- ENTREE de SECOURS -



dimanche 25 janvier 2015

Traité transatlantique : déjà là


TAFTA ta gueule à la récré #DATAGUEULE 14 par datagueule http://www.dailymotion.com/video/x2bahpn_tafta-ta-gueule-a-la-recre-datagueule-14_news

50 commentaires:

  1. Traité transatlantique : déjà là

    Nouvelles du Front
    Agoravox
    dim., 25 jan. 2015 13:55 CET

    Je voudrais attirer l'attention de mes lecteurs, sur les arguments les plus souvent employés pour s'opposer à ce traité de libre échange, nommé TAFTA. L'objectif est de tenter de mener une analyse plus poussée que d'habitude sur ce sujet.

    Hier j'ai assisté à une « conférence gesticulée » donnée par Frédéric Dubonnet, concernant le traité transatlantique , expression ultime de l'impérialisme financiaro-industriel. Cet accord commercial négocié en secret, devrait avoir pour effet de supprimer les droits de douane et de faire converger les normes entre les Etats-Unis et l'Union Européenne. Cet accord est un sujet sensible, preuve en est que le gouvernement français de l'époque (Ayrault 1) avait tout simplement retiré les questions du parlement sur ce sujet, la veille de l'attribution du mandat de négociation à la commission européenne.

    Je ne reviendrai pas en détail sur les modalités de ce traité, vous pourrez trouver toutes les informations dans cette courte vidéo.
    (A voir en bas de page.)

    L'harmonisation des normes

    Parmi les éléments contenus dans le traité, l'un des plus contestés est sans doute celui sur l'harmonisation des normes entre les deux continents. Des deux cotés de l'Atlantique, les associations de consommateurs tirent la sonnette d'alarme. Elles doutent qu'un tel accord, dont l'objectif principal est de favoriser les échanges commerciaux, permette un nivellement des normes par le haut. Mais ce phénomène est-il nouveau ? Que se passe-t-il depuis des années au sein de l'Union Européenne sinon une harmonisation des normes souvent réalisées en fonctions des intérêts commerciaux et non sur des critères plus proches des désirs des consommateurs

    En effet, pour ne donner que quelques exemples :

    - La législation sur les produits biologiques était en France l'une des plus exigeantes d'Europe. Mais suite à la création du marché commun européen, les normes ont été abaissées pour permettre aux industriels de profiter du fort potentiel de croissance lié à ce nouveau marché. Les normes de l'UE ont abaissé les critères du bio en France de manière drastique, les élevages intensifs de volailles »BIO » ont été autorisés.

    - Le scandale de la viande de cheval, celle qui était contenue dans les plats surgelés affichés comme étant « au bœuf ». Malgré les demandes d'une dizaine de ministres de l'Union Européenne d'imposer aux industriels une traçabilité. La commission européenne à tout simplement jugé cette mesure « prématurée ».

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  2. - La non interdiction de la viande issue de clone d'animaux. « La non interdiction ? », oui car la commission européenne n'a tout simplement pas voulu légiférer sur la question, de ce fait pas d'autorisation mais pas d'interdiction, un flou juridique qui permet aux exploitants d'importer des gamètes d'animaux clonés pour inséminer leurs troupeaux, et ce dans l'opacité totale pour le consommateur.

    Je pourrais multiplier les exemples de normes ou réglementations imposées au niveau de l'Union Européenne qui sont un non sens pour beaucoup de citoyens. Nous craignons, à juste titre, la viande aux hormones et le poulet lavé à la javel venant des États-Unis. Pourtant nous mangeons probablement du clone, du cheval en lieu et place du bœuf ou encore des produits BIO issus d'élevages intensifs ou de culture hors-sol, sans le savoir et en toute légalité pour les industriels.

    Les tribunaux arbitraux privés au détriment des États

    Un autre argument développé par les militants anti TAFTA est l'éventuelle mise en place de tribunaux arbitraux privés. Ces tribunaux privés devraient être chargés de trancher les litiges entre des sociétés qui s'estimeraient flouées par des États trop protecteurs de leurs marchés, voire de leurs sous-sol (comme avec les gaz des schistes). Je voudrais là aussi attirer l'attention sur ce qui existe déjà au niveau de l'Union Européenne. En effet, le traité de fonctionnement sur l'Union Européenne prévoit par son article 107, concernant les aides des États :
    1. Sauf dérogations prévues par les traités, sont incompatibles avec le marché intérieur, dans la mesure où elles affectent les échanges entre États membres, les aides accordées par les États ou au moyen de ressources d'État sous quelque forme que ce soit qui faussent ou qui menacent de fausser la concurrence en favorisant certaines entreprises ou certaines productions.
    Concrètement, c'est cette disposition qui a été invoquée par la cour de justice de l'UE, concernant le procès intenté contre la SNCM (dont l'état Français est actionnaire), par CORSICA FERRIES (société privée, battant pavillon italien). L'État justifia alors l'aide octroyée par la mise en place de navettes supplémentaires en basse saison (donc peu remplies) afin d'assurer la mission de service publique qui à pour objet la desserte de l'île de beauté. L'Union Européenne jugea que ce n'était pas à proprement parlé « une mission de service public » et trancha en faveur de Corisca Ferries.

    La SNCM, déjà en grandes difficultés financières doit donc rembourser l'aide de 220 millions d'euros versée par l'État entre 2002 et 2006. Voir les détails de l'affaire ici, entre 800 et 1 000 emplois seraient menacés. A noter qu'une autre amende du même montant est en cours de jugement pour la période suivante, ce qui porterait le nombre d'emplois menacés à 2 000.

    Imaginons que la sécurité sociale, qui est en phase d'ouverture à la concurrence, soit poursuivit par une entreprise privée pour des aides accordées par l'État, verrait-on un jugement similaire ?

    Un autre exemple d'amende imposée par soumission au diktat du commerce à tout prix :

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  3. - La France avait été attaquée et condamnée pour avoir tardé à transposer une directive sur les OGM. L'état justifiait ce retard par le refus de ce mode d'agriculture par de nombreux citoyens. La commission européenne, n'ayant que faire des desiderata des citoyens, poursuivit donc la France qui fût condamnée à une amende de 38 millions d'euros et à une astreinte de 350 000€ par jour de retard dans la transcription de la directive. Si cette directive a été présentée comme une garantie pour le consommateur, elle permettait en réalité d'ouvrir la porte de la culture en plein champ des OGM dans le pays. Depuis les états refusant les OGM usent de toutes les failles juridiques pour retarder au maximum la diffusion de ce type de culture.

    Dans cet exemple on pourra me rétorquer que ce n'est pas une entreprise privée qui a attaqué la France mais la commission européenne, et ce, pour la non mise en conformité du pays vis à vis du droit de l'UE. Cependant la commission européenne s'est illustrée récemment en faisant passer un règlement d'autorisation d'un nouvel OGM contre l'avis de 67% des Etats membres et 61% des euros-députés.

    Dès lors, peut-on voir la main mise de l'agro-industrie derrière ce type de mesure ? Quand on sait que l'EFSA (Agence Europénne de Sécurité des Aliments) sous contrôle de la commission européenne, avait été pointée du doigt par plusieurs ONG comme ayant des employés à 60% en conflits d'intérêts avec l'agro-industrie.

    C'est cette agence qui est chargée de remettre les préconisations à la commission en vue de rédiger les réglementations dans le secteur alimentaire.

    Enfin, rappelons nous que la décision de la commission européenne de suspendre l'utilisation de pesticides suspectés de provoquer une hausse de la mortalité des abeilles, a été attaquée par deux des fabricants de ces pesticides, les entreprises SYNGENTA et BAYER. (cette interdiction était soutenue par plusieurs associations et ministres européens). L'affaire est en cours d'instruction auprès de la cour de justice de l'Union Européenne, verra-t-on ces entreprises dédommagées du manque à gagner engendré par cette interdiction voire une remise sur le marché de leurs produits ? En bref, le marché transatlantique ne présente malheureusement pas une innovation concernant l'éventuelle mise à genoux des états au profit d'entreprises privées.

    Avec TAFTA, le changement essentiel est que cette ignoble prérogative va être transférée à des tribunaux privés (ce qui est un scandale en soi). Selon moi et avec un certain cynisme, c'est un système moins hypocrite que des instances européennes gangrenées de conflits d'intérêts donnant l'illusion d'une institution au service des citoyens, tout en étant presque totalement soumise aux volontés des cartels financiaro-industriels.

    La fin des services publics

    Un argument parfois évoqué contre TAFTA est la fin des services publics. Or, comme nous avons pu le voir avec les exemples de la SNCM ou de la sécurité sociale, nos services publics sont déjà attaqués. Deux autres exemples peuvent être encore donnés quant à la notion de surpression progressive des services publics, à noter l'ouverture à la concurrence du service postal ainsi que celui du transport ferroviaire, exigée par la commission européenne. Encore une fois, TAFTA ne change rien, la casse des services publiques est déjà actée par plusieurs directives européennes.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  4. Conclusion

    Hormis les arguments techniques, écologiques et commerciaux qui s'échangent au sujet du futur marché transatlantique, le plus préoccupant est celui de la fin de la démocratie. En effet, dès lors que des citoyens ne peuvent plus réguler des aspects aussi fondamentaux de leurs vie quotidienne que sont l'alimentation, l'exploitation de leur sous-sol, les pratiques commerciales...etc. C'est bien la démocratie qui est en jeu et son essence même, à savoir le pouvoir des citoyens d'organiser leur vie en communauté.

    Pourtant, ce n'est pas TAFTA qui signera la fin de notre capacité à organiser notre société selon la volonté générale. En effet, je crois que cette capacité nous a été confisquée par un processus long de plusieurs années dont la finalité était le traité de Lisbonne. Ce traité a été présenté comme différent de la constitution rejetée par une large majorité des citoyens français et hollandais. Ces prétendues modifications, ont été l'argument justifiant le refus de soumettre le texte au vote des citoyens, pour l'analyse de l'un des rédacteurs à savoir l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing, les différences entre ces deux textes sont minimes.

    La forfaiture démocratique ne s'arrête malheureusement pas là :

    - Demandez donc aux Irlandais obligés de revoter en 2001 et 2009 suite aux rejets des traités de Nice et de Lisbonne.

    - Demandez donc aux Croates qui ont vu leurs constitution modifiée avant un scrutin d'entrée dans l'UE qui ne réunissait pas les dispositions nécessaires pour être adopté.

    - Demandez donc aux Slovaques qui ont vu leurs députés se déjuger à quelques jours d'intervalle pour accepter le Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF), monstre anti-démocratique, aux membres jouissant d'une impunité totale.

    - Demandez donc, aux Lettons, qui ont vu leur pays entrer dans l'Euro contre l'avis de 62% de la population.

    - Demandez donc aux Chypriotes qui ont vu leurs députés se déjuger à quelques jours d'intervalle pour autoriser la ponction des comptes en banques des particuliers, entreprises et même associations caritatives, sans même que les Russes soient vraiment impactés.

    Enfin, demandez aux Ukrainiens qui avaient déposé une pétition réunissant 4 millions de signatures (10% de la population du pays) pour exiger un référendum sur l'accord de libre échange avec l'Union Européenne qui n'a pas aboutit et qui, si un scrutin avait été organisé, aurait peut-être pu éviter une guerre civile sanglante.

    Au regard de ces multiples exemples, peut-on encore considérer l'Union Européenne comme un espace démocratique ?

    Évidemment je suis heureux de voir que de plus en plus de citoyens prennent à cœur la question du marché transatlantique. Pourtant cet avenir que certains redoutent fait malheureusement déjà partie de notre quotidien. S'opposer à TAFTA c'est simplement refuser que les États-Unis se joignent à la fête néo-libérale et fascisante qui se tient sur notre continent et refuser de pousser le volume d'une musique qui est déjà proche du maximum.

    TAFTA c'est en quelque sorte le clou du spectacle, l'empêcher est nécessaire, mais une question me vient : si on arrêtait tout simplement la musique ?

    http://fr.sott.net/article/24614-Traite-transatlantique-deja-la

    RépondreSupprimer
  5. Cryptage Web mène aux pratiques 'contraires à l'éthique' espion – ex-GCHQ chef


    23 janvier 2015 18:46


    L'utilisation accrue des technologies de cryptage, particulièrement dans les services tous les jours comme le courrier électronique, conduira à des agences d'espionnage de commettre "éthiquement pire" comportement, tels que le piratage des ordinateurs individuels, un ancien patron GCHQ a mis en garde.

    S'exprimant à la London School of Economics (LSE), Sir David Omand dire plus en plus les technologies de chiffrement sécurisé, qui permettent aux utilisateurs de message et l'envoyer en privé, organismes sont incapables d'intercepter le courrier et pourraient être contraint à plus direct espionnage méthodes, rapport du Bureau de journalisme d'investigation.

    Suite preuve divulguée par le dénonciateur NSA Edward Snowden, fois GCHQ et son homologue américain se sont avérés pour être espionner des millions de données privées du peuple. Les révélations provoqué protestations du public, menant aux appels pour les entreprises du web rendre les données plus sûres.

    Apple et Google ont commencé à introduire des méthodes plus sophistiquées de cryptage et ont signalé leur réticence à passer des données de l'utilisateur à des organismes gouvernementaux.

    Agences de sécurité peuvent utiliser "l'exploitation du réseau" ou piratage direct pour obtenir autour des technologies de chiffrement, qui actuellement soutiennent WhatsApp et iMessenger et surveillent les messages comme ils sont écrits.

    Sir David, qui était directeur du GCHQ de 1996 à 1997, a déclaré: «un des résultats de Snowden est que compagnies maintenant fortement chiffrez [communications] fin.

    "Les agences de renseignement ne vont pas à renoncer à essayer d'obtenir les méchants. Ils devront se rapprocher des méchants. Je prédis que nous allons voir plusieurs accès étroit travailler. »

    La technique de surveillance de "proximité" signifie généralement que l'agent doit être dans un certain niveau de proximité physique du sujet. Il pourrait être en écoute, en direct de piratage de téléphones ou ordinateurs ou même physique d'observation.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  6. Cela conduirait à des problèmes "sur le plan éthique pire" pour les agences de renseignement, a déclaré Sir David.

    "Vous pouvez dire que seront plus ciblés, mais en ce qui concerne l'intrusion dans la vie privée – collatérale intrusion dans la vie privée – nous sommes susceptibles de se retrouver dans une situation éthiquement pire qu'avant."

    L'ancien patron GCHQ a encore défendu le travail de l'Agence, disant que ce ne était pas tous les "infraction", mais qu'ils étaient également responsables de la défense au Royaume-Uni contre les cyber-attaques.

    Cette réfutation point face de Gus Hosein, directeur exécutif à l'ONG Privacy International, qui prétendait GCHQ mettait moins de temps et effort dans la défense qu'ils avaient fait auparavant.

    Hosein a déclaré à que l'Agence britannique de sécurité a été chargé dans le passé pour informer les entreprises de technologie glitches et failles dans leur système, mais « ils ne vont pas faire plus. »

    «Ils vont récolter ces vulnérabilités, traitez-les comme armes, les sortir et les utiliser d'une manière généralisée qui n'aura pas nécessairement viser, » , a-t-il ajouté.

    Premier ministre Cameron prévoit d'interdire les services de messagerie cryptées WhatsApp et Snapchat ont été accueillis avec indignation, avec des critiques l'accusant de "chinois « niveaux de censure publique.

    L'indignation, cependant, est contrecarrée par la menace de groupes extrémistes, dont beaucoup utilisent les médias sociaux pour communiquer et recruter des membres.

    Il a été révélé vendredi que, malgré étant interdite au Royaume-Uni, deux groupes islamistes étaient toujours bafoue le droit sur Twitter et YouTube.

    http://rt.com/uk/225643-encryption-unethical-spy-behaviour/

    RépondreSupprimer
  7. Un jour clé dans le conflit ukrainien ?


    par Alexander Mercouris,
    le 24 janvier 2015,
    Source vineyardsaker

    Ce jour pourrait se révéler critique dans l’évolution du conflit ukrainien.

    1. Le Conseil de sécurité russe s’est réuni aujourd’hui. Nous n’avons (évidemment) pas de compte rendu complet mais un site web de Poutine a fourni quelques détails.
    De façon saisissante, Poutine a mentionné la junte comme Kiev officiel et non comme le gouvernement ukrainien ou le côté ukrainien [démarquant ainsi Kiev de l’Ukraine]. Il a aussi désigné les deux républiques ukrainiennes de l’Est comme la République populaire de Donetsk et la République populaire de Lugansk.
    C’est la première fois que Poutine déclare que la junte n’a pas d’autorité légitime dans le Donbass et que celle-ci est transférée aux deux républiques dissidentes depuis l’élection de Porochenko.

    2. Poutine a aussi d’une manière significative mentionné des ordres criminels venant de Kiev officiel.

    3. Poutine a aussi eu une conversation téléphonique avec Lukashenko [président du Belarus], qui est un partenaire clé dans le conflit ukrainien. Là encore nous n’avons que des informations fragmentaires sur ce qui a été discuté, mais Poutine aura certainement voulu s’assurer que Lukashenko restait à bord. Je m’attends à un appel téléphonique à Nazarbayev bientôt.

    4. Nous savons maintenant par des commentaires émis par Shuvalov [vice-premier ministre russe de Medvedev] à Davos que Pékin est consulté en permanence. Le point clé de ce qui s’est dit à Davos, où Shuvalov à été absolument clair, est le suivant : la Russie ne se soumettra pas aux sanctions et Kostin [directeur de la banque VTB, deuxième banque russe], a donné un avertissement limpide contre n’importe quelle tentative d’exclure les banques russes du système de paiements SWIFT. Le Financial Times publie un bon résumé des commentaires faits par Shuvalov et Kostin (voir ci-dessous).

    5. Le ministère de la Justice russe a, en attendant, formellement banni un certain nombre d’organisations ukrainiennes incluant le parti néonazi Secteur droit. Certains d’entre nous se sont étonnés qu’il ne l’ait pas fait plus tôt.

    6. Zakharchenko, premier ministre de la République du Donetsk, a dit que le Mémorandum de Minsk ne s’appliquait plus. Ceci n’est pas le même document que le Protocole de Minsk, qui était l’accord de cessez-le-feu original accepté le 5 septembre 2014. C’est plutôt le document technique de suivi prétendant établir la ligne de cessez-le-feu et prévoyant le retrait des armes lourdes, qui a été accepté le 19 septembre 2014.

    Ni le Protocole de Minsk ni le Mémorandum de Minsk n’ont jamais été mis en œuvre. En disant que le Mémorandum de Minsk ne s’applique plus, Zakharchenko a autorisé la NAF [Armée des forces de Novorussie] à poursuivre ses opérations offensives, ce qu’elle fait actuellement.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  8. 7. Finalement, Zakharchenko a aussi répété que la décision des deux républiques de Donetsk et de Lugansk de se séparer de l’Ukraine est définitive.
    Maintenant il se peut que toutes ces discussions, conversations et commentaires soient non coordonnés et n’aboutissent à rien. Peut-être n’y a-t-il eu aucun changement de la politique russe. Cependant cela ressemble vraiment à un durcissement de position et donne peut-être des indices que les Russes ont, au moins pour l’instant, abandonné tout espoir dans l’approche diplomatique.
    Ils suggèrent aussi de fermer les écoutilles, dans le cas où un autre tour de sanctions serait en préparation.

    Du Financial Times :

    Un des principaux banquiers de Russie a averti vendredi qu’une exclusion du pays du système de paiement bancaire SWIFT équivaudrait à une déclaration de guerre.

    La suggestion que la Russie puisse être exclue du système SWIFT, lancée par des politiciens occidentaux l’été dernier, à déclenché une alarme qui s’est répandue dans la communauté financière de Moscou.
    Les banques russes s’appuient lourdement sur ce système basé en Belgique pour leurs paiements tant domestiques qu’internationaux. Cependant, on a, à l’époque, considéré cette proposition comme étant une sanction trop punitive, décrite comme l’option nucléaire.

    En parlant dans un séminaire à Davos vendredi, Andrei Kostin, le directeur général de VTB, la deuxième banque russe, a dit : « S‘il n’y a pas SWIFT, il n’y a pas d’opérations de banque… ni de relations, cela signifie que les pays sont au bord d’une guerre, chaude ou froide. »
    « Le jour suivant, les ambassadeurs russes et américains devraient quitter les capitales, » a-t-il ajouté.
    Les commentaires de M. Kostin font apparaître à quel point le régime de sanctions de l’Ouest suscite un sentiment de colère et de défi au sein de l’élite politique et économique russe.

    Je ne pense pas que la situation changera, même si vous « pressez encore plus la Russie, » a-t-il dit, indiquant que le pays avait décidé de réduire sa dépendance aux systèmes de paiement occidentaux comme SWIFT.
    « Nous avons déjà créé une alternative domestique au système SWIFT … et nous devons créer des alternatives au niveau international. »
    Il a attiré l’attention sur les efforts en cours de la Russie et de la Chine pour créer une plate-forme d’échange financiers indépendante, à l’abri du contrôle occidental.

    Igor Shuvalov, le vice-premier ministre de Russie, a répercuté ce thème. « Nous développons notre vecteur oriental« , a déclaré M. Shuvalov, indiquant que bien que les efforts pour construire des liens avec la Chine aient été en cours avant la crise, ils s’étaient radicalement intensifiés depuis le début des sanctions, étant donné que la Russie à cherché des alternatives à l’Ouest.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  9. M. Shuvalov a dit que les pays appelées les Brics (le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud) étaient aussi prêts à s’entraider en cas de crise financière. « Des grands investisseurs chinois arrivent chez nous« , a-t-il affirmé.

    Le pivot vers l’Asie est devenu une partie clé de la politique étrangère de Vladimir Poutine depuis la panne dans ses relations avec l’ouest sur l’Ukraine. Bien que plusieurs accords vedettes aient été signés, comme le contrat de 400 milliards de dollars pour fournir du gaz russe en Chine pendant trente ans en mai dernier, peu de décideurs ou hommes d’affaires russes croient que la Chine puisse sauver l’économie russe d’une récession douloureuse.

    « La situation présente donne l’impression d’être plus douce que [la crise financière de 2008-2009], mais nous entrons dans une longue situation de crise , » a dit M. Shuvalov.

    Il a toutefois ajouté que la pression étrangère ne parviendrait pas à modifier la direction politique du pays.

    « Nous survivrons à n’importe quelle privation dans le pays – nous mangerons moins de nourriture, et utiliseront moins d’électricité, » a-t-il dit.

    Selon Alexei Kudrin, un ancien ministre des Finances respecté, la Russie pourrait voir des sorties de capitaux de 90 milliard de dollars cette année après un record de 151 milliard de dollars en 2014. « Nous devrions clairement comprendre le prix que nous payons pour les sanctions », a-t-il affirmé.

    Traduit par Jefke relu par jj et Diane pour le Saker Francophone

    http://lesakerfrancophone.net/un-jour-cle-dans-le-conflit-ukrainien/

    RépondreSupprimer
  10. Pensez vous que tout a commencé avec les téléphones et les e-mail ? La NSA a été utilisé pour copier nos télégrammes


    Truthstream médias TruthstreamMedia.com
    24th Janvier, 2015 lecteurs



    "Et si nous pouvions construire un entrepôt de données nationale contenant des informations sur chaque personne aux États-Unis ? Merci à des interprétations secrètes des Patriot Act, top-secret exceptions Quatrième Amendement autorisées par la Foreign Intelligence Surveillance Court, et une large coopération aux niveaux local, étatique et fédéral, nous le pouvons! "

    Bien sûr, cela vient du site de parodie NSA parce que le vrai NSA ne serait jamais de manière aussi flagrante honnête, mais qui résume essentiellement vers le haut.

    Ancien entrepreneur NSA devenu dénonciateur Edward Snowden revient en position haute périodiquement dans les nouvelles de temps en temps, juste pour nous rappeler tous (au cas où nous avons obtenu trop confortable) que oui, en effet, notre propre Agence nationale de sécurité ne cesse de sucer nos données personnelles (appels téléphoniques, de courriels, médias sociaux, etc., etc. ad nauseam) tout le temps directement dans nos visages - à la fois en utilisant la Constitution comme papier de toilette et tout en ayant le culot d'essayer de nous dire, "va NSA de grands efforts pour assurer la conformité avec la Constitution, les lois et règlements ".

    Uh-huh. Suuuuure qu'ils font.

    En réalité, PRISM est que le dernier d'abus de pouvoir dans une longue suite d'abus qui remonte à des décennies sur des décennies ... plus probables depuis 1947 lorsque l'agence a été officiellement donné naissance et doté de pouvoirs en vertu de la Loi sur la sécurité nationale. Il ne aurait pas pu longtemps après que l'agence a appris à ramper ... collecter ... troll ... et l'affouillement.

    Prenez cet article Associated Press exécuter dans 24 Octobre, 1975 Edition de la La Odessa américaine avec le titre, "Panneau est racontée du NSA Espionnage dans Office câble":

    - voir sur site découpe journal -

    C'est vrai, les gens: la NSA a été systématiquement d'intercepter nos télégrammes tout le chemin du retour dans les années 1960.

    Au milieu des années 1960, il y avait une machine à photocopier dans la salle des opérations de Western Union Internationale à New York. Chaque fois qu'un gouvernement étranger a envoyé un câble via les installations de l'entreprise, l'opérateur Western Union serait le copier sur la machine.

    Cette machine n'appartient pas à Western Union international, mais à la National Security Agency. Il a donné l'accès pour la NSA à des câbles dans lequel ambassades communiquaient avec leurs pays et de messages en provenance des pays en donnant des instructions à leurs légations des Etats-Unis.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  11. Une fois par semaine, un employé de la NSA est venu au bureau et entretenu la machine. Il a enlevé son rouleau de film et l'a remplacée par un nouveau.

    Truc chouette, hein ?

    Cela ne s'arrêta une fois Thomas Greenish, vice-président exécutif pour Western Union International, découvert sur la machine curieux en 1965 et a décidé de demander à l'employé de la NSA qui venait par périodiquement pour changer sur le film de fournir une preuve officielle que l'agence avait l'autorisation de poursuivre copiant les télégrammes de chacun.

    Le collaborateur de la NSA n'est jamais revenu par la suite.

    Bien que le témoignage de M. Greenish donne l'impression que cette collecte de données ne suivis câbles diplomatiques étrangères, à la lumière de ce que nous savons aujourd'hui sur la curiosité sans borne de la NSA, il est probable que la portée était beaucoup plus large.

    A t-elle vraiment de s'arrêter là ? Ou y a t-il des chambres sur les chambres quelque part remplis au plafond avec les télégrammes de l'Amérique ? Meilleurs voeux à votre mère sur son anniversaire, annonces de naissance, aléatoire minutie de bureau, ce genre de chose ? Vous savez, dans l'intérêt de la «sécurité nationale».

    Peut-être que ce est à côté de la chambre 641A .

    Salle 641A est un établissement interception des télécommunications AT & T à San Francisco la société se étend sur qui d'autre ? La NSA. Il a été exposée en 2006, mais l'ancien NSA mondiale géopolitique et militaire Directeur Groupe de l'analyse de rapports William Binney estime chambre 641A est seulement un des 10 ou 20 dudit équipements installés dans tout le pays, y compris d'autres à Seattle, San Jose, Los Angeles et San Diego. Malgré que les poursuites tentent de régner dans la pratique de la collecte et le suivi des appels et des communications des Américains, comme VOIP «de gros», l'alliance impie entre géants des télécoms et services secrets du gouvernement n'a pas cessé.

    Tout cela est pré-Snowden. Snowden a été la cerise sur un 50-year-old surveillance inconstitutionnelle gâteau de l'Etat.

    Remarquable de l'article 1975 également est le fait que RCA Global Communications et ITT World Communications - deux des plus grandes entreprises de communication dans le monde à l'époque - ont refusé de se présenter pour témoigner devant le Sous-comité du Congrès sur l'information gouvernementale et les droits individuels, sauf se ils étaient assigné et contraint de le faire. Ne hésitez pas à aller de l'avant et de lire entre les lignes tout ce que vous voulez, car ils ne avaient absolument aucun intérêt à nos «droits individuels» assez volontiers de témoigner à leur sujet.

    On peut se demander: la NSA avait été autour dans les jours de la communication par pigeon voyageur, aurions-nous trouvé un gouvernement fort rempli à ras bord avec des oiseaux morts et griffonné des notes quelque part ou quoi ?

    http://www.thedailysheeple.com/think-it-all-started-with-phones-and-email-the-nsa-used-to-copy-our-telegrams_012015

    RépondreSupprimer
  12. Rick Harrison a des choses intéressantes à dire sur la rareté de l'or

    Joshua Krause Le Quotidien Sheeple
    23 janvier 2015


    Il ressemble à l'or est finalement fait des gains importants, car il fait son chemin jusqu'à 1300 dollars l'once. Mais le prix semble encore ridiculement bas pour la plupart des bogues d'or. Alors que la plupart des Américains semblent être amerrissage forcé le métal précieux , le reste du monde a été combler le vide dans une grande manière. Pays avec d'énormes populations comme la Chine et l'Inde ont été en profitant des bas prix par impatience d'acheter des fournitures d'or, tandis que la quantité d'or disponible pour la plupart des vendeurs d'or semble se éloigner.

    Au moins, ce est ce que Rick Harrison Pawn Stars renommée avait à dire quand il a récemment été interviewé par CNBC.

    Cela vous dit tout ce que vous devez savoir sur la possibilité de manipulation de l'or, et où le prix se rendra à l'avenir. Sur le marché libre, les pénuries sont presque inexistants. Lorsque les réserves diminuent, le prix monte, et les gens qui ne peuvent pas se le permettre achètent moins. Ce est aussi simple que cela. Donc, si quelqu'un comme Rick est d'avoir du mal à garder son magasin approvisionné, il est sûr de supposer que le prix de l'or n'a pas encore atteint son potentiel.
    Acheter maintenant épuisement des stocks !

    http://www.thedailysheeple.com/rick-harrison-has-some-interesting-things-to-say-on-gold-scarcity_012015

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Houlala ! Comme je l'ai rappelé antécédement, compte tenu du nombre de billets en circulation et de la 'valeur' inscrite sur chacun d'eux, il faudrait que l'once soit à 1 milliard pour être juste ! Donc, comme si l'affaire est dénoncée comme étant une escroquerie, les Etats malfaiteurs feront nécessairement main-basse sur tout l'or détenu par les particulier et, surtout, chez les inconscients qui ont acheté des trempettes, onces, lingotins ou lingots sans oublier de laisser au vendeur son nom/adresse et n° tel !

      Remue-ménage ou branle-bas de combat (choisissez), cette confiscation sera assortie de l'interdiction d'en commercer l'or. Donc, celles et ceux qui en auront planqué... de ne pouvoir s'en servir !

      Par contre, petit rappel important: Tous les jours, des gens sortent et montrent dans la rue ou magasins leurs bijoux qu'ils portent et... finissent par se faire repérer ! Ainsi, si l'or atteint les sommets, il ne fera pas bon de se promener avec n'importe où comme également le risque d'être attaqué chez soi !

      N'oubliez pas que le prix de l'or a TOUJOURS été manipulé et, cela ne changera pas demain.

      Supprimer
  13. Fighting Back contre l'État de surveillance: Désactiver les ressources de la NSA


    Lily Dane Le Quotidien Sheeple
    23 Janvier, 2015


    Merci à dénonciateurs Edward Snowden, il est maintenant largement connu que la National Security Agency (NSA) a été de piétiner sur la vie privée non seulement des Américains, mais à peu près tout le monde sur la planète via la surveillance de masse pour qui sait combien de temps.

    Et les choses qu'ils savent sur nous sont inquiétantes: l'agence suit tout ce que nous faisons en ligne (y compris les intimes, des choses très personnelles ), recueille nos enregistrements téléphoniques, et se engage dans "la surveillance pré-crime des citoyens.

    Ancien leader technique NSA et dénonciateur William Binney dit , "Il y a eu au moins 15-20.000.000.000.000 de violations constitutionnelles" par la NSA.

    Les militants ont intenté des poursuites dans une tentative de limiter ou d'arrêter la NSA de piétiner partout dans nos droits.

    Mais même les méchants forts et les plus grands ont inévitablement de un point faible - le talon d'Achille - et de l'état de surveillance ne fait pas exception.

    OffNow.org a découvert une façon de se battre et cliquez sur 'em où ça fait mal.

    La NSA, comme tout le monde, s'appuie sur les ressources comme l'eau et l'électricité - les ressources qui sont habituellement fournis par les gouvernements d'État et locaux.

    Par exemple, l'installation de stockage NSA dans Bluffdale, Utah, aurait l'utiliser jusqu'à 1,7 millions de litres d'eau chaque jour lorsqu'il sera pleinement opérationnel, selon OffNow .

    La ville détient le contrat de fourniture de l'eau ... mais il n'a pas à. Rien n'oblige les gouvernements d'État ou locaux pour fournir ces services.

    OffNow explique :

    En vertu du principe juridique connu sous le nom doctrine anti-réquisitionnant, la Cour suprême a constamment affirmé que le gouvernement fédéral ne peut pas forcer les États à aider à mettre en œuvre ou d'appliquer les actes ou les programmes fédéraux. Il repose essentiellement sur quatre arrêts de la Cour suprême: Prigg v Pennsylvanie (1842), New York v US (1992), Printz v US (1997) et la Fédération nationale des entreprises v Sebelius (2012)....

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  14. Printz sert la pierre angulaire.

    «Le gouvernement fédéral peut ni émettre des directives obligeant les États à régler des problèmes particuliers, ni les commander les officiers des États, ou ceux de leurs subdivisions politiques, d'administrer ou d'appliquer un programme de réglementation fédéral ... ces commandes sont fondamentalement incompatibles avec notre système constitutionnel de la double la souveraineté. "

    Le gouvernement fédéral est connu pour être incapable (ou ne veulent pas) à s'autoréguler ou faire des réformes. OffNow cherche à travailler au niveau de l'Etat de rendre impossible pour la NSA et d'autres organismes qui espionner illégalement sur nous pour faire fonctionner leurs installations.

    De OffNow le site dit

    Nous avons l'intention de couper l'herbe sous les pieds, dans leur boîte et les arrêter.

    Sur le plan juridique, les contrats pour l'eau, l'électricité et d'autres ressources et services sont tout simplement des accords volontaires entre le gouvernement fédéral (ou ses agents) et le gouvernement de l'État ou locale. États légitimement peut et doit décider d'honorer la demande en fonction propre ensemble de priorités de l'État.

    Bien sûr, le gouvernement fédéral peut apporter dans ses propres ressources et de fournitures, mais l'histoire montre qu'ils auraient probablement du mal à le faire.

    Les législateurs de plusieurs États ont déjà déposé des projets visant à interdire le soutien matériel ou des ressources à une agence fédérale engagée dans l'espionnage sans mandat, que le dixième rapports Amendment Center :

    Seulement deux semaines dans la saison législative de cette année, et avec de nombreuses législatures même pas encore en séance, les législateurs dans quatre États ont déjà déposé des projets visant à interdire le soutien matériel ou des ressources à une agence fédérale engagée dans l'espionnage sans mandat.

    Ces projets de loi non seulement soutenir les efforts pour éteindre l'eau de la NSA dans l'Utah, mais aurait également des effets pratiques sur les programmes de surveillance fédéraux s'il est adopté.

    Les législateurs de la Caroline du Sud, Missouri, l'Alaska et de l'Indiana ont tous les versions déposées de la Loi sur la protection du Quatrième amendement, et des représentants de sept autres Etats se sont engagés à introduire des projets de loi semblables cette année. Des sources proches de OffNow suggèrent encore plus de projets de loi soient introduit avant la saison législative se termine au printemps.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  15. "Pour avoir quatre projets de loi déjà déposés, et des engagements de sept autres législateurs - en plus d'avoir un projet de loi dans l'Utah mis à aller de l'avant qui fixerait la scène pour transformer de l'eau au centre de données Bluffdale - Ce est vraiment au-delà de nos attentes cette au début de la session, "a déclaré le directeur exécutif OffNow Mike Maharrey. «Je pense que les Américains sont malades d'être espionné, et ils sont malades de la réforme vide talk par les politiciens DC. Je pense que ce mouvement au niveau de l'Etat est indicative du peuple américain en disant: «Très bien ! Si vous ne pouvez pas faire avancer les choses fixe à Washington, nous allons y remédier à travers nos Etats. "

    Vous pouvez aider à faire une différence en bénévolat, rejoindre OffNow ou signer leur pétition.

    Ressources:

    No Place to Hide: Edward Snowden, la NSA, et l'État de surveillance des États-Unis par Glenn Greenwald

    Les fichiers Snowden: The Inside Story of plupart du monde Wanted Man par Luke Harding

    Tout ce que vous savez à propos de la Constitution est inacceptable par Edward James Snowden

    http://www.thedailysheeple.com/fighting-back-against-the-surveillance-state-turn-off-the-nsas-resources_012015

    RépondreSupprimer
  16. Une bande de criminels


    Soumis par Tyler Durden
    le 24/01/2015 21:01-0500



    Par Raul Ilargi Meijer de la terre automatique

    Bande de criminels !

    J'allais commencer en disant jeudi était le jour le plus triste en Europe dans les années 50, ou quelque chose comme ça, à cause de la générosité folle et totalement absurde, la BCE permet de se lancer, visant à la fois encore sauver un système bancaire, mais qui sera non seulement n'aide pas les européens, il va rendre les choses encore bien pire qu'eux déjà.

    Je l'ai dit plusieurs fois que l'Union européenne sous sa forme actuelle doit être démonté demain matin (même si ce n'est pas la même demain matin plus), et si $ 1,1 million de Draghi x million « stimulus » devrait faire quoi que ce soit clair, c'est que le démantèlement obtienne plus urgent de jour en jour.

    Mais, qualifiant le jour le plus triste dans les années 50 en Europe montrerait bien trop peu respect pour les gens qui sont morts dans l'ex-Yougoslavie et dans l'est de l'Ukraine. Il est encore un jour très triste, mais. Et j'étais déjà penser qu'avant même que j'ai lu l'article de Theopi Skarlatos pour la BBC ; qui m'a vraiment donné envie de pleurer.

    Quand vous lisez doctors(!) femmes se sentant forcées de se prostituer pour nourrir leurs enfants, sur le nombre de fausses couches doublement, et sur le sentiment général d'impuissance et de la misère de la population grecque, en particulier les jeunes, qui voient aucun moyen de même de commencer à construire une famille, alors je peux seulement dire : Bruxelles est une bande de criminels. Et QE annonce de Draghi est un acte criminel. C'est une bonne chose que l'obligations d'achat ne démarre pas jusqu'en mars, et qu'il est sur une base mensuelle : cela signifie que c'est encore possible d'arrêter.

    Je vais y revenir à l'histoire des Skarlatos dans une minute. Première la folie de la QE ECB lui-même. Le problème avec l'économie de l'Europe, ce qui pousse dans le taux de chômage élevé et de la déflation, c'est que les gens ne passent pas. Si QE serait vraiment destiné à relancer l'économie, ou à la lutte contre la déflation, il serait nécessaire de supposer que les gens commencent à emprunter massivement juste parce que Draghi achète des obligations – et bientôt peut-être même des stocks – de banquiers. Il n'y a aucune logique dans ce. Les objectifs énoncés, favorable à la croissance et anti-déflation, ne sont pas vraies. C'est un tour de passe-passe.

    Afin d'atteindre les objectifs annoncés, l'argent devra atteindre l'économie réelle. En l'État, la meilleure Draghi peut faire est de « espoir » il sera. Cela ne suffit pas par un mile. S'agit pas de doutes sur son efficacité, qui est des balivernes, nous savons que ce n'est pas efficace en ce qui concerne les objectifs affichés. Il laissera toujours l'Europe sans croissance et plus profonde déflation et maintenant € 1,1 billions plus profondément dans la dette. Alors que les banques peuvent croître leurs réserves.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  17. Et ce n'est pas comme si Draghi ne comprend pas. Draghi est Goldman. Et il n'est pas comme s'il s'agit de la seule option. Version moderne de Steve Keen d'un Jubilé de la dette, dans lequel l'argent est donné directement au peuple, à condition qu'ils l'utilisent tout d'abord pour rembourser la dette si ils en ont, serait beaucoup plus efficace. Mais il serait beaucoup moins rentable pour les banques, et c'est pourquoi il n'est pas considéré. La Chine a annoncé hier une troisième option : ils seront efficacement augmenter les salaires des employés du gouvernement de 60 %.

    Non pas que je suis terriblement en faveur de ce genre de plan ; Je pense que n'importe quel plan de relance à notre époque devrait se concentrer sur la réorganisation des économies de telle sorte que les emplois sont créés. Qui doit signifier s'éloignant de la centralisation et le retour de la production des éléments essentiels pour les communautés et les sociétés elles-mêmes, plutôt que de souligner la « prestation » de transport de marchandises à mi-chemin à travers le monde, ou tout un continent. Il est incroyablement stupide que, par exemple, la plupart de nos meubles et des vêtements est fabriqué en Chine.

    Nous pouvons produire ces choses à la maison et donner aux gens emplois faire. Et la Chine peut se concentrer sur son marché intérieur trop. Et nous pouvons échanger des gadgets et autres luxes pure, mais pas aliment ou tableaux ou chemises. Parce que nous devons faire ces nous-mêmes de garder nos personnes employées.

    Retour à QE, ou Draghi big swindle. Je pense que Simon Jenkins à la gardienne avait aussi bien un aller à elle ce matin que n'importe qui :

    QE pour la zone euro est une gigantesque escroquerie. Il devrait tromper personne

    L'ancien pundit économique BBC Stephanie Flanders dit au monde qu'il était « Temps de Santa Claus » ; la BCE a monté à la rescousse. Non cela n'a pas.

    L'Europe grand et bon, faire la fête sur les pentes de Davos, est aveuglés par la neige et des célébrités. Père Noël donne présente au peuple ; la BCE donne présente à ses banques. C'est simplement basculer grosses sommes d'argent dans les voûtes de précisément les institutions dont les crédits fou causé le crash de 2008, et qui ont été à défaut l'économie européenne depuis lors. Il n'y a absolument aucune exigence sur ces rives pour libérer cet argent en privé ou comptes bancaires commerciaux.

    Compte tenu de la crainte de trop prêt que les régulateurs ont frappé dans les patrons de la banque depuis l'effondrement de Lehman Brothers, l'argent sera simplement constituer des réserves. C'est exactement ce qui est arrivé à un assouplissement quantitatif en Grande-Bretagne depuis 2010 : il y n'a eu aucune forte en prêts de la Banque, sauf dans l'investissement immobilier. L'assouplissement quantitatif est une gigantesque escroquerie.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  18. Il a promis qu'il entraînerait de nouveaux investissements. Ce n'est pas le cas. Il a promis qu'il serait « pompe d'argent dans l'économie ». Ce n'est pas le cas. On craint également que la planche à billets conduirait à hyperinflation. Il n'a pas, pour la simple raison que personne n'arrive à dépenser de l'argent. Il s'agit d'une opération de comptabilité entre une banque centrale et une banque commerciale. Il ne signifie rien tant que les banques sont racontées à constituer leurs réserves. Argent en matière de circulation. L'ensemble de l'Europe, dont la Grande-Bretagne, est chroniquement à court de demande, c'est pourquoi la déflation est une telle menace.

    Si personne ne peut se permettre d'acheter quoi que ce soit, personne ne va vendre n'importe quoi ou investir de l'argent en faisant n'importe quoi. Le déséquilibre chronique entre les États du Nord et du sud de la zone euro, déjà amélioré par la dévaluation sélective, a lié les pays riches et pauvres dans un rictus de la famine de trésorerie. Effondrement de la demande conduit à bas prix et les bénéfices ; Il n'y a rien pour les banques d'investir dans. Les chinois sont en riant. Grèce et certains autres pays méditerranéens sont confrontés à la pauvreté, ne pas vue depuis un demi-siècle.

    Un retour à une croissance normale signifie qu'ils doivent se déclarer en faillite, restructurer les dettes, quitter la zone euro et dévaluer. N'enterrez pas argent dans leurs banques. L'enterrer dans leur portefeuille. La zone euro peut-être toujours fière allure du haut d'une montagne suisse ; Il a l'air terrible du pied de l'Acropole.

    J'ai aimé aussi droit de prendre de Marc Ostwald de ADMISI après que Draghi a fait l'annonce, avec la permission de Tyler Durden :

    Partage des risques est très limitée, avec les banques centrales nationales prenant 80 % du risque sur les achats d'obligations souveraines, et plutôt non rassurant a commentaire de Draghi, que "la plupart des banques centrales nationales ont tampons suffisants pour absorber un événement négatif" – la plupart étant combien.

    Pas de bonnes nouvelles pour la Grèce, tandis que Chypre et il sera éligible pour l'achat de govt sous une « dispense » pour (renflouement) "pays du programme", la BCE a déjà un volume très élevé d'obligations grecques sur ce bilan du programme SMP et compte tenu d'une limite sur les avoirs totaux pour chaque émetteur souverain, il ne sera pas éligible pour les achats jusqu'à ce qu'il rachète la dette en juillet et en août.

    Il convient d'ajouter que l'Italie et Espagne et autres pays de renflouement seront implicitement aussi ont un plus faible volume disponible des achats totaux, jusqu'à ce que les exploitations de SMP sont rachetées.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  19. Draghi va le sauver des banques allemandes, les pays de la zone euro pas plus faibles. Leur peut-être des banques.

    MAIS peut-être l'aspect clé porte sur les limites sur la limite de 25 % sur les achats d'une seule question, qui garantit que la BCE respecte à la décision de la CJCE sur la BCE en veillant à savoir n'interfère pas avec la « formation des prix ». Donc voici l'aspect clé, il y a quelques $ 12 billions de réserves de change dans le monde, dont environ un quart ont lieu en Euros.

    Fonctionnant sur la métrique traditionnelle qu'environ la moitié de ceux qui seront investie dans Govt bons et obligations, cela signifie que les gestionnaires des réserves FX devront être impliqués dans le processus d'établissement de prix pour tout ce qui est acheté au titre du programme QE Govt bond. Éminemment tout ce qui est vendu par les banques centrales n'est pas trouver sa place dans le secteur financier privé, donc ce chiffre de € 60 milliards peut-être surestimer souvent ce qu'est être injecté sur le marché.

    Enfin et surtout, le programme élargi de démarre pas jusqu'au 15 mars, alors « Monsieur marché » a maintenant une très longue période d'attente de s'asseoir sur les avoirs de la dette EUR avant de le vendre à la BCE et avec beaucoup de risque d'événement dans le monde, à partir de l'élection de grecque et un défaut imminent ukrainien.Trier cela sous une mal à l'aise de longue période avant que commence la QE « parti ».

    Et si vous vous demandez toujours si QE travaille et/ou de son efficacité, ce graphique provient aussi de Durden :

    - voir graphique sur site -

    Et cela n'inclut même pas les marchés boursiers et la Banque se réserve à la Fed. Ce qui est évident, c'est que la Fed QE3 a été un échec époustouflant pour le peuple américain et un succès retentissant pour la foule de Davos.

    Quel est le problème en Europe n'est pas juste de Draghi, c'est l'ensemble de l'UE. Si vous adhérez à une union avec d'autres pays, vous ne pouvez pas laisser certains d'entre eux sombrent dans le désespoir et pire encore, alors que d'autres s'asseoir assez. Et je connais la réponse de Bruxelles sera que ce qui est nécessaire est une plus forte et une union plus étroite, financière, politique, mais je pense que si vous avez déjà laisser vos camarades syndiqués plonger cette profondément dans la misère dans les premiers stades d'une union, un pays comme la Grèce serait hors de son esprit si pas purement et simplement suicidaire de signer pour une union plus étroite. Europe du Nord survit en suçant la sève du Sud. C'est une histoire vraiment simple que personne ne vous le diront.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  20. Revenons à Theopi Skarlatos pour la BBC. Il s'agit de rendu de cœur. Comment les gens de l'Allemagne, Hollande, France, jamais ont laisser il obtenir ce bien ? Ce qui pourrait être leur excuse ? Que leurs médias jamais informés ? Vous avez les médias plus omniprésentes dans l'histoire, et vous ne saviez pas ? Qu'allez-vous faire ? Blâmer les Grecs paresseux ? Qui ont besoin de « réformer » leurs sociétés ?

    La Grèce était pas presque ce pauvre avant de rejoindre l'UE. Et nous avons vu plus haut que Draghi QE ne feront rien pour soulager leur misère, rien du tout. Si vous allez passer de 1,1 million de fois 1 million d'euros, est-ce qui ne devrait pas aller vers quelque chose de la Grèce, au lieu d'un groupe de banques et leurs actionnaires ?

    L'amour en temps de crise en Grèce

    Comme les grecs s'apprêtent à voter aux élections générales de dimanche, anti-austérité parti Syriza est avance dans les sondages et campagne sous le slogan, « L'espoir est sur la bonne voie ». Le salaire moyen est tombé à 600 € (£450 : 690 $) par mois ; la moitié de tous les jeunes sont au chômage et l'économie émerge à peine de six années de récession. Mais les Grecs restent déterminés à maintenir leur emprise sur la normalité. « Nous n'avons pas grand chose d'autre, » ils disent, « nous pouvons ainsi profiter notre cappuccino freddo. »

    Mais en dépit de la boire, flirt et rencontres, depuis le début de la catastrophe financièreun changement fondamental a eu lieu dans la société grecque. Deejay Tommy peint une triste image de jeunes grecs se réveiller chaque jour sans emploi. « Les choses ont perdu un peu de leur romantisme, » dit-il. «La crise a forcé l'amour devienne une priorité secondaire.Il y a d'autres choses à se soucier. Je vois beaucoup de femmes vous cherchez quelqu'un qui aura l'argent pour les sortir, qui vais emmener en vacances. Je vois cela pas mal et cela m'attriste. »

    Sur la route le long du rivage, les clubs Bouzoukia anneau avec direct interprétations de chansons d'amour grec populaire. Foules en sirotant vodka jettent les chanteurs oeillets rouges et chantent sur les paroles de chagrin et de douleur. « Nous mettre en place à venir une fois tous les quelques mois et nous attendons avec impatience, » dit Katerina Fotopoulou, 30 ans, attablé avec ses amis. "Nous n'avons pas l'argent pour faire beaucoup plus. Nous parlons toujours de projets d'avenir, partant en vacances, mais personne ne fait jamais rien." Vivant à la maison, Katerina se décrit comme un adulte obligé de vivre comme un adolescent, sa vie mis en veilleuse.

    Par rapport aux autres européens, les Grecs sont toujours assez traditionnelles. Pour beaucoup de jeunes femmes, il est maladroit, ce qui porte un petit ami par la grande porte pour rencontrer les parents. Et qui pose un problème, étant donné le grand nombre n'ont pas un endroit qui leur est propre. « Les relations sont compliquées ces jours-ci, » dit Katerina. «Personne est même penser à se marier ou avoir des enfants. "

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  21. En effet, la population de la Grèce se rétrécit à un rythme croissant selon les données publiées par l'autorité statistique grecque (Elstat). Car tout d'abord la Grèce a signé son accord de renflouement de l'UE-FMI le nombre de naissances a diminué rapidement. En 2010, il y a 114 766 naissances vivantes, et en 2013, ce nombre a diminué de presque 20 000 (94 134). Obstétricien Leonidas Papadopoulos dit fausses couches à l'hôpital maternité de Leto ont doublé l'an dernier. « Peut-être que c'est vers le bas au stress, » dit-il. « Il n'y a aucune preuve, mais vous pouvez le voir dans les yeux du peuple, il y a stress et peur pour l'avenir. »

    Il décrit comment une femme qu'il avait été le traitement FIV vint à lui un jour pleurer parce qu'elle était enceinte. Elle avait perdu son emploi et a exigé un avortement. Mais il a estimé qu'il ne pourrait pas effectuer la procédure. «Vite, » dit Dr Papadopoulos, "la population sera réduit de moitié et il n'y aura aucun jeunes de travailler et de payer les retraites des personnes âgées. Tous les problèmes sociaux seront lèvera en face de nous."

    Certains de ceux qui ont des enfants et ont du mal à les soutenir se sont tournés vers le travail sexuel, de mettre les aliments sur la table. Plus au nord, à Larissa, Soula Alevridou, qui possède une maison de prostitution légale, dit le nombre de femmes mariées venant à sa recherche d'emploi a doublé au cours des cinq dernières années. « Ils plaident et plaident, mais comme un bordel légal, nous ne pouvons employer des femmes mariées, » dit-elle. "Il est illégal. Donc finalement ils finissent comme prostituées dans les rues."

    Un médecin, la Géorgie, explique comment elle travaille également comme une escorte dans l'industrie du sexe pour soutenir sa famille. Sa clinique privée actuellement traiter trois patients par semaine, mais l'été pointe saison dans le sexe industrie permet lui de suivre les paiements de location sur les factures de soins de santé et de sa maison familiale de ses parents âgés. « Je vis une double vie et seulement je peux savoir à ce sujet, » dit-elle. "J'ai ont appliqué pour les emplois en médecine à l'étranger et attendre tous les jours dans l'espoir d'une réponse."

    Pour le journaliste Elini Lazarou, avoir un bébé n'était pas quelque chose, elle était prête à mettre tenir en attendant un changement du climat politique ou économique. « Love in the time de crise peut fonctionner comme un analgésique, avec laquelle une personne peut oublier les problèmes qu'auxquels ils sont confrontés, ou comme une source qui quelqu'un peut tirer sa force, énergie et optimisme, » dit-elle.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  22. Sur un mur au centre-ville d'Athènes, un message simple est barbouillé qui lit « Amour ou rien ». Ce qui frappe d'un ton provocant au milieu de la vie blighted, caché derrière l'économie pure.

    Et contre cette toile de fond Bruxelles et Francfort « héroïquement » décident soutenir les banques avec un autre € 1,1 billion. Ils devraient être traînés devant les juges, mais ce qu'ils font est actuellement légal (devinez qui fait les lois). Si c'est au peuple non seulement de la Grèce dans l'élection de ce week-end, mais à tout le monde qui vit dans l'Union européenne. C'est pour les Hollandais et les allemands et les finlandais pour mettre fin à cette monstruosité.

    La troïka est la création des nations du tiers-monde au sein de l'UE, et vous les gars sont assis juste là les regarder faire et en espérant que plus d'argent pour vos banques signifiera votre propre petites petites vies sera sécuritaire, tandis que les médecins grecs sont obligés de se prostituer.

    S'il vous plaît Syriza, s'il vous plaît Tsipras, gagner les élections et lutter contre cette bande de criminels. Et s'il vous plaît toute l'Europe, se lever de vos canapés et refuser pour cela à engager en votre nom. Si ce n'est pas le cas, vous êtes complices, si quelqu'un vous appelle sur lui ou pas. Honte sur vous, vous êtes une honte pour l'humanité.

    http://www.zerohedge.com/news/2015-01-24/bunch-criminals

    RépondreSupprimer
  23. Arabie Saoudite : le vrai coût de son pétrole


    Par Guillaume Nicoulaud,
    le 24 janvier 2015 dans Énergie

    Quel est le vrai coût marginal de production de l’Arabie Saoudite ?

    Il y a eu, ces derniers mois, beaucoup de discussions sur la viabilité de l’industrie du pétrole de schiste aux États-Unis. Une des questions les plus centrales – mais pas la seule, j’y reviendrai – concerne bien évidemment les coûts de production de ces nouveaux arrivants : en-deçà de quel prix, en dollars par baril, cessent-ils d’être rentables ? Combien de temps sont-ils capables de tenir au niveau des cours actuels ? Quel impact sur le volume de la production ? Doit-on s’attendre à une vague de faillites massives si les prix restent là où ils sont ? Autant de questions qui, si vous avez pris la bonne habitude de croiser des opinions contradictoires, n’admettent pas de réponse simple.

    Comme je suis moi-même en train de frotter et limer ma cervelle1 là-dessus, il me semble qu’il est un aspect des choses dont presque personne ne parle mais qui n’est pourtant pas sans intérêt ; quitte à le dire de manière un peu brutale je le formulerai ainsi : quel est le vrai coût marginal de production de l’Arabie Saoudite ?

    Vous avez sans doute eu vent des déclarations de M. Ali Al-Naimi, le ministre saoudien du pétrole qui se trouve être un des grands promoteurs de la stratégie de dumping de l’OPEP2 : selon lui, l’Arabie Saoudite est tout à fait prête à supporter un effondrement du cours de l’or noir ; même à $20 le baril, nous fait-il savoir, le royaume des al-Saoud continue à gagner de l’argent.
    C’est une vaste blague.

    Entendez-moi bien : personne ne doute que les grands exportateurs de pétrole du golfe persique, Arabie Saoudite en tête, bénéficient effectivement des coûts marginaux d’extraction les plus faibles au monde ; on voit souvent circuler le chiffre de $5 par baril. Seulement voilà, ce chiffre est très loin du véritable break-even du royaume : le problème n’est pas de savoir s’ils gagnent de l’argent mais s’ils en gagnent suffisamment pour payer tout ce qu’ils espèrent financer grâce à cette manne pétrolière.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  24. Concrètement, le budget 2015 du royaume prévoit quelques $229,3 milliards de dépenses – dont une bonne partie sera affectée aux politiques clientélistes qui permettent aux Saoud de se maintenir au pouvoir. Or, avec un baril à $55-$603, les recettes plongent à $190,7 milliards, soit un déficit de $38,6 milliards (5% du PIB au bas mot). Alors oui, l’Arabie Saoudite dispose d’un trésor de guerre considérable et d’une faculté d’endettement qui lui permettent de compenser le manque à gagner pendant quelques années. Mais, alors que la succession d’Abdallah s’annonce un brin compliquée (façon Game of Thrones), que Daesh menace aux frontières et que le grand protecteur américain, pour la première fois depuis 19454, pourrait bien ne plus considérer la protection des Saoud comme un objectif stratégique prioritaire, vous admettrez que le moment semble mal choisi pour vider les caisses royales.

    Et encore : ça, c’est pour les Saoudiens et leurs voisins immédiats. Parce que pour un certain nombre d’autres membres de l’OPEP, sans même évoquer la Russie, la situation est autrement plus désespérée : pour des pays comme l’Iran, le Nigeria et, last but not least, le Venezuela, le niveau actuel des cours n’est plus seulement un risque économique, c’est devenu un risque politique : certains de ces régimes ont bien plus à craindre des prix actuels que l’industrie américaine du pétrole de schiste. Autant dire que l’OPEP a tout intérêt à ce que sa stratégie fonctionne très vite parce qu’à défaut, le cartel a de bonnes chances d’exploser.

    C’est, somme toute, la fameuse malédiction du pétrole. L’abondance de cette ressource dans le sous-sol d’un pays agit comme un aimant sur les irresponsables populistes de tous bords qui s’empressent de la capter et de l’utiliser pour financer toutes les imbécillités socialisantes et clientélistes qui leur passent par l’esprit. Invariablement, les cours finissent par baisser et, tout aussi invariablement, lesdits irresponsables se retrouvent le dos au mur : c’est la révolution suivie d’une faillite, ou la faillite puis une révolution.

    Pour en revenir à ma question initiale, j’admets volontiers que je n’ai aucun chiffre précis mais je suspecte qu’à moins de $60 par baril, les membres de l’OPEP et la Russie ne tiendront pas longtemps.

    http://www.contrepoints.org/2015/01/24/195574-arabie-saoudite-le-vrai-cout-de-son-petrole

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. N'est-ce pas ce qu'ont fait les supermarchés arrivés avec leur essence ? Quitte à ne rien gagner (il se rattrapent autre part/'Prix d'accroche'), ils font fermer une à une toute les pompes à essence et, et maintenant: ils sont seuls.

      C'est pourquoi ils peuvent pratiquer des prix coups de barre !

      Supprimer
  25. À chaud : Déflation Quantitative easing Marisol Touraine CHU de Clermont-Ferrand Attentat à Charlie Hebdo Liberté d'expression Terrorisme Etat policier

    Par Guillaume Nicoulaud,
    le 25 janvier 2015 dans Économie générale

    Comment estimer la richesse détenue par un individu ?

    Une des rares vertus du fameux rapport d’Oxfam sur les inégalités mondiales, dont vous avez nécessairement entendu parler ces derniers jours, c’est qu’il nous oblige à réfléchir à un certain nombre de concepts importants. Typiquement, une des nombreuses questions que cette étude remet sur le tapis, c’est celle du patrimoine net.

    Pour ceux d’entre nous qui ne sont pas à l’aise avec cette notion, voici un bref résumé. A priori, si vous deviez estimer la valeur du patrimoine de quelqu’un, vous listeriez sans doute tout ce qu’il possède et estimeriez la valeur marchande de l’ensemble – c’est le patrimoine brut. Sauf que, concrètement, une grande partie de notre patrimoine brut est acquise à crédit. Par exemple, si vous êtes propriétaire d’un appartement estimé à 200 000 euros mais que vous devez encore 100 000 euros à la banque, on est en droit d’estimer que votre patrimoine net n’est que de 100 000 euros. Intuitivement, ça semble juste.

    Seulement voilà, le fait de raisonner en patrimoine net n’est pas sans poser quelques problèmes conceptuels. Typiquement, comme l’explique très bien Alexandre Delaigue, cette méthode nous amène à conclure qu’un « étudiant américain à Harvard, qui a pris un crédit pour faire ses études, est plus pauvre qu’un réfugié syrien qui cherche à survivre dans les montagnes libanaises. »

    Évidemment, c’est stupide. Mais pourquoi exactement ?

    Chiffrons. Admettons que notre étudiant de Harvard, qui vient d’être diplômé, ait emprunté $100 000 pour financer ses études et qu’il ne possède par ailleurs rien. Au total, son patrimoine net est donc en négatif de $100 000. Notre réfugié syrien, qui a tout abandonné pour fuir Daesh ne possède, lui aussi, rien du tout mais il n’a en revanche pas la moindre dette – ce qui nous donne donc un patrimoine net de zéro et ce qui nous permet de conclure que le réfugié syrien dispose d’un patrimoine net supérieur de $100 000 à celui de l’étudiant. Imparable.

    Imparable mais, pourtant, nous sentons tous intuitivement que quelque chose ne va pas.

    Voilà le truc : notre diplômé de Harvard possède quelque chose qui a énormément de valeur mais qui n’est absolument pas pris en compte par les statistiques d’Oxfam (etc.). Ce quelque chose c’est ce que les économistes appellent du capital humain. Concrètement, ce que notre étudiant possède et que notre réfugié ne possède pas, c’est un potentiel de revenus futurs. En étudiant à Harvard, il a acquis des compétences ; en étant diplômé de Harvard, il a acquis un moyen de faire valoir ses compétences rapidement et à moindre coût1. Étudier à Harvard, c’est un investissement qui, comme tous les investissements, a principalement pour objet de générer des revenus futurs et se valorise en actualisant ces derniers.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  26. L’approche intuitive qui consiste à raisonner en termes de patrimoine net n’est donc sans doute pas si mauvaise que ça. Là où le bât blesse, en revanche, c’est sur l’estimation de nos patrimoines bruts qui omet – entre autres choses – de tenir compte du capital humain entendu comme la valeur actualisée des revenus futurs que nous pouvons espérer tirer de nos compétences (et de nos CVs).

    http://www.contrepoints.org/2015/01/25/195699-inegalites-le-paradoxe-du-patrimoine-net

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. D'où la valeur défendable du kilo de chômeur !

      J'avais d'ailleurs il y a plusieurs mois, parlé de ce 'capital-humain' qui remplacerait - fort justement - l'or qui n'existe plus ! L'or qu'on ne voit jamais et son cours en Bourse qui est truqué.

      Un humain a une valeur qui permet de: Payer tous les fonctionnaires (+ primes/bonus, 'petits cadeaux' et vacances aux clubs Med) + retraite dorée et toutes les allocations versées par l'Etat, + les militaires et matériels (chars, avions, porte-avions, sous-marins, munitions, etc), + les routes & les ponts, les écoles, etc + nourrir sa famille et sa bagnole !

      Supprimer
  27. Mais la méfiance vérifie


    Posté le 23 Janvier, 2015
    par DavidSwanson



    Ce que le gouvernement américain n'est ouvertement plusieurs fois pire que tout ce qu'il peut être fait en secret, et pourtant les secrets nous fascinent.

    Si vous comparez l'interrogation sur les vues de la majorité sur la plupart des sujets politiques avec la politique réelle des États-Unis, il y a peu de chevauchement. Savants produisent maintenant des rapports constatant que les États-Unis est une oligarchie. La plupart des gens ne votent pas. Ceux qui tentent de s'engager avec la politique américaine s'énervent quand les démocrates retombent dans la minorité et commencer à faire semblant de favoriser à nouveau les politiques populaires. Les gens espèrent trouver des morceaux réfléchies de décence dans la rhétorique officielle pendant une à deux années-longue période de gouvernance prétendu que s'élève à un argumentaire de vente public et privé à un clin d'oeil les suzerains de financement de la campagne.

    Notre gouvernement subventionne ouvertement la destruction du climat de notre planète, permet ouvertement à des sociétés de payer des impôts négatifs, redistribue ouvertement la richesse vers le haut, finance ouvertement militaire aussi coûteuse que le reste des nations du globe »combinée, ouvertement sert de la firme de marketing pour les armes américaines qui composent une grande partie de cet autre moitié des forces armées de la planète, décrète ouvertement les politiques commerciales des entreprises qui ruinent l'économie et l'environnement, nie ouvertement nous services humains de base, intente des poursuites ouvertement dénonciateurs, restreint ouvertement nos libertés civiles, ouvertement meurtres grand nombre de personnes attaquent avec drone. Nous pouvons regarder un officier de police à New York étouffer un homme à mort sur la vidéo et à pied sans être poursuivi pour aucun crime. Nous pouvons regarder le Congrès américain prendre la direction de la promotion d'une nouvelle guerre d'un dirigeant étranger (en air 11 Février pour la dernière), et pourtant ce qui se passe dans le secret nous obsède.

    Je ne veux pas les mensonges qui ont été exposés, les fausses excuses pour les erreurs de calcul, les guerres, la «égarement» de milliards de dollars. Je veux dire le drame humain. Il ne suffit pas de savoir que Obamacare est une monstruosité grotesque et mortelle; nous voulons savoir sur les rôles des cadres d'assurance en l'écrivant. Il ne suffit pas de savoir que l'Irak a été détruit. Nous voulons connaître les barons du pétrole élaboration des plans avec Dick Cheney. Il ne suffit pas de savoir que un crime tragique a été utilisé pour lancer des guerres catastrophiques, nous voulons savoir si le crime a été mis en scène. Nous voulons savoir qui était derrière chaque assassinat, et chaque bit puissante de propagande. Nous voulons savoir si chaque opération de la CIA peut s'expliquer par le mal ou d'incompétence. Nous sommes comme Mark Twain, qui a dit: «Parfois, je me demande si le monde est dirigé par des gens intelligents qui nous mettent sur, ou imbéciles qui le pensent vraiment."

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  28. C'est ce que je me demande en regardant l(Opération Merlin, sur lequel Jeffrey Sterling est actuellement jugé comme un dénonciateur. Si les plans d'armes nucléaires donnant à l'Iran peuvent être expliqués par l'incompétence qui dépasse ma compréhension ou doit être expliqué par le mal, le gouvernement américain est ouvertement tente d'incarcérer un dénonciateur qui a fait son devoir juridique. Je viens d'arriver d'avoir lu un livre par Donald Jeffries appelé Hidden History: un exposé des crimes modernes, conspirations, et Cover-ups dans la politique américaine . J'ai réfléchi sur des dizaines de complots présumés de l'assassinat du président Kennedy à forger supposée de l'acte de naissance d'Obama. Certains je pense sont réels, non-sens d'autres. Le point est que je pense qu'il peut y avoir une solution hybride. Je peux ne pas avoir à choisir incompétence ou du mal à expliquer les armes nucléaires de la CIA donnant à l'Iran. Je peux choisir l'incompétence bureaucratique associée à la dysfonction combinée avec les priorités du mal.

    Si la première priorité de la CIA était le désarmement nucléaire, il ne aurait pas essayé, comme elle le prétend avoir essayé, de ralentir un programme iranien d'armes nucléaires (s'il en existait, il ne savait pas) en donnant à l'Iran des plans nucléaires. Les agents de la CIA impliqués ont témoigné devant le tribunal qu'ils savaient leur action risquait une prolifération technologie des armes nucléaires. Cela signifie également que si leur priorité avait été obéissant à la loi, ils n'auraient pas créé l'Opération Merlin. Mais si leur priorité était impliqué, apparaissant à faire quelque chose d'important, et se ils risquaient un résultat qui ne aimait pas beaucoup les inquiéter, Opération Merlin est exactement ce qu'ils ont fait - en supposant que les niveaux gargantuesques d'incompétence. Ce est, si elles ne ont pas beaucoup de soin si l'Iran a des armes nucléaires, s'ils en fait avaient pensé que ce serait une excuse assez cool pour commencer une guerre si l'Iran pouvait être démontré de travailler sur des armes nucléaires, eh bien, pourquoi diable ne trouvez pas la façon la plus stupide et outlandishly illégale dans laquelle pour tenter de ralentir l'Iran vers le bas - d'une manière qui pourrait très bien accélérer l'Iran jusqu'à ?

    Cette même explication hybride applique à d'autres mystères ainsi, bien sûr. Si la première priorité du gouvernement américain avait été empêche un crime comme 911, il aurait cessé de bombarder et d'occuper les pays musulmans, adopté une approche de la coopération et de la générosité avec le monde, et a investi au moins un tout petit peu d'efforts dans la prévention de la criminalité, en particulier lorsque le président a été remis une note d'avertissement à ce sujet et quand son principal conseiller a été criant sur la nécessité. Mais si les gens qui dirigent le gouvernement américain ne ont pas vraiment donner beaucoup de fous de prévenir un tel crime, et s'ils en fait avaient pensé que ce serait à peu près le seul moyen d'obtenir de nouvelles guerres qui ont commencé, eh bien, ils l'auraient fait au moins ce que nous savons qu'ils ont fait et peut-être plus que nous puissions apprendre à partir d'une enquête appropriée. Parti incompétent, mal partie - comment le mal, nous ne savons pas. Mais nous n'avons pas besoin de conclure que les pirates de l'air n'existaient pas ou un missile a frappé le Pentagone ou le World Trade Center a été détruit de l'intérieur pour obtenir une explication satisfaisante. Toutes ces choses pourraient coexister avec cette théorie, mais ils ne sont pas nécessaires.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  29. Que fait valoir contre ces explications de méfaits gouvernementaux inconnus ne est pas le degré de méchanceté. Rappelez-vous, nous parlons d'un gouvernement qui a utilisé 911 comme une excuse pour détruire des pays entiers et de tuer plus de un million d'êtres humains. Faire sauter un couple de bâtiments est parfaitement acceptable pour la plupart des gens qui lancer des guerres. L'exception, toute personne dont le nationalisme sincère rend effectivement leur valeur américain vit tout en tenant compte non nous ne vit pour être sans valeur. Mais, rappelez-vous, nous parlons du gouvernement américain. Ils envoient des troupes américaines hors pour tuer et de mourir dans le processus de l'abattage des étrangers. Ils permettent à des millions aux États-Unis meurent par manque de services de base alors qu'ils déversent des fonds dans les préparatifs de guerre. Dick Cheney envisage une proposition visant à organiser un tir des troupes américaines déguisées en Iraniens. Les chefs d'état-major a approuvé l'opération Northwoods, qui aurait assassiné Américains pour encadrer Cuba. À la question n'est pas le niveau du mal, mais le niveau d'engagement notamment compétente en particulier les actes de mal.

    Le livre Jeffries mélange un demi-siècle de crimes bien documentés avec la pure spéculation. Je ne pense pas que l'inclusion dans un livre de conspirations douteuses devrait nuire à l'inclusion de ceux probables. Si nous ne sommes pas ouverts à tout remettre en question, nous allons manquer beaucoup de choses. Mais ce n'est tout simplement pas possible que chaque accident d'avion inhabituelle sur une période de plusieurs décennies a été un assassinat. Au moins un ou deux d'entre eux doivent avoir eu des accidents. Ce Jeffries jette bêtise complètement aléatoire, telle que Janet Reno a été répandu pour être (et alors?) Ou un couple tué sur 911 avait été mariée au Vatican (gasp!), Ou qu'il pense que l'Institut d'études politiques fait partie de l'établissement d'élite, ne signifie pas que Lee Harvey Oswald a effectivement tué Kennedy. Je pense que nous devons examiner chaque cas au sérieux et aller là où la preuve mène. Je pense que notre approche doit être: méfiance, mais de vérifier. Commencez avec l'hypothèse que le gouvernement ment, et voir si elle peut se montrer honnête.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  30. Quand je ai lu que Karl Rove considère la religion comme un outil utile pour manipuler les crédules ou que Bill Clinton avait un siège sur un jet connu pour fournir des rapports sexuels avec des jeunes filles mineures, je ne pense pas que tels ragots est aussi important que le commerce, l'énergie et les politiques de guerre qui se traduiront par des millions de morts. Mais je ne pense pas que l'intérêt public dans ces histoires est complètement à côté du point soit. "Que les décisions politiques importantes sont prises au Bohemian Grove ou non", écrit Jeffries, "il est pour le moins troublant de savoir que nos dirigeants se rassemblent pour adorer un oiseau massif, robe de robes, et de réciter des incantations occultes." Est- il ? Nous avons juste eu un président qui dit ouvertement Dieu lui avait dit d'attaquer l'Afghanistan et l'Irak. Qui se soucie si il adore un hibou, si ce ne est le hibou qui lui a dit que ? Mais il est inquiétant en raison du secret. Les politiciens qui prétendent qu'ils veulent mettre fin à des guerres ou des milliardaires fiscales chaque fois qu'ils sont en minorité et ne risque pas de faire réellement des politiciens avec mépris pour vous et moi; ce sont des gens qui croient qu'ils sont au-dessus de nous et peuvent, comme Henry V, faire leurs propres lois. Bien sûr, la mort de Michael Hastings aurait pu être un accident, mais de le présumer, et de suggérer que l'enquête comme un assassinat serait loufoque est faire preuve d'une ignorance remarquable de l'histoire. Récemment, avec chaque nouveau complot terroriste déjoué, le FBI et célèbre, j'ai pensé qu'il serait accusé d'avoir été un cas de provocation policière dans laquelle le FBI a encouragé le crime avant l'empêcher. Dans chaque cas, j'ai eu raison. Cela ne signifie pas que demain le FBI ne sera pas de capturer un terroriste, il ne avait rien à voir avec la création; cela signifie simplement: méfiance, mais de vérifier.

    Méfiant peut-être commencé avec l'assassinat de Kennedy, même si le besoin de se méfier aujourd'hui peut être avancé en outre à travers un récit honnête de Pearl Harbor , et les mythes de perdre l'innocence doit par tous les droits pour revenir au génocide des Amérindiens sinon à la révolution agricole. Hidden History n'est pas là où je pense que les gens devraient commencer à lire à propos de Kennedy (le livre de James Douglass peut-être mieux). Mais j'ai appris de nouvelles choses sur Kennedy histoire cachée et je pense que nous devrions tous considérer la remarque Jeffries: «[O] nce j'ai réalisé que le président des États-Unis pourrait être tué en plein jour, sans un seul questionnement fonctionnaire de haut rang ce qui est arrivé, et sans n'importe quel journaliste censé avoir la moindre curiosité sur le sujet, j'ai compris que tout était possible. "

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  31. Le livre Jeffries erre chronologiquement dans une longue liste de scandales. Il mentionne brièvement nombreux outrages qui ne sont pas vraiment en litige: Northwoods, Tonkin, Mongoose, Mockingbird, MK-Ultra, Cointelpro, Fred Hampton, etc., etc. Il se concentre plus longuement sur un plus petit nombre de complots possibles, fournissant de bons résumés de ce qui est connu à propos de l'assassinat de JFK et RFK en particulier. Sur Chappaquiddick il est moins convaincant, sur le Surprise Octobre il est vague et vraiment bizarre (mais aurait pu être tout à fait convaincante que je pense que la preuve est bien établie). Il s'égare dans l'économie et de la politique et de la corruption générale, spécule sur le sida, Vince Foster, Oklahoma City, etc. Ses sections sur JFK Jr. et sur la peur Anthrax sont d'intérêt, je pense.

    Ne l'état de surveillance et la prolifération des caméras privées finissent ces mystères ? Imaginez Kennedy abattu à Dallas aujourd'hui. La vidéo serait volumineuse, et il serait dans le monde sur internet avant que le sang ait séché. Mais imaginez tuer aujourd'hui d'Abdulrahman al Awlaki. Une grande partie du monde n'a pas la même technologie on pourrait s'attendre à Dallas. Et imaginez Eric Garner tuer aujourd'hui. Nous avons la vidéo, mais on nous dit de ne pas en croire nos yeux couché. Que pourrait finir mauvais gouvernement - ainsi que les soupçons de mauvais gouvernement égarés - serait un gouvernement ouvert, y compris l'élimination des services secrets. Et ce qui pourrait accomplir ce serait si le public, y compris le jury de Jeffrey Sterling, suppose que tout ce que le CIA a dit était plus que probablement un mensonge.

    http://www.washingtonsblog.com/2015/01/distrust-verify.html

    RépondreSupprimer
  32. L'Allemagne: 'a de l'or? - Draghi: «Essayez quelques bananes»


    par Loup Richter
    Le 23 janvier 2015



    La BCE est finalement de commencer à faire des miracles. L'orgie d'argent d'impression est arrivé. Président de la BCE Mario Draghi avait promis depuis les jours de l'été 2012. dette crise torrides qu'il ferait "tout ce qu'il faut", avait-il dit. Et les actifs de la zone euro ont commencé la flambée à partir de ce moment.

    Non pas parce qu'il avait à lui seul maintenir le conduit-collées ensemble de la zone euro, mais parce qu'il avait commencer à imprimer de l'argent - à tout moment, vraiment. Simplement l'idée de celui-ci avait les marchés saliver à la bouche, et ils - avec le FMI, le gouvernement français, de nombreux autres gouvernements surendettés, les hedge funds, etc. - avait été réclamaient depuis. Il avait monétiser les déficits et les dettes publics, peu importe ce que worrywarts en Allemagne pourrait être dit.

    Voilà comment Draghi de "Whatever It Takes" avait été interprétée. Une promesse pour gonfler les prix des actifs dans le absurdosphere. Pendant deux ans et demi, il avait été fait miroiter devant le nez de tout le monde comme une incitation à acheter, acheter, acheter.

    Au cours de ces deux ans et demi, ses copains de hedge funds et les banques de la zone euro ont fait comme des bandits de sa promesse, l'achat d'obligations souveraines de l'Espagne, l'Italie, et même la Grèce, et regardez-les défier la gravité. Les banques pourraient même le faire avec l'argent de la BCE poussait dans leur gorge pour faire juste ce genre de chose.

    Maintenant, le pré-orgie est terminée, et la réelle € 60 milliards de dollars par mois d'argent impression orgie a commencé. Il se élèvera à plus de € 1000000000000. Ou beaucoup plus, un peu comme QE Infinity de la Fed - c'est comme ça fauteurs hype sont déjà en train de lire les diverses déclarations. Il sera, espérons enrichir les copains de hedge funds de Draghi et l'élite financière; " j'espère "parce que ce est la seule chose QE pourrait, au mieux accomplir. Une chose est déjà certaine: il ne fera rien pour l'économie réelle.

    L'euro a plongé à $ 1,136, le plus bas depuis plus d'une décennie.

    Comme je l'écrivais il y a une semaine dans mon article, Sans QE, "les marchés financiers de la zone euro s'effondreraient" , la BCE impose déjà des taux de dépôt négatifs sur les banques de la zone euro à fouetter épargnants jusqu'à ce que leur humeur s'améliore. L'excès de liquidité est clapote audible à travers le système. Les rendements se rapprochent de zéro, même pour les obligations avec des échéances plus longues. Depuis 2011, la balance courante des excédents de la zone euro avec le reste du monde ont fortement augmenté, alors même que l'euro a été très forte. La dernière chose que l'économie de la zone euro a besoin ? Même plus négative des rendements et un euro encore plus faible.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  33. Maintenant, il y a beaucoup de plumes ébouriffées en Allemagne, si l'Allemagne aurait arrêté la folie si elle avait eu les couilles de le faire et d'accepter quel que soit le résultat aurait pu être. Mais il n'a pas eu les boules.

    Au lieu de cela, la parole se libère. Même l'Association bancaire allemande vitupère l'orgie de la BCE, le qualifiant " d'inefficace et dangereuse." La BCE était dans la zone euro "prix et les développements économiques dramatisent inutilement ", il a écrit . Il augmenterait le «danger de bulles d'actifs, mauvaise appréciation du risque, et de mauvais investissements."

    Anti-argent-impression prophète Hans-Werner Sinn, président de l'Institut Ifo, qui délivre le surveiller de près des affaires IFO indice du climat , a appelé le régime de créer l'argent et la monétisation de la dette publique «illégale» en vertu des traités qui lient l'union monétaire ensemble. La Cour constitutionnelle allemande finira par rendre sa propre décision, susceptible appelant «juridique», mais avec la liste de blanchisserie d'habitude des limitations et mises en garde. Il n'a pas boules soit.

    La chancelière Merkel, le politicien consommé, la seule personne qui aurait pu arrêter, est au-delà de tout cela. Elle a affirmé que la BCE est indépendante, et que ses décisions sont prises indépendamment - si la BCE est entièrement contrôlé par les plus grands acteurs financiers et par les attentes des marchés financiers en général. Cependant, l'orgie "ne devrait pas être obscure," dit-elle, la nécessité pour les pays en difficulté de réformer leurs économies et les budgets - et qui aurait à venir des politiciens dans ces pays, et non pas de l'imprimerie à la BCE.

    Donc, l'Allemagne avait un mauvais jour-cheveux auto-infligée, que vous ne le pensez.

    Mais ce qui s'est réellement passé, c'est que les emprunts d'Etat allemands ont augmenté, le rendement chute à 10 ans à 0,398%. Et les stocks ont soufflé sur le haut, avec le DAX sauter à un nouveau sommet de tous les temps. Cette performance a été dupliqué dans une grande partie de la zone euro. Et cette élite financière conservatrice en Allemagne était heureuse que le Sinn et d'autres ont été là-bas fustigeant la BCE, alors qu'ils étaient eux-mêmes écrémage occupée au large de la crème.

    Il prend tout son sens. En fin de compte, personne, pas même le plus saint que si anti-argent-imprimeurs allemands veulent s'éloigner de l'argent imprimé, quand il est là pour être pris. Ils bénéficient aussi mettre la main sur ces richesses artificielles créées à partir de rien, quelles que soient les conséquences pour l'économie réelle et les coûts définitifs.

    Donc, pour votre amusement, et pour le mien aussi, ici, ce est un dessin animé par Investissements Merk qui reflète mieux que tout autre l'humeur officielle de l'Allemagne:

    - voir dessin sur site:

    http://wolfstreet.com/2015/01/23/germany-got-gold-draghi-try-some-bananas/

    RépondreSupprimer
  34. Pourquoi le buste des grandes pétrolières américaines sera long et douloureux


    par Wolf Richter
    22 janvier 2015



    Huile Glut, prix réduits, licenciements... mais nous Production s'envole

    Annonces de licenciement ont été ricochant autour du secteur pétrolier et gazier, étoffé avec des histoires individuelles qui s'infiltrer jusqu'à moi. L'ensemble du secteur est la coupe des frais d'exploitation et des dépenses en capital aussi vite qu'ils peuvent croquer les numéros. Revenus plongent dans une large mesure en phase avec les prix s'effondrent de pétrole et de gaz naturel.

    Aujourd'hui, les français huile CEO Patrick Pouyanne de géant Total, tandis que de frayer au Forum économique mondial de Davos, a déclaré que sa compagnie "limiterait" ses investissements dans les domaines de schiste américains au moins jusqu'au prix de revenir vers le haut – "mes instructions ont été assez claires", dit-il.

    Mardi, le fournisseur de services pétroliers Baker Hughes, qui est absorbée par Halliburton pour presque $ 35 milliards en un morceau magistral du génie de Wall Street, a sonné avec ses propres suppressions d'emplois ; ses clients dans les champs de pétrole sont réduisant leurs dépenses en capital et qu'ils paieront Baker Hughes comme leurs revenus plongent en raison de l'effondrement de prix du pétrole. La réaction en chaîne se poursuit. Baker Hughes va supprimer 7 000 employés, surtout au premier trimestre. C'est environ 11,5 % de ses effectifs !

    Acquéreur Halliburton, qui a déjà coupé un millier de personnes à l'extérieur de l'Amérique du Nord au quatrième trimestre, sur les 80 000 qu'elle emploie dans le monde entier, ferait quelques Coupe propre à la maison. « Ajustements effectifs » était le terme que COO Jeffrey Miller utilisé pendant les gains appellent, sans entrer dans les détails. Les deux get entreprises environ la moitié de leurs revenus d'Amérique du Nord, dont ils s'attendent à se faire frapper plus fort que le reste du monde.

    Lundi, oilfield services géant que Schlumberger dit qu'il allait couper 9 000 emplois. BP et ConocoPhillips ont déjà annoncé compressions budgétaires importants, comme des dizaines de petites entreprises. Amortissements sont empilent. Et c'est juste le début.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  35. Et maintenant BHP Billiton, plus grande entreprise d'exploitation minière du monde, énoncé, peut-être involontairement, pourquoi le buste de grande pétrolière américaine conduira à un terrible combat de saignée avant c'est fini. Dans son Examen opérationnel pour le deuxième semestre de 2014, la compagnie a expliqué que sa production totale – qui comprend le cuivre, charbon, fer, manganèse, nickel, alumine et pétrole et gaz – a augmenté de 9 % au cours du second semestre de 2014, malgré l'évanouissement dans les prix des matières premières. Et il s'est vanté qu'il atteint des records de production « pour les opérations de huit et cinq marchandises. »

    Il a besoin de se vanter pour soutenir ses actions qui ont chuté de 37 % sur le NYSE depuis la mi-2014. Ainsi, il a réitéré ses prévisions pour la production du groupe total augmenter de 16 % pour les deux années se terminant en décembre 2015.

    Production de BHP de nous sécher le gaz naturel, dont le prix a été inférieur au coût de production pendant des années, ont progressé de 5 % au quatrième trimestre à 110,3 milliards de pieds cubes (bcf). Mais la production de liquides de gaz naturel, condensat et huile de schiste US atteint 12,9 millions de barils d'équivalent pétrole (BEP) au quatrième trimestre, soit près du double de l'année précédente !

    Voilà comment le secteur tente de surmonter une surabondance : avec production flambée ! Maintenant, CEO Andrew Mackenzie a expliqué comment les BHP traiterait de la débâcle de bas prix il se trouve :

    Nous réduisons les coûts et améliorons la productivité opérationnelle et financière au sein du groupe plus vite que prévu. Ces améliorations aideront à atténuer certains de l'impact de la baisse des cours, et nous restons attentifs aux opportunités d'augmenter encore les flux de trésorerie disponibles.

    Il va décimer sa US forage de 40 % avant la fin de l'année vers le haut. Les zones moins économiques seront le plus durement frappés. Forage de schiste avec de grandes quantités de gaz sec sera réduit à un gréement dans le schiste Haynesville. Cette un plate-forme solitaire se concentrera sur « optimisation de forage et achèvements, » plutôt que de développement de plein champ. BHP effilera fracking pour gaz sec vers le bas pour rien.

    Et il est encore en train de vider sa superficie dans le schiste de Fayetteville, dont il avait d'abord annoncé pendant le pic de la surabondance de gaz en octobre 2012. Puisqu'il n'acceptera seulement une affaire "si valeur totale peut être réalisé, conformément à nos prévisions à long terme pour le prix de l'essence," il n'a pas encore trouvé preneur.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  36. « Notre programme d'investissement de schiste en cours restera concentré sur notre superficie de Black Hawk liquides riches, » a déclaré Mackenzie. « Cependant, nous garder cette activité considérée et apporter des modifications supplémentaires si nous croyons différer développement va créer plus de valeur que la production à court terme. »

    Si le prix continue à osciller plus bas, plus capex coupes peuvent être à l'horizon, même dans ses jeux plus productives. Encore :

    La réduction des activités de forage n'aura aucune incidence orientation de production exercice 2015, et nous restons confiants que les volumes de liquides de schiste vont augmenter d'environ 50 % dans la période.

    Surabondance de pétrole et l'effondrement des prix être damné.

    Et c'est la sauce secrète : éviscération de fonctionnement frais et dépenses en immobilisations de licencier des gens, en fermant les opérations de fracturation hydraulique, installations, dumping tout ce qui peut être vidé, de coffrage et avec chaque swoon supplémentaire du prix du pétrole, serrer les vis plus. Le tout afin de limiter les sorties de fonds.

    Mais les puits de production existantes et de nouveaux projets qui viendront en ligne dans un proche avenir – projets conçus au cours de la bulle de junk-bonds et énergie-introduction en bourse lorsque l'argent pousse sur les arbres – sera poussé à nouveaux records pour sauver ce qui reste des revenus de la plongée.

    L'argent a déjà été foré dans le sol. Maintenant, c'est juste une question d'obtenir l'huile et le gaz dehors au service de la dette. Plus le prix baisse, plus ils doivent essayer d'augmenter la production. Il s'agit de l'ironie d'un boom de pétrole alimentée par la dette qui a transformé en un buste d'huile : producteurs ne peut pas laisser tomber si faible comment le prix soient parce qu'ils ont à générer de l'argent du prix du pétrole plus bas et plus faible pour entretenir leurs piles de montage de la dette.

    Producteurs aux États-Unis tous le font. Pétrolières contrôlées par l'Etat en Russie, Venezuela, Iran, Mexique... Ils sont tous faire trop. Ils essaient de rattraper avec le volume qu'ils n'atteignent avec prix, alors qu'ils ne peuvent toujours, et la cette stratégie mène inévitablement à la saignée va être épique.

    C'est comment des années de Wall-Street merveilleux génie se dissoudre dans la réalité. Lire... L'argent se tarit pour pétrole & gaz, propagation de licenciements, départ de radiations

    http://wolfstreet.com/2015/01/22/oil-gas-layoffs-cut-backs-bloodletting-meet-soaring-production/

    RépondreSupprimer
  37. Ajustements artificiels transforment refroidissement au réchauffement au Paraguay, en Amérique du Sud


    25 janvier 2015


    Il n'est pas des combustibles fossiles responsables du réchauffement, c'est des ajustements artificiels. Arrêter les ajustements !

    En Amérique du Sud, il n'y a pratiquement aucun thermomètres de terres rurales. GISS nous dit de que la région se réchauffe (voir la carte ci-dessous). Paul Homewood a examiné les données brutes. Il n'y a que trois stations rurales qui opèrent actuellement dans la région, Puerto Casado, Mariscal et San Juan, et ils sont tous montrent une tendance brute qui tombe. Comme dans tant d'autres situations, après ajustements, tous trois montrent une tendance à la hausse. Les changements sont à couper le souffle. Dans Mariscal températures brutes de 25,5 C avéré pour être « vraiment » 22,5 C. (Ces thermomètres 1950 étaient sans espoir ). Dans San Juan Bautista et Puerto Casasdo, les vieux thermomètres obtenir ajustés vers le bas par autour de deux degrés. Il y a peut-être des raisons pour les réglages, mais si vieux thermomètres afin de si mauvais et les changements de la station ont fait une telle différence, pourquoi tout scientifique prétend, avec précision, nous pouvons calculer les températures mondiales ?

    - voir carte sur site -

    La carte GISS d'Amérique du Sud. A gauche : Le réchauffement de la planète. A droite : La NOAA carte indiquant les zones « grises » avec aucune couverture. Voir Notalotofpeopleknowthat pour les liens de la source.

    Paul Homewood décrit ce qu'il trouve quand il compare les données brutes avec le jeu officiel : Massive manipulation avec des températures en Amérique du Sud. C'est juste une de ses trois graphiques. Elles sont toutes les transformations semblables de spectacle.

    Christopher Booker examine les implications dans : Climategate, la suite: « Comment nous sommes toujours être trompés avec des données erronées sur le réchauffement climatique ».

    Même si elle a été émergeant pendant sept ans ou plus, un des scandales plus extraordinaires de notre époque n'a jamais défrayé la chronique. Encore un autre petit exemple d'elle dernièrement attiré mon attention quand, à la suite de ces excités réclamations que 2014 a été « l'année la plus chaude sur le dossier », j'ai vu le titre sur un blog de climat: "Massive manipulation avec des températures en Amérique du Sud"

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  38. Après nous parler de travail Homewoods, Booker décrit comment douteux que tant des ensembles de température à la surface sont :
    Une surprise, c'est que les trois enregistrements de surface, tout géré par passionné croyants réchauffement artificiel, dérivent en fait la plupart de leurs données de surface de terre d'un seul tenant. C'est le réseau climat historique Global (GHCN), géré par la nous National Climate Data Center en vertu de la NOAA, qui relève à son tour de l'US Department of Commerce.

    Mais les deux aspects de ce système pour mesurer les températures de surface ont longtemps été inquiétant un éventail croissant de statisticiens, des météorologues et des blogueurs experts en science. L'une est que le réseau censé être dans le monde des stations GHCN qui tire ses données est erronée. Vers le haut à 80 % ou plus de la surface terrestre fiable ne relève pas du tout. En outre, vers 1990, le nombre de stations plus que réduit de moitié, de 12.000 à moins de 6 000 – et la plupart de ceux qui restent est concentré dans les zones urbaines ou des lieux où des études ont montré que, grâce à le "effet d'îlot de chaleur urbain", les lectures peuvent être jusqu'à 2 degrés de plus que dans les zones rurales où des milliers de stations ont été perdus.

    Pour combler les lacunes énormes, ceux compilant les enregistrements ont recouru à informatisé « remplissage » ou « homogénéisation », par lequel les températures plus élevées enregistrées par les stations restantes sont projetées sur à de vastes régions environnantes (Giss autorise les stations unique de donner une lecture couvrant 1,6 millions de milles carrés). Cela seul a contribué à l'élévation de température forte montrée dans les années 1990.

    Mais encore plus préoccupante a été la preuve que même ces données a ensuite subies continuelles « ajustements », invariablement dans un seul sens. Températures antérieures sont ajustés vers le bas, plus récentes températures vers le haut, donnant ainsi l'impression qu'ils ont augmenté beaucoup plus considérablement qu'a été démontré par les données d'origine.

    Le groupe GISS a dit le monde 2014 a été le plus chaud jamais. Goddard Institute for Space Studies n'utilise pas les satellites dans l'espace — ils utilisent des thermomètres sur le sol, près des aéroports et purt, qui ont besoin de beaucoup d'ajustements artificiels.

    Ces ensembles de données ont besoin de réplication indépendante. Analystes qui veulent trouver les failles ont besoin pour obtenir les ressources nécessaires pour les reproduire correctement. Rien n'est pas moins vraie science. Les sceptiques ont besoin de financement.

    http://joannenova.com.au/2015/01/man-made-adjustments-turn-cooling-in-paraguay-south-america-to-warming/#more-40631

    RépondreSupprimer
  39. Intérêt des gros investisseurs en Russie, malgré les pressions - Président du producteur d'aluminium au monde

    24 janvier 2015 16:17


    Investisseurs occidentaux sont désireux de renforcer les liens commerciaux avec la Russie et cherchent de nouvelles opportunités malgré les pressions extérieures, magnat russe et président de Rusal, Oleg Deripaska, dit RT à Davos.

    « Je pense qu'il y a beaucoup de pression ne pas à augmenter, je dirais, au risque russe contre récompense, mais nous avons encore beaucoup d'intérêt et les gens demandent à quelle occasion il sera pour eux, quel genre d'occasion qu'ils auraient maintenant à cause de l'huile prix et ils pouvaient voir les autres secteurs qui peuvent se développer, " dit-il dans une interview avec la correspondante de RT Murad Gazdiev.

    Récemment, les agences de notation occidentale ont été entassant pression sur la Russie avec S & P, de Moody's et Fitch, gardant son investissement grade d'un cran au-dessus du statut « junk ». La semaine prochaine S & P devrait réviser la notation de la Russie et l'on craint, qu'il pourrait être rétrogradé au niveau de non-investissement.

    Affaires Rusal de Deripaska est prête à compenser toutes les pertes qu'ils font face au milieu des sanctions et le rouble chute, dit-il.

    "Nous avons été très prudents et [peut] refinancer tout, mais encore, nous sommes très diversifiées dans l'industrie d'exportation, utilitaire et la production nationale," dit-il.

    Cependant, le magnat estime que plus agir de la Russie à diversifier son économie et à surmonter la crise.

    « Nous devons la Banque centrale à devenir plus raisonnable et accepter qu'il n'y a aucune chance pour la Russie de s'asseoir et attendre pour les trois prochaines années, en attente pour l'huile de revenir. Cela signifie que l'action, nous avons besoin d'argent pour combler l'économie," at-il dit.

    Deripaska est convaincu de que l'ouest est peu susceptible d'élargir les sanctions, parce que les entreprises et les gouvernements ont un rôle distinct et poursuivent des intérêts distincts.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer

  40. "Il n'y a affaires qui veut plus de profit, il y a les hommes politiques qui se soucient de l'emploi, occasion," dit-il.

    Parlant de l'actuel conflit ukrainien, Deripaska a dit il y aurait bientôt un nouveau jeu de politiciens pour offrir un nouveau cours et nouvelles opportunités pour les entreprises.

    Les autorités russes doivent combiner tous leurs efforts pour élaborer une stratégie commune à tous les niveaux afin de stimuler la croissance économique nationale. Ensuite, ils seront en mesure de résoudre les problèmes économiques de la Russie, rapidement et efficacement.

    "Nous avons juste besoin d'être patient et faire nos devoirs, nous devons forcer notre économie de se développer," dit-il.

    « Nous devons montrer que nous avons la consommation intérieure et que nous avons un programme conjointement accepté par la Banque centrale russe et le gouvernement, et ils ne devraient pas parler différemment dans le même volet, parce que sinon les gens pense que nous n'avons pas une approche commune et c'est ce que nous devrions surmonter. »

    http://rt.com/business/225911-investors-interest-russia-cooperation/

    RépondreSupprimer
  41. Vote grec pourrait être que le début pour le débiteur États cherchant un euro-sortie

    Même si la Grèce reste dans la monnaie unique, il y aura des effets d'entraînement pour d'autres pays – dont la Grande-Bretagne.


    Par Liam Halligan
    10:16 PM GMT 25 janvier 2015


    Certains électeurs grecs de 10 millions sont allés aux urnes hier, lors d'une élection avec de grandes implications pour l'avenir de l'union monétaire. Même si la Grèce reste dans la monnaie unique, après avoir choisi un parti déterminé à défier la Banque centrale européenne, les négociations sur les remboursements de la liaison entre Athènes et Francfort seront extrêmement dur combat.

    La prochaine bagarre rhétorique, quel que soit le résultat, aura des répercussions sur les autres membres « périphériques » du bloc monnaie de 19 pays qui pourrait envoyer des marchés obligataires mondiaux haywire.

    Cette élection hellénique est titulaire de grande importance pour la Grande-Bretagne, trop. Avant notre élection générale en mai 2015, craintes d'agitation renouvelée de la zone euro, qui ce vote grecque pourrait susciter, renforceront l'eurosceptiques dans l'ensemble de toutes les parties. Qui pourrait conduire à un vote précédent sur l'adhésion à l'Union européenne UK.

    Quelle que soit l'impact politique intérieure, il y a aussi la réalité économique durable. L'Europe continentale reste notre plus important partenaire commercial de loin et, dans l'Union européenne ou non, qui ne changera pas de sitôt. À ce titre, Grande-Bretagne ne peut pas étape une éclatante reprise tandis que la zone euro flirte avec l'effondrement systémique – une crise qui est maintenant plus probable, après cette élection grecque.

    Il est presque certain que le prochain premier ministre grec sera Alexis Tspiras, chef du Parti radical de gauche Syriza, après avoir remporté avec les sondages début suggérant qu'une victoire confortable. Le Tspiras charismatique a fait campagne sans relâche pour renégocier la montagne de dette (£240bn) €350 qu'Athènes doit à la BCE, le Fonds monétaire International, autres gouvernements européens et les investisseurs privés.

    La Grèce est de 30 milliards € de dette de la BCE, après que la Banque centrale de la zone euro aient acheté des obligations grecques en 2010 et 2011, au cours de la précédente crise zone euro. Les paiements initiaux sont attendus en seulement quelques mois – et c'est à ces conditions, en particulier, qui Syriza insistera sont assouplies. Avoir lancé son programme d'assouplissement quantitatif controversé la semaine dernière, qui vont inonder la zone euro avec 1 €, soit 100 milliards d'argent nouvellement créé, la BCE doit maintenant composer avec la Grèce. Ces deux faits ne sont pas indépendants. Au Royaume-Uni, comme l'Allemagne, a apparemment récupéré de l'effondrement de Lehman fin 2008. PIB réel dans les deux pays est de retour au-dessus des niveaux d'avant la crise. En Grèce, cependant, le revenu national de l'inflation demeure par 25pc à la dérive, ce pays petit mais intensément fier après avoir enduré une crise aussi profonde que la grande dépression des années trente.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  42. Ce qui explique le succès de la Syriza – quels vœux pour élever les salaires et les retraites, tout en rejetant les mesures de « austérité » des créanciers et de sécuriser un 50pc coupées en dette souveraine grecque. Ainsi, Tspiras est maintenant sur une trajectoire de collision directe avec des nations plus prudentes capitalisation Grèce – tels que la Finlande, les pays-bas et, surtout, l'Allemagne, trésorier en chef de la zone euro.

    Deux renflouements énormes en 2010 et 2012 conservé Athènes à flot, et la zone euro intacte, mais les conditions imposées à la Grèce ont été difficiles. C'est pourquoi un parti "contestataire" à peine dix ans juste fracassé la nouvelle démocratie, longtemps le principal acteur sur le grec de centre-droit.

    Nous pouvons maintenant espérer un débat très musclé entre Athènes et ses principaux créanciers, pas moins, la BCE et le FMI. SYRIZA vais hurler qu'il a un mandat démocratique pour inverser les mesures d'austérité imposées par des étrangers. Donc si nous ne voyons tangibles, des changements « bancables » en grec crédit termes, politique pourrait rapidement devenir encore plus explosive. Nous avons pu voir facilement le genre de troubles civils que Grèce endurée pendant les négociations de dettes antérieures.

    Créanciers de la zone euro, cependant, pas moins en Allemagne, sera peu disposé à accepter les demandes des Tspiras, non seulement en raison de l'opprobre politique intérieure mais aussi la perspective anti-d'austérité parties dans d'autres États de la "périphérie" storming ensuite au pouvoir des promesses maintenant-plus-crédible pour garantir des renflouements renégociés.

    Les enjeux sont si élevés, alors, que les deux côtés, la Grèce et ses créanciers, seront obligées de menacer un euro-sortie grecque dans la négociation, querelleurs et carrément dénigrement qui maintenant s'ensuivra, même si ce n'est pas ce que chaque côté veut vraiment. Qui va frappent la cote de crédit, non seulement de la Grèce, mais aussi d'autres membres plus faibles de la zone euro. Les effets d'entraînement, étant donnés les avoirs vaste, reliés entre eux de la dette des gouvernements européens et le secteur bancaire encore fragile de la région, pourraient être horribles. Même si Syriza négocie de manière responsable, et une affaire relativement rapide et civilisée est conclue, autres membres supportant des programmes d'austérité de l'UE-FMI exigera encore les termes moins onéreux. Pourquoi pas ?

    Tellement craintes seront développera que l'Europe est dans une succession de crises, comme l'impact de la spéléologie les arguments d'un débiteur débauchée se propage ailleurs.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  43. Dans les prochains jours, la Grèce accueillera victoire de marches et voir rhétorique poitrine-sourd. Une fois que c'est sur, négociations vitales dette – dont le succès déterminera si nous éviter une importante crise sur les marchés mondiaux en 2015 – tombera rapidement dans l'obscurantisme, mieux de garder les détails loin des grands médias et concocter un fudge politique.

    Un seul résultat possible est l'utilisation de « variés à coupon zéro perpetuals » – obligations qui ne paient rien et ne sont pas remboursées, du moins pas jusqu'à ce que ratio dette-PIB tombe loin de la Grèce son 180 % actuel. Un autre moyen confu de laisser Athènes décroché est d'utiliser « PIB garantit »-lien vers le service de la dette en Grèce pour atteindre un certain taux de croissance.

    Quoi qu'il en soit, la perspective de l'Euro-QE aidera à apaiser les craintes que la Grèce pourrait susciter un effondrement du marché obligataire – pour l'instant. Pourtant les élections sont prévues en Italie, le PIB réel qui reste 10 % vers le bas sur 2008, le pays pris au piège dans une camisole de force haute-monnaie. Trois principaux partis d'opposition de l'Italie, tous faisant campagne sur une plateforme anti-euro, découvriront les succès de la Syriza.

    Espagne et Portugal tiendra également des élections en 2015, avec anti-euro parties mis à faire des gains importants. Front National de Marine Le Pen est également anti-euro, alors que même la France pourrait être amenée, dans le mélange d'euro-sortie.

    Tout au long de 2015, puis, nous verrons plus loin tests de style grec pour le « projet européen », comme le caoutchouc, qui est l'union monétaire frappe la route – la légitimité dure du mandat démocratique, les électeurs mécontents, à travers une gamme des nations, pour qui la monnaie unique ne fonctionne pas. Tous ces problèmes seront soient lavés avec de l'argent imprimé ? Dans l'affirmative, où finit-elle ?

    http://www.telegraph.co.uk/finance/comment/11368905/Greek-vote-could-be-only-the-beginning-for-debtor-states-seeking-a-euro-exit.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Syriza sur le gâteau: Elle est liiiiiibre !

      Supprimer
  44. Constructeurs automobiles doivent se préparer à l'épidémie d'obésité

    « Futurologue » Ford dit véhicules doivent s'adapter pour faire face à l'être humain en constante expansion


    Par Alan Tovey
    10:28 PM GMT 25 janvier 2015


    Les voitures du futur peuvent devoir être remanié pour tenir compte de l'épidémie d'obésité, selon le résident « futurologue" chez Ford, le géant automobile américain.

    Sheryl Connelly, qui travaille au ministère de « tendances de la consommation mondiale et futuring » de Ford à Detroit, aidant l'entreprise à s'adapter à des changements de grande consommation, dit que l'industrie doit se préparer pour les êtres humains de plus en plus dans la taille.

    "Nous avons besoin de regarder le profil humain si l'épidémie d'obésité continue. « Quand vous avez ces changements physiologiques vous pouvez obtenir des temps de réponse réduit, » dit-elle.

    Les gens deviennent plus gros et plus lourd, elles peuvent également devenir plus lents à réagir aux situations sur la route. Cela pourrait signifier la conduite devient plus dangereux, à moins que les constructeurs automobiles s'adapter, éventuellement par l'introduction de meilleurs dispositifs de sécurité ou accélérer le développement des voitures sans conducteur qui mettre des ordinateurs en contrôle et prendre le volant de main d'homme.

    Mme Connelly a déclaré que même quelque chose d'aussi banal que la marche arrière d'une voiture pourrait être affecté. « L'obésité pourrait signifier de ne plus pouvoir tourner la tête ou regarder par-dessus votre épaule, » dit-elle.

    « Nous avons déjà vu des caméras installées dans les pare-chocs arrière afin que les gens peuvent voir derrière eux sans avoir à faire demi-tour ».

    Mme Connelly a rédigé un rapport pour Ford en regardant une série de questions susceptibles d'affecter l'industrie automobile dans les années à venir. Il prétend que l'obésité n'est pas un problème de l'Ouest, mais un problème mondial : entre 2008 et 2013, l'obésité chez les personnes âgés de plus de 15 ans a augmenté de 92 % au Vietnam, en 57 % en Chine, qui est le plus grand marché de voitures au monde, et en 37 % en Inde.

    Il souligne également que « la population mondiale continue à devenir plus gras et plus malade » avec 54 % des Américains disant que profitant de leur nourriture est plus important que de vous inquiéter au sujet de ce qui est en elle.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  45. Le rapport prédit que voitures deviendra plus petites à l'avenir avec un, deux et trois véhicules de personne tenant compte du fait que les voitures ont seulement un seul occupant de nombreux voyages.

    Technologie connectée devient toujours plus intégrée dans le RAC, le rapport a également étudié comment la vie privée devient un sujet d'inquiétude. « La vie privée est devenu un numéro d'équilibriste, » a déclaré Mme Connelly.

    "Il y a une responsabilité extraordinaire sur l'industrie et c'est un équilibre aux consommateurs où ils doivent se décider combien ils sont prêts à partager et à ce qu'ils obtiennent en retour.

    « Certaines personnes ont abandonné sur la notion de vie privée. »

    Rapport de Ford a aussi regardé des tendances plus larges, y compris l'éducation et l'emploi. Mme Connelly a déclaré que les employeurs peuvent s'attendre à personnel d'avoir des tenures plus courtes avec des entreprises.

    « Baby-boomers a vu faire une montre en or pour de service 30 ans comme une réussite mais [jeunes] voient cette montre en or comme un signe d'échec, » dit-elle, ajoutant que l'ancienneté moyenne dans un emploi de 18 à 27 ans est maintenant de six ans.

    « Dans le passé, vous avez obtenu un emploi, a travaillé dur et l'entreprise s'occuper de vous. Jeunes [maintenant] entrer sur le marché de l'emploi aux prises avec la dette étudiante. »

    Ainsi les jeunes générations d'aujourd'hui admirer ceux qu'ils considèrent comme « rebelles » tels que boss de la Facebook Mark Zuckerberg, qui n'a pas terminé ses études avant de démarrer une entreprise.

    « Les gens ne sont pas disposés à attendre qu'il soit parfait, » a déclaré Mme Connelly. Elle a ajouté que le processus était venu plein cercle comme le fondateur de la compagnie, Henry Ford, c'était un rebelle. « Henry Ford a dit l'automobile était un phénomène de mode et que le cheval est là pour rester. »

    http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/transport/11368845/Car-makers-must-prepare-for-the-obesity-epidemic.html

    RépondreSupprimer
  46. Milliardaire avec 145 yacht de pied et $ 195 000 000 Beverly Hills manoir veux que vous vivez avec moins à cause du changement climatique ...


    Sunday, 25 Janvier, 2015


    Pharrell Williams exhorte sensibilisation au changement climatique. D'un jet privé. Où il est assis, seul:

    http://t.co/rCfKNy4d78 pic.twitter.com/hTbPKCwpnq
    - Jérôme Hudson (JeromeEHudson) 22 Janvier, 2015

    Lorsque Jeff Greene, Al Gore, Barack Obama et d'autres quittent volant sur jets privés et de vivre dans des demeures, je vais reconsidérer s'ils croient vraiment le changement climatique est une crise.

    Via Le Daily Mail :

    Milliardaire investisseur immobilier Jeff Greene a récemment parlé au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, en disant qu'il croit que les gens aux États-Unis doivent cesser de viser si haut et commencer à vivre avec moins.

    «Les attentes de style de vie de l'Amérique sont beaucoup trop élevées et doivent être ajustés afin que nous avons moins de choses et une, plus petite existence meilleure,» Greene, qui a couru pour la nomination démocrate au Sénat en Floride en 2010, a déclaré dans une interview.

    «Nous devons réinventer tout notre système de vie.» La seule question Américains ont des opinions de 60 ans était, bien, tout, étant donné qu'il possède un palais 195 millions de dollars Beverly Hills, qui compte 23 salles de bains et une piste de danse tournante, ainsi que quatre autres propriétés de ruban bleu, et est célèbre pour jeter les parties sauvages sur un yacht de 145 pieds, Yahoo! Maisons signalées.

    http://www.bluegrasspundit.com/2015/01/billionaire-with-145-foot-yacht-and-195.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+bluegrasspundit%2FNwhs+%28Bluegrass+Pundit%29

    RépondreSupprimer