- ENTREE de SECOURS -



samedi 24 janvier 2015

La BCE a le plus mauvais maître: la Fed

 

Myret Zaki
Publié le 22 Janvier 2015 à 18:49
.
La Banque centrale européenne (BCE) ne parvient jamais à contenter les marchés et les leaders économiques. Quoi qu’elle fasse, on la compare à sa grande sœur, la Réserve fédérale américaine (Fed), censée être plus jolie et plus douée qu’elle. Une erreur d’appréciation qui sera à l’origine de la prochaine crise financière.
.
Quand la BCE ne fait pas d’assouplissement, un concert de critiques s’élève contre son manque de proactivité, évident en comparaison de la Fed, qui a eu le "courage" d'employer des grands moyens en sortant le fameux "bazooka" de la planche à billets entre 2009 et 2014.
Et quand la BCE décide, comme aujourd’hui, de faire un assouplissement monétaire, on la désapprouve tout autant, en estimant que la zone euro a de toute façon des problèmes plus grands que les Etats-Unis et que cette opération ne suffira pas.
.
La BCE n’a pourtant pas lésiné sur les moyens. En annonçant ce 22 janvier à 14:30 qu’elle va injecter, d’ici septembre 2016, 1100 milliards d’euros (ou 1300 milliards de dollars), elle a pris les attentes les plus optimistes du marché (1000 milliards) et y ajouté une petite prime de 100 milliards pour remercier le marché de sa patience, lui qui n’aurait pas toléré opération moins démesurée. La BCE aurait annoncé 500, ou même 1000 milliards comme attendu, que les marchés l’auraient sanctionnée. Pour les banques centrales, correspondre aux attentes des marchés ne suffit pas : il faut les dépasser.
.
L’objectif de la BCE est identique à celui la Fed, six ans plus tôt : acheter de l’obligataire souverain et d’entreprises, gonfler artificiellement les valeurs de ces emprunts et donc faire baisser les taux d’intérêt longs, qui seront aussi bas que les taux d’intérêt courts, c’est-à-dire tous à zéro. Avec de l’argent gratuit, les emprunts des agents économiques et financiers vont s’envoler. Ils seront utilisés pour gonfler la bourse, et avec un peu de chance, ils donneront une impulsion au crédit bancaire octroyé aux entreprises, anémique dans la zone euro, mais encore faut-il que les bilans des banques parviennent d'abord à devenir plus solides.
.
Cette opération, qui va dégrader le bilan de la BCE et affaiblir l’euro, n’était tout de même pas suffisante aux yeux des dirigeants réunis à Davos. Avant même sa conférence de presse, ces derniers avaient donné leur verdict: pas assez. C’est, au mieux, un "premier pas". Des patrons influents qui font déplacer quotidiennement des milliers de milliards d’investissements (Gary Cohn, CEO de Goldman Sachs), des économistes et anciens chefs du Trésor américain (Lawrence Summers) ont orienté l'opinion du marché vers ce qui ressemble, malgré tout, à une déception. Ils ont tenu à clairement distinguer l’opération de la BCE de celle, identique, menée par la Fed américaine entre 2009 et 2014.
.
N’est pas la Fed qui veut, est en substance leur message. La banque centrale américaine avait été louée par les marchés pour avoir imprimé des dollars et racheté ce qui approche aujourd’hui les 4000 milliards de dollars d’actifs. Son bilan, au terme de l’opération, frôle les 5000 milliards, pour seulement 55 milliards de fonds propres, une situation de levier financier hautement risquée inimaginable pour n’importe quel bilan digne de ce nom. Les actifs se composent pour moitié de dette souveraine et pour moitié de dette hypothécaire défaillante, toutes deux extrêmement vulnérables à une hausse des taux d’intérêt.
.
Grâce aux énormes liquidités déployées dans le système, et aux taux d’intérêt zéro qui durent jusqu’à ce jour, les indices boursiers américains ont gagné quelque 200% depuis 2009 sur cette opération. La Fed est la grande amie des marchés, qui le lui rendent bien. On a évoqué le fameux « effet de richesse » suscité par la hausse des actions pour expliquer la relance de l’économie américaine, grand thème de 2013 et 2014, cependant faiblement confirmé par les chiffres américains. Oubliés, par exemple, les arguments moins avantageux : le taux de chômage américain, tombé sous les 6% grâce, en réalité, à plus de 1 million de personnes sorties des statistiques du chômage (chômeurs découragés de long terme) ; la qualité des nouveaux emplois, très majoritairement précaires, serviciels plutôt que manufacturiers, et sous-rémunérés ; l’explosion de la misère humaine, avec près de 60 millions d’Américains à la soupe populaire, sortis du circuit de la consommation ; la montée exponentielle de la dette américaine, à 18'000 milliards de dollars, qui vient de crever un énième plafond instauré (pour quelques mois à peine) par le Congrès, et dont la charge d’intérêt, si les taux devaient remonter même faiblement un jour, serait vite insupportable pour le gouvernement.
.
Acheter la croissance à crédit, et laisser les générations futures (qui ne peuvent pas voter) subir à l'avenir 100 ans d'austérité pour rembourser notre dette illimitée: voici ce qui fait office d'excellente politique monétaire, à prendre pour modèle en Europe.
.
Un peu meilleure élève en termes de solvabilité, la BCE, elle, ne bénéficie pas de la même complaisance. C’est qu’elle a été moins gentille avec les marchés, résistant longtemps à activer la planche à billets. Les plans d’austérité et de désendettement, seule voie responsable lorsqu’on est en présence d'Etats surendettés, n’ont récolté qu'une palme d'impopularité agrémentée de tous les superlatifs. Les économistes rivés sur les écrans Bloomberg affichant les indices et chiffres américains n’avaient pas de termes assez durs pour critiquer l’austérité et la discipline financière choisies par la zone euro, et pour réclamer à cor et à cri le débauchage monétaire à la manière de la Fed.
.
Les redressements de certaines économies comme l’Irlande, l’Espagne et l’Italie passent au second plan derrière les problèmes, il est vrai inextricables, de la Grèce. Le fait que la BCE ait agi plus prudemment que la Fed en partageant, avec les bilans des banques centrales nationales, les risques de pertes potentielles sur les actifs qu’elle rachètera, n’a généré nul applaudissement. L’ «effet de richesse» que peut susciter l’opération de la BCE, même s’il opère et fait monter les indices, n’enthousiasme pas grand monde. Ici, on rappelle tout au plus que les Européens comptent moins d’investisseurs en actions que les Américains. Et surtout, la même rengaine des 20 dernières années revient sans cesse : la nécessité de « réformes structurelles », thème infatigable de la recherche émise par les banques de Wall Street sur la zone euro, et signifiant que cette zone doit urgemment réformer son marché du travail, le rendre plus flexible, réduire les aides sociales, et savoir mater ses syndicats, faute de quoi elle n’intéressera jamais les investisseurs institutionnels anglo-saxons, qui considèrent en attendant la zone euro comme le « loser » des marchés développés.
.
Pour l’heure, c’est donc la philosophie de la complaisance et du subventionnement des marchés par des banques centrales interventionnistes qui triomphe. Et à ce jeu, il est vrai que la Fed, avec son bilan pléthorique de 5000 milliards de dollars suite à son long rachat d’actifs, bat à plates coutures la BCE, qui même au terme de cette opération n’aura dégradé son bilan qu’à hauteur de 3000 milliards d’euros.
.
Mais ce n’est pas là le fin mot de l’histoire. Le véritable bilan de ces opérations de soutien sans précédent par la planche à billets sera tiré seulement une fois que ces banques centrales auront opéré leur « exit » : elles devront en effet, tôt ou tard, normaliser leur situation, et c’est la Fed qui est en première ligne pour le faire, comme elle l’a laissé entendre dans ses récents communiqués. Tôt ou tard, elle doit réduire la taille de son bilan, et relever les taux d’intérêt. Cela signifie revendre progressivement les actifs qu’elle a accumulés, ce qui va simultanément retirer de l’économie et des marchés les milliers de milliards de liquidités équivalents. Elle doit aussi relever les taux d’intérêt à des niveaux normaux, soit à 3,5%-4%, contre 0% depuis six ans. Aucune économie ne peut vivre indéfiniment avec des taux zéro : l’épargne serait détruite.
.
Relever les taux d’intérêt : voilà le problème majeur qu’affronte la Fed. En effet, il est impossible pour elle d'opérer un tel resserrement tant que son bilan est aussi gigantesque, et qu’il existe des milliers de milliards de liquidités dans le système financier. Plusieurs économistes, relayés par Forbes, ont tiré la sonnette d’alarme : lorsque les taux d’intérêt vont monter, la valeur de marché des actifs au bilan de la Fed va instantanément plonger, et elle va devoir reconnaître d’énormes pertes sur son bilan. Insolvable, la banque centrale des Etats-Unis aura besoin du sauvetage du Trésor américain, au moment où la dette gouvernementale est déjà excessive.
.
Le voilà, le véritable prix des assouplissements quantitatifs, dans lesquels s’engouffre aujourd’hui, tête baissée, la BCE. Et dont on lui dit qu’ils sont insuffisants.
.
Mais ce n’est pas tout. Le marché du crédit américain, surgonflé par les taux zéros depuis si longtemps, ne supporterait pas même une faible hausse des taux par la Fed, et risquerait de s’effondrer si les taux commencent à monter, car d’innombrables emprunteurs seraient incapables de payer leurs intérêts.
.
La crise des subprime II, celle des banques centrales et de la Fed en premier lieu, guette le système. Le jour où se dénouera véritablement la politique de la Fed, avec la normalisation de son bilan et des taux d’intérêt, l’ensemble des instruments obligataires pourrait capituler dans un krach en réalité difficilement évitable, entraînant avec lui les marchés d’actions. La Fed fait donc face à un problème majeur : elle ne peut relever ses taux tant qu’elle n’a pas allégé son bilan et retiré, ce faisant, les liquidités du système. Le FMI avait déjà mis en garde contre la gestion du bilan de la Fed, devenu équivalent à celui d’une banque d’affaires hautement spéculative.
.
Juger aujourd’hui de la réussite de la Fed, et en faire un modèle absolu à l’aune duquel la BCE ne saurait se mesurer, et tirer ces conclusions hâtives alors que la Fed est seulement à mi-parcours, et qu’elle n’est pas encore sortie de sa politique, voilà une erreur fâcheuse et une approche mal avisée.
.

37 commentaires:

  1. 10 grahiques que tout le monde devrait voir


    par Audrey Duperron
    23 janv. 2015

    A l'occasion du Forum économique mondial (WEF) à Davos, Owen Gaffney, directeur de la stratégie mondiale au Stockholm Resilience Centre, a publié quelques tableaux intéressants sur le blog de ??l'événement, qui montrent quel est le nouveau contexte mondial où les leaders d'aujourd'hui se doivent d'agir.
    Au cours des 50 dernières années, le monde a subi des changements d’une ampleur qu’il n’avait jamais connue jusqu’alors :

    1. La population mondiale
    On recense aujourd'hui 7,2 milliards de personnes sur la planète, mais comme le nombre d'enfants dans le monde n’augmente plus, la population devrait commencer à se stabiliser progressivement.
    (OECD: pays membres de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques, schématiquement, les pays développés; BRICS: les grandes économies émergentes que sont le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud; Others: les autres pays en voie de développement)

    2. Croissance économique
    Bien que les économies émergentes soient devenues l'usine du monde, la plus grande partie de l'activité économique et la majorité de la consommation demeurent concentrées dans les pays riches.

    3. Consommation d'énergie
    Les énergies fossiles – le charbon puis le pétrole - ont largement alimenté la révolution industrielle. L'abondance d’une énergie peu coûteuse a changé la vie de ceux qui y avaient accès. Elle a également modifié la trajectoire des nations qui pouvaient exploiter ces nouvelles sources d'énergie. Mais les émissions de gaz à effet de serre, la déforestation, l'agriculture industrielle et les transports ont grandement modifié notre planète.

    4. L'eau
    L’irrigation pratiquée pour les besoins de l’agriculture et de la production alimentaire met une pression énorme sur nos ressources en eau douce. L'agriculture consomme environ 70% de notre production d'eau douce. La consommation de viande augmente la demande en eau. L'eau est sans aucun doute un enjeu clé de cette ère.

    5. Consommation de papier
    Malgré l’arrivée du numérique, le papier demeure l'une des principales matières premières de notre temps, comme le café, le coton, l'huile, le cuivre, le sucre et le maïs. Environ 50% du papier et du carton sont utilisés pour l’emballage. Vient ensuite le marché de l'impression. La demande mondiale de papier et de bois met une pression énorme sur les économies émergentes et les pousse à détruire leurs forêts.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  2. 6. Population urbaine
    Depuis 2008, l’humanité a connu un changement historique : désormais, plus de gens vivent dans des villes que dans des zones rurales. Si le rythme actuel se maintient, on construira plus de zones urbaines au cours des trente premières années du 21ème siècle qu’on en aura construites au total au cours du reste de l'histoire. C’est une bonne chose, parce que les villes sont le berceau de l'innovation et du progrès, là où les bonnes idées s’imposent le plus rapidement.

    7. Transports
    La croissance phénoménale du nombre de véhicules à moteur sur les routes ne semble toujours pas se ralentir. Cette croissance ne sera pas durable si nous ne parvenons pas rapidement à imposer des moyens de locomotion à faibles émissions.

    8. Télécommunications
    Il y a maintenant 7 milliards d'abonnements téléphoniques mobiles et 3 milliards de personnes, soit 40% de la population mondiale, disposent d'une connexion Internet. Et cette croissance devrait se maintenir, puisqu’au cours de la prochaine décennie, l’Afrique et l’Asie devraient abandonner des techniques dépassées telles que les lignes téléphoniques terrestres pour s’emparer elles aussi de ces nouvelles technologies.

    9. Tourisme
    Dans les pays riches, il est devenu banal de parcourir des milliers de kilomètres pour un séjour d'une semaine ou même un week-end. Mais jusqu'en 1950, le tourisme était uniquement réservé à une élite de super riches. En une seule génération, les avions ont transformé notre façon de voyager. Des matériaux plus légers et des moteurs plus performants ont rendu les avions plus efficaces et moins gourmands, mais cet avantage est compensé par la demande croissante pour des vols.

    10. Température au sol
    2014 a été officiellement l'année la plus chaude depuis que les températures sont mesurées. A court terme, cela signifie que les zones humides deviendront encore plus humides, et les zones sèches, encore plus sèches. À long terme, la hausse des températures menacera les sociétés les plus vulnérables, les récoltes et les villes côtières. Les gaz à effet de serre peuvent influencer le climat - ou certains de ses éléments, comme les banquises, les forêts tropicales, ou les courants océaniques – à des seuils où il deviendra totalement instable.

    Plus de graphiques ici:

    https://agenda.weforum.org/2015/01/24-charts-every-leader-should-see/?utm_content=buffer1cfba&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

    http://www.express.be/business/fr/economy/10-grahiques-que-tout-le-monde-devrait-voir/210810.htm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 4. L'eau: L'eau est abondante et sans fin. Que ce soit de l'eau douce des nappes phréatiques ou celle des rivières qui irait se perdre dans la mer si elle n'était pas utilisée par les agriculteurs, ou, l'eau de mer que l'on peut maintenant facilement dessaler grâce aux centrales électrique qui s'en servent pour alimenter les réacteurs. Et, comme - depuis que 'le monde est monde' - il n'y a pas une goutte d'eau de plus ou de moins, il y en a donc toujours autant depuis des millénaires qui est rendue toute propre aux sources après son infiltration dans les fonds marins où elle est nettoyée/purifiée au 'centre' de la Terre.

      Donc, quelle soit consommée par des humains, des animaux ou des végétaux, il y en a toujours autant et, peut donc être bue, suée, crachée, pissée des millions de fois: c'est toujours la même qui revient !

      5. Consommation de papier: Il ne tient qu'aux consommateurs d'en réduire l'importance dans les achats inutiles de journaux, de revues et livres puisqu'il existe Internet où, de plus, toutes les rumeurs, mensonges sont forcément stoppés/discutés et éliminés par la vérité qui demeure imbattable face aux monologues des médias qui sont leurs contraire.

      6. Population urbaine
      (...) C’est une bonne chose, parce que les villes sont le berceau de l'innovation et du progrès, là où les bonnes idées s’imposent le plus rapidement.(...) !!!? Hahahaha ! Cà, c'était peut-être vrai avant l'internet, parce que si comme choix d'exemplarité peuvent être retenues les zones dites 'quartiers difficiles'... hahahaha ! C'est pourquoi la gestion de la ville a toujours été un bordel conçu par des incapables qui ne demandent l'avis de personne pour construire une tour et y loger 5000 personnes qui sortiront tous les matins avec leur bagnole et semer la pagaille grâce à l'architecte-en-chef !

      (suite en dessous:)

      Supprimer
    2. 7. Transports
      La croissance phénoménale du nombre de véhicules à moteur sur les routes ne semble toujours pas se ralentir. Cette croissance ne sera pas durable si nous ne parvenons pas rapidement à imposer des moyens de locomotion à faibles émissions (...) !!!? Là, c'est carrément du n'importe quoi ! Comme si la croissance exponentielle du nombre de véhicules pouvait répondre de la pollution ou pas ! Avec ou sans pollution, le nombre y sera toujours (et en augmentation), donc: y faire des avenues ou des routes 'américaines' de 6, 8, ou 10 voies.

      10. Température au sol
      2014 a été officiellement l'année la plus chaude depuis que les températures sont mesurées. A court terme, cela signifie que les zones humides deviendront encore plus humides, et les zones sèches, encore plus sèches. À long terme, la hausse des températures menacera les sociétés les plus vulnérables, les récoltes et les villes côtières. Les gaz à effet de serre peuvent influencer le climat - ou certains de ses éléments, comme les banquises, les forêts tropicales, ou les courants océaniques – à des seuils où il deviendra totalement instable. (...) !!!? Là, c'est TOUT faux. Les températures n'ont jamais été relevées par des scientifiques dont les résultats sont examinés par des pairs, et sont donc 'officiellement' (comme il est marqué) des escroqueries dénoncées chaque jours sur Internet, photos à l'appui.

      (...) À long terme, la hausse des températures menacera les sociétés les plus vulnérables, les récoltes et les villes côtières. (...) 'A long terme' (Hahahaha !) menacera ! les sociétés les plus vulnérables ! les récoltes ! et les villes côtières ! Donc, si l'on doit s'attendre à 50°C à l'ombre, là, c'est sûr, car, dans le sud de la France où les températures d'étés dépassent parfois les 40°C: personne n'en meurt ! Cà alors ! Ni les récoltes si elles sont arrosées et... (le mot de la fin:) les villes côtières ! Là, il faudrait entendre l'idiotie répétées/rabâchée continuellement par les merdias que le niveau des mers... va monter ! Hahahaha ! Mais... d'où viendra l'eau ? (voir photos-marronnier des Maldives où il y a des zones d'upwelling).

      Voir aussi:
      http://co2insanity.com/

      Par contre, dans 'plus de graphiques', il y a bien-sûr encore plus d'idioties, de mensonges et d'escroqueries montrées comme nécessaire pour cultiver les incultes !

      Supprimer
  3. Anti-Trident protestation à Londres

    Des foules de manifestants se rassemblent près du ministère de la Défense contre le gouvernement qui prévoit de dépenser £ 100 000 000 000 pour remplacer système d'armes nucléaires Trident. Après l'élection générale de 2015, les députés voteront pour prendre une décision finale sur la question. Les manifestants veulent Trident d'être mis au rebut, pas remplacé.

    http://rt.com/on-air/protest-london-nuclear-weapons/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le nucléaire (armes) est obsolète face au scalaire.

      Supprimer
  4. Colère après la publication d'un tableau où Algériens et Marocains auraient le QI le plus bas du monde

    24 janvier, 2015
    Par La Voix de la Russie

    Un article publié hier par Télé Loisirs provoque la polémique et la colère sur les réseaux sociaux.
    Ce tableau montre en effet que le QI de certaines populations, seraient très en dessous des autres, écrit Jean-Marc Morandini sur son blog.
    Ainsi, à en croire ce tableau, les Algériens et les Marocains seraient la population qui auraient le QI le plus faible du monde.

    Télé Loisirs explique:

    "La dernière étude en date sur le Q.I. des populations a été menée par Richard Lynn qui a réfléchi sur le rapport entre le Q.I. moyen d'une nation et les conséquences sur l'état du pays.
    Dans notre infographie, vous pouvez voir où la France se situe par rapport aux autres pays."
    En clair, plus le QI de la population est bas, plus un pays se retrouverait dans une situation difficile.
    Certains parlent de "racisme", d'autres se disent stupéfaits de voir un tel tableau, certains se demandent si la prochaine étape n'est pas "un tableau de QI par religion"...

    http://french.ruvr.ru/news/2015_01_24/Colere-apres-la-publication-dun-tableau-ou-Algeriens-et-Marocains-auraient-le-QI-le-plus-bas-du-monde-5027/

    RépondreSupprimer
  5. Le terrorisme, une nouvelle arme de gouvernance sans frontière ?

    24 janvier, 2015
    Françoise Compoint
    Par La Voix de la Russie

    Il est bien commode de réduire les tragédies qui début janvier ont affecté la France à une série d’évènements accidentels dont les raisons sont à chercher dans le taux de chômage chez les jeunes en France et le pouvoir croissant des réseaux islamistes dits par abus de langage « terroristes » dans les cités. Si même il s’agit d’une conjonction de causes superficielles, celles-ci ne sont que motrices. La réalité est à chercher de l’autre côté de ce miroir que l’on a affublé d’un voile opaque nommé « terrorisme ».
    Qu’on se le dise : on ne fait pas la guerre à l’obscurantisme religieux et de surcroît au terrorisme en multipliant des caricatures irrévérencieuses quitte à en faire payer de lourdes conséquences à des boucs émissaires dispersés aux quatre coins du monde. On ne combat pas les agents dormants d’un intégrisme islamiste hautement martial en se mettant à poursuivre des artistes comme Dieudonné pour un humour en effet parfois gras mais qui pourtant, si contestable puisse-t-il paraître sur un plan moral, ne constitue certainement pas un délit.
    En revanche, il serait intéressant d’apprécier à leur juste valeur les accolades de certains hauts dignitaires français avec l’Emir du Qatar, de revoir le double discours tenu par le Quai d’Orsay selon qu’il s’agisse de la Syrie ou de la France, de redéfinir sa position vis-à-vis des projets impérialistes des States dans un Moyen-Orient qu’ils souhaitent « élargi ». Cette démarche qui sans doute ne sera jamais faite mais dont l’efficacité, dans le cas contraire, n’aurait pas été à démontrer, devrait conduire à une révision multilatérale de la notion même de « terrorisme » en partant de l’EI – un Etat terriblement dangereux en gestation régi par des lois rigoristes et non point une organisation terroriste – et en passant par la redéfinition du crime de guerre dans le cadre du dossier ukrainien. On se souviendra que Vichy à l’instar des forces d’occupation allemande cataloguaient les résistants de « terroristes » surfant déjà à l’époque sur l’ambiguïté du terme. On se souviendra aussi, par lointaine analogie, que le Hamas avait longtemps été classé comme organisation terroriste avant d’être retiré de la liste en décembre 2014 par la Cour Européenne de Justice. A force de jouer avec des notions lourdes de sens, d’armer et de narguer des idéologies complexes qu’il ne faut surtout pas éveiller, on finit par sacrifier des peuples entiers aux besoins criminels d’une minorité de privilégiés.
    Ces considérations faites, je donne la parole à Maître Damien Viguier, avocat au barreau de l’Ain et de Genève et docteur en droit.

    La Voix de la Russie. « Dans l'un de vos récents articles, vous remettez en cause l'usage déplacé car assez souvent abstrait et presque toujours opportuniste que l'on fait du terme "terrorisme". Pourriez-vous en dire plus SVP ?

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  6. Me Damien Viguier. Le temps n'est plus à l'indignation mais à la réflexion.
    « Terrorisme » est mot vague, il y a un terrorisme de l'Etat (1792), du peuple, souvent contrôlé par un Etat étranger, ou même un terrorisme mafieux.
    Normalement l'Etat ne parle pas de terrorisme ou de guerre. Pour les exactions commises par l'armée, il parle de crimes de guerre. Lorsque les exactions sont le fait de civils, contre l'armée ou contre d'autres civils, il parle de crime de droit commun, quand bien même ne seraient-elles pas purement crapuleuses mais à mobile politique.
    Le fait que l'on assiste à ce vocabulaire nouveau est le signe que l'on veut sortir définitivement du cadre de l'Etat souverain pour entrer dans un configuration internationale qui voit un Gouvernement mondial affronter une menace terroriste planétaire. Un Gouvernement qui trouve sa raison d'être dans ce terrorisme qu'en réalité il suscite, comme en Syrie, en Ukraine, etc. Et en France.

    La VdlR. Une dictature antiterroriste pourrait s'imposer sous peu à la France. Même s'il est vrai que les extrêmes sont détestables, pourrait-on envisager une solution plus efficace au défi que constitue le terrorisme islamiste pour l'Europe ?

    Me Damien Viguier. L'islam n'est pas un danger en soi, il représente même plutôt un espoir.
    Les pouvoirs publics veulent une société coupée en deux. D'un côté les Français de souche terrorisés, de l'autre une population issue de l'immigration opprimée et terrorisée elle aussi. On voudrait susciter le danger terroriste que l'on ne s'y prendrait pas autrement.
    La configuration que l'on cherche à obtenir rappelle fortement la configuration coloniale, telle qu'en Algérie, par exemple, dans les années 50. Cela fait penser également à la Palestine actuelle.
    Et comme par hasard ceux qui tels Dieudonné et Alain Soral s'opposent par la pensée à cette configuration coloniale en France sont persécutés.

    La VdlR. Vous dites que l'on a plus tendance à sanctionner les idées que les actes. Mais les idées, ne motivent-elles pas en définitive les actes? Ne devrait-on pas sanctionner certaines idées à titre préventif ?

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  7. Me Damien Viguier. Il faut rappeler qu'en droit pénal c'est l'acte matériel, la commission de l'infraction qui vaut des poursuites et une répression. Il faut revenir aux bases. Cela explique qu'il faille incriminer l'acte du complice d'une infraction pour celui qui n'a pas commis directement l'infraction mais qui n'a fait qu'aider l'auteur principal. Seulement la répression de la complicité dépend de l'attitude de l'auteur. S'il agit, le complice est puni, s'il n'agit pas, le complice n'est pas punissable. C'est pour cela que l'on a érigé en infractions spéciales certaines provocations à commettre des infractions. Mais c'est une brèche dans laquelle se sont engouffrées quantité de nouvelles incriminations, depuis la provocation à la haine jusqu'à l'apologie de terrorisme en passant par la contestation de la réalité de certains crimes alors qu'il ne s'agit jamais que de l'expression de pensées dont il n'est pas démontré qu'elles risquent de susciter des vocations criminelles. Elles sont condamnées désormais comme telles, en tant que pensées, quand bien même ce seraient des pensées pacifiques et pacifistes ».

    http://french.ruvr.ru/2015_01_22/Le-terrorisme-une-nouvelle-arme-de-gouvernance-sans-frontiere-5999/

    RépondreSupprimer
  8. IMPORTANT : NOTRE SITE DÉMÉNAGE !

    Par La Voix de la Russie
    Rossiya Segodnya,


    Chers amis, chers lecteurs,
    La Voix de la Russie change de nom et déménage sur un nouveau site.
    Nous nous appellerons Sputnik et nos informations, articles et émissions radio seront disponibles sur le site de Sputnik.
    Le site de La Voix de la Russie ne sera plus renouvelé à partir du 29 janvier. A partir de cette date, nous vous invitons à vous connecter sur le site de Sputnik.
    Nous serons ravis de vous compter toujours parmi nos lecteurs !

    http://french.ruvr.ru/2015_01_23/INFORMATION-NOTRE-SITE-DEMENAGE-6049/

    RépondreSupprimer
  9. Comment l'ONU est confisquant les maisons américaines et contrôlant tous les aliments et l'énergie

    Dave Hodges
    23 janvier 2015
    Spectacle de bon sens


    Cet article a été publiée par Dave Hodges au salon de bon sens.

    En cas de crise, le gouvernement a prouvé, maintes et maintes fois, qu'il ne peut pas compter sur lui pour protéger adéquatement le peuple américain. Que les américains n'ont pas été préparés pour les prochains jours sombres, ils seront vulnérables à la faim, la déshydratation, choléra, pandémies et les attaques des pillards ressource déficient. Le gouvernement sera là pour les sauver ? L'histoire a déjà répondu à cette question par la négative. Des événements tels que l'ouragan Katrina, ouragan Sandy, émeutes de L.A. et les émeutes de Ferguson ont démontré à plusieurs reprises que, mal venu, le peuple américain sera sur leurs propres.

    Lorsque la catastrophe survient, il faudra moins de 24 heures jusqu'à ce que les épiceries sont vides, les services publics sont en baisse et voisins commencent à s'attaquent aux voisins.

    Obama criminalise l'indépendance

    Certes, aucun gouvernement ne peut être toutes les choses à tout le monde. Par la suite, le gouvernement devrait être dans les affaires d'encourager ses citoyens à être indépendant. Toutefois, l'administration Obama a adopté la démarche inverse. Au lieu du gouvernement habiliter les gens à devenir autonomes, cette administration est de punir l'indépendance et l'autosuffisance.

    DHS effectivement publié un "aile droite l'extrémisme manuel qui diabolise et cible les citoyens normaux avec des labels comme"preppers"et ont défini plus précisément le fait de devenir autonomes comme étant les actions d'un terroriste domestique. Il est ironique que le DHS est celui qui a commandé des millions de FEMA cercueils, 2700 blindés et 2,2 milliards de munitions. Pourtant, c'est seulement les gens totalement indépendants, seulement désireux d'être importuné par leur gouvernement, sont étiquetés comme des terroristes domestiques.

    L'Amérique est témoin de la Manifestation de l'Agenda 21

    Toute personne au courant sait qu'Agenda 21 repose sur l'élimination de propriété privée et tous les gens au sein du « système ». Boire du lait cru, s'engageant dans hors réseau vivant et chauffage de votre maison avec un poêle à bois est interdit. Toutes ces interdictions et plus sont actuellement encerclant l'Amérique comme l'étau de l'Agenda 21 se resserre autour du cou collective.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  10. Beaucoup d'américains ne croire encore, à tort qu'ils ont de pouvoir sur leur vie et les choix personnels. Ces mêmes personnes croient à tort que le gouvernement ne se soucie pas si vous voulez vivre indépendamment de leurs copains de sociétés qui possèdent les utilitaires. Ils veulent que vous leur système afin de pouvoir continuer à exploiter vos ressources à leur profit. Prenons le cas de Robin Speronis qui ont essayé optant pour grille non renouvelable liée puissance et utiliser les toilettes à compostage respectueuses de l'environnement et son propre approvisionnement en eau autonome. Si on commet ces actes en Floride, cette personne pourrait aller en prison.

    Speronis vécu hors de la grille, indépendante de Cape Coral (Floride) l'eau et électricité. Pour ne pas se voir refuser le revenu leur envers les sujets de la Floride, les utilitaires s'est Speronis à la Cour et le juge a statué que cette vie d'off-the-grid était illégale la semaine dernière. Le juge étiqueté la Speronis maison comme étant « insalubre » et cité du Code International de gestion propriété dans la décision. Wikipedia plus expose le fait que du Code International de gestion propriété tire son autorité de l'Agenda 21 et l'ICLEI et que ce « règlement » amorce son autorité dans les domaines suivants.

    - Code du bâtiment de l'international
    - International Code résidentiel
    - International Fire Code
    - International Code de la plomberie
    - International Code mécanique
    - Code international de l'Interface urbain Wildland
    - International Code du bâtiment existant
    - Code de la propriété entretien international
    - International Private Sewage Disposal Code
    - Code de zonage international
    - Code de l'international de Construction verte...

    Par la suite, nous avons un juge américain, en Floride, citant le mandat de l'ONU de force expulser un citoyen américain de leurs biens et d'annuler leurs droits du cinquième amendement. Speronis fait également face à temps de prison pour infraction au droit international.

    Si vous ne lisez rien d'autre dans cet article, je suggère fortement de que vous tenir compte de cet avertissement. En deux ans, les gouvernements les et d'état auront la possibilité de commencer à saisir des biens individuels pour l'impossibilité de respecter le code, généralement dans le domaine de l'efficacité énergétique et respect du code international. Dans un proche avenir si on ne peut pas répondre à la charge de la mise à niveau de leurs vieilles maisons dans le respect des normes énergétiques connexes, de la réunion par les normes de l'Organisation des Nations Unies, on pourrait avoir leur maison confisqué sans aucune compensation.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  11. Folie du jour 21 plus

    La dernière série d'action 21, la folie est à venir de l'Environmental Protection Agency (EPA). L'EPA a récemment imposé de nouvelles règles de chauffage à partir de l'an dernier et la date d'application de la Loi est enfin arrivé.

    La folle demande des politiques de l'Agenda 21 ne connaît aucune limite quand il s'agit de l'EPA. Également sous les auspices du Code International entretien de propriété, l'EPA a introduit nouvelles normes pour les poêles à bois qui réduit considérablement la quantité des émissions de particules fines pour tout poêle à bois vendue en 2015. Les émissions doivent être réduites de 33 %, avec des réductions plus prévues pour 2019.

    En cause est la réclamation non fondée que l'EPA déploie que si l'utilisation de poêles à bois est réduite, la santé des habitants va augmenter. Pourtant, l'EPA n'offre pas de toute recherche de pairs, qui a été reproduit, comme preuve de cette affirmation fausse. Nous sommes juste censés prendre leur mot pour lui ? Nous pourrions ainsi faire face au fait que l'EPA est contrôlée par l'ICLEI et leurs maîtres de marionnettes des Nations Unies.

    Qui sont les vrais terroristes ?

    Nous sommes attaqués par le ciel et par le biais de l'empoisonnement de l'air par le biais de pulvérisations de produits chimiques massif complet avec Alzheimer et la démence causant le sulfate d'aluminium et de baryum cancérigènes. Radiation de Fukushima, le Corexit pulvérisation et la pluie toxique résultante du déversement de pétrole du Golfe est rampante dans notre pays, et pas une once de couverture médiatique grand public est accordée à ces dangers. Prévention et remédiation de ces dangers, causée par l'indifférence gouvernementale ou de complicité, ne sont pas mis en place par notre gouvernement actuel.

    Notre eau est systématiquement retiré de pays par Nestlé et nos nappes phréatiques sont systématiquement compromises par des toxines environnementales et bien sûr beaucoup d'Américains consomment l'eau imprégnée de abaissement du Q.I. carburant de fusée (c.-à-d. fluorure).

    Les Américains sont maintenant au milieu de subir les panneaux de la mort d'Obama de soins dans lequel les citoyens âgés de plus de 70 sont officiellement appelés "unités" et sont ciblées pour les soins de confort, mais pas donné des mesures de sauvetage. Dans ces conditions est-il vraiment dans notre intérêt de rester "dans le système" ?

    Il s'agit d'une version indéniable, absolue et nue de l'eugénisme exprimés dans la même saveur que celui pratiqué par Margaret Sanger, Joseph Staline et Adolph Hitler et quand les américains essaient de se dégager de ces agressions sur leurs libertés et de leur santé, ils sont plus en plus marginalisés et l'objet de poursuites.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  12. Conclusion

    Qui est le vrai terroriste ici ? Pourquoi l'administration Obama adopte des mandats internationaux qui criminalise le comportement indépendant et choix en violation de nos droits de cinquième amendement ?

    Si vous avez le courage de vraiment répondre à ces questions, je suggère de vous plonger dans l'histoire du monde et lisez l'Holodomor et découvrez la réelle motivation derrière la conformité forcée qui se traduit par une dépendance totale sur le gouvernement pour les services de maintien de la vie devienne évidente.

    http://www.shtfplan.com/headline-news/how-the-un-is-confiscating-american-homes-and-controlling-all-food-and-energy_01232015

    RépondreSupprimer
  13. « L'agenda caché au sein de la communauté du renseignement autorisé attaques de Paris » pour un Etat policier avec Grand espion pouvoirs

    Mac Slavo
    22 janvier 2015
    SHTFplan.com



    Ancien linguiste de renseignement américain et vétéran Scott Rickard de détourner le regard pour permettre les attaques terroristes de Charlie Hebdo à Paris qui domine les manchettes et de rouvrir les pourparlers internationaux pour combattre le terrorisme avec, les services de renseignement américains accusés de la sécurité nationale accroissent les pouvoirs de l'espion.

    Rickard, qui prétend avoir travaillé sous de nombreuses opérations, y compris les signaux Intelligence (SIGINT), sécurité des Communications (COMSEC), Open Source Intelligence (OSINT) et de renseignement, Surveillance et Reconnaissance (ISR), facturés que les membres de la communauté du renseignement étaient au courant des attaques avant la main, mais n'a pas révélé d'information qui aurait pu s'arrêter, afin de poursuivre un "agenda caché".

    Cette interview de 3 minutes peut être consultée ici.

    Lors d'une interview avec Press TV, Rickard a déclaré :

    « Je pense que ce que nous voyons ici est une occasion pour les communautés du renseignement au coeur de regarder ailleurs lorsque des objectifs comme ceux qui sont actifs dans les scénarios [qui] profiteraient à leur ordre du jour. »

    « Je pense qu'il y a également un grand nombre de personnes dans la communauté du renseignement qui ont un agenda caché qui permettent ce genre de choses se produire. »

    Déclarations de Rickard suivent ceux de l'ancien ministère du Trésor Paul Craig Roberts officiel, qui dit l'histoire des attaques "n'a pas de lavage" et avait des éléments d'une opération sous faux pavillon, ainsi que les rapports des liens entre les événements de Paris et de la CIA.

    La motivation pour accueillir les attentats est assez claire – un recentrage sur les efforts de surveillance le terrorisme et de la masse de compteur. Un monde choqué et scandalisé est maintenant prêt à céder plus de puissance à l'État encore une fois, sous une autre promesse de sécurité et de la sécurité.

    « Je pense que c'est plus d'un geste de propagande, si oui ou non les personnes réelles menées il ou non, » dit Rickard.

    « Certaines personnes dans la communauté du renseignement "autorisé" ces gars de valider ou d'être accusé d'avoir commis ces types d'activités afin de permettre plus de militaires et plus d'activité de lutte contre le terrorisme et créer une sorte de scénario par lequel les dirigeants mondiaux mettent en place des séances de photo à Paris pour le faire paraître comme s'ils combinent les efforts. »

    Scott Rickard, également un technologue et historien qui a donné à TED talks, a répondu aux revendications par Edward Snowden que les attentats de Paris résultent, en partie, « trop de données. »

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  14. Snowden a récemment affirmé que les programmes de surveillance existants ne fonctionnent pas parce que les analystes sont surchargés avec des données :

    Edward Snowden pointe sur les récentes attaques terroristes en France comme une preuve que les programmes de masse-surveillance de gouvernement ne fonctionnent pas parce qu'ils sont « enterrer les gens sous trop de données. »

    « Lorsque nous regardons les attentats de Paris plus précisément, nous voyons que la France est une des lois plus envahissants et expansive de surveillance dans toute l'Europe l'an dernier, et il n'a pas empêché l'attaque, » le fugitif leaker dit dans une interview avec les numéros, une organisation néerlandaise nouvelles, libérés mercredi. « Et cela concorde avec ce que nous avons vu dans tous les pays. »

    « Quand vous regardez les Etats-Unis, le Patriot Act, la surveillance de masse qui a été discutée et critiquée depuis 2013, la maison blanche a fait deux enquêtes indépendantes sur son efficacité et constaté que, malgré la surveillance des appels téléphoniques pour tout le monde aux États-Unis chaque fois qu'ils ramassent le téléphone, il n'avait pas arrêté une seule attaque, » Snowden a dit dans son interview d'amendements.

    Rickard a répliqué :

    « Des individus de la communauté du renseignement sont très concentrés sur leurs objectifs et je pense qu'une des choses qui manque d'Edward Snowden est qu'il y a une occasion de se concentrer sur les individus, comme les personnes qui ont été essentiellement accusés des attentats à Paris plus tôt ce mois-ci, » dit-il.

    Selon Rickard, il n'est pas que "trop de données" ont empêché les observateurs d'intercepter les terroristes accusés, mais plutôt qu'ils ont fermé les yeux pour laisser les choses se dérouler.

    Problème-réaction-solution.

    En d'autres termes, il est tout à fait clair que les attentats étaient dans l'intérêt du système à des fins de propagande et à poursuivre le programme de surveillance et de sécurité.

    Press TV a fait remarquer, la même chose (et pire) est arrivé dans d'autres cas de terreur de haut profil, y compris le cas très accablant du Bombardier « sous-vêtements » :

    Il a mentionné le cas de Umar Farouk Abdulmutallab, le Bombardier de sous-vêtements dits, qui a été reconnu coupable d'avoir tenté de faire exploser un vol à destination de Detroit le jour de Noël 2009, à l'aide d'explosifs dissimulés dans ses sous-vêtements.

    Rickard a déclaré à l'américain de renseignement était au courant de l'intrigue mais autorisé le Bombardier à aller de l'avant avec son plan.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  15. « C'était un autre exemple par lequel les Etats-Unis et les services de renseignement occidentaux avaient énormément d'informations sur les mouvements et les allées et venues de Abdulmutallab et ils ont aidé même à obtenir par le biais de l'aéroport d'Amsterdam, sur son chemin vers les États-Unis de faire le bombardement de sous-vêtements, » dit-il.

    Rickard a ajouté :

    "Donc je pense que nous assistons à une façade de la réelle vérité relatif à cette attaque par lequel je pense qu'il peut y avoir l'occasion de tirer les rideaux en arrière et voir que la communauté du renseignement savait beaucoup plus de ces gars."

    La vérité, tout simplement, n'a rien à voir avec ce qui a été signalé au public. La vérité, si vous la laissez s'installer, devrait être assez énervant-à cause de ce qu'elle révèle sur ceux au pouvoir et les longueurs, qu'ils se rendront à afin de « garde-nous sécuritaire » – dans un Etat policier avec proche surveillance et fortement réduites des libertés. 9/11 tout recommencer.

    http://www.shtfplan.com/headline-news/hidden-agenda-within-intelligence-community-allowed-paris-attacks-for-a-police-state-with-grand-spy-powers_01222015

    RépondreSupprimer
  16. « D » armes utilisation appareils d'espion sur les maisons, l'Internet comme champ de bataille de Cyber: « Guerre mondiale III est une guérilla informations la guerre »

    Mac Slavo
    21 janvier 2015

    Si elle est demeurée officiellement non-dite, les pouvoirs en place ont tout-mais-officiellement désigné les américains comme leur ennemi dans un champ de bataille brumeux qu'est devenu mondial, nébuleux, hautement technologique et extrêmement paranoïaque.

    Protocole de sécurité intérieure et le FBI ont ouvert la voie pour le profilage des américains comme des menaces potentielles, alors que l'état de police montée ont souvent réprimé avec une main et peut-être un raid SWAT. La guerre contre le terrorisme, jihad mondial, cyber-attaques et une nouvelle guerre froide ont contribué les prétextes nécessaires pour une atmosphère de contrôle et de suspicion préemptive qui apparemment justifie une surveillance totale de la population.

    USCYBERCOM, activé par le gouvernement fédéral en 2009 et géré par le directeur de la NSA, ajoute une nouvelle dimension à celle, en apportant la maison – pour les écrans d'ordinateurs et de périphériques partout – la cyber-guerre.

    Et depuis ce temps, le fondateur de WikiLeaks Julian Assange est devenu le premier civil désigné, selon des informations déclassifiées, comme un militaire désigné "ennemi de l'État." Nombreuses visites de raids, le FBI et la police SWAT ont maintenant résulte de la présumée ou une offensive Internet activité menaçant. De même, StuxNet est devenu le premier majeur cyber-attaque contre l'Iran, une menace militaire (perçue). Plus récemment, nous avons vu cyber principaux échanges de guerre avec la Corée du Nord, ayant pour résultat un black-out suite au scandale piratage de SONY et l'impasse diplomatique sur un Hollywood film sur Internet.

    Daniel Taylor, de vieux penseur News, fait remarquer, la militarisation et militarisation de l'espace numérique a été longue à venir, ainsi il pourrait se transformer en un conflit assez large pour vous et vos activités en ligne. Son article, « NSA Cyber War Will Use Internet des choses comme plate-forme d'armes ; Votre maison est le champ de bataille", fait valoir :

    Comme le temps va sur il sera si évident aux masses que l'architecture monumentale de surveillance qui permettra de recenser et de suivre la population n'est rien d'autre qu'une tentative de domination de toute la gamme.
    [...]

    Nouveaux documents de Snowden révèlent récemment que la NSA se prépare pour les futures guerres numériques comme les postures de l'Agence elle-même de manière agressive envers le monde. « L'Alliance de cinq yeux », une coopération entre les États-Unis, Canada, Grande-Bretagne, Australie et Nouvelle-Zélande, s'efforce de développer ces armes de cyberguerre.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  17. Ce qu'on appelle « D » armes, tel que rapporté par Der Spiegel, vont paralyser des réseaux informatiques et les infrastructures qu'ils surveillent. L'approvisionnement en eau, usines, aéroports, ainsi que les flux d'argent sont tous des cibles potentielles.

    En même temps, tout en distribuant des goodies tech aux consommateurs, les Américains sont également devenus leurs dupes, leurs moutons et leurs yeux. Grâce à la numérisation de la planète, le cyberespace a ramené un front qui est parties égales transformatrices, attirant et étrangement sombres.

    Les fuites de Edward Snowden constituaient avis au monde que toutes choses numériques sont soumis à la surveillance – une surveillance totale et complète qui inclut la participation de la population qui, par le biais de transportant divers appareils « intelligents » qui capturent des données, images et audio pour meta-analyse – se nourrissent les pouvoirs en place avec vastes catalogues d'information espion – y compris les données de consommation exclusive précieuse. Notes de Taylor :

    Programme de la NSA Cyber armes va exploiter sans aucun doute ces dispositifs, qui comprennent des appareils électroménagers, et, chose effrayante, les dispositifs médicaux qui peuvent être piratés. Stimulateurs cardiaques peuvent être arrêtés à distance, et les pompes à insuline peut être faits pour délivrer une dose mortelle d'insuline. Avec l'avènement des dispositifs implantables qui communiquent via le Wifi, le potentiel pour la manipulation et le piratage est en croissance exponentielle.

    Si les développeurs de ces dispositifs connectés à internet ne fonctionnent pas volontiers avec la NSA pour placer des portes dérobées dans la technologie, l'Agence est dur au travail en essayant de trouver et de les exploiter.

    Par le biais de l'Internet émergents des objets (IDO), appareils ménagers, compteurs, lampadaires intelligents et plus vont créer une image numérique totale de la vie, capturer des données en temps réel par l'appareil qui crée une grille d'informations complète. Taylor a écrit :

    Le rapport de Der Spiegel ne mentionne pas la question plus large du réseau en expansion des objets du quotidien et des appareils connectés à l'internet. Selon la CIA chef David Patraeus l'Internet des objets aura un impact monumental sur « tradecraft clandestin. » Richard Adhikari écrit pour Tech News World qui est l'Internet des objets ".. .ripe pour l'exploitation par la NSA"

    Appareils ménagers sont maintenant devenir active et « intelligente ». Puces RFID et connexions internet sans fil permettent à des appareils comme les téléviseurs, réfrigérateurs, imprimantes et ordinateurs de communiquer entre eux et généralement rendre la vie plus facile pour nous. Cela arrive à un prix, cependant. Votre vie privée est éliminée.
    [...]

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  18. Pense que l'idée de vos appareils vous espionne est une folie ? Selon la nouvelle politique de confidentialité de Samsung, leur smart TV peut suivre votre conversation. Les États de la politique, « S'il vous plaît être conscient que si vos mots sont personnels ou autres informations sensibles, ces informations seront parmi les données saisies et transmises à un tiers par le biais de votre utilisation de reconnaissance vocale. »

    Cet âge de surveillance numérique ne fait pas espionner les personnes d'intérêt simplement possible ou probable au sens théorique. Au lieu de cela, c'est une matrice de vie qui équivaut par défaut à l'espionnage. Il est mis en place pour signaler des habitudes et le comportement aberrant et excentrique et vous invite à une réponse due – si vous avez fait quelque chose de mal ou pas.

    L'estompage régulier des cibles militaires légitimes et moyennes membres civils de la population présente un autre type de guerre, avec les données et informations comme armes. Mettre tout en perspective, Taylor cite un pionnier de médias depuis un certain temps avant l'ère du numérique a l'aube :
    « Troisième guerre mondiale est une guerre de guérilla information avec aucune division entre participation militaire et civil. » – Marshall McLuhan, la Culture est notre affaire, 1970

    Une telle guerre sera probablement l'ultime bataille entre l'individu et l'État. À moins que les arrêtés ou ralentis, il n'accomplira, systématiquement, ce qu'aucune guerre froide Agence secrète travaillant sur le terrain et dans l'ombre pourrait jamais espérer de gagner.

    http://www.shtfplan.com/forecasting/d-weapons-use-appliances-to-spy-on-homes-internet-as-cyber-battleground-world-war-iii-is-a-guerrilla-information-war_01212015

    RépondreSupprimer
  19. PIB de la Chine US casse 10tn $ mais les économistes restent prudents

    Reporter du personnel
    24/01/2015
    10:33 (GMT + 17)

    Le Bureau national de la Chine des statistiques de Chine (NBS) a annoncé le 20 janvier que le PIB du pays s'élèvait à 63,64 trillions de yuans (US $ 10.260.000.000.000) en 2014. ( 9.155.100.600.000,31 € )

    C'était la première fois que le PIB de la Chine a dépassé les 60.000.000.000.000 yuans, soit 10 billions $ US, faisant du pays le deuxième pays après les États-Unis pour poster un PIB de plus de 10 billions $ US, site Web d'entreprise CB.com.cn signalé. La Chine est restée la deuxième plus grande économie dans le monde derrière les Etats-Unis.

    Le site a cité des statistiques compilées par l'Economic Net Chine, révélant que la Chine a passé 14 ans à stimuler son PIB à dépasser le 10 billions $ US seuil pour la première fois, alors que les États-Unis a fallu 30 ans pour atteindre le même résultat en 2001.

    Le rapport a indiqué que le PIB de la Chine était le double de celui du Japon, alors que son économie était cinq fois plus grande que l'Inde.

    En 2005, le PIB de la Chine a augmenté de 16,8% par rapport à l'année précédente, ce qui a conduit le pays à surperformer l'Italie, ce qui le classe au sixième rang PIB dans le monde. En 2006, la Chine a remplacé les Etats-Unis pour devenir la quatrième plus grande économie du monde. En 2007, la Chine a devancé l'Allemagne pour atteindre la troisième place. En 2010, la Chine a dépassé le Japon pour devenir l'économie n ° 2 dans le monde.

    Malgré la croissance de l'ensemble du PIB en 2014, la tête NBS Ma Jiantang a dit que le PIB par habitant en Chine est restée faible, qui a été classé au lieu autour 90e dans le monde. Basé sur les normes établies par la Banque mondiale, 200 millions de personnes en Chine sur la population totale de 1,3 milliard sont restés en dessous du seuil de la pauvreté.

    Pan Jiancheng, directeur de la division de la surveillance de l'économie de la NBS, a déclaré qu'il y a eu un manque de normes reconnues à l'échelle mondiale pour évaluer la parité de pouvoir d'achat de la Chine. Par conséquent, même les prédictions concernant le potentiel de la Chine de rivaliser avec les Etats-Unis pour devenir la plus grande économie du monde restent floues en termes de conditions économiques réelles.

    Le site Web d'entreprise a déclaré que bien que la Chine avait maintenu sa position en tant que deuxième plus grande économie dans le monde, le pays ne avait pas été en mesure de se vanter de cet exploit, qui ne axée sur le nombre de PIB et ne indique pas une signification importante.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  20. Économiste chinois Li Yining a déclaré que le pays avait obtenu de bons résultats sur le plan économique en termes de PIB total. Cependant, le pays doit mettre en œuvre des mesures pour améliorer la qualité de son économie. Li a indiqué que Pékin devrait prioriser le développement d'une économie axée sur le marché en intégrant ces préoccupations dans ses lois, ajoutant que le pays doit aussi restructurer son économie dans le but de faire de sa croissance durable.

    En outre, l'économiste a dit que la Chine devrait exercer plus d'efforts dans la réalisation d'innovations technologiques, qui devraient stimuler son économie dans le long terme.

    Niu Li, chef de la division de la prévision économique du Centre d'information d'Etat, a déclaré l'économie de la Chine fait face à des risques à la baisse en 2015 et ne pouvait croître à environ 7% par rapport à la hausse de 7,4% d'année en année en 2014.

    Prévisions Guotai Junan Securities que la Banque populaire de Chine devrait assouplir sa politique monétaire en abaissant les exigences de dépôt bancaire de bénéficier de plus petite taille des entreprises en réponse à la modération de la croissance économique en 2015.

    http://www.wantchinatimes.com/news-subclass-cnt.aspx?id=20150124000033&cid=1502

    RépondreSupprimer
  21. Révolutionner des ressources énergétiques, des transports et urbanisation : de la Russie à l'Union eurasienne

    22.01.2015
    Par Ylli Përmeti

    La propagande principale des élites et des « experts » de la mondialisation capitaliste au sujet de l'économie de marché et l'abaissement des prix d'un produit particulier est que les entreprises plus exploitée dans un marché, plus ils seront en compétition avec l'autre et plus elles augmentera la qualité de leurs produits et services et, enfin, plus ils baisseront le prix d'un produit particulier ! Mais, en Grande-Bretagne, par exemple, qui est un du principal promoteur de la mondialisation néolibérale et de la concurrence « loyale », a huit compagnies de gaz sur le marché et son prix, comme je l'ai ai montré ailleurs,(1) au lieu de tomber plus bas, dans les cinq dernières années, a été augmentée de plus de 88 %, plongeant dans plus de pauvreté et de morts de froid, la population pauvre. Et ce, pour une simple raison : parce que le pétrole-gaz-compagnies, comme toutes les autres sociétés, une fois intégrées, sont transformés en « cartels ». « Cartels » sont développées sur tous les marchés et sont de se caractériser par deux modèles principaux : celui qui est créé par la monopolisation du marché « d'en haut », à savoir, de l'appareil institutionnel (économie de « démocratie » et le marché représentatif) et l'autre "soufflet", nommément, les commerçants de mêmes d'une production particulière.

    Ainsi, les cartels d'entreprises déterminent le prix général, malgré le fait que le gaz naturel ne soit pas sous le contrôle de l'OPEP. En fait, l'OPEP a été créée afin d'éliminer un autre cartel qui fonctionnait avant les guerres (« sept sœurs »), mais il est a été elle-même transformée en un cartel. (2) et ce, non seulement parce que le marché impose un tel résultat, mais aussi parce qu'il a été aidé, tant directement qu'indirectement, par le nouveau cadre institutionnel de la mondialisation néolibérale: FMI, Banque mondiale, etc.. Mais, contrairement aux autres produits du marché, l'huile est à la base de l'économie d'un pays. Pour la même raison, les pays riches de pétrole aurait dû être plus riches que les autres pays qui ne retirent pas d'huile. Mais cela n'arrive pas pour certains pays. Par exemple, si l'Albanie n'extrait pas de pétrole et l'Allemagne, son prix sur le marché est presque la même chose ! Et cela, parce que l'huile de l'Albanie est le sujet de l'économie de marché international et comme tel il est étant ajusté pour le prix l'OPEP et les élites correspondantes présentées. En outre, l'huile de l'Albanie n'est pas exploité pour couvrir les besoins objectifs de l'économie du pays et de protéger et de développer l'ensemble de l'économie, mais, pour couvrir les besoins de l'économie de marché de internationalisées et pour remplir les sacs des sociétés nationales et étrangères (oligopoles ou le megadealers). Cette politique porte aussi une autre conséquence négative pour le pays : l'épuisement rapide des ressources énergétiques : parce que plus il est consommé au niveau international le plus tôt elle sera épuisée.

    Enfin, la « qualité » d'un produit et des services sociaux, est strictement liée par la recherche scientifique, toujours accompagné de l'éthique sociale et individuelle. Si il nous manque un de ces deux composants - dégénérera tout service et produit. En outre, étant donné que chaque production et le service sont accompagné de la dynamique de la concurrence, ils perdent leur vrai sens dans le processus. Il en est ainsi, parce que la science n'implique pas de concurrence, mais, la connaissance de quelque chose. Et connaissances, à son tour, implique certaines méthodologies, et méthodologies impliquent la sagesse théorique et pratique.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  22. La dimension de la déplétion du gaz

    À certains égards, cite un chercheur américain et écologiste, le gaz naturel semble être un carburant de remplacement idéal pour l'huile : il brûle plus proprement (même si elle produit encore du gazcarbonique). Il a longtemps été utilisé pour créer des engrais azotés pour l'agriculture (par le procédé Haber - Bosch), pour les procédés industriels comme la verrerie pour la production d'électricité et pour la cuisine et le chauffage domestique. Les estimations pour les réserves totales varient d'environ 300 à 1 400 tcf (trillion de pieds cubes). Avec un éventail de chiffres, il est clair que les méthodes de notification et d'estimer sont imprécis et spéculative. Le tcf numéro 1 100 est souvent cité ; Cela représenterait 50 ans d'une valeur de réserves au rythme actuel de [2007] de la consommation mondiale. (3)

    Mais, contrairement à l'estimation rationnelle ci-dessus, le rédacteur en chef économique, Financial Times, Martin Wolf, prend en charge l'estimation de le "International Energy Agency", (AIE) quand il a son "analyse" des titres comme suit: "Préparez-vous à l'âge d'or du gaz" ! (4) et ce, parce que, selon l'AIE et le loup, la demande va augmenter au niveau international. Mais, bien que la production de gaz à l'échelle mondiale a augmenté, grâce à du gaz de schiste d'US, de 2 881 445 mètres cubes en 2006 à 3 226 032 mètres cubes en 2010, une augmentation de 6,6 %, et les prévisions sont optimistes pour le secteur, gaz naturel accompagne la tendance générale de l'huile, les conséquences des politiques de l'élite transnationale et qu'il ne peut pas augmenter avec une politique de décroissance de la majorité de la population et une politique de croissance pour la quelques.

    Les États-Unis, le Canada et le Royaume-Uni, sont actuellement confrontés à une situation très dangereuse : la production de gaz, malgré les nouvelles innovations technologiques (forage horizontal) et les chiffres ci-dessus, crée des problèmes pour l'air que nous respirons et les entrailles. Par exemple, un puits nécessite de 21 millions de gallons d'eau et 15 000 à 60 000 gallons de produits chimiques ou à 100 000 kg de produits chimiques ou poisons pour chaque puits, un processus qui pollue l'eau des entrailles. Et l'eau, ce qui constitue la base de la chaîne de la vie, est elle-même à une situation critique car c'est être dangereusement polluée par nos industries. Le gaz de schiste consiste à forer dans des roches de schiste, en injectant des solutions dans les rochers afin de créer des divisions et de libérer le gaz. Dans la solution mentionnée sont en cause des produits chimiques toxiques qui sont cancérogènes. Ces produits chimiques ne sont pas retirés de l'entrailles - au lieu de cela, ils sont distribués presque partout. La concentration de méthane, par exemple, une étude montre,(5) est au niveau dramatique, dans certaines eaux immédiate où il est à percer pour le gaz. Documentaire américain de « Gasland »,(6) montre clairement que des robinets des ménages où est à percer pour les gaz, les rivières et les becks, sortent les bulles de gaz et si une provoque aucune étincelle à proximité de robinets, l'eau est torchée ! La flambée de l'exploitation du gaz de schiste a conduit en polluant l'eau avec le méthane au Texas et en Pennsylvanie. (7) comme étude de rapport, décrit la situation actuelle aux Etats-Unis le FT :

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  23. Dans les premières années de l'estacade de schiste, la production a été en grande partie limitée aux zones reculées qui étaient hors de vue et hors de l'esprit. Mais la soif de nouvelles sources a fait des compagnies pétrolières les nouveaux voisins importuns des maisons, des écoles et des hôpitaux... L'État est aux États-Unis sont le sixième plus grand producteur d'énergie et de la maison aux 52 000 puits de pétrole et de gaz actifs. L'industrie emploie directement 31 900 personnes dans le Colorado...Mais l'expérience de l'état montre que plus la « gale de schiste » souffle, plus les gens voudront de le restreindre. (8)

    En outre, un rapport produit par le conseiller scientifique en chef du gouvernement britannique,(9) avertit que fracking pouvait transporter des risques imprévus dans la manière que la thalidomide, un médicament qui a tué plus de 80 000 enfants et paralysé plus de 20 000, du tabac et l'amiante a fait. Tout cela, au moment où Obama veut réintroduire la « Clean Air Act » des années 1970, ce qui aura des effets négatifs dans l'économie américaine. (10) et pourtant, une récente de Nature papier (11) estime qu'un tiers du pétrole mondial se réserve, la moitié ses réserves de gaz et 80 % de ses réserves de charbon doivent être laissé tel quel pour éviter des niveaux extrêmement dangereux du réchauffement climatique. En fait, l'élévation de la température de 2° C est dangereuse assez ; et nous sommes en course pour environ 5° C au moment où le siècle se termine. L'Amérique et la Chine sont au centre de cette bombe écologique : parce qu'ils sont les principaux pollueurs de la planète.

    Pour les pays subordonnés la situation en ressources énergétiques va de mal en pis, puisqu'ils sont occupés par le pouvoir des entreprises dans un degré plus élevé. En Albanie, par exemple, ses ressources souterraines sont propriété de l'État et les gouvernements locaux ne peuvent inhiber les opérations, si les sociétés pétrolières et gazières détruiront l'environnement, sauf, bien sûr, l'organisation de manifestations. Les effets dévastateurs sur l'écosystème sont créés parce que les sociétés du monde (essentiellement Anglo-American) de l'énergie ne sont pas étant dotées d'un encadrement strictement scientifique, qui viserait à protéger l'environnement du sous-sol trop : au contraire, ils sont exigeant des gouvernements nationaux, imprudence de plus en plus pour les aspects écologiques. Perroquet fortement pour la même raison, la Grande-Bretagne et l'Amérique et leurs médias contrôlés, ces dernières années, les bénéfices tirés du gaz naturel tout en ignorant les effets de part et d'autre ! Par exemple, l'Amérique, est dans une situation de mise en garde : près de 30 % de sa surface géographique est à percer pour gaz naturel et les résidus toxiques, qui sont libérés dans l'air et du métro et sont à l'origine des maladies cancéreuses, neurologiques et pneumonique.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  24. En outre, les opérations fracassant avec pression sur les rochers de schiste causent des tremblements de terre et tremblements de terre à son tour, dommages sur les résidences des habitants correspondants. C'est la raison pourquoi les résidents de Fier (une région pétrolière en Albanie), protestent. Mais le problème avec cette protestation, c'est qu'ils ne sont pas accompagnés par des études concrètes ; celui-ci n'est pas ces manifestations étant aidées par les médias (publics et privés), par exemple, de demander aux débats publics dans lesquels les études possibles pourraient être affichés, soit par des chercheurs de l'Etat ou par les défenseurs des intérêts des entreprises. Pour la même raison, les habitants de cette région ont échoué dans leurs efforts pour mobiliser l'ensemble de la population. Et ils n'ont pas encore dans nos tribunaux. Parce qu'il devrait être réitéré que tribunaux non seulement est révisées pour le pouvoir politique d'un pays, depuis le pouvoir politique dépend leur support et leur engraisser le revenu et ils savent très bien comment profond se développent ses tentacules mais, elles, sans études concrètes, ne peut pas arrêter les opérations des sociétés pétrolières sur le terrain. Ainsi, chaque tentative échouera si les habitants de la région ne renforcent pas, aussi bien, avec des études concrètes, mobilisation massive et une autre alternative.

    De l'autre côté, le pouvoir politique de ces pays où le pouvoir des entreprises domine, pour lequel l'huile est une source très importante de profit, met tout en œuvre qui non seulement ne développe pas des études sur le terrain, par exemple, en envoyant des chercheurs de la géologie, mais, fait obstacle à toute étude qui sera publiée. L'auteur de cette étude et beaucoup d'autres, par exemple, est d'être obstruée et censuré depuis plus de cinq ans par les deux, des universités et des médias (publics et privés). Sans oublier de mentionner ici les puits d'eau dans l'arrière-cour des maisons - sans aucun contrôle scientifique. Cette situation crée les conditions pour la croissance des bénéfices pour l'oligarchie (les politiciens professionnels et les administrateurs des compagnies pétrolières) et pour la croissance des coûts pour la santé de la population active et les gens qui vivent à proximité des puits et détruit l'écosystème - la récupération de celui-ci, dans la situation initiale, devient impossible.

    Mais, contrairement à des pays qui ont été totalement subordonnées aux puissances occidentales, la Russie cherche à développer de nouvelles technologies sur l'énergie et il est étant orienté vers son indépendance économique et politique complète, malgré le fait que le prix du pétrole et du gaz va baisser encore. (12) sous forme de rapport analyse sur FT :

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  25. Les sanctions effectivement interdisant compagnies pétrolières occidentales toute implication dans les projets de schiste russe - en particulier en inhibant les sociétés de service dont l'expertise est essentielle pour réaliser les opérations de forage complexes qui caractérise la production de schiste. Le mouvement a le plus grand impact potentiel dans le secteur des services - les entreprises qui en fait forer les puits, fabriquent de pièces de spécialiste et fournissent l'expertise nécessaire pour analyser le résultat. Ces fonctions sont extrêmement fournies par les entreprises de l'ouest - les goûts de Schlumberger, Halliburton et Baker Hughes - à des projets plus techniquement difficiles de la Russie. Entreprises de l'Ouest comptent pour environ la moitié de la technologie utilisée dans les projets pétroliers de dur-à-recover et plus de 80 pour cent de la technologie utilisée au large...25 pour cent de la production pétrolière russe fracking en cause et s'est appuyé sur les sociétés de service de l'Ouest. C'est la partie plus fragile qui pourrait être les premiers à causer des dommages à l'industrie pétrolière... Parmi les options envisagées sont que la création d'un géant pétrolière services entreprise pour remplacer les compagnies occidentales. (13)

    Bien que la création de l'entreprise d'État pour le développement de la technologie du secteur exercera son coût élevé, dans des conditions réelles, avec sa diversification des ressources énergétiques, la Russie a toutes les possibilités de développer une telle technologie, indépendamment des compagnies occidentales. Cela a été montré avec son état-gaz-société, « Gazprom », qui non seulement est l'un de la plupart successives entreprises dans le monde, mais, après avoir quitté une région, elles libèrent le sol. (14)

    Et c'est vrai que groupes voyages et loisirs, les tyremakers et les détaillants de vêtements vont récolter les fruits de la forte baisse des prix du pétrole, (15), mais cette évolution n'entravera le développement de technologies vertes car une grande partie des investissements dans ce secteur a été financée par la hausse des prix du pétrole. Il n'est pas un hasard si les investissements au monde niveau pendant le temps où le prix du pétrole était en hausse : de 60 TR $ en 2004 à environ 251tr $ en 2013. (16)

    (18) Le fait qu'il sera endommagé - sinon abandonné-le développement de technologies vertes - peut être a montré les deux théoriquement et empiriquement : par exemple, l'Amérique des années 80 a triomphé au développement de technologies vertes, mais avec la chute du prix du pétrole, a diminué les investissements trop. Et lorsque les profits baissent - chute des investissements et, par conséquent, les subventions de gouvernement. Par ailleurs, la chute du prix du pétrole augmentera les émissions de gazcarbonique dans l'atmosphère, étant donné que l'utilisation de celui-ci devient moins cher. Cette situation va sûrement apporter de fusions et acquisitions de sociétés pétrolières, comme cela est arrivé en 90, quand les « sept sœurs » du secteur commencé à acheter des petites entreprises, ce qui a conduit à la suite du contrôle de l'huile dans une plus grande échelle : de 85 % à plus de 90 % aujourd'hui. (17) , à son tour, se concentrera davantage le pouvoir économique en peu de mains et rendra plus difficile le développement de technologies vertes, principalement dans les pays occidentaux. Les principaux prestataires du marché sont les Saoudiens, puisqu'ils détiennent les grandes réserves en devises (plus de $700tr),(18) ont une dette faible et faible coût de production, grande réserves en huile et en excédent.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  26. Conclusion

    L'ampleur de la catastrophe économique est sans précédent dans l'histoire de l'humanité, en particulier les trois dernières décennies. (19) elle résulte principalement de l'appareil institutionnel moderne, à savoir, « démocratie représentative » et son économie de marché, un cadre qui est installé dans le monde par l'Élite transnationale, la dynamique de qui conduisent, comme a conduit, dans la création d'un nouveau cadre institutionnel : de la mondialisation néolibérale (FMI, WTO etc..). L'ancien historiquement a été opposé par les marxistes, mais, puisqu'ils suivent aveuglément l'approche systémique générale de Marx, de "classe", ils ne peut pas en sortir, et ils se concentrent principalement sur un côté de celui-ci, à savoir, économie de marché, ou en tant qu'appels de Marx il, le capitalisme (c.-à-d., les modes de production) et d'ignorer « la démocratie représentative », dont le marché est reproduit ! Ils sont donc très partielles s'ils adoptent l'approche de Marx. Et ils deviennent plus partielle si nous plaçons au-dessus de ce cadre un neuf, de la mondialisation néolibérale : parce que, étant donné que la concentration du pouvoir (économique, politique et sociale) a été institutionnalisée la lutte sociale n'est pas une « lutte des classes » mais une « lutte de pouvoir ». Les classes sont simplement le résultat de la concentration du pouvoir qui devient possible grâce à l'appareil institutionnel. Bref, après marxistes (p. ex. Zizek) ou anarchistes (Chomsky, par exemple), parce qu'ils ignorent le cadre du système, comme c'est le cas, sont se préoccuper de plus les faits contrôlées des élites capitalistes plutôt qu'aux causes systémiques d'eux. Le problème, c'est pourquoi, se trouve d'abord et surtout au niveau intellectuel (compréhension), puisqu'ils qui prétendent le « changement » de la situation actuelle, ne peut surmonter l'approche générale paléolithique de Marx !

    Sur l'autre côté, les capitalistes de la misère et en particulier les néocons de l'Amérique, ni comprendre ce qu'ils détruisent leurs décisions, ni qu'ils ont une chance d'améliorer notre avenir. L'adoption de la loi russe de prévention agression (RAPA) par la Chambre des représentants, le 4 décembre 2014, duth (20) par exemple, qui non seulement donnerait un feu vert de fait pour le Président des Etats-Unis et commandant en chef de l'OTAN pour la guerre contre la Russie, mais, permet à la militarisation de l'Europe et des pays baltes à l'OTAN des troupes, principalement sur les frontières de la Russie, une résolution qui est habilitée une fois qu'il a été voté par le Sénat et, la Counter-réponse de la Russie près de trois semaines plus tard,(21) avec l'examen de la « doctrine militaire », dans lequel est ajouté que la Russie est menacée par les Etats-Unis et l'OTAN, et il permettra de protéger à l'avenir chaque pays allié si c'est être menacent les mêmes, montre clairement que le processus est une vraie guerre. Comme un écrivain politique américain conclut :

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  27. Le danger de guerre entre les deux puissances nucléaires est en réalité beaucoup plus grand que la guerre froide. Nous sommes maintenant dans une sorte de guerre gelé, parce que rien à que dire aux Russes ou ne peut avoir aucun effet. Les néocons qui fabriquent de la politique américaine dans les coulisses ont inventé une histoire totalement fictive russe « l'agression » dont le Président des États-Unis, les médias de masse et maintenant le Congrès sont acceptées et approuvées. Les dirigeants russes ont répondu avec honnêteté, la vérité et le bon sens, reste calme malgré les invectives lancées sur eux. Elle l'a fait pas bon que ce soit. Les positions sont figées. Quand la raison échoue, force suit. Tôt ou tard. (22)

    En bref, bien que la nouvelle guerre est en cours, la Russie a plus d'avantages économiques que l'Amérique, malgré les dégâts à court terme de son économie. Un des avantages principaux de la Russie est ses ressources énergétiques : c'est presque dans les années 30 de l'Amérique, lors de son exploration géologique de sa surface géographique atteint son pic. Un autre avantage, qui est lié directement à ce secteur, est que la Russie a développé des sociétés d'État qui effectuent principalement au Canada et pourraient coopérer avec le gouvernement, étant donné que le pouvoir politique de la Russie est encore dominant, tandis que l'Amérique, privé, qui opèrent principalement au large des côtes et de dictent le pouvoir politique de Washington. Et contrairement à l'Amérique, la Russie peut développer un autre technoscience pour le secteur de l'énergie, ce qui tendrait à simultanément plusieurs objectifs : l'abaissement du coût de l'énergie, grâce au développement parallèle de l'énergie du futur : vent solaire, nucléaire, (seulement dans les zones où les oiseaux ne sont pas être interrompus) et hydro. Le développement de ce dernier, doit être véritablement écologique et non comme a été élaboré au siècle dernier et continue à être mis au point même de ce siècle, par le biais de hydrocentrals, les barrages dont, comme je l'ai ai montré ailleurs,(23) détruire tous les deux, faunes et Flores de rivières, les poissons et les économies de la moyenne et la classe ouvrière. Dans ce secteur, la Banque mondiale a joué et joue un rôle assez anti-scientifique et anti-populaire, puisqu'elle finance des projets qui ignorent les aspects écologiques. Son but est de posséder et de monopoliser l'énergie (hydroélectrique) du monde, car il sait très bien qui subordonnent le pays qui construit des barrages- et qui ont été intégrés dans la NWO de N/G, n'aura pas toute possibilité de rembourser ses prêts !

    L'Union européenne, en revanche, ne peut pas résoudre le problème dans ce secteur avec sa directive qu'il a adopté pour les « Industries extractives »: parce qu'il vise principalement la transparence du capital social,(24) , qui, dans un monde globalisé, il devient hors de propos. En Allemagne, avec son objectif pour les énergies renouvelables et sa puissance centrifuge et centripète dans l'UE, est le sujet de l'économie mondialisée et ne peut pas régler le problème de l'énergie, puisqu'il a triplé son énergie prix depuis 2000, avec la réaction en chaîne dans l'industrie et, va adopter des pratiques de « schiste » au-delà du réel un (lignite etc..) ! Ni l'UE peut améliorer la situation des transports : parce que ce secteur est dominé par les cartels. Les plans de la Chine, d'autre part, pour le développement de la « route de la soie », visent à la connexion des métropoles et pas la connexion parallèle et le développement des périphéries. La reprise de la concession de beaucoup de secteurs des transports par le gouvernement chinois dans divers pays, ne résout pas le problème, trop. Pour la même raison, la nécessité du reconceptionalization de ces secteurs devient impérative.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  28. (25) Le parallèle avec ces trois ressources, le biogaz peut tenir un rôle important. Mais il doit être basée sur une agriculture scientifique et de l'élevage et non sur des pratiques occidentales monstrueux. (26) avec le développement de ces ressources énergétiques, un pays pourrait passer de la technologie destructrice et transport vers une technoscience presque complètement écologique, plus sûr et plus sain.

    Ylli Permeti

    1 l'économie extravertie capitulé Grèce : l'Albanie vers l'abîme même.

    2 the Economist, par exemple, un des principaux organes de l'élite transnationale, déforme son rôle et fait valoir que l'OPEP n'est pas un cartel ! Tirer le meilleur parti des prix bas, The Economist, Dec 6ème 20014.

    3 la partie ' Over, Richard Heinberg, 2007, p, 139.

    4 préparer à un âge d'or du gaz, Martin Wolf, FT, 21, 02, 2012.

    5 étude : puits d'eau près des sites de gaz fracking montrent un niveau élevé de méthane, Science News, UPI, 25 juin 2013.

    6 Utube, Gasland.

    Tweet Version imprimable Taille de police Envoyer à un ami7 eau potable contaminée par le boom de gaz de schiste au Texas et en Pennsylvanie, The Guardian, 15 septembre 2014.

    8 Fracking : dans le chemin de la « schiste gale », FT, 28 octobre 2014.

    9 Fracking pouvait transporter des risques imprévus, comme la thalidomide et amiante a fait, selon un rapport, The Guardian, 28 novembre 2014.

    10 Obama construit un héritage environnemental avec la Loi de 1970, New York Times, NOV. 26, 2014.

    11 la répartition géographique des fossiles de carburant inutilisées lors de limiter le réchauffement climatique à 2° C, Christophe McClade & Paul Ekins, University College London (UCL), Institut pour les ressources durables, 8 janvier 2015, Vol 517, Nature.

    12 voir, pour en savoir plus sur cette question, Ylli Përmeti, révolution pour un Phronetic la démocratie et inclusif 2013, chapitre, XI. (En albanais)

    13 pétrolière russe : entre le marteau et l'enclume, FT, 29 octobre 2014.

    14 http://www.gazprom.com/nature/environmental-protection/#land

    15 chute de prix de pétrole offre beaucoup plus de bien que de mal pour l'Europe, FT, 17 décembre 2014.

    16 the Big Drop : pétrole bon marché brûle l'énergie verte, FT, 17 décembre 2014.

    17 Supermajordämmerung, l'économiste, août 3rd 2013.

    18 un Royaume digne d'une épreuve de prix huile, FT, 29 décembre 2014.

    19 d'une approche globale, voir, par exemple, Ylli Përmeti, la catastrophe écologique : causes, conséquences et la voie hors de lui. (En albanais)

    20 Amérique est sur un « pied de guerre chaude »: maison législation ouvre la voie à la guerre avec la Russie ? Prof Michel Chossudovsky, Global Research, 5 décembre 2014.

    21 Poutine nouvelle doctrine l'accent menace de déstabilisation politique, FT, 26 décembre 2014.

    22 Frack l'Union européenne ! Washington les de gelé la guerre contre la Russie, Diana Johnstone, la recherche mondiale, 11 décembre 2014.

    23 mégaprojets et l'énergie de la technologie, chapitre XI. (En albanais)

    24 groupes pétroliers UK font face à des règles de transparence plus sévères, FT, 2 janvier 2015.

    25 pour une « reconceptionalization » de barrages, transport, urbanisme, etc., voir, Ylli Përmeti, vers une orientation écologique de la société. (En albanais)

    26 pour une approche non systémique, voir Overgrowth, George Monbiot, The Guardian, 17th décembre 2014.

    http://english.pravda.ru/science/tech/22-01-2015/129581-revolutionize_energy_resources-0/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (...) Par exemple, un puits nécessite de 21 millions de gallons d'eau et 15 000 à 60 000 gallons de produits chimiques ou à 100 000 kg de produits chimiques ou poisons pour chaque puits, un processus qui pollue l'eau des entrailles.(...)

      (...) 52 000 puits de pétrole et de gaz actifs.(...)

      (...) L'Amérique et la Chine sont au centre de cette bombe écologique : parce qu'ils sont les principaux pollueurs de la planète.(...) Faut, c'est l'Arabie Saoudite qui pollue le plus au monde !

      1 - Arabie Saoudite
      2 - Australie
      3 - Canada
      4 - USA
      5 - Corée du Sud
      6 - Russie
      7 - Allemagne
      8 - Afrique du Sud
      9 - Japon
      10 - Italie
      11 - Royaume-Uni
      12 - Chine
      13 - Turquie
      14 - Argentine
      15 - Mexique
      16 - Inde
      17 - Indonésie
      18 - France
      19 - Brésil

      http://huemaurice5.blogspot.fr/2014/11/pollution-et-pollution.html

      (...) Par exemple, l'Amérique, est dans une situation de mise en garde : près de 30 % de sa surface géographique est percée pour le gaz naturel et les résidus toxiques, qui sont libérés dans l'air et du métro et sont à l'origine des maladies cancéreuses, neurologiques et pneumonique.

      En outre, les opérations fracassant avec pression sur les rochers de schiste causent des tremblements de terre et tremblements de terre à son tour, dommages sur les résidences des habitants correspondants.(...)

      Supprimer
  29. 31 cm de neige à Amarillo, Texas

    Météo World
    sam., 24 jan. 2015 18:39 CET


    La vague de froid qui a touché l'Amérique du Nord est descendue jusqu'au Texas où elle a provoqué des chutes de neige plutôt inhabituelles, alors que sur l'Ouest canadien c'est la douceur qui était bien présente.

    La ville la plus touchée par ces chutes de neige a été celle d'Amarillo au Texas, avec 31 cm de neige relevés.

    Il a également neigé au Colorado, ainsi qu'au Nouveau-Mexique avec environ 30 cm de neige tombés à Colorado Springs, et 20 cm à Tres Ritos au Nouveau-Mexique.

    http://fr.sott.net/article/24609-31-cm-de-neige-a-Amarillo-Texas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amarillo (N-O de Dallas) est sous la même latitude que le détroit de Gibraltar ! (ou N de LA).

      Supprimer
  30. Sauge nouvelle se lève à l'est avec des yeux sur Europe

    Guo Guangchang - connu en Chine comme « The Warren Buffet de l'Orient » - est en passe de devenir un nom en Europe, écrit Ben Marlow


    Par Ben Marlow
    7:30 PM GMT 24 janvier 2015


    Quelques êtres mortels peuvent se comparer sérieusement à Warren Buffet, un homme dont la capacité de faire de l'argent lui a valu le surnom du Sage d'Omaha il y a longtemps.

    Étape avant Guo Guangchang, un homme la plupart des gens dans le monde occidental ne seront jamais ont entendu parler de, mais qui est connu dans son pays d'origine chinoise comme "The Warren Buffet de l'Orient" en raison de ses efforts d'impérialiste, calquée sur la démarche légendaire de l'américain à l'investissement.

    Dans les mois à venir, cependant, M. Guo et son conglomérat Fosun devraient devenir plus d'un nom de ménage comme il intensifie une virée shopping internationale ambitieuse avec l'Europe forte sur une liste de destinations destinés à l'expansion outre-mer.

    Depuis sa fondation Fosun en 1992 avec trois collègues diplômés de la prestigieuse Université Fudan de la Chine, à Shanghai et à seulement $ 4 000 (£ 2 660), M. Guo a assemblé une des plus grandes entreprises de la Chine en moins de deux décennies. L'an dernier il avait des revenus de 51bn yuans (£4 milliard) et sa branche investissement géré environ 7 milliards $ (£4 milliard de dollars) dans la capitale, selon son rapport annuel.

    Au départ une entreprise d'études de marché, il élargi tout d'abord dans les soins de santé, puis dans la propriété et éventuellement à travers une grande variété d'industries et de secteurs. Aujourd'hui, c'est une maison de conglomérat-cum-investissement tentaculaire avec intérêts couvrant les produits pharmaceutiques, mines, biens et services financiers, y compris assurance et gestion d'actifs.

    L'empire de Fosun a déjà été plantation de drapeaux dans toute l'Europe. Plus tôt ce mois-ci, il a acheté Club Med pour 1,3 milliard de dollars, la dernière d'une vague de plus de 10 offres au cours de l'année qui comprenait aussi achat d'assureur de casualty US propriété Meadowbrook pour 433m $ et 80pc de la prise de l'unité d'assurance de Caixa Geral de Depósitos SA de Portugal. M. Guo a également acheté des intérêts dans la mode, de propriété et de cinéma.

    (suite en dessous:)

    RépondreSupprimer
  31. Fosun a tout d'abord déployer ses ailes en Europe en 2010, mais la reprise de Club Med, un établissement Français et pionnier des vacances tout compris, a vraiment mis Fosun sur la carte. Cependant, contrairement à nombreux magnats des poches profondes provenant d'autres parties du monde, la philosophie de M. Guo n'est pas simplement d'assembler une collection de jouets et d'actifs de trophée. Au lieu de cela, il est à la recherche d'entreprises et des marques qui sont soit déjà très populaire en Chine et peut être étendu ou sont susceptibles d'entrer en résonance avec le peuple chinois.

    Le Club Med compte trois stations en Chine et devrait ouvrir plus beaucoup de villages de vacances à travers le pays pour encaisser dedans sur une augmentation rapide de la bourgeoisie. M. Guo a déclaré que le modèle de tarification « All-in » de la société Français adapterait le marché chinois. « Le club Med est très approprié pour un mode de vie chinois, » dit-il. « La société chinoise est organisée autour de la cellule familiale ».

    Ainsi que le développement de villages de vacances, la compagnie a révélé des plans pour une variante de Center Parcs-style visant à riches chinois proposant des séjours courts dans un environnement naturel plus proche de grandes villes.

    Avec l'encre à peine sèche sur la face de Club Med, M. Guo est déjà écumé autour pendant le prochain grand prix, et peu sont plus haut que le Cirque Du Soleil. Il est entendu que ces dernières semaines, M. Guo a rencontré son fondateur, Guy Laliberté, potentiellement acheter une participation dans elle.

    Laliberté, cherche à vendre autant que 30 % de la compagnie de cirque montréalaise pour lever des fonds après avoir souffert de bénéfices en baisse ces dernières années. Une des plus grandes entreprises de divertissement en direct dans le monde, le Cirque a omis de faire un bénéfice pour la première fois de son histoire, en 2012, puis l'année dernière a été frappée d'une amende d'un régulateur de Las Vegas après l'accident qui a causé la mort d'un acrobate au cours d'une émission en direct.

    Cirque veut réduire sa dépendance vis-à-vis des spectacles vivants et d'élargir en production TV pour enfants.

    Bien que ses luttes récentes sont censés ont réduit la valeur de la société à entre 2 milliards $ et $2 milliards, M. Guo n'est pas le seul intéressé. Géants américains Live Nation Entertainment, IMG et AEG Live, ainsi que Shamrock Capital Advisors, une société de capitaux privés LA base ayant des liens avec la famille Disney, ont tous été pointées comme des prétendants possibles.

    Ne soyez pas surpris si M. Guo a l'avantage de bien. Cirque cherche à développer - en Chine.

    http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/banksandfinance/11367489/New-sage-rises-in-the-East-with-eyes-on-Europe.html

    RépondreSupprimer
  32. Plus de 3 mn ouvriers allemands vivent sous le seuil de pauvreté – rapport


    25 janvier 2015 05:52

    Travailler en Allemagne ne suffit plus à joindre les deux bouts, comme environ 3,1 millions de travailleurs perçoivent des salaires sous le seuil de pauvreté du pays. Les gens ont été obligés de couper retour sur les aliments et le chauffage pour survivre, les médias allemands signalé.

    Le nombre de travailleurs qui vivent dans la pauvreté a bondi de 25 % entre 2008 et 2013 - données Office fédéral de la statistique de l'Allemagne de la carte Saarbrücker Zeitung journal citant. En 2008, il y avait seulement 2,5 millions de travailleurs vivant en dessous du revenu minimum jugé adéquat.
    En 2013, la ligne de pauvreté allemande était un salaire de €979 (environ $ 1 097) par personne.

    Les travailleurs interrogés a dit qu'ils ont réduits sur des choses comme les aliments et le chauffage afin de joindre les deux bouts, y compris les paiements de loyer, données d'enquêtes auprès des ménages de 2013 a montré.
    Cette année-là, plus 530 000 travailleurs à faible revenu ne pouvaient se permettre de manger un repas complet, tous les deux jours, et plus 417 000 autres vivaient sans suffisamment de chaleur. Un autre travailleurs 380 000 disent qu'ils étaient à l'origine sur leurs paiements de loyer.

    Prendre des vacances était également hors de question pour 1,5 millions d'employés, alors que 600 000 autres ne pouvaient pas se permettre une voiture.

    « Le nombre de travailleurs qui gagnent tout juste soit légèrement plus les allocations de chômage du gouvernement (Hartz IV) est alarmant, » le Président de l'association sociale VdK Ulrike Mascher, dit le Saarbrücker Zeitung.
    L'an dernier, l'Allemagne a introduit sa première politique de salaire minimum national, définissant un revenu minimum à €8,50 (9,50$) par heure. La nouvelle loi est entrée en vigueur le 1er janvier 2015.

    Données les plus récentes d'Oxfam, sorti en janvier, révèle que la disparité de la richesse a augmenté. Le rapport estime que la richesse collective de % de 1 plus riches du monde dépasse celle de l'autre 99 pour cent de la population mondiale l'an prochain, "laissant les gens ordinaires sans voix et leurs intérêts d'ordre tuyaux pour négligés"

    En juillet dernier, l'UN a publié un rapport indiquant que plus de 2,2 milliards de personnes dans le monde sont "proches ou vivant dans la pauvreté."
    "Presque 1,5 milliard de personnes sont multi-dimensionnelle pauvres, avec des privations qui se chevauchent dans la santé, l'éducation et niveau de vie. Et près de 800 millions de personnes sont exposées à retomber dans la pauvreté lorsque revers occru,” le 2014 Human Development Report dit.

    http://rt.com/news/225987-millions-workers-germany-poverty/

    RépondreSupprimer