

      Vite ! Organisons un 'Escroquethon' pour les soutenir !

      Supprimer
  39. Pacifique Sud Showdown ? Japon peut-être d'envoyer des navires de guerre aux îles de Chine

    Soumis par Tyler Durden le 21/11/2015 19:00 -0500

    Mardi, chinois Vice ministre des affaires étrangères Liu Zhenmin a déclaré à la presse que, contrairement à la narration propagée par Washington et ses alliés dans le Pacifique Sud, Beijing a montré réellement "grande retenue" dans la mer de Chine méridionale.

    La Chine, Liu a expliqué, a toléré l' "occupation" des eaux contestées, alors même que Pékin a « le droit et la possibilité de récupérer les îles et récifs illégalement occupées par les pays voisins. » Essentiellement, Liu a dit que la Chine serait bien dans son droit d'expulser par la force les Philippines, la Malaisie et au Vietnam des Spratlys.

    Commentaires de Liu Xiaobo est venu avant le sommet de coopération économique Asie-Pacifique, tenu à Manille les jeudi et vendredi.

    A l'issue du sommet, PM japonais Shinzo Abe a rencontré le Président Benigno Aquino - qui plus tôt cette année par rapport à la Chine aux Nazis - pour discuter de la possibilité que Japon pourrait fournir Manille "grands bateaux" que les Philippines peuvent utiliser pour patrouiller dans la mer de Chine du Sud.

    Comme Reuters a rapporté vendredi, "l'accord marquera la première fois, le Japon a accepté de faire un don directement de matériel militaire à l'étranger et est le dernier exemple de programme de sécurité plus musclé de m. Abe".

    « Il était une demande du Président Benigno Aquino en ce qui concerne la fourniture de grands patrouilleurs de la garde côtière Philippine et Japon voudrait examiner les détails » Abe a déclaré dans un communiqué.

    Reuters continue de noter « plutôt que de contester Beijing directement par l'envoi de navires de guerre ou des avions pour patrouiller dans la mer de Chine du Sud, Japon aide à renforcer les capacités militaires des nations amies avec les revendications de certaines parties de la voie navigable. »

    Eh bien ne regardez pas maintenant, mais Abe peut rapidement se déplacer au-delà de la simple fourniture de navires aux alliés du Japon. Voici le Nikkei avec plus:

    Tokyo tiendra compte acheminer ses Forces d'autodéfense à la mer de Chine méridionale, le premier ministre Shinzo Abe a dit le Président américain Barack Obama ici jeudi, suggérant un rôle possible pour le Japon en patrouillant ceux tendu des eaux.

    Abe dit que son gouvernement est à regarder comment la situation dans cette masse d'eau affecte la sécurité nationale du Japon. Plusieurs pays ont des revendications concurrentes de diverses îles dans la mer de Chine méridionale.

    « L'alliance United États-japonais est l'un des ficelles de notre sécurité, mais aussi du Japon, » Obama a déclaré aux journalistes avant sa rencontre à peu près 90 minutes avec Abe, leur première depuis que le premier ministre s'est rendu à Washington en avril.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  40. Dans leur parler, Abe a exprimé le soutien pour ce qui des États-Unis appelle « liberté d'exercices de navigation » dans la mer de Chine du Sud--voile de navires de guerre dans les eaux revendiqués par la Chine autour des îles, il a construit. Obama a déclaré que l'Amérique continuera de le faire régulièrement.

    Japon soutiendra les pays ayant un intérêt dans la situation et rejeter toutes les actions unilatérales qui visent à modifier le statu quo ou augmenter les tensions, Abe a dit.

    N'oubliez pas que, outre les relations généralement "givrées" entre Tokyo et Pékin, le Japon et la Chine sont en désaccord sur la construction de Pékin des plates-formes d'exploration pétrolière et gazière près de contesté des eaux dans la mer de Chine orientale :

    Ne vous méprenez pas, si le Japon commence à effectuer le même type d'exercices de « la liberté de navigation » près des Spratlys que les États-Unis ont maintenant promis d'effectuer au moins deux fois par trimestre, il sera plus que Beijing peut supporter.

    Les États-Unis sont une chose, le Japon est tout à fait un autre et si Ash Carter et le Pentagone sont vraiment à la recherche pour désamorcer un conflit du Pacifique Sud, ils peuvent certainement faire en encourageant Abe d'envoyer des navires de guerre près de Fiery Cross, Subi et de méfait.

    http://www.zerohedge.com/news/2015-11-21/south-pacific-showdown-japan-may-send-warships-china-islands

    RépondreSupprimer
  41. Plus grande vague d'Immigration dans l'histoire moderne se termine : Plus de mexicains quittent les États-Unis de la saisie

    Soumis par Tyler Durden le 21/11/2015 18:30 -0500

    La « grande récession » était manifestement si mauvaise pour l'économie qu'il a cessé l'afflux net de clandestins en provenance du Mexique. Pour la première fois depuis les années 1940, plus de mexicains ont été de quitter les États-Unis pour retourner à la maison que d'en arriver, un renversement qui fait baisser le rideau sur la plus grande vague d'immigration dans l'histoire américaine moderne. Rapports dans le WSJ, les chiffres du Pew Research Center publié jeudi suggèrent que la vague de l'immigration mexicaine légale et illégale qui contribué à transformer l'Amérique - et demeure une question litigieuse sur le sentier de la campagne présidentielle - ait été atteint pour de bon.

    Pew Hispanic trouvé que, selon les chiffres officiels, plus de 800 000 travailleurs sans papiers sont venus aux États-Unis au cours de 2009-2014 tandis que plus de 1 million ont fui les États-Unis durant la même période. Il semble que l'emploi est devenu plus difficile après la crise économique de 2008, alors que l'économie mexicaine a réellement amélioré.

    Apparemment, il y a si peu de bons emplois nombreux migrants mexicains, y compris ceux qui sont légaux et illégaux, a quitté ou arrêter venant et tourna plutôt pour travailler dans leur pays d'origine où ils peuvent être aussi avec la famille.

    Selon Pew Research, les meilleures estimations et recherches minutieuses montrent un changement radical dans l'immigration clandestine :

    IV >Immigrants mexicains plus rentrés au Mexique des États-Unis à avoir migré ici depuis la fin de la grande récession, selon une nouvelle analyse du Pew Research Center de données nouvellement disponibles gouvernement des deux pays. Les mêmes sources de données montrent également que l'ensemble du flux d'immigrants mexicains entre les deux pays est à son plus petit depuis les années 1990, principalement en raison d'une baisse du nombre d'immigrants mexicains à venir aux États-Unis

    Entre 2009 et 2014, 1 million de mexicains et de leurs familles (y compris les enfants nés aux États-Unis) ont quitté les Etats-Unis pour le Mexique, selon les données de la 2014 mexicain National Survey de démographique dynamique (ENADID). Données de recensement des États-Unis pour la même période montrent une environ 870 000 ressortissants mexicains quitte le Mexique pour venir aux Etats-Unis, un nombre inférieur à l'écoulement des familles américaines vers le Mexique.
    […]

    Le Mexique est le plus grand pays de naissance parmi les personnes nées aux États-Unis – 28 % de tous les immigrants américains est venu de là en 2013. Le Mexique est également que la source la plus importante des États-Unis sans autorisation des immigrés.
    […]

    Majorité du 1 million qui ont quitté les États-Unis pour le Mexique entre 2009 et 2014 quitté de leur plein gré, selon les données de l'enquête du gouvernement mexicain ENADID.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  42. S'il est vrai que beaucoup d'immigrants n'est pas officiellement comptabilisés et nombreuses estimations évalue le nombre de travailleurs sans papiers bien supérieurs à 12 ou 13 millions, que le nombre est en baisse pour la première fois depuis les années 1970.

    Ce tableau ci-dessous raconte une histoire qui seuls mots ne peuvent décrire, et images de passages frontaliers et les protestations ne parviennent pas à capturer.

    - voir graphique sur site -

    La situation est beaucoup plus que la politique économique. Le Wall Street Journal suggère que plusieurs facteurs ont sapé l'attrait des États-Unis

    Les familles mexicaines ont moins de bouches à nourrir que le taux de natalité du pays a chuté à près de niveau de remplacement, semblable à celle des États-Unis, soulager la pression économique qui a motivé les migrants pour aller vers le Nord pour trouver des emplois mieux rémunérés que n'existe pas au Mexique. Pendant ce temps, l'économie mexicaine amélioré.

    « Les jours de l'immigration de masse du Mexique sont révolue, », a déclaré Pia Orrenius, économiste principal à la Banque de réserve fédérale de Dallas, qui étudie la migration. "Une croissance plus lente de la population au Mexique avec une économie stable et un filet de sécurité publique élargi sont les développements qui ont coupé le facteur de pression."

    Mais, comme l'écrit Mac Slavo des SHTFPlan.com la célébration d'un tournant historique de la marée pour une des questions plus controversées dans la politique américaine peut également annoncer avant les moments difficiles pour les américains et tous ceux qui d'autre travaillent ici, indépendamment du statut.

    Les emplois sont essentiellement taries et état actuel des choses obtenir encore pire si/quand les gouttes de bombe économique prochaines. Et cela pourrait être n'importe quel jour maintenant.

    L'écriture est sur le mur, le système est sur le bord et quelque chose aussi simple qu'une hausse des taux FED pourrait signifier désespoir financier pour des millions et des millions d'américains.

    Peut-être étonnamment, plusieurs ressortissants mexicains n'est plus visualiser la vie aux États-Unis comme une meilleure occasion, avec nombreux que c'est comme sur-pair avec la vie au Mexique :

    Alors que près de la moitié (48 %) des adultes au Mexique pense la vie est meilleure aux États-Unis, une part croissante dit que c'est ni mieux ni pire que la vie au Mexique. Aujourd'hui, un tiers (33 %) des adultes au Mexique disent ceux qui se déplacent vers les États-Unis mènent une vie qui est équivalente à celle au Mexique

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  43. Mais avec la marée fuyant des immigrés du sud de la frontière peuvent provenir des grands nombres d'immigrants de la Chine et l'Inde, ainsi que des pays islamiques, y compris de nombreux techniquement qualifiée ici sur les visas H-1 b qui remplace les emplois américains.

    USA Today rapporte les quarts – pas de chiffres de l'immigration globale, mais leurs sources :

    « La nature de l'immigration elle-même commence à changer, » a déclaré [Mark Hugo Lopez, directeur de recherches hispaniques Pew Research]. « Il semble que migration mexicaine est à sa fin. »

    Le renversement de l'immigration mexicaine ne signifie pas que les États-Unis est de voir moins d'immigrants dans l'ensemble, juste que leur pays d'origine sont en évolution.

    Aux États-Unis a vu un nombre record de ressortissants d'Amérique centrale fuyant la violence au cours des dernières années, mis à rude épreuve la capacité du pays à traiter leurs demandes d'asile. En outre, a déclaré Lopez, immigrants de la Chine, l'Inde et autres pays d'Asie sont à venir comme étudiants et travailleurs de haute technologie. Finalement, asiatiques deviendra la part dominante de la population immigrée, at-il ajouté.

    Qu'ils prétendent s'être inversée maintenant leur décision, Disney a récemment essuyé des tirs pour décision de mise à pied tous ses travailleurs américains – y compris ceux avec des décennies d'expérience – et les remplacer par des travailleurs IT moins chers (mais tout aussi qualifiés) de l'Inde.

    Le déménagement, annulé ou non, est un signe des temps pour une situation qui peut devenir plus désespéré et plus sombre avec chaque année qui passe, pour les travailleurs d'amérindiennes qui une fois supposé richesse relative parmi la classe moyenne, mais sont battent maintenant pour la survie.

    Le président Obama, pour sa part, a trop étendu – Eh bien, abusé vraiment – son autorité exécutive d'accorder l'amnistie à des millions d'immigrants illégaux du Mexique, mais ils trop peuvent bientôt préfèrent leur pays d'origine – en particulier si l'implosion financière venir frappe pire aux États-Unis.

    http://www.zerohedge.com/news/2015-11-21/largest-immigration-wave-modern-history-ends-more-mexicans-are-leaving-us-entering

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'oublions pas que les états-uniens sont aussi très nombreux à fuir la dictature vers des pays de paix où il y a même des flics qui défendent ceux qui y vivent !

      Supprimer
  44. Caught On Tape : La Russie lance des missiles de croisière contre des cibles d'ISIS

    Soumis par Tyler Durden le 21/11/2015 17:45 -0500


    Ne vous méprenez pas, la campagne de Russie contre les éléments anti-Assad en Syrie était ce qu'on pourrait appeler « implacable » dès le début.
    Depuis l'époque où le général trois étoiles russe se promenait dans l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad le 30 septembre et m'a dit celui qui là que frappes aériennes en Syrie "Démarrer en 1 heure, séjour à l'écart", Moscou a bombardé des cibles militants jour et nuit dans des centaines des centaines d'attaques à l'aide de Su-34 s, Soukhoï-25 et Su-24Ms de faire des ravages sur tout ce qui ressemble encore à un rebelle.

    ’’Mais aussi impitoyable que la campagne aérienne déjà, la destruction en vol d'un avion russe sur la péninsule du Sinaï par la filiale égyptienne de l'État islamique faisait la situation infiniment pire (si vous êtes un militant) et comme nous avons noté le mercredi, le Kremlin a maintenant envoyé dans les bombardiers stratégiques.

    - voir photo sur site -

    Tupolev Tu-95 Bear

    - voir photo sur site -

    Tu-22 Blinder

    - voir photo sur site -

    Tu-160 Blackjack
    Outre le déploiement de la flotte de bombardiers stratégiques - qui dit que Moscou permettra à la Russie de doubler le nombre d'attaques qu'il peut lancer - The Kremlin également intensifie les attaques de missiles de croisière en mer de la flotte de la mer Caspienne.

    Rapports de RT, "l'armée russe a lancé des missiles de croisière contre des positions de l'Etat islamique en Syrie des mers de la Méditerranée et la mer Caspienne, dont une a tué plus de 600 terroristes dans la Province de Ex-Zor de Deir, ministre de la défense russe Sergueï Shoigu a dit. » Voici plusieurs :
    "Le 20 novembre, les navires de guerre de la flotte de la mer Caspienne a lancé 18 missiles de croisière sur des sept cibles dans les provinces de Raqqa, Idlib et d'Alep. Toutes les cibles ont été touchées avec succès," il a indiqué au Président Vladimir Poutine.

    Dans l'ensemble, il y a 10 navires participant à l'opération, dont six sont en Méditerranée.

    Au cours des quatre derniers jours, des forces aériennes russes ont effectué des 522 sorties, déployant plus de 100 missiles de croisière et 1 400 tonnes de bombes de divers types, a déclaré le ministre.
    Il a ajouté qu'une grève sur une cible à Deir ez-Zor, utilisant plusieurs missiles de croisière avait tué plus de 600 militants.
    Notez que mastermind attaque de Paris Abdelhamid Abaaoud était l'Emir de la guerre à Deir ez-Zor.

    Ayant ainsi ouvert la voie, nous vous apportons un buffet de nouvelles images montrant tous les trois variantes du bombardier stratégique dans l'action ainsi que des séquences de la grève de missile de croisière.
    Bonus : les clips suivants visent à montrer les missiles frapper Idlib...

    - voir 6 clips sur site :

    http://www.zerohedge.com/news/2015-11-21/caught-tape-russia-launches-cruise-missiles-against-isis-targets

    RépondreSupprimer
  45. Deux mois russes VS un an US en Syrie, Assad tire un bilan

    22.11.2015

    En deux mois, les forces de l'armée de l'air russes ont obtenu plus de succès dans la lutte antiterroriste en Syrie que l'alliance US en un an, a déclaré le président syrien Bachar el-Assad dans une interview accordée à chaîne chinoise Phœnix TV.

    L'alliance des Etats-Unis mène depuis plus d'un an son opération militaire visant à lutter contre le groupe terroriste Etat islamique. Cela n'a pourtant abouti qu'à provoquer l'usurpation des territoires syriens. Tandis que, suite au lancement des frappes aériennes russes, l'armée syrienne est enfin arrivée à passer à l'offensive, estime Bachar el-Assad.

    Le président syrien a également souligné que la campagne antiterroriste américaine s'est avérée peu efficace car "les terroristes se sont emparés de territoires plus vastes et ont reçu plus de recrues du monde entier".

    Cependant, l'opération militaire russe entamée récemment a déjà fait la preuve de son succès car "des groupes terroristes se sont mis à battre en retraite ainsi qu'à fuir la Syrie, que ce soit pour la Turquie et d'autres pays d'Europe, pour le Yémen ou d'autres endroits. C'est un fait", a précisé le président syrien dans une interview publiée par l'agence syrienne SANA.

    L'armée syrienne est passée à l'offensive des terroristes de l'Etat islamique sur tous les fronts, a-t-il fait valoir.

    Le 30 septembre l'Armée de l'air russe a entamé une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

    http://fr.sputniknews.com/international/20151122/1019716262/russie-usa-syrie-assad.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lorsque l'on découvre un pays sur lequel on peut compter pour être défendu en cas d'assassinats étrangers, cela ne peut qu'être une grande satisfaction et une vénération qui marquera l'histoire du pays comme celle du monde.

      Supprimer
  46. L'hiver est là: Plus de 500 vols annulés en 16 pouces de neige enterrent Chicago (photo, vidéo)

    22 novembre 2015 02: 56


    Une importante tempête de neige a frappé Chicago, le dumping jusqu'à 16 pouces (41 cm) de neige et d'annuler plus de 500 vols vers et depuis les deux aéroports internationaux de la ville berné.

    L'aéroport international O'Hare a été contraint d'annuler 350 vols au départ et à destination de samedi après-midi, tandis que l'aéroport international de Midway annulé environ 175.

    Un avertissement de tempête hivernale est en vigueur à Chicago tous les samedi après-midi, que la neige tombait lourdement, accumulent plus d'unpied (30 cm) dans de nombreux quartiers de la ville.

    Ma sœur m'a envoyé cette photo de la première neige de Chicago. Qu'est-ce que tout le monde voit vs ce que je vois.

    - voir photos sur site -

    Le nord et nord-ouest banlieues supporté le plus gros de la tempête, comme la neige accumulée à un taux d'un pouce par heure le samedi, selon les conditions météorologiques des sites de nouvelles.

    Les météorologues avertissent que des températures plus basses pourraient créer des conditions de verglas dans la soirée.

    Une vidéo postée par Simoon Yun le 21 nov 2015 au 13:59 PST
    - voir clip sur site -

    La tempête se déplace lentement à travers la partie nord de l'Illinois.

    Fortes chutes de neige et le brouillard congélation continuent à O'Hare International à #Chicago.

    Autres zones autour de Chicago ont également été durement touchés. Hawthorn Woods a enregistré environ 16,5 pouces (42 cm), Wadsworth a reçu 16 pouces (41 cm), et Mundelein rapporté 15,5 pouces (39 cm).


    La neige mouillée et lourde a créé des ravages sur les routes. Le ministère des rues et l'assainissement de Chicago signale qu'il a envoyé plus de 260 chasse-neige et saleuses à nettoyer les rues.

    Une vidéo postée parinesdelafrange le 21 nov 2015 au 15:29 PST
    - voir clip sur site -

    L'avertissement de tempête hivernale est toujours en vigueur dans le lac, Porter, et les comtés de LaPorte, situé dans au nord-ouest de l'Indiana voisins.

    https://www.rt.com/usa/323015-chicago-winter-storm-snow/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chicago est latitude identique à Avignon (France)

      Supprimer
  47. Températures plongent à -6°C car la Grande-Bretagne obtient le premier souffle de l'hiver
    Température la plus basse nuitée enregistrée dans Topcliffe, North Yorkshire, tel que les prévisionnistes prévoient un brouillard givrant pour lundi matin

    le dimanche 22 novembre 2015 08.41 EST

    Température a chuté aussi bas que -6°C (21.2°F) dans certaines parties de l'Angleterre dans l'ensemble de les UK des frissons à travers un week-end hivernal.

    Topcliffe dans le North Yorkshire a connu la température la plus basse durant la nuit de -6°C, tandis que - 5.6° C (21.9°F) a été enregistré à Benson, Sud Oxfordshire.

    Billy Payne, un prévisionniste avec MeteoGroup, dit températures augmenteraient légèrement le dimanche mais mis en garde contre un autre soir frisquet.

    Douches sont censés pousser sud avant de devenir confiné au nord-est de l'Angleterre dimanche après-midi. « C'est toujours un peu hivernal dans les collines, mais toute la neige qui descend seront de courte durée, » dit-il.

    Dans les premières heures de lundi il y aura un gel généralisé avec des températures encore tombe en dessous de zéro dans la plupart des lieux et aussi bas que -5C dans certaines régions. Il existe également un risque de bancs de brouillard givrant.

    La semaine prochaine verra les conditions météorologiques deviennent plus instable. Les températures augmenteront de mardi et pourraient être plus proche de la moyenne de novembre, ou même légèrement plus chaude. « Ce sera un peu instable avec la pluie et des vents forts », a ajouté Payne.

    http://www.theguardian.com/uk-news/2015/nov/22/temperatures-plunge-britain-winter-weather

    RépondreSupprimer
  48. Météo Allemagne : Neige!

    Chauffage, gants à creuser, mettre sur le chapeau : il est devenu vraiment sympa froid là-bas. Les perspectives ? Vent et neige. Plus d'infos sur la météo.

    L'automne à Hambourg les premiers flocons de neige cet hiver, en Bavière et Bade-Wurtemberg, enfants peuvent même luge, dans d'autres parties de l'Allemagne, c'est froid, humide et venteux. Selon les météorologues du service météorologique allemand (DWD), faible "Jürgen" apporte de pluie, de neige et de fortes rafales dans les prochains jours.

    Il devrait être feuchtkalt, et les chutes de neige sont toujours en augmentation selon les prévisions. Samedi, il neigeait en Rhénanie-Palatinat et de Sarre. Parce que le sol est encore chaud, presque rien reste mensonge, a déclaré le météorologue.

    « La neige est tombé dans la région de Brême », un porte-parole de la police a annoncé dimanche matin. Et rapporté par la police de Thuringe: "ici et vous voyez déjà le truc blanc. »

    Dans la nuit de lundi, il devrait pleuvoir, en partie, il y a neige ou verglas. Dans le Nord-Ouest et le Nord, il reste principalement sec dans la seconde moitié de la nuit. Les faibles valeurs sont entre 1 et -5 degrés dans le pays de montagne descend le thermomètre vers le haut à 9 degrés. Brrr.

    http://www.spiegel.de/panorama/wetter-am-wochenende-und-ab-montag-kaelte-wind-und-schnee-a-1063997.html

    RépondreSupprimer
  49. Comment les gouvernements terrorisent la population

    La stratégie est remarquablement simple. Provoquer une attaque, phase attaque, permettre une attaque pour arriver ou tout simplement miser sur une attaque spontanée. Utiliser l'indignation du public propre pour faire passer la loi nouvelle draconienne, tout en se faisant passer pour le Sauveur.

    21 novembre 2015,
    par James Corbett

    Le meme a déjà été émise: « Paris change tout » selon les terroristes au sein du gouvernement qui pourraient bénéficier des changements qui apportent sur les attentats de Paris.

    Mais est ce vrai ? A Paris vraiment « tout changé ? »

    Eh bien, nous allons monter notre esprit vers ces jours grisants du 12 novembre 2015, allons-nous ? Comment comparer le monde avant vendredi 13 dans le monde d'aujourd'hui ?

    Avant les attentats, l'UE pouvait gronder la France pour manquer ses objectifs de déficit budgétaire. Après les attentats, l'UE peut tenter de les gronder, mais la France peut swat ces préoccupations côté en invoquant la clause de protection de sécurité de l'UE.

    Avant les attentats, le Français pouvait protester contre un projet de loi accordant des nouveaux pouvoirs de surveillance pour les services de renseignement. Après les attentats, le gouvernement peut octroyer l'urgence particulière de police alimente et amender la constitution pour rendre ces pouvoirs d'urgence permanent avec un large soutien populaire.

    Avant les attentats, les Britanniques pouvaient protester contre leur facture de surveillance panoramique, orwellien du gouvernement lui-même. Après les attentats, le premier ministre David Cameron peut suggérer accéléré le projet de loi pour « protéger la population » contre les terroristes.

    Avant les attentats, le gouvernement britannique pouvait proposer un drastique £ 1,9 milliards coupés pour le budget de la police. Après les attentats, ces réductions sont susceptibles d'être considérablement réduites.

    Avant les attentats, le plus grand bloc politique au Parlement européen pouvait proposer une armée européenne, mais personne ne les prendrait au sérieux. Après les attentats, le Président de la Commission européenne peut appeler pour une armée européenne et tout le monde le prend au sérieux.

    Dans la foulée des attentats que Donald Trump peut promettre une surveillance totale État sous son règne et Hillary Clinton peut admettre qu'elle est détenue par Wall Street en raison du 9/11, mais avant les attentats... Eh bien, OK, certaines choses ne changent jamais.

    Mais vous obtenez l'image. Le point est simple à comprendre : des actes de violence spectaculaires peuvent causer le politiquement impensable devenir le politiquement populaire.

    Je me permets de signaler que la définition de l'ONU propre préféré de « terrorisme » est :
    « Actes criminels conçus ou calculés pour provoquer la terreur dans le public, un groupe de personnes ou de personnes en particulier à des fins politiques »

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  50. Eh bien, à la suite d'événements comme les attentats de Paris nous disposons certainement un grand public qui a été provoqué dans un état de terreur. Mais dont les buts politiques cette terreur sert, exactement ? L'Etat islamique, qui est maintenant susceptible de bombardé la surface de la planète, ou les politiciens poussant pour augmenté, a augmenté les budgets pouvoirs de surveillance, cryptage de porte dérobée, nouvelles armées régionales et autres ? Si la réponse est que la terreur sert les politiciens, ne qui rend les politiciens les terroristes par définition ?

    Ce n'est pas une nouvelle observation par tous les moyens. Il s'étend sur dos des décennies, voire siècles. H.L Mencken observée en 1918 que "le but entier de la pratique politique est de garder la population alarmée (et donc bruyante à être conduit à la sécurité) par elle, menaçant avec une interminable série de lutins, la plupart d'entre eux imaginaire. »

    Winston Chruchill est supposé avoir dit: « Ne jamais laisser une bonne crise se perdre. » Si il l'a dit ou non, ancien Obama chef d'état-major et actuel maire de Chicago Rahm Emanuel a dit il, et nous avons que sur la caméra.

    Avec la révélation de la campagne de terreur de Gladio parrainé par l'OTAN en Europe après seconde guerre mondiale, le monde a été présenté à un concept-clé : la stratégie de la tension. Ce qu'on appelle la Loi de fouetter le public dans l'hystérie et la peur (c'est-à-dire en terrorisant les) et diriger leur colère contre un ennemi politique. Dans le contexte de Gladio, attentats, fusillades et autres actes du carnage ont été commis par les forces spéciales et blâmés sur des ennemis politiques afin de diaboliser aux yeux du public.

    Ces dernières années, nous avons appris que la campagne de Gladio jamais vraiment s'en alla, seulement s'est transformé. Maintenant, au lieu de forces paramilitaires en Europe, la stratégie de la tension est maintenue par islamistes radicaux soigneusement piloté, contrôlée et manipulée par des agents de l'OTAN. Cette « B Gladio » et sa mise en œuvre dans le milieu des années 1990 arrive juste pour correspondre avec la montée de la nouvelle guerre globale contre le terrorisme après l'effondrement de l'URSS (et une augmentation concomitante de budgets militaires à des niveaux de guerre froide).

    La stratégie est remarquablement simple. Provoquer une attaque, phase attaque, permettre une attaque pour arriver ou tout simplement miser sur une attaque spontanée. Utilisez l'indignation du public propre pour faire passer la loi nouvelle draconienne, tout en se faisant passer pour le Sauveur. Et regardez le rassemblement public autour du drapeau, ne demandant qu'à vous donner plus de pouvoir pour assurer leur sécurité.

    Ce n'est pas un phénomène nouveau. Ce n'est pas un phénomène surprenant. Il n'est pas un phénomène imprévisible. En fait, j'ai parlé à ce sujet longuement sur l'histoire de The Corbett Report et des milliers d'autres ont parlé à ce sujet depuis bien plus longtemps. Mais il a besoin d'être confronté à nouveau, maintenant, alors que le public est toujours coincé sous l'emprise de leur hystérie de la terreur. Des incidents terroristes spectaculaires sont la baguette du magicien des futurs contrôleurs de la société ; ils détourner l'attention du public alors que l'action réelle se produit quelque part d'autre.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  51. Alors, comment face à cela ? Nous brisons la baguette de l'hystérie de la terreur juste devant le visage de l'auditoire. Nous montrons l'oiseau dans la manche. Nous révélons jumeaux par l'auxiliaire se cachant dans la zone scié-à travers. Nous exposons le faux fond sur la coupe. Nous montrons l'astuce pour ce qu'il est, et nous aligner le public sur leur sort.

    Une manière ou une autre, les terroristes sont ceux qui cherchent à accroître leur propre pouvoir tandis que le recul de pays dans la douleur et l'indignation. Une manière ou une autre, les gouvernements eux-mêmes terrorisent leur propre public.

    Certaines personnes résistent activement cette révélation, mais c'est leur problème à traiter. Pour ceux d'entre nous qui connaissent la vérité, c'est à nous de le présenter à d'autres. Et il est maintenant temps de le faire.

    http://theinternationalforecaster.com/International_Forecaster_Weekly/How_Governments_Terrorize_the_Public

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tous les faux drapeaux (depuis seulement le 11 Septembre ?), les Newton/Boston qui ont suivi n'ont pas été créés pour rien.

      Supprimer
  52. «L'utilisation de robots par la police à St-Denis est un signe encourageant»

    20 Novembre 2015
    Par Matthieu Hoffstetter

    Lors de l'assaut de Saint-Denis contre le commando terroriste, les forces de police françaises ont utilisé un drone et deux robots. Pour le professeur Dario Floreano, de l'EPFL, cette utilisation ouvre la voie à des usages nouveaux qui épargneront des vies humaines.
    Attentats de Paris
    De l'assaut de Saint-Denis contre le commando terroriste retranché dans un appartement du centre-ville, de nombreuses personnes auront retenu la mort de plusieurs djihadistes, le courage des forces d'intervention ou encore la durée et la violence de la prise d'assaut. Certains auront aussi noté le décès du chien Diesel, abattu par les terroristes. Mais rares ont été les observateurs à souligner l'usage de moyens technologiques innovants. Entre la mise en place du blocus et la fin de l'opération, un drone et deux robots ont été employés. Le drone avait pour mission de voir à l'intérieur de l'appartement à travers une fenêtre de toit, tandis que les deux robots devaient s'approcher de la porte d'entrée de l'appartement. La fenêtre étant obstruée et des débris ayant bloqué la progression des robots, les forces d'intervention ont dû agir différemment.
    Cependant, pour le professeur Dario Floreano, directeur du Laboratoire des Systèmes Intelligents (LIS) de l'EPFL et directeur du Centre National Suisse de Compétence en Robotique (NCCR Robotics), l'usage de ces engins constitue un bon signe: si les tentatives n'ont pas permis d'obtenir les résultats souhaités sur cette opération bien précise, le signal est positif pour l'avenir, car il témoigne de l'intérêt accordé par les autorités et forces de l'ordre à ces appareils. Et à terme, ils pourraient épargner des vies humaines, en aidant la police ou les équipes de secouristes.

    Bilan: Pendant les opérations de Saint-Denis, un drone et deux robots ont été utilisés par les forces d'intervention. Que pensez-vous de cet usage dans le contexte d'un assaut de la police ?

    Dario Floreano: Avant tout, il convient de préciser que je ne connais pas les modèles précis des engins utilisés par la police dans ce cadre précis, je dois me fier aux échos que j'ai pu en avoir pour émettre des hypothèses. Ce que l'on sait c'est qu'il y a eu un drone, puis deux robots. Revenons déjà sur le drone, envoyé pour observer la situation dans l'appartement en filmant à travers une fenêtre de toit. Voici peu de temps encore, on aurait dû envoyer un homme effectuer ce travail d'observation et de reconnaissance et il aurait couru un risque. Là, le drone n'a pas pu filmer l'intérieur, la vitre étant apparemment obstruée de l'intérieur par les terroristes. Un être humain n'aurait pas eu davantage de résultats, mais il aurait risqué sa vie.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  53. N'aurait-on pas pu équiper ce drone avec un dispositif capable de voir à travers ce type d'obstacle, comme une caméra infra-rouge ?

    D.F.: Ce type de drones avec ces équipements arrivent peu à peu. Je ne sais pas si le drone utilisé à Saint-Denis ne pouvait pas avoir ces fonctions. En général, les drones ont déjà prouvé leur efficacité pour l'imagerie, notamment la nuit ou dans le brouillard. En Suisse, nous avons Sensefly, une entreprise issue de l'EPFL, qui a développé un petit drone équipé d'une caméra multi-têtes, qui peut passer d'un appareil traditionnel à un appareil infra-rouges notamment. Mais ce sont des développements assez récents.
    Ensuite sont intervenus deux robots...

    D.F.: Les robots terrestres généralement utilisés en cas d'urgence sont de deux types: à roues ou à chenilles. D'après ce que j'ai pu lire, le premier qui a été envoyé dans l'immeuble était peut-être à chenilles. On a eu des exemples d'usages de ce genre d'engins dès la guerre en Afghanistan. Les chenilles leur permettent de monter ou descendre des pentes importantes et des escaliers. Là, il semblerait que des débris ou des câbles se soient trouvés sur le parcours. Ce type d'obstacles se révèle très compliqué voire parfois impossible à franchir, même pour ces robots.
    Se pose ensuite la question de leur mission. Il y a de fortes chances que ces robots aient été envoyés en reconnaissance, pour filmer les lieux, transmettre en direct les images aux forces d'intervention, et permettre aux équipes du RAID et de la BRI d'avancer en terrain sinon connu, du moins exploré. La question cruciale est donc celle de la transmission des images. Elle peut se faire par voie filaire ou sans fil. Quand on est sans fil, la qualité est peut-être moins bonne: s'il y a des parois ou des obstacles en métal, le signal sans fil est bloqué ou au moins altéré. Autre souci: dans ce genre de situations, comme dans le cas de catastrophes naturelles, les lignes de communication peuvent être saturées et le robot doit transmettre sur une ligne sécurisée par les forces d'intervention.
    Le deuxième robot qui est intervenu était, semble-t-il, un robot de déminage, donc assez volumineux et capable d'absorber des chocs. Généralement, ce type d'engins est soit sur roues, soit sur chenilles, équipé d'un bras mobile avec une pince à son extrémité pour manipuler des objets, et d'une caméra. Avec l'escalier, il faut sans doute écarter l'hypothèse des roues. Et l'échec apparent de sa mission laisse supposer qu'il a rencontré lui aussi des problèmes de franchissement des débris ou de câbles qui obstruaient le passage.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  54. Vous évoquez divers types d'engins. Les forces de police et de secours disposent donc d'une flotte assez vaste pour des usages divers ?

    D.F.: je ne connais pas assez la situation française pour être affirmatif sur leur flotte d'appareils. En Suisse, nous travaillons avec les autorités en charge des secours: le contrat de coopération qui nous lie permet un travail en amont. Depuis nos laboratoires, il n'est pas toujours évident de savoir quels sont les besoins des équipes sur le terrain. Grâce à ce partenariat, nous faisons des séances de travail en commun afin de connaître les besoins des secouristes et des policiers et d'orienter nos recherches.
    Ainsi, nous avons remarqué que les drones présentent des caractéristiques qui rendent leur usage difficile dans des milieux avec obstacles, à l'intérieur ou à l'extérieur, ou là où se trouvent des foules. Dans mon laboratoire, nous avons donc développé un drone baptisé Gimball et la startup Flyability est née pour le mettre au point. Gimball est le premier drone au monde capable de supporter des collisions sans risque grâce à une fine armature sphérique qui absorbe les chocs éventuels, et qui lui permet aussi de rouler sur le sol ou contre des parois. Typiquement, dans le cadre de l'assaut à Saint-Denis, son utilisation à la place des robots aurait été très intéressante car il n'aurait pas eu les mêmes ennuis de franchissement que les robots. Cependant, les premiers prototypes viennent à peine d'être mis sur le marché voici quelques semaines et les forces d'intervention française n'en disposent certainement pas encore.
    Autre solution: dans le cadre du NCCR Robotics, nous travaillons actuellement sur des robots à pattes, de la taille d'un gros chien, capables de franchir des obstacles. Un autre modèle est capable d'utiliser ses pattes avant comme des bras pour manipuler des objets. Il devrait être capable d'amener des charges importantes sur un lieu difficile d'accès.

    Quelles sont les fonctions que peuvent remplir ces robots et drones et les actions qu'ils peuvent accomplir ?

    D.F.: On peut imaginer faire beaucoup de choses avec les robots. Mais il reste tellement de choses à inventer et développer. Aujourd'hui, en dépit de la hype actuelle, peu de choses sont utilisables sur les robots grand public déjà commercialisés. Une des fonctions sur lesquelles les recherches sont bien avancés est la manipulation et l'ouverture des portes, ou encore y forer des trous. Il y a même des équipes qui travaillent sur un robot volant capable de venir se fixer sur une porte et d'utiliser un levier pour actionner la poignée et ouvrir la porte. Dans le cas présent à Saint-Denis, mais aussi et surtout dans des sites touchés par des incendies ou des émanations de gaz et dans lesquels il faudrait explorer les lieux pour trouver d'éventuelles victimes à secourir.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  55. Parmi ce qu'on peut déjà faire, il y a des robots de communication: on peut envoyer un engin qui va aller à la rencontre de personnes bloquées dans un endroit et leur permettre d'établir une communication audio et/ou visuelle avec les équipes de secours ou de la police à distance. On peut aussi établir des lignes de communication pour les secouristes ou les policiers dans des endroits difficilement accessibles. Nous travaillons notamment sur des drones qui joueraient le rôle de relais pour des appareils de communication des secouristes. Imaginez une région dévastée par un séisme et où les relais habituels ne fonctionneraient pas. Un projet similaire mais à l'étage de la stratosphère est mené par une startup suisse, OpenStratosphere, qui enverra des drones très haut dans le ciel, à l'abri des vents et autres obstacles et perturbations, afin d'établir un réseau de communication radio très rapidement.
    Pour le travail physique, ça commence à venir. Mais il convient de ne pas s'aventurer dans des directions hasardeuses et des fonctions inutiles. Nous avons ainsi demandé aux secouristes les situations dans lesquelles ils voudraient bénéficier de drones et robots, et aussi celles où ils n'en voudraient pas. Ils nous ont répondu qu'ils avaient besoin des appareils pour obtenir une information rapide, mais qu'ils ne souhaitaient pas que des engins aient des interactions physiques avec des victimes: il faut que ce soit des êtres humains qui conservent ces fonctions.

    Comment voyez-vous l'avenir de ces robots et drones ?

    D.F.: Nous sommes dans une période de transition. Il reste beaucoup à faire. L'usage ces derniers jours montre déjà qu'il existe une sensibilité dans les équipes d'intervention. Cela n'a pas permis d'aboutir à la pleine réussite de tous les objectifs désirés. Mais on va apprendre de tout échec. L'idée à terme reste d'épargner des vies humaines, d'en sauver en cas de catastrophes avec des engins pour les secouristes, et de ne pas en mettre en danger dans le cas d'intervention des équipes de police.

    Dans cette opération, après les drones, les policiers ont envoyé un chien... Il existe des chiens d'attaque et des chiens capables de détecter d'éventuels explosifs. Qu'en est-il de cette dernière fonction?

    D.F.: Cela fait assez longtemps qu'on travaille sur des capteurs olfactifs. Il faut voir s'ils sont efficaces sur un support mobile. Le défi, c'est de rester statique assez longtemps pour que les capteurs puissent repérer suffisamment de molécules. Pour des émanations de gaz, c'est faisable. Pour des explosifs, il faut atteindre des performances très élevées. Actuellement, on reste encore très loin des capacités des chiens.

    http://www.bilan.ch/techno-plus-de-redaction/lutilisation-de-drones-police-a-st-denis-un-signe-encourageant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne rêvons pas ! S'il peut exister des drones 'flics' il peut exister aussi des drones terroristes !

      Qui peut descendre un drone ? Une kalachnikov, car elle tire loin et à répétition. Or, d'aucun agent de police ne sera toléré d'envoyer des projectiles à des kilomètres qui vont retomber sur la tête des gens ! Mais, de nuit et 'vue d'avion', ce n'est pas facile de déterminer qui est qui.

      Par contre, oui un drone terroriste peut larguer une grenade dégoupillée et faire autant de mort qu'au sol.

      Supprimer
  56. Lettre ouverte de pilotes à Obama: les drones US, force motrice du terrorisme

    Sputnik
    sam., 21 nov. 2015 09:08 UTC

    Quatre anciens pilotes de drones américains ont adressé une lettre ouverte au président américain Barack Obama, au chef du Pentagone Ashton Carter et au directeur de la CIA John Brennan demandant de fermer le programme américain des drones qui pousse les civils à rejoindre l'EI.

    D'après les militaires, dont la lettre a été publiée par Die Zeit, les frappes aériennes des drones américains ne font que pousser les civils à rejoindre l'EI, se transformant en "programme d'enrôlement de nouveaux terroristes".

    Selon les anciens militaires, les Etats-Unis doivent revoir leur point de vue sur la mise en œuvre des drones, car ces attaques emportent les vies de nombreux civils et ne font qu'alimenter la haine utilisée par les groupes terroristes, notamment par l'Etat islamique.

    Les pilotes ont également souligné que les atrocités qui ont eu lieu dans le camp de Guantanamo servent les causes des partisans de l'EI.

    D'après les pilotes, le programme des drones créé par les gouvernements américains précédent et actuel, est devenu la force motrice du terrorisme et de déstabilisation dans le monde. Washington a publiquement menti sur l'efficacité du programme tout en taisant d'énormes pertes parmi les civils.

    "Nous ne pouvons pas rester silencieux face à des attentats semblables à ceux de Paris, sachant quelles conséquences néfastes induit le programme des drones aux États-Unis ainsi qu'à l'étranger", lit-on dans la lettre ouverte.

    Commentaire : Nous vous conseillons de lire également :
    La scandaleuse impunité de l'assassinat par drones - 98 % des victimes d'attaques sont des civils
    Obama, le dronophile !!!

    http://fr.sott.net/article/26816-Lettre-ouverte-de-pilotes-a-Obama-les-drones-US-force-motrice-du-terrorisme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pourquoi - à la stupéfaction de TOUT le monde - les drones (livreurs d'armes et d'images très rapprochées) ont été autorisés de partout !!!

      Supprimer
  57. La France n’est plus que l’ombre d’elle-même …

    le 22 novembre 2015
    par jacqueshenry

    Le 21 février 1966 le Général De Gaulle prononce un discours d’anthologie décisif qui va réorienter les politiques intérieure et étrangère de la France. Je cite les passages clé de ce discours :

    « Des conflits où l’Amérique s’engage dans d’autres parties du monde, comme avant-hier en Corée, hier à Cuba, aujourd’hui au Viêt Nam, risquent de prendre, en vertu de la fameuse escalade, une extension telle qu’il pourrait en sortir une conflagration générale. Dans ce cas, l’Europe, dont la stratégie est, dans l’O.T.A.N., celle de l’Amérique, serait automatiquement impliquée dans la lutte lors même qu’elle ne l’aurait pas voulu ».

    « Enfin, la volonté qu’a la France de disposer d’elle-même, volonté sans laquelle elle cesserait bientôt de croire en son propre rôle et de pouvoir être utile aux autres, est incompatible avec une organisation de défense où elle se trouve subordonnée ».

    « Au total, il s’agit de rétablir une situation normale de souveraineté, dans laquelle ce qui est français, en fait de sol, de ciel, de mer et de forces, et tout élément étranger qui se trouverait en France, ne relèveront plus que des seules autorités françaises. C’est dire qu’il s’agit là, non point du tout d’une rupture, mais d’une nécessaire adaptation ».

    En mars 1966 la France quitte l’OTAN.

    En 1995, l’arrivée de Chirac, pourtant gaulliste convaincu, envisage de réintégrer la France dans l’OTAN. Mais la cohabitation avec les Socialistes repoussera cette décision qui ne sera matérialisée qu’en 2008 après le long combat atlantiste de Nicolas Sarkozy qui fait ami-ami avec Georges Bush Junior après son élection à la présidence de la République. C’est le début de la débandade de la politique étrangère française qui retourne sous le giron des néo-cons américains avec l’envoi de troupes en Afghanistan puis les « escalades » qu’on garde toujours en mémoire notamment l’intervention franco-américaine en Libye qu’on peut considérer comme l’un des épisodes les plus sombres de l’histoire récente de la France.

    Après Maurice Schuman qui fut ministre des Affaires Etrangères dans le gouverment de Raymond Barre puis Dominique de Villepin qui s’opposa à l’intervention américaine en Irak, la France n’a plus jamais eu de politique étrangère cohérente. Elle a choisi de laisser parler les armes sous la houlette des Américains. C’est un fait indéniable. Qu’avons-nous récolté ? Tout simplement le mépris et la haine des populations de tous les pays où se sont engagé militairement les Français conjointement avec l’OTAN et donc avec les Américains, en particulier au Moyen-Orient et dans des conditions hautement contestables.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  58. Qui porte la responsabilité des attentats terroristes de la semaine dernière à Paris ? Nicolas Sarkozy, pour avoir réintégré l’OTAN. Qui est responsable de la crise économique actuelle en France et en Europe avec les sanctions imposées à la Russie par la Maison-Blanche à la suite des évènements d’Ukraine ? Sarkozy et son successeur Hollande.

    Nous n’avons même pas le droit de nous plaindre ou de nous lamenter à propos de ces attentats – et il y en aura d’autres – car nous avons mis au pouvoir depuis des années par nos bulletins de vote des gens incompétents. En bref, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, seul le Général de Gaulle a su, de par son analyse visionnaire de la géopolitique, orienter la France dans une politique étrangère digne et efficace. Depuis, la France n’a fait que dériver dans la médiocrité et la servitude. Nous ne faisons que récolter les fruits sanglants des erreurs de nos politiciens … La France est devenue l’ombre d’elle-même.

    http://fresques.ina.fr/de-gaulle/fiche-media/Gaulle00113/conference-de-presse-du-21-fevrier-1966.html

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2015/11/22/la-france-nest-plus-que-lombre-delle-meme/

    RépondreSupprimer
  59. Nos honnêtes sénateurs maintiennent l'impunité des multinationales

    Amis de la Terre
    lun., 23 nov. 2015 04:27 UTC

    Le 18 novembre 2015, les sénateurs ont rejeté, dans un climat tendu, la proposition de loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et entreprises donneuses d'ordre, une loi pourtant indispensable pour prévenir de futurs drames humains ou environnementaux liés aux activités des entreprises multinationales. Cette proposition de loi doit être inscrite sans délai à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale pour son examen en deuxième lecture.

    Pour nos organisations, c'est le maintien de l'impunité des multinationales que les sénateurs ont voté hier. Les amendements déposés par les groupes écologiste, communiste républicain et citoyen, n'ont même pas pu être discutés en raison du dépôt, par le rapporteur Christophe-André Frassa (LR), de trois amendements de suppression bloquant le débat sur ce texte. A la demande du sénateur Joël Labbé (EELV), le vote s'est déroulé à bulletin ouvert. Les sénateurs ont opté pour la suppression pure et simple des trois articles qui composent le texte, refusant tout débat.

    Suite de l'article ici.

    Commentaire : Ah ben ça alors, quelle surprise ! Qui aurait pensé que la loi serait passée à la trappe, ni vu ni su ni connu, allez hop ! Toujours moins de liberté pour le citoyen, toujours plus d'impunité pour les multinationales. Mais est-ce vraiment une surprise ? Et bien oui ! Tout simplement parce que, dans notre pays, le député est incorruptible, la preuve, avec tous les avantages en nature qu'il reçoit, garants absolus d'une moralité sans faille :
    Car chacun fait de son mieux, ici en France, quand même, on le sait :

    - Corruption dans l'administration française : un risque bien réel
    - De la corruption
    - Pourquoi réagissons-nous si peu à la corruption des élites?
    - Pouvoir et corruption, verbatim

    http://fr.sott.net/article/26828-Nos-honnetes-senateurs-maintiennent-l-impunite-des-multinationales

    RépondreSupprimer
  60. Bruxelles : la loi martiale va se poursuivre pour un troisième jour consécutif

    7sur7.be
    dim., 22 nov. 2015 18:22 UTC

    Le Premier ministre Charles Michel a annoncé que les écoles seraient fermées à Bruxelles lundi et que le métro ne circulerait pas dans la capitale. Le niveau de la menace reste inchangé, au niveau 4 à Bruxelles et au niveau 3 dans le reste du pays, a confirmé le chef de gouvernement à l'issue d'un Conseil nationale de sécurité convoqué dimanche en fin d'après-midi.

    "Nous redoutons une attaque similaire à Paris dans l'ensemble du pays avec plusieurs individus qui lancent des offensives à plusieurs endroits en même temps", a déclaré le Premier ministre. "La menace est considérée comme sérieuse et imminente comme hier"

    M. Michel a annoncé que l'organe de coordination et d'analyse de la menace (OCAM) n'avait pas revu à la baisse le niveau d'alerte qui demeure à son maximum pour la Région bruxelloise, soit 4, et de 3 dans le reste du pays. Par conséquent, le Premier ministre a annoncé que les écoles seraient fermées dans la région bruxelloise lundi, une mesure également valable pour l'enseignement supérieur et les universités dans la capitale.

    Il n'y a pas d'obligation de fermeture pour les crèches, mais M. Michel a recommandé la vigilance. Le métro ne sera pas remis en circulation lundi, et les mesures déjà annoncées samedi restent en place. Une nouvelle évaluation de la menace sera réalisée demain après-midi, et le Conseil national de sécurité se réunira à nouveau ensuite.

    "Nous suivons la situations heure après heure. Tout est mis en oeuvre pour retrouver le cours d'une vie normale au plus vite", a insisté le Premier ministre lors d'une conférence de presse rassemblant les ministres de la Justice, de la Défense, de l'Intérieur, des Affaires étrangères, et les autres Vice-premiers ministres.

    -- Commentaire : Le temple de la dictature européenne fait l'expérience grandeur nature de l'imposition de la loi martiale. Un avant-goût de l'Europe du futur ? --

    Tout cela ressemble étrangement à ce qu'a vécu Boston après les attentats qui ont frappé la ville lors du marathon de 2013. Les remarques de Paul Craig Roberts s'appliquent à ce que vivent les Bruxellois aujourd'hui:
    Ce qui me frappe le plus au sujet de cet évènement est la facilité avec laquelle les autorités ont été capables de totalement vérouiller des zones urbaines entières, empêchant des citoyens américains de quitter leurs maisons pour aller au travail, à des rendez-vous chez le médecin, faire des courses, ou sortir leur chien. Ceci est un fait marquant. Cela met en scène la loi martiale, bien que ce ne soit pas appelé comme çà, ainsi que l'instauration de couvre-feu en pleine journée. Est-ce cela que voulait dire le Département de la Sécurité de la Patrie (DHS) il y a deux ans lorsque son chef a dit que l'agence avait recentré son attention d terrorisme international sur les extrémistes intra muros ?

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  61. Tout ceci se passe parce que 4 ou 5 personnes, incluant un des soi-disant perpétrateurs de l'attentat, sont mortes. La réponse des autorités est totalement disproportionnée au crime.

    Vérouiller des zones urbaines entières pour une chasse à l'homme d'un seul individu qui pourrait bien être un bouc-émissaire ? Ceci est un tout nouveau développement, qui n'est pas du tout de bon augure pour notre futur en tant que société libre.

    http://fr.sott.net/article/26826-Bruxelles-la-loi-martiale-va-se-poursuivre-pour-un-troisieme-jour-consecutif

    RépondreSupprimer
  62. Perquisitions administratives : des citoyens lambda sont les cibles de l'Etat policier

    RT
    dim., 22 nov. 2015 17:53 UTC

    Près de 800 perquisitions ont eu lieu depuis l'instauration de l'état d'urgence, dans la soirée du 13 novembre. Ce zèle, moqué par certains internautes par le hashtag #PerquisitionnezMoi, est parfois passé près du drame, comme à Nice.

    Jeudi dernier, à Nice, le RAID rentre à coup de fusil à pompe dans un appartement situé dans un immeuble de la rue Marceau. Dans la pièce attenante dormaient deux enfants et leur père. L'une de ses filles, dans l'axe de la porte, a reçu des projectiles tirés par la police qui l'ont, par chance, blessée légèrement au cou et à l'oreille. Le père, qui a d'abord été menotté puis mis à terre, a finalement reçu les excuses de la police qui s'est engagée à le dédommager. Les forces de l'ordre recherchaient en fait son voisin de palier.

    Dans le Gard, une maison, habitée depuis 14 ans par un homme de confession musulmane de 56 ans et sa famille, a aussi été visitée par une unité d'intervention. L'épisode, relaté par le père de famille au site Objectif Gard, a traumatisé les habitants :

    «Un bruit nous a réveillés, ma femme, moi et mes enfants de 16 et 12 ans. Sur le coup, je pensais que c'était des jeunes qui défonçaient mon portail. En ouvrant ma fenêtre, j'ai vu que c'était des gendarmes. Ils étaient au moins une cinquantaine, certains cagoulés, d'autres avec des casques. Ils avaient bouclé tout le quartier. La fenêtre de la chambre de ma fille a reçu un impact. Je l'ai entendu dire : "Papa, papa, on m'a tiré dessus". C'était l'assaut de Saint-Denis chez moi. Ils ont demandé à mes enfants et à ma femme de se mettre à plat ventre. Puis une trentaine de gendarmes a fouillé de partout, en foutant tout en l'air. Ils m'ont traité comme si j'étais un terroriste. A plusieurs reprises, j'ai demandé ce qu'il se passait mais personne ne m'a répondu. Vers 3h45, ils sont partis. Ils devaient avoir honte, car ils se sont excusés. Sauf que c'est trop tard, le mal est fait».

    Une maison d'édition qui publie des ouvrages islamiques a été perquisitionnée le 21 novembre par la police : «comme on pouvait s'y attendre, les 10 heures de perquisition, de livres scannés et reniflés par des chiens (!), n'ont absolument rien donné avec toutes les plus plates excuses des policiers et du Préfet : ''les ordres viennent d'en haut...''[sic]», peut-on lire sur la page Facebook de l'entreprise.

    Un restaurant mexicain halal situé à Saint-Ouen-l'Aumône (95) a lui été perquisitionné en plein service du soir, devant des clients abasourdis.

    De l'ambiance au @RestoPPG ce soir... Lahjeb pic.twitter.com/wRTRSS1tGY
    — Alif Lam Mim (@AssocAlifLamMim) 21 Novembre 2015

    Bien que le propriétaire était présent et avait les clés des différentes portes, la manière forte a été utilisée pour les ouvrir.

    Exclu. Au sous-sol de @RestoPPG les policiers ont cassé les portes gratuitement. Acharnement de #Valls pic.twitter.com/NplvzzFkai
    — Al Kanz (@Alkanz) 22 Novembre 2015

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  63. Devant cette vague de perquisitions administratives, le hashtag #PerquisitionnezMoi s'est répandu sur Twitter, afin de dénoncer avec ironie ces interventions policières, pas toujours justifiées. Ici, on peut voir certains messages mis sur leurs portes par des internautes, qui espèrent ainsi que les policiers ne défonceront pas leur porte en cas d'intervention à leur domicile.

    Magnifique réponse.....#PerquisitionnezMoi pic.twitter.com/vHoTn0mnLQ
    — MILA (@HmdMila) 21 Novembre 2015

    Les perquisitions administratives, autorisées en vertu de l'état d'urgence, se font sans le contrôle d'un magistrat et sans limitation horaire, à la différence des perquisitions judiciaires, qui elles, requièrent l'autorisation d'un juge et doivent se faire entre 6 heures et 21 heures. La modification de la loi, validée par l'Assemblée nationale et le Sénat, a notamment été dénoncée par la Quadrature du Net, qui y voit un outil pour instaurer un Etat policier.

    -- Commentaire : La France suit le même chemin que les Etats-Unis après le 11 septembre, en considérant l'ensemble de ses citoyens comme des terroristes potentiels :
    « Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes,
    je n'ai rien dit,
    je n'étais pas communiste.

    Lorsqu'ils ont enfermé les sociaux-démocrates,
    je n'ai rien dit,
    je n'étais pas social-démocrate.

    Lorsqu'ils sont venus chercher les syndicalistes,
    je n'ai rien dit,
    je n'étais pas syndicaliste.

    Lorsqu'ils sont venus me chercher,
    il ne restait plus personne
    pour protester. »

    - Martin Niemöller --

    http://fr.sott.net/article/26825-Perquisitions-administratives-des-citoyens-lambda-sont-les-cibles-de-l-Etat-policier

    RépondreSupprimer
  64. Evidence of Revision : un documentaire explosif sur les meurtres de JFK, MLK et RFK

    Sott.net
    mar., 11 déc. 2012 13:24 UTC

    Evidence of Revision [Preuves de Falsification] est un documentaire en six parties qui dévoile des archives originales et historiques dont le contenu prouve que les événements les plus déterminants de l'Histoire moderne de l'Amérique ont été délibérément présentés au public sous un faux jour.

    Les images d'archives et les interviews dévoilées dans cette série de DVDs vous feront plonger au cœur d'événements qui ont marqué l'Histoire américaine et qui ont eu des répercussions mondiales - des assassinats du président Kennedy et de son frère Robert Kennedy au meurtre de Martin Luther King, en passant par le massacre de JonestownCes documents d'archives portent l'empreinte de mains occultes qui, dans un effort coordonné, ont contribué à façonner l'Amérique que nous connaissons aujourd'hui. Evidence of Revision démontre sans l'ombre d'un doute que l'Histoire a été revue et corrigée alors même qu'elle s'écrivait !

    Sous-titres : option « Sous-titres », sélectionner « Français »

    Partie 1 : Les assassinats de Kennedy et d'Oswald

    Partie 2 : Les causes du meurtre : le Vietnam et Lyndon B. Johnson

    Partie 3 : LBJ, Hoover et les autres : ce que beaucoup ignorent encore aujourd'hui

    Partie 4 : L'assassinat de Robert F. Kennedy tel que vous ne l'avez jamais vu

    Partie 5 : L'assassinat de RFK, MK-ULTRA et le massacre de Jonestown

    Partie 6 : L'assassinat de Martin Luther King
    Nouvelle édition sous-titrée en anglais, espagnol, français et polonais. Audio : anglais

    Pour commander le DVD, rendez-vous sur le site des Éditions Pilule Rouge

    http://fr.sott.net/article/11928-Evidence-of-Revision-un-documentaire-explosif-sur-les-meurtres-de-JFK-MLK-et-RFK

    RépondreSupprimer
  65. Dissimulation d'ISIS: US Centcom accusé d'avoir menti au Président, Congrès, Public au sujet des frappes aériennes, terre de lutte

    Soumis par Tyler Durden le 22/11/2015 12:31 -0500

    “.. .il y a la possibilité de créer une Principauté salafiste déclarée ou non en Syrie orientale (Hasaka et Der Zor) et c'est exactement de quels pouvoirs l'appui à l'absence d'opposition, afin d'isoler le régime syrien, qui est considéré comme la profondeur stratégique de l'expansion de Shia (Irak et Iran). »

    Nous l'avons dit auparavant, et nous le dirai autant de fois qu'il le faudra pour les naïfs, en grande partie écart public américain d'attraper : la citation extraite ci-dessus est le pistolet de tabagisme quand il s'agit de ISIS "stratégie" Washington.

    Notez qu'aucun chapeaux de papier d'aluminium ou des théories du complot ne sont nécessaires. Le passage ci-dessus est d'un 2012 déclassifiés rapport du Pentagone sur la situation en Syrie (vous pouvez le lire au complet ici). Ce qu'il dit, c'est que les services de renseignement américains était bien conscient de la possibilité que des extrémistes sunnites travaillant pour déstabiliser le gouvernement Assad pourraient se déplacer établir un proto-État en Syrie orientale basé autour d'orthodoxes, ultra-conservatrice, l'Islam sunnite. Il dit aussi « les pouvoirs de soutien à l'opposition » (c'est-à-dire les États-Unis, Arabie saoudite, Qatar et Turquie) se réjouirait avec un tel résultat tel qu'il serait « isoler » Assad sur la voie d'un coup de mort stratégique jusqu'au croissant chiite de l'Iran (c.-à-d. les ambitions régionales de Téhéran). C'est la seule interprétation possible de la citation ci-dessus, et c'est tout à fait cohérent avec les informations contenues dans un câble diplomatique coulé par intérim chef de Mission adjoint en Syrie William Roebuck qui contenait le suivant « conseils » sur la façon de s'y prendre pour déstabiliser le gouvernement Assad a envoyé en 2006 :

    PLAY ON peurs SUNNITES de l'INFLUENCE iranienne : On craint en Syrie que les iraniens sont actifs dans le prosélytisme chiite et conversion de, pour la plupart pauvres, sunnites. Bien que souvent exagérés, ces craintes représentent un élément de la communauté sunnite en Syrie qui est plus en plus bouleversée par et axée sur la propagation de l'influence iranienne dans leur pays au moyen d'activités allant de la construction de la mosquée aux entreprises. Les deux l'Egypte et l'Arabie missions locales ici, (ainsi que le syrien sunnite religieuse des dirigeants éminents), donnent une attention accrue à la question et nous devons coordonner plus étroitement leurs gouvernements sur les moyens de mieux faire connaître et accent régional sur la question.

    Important, il ne faut pas croire cadavres extraterrestres sont stockés à Roswell à saisir ce qui se passe ici. Autrement dit, les documents déclassifiés et divulgué câbles diplomatiques indiquent clairement que les États-Unis prévu de jouer sur la fracture sunnites/chiites en Syrie et a acquiescé postérieurement à la mise en place d'un dominion salafiste extrémiste, parce que la CIA et le Pentagone savaient qu'un tel résultat était le pire cauchemar pour le gouvernement de Damas ainsi que pour l'Iran chiite, dont le lien au Hezbollah serait réduit et dont l'influence en Irak serait en péril si adossés à une Arabie , Groupe militant sunnite pourrait parviennent à prendre et de détenir des grandes étendues de territoire.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  66. C'est tout. C'est en résumé l'histoire entière d'ISIS. Il n'y a pas besoin de spéculer sur la question de savoir si le gars effrayant TAPI dans le fond des photos que John McCain a pris avec des combattants syriens était en fait Bakr al-Baghdadi. Il n'y a pas besoin de suggérer que la CIA est sur le terrain aider ISIS pendant que nous parlons ou que les États-Unis sont paradropping des armes à un Etat islamique en Irak. Et il est inutile de se demander si le gouvernement américain directement formés et armés ISIS lorsqu'il fut clair qui le groupe a été et ce qu'ils comptaient faire. Cela ne veut ne pas pour dire que certains ou même la totalité de ces scénarios ne sont pas convaincante et mérite d'être poursuivie. Il est juste de dire que vous n'avez pas besoin avancent tout ce qui ressemble même que cela pourrait être une théorie du complot pour comprendre qu'à la fin de la journée, la ligne de fond - la vérité presque irréfutable - est que les Etats-Unis et leurs alliés régionaux ont été All-in sur la stratégie de "utiliser des extrémistes sunnites à amener un changement de régime en Syrie" du mot "go" , et le résultat direct de cette stratégie est ISIS.

    Où les choses deviennent vraiment intéressantes, c'est lorsque nous commençons à examiner comment la stratégie de l'Amérique vers ISIS est passé lorsqu'il est devenu évident que, i) ils sont la force plus efficace lorsqu'il s'agit d'encourager l'instabilité en Syrie, et ii) ils sont une bande brutale et pourraient très bien finir par devenir une organisation internationale de la terreur.

    Pour une partie de la Russie, Poutine, Lavrov et Maria Zarakhova soutiennent que les États-Unis mène délibérément une politique conçue ne pas de détruire le groupe, mais simplement pour le contenir. En bref, Moscou a dit aux États-Unis efficacement tente de préserver la capacité de l'État islamique de fonctionner au sein de la Syrie et l'Irak tout en essayant de garder le Frankenstein de s'échapper du laboratoire, pour ainsi dire. L'Iran il a fait un pas plus loin que cela, mais nous allons laisser cela de côté pour l'instant.

    Le zèle retrouvée de l'Amérique pour attaquer les camions huile ISIS semble valider cette évaluation. Comme nous avons noté plus tôt cette semaine, il n'est pas clair pourquoi il a fallu si longtemps pour les États-Unis de bombe Etat islamique huile convois compte tenu de ce brut est principale source du groupe de revenu, , mais une explication est qu'aux États-Unis ne voulaient pas de couper de l'État islamique de financement, car sans argent, le groupe n'a pas pu lutter contre Assad. Maintenant que les Russes ont demandé essentiellement Washington dehors, les Etats-Unis ont guère d'autre choix que d'aller ainsi que bombarder contre les expéditions illégales de brutes parce que Moscou va faire quand même.

    Eh bien ne regardez pas maintenant, mais le New York Times est sorti affirmant selon les responsables actuels et anciens, qui a parlé sous le couvert d'anonymat, U.S. Central Command susceptibles d'être impliqué dans un effort de long de l'année pour faire oublier stratégie de l'Amérique pour combattre l'ISIS était tout simplement pas efficace (c'est en fait suite à un précédent morceau que vous pouvez lire ici). Voici plusieurs :

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer

  67. Lorsque les combattants de l'État islamique ont envahi un chapelet de villes irakiennes l'an dernier, analystes de l'United States Central Command a écrit classifiés quotes-parts pour les agents du renseignement militaire et les décideurs qui ont documenté la retraite humiliante de l'armée irakienne. , Mais avant que les évaluations étaient des agents du renseignement final, ancien dit, supérieurs les analystes apporté d'importants changements.

    Dans les documents révisés, l'armée irakienne n'avait pas reculé du tout. Les soldats avaient simplement « reclassés ».

    Ces changements sont au cœur d'une enquête interne en expansion de pentagone du Centcom, commandement Central on sait où les analystes disent que les superviseurs révisée conclusions pour masquer des échecs de l'armée américaine dans la formation des troupes irakiennes et battant en retour l'État islamique. Les analystes superviseurs étaient particulièrement désireux de brosser un tableau plus optimiste du rôle de l'Amérique dans le conflit que se justifiait.

    Ces dernières semaines, l'inspecteur général du Pentagone ont saisi une grande mine de courriels et de documents provenant des serveurs militaires qu'il examine les prétentions et a ajouté plusieurs enquêteurs à l'enquête.

    Le contenu exact de ces documents n'est pas clair et ne peut-être pas devenir public parce qu'une grande partie de l'information est classée. Mais les responsables militaires ont dit congrès que certains de ces emails et documents peuvent avoir été supprimés avant qu'ils devaient être remis aux enquêteurs, selon un haut responsable du Congrès, qui a demandé l'anonymat pour parler de l'enquête en cours. Actuels et anciens fonctionnaires ont séparément fait des revendications similaires, sous couvert d'anonymat, de The New York Times.

    L'insurrection à l'intérieur du Centcom est un chapitre important dans l'histoire de comment les Etats-Unis ont répondu à la menace croissante de l'État islamique. L'été dernier, un groupe d'analystes de Centcom a eu des préoccupations au sujet de leurs supérieurs à l'inspecteur général, disant qu'ils avaient la preuve que les hauts fonctionnaires avaient changé évaluations du renseignement pour exagérer la progression des frappes américaines contre l'État islamique, également connu sous le nom d'ISIS.

    Maintenant pourquoi, vous pourriez demander: « hauts fonctionnaires » au Centcom serait déterminés à « exagérer l'état d'avancement des frappes américaines contre ISIS » ? Ont ils tous peur pour leur emploi ? Ont ils embarrassés que montée du groupe « pris au dépourvu? » Nous avons certainement en doute, compte tenu de l'essaim de divulgation de documents qui indiquent assez clairement que le Pentagone et la CIA étaient bien au courant de ce qui se passait sur les années avant la chute de Mossoul mettre le groupe sur la carte.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  68. L'explication la plus probable est que Centcom, probablement en collaboration avec d'autres responsables du renseignement, voulait éviter un scénario selon lequel la maison blanche et le Congrès n'insisteraient pour une campagne militaire plus agressive, plus conventionnelle contre le groupe. Non seulement qui eût gradins des frappes aériennes et la possibilité que les capacités de l'État islamique pourraient être dégradées en Syrie, mais il aurait également pu entraîner une réduction des efforts secrètes de la CIA pour renverser Assad. En bref, il semble que les militaires, en collaboration avec la CIA pourraient avoir intentionnellement gardé le Président et les législateurs dans l'obscurité. Selon le Times, "à tout le moins, la perspective que les hauts fonctionnaires faussé intentionnellement conclusions intelligence a soulevé des questions sur combien M. Obama, Congrès et le public peut croire les évaluations de l'armée".

    Pour sa part, représentant Devin Nunes de Californie, le président républicain de la House Permanent Select Committee on Intelligence, est préoccupé et est maintenant « planification d'envoyer une lettre à l'inspecteur général sur lundi demandant si emails et documents pertinents à l'enquête ont en effet été supprimés » et si oui, Nunes veut savoir si les enquêteurs pourraient être en mesure de récupérer de Centcom serveurs.

    Bizarrement, le Pentagone est en tirant un Janet Yellen en citant l'enquête interne en cours (qui idéalement prend plus de temps que prévu) sur la façon de Comité Nunes qui refuse l'occasion d'interviewer des responsables, dont les deux plus hauts fonctionnaires intelligence au Centcom, le major-général Steven Grove et son adjoint civil, Gregory Ryckman.

    En septembre, The Guardian suggère que la tendance des Centcom de fournir des évaluations optimistes de la lutte contre ISIS peut avoir été influencée par James Clapper, le directeur du renseignement national. Clapper "est censé parler presque tous les jours avec Grove – « qui est très, très inhabituel », selon un responsable de l'ancien intelligence," The Guardian rapporté, ajoutant que "such une situation pourrait placer inhérente des pressions sur un subordonné. » Le « subordonné » dans cette situation serait Grove. Voici un peu plus :

    Mais un fonctionnaire de l'ancien intelligence dit Clapper "doit être prudent de l'effet de Cheney, passant à la CIA et comment qui affecte les gens » – une référence à la pression ressentie par les analystes de la CIA avant l'invasion de l'Iraq de 2003 à représenter Saddam Hussein comme une menace plus terrible qu'il a effectivement fait, suivant puis de vice-président Dick Cheney interaction directe avec beaucoup plus de juniors analystes et responsables.

    "Il peut être manipulatrice," une défense senior ancienne officielle dit de Clapper. Pour battant comme un officier du renseignement américain senior avec accès aux évaluations à travers les 16 agences américaines de renseignement pour interroger Grove, le chef du renseignement du commandement Central, a dit l'ex-officiel, « quelque chose est faux ».

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  69. Les appels de battant, des sources bien informées s'exprimant sous couvert de l'anonymat, a déclaré, placé Grove dans une position difficile bureaucratique : entre le chef nominal de l'appareil de renseignement US ensemble et ses analystes de niveau inférieur, plusieurs d'entre eux considèrent les années de guerre contre Isis à être dans une situation désespérée.

    Si vous le décidez. C'est l'administration de faire pression sur Centcom en disant Obama ce qu'il veut entendre, ou est-ce Centcom occultant délibérément la situation sur le terrain afin de poursuivre un programme poussé par enfer fonctionnaires d'intelligence sur la mise sur le changement de régime en Syrie même, il signifie assurer ISIS opérationnels ?

    J'espère que nous allons obtenir quelque chose dans la voie de réponses au cours des mois prochains six ou plus, mais nous ne sommes pas retenant notre souffle.

    http://www.zerohedge.com/news/2015-11-22/isis-coverup-us-centcom-accused-lying-president-congress-public-about-airstrikes-gro

    RépondreSupprimer
  70. Grand mensonge de l'Amérique. Grande honte de l'Europe. Grand cas de la Russie

    Soumis par Tyler Durden le 22/11/2015 22:10 -0500
    Rédigé par Eric Zuesse via stratégique-de Culture.org,


    L'Occident doit à la Russie un enfer d'un lot ; mais ce qu'il doit à la Russie est tout d'abord une excuses profondes et un accueil en Europe, dont la Russie a été et est un pays extrêmement important et très injustement refusé sa place là. Ce qui n'appartient pas à l'Europe est aux États-Unis, en aucune manière que ce soit, surtout depuis les États-Unis est maintenant une dictature. (Tous ceux qui disent qu'il n'est pas une dictature et qui n'est pas cliquer sur ce lien pour savoir qu'il est été Snookée pense que c'est encore une démocratie, doit juste arrêter de lire ici dès maintenant, parce que cet article va être adapté uniquement pour les personnes avec un esprit ouvert, critique, curieux, pas pour les lecteurs d'esprit fermés ou stupides.)

    Pourquoi club militaire de lutte contre la Russie de l'Amérique l'OTAN existe encore, après que le Pacte de Varsovie équivalentes de l'Union soviétique dissoute en 1991 quand l'Union soviétique et le communisme a terminé volontairement ?

    L'OTAN n'est rien d'autre que contre la Russie militaire club de l'Amérique, contre la Russie et contre n'importe quelle nation (comme l'Irak, ou la Libye ou la Syrie) qui prend en charge la Russie.

    Nous avons tué Kadhafi en Libye parce qu'il a soutenu la Russie dans les relations internationales. Nous avons produit l'État en déliquescence et chaos djihadiste que maintenant il existe là ; Nous avons détruit la Libye et maintenant les réfugiés de là sont les inondations en Europe, ainsi que les réfugiés de nos attaques pour renverser Assad en Syrie.

    Nous avons renversé (via un sanglant coup d'Etat et aucune « révolution démocratique » tels que les mensonges de l'Occident pour affirmer) Ianoukovitch en Ukraine prétendument parce qu'il s'est tourné vers le bas de l'UE offre du en Ukraine après avoir appris que l'étiquette de prix pour les Ukrainiens serait $ 160 milliards, si l'Ukraine devait se conformer aux exigences de l'UE. Mais les Etats-Unis étaient déjà organise le coup d'Etat contre lui à partir d'un an avant le coup d'État et les neuf mois avant m. Ianoukovitch rejeté l'offre de l'UE.

    Nous essayons de renverser Assad en Syrie parce qu'il soutenait la Russie dans les relations internationales.

    Ce n'est pas l'intimidation ?

    Il s'agit de « démocratie » ?

    Il s'agit de dictature : totalitarisme dans l'Ouest, contre la Russie et de toute autre nation qui n'est pas flambage à l'aristocratie américaine et ses aristocraties alliées en Europe et (surtout avec le nouveau belliqueux Abe gouvernement nationaliste), également au Japon.

    C'est laid.

    Ce ne peut être publié dans les médias occidentaux majeurs « Actualités »: c'est samizdat, dans les dictatures de l'Ouest, mais il est tous manifestement vrai, néanmoins.

    Voici comment cela a commencé, le péché originel de l'ouest de l'après-guerre froide, qui a débouché sur les problèmes d'aujourd'hui et de demain:

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  71. Commençons par les résultats d'une enquête de 2009 par Spiegel de l'Allemagne, ou miroir, magazine, qui est un site de nouvelles d'intérêt général allemand, qui est un peu plus honnête que les équivalents de l'Amérique :

    Ils ont titré, très directement : « l'élargissement de l'OTAN: A l'Ouest rompre sa promesse à Moscou? »

    Ils ont identifié ce qui était de « promesse », qui réclame de la Russie a été violé, et qui enquêtait sur Spiegel: « expansion de l'OTAN en Europe de l'est violé des engagements pris lors des négociations sur la réunification de l'Allemagne ». La phrase suivante dans le rapport du Spiegel affirme sans équivoque leur conclusion: « Newly discovered documents provenant de l'Ouest appuient la position russe ».

    Article de la question du Spiegel explique n'est pas de savoir si l'OTAN continue d'existence est un mal, mais plutôt si l'OTAN doit avoir prolongée vers l'est jusqu'à la Russie propres frontières — si, pour rendre cette question tout à fait clair maintenant, si l'URSS avait gagné et son Pacte de Varsovie et non de l'OTAN avaient continué (bien que ni aurait dû continuer), le Pacte de Varsovie doit avoir étendre lui-même jusqu'à y compris le Mexique ou le Canada ?

    Comment se serait senti le peuple américain sur cette possibilité - missiles nucléaires visant à leur égard à leurs propres frontières ? C'est donc évidemment dégoûtant (vile, en fait - et ce qui était Kennedy déterminé à faire si l'URSS avait placé des millies nucléaires à Cuba?), mais Apprenez-vous dans les médias occidentaux 'nouvelles' que c'est ce qu'a fait aux États-Unis et se porte à la Russie et aux alliés de la Russie ?

    Voici comment même Spiegel a conclu que l'Occident se trouve sur cette histoire, bien que Spiegel lui-même est un média grand public occidental et donc évite de dire carrément que directement et plutôt voile la vérité afin que seulement quelques-uns des gens avec des cerveaux et des esprits ouverts obtiendrez le point important :

    Spiegel indique clairement que leur enquête sur l'enregistrement de la taille du papier montre que le côté puis simplement ouest-allemande, qui négociait la réunification de l'Allemagne avec la moitié puis simplement est de l'Allemagne, est exactement en accord avec ce que les allégations de la Russie ont dit tout le long et exactement le contraire de ce que RFA ministre des affaires étrangères alors, Hans Dietrich Genscher, a été affirmant avoir été le cas. Voici comment nous apprenons cela de Spiegel :

    Jack Matlock, l'Ambassadeur des Etats-Unis à Moscou à l'époque, a dit dans le passé que Moscou a reçu un « engagement clair ». Hans-Dietrich Genscher, le ministre allemand des affaires étrangères en 1990, affirme que c'était précisément pas le cas.

    Après avoir parler avec beaucoup de ceux impliqués et examen des documents britanniques et allemands précédemment classés en détail, SPIEGEL a conclu qu'il ne faisait aucun doute que l'Occident a fait tout que son possible pour donner les soviétiques ont l'impression que l'adhésion à l'OTAN était hors de question pour les pays comme la Pologne, la Hongrie ou la Tchécoslovaquie.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  72. Le 10 février 1990, entre 4 et 18:30, Genscher a parlé avec Chevardnadzé. Selon l'enregistrement allemand de la conversation, qui a seulement récemment déclassifiée, Genscher a dit: « nous sommes conscients que l'adhésion à l'OTAN pour une Allemagne unifiée soulève des questions compliquées. Pour nous, cependant, une chose est certaine : l'OTAN ne s'étendra pas à l'est ». Et parce que les convers [at] ion tournait principalement autour de l'Allemagne, Genscher ajouté explicitement: « que le non-élargissement de l'OTAN s'inquiète, cela s'applique aussi en général ».

    Ne fait jamais état de Spiegel pure et simple que Genscher avait menti ; mais, une personne intelligente reconnaît que se « la non-élargissement de l'OTAN... s'applique en général », puis la promesse faite a été à l'exclusion de toute expansion vers l'est de l'OTAN à tous. N'est pas seulement « l'OTAN sera ne pas élargir à l'est », mais l'OTAN ne développe ne pas. Combien plus clair peut elle être que celle?
    En d'autres termes : Genscher se trouve quand il dit qu'il n'y avait « aucun engagement clair ».

    Pour une raison quelconque, les responsables russes n'accusent l'Occident d'avoir « menti ». Ils pensent peut-être qu'il ne serait qu'exacerber encore plus loin que l'Occident lui-même a déjà accompli par son mensonge constant des relations. Toutefois, ne serait-il pas mieux pour la confrontation à venir sur le champ de bataille de la vérité, que sur le champ de bataille de la guerre ?

    Les Etats-Unis et ses alliés ont menti sur leurs dents afin non seulement de poursuivre l'OTAN, mais de l'étendre jusqu'à les frontières de la Russie — en d'autres termes : pour la conquête.

    Pour plus d'infos sur cette réalité historique clée, le lecteur peut cliquer ici, pour voir qu'il y a beaucoup plus que juste l'enregistrement réfuter les mensonges de Genscher, mais surtout le record de réfuter les mensonges par des responsables américains.

    Permettez-moi alors que résumer ici: George Herbert Walker Bush et Mikhail Gorbachev étaient les directeurs (Bush pour l'aristocratie américaine. Gorbatchev pour les populations de l'Union soviétique). Genscher et James Baker et Eduard Shevardnadze, etc. étaient simplement des agents ; et Bush a eu ses agents se trouvent les agents de Gorbatchev, à dire que l'OTAN n'élargirait pas du tout vers l'est. Mais il a ensuite, seulement plus tard, indiqué eux de ne pas donner suite à ce qu'ils disaient, ne pas à se comporter honnêtement — mais plutôt à mettre des choses vers le haut afin de permettre à l'alliance militaire américain de proroger jusqu'au frontières de la Russie. Voici comment il a demandé à exercer dans ce honteux (et potentiellement catastrophiques) manière à huis clos :

    Des transcriptions ouest-allemande de sommet des 24-25 février le deux leaders au Camp David show [qui] Bush a ses sentiments au sujet de compromettre avec Moscou clairement pour Kohl: « au diable avec ça! » dit-il. « Nous avons emporté, ils n'ont pas ». … En avril, Bush a énoncé cette pensée dans un télégramme confidentiel au Président Français François Mitterrand... Bush il faisait comprendre à Mitterrand que l'organisation de sécurité dominant dans une Europe en guerre poteau-froide devait rester de l'OTAN.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  73. Le maître de marionnettes, Bush, balancier à Kohl et Mitterrand l'instruction pour eux de suivre simplement le mensonge, mais que ce serait un mensonge. Ils croyaient qu'ils avaient dit quand il dit, ils étaient maintenant demandés de ne pas répondre à ce sujet. Ce qu'ils avaient dit serait un mensonge ; ils ont été instruits à ce sujet, qu'une fois qu'ils avaient dit qu'ils avaient cru pour être vrai. A partir de là, la poussée de la Russie de l'aristocratie américaine, qui contrôle les aristocraties (par exemple l'Europe) qui sont ses alliés, était claire ; et la seule façon de désobéir serait de devenir blackboulé et saccagé. Leur carrière aurait été détruit si ils avaient désobéi à Bush.

    Dans mon propre article là, tant dans le Spiegel on, les questions connexes, telles que pourquoi cette promesse n'avait jamais été faite par écrit (bien que Gorbatchev voulait qu'il soit), discute aussi. Cependant, quelque chose est à noter ici l'article du Spiegel, à savoir que ministre des affaires étrangères Shevardnadze Gorbatchev a été également montré là pour mentir aux journalistes du Spiegel et n'a relevé il y à ont menti à leur. Chevardnadze, « parlant dans la capitale géorgienne Tbilissi, dit qu'il n'y a pas de telles garanties de l'Ouest ». En d'autres termes : il a dit, de Spiegel, une chose qui était en contradiction avec ce que Spiegel trouvé dans leur propre examen des papiers de Genscher de la période des négociations. Genscher avait alors négocié avec Chevardnadzé, et selon les documents de Genscher, Chevardnadze avait en effet été informé par Genscher que l'OTAN ne serait pas développer, à tous. Motif de ce que Chevardnadze était pour ce faire, ne connaît pas, et journalistes du Spiegel n'a pas encore mettre à Chevardnadze le fait que ce qu'il leur disait était en contradiction directe de la trace écrite. (Peut-être Chevardnadze, maintenant à la retraite après être devenu président de la Géorgie, a été l'espoir en 2009 à considérer favorablement par des aristocrates dans l'Ouest. Garder le mensonge ont correspondrait à cette fin. Mais, même s'il avait été demandé, il ne serait pas donné cette explication).

    * * *

    George Herbert Walker ayant instruit ses agents à mentir et à éviter tout traité signée à ce sujet historique crucial, a été le péché originel de l'Occident.

    L'Europe reste allié avec les États-Unis et la participation à l'OTAN, surtout après avoir été chargé par l'Amérique de mentir et d'avoir trompé Gorbachev, qui se sont comportés honorablement partout et par la suite, est les grande honte de l'Europe.

    Et la vérité est les grand cas de la Russie.

    Les États-Unis sont, en fait, ennemi de l'Europe - non seulement les ennemis de la Russie. Non seulement l'ennemi de la vérité. Non seulement l' ennemi de la démocratie.

    http://www.zerohedge.com/news/2015-11-22/americas-great-lie-europes-great-shame-russias-great-case

    RépondreSupprimer
  74. Canards de séance dans la baignoire de la Chine - une ouverture à guerre mondiale III ?


    Soumis par Tyler Durden le 22/11/2015 21:10 -0500
    Soumis par Doug Casey via a InternationalMan.com,


    Il a toujours été vrai, comme dit Bourne, que « la guerre est la santé de l'Etat ». Mais c'est particulièrement vrai quand les périodes économiques sont corsent. C'est parce que les gouvernements aiment à blâmer leurs problèmes sur les étrangers ; même une menace étrangère imaginaire tend à unifier des opinions autour de ceux des dirigeants. Étant donné que les économies du monde entier sont affaiblissent, et les dirigeants politiques sont tous similaires dans l'état d'esprit essentiel, il y a des bonnes raisons de croire que la tendance à la troisième guerre mondiale s'accélère.

    De nombreux hommes politiques et les experts aux Etats-Unis blâmer « ceux fichu chinois » incités « nos emplois » par Wal-Mart de remplissage avec des tonnes de produits bon marché et le ragheads son teint hâlé pour rendre le prix du pétrole trop élevé (habituellement, mais maintenant trop faible).

    Les Russes, les iraniens, les Taliban (qui sera bientôt reconquérir Afghanistan) et ISIS (qui est tailler un État-nation nouvel sur les ruines de la Syrie et l'Irak) sont membres permanents sur la liste des mauvais garçons.

    Mais maintenant, puisque le régime Obama a décidé de "faire pivoter vers l'est", vous pouvez souligner nom de la Chine sur cette liste.

    Le « pivot » étant du gouvernement américain de nouveau se concentrer sur ingérence en Asie, par opposition à l'ingérence étrangère au Moyen-Orient et en Europe. Secrétaire à la défense américain Ash Carter dit Qu'aux Etats-Unis sera la puissance de sécurité principal dans le Pacifique « pour les décennies à venir. » Je ne sais pas les gens du pays, y compris les chinois, ont été ravi d'entendre cela.

    Il est dit que le gouvernement américain a combat les troupes (ou conseillers, comme des opérations spéciales hautement qualifiées sont habituellement pudiquement qualifiées de gars) dans environ 100 pays. Il est difficile de garder une trace de leur dernière « intervention »... bien que le « ingérence » est un terme plus approprié. Notez que j'ai dit « ils », pas « nous », en référence à Washington. La ville possède une vie propre et ses intérêts ne sont pas nécessairement ceux du pays qu'elle statue.

    Nous allons voir... envoyant des armes à un gouvernement fantoche à Kiev pour aider à réprimer une sécession à Donetsk et de Lougansk. Envoi des jets et maintenant les troupes au sol, à la Syrie, qui sera très probablement créer un incident avec les Russes. 150 soldats en Ouganda pour combattre l'armée de résistance du Seigneur et 300 au Cameroun pour lutter contre Boko Haram. Et plus de troupes en Irak et en Afghanistan pour aider nos « alliés ». Pour l'instant, ils sont les meilleurs alliés que l'argent peut acheter.

    Il est difficile de garder une trace d'eux tous, avec quelque chose de nouveau presque chaque semaine. Mais, sur le bon côté des choses, la guerre est façon naturelle d'enseigner la géographie Américains.

    Ainsi, dans cet esprit, nous devons maintenant savoir où sont les îles Spratly. Commençons par une carte.

    - voir carte maritime sur site -

    Carte de la région de la mer de Chine méridionale (Photo : John Bretschneider)

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  75. Vous remarquerez la ligne rouge. En 2012, la Chine a décidé que toute la région, jusqu'à des rives du Vietnam, Taïwan, les Philippines, la Malaisie et Brunei, faisait partie de sa zone économique. Les gouvernements de tous les pays ont aussi des réclamations aux parties de la mer de Chine méridionale et les Spratlys en particulier. Vous remarquerez aussi les Paracels, une autre zone de discorde, entre la Chine et le Vietnam.

    Croyez-le ou non, de 1956 à 1972 (quand il a été emprisonné pour ses efforts) un businessman philippin, un Tomás Cloma, tenta de revendiquer la part des Spratlys et rendent un pays indépendant, Freedomland. Cela a attiré mon attention, en ce que j'ai (très marginalement) participé à trois autres mouvements de l'indépendance de l'île dans les années 70 : Nagriamel, Abaco et Minerva. Ceux, cependant, sont histoires (toutes un mélange de tragédie, comédie et pathos) pour un autre jour.

    Jusqu'à une époque très récente, les Spratlys était connus pour être un danger pour la navigation, avec environ 750 îlots, récifs et bancs de sable, superficie totale environ 1,5 milles carrés, répartis sur environ 160 000 milles carrés de la mer de Chine méridionale.

    Je n'ai jamais été aux Spratlys. Mais leur valeur potentielle est claire. Il est dit jusqu'à 30 % des captures de poissons du monde vient de la mer de Chine méridionale. Et, presque naturellement, il a été conjecturé que la zone contienne beaucoup d'huile.

    Ainsi, vous vous demandez probablement, "ce qui est qui pour moi ?" La réponse devrait être logiquement "rien, vraiment, sauf si c'est une question sur un jeu télévisé. »

    Mais le gouvernement américain, même si elle, n'a comme d'habitude, aucun un chien dans la lutte, a décidé de s'impliquer. Le catalyseur pour cela agir maintenant, c'est que la Chine est en train de transformer au moins sept récifs usably grandes îles artificielles, plusieurs avec des pistes d'atterrissage longs.

    J'ai regardé l'histoire de l'OMS a utilisé et réclamé la propriété, des îles au cours des siècles. Tous les pays limitrophes ont quelque peu raisonnable à consonance réclamations. Et les taïwanais, Philippins, malais et vietnamiens ont une présence militaire sur une ou plusieurs des Spratlys. Mais seulement les efforts récents de chinois ont attiré l'attention du gouvernement américain. Récemment, ils ont envoyé un destroyer lance-missiles, l'USS Lassen, dans la limite de 12 milles de Subi Reef, dont les chinois sont actuellement en expansion. Les rapports sont contradictoires si le navire était juste innocemment passant par, ou en essayant de créer un précédent.

    Je voudrais demander, comment vous, vous dire personnellement, selon moi, à ce sujet ? Je voudrais savoir. Des dizaines de millions de gens du pays asiatique, qui n'aurait auparavant jamais même entendu des îles et certainement ne peut pas les trouver sur une carte, sont s'énerver parce que leur gouvernement leur dit que les îles ont été « le leur ». Et maintenant aux États-Unis est ce qui complique l'affaire. Mais voici mon point de vue.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  76. Les Chinois semblent tout à fait hors ligne réclamant la mer de Chine méridionale toute comme leur zone économique. Honte à eux. Mais comment est-ce le problème des États-Unis ? C'est le problème de ses habitants. Les chinois soient en mesure de construire des îles artificielles ? C'est une question un peu différente. Je dirais que, pourquoi pas ? Contestée ou non réclamés des terres appartiennent à la personne qui l'utilise.

    Une chose est sûre : le gouvernement américain demande des ennuis de vol des avions militaires au large des Côte de la Chine et de la voile navires de guerre dans les eaux qu'ils prétendent. Comment les Etats-Unis réagiraient si les chinois des avions et des navires de guerre ont été souvent vus sur la côte ouest ? Ou si le Santa Catalina ou les îles de San Juan, mis au point des mouvements d'indépendance qui a soutenu les chinois ?

    Le gouvernement américain se sent assez trop audacieux de son intrusion dans la mer de Chine du Sud, puisque aucun autre gouvernement n'a une force navale et même à distance comparable à ses groupes de 12 porte-avions. Mais cette audace est stupide et injustifiée. Je l'ai dit depuis longtemps que les transporteurs sont exactement analogues aux cuirassés avant la seconde guerre mondiale, ou de cavalerie avant la première guerre mondiale. Ils sont assis essentiellement canards, très vulnérables à toutes sortes de missiles à peu de frais, précis, tous deux de croisière et balistiques, qui pourrait essaimer eux massivement.

    Ce sera un énorme embarras pour les américains (mais un régal pour les plongeurs quelques générations donc) quand ils sont coulés, et repousse balanes aiment la flotte japonaise dans le lagon de Truk.

    Les États-Unis sait que c'est le jardin de la Chine, et ils pouvaient descendre n'importe quel Task force les États Unis s'ils choisissent de. Mais ils ne seront probablement pas. Pourquoi commencer une guerre lorsque votre ennemi a une armée supérieure, mais vous cultivez votre économie plusieurs fois plus rapide que lui ? Il est plus logique d'attendre... donc il est susceptible de demeurer un Mexican standoff, par opposition à une ouverture de la troisième guerre mondiale. Mais ces choses ont une voie d'escalade de manière imprévisible. En tout état de cause, il est insensé d'aller de l'autre côté du globe juste pour provoquer quelqu'un.

    En attendant, les groupes de porte-avions américains sont prestigieux et idéal pour coller le nez du gouvernement américain dans les régions éloignées où il n'est pas bienvenu. Mais ils sont extrêmement coûteux, à environ $ 6 milliards un navire, plus un autre milliard ou deux par copie pour ses demi-douzaine escortes, plus un autre $ 200 millions pour chacun des combattants 50 ou alors le F-35 ils vont bientôt porter. De plus, quelques milliards de dollars par année pour maintenir chaque groupe opérationnel. Ne pas s'inquiéter de ce côté-là ; les chinois apportera sûrement le gouvernement américain plus d'argent pour permettre que.

    Il y a beaucoup de raison de s'inquiéter de l'à peu près $ 1 billion par an, les États-Unis dépensent sur l'armée et de la « sécurité ». Même si c' est plus que les prochain 28 pays combinés, il n'est apparemment pas suffisant pour assurer la sécurité de l'Amérique. En effet, il est effectivement faisant le pays moins sûr, en provoquant et en menaçant les autres puissances.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  77. Et si elle ne démarre pas une guerre à court terme, il va garantir une faillite aux États-Unis à un peu plus long terme. Tous les « faucons » en cours d'exécution pour le Président cette année (ce qui veut dire, presque tous les candidats) semblent inconscients du fait que, en tout sauf le bref conflit, puissance économique complètement l'emporte sur matériel militaire.

    En conclusion, quand vous voyez une mention de l'US Navy et les Spratlys dans le même paragraphe, vous voyez un rappel d'une veine ouverte aider à saigner Amérique sèche. Et c'est le meilleur des cas.

    http://www.zerohedge.com/news/2015-11-22/sitting-ducks-chinas-bathtub-overture-world-war-iii

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. MDR: Secrétaire à la défense suggère que Poutine pourrait envoyer Nuke sur l'Amérique, dit volonté américaine « Défendre l'ordre International »

      dimanche 8 novembre 2015

      - voir carte des forces de frappe sur site:

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/11/secretaire-la-defense-suggere-poutine.htm

      Supprimer
  78. « C'est un mensonge » - Eric Sprott claque Manipulation des métaux monétaires massives


    Soumis par Tyler Durden le 22/11/2015 20:10 -0500
    Soumis par Slavo Mac via a SHTFPlan.com,


    Si l'on en croit les statistiques officielles du gouvernement l'économie américaine progresse à toute vapeur. Consommateurs dépensent, élargit le marché du travail, immobilier a récupéré, les stocks sont envolent et le dollar américain est plus fort qu'il a été dans une dizaine d'années.

    Mais si vous avez encore pour le réaliser, c'est un mensonge. Ce que dit investisseur milliardaire Eric Sprott de Sprott Global, qui gère des centaines de millions de dollars en fonds de placement à contre-courant pour des clients partout dans le monde. Bien connu pour son engouement à long terme sur le secteur des ressources naturelles, notamment les métaux précieux, Sprott rejoint First Finance Mining Président Keith Neumeyer dans une interview à ne pas manquer où la paire de discuter de tout, de l'état de l'économie mondiale et du commerce à la manipulation du marché de l'or et de la dégradation inévitable de papier fort effet de levier commercial des échanges.

    Neumeyer a récemment envoyé une lettre très publique à la Commodity Futures Trading Commission mettant en évidence la compression des prix galopante, notant que ni vrais producteurs ou consommateurs réels sont étant représentés par les pratiques de manipulations d'une faible concentration de joueurs. Faisant écho à ces préoccupations Sprott suggère qu'il y a quelques 1 500 tonnes d'une valeur de réclamations pour chaque 5 tonnes d'or véritable. Le résultat inévitable devraient requérants rêver de prendre livraison du stock physique sera une explosion sans précédent des prix :

    Pour être brutalement honnête, je veux dire, c'est ce que je rêve de... Je pense que nous sommes presque à ce moment où nous pourrions très bien avoir une pénurie d'or et d'argent par un produit de ce dernier raid ici, tellement que nous allons prendre les 5 tonnes de la COMEX, parce que nous avons beaucoup de gens qui achètent l'or et l'argent.

    - voir clip sur site -

    La manipulation des métaux précieux, couplé avec les fondamentaux de l'offre et la demande qui Sprott dit entraînera des pénuries dans les prochaines années comme mines entreprises réduisent ou fermer boutique, laisseront beaucoup d'investisseurs qui pensent que leurs réserves d'or sont facilement convertibles en biens matériels avec rien de plus qu'être amortis Yellen Bucks exactement le moment dont ils auront besoin de métaux précieux en leur possession.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  79. Tout ce que me dit que la demande d'or est supérieure à l'offre. Et, bien sûr, vous me demande pourquoi le prix descendrait, mais les gens regarder le COMEX qui reste manipulé, qui est tellement évident pour moi que se passe-t-il. Nous avons 5 tonnes d'or physique. Nous avons quelque chose comme 1 500 tonnes de créances que 5 tonnes. Afin d'être tout à fait directe au sujet de votre question, oui, j'ai se genre de demander n'importe quel jour, quelqu'un va s'emparer de ces 5 tonnes d'or, et on se retrouve avec une sorte de règlement en espèces. Mais alors il faut penser, si nous aurions un règlement en espèces, après avoir pris or de 1900 jusqu'à 1100, tous sous la menace d'un taux d'augmentent pour les cinq dernières années, ce qui n'est jamais arrivé et peut ne jamais arriver, et puis tout d'un coup ils sont comme "Eh bien, vraiment il n'y a pas d'or ici, nous allons tout simplement régler en espèces à 1 100 $. » Pendant ce temps, nous avons perdu 800 $ sur une allégation fausse. Et peut-être peut-être au courant les gens savent à ce sujet, ils gardent le prix des métaux précieux supprimées parce qu'elles sont les canaris dans les mines de charbon.

    Un canari dans la mine de charbon, en effet :

    Il n'y a aucun moyen que nous ayons un dollar fort ici. Nous n'avons pas encore commencé à traiter les problèmes auxquels sont confrontés le public américain, c'est-à-dire la sécurité sociale, assurance-maladie, jusqu'ici, tout est un mensonge.

    Je veux dire, je ne peux pas croire de l'inflation de 2 % quand assez bien chaque individu aux Etats-Unis juste sur leur politique de santé, juste sur cette politique seule, leur coût a augmenté de 2 % par an. Sur tout. Juste en soins de santé, parce que c'est probablement de 20 % en soins de santé, vous obtenez une augmentation de 10 %, ce qui représente une augmentation de 2 %. Donc ou non n'importe quoi d'autre va vers le haut, il y a une augmentation de 2 %. Et ne lèvent des subventions, d'enseignement et de toutes ces autres choses qui vont vers le haut. Chiffres de l'inflation sont massivement sobre, tout est un mensonge.



    Je ne crois pas le rapport sur l'emploi de vendredi dernier, le nombre d'ADP, c'est un mensonge. Et j'ai sorte de demander pourquoi ils se mentent sur tout ? Eh bien, vous savez pourquoi ils doivent mentir sur tout... Parce que nous n'avons pas une reprise économique qui passe, et ils ont faire semblant il en existe un. Et alors, quand vous obtenez ces numéros drôles qui sortent qui suggèrent que nous avons la force quand au plus profond vous savez qu'il n'y a pas la force. Regardez les camions, l'augmentation de charge du wagon, le coût de l'affrètement d'un navire, le taux de Baltique, ils sont tous va à nouveau plancher ici.

    Sachant très bien que nous avons affaire à un mensonge tellement gros que ses conséquences éventuelles mène à la perplexité et de panique généralisée dans l'opinion publique mondiale dès qu'il devienne notoire, on devrait se poser : que dois-je faire maintenant ?

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  80. Keith Neumeyer, dont l'entreprise a rapidement acquis les actifs dévalorisés dans les métaux précieux espace de mines, fournit une réponse perspicace et une action, compte tenue de ce que nous savons ce qui est à venir :

    Comme l'a dit Eric, les valorisations sont maintenant tout à fait risibles. Ainsi que beaucoup de gens savent, j'ai été dans ce marché pendant un certain temps. Je ne sais pas si Eric a vu ces évaluations avant mais dans mes 32 années d'être en elle, je ne me souviens jamais être en mesure d'acheter une once percé d'or dans le sol pour moins de 10 $ l'once.



    Pas un seul de ces opérations aurait pu se produire dans un marché normal — les coûts auraient été juste beaucoup, beaucoup plus élevé et juste inabordable.

    Et puis sur une note plus personnelle, comme je l'ai dit plusieurs fois à quelques bons amis, j'ai récemment vendu mon dernier morceau immobilier et je suis en train de tout cet argent dans ce secteur. Je vais All-in, je pense qu'il s'agit de « sauvegarder le camion"de temps, il s'agit d'une occasion d'une fois-dans-un-dix anset je mets mon argent où est ma bouche.

    Bien que le prix du marché n'a pas encore de réfléchir il, Eric Sprott et Keith Neumeyer sont être rejoint par des dizaines de milliardaires et fonds d'investissement qui sont positionnent sur les marchés de l'or et d'argent.

    Ils savent ce qui est à venir. Malheureusement pour la majorité de la population, ça va être trop tard au moment où qu'ils en rendent compte trop.

    http://www.zerohedge.com/news/2015-11-22/its-all-lie-eric-sprott-slams-massive-monetary-metals-manipulation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr comme le Etats-Unis n'ont PLUS RIEN A VENDRE (plus rien en soutes) ils ne peuvent vendre que du papier. Et le plus con (mais au fait... est-ce véridique ? Qui l'a vérifié ??! Qui ?) c'est que des gens seraient d'acheter du papier (300 fois le même !) Imaginez un terrain en bordure de mer vendu à 300 clients difféents ! Hahahaha !

      Supprimer
  81. Un ex-militaire américain croit et explique que les attentats de Paris ont été commandités par la CIA/le Mossad/l'État islamique, toutes des entités au service d'un seul et même complot (sous-titres en français)

    dimanche 22 novembre 2015
    * Il se trouve en Iran et il ferait mieux d'y rester!

    https://www.youtube.com/watch?v=aRCJ7lEk2Xo

    RépondreSupprimer