- ENTREE de SECOURS -



mardi 6 octobre 2015

Ségolène sous-marin de Greenpeace ? Mais c’est bien sûr !

le 5 octobre 2015
par jacqueshenry
.
En septembre 1992, l’affaire du pyralène * (note en fin de billet) excita plus que de mesure l’ancienne ministre de l’Environnement Ségolène Royal qui avait déjà sévi sous l’ère Mitterrandienne en collectionnant des trèfles à quatre feuilles reprit mot pour mot le discours de propagande de Greenpeace jusqu’à émouvoir les journalistes de Libération, incroyable mais vrai ! C’est assez significatif que même ce journal pourtant pas du tout taxé d’anti-écologisme, ce serait plutôt le contraire et plus encore aujourd’hui, ait remarqué que : « Ségolène Royal laboure politiquement à la remorque de Greenpeace ». Admettons que Ségolène n’ait fait que reprendre naïvement les propos de cette organisation à son propre compte et à des fins purement politiciennes mais n’est-il pas tout aussi troublant que Brice Lalonde, également ministricule de l’environnement dans le gouvernement Rocard ait sympathisé avec les hauts dirigeants de Greenpeace ? On peut aussi rappeler les sympathies pour des terroristes contraires aux principes éthiques fondamentaux de la profession d’avocat de Corinne Lepage qui contribua à la création du mouvement Génération-Ecologie en affichant franchement son opposition à l’ « électrofascisme d’EDF » et sa haine viscérale du nucléaire dans la droite ligne des idéologues hippies de Vancouver, fondateurs de Greenpeace (voir le lien de ce blog).
.
Greenpeace est une organisation violente qui n’hésite pas à faire appel à de véritables commandos d’individus qu’on peut qualifier de terroristes pour illustrer son idéologie par des actions d’éclat avec le soutien unanime des médias (convoqués pour l’évènement à couvrir) tous corrompus de l’intérieur par la présence de membres de Greenpeace dans les comités de rédaction tant dans la presse papier que télévisuelle. La présence d’activistes de Greenpeace dont la mission est l’espionnage ne peut être niée y compris dans les hautes sphères politiques dirigeantes en particulier au sein même de l’Elysée (voir l’affaire du dossier de Greenpeace intitulé « Palais de l’Elysée », lien p. 64). Il n’y a donc plus aucun doute le COP21 ne relève même plus de la compétence des « climatologues auto-proclamés de l’IPCC » ni de Ségolène, ni du comité spécial d’experts qui vient d’être nommé pour évaluer le montant de la taxe carbone, ni d’aucun politicien ou chef d’Etat quel qu’il soit mais de Greenpeace agissant mano a mano avec le WWF pour la plus grande satisfaction de ceux qui contrôlent la finance mondiale.
.
Alors quel est le but ultime recherché par Ségolène avec ce COP21 ? Tout simplement le pouvoir.
.
Épaulée par Greenpeace, le WWF, France-Nature-Environnement et des centaines de groupuscules, et forte d’un éventuel succès de son raout mondain, avec petits fours de chez Hédiard et champagne cuvée brut millésimé à 100 euros la bouteille, contre la perturbation climatique d’origine humaine (dixit Obama), elle pourrait avoir tous les éléments en main pour asseoir son autorité sur le pays et éclipser de la scène politique son ex-concubin et père présumé de ses enfants qui a osé lui prendre le pouvoir alors qu’elle était candidate à la présidence contre Sarkozy.
.
Il ne faut pas non plus croire que Sarkozy avait les mains blanches, lui qui a stupidement organisé le ridiculissime « Grenelle de l’Environnement » et nommé des personnalités peu recommandables à son ministère de l’environnement. Ses agissements politiciens inconsidérés ont ouvert la voie aux crypto-trotskystes verts avec l’arrivée des socialistes au pouvoir résultant de tractations électoralistes nauséabondes comme il (Sarkozy) l’avait si bien fait avec ce « Grenelle » et ses actions perfides en direction de la sauvegarde de la planète dont il n’a jamais cru le moindre mot même en se rasant le matin devant sa glace de salle de bain.
.
Finalement on vit dans un monde politique de mensonges organisés pour la plus grande satisfaction de l’organisation totalitaire qu’est la collusion entre le WWF et Greenpeace au service de la finance qui tôt ou tard prendra le contrôle de l’ensemble des politiciens dans la plupart des pays de l’OCDE. On peut fortement douter que les USA, la Grande-Bretagne, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande ou encore la Chine et le Japon et encore moins la Russie et l’Inde ou l’Afrique du Sud ratifient un jour leurs « bonnes » intentions de sauver l’humanité de la fournaise qui seront présentées à Paris ce mois de décembre. C’est en cela que Ségolène perdra toute crédibilité, elle qui s’est compromise avec Greenpeace et a donc perdu de facto toute crédibilité …
.
Pour étayer ces propos il est intéressant de revenir en arrière dans l’histoire du mouvement écologiste. Page 91 de l’opus cité en référence il est fait mention d’une dénommée Dixie Lee Ray, Docteur en biologie marine de l’Université de Stanford, premier gouverneur femme (femelle selon Wikipedia) de l’Etat de Washington, appointée Chairman de l’AEC (US Atomic Energy Commission) par Richard Nixon, rien que ça ! Cette dame haute en couleur ne mâchait pas ses mots en déclarant ceci : « Si vous ne luttez pas contre les réglementations écologistes sans fondement, vous vous retrouverez rapidement dans un état fasciste ».
.
Dixie Ray était en faveur de l’énergie nucléaire car pour elle il s’agissait de la seule source d’énergie (hors hydroélectrique) qui préserve indubitablement l’environnement. On est loin, très loin, des thèses soutenues par les écologistes politiques d’aujourd’hui qui, depuis la création du mouvement Greenpeace à Vancouver, n’ont jamais cessé de combattre cette source d’énergie renouvelable par elle-même et par définition – l’uranium 238 fertile génère inévitablement du plutonium 239 fissile par capture d’un neutron – un fait que veulent ignorer les écologistes dont en particulier Greenpeace dont l’existence même est justifiée dès son origine par ses actions contre les essais nucléaires envisagés par le Département de la Défense américain dans un îlot perdu de l’Alaska (voir le lien) et qui n’envisagea jamais un instant de se départir de cette ligne idéologique pourtant en totale contradiction avec ses visées de sauvegarde de la planète.
.
Quand Ségolène décide de fermer Fessenheim (il s’agit du souhait électoraliste de son ex-concubin pour satisfaire, Oh ironie ! … Corinne Lepage), fermeture qui constitue un non-sens économique totalement affligeant et coûteux pour le contribuable, elle se situe en droite ligne de l’idéologie de Greenpeace, ce qui est parfaitement révélateur de son positionnement dans cette affaire, comme d’ailleurs celui de son ex-concubin qui suit stupidement le mouvement.
.
Souvenons-nous des déclarations de Goebbels : plus le mensonge est gros(sier) plus il est tenu pour vrai …
.
Note : L’ « affaire » des pyralènes, à l’époque c’était Monsanto le principal producteur de cet excellent fluide caloporteur chimiquement neutre pour les transformateurs électriques, suscita une sorte d’hystérie dans le milieu écologiste à la suite de l’explosion accidentelle d’un transformateur électrique. Tous les arguments furent réunis à la hâte après l’accident de Bophal qui n’avait rien à voir avec la production de pyralène mais les mouvements écologistes se cristallisèrent sur les dioxines. Dans le cas de l’Aldicarb fabriqué par Union Carbide à Bophal et les pyralènes, il y a un gouffre sur le plan des structures chimiques et de leur devenir dans l’environnement. Les mouvements écologistes s’emparèrent de cette affaire pour obtenir l’interdiction des pyralènes car ils étaient supposés, sans aucune espèce d’évidence scientifique, de dégager des dioxines. Pour rappel, l’accident de Bophal survint à la suite de l’introduction d’infimes quantités d’eau dans des canalisations supposées véhiculer de l’isocyanate de méthyle, un synthon de l’Aldicarbe, nématicide toujours utilisé de nos jours car on n’a toujours pas trouvé mieux, alors propriété de Union Carbide. L’Aldicarb fut racheté par Rhône-Poulenc et est maintenant propriété de Bayer depuis le démantèlement regrettable en tous points de Rhône-Poulenc favorisé par le gouvernement socialiste de Jospin sous l’impulsion des mêmes acteurs qui sévissent aujourd’hui dans les couloirs de ces mêmes ministères … Quant au pyralène ce produit était géré de manière extrêmement précautionneuse par les électriciens afin d’aviter tout risque de pollution dans le milieu environnant. Il serait intéressant de réécrire l’histoire vue des coulisses du pouvoir ! Pour l’anecdote Jean-René Fourtoux, grand ami de Michel Rocard ou encore d’Alain Minc et membre du groupe de Bilderberg, fut le principal acteur de la liquidation de Rhône-Poulenc, première étape du démantèlement systématique du tissu industriel français.
.
.
.

84 commentaires:

  1. Combien de choses Seigneur Deben peut se tromper ?

    October 6th, 2015


    Je l'ai fait une place sur le tambour ABC aujourd'hui. Très étrange de le faire à partir d'un studio où je ne voyais pas du panneau du tout, et je ne savais pas l'étiquette de la façon dont ces choses fonctionnent. (Je sais que beaucoup plus maintenant). Mais je suis heureuse d'avoir la chance de parler, même si elle a été courte.

    Donc, juste au cas où il y a quelqu'un là-bas en pensant que Lord Deben avait quelques bons points, voici ce que je pensais qu'il parlait sans pause pour respirer, et voici ma réponse (il aurait été agréable de le dire sur l'air):

    Tout d'abord, tout cela suppose qu'il y a une raison pour réduire le gazcarbonique. Des milliers de scientifiques et des millions de mesures ne le suggèrent pas.

    Cela mis à part, en disant l'Australie n'est "pas un cas particulier" est de nier la géographie et la démographie.

    Le Royaume-Uni pourrait avoir le taux de croissance le plus rapide dans l'UE, mais le taux de croissance de la population de l'Australie est de deux à trois fois plus rapide que le Royaume-Uni. On ne comptent pas ces gens ? Non en mathématiques des changements climatiques. La population de l'Australie a augmenté de 38% depuis 1990. Il est massive et qu'il importe.

    Ajout de plus d'énergie éolienne ne sera pas d'aider à résoudre le problème que sur notre National Grid de l'Est, environ une fois tous les dix jours de sorte que les éoliennes ne contribuent en rien. Plus de tours sur la même grille fait seulement pour oscillations sauvages plus: 3.000 MW Un jour, rien sur le suivant. Nous devons avoir le charbon ou le gaz pour nous sauvegarder, et le vent ne pouvons pas le remplacer.

    Seigneur Deben ne peut ajouter une chaîne de montagnes et de grandes rivières à une ancienne terrain plat qui ne les ont pas. D'autres pays font «renouvelables» comme la Norvège et la Chine peuvent faire l'hydroélectricité. Sans ajout d'un autre Great Dividing Range, nous ne pouvons pas. Et politiquement, grâce à des Verts et du Parti travailliste, nous ne considérerons pas nucléaire, qui est de savoir comment la France rencontre ses objectifs renouvelables.

    Quant à la Chine, ses efforts sont juste jeton. Ils produisent des émissions massives, l'ajout de nouvelles centrales au charbon, la planification encore plus, et il est non seulement parce qu'ils font "les produits du monde» qu'ils produisent de grandes émissions. Il se trouve qu'ils sont aussi désespérément inefficace. Pour chaque kilo de produit fabriqué, ils produisent quatre fois plus de gazcarbonique que les usines dans l'UE seraient de produire. Alors expédions nos emplois et nos usines vers la Chine ne ferait qu'aggraver le problème, (si il y avait un problème). Et ils pourraient bien promettent d'importantes réductions à l'avenir, mais combien de ce qui leur est dû gonfler leurs émissions dès maintenant ? Comment serait-il facile pour eux de pompe artificiellement les chiffres maintenant, et quelqu'un peut-il faire confiance à aucun des chiffres en provenance de la Chine ? (Je dois deux postes à venir sur ces points exactement).

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  2. Deben a dit qu'il aime l'Australie, mais passe le plus clair de son temps à mettre injustement la nation vers le bas en essayant de nous donner les culpabilités dans l'espoir de nous amener à tousser plus d'argent pour soutenir l'industrie verte. Il a affirmé que l'Australie ne tirait pas son poids à Kyoto, mais il ne tient pas compte du fait que nous avons rencontré nos objectifs et la plupart des pays qui ont promis de faire plus que nous, ne l'avons pas. Par habitant nous avons réduit nos émissions de carbone de 28% de 1990 à 2014 - et cela inclut-nous gagner 38% de plus de personnes. Voilà vraiment spectaculaire (pas que je pense qu'il était utile, utile, ou «une réussite» dans tous les sens).

    Comme pour nous étant plus "vulnérables" au changement climatique - ils disent que tout le monde. Toutes les nations sont plus vulnérables que toute autre nation, tout dépend de la nation qui l'ONU tente d'effrayer un peu d'argent à partir de cette minute particulière, non ? (Voir cette carte des pays les plus à risque ? l'Australie est pas un d'entre eux).

    Deben tiré l'excuse "la science est réglé", qui est toujours ce que quelqu'un dit quand ils ne veulent pas vraiment un débat sur la science. La science du climat est immature, et des milliers de scientifiques protestent partout dans le monde: aller en ligne et les trouver. Trente mille scientifiques ont mis leurs noms à une pétition pour protester contre cette peur exagérée, qui comprend 9.000 doctorat, astrophysiciens, des chimistes, des scientifiques nucléaires atmosphériques, météorologues, et des milliers de géologues et ingénieurs. Il comprend également deux gars qui ont gagné Nobels en Physique, et trois hommes qui marchaient sur la lune. Ces gars-là ont une réputation qui comptent. Ils savent certainement beaucoup plus sur la science du climat que lord Deben.

    Si lord Deben était vraiment préoccupés par l'environnement, il voudrait la meilleure science et de débat public ouvert.

    Vous pouvez le regarder (si les arguments sont les mêmes Deben-vieux-même-vieux ennui) Deben va de 2 heures 00-à-08h40. Je parle de 8:50 - 10h30, il répond dès lors à 13h00. Oui, les médias traditionnels typique "time-share". Il ya un peu plus de morceaux après que, comme de 17h25.

    Si le tambour ABC a de réels échanges, avec çà et là, et le débat en direct aller, ses notes seraient probablement doubler. Une télévision dans le studio avec le spectacle sur (sourdine) serait une chose utile.

    http://joannenova.com.au/2015/10/lord-deben-gets-it-wrong/

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. http://www.petitionproject.org/

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2014/11/pollution-et-pollution.html

      http://lebulldozerdanslatete.over-blog.com/article-14000-eoliennes-abandonnees-aux-etats-unis-120464979.html

      Supprimer
  3. Le changement climatique est en train de modifier la forme de la planète (blâmer votre voiture)

    October 6th, 2015

    Il a fallu cinq ans pour le comprendre, mais apparemment, le changement climatique est encore pire que la dernière fois que nous avons pensé qu'il était pire. Qui savait ? Il était une fois, les glaciers étaient dans une position parfaite constante. La vie était le paradis sur terre et tous les animaux étaient heureux. Mais alors, l'humanité construit ce premier charbon de la planète en détruisant alimenté la station en 1880 et maintenant montagnes sont déplacés, la Terre est en train de changer.

    Ou du moins, qui est en quelque sorte ce que le communiqué de presse implique. Qu'est-ce que cette histoire est vraiment sur la façon dont est l'hyperbole des médias est juste une autre excuse pour répéter le Mantra climatique, même si a rien à faire avec ce que le papier. Quelles étaient ces observations à nouveau ?

    Si la Nature, la revue anciennement estimé, était la moitié de ce qu'elle était, il aurait aidé la jeune Michele Koppes à garder une perspective à plus long terme, et pas dans la dentelle le communiqué de presse de la spéculation sans fondement. Probablement qu'elle a vu un peu trop de promos Greenpeace-BBC et pense l'Antarctique se réchauffe (lorsque les satellites montrent qu'il est pas). Et curieusement, la partie qui est en train de chauffer arrive à être à droite sur les bords des plaques tectoniques où les volcans sont. Elle pourrait penser modèles climatiques travaillent trop.

    Le papier lui-même pourrait révéler une nouvelle vision sur le monde, mais le communiqué de presse est seulement des hypothèses non vérifiées extrapolées annonce absurdio.

    Le réchauffement climatique peut modifier la forme de la planète, comme la fonte des glaciers érodent la terre
    Le changement climatique est à l'origine de plus de simplement océans plus chauds et les conditions météorologiques irrégulières. Selon les scientifiques, il a aussi la capacité de modifier la forme de la planète.

    Dans une étude de cinq ans publiée aujourd'hui dans Nature, principal auteur Michele Koppes, professeur adjoint au Département de géographie de l'Université de la Colombie-Britannique, les glaciers en Patagonie et dans la péninsule antarctique comparée. Elle et son équipe a constaté que les glaciers de Patagonie chaud déplacés rapidement et ont causé plus d'érosion que ceux dans l'Antarctique, alors que les températures plus chaudes et de la fonte des glaces ont aidé lubrifier le lit des glaciers.

    «Nous avons constaté que les glaciers érodent 100 à 1000 fois plus vite en Patagonie que ce qu'ils font dans l'Antarctique", a déclaré Koppes. "Antarctique se réchauffe, et comme il se déplace à des températures supérieures à 0 degrés Celsius, les glaciers vont tous commencer à bouger plus rapidement. Nous constatons déjà que les feuilles de glace commencent à se déplacer plus rapidement et devraient devenir plus érosive, creusant des vallées profondes et en versant plus de sédiments dans les océans ".

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  4. Les répercussions de cette érosion ajouter aux effets déjà complexes du changement climatique dans les régions polaires. Faster glaciers mobiles déposent plus de sédiments dans les bassins en aval et sur les plateaux continentaux, la pêche, les barrages et l'accès impactant potentiellement à nettoyer l'eau douce dans les communautés de montagne. "Les marges continentales polaires, en particulier, sont des points chauds de la biodiversité», note Koppes. "Si vous êtes de pompage que beaucoup plus de sédiments dans l'eau, vous modifiez l'habitat aquatique."

    L'Arctique canadien, l'une des régions réchauffent le plus rapidement du monde, se sentira ces effets aiguë. Avec plus de quatre degrés Celsius de réchauffement au cours des 50 dernières années, les glaciers sont sur le point d'un changement majeur qui verra les circulant jusqu'à 100 fois plus vite si les changements climatiques au-dessus de zéro degré Celsius.

    Les conclusions de Koppes et ses coauteurs se déposent également un débat scientifique sur le moment où les glaciers ont le plus grand impact sur l'élaboration des paysages et la création de soulagement, ce qui suggère qu'ils font le travail le plus érosive près de la fin de chaque cycle de glaciation, plutôt qu'au pic de la couverture de glace . Les derniers grands cycles glaciaires dans la région de Vancouver ont fini il ya environ 12.500 ans.

    L'étude, a observé des variations de latitude dans l'érosion en fonction de la dynamique des glaciers, apparaît dans la nature.

    http://joannenova.com.au/2015/10/climate-change-is-altering-the-shape-of-the-planet-blame-your-car/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de l'avoir rappelé que des volcans (et sources d'eaux chaudes) sont en activité sous l'Antarctique et fondent/détachent certains glaciers aggrippés au fond jusque là.

      Supprimer
    2. mercredi 11 juin 2014

      Surprise, Le volcan Ouest fait fondre la glace de l'Antarctique

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2014/06/surprise-le-volcan-ouest-fait-fondre-la.html

      Supprimer
  5. Inondations dans les Alpes-Maritimes : aurait-on pu éviter un tel drame ?

    par Alice Serrano
    mardi 6 octobre 2015 06:57


    20 morts, c'est le dernier bilan des intempéries qui ont touché le littoral des Alpes Maritimes ce samedi soir. Des intempéries d'une rare violence. Les intempéries étaient pourtant prévues et les risques d'inondations connus, alors à qui la faute ? France Info tente de comprendre.

    Alors que le bilan provisoire fait état de 20 morts dans les Alpes-Maritimes et probablement des centaines de millions d'euros de dégâts matériels, des questions se posent. Les torrents de boue qui se sont déversés sur Biot, Mandelieu-La Napoule ou encore Cannes, étaient-ils prévisibles ? Et les risques pour les habitants de cette zone avaient-ils été correctement évalués ? Deux jours après le drame, tout le monde tente de trouver des réponses.

    Y-a-t-il eu un déficit de prévision météo ?
    Les fortes intempéries étaient prévues puisque Météo France a émis une vigilance Orange. Ce qui signifie fortes précipitations et possibles inondations, débordements des réseaux d'assainissement et coupures d'électricité. On s'attendait donc samedi soir à des orages importants. Mais ce qui a surpris, c'est leur intensité à certains endroits, concède Cyrille Honoré, directeur adjoint des services météorologiques de Météo France. "On n'a pas été capable de voir le côté 'explosif' de cette masse orageuse" explique-t-il.

    "On est là dans une zone densément habitée avec une exposition aux risques importante" Cyrille Honoré, Météo France, au micro d'Alice Serrano

    Météo France avoue être démunie face à ce type de situation. Elle n'a pas les outils techniques pour localiser au kilomètre près les intempéries et en déterminer précisément l'intensité.

    Si, ce sont les fameux PPRI : les plans de préventions aux risques d'inondations. C'est une sorte de cahier des charges imposé aux communes à risques par la préfecture. Ils ont été rendus obligatoires il y a 20 ans sauf que toutes les communes ne les appliquent pas, comme le montre ce document de la Préfecture des Alpes-Maritimes datant de 2013 (à retrouver en bas de page).

    Ensuite, ils prennent souvent en compte les crues et plus rarement le phénomène de ruissellement et c'est précisément ce phénomène qui s'est produit à Mandelieu, Biot ou Cannes. Il est propre aux zones urbaines.

    Qu'est-ce qu'un phénomène de ruissellement ?

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  6. L'eau ne peut pas s'infiltrer dans les sols, recouverts de béton et de goudron. Elle n'a aucun moyen de s'évacuer sauf à couler dans les rues et sur les terrains en pente. L'eau de pluie se transforme alors en seulement quelques secondes en énorme vague.

    Ce phénomène de ruissellement on le gère plutôt mal en France dénonce Stéphanie Bidaut, directrice du CEPRI, organisme qui informe les collectivités sur les risques d'inondations. "On manque de cartographie très fine sur ces phénomènes" souligne la spécialiste.

    "On a besoin que cette question (du ruissellement) devienne centrale" Stéphanie Bidaut, directrice du CEPRI

    C'est un phénomène qui a déjà touché les trois quarts des communes françaises sur les 30 dernières années. Et pourtant le message ne passe pas aux habitants des zones à risques.

    "On arrive pas à traiter cette question en dehors des événements dramatiques" Stéphanie Bidaut

    Rappelons quand même que les inondations constituent le premier risque naturel en France, un quart d'entre nous est concerné.

    Cette prévention devrait se faire à tous les échelons ?

    Au niveau national, régional, départemental mais aussi local, ce sont aux élus de respecter le PPRI, à eux d'alerter leurs administrés en cas de menace.
    Richard Strambio est maire de Draguignan, commune qui avait été durement touchée en 2010 par de fortes intempéries.

    Depuis il a pris des mesures pour mieux préparer sa ville à ce genre de phénomène : construction de bassins de rétentions, refonte du réseau d'écoulement des eaux, mais aussi prévention auprès des habitants.

    "Ça passe par SMS immédiatement" - Richard Strambio, maire de Draguignan

    Les écoliers et collégiens de Draguignan apprennent aussi les bons gestes en cas de catastrophe. Richard Strambio compte maintenant introduire des formations dans les conseils de quartier.

    http://www.franceinfo.fr/actu/faits-divers/article/inondations-dans-les-alpes-maritimes-aurait-pu-eviter-un-tel-drame-736401

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Au titre d''accident involontaire' que je changerai honnêtement par 'assassinat volontaire et prémédité', il y a ce que PERSONNE DANS LES MERDIAS n'ose dire: Pourquoi ce non-dragage des fleuves & rivières ??!

      Il ne pleut pas plus qu'avant et, si les réseaux d'écoulement étaient bien suivis, l'eau serait évacuée immédiatement sans compter sur les sols bétonnés qui auraient joué le rôle d'éponge !

      Ce n'est donc pas la 'faute à la nature' ou à d'autres escroqueries citées comme 'le Global Warming', mais à l'opposition à ce que les communes effectuent d'elles-mêmes les nettoyages des ruisseaux, fleuves & rivières afin d'éviter ces morts qui s'entassent au fil des années ainsi que des pertes innombrables de biens et la non-indemnisation de toute propriété déjà inondée qui n'a pas déménagé !!

      (...) C'est un phénomène qui a déjà touché les trois quarts des communes françaises sur les 30 dernières années. Et pourtant le message ne passe pas aux habitants des zones à risques. (...) !!

      Supprimer
  7. Krach boursier octobre 2015 ? 9 des 16 plus grands accidents dans l'histoire sont venus ce mois-ci


    Par Michael Snyder,
    le 5 octobre 2015



    Les pires accidents de marché boursier dans l'histoire américaine sont venus au cours du mois d'octobre. Il y a juste quelque chose sur cette période de l'année qui semble être propice à la panique financière. Par exemple, le 28 octobre 1929 le plus grand krach boursier de l'histoire américaine jusqu'à ce moment-là a contribué à ouvrir la voie à la grande dépression des années 1930. Et le crash de pourcentage plus important dans l'histoire, le Dow Jones Industrial Average par une marge très large qui s'est passé le 19 octobre 1987. Dans l'ensemble, 9 des 16 plus grands individuelle accidents de pourcentage de jour que nous ayons jamais vu qui s'est passé durant le mois d'octobre. Bien sûr, cela ne signifie pas que quelque chose va arriver cet octobre, mais après ce qui nous vient d'assister en septembre nous devrions tous être en état d'alerte.

    De toute évidence, il y a une énorme quantité de mouvement vers l'inconvénient dès maintenant. Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessous, tous les gains pour le Dow Jones depuis la fin de l'année civile 2013 ont déjà été effacés...

    Et comme je parlais l'autre jour, dernier trimestre nous avons assisté à la perte de 11 billions de dollars dans la "richesse de papier" sur les marchés boursiers partout sur la planète. Ce qui suit provient de Justin Spittler...

    Le S & P 500 a chuté de 8 %... et n'a donc le Dow Jones et le NASDAQ. C'était le pire trimestre pour des actions américaines depuis 2011.

    Les stocks dans le monde entier est tombé trop. L'indice mondial MSCI tous les pays, qui suit les 85 % des stocks mondiaux, a également eu son plus mauvais trimestre depuis 2011. L'indice STOXX Europe 600, qui suit les 600 des plus grandes sociétés de l'Europe, a chuté de 10 %. C'était le pire trimestre pour les stocks européens depuis 2011 ainsi.

    Shanghai Composite Chine a chuté de 28 % dernier trimestre, sa plus forte baisse trimestrielle en sept ans. Le MSCI Emerging Markets Index ont chuté de 19 %. C'était la pire baisse trimestrielle pour les nouvelles actions de marché en quatre ans.

    Au total, vente massive du dernier trimestre a effacé presque $ 11 billions de valeur des stocks dans le monde entier.
    Malheureusement, les médias grand public tout le monde s'assure que les choses vont être très bien, et beaucoup de gens sur Internet semblent avoir l'attitude que "que rien ne se passe". Tout comme en 1929, une brève période de stabilisation après la première chute a bercé bon nombre dans un faux sentiment de sécurité. Ce qui suit provient de Zero Hedge...

    Comme en 1929, le marché a été la scène fantastique et l'augmentation de la richesse continue semblait impossible à arrêter. Une courte correction de 10 % était considérée comme « sains » et bientôt une nouvelle tendance à la hausse a été de départ (ligne verte). C'est exactement le même scénario que nous avons vu dans les dernières semaines. Les intervenants de marché, a déclaré la baisse de 10 % dans le Dow Jones a été une « correction saine » et nous sommes sur notre chemin vers la prochaine tendance haussière et le Rallye de Noël.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  8. La plupart des gens semblent supposer que puisque je lance un site Web appelé « The Economic s'effondrer Blog » que je dois être d'enracinement pour une bourse s'effondrer et une implosion économique, mais qui n'est pas vrai du tout. La plus longue que les marchés financiers peuvent tenir ensemble, le tout plus long de notre vie peut rester calme, paisible et « normal ». Une fois le chaos commence, toute notre vie va changer radicalement. Peu importe combien nous ont préparés, ce qui va profondément affecter chacun d'entre nous au moins dans une certaine mesure.

    Il serait beaucoup mieux pour moi, ma famille et mes amis que je me trompe sur un effondrement financier imminent. La plupart des gens que je connais personnellement n'est pas même à proximité de prêt pour ce qui est à venir. Et au cours de la prochaine crise du crédit, il est inévitable que les gens que je connais personnellement vont perdre des emplois et souffrent des échecs commerciaux.

    Malheureusement, la vérité est que la vie en Amérique ne va jamais être mieux que c'est en ce moment. À un certain moment, cette bulle de marché boursier sera totalement imploser. À un certain point, notre prospérité alimentée par la dette va disparaître. À un certain moment, l'insouciance extraordinaire des grandes banques va rattraper avec eux de façon importante.

    Comme nous avons vu en 2008, notre système financier ne vise pas à gérer un marché baissier sévères. Nous devrions avoir tiré des leçons très durs depuis la dernière fois autour, mais nous n'avons pas. Au lieu de cela, notre système financier est encore plus vulnérable à une crise aujourd'hui qu'il était à l'époque. Un énorme tour vers le bas par les marchés financiers va déchirer beaucoup nos premières sociétés financières en lambeaux. Donc, un marché baissier serait extrêmement mauvaises nouvelles, mais malheureusement beaucoup d'éminents analystes semble croire que c'est précisément ce que nous faisons maintenant face à...

    Jim Cramer, l'ex-hedge fund manager et l'animateur de spectacle de CNBC « Mad Money », a été récemment sur l'air, disant à plusieurs reprises qu'il n'aime pas le marché maintenant, et la semaine dernière, a déclaré «nous avons un marché de première classe ours va. » De même, Gary Kaltbaum, Président de Kaltbaum Capital Management, a envoyé des notes aux clients et ce journal pendant des semaines, disant l'action des prix médiocre de la bourse et de nombreux secteurs durement touchés, comme l'énergie et le secteur de la biotechnologie récemment assommé, a toutes les caractéristiques d'un marché baissier. Au cours du week-end, Kaltbaum a déclaré: «nous restons dans un marché d'ours dans le monde entier pour les stocks. »

    Sur le chemin vers le haut, de la prise de risque extrême ne semble pas beaucoup d'importance parce que tout le monde faisait beaucoup d'argent.

    Mais sur le chemin vers le bas, de la prise de risque extrême juste va accélérer l'effondrement.

    Personnellement, je ne sais pas exactement ce qui va arriver dans les prochaines semaines, mais sans aucun doute, j'ai un très mauvais pressentiment sur le reste de cette année.

    Et vous ?

    Que pensez-vous qu'il va se passer ?

    S'il vous plaît n'hésitez pas à ajouter à la discussion en postant un commentaire ci-dessous...

    http://theeconomiccollapseblog.com/archives/stock-market-crash-october-2015-9-of-the-16-largest-crashes-in-history-have-come-this-month

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. (...) Personnellement, je ne sais pas exactement ce qui va arriver dans les prochaines semaines, mais sans aucun doute, j'ai un très mauvais pressentiment sur le reste de cette année. (...) !

      Très fidèle à ses posts de 'devin extralucide de la bouboule de cristal, aujourd'hui Snyder, fait un pas de plus dans la connerie qui prédit que 'le mois d'octobre est maléfique' ! Qu'attendons-nous donc pour le sauter ? Donc, passons à Novembre 2015 ou, plutôt 'Décembre' ou, plutôt (attendez que j'affine mes prédictions... au siècle prochain ! Voila ! Tout est dans l'avenir comme les lendemains peuvent être dans le futur.

      Donc, ce que le peuple s'en fout royalement, c'est de ce qui pourrait arriver en Bourses ! Car, ceux qui y jouent savent d'avance qu'ils vont y perdre leurs plumes jusqu'à demander crédit pour se refaire ou, vont y gagner s'ils en demeurent écartés mais font la pluie et le beau temps sur leur bureau dès qu'ils ont un clavier sous la main pour fixer eux-mêmes les prix du jour du baril ou de l'once !

      Supprimer
  9. Le Bougainville, le plus gros porte-containers au monde

    mardi 6 octobre 2015

    C’est une inauguration en grandes pompes mais surtout de grande taille qui a lieu ce mardi au Havre, en présence du président de la République François Hollande. Inauguration du Bougainville, le dernier né de la gamme des porte-containers pour la compagnie CMA-CGM. Un bateau hors normes à tous points de vue.

    Imaginez quatre terrains de football alignés dans le sens de la longueur, cinq Airbus A380 à la queue leu leu, 400 mètres de long sur 54 de large, 240.000 tonnes pilotées par 26 personnes. Construit par le chantier coréen Samsung Heavy Industries, le Bougainville est le plus gros porte-containers au monde. Et c’est un armateur français qui se le paie. 150 millions d’euros la bête, financés sur fonds propres et emprunts. C’est le monde de la démesure. Il embarquera 18.000 containers, trois fois le tour du périphérique parisien sur trois files.

    Ecologique bien sûr. Trois fois plus économe que ses prédécesseurs avec beaucoup moins de rejet de gazcarbonique. Et puis, dernier cri technologique, seul le Bougainville en est équipé : la traçabilité de chaque container, relié numériquement au navire et au siège, à terre, pour surveiller le contenu, mesurer les vibrations et les températures subies par la marchandise, etc.

    Sur le plan économique, est-ce aussi brillant que sur le plan technologique ?

    CMA-CGM est le troisième armateur mondial derrière le danois Maersk et l’italo-suisse MSC. Il est intéressant de souligner que les trois premiers armateurs mondiaux sont européens. Ce sont tous les trois des groupes familiaux – CMA-CGM, c’est depuis 35 ans la famille Saadé. CMA-CGM est implantée dans 170 pays, ce qui lui a permis de ‘’surfer’’ sur la crise. Quand une zone tourne moins bien, une autre compense.

    Le trafic mondial ne cesse de croître et il faut à CMA se donner les moyens d’accompagner le mouvement en faisant des économies d’échelles, d’où ce mastodonte des mers. Plus les volumes embarqués sont importants, plus les coûts unitaires sont faibles. Le Bougainville permettra des économies d’échelle de 10 à 15% par rapport à la génération précédente de porte-containers.

    Effets de la mondialisation

    Mondialisation à laquelle participe l’Europe. CMA-CGM voit l’activité chinoise reculer mais les exportations européennes progresser : +5% vs 2014 (Allemagne et France dans l’agroalimentaire, les produits agricoles). Le Bougainville s’apprête à partir avec de la luzerne destinée aux chevaux pur-sang des Emirats, un catamaran Jeanneau pour l’Asie, des pommes de terres pour le Koweit...

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  10. Ce navire replace la France au cœur de l’économie mondiale. C'est la ‘’french asia line’’ : la grande route entre l’Asie et l’Europe du Nord via le Canal de Suez. De Shangaï à Rotterdam en passant par le Havre, première plate-forme maritime devant Marseille.

    Pour celles et ceux qui voudraient voir le Bougainville, rendez-vous au Havre pour les escales prévues tous les 77 jours.

    http://www.franceinfo.fr/emission/tout-info-tout-eco/2015-2016/cma-cgm-oh-mon-bateau-06-10-2015-06-53

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/05/16-porte-containers-polluent-plus-que.html

      Supprimer
  11. Aperçu de guerre mondiale III ? La Russie met sur une démonstration de puissance de feu qui est choquant au monde


    Par Michael Snyder,
    le 4 octobre 2015



    Les Russes ont déclenché leur propre version de « shock and awe » en Syrie, et l'efficacité brutale de leurs frappes aériennes contre des cibles de ISIS a surpris de nombreux observateurs du monde entier. Pour plus d'un an, l'administration Obama a réclamé que sa campagne de bombardement en Syrie a été un « succès », et encore ISIS a continué de se renforcer et d'acquérir plus de territoire. Mais un peu plus quelques jours la marée du conflit semble désormais se sont tournés. Tout le monde a eu la chance de voir ce qu'une superpuissance mondiale peut vraiment faire à un groupe de terroristes islamistes radicales lorsqu'il est concentré et déterminé. Les images que nous avons vu des centres de commandement ISIS endurcis soient rayés de la face de la carte par les bombes russes sont vraiment impressionnants. Mais pourquoi ces objectifs existent toujours en premier lieu ? Était les États-Unis militaires incapables de les identifier auparavant ? Ou serait-ce possible que l'administration Obama ne voulait pas frapper ?

    Ce que nous savons, c'est qu'un état de panique a été créé parmi les militants ISIS que nous n'avons pas vu auparavant. On a signalé des centaines de terroristes ont abandonné leurs positions et en essayant de fuir le pays...

    Des frappes aériennes russes samedi ciblant le groupe État islamique en Syrie ont semé la « panique », forçant quelque 600 « militants » d'abandonner leurs positions et de se diriger vers l'Europe, Moscou a affirmé.

    Pour résumer les résultats de la Russie d'abord trois jours de grèves, haut fonctionnaire auprès de l'état-major général dit jets russes avaient fait plus de 60 sorties de plus de 50 cibles IS et ajouté que la Russie serait rampe vers le haut de sa campagne aérienne.

    « Notre intelligence montre que des militants quittent les zones sous leur contrôle. Panique et désertion ont commencé dans leurs rangs,"Colonel général Andrei Kartapolov, un haut responsable de l'état-major général russe, a déclaré dans un communiqué.

    « Quelque 600 mercenaires ont abandonné leurs positions et tentent de trouver leur chemin vers l'Europe », a déclaré Kartapolov.
    Bien sûr, les grands médias aux États-Unis sont minimiser l'efficacité de ces attaques. L'administration Obama est tout à fait contre ces frappes aériennes russes, et c'est tout à fait honteuse pour les États-Unis que les russes font ce que nous étions soit refuse ou est incapable de le faire.

    Vous pouvez être témoin des séquences vidéo de certains de ces attentats à la bombe à droite ici et ici. Ces dernières années, l'armée russe a été rapidement modernisée, et maintenant ils font montre de leur puissance pour tout le monde à voir. Voici comment une attaque particulière a été décrite dans le Daily Mail...

    « Le son de la fusée était extrêmement effrayant. Puis une énorme explosion qui s'est passé devant mes yeux. Je n'ai jamais vu quelque chose comme ça avant dans Talbiseh. L'échelle a été bien pire que tout ce que les Syriens ont fait. La destruction a été énorme et horrible. Bâtiments ont été détruits complètement. Et les rues tout simplement disparu sous les nuages de poussière et de gravats que les murs sont tombés. »

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  12. Ces frappes aériennes russes visent à ouvrir la voie à des agressions au sol par les troupes syriennes et iraniennes. Si ISIS commence à perdre beaucoup de territoire à l'intérieur de la Syrie dans les prochaines semaines, beaucoup de gens vont avoir de très sérieuses questions au sujet de pourquoi les tentatives précédentes d'US ont apparemment donc échoués. Ce qui suit provient de Zero Hedge...

    Maintenant, évidemment il faut considérer la source ici, mais les tactiques de spin Kremlin côté, on ne peut s'empêcher étonnez-vous avec le rythme auquel cela se déroule apparemment. Si une partie de ce qui précède est même proche de précis, cela signifie que la Russie est sur l'annexe de déclarer victoire sur ISIS (et tout le monde Qu'on dirait) en quelques semaines, qui non seulement serait extrêmement embarrassant pour Washington, mais s'avérerait aussi efficacement que les États-Unis jamais vraiment a entrepris un effort honnête pour débarrasser la Syrie des groupes extrémistes que les médias occidentaux prétend sont le fléau de l'humanité.
    À l'intérieur de la Russie, ces frappes aériennes sont avèrent pour être extrêmement populaire.

    Contrairement aux Etats-Unis Las de la guerre publics citoyens russes sont savourant l'occasion d'être fier de leur armée, et les médias russes sont claironner haut et fort l'efficacité de ces frappes aériennes...

    Canal on est le soir l'actualité samedi ouvert avec des vidéos de pilotage spectaculaire des jets russes, faisant ce qui ont été décrits comme des frappes directes sur les magasins d'armes et camps d'entraînement terroriste. Les bombes étaient jamais hors de plus de cinq mètres, un porte-parole militaire a déclaré, à cause des jets ciblant les capacités de pointe.
    Un commentateur russe populaire a même laissé entendre que ce qui se passe en Syrie montre que, contrairement à Barack Obama, Vladimir Putin est "un vrai homme"...

    Le commentateur politique Yulia Latynina dit la Russie veut voir la destruction de l'État islamique d'Irak et la Syrie (ISIS). « Seulement ce qui permettra à Poutine atteindre le résultat souhaité, pour montrer à Obama comment, Poutine, un homme, un vrai, réussi où Obama a été déshonoré," elle a dit dans son programme samedi soir sur la radio Ekho Moskvy.
    J'ai dû sourire quand j'ai lu que. Sans aucun doute, cet épisode entier rend l'administration Obama regarde plutôt pathétique.

    Pendant des semaines, Obama semblait avoir peu d'idée de ce que les Russes se destinaient à faire en Syrie. Et maintenant que les Russes bombardent les daylights vivant hors de ISIS, le meilleur qu'Obama peut faire est pleurnicher bruyamment à ce sujet.

    Les russes semblent réussir où Obama a échoué, et cela a mis le gouvernement américain dans une situation très précaire au Proche-Orient. Après avoir vu les Russes ont ces succès à l'intérieur de la Syrie, le Président de l'Irak envisage maintenant de demander aux Russes de mener une même campagne à l'intérieur de sa propre nation...

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  13. Un jour après le lancement d'une campagne de frappes aériennes en Syrie, la Russie a annoncé qu'il envisageait d'aller en Irak.

    Un représentant du ministère des affaires étrangères a déclaré jeudi que la Russie étudierait toute demande de l'Irak pour mener des frappes aériennes contre ISIS dans le pays et le président irakien Haider al-Abadi a dit les médias occidentaux que les frappes aériennes russes étaient « une possibilité » et que l'Irak serait « Bienvenue it. »
    Bien sûr, la vérité est que les Etats-Unis auraient pu traitées un coup décisif à ISIS il y a longtemps si il voulait vraiment.

    L'administration Obama était l'espoir que certaines combinaisons d'ISIS et d'autres groupes de terreur islamique serait finalement renverser Assad et susciter un changement de régime en Syrie.

    Maintenant, qui semble très peu probable à jamais se produire, et les Russes ont considérablement renforcé leur main au Moyen Orient.

    Donc quels seront les prochain déménagement de Obama ?

    Personne ne sait avec certitude, mais il sera presque certainement celui mal.

    http://endoftheamericandream.com/archives/preview-of-world-war-iii-russia-is-putting-on-a-display-of-firepower-that-is-shocking-the-world

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. (...) La Russie met sur une démonstration de puissance de feu qui est choquant au monde (...) !!

      Lorsque l'on défend des humains face à des assassins il faut dessuite savoir de quel côté l'on se range !

      Supprimer
  14. Internet est également menacé par le Traité du Partenariat Trans-Pacifique

    RT/Numerama
    lun., 05 oct. 2015 06:02 UTC

    Le traité sur le partenariat Trans-Pacifique concerne près de la moitié de l'économie mondiale (40%) et instaure de nouvelles règles pour les entreprises traditionnelles mais aussi pour les entreprises en ligne.

    L'objectif déclaré du Partenariat Trans-Pacifique est de créer un bloc économique unifié pour que les entreprises puissent faire des échanges commerciaux plus facilement. Mais certains militants affirment que, dans le même temps, ce traité remet en cause les principes de base d'Internet.

    Ainsi, les termes mêmes d'une partie controversée de cet accord criminalisent la révélation «par un système d'ordinateur» des méfaits des entreprises. Des experts estiment ainsi que cette formulation est assez vague et que cela pourrait entraîner des condamnations de lanceurs d'alerte qui auraient partagé des informations importantes au moyen de leur ordinateur. Cela pourrait également empêcher des journalistes d'enquêter sur certains comportements des entreprises.

    -- Commentaire : Et pendant ce temps là, en Europe :
    C'est ce samedi qu'entre en vigueur la loi sur le renseignement. En effet, le texte avait encore besoin du décret sur la composition de la commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR) pour être pleinement effectif. Or, celui-ci a été publié au Journal officiel vendredi, confirmant au passage la nomination de Francis Delon en tant que président de la CNCTR.

    Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Le jour même de l'entrée en vigueur, l'association de la presse judiciaire vient d'annoncer le dépôt d'une requête devant la cour européenne des droits de l'homme. Elle estime que le texte qui a été validé par le Conseil constitutionnel ne bénéficie pas des protections suffisantes pour protéger les journalistes, ainsi que leurs sources.

    L'association écrit :

    "Cette loi porte atteinte aux droits et libertés des journalistes, dont le sacro-saint secret des sources. Le but moral de la presse judiciaire est de défendre les intérêts professionnels des journalistes judiciaires sur tout le territoire. L'ingérence secrète que prépare le gouvernement, par le biais d'écoutes téléphoniques ou de recueil en masse de données, aura pour conséquence d'affecter le droit à l'information de notre société démocratique".

    "Les journalistes pourront être victimes de ces violations sans même qu'ils en soient informés puisque par nature cette surveillance et ces captations sont secrètes. Malgré l'aval constitutionnel de la loi, l'APJ ne peut et ne doit rester inerte devant un tel projet gouvernemental, quels que soient les objectifs affichés", conclut l'association de la presse judiciaire. --

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  15. Le #TPP c'est 400 millions d'habitants et 40% du PIB mondial. Tout ce qu'il faut savoir ici :
    https://t.co/5ti4hlPGzr pic.twitter.com/5w3e6oCzol
    — RT France (@RTenfrancais) 5 Octobre 2015


    De plus, les fournisseurs de contenu, tels que YouTube ou Facebook, ont l'obligation de supprimer un contenu pour lequel ils recevraient une plainte. Des experts indiquent que de telles exigences pourraient nuire aux startups, ces jeunes entreprises à caractère technologique, effectuant leur promotion sur ces sites ou sur les réseaux sociaux, en les obligeant à répondre à chaque plainte.

    Même si ce Partenariat Trans-Pacifique couvre 40% de l'économie globale et unifie des pays différents, il utilise les règles restrictives américaines, telles que la saisie des ordinateurs et des équipements impliqués dans une infraction alléguée par le gouvernement, ou encore, l'interdiction de la violation des cryptages numériques de dispositifs ou de travaux de créateurs (même à des fins juridiques). La dernière restriction, qui prévoit de permettre aux entreprises de contrôler leurs produits même après qu'ils ont été vendus, pourrait ainsi empêcher les handicapés de changer de choses importantes dans les appareils qu'ils utilisent au quotidien ou d'utiliser d'autres technologies.

    #Obama sur le #TPP : ce sont les USA qui doivent écrire les règles du commerce international https://t.co/5ti4hlPGzr pic.twitter.com/fBXm26OiRz
    — RT France (@RTenfrancais) 5 Octobre 2015

    Le plus préoccupant, c'est que le partenariat Trans-Pacifique pourrait générer de nouvelles règles sur la surveillance. On pourrait ainsi demander aux fournisseurs d'accès ou de services sur Internet de surveiller les activités des utilisateurs, de supprimer certains contenus d'Internet et d'empêcher certaines personnes d'accéder à certains contenus sur la Toile, prévient Expose the TPP, un groupe militant qui s'oppose à l'entrée en vigueur de ce traité.

    -- Commentaire : Et au final, pas besoin de grands dons de clairvoyance pour concevoir le fantasme ultime de toute cette clique : un méga-traité fusionnant chacune des ces pièces cauchemardesques que sont TTIP/Tafta (UE-USA), CETA (UE-Canada), TPP (trans-pacifique) et le TiSA. Ajoutons à cela une restriction toujours plus importantes de nos libertés fondamentales pour cause de guerre au terrorisme, et la disparition progressive de l'argent liquide : l'enfer peut encore devenir un peu plus chaud sur Terre, pas de doutes. --

    http://fr.sott.net/article/26547-Internet-egalement-menace-par-le-Traite-du-Partenariat-Trans-Pacifique

    RépondreSupprimer
  16. Cette crise au Moyen-Orient qui change la face du monde

    Lucas Navaro
    Metamag
    lun., 05 oct. 2015 03:48 UTC

    Le célèbre économiste nord-américain, Nouriel Roubini, pense que, de tous les risques géopolitiques actuels, le plus préoccupant est « cet arc d'instabilité qui s'étend du Maghreb à la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan » et que cette instabilité va continuer de s'aggraver.

    Des trois pays antérieurement impliqués dans les Printemps arabes, « la Libye s'est transformée en un État failli, l'Égypte abrite un régime autoritaire et la Tunisie est déstabilisée sur les plans économique et politique par les attaques terroristes », écrit Roubini sur le site "Project Syndicate".

    L'expert signale, en outre, que « la violence et l'instabilité de l'Afrique du Nord est en train de s'étendre à l'Afrique subsaharienne» et que « maintenant, comme en Libye, les guerres civiles sont à leur apogée en Irak, Syrie, Yémen et Somalie, lesquels apparaissent de plus en plus comme des États faillis ».

    -- Commentaire : Et réaliser ce que cela implique est d'une importance capitale. A l'heure ou l'on peut se sentir dépassé par tous ces évènements, comment démêler le vrai du faux ; comment comprendre ce qui est en train de se dérouler sous nos yeux ? Peut-être en suivant les conseil de l'adage : "C'est au fruit que l'on reconnaît l'arbre". C'est par l'analyse des gestes et des conséquences qu'ils entrainent concrètement que l'on peut effectivement commencer à y voir plus clair. Malgré tous les beaux discours occidentaux, la paix, la démocratie, les droits de l'homme et bla-bla-bli et bla-bla-bla, le Moyen-Orient est à feu et à sang. On peut tergiverser, négocier, s'excuser, se mentir, le résultat, lui, est là : catastrophique, calamiteux. --

    Ainsi, la crise que connaît la région, « alimentée par les États-Unis et leurs alliés pour changer les gouvernements d'États comme l'Irak, la Libye, la Syrie ou l'Égypte, est en train de miner également des États jusque-là considérés comme sûrs », ajoute Roubini.

    -- Commentaire : Rappelons que les Printemps arabes et autres révolutions colorées n'ont rien à voir avec un quelconque soulèvement populaire : ils ne sont qu'une psy-op fomentée par les États-Unis pour renverser des gouvernements non alignés :
    Depuis les prémices de la guerre de terreur, l'Irak était un objectif de cette campagne militaire. Le 24 septembre 2001, Condoleezza Rice, alors conseillère à la Sécurité nationale, « aborda la question du soutien étatique au terrorisme : "Quelle est notre stratégie à l'égard des pays qui soutiennent le terrorisme comme l'Iran, l'Irak, la Libye, la Syrie et le Soudan ?" » [20] Dans ses mémoires, le général Wesley Clark révéla qu'à partir de novembre 2001, cette question était devenue un plan quinquennal du Département de la Défense :

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  17. « Alors que je suis retourné au Pentagone en novembre 2001, l'un des principaux officiers parmi les hauts responsables de l'armée m'accorda du temps pour discuter. Oui, nous étions toujours en route pour attaquer l'Irak, me dit-il. Mais ce n'était pas tout. Il me fit savoir que cette attaque était envisagée dans le cadre d'un plan quinquennal organisant une campagne militaire. Au total, sept pays étaient ciblés, en commençant par l'Irak, puis la Syrie, le Liban, la Libye, l'Iran, la Somalie et le Soudan. » [21]

    Plus tard, Clark s'exprima devant le Commonwealth Club à San Francisco, où il parla d'un « coup d'État politique » mené par une petite faction de l'administration Bush. Il expliqua également qu'en 1991, Paul Wolfowitz lui avait dit lors d'une discussion au Pentagone que les États-Unis avaient « tiré comme enseignement [de la guerre du Golfe qu'ils pouvaient] employer [leur] armée (...) au Moyen-Orient sans que les Soviétiques ne s'y opposent [et qu'ils avaient] environ 5 ou 10 ans devant [eux] pour nettoyer ces vieux régimes clients des Soviétiques - la Syrie, l'Iran, l'Irak - avant que la prochaine superpuissance ne vienne [les] défier » --

    « L'embrasement du Moyen-Orient peut déstabiliser le Monde de diverses façons », dit cet économiste, qui avance trois conséquences possibles au chaos généré dans la région. « En premier lieu, quelques uns de ces conflits pourront donner lieu à l'interruption complète des approvisionnements pétroliers, comme cela fut le cas dans les années 1973, 1979 et 1990. En second lieu, les guerres civiles, qui transforment des millions de personnes en réfugiés, déstabiliseront l'Europe, du double point de vue économique et social, ce qui affectera sérieusement l'économie mondiale », explique Roubini.

    Le troisième risque possible est que « la misère prolongée et désespérée de millions de jeunes arabes crée une nouvelle génération de jihadistes désespérés qui rendront l'Occident responsable de leur désespoir ». L'économiste souligne que « certains d'entre eux vont emprunter des voies qui les conduiront en Europe et aux États-Unis où ils commettront des attentats terroristes ».

    Par conséquent, si l'Occident s'enferme dans une application unilatérale de moyens militaires au Moyen-Orient, "l'instabilité de la région ne peut qu'empirer". De plus, ce scénario va avoir son propre impact aux États-Unis, en Europe et par voie de conséquence au niveau de toute l'économie globale, durant les prochaines décennies.

    -- Commentaire : Un autre conséquence possible est la dégradation rapide et définitive des conflits entrainant une guerre mondiale, ni plus ni moins. --

    http://fr.sott.net/article/26548-Cette-crise-au-Moyen-Orient-qui-change-la-face-du-monde

    RépondreSupprimer
  18. BILD: '1.500.000'

    par Aude Ottevanger
    06 oct. 2015

    Selon le journal Bild, le gouvernement allemand estime désormais le nombre de demandeurs d'asile à 1,5 million au lieu des 800.000 à un million évalués précédemment. Il cite un rapport confidentiel qui annonce une augmentation de l'afflux migratoire et prévoit l'entrée quotidienne de 10.000 migrants clandestins pour ce dernier trimestre de l'année.

    En outre, d'après ce rapport, avec le regroupement familial, à long terme le nombre d'immigrants pourrait atteindre 7,36 millions. "Le nombre significatif de demandeurs d'asile rique de peser considérablement sur les régions et les communes", indique ce document.

    Dans la ville de Hambourg, cette pression est déjà visible. Tous les jours, on dénombre 400 à 600 nouveaux arrivants, ce qui implique que les capacités d'hébergement ont déjà été épuisées. La semaine dernière, la coalition locale des sociaux-démocrates et les Verts a fait passeer un décret qui permet de réquisitionner les locaux commerciaux vacants pour loger les réfugiés.

    La chancelière allemande, Angela Merkel, dont la candidature a été proposée pour le Nobel de la Paix, est de l'autre côté de plus en plus critiquée pour son attitude à l'égard des réfugiés dans son pays. Dimanche dernier, elle a défendu sa politique d'ouverture. "Le Seigneur nous a confié une mission", a-t-elle dit, répétant les mots de l'archevêque de Munich, le cardinal Marx. Elle a déclaré à Deutschlandfunk, la radio publique, qu'il n'y avait pas de raisons de se révolter, bien au contraire. Elle conclut: "Il faut que je réussisse".

    51% des Allemands auraient peur des réfugiés, a indiqué vendredi la chaîne ARD, citant un sondage Infratest Dimap, soit 13% de plus qu'en septembre. L'étude, publiée avant l'article du Bild, révèle que la chancelière aurait perdu 9 points d'opinion favorable ce mois-ci, atteignant son score de popularité le plus bas en 4 ans : 54%

    http://www.express.be/business/fr/economy/bild-1500000/216065.htm

    RépondreSupprimer
  19. Propagande et journalisme du silence

    2ccr
    mar., 06 oct. 2015 04:38 UTC

    La propagande, c'est évidemment des messages plus ou moins mensongers, mais c'est aussi une stratégie d'imposition du silence sur les éléments dérangeants. Et c'est particulièrement dangereux chez nous, parce qu'un lecteur allemand des années 40 ou un lecteur soviétique des années 1970 savait bien qu'il ne pouvait pas trop compter sur sa presse, alors que ce n'est pas le cas en France...


    La vérité, c'est que la population occidentale s'est habituée à penser que ses médias sont dignes d'une grande démocratie. Même si nous savons que ce n'est pas le cas, nous persistons inconsciemment à croire que leur couverture de l'actualité est supérieure à ce qui se fait dans les autres régions du monde. [...] Permettez-moi d 'affirmer que la télévision et les journaux chinois sont beaucoup plus critiques du système économique et politique de leur pays que nos chaînes le sont du nôtre. [...]


    Les Occidentaux font preuve d'une crédulité ahurissante à l'égard de la propagande. Ayant grandi en Europe de l'Est, je suis à même de savoir qu'on ne croyait en rien les discours officiels du gouvernement. C'est pourquoi, d'une certaine façon les gens étaient très conscients de ce qui se passait dans le monde et dans leur pays. [...] Pour avoir vécu sur tous les continents, je peux affirmer que les "Occidentaux" forment le groupe le plus endoctriné, le moins bien informé et le moins critique de la Terre, à quelques exceptions près, bien sûr, comme l'Arabie saoudite. Mais ils sont convaincus du contraire : ils se croient les mieux informés, les plus "libres"." [André Vltchek, L'occident terroriste avec Noam Chomsky, 2015]


    Par ailleurs, quand va-t-on cesser d'espérer que le journalisme des médias aux ordres que ce soit de l'état ou des grands groupes industriels, se réveille un matin, libre, indépendant, curieux et équilibré ? Pouvez-vous nous citer plus de 4 médias main-stream encore vaguement indépendants en France ? Je pense que non. Donc pourquoi s'étonner mois après mois que ces journalistes fassent finalement le boulot pour lequel ils sont payés c'est-à-dire faire semblant d'être honnêtes et « objectifs » pour continuer à maintenir coute que coute les équilibres (ou déséquilibres) en place ?


    -- Commentaire : Et le phénomène donne à réfléchir : nous avons la compréhension intellectuelle du processus propagandiste, nous en avons supporté les pires manifestations, en Europe au siècle dernier, avec le nazisme et le fascisme, mais nous ne savons toujours pas nous en prémunir. Et comme par ensorcèlement, nous semblons croire que nous sommes pourtant immunisés contre elle, alors que la réalité de l'actualité nous hurle le contraire.


    Issu d'une réflexion de Dario Fo, prix Nobel de littérature :

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  20. Mais alors, que s'est-il passé, que nous est-il arrivé, pour que s'abatte un silence aussi effrayant ? Pour que se produisent cet assoupissement paradoxal, cette anesthésie générale. Vous rappelez-vous cette vieille fable, « Le joueur de flute » ? Un joueur de flûte enchante les rats de la ville et les conduit au fleuve où ils se noient, libérant ainsi la cité. Mais comme les gens de la ville ... ne tiennent pas parole et ne le paient pas, lui se venge et avec sa flûte il enchante cette fois les enfants de la cité et les emmène avec lui.


    Voilà, la même chose s'est produite avec les journalistes qui devraient être les premiers à avoir conscience de l'importance de l'information : à force de jouer de la flûte, ils ont endormi trop de gens ! Mais ce n'est pas seulement le problème de la presse écrite. Nous avons aujourd'hui une classe d'intellectuels qui a en grande partie oublié d'utiliser le tambour, un instrument formidable pour réveiller les enfants ahuris. La plupart se taisent, ils n'ont plus de dignité et donc ne s'indignent plus. C'est cela qui est terrible et incroyable : le manque d'indignation. Cela dépasse de loin la trahison du clergé ! Tous pensent la même chose : mais pourquoi donc devrais-je m'exposer ? Peut-être qu'un jour j'aurai besoin de quelque chose, d'une faveur, d'un coup de main de celui que je suis en train de critiquer.


    Tout se joue sur la peur du chantage, sur la possibilité d'en tirer un avantage pour soi. Ceux qui font l'information et l'opinion ont compris cela : il faut rester dans le jeu. Si tu te mets à critiquer, ou même à faire des remarques ou des réflexions gênantes, tu es purement et simplement éliminé. Désormais le pli est pris : on aligne sur le tableau le nom de ceux qui se sont « mal comportés ». Celui dont la tête dépasse des rangs est jeté dehors. Et par « dehors » j'entends, mis totalement hors-jeu.


    Les conséquences de cette pensée, non pas « unique » mais asservie, conformiste, et opportuniste sont terribles : les anticorps disparaissent peu à peu. Cela crée potentiellement une société d'ineptes, de lèches-culs. Il suffit de regarder les parlementaires qui expliquent leur volte-face par la vieille excuse « J'ai une famille moi », un refrain si souvent entendu du temps du Fascisme. Je vois clairement aujourd'hui un encerclement de la liberté d'expression, et les personnes qui ont le courage de s'exprimer sont marginalisées. Depuis toujours le pouvoir veut faire taire les voix dissidentes : mais dans un système sain, d'habitude il trouve une limite en ceux qui s'opposent à lui. Les intellectuels, un temps, guidaient l'opinion publique. Mais aujourd'hui, qui ose relever la tête ? --

    Vous croyez que MM. Lagardére et Dassault possèdent des empires médiatiques par amour de la vérité et du journalisme ? Ce n'est pas un problème de danger mais c'est juste du capitalisme. Les organes de presse ne sont juste que des entreprises privées.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  21. Il faut savoir que la presse/tv/radio (en France mais aussi à l'étranger) n'a quasiment plus de correspondants à l'étranger, qui sont censés bien connaitre la culture et la politique locale. C'est arrivé à un ami, correspondant d'un journal étranger à Paris, de se faire virer du jour au lendemain en lui expliquant que la nouvelle politique du journal n'était de ne conserver que des abonnements à l'AFP ou à Reuters et de faire juste une reformulation par des stagiaires dans les locaux du journal.


    Si jamais il faut envoyer quelqu'un sur un évènement, juste pour faire semblant d'être sur place. C'est alors facile de trouver un jeune journaliste, un peu tête brulé (cela permet surtout qu'il ne demande pas trop de prime de risques ou de ne pas loger dans un hôtel de luxe, tous frais payés).


    Si vous voulez vous en convaincre, il suffit de noter les noms des "envoyés spéciaux" et faire une recherche sur internet. J'avais fait l'exercice l'année dernière sur l'Ukraine et je m'étais rendu compte que le même envoyé spécial était en fait 3 mois avant en Centrafrique, et 6 mois avant au Mali. Autant dire qu'il ne devait pas trop parler un mot d'ukrainien ou de russe et que je ne sais donc toujours pas comment il pouvait recueillir l'avis de la population (peut-être grâce à un traducteur gracieusement mis à disposition par le ministère de l'information local).

    Un petit nombre de journalistes ont accès aux médias de masse, ils sont les nouveaux chiens de garde, ils sont recyclé en permanence et disparaissent après quelques années pour donner l'illusion du changement dans la continuité, ils ont tous un point commun : la même soumission devant l'argent et le pouvoir.

    Quel point commun y a-t-il, selon Serge Halimi, entre Michel Field, Claire Chazal, Alain Duhamel, Jean-Marie Cavada et PPDA ? La même révérence devant leur patron, les grands groupes tels Bouygues, Havas ou Matra-Hachette, la même révérence devant l'argent et le pouvoir politico-industriel, les mêmes pratiques. Maintenir à distance certains sujets pour mieux en matraquer d'autres, désinformer, moins par volonté de manipuler que par paresse et par reddition devant l'idéologie néolibérale dominante, c'est le credo des nouveaux chiens de garde. La collusion entre les intérêts des propriétaires de la presse française et le trust des trente journalistes qui en tiennent les rênes à coup de présence incessante, d'info-marchandise, de renvois d'ascenseurs et flagorneries de courtisans, sape l'indépendance des journalistes, fragilisés par la crainte du chômage.

    "Des médias de plus en plus présents, des journalistes de plus en plus dociles, une information de plus en plus médiocre", une sentence qui résume bien l'esprit de l'auteur qui, avec les résistants contre la pensée unique, hier Paul Nizan, aujourd'hui Chomsky, signe un plaidoyer lapidaire pour la dissidence intellectuelle.

    http://fr.sott.net/article/26549-Propagande-et-journalisme-du-silence

    RépondreSupprimer
  22. Vrai ou Faux : Moscou et Washington entendent refonder les relations internationales

    Thierry Meyssan
    voltairenet.org
    lun., 05 oct. 2015 12:00 UTC

    A New York, Barack Obama et Vladimir Poutine sont convenus d’un processus de paix pour l’ensemble de l’Afrique du Nord et du Proche-Orient. Tiendront-ils promesse ?

    Alors que les médias atlantistes sont malades, atteints d'une soudaine poussée de fièvre anti-Russes, Thierry Meyssan interprète l'action militaire de Moscou en Syrie comme le premier pas d'une révision complète des relations internationales. Selon lui, ce qui se joue en Syrie n'est pas de savoir si la Russie sauvera la République arabe syrienne des jihadistes, mais si son armée pourra partiellement remplacer celle des États-Unis dans la région afin d'en garantir la sécurité. S'appuyant sur un document interne du Conseil de sécurité, il affirme que Vladimir Poutine et Barack Obama agissent de concert face aux faucons libéraux et aux néo-conservateurs états-uniens.


    -- Commentaire : Permettez-nous d'exprimer nos doutes quant à l'effet que Barack Obama puisse agir de concert avec Vladimir Poutine. L'auteur semble oublier que tout Président étasunien, depuis l'assassinat du dernier vrai président John F. Kennedy, n'est qu'un simple pion dans les mains des Pouvoirs en Place tirant les ficelles en coulisse. Poutine, qui est loin d'être un idiot, l'a très certainement compris. --


    La Russie se hâte lentement aux Nations unies. Ses dirigeants sont convaincus que les groupes terroristes islamistes ont été encouragés par la CIA depuis les années cinquante, mais qu'ils menacent aujourd'hui non seulement la stabilité de la région, mais les intérêts des États-Unis eux-mêmes. Comme l'avait expliqué Vladimir Poutine l'an dernier au Club de Valdaï, il est donc souhaitable de travailler ensemble à résoudre le problème actuel.

    - voir clip sur site -

    Cependant, les dirigeants russes sont également convaincus que Washington n'écoute ses partenaires que lorsque ceux-ci sont forts. La Douma a donc débattu d'une intervention militaire contre les groupes terroristes en Syrie et a donné son accord. Il s'agit de la seconde intervention extérieure de la Fédération de Russie depuis sa création, en 1991 —la première étant la guerre d'Ossétie du Sud, en 2008—. Immédiatement, l'armée russe a fait décoller ses bombardiers de Lattaquié et a détruit des installations d'Al-Qaïda et d'Ahrar Al-Sham.

    Le choix de ces cibles visait à la fois :

    - à contraindre les autres puissances à clarifier leur politique face à ces groupes terroristes ;

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer

  23. - à adresser un message à la Turquie dont les officiers encadrent actuellement Ahrar Al-Sham ;

    - enfin à montrer qu'aucun groupe terroriste ne sera épargné.

    Cette intervention manifeste la volonté russe de jouer un rôle au Moyen-Orient, non pas contre les États-Unis, mais avec eux. Loin de défier le président Obama, la Russie entend au contraire lui fournir l'assistance militaire qui lui fait défaut alors que le Pentagone est devenu le champ clos d'affrontements internes.

    Commentaire : Encore une fois, il est utopique de croire que la Russie aide les É.U. car ce sont eux qui ont crée et financé ces groupes terroristes. S'il y a par contre des hommes intelligents dans l'appareil d'État aux États-Unis, ce serait peut-être l'occasion de réviser la doctrine des affaires étrangères et ses conséquences dévastatrices à l'extérieur comme à l'intérieur, mais l'Empire est déjà sur la pente fatale, et revenir en arrière est très difficile.


    Qui soutient les groupes terroristes ?

    Il est devenu commun d'admettre que les jihadistes en Syrie sont armés et financés par des puissances étrangères. Cependant, aucun État n'assume publiquement un tel soutien. Les réactions à l'opération de police russe anti-terroriste en Syrie ont mis en évidence les contradictions de nombreux intervenants.

    Ainsi, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a déclaré qu'« Une coalition [autour de la Russie] dont les bases mêmes interdiraient tout rassemblement des Syriens contre les terroristes, alimenterait en réalité la propagande de Daech et renforcerait son pouvoir d'attraction ». Ce faisant, il a admis que l'objectif de la France et de ses alliés en Syrie —Turquie et Arabie saoudite— n'était pas de lutter contre Daesh, mais contre la vision russe des relations internationales.

    -- Commentaire : En bref, la lutte ici se joue à un tout autre niveau : vision occidentale, unipolaire, axée sur la guerre et la domination de l'autre, contre vision russe : celle d'un monde multipolaire privilégiant la paix, la souveraineté et l'autodétermination des peuples, la coopération et l'entente mutuelle, tout cela dans le respect du droit international. --

    Comme le déclarait Poutine dans sa récente interview à CBS
    On n'a pas besoin de forces militaires pour mettre en pratique les processus d'intégration économique, humanitaire, sociale naturelle que j'ai évoqués.

    Nous avons créé l'Union douanière et l'Union économique eurasiatique non par la force, mais en cherchant des compromis. Ce processus n'était pas facile. Il était compliqué et a duré plusieurs années. Grâce aux négociations et à la recherche de compromis, sur la base de conditions acceptables pour tous, nous avons créé ces organisations en espérant qu'elles donneront à nos économies et à nos peuples des avantages concurrentiels de poids, sur les marchés internationaux et dans l'espace global en général.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  24. Le président de la Commission sénatoriale des Forces armées, John McCain, a affirmé qu'Ahrar Al-Sham comprenait des éléments qui avaient été formés et armés par les États-Unis. Par conséquent, selon lui, l'attaque russe contre les terroristes est une agression contre les États-Unis. Dans la même logique, il a préconisé de livrer des missiles sol-air aux jihadistes afin qu'ils abattent les avions russes.

    Un message à la Turquie

    Sachant que le groupe Ahrar Al-Sham, autrefois sponsorisé par le Koweït, est actuellement largement financé et encadré par des officiers de l'armée turque, ces bombardements adressaient une mise en garde au président Recep Tayyip Erdogan.

    Celui-ci a d'abord remplacé le prince saoudien Bandar bin Sultan comme coordinateur du terrorisme islamique international. Puis, il a fait de la Turquie le refuge des Frères musulmans, en remplacement du Qatar. En décembre 2014, la Turquie avait signé un accord gazier stratégique avec la Russie, qu'elle avait finalement abandonné sous la pression états-unienne. Simultanément, la Turquie et l'Ukraine ont créé une « Brigade islamique internationale » pour combattre l'« occupation russe de la Crimée ». Les relations entre Ankara et Moscou se sont donc subitement tendues [1].

    -- Commentaire : Une entente entre néo-nazis et islamistes, tous deux soutenus par les mêmes.
    En outre, quel mensonge éhonté que de parler « d'occupation russe de la Crimée », quand on sait que c'est la Crimée elle-même qui a demandé son rattachement à la Russie.--

    Lors d'un déplacement à Moscou du président Erdogan, le 23 septembre, à l'occasion de l'inauguration de la plus grande mosquée d'Europe, son homologue russe était parvenu à le convaincre d'adoucir sa rhétorique contre la République arabe syrienne, mais pas à lui faire abandonner sa politique d'agression.

    De retour dans son pays, M. Erdogan s'était contenté de déclarer que le départ du président el-Assad n'était plus un préalable au règlement de la crise syrienne. Trouvant cette avancée insuffisante, la Russie avait alors décerné des brevets de lutte anti-Daesh au PKK, laissant entendre qu'elle pourrait soutenir le parti kurde turc contre son gouvernement.

    Aucun groupe terroriste ne sera épargné

    En choisissant de frapper Al-Qaïda et Ahrar Al-Sham, la Russie a déplacé le débat de l'unanimité de façade contre Daesh, à la cacophonie face à Al-Qaïda. Si tout le monde admet aujourd'hui que l'organisation fondée par Oussama ben Laden est originellement une création des États-Unis, chacun croit ou fait semblant de croire qu'elle s'est retournée contre son créateur et lui infligé de terribles pertes le 11-Septembre 2001.

    Or, Al-Qaïda a été l'allié de l'Otan en Libye pour renverser la Jamahiriya et assassiner Mouamar el-Kadhafi. Cette réalité était si choquante pour le général états-unien Carter Ham, commandant de l'AfriCom, qu'il demanda à être relevé de ses fonctions au profit de l'Alliance atlantique.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  25. En Syrie, la France et la Turquie livrèrent des munitions à Al-Qaïda par l'entremise de l'Armée syrienne libre ainsi que l'atteste un document de l'ASL, transmis le 14 juillet 2014 au Conseil de sécurité des Nations unies [2].

    Et actuellement, le général David Petraeus, ancien directeur de la CIA, et son ami John McCain appellent à soutenir Al-Qaïda contre la République arabe syrienne.

    Le groupe Ahrar Al-Sham lui-même a été constitué juste avant le début des événements en Syrie, en mars 2011, par des Frères musulmans dont certains étaient des cadres d'Al-Qaïda. Au passage, son existence démontre que, contrairement aux propos du président Hollande à la tribune de l'Onu, le terrorisme en Syrie existait avant le début de la guerre et n'en est donc pas la conséquence, mais bien la cause comme l'affirme le président el-Assad.

    En définitive, quels que soient les mensonges de l'Otan et les contradictions qu'ils engendrent chez les uns et les autres, les Russes n'épargneront pas certains groupes en fonction de leurs sponsors secrets, mais bombarderont toutes les cibles liées aux groupes terroristes listés par les Nations unies (Al-Qaïda, Al-Nosra, Daesh).

    Qui s'oppose activement à l'intervention russe ?

    Depuis le début du déploiement de l'armée russe —et il n'est pas encore débattu des troupes au sol à venir de l'OTSC—, une vaste campagne de désinformation est conduite dans le monde pour accuser la Russie

    - d'encadrer l'Armée arabe syrienne ;

    - de bombarder non pas des groupes terroristes, mais des populations civiles « hostiles au régime » ;

    - de préparer une vaste offensive avec les Gardiens de la Révolution iranienne.

    - voir clip sur site -

    La propagande de guerre, qui était la base et la caractéristique de la guerre de 4ème génération coordonnée par l'Otan de février 2011 à mars 2012, avait progressivement diminuée. Alors que pendant une année, on entendait chaque jour une histoire imaginaire illustrant les crimes supposés du « régime », la propagande de guerre se limitait désormais à quelques petits groupes ; dont l'OSDH, une officine londonienne des Frères musulmans à laquelle s'abreuvent les médias atlantistes. Avec un réflexe pavlovien, les médias atlantistes reproduisent sans réfléchir les mensonges les plus éhontés.

    - voir clip sur site -

    En premier lieu, on utilisa une vidéo de l'Armée arabe syrienne dans laquelle on entend des voix en russe pour faire croire que les Syriens étaient encadrés par des officiers russes. En réalité, la voix correspond à un échange par talkie-walkie entre jihadistes. Yuri Artamonov a démonté cette erreur d'interprétation en étudiant la bande sonore [3].

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer

  26. - voir clip sur site -

    Puis, ce fut un déferlement d'images et de vidéos sur les victimes civiles des bombardements russes. Des images et des vidéos diffusées durant le débat à la Douma, c'est-à-dire avant les bombardements.

    Enfin, on présente la présence de combattants iraniens en Syrie comme la préparation d'une vaste contre-offensive du « régime » et de ses alliés contre les « rebelles ». En réalité, après la chute de Palmyre, des Forces iraniennes ont été autorisées par les États-Unis à s'impliquer en Syrie, mais leur nombre reste inférieur à 5 000, ce qui est très insuffisant pour mener une contre-offensive dans un territoire immense. Quant aux rebelles armés, nous avons déjà signalé qu'ils sont tous liés soit à al-Qaïda, soit à Daesh.

    Reste à prouver qui organise cette campagne d'intoxication et pourquoi. S'il n'est pas possible de trouver la solution en ne pensant qu'à la Syrie, la réponse est claire lorsqu'on replace ce théâtre de guerre dans le contexte de la refondation des relations internationales.

    La proposition russe au Conseil de sécurité

    La Russie a proposé que le Conseil de sécurité étudie durant tout le mois d'octobre la manière de lutter contre le terrorisme non seulement en Syrie, mais dans l'ensemble de l'Afrique du Nord et du Proche-Orient [4].

    À l'évidence, Moscou et Washington sont convenus d'appliquer aujourd'hui l'accord qu'ils avaient conclu en 2012 — et que Clinton, Petraeus, Allen, Feltman, Hollande et Fabius ont saboté — : se partager les responsabilités dans le monde arabe. Cependant, la Russie ne souhaite pas s'engager sur des sables mouvants et appelle d'abord à assainissement du terrain.

    Rappelons la base de cet accord : les États-Unis pourront retirer une partie de leurs troupes stationnées dans la région lorsque la Russie se portera garante de la sécurité d'Israël [5].

    La Russie pose comme condition à ce nouveau partage du monde le passage d'un système impérialiste, tel que celui de Yalta, à un système fondé sur le droit international en général et la Charte des Nations unies en particulier. Elle condamne donc à l'avance « l'ingérence dans les affaires intérieures d'États souverains, le recours à la force sans l'autorisation du Conseil de sécurité et la livraison d'armes à des acteurs non étatiques extrémistes ».

    Que l'on ne s'y trompe pas, cette solution suppose l'application des résolutions du Conseil de sécurité, y compris celles concernant Israël, la mise en œuvre de l'Initiative de paix arabe et du Plan d'action global commun concernant le programme nucléaire iranien, la création de mécanismes de contrôle du respect par les États de l'ensemble de ces textes, et enfin la lutte globale contre l'idéologie des Frères musulmans.
    À retenir :

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  27. - Malgré le lourd contentieux qui les oppose (déploiement du bouclier anti-missiles, renversement du régime en Ukraine, tentative de juger Vladimir Poutine devant un Tribunal international), le Kremlin considère qu'il peut aider l'administration Obama à constater l'inefficacité de sa politique et à revenir au droit international.

    - Ce n'est qu'à cette condition que la Russie est prête à partager la responsabilité de la sécurité de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient avec les États-Unis, y compris la sécurité d'Israël.

    - Les bombardements russes en Syrie ne sont pas dirigés contre les alliés des États-Unis, mais constituent une aide militaire au président Obama qui, depuis un an, n'est pas obéi par la Coalition anti-Daesh.

    - La Russie espère conduire les États-Unis à une conférence de paix régionale visant à appliquer les résolutions du Conseil de sécurité — y compris le retrait d'Israël sur les frontières de 1967 —, l'Initiative de paix arabe et le Plan d'action global commun concernant le programme nucléaire iranien.

    - Pour vaincre définitivement le terrorisme islamique, il convient d'en combattre la cause : l'idéologie matérialiste des Frères musulmans.
    Notes :

    [1] « Vers la fin du système Erdogan », « L'Ukraine et la Turquie créent une Brigade internationale islamique contre la Russie », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 15 juin et 12 août 2015.

    [2] « Résolution 2165 et débats (aide humanitaire en Syrie) », Réseau Voltaire, 14 juillet 2014.

    [3] "Are there Russian troops in Syria ?", Yuri Artamonov, September 5, 2015.

    [4] À lire absolument : « Proposition russe d'un débat au Conseil de sécurité sur le terrorisme », Réseau Voltaire, 1er octobre 2015.

    [5] « Obama et Poutine vont-ils se partager le Proche-Orient ? », par Thierry Meyssan, ?dnako (Russie), Réseau Voltaire, 22 février 2013.

    http://fr.sott.net/article/26544-Vrai-ou-Faux-Moscou-et-Washington-entendent-refonder-les-relations-internationales

    RépondreSupprimer
  28. 3.000 rebelles fuient la Syrie face à l'avancée de l'armée

    05.10.2015

    Près de 3.000 combattants des groupes Etat islamique, Front al-Nosra et Jaish al-Yarmouk ont fui la Syrie pour la Jordanie face à la progression de l'armée nationale, selon une source militaire.
    Selon la source, dimanche dernier, les forces fidèles au gouvernement de Damas ont attaqué les extrémistes de l'EI et du Front al-Nosra dans la zone de Damas, ainsi que dans les provinces de Deir ez-Zor et de Homs, éliminant plus de 170 terroristes.
    L'armée gouvernementale cherche notamment à repousser les terroristes des banlieues de Damas, d'où ils effectuent des tirs de mortiers et de roquettes sur les quartiers centraux de la capitale syrienne.
    Mercredi 30 octobre, l'armée de l'air russe a entamé une opération militaire contre l'EI en Syrie épaulant les forces locales dans leur lutte contre le terrorisme à la demande du président syrien Bachar el-Assad.
    Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustibles appartenant à l'EI.

    http://fr.sputniknews.com/international/20151005/1018592879.html#ixzz3niN2tvXj

    RépondreSupprimer
  29. Inversion des rôles dans la nouvelle guerre froide

    Soumis par Tyler Durden le 05/10/2015 22:30 -0400
    Soumis par Justin Raimondo via Anti War.com,

    Ce week-end marque 25e anniversaire de la réunification de l'Allemagne, un événement qui officialisé la fin de la guerre froide Ce que l'on appelle « République démocratique allemande, » un du plus répressif des régimes imposés par soviétique établies à la suite de la seconde guerre mondiale, a été non plus. Il a implosé sans coup férir.

    La révolution sans effusion de sang en grande partie qui ont balayé l'Europe orientale, renversement des dictatures communistes de Berlin à Budapest, pénétré bientôt l'épicentre de le « empire du mal » lui-même- et l'Union des républiques socialistes soviétiques évaporé comme la brume un matin ensoleillé. C'était la fin de la guerre froide et les peuples du monde entier a poussé un soupir joyeux de secours – et encore cette joie n'était pas partagée par tous.

    Le cadre de cette secte peu gênant appelé les néoconservateurs n'étaient pas convaincus que les soviétiques étaient à leur dernier souffle: ils se sont opposés à des accords de limitation des armements signés par Ronald Reagan dans le crépuscule du Kremlin ans, attaquer comme des signes de «apaisement» et en faisant valoir que tout rapprochement avec les soviétiques donnerait leur marge de manoeuvre et la force d'unir leurs forces pour une dernière Poussée contre l'Occident. The United States, ils ont déclaré, devrait saisir cette occasion pour pousser plus fort et instaurer une politique de "démantèlement", parce que seule une politique étrangères d'agression pourrait vaincre l'Empire du mal une fois pour toutes.

    Ils se sont trompés.

    Ce qui s'est passé, au lieu de cela, c'est que les nations captives du bloc soviétique levèrent tous sur leur propres, sans aucun soutien substantiel de notre part et renversèrent leurs oppresseurs. Non pas parce que nous avions affaibli l'URSS de manière significative, mais parce qu'un système qui n'a jamais travaillé dans un premier temps a finalement atteint son critère d'évaluation. Comme les libertaires grand théoricien Ludwig von Mises avait prédit dès 1920 qu'il le ferait.

    En effet, on pourrait affirmer que tous nos efforts pendant la guerre froide avaient simplement renforcé le projet léniniste, anormalement prolongeant sa durée de vie. Pour Joseph que Stalin s'est rendu compte de deux faits essentiels dès le début:

    1) que, en dépit de la propagande soviétique, l'économie russe a été pas de match pour l'Ouest, et qu'il était nécessaire de construire jusqu'à l'industrie soviétique à grande échelle. Ainsi commença les divers Plans quinquennaux qui visait à faire le grand saut d'une économie agricole vers l'arrière en quelque chose ressemblant à un atelier industriel.

    2) que la vieille idéologie bolchevique de le «internationalisme prolétarien» – l'idée que la révolution mondiale est un accessoire pour la survie de l'État soviétique – devait être abandonné. Les trotskistes, qui s'accrochait à la conception originale de léniniste, ont été purgés, et à la place de l'ancienne ligne de parti, les staliniens substitué soviétique "patriotisme", c'est-à-dire du nationalisme russe, comme l'idéologie officielle de la post-léniniste Kremlin.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  30. Alors que le projet économique du régime stalinien a rendu les résultats douteux – esclaves ne peuvent pas servir de surmonter pas la base d'un ordre économique modern et l'incapacité du système soviétique à surmonter le problème de calcul – leur révisionnisme idéologique a rencontré plus de succès. Au lieu de faire appel à un idéal abstrait, c'est-à-dire l'égalitarisme, les théories de Karl Marx, etc., qu'ils évoquaient plutôt la fidélité aux allégeances réelles : en bref, ils sont devenus « patriotes, » dans n'importe quel pays ils étaient exploités.

    En Russie, la propagande soviétique axée sur la « grande guerre patriotique » contre l'Allemagne pendant la seconde guerre mondiale – bien sûr minimiser le Pacte Staline avec Hitler et leur invasion conjointe de la Pologne, qui a déclenché le conflit dans un premier temps. Bien sûr, le peuple russe devait attendre en ligne pour les éléments plus simples, mais, le régime leur a dit – avec raison – que l'Occident s'apprêtait à détruire, tout comme Hitler avait essayé de le faire, et que seul le gouvernement soviétique pourrait protéger Sainte mère Russie contre une répétition de cette horrible catastrophe dans laquelle des millions ont péri.

    Dans le tiers monde, où les soviétiques étaient engagés dans une bataille idéologique aux régimes soutenus par l'Ouest, ils posent en défenseurs de la "libération nationale" et – niant purement communistes slogans – appelé à une « révolution démocratique nationale » et a fulminé contre « la domination étrangère, » dénonçant les brutalités du colonialisme. C'est ce que fait la victoire du Front de libération nationale dominée par les communistes de possibles au Vietnam, et celle-ci mise sous tension des insurrections marxiste dans toute l'Asie, Afrique et Amérique latine. Fidel Castro s'est jamais révélé comme un communiste jusqu'à bien après l'accession au pouvoir parce qu'il a réalisé ce que Staline a découvert bien avant la révolution cubaine a renversé un despote soutenu par U.S.: que nationalisme – allégeance à une entité réellement existante, plutôt qu'à une abstraction de la morale ou idéologique – a le pouvoir d'inspirer les gens à résister.

    Donc bien que la réalité économique finalement vaincu les soviétiques et voué leur système à l'échec dès le début, ils ont réussi à survivre tant qu'ils ont fait – et inspirent un mouvement mondial – en grande partie en raison de l'énergie transmise à eux par l'Occident. Le même effort pour « faire reculer » le communisme a eu le résultat inverse, générant une réaction nationaliste qui a aidé les soviétiques à tel point que, pendant un certain temps, il semblait – sur la surface – comme si elles avaient l'avantage. Communisme, vous vous en souvenez, était censé pour être la « vague de l'avenir, » ainsi que tous les autres totalitaires mouvements – fascisme et national-socialisme – qui a gagné l'ascendant à la suite de la première guerre mondiale. Il s'est avéré que, marxisme s'est avérée une impasse, mais une qui avait toutes les apparences d'une idée dont le temps était venu.

    Un regard en arrière sur la disparition des Soviets, on peut voir que le même orgueil qui a aveuglé les communistes à leur propre déclin imminent et la chute a son écho dans le monde actuel.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  31. The Western réponse à l'implosion communiste était, au début, tout à fait raisonnable. Dans les négociations avec Mikhail Gorbachev, qui a vu l'empire soviétique en ruine tout autour de lui, les dirigeants occidentaux a garanti que l'OTAN ne déplacerait pas vers l'est. Comme Joshua Shifrinson, citant déclassifié nous vos documents officiels, a fait valoir dans Foreign Affairs:

    "L'histoire commence dans les mois qui suivent la chute du mur de Berlin, que les décideurs ont lutté pour déterminer si et comment une Allemagne divisée peut réunifier. Début des années 1990, responsables américains et ouest-allemands a décidé de demander la réunification. Incertain de savoir si les soviétiques seraient disposés à se retirer de la RDA, ils ont décidé d'offrir un quid pro quo.

    "Le 31 janvier, ministre des affaires étrangères allemand Hans-Dietrich Genscher déclare publiquement qu'il n'y aurait « aucun extension de l'OTAN territoire roulait vers l'est » après la réunification. Deux jours plus tard, US Secretary of State James Baker a rencontré Genscher pour discuter du plan. Bien que Baker n'a pas publiquement approuver le plan de Genscher, il a servi de base à des réunions ultérieures entre Baker, le Président soviétique Mikhail Gorbachev et ministre des affaires étrangères soviétique Eduard Shevardnadze. Au cours de ces discussions, Baker souligné à maintes reprises l'accord informel sur la table, tout d'abord dire Chevardnadze que compétence de l'OTAN « ne serait pas déplacer vers l'est » et plus tard offrant Gorbachev « assurances qu'il n'y aurait pas d'extension de l'est les compétence actuelle de l'OTAN. » Lorsque Gorbatchev a fait valoir que « un élargissement de la zone de l'OTAN » était « pas acceptable », Baker a répondu, « Nous sommes d'accord avec ça. » Plus explicite a été une rencontre avec Chevardnadzé le 9 février, dans lequel Baker, selon la transcription de département d'État déclassifiée, a promis « cuirassé garantit que compétence ou les forces de l'OTAN ne seraient pas déplacer vers l'est. » Martelage Accueil le point, le chancelier allemand Helmut Kohl a avancé un engagement identique au cours de réunions à Moscou le lendemain.

    « À ce moment-là, il était facile de voir les grandes lignes d'un nouveau paysage stratégique en vue : serait réunifier l'Allemagne, l'Union soviétique serait tirer vers l'arrière et l'OTAN mettrait un terme en place. Selon le sens ordinaire de l'expression « l'est », tous les pays auxquels l'OTAN élargi plus tard seraient restées à l'extérieur de l'orbite occidentale. Comme le dit un diplomatique câble résumant les réunions de Baker, "le Secrétaire a précisé que les Etats-Unis ont appuyé l'objectif d'unification [allemand] ans ; que nous avons soutenu une Allemagne unifiée au sein de l'OTAN, mais que nous étions prêts à faire en sorte que la présence militaire de l'OTAN s'étendrait pas plus loin vers l'est. ""

    Pourtant les pressions intérieures aux États-Unis pour l'expansion de l'OTAN étaient trop fortes pour permettre cette garantie pendant très long. L'OTAN impose des normes pour ses armées de membre, et les mises à jour requises pour l'admission de l'Europe de l'est pays seraient avérerait extrêmement rentables pour nous, fabricants d'armes – qui bientôt a lancé une campagne pour l'élargissement de l'OTAN qui avait ses tentacules dans les deux partis politiques. Et il y avait aussi l'intrinsèquement expansionniste dynamique intégré dans tous les empires mondiaux, tels que l'américain. Cela a été alimentée par le Kool-Aid idéologique de la fable de "fin de l'histoire", poussé par les néoconservateurs, qui rêvait d'un hégélien "État homogène universel» – pour être mis en place par les États-Unis d'Amérique.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  32. Que l'OTAN fait grimper aux portes de Moscou, ce qui est arrivé, assez curieusement, est que les américains et les Russes commuté rôles. Le premier cas, invoquant un militant internationalisme « démocratique », adoptée l' État d'esprit et de la rhétorique révolutionnaire des communistes staliniens avant début, alors que ce dernier a repris le rôle de conservatizing abandonné par Washington.

    Qui est où nous sommes aujourd'hui – sauf que le danger posé par Washington est largement supérieur à tout l'ancien empire soviétique pourrait avoir rassemblé, pour deux raisons:

    1) le système économique soviétique était intrinsèquement impraticable et s'est terminée le seul moyen qu'il aurait pu se terminer. En revanche, le système économique américain est la plus puissante machine industrielle au monde ait jamais connu : le capitalisme a créé d'énormes richesses, et alors que nous avons mangé beaucoup de nos semences de maïs et construit une énorme montagne de dette, le système est encore en roue libre le long sur les réalisations du passé.

    2) Staline était essentiellement une « isolationniste », autrement dit, il ne voulait pas s'impliquer trop dans les affaires des autres pays concernés, comme il était avec cimenter sa propre despotisme à la maison. C'est pourquoi il a abandonné le léninisme vieux, conduisit Trotsky à l'exil et déclara la doctrine officielle soviétique du « socialisme dans un seul pays. » Aux États-Unis, cependant, « l'isolationnisme » est du style : les deux parties soutiennent une politique étrangère « internationaliste », ne différant que par les détails de la façon d'appliquer le principe général d'empire-bâtiment à l'échelle mondiale.

    Tout cela signifie que les plus riches nations du monde a décidé il peut et doit dominer le monde – et s'est lancé dans une campagne, composé de militaires et aspects de « soft power », pour y parvenir simplement. Et tandis que cet effort sape efficacement tout ce qui demande aux États-Unis une fois devait être être le leader du monde « Libre » – comme Edward Snowden a révélé, et que l'érosion continue de nos libertés constitutionnelles souligne chaque jour – Washington brandit toujours la bannière de la « liberté » avec une grande efficacité, surtout en comparaison avec les régimes, elle cherche à renverser.

    Avait-il déclaré, le gouvernement des États-Unis est que le plus grand danger pour la paix et la liberté du monde ait jamais connu. C'est le cas précisément parce qu'il a brandie la torche de la liberté pour si longtemps, un exemple pour le monde de ce qu'une société fondée sur la liberté individuelle peut atteindre. C'est le grand paradoxe de la puissance américaine. Que nous abandonnons notre héritage libertaire – alors même que nous conservons les formes d'une République constitutionnelle – nous détruire ce qui a fait notre puissance possible.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  33. Le processus est réversible : nous pouvons restaurer notre vieille République – mais seulement si nous abandonnons le mirage de l'empire. Si nous continuons à poursuivre le rêve fatal d'un internationalisme bienfaisant, l'Amérique se perdre elle-même, dissoudre son caractère unique – et semer la destruction, non seulement sur son propre peuple, mais sur les peuples du monde. Dans le passage des rôles avec les soviétiques, nous préfigurent leur sort : et l'implosion qui en résulte va secouer le monde jusqu'à ses fondations de manière que la chute du Kremlin n'a jamais faite. Dans la programmation de notre propre autodestruction, nous va probablement glisser une grande partie du monde avec nous.

    Ceux sont les enjeux, et ils sont élevés – trop haut pour nous contre interventionnistes pour se reposer un instant unique.

    ttp://www.zerohedge.com/news/2015-10-05/role-reversal-new-cold-war

    RépondreSupprimer
  34. Le terrible dénouement

    Christopher Lynn Hedges
    Truthdig
    dim., 30 août 2015 07:29 UTC
    Traduction: Nicolas Casaux, Édition & Révision: Héléna Delaunay

    Le joug idéologique et physique de la puissance impériale États-unienne, soutenu par l'idéologie utopique du néolibéralisme et du capitalisme mondialisé, se désagrège. Beaucoup, dont nombre de ceux évoluant au cœur de l'empire états-unien, reconnaissent que chaque promesse faite par les partisans du néolibéralisme est un mensonge. La richesse mondiale, au lieu d'être équitablement répartie comme l'ont promis les partisans du néolibéralisme, a été siphonnée entre les mains d'une élite oligarchique vorace, entraînant ainsi d'immenses inégalités économiques. Les travailleurs pauvres dont les syndicats et les droits ont été éliminés et dont les salaires stagnent ou baissent depuis 40 ans, ont été condamnés à la pauvreté chronique et au chômage, transformant leur vie en une crise interminable, source d'un stress permanent. La classe moyenne s'évapore. Des villes qui produisaient et offraient autrefois des emplois en usine se changent en villes fantômes. Les prisons sont surpeuplées. Les corporations ont orchestré la destruction des barrières commerciales, engrangeant ainsi plus de 2.1 billions de dollars en profits dans des banques offshores pour éviter de payer des taxes. Et l'ordre néolibéral, malgré sa promesse de construire et de répandre la démocratie, a éviscéré les systèmes démocratiques, les transformant en Léviathans corporatistes.

    La démocratie, particulièrement aux États-Unis, est une farce, vomissant des démagogues d'extrême-droite comme Donald Trump, qui pourrait devenir le candidat républicain à la présidentielle, et peut-être même le président, ou d'insidieux et malhonnêtes larbins corporatistes comme Hillary Clinton, Barack Obama, et, s'il tient sa promesse de soutien au candidat démocrate, Bernie Sanders. Les étiquettes « libéral » et « conservateur » sont dépourvues de sens dans l'ordre néolibéral. Les élites politiques, républicaines ou démocrates, servent les intérêts des corporations et de l'empire. Elles sont des facilitatrices, tout comme la majorité des médias et des universitaires, de ce que le philosophe politique Sheldon Wolin appelle notre système de « totalitarisme inversé ».

    En période de crise nationale et d’indignation publique, d’étranges et dangereux candidats émergent souvent. Ci-dessus, Donald Trump (à gauche), à droite, un épi de maïs (toute ressemblance est purement fortuite)

    L'attraction exercée par Trump, comme celle de Radovan Karadzic, ou de Slobodan Milosevic, lors de l'éclatement de la Yougoslavie, s'explique par sa bouffonnerie, qui s'avère dangereuse, moquant la faillite totale de la charade politique. Elle expose la dissimulation, l'hypocrisie, la corruption légalisée. Nous percevons, à travers cela, une insidieuse — et pour beaucoup, rafraichissante — honnêteté. Les nazis utilisèrent cette tactique pour prendre le pouvoir lors de la république de Weimar. Les Nazis, même aux yeux de leurs opposants, avaient le courage de leurs convictions, quelle qu'ait pu être l'immondice de ces convictions. Ceux qui croient en quelque chose, aussi répugnante soit elle, se voient souvent respectés à contrecœur.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  35. Ces forces néolibérales détruisent également rapidement les écosystèmes. La Terre n'a pas connu de perturbation climatique de cette envergure depuis 250 millions d'années et l'extinction permienne, qui a annihilé jusqu'à 90% de toutes les espèces. Un pourcentage que nous semblons déterminés à reproduire. Le réchauffement climatique est inarrêtable, avec la fonte rapide des calottes polaires et des glaciers, le niveau des mers s'élèvera d'au moins 3 mètres lors des prochaines décennies, noyant sous les eaux nombre de villes côtières majeures. Les méga-sécheresses laissent d'immenses parcelles de la Terre, dont des parties de l'Afrique et de l'Australie, la côte Ouest des USA et du Canada, le Sud-Ouest des USA, arides et en proie à d'incontrôlables feux de forêts. Nous avons perdu 7.2 millions d'acres à cause des nombreux incendies qui ont ravagé le pays cette année et les services forestiers ont d'ores et déjà dépensé 800 millions de dollars dans leurs luttes contre les incendies en Californie, à Washington, en Alaska et dans d'autres états. Le mot même de « sécheresse » fait partie de la supercherie, sous-entendant que tout cela est en quelque sorte réversible. Ça ne l'est pas.

    -- Commentaire : Passons sur le « réchauffement climatique » apocalyptique prédit : voici de quoi refroidir quelques ardeurs...

    Et parlant de perturbations et d'extinction, nous vous recommandons le livre « Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique » pour une meilleure compréhension des phénomènes qui se passent actuellement sur notre planète et un aperçu de ce que pourrait nous réserver l'avenir. --

    Des migrants fuyant la violence et la famine régnant dans des pays comme la Syrie, l'Irak, l'Afghanistan, la Libye, et Érythrée, affluent en Europe. 200 000 migrants, sur les 300 000 ayant rejoint l'Europe cette année, ont atterri sur les côtes grecques. 2500 sont morts depuis le début de l'année en mer, sur des bateaux surpeuplés et délabrés ou à l'arrière de camions comme celui que l'on a découvert la semaine dernière en Autriche, qui contenait 71 corps, dont des enfants. C'est le plus important flux de réfugiés en Europe depuis la seconde guerre mondiale, une augmentation de 40 % depuis l'an dernier. Et le flot ne fera que croître. D'ici 2050, selon nombre de scientifiques, entre 50 et 200 millions de réfugiés climatiques auront fui vers le Nord, pour échapper aux zones rendues invivables par les températures croissantes, les sécheresses, les famines, les maladies, les inondations côtières et le chaos des états en faillite.

    La désintégration physique, environnementale, sociale et politique s'exprime également à travers une poussée de violence nihiliste motivée par la rage. Des tireurs fous commettent des massacres dans des centres commerciaux, dans des cinémas, des églises et des écoles aux États-Unis, Boko Haram et l'État islamique, ou ISIS, sont en pleine frénésie meurtrière. Des attentats suicides sont méthodiquement perpétrés et entraînent des chaos meurtriers en Irak, en Afghanistan, en Arabie Saoudite, en Syrie, au Yémen, en Algérie, en Israël et dans les territoires palestiniens, en Iran, en Tunisie, au Liban, au Maroc, en Turquie, en Mauritanie, en Indonésie, au Sri Lanka, en Chine, au Nigeria, en Russie, en Inde et au Pakistan. Ils ont frappé les États-Unis le 11 septembre 2001 et en 2010 lorsqu'Andrew Joseph Stack III a détourné un petit avion dans un bâtiment d'Austin, au Texas, qui abritait des agents du fisc. Le fanatisme est alimenté par la détresse et le désespoir. Ce n'est pas le produit de la religion, bien que la religion devienne souvent le vernis sacré de la violence. Plus les gens seront désespérés, plus cette violence nihiliste se propagera.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  36. « Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître, et dans ce clair-obscur surgissent les monstres », écrivait le théoricien Antonio Gramsci.

    Ces « monstres » continueront à se propager jusqu'à ce que l'on reconfigure radicalement nos relations entre nous et nos relations avec les écosystèmes. Mais rien ne garantit qu'une telle reconfiguration soit possible, particulièrement si les élites parviennent à s'accrocher au pouvoir à l'aide de leur appareil de surveillance et de sécurité mondial, omniprésent, et de l'importante militarisation de leurs forces de police. Si nous ne renversons pas le système néolibéral, et ce, rapidement, nous libèrerons un cauchemar hobbesien de violence étatique croissante et de contre-violence. Les masses pauvres seront condamnées à la misère et à la mort. Certains tenteront de résister violemment. Une petite élite, vivant dans une version moderne de Versailles ou de la cité interdite, aura accès à des commodités refusées à tous les autres. La haine deviendra l'idéologie dominante.


    L'attrait exercé par l'État islamique, qui compte plus de 30 000 combattants étrangers, s'explique en ce qu'il exprime la rage ressentie par les dépossédés de la Terre et en ce qu'il s'est libéré des entraves de la domination occidentale. Il défie la tentative néolibérale de transformation de l'opprimé en déchet humain. Vous pouvez condamner sa vision médiévale d'un état musulman et ses campagnes de terreur contre les shiites, les yazidis, les chrétiens, les femmes et les homosexuels — ce que je fais — mais l'angoisse qui inspire toute cette sauvagerie est authentique ; vous pouvez condamner le racisme des suprématistes blancs qui se rallient à Trump — ce que je fais — mais ils ne font eux aussi qu'obéir à leur propre frustration et désespoir. L'ordre néolibéral, en transformant les gens en main d'œuvre superflue et par extension en êtres humains superflus, est responsable de cette colère. Le seul espoir restant réside en une réintégration des dépossédés dans l'économie mondiale, afin de leur donner un sentiment d'opportunité et d'espoir, de leur donner un futur. Sans cela, rien n'endiguera le fanatisme.

    L'État islamique, à l'instar des chrétiens de droite aux États-Unis, vise un retour vers une pureté inatteignable, un utopisme, un paradis sur terre. Il promet d'établir une version du califat du 7ème siècle. Les sionistes du 20ème siècle, en cherchant à former l'État d'Israël, ont utilisé la même stratégie en appelant à la re-création de la nation juive mythique de la Bible. ISIS, à l'instar des combattants juifs ayant fondé Israël, cherche à construire son état (maintenant de la taille du Texas) à travers la purification ethnique, le terrorisme et l'utilisation de combattants étrangers. Sa cause utopique, tout comme la cause républicaine de la guerre civile espagnole, attire des dizaines de millions de jeunes, en majorité des jeunes musulmans rejetés par l'ordre néolibéral. L'État islamique offre une vision recomposée d'une société brisée. Il offre un lieu et un sentiment d'identité — ce que n'offre pas le néolibéralisme — à ceux qui embrassent cette vision. Il appelle à se détourner du culte mortifère du moi qui est au cœur de l'idéologie néolibérale. Il met en avant le caractère sacré du sacrifice personnel. Et il ouvre une voie à la vengeance.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  37. Jusqu'à ce que nous démantelions l'ordre néolibéral, afin de recouvrer la tradition humaniste rejetant la perception des êtres humains et de la Terre comme marchandises à exploiter, notre forme de barbarie industrielle et économique affrontera la barbarie de ceux qui s'y opposent. Le seul choix qu'offre la « société bourgeoise », comme le savait Friedrich Engels, est « le socialisme ou la régression vers la barbarie ». Il est temps de faire un choix.

    Nous ne sommes pas, aux États-Unis, moralement supérieurs à l'État islamique. Nous sommes responsables de la mort de plus d'un millions d'Irakiens et de la migration forcée de plus de 4 millions d'autres. Nous tuons en plus grand nombre. Nous tuons avec encore moins de discernement. Nos drones, nos avions de combats, notre artillerie lourde, nos bombardements navals, nos mitrailleuses, nos missiles et forces prétendument spéciales — des escadrons de la mort dirigés par l'état — ont décapité bien plus de gens, enfants inclus, que l'État islamique. Lorsque l'État islamique a brûlé vif un pilote jordanien dans une cage, cela faisait écho aux agissements quotidiens des États-Unis, lorsqu'ils incinèrent des familles dans leurs maisons, avec les frappes aériennes. Cela faisait écho à ce que font les avions de combats israéliens à Gaza. Oui, ce que l'État islamique a fait était plus brutal. Mais moralement ça n'était pas différent.

    J'ai un jour demandé au co-fondateur du groupe militant Hamas, le Dr Abdel Aziz al-Rantisi, pourquoi le Hamas cautionnait les attentats suicides, qui entraînaient la mort de civils et d'enfants israéliens, alors que les palestiniens dominaient du point de vue de la morale, en tant que peuple occupé. « Nous arrêterons de tuer leurs enfants et leurs civils dès qu'ils arrêteront de tuer nos enfants et nos civils », m'a-t-il répondu. Il souligna que le nombre d'enfants israéliens qui avaient été tués s'élevait à ce moment-là à deux douzaines, tandis que les pertes palestiniennes s'élevaient à plusieurs centaines d'enfants. Depuis 2000, 133 israéliens et 2061 enfants palestiniens ont perdu la vie. L'attentat suicide est un acte de désespoir. C'est, à l'instar des bombardements incessants de Gaza par Israël, un crime de guerre. Mais lorsqu'on le considère comme la réponse à une terreur étatique incontrôlée, il est compréhensible. Le Dr Rantisi fut assassiné en Avril 2004 par Israël qui fit tirer sur sa voiture à Gaza un missile Hellfire depuis un hélicoptère Apache. Son fils Mohammed, qui était dans le véhicule avec lui, fut aussi tué dans l'attentat. La spirale de violence qui en résulte, plus d'une décennie après ces meurtres, perdure encore.

    Ceux qui s'opposent à nous offrent une vision d'un monde nouveau. Nous n'offrons rien en retour. Ils offrent un contrepoids au mensonge néolibéral. Ils parlent pour ses victimes, prisonnières de bidonvilles sordides au Moyen-Orient, en Afrique, en Europe et en Amérique du Nord. Ils condamnent l'hédonisme grotesque, la société du spectacle, le rejet du sacré, la consommation débridée, la richesse personnelle en tant que fondement principal du respect et de l'autorité, la célébration aveugle de la technocratie, la réification sexuelle — y compris une culture dominée par la pornographie — et la léthargie (largement appuyée par l'abondance des médicaments) utilisée par tous les régimes agonisants, pour détourner l'attention des masses et leur confisquer le pouvoir. De nombreux djihadistes, avant de devenir de violents fondamentalistes, ont été victimes de ces forces. Il y a des centaines de millions de gens comme eux, qui ont été trahis par l'ordre néolibéral. Une véritable poudrière, et nous ne leur offrons rien.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  38. « Quand sa rage éclate, il retrouve sa transparence perdue, il se connaît dans la mesure même où il se fait ; de loin nous tenons sa guerre comme le triomphe de la barbarie », a écrit Frantz Fanon dans Les Damnés de la Terre, « mais elle procède par elle-même à l'émancipation progressive du combattant, elle liquide en lui et hors de lui, progressivement, les ténèbres coloniales. Dès qu'elle commence, elle est sans merci. Il faut rester terrifié ou devenir terrible ; cela veut dire : s'abandonner aux dissociations d'une vie truquée ou conquérir l'unité natale. Quand les paysans touchent des fusils, les vieux mythes pâlissent, les interdits sont un à un renversés : l'arme d'un combattant, c'est son humanité. Car, en le premier temps de la révolte, il faut tuer : abattre un Européen c'est faire d'une pierre deux coups, supprimer en même temps un oppresseur et un opprimé : restent un homme mort et un homme libre. »

    Ceux au pouvoir apprennent-ils l'histoire ? Ou peut-être est-ce ce qu'ils veulent. Une fois que les Damnés de la Terre se changeront en État islamique, ou adopteront la contre-violence, l'ordre néolibéral pourra supprimer les dernières entraves qui le retenaient et commencer à tuer en toute impunité. Les idéologues néolibéraux, après tout, sont eux aussi des fanatiques utopistes. Et eux aussi ne savent s'exprimer qu'à travers le langage de la force. Ils sont notre version de l'État islamique.

    Le monde binaire que les néolibéraux ont créé — un monde de maîtres et de serfs, un monde où les damnés de la terre sont diabolisés et soumis par une perte de liberté, par « l'austérité » et la violence, un monde où seuls les puissants et les riches ont des privilèges et des droits — nous condamnera et nous entraînera vers une dystopie effrayante. La révolte émergente, mal définie, paraissant éparse, surgit des entrailles de la terre. Nous apercevons ses éclairs et ses tremblements. Nous voyons son idéologie pétrie de rage et d'angoisse. Nous percevons son utopisme et ses cadavres. Plus l'ordre néolibéral engendre de désespoir et de détresse, que ce soit à Athènes, à Bagdad ou à Ferguson, plus les forces de répression étatique sont utilisées pour étouffer l'agitation et extraire les dernières gouttes de sang des économies exsangues, plus la violence deviendra le principal langage de la résistance.

    Ceux d'entre nous qui cherchent à créer un monde un tant soit peu viable disposent de peu de temps. L'ordre néolibéral, pillant la Terre et asservissant les vulnérables, doit être anéanti. Cela n'arrivera que si nous le confrontons en opposition directe, en étant prêts à entreprendre des actes de sacrifices personnels et de révolte prolongée qui nous permettent de faire obstruction et de démanteler tous les aspects de la machinerie néolibérale. Je crois que l'on peut accomplir cela à travers la non-violence. Mais je ne peux nier l'émergence inéluctable de la contre-violence, provoquée par la myopie et l'avarice des mandarins néolibéraux. La paix et l'harmonie n'embraseront peut-être pas la Terre entière si nous y parvenons, mais si nous ne destituons pas les élites dominantes, si nous ne renversons pas l'ordre néolibéral, et si nous ne le faisons pas rapidement, nous sommes perdus.

    http://fr.sott.net/article/26552-Le-terrible-denouement

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Ne parlons pas ou plus de religions (qui ne tiennent debout au XXI è siècle (!) qu'avec les faux sondages de presse qui invente tel ou tel quôtat), mais plutôt de la direction que peut prendre tel ou tel esprit chez telle ou telle personne. Car, vous n'ignorait pas qu'existe aujourd'hui le scalaire (si peu décrit de nos jours !) et, qu'il a été employé en Irak (entr'autres). Ainsi, une personne peut devenir folle d'un instant à l'autre, tuer n'importe qui n'importe où avec n'importe quoi ! Ou se suicider, ou même: changer de religion ! d'un instant à l'autre !
      C'est aussi çà le scalaire.
      Est-il coupable d'avoir organisé une vaste bousculade dernièrement à la Mecque ? Ce qui l'ont, peuvent s'en servir pour ce qu'ils veulent.
      N'oubliez pas de lire ou de relire:

      https://rudy2.wordpress.com/

      http://educate-yourself.org/mc/

      C'est le danger invisible des ondes électromagnétiques qui vient du ciel

      Supprimer
  39. Climat : Lettre ouverte à NKM

    Par Drieu Godefridi,
    le 7 octobre 2015 dans Politique

    Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, les climato-sceptiques sont des connards. Le débat d’idées est-il pour autant clos ?

    Chère Nathalie,

    Vous considérez que les climato-sceptiques sont des connards.

    Que des dizaines de milliers de scientifiques de par le monde questionnent la scientificité des rapports du GIEC, ce groupe d’experts de l’ONU sur le climat, est ce que vous ne pouvez accepter.

    Sans doute estimez-vous que le GIEC est une organisation scientifique, qui plus est mondiale dans son envergure, et que sa parole ne saurait être mise en doute que par des « connards » précisément.

    Dans un ouvrage paru en 2010, j’ai démontré que le GIEC est une organisation politique de part en part, de type scientiste, et pas du tout une organisation scientifique. J’ai donné, sur le sujet, des dizaines de conférences, de la France aux États-Unis, ai participé à des dizaines de débats, workshops et autres, ai confronté des centaines de contradicteurs. À ce jour, personne n’est parvenu ni à réfuter mon argument, pourtant simple, ni à démontrer de façon crédible que le GIEC était une organisation scientifique.

    Par sa composition, ses compétences et son fonctionnement, le GIEC est une organisation politique. Aucun rapport n’en émane, qui n’ait passé les fourches caudines de l’Assemblée générale du GIEC, composée dans son écrasante majorité, non pas de scientifiques, mais de fonctionnaires et d’experts représentants des gouvernements.

    Mesurez-vous que deux des trois compétences du GIEC — évaluation des impacts négatifs, pour l’homme, des changements climatiques observés, et normes à mettre en œuvre pour y parer — ne peuvent être concrétisées que sur le pied de jugements de valeur ? Or, chère Nathalie, comment nier que les jugements de valeur sont la province du politique, et non de la science ?
    Vous êtes-vous jamais aventurée à jeter un œil sur la troisième partie du dernier rapport en date du GIEC, l’AR5, qui est un hymne « scientifique » à l’idéologie ultra-minoritaire et authentiquement anti-humaniste de la décroissance ?
    Enfin, comment nier que la nature d’une organisation influe sur la nature des rapports qui en émanent ? Si le GIEC est une organisation politique, ses rapports sont politiques.

    En interroger la pertinence scientifique est donc non seulement légitime, mais une question d’hygiène intellectuelle.

    Je vous adresse ce jour un exemplaire de cet ouvrage au siège des Républicains (je présume que vous y passerez à l’occasion).
    Pour conclure, je ne vous traiterai pas de connasse.
    Mon éducation me l’interdit.
    Sentiments dévoués,

    Drieu Godefridi

    Docteur en philosophie (Sorbonne), juriste,
    auteur de Le GIEC est mort, vive la science (Texquis, 2010).

    http://www.contrepoints.org/2015/10/07/224507-climat-lettre-ouverte-a-nkm

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. (...) Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, les climato-sceptiques sont des connards. (...)

      Et celles et ceux qui disent çà sont des connasses !

      Supprimer
  40. Plaidoyer pour une défense des fromages français AOC !

    le 6 octobre 2015
    par jacqueshenry

    Hier 5 octobre en dehors de Bloomberg Business et de Business Insider aucun commentaire dans la presse européenne, les quelques journaux en ligne que je parcours comme Le Temps, La Libre Belgique et The Guardian, rien non plus dans Les Echos et Le Figaro au sujet du TPP qui vient d’être finalisé à Atlanta ce week-end. On dirait qu’il faut alimenter le secret sur les négociations toujours en cours du TTIP. J’avais laissé sur ce blog (voir le lien) un commentaire au sujet de ces négociations qui ont pour but d’asseoir l’hégémonie de l’impérialisme américain sur pratiquement le monde entier hors Inde, Chine, Russie et une majorité de pays africains. Très brièvement le TPP met en place une clause autorisant les multi-nationales américaines à ester devant un tribunal américain contre n’importe quel pays souverain qui ne respecterait pas les clauses de ce traité, sans possibilité de faire appel, en d’autres termes si une société industrielle ou commerciale d’un pays ne respecte pas les termes du traité, la justice américaine passera au dessus des lois nationales ou en d’autres termes encore, isolant encore plus la Russie et la Chine, les USA, via leurs grandes corporations internationales industrielles et financières, finiront par dominer le monde.

    Le secrétaire d’Etat au commerce extérieur français Matthias Fekl a déclaré dans le Journal Sud-Ouest la semaine dernière que la France se réservait le droit de se retirer des négociations en cours pour le TTIP déplorant que la France n’avait toujours pas reçu d’offres sérieuses de la part des USA au sujet d’un certain nombre de points précis depuis le début des négociations en 2013. Par exemple la France est très attachée à ses « appellations d’origine » comme pour les fromages. Les USA ne toléreront ce système archaïque à leurs yeux que pour les vins et les spiritueux, non négociable, point barre !

    Un autre point qui avait été soulevé par Jean Arthuis en 2014 est la toute puissance de l’espionnage américain qui fait fi de la souveraineté des Etats en procédant à des écoutes jusqu’aux conversations téléphoniques d’Angela Merkel. Tant que cette emprise de la NSA n’aura pas été reconsidérée à Washington, le TTIP ne pourra pas être ratifié, selon Arthuis. De plus l’emprise des grandes compagnies impliquées dans les services digitaux, Google, Facebook, Netflix ou encore Amazon auront avec ce traité les mains libres pour transformer l’Europe en une « colonie digitale », c’est d’ailleurs déjà en grande partie le cas.

    Il n’y a même plus lieu de se poser une quelconque question, le TTIP ne bénéficiera qu’aux super-riches américains. Au risque de me faire taxer de complotiste, on peut considérer que l’ «affaire Volkwagen » comme les amendes infligées à la BNP relèvent de la stratégie globale d’asservissement de l’Europe par les USA. Il n’y a qu’à constater avec quelle rapidité la justice américaine s’est emparée de l’ « affaire VW » pour obtenir le maximum de monnaie quitte à détruire l’économie allemande. La justice américaine se place déjà au dessus des lois nationales, elle n’a aucun compte à rendre à qui que ce soit car sa mission est justement de collaborer à la mise en place de l’hégémonie impérialiste des USA sur le reste de la planète.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  41. À l’aide d’une propagande scandaleuse organisée tambour battant par la CIA, la Maison-Blanche a réussi à éloigner l’Europe de la Russie, un partenaire commercial naturel, et ses manœuvres ayant consisté à mettre en place un régime fantoche fasciste à Kiev relèvent de la même approche (au fait où en est l’enquête sur le vol MH17 ?) *. Des voix isolées comme celle de Fekl ou Arthuis suffiront-elles à faire prendre conscience aux dirigeants européens du danger de la conclusion des accords TTIP ? Inutile de compter sur Cameron qui est un pro-américain viscéral, mais quelle pourra être à terme l’attitude de la Chancelière allemande, elle qui dispose (encore) d’un certain pouvoir avant une descente aux enfers de l’économie allemande ?

    Il est temps de réagir : Monsieur Hollande, défendez les fromages français, non pas seulement pour le bien des petits producteurs régionaux de fromages qui n’appartiennent pas encore à General Food, Unilever ou Philip-Morris, mais également pour le bien de tous les citoyens français et européens !!!

    * À propos de l’enquête sur le regrettable mitraillage de l’avion de Malaysia Airlines MH 17, la famille royale hollandaise qui est partie prenante dans les agissements du WWF et de Greenpeace, organisation domiciliée en Hollande, ne peut pas prendre le risque de voir révélée au grand jour qui sont les auteurs de ce crime contre l’humanité que constitue ce vol MH 17. Chers lecteurs, lisez ou relisez l’excellente enquête dont j’ai laissé le lien sur ce blog … Aucun soupçon n’est plus permis !

    Source : Bloomberg Business

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2015/06/20/reflexions-sur-le-ttp-le-ttip-et-le-tisa/

    https://jacqueshenry.wordpress.com/2014/10/10/et-si-on-reparlait-encore-de-malbouffe/

    http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/31/89/29/Etude-sur-la-nature-des-mouvements-ecologistes/Etude-sur-la-nature-des-mouvements-ecologistes.pdf

    https://jacqueshenry.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
  42. Danger : Appel urgent à un moratoire sur la vaccination contre les VPH

    Geneviève Rail, Luisa Molino et Abby Lippman
    ledevoir.com
    lun., 05 oct. 2015 12:00 UTC


    Les campagnes de vaccination actuelles sont telles que ni les jeunes ni les parents ne peuvent donner de consentement éclairé.
    Geneviève Rail, Luisa Molino et Abby Lippman sont chercheuses à l'Université Concordia et chercheuse et professeure émérite à l'Université McGill

    Depuis 2008, le ministère québécois de la Santé finance des campagnes de vaccination contre les infections par les virus du papillome humain (VPH). Dès la 4e année du primaire, les jeunes Québécoises reçoivent gratuitement ce vaccin. Compte tenu des études en cours (dont la nôtre) et des événements actuels à l'échelle de la planète, nous croyons qu'il faut de toute urgence cesser d'administrer ce vaccin. Voici les raisons qui motivent notre demande d'un moratoire.

    Une vaccination sans consentement éclairé: les campagnes de vaccination actuelles sont telles que ni les jeunes ni les parents ne peuvent donner de consentement éclairé puisqu'ils ne sont pas mis au courant des véritables bénéfices (s'ils existent) et des effets indésirables possibles du vaccin Gardasil©, énumérés par la compagnie Merck Frosst elle-même : anémie hémolytique auto-immune, purpura, embolie pulmonaire, pancréatite, asthénie, maladies auto-immunes, réactions d'hypersensibilité, réactions anaphylactiques, bronchospasmes, urticaire, arthralgie, myalgie, thrombose veineuse, encéphalomyélite aiguë, vertiges, syndrome de Guillain-Barré, maladies des motoneurones, paralysie, convulsions, syncopes, pseudo-épilepsie, myélite, mort.


    -- Commentaire : Le papillomavirus n'a pas bonne presse et une politique de vaccination a été ainsi mise en place pour protéger les jeunes filles avant leur premier rapport sexuel. Ce virus existe pourtant sous plus de 100 formes différentes. Et d'après une recherche publiée par des scientifiques de l'université de Manchester, au moins l'une d'entre elles pourrait préserver les femmes du développement de la tumeur utérine. Le détail de l'expérience est dévoilé dans The Open Virology Journal.

    Voir aussi et spécifiquement relatif au Gardasil :
    Un médecin ose parler : Le dangereux vaccin Gardasil est complètement inutile pour prévenir le cancer du col de l'utérus
    Gardasil : futur plus gros scandale médical de tous les temps ?
    Cancer : le Gardasil, un vaccin à l'effet boomerang --

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  43. Des effets indésirables : il n'existe pas de recherche longitudinale fiable sur l'innocuité du vaccin anti-VPH, mais les effets secondaires graves semblent présents pour un pourcentage non négligeable de jeunes filles vaccinées (par exemple, au Japon, 3200 pour 100 000 filles/année). Des articles scientifiques et des rapports sur les dangers du vaccin sont apparus un peu partout dans le monde à la suite d'un nombre disproportionné de problèmes graves. Aux États-Unis, le système gouvernemental qui permet de rapporter les effets indésirables des vaccins (VAERS) a répertorié, en date de juillet 2015, plus de 40 000 cas de filles et de femmes gravement affectées après avoir reçu le vaccin anti-VPH (dont 232 morts, plus de 1300 qui sont restées handicapées et près de 8000 qui n'ont pas récupéré). Le Danemark a récemment ouvert cinq Centres régionaux d'évaluation des effets indésirables sérieux liés au vaccin anti-VPH (1200 jeunes filles se sont déjà inscrites), tandis qu'au Japon, en Israël et en Italie, la recommandation pour le vaccin anti-VPH a été retirée.

    Un système de pharmacovigilance déficient : au Québec et au Canada, lorsque des jeunes filles ont été gravement affectées par le vaccin anti-VPH, le système de pharmacovigilance a été déficient. Notre étude en cours (subventionnée par les Instituts de recherche en santé du Canada) fait état de parents qui, à la suite du décès ou des graves problèmes de santé de leur fille, n'ont eu aucune écoute de la part des professionnels de la santé, tous convaincus de l'innocuité du vaccin et donc refusant de rapporter les effets indésirables.

    Ces trois raisons à elles seules devraient suffire pour convaincre notre ministère de la santé de l'urgence d'un moratoire. Mais il y a plus.

    Une fausse priorité en santé publique : à l'aide d'un battage publicitaire, Merck Frosst a convaincu les professionnels de la santé et le public que le cancer du col de l'utérus constituait une priorité alors qu'il n'est pas dans la liste des 50 causes les plus importantes de décès chez les femmes au Québec (Statistique Canada, 2015), ou des 10 premières dans le monde (OMS, 2011). Grâce au dépistage à l'aide du test Pap, l'incidence du cancer du col de l'utérus et la mortalité due à ce cancer sont clairement en recul en Occident, y compris au Canada où seulement 1,6 femme pour 100 000/année décède de ce cancer (Statistique Canada, 2015) ;

    Un mécanisme méconnu : le cancer du col de l'utérus prend de 20 à 40 ans pour se développer. Il existe plus de 100 types de VPH et 12 types ont été recensés comme étant à « haut risque » puisqu'ils sont associés au cancer du col de l'utérus. Cependant, la très grande majorité des filles et des femmes qui ont des VPH à haut risque ne développent pas de cancer puisque ces VPH ne peuvent pas, à eux seuls, causer le cancer. D'ailleurs, dans 90 % des cas, les VPH disparaissent naturellement du corps dans les deux ans qui suivent l'infection.

    Une efficacité vaccinale non prouvée : puisque le cancer du col de l'utérus prend des décennies à se développer, il n'y a pas encore d'étude sur l'efficacité du vaccin. Jusqu'à maintenant, on a plutôt examiné l'impact du vaccin sur l'incidence des lésions précancéreuses. Or, selon ces études, le vaccin Gardasil n'est pas efficace pour réduire l'incidence globale des lésions précancéreuses du col de l'utérus. Pire, des essais cliniques indiquent que lorsque les variantes 16 et 18 des VPH sont déjà installées chez les filles ou les femmes, la vaccination au Gardasil pourrait augmenter leur risque d'avoir des lésions précancéreuses.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  44. Un marketing frauduleux : l'approbation accélérée du Gardasil est le résultat du marketing frauduleux de la compagnie Merck Frosst qui a créé de toutes pièces un marché pour son vaccin, présenté comme étant « anticancer », en engendrant la peur d'une crise en santé publique.

    Une approbation précipitée : le vaccin Gardasil a reçu une approbation précipitée de Santé Canada puisqu'il a été approuvé avant que ne soient terminées les études sur l'innocuité et l'efficacité du vaccin.

    Partout sur la planète, les jeunes filles vaccinées sont les protagonistes au coeur d'un drame dont seules les compagnies pharmaceutiques ont le secret. À tout le moins, notre ministre de la santé devrait imposer un moratoire pour que des recherches indépendantes soient entreprises au sujet d'un vaccin soupçonné d'entraîner des effets secondaires extrêmement sérieux. Les recherches actuelles ne sont pas indépendantes ou encore utilisent des critères de temps (trop court) ou de symptômes (trop restreints) qui ne permettent pas de détecter la majorité des jeunes filles aux prises avec de sérieux effets indésirables.

    -- Commentaire : On sait très bien que ceux qui profitent vraiment du vaccin sont les compagnies pharmaceutiques. Si vous désirez plus d'information sur la vaccination en général, nous vous recommandons ces articles :

    - Vaccin : ce que tout parent doit savoir
    - Virginie Belle en interview : alerte sur l'aluminium qui nous empoisonne
    - Aluminium et mercure des vaccins liés à des maladies neurologiques selon des scientifiques et des associations
    - La myofasciite à macrophages, une maladie qui serait liée à l'aluminium dans les vaccins
    - « Silence, on vaccine »
    - Les vaccins, mieux que la saignée ?
    - Pandémies : l'Union européenne accroît son pouvoir pour sonner l'alerte et imposer la vaccination
    - Les vaccins pourraient contenir une enzyme au pouvoir mutagène héréditaire
    - Vaccins : des médecins parlent...
    - 30 ans de camouflage et mensonges sur les vaccins viennent d'être mis au grand jour --

    http://fr.sott.net/article/26551-Danger-Appel-urgent-a-un-moratoire-sur-la-vaccination-contre-les-VPH

    RépondreSupprimer
  45. Obama prépare plusieurs Actions exécutifs sur le contrôle des armes

    Le quotidien Sheeple
    www.TheDailySheeple.com
    6 octobre 2015

    Soyez prêt. Il s'apprête à se produire. Obama, qui a déjà signé sur 23 ordres exécutifs de contrôle des armes après Sandy Hook, flotte l'idée que plusieurs décrets de whittle loin notre 2e amendement sont à venir.
    Par l'intermédiaire de journalisme de l'Ouest:
    Le président Barack Obama envisage d'approuver plusieurs décrets, à prendre des mesures de contrôle des armes que le Congrès est peu susceptible de passer.
    A la Maison blanche l'attaché de presse Josh Earnest a déclaré dans une conférence de presse le 5 octobre que les actions du Président étaient en réponse à la récente fusillade dans l'Oregon, où un homme armé a tué neuf personnes participant à un cours d'écriture...

    Les ordres précis ne sont pas encore établis, et sérieusement parlerais pas tous les détails spécifiques des mesures au cours de la Conférence de presse. Il disait seulement le processus était « en cours ».

    http://www.thedailysheeple.com/obama-preparing-more-executive-actions-on-gun-control_102015

    RépondreSupprimer
  46. Les contrebandiers nucléaires essayé vendant des matières radioactives à ISIS

    « À l'ère de l'État islamique, il est particulièrement terrifiant d'avoir de véritables passeurs de matériel de bombe nucléaire apparemment établir des liens avec les vrais acheteurs. »

    Par DESMOND BUTLER, VADIM GHIRDA
    06/10/2015 09:15 CEST

    CHISINAU, Moldavie (AP) — Dans les backwaters d'Europe orientale, les autorités travaillent avec le FBI ont interrompu quatre tentatives au cours des cinq dernières années par des bandes avec des connexions russes présumées qui voulait vendre des matières radioactives aux extrémistes du Moyen-Orient, à l'Associated Press a appris. Le dernier cas connu est venu en février de cette année, quand un "passeur" a offert un énorme cache de césium mortel — suffit à contaminer plusieurs pâtés de maisons de ville — et plus précisément cherché un acheteur du groupe État islamique.

    Les organisations criminelles, certains ayant des liens avec Agence de successeur du KGB russe, conduisez un marché noir florissant des matières nucléaires dans le pays petit et pauvre de Moldova, dire les enquêteurs. Les bustes réussies, cependant, ont été inférieurs par substitution des insuffisances : chevilles ouvrières s'est enfui, et personnes arrêtées éludé de longues peines de prison, parfois rapidement de retour à la contrebande nucléaire, AP trouvé.

    Autorités judiciaires et police moldave partagent dossiers d'enquête avec AP dans le but de mettre en lumière comment dangereux le marché noir nucléaire est devenu. Ils disent la ventilation en coopération entre la Russie et le moyen ouest qu'elle est devenue beaucoup plus difficile de savoir si les contrebandiers trouvent des moyens pour déplacer les pièces du magasin vaste de la Russie de matières radioactives — une quantité inconnue qui a lessivé dans le marché noir.

    « Nous pouvons nous attendre plusieurs de ces cas, » a déclaré Constantin malique, un agent de police moldave qui a enquêté sur ces quatre cas. « Aussi longtemps que les contrebandiers pense qu'ils peuvent faire beaucoup d'argent sans se faire attraper, ils vont continuer à le faire. »

    Dans les écoutes téléphoniques, les arrestations sur bande vidéo, les photographies de bombe matières, les documents et les entrevues, AP a trouvé une vulnérabilité inquiétante dans la stratégie de lutte contre la contrebande. Depuis le premier cas de moldaves connu en 2010 à celle plus récente en février, un modèle a émergé : les autorités bondir sur des suspects dans les premiers stades d'une affaire, les meneurs du donnant une chance de s'échapper avec leur contrebande nucléaire — une indication selon laquelle la menace du marché noir nucléaire dans les Balkans est loin d'être sous contrôle.

    Les enquêteurs moldave ne peuvent être certain que les suspects qui ont fui n'a pas tenir à l'essentiel des matières nucléaires. Ni ne savent-ils pas que les groupes qui poursuivent les acheteurs qui sont des ennemis de l'Occident, peuvent ont réussi dans la vente de matériel nucléaire mortelle aux terroristes à un moment où l'Etat islamique a clairement son ambition d'utiliser des armes de destruction massive.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  47. Les cas concernent des réunions secrètes dans une boîte de nuit haut de gamme ; bleu-tirages pour bombes sales ; et un enquêteur infiltré nerf déchiré qui claqua shots de vodka avant de se diriger dans les rencontres avec les contrebandiers. Informateurs et un policier se faisant passer pour un gangster connecté — avec une Mercedes Benz fournies par le FBI — pénétré les gangs de contrebande. La police a utilisé une combinaison ancienne infiltration tactique et des engins de haute technologie, de détecteurs de rayonnement aux vêtements fileté avec dispositifs d'enregistrement.

    Les opérations de moldaves ont été construites sur un partenariat entre le FBI et une petite équipe d'enquêteurs moldave — y compris malique, qui sur cinq ans est passé d'ignorance quasi totale du marché noir effrayant dans son arrière-cour à envelopper les quatre opérations.

    Sur cette photo, sortie le 25 avril 2015, un site Web militant, qui a été vérifiée et est conforme aux autre AP reporting, jeunes garçons, connus comme le "lionceaux" tenir fusils et État islamique groupe drapeaux qu'ils exercent dans un camp d'entraînement à Tal Afar, près de Mossoul, nord de l'Irak. L'armée irakienne a annoncé un accord dimanche 27 septembre 2015 sur la "coopération de sécurité et de renseignement" avec la Russie, l'Iran et la Syrie pour aider à lutter contre le groupe de l'État islamique. (Militant site via AP, fichier)

    « À l'ère de l'État islamique, il est particulièrement terrifiant d'avoir de véritables passeurs de matériel de bombe nucléaire apparemment établir des liens avec les vrais acheteurs, » dit Matthew Bunn, un professeur de Harvard qui a dirigé une étude secrète pour l'administration Clinton sur la sécurité de l'arsenal nucléaire de la Russie.

    Les enquêteurs de Moldaves étaient bien au courant des conséquences létales d'un seul faux-pas. Se présentant comme acheteur un représentant, malique était tellement terrifié avant les réunions qu'il a ingurgité des shots de vodka à ses nerfs d'acier. Autres éléments cas contenues de la farce : dans l'affaire de césium, un informateur a tenu une réunion de haut-enjeux avec un vendeur dans un club de danse élite rempli de jeunes grignotage sur sushi.

    Dans le cas du césium, selon les enquêteurs, l'un flacon qu'ils ont finalement récupéré était une forme moins radioactive de césium que les contrebandiers initialement annoncés et ne convient pas pour la fabrication d'une bombe sale.

    Dans cette combinaison de 27 juin 2011 des images fournies par l'inspection de Police générale de la Moldavie, un échantillon d'uranium-235 a été testé pour la radioactivité à Chisinau, Moldavie. Teodor Chetrus, un ancien informateur du KGB qui a été impliqué dans la vente de l'uranium, s'accrochait à une haine de l'ère soviétique de l'Occident, selon l'ancien enquêteur de la Police de Moldova malique Constantin, à plusieurs reprises à maugréer sur comment les Américains doivent être anéanties en raison de problèmes que pensait-il, qu'ils ont créé au Moyen-Orient. (Police de Moldova par AP)

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  48. Le cas le plus grave a commencé au printemps 2011, avec l'enquête d'un groupe dirigé par un mystérieux russe nommé Alexandr Agheenco, « le colonel » à ses acolytes, dont les autorités moldaves semblent pour être un agent du FSB russe, anciennement le KGB. Un homme du milieu de travail pour le colonel a été enregistré en organisant la vente d'uranium de bombe-qualité, U-235 et des plans pour une bombe sale à un homme du Soudan, selon plusieurs responsables. Les plans ont été découverts lors d'un raid de la maison de l'intermédiaire, selon des documents de police et de la Cour.

    Conversations interceptées exposé à maintes reprises des parcelles qui adressent aux États-Unis, les moldaves ont indiqué des responsables. À un moment donné, l'intermédiaire a dit un informateur se faisant passer pour un acheteur qu'il était essentiel que la contrebande d'uranium aller aux arabes.

    "Il a dit à l'informateur sur le fil: « Je veux vraiment un acheteur islamique parce qu'ils vont bombarder les américains, »" dit malique, l'enquêteur.

    Comme dans les autres cas, les enquêteurs arrêté surtout mi-niveau joueurs après un échange rapide de trésorerie et de matières radioactives.

    Le meneur, le colonel, s'est enfui. Police ne peut pas déterminer si il avait plus de matières nucléaires. Son partenaire, qui voulait "détruire l'Amérique", est sorti de prison.

    http://www.huffingtonpost.com/entry/nuclear-smugglers-shopped-radioactive-material-to-isis-terrorists_561470c1e4b021e856d2cfa0?ir=World&section=world&utm_campaign=100615&utm_medium=email&utm_source=Alert-world&utm_content=FullStory&ncid=newsltushpmg00000003

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A l'heure-même où des millions (milliards ?) de fragments de bombes à l'U.A. sont ou ont été dispersés dans presque tous (bientôt) les pays du monde entier, et que, ces terrains contaminés le seront encore pendant des décennies voire des siècles ! parler de 'passeur de bombinettes radioactives' (U.A. ?) est un peu léger pour en faire un gros titre, non ?
      Le 'plus grave' est que, tant de mensonges ont été dit (pas un jour, une heure sans !) que, le jour où la vérité sera dite... plus personne sera là pour la croire !

      Supprimer
  49. Charger son portable à même l'air ambiant

    Vladimir Astapkovich
    1:54 03.10.2015

    La première technologie capable de capter l'énergie des ondes dans l'air et la changer en électricité a été présentée à Londres.
    Des "armoires à énergie" magiques pour l'UkraineL'ancien ministre des sciences de la Grande Bretagne et le directeur actuel de la société Drayson Technologies, le Lord Paul Drayson, a dévoilé son projet Freevolt censé représenter une nouvelle source énergétique et changer définitivement notre quotidien.
    Le dispositif breveté permet de récupérer l'énergie émise par les réseaux sans fil entourant un objet: wifi, 3G et 4G ou encore la télévision numérique.
    "Il ne nécessite aucun apport énergétique supplémentaire. C'est un type de recyclage d'énergie qui n'était pas exploité jusqu'à présent", a commenté le Lord Paul Drayson.
    De cette façon, les smartphones pourraient recycler la fréquence des réseaux sans fil qui nous entourent et se charger quasi perpétuellement.
    La technologie Freevolt pourrait également servir à alimenter en énergie d'autres appareils de faible puissance. Plus impressionnant encore, M.Drayson s’est servi du Freevolt pour alimenter le micro avec lequel il a fait sa présentation à Londres.

    http://fr.sputniknews.com/sci_tech/20151003/1018571352/angleterre-energie-freevolt-brevet.html#ixzz3npCKV2pj

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais justement en train de plancher sur l'énergie mécanique régulière, telle qu'une vieille horloge remontée une fois par semaine et, qui régulièrement (tic-tac-tic-tac-tic-tac) pourrait de par son mouvement éclairer une diode 24h/24h et 7j/7j.

      Supprimer
  50. Impulsion électromagnétique : Un jour que nous vous réveille dans une Amérique sans électricité et la société se décomposera totalement

    Par Michael Snyder,
    le 6 octobre 2015


    Que feriez-vous si le réseau électrique a diminué et n'est jamais revenue vers le haut ? Un de ces jours et il pourrait être beaucoup plus tôt que la plupart des gens pensent, nous seront tous réveiller dans un pays sans électricité. Et vu comment totalement dépendants, nous sommes devenus sur la technologie, qui est un très effrayant scénario à envisager. Comment les américains réagiraient si rien n'a fonctionné ? Imaginez un monde où tout électronique est morte. Je veux parler de lampes, téléphones cellulaires, ordinateurs, téléviseurs, guichets automatiques, le chauffage et le refroidissement des systèmes, lecteurs de cartes de crédit, pompes à essence, caisses enregistreuses, réfrigérateurs, équipements hospitaliers etc.. Lorsque la panne pendant quelques heures, qui peut être un inconvénient majeur, mais que se passe-t-il si il est sorti partout dans le pays et il n'a pas revenir sur pour mois, voire des années ? C'est une des plus grandes menaces potentielles qui fait face aux Etats-Unis, et encore très peu de gens est encore en parler.

    Une attaque de l'impulsion électromagnétique pourrait potentiellement envoyer notre nation vers les années 1800 en un seul instant, mais très peu d'entre nous sont équipés pour gérer la vie sans la technologie. Gourou Tech John McAfee a récemment écrit un article dans lequel il a exprimé sa conviction que 90 pour cent de la population seraient morts dans les 2 ans d'une telle attaque...

    Les experts conviennent qu'un tout dehors cyberattaque, commençant par une attaque EMP (impulsion électromagnétique) sur notre infrastructure électronique, éliminerait 90 % de la population humaine de ce pays dans les deux ans de l'attaque. Cela signifie que la mort de 270 millions de personnes dans les 24 mois après l'attaque.
    Vous pouvez penser que c'est une estimation déraisonnablement élevée, mais il s'avère que c'est exactement le même nombre que l'EMP Commission utilisé dans leur rapport au Congrès en 2008...

    Ce qui ressemblerait une attaque EMP réussie ? Le Conseil de l'EMP, en 2008, a estimé que dans les 12 mois suivant une coupure de courant dans tout le pays, jusqu'à 90 % de la population américaine pourrait éventuellement périr de famine, de maladie et d'effondrement de la société.

    En 2009, la Commission du Congrès sur la Posture stratégique des Etats-Unis, dont deux coprésidents étaient anciens secrétaires à la Défense William Perry et James Schlesinger, a souscrit aux conclusions de la Commission de l'EMP et a exhorté les mesures immédiates pour protéger le réseau électrique. Des études menées par la National Academy of Sciences, le ministère de l'énergie, la Federal Energy Regulatory Commission et le Conseil National du renseignement tiré des conclusions similaires.
    Alors qu'a Barack Obama fait pour nous protéger contre une telle attaque ?

    Absolument rien.

    Mais il existe d'autres au sein du gouvernement qui sont très, très préoccupé par cette menace. Par exemple, NORAD récemment reculé à Cheyenne Mountain, et la possibilité d'une attaque EMP a été donnée comme la raison principale pour le déménagement...

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  51. Le Pentagone se déplace que le siège de la North American Aerospace Defense Command (Norad) dans Cheyenne Mountain près de Colorado Springs, au Colorado, une décennie après avoir largement quitté le site.

    Pourquoi le retour ? Parce que le bunker énorme dans la montagne évidée, construit pour survivre à un conflit nucléaire de la guerre froide, peut également résister à une attaque de l'impulsion électromagnétique, ou les planificateurs militaires de EMP. America reconnaissent la menace grandissante d'une attaque EMP de mauvais acteurs dans le monde entier, en particulier la Corée du Nord et en Iran.

    Une attaque par EMP, probablement de la détonation d'une arme nucléaire dans l'espace, détruirait non protégés électronique civile et militaire dans tout le pays, noircissant le réseau électrique et d'autres infrastructures essentielles pour plusieurs mois ou années. Le coût humain énorme d'une telle attaque catastrophique n'est pas difficile d'imaginer.

    Pendant des années, la plupart des experts ont supposé qu'une attaque EMP se déroulerait en faisant exploser au moins une arme nucléaire très haut dans l'atmosphère. Et qui pourrait certainement se produire un jour. Mais maintenant les gouvernements du monde entier travaillent sur d'autres façons d'offrir une attaque EMP, et beaucoup d'entre eux ne comportent pas d'armes nucléaires à tous.

    Le gouvernement américain est parmi ceux qui ont fait ce genre de recherche. L'US Air Force a maintenant la capacité de mener une attaque EMP contre des bâtiments individuels ou des centrales électriques. Ce qui suit provient Le Daily Mail...

    Pendant des années, les scientifiques ont tenté de créer une telle arme dans le cadre du Champ, ou Counter-l'électronique grande puissance micro-ondes avancé le projet antimissile.

    L'US Air Force réclame maintenant, il a la technologie de pointe et dit qu'il peut déployer à l'aide de la gamme de Joint Air-to-Surface Standoff Missile-Extended furtif (JASSM).

    On craint qu'une attaque bien ciblée peut assommer de plusieurs centrales électriques.

    « Cette technologie marque une nouvelle ère dans la guerre moderne, » a déclaré Keith Coleman, responsable de programme CHAMP pour Boeing Phantom Works.

    Et nous savons aussi que la Russie, la Chine, l'Iran et la Corée du Nord ont également mis au point les armes EMP. Cet extrait suivant provient de DefenseNews...

    La possibilité d'événements de EMP synthétiques a augmenté parallèlement à la sophistication technologique des adversaires de l'Amérique. Il est bien connu la Russie et la Chine déjà ont cette capacitéet les deux pays ont réalisé des travaux sérieux concernant la génération d'EMP ces dernières années dans le cadre de leurs programmes respectifs de modernisation militaire.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  52. Maintenant, États voyous, Iran et Corée du Nord ne peuvent être que loin derrière. L'Iran, par exemple, est connu pour avoir simulé une attaque nucléaire de l'EMP depuis plusieurs années à l'aide de missiles à courte portée, lancés à partir d'un cargo. La Corée du Nord, quant à lui, a acquis les plans pour construire une ogive EMP, et en juillet de 2013, un cargo nord-coréen a rendu complètement vers le golfe du Mexique avec deux missiles nucléaires de capables dans ses cales.

    Pourquoi ces autres nations sont développent ces technologies ?

    S'en servir contre nous un jour bien sûr.

    Beaucoup sont particulièrement préoccupés par ce que l'Iran a été fait. Dans une pièce pour une source d'information israélien, auteur Dr Peter Vincent Pry a expliqué que les documents militaires iraniennes discutent réellement mener une telle attaque contre les Etats-Unis...

    Les documents militaires iraniennes décrivent telle un scénario, y compris un militaire iranien récemment traduit Manuel que parraine l'attaque EMP nucléaire contre les Etats-Unis.

    Ainsi, l'Iran avec un petit nombre de missiles nucléaires peut par une attaque EMP menacent l'existence de la modernité et le glas pour l'Ouest principes de droit international, de l'humanisme et de liberté. Pour la première fois dans l'histoire, un État en déliquescence tels que l'Iran pourrait détruire les sociétés les plus réussies sur terre et convertir une ordonnance de monde bénigne qui évolue dans le chaos du monde.

    Et il ne prend pas beaucoup de perturber complètement la production d'électricité en Amérique. Dans un précédent article, j'ai discuté un rapport de la Federal Energy Regulatory Commission qui fait la mâchoire suivante tomber déclaration...

    « Détruire neuf postes d'interconnexion et un fabricant de transformateur et l'ensemble du réseau des États-Unis serait vers le bas pendant au moins 18 mois, probablement plus longtemps ».
    Vous commencez à obtenir une image ?

    Nous sommes beaucoup plus vulnérables que la plupart des gens ne l'imaginent.

    Et même si nous ne sommes jamais attaqué par une arme EMP, les scientifiques nous disent qu'il est inévitable qu'une énorme tempête solaire va produire un résultat similaire un jour quand même. En 1859, une tempête solaire massive qui allait être connu comme « l'événement Carrington » frit telegraph machines toute l'Europe et l'Amérique du Nord.

    La NASA a dit qu' il y a 12 pour cent de chances qu'une tempête solaire similaire nous frappera dans les dix prochaines années, et le cas échéant les conséquences seront absolument catastrophiques...

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  53. La NASA avertit qu'il y a une chance de 12 pour cent, qu'une tempête solaire extrême frappera la terre au cours de la prochaine décennie, envoyant des ondes de choc massives qui serait assommer grilles à travers le monde.

    L'impact économique de ce scénario apocalyptique pourrait dépasser $ 2 billions — ou 20 fois le coût de l'ouragan Katrina, selon la National Academy of Sciences.
    Je ne sais pas pourquoi plus de gens ne sont pas concernés à ce sujet. Il ya des choses que le gouvernement fédéral pourrait faire pour renforcer notre réseau électrique, mais ils ne font pas eux.

    Il s'agit d'un danger prévisible, mais nos « dirigeants » ne sont pas prendre au sérieux.

    Et même si personne ne nous a jamais volontairement attaque, les scientifiques insistent que c'est seulement une question de temps avant que le soleil libère une impulsion électromagnétique qui fait frire nos appareils électroniques. En fait, nous avons eu quelques appels de fermer tout ces dernières années. Ce qui suit est un extrait d'un livre que j'ai co-écrit avec Barbara Fix intitulé "Prêt maintenant"...

    La plupart des gens n'aient absolument aucune idée que la terre raté à peine être frit par un EMP massive fait irruption du soleil en 2012 et en 2013. Et plus tôt en 2014, il y avait un autre énorme tempête solaire qui aurait causé des dégâts énormes si elle avait été dirigée vers notre planète. Si aucune de ces tempêtes ont directement frapperait nous, le résultat aurait été catastrophique. Transformateurs électriques seraient ont éclaté en flammes, auraient des réseaux électriques vers le bas et une grande partie de notre technologie aurait été frits. En essence, la vie comme nous le savons il aurait cessé d'exister – au moins pendant un certain temps. Ces types de tempêtes solaires ont frappé la terre plusieurs fois avant et les experts nous disent qu'il est inévitable que cela se produira à nouveau.

    Je suis étonné que cet un petit pourcentage de la population prend au sérieux cette menace.

    Une impulsion électromagnétique pourrait faire baisser notre société tout entière en un seul instant à tout moment, et tous les experts nous assurent qu'il va arriver un jour.

    Mais nos politiciens sont assis sur leurs mains, et la plupart des américains moquent de l'idée que nous avons besoin de s'inquiéter à ce sujet.

    Alors, que pensez-vous ? S'il vous plaît n'hésitez pas à ajouter à la discussion en postant un commentaire ci-dessous...

    http://theeconomiccollapseblog.com/archives/electromagnetic-pulse-one-day-we-will-wake-up-in-an-america-without-electricity-and-society-will-totally-break-down

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petite explication des Impulsions ElectroMagnétiques: Elles peuvent l'être devient une grosse bombe (appelée 'bombe propre' car elle ne 'tue' pas) explosée à très haute altitude. L'onde de choc parcourt la périphérie de notre planète et grille au passage tous ce qui peut fonctionner avec de l'électricité y compris les satellites. Cette 'bombe propre' paralyse donc instantanément tous les avions en vol qui s'écrasent quelques minutes après, idem les bateaux à moteur (Cargos, Paquebots, Porte-avions, Porte-containers, etc) ainsi que les voitures, trains et... centrale électrique.

      Mais, même si faute d'électricité la chaudière ne peut fonctionner, existe encore la cheminée et le poële à bois. Déplacement à vélos ou cheval ? Oui en plus des vieilles voitures ou tracteurs (zéro batterie) qui démarraient à la manivelle ! ainsi que tous les moteurs de tondeuses à gazon, tronçonneuses, etc, etc !

      Existe aussi en 'petits modèles'. Sorte d'obus qui paralyse toute une localité ou région.

      C'est là une arme salvatrice contre tous les missiles téléguidés par satellites que possède aujourd'hui pratiquement TOUS les pays du monde. Arme de 'dernier recours' qui pourrait rendre de très grands services dans les temps à venir !

      Supprimer
  54. Il m'a fallu deux heures pour mettre la main sur un AK-47. Bienvenue à l'Amérique
    Je me demandais si fusillades de masse planification gens jugent tout aussi facile de mettre la main sur des armes illégales sur le marché noir

    Eric Rodriguez
    Mercredi 7 octobre 2015 07.30 EDT

    Il n'est pas difficile de mettre la main sur des armes illégales et des fusils en Amérique. Il m'a fallu environ deux heures. J'ai appelé un gars de l'ancien quartier à Los Angeles, dit quelque chose sur un « morceau », et, dans les heures plus tard, j'ai été regarder un AK-47 et un AR-15 modifiés illégalement, qui étaient posés sur une table de la cuisine. Bienvenue sur Amérique.

    Certes, il était étonné de mon intérêt pour être attaché car elle a été une bonne minute étant donné que j'étais sur la vie, mais quand j'ai expliqué que j'étais simplement curieux de voir combien de temps il faudrait pour moi d'obtenir un gat, il a accepté l'idée. Il avait des armes de poing, aussi, dit-il, bien que je ne voyais pas em. J'ai pris sa parole pour lui après avoir vu l'AK-47 et l'AR-15, car ces armes laissent une impression.

    Certaines des armes ont été introduites en contrebande dans, tandis que d'autres ont été achetées sur le haut et vers le haut – période d'attente et tous. En les déplaçant n'est pas son truc ; qu'il recueille et, à l'occasion, chefs dehors dans le désert avec les autres pour tirer. Si j'ai besoin de quelque chose, nous pourrions parler d'un autre pote et avec quelques centaines de dollars de sa poche, je serait fixé. Je suis passé sur l'occasion.

    Je ne m'attendais pas ma recherche serait tellement de succès – surtout au marché noir exige habituellement certains savoir-faire, quelque chose je n'ai pas beaucoup de ces jours, depuis, Eh bien, j'ai fait un 180 complet et je passe rarement n'importe quand même associer avec des personnes en cours d'exécution à l'encontre de la Loi. Mais il était étonnamment facile.

    En regardant ces armes très dangereuses, je me suis senti profondément troublé – en dépit d'être un ancien combattant et ayant servi en Irak. Il y a quelque chose de voir ces armes ici aux Etats-Unis et non dans une zone de combat ; il le rend tout aussi troublante, comme si ils sont hors de propos avec l'idée que j'ai d'une Amérique paisible dans mon esprit.

    J'ai eu du mal à ne pas se demander si des fusillades de masse planification gens jugent tout aussi facile de mettre la main sur des armes dangereuses et illégales, comme je le faisais. Il semble qu'oui, malheureusement.

    Quand je grandissais, vous avez vécu avec un pistolet et meurt par les armes. Vous respecté l'acier. Les bruits de la route-bys voulait me garder vers le haut pendant la nuit. Mon mémo Tío et Beto Tío ont été tués par armes à feu dans LA East dans les années 1990. Maison de notre tante dans la ville de Terrace a été abattu à alors que tout le monde était assis à l'extérieur de manger et de boire, célébrer la vie. Et, ensuite, à Fresno, droite il hors Ninth Street, près du marché de McKenzie, garçons difficiles dans leurs chaussures Nike Cortez, qui ont été "travaille merde" sur le bloc tué un gamin pour porter la bonne couleur ou quelque chose. Une autre fois, après une fusillade, ma sœur Jenny et j'ai vu un corps sur le sol criblé de balles sur notre chemin du retour de l'église.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  55. La première fois que j'ai vu une arme à feu près, j'étais un gamin – environ 12 ans. Je me souviens de sentiment intimidés par l'arme de poing lourd et son extérieur brillant. C'était dans ce sac de Crown Royal velvet purple et appartenait à un aide-enseignante à l'école primaire, qui a montré à moi un matin avant l'école dans sa voiture, garée près de l'avant du bâtiment principal. La prochaine fois que j'ai vu une arme à feu était quand les garçons difficiles, cousins d'un ami d'enfance, s'est précipité un autre enfant parce qu'il avait marché pour moi, un jour plus tôt pour avoir parlé à sa sœur. La plus ancienne des cousins marchait dans le bloc avec un petit morceau de son côté, avec peu d'égard pour qui a vu ce que. Les gens ne parlent sur le bloc. Il a alors dit le gamin que, la prochaine fois, qu'il a marché pour moi, il devra répondre à lui (et son arme). J'ai jamais entendu parler de l'enfant ou de sa sœur à nouveau.

    Pourtant, malgré la violence de pistolet, que j'ai vécu, je vais tir à la gamme à ce jour. En général, avec un Glock 45 et un Beretta 9. J'aime les armes, en particulier la physique de la balistique, quelque chose j'ai appris dans les armées. Je respecte également le deuxième amendement. Ce qui m'inquiète, c'est combien il est facile pour les gens qui sont dangereux pour mettre la main sur les armes.

    Mon pote avec l'AK-47, m'a dit que tireurs massives ne font de leur mieux pour rechercher un caractère ombragé comme lui acheter ils n'ont pas à. Il a affirmé que leurs marchands d'armes obtenir ces armes légalement, ainsi que des bébés et au beurre d'arachides, selon où elles vivent aux Etats-Unis. Puis ils ont une mauvaise journée, peut-être une mauvaise semaine et de décider de tout le monde en est responsable. Il m'a demandé: « quelle était la dernière fois un gamin brun ou noir de la hotte tirait des écoles comme les enfants blancs? » Je n'ai pas dit un mot – mais je me suis souvenu de la voiture-garages de mon enfance, et comment les politiciens et les médias traitent différemment leur.

    Les fusillades massives dans les écoles et autres lieux publics visant la classe moyenne, parfois plus souvent blanc, Amérique deviennent donc largement acceptée comme un moyen normal de la vie, les gens ont l'audace de dire ajouter plus de canons. Mais imaginez que ceci étant dit si nous parlions de la violence des gangs dans un certain voisinage d'inner city à Los Angeles. Il ne serait pas justement.

    Ayant grandi dans le capot, je sais que le gouvernement peut emporter canons s'ils veulent. Je l'ai vu arriver. Quand ils sévir contre la violence des gangs, ils le buste vers le bas de certaines portes, procéder à des arrestations, même prendre quelques canons indépendamment de savoir si elles ont été obtenues légalement – tant pis le Second amendement. Mais l'Amérique semble concerné avec la prise d'armes à feu loin de certaines personnes plus que d'autres. Cette disparité n'a aucun sens.

    Armes à feu sont tout aussi dangereux dans les mains d'éventrés comme dans les mains d'un jeune homme avec des problèmes de santé mentale. Il est temps que nos politiciens reconnaissent qu'il est beaucoup trop facile d'obtenir des armes à feu – légaux et illégaux – dans ce pays. Personne ne devrait être en mesure d'obtenir un AK-47 par quelques appels téléphoniques – y compris moi.

    Jusqu'à ce que nous rendent plus difficile pour tout le monde d'obtenir des armes à feu, il semble que les mamans et les papas seront plutôt envisager d'acheter leurs petites filles et de garçons sacs à dos avec des plaques à l'intérieur, les obligeant à porter le poids sur leurs épaules de notre inaction collective en tant que nation.

    http://www.theguardian.com/commentisfree/2015/oct/07/it-took-me-two-hours-to-get-ak-47-black-market-welcome-to-america

    RépondreSupprimer
  56. Scandale de diesel balayera VW pendant au moins deux ans

    VW fait face à une facture de 32bn € sur deux ans pour nettoyer après les émissions de diesel tricherie scandale, dit Soc Gen

    Par Alan Tovey, Éditeur de l'industrie
    14:12 CEST 7 octobre 2015

    Volkswagen aura à €32bn frappés du scandale sur les essais d'émissions truquées, selon Banque Societe Generale.

    Analystes chez le broker européen du projet de loi dans les deux prochaines années pour frais juridiques, les établissements auprès des autorités, rappelle à modifier les moteurs et les rachats de véhicules est plus qu'anéantir les bénéfices du constructeur automobile allemand.

    L'an dernier le géant auto affichait un bénéfice avant impôts de €14 .8bn sur les ventes mondiales de 202 millions d'euros, ce qui signifie que le coût du nettoyage après le scandale pourrait pousser VW dans le rouge pour ses deux séries de résultats.

    C'est avant les dommages causés aux ventes de VW, provoqués par l'admission de la société qu'il logiciel installé dans les véhicules diesel jusqu'à 11 millions qui leur a permis de tromper des essais de pollution.

    La compagnie a déjà mis de côté 6 €.5bn pour contrer les coûts, mais estimation de Soc Gen suggère plus énormes dispositions devra être faite.

    SOC Gen a également examiné comment la contagion du scandale pourrait avoir un impact ailleurs dans l'économie allemande.

    Selon leur analyse, le secteur automobile représente 5.6pc du PIB annuel de l'Allemagne, qui s'élève à $ 3,9 billions selon la Banque mondiale.

    « Au-delà de VW, autres constructeurs automobiles ont reconnu pas toute faute, » les analystes ont dit.

    « Notre scénario de référence suppose que le scandale ne s'étendra pas au-delà de VW, mais changements dans les règlements risquent d'ajouter les coûts également à d'autres fabricants de voitures diesel, » bien qu'ils n'ont pas mis un chiffre sur les coûts de l'introduction d'un nouveau régime de réglementation qui entrera en effet à travers toute l'Europe.

    SOC Gen dit ventes de diesel de VW à souffrir d'un « important dip à court terme », il a ajouté qu'il s'agissait probablement pas faire trop de mal à d'autres fabricants automobiles européens.

    "Alors que VW est clairement un défi majeur, les effets macroéconomiques sur l'Allemagne et de la zone euro sont moins tranchées et dépendant beaucoup de comment les consommateurs réagissent en changeant en un autre type de carburant ou en marques de zone non allemands et non libellés en euros.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  57. « Nous supposons que pour l'instant, jusqu'à ce que le cadre réglementaire devient plus clair, le principal impact sera un coup sévère à la marque diesel VW, en raison de la tricherie a admis, avec les consommateurs surtout permutant sur d'autres voitures de fabrication allemande et européennes, ainsi que les voitures à essence. »

    • « Made in Germany » se trouve dans le « caniveau » après que Volkswagen caught cheating

    Ils ont ajouté que qu'un nombre « relativement faible » des automobilistes serait détourneront de marques européennes et choisir les fabricants étrangers à la suite du scandale.

    Sur une base économique plus large, le scandale pourrait offrir un coup de pouce à court terme pour l'économie.

    « L'histoire suggère que l'activité économique est stimulée à court terme après une catastrophe ou un accident, » les analystes ont dit dans la note.

    "Dans le cas du secteur automobile, expériences internationales des épisodes similaires de pointent vers une activité plus élevée comme lorsque Toyota a dû rappeler les 9 millions de véhicules entre 2009 et 2011, ou quand le GM a rappelé 27 millions de véhicules en 2014.

    « En effet, le retrait ou la modification de véhicules lui-même va générer plus d'activité économique (production de service) dans les prochains mois. »

    Toutefois, cela pourrait être compensée par des taux de production plus faibles que la demande pour les voitures neuves tombe dans le sillage de la crise à VW.

    Cela pourrait avoir un impact plus important sur l'économie de l'Allemagne dans les secteurs tels que la production de métaux, textiles, et juridiques, comptables et marketing, qui alimentent les constructeurs automobiles, prennent la dépendance du pays sur l'industrie automobile jusqu'au sujet de 8pc du PIB allemand.

    Sur le long terme, une plus grande menace pour la croissance des constructeurs automobiles allemands est susceptible d'être le ralentissement en Chine « quels que soient le scandale VW » selon la Soc Gen.

    Comment s'est déroulé le scandale Volkswagen

    2009
    Volkswagen commence installation « vaincre les dispositifs » sur ses voitures, contournant les normes antipollution plus strictes a présenté en 2008. Les règles plus sévères plafonnement des émissions d'azote (NOx) azote juridique.

    2013
    Des chercheurs du Conseil sur la propreté des transports et de la West Virginia University Internationa voir anomalies entre le NOx émis par les véhicules VW dans des tests en laboratoire et sur la route.

    Mai 2014
    L'Environmental Protection Agency (EPA) commence une enquête sur VW. Le va-et-vient entre les deux dure plus d'un an, que VW fait valoir que les tests de tierce partie de ses voitures étaient viciées.

    Le 3 septembre
    VW admet qu'il a utilisé le logiciel sophisticiated pour inciter les organismes de réglementation. Son logiciel surveille direction, utilisation et la pression barométrique pour déterminer si la voiture est à l'essai pour les émissions du moteur.

    Le 18 septembre
    L'EPA publie tromperie de VW, quitte l'entreprise Allemagne face jusqu'à 18 $ (£12bn) en amendes, ainsi que des cas potentiels de ministère de la Justice, du FBI et l'Union européenne.
    Le 23 septembre
    Dans le sillage du scandale, le PDG Martin Winterkorn démissionne. Depuis que l'EPA a sorti le vendredi précédent, actions VW ont perdu un tiers de leur valeur, et a été ternie la réputation de l'entreprise.

    http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/industry/engineering/11917034/Diesel-scandal-will-wipe-out-VW-for-at-least-two-years.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://huemaurice5.blogspot.fr/2015/05/16-porte-containers-polluent-plus-que.html

      Supprimer
  58. Marché de lithium réglée pour exploser – tous les regards sont sur Nevada


    le 7 octobre 2015
    par Prix du pétrole


    Tandis que les autres biens et services sont patauge ou s'effondrer complètement sur ce marché, au lithium, le minéral essentiel dans la guerre de gigafactory batterie émergents — est sur le point d'exploser et dorénavant Nevada est en train de devenir la ligne de front dans ce boom lithium américain en attente.

    La plupart de lithium du monde vient d'Argentine, Chili, Bolivie, l'Australie et la Chine, mais le commerce des ressources américaines en cours d'élaboration par les nouveaux entrants sur ce marché ont mis en place l'état du Nevada pour devenir le lieu de rendez-vous principaux et proving ground pour changer ce minéral tous les jours. Nevada est sur le point d'obtenir d'abord un coup de pouce de Tesla (NASDAQ :TSLA) gigafactory de la batterie à venir et puis de tous ses rivaux.

    Depuis plusieurs années, les experts ont prédit une révolution au lithium et alors que les investisseurs ont été Cie à tout d'abord, la réalité de la gigafactories de la batterie est maintenant claire, et rien a frappé cette maison plus poignante que ceux de Tesla récent accords avec les fournisseurs de lithium qui seront les premiers bénéficiaires de cet essor, suivi d'un second tour des développeurs de saumure de lithium qui montent rapidement à l'avant-scène de fourniture.

    Comme Jeb Handwerger— fondateur d'or le titre se transige — a récemment déclaré Resource Investor: "c'est juste le début. Nous sommes au début d'une révolution en alimentant les transports et les maisons. C'est vraiment la technologie perturbatrice. Croissance annuelle dans l'espace de la pile pourrait être d'environ 20 pour cent, ce qui signifie que la demande pourrait doubler tous les cinq ans. Ces piles vous smartphones, ordinateurs portables, tablettes, voitures électriques et l'énergie solaire même pratiques."

    Tesla, qui nécessiteront de grandes quantités de lithium à des prix inférieurs – a déjà signé des accords pour acheter au lithium de Canadian Bacanora Minerals Ltd et British terres rares minéraux Plc. au Mexique, mais a indiqué qu'il cherche plus proche de la maison et en particulier dans le Nevada, qui est le point zéro pour le nombre de piles de Tesla.

    Pour le Nevada, il peut y avoir validation pas plus importante que les accords d'approvisionnement en lithium de Tesla. Albemarle Corp. a déjà la Rockwood production mine, mais Tesla et autres prétendants gigafactory sont inquiètent de nouvelles ressources de lithium.

    Et le nouveau venu sur cette scène —Dajin Resources Corp – a deux projets dans le Nevada, à une courte distance de Rockwood de Albemarle mine exploitant et à proximité de projet de développement de Pure énergie minérale de lithium, qui vient de signer une offre préliminaire accord avec Tesla.

    Axé sur l'exploration des projets d'énergie métal, Dajin a stratégiquement cibles au Nevada, dont plus de 3 800 acres à Alkali Lake, qui est à 12 kilomètres seulement de la production Rockwood Lithium Mine. Aussi, il a le projet de Teels Marsh, qui couvre plus de 3 000 acres dans le bassin du lac désert comté de Mineral et est à environ 80 kilomètres de production des mines et nouvelles cibles d'exploration qui sont tous sur le site d'une éruption volcanique que beaucoup croient a pu contribuer au lithium.

    Concerne les futures fournitures, investisseurs vont scruter Dajin, qui est 100 % automatique possède et exploite. Si elle peut afficher un succès similaire en ce qui concerne l'exploration de saumure au lithium, il pourrait facilement apparaître comme un stock préféré sur le radar des investisseurs.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  59. Et la saumure est l'endroit à être, mettre le Nevada à la ligne de front de la révolution nord-américaine au lithium à un moment où les autres minéraux s'effondrent. Le lithium, trouvé dans l'eau salée ou saumures, était le plus rentable sur le marché ; Il est bon marché et facile à extraire, donnant concurrente batterie gigafactories des ressources de lithium américaine nouvelle et abordable qui seront un changeur de jeu global.

    À la fin de la journée, le Nevada a suffisamment saumure de lithium pour mériter une place parmi les principaux sites globales — une liste contenant le « Triangle de Lithium », pour l'instant de Bolivie, Argentine et Chili, ainsi que la Chine.

    Quand il s'agit de lithium, « c'est tout juste parler si vous n'avez pas un aquifère et un bassin profond fermé contenant du lithium, » dit Dajin CEO Brian Findlay. « Il n'ya pas beaucoup de propriétés américaines là-bas comme le nôtre. »

    Sans lithium, il n'y aura aucun gigafactories de la batterie. En fait, une de ces usines seuls aurez besoin de 15 000 tonnes de carbonate de lithium par an juste pour commencer — et la première est prévue à venir en ligne dès le mois de l'année prochaine.

    Connexes: BP énonce que reproche-t-on aux grandes pétrolières dans un graphique

    La construction a déjà commencé sur l'usine de piles de Tesla, où les chaînes d'assemblage sont attendus à multiplier les assez batteries lithium-ion pour les 500 000 voitures électriques, selon le magazine Fortune, et il devrait fonctionner à pleine capacité d'ici à 2020.

    Et le gigafactory de Tesla est que la pointe de cet iceberg globale.

    Selon un rapport du Centre pour l'énergie solaire et de la recherche de l'hydrogène, plus de 1 million de véhicules électriques sera sur la route dans le monde à la fin de cette année, cela signifie une hausse de la demande au lithium, qui Roskill consulting et recherche prédit fera plus que doubler de 2012 à 2017.

    Encore plus que les voitures hybrides, stockage distribué et le « powerwall » lecteur demande au lithium à travers le toit. Dans une interview à Reuters, General Electric a dit Qu'on attend ce secteur à quadrupler à $ 6 milliards d'ici 2020 grâce à une demande croissante pour les systèmes de batteries industrielles conduit en augmentant le recours aux sources d'énergie intermittentes, comme le vent et l'énergie solaire, ainsi que la possibilité d'ajouter l'énergie à la grille rapidement quand spike a besoin de puissance.

    Maintenant, le jeu est tout au sujet de nouvelles ressources et plus précisément, les ressources américaines, avec tous les yeux sur la saumure. Tesla sait cela et ainsi faire ses concurrents. Investisseurs qui savent cela obtiendrez dans le jeu avant que ces nouveaux venus commencent à produire.

    Par James Stafford de Oilprice.com

    http://www.washingtonsblog.com/2015/10/lithium-market-set-to-explode-all-eyes-are-on-nevada.html

    RépondreSupprimer
  60. Le traité plus criminels dans l'histoire est enfin présenté pour signature

    le 7 octobre 2015
    par Eric Zuesse.

    À compter du 5 octobre 2015, un traité de 12 pays ultra-secret appelé PPT est défini doit être signé par les 12 nations, et les termes de ce contrat international massif seront tenus secrets jusqu'à ce que le contrat a été en vigueur pendant quatre ans, date à laquelle le contenu peut (mais ne sera pas forcément) être révélé. Ce sera un grand nouveau gouvernement international qui a été négocié pour les années de sociétés internationales, et qui doit maintenant être approuvé par les politiciens corrompus en leur nom. Considérant que ces sociétés internationales savent les conditions du contrat, les personnes élues et sont dirigés par les hommes politiques ne font pas, et (pour quatre ans, au moins) ils ne seront pas.

    Voici les 12 nations :
    Australie
    Brunei
    Canada
    Chili
    Japon
    Malaisie
    Mexique
    Nouvelle-Zélande
    Pérou
    Singapour
    États-Unis
    Viêt Nam

    Tout le monde qui a vu l'entente (les négociateurs pour les sociétés internationales et de leurs politiciens) a signé une forme prometteuse :

    "pour traiter des textes de négociations et d'autres documents échangés au cours des négociations tant que l'information gouvernementale confidentielle", et "que ces exigences de confidentialité seront applique pendant quatre ans après l'entrée en vigueur du PPT."

    The reason why the publics in these ‘democratic’ countries will not know until four years have passed under those secret terms, what their government had signed to, is that their government will have signed to allow international corporations to sue their government (those taxpayers themselves) for potentially crippling sums, not in a court of law in a democracy to which the public had elected the judges or had elected the people who had appointed the judges, but instead in a panel of, typically, three ‘arbitrators,’ who will be selected in accord with something called the “ICSID Convention”; and “the ICSID Convention provides that the majority of arbitrators should not be the nationals of the parties having dispute” — in other words: most of the arbitrators will be foreigners; all but one of the arbitrators will be chosen by international corporations; and, even the one arbitrator who isn’t, won’t necessarily be chosen by one’s own country; but, in any case, no more than one of the arbitrators can possibly be selected by one’s own country. If the non-corporate arbitrator happens to be selected by a foreign country, then one’s own country will not possibly be represented at all in these proceedings, which might set fines that will cripple the sued nation, and that might enormously enrich the suing international corporation. This will not necessarily mean that the fine, if any, will be higher than it ought to be, but simply that there is no democratic accountability in the process of determining what, if any, fine will be imposed upon the sued country.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer


  61. Traduction:
    La raison pour laquelle les publics de ces pays «démocratiques» ne sauront pas que quatre ans se sont écoulés dans ces conditions secrètes, ce que leur gouvernement avait signé, est que leur gouvernement aura signé de permettre aux sociétés internationales de poursuivre leur gouvernement (les contribuables eux-mêmes ) pour des sommes potentiellement invalidante, non pas dans une cour de justice dans une démocratie à laquelle le public avait élus les juges ou avait élus du peuple qui avait nommé les juges, mais plutôt dans un panel de, typiquement, trois «arbitres», qui le fera être choisi en accord avec ce qu'on appelle la «Convention du CIRDI»; et "la Convention du CIRDI prévoit que la majorité des arbitres ne devrait pas être des ressortissants des parties ayant différend» - en d'autres termes: la plupart des arbitres seront étrangers; tous, mais l'un des arbitres seront choisis par des sociétés internationales; et, même l'un arbitre qui n'a pas, ne sera pas nécessairement choisi par son propre pays; mais, en tout cas, pas plus que l'un des arbitres peut être éventuellement retenus par son propre pays. Si l'arbitre non-entreprise arrive à être sélectionné par un pays étranger, puis son propre pays ne peut être représenté du tout dans ces procédures, ce qui pourrait fixer des amendes, qui paralysera la nation poursuivi, et qui pourraient considérablement enrichir la société internationale poursuit . Cela signifie pas nécessairement que l'amende, le cas échéant, sera supérieure à ce qu'elle devrait être, mais tout simplement qu'il n'y a pas de responsabilité démocratique dans le processus de détermination de ce que, le cas échéant, une amende sera imposée au pays poursuivi.

    Par ailleurs, les décisions qui sont prises dans ces panneaux, contrairement aux décisions de la Cour qui sont susceptibles d'appel devant une juridiction supérieure, ne peut être portée en appel (53,1 dans la Convention du CIRDI).

    En outre, dans le présent contrat de PPT, aucune nation ne possédera le droit de poursuivre toute personne morale internationale — le droit d'intenter une action est imparti qu'aux sociétés internationales, et ils peuvent, dans la présente instance, poursuivre seul un gouvernement national.

    La plupart de ces panneaux se composera de trois arbitres. Le CIRDI États (37.2.b): « où le mode de leur nomination, le Tribunal est composé de trois arbitres, un arbitre nommé par chacune des parties et la troisième, qui sera le Président du Tribunal, et les parties ne s'entendent pas sur le nombre d'arbitres nommés par accord des parties. » Donc : parmi les membres du jury sera privé, l'un sera le gouvernement poursuivi et le troisième sera un individu dont les deux des deux autres arbitres crois sera acceptable. Ce choix de la troisième personne sera crucial et mettra en place un élément imprévisible, qui probablement déterminera le résultat. Il n'y a aucune ressemblance dans ce aux décisions qui sont prises dans une Cour de justice dans un pays démocratique. Chaque cas sera donc plus à un tirage au sort. Toutefois, étant donné que les sociétés par actions ne peuvent être poursuivies en l'espèce, le poids ne peut être contre les nations signataires eux-mêmes, qui ont choisi, par le biais de processus antidémocratique et secret, à présenter eux-mêmes en permanence à cette forme de tyrannie de sociétés international.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  62. Le but de ces panels d'arbitrage n'est pas spécifiquement d'enrichir les multinationales au détriment des contribuables d'une nation poursuivi. (Si ce n'est certainement que.) Il n'est pas essentiellement un moyen directement pour fournir une nouvelle source de revenus aux actionnaires. C'est plutôt pour terroriser les législateurs et les organismes de réglementation au sein de chaque pays membre, pour émettre uniquement des lois et des règlements qui ne sont pas plus strictes pour limiter ce que la société internationale est autorisée à faire aux termes du PPT, que l'exigence maximale qui est énoncée dans l'accord de PPT (secret). Ce que ces exigences sont dans le bien meuble corporel, c'est ce qui restera secret pendant quatre ans. Par exemple : il pourrait y avoir une obligation d'apposer ne dépassant pas un certain niveau de la sécurité des médicaments, produits chimiques, aliments ou autres produits ; afin que, si la nation poursuivie émet une plus stricte norme de sécurité, que cela, les contribuables auront à payer pour toute action entreprise internationale, une amende pour violation "droits" de la société que leurs en vertu de l'accord de PPT, tel qu'interprété par ces arbitres.

    PPT, dans tout pays membre qui s'inscrit, fondamentalement, définira en pierre comment stricte chaque norme donnée peut être ; et, si ultérieures résultats scientifiques concernant cette norme s'avèrent pour indiquer que la norme aurait dû être plus stricte (par exemple, que le CO2 émissions devraient être encore moins que l'on croyait), alors c'est juste malheureux, mais modifier la norme sera pratiquement impossible, car il faudrait renégocier le PPT, avec tous les pays participants.

    En bref : lois et règlements interdisant les sociétés par actions, va être paralysé, essentiellement en permanence, dans la zone de PPT, si PPT obtient signé. Les avantages aux actionnaires dans les sociétés internationales seront que PPT va terroriser les nations membres ne pas pour déclencher toute sécurité donné, main-d'oeuvre ou norme environnementale, en plus (bien sûr) l'amende attribué, dont les contribuables du pays chargé vont payer à la société donnée pour la trangression présumée du mandat (qui, au moins pendant quatre ans, ont un caractère secret) le TTP.

    Voici comment le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz, mettre ce :

    Imaginez ce qui se serait passé si ces dispositions avaient été en place lorsque les effets mortels de l'amiante ont été découverts. Au lieu d'arrêt des fabricants et le forçant à indemniser ceux qui avaient été lésés, au titre de l'ISDS, gouvernements auraient dû payer les fabricants ne pas à tuer leurs concitoyens. Contribuables seraient ont été touchés deux fois – tout d'abord pour payer pour les dommages de santé provoquées par l'amiante, et ensuite à compenser leur perte les fabricants des bénéfices quand le gouvernement est intervenu pour réglementer un produit dangereux.

    Augmenter un règlement présentera ce type de choix de Hobson à toute nation qui a signé un tel accord.

    En outre, la grande majorité — plus de 70 % — des nominations du CIRDI des arbitres, les décisions qui probablement contrôlera les résultats dans ces cas, sont les nominations qui sont faites par des gens des pays « développés » ; moins de 30 % sont par individus de « les pays en développement ». (Voir la note 23 ici) En conséquence, par exemple, les péruviens sont beaucoup plus susceptibles d'être exploités sous le PPT de Canadiens ou américains sont.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  63. En outre, arbitres CIRDI sont un groupe de personnes plus fermé, étroitement soudé, que les arbitres dans d'autres types de litiges économiques telles que l'OMC-cas ; et, tandis que les arbitres WTO ont tendance à venir du gouvernement, les arbitres du CIRDI ont tendance à venir du secteur privé. Donc : ce système fonctionne pour la puissance économique plus concentrée, dont le bénéfice ira aux actionnaires dans le monde développé, et les pertes qui iront aux consommateurs, aux contribuables et en particulier aux résidents dans les pays sous-développés. (Bien sûr, la pollution plus élevée et les aliments plus toxiques etc. diminuera vit dans toutes les des pays participants.)

    En outre, arbitres CIRDI sont versées en moyenne de 200 000 $ par cas, tandis que les arbitres WTO payés seulement 20 % aussi bien si ils sont du secteur privé et zéro s'ils sont fonctionnaires; ainsi, les bénéfices tirés de l'arbitrage dans le système du CIRDI sont beaucoup plus élevés — encore un autre exemple de privatiser les bénéfices.

    Ce qui fera de ce traité — et, s'ils se passaient aussi, puis Obama proposé traité faite avec des nations Atlantique et également traité TISA de Obama au sujet de financiers et autres services — « les plus criminelles traités dans l'histoire, » sera non seulement l'effondrement de la souveraineté nationale démocratique au sujet de ces questions réglementaires et juridiques, mais, en outre, la taille énorme de la zone du marché qui est corrompue de cette façon (profondément anti-démocratique) perfide systématique , qui privatzes « la justice » d'une manière qui permettra l'injection de richesse de la multitude de la très peu.

    http://www.washingtonsblog.com/2015/10/the-most-criminal-treaty-in-history-is-finally-presented-for-signing.html

    RépondreSupprimer
  64. L'IMF prédit économie mondiale augmentera de seulement 3,1 % en 2015

    Xinhua 2015-10-07 17:38 (GMT + 17)

    Le Fonds monétaire International mardi a prédit que l'économie mondiale verrez une croissance de 3,1 % en 2015, contre 3,4 % l'an dernier.

    Le FMI fait sa prédiction connue dans une prévisions actualisées publiées à Lima, la capitale du Pérou, mardi.
    L'organisme financier, toutefois, prévoit un rebond à une croissance de 3,6 % en 2016, selon Maurice Obstfeld, conseiller économique.

    Ces projections, sont néanmoins, 0,2 % de moins, puisque les projections du FMI en juillet, avec Obstfeld reformuler cet inconvénient les risques sont élevés et que ces chiffres pourraient encore être abaissés.

    Prenant la parole au cours de la première Conférence de presse de l'Assemblée annuelle de la Banque mondiale et du FMI mardi à Lima, Obstfeld dit transformation économique de la Chine, la baisse des matières premières, les prix et la normalisation qui s'approche de la politique monétaire américaine sont les trois principales forces influent actuellement sur l'économie mondiale. « Ces développements » conduirait la croissance mondiale reste « modérée et inégale, avec des risques de baisse plus élevés que sont apparues » à l'été, dit-il.

    Obstfeld a parlé à la presse à la suite de la publication du rapport World Economic Outlook du FMI en octobre 2015. Ce rapport fournit un triste rappel que, tandis que certaines parties du monde telles que les États-Unis et le Royaume-Uni font des progrès importants, la reprise économique dans d'autres régions est toujours bancale.

    « La cinquième année de ralentissement de la croissance reflète une combinaison de facteurs : croissance plus faible des exportateurs de pétrole, un ralentissement en Chine avec moins tributaire de l'investissement à forte intensité des marchandises... et une perspective plus faible pour les exportateurs des autres produits, notamment en Amérique latine, "a dit le FMI dans le résumé de son dernier rapport.

    — Alors que dans ces dernières années, l'essor des économies émergentes telles que les BRIC-Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud — inspiré des tendances de l'investissement, Obstfeld insisté sur les faiblesses fondamentales qui ont exposé les goûts du Brésil et la Russie, les plonger dans la récession. Il a affirmé que les facteurs à long terme, comme l'instabilité politique ou continu des niveaux élevés de dette après que périodes du capital en circulation et surinvestissement dans les dernières années contribuent maintenant à cette fragilité.

    Le FMI, cependant, n'est pas compter ces grandes économies en développement sur le long terme. « Nous projetons un rebond pour l'année prochaine, avec une croissance de 4,5 % à émergentes et pays en développement, avec un autre pick-up dans les années suivantes, » a déclaré Obstfeld, ajoutant que cela reflétait « une normalisation progressive des conditions » au Brésil et en Russie.

    http://www.wantchinatimes.com/news/content?id=20151007000129&cid=1102

    RépondreSupprimer
  65. Une autre voiture que nous ne sommes pas autorisés à acheter


    Par Eric Peters
    Eric Peters Autos
    7 octobre 2015



    Seriez-vous intéressé par un tout nouveau, tout à fait justifiée, cinq portes VUS multi-segment construit par un majeur, de nom-marque automobile qui vous a donné MPG 50 ans et plus avec un gaz (non diesel ou hybride) moteur, qui a une vitesse de pointe autour de 125 mph, est capable de faire à 60 en 12 secondes (environ le même que un hybride Prius) qui stickered pour moins de 5000 $?

    Ouais, moi aussi.

    Il a appelé la Renault Kwid (voir ici) et il semble peu-sorta comme un Nissan Juke ou Kia Soul et est environ la même taille que ces unités.

    Il est pas un des derniers jours Yugo soit.

    Le Kwid est livré en standard avec AC, vitres électriques et un tableau de bord numérique, un écran LCD de sept pouces dans la console centrale et la plupart des applications que vous trouveriez dans une nouvelle âme ou Juke.

    Il dispose également d'un moteur moderne, à injection de carburant et une transmission à cinq vitesses surmultipliée.

    La différence est la Kwid coûte environ un tiers ce une nouvelle Juke ou Âme vous en coûterait pour acheter: Son prix de base est juste 4700 $ (sans compter les taxes et les balises).

    Dommage que nous ne pouvons pas acheter un.

    Non pas parce que un tel véhicule ne sont pas disponibles.

    Il est tout simplement pas disponible ici.

    Ni sont d'autres voitures de ce type, comme la Suzuki Alto 800 (53 MPG et un prix de base de 3870 $; 5755 $ chargée) et la Hyundai Eon (50 MPG et 4856 $ pour démarrer; 6636 $ chargés).

    Parce que l'oncle.

    Ses mandats de «sécurité» font de ces véhicules illégal pour la vente aux États-(sous la menace) Unis. Même si le Kwid a un air bag - le principal élément fétiche de parti-off-the-deep-fin de l'Amérique du Culte sécurité.

    Il n'a tout simplement pas assez d'eux.

    Un seul (pour le pilote) plutôt que les six ou plus qui sont maintenant nécessaires aux États-Unis de se conformer à se ronger les ongles, névrotiques de l'oncle - et très coûteux - "sécurité" mandats. Il pourrait également ne pas passer les normes actuelles de pare-chocs d'impact ou de l'écrasement du pavillon fédéral - bien que le Kwid est beaucoup plus résistant à l'écrasement que, disons, un des années 70 de l'ère classique VW Beetle ou (probablement) même un Chrysler K-voiture des années 1980.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  66. «Sécurité» est relative.

    Le gouvernement fédéral dit un SmartCar est «sûr» parce qu'elle répond aux exigences de la catégorie (sous-compacte). Mais voyez ce qui se passe quand il fait T-désossée par un Eldorado '70 sans airbag unique qui ne serait jamais passer les tests de «sécurité» requises de la voiture pas très futé.

    Le Kwid est probablement "plus sûr" - aussi loin que sa capacité à protéger les occupants en cas de collision - que le SmartCar approuvé par le gouvernement fédéral.

    Il n'a pas d'importance.

    Ni le fait que les émissions de l'Kwid sont également une fraction de celles produites par les voitures qui étaient autorisés à la vente dans ce pays aussi récemment que les années 1990. Malheureusement - pour nous - l'Kwid ne répondent pas aux normes fédérales actuelles, qui ont cessé d'être raisonnable de retour dans les années 90. Normes fédérales actuelles poursuivent le 1-3 pour cent restants des émissions de gaz d'échappement de voiture un nouveau pas "contrôlée" avec un inspecteur Javert manie comme - indépendamment du coût et de la réalisation, même lorsque les résultats de conformité dans plus d'émissions, grand schéma des choses.

    Il n'a pas d'importance que les moins-que-un-litre à trois cylindres de la Kwid produit un volume total plus petit des gaz d'échappement - car il brûle moins de carburant - ce qui signifie que dans l'ensemble, sa sortie des émissions est plus faible que les voitures US-juridiques avec beaucoup plus grands (1,8-2,5 litre quatre cylindres, généralement) les moteurs qui brûlent beaucoup plus globale de carburant et ainsi de produire un plus grand volume de gaz d'échappement.

    Et, donc, plus d'émissions.

    https://www.lewrockwell.com/2015/10/eric-peters/another-wonderful-cheap-car/

    RépondreSupprimer
  67. VW, scandale en 6 épisodes

    Myret Zaki
    le 5 Octobre 2015 à 9:55

    Avec la dernière affaire en date, celle des normes antipollution truquées de Volkswagen, l’indignation enflamme deux minutes les séances, brunchs et machines à café. Le temps du shot initial. Deux jours plus tard, un bâillement irrépressible surgit à l’évocation du sujet. Que s’est-il passé? Rien de grave: nous sommes saturés par la routine des scandales. La voici, résumée:

    Episode 1: le scandale éclate en général aux Etats-Unis, confirmant leur rôle de police du monde.

    Une affaire comme VW n’éclate pas en Allemagne, tout comme celles de la FIFA ou d’UBS n’ont pas surgi au siège suisse. A cet égard, on peut saluer l’efficacité du U.S. Department of Justice (DoJ), sans toutefois nier combien ses bras sont toujours plus longs à l’international. La compétence juridique des Etats-Unis trouve toujours moyen de s’exercer à l’encontre d’entreprises étrangères, en se rattachant à un agissement ou à un organisme affilié sur sol américain. Dans les cas de VW et d’UBS, des actes fautifs se situaient clairement aux Etats-Unis. Dans le cas de BNP Paribas ou de la FIFA, le lien territorial était peu évident, révélant tout le potentiel d’extraterritorialité du DoJ.

    Des amendes oui, de la prison non

    Episode 2: l’enquête est généralement ouverte par le procureur général d’un Etat américain. New York très souvent (VW, FIFA, BNP Paribas); la Floride (UBS).

    Episode 3: le visage décati, mais non encore pénitent, le dirigeant honni apparaît, au lendemain des révélations, en une du Financial Times. La City a couronné le forfait. Le FT appelle à la démission en guise de conclusion. Assez vite, l’annonce de celle-ci suivra.

    Episode 4: c’est en général le moment où s’ouvrent les paris sur le montant de l’amende. On assiste à une inflation astronomique des sanctions pécuniaires outre-Atlantique. Volkswagen risque 18 milliards d’amende aux Etats-Unis, alors que seul un vingtième de ses voitures incriminées s’y trouvait. Est-ce à dire que la justice américaine a la gâchette particulièrement facile lorsqu’il s’agit de groupes étrangers ?

    Ce sont en tout cas ces derniers qui paient le plus d’amendes. Protectionnisme élémentaire? Certes, les entreprises américaines, lorsqu’elles sont épinglées, n’échappent nullement aux amendes. Rappelons les vertigineux 13 et 12 milliards payés en 2013 par JP Morgan et Bank of America. Mais pour un ou deux acteurs locaux, c’est une demi-douzaine d’acteurs étrangers qui paient chaque année.

    La française BNP a dû s’acquitter de 9 milliards en 2014, avec pour seule base juridique la monnaie de compte de ses transactions (dollar), à côté desquels les 2,8 milliards de Credit Suisse et les 900 millions d’UBS paraîtraient presque indolores. Dans la pharma, Takeda (Japon) a réglé 6 milliards l’an dernier, et Novartis (Suisse) risque 3 milliards cette année. Dans l’automobile, le Japonais Toyota a dû payer la plus grosse amende jamais infligée aux Etats-Unis à un constructeur (1,3 milliard en 2014). Record que, précisément, son concurrent allemand s’apprête à battre.

    Episode 5: personne ne va en prison. C’est ainsi depuis le scandale Enron (2002). D’investigateurs tenaces en crime en col blanc, les procureurs américains sont devenus des adjudicateurs d’amendes. Même les condamnations pénales (Credit Suisse) se règlent par amendes. C’est moins coûteux, et plus lucratif.

    Episode 6: le dernier soubresaut. Comme toujours, «un technicien de Volkswagen avait averti dès 2011 sa hiérarchie sur des procédures illégales», mais on ne l’a pas écouté. Tapez sur Google «avait averti sa hiérarchie»: la totalité des scandales précédents apparaît.

    http://www.bilan.ch/myret-zaki/redaction-bilan/vw-scandale-6-episodes

    RépondreSupprimer
  68. La fourniture du droit d'auteur PPT: Les pays d'ajuster leurs lois pour correspondre à la politique américaine

    le 7 octobre 2015 16: 52


    La Nouvelle-Zélande, l'un des 12 pays côtiers du Pacifique qui a signé le Partenariat Trans-Pacifique accord commercial, a révélé que la section traitant de la propriété intellectuelle aligne presque parfaitement avec la façon dont le droit d'auteur est traitée dans les États-Unis.

    L'affaire fait du droit de la propriété intellectuelle dans les pays signataires tombent en ligne avec la Loi sur le droit d'auteur Extension des Etats-Unis - connu dérision comme Mickey Mouse Protection Act en raison des efforts de lobbying de Disney - et rend les droits d'auteur durent pendant 70 ans au-delà de la mort du créateur.

    Cela signifie que le Partenariat Trans-Pacifique (TPP) impose une bosse de 20 ans contre la loi actuelle Nouvelle-Zélande, selon un PDF publié par le gouvernement néo-zélandais. Actuellement, les propriétaires de droits d'auteur ne sont accordés une période de post-mortem droits d'auteur de 50 ans.

    "TPP exige la Nouvelle-Zélande pour passer à 70 ans ainsi, mais permet une transition de le faire au fil du temps," dit le document.

    Les coûts des nouvelles règles de propriété intellectuelle sont prévus pour dépasser des avantages à l'économie néo-zélandaise.

    "Ce changement pourrait bénéficier artistes de Nouvelle-Zélande, dans certains cas, mais les avantages sont susceptibles d'être modeste,« le gouvernement néo-zélandais a écrit "Ce coût -. En termes d'économies sacrifiées sur les livres, les films, la musique et d'autres œuvres - augmente progressivement 20 ans et moyennes autour de 55 millions de dollars par an sur le très long terme. "

    Mais le document dit que cela est une perte acceptable - le PPT est prévu d'injecter de l'économie de la Nouvelle-Zélande avec un au moins 2,7 milliards de NZD par 2030 milliards grâce à la suppression des barrières commerciales entre les pays.

    Un des plus grands gagnants de la provision IP de l'accord a été Disney, selon Jordan Carter, directeur général de la non-lucratif InternetNZ.

    "Les gens qui possèdent un matériau qui était sur le point d'expirer droits d'auteurs, et ils perdraient les redevances de qui va garder ces redevances pour encore 20 ans," at-il déclaré à Radio Nouvelle-Zélande. "Donc, il bénéficie des gens qui ai morceaux célèbres de la propriété intellectuelle à partir des années 1930 et 40, Mickey Mouse appartenant à Disney Corporation est un exemple classique ".

    Le gouvernement a également assuré que l'accord ne serait pas exiger que les fournisseurs de services Internet à "terminer des comptes pour les violations des droits d'auteur sur Internet." Aux États-Unis, un grand nombre des meilleurs fournisseurs de services Internet ont une politique sur les droits des consommateurs de six grève, selon Ars Technica.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  69. L'accord a fallu cinq années de négociations avant parvenus à un accord lundi les membres. Les pays membres représentent ensemble les deux cinquièmes de l'économie du monde.


    Le PPT a établi un examen minutieux, avec des adversaires de l'accord en soulignant que l'accord a été négocié en secret, puisque le texte ne sera pas être à la disposition du public jusqu'à la fin de cette année. Les syndicats et bien d'autres ont dit que ce que nous savons à propos de l'affaire consiste à donner des avantages à des sociétés dans les pays participants, pas les travailleurs. Préoccupations comprennent intimité d'Internet, protection de l'environnement et les monopoles pharmaceutiques.

    https://www.rt.com/usa/317927-tpp-copyright-new-zealand/

    RépondreSupprimer
  70. Série norvégienne sur l'occupation russe: un record d'audience

    07.10.2015

    Le Royaume-Uni, l'Allemagne, la France, la Suède, le Danemark, la Finlande, l'Islande et les pays du Benelux ont aussi l'intention de diffuser cette série où la concentration de clichés négatifs et de phobies sur "l'agression russe" atteint son apogée.

    La TV racontera aux Norvégiens la future occupation russe

    La série norvégienne Okkupert (Sous occupation), qui a l'air de rassembler tous les stéréotypes et toutes les phobies liés à la Russie propagés depuis des mois par les médias européens, a battu un record d'audience sur la chaîne de télévision nationale TV2, rapporte le journal norvégien Dagbladet.

    633.000 Norvégiens, soit 13% de la population du pays, ont regardé le premier épisode de la série imaginée par l'écrivain Jo Nesbø, le projet le plus onéreux de la télévision norvégienne (9,6 millions d'euros).

    La série dépeint l'occupation de la Norvège par l'armée russe dans un avenir proche: un parti écologique radical arrivé au pouvoir en Norvège arrête la production de pétrole et de gaz et l'armée russe occupe le pays pour établir le contrôle des gisements d'hydrocarbures.

    "C'est le meilleur lancement d'une série dramatique à la télévision norvégienne. Nous attendons avec impatience la diffusion des autres épisodes qui seront encore plus passionnants", a déclaré Christopher Haug, directeur de l'unité dramatique de TV2.

    La chaîne compte attirer près d'un million de spectateurs grâce à la série Okkupert.

    Le Royaume-Uni a déjà acheté les droits de diffusion de la série. La chaîne norvégienne mène actuellement des négociations avec l'Allemagne, la France, la Suède, le Danemark, la Finlande, l'Islande, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg.

    En France et en Allemagne, la série politique sera diffusée sur Arte, qui coproduit Okkupert.

    http://fr.sputniknews.com/culture/20151007/1018656257/norvege-serie-record-russie-occupation.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors que maintenant sur Internet sont diffusés en streaming des centaines de films par jour, il y en a seulement 1 sur 20 qui peut être bon ! '1/20' !!? Mais comment (avec parfois des 'vedettes') ont-ils pu obtenir des financements, des crédits pour mettre sur pieds une telle entreprise qui nécessite des centaines de personnes pour l'avant et pendant le tournage ?

      Comment se fait-il que n'importe quel banquier peut s'en apercevoir que le scénario est déjà une merde et malgré tout allonger le pognon sur la table ?!

      Il suffit pour cela de bien regarder chaque film et de noter le nombre de fois qu'est filmée la célèbre voiture dessinée par le juif a.h. C'est donc aussi pour cela qu'une amende symbolique sera émise envers les truands falsificateurs - de la même marque allemande - de système de détection de pollution.

      Supprimer